Archive pour avril 2008

magie-noire.jpg

CATHERINE BOGROW

Calligraphe

Elève de Laurent Rébéna, elle travaille la lettre de sa version classique à sa version abstraite, libérée et personnalisée.

theodore-monod119.jpg

Entre perfection et expression, elle aime donner à la lettre une vie propre, la faire danser dans l’espace blanc de la page, inventer des compositions o√π le geste et le trait se marient avec harmonie, parfois sans lisibilité. Telles sont les voies infiniment passionnantes de la calligraphie actuelle.

philosophie-imaginaire.jpg

Faire vibrer l’oeil et le coeur, transmettre une émotion, marquer sa différence, c’est une quête de tous les jours.

carte-de-voeux.jpg

rencontrer-aussi-fol.jpg

Une exposition Alexandre Drevine et Nadejda Oudaltsova s’est ouverte à la Maison Nachthokine à Moscou. Quelques 80 toiles ont été prêtées par la Galerie Trétiakov ou proviennent de collections partriculières. Suite »

bulletin-avril-a.jpg

Télécharger bulletin avril 2008 cliquez ici

biop.jpg

s-toutou.jpg

Sergueï Toutounov, est né en 1958 à Moscou, il est initié à la peinture très jeune avec son père, artiste peintre. Il termine l’institut d’Art Sourikov en 1980, en tant que peintre de chevalet. Il apprend, les exigences de l’héritage des maîtres du siècle dernier, s’installe à Paris en 1882. Il reste fidèle à la tradition de son enseignement.

Sa réussite dit-il, réside dans le fait qu’il garde un courant artistique auquel appartenait son père. La plupart de ses toiles sont exécutées en France, ne se laissant pas influencer par les courants modernes de l’art.

Il privilégie lors de ses expositions le contact avec le public, refusant le circuit des galeries.

Pour de plus amples renseignements visitez son site: (Cliquez ici) http://www.toutounov.fr/Oeuver.htm

tn_livre1-028.JPG tn_pivon-26.JPG p4.jpg

Autoportrait de l'artiste 1848

Suite »

                                                                                                   Portrait de V.I. Sourikov

Suite »

chichkine.jpg

Ivan Ivanovitch Chichkine par Ivan Kramskoy (1873)

Suite »