Archive pour octobre 2009

concert-serioguine

CONCERT EXCEPTIONNEL

SALLE GAVEAU

27 NOVEMBRE 2009 – 20H30

SERGEI TARASOV, piano

Vainqueur du Monte Carlo Piano Masters 2009

affiche

Journée du Patrimoine à Monaco

Exposition de Gueorgui CHICHKINE ” Hommage à Nijinsky et aux Ballets Russes ” dsc01129

Gueorgui Chichkine avec la danseuse étoile Ilse Liepa et S.E. Monsieur A. Orlov  Ambassadeur de la Fédération de Russie en France et à Monaco.

“Peintre, dessinateur et architecte, Gueorgui CHICHKINE est né en Russie, à Iekaterinbourg. Fils d’une violoniste du théâtre, il a commencé très tôt par étudier le violon. Sa mère voulait qu’il soit violoniste, comme son père, a son tour, ou architecte, mais il n’avait qu’un souhait : être peintre! Après l’école des Beaux-Arts, il a entré à l’Académie des Beaux-Arts et d’Architecture de sa ville natale, où plus tard il a enseigné pendant dix ans. A partir de 1974, Gueorgui Chichkine participe à des expositions artistiques des professionnels. Dans la même année, il a devenu lauréat pour tout la Russie du Concours national des jeunes créateurs .

Passionné dès son enfance par le théâtre musical (Danse et Opéra), Gueorgui CHICHKINE a créé dans les années 1980 le musée du Théâtre de l’Opéra et de Ballet d’Iekaterinbourg. Il a réalisé la deux fresques et une galerie de portraits des plus célèbres solistes du théâtre. De 1989, il participe aux expositions internationales à l’étranger.

Résident à Monaco depuis 1998, l’artiste a participé à de nombreuses actions caritatives et humanitaires, et, particulièrement, au profit des enfants de la Russie.

chichikne-timbre-2

Timbre émis par la Principauté de Monaco

à l’occasion du centenaire des Ballets Russes.

Dessin : Guéorgui CHICHKINE Procédé d’impression : Héliogravure Format du timbre : 40 x 52 mm vertical

Feuilles de 6 timbres-poste avec enluminures

Les Ballets Russes de Serge de Diaghilev se produisent pour la première fois fois au Théâtre du Châtelet à Paris, au printemps 1909 offrant un spectacle à part entière et non une simple représentation chorégraphique. En 1911, la compagnie établit sa résidence à Monte-Carlo. Après des années de tournées internationales, elle est dissoute en 1929 à la mort de son fondateur. Dans le cadre de la célébration du centenaire de sa création, l’ensemble des institutions culturelles monégasques ont proposé cet été un florilège de spectacles, expositions, concerts et rencontres avec le public, que nous avons mis sur le site Artcorusse.

Journée du Patrimoine, le 27 septembre en présence de l’artiste Espace d’Art du Comité AIAP -UNESCO 10 Quai Antoine Ier (1er étage) Monaco De 10 h à 18 h, entrée libre. Exposition du 30 septembre au 23 octobre 2009. De 14 h à 19 h 30 (sauf le lundi). Entrée libre.

Tous renseignements ( Cliquez )

‘, ‘ ‘, 0, ‘, , , , ‘, ‘2371-revision-21’, ‘, ‘, ‘2009-10-25 23:33:38’, ‘2009-10-25 22:33:38’, ‘, 2371, ‘http://artcorusse.org/2009/10/2371-revision-21/’, 0, , ‘, 0);

manifes-syrthe

tchoubarian_banner_08_10_09

” FRANCE – RUSSIE : TROIS CENTS DE RELATIONS PRIVILÉGIÉES”

7, 8 et 9 octobre 2009

Paris, Musée de l’Armée.

invalides_paris2

Son Excellence Monsieur Alexandre Orlov, ambassadeur et plénipotentiaire de la Fédération de Russie en France et le général Robert Bresse, Directeur du Musée de l’Armée, sous la présidence de Madame Hélène Carrère d’Encausse, secrétaire perpétuel de l’Académie française et de Monsieur Alexandre Tchoubarian, Directeur de l’Institut d’Histoire universelle de l’Académie des Sciences de Russie.

Programme.

Mercredi 7 octobre 2009

Les relations franco-russes du XVIIIe siècle aux années 1880 : les prémisses du rapprochement

9h00 Accueil des participants.

9h30 Ouverture par le Général Bresse, Directeur du musée de l’Armée et son Excellence Alexandre Orlov,

Ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la Fédération de Russie en France.

Introduction du colloque par Madame Hélène Carrère d’Encausse (Secrétaire Perpétuel de l’AcadémieFrançaise)

et Monsieur Alexandre Tchoubarian (Directeur de l’Institut d’Histoire Universelle de l’Académie des Sciences de Russie).

10h00 Début des travaux

√Ä la découverte de l’autre, les contacts culturels et artistiques au XVIIIe siècle Présidence : Alexandre Tchoubarian (Institut d’Histoire Universelle de l’Académie des Sciences de Russie)

14h00-14h20 Versailles et Peterhof : les musées dans le contexte de l’histoire bilatérale par Elena I. Kalnitskaya (Musée d’État Peterhof). 14h20-14h40 La collection des livres français de l’impératrice Catherine II par Irina I. Zaytseva (Musée d’État Tsarskoe Selo). 14h40-14h55 Discussion

Des guerres napoléoniennes aux années 1880 : de nouvelles impulsions politiques, artistiques et culturelles Présidence : Francine-Dominique Liechtenhan (Université de Paris IV Sorbonne)

14h55-15h15 La première tentative d’alliance franco-russe, Bonaparte et Paul Ier(1799-1801) par Oleg Sokolov (Musée de l’Armée, Paris). 15h15-15h35 La paix de Tilsit par Iouri Roubinski (Institut de l’Europe de l’Académie des Sciences de Russie). 15h35-15h50 Le Tsar Alexandre Ier à Paris : la Russie, la France et l’idée d’Europe, 1814 -1815 par Marie-Pierre Rey (Université de Paris I Panthéon Sorbonne). 15h50-16h10 Discussion 16h10-16h30 Pause 16h30-16h50 L’inÔ¨Çuence française sur l’évolution de la culture et de l’art russes au XIXe siècle par Brigitte de Montclos (Conservateur en chef du Patrimoine). 16h50-17h10 L’art russe et l’art français, 1890-1914, les points d’attirance et de rejet par Tatiana V. Ioudenkova (Galerie Tretiakov). 17h10-17h40 De L. Clément de Ris à K.S. Malevitch. Le changement de perception de la culture russe entre 1879 et 1915. Une Europe réinventée par Gianni Cariani (Université de Strasbourg). 17h40-17h55 Discussion

Jeudi 8 octobre 2009

L’alliance et ses vicissitudes, des années 1890 aux lendemains de la seconde guerre mondiale L’alliance franco-russe des années 1890 : de nouveaux enjeux politiques, diplomatiques et stratégiques Présidence : Marie-Pierre Rey (Université de Paris I Panthéon Sorbonne)

9h15-9h35 Les matériaux sur les relations russo-françaises, du XVIIIe siècle au début du XXe siècle dans les Archives de la Fédération de Russie par Sergeï V. Mironenko (GARF : Archives d’État de la Fédération de Russie). 9h35-9h55 L’alliance franco-russe du début des années 1890 à la Révolution d’Octobre, au prisme des collections du Service historique de la Défense par Emmanuel Penicaut (SHD : Service historique de la Défense). 9h55-10h15 L’évolution de l’alliance russo-française, 1891-1893 par Irina S. Rybatchenok (Institut d’Histoire de la Russie). 10h15-10h35 L’escadre russe à Toulon en 1893 par Andrey I. Lyalin (Musée de la Marine). 10h35-10h50 Discussion 10h50-11h10 Pause

Les relations bilatérales et l’avènement du régime soviétique Présidence : Sergey Mironenko (GARF : Archives d’État de la Fédération de Russie)

11h10-11h30 Russes ou Bolcheviks ? La France et les Français face à la question de la reconnaissance de l’État soviétique par Sophie Coeuré (École Normale Supérieure). 11h30-11h50 Staline a-t-il besoin de la France (1927-1934) ? par Sabine Dullin (Université de Paris I Panthéon Sorbonne). 11h50-12h10 Les contacts entre la Russie et la France dans l’espace culturel : idées, capitaux et pratiques créatrices des années 1890 aux années 20 par Ksenia G. Bogemskaya (Musée d’État Pouchkine). 12h10-12h25 Discussion

France, URSS et la marche à la guerre Présidence : Robert Frank (Université de Paris I Panthéon Sorbonne)

14h30-14h50 L’accord soviéto-français de non agression de 1932 par Alexandre V. Revyakin (MGIMO : Université d’État des Relations Internationales de Moscou). 14h50-15h10 L’accord de 1935 vu par la presse soviétique par Vladislav P. Smirnov (MGU : Université d’État de Moscou). 15h10-15h25 Discussion 15h25-15h55 Pause 15h55-16h15 La visite du général de Gaulle en URSS en 1944 par Marina P. Arzakanyan (Institut d’Histoire Universelle). 16h15-16h35 La signature de l’accord soviéto-français de 1944 par Kira P. Zyeva (IMEMO : Institut de l’Économie Mondiale et des Relations Internationales). 16h35-16h55 L’accord de 1944 et sa signiÔ¨Åcation pour la diplomatie française par Georges-Henri Soutou (Académie des Sciences Morales et Politiques). 16h55-17h10 Discussion

Vendredi 9 octobre

France et URSS entre guerre froide et détente Présidence : Vladislav Smirnov (MGU : Université d’État de Moscou)

9h30-9h50 Le voyage de 1966 : événement fondateur de la diplomatie de la Ve République par Maurice Vaïsse (Institut d’Études Politiques). 9h50-10h10 L’URSS dans la diplomatie mitterrandienne par Georges Saunier (Institut François Mitterrand). 10h10-10h25 Discussion 10h25-10h45 Pause 10h45-11h05 Les accords de 1989 et de 1992 par Evgeniya O. Obichkina (MGIMO : Université d’État des Relations Internationales de Moscou). 11h05-11h25 Le partenariat franco-russe aujourd’hui : quelle spéciÔ¨Åcité ? par Anne de Tinguy (INALCO et Sciences PO CERI). 11h25-11h40 Discussion 11h40-11h55 Conclusions du colloque par Marie-Pierre Rey (Université de Paris I Panthéon Sorbonne).

Ce colloque se déroulera à l’Auditorium Auterlitz, Salle d’honneur, niveau 1.

.colloque-3-jpeg

Réservation obligatoire au: +33 (0)1 44 42 51 73

13-octobre-concert-veronika

“Regards Croisés”

de Paul Flickinger, 19 et 20 septembre 2009.

cliche-2009-09-11-23-47-45

Exposition exceptionnelle à l’Hotel d’Estrées, résidence de l’Ambassadeur de la Fédération de Russie.

scupt-ds-jardins

“Français de renommée internationale,

Paul Flickinger est universel par son talent.

C’est un artiste fascinant qu’il faut nécessairement connaître

dans cette première décennie du XXIe siècle.

Son oeuvre n’est pas simplement riche, elle est spectaculaire.

Quand on découvre ses sculptures ou ses peintures,

on apprécie toute la grandeur de son talent.

Une fois vue, on n’imagine plus que Paul Flickinger ne puisse pas exister.

Ses émotions sont nos émotions.

Sa passion devient notre passion.

J’ai souhaité qu’à travers “REGARDS CROISÉS”

Paul Flickinger expose ses oeuvres

à l’occasion des Journées du Patrimoine

dans ce lieu d’exception qu’est l’Hotel d’Estrée.”

Alexandre Orlov

Ambassadeur de la Fédération de Russie en France.

resid-ambassadeur

L’Hôtel d’Estrée un un hôtel particulier à trois étages avec jardin à la française, salons d’apparat et cour d’honneur pavée, construit par Robert de Cotte, architecte de Louis XIV, pour la duchesse d’Estrées dont le mari était maréchal de France. Il a été acquis en 1863 comme propriété de l’Etat Russe et remanié pour les besoins de l’ambassade. C’est là que le dernier empereur de toutes les Russies, Nicolas II, et l’Impératrice Alexandra, résidaient lors de leur visite en France à la fin du XIXe s. Après la révolution de 1917, cet hôtel ne redevint ambassade qu’en 1924, lorsque le gouvernement d’E. Herriot rétablit les relations diplomatiques avec l’URSS. En 1977, la chancellerie de l’ambassade fut transférée dans un édifice moderne du 16e arrondissement et l’hôtel, devenant résidence de l’ambassadeur, subit (en 1981-82) une restauration complète lui redonnant des décors Second Empire.

orlof-et

S.E. Alexandre Orlov et Paul Flickinger devant ses sculptures dans les salons d’honneur.

(Renseignements sur l’artiste “cliquez )

Hotel d’Estrée

79, rue de Grenelle 75007 Paris

Métro Rue du Bac (ligne 12)

Exposition ouverte dans le cadre des Journées du Patrimoine les 19 et 20 septembre 2009 de 10h à 18h

Andreï Koslovskï

Barde, russe de passage à Paris pour un spectacle au ” Chantier”

le 24 octobre à 19h30.

kozlovskij

Surnommé ” le barde qui chante du blues”, il interprète ses chansons en russe, né en 1959 il écrit et eu ses premiers concerts publics à Saint Petersbourg. Il travailla sur des chantiers forestiers, dire que la chanson était son hobby et faux, la chanson et le rock était sa raison de vivre.

Il sera accompagné par Sergueï Klevensky fantastique clarinettiste, jouant de la cornemuse et autres instruments a vents.

accueiljpg

“Chantier”

24 rue Hénard, 75012 Paris

Métro: Montgallet

Prix des places: 12 euros et 10 euros,

Mairie du 8e arrondissement

Salle des conférences

Mardi 3 novembre 2009, à 18 heures.

diag-11

Dans le cadre des “Echanges artistiques franco-russes”

François Lebel, maire du 8e arrondissement, Christine Piredda, adjointe au maire chargée de la culture et Danièle Prévost, présidente de la Société Historique et Archéologique des 8e et 17e arrondissements, ont invité le président fondateur du Club franco-russe de la Culture et des Arts (ARTCORUSSE) N. Tikhobrazoff, pour évoquer les débuts artistiques russes en France.

Vidéo-conférence sur le thème des Ballets russes: Diaghilev, Nijinsky, Fokine, Lifar, et leurs partenaires féminines, Anna Pavlova, Tamara Karsavina, les compositeurs, les artistes décorateurs, les stylistes costumiers …

Pour Serge Diaghilev, une des grandes figures cosmopolites de son époque, Paris est la ville élue, berceau et couronnement de son entreprise artistique. Il s’attaquera ensuite à toute l’Europe occidentale en passant par Monaco, de 1909 à 1929.

Je suis: un charlatan, d’ailleurs plein de brio – Un grand Charmeur – Un insolent – Un homme possédant beaucoup de logique et peu de préjugés – Un être affligé, semble-t-il, d’une absence totale de talent. Du reste, je crois avoir trouvé ma véritable vocation: c’est le mécénat. Pour cela, j’ai tout ce qu’il faut, sauf l’argent. Mais ça viendra!… “ disait-il.

Mairie du VIII° arrondissement, Hôtel Cail

Salle des conférences

3, rue de Lisbonne, Paris 75008

Métro St Augustin.

Entrée libre.

Exposition de l’architecte A. Ricard de Montferrand.

Prolongation de l’Exposition jusqu’au 20 septembre.

auguste_ricard_001_63_semaine_42_2008_actu_ricard_de_montferrand-11

Méconnu en France ou il est né en 1786 à Paris ou il étudie l’architecture, il a travaillé dans le bureau de Percier et Fontaine, puis sous Vignon sur l’église de la Madeleine( Paris). Après avoir présenté en 1814 des dessins d’architecture au tsar Alexandre Ier (1801-25), il a émigré vers la Russie en 1816 o√π il a été nommé architecte de la cour. Parmi ses oeuvres les plus importantes à Saint-Pétersbourg la maison Lobanov-Rostovsky (1817-20), buildisaacs

La Cathédrale St Isaac (1818-58 )- influencé par Soufflot avec le Panthéon de Paris avec un d√¥me de fer encadrée ( 1841-1842)), de l’extérieur qui a été calqué sur d√¥me de la cathédrale St Paul, à Londres par Wren. trac-montferrand1 trac-montferrand2

alexander-colonne

La Colonne Alexandre (1829-34). L’utilisation du fer dans la cathédrale est un précédent important pour la suite de la coupole du Capitole, à Washington . Montferrand à son tour a conçu plusieurs intérieurs du Palais d’Hiver comme le Hall de Pierre le Grand, le terrain Marshals’ Hall, de la Rotonde, et les chambres privées pour les Tsarinas Aleksandra et Mariya de1827 au début des années 1830, suite à l’incendie du Palais. Il a publié des monographies sur la somptueuse cathédrale (1845) et la colonne (1836).

nicolas-1er-par-a-de-montferrand

Il réalise la statue équestre de Nicolas Ier, de nombreux h√¥tels particuliers, l’aménagement des appartements d’Impératrice au Palais d’hiver, sans oublier ses œuvres comme le Manège à Moscou et l’église de Nijni-Novgorod.

120px-e7185-nn-transfiguration

Il est mort à Saint-Pétersbourg en juillet 1858, n’étant pas de religion orthodoxe, il ne put être inhumé dans l’église, selon sa volonté, seul son buste est à Saint Isaac, son corps a été inhumé en novembre 1858 au cimetière de Montmartre.

buste_de_a_de_montferrand

Un catalogue a été édité par le Conseil Général du Puy-de-D√¥me en partenariat avec l’association Montferand Renaissance, comprenant de très nombreuses reproductions en couleurs.

Histoire de cet architecte, son travail à Saint-Pétersbourg de 1816 à 1858, ses œuvres réalisées en Russie et en France.

Ouvrage de 140 pages, document de référence sur Auguste Ricard de Montferand.

disponible sur place prix 8euros, ou en le commandant (Cliquez)

affiche-montferrand2

Jusqu’au 29 août. Prolongation de l’Exposition jusqu’au 20 septembre

Cour d’honneur de l’hôtel du Département, 24 rue Saint-Esprit, à Clermont-Ferrand.

Ouvert du lundi au vendredi de 10h à 18h, et le samedi de 14h à 18h.

Pour les journées du Patrimoine ouverture exceptionnelle avec visites guidées de 10h à 18h,

Samedi et dimanche

Renseignements: 04 73 42 12 11

(Voir la vidéo de Saint-Isaac dans reportages)

Groslay accueille “Nuits de Montmartre”

de Joseph Kessel.

aff-40x60-nm

En 1927, Joseph Kessel a 30 ans lorsqu’il écrit ” Nuits de Princes ” et ” Nuits de Montmartre “. Ces deux romans correspondent à une période de sa vie – de ses jours et de ses nuits -, où l’écrivain se laisse happer par les romances, les polyphonies russes et les chants tsiganes échevelés des cabarets Montmartrois.

Aujourd’hui, un comédien, une chanteuse-balalaïkiste et un guitariste ouvrent le rideau sur une aventure d’une heure dix, mélange bondissant de la musique au texte, de la vie au conte. Kessel décrit avec force et tendresse ces personnages émouvants et drôles dans un monde haut en couleur.

Il me fallait ces mélodies, ces accents qui, pour exprimer joie et détresse, possèdent une frénésie, une brûlure que l’on ne trouve nulle part ailleurs. ” Joseph Kessel.

Spectacle à l’occasion d’une exposition “Jospeh Kessel”.

Vendredi 16 octobre à 20h30

Salle des Fêtes

Place de la Libération

95410 Groslay

Réservation: Association Artistique Constantin Stanislavski

06 70 02 73 10

yalta-sacem

Vous n’avez pas vu, à la Cartoucherie de Vincennes, la pièce musicale YALTA 1916 pour votre programmation saison 2010/2011, alors nous avons prévu pour vous, une lecture en direct et en costumes dans l’Auditorium de la SACEM le 13 octobre 09. YALTA 1916 est une pièce de théâtre musicale, acoustique, jouée et chantée (75 minutes). Après cette lecture vous pourrez rencontrer Boris Bergman et toute la troupe autour d’un verre de vodka!

Réservation obligatoire avant le 8 octobre : sophie@soandus.com

ou au: 06 68 99 64 82

( sous réserve de places disponibles )