Archive pour juin 2010

menu-01Un site relatif a l’histoire des russes à Gallipoli vient d’être mis en ligne, ce site en russe permet de découvrir un film sur cette partie de l’histoire restée trop longtemps dans l’ombre et un second réalisé lors de la commémoration au cimetière de Sainte Geneviève des Bois en 2009.

(Voir également sur le site Artcorusse dans: archives, ou en tapant Gallipoli dans: recherches)

gallipoli

Félicitons l’UDCRG, Union des Descendants des Combattants Russes de Gallipoli.

http://www.gallipoli.fr

Exposition des œuvres religieuses de

Sergei Chepik jusqu’au 30 juillet 2010.

qs-chepic-auvers

Baïkal

    Livres

Sortie fin juin, d’un ouvrage étonnant.

imaginees_baikal_guide_couv

_baikal_guide_couv

La Russie de nouveau sur Montmartre.

les 14, 15 et 16 mai 2010.

photogalerie

Galerie André Roussard.

A l’occasion des festivités consacrées en 2010 pour l’Année Croisée France-Russie, ce haut lieu incontournable près de la Place du Tertre qu’est la Galerie Roussard, accueille des peintres russes vivant ou ayant vécu à Paris dans le cadre d’un week-end russe à Montmartre.

Rapellons que cette galerie a une particuliarite, celle d’être egalement une maison d’édition. André Roussard a édité: le dictionnaire des peintres montmartois (4850 artistes), le Montmartrois, les hauts lieux de Montmartre, Gen Paul ……

Le public aura l’occasion voir et découvrir des oeuvres de:

pierre-alechinsky

Pierre Alechinsky (1932) peintre.

Dans les années trente, Alechinsky étudie à l’école Decroly à Bruxelles. On oblige l’enfant gaucher à écrire de la main droite. La gauche, sa meilleure main, les éducateurs la lui laisseront pour les travaux ¬´ de moindre importance ¬ª : le dessin… De 1944 à 1948, il étudie l’illustration du livre, la typographie, les techniques de l’imprimerie et la photographie à l’√âcole nationale supérieure d’Architecture et des Arts visuels de La Cambre à Bruxelles. Il découvre l’oeuvre d’Henri Michaux, de Jean Dubuffet et des surréalistes. Il rencontre et se lie d’amitié avec le critique d’art Jacques Putman, qui consacrera de nombreux écrits à son oeuvre. Il commence à peindre en 1947 et fait alors partie du groupe Jeune Peinture belge

montmartre-en-russe

Catherine Bogrow, calligraphe.

D’origine russe, née à Paris aprés la dernière guerre, elle se passionne pour la calligrahie, qu’elle a pratiquée dans un premier temps en autodidacte, en toute liberté d’expression.

Elle a découvert, chez les imprimeurs, la lettre au plomb et en bois, ce qui l’a confirmée dans son go√ªt immodéré de l’écriture, calligraphiée comme typographiée. Elève de Laurent Rébéna, elle étudie la lettre classique, puis sa version contemporaine abstraite, libérée et personnalisée. Elle donne à la lettre une vie propre, pour la faire danser dans l’espace blanc de la page, inventer des compositions dans lesquelles le geste et le trait importent plus que la lisibilité. Jouer de tous les instruments d’écriture possibles, les marier, les opposer afin de faire naître des formes insolites, voila toute l’obsession de sa vie de calligraphe. La composition, pour être réussie, doit transmettre une émotion forte.

lanskoy-fond-noir-41x29cm

Andréi Lanskoy ( 1902 Moscou – 1976 Paris), peintre, litographe.

Il arrive à Paris en 1921 et se consacre entièrement à la Peinture. Wilhelm Uhde le remarque dès 1924. Jusqu’en 1939, il expose aux Pays-Bas. √Ä Paris après la guerre, sous l’école hollandaise abstraite, sapeinture évolue vers le non-figuratif. Il peint en pâte avec une matière riche et généreuse. Ses harmonies sont très colorées sensibles et vibrantes. Lanskoy est l’un des derniers représentants vivants de cette école russe qui a donné tant de grans peintres, ce que l’on appelle “L’√âcole de Paris”.

serge-poliakoff_comporange

Serge Poliakoff ( 1900 Moscou – 1969 Paris), peintre.

Poliakoff s’établit en 1923 à Paris o√π il ne cessera de jouer dans les cabarets russes. En 1929, il s’inscrit à l’Académie de la Grande Chaumière. Ses peintures demeurent académiques jusqu’à la découverte qu’il fait à Londres ‚Äî o√π il séjourne de 1935 à 1937 ‚Äî de l’art abstrait et de la luminosité des couleurs des sarcophages égyptiens. Il se lie peu après avec Kandinsky, Sonia Terk et Robert Delaunay, Otto Freundlich.

528739_1

Vladimir Tchernychev (1952 Léningrad), peintre illustrateur.

Il vient en France, à Paris en 1978, ou il ne laisse enfermer dans aucun style ni dans aucune école. Ses toiles chargées de couleurs et de poésie, le font exposer en Allemagne, en Suisse, aux Pays-Bas, au Japon, aux USA à Paris et en province. Vladimir Tchernychev est également poète, il a écrit un conte russe ‚ÄúYaroslavna et le Dragon, qu’il a illustré de seize dessins dans le style trés personnel, celui de ses oeuvres. Il travaille à l’aquarelle, le pastel sec et l’encre de chine, toutes ces techniques se c√¥toient dans ses dessins, o√π sont représentés des personnages incoutournables des légendes russes. Le beau Prince Ivan, la Princesse Yaroslavna, le dragon Gorynnytah et la sorcière Babayaga (qui est une sorcières bonne), (aux éditions l’Harmattan).

img350

Tikhobrazoff (1946 Paris), peintre.

Ce peintre nous entraîne dans une aventure picturale des plus originales, avec une texture géométrique dans toutes ses compositions, une succession de traits qui s’entrecroisent comme pour mettre en valeur une structure centrale hiérarchisée arachnéenne. Derrière sa recherche picturale se cache un langage bien précis. Surnommé le ‚Äúpeintre des lignes qui parlent‚Äú, il est certainement le peintre qui nous fait réfléchir dans cette époque tumultueuse, o√π tant de choses disparaissent. On découvre une analogie avec la calligraphie, tout le “secret” de Tikhobrazoff est là, ses anamorphoses sont lisibles à l’aide d’un miroir ou en inclinant les toiles, afin de lire les citations, qui lui ont servi de thème.

Galerie André Roussard:

13, rue du Montcenis

75018 Paris.

Renseignements : ( CLIQUEZ )

Accés:

Métro: Lamarck-Caulaincourt ou Abbesses.

Funiculaire ou Montmartre bus (station Place du Tertre)

Mardi 22 juin à midi, dans le cadre des Mardis d’Artcorusse

“Histoire de la Cuisine russe”

affiche-le-balzac-cuisine-russe_layout-1

Dernière conférence de ce cycle commencé en février, et qui reprendra en septembre.

Catherine Boncenne d’origine russe, va nous dévoiler les secrets de la table avec l’évocation de recettes familiales ou ne manquera que l’application.

Histoire des Borsch, blinis,kotleti,draniki,chachliki et autres pilafs.

Cinéma Le Balzac

1, Rue Balzac

75008, Paris

Métro Georges V.

Renseignements: ( Cliquez )

Le dimanche 6 juin 2010 de 13h à 20h.

st-georges

Ex Internat Saint Georges 2010 .

La municipalité de Meudon a sauvé ce lieu qui fut durant prés de 40 ans un endroit ou des garçons d’origine russe, issus de l’émigration russe, dont les parents étaient venus en France à la Révolution de 1917, ont étudié et conservé leur culture, leur identité.

Cet internat crée en 1919 à Constantinople par des jésuites, passa en Belgique à Namur en 1923, puis arriva à Paris en 1940 pour s’installer au 9, rue Raynouard puis en 1946 à Meudon, au “Potager du Dauphin”.

Une activité parascolaire a été dispensée: la musique et le chant, russe pour la musique avec la balalaïka et le chant avec la liturgie byzantine.

L’internat ferma pour se tranformer en 1968, en un centre incontournable pour les chercheurs grâce à la bibliothèque slave, travaillant également au développement des échanges franco-russes, à la compréhension du monde slave. . Les pères enseignant la langues russes non plus aux fils d’émigrés mais a des étudiants de toute provenance et pour des cycles de formation professionnelle à des adultes devant se rendre en URSS. Puis avec la pérestroika, le Centre d’étude Russe St Georges ferma définitivement ses portes en 1992. La maison et la propriété ont été achetés par la mairie de Meudon en juillet 2002 pour y faire un centre culturel et des d’artistes et de créateurs et le parc devint un lieu de loisirs ouvert au public.

Evocation de Saint Georges le dimanche 6 juin

maison-st-georges

avec des Ateliers-mémoire , Traktir avec dégustation de la cuisine russe (5euros pour 4 plats)

10

Orchestre des anciens de St Georges.

Participation de la communauté russe de Meudon, des anciens des écoles Saint-Georges et Sainte-Olga.

Animation musicale avec l’ orchestre des anciens de St Georges et choeur Volga.

101

Choeur Volga

affiche-potager-du-dauphin_layout-1

Vidéoconférences sur “Alexandre Drankov pionnier du cinéma russe”, du film “Stenka Razine“1908 et d’un film sur la visite des ” monastères de Yaroslavl à Saint Petersbourg”, film du réalisateur N. Tikhobrazoff, avec l’Association Artcorusse.

” Potager du Dauphin “

15 rue de Porto- Riche, 92190 Meudon

www.ville-meudon.fr

ACCES: acces-meudon

Espaces culturels : 01 55 64 08 81.

Parc ouvert tous les jours : de 8 h à 20 h (jusqu’au 30 septembre), de 8 h à 18 h (jusqu’au 31 mars)

” Maximilian Volochine, poète, critique et peintre russe dans le Paris

de la Belle Epoque “

Du 2 au 25 juin

volochine-infoexpo-2461f

Poète et journaliste, critique littéraire et d’art, traducteur et aquarelliste, Maximilian Volochine (1877-1932) a vécu à Paris entre 1901 et 1916, promouvant la littérature et l’art français en Russie à travers ses multiples articles dans de grands quotidiens et de prestigieuses revues russes. Ce personnage charismatique, habitué des ateliers de Montparnasse, a aussi bien introduit Odilon Redon que Paul Claudel en Russie.

m-volochineMaximilian Volochine

Cette première exposition, organisée dans le cadre de l’année croisée France-Russie rend hommage au plus ” parisien ” des poètes russes à travers de nombreux documents, photographies, peintures, dessins, revues d’art provenant de collections publiques et privées russes et françaises.

Mairie du 6e

Salle du Vieux Colombier (1er étage)

Place Saint-Sulpice
78, rue Bonaparte

Paris 6°

Métro:St Sulpice,  St germain des Prés où  Mabillon

Lundi, mardi, mercredi, vendredi de 11h30 à 17h00
Jeudi de 11h30 à 19h00
Samedi de 10h00 à 12h00