Archive pour août 2010


Agrandir le plan

Moscou

    Cartes


Agrandir le plan

Du 4 au 9 septembre 2010

Mireille Mathieu participera au Festival international militaire et musical Tour Spasskaïa qui se tiendra sur la place Rouge de Moscou du 4 au 9 septembre, a déclaré vendredi Valeri Khalilov, directeur des fanfares des Forces armées russes.

La participation de Mireille Mathieu apportera du charme au programme du festival auquel elle prendra part dans le cadre de l’Année croisée Russie-France“, a indiqué M. Khalilov, ajoutant que l’artiste française interprèterait deux chansons en russe et en français.

Le festival Tour Spasskaïa réunira près de 15 collectifs musicaux et militaires russes et étrangers, ainsi que 1.400 participants, a estimé le directeur des fanfares.

“Journées des artistes et écrivains Notre Dame de beauté à Montmartre”
14 – 15 et 16 mai 2010

Vendredi 14 mai

18h: Inauguration officielle salle “Art, Culture et Foi” avec la participation de Nicolas Kedroff (balalaïka) et les “Poulbots de Montmartre”, suivie d’une animation sur le parvis avec vers 20h tombola et verre de l’Amitié.

Samedi 15 mai

10h: Musée de Montmartre 12 rue Cortot, Salon du livre franco-russe, vente dédicaces d’ouvrages.
15h 30: Evocation de Féodor Dostoïevski, Léon Tolstoï, Alexandre Soljenitsyne et Paul Evdokimov avec la participation de Mme Lilia Trannoy .
20h: Concert par l’Orchestre de Chambre “Uniart” d’artistes de la Russie et de la C.E.I. sous la direction de Maria Tchouvakhina-Melashvili et Artyum Avetisyan.
Durant cette journée sur le parvis de l’église St Pierre de Montmartre: vente de produits régionaux de l’artisanat russe.

Dimanche 16 mai
11h: Solennité de N.-Dame de Montmartre de Beauté, patronne universelle des artistes. Grande messe présidée par M. l’Abbé Jean-Jacques Launay.

15h: Conférence du Père J.J. Launay “La pensée chrétienne dans l’Art, la Culture et les traditions spirituelles de la Russie”

M. l'Abbé Jean-Jacques Launay et Philippe-Marie Christophe.

Galerie André Roussard durant ce week end exposera des œuvres d’Alechinski, Poliakov, Vladimir Tchernychev, Catherine Bogrow,  Tikhobrazoff et d’autres peintres russes  . Entrée libre . 13 rue du Mont Cenis.( CLIQUEZ )

Catherine Bogrow et Vladimir Tchernychev dans la Galerie André Roussard.

						
					

Paul Chmaroff ( (1874-1950)

Hall Freyssinet, Paris 

Irène (1930)

Né à Voronej en 1874, de son véritable nom Pavel Dmitrievitch Chmyrov. D’abord élève de l’Académie des Beaux Arts de Saint-Pétersbourg en 1894. Médaillé en 1898, il voyage a travers l’ Europe (Vienne, Florence Rome, Paris …)  devient académicien sur proposition de son professeur Ilya Répine en 1916, dont il devient le principal collaborateur. Paul Chmaroff a effectué quelques séjours à Paris, où il reçoit encore les leçons du peintre d’histoire, Jean-Paul Laurens.

Auto portrait (vers 1940)

À son retour en Russie, il est nommé peintre de la cour du tsar Nicolas II. Après la Première Guerre mondiale, Chmaroff émigre tout d’abord en 1923 à Rome puis en 1924 il s’installe définitivement à Paris et peint, aussi bien des paysages, des animaux que des portraits ( Chaliapine, S. Lifar ) ou des nus. Il meurt en 1950 dans la banlieue parisienne, à Boulogne Billancourt.

Bouquet de roses


Les Baigneuses.

Pour la 1ère fois en France, la Halle Freyssinet,  prête son cadre historique et atypique tout de béton et de lumière à la 1ère grande rétrospective de ce talentueux peintre académicien, principal collaborateur de Répine, qui officia a la cour du tsar Nicolas II et que l’on surnomma le ‘Renoir’ russe.
Cette exposition se tiendra également courant été 2010 dans les galeries de l’Académie des Beaux Arts de Russie à Moscou puis au Musée Régional de Voronej, ville natale de Paul CHMAROFF, dans le cadre des Années Croisées France Russie.

28 janvier au 14 février 2010

Tous les jours de 11h à 19h

Halle FREYSSINET – 55 Bd Vincent Auriol – Paris 13e

(M° Chevaleret)



						
					

IV° Festival International A. Tarkovski

“Zerkalo”

du 24 au 30 mai 2010 à Ivanovo (Russie)

Le programme du festival comprend:
Concours international : de films de fiction. Panorama du cinéma russe “Nouveau cinéma russe”. Panorama des films non-fiction, documentaires. Animation panoramique. Programme des films, consacrée au 65e anniversaire de la Grande Victoire.Débats professionnels. Master-classes.
Rétrospectives  des films de André Tarkovski (né en 1932 à Zavrajye Russie , décédé en France à Neuilly en 1986) et  d’Alexandre Gordon (né en 1912 dans le Kansas (USA) décédé en 2006) .
Le cru 2010 offrira aux spectateurs de plus en plus nombreux, près de 120 films à découvrir. Cette année le Président de ce grand festival international est Pavel Loungine .

Jury 2010

Kim Dong-HO, Président du Jury
Directeur du Festival International du Film de Pusan. Corée du Sud
ALEXANDER Yanakiev
historien du cinéma, conférencier, critique, éditeur. Bulgarie
ALEXEI MIZGIRYOV
Réalisateur, scénariste. Russie
Tom Stern
Directeur de la photographie. USA

Gala d’ouverture de “Zerkalo”  IV° Festival A. Tarkovski
La France est présente à  ce festival avec  quatre films: “L’OURAGAN KALATOZO” et “SERGUEÏ PARADJANOV, LE REBELLE” tous deux de Patrick Cazals, ” Alexandre Sokourov, Question sur le cinéma” du régisseur Anne Imbert et  “Pavel Chmaroff (1874 – 1950)” peintre russe, du réalisateur français Nicolas Tikhobrazoff (Président-fondateur d’Artcorusse). Films sélectionnés dans la catégorie film non-fiction.

Artcorusse avait annoncé l’exposition rétrospective de ce peintre en janvier dernier, ( Cliquez ).

l’occasion de cette exposition Nicolas Tikhobrazoff a réalisé un film sur les toiles de cet artiste. Cette collection unique, qui appartient à Joel Garcia, collectionneur d’œuvres d’art français, va être exposée à la Galerie Tseretelli à Moscou avant d’être présentée à Voronej, ville russe où est né cet artiste quasiment inconnu des Russes, puisqu’il est arrivé en France et a vécu à Paris dès 1924. Il est décédé en 1950 à Boulogne Billancourt.

” La Russie” 11 – 15 juin, 3 rendez vous

« Exposition Nationale Russe » au Grand Palais – 11 au 15 juin 2010

Cette grande exposition présentera, sous la nef du Grand Palais, les plus grandes innovations  russe en matière d’industrie, de sciences et de nouvelles technologies. Les fleurons de l’industrie russe présenteront leurs derniers projets ainsi que le fruit de leur collaboration avec les industriels français

Inauguration le 11 juin par M. Vladimir Poutine et M. François Fillon. ©

Les tables rondes
11 juin 2010
9h-10h30 : table ronde « La coopération franco-russe dans le domaine énergétique »
13h-15h : table ronde « France-Russie, le secteur des hautes technologies »
15h-17h : séminaire « France-Russie : perspectives pour la coopération en matière de gestion de l’eau»
Expositions
Histoire de la Russie en photographies. Début du 20e siècles, est réalisée à partir des fonds photographiques de  l’Académie des Beaux Arts-Arts de Russie et de la Maison de la Photographie de Moscou. Elle nous fera découvrir les visages et le quotidien du pays au début du XXe siècle illustrant parallèlement l’histoire de la photographie Russe. On trouvera parmi les photographes exposés, aussi bien des artistes incontournables de la photographie russe de cette période, tels Maksim Dmitriev, Piotr Pavlov, Karl Bulla, Victor Bulla, que des artistes inconnus. Des sculptures monumentales de Zourab Tsereteli.

"Les 4 mousquetaires" du sculpteur Zourab Tsereteli.©

Des concerts et le Ballet sur glace de Saint-Pétersbourg
Le Ballet sur glace de Saint-Pétersbourg interprétera chaque jour un grand classique du répertoire russe : Casse-noisette de Tchaïkovski et un Divertissement russe seront présentés gratuitement au public sur la première patinoire aménagée à cet effet dans la Nef du Grand-Palais.

Programme détaillé :
Vendredi 11 juin
* Le festival « Constellation russe » organisé par l’Agence Rossotrunitchestvo
13h-13h30 (Patinoire) : « Divertissement russe » Théâtre national sur glace de Saint-Pétersbourg
Samedi 12 juin “Fête Nationale Russe”
13h30-14h15 : Spectacle du Théâtre national ” Galerka” d’Omsk et présentation de la région d’Omsk  sur son espace.
14h30-15h20 (Patinoire) : * festival « Constellation russe » Ballet sur glace « Casse-Noisette » 17h15-19h (Scène principale) : * Spectacle « Constellation russe »,
* Le chœur académique national ruse de Mikhail Pianinitysky (Moscou)
* L’ensemble académique de danse folklorique d’Igor Moïsseev (Moscou)
* Le chœur académique national populaire russe d’Arkhangelsk
* L’Ensemble académique national russe des Kopriaks “Mengo” d’Alexandre Guil (Kamtchatka)
* L’ensemble national de danse et de chant du Tatarstan (Kazan)
*  L’ Ensemble natioanal kalmouke de chant et de danse “Tulpane ” (Elista)
* L’Ensemble national de danse “Vaïnakh”  (Grozny)
* L’Ensemble “Les cloches de Russie ” (Moscou)

21:30-23:00 sur le Champ de Mars à Paris
Le jour de la Fête nationale de la Russie, le Champ de Mars accueillera un grand concert festif de gala organisé par le Ministère de la Culture de la Fédération de Russie. Le célèbre violoniste et chef d’orchestre Vladimir Spivakov, directeur de l’orchestre de chambre « Les Virtuoses de Moscou », dirigera un concert exceptionnel de l’Orchestre National Philharmonique de Russie.

Entrée libre, durée 90 mn

Dimanche 13 juin et lundi 14 juin:
13h-13h50 (Patinoire) : * Spectacle sur glace « Divertissement russe », Théâtre national sur glace de Saint-Pétersbourg
17h-17h50 (Patinoire) : * Ballet sur glace « Casse-Noisette », Théâtre national sur glace de Saint- Pétersbourg

Mardi 15 juin:
17h-17h50 (Patinoire) : * Ballet sur glace « Casse-Noisette », Théâtre national sur glace de Saint- Pétersbourg

Grand Palais
Avenue Winston Churrchill 75008 Paris
Le 11 juin de 13H à 18H et du 12 au 15 juin de 10H à 18H
M°: Champs-Elysées Clémenceau – Franklin Roosevelt

Le Grand Salon de la culture russe au Champs-de-Mars – 12 juin 2010

Les parisiens découvriront ainsi le chœur académique populaire d’Etat russe Piatnitski,    l’Ensemble    académique d’Etat de danses populaires Igor Moïsseïev, l’Ensemble Cloches de Russie,    l’Ensemble    national académique d’Etat koriak de danses Mango, l’Ensemble de danses d’Etat tchétchène    Vaïnakh,    l’Ensemble académique d’Etat de chants et danses de la République du Tatarstan, l’Ensemble d’Etat Kalmouk de chants et danses Tioulpan, le chœur populaire russe académique d’Etat septentrional.

Le 12 juin, Concerts de 13h à 16h, sur le Champ de Mars,
et de 17h30 à 19h00, au Grand Palais
M : Ecole Militaire – Bir Hakeim – La Motte-Picquet Grenelle

Exposition « La leçon d’histoire » au Palais de Tokyo – 12 au 27 juin 2010

Deux volets : le premier à Paris et le second à Moscou et à Perm en février 2011.
Joseph Backstein, commissaire général de l’exposition présentera les travaux d’une trentaine d’artistes qui comptent parmi les personnalités le plus importantes et les plus représentattive de l’art russe contemporain
La seconde partie du projet qui se déroulera à Moscou et Perm, présentera au public les œuvres d’Edouard Gorokhovski, David Ter–Oganian, Ilia Trouchevski, Ivan Tchouïkov et le groupe Electroboutique.

PALAIS DE TOKYO
13, avenue du Président Wilson 75116 Paris
Ouvert tous les jours de midi à minuit sauf le lundi.
Plein tarif : 6 euros tarif réduit : 4,5 euros Informations & activités pédagogiques
Tél. +33 1 47 23 54 01
M° : Iéna-Alma Marceau

Voir site de ces manifestations: ( CLIQUEZ )

Des icônes sur les tours du Kremlin

“La réapparition des icônes sur les tours du Kremlin nous rappelle que nous ne devons pas faire preuve de tiédeur dans nos attitudes. Souvenons-nous que le Kremlin a été défiguré et que deux monastères y ont été détruits. De très nombreuses églises ont été anéanties à Moscou. La liste de ces pertes est immense, la ville a perdu au moins un siècle dans l’histoire de son architecture. Espérons que les églises mises à bas dans l’enceinte du Kremlin seront en définitive reconstruites. Il faut que la Place Rouge recouvre son aspect initial. “La découverte des icônes du Kremlin est un signe d’ En Haut. Si nous ne le comprenions pas nous deviendrions indignes de cette découverte“.

Dans des ornements “Kiotes”, les restaurateurs ont voulu connaître les raisons de ces plages sans aucune utilité…, qu’elle ne fut pas leur surprise de découvrir que ces panneaux ont été installés dans les années 1933, lors de la destruction des principaux signes et monuments religieux, afin de préserver des icônes datant du XVI°.

Derrière une épaisse couche  de plâtre-ciment peint, se trouve un grillage recouvrant des icônes inestimables.
Elles se trouvent sur les tours  du St Sauveur et de St Nicolas du Kremlin de Moscou, les historiens pensaient que ces icônes avaient été détruites.

Trés bien conservées, elles ont échappé à la destruction. Un mystère demeure, par qui et sur quels ordres ont été cachées ces reliques, aux yeux des autorités et du peuple.
Les travaux de restauration viennent de débuter, en présence des plus hautes instances de la ville de Moscou devant une foule de touristes .

Selon le témoignage des historiens, les icônes étaient encore visibles dans les premiers mois de l’année 1918. Ensuite elles avaient été dissimulées sous un épais treillis métallique, puis, en 1937, alors qu’une nouvelle vague de campagnes antireligieuses battait son plein, elles avaient été complètement couvertes de plâtre. Ce n’est qu’à la fin du mois d’avril dernier que des sondages ont été faits sur les tours, confirmant l’existence  des fresques. Il s’agit de l’icône du Christ Sauveur à Ses pieds, deux moines russes : saint Serge de Radonège et saint Barlaam de Khoutyne, sur la tour Spasskaïa, et d’une fresque représentant saint Nicolas de Myre, datant du 15e ou du début du 16e siècle sur la tour Nikolskaïa.
Les premières analyses permettent aux spécialistes d’affirmer que l’icône de saint Nicolas remonte au 15e-début du 16e siècle, ce qui confirme les témoignages des restaurateurs qui étaient intervenus sur cette icône en 1918. L’icône de saint Nicolas avait été fortement endommagée par des éclats de tirs d’armes lors de la prise d’assaut du Kremlin par les bolcheviks, en novembre 1917.

Elle regarde la Place Rouge. Une légende raconte que, pendant la guerre de 1812, quand Napoléon quitta Moscou il fit exploser la tour dont tout le haut s’est écroulé, la destruction s’est arrêtée exactement au niveau de la fresque.

Apparition des icônes fin juillet 2010.

Samedi 28 août, jour de l’Ascension, sous une pluie battante, aprés trois mois de restauration, le patriarche Kirill en présence du président Dimitri Medvedev a bénie l’Icône du Sauveur retrouvée emmurée dans la tour Spasski.

Le Président s’est exprimé aprés la consécration pour remercier tous ceux qui ont contribué à la préservation et la restauration de cette icône, devant plus de mille fidéles. L’Icône serat protégée derrière une vitre, l’on ne sait encore s’il elle aura un éclairage la nuit.


Nous devons nous souvenir de ceux qui ont contribué et aidé en cette période de l’athéisme des années 30, au péril de leur poste et de leur vie,  ceux qui ont permis de conserer cette merveille depuis des générations et ceux qui sont ici aujourd’hui sur la Place Rouge qui l’on restaurée afin que cette Icône protège le Kremlin, Moscou et nous tous “.

Dans la région d’Irkoutsk, ne subsiste qu’un élément d’une citadelle du XIV°, une tour en bois.
Elle a été régulièrement restaurée, utilisant les techniques et les matériaux de l’époque : le bois !

e projet est de reconstruire à l’identique la totalité de cette citadelle en bois datant du XIV° siècle. Construite à l’époque pour se protéger des invasions mongols et chinoises.

Ce projet sera terminé dans trois ans. Attendons 2013 pour visiter la reconstruction, unique au monde de cette citadelle du XIV°.

EXPOSITION DE PHOTOS

DU 21 SEPTEMBRE AU 5 OCTOBRE 2010

Exposition de photos par Lydia Rolland et la Galerie Photo-Russe.

Salle René Capitant.

Mairie du 5 ième arrondissement

21, Place du Panthéon

75005 Paris

RER: Luxembourg

Suite à des problèmes techniques graves, causés par une mise à jour importante du site en septembre 2010.

Le site reprend progressivement  son aspect initial.

L’actualité du Club Franco-Russe de la Culture et des Arts continue de plus belle en cette année croisée France-Russie !!

Les archives sont de nouveau visibles sachant qu’il faut du temps pour remettre

et retrouver certaines informations.

Bonne et Heureuse Année 2011

Musée National de la Marine

du 28 mai au 3 octobre 2010

La diplomatie navale dans l’alliance franco-russe (1891-1914)

Dans le cadre de l’année France-Russie 2010, le musée national de la Marine consacre, une exposition au contexte maritime de l’Alliance franco-russe qui donna lieu à l’échange de nombreuses visites. Alors très populaires, les rencontres diplomatiques étaient des plus festives et les cadeaux des Tsars particulièrement précieux…

Après la visite des marins russes à Toulon en 1893, les deux pays ratifient une convention militaire. Empereurs et Présidents se rencontrent régulièrement dans les plus célèbres ports français et russes jusqu’en 1914 ; l’échange de précieux cadeaux symbolisent alors l’entente fraternelle entre les deux gouvernements.

(entrée comprise dans le billet “collections permanentes”)

Extrait du reportage de l’exposition sur Youtube: ( CLIQUEZ )

Musée national de la Marine

Palais de Chaillot
17 place du Trocadéro
75116 PARIS

– Téléphone : 33 (0)1 53 65 69 69
– Télécopie  : 33 (0)1 53 65 69 65

Métro : Trocadéro
Bus : 22, 30, 32, 63, 72, 82
Batobus : Tour Eiffel

Horaires et ouvertures
ouvert tous les jours de 10 à 18h. Dernier billet délivré à 17h15.
Fermé le mardi.

Du 13 au 23 septembre 2010

Les photos de la photographe russe Ludmila Zintchenko reflètent les lieux les plus connus des deux capitales, Paris et Moscou réalisées avec un sténopé, l’un des plus anciens appareils photographiques qui dispose d’une petite ouverture à la place de l’objectif. Du fait d’un temps d’exposition long, le sténopé ne peut pas fixer l’image de ce qui bouge rapidement. Voilà pourquoi les détails superflus disparaissent et que le plus important se dévoile : une image artistique. C’est de cette manière que Ludmila Zintchenko a travaillé afin de faire apparaître une certaine dimension métaphysique des deux villes, française et russe.

Le Centre de Russie pour la Science et la Culture

61, rue Boissière, 75116,

Paris, France

Métro Boissière ou Victor Ugo

Renseignements : ( CLIQUEZ )

Du 7 au 11 septembre 2010

A l’occasion de l’année France-Russie, le festival de la gastronomie russe à Paris – ICP (International Cultural Project) en partenariat avec le festival gastronomique de Moscou et L’Hôtel Crillon à Paris présentent la première semaine Gastronomique Russe à Paris.  C’est l’occasion de changer certains stéréotypes et idées reçues concernant le territoire le plus vaste du monde, la Russie, tout en découvrant un coté oublié de ce pays : sa cuisine authentique et moderne. La tradition d’organiser, chaque année, des semaines gastronomiques existe depuis l’époque des Tsars. Les chefs cuisiniers à la cour étaient français et se sont inspirés des particularités de la cuisine traditionnelle Russe en y ajoutant leur propre savoir faire. Par la suite il a eu un festival gastronomique qui se déroulait entre St. Pétersbourg et Paris tous les 10 ans. Hélas cette tradition a été interrompue en 1912 et jusqu’à aujourd’hui. C’est pourquoi les organisateurs désirent faire renaître cette tradition. La gastronomie Russe sera présentée à différents niveaux, dans des restaurants étoilés aussi bien que des brasseries et bistrots parisiens. La Semaine de la Gastronomie Russe se tiendra à Paris, Lyon et Moscou.

Restaurant gastronomique « Les Ambassadeurs »
Hôtel de Crillon
10, Place de la Concorde
75008 Paris

La rame de Métro “Aquarelle” à Moscou.

La rame Aquarelle, qui circule dans le métro de Moscou depuis 2007, présentera à partir du 12 mai une nouvelle collection d’aquarelles provenant du Musée des Beaux-arts Pouchkine à l’occasion du 75e anniversaire du métro.
Une nouvelle exposition de chefs-d’œuvre de peintres aquarellistes provenant des collections du Musée des Beaux-arts Pouchkine quittera la station Partizanskaïa le 12 mai, à 11h30 locales.

(Photos: Vladimir Vyatkin)

La rame Aquarelle, la cinquième rame spécialisée du métro moscovite, a déjà présenté une exposition de tableaux du Musée russe de Saint-Pétersbourg de mai à octobre 2009. Des œuvres de Karl et d’Alexandre Brullov, d’Isaak Levitan, d’Ilia Repine,  de Nicolas Roerich et d’autres peintres russes ont accompagné les passagers du métro moscovite pendant six mois.
Les quatre autres rames spécialisées du métro moscovite sont “Moscou, ville qui lit” (consacré à la littérature russe et étrangère), “Bataille de Koursk” (consacré à la bataille), “Milicien populaire” (consacré à l’exploit des milices populaires pendant la bataille de Moscou en 1941-1942)  et la “Flèche rouge” (consacré au premier train de luxe soviétique reliant Moscou à Saint-Pétersbourg). Les deux premiers wagons du train Flèche rouge ont été endommagés lors de l’attentat-suicide du 29 mars 2010, mais le train circulera de nouveau après les travaux de réparation.
“La sixième rame baptisée Sokolniki, qui sera une réplique du premier train de métro moscovite, circulera à partir du 15 mai, date du 75e anniversaire du métro…”, a annoncé le directeur du métro Dmitri Gaïev en février dernier.

En 2012 à Moscou va être construit le seul musée au monde du célèbre joaillier russe Karl Fabergé. “Plus de 500 objets exceptionnels déja réunis y seront exposés. Ni le Kremlin, ni le Musée Russe n’y même aucun musée occidental ne possèdent rien de pareil.” A déclaré Vladimir Vorontchenko.
Ce musée sera construit au centre de Moscou, un concours sera lancé cet hiver pour choisir le projet.

Une exposition de cette fabuleuse collection se déroulera fin 2010 à Saint Petersbourg .

Du 7 au 11 septembre 2010

Hôtel de Crillon.

187963087

Pour les Russes c’est l’opportunité de faire connaissance avec une France raffinée et mystérieuse tandis que pour les français c’est l’occasion de changer certains stéréotypes et idées reçues concernant le territoire le plus vaste du monde, la Russie. L’image actuelle de la Russie intrigue les français qui regardent avec intérêt ce pays proposant divers horizons et une culture différente. La gastronomie fait partie intégrante de la culture d’un pays. Les Russes qui découvrent avec enthousiasme le meilleur de chaque pays connaissent et apprécient déjà la cuisine Française délicate et raffinée. C’est pourquoi les français ont une opportunité de découvrir un coté oublié de la Russie : sa cuisine authentique et moderne. La tradition d’organiser, chaque année, des semaines gastronomiques existait déjà depuis l’époque des Tsars Russes.

Les chefs cuisiniers à la cour étaient français et se sont inspirés des particularités de la cuisine traditionnelle Russe en y ajoutant leur propre savoir faire. Par la suite il a existé un festival gastronomique qui se déroulait entre St. Petersbourg et Paris tous les 10 ans. Hélas cette tradition a été interrompu en 1912 et jusqu’à aujourd’hui, c’est pourquoi les organisateurs du festival de la gastronomie russe à Paris – ICP (International Cultural Project) en partenariat avec le festival gastronomique de Moscou ont pour volonté de faire renaître cette tradition afin de faire découvrir ou redécouvrir aux français la cuisine Russe et pourquoi pas surprendre de nouveau !

capture-de28099ecran-2010-08-19-a-182255

L’Hôtel de Crillon, Palace historique situé sur l’une des plus belles place du Monde : Place de la Concorde, renoue avec cette tradition qui débutera le 7 Septembre 2010 la première saison de la semaine de la gastronomie Russe, et plus précisément dans son illustre restaurant gastronomique ” Les Ambassadeurs ” dont les cuisines sont dirigées depuis janvier 2009 par le jeune et très talentueux Chef Christopher Hache.

La gastronomie Russe sera présentée à différents niveaux, dans des restaurants étoilés aussi bien que des brasseries et bistrots parisiens. La Semaine de la Gastronomie Russe se tiendra à Paris, Lyon et Moscou.

Restaurant gastronomique “les Ambassdeurs”

Hotel de Crillon

10 Place de la Concorde

75008 Paris

Du 4 juin au 30 septembre 2010

« Lanceray, le sculpteur russe du cheval »

1ère exposition en France du sculpteur russe du XIXème siècle Eugène Alexandrovitch Lanceray.

Eugène Alexandrovitch Lanceray (1848-1886) par K. Somov (1907)
Petit fils d’un soldat de Napoléon Ier, est un grand sculpteur russe, moins connu que son homologue russe peintre Répine. Lanceray a pourtant fortement influencé la sculpture animalière surtout au niveau de la représentation des chevaux puisque Frederic Remington, peintre et sculpteur américain, réputé pour ses représentations de chevaux, acheta le bronze de Lanceray « Fourrageur cosaque faisant une halte »probablement lors de son séjour à St-Petersbourg. Lanceray exposa deux fois à Paris lors du salon de 1876 et de l’Exposition Universelle de 1878.
« M. Lanceray est l’animalier… il sculpte les bêtes fameuses sur le turf et laisse leur image à la postérité :
il montre les cosaques et leurs coursiers dans les divers épisodes de leur vie, et ses chevaux,
qui ont du sang, plaisent justement à l’aristocratie moscovite
»
(critique de Léonce Dubosc de Pesquidoux).
Excellent cavalier, Lanceray n’en demeure pas moins un des symboles d’un style russe proprement
national; le reflet d’une Russie rurale annonçant la future génération du cercle d’Abramtsevo,
situé au nord-est de Moscou, qui dans les années 1870 avec des ateliers sauvegarda l’artisanat
populaire russe en fabriquant des meubles et des objets.
Ses modèles ont été édités par la fonderie d’Art Susse. Cependant, il n’a pas obtenu, de nos jours, une reconnaissance comparables à celle d’autres sculpteurs animaliers tels que le français Antoine-Louis Barye ou l’américain Frédéric Remington. Il meurt prématurément à 38 ans.
Grâce au soutien des collectionneurs privés français et britanniques, du Musée du régiment cosaque de la garde impériale de Courbevoie et du Musée de l’Ordre de la Libération de Paris, l’Association Haras du Pin Tourisme, en partenariat avec le haras national du Pin, réunit une vingtaine de sculptures de chevaux de Lanceray.
Cette exposition a été retenue dans la programmation de l’ « Année France-Russie 2010 ».

Kirguize à l'aigle.

Ces sculptures seront exposées dans l’espace d’exposition temporaire du parcours-découverte de l’écurie n°1 valorisées également par des photographies de Thierry Prat de chevaux russes prises en Russie montrant la permanence des chevaux au XXIème siècle en Russie. D’autre part, des chevaux de races russes (Akhal-Téké, cheval du Don, Tersk, Boudiony, Orlov..) seront présents dans les écuries du Haras du Pin de juin à septembre 2010.

Le Haras national du Pin
61310 Le Pin-au-Haras
Renseignements au 02 33 36 68 68 et
harasdupintourisme@orange.fr

Manifestation organisée dans le cadre de l’Année France-Russie 2010

L’Etat a vendu le bâtiment du siège de Météo France à la Fédération de Russie.

Le communiqué de presse, publié sur le site officiel du ministère du budjet français, précise « qu’à l’issue de cet appel d’offres, l’État a retenu la proposition assortie du prix le plus élevé. Celle-ci émane de la Fédération de Russie ». Selon l’édition russe de Newsweek, la Russie a l’intention d’y construire une cathédrale et un centre culturel.

L’ensemble s’étend sur 8 470 m2. Selon l’Agence France presse, le prix de l’acquisition serait supérieur à 60 millions d’euros. Le bâtiment est situé à l’angle du quai Branly et de l’avenue Rapp, dans le VIIe arrondissement.

Exposition de peintres russes ayant quitté la Russie fuyant la Révolution russe de 1917, pour venir à Paris, plus spécialement à Montparnasse. Plus de 90 œuvres aux yeux des visiteurs du 21 juillet au 31 octobre 2010.


Artistes russes hors frontière au musée du Montparnasse
envoyé par artcorusse. – Futurs lauréats du Sundance.