Archive pour avril 2015

 

affiche-invente-la-suite_2015_200dpi-comp-2

Plus de renseignements et bulletin d’inscription: (CLIQUEZ)

Lundi 27 avril 2015

Transfert des cendres du Grand Duc Nicolas Nicolaïevitch Romanov et de la Grande Duchesse Anastasia Nicolaïevitch de Fance à Moscou.

Gd Duc Nicolas 1925 Cannes

Le grand-duc Nicolas Nikolaïevitch, petit-fils du tsar Nicolas I, commandant en chef des Forces armées russes au début de la Première guerre est décédé en émigration, dans sa villa d’Antibes en 1929 à l’âge de 72 ans.

11174774_799788900097320_6617646498046640491_n

Il était enterré dans la crypte de l’église Saint Michel l’Archange à Cannes avec son épouse la grande-duchesse Anastasia Nikolaïevna.

Capture d’écran 2015-04-28 à 13.58.28

Tombeau du Grand Duc Nicolas et de la Grande Duchesse Anastasia à Cannes.

7241375-11120250

Le Grand Duc Nicolas et la Grande Duchesse Anastasia.

Départ le 24 avril, des cendres du Grand Duc et de son épouse de l’église Saint Michel l’Archange avec la bénédiction de Monseigneur Michel ( archevêque de Genève et d’Europe occidentale).

11138655_799788940097316_2756788183656137364_n

11140753_799789036763973_9207628232401310757_n

1554602_801124319963778_4122274402584592936_n

Cérémonie d’adieu aux Invalides à Paris, après la cérémonie en l’église St Louis des Invalides.

Capture d’écran 2015-04-28 à 15.54.56

Départ des corbillards des Invalides pour l’aéroport de Paris.

Capture d’écran 2015-04-28 à 13.59.16

La cérémonie officielle à l’aéroport “Chkalovsky”  de Moscou lundi 27 avril2015.

Capture d’écran 2015-04-28 à 14.00.11

Le Prince Dimitri Romanovitch Romanov de Russie et son épouse arrivés de Paris pour les cérémonies du transfert des cendres à Moscou. Le prince Dimitri est membre de l’Association de la famille Romanov depuis sa création en 1979. À la mort de son frère aîné Nicolas le 15 septembre 2014, il est reconnu par ses partisans comme le nouveau chef de la Maison impériale de Russie.

Nicolas a toujours voulu retourner dans sa patrie, auprès de ses soldats” – déclara le prince Dmitri Romanov à la fin de la cérémonie à l’aéroport. Des événements similaires ont eu lieu en France au cours de l’adieu aux cendres du Grand-Duc et son épouse aux Invalides.

454769_original

Le grand Duc Nicolas à cheval commandant ses troupes.

Capture d’écran 2015-04-28 à 14.29.31

Les cercueils exposée dans la cathédrale du monastère Donskoï.

286374_original

Le Grand Duc Nicolas et son épouse seront réenterrés avec les honneurs militaires dans la chapelle de la “Transfiguration » en mémoire aux militaires héros du Cimetière des frères russes de la Première Guerre mondiale, au cimetière Bratsk à Moscou le 30 avril.

Sortie le 29 mai 2015 à 20h

Cinéma Le Méliès, Montreuil

” Chardons Bleus” de Bielka- Nemirovsky

Capture d’écran 2015-04-27 à 18.56.56

 

Aurel et Nadia vivent dans des squats précaires depuis leur arrivée de Roumanie.
Quand Nadia accouche de jumeaux à seulement cinq mois et demi de grossesse, les médecins pensent confier les petits prématurés à l’ASE. Afin que ceux-ci ne soient pas enlevés à leurs parents, Claire et Éric hébergent le couple et leurs bébés dans leur maison de Montreuil, tandis que le clan familial, d’expulsion en expulsion, survit sur le “long chemin” des Roms. 

Bielka-Nemirovsky a développé une activité artistique et pédagogique autour de l’expression artistique, en tant que comédienne, chanteuse et ethnomusicologue. Elle a créé un espace de développement de l’expression artistique et de réflexion autour des questions posées par l’époque et la société dans lesquelles nous vivons. Elle a nourri des projets autour des chants du monde comme éveil à la culture de l'”autre”, au sein des écoles primaires. Elle a réalisé “Romani Bakht” dans le cadre de la formation aux ateliers Varan. C’est son premier film documentaire.
Elle a plusieurs autres projets en cours.

Plus de renseignements sur Bielka-Nemirovsky (CLIQUEZ)

Cinéma Georges Méliès
Centre commercial de la Croix-de-Chavaux
Patio central (en bas des escalators)
Accès par le métro ligne 9
Station Croix-de-Chavaux – Sortie Centre commercial

Capture d’écran 2015-04-27 à 19.07.50

379210_original

Le musée russe,le musée éthnographique et le château Mikhaïlovski.

Le 25 avril, le Musée russe célèbre son 120e anniversaire. En 1895, le jeune empereur Nicolas II signe un décret №62 «Sur la mise en place d’un cadre spécial appelé” Musée russe de l’empereur Alexandre III », réalisant ainsi l’idée d’un père.Trois ans plus tard, son inauguration a eu lieu pour les visiteurs le 19 Mars (7 Mars, ancien style) 1898. (Ce palais fut construit par l’architecte Italien Carlo Rossi pour le grand duc Michel). Le musée est devenu l’un des plus grands avec les trésors de l’art russe. Il se situe non loin de Nevsky Prospect, sur la Place des Arts avec la statue de Pouchkine.

51420a90689733dece99b9646b8c9853c27e5129_jpg_800x600_autocrop_upscale_q85

Aujourd’hui, la collection du Musée russe comprend plus de 400 000 pièces. La collection présente tous les principaux types, genres, les tendances et les écoles d’art originaire de Xème au XXIème siècle. L’exposition principale se trouve dans le palais Mikhaïlovski et Benois Wing, qui fait partie du complexe de palais. En plus des principaux sites, le complexe du musée russe comprend le palais de marbre, le palais Stroganov, le château Mikhaïlovski (palais des Ingénieurs),  ainsi qu’un jardin unique le jardin d’été avec le palais d’été de Pierre I. Chaque année, le musée organise environ 50 expositions temporaires et environ 10 projets dans les villes russes ou à l’étranger.

Musée Russe

Ingénierie Str, 4.

191186, Saint-Pétersbourg,

Métro: “Nevsky Prospect” et “Gostini Dvor”

Téléphone: 595-42-48
Répondeur: 314-83-68

Horaires: de 10h à 18h (du lundi – jusqu’à 17,00), jeudi – De 13,00 à 21,00 hors – mardi

Tarifs: citoyens russes – adultes – 200 roubles, étudiants, retraités – 50 roubles,

Visiteurs étrangers: adultes – 350 roubles, étudiants – 150 roubles..

unnamed

Poursuivant sa politique d’ouverture aux Arts de la Marionnette et du Théâtre d’objet, le Théâtre de l’Atalante en étroite collaboration avec la compagnie associée, Le Pilier des Anges–Théâtre du Chemin Creux, présente la 1ère édition du Pyкa Puppet Estival du 4 au 11 juin 2015.

Avec la création de ce temps fort « Marionnettes », le Théâtre de l’Atalante souhaite impulser un nouveau pôle de création et de diffusion de ces disciplines au cœur du Nord Parisien. Durant toute une semaine, le 1er Pyкa Puppet Estival regroupera des artistes étrangers de renom; le britannique Stephen Mottram et le russe Evguéni Ibrahimov/Cie Skazka de République de Khakassie (Russie), et des créateurs franciliens (Grégoire Callies et Yeung Faï/Le Pilier des Anges-Théâtre du Chemin Creux, Pierre Blaise/Théâtre Sans Toit, François Lazaro/Le Clastic Théâtre et Jean-Louis Heckel/La Nef.

PROGRAMMATION

Jeudi 4 juin à 15h et 19h : Teahouse de Grégoire Callies et Yeung Faï

Samedi 6 juin à 15h et 19h : Le dernier cri de Constantin de Pierre Blaise

Dimanche 7 juin à 16h et 19h : Acte sans paroles 1 de François Lazaro

Mardi 9 juin à 15h et 19h : Je hais les marionnettes! de Jean-Louis Heckel

Mercredi 10 juin à 12h et 17h : La Légende du bonheur d’Evguéni Ibrahimov

Jeudi 11 juin à 15h et 19h : The Seed Carriers de Stephen Mottram

ÉGALEMENT…

Mercredi 10 juin à 18h30 (entrée libre sur réservation) : table ronde autour de la marionnette avec la participation d’Alain Alexis Barsacq, Pierre Blaise, Grégoire Callies, Yeung Faï, Jean-Louis Heckel, Evguéni Ibrahimov, François Lazaro et Stephen Mottram.

 Modérateurs: Philippe Choulet, Professeur Émérite de Chaire Supérieur en Philosophie, Agrégé d’Université et Emmanuelle Ebel, chercheure en Arts et formatrice, auteure d’une thèse portant sur les esthétiques actuelles des arts de la Marionnette.

Vendredi 12 au dimanche 14 juin : stage de manipulation de marionnettes dirigé par Stephen Mottram. Public du stage : marionnettistes, danseurs, sculpteurs, tout artiste s’étant intéressé au mouvement.
Stage en français
Prix du stage : 110€ tarif plein / 90€ tarif réduit

Plus de renseignement sur le stage: (CLIQUEZ)

la-legende-du-bonheur-350x261

La légende du bonheur
de Evguéni Ibrahimov
(Cie Skazka, République de Khakassie, Russie)
Le mercredi 10 juin 2015 à 16h

DISTRIBUTION
Conception, mise en scène et interprétation :
Evguéni Ibrahimov
Accompagné d’un musicien  : Nikolaï Jakimov.

PRODUCTION
Le spectacle a été créé par Evguéni Ibrahimov, comme une reconstruction d’un exemple de jeu (carnaval), du rituel antique tcherkesse, le «Dzhegu».
Durée du spectacle : 50 minutes

Il y a longtemps, une famille heureuse et conviviale vivait dans un petit village en altitude, au milieu des chaînes de montagnes. Une nuit, l’un des anciens, le chef de la famille,  remarque des empreintes dans la neige autour de la maison, au seuil de la porte et plus loin dans l’obscurité. Intrigué, il décide de suivre les traces pour savoir à qui elles appartiennent. Et celles-ci s’avèrent être la chance de leur vie, la chance de cette maison. Il doit alors réfléchir aux choses indispensables sans lesquelles il ne pourrait pas vivre – la terre, le bétail, et des vêtements – et que la chance va emporter.

Diverses suggestions sont faites lors d’une réunion de famille : de ce qu’il faut garder – la terre, du bétail, des vêtements ou des armes de chasse … Finalement, une suggestion de l’épouse du plus jeune des fils, une jeune fille, dit : “Que la chance nous prenne tout ce que nous avons, mais qu’elle nous laisse nos Namys.”
Dans la langue tcherkesse, Namys symbolise l’honneur, la dignité, la générosité, l’estime de Dieu et l’amour pour les êtres humains.
En conséquence, la chance n’était pas en mesure de quitter la maison et la famille, comme la chance et l’honneur ne peuvent pas vivre l’un sans l’autre.

Capture d’écran 2015-04-22 à 18.12.27

Théâtre de l’Atalante
10 place Charles Dullin, 75018 Paris

Réservation: par téléphone/ 01 46 06 11 90
ou par e-mail latalante.resa@gmail.com

Tarifs Festival Pyкa Puppet Estival
Plein tarif : 15€
Tarif 12€ * (Séniors, habitants des 18e et 9e arrondissements, collectivités, Etudiants, moins de 26 ans, intermittents du spectacle, demandeurs d’emploi)
Tarif 8€ (Enfants de moins de 11 ans)
Tarif 10€  (Groupes)

Métro: Anvers, Abbesses, Pigalle
Bus: 30 ou 54 (arrêt Anvers)

Productrice de film d’animation, travaille actuellement sur un projet de long métrage de cinéma qui s’adresse aux enfants de 5 à 11 ans.
Le film n’étant pas encore entièrement financé, je suis en train de mettre au point la maquette d’une section du film, pour aider à convaincre des investisseurs.
Cette maquette consiste en un montage des dessins du storyboard avec des voix, de la musique et du son.

Deux de nos personnages secondaires viennent du Russie: une jeune femme et son fils d’environ 10 ans”.

Ces deux personnages sont très attachants, et leurs interventions sont souvent très drôles et décalées.
J’espère pouvoir intéresser une jeune comédienne (ou un jeune comédien, si sa voix n’est pas trop grave ni mature, mais enfantine) parlant le français avec un accent russe, pour prêter sa voix à ces 2 personnages dans la maquette (sachant que la maman n’a pratiquement pas de texte dans cet extrait du film, une seule personne suffira).

L’enregistrement aura lieu en studio à Paris courant mai ou tout début juin, et ne durera que quelques heures.

Les personnes intéressées peuvent adresser un courriel à :

contact@nectariousfilms.com
Idéalement avec un petit enregistrement de leur voix (ou un lien internet).

Capture d’écran 2015-04-22 à 17.07.29

Avec les préparations de la fête de la Victoire, le 9 mai, la Place rouge sera fermée aux visiteurs du 1er au 10 mai. Le Kremlin sera toujours ouvert aux visites pendant cette période mais fermera ses portes les 8 et 9 mai. Le mausolée de Lénine sera pour sa part fermé du 23 avril au 15 mai.

Vendredi 29 mai 2015

Concert exceptionnel

10922800_10200553322232318_1264618851012941955_n

La Géorgie, un des plus anciens pays chrétien, est mondialement connue pour l’originalité et la beauté de ses chants polyphoniques, tant dans le domaine populaire ou folklorique que dans le domaine religieux.

Le chant religieux géorgien semble avoir atteint son apogée entre le Xème et le XIIème siècle, où il s’est considérablement développé et a été codifié tant à l’intérieur du pâys que dans les nombraux monastère géorgiens en Palestine, en Bulgarie ou dans le désert du Sinaï.

Capture d’écran 2015-04-22 à 12.38.33

ÉGLISE SAINT ROCH
296 Rue Saint Honoré 75001 Paris

Téléphone    01 42 44 13 20

Métro: Pyramides, Palais Royal

Réservations: (CLIQUEZ)

Nouvelle pièce de trois roubles pour les numismates.

Émission le 21 avril 2015, d’une pièce pour commémorer la première sortie dans l’espace, par la Banque Centrale de Russie, il y a 50 ans.

3R 50° anniversaire sortie

La valeur nominale de la pièce est de 3 roubles, son alliage comporte de l’argent titrant 925.

Sur la face avant sur un fond noir l’on voit l’inscription “Banque de Russie”, l’aigle à deux têtes avec des ailes, ainsi que l’argent ainsi que le poiçon  de Saint-Pétersbourg Monnaie. Sur le dos – l’image en relief d’un astronaute dans l’espace, le vaisseau spatial et de la Terre.Le diamètre des pièces commémoratives est de39 mm (pour comparaison: le diamètre d’une pièce de 5 roubles norme – à seulement 25 millimètres). Le tirage de cette pièce  est de 5000 pièces.

Alexeï Arkhipovitch Leonov (en russe : Алексе́й Архи́пович Лео́нов), né le 30 mai 1934 à Listvianka Listvianka (oblast de Kemerovo), est le cosmonaute soviétique, qui fut le premier homme à réaliser une sortie extravéhiculaire dans l’espace dans le cadre de la mission Voskhod 2, le 18 mars 1965, ce qui lui valut le surnom de « premier piéton de l’espace ».

11061272_775818815870579_8935632385504789327_n

206207_430260500332012_1094623524_n

La cathédrale Smolny de Saint-Pétersbourg sera très bientôt restituée à l’Église.
La cathédrale Smolny de Saint-Pétersbourg, qui entre actuellement dans l’ensemble architectural du musée national « Cathédrale Saint-Isaac » (« Musée des quatre cathédrales »), sera restituée à l’Église orthodoxe russe. « La décision a été prise de la façon suivante : la cathédrale Smolny sera transmise au diocèse. Nous cherchons maintenant, le plus tôt possible, à nous établir dans un nouveau lieu » a déclaré le directeur du musée Nicolas Bourov, lors de la conférence de presse qui s’est déroulée mardi dernier (14 avril 2015).

SMOLNY SOBOR

Le chœur de chambre de Smolny se produit régulièrement en ladite cathédrale. Un autre espace a déjà été proposé à cet ensemble, qui convient parfaitement aux activités musicales, dans le bâtiment à la rue Douma, qui pourra accueillir 600 personnes, la superficie totale est d’environ 3900 mètres carrés. Le processus de préparation de la salle peut prendre trois ans (un an consacré à la préparation du projet, deux pour les réparations). Ce musée demande à cet effet des fonds du budget de la ville, environ 150 millions de roubles.  Ce nouveau lieu sera destiné non seulement à des concerts en soirée et la nuit, mais égaklement pour des réunions.

La cathédrale Smolny e Saint-Pétersbourg est l’un des plus beaux monuments du baroque russe du milieu du XVIII siècle. La construction de la cathédrale Smolny a ete entamée en 1748 sous le règne de l’impératrice Elisabeth. L’ église est devenu la piece maitresse de l’ensemble monastique de la Vierge-et-de-la-Résurrection portant la signature de l’architecte de la cour Francesco Bartolomeo Rastrelli.

Smolny_Convent

La cathédrale de Rastrelli pouvait contenir jusqu’a 6 000 fidèles. Par sa grandeur et sa beauté, cette somptueuse église etait l’un des bâtiments les plus remarquables de l’époque. La construction de la cathédrale a duré bien des années. En 1764 l’impératrice Catherine II a fondé dans le monastère la Société d’Education des jeunes filles nobles (l’ Institut Smolny)  (CLIQUEZ),  en 1765  – Ecole Alexandre des jeunes filles bourgeoises – les premières institutions féminines en Russie. Plus tard, presque rien n’est resté de tout cela, excepté l’infirmerie de l’Institut et la Maison des Veuves pour des personnes aisées.

11152689_788488824552505_7902296416291256833_n

C’est l’architecte Vassili Stassov qui a terminé la construction de l’église en 1832-1835. A cette époque on a élevé les tours angulaires, achevé l’interieur de la cathédrale et installe la clôture. Le jour de Sainte Marie Madeleine, 22 juillet 1835 le Mitropolite de Saint-Pétersbourg Séraphim a consacré l’église qui est devenu la cathédrale de toutes les institutions privilégiées en Russie. On a gravé sur les plaques de marbre de l’autel les noms de toutes les institutions du Département de l’impératrice Marie. Les icônes pour le temple ont été peintes par les artistes Alexei Venetsianov, Peotr Bassine et Karl Brullov. La barrière de cristal de l’autel a été réalisée d’apres le dessin de Vassili Sourikov a l’usine Maltsevo, dans le village Diatcovo de la contrée d’Orel.

Capture d’écran 2015-04-19 à 13.06.20

En 1922 tout le bien de l’église a été confisqué et l’année suivante elle a été fermée. A l’époque soviètique la cathédrale Smolny a servi d’entrepôt de blé, plus tard pour des décorations théâtrales.

En 1971 le bâtiment de la cathédrale a été transfere au Musée de l’histoire de la ville. Après les réparations et la restauration terminés en 1990, le local de la cathédrale a été transformé en une salle de concert connue sous le nom de la Salle d’Etat de concert et d’exposition “Cathédrale Smolny”. Le choeur de chambre organise dans la cathédrale exécute régulierement des concerts de musique classique et les plains-chants des compositeurs russes et étrangers. Les programmes des concerts de la cathedrale Smolny jouent un rôle important dans la vie culturelle de Saint-Petersbourg. La salle est également destinée pour les festivals de la musique de choeur, des congrés internationaux et des grandes actions culturelles.

La superficie de la cathédrale Smolny (3 000 mêtres carrés) permet d’exposer les chefs-d’œuvre des grands musées de Saint-Pétersbourg et des célèbres musées de l’Europe.

 

matr-2

Expromt quintet de Saint Pétersbourg
avec Andrei Demidov – balalaika
Sergei Pogourtsev – accordéon,
Ilia Matveev – domra,
Konstantin Ilguin – guitare,
Gay Davtyan – contrabass

1886805_248_9154402_800x400Expromt-Quintet occupe une place à part dans le monde musical de Saint-Petersbourg. La conjugaison d’instruments classiques et traditionnels russes et le très haut degré de virtuosité de ses membres, tous professeurs du conservatoire Rimsky Korsakov, en font une des formations les plus originales de la ville de Pierre le Grand. Habitués de la chapelle du conservatoire et de la Philharmonie de Saint-Pétersbourg, ils se produisent aussi en compagnie de solistes tels que Piotr Migounov (basse) du Bolchoï de Moscou.

eglise_carte-ancienne

Église de Chaumontel.

RÉSERVATION: 06 15 65 08 82

Organisé par Matriochka-France: (CLIQUEZ)

9ca517_3b35ffa0f33c42dd8e89ea07b65e9ee2.jpg_srb_700_2000_75_22_0.50_0.20_0.00_jpg_srb

Notez dans votre agenda cet événement incontournable !

Véronika Bulycheva est née d’un père russe et d’une mère oudmourte dans un petit village de l’Oural en Russie. A 15 ans, commence des études musicales au lycée de Votkinsk, la ville natale de Piotr Illytch Tchaikovski: elle étudie l’accordéon, le chant lyrique, la direction de chœur et la direction d’orchestre.

En 1989 elle entre à l’Académie des Arts de Saint-Pétersbourg où elle suit un cursus de guitare jazz et apprend la composition. Ses études achevées, forte de plusieurs années d’expériences de la scène et confiante dans son talent, elle quitte Saint-Pétersbourg en 1992 pour Paris.

A Paris Veronika Bulycheva forme le duo Mamouchka avec sa compatriote Natalia Ermilova, chanteuse et violoniste elles enregistrent 4 CD de chant traditionnel russe (label ARB music). En même temps elles tournent pour les J.M.F (Jeunesses Musicales de France) pendant 4 ans, se produisent sur les scènes de Paris, notamment en première partie de Benabar. Mamouchka est accueilli par de nombreux festivals de musiques du monde.
Pendant son parcours professionnel Veronika Bulycheva côtoie des musiciens renommée internationale, tels que le trompettiste de jazz Erik Truffaz, batteur camerounais Félix Sabal-Lecco, contrebassiste franco-turque Emek Evci, pianiste de jazz Martial Besombes et bassiste Jannick Top
Depuis 2004 Veronika se consacre à ses compositions personnelles, qui ont donné naissance à quatre albums CD.
En 2012 Véronika Bulycheva forme un duo franco-russe VESNA avec la chanteuse – guitariste Stéphanie Acquette.
On vous attend nombreux pour fêter le printemps avec la sortie de notre 1er EP  “Vesna” dans la belle salle de La JAVA.

LA JAVA  105, rue du Faubourg du Temple 75010 Paris
Horaires : 20h30 : ouverture des portes, 21h : début du concert
Tarifs : 10€ (tarif plein), 5€ (tarif réduit)
Réservation : la-java.fr/billetterie

Capture d’écran 2015-03-29 à 12.52.01

futur cathedr

La cérémonie de la pose de la première pierre du centre religieux et culturel russe à Paris vient de se terminer dans le 7ème arrondissement, à quelques pas de la tour Eiffel, en bordure des berges de la Seine et non loin du pont Alexandre III.

personn 1er pose pierre

« C’est une journée historique. Par son importance, cet événement est comparable à la construction du pont Alexandre III qui symbolise depuis plus d’un siècle l’amitié russo-française », a déclaré l’ambassadeur de  la Fédération de Russie Monsieur Alexandre Orlov.

11136674_1604298926482027_7009260661052602812_n
La maire du VIIe arrondissement Rachida Dati et l’évêque Nestor de Chersonèse étaient présents à la cérémonie.

pose Ier pierre

Plus de renseignements sur Artcorusse ( CLIQUEZ )

 

Festival cinéma Niort

Connaissez-vous le cinéma russe ? Souvent de très grande qualité, les films de ce pays sont pourtant peu distribués en France, hormis dans des festivals dédiés, à Honfleur, Paris, Nantes… et maintenant à Niort. La jeune association EDA-FR (Entente pour le développement de l’amitié franco-russe) nous invite à découvrir quelques sommets du 7e art. « Pour cette première édition, nous avons sélectionné des films des années 50 », explique le président, Jean-Marc Batsch. La trésorière, Aline Tourre Efimova, complète : « Après la mort de Staline, il y a eu un souffle nouveau sur le cinéma, mais aussi la littérature, la peinture…»

Marina Vlady est la marraine de cette 1ère édition
Le 16 avril, Marina Vlady, marraine du festival tiendra le haut de l’affiche.

Marina-Vlady

Née en France de parents russes, l’actrice a gardé sa liberté d’esprit. Elle dédicacera deux livres : 24 images/secondes, sur ses souvenirs, et Vladimir ou le vol arrêté, consacré à Vladimir Vissotski, icône de la poésie russe.

vlady-vysotsky

Le méga CGR diffusera dans deux salles dix longs-métrages en version originale sous-titrée, prêtés par la Fondation nationale des archives de films de Russie, le Gosfilmofond. Grâce à ces partenaires, les tarifs seront très accessibles.

Films projetés:

Capture d’écran 2015-03-29 à 10.51.40

Quand passent les cigognes (1957) de M. Kalatozov, palme d’or au Festival de Cannes en 1959:
Lundi  13 avril à 18h et le samedi 18 avril à 16h

Moscou 1941, Boris et Veronika s’aiment d’un amour juvénile mais profond : ils « se sont réciproquement tourné la tête » comme l’observe avec tendresse le père de Véronika. Mais Boris se porte volontaire pour aller au front. Les parents de la jeune fille meurent dans leur appartement lors d’une attaque aérienne. Elle est recueillie par les parents de Boris qui la considèrent comme leur fille. Sans nouvelles de son fiancé, Véronika finit par céder au désir de Mark, le cousin de Boris, qui lui aussi vit chez les parents de ce dernier : elle l’épouse dans la douleur. Elle suit avec son mari les parents de Boris, médecins dans un hôpital militaire en Sibérie. Son indifférence pour Mark se change en ressentiment, puis en mépris lorsqu’elle apprend qu’il a intrigué pour se faire dispenser. Elle le quitte et garde l’espoir fervent du retour de Boris…On sait que le film de Mikhail Kalatazov connut un triomphe à Cannes en 1958. Par ailleurs il remporta des prix prestigieux dans de multiples festivals internationaux. Tatiana Samoïlova dans le rôle de Veronika, « l’écureuil », eut une grande part dans son succès. Avec un naturel bouleversant, elle exprime la complexité des sentiments qui la torturent : un amour sans faille pour Boris, amour insouciant et confiant au début, obscurci soudain par la séparation qu’impose la guerre, et devenu tragique par la trahison que constitue son mariage.

Le film fut également salué pour son originalité. Eric Rohmer en souligne la nouveauté du ton, due à la virtuosité du directeur de la photographie, Sergei Ouroussevski, et inspirée du cinéma occidental : « Nous trouvons tout ici, écrit-il : la profondeur du champ et les plafonds d’Orson Welles, les travellings acrobatiques d’Ophuls, le goût viscontien de l’ornement, le style de jeu de l’Actor’s studio ». La scène la plus célèbre, celle de la mort de Boris, représentée par l’interminable vertige de la forêt de bouleaux dans laquelle il est tué d’une balle en plein front, est une prouesse technique, et elle éblouit par son romantisme. La contamination progressive de la sphère privée par la guerre qui saccage l’intimité de chaque être est par ailleurs compensée par la loyauté des principaux protagonistes pour qui la fidélité et le respect de la vie demeurent des valeurs inébranlables. L’héroïsme russe se révèle peut-être dans cette paradoxale union du rêve et du devoir.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Lers murs blancs
Les Nuits blanches (1957) d’Ivan Pyriev d’après un roman de Dostoïevski :
Mardi 14 avril à 18h

Par une belle nuit blanche, un jeune rêveur rencontre sur un pont de Saint-Pétersbourg, une jeune fille, Nastenka, prête à se suicider. Depuis plus d’un an, elle attend le retour d’un ancien locataire de sa grand-mère dont elle est amoureuse. Le jeune homme est si gentil et si plein de compassion qu’elle décide finalement de partir avec lui. Mais alors survient l’ancien locataire et Nastenka se précipite vers lui abandonnant le jeune rêveur. Mis dans la confidence des amours de Nastenka, le rêveur ne vivra plus que dans le souvenir des nuits blanches dont la jeune fille lui a dévoilé l’histoire. (Durée 1h 37).

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Le qurante et unnième
Le Quarante et unième (1956) de G.Tchoukhraï, prix spécial du jury à Cannes en 1957 :
Mercredi 15 avril à 16h et vendredi 17 avril à 20h

 Au cours de la Guerre civile russe (1918-1921), une unité de l’Armée rouge en marche dans une région désertique du Turkestan et fait prisonnier un officier blanc. Il doit être emmené à l’état-major par un détachement de trois soldats, parmi lesquels Marioutka, tireuse d’élite, qui a déjà abattu 40 gardes blancs. Le détachement subit une tempête sur la mer d’Aral; Marioutka et le prisonnier trouvent refuge sur une île et dans cet isolement, vivent une histoire d’amour. Mais des gardes blancs débarquent sur l’île et Marioutka abat son prisonnier. ( Durée 1h 33).

Justement remarqué à Cannes pour « sa qualité humaine et sa grandeur romanesque », le Quarante et unième appartient à cette période poststalinienne où le cinéma soviétique reprend vie.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Capture d’écran 2015-03-29 à 10.52.49

Le Printemps dans la rue Zaretchnaia (1956) de M. Khoutsiev :
Mercredi 15 avril à 20h et samedi 18 avril à 18h

Fllm primé au festival de la jeunesse et des étudiants à Moscou en 1957

Tatiana est une jeune diplômée de l’Institut pédagogique. Pour son premier poste, elle est nommée dans un nouveau bourg industriel où elle doit enseigner la langue et la littérature russes à des adultes en cours du soir. L’un de ses étudiants, Sacha Savtchenko, est le meilleur fondeur de l’usine. Habitué à son succès auprès des femmes, Sacha fait des avances directes à Tatiana. Mais celle-ci, héroïne froide au naturel réservé, le repousse. Le film montrera le dégel (très) progressif des sentiments de la jeune femme à son égard. ( Durée 1h 35 ).

Le film, qui connut un grand succès populaire à sa sortie, est aujourd’hui encore considéré par les historiens et critiques du cinéma non seulement comme l’un des films majeurs de la période du dégel mais comme l’un des chefs-d’œuvre du cinéma soviétique.
“Ce n’est que justice si ce film a été primé au festival de la jeunesse et des étudiants à Moscou” en 1957.
Les réalisateurs Mironer et Khoutsiev, âgés respectivement de 29 et 31 ans, ont su exprimé avec force et humanité les sentiments du jeune ouvrier fondeur Sacha Savchenko pour une institutrice d’une école du soir.(…). Ce n’est pas un hasard si Nicolaï Rybnikov, jeune acteur de 25 ans, qui s’était déjà produit dans le rôle du conducteur de tracteur Fédor dans le film « Une autre famille », également du réalisateur Chveïtzer, est devenu avec Alekseï Batalov (Une grande famille (Большая семья), 1954, de Yossif Kheïfits, L’Affaire Roumiantsev (Дело Румянцевых),1955, également de Kheïfits, Quand passent les cigognes (Летят журавли), 1957, de Mikhaïl Kalatozov), le meilleur représentant du héros social des années 50 – bien plus simple et plus proche des spectateurs et de l’idéal humanisé post-stalinien. Et avec Oleg Strijenov, qui incarne à l’écran l’image romantique de vraies natures viriles (Le Taon (Ovod) d’Aleksandr Faïntsimmer, Le Quarante et unième (Сорок первый), 1956, de Grigori Tchoukhraï) Rybnikov, selon la terminologie actuelle, peut être considéré comme le sex-symbol du cinéma soviétique des années 40.

Il est curieux que les films cités (auxquels il faut ajouter En haut et Les filles avec Nikolas Rybnikov, C’est arrivé à Penkov avec Viatcheslav Tikhonov, le diptyque du soldat Ivan Brovkine et le film Le Fils avec Léonid Kharitonov) se trouvent parmi les plus grands succès de l’époque. (…) Mais les récits sociologiques, dont Un printemps dans la rue Zarietchnaïa fait partie ,ont été vus par environ 25 à 30 millions de spectateurs.
Il est apparu que le peuple soviétique se languissait de l’authenticité des sentiments de gens ordinaires, à l’instar des spectateurs eux-mêmes.

Et cette percée vers une nouvelle réalité qui semblait de peu d’importance sur le plan de l’innovation (il est remarquable que le film de Félix Mironer et Marlène Khoutsieva, sorti en 1956, presque en même temps que le mélodrame néo-réaliste Rêves perdus n’ait eu que 600.000 spectateurs de moins), est apparu en réalité comme un tournant et comme le véritable printemps du cinéma soviétique de la période du « dégel » – avec 30 millions de spectateurs.”

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

les deux fedors

Les deux Fédor (1958) de M. Khoutsiev :
Mardi 14 avril à 16h et vendredi 17 avril à 18h

Description : C’est la fin de la guerre. Fedor, le grand, rentrant à la maison, rencontre Fedor, le petit, sans logis. Ils décident de vivre ensemble. Mais la rencontre de Fedor le grand avec une jeune fille trouble Fedor le petit.( Durée 1h 23 ).

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Пкйтв зуку Лрщеейинеср

Grand-Père Miracle le vieux Khottabych de Gennadi Kazansky :
Mercredi 15 avril à 14h, suivi d’un goûter pour les enfants.

Une comédie faisant dans le fantastique, d’après un conte de Lazar Laguine. Volka, un jeune écolier moscovite, se baignant un jour dans la Moskova, trouve une poterie qui ne semble pas dater d’aujourd’hui et pourrait bien contenir quelque chose. Mû par la curiosité, le garçon décachète la cruche et à la surprise d’en voir sortir un djinn enchanté. Le djinn se présente: Hassan Abdourahman lbn Khottab, et par reconnaissance à celui qui l’a délivré de cette cruche où il se morfondait depuis deux mille ans, lui voue une dévotion indéfectible. Khottabytch, comme Volka préfère l’appeler, commence par l’ensevelir sous une montagne de cadeaux, toute une caravane de chameaux chargés de trésors vient s’arrêter devant sa porte. Suivra une passionnante expédition. ( Durée 1h 26 ).

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

1954_anna_na_shee
La Croix de Sainte-Anne de Issidor Annenski :
le 15 avril à 18h

Soirée Marina Vlady.

Capture d’écran 2015-03-29 à 11.03.41

La Sorcière (1956) d’André Michel :

La Sorcière est un film franco-italo-suédois, tiré du roman Olessia, la jeune sorcière d’ Alexandre Kouprine (1898) , réalisé par André Michel, sorti sur les écrans en 1956.

Jeudi 16 avril dès 19h, documentaire:

Capture d’écran 2015-03-29 à 11.38.42

Marina Vlady VIP KTOTV,du 23/01/2005, interview de 45 min sur la vie de l’actrice.

à 19h45: séance de dédicaces avec Marina Vlady,

à 20h : projection du film “La Sorcière” (1956

En Suède, l’ingénieur français Laurent Brulard, exploitant forestier d’une région isolée, connaît des difficultés dans son travail et sa vie quotidienne car il est confronté à un monde de superstitions. Il rencontre cependant le soutien de la propriétaire terrienne Kristina avec laquelle il collabore et qui est amoureuse de lui. Plus par défi que par nécessité, il entreprend de briser des tabous ancestraux en détruisant notamment des rochers vénérés. Alors qu’un jour, égaré dans la forêt, il s’enlisait dans des sables mouvants, Laurent est sauvé par une vieille femme réputée être une sorcière comme Ina, sa petite fille avec qui elle habite. Il tombe sous le charme de la jeune sauvageonne et s’occupe de son éducation, ce qui ne manque pas de rendre Kristina jalouse. Lorsque Laurent décide d’épouser Ina, les paysans s’opposent à ce que la jeune « sorcière » pénètre dans leur Temple sacré… ( Durée 1h 37 ).

Marina Vladi après la sortie de ce film est devenue très populaire auprès des spectateurs de l’Union soviétique.

et à 21h30 : débat avec l’actrice.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

les Zazous
Les Zazous (2008) de V. Todorovskiy, comédie musicale qui se déroule dans les années 50 :
Samedi 18 avril à 13h30

 Au début des années 50, des jeunes se battent pour le droit à ne pas être comme les autres, aimer une autre musique, s’habiller différemment, s’aimer autrement…
“Les Zazous”, ce sont ces jeunes gens au look excentrique et furieusement coloré, qui exprimaient leur différence, leur amour du swing, de l’Amérique (une Amérique Rêvée), dans les Années 50-60, en Union Soviétique, à une époque où l’ordre, le gris, le groupe, l’attachement exclusif à sa patrie et à la figure emblématique de Staline, étaient de rigueur… Une Russie où « le Délit d’Attirance pour l’Ouest est puni de 10 ans de prison », où «le Jazz est un ennemi », où « le saxophone s’apparente à une arme blanche ». Ce qui n’empêche pas le jeune Mels de quitter le chemin tout tracé et vertueux de droit camarade de la patrie, par amour pour l’originale et belle Polly. Il endosse ce look bigarré et chamarré qui lui permettra, non seulement de devenir un homme, mais aussi et avant tout musicien de jazz écumant les soirées illicites dans le « Broadway » de Moscou, poussé la fougue de sa jeunesse.” ( Durée 2h 16 ).

logo_2013

Cinéma MEGA CGR
Place de La Brèche rue du 14 juillet NIORT
Tél :08 92 68  85 88
Tarif : Pass de 5 à 15 euros

 

Васильев avril 2015

anée russ Monaco

 

Oneguine Grimaldi

Eugène Onéguine (en russe : Евгений Онегин), op. 24, est un opéra (« scènes lyriques ») en trois actes et 7 tableaux composé par Piotr Ilitch Tchaïkovski entre juin 1877 et janvier 1878, sur un livret russe de Constantin Chilovsky et du compositeur, basé sur Eugène Onéguine, roman en vers d’Alexandre Pouchkine. La première représentation eut lieu au Petit Théâtre du Collège impérial de musique (Théâtre Maly), à Moscou, le 29 mars 1879.

Onegin_Premiera_Afisha

Affiche de la Première au Bolchoï de Moscou (23 janvier 1881)

Eugène Onéguine est un exemple bien connu d’opéra lyrique ; son livret suit l’original de Pouchkine de très près, en gardant beaucoup de sa poésie, à laquelle Tchaïkovski ajouta une musique de nature dramatique. L’histoire est celle d’un héros égoïste qui ne vit que pour regretter le rejet de son amour par une jeune femme et qui s’engagera dans un duel fatal contre son meilleur ami. L’œuvre fait partie du répertoire lyrique actuel. Il en existe plusieurs enregistrements, et elle est encore souvent jouée.

GRIMALDI FORUM
10 Avenue Princesse Grace
​MC 98000 Monaco

aerien-2009-Tour-de-France_900x900

La billetterie
Contactez la billetterie, du mardi au samedi, de 12h à 19h :
• par téléphone : +377 99 99 30 00
• par mail : ticket@grimaldiforum.mc

Capture d’écran 2015-04-06 à 12.41.35

Présente

Aleksandre Aleksandrov
“Les rives proches ou lointaines”
 
6 – 25 avril 2015

noname

Aleksandre Aleksandrov est né le 1 mai 1953 à Ribinsk dans la Région de Iaroslavl, Aleksandre à compris très tôt sa vocation. Pendant son adolescence il a étudié la peinture à l’atelier de son père, artiste-peintre Aleksandrov Sergei Vassilievitch. En 1975 il est diplômé à la Faculté de l’Art Graphique de l’Institut Pèdagogique de Kostroma avec les professeurs Bélich A. P., Kutilin V.A. et  Korablev F.Y. – maîtres reconnus en Russie.

10552595_10152806921811188_2554618123747789778_n

Une fois diplômé, il commence de travailler au sein des ateliers de la Fondation Nationale de l’Art. Il participe à de nombreux projets monumentaux de la ville d’Iaroslavl. Il crée et réalise  des vitraux dans des bâtiments municipaux, églises, centres éducatifs et culturels. En même temps il consacre beaucoup de temps à la peinture et en 1997 intègre l’Union des Artistes de Russie.
Depuis douze ans il réside régulièrement à la Cité Internationale des Arts à Paris ce qui lui permet de revenir aux endroits emblématiques de la capitale française dont il s’inspire toujours.
Élu il y a six ans Président de la Section Régionale de l’Union Des Artistes Russes, Aleksandre organise des expositions et d’autres projets dans le domaine des arts.
Ses tableaux sont exposés dans les musées régionaux en Russie, notamment au Musée des beaux-arts de Kostroma et Ribinsk. Un nombre important d’œuvres se trouve au Musée des Beaux Arts de Iaroslavl. Aleksandre expose à travers le monde et ses créations sont présentes dans de nombreuses collections particulières en Russie, Allemagne, Luxembourg, France, Angleterre, États Unis, Japon, Chine.

IGALLERY “INSTANT”

12 rue Durantin 75018 Paris
Ouvert tous les jours, sauf lundi, 16h – 20h et sur rendez-vous
Olga Khlopova: 0632773588, Olga Karasseva: 0663874209

Métro: Abbesses.

 

Capture d’écran 2015-04-04 à 19.13.31

AVT_Evgueni-Schwartz_7257

Evgueni Lvovitch Schwarz  ( 21 octobre (9 octobre) 1896 à Kazan mort 1958 à Leningrad )
En 1914, Evgueni étudie d’abord le droit à Moscou qu’il abandonne en 1917 pour le théâtre. En 1921sa troupe se rend à Leningrad, mais elle se dissout pour des raisons financières, malgré le succès des représentations. Après avoir joué dans quelques pièces de théâtre, Evgueni commence une activité de journaliste, de dramaturge puis se consacre à la littérature.
De 1925 jusqu’en 1954, il écrit un douzaine de pièces sous formes de contes pour enfants avec des marionnettes. Dès 1934, il transpose ce style théâtral pour les adultes. Ses pièces, L’Ombre et Le Roi nu, sont interdites par les autorités soviétiques entre 1930 et 1940. Après avoir participé en 1941 à la défense de Leningrad, il écrit Le Dragon, sa troisième pièce de théâtre, qui est également interdite en 1944 après sa première représentation. Pendant dix années, il cesse son activité de dramaturge, et revient en 1954 pour écrire une scène pour enfants et deux pièces pour adultes.

Directeur artistique Jean-Claude SCIONICO
Assisté de Olga SOUBRIÉ

Coaching: Gilles MARTIN, Marie LARRAT

Décors: Fabien BOUFLET, Gwennoline MERCIER
Costumes, Coiffure, Maquillage: Ophélie RIZZO, Julie DEL GOBBO
Son et lumières: Gilles MARTIN.
Graphisme: Fabien BOUFLET

Distribution:

Lancelot : Matthieu LARRAT
Elsa : Camille CIEUTAT
Hildegarde, la mère d’Elsa : Julie DEL GOBBO
Le Dragon : Alexandre GERIN
Le Chat : Tatiana KALMYKOVA
Les Bourgmestres : Clémence DANCOISNE ET Ophélie RIZZO
Henri : Romain RAYMOND
Les trois amies d’Elsa :Sophie COURTEL ; Diane TURBÉ ; Maria ABRAM
La Sentinelle / Le Petit Garçon : Michael REHORST
Le Geôlier : Quentin MARCHAL
La Mère du Petit Garçon : Alice GIRAUD
Le Tisserand, Le Maître Luthier : Benoît SCHAEFFER
La Chapelière : Marie LARRAT

Il était une fois, dans un pays lointain, une ville oubliée. Ses habitants vivent sous la menace d’un terrible dragon depuis 400 ans. Chaque année, une jeune fille lui est livrée, en échange de sa protection. Jusqu’au jour où un étranger provoque le dragon en duel, bouleversant la vie pourtant bien réglée de la petite ville…

Le Dragon 2
A travers ce conte en apparence simple et en mettant en scène une galerie de personnages truculents, Evgueni Schwartz propose une réflexion sur l’aliénation d’un peuple, qui est moins souvent le fait d’un homme que d’une servitude collectivement acceptée.

Capture d’écran 2015-04-04 à 19.45.12

Les représentations de l’association sont en entrée libre.
A l’issue du spectacle, une collecte est organisée en vue
du financement des bourses d’études universitaires
des jeunes que nous soutenons au Haut- Karabagh.

VENIR NOUS VOIR JOUER / RESERVER

ENTRÉE LIBRE

Dates et lieux des représentations:

Dimanche 12 avril à 15h00

Capture d’écran 2015-04-04 à 19.33.57
Halle des Epinettes
45/47 rue de l’Egalité
92130 Issy-les-Moulineaux
RER Issy ou Métro: Mairie d’Issy, bus 169 dir pont de Sèvres (arrêt cimetière d’Issy)

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Vendredi 17 avril 20h30
Samedi 18 avril 20h00
Samedi 25 avril 20h00
Dimanche 26 avril 17h00
Samedi 2 mai 20h00
Dimanche 3 mai 17h00

MF
Maison Fraternelle
37 rue Tournefort
75005 Paris, Métro: Place Monge

VENIR NOUS VOIR JOUER / RESERVER
Sur internet : resas.scribeparis.org
Par mail : réservation@scribeparis.org
Par téléphone au 06 51 11 15 96

     “RUSSIAN LEGENDS”

Capture d’écran 2015-04-03 à 12.36.20

Le grand public connaît depuis toujours les « Chœurs de l’Armée Rouge » et leur formidable répertoire. A chaque passage, les choristes-soldats obtiennent toujours un immense succès, et plusieurs troupes tournent actuellement à travers le monde.
Soliste principal, Mikhaylo Markovich, déjà connu du public belge pour ses productions « Le Triomphe de l’Armée Rouge » et la « Nuit Russe », présente son tout nouveau spectacle « RUSSIAN LEGENDS » !
Pour la première fois, Mikhaylo Markovich, soliste des chœurs de l’Armée Rouge, rassemble autour de lui des artistes provenant de toutes les parties de l’empire russe…
Des chœurs cosaques aux musiciens de Sibérie, du Ballet Impérial aux solistes de l’Armée Rouge, c’est toute la tradition de la musique populaire russe, des danses et des chants qui transparaît dans un spectacle haut en couleurs!

Capture d’écran 2015-04-03 à 12.40.21
Les soixante artistes ainsi rassemblés reprennent les grands classiques bien connus de tous…. Parmi ceux-ci : « le Temps du Muguet », « Katioucha », « la Chanson de Lara », « Cocher fouette bien tes chevaux », « les Yeux Noirs », et bien évidemment, le traditionnel « Kalinka »! Sans oublier le traditionnel clin d’œil aux « Feuilles Mortes »….
Les Cosaques, dans leur tenue traditionnelle, sont, comme dans la réalité, accompagnés de leurs compagnes. Les tenues sont remarquables de détail, conformes à la tradition. Les musiciens militaires viennent directement de la région de Vladivostok.

Capture d’écran 2015-04-03 à 12.41.36
Le Ballet Impérial, dont les tenues sont légendaires, arrivent tout droit de Moscou et de de la région de Kazan, à l’est de la capitale. Et les solistes de l’Armée Rouge, de la Russie toute entière.
Tout est parfait, authentique. Et Mikhaylo Markovich, légendaire soliste des « Chœurs de l’Armée Rouge », magistral!

Lieux et dates:

Théâtre Royal de Namur
Place du Théâtre 2 5000 Namur le jeudi 14 mai

Forum de Liège, Lège le samedi 16 mai à 15h00

Bozar, Salle Henri le Boeuf
Rue Ravensteinstraat 23 1000 Bruxelles le dimanche 17 mai à 17h00

Grand Théâtre de Verviers, Rue des Artistes 2 4800 lemardi 19 mai à 20h00

Casino d’Ostende , Ostende le 22 mai

Aula Magna
Place Raymond Lemaire, 1 1348 Louvain-la-Neuve, le mercredi 23 mai à 20h00