Archive pour février 2017

2017-03-04-paris-cinema-quandlesrusses

Après l’humour, après l’amour, laissons chanter le cinéma russe !

8 jours autour de films russes rarement ou jamais distribués, dans les salles que trente à quarante cinéphiles acharnés regroupés dans “Rivages Russie Évènements“, fréquentent avec bonheur tout au long de l’année : Le Balzac sur les Champs Elysées, Le Grand Action et le Christine 21 au Quartier Latin, et Le Max Linder sur les grands boulevards.

Programme

En ouverture au cinéma Le Balzac le 6 mars à 19h30

kinopoisk.ru

LA DAME DE PIQUE – (ДАМА ПИК) – 2016 – Art Pictures Studio – Couleur – 103’

Réalisation : Pavel Lounguine, Scénario: David Seidler et d’après la nouvelle éponyme d’A. Pouchkine et l’opéra de Tchaïkovski, Musique: Piotr Tchaïkovski
Interprétes : Ksenia Rappoport, Ivan Yankovski, Maria Kouordenevitch, Igor Mirkoubanov, Evgueni Zelenski.

Un jeune chanteur d’opéra rêve d’interpréter le rôle de Guerman dans l’opéra de Tchaïkovski “La Dame de pique”. Une nouvelle inattendue va bouleverser sa vie : une célèbre diva européenne, Sofia Mayer, vient monter cet opéra et interprétera le rôle de la comtesse. Le chanteur a une chance de réaliser son rêve. Pour plaire à la diva il décide d’apprendre tout sur elle. Mais sa filature va avoir des conséquences imprévues…

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

DE VRAIS AMIS - (ВЕРНЫЕ ДРУЗЬЯ) - 1954

DE VRAIS AMIS – (ВЕРНЫЕ ДРУЗЬЯ) – 1954 – Mosfilm – Couleur – 102’

Réalisation : Mikhaïl Kalatozov. Scénario : Alexandre Galitch, Konstantin Issaaev
Images : Marc Maguidson. Musique : Tikhon Khrennikov. Interprétes : Alexandre Borisov, Boris Tchirkov, Vassili Merkouriev, Alexeï Gribov, Lilia Gritsenko.

Trois amis d’enfance, grandis dans une banlieue de Moscou, décident trente ans plus tard de réaliser leur rêve : descendre une rivière en radeau. L’un est devenu chirurgien, le second biologiste, le troisième académicien. La descente mouvementée va changer leur rapport à la vie…

L’unique comédie du très sérieux Kalatozov, auteur de “Quand Passent les Cigognes”. Depuis août 2009 (pour le 55ième anniversaire du film) un festival musical réunissant cinéma et fête sur l’eau a lieu sur l’Oka, lieu du tournage.

kinopoisk.ru

IVAN VASSILIEVITCH CHANGE DE PROFESSION – (ИВАН ВАСИЛЬЕВИЧ МЕНЯЕТ ПРОФЕССИЮ) – 1973 – Mosfilm – Couleur – 93’

Réalisation : Léonide Gaidai AIDAI Scénario : Vladlen Bakhnov, Léonide Gaidai, d’après la pièce de Mikhail Boulgakov Ivan Vassilievitch Images : Sergueï Polouianov Musique : Alexandre Zatsepine Interprétes : Alexandre Demianenko, Youri Yakovlev, Léonide Kouravliev , Natalia Krakovskaïa, Saveli Kramakova, Natalia Selezneva.

L’ingénieur Timofeev (Chourik) tente de construire une machine à remonter le temps. Soudain sa machine se met en marche et met en relation l’appartement de l’ingénieur avec le palais d’Ivan le Terrible qui, en échange, découvre la vie au vingtième siècle. Pendant le même temps, un retraité et un voleur, qui se trouvaient chez l’ingénieur, font le voyage inverse…

Une comédie excentrique par l’auteur de « La prisonnière du Caucase ».

kinopoisk.ru

JE M’BALADE DANS MOSCOU – (Я ШАГАЮ ПО МОСКВЕ) – 1963 – Mosfilm – Noir & Blanc – 78’

Réalisation : Gueorgui Danella Scénario : Guennadi Chpalikov, Gueorgui Danella
Images : Vadim Youssov Musique : Andreï Petrov Interprétes : Nikita Mikhailkov, Alekseï Loktev, Galina PoliskikhOL, Evgueni Steblov,  Vladimir Bassov,  Rolan Bykov, Inna Tchourikova

L’histoire d’un jeune ouvrier venu de sa taïga lointaine découvrir Moscou où il retrouve  le rédacteur en chef du journal «Jeunesse» à qui il doit livrer une nouvelle. En une journée, il se fait de nouveaux amis et découvre avec eux la vie mouvementée des jeunes Moscovites.

Premier film avec Nikita Mikhalkov comme acteur.

kinopoisk.ru

LA BALLADE DU HUSSARD – (ГУСАРСКАЯ БАЛЛАДА) – 1962 – Mosfilm – Couleur – 96’

Réalisation : Eldar Riazanov Scénario : Guennadi Gladkov,  Eldar Riazanov, Images : Léonide KRAINENKOV, Musique : Tikhon Khrennikov, Interprétes : Larissa Goloubkina, Youri Iakovlev, Igor Ilinsksi, Nikolaï Krioutchkov, Tatiana Chmyga, Youri Belov

Eté 1812. L’armée de Napoléon envahit la Russie. Le lieutenant hussard Dimitri Rjevski débarque dans la résidence du major Azarov, retraité. Il est fiancé par sa famille à la jeune nièce du major mais la trouve trop maniérée. Or Chourotchka, qui a été élevée par deux vieux militaires, se tient parfaitement en selle, sait très bien manier l’épée et tire sans jamais manquer la cible. Habillée en hussard, la jeune patriote part à la guerre et, un jour, rencontre son fiancé qui ne la reconnaît pas. Ils découvrent leur amour dans les combats…

Une sorte de Guerre et Paix en dentelles.

Riazanov tourne cette comédie musicale débridée et héroïque pour les 150 ans de la bataille de Borodino. Le rôle du Maréchal Koutouzov fut confié à Igor Ilinski, l’un des comiques les plus populaires de Russie.

kinopoisk.ru

LA CROISIERE TIGRÉE – (ПОЛОСАТЫЙ РЕЙС) – 1961 – Lenfilm – couleur – 83’

Réalisation : Vladimir Fetine, Scénario : Alexeï Kapler et Viktor Konetski ONETSKI, Images : Dimitri Meskhiev, Musique : Veniamin Basner, Interprétes : Alexeï Gribov , Ivan Dmitriev, Margarita Nazarova, Evgueni Leonov, Vladimir Belokourov, Alexeï Kojevnikov, Alissa Freindlinkh.

Chouleïkine (Léonov), simple cuisinier, veut absolument rentrer en URSS. La seule solution est qu’il accepte le rôle de dresseur sur un cargo qui transporte dix tigres et deux lions vers Odessa, sans dire à l’équipage qu’il ne connaît rien aux animaux. Ses appréhensions vont se trouver pleinement justifiées. Rien dans le voyage ne ressemble à une croisière tranquille.

Nuit de carnaval

LA NUIT DU CARNAVAL – (КАРНАВАЛЬНАЯ НОЧЬ) – 1956 – Mosfilm – Сouleur – 77’

Réalisation : Eldar Riaznoiv, Scénario : Boris Laskine, Vladimir Poliakov, Images : Arkadi Koltsaty, Musique : Anatoli Lepine, Interprétes : Lioudmila Gourtchenko, Igor Ilinski, , Youri Belov, Sergueï Filipov,  Gueorgui Koulikov, Tamara Nossova.

Dans une maison de la culture, jeunes et moins jeunes préparent dans la joie la nuit du jour de l’an. Danseurs, musiciens, jongleurs, clowns et jazzmen s’activent, insouciants, jusqu’à l’arrivée d’un nouveau directeur. Borné, respectueux de la ligne du parti, décidé à remettre ses troupes au pas, il est très  vite dépassé par les évènements…

Cette comédie a connu en Russie lors de  sa sortie l’un des plus gros succès populaire du cinéma soviétique, avec plus de 48 millions de tickets vendus, grâce entre autres à l’interprétation de chansons entraînantes devenues des standards, interprétées par Lioudmila Gourtchenko dont c’est le premier rôle au cinéma. Le film s’inscrit dans un contexte national détendu. Staline mort, Khrouchtchev lance un processus de “déstalinisation”.

kinopoisk.ru

LE CIRQUE – (ЦИРК) – 1936 – Mosfilm – Noir & Blanc – 94’

Réalisation : Grigori Alexandrov, Scénario : Grigori Alexandrov, d’après la revue musicale « Sous la coupole du cirque » de Ilf, Petrov et V. Kataev,  Images : Vladimir Nielson, Boris Petrov, Musique : Isaac Dounaevski, Interprétes : Lioubov Orlova, Evguénia Melnikova, Sergueï Stoliarov, Pavel Massalski, Alexandre Volodine, Alexandre Komissarov, Fiodor Kourikhine, Jim Patterson, N. Otto.

Marion Dixon, une artiste de cirque américaine chassée de sa ville suite à un scandale doit quitter les Etats Unis et part refaire sa vie en Union soviétique, pays rêvé où il n’existe ni racisme ni préjugé ! 

Après un séjour aux USA et son périple mexicain avec Sergueï Eisenstein, Grigori Alexandrov rentre en URSS il se lance dans la comédie musicale. Après un premier succès en 1934 avec« Les joyeux garçons » puis avec « Le Cirque » mêlant romance, spectacle et propagande. Les numéros chantés et dansés viennent en droite ligne d’Hollywood,hommage à Busby Berkeley, avec  des gags et une comédie sociale à la Chaplin. Enfin, c’est un film stalinien sans que jamais le Guide ne soit cité et à peine montré. La chanson « Immense est le pays où je vis… » devint l’hymne officieux de l’URSS et son intro servit d’indicatif à Radio-Moscou jusqu’à 1991.

kinopoisk.ru

LE FRÈRE – (БРАТ) – 1997 – STV – Couleur – 96’

Scénario et réalisation : Alekseï Balabanov, Images : Sergueï Astakhov, Musique : Viatcheslav Boutoussov, Interprétes : Sergueï Bodrov jr, Victor Soukhoroukov, Svetlana Pismitchenko, Maria Joukova, Sergueï Mourzine, Youri Kouznetsov.

Danila Bagrov, tout juste démobilisé, tombe par hasard sur le tournage d’un clip du groupe « Nautilius Pompilius ». Il devient obsédé par leur musique et finira par rencontrer ses idoles. En attendant, poussé par sa mère, il rejoint son frère aîné à Léningrad, désormais Saint-Pétersbourg. Ce dernier est devenu tueur à gages. Impliqué dans des histoires de racket qui le dépassent, Danila croit en une justice frustre et des valeurs simples. Il veut rétablir la loi dans une Russie déboussolée.

Film sans budget,les acteurs portent leurs propres vêtements, dur et romantique de l’inclassable réalisateur Balabanov, le film est emblématique de la Russie postsoviétique. Avec, en fond sonore, la voix entêtante de Viatcheslav Boutoussov, le chanteur du groupe « Nautilius Pompilius ». « Si vous voulez comprendre la Russie d’aujourd’hui, vous n’avez qu’à regarder « Le Frère », avait dit l’oligarque Boris Berezovski à l’aube des années 2000.

kinopoisk.ru

LE PRINTEMPS – (ВЕСНА) – 1947 – Mosfilm – Noir & blanc – 104’

Réalisation : Grigori Alexandrov,Scénario : Grigori Alexandrov, Alexandre Raskine, Maurice Slobodskoi, Images : Youri Ekeltchik  Musique : Isaac Dounaevski, Interprétes : Lioubov Orlova, Nikolaï Tcherkassov, Nikolaï Konovalov, Mikhaïl Sidorkine, Vassili Zaïtchikov, Rotislav Pliatt, Faïna Ranevskaïa, Guéorgui Youmatov.

Dans un studio, le metteur en scène Gromov commence le tournage d’un film consacré à Nikitina, une scientifique spécialiste de l’énergie solaire. On découvre une jeune actrice, Chatrova, sosie de Nikitina. S’ensuit une série de quiproquos au terme desquels l’une interprétera le rôle de l’autre.

« Le Printemps » est le premier film des Studios Mosfilm avec le célèbre logo : la sculpture « L’Ouvrier et la Kolkhozienne ». Le film reçoit le Prix du Meilleur Scénario à la Mostra de Venise en 1947. Gromov est joué par Tcherkassov, le légendaire interprète d’Alexandre Nevski et Ivan le Terrible.

les zazous

LES ZAZOUS – (СТИЛЯГИ) – 2008 – Krasnaïa strela – Couleur – 136’

Réalisateur : Valeri Todorovski, Scénario : Youri Korotkov et Valeri Todorovski, Images : Roman Vassianov, Directeur musical : Constantin Meladze, Interprétes : Anton Chaguine, Oxana Akinchina, Evguénia Brik, Maxime Matveev, Igor Voïnarovski, Constantin Balakirev, Ekaterina Vilkova, Sergueï Garmach, Oleg Yankovski, Léonide Yarmolnik.

1955, Staline est mort mais le “Dégel” n’est pas encore là. Le pays est figé dans la grisaille. Une bande de joyeux lurons moscovites, toqués de jazz et de rock américains, les zazous, lancent un défi aux autorités par leurs goûts musicaux et vestimentaires et suscitent leur courroux. Des brigades de komsomols patrouillent dans la capitale pour les appréhender. La vie d’un de ces jeunes gardiens de la morale, Mels (acronyme de Marx-Engels-Lénine-Staline !), va basculer après une rencontre d’un soir dans le Parc Gorki avec la jolie Polly.

La bande-son mêle habilement, et de manière anachronique assumée, les hits des groupes mythiques des années 70 et 80 (Machina Vremeni, Kino, Zoopark, Nautilius Pompilius, Brigada S, Nol, etc.) et anglo-saxonnes (Summertime, T. Rex, etc.).

 

kinopoisk.ru

L’HOMME DU BOULEVARD DES CAPUCINES – (ЧЕЛОВЕК С БУЛЬВАРА КАПУЦИНОВ) – 1987 – Mosfilm – Couleur – 97’

 HOMMAGE à ANDREÏ MIRONOV
Réalisation : Alla Sourikova, Scénario : Edouard Akopov, Images : Grigori Belinski, Musique : Guennadi Gladkov, Interprétes : Andreï Mironov, Alexandra Yakovleva, Mikhaïl Boiarski Oleg Tabakov, Nikolaï Karatchentsov, Igor Kvacha, Lev Dourov.

Au début du XXe siècle, Mister First (Mironov), envouté par le cinéma qu’il a découvert sur les Grands Boulevards, veut le faire découvrir aux habitants d’une petite ville de l’Ouest américain où les rares loisirs sont la boisson, la débauche et la bagarre. Il pense que le cinéma peut transformer les mœurs et, en effet, ses séances semblent opérer des miracles. Impressionnés par les films des frères Lumière et de Chaplin, les bandits et les ivrognes découvrent la courtoisie, traitent les Indiens et les femmes sur un pied d’égalité. Mais la magie a des effets de courte durée…

 

kinopoisk.ru

MON AMI IVAN LAPCHINE – (МОЙ ДРУГ ИВАН ЛАПШИН) – 1984 – Lenfilm – Couleur et Noir & Blanc – 95’

HOMMAGE à ANDREÏ MIRONOV
Réalisation : Alexeï Guerman, Scénario : Edouard Volodarski d’après des nouvelles de Youri Guerman, Images : Valeri Fedossov, Musique : Arkadi Gagoulachvili, Interprétes : Andreï Boltnev, Nina Rouslanova Andreï Mironov, Alexeï Jarkov, Zinaïda Adamovitch, Youri Kouznetsov.

1935, dans une bourgade de province, les jours et les nuits d’un chef de la police austère et taciturne, son travail, ses amis, ses ennuis. Vétéran de la guerre civile, communiste convaincu, il lutte sans pitié contre le marché noir et une bande criminelle particulièrement féroce. Il croit dur comme fer à l’avenir radieux même si son quotidien n’offre que morosité et difficultés. Il habite un appartement communautaire, aime sans retour une actrice du théâtre local qui n’a d’yeux que pour un journaliste venu de la capitale … Une ligne tchékhovienne dans un film qui sans cesse montre le décalage entre le vécu et le rêve, la réalité et les espérances. Guerman fils rend hommage à la génération de Guerman père, à leur enthousiasme sincère, avant qu’elle ne soit écrasée par le talon de fer stalinien.

 

pluie de juillet

PLUIE DE JUILLET – (ИЮЛЬСКИЙ ДОЖДЬ) – 1966 – Mosfilm – Noir & Blanc – 109’

Réalisation : Marlen Khoutsiev, Scénario : Anatoli Grebnev, Marlen Khoutsiev, Images : Guerman Lavrov, Chant : Boulat Okoudjava, Youri Vizbor, Interprétes : Evguenia Ouralova, Alexandre Beliaiavski, Zinovi Guert, Evguenia Kozyreva, Youri Vizbor, Alexandre Mitta.

Sur le point d’épouser Volodia, Léna découvre que son fiancé est un être vil. Elle le quitte et rencontre Jénia pendant une averse qui, miracle de l’amour, balaie tout ce qui était superflu dans sa vie passée.

Un film dans la veine néoréaliste, écho assourdi d’un certain cinéma italien. En 1965, Khrouchtchev avait accusé Khoutsiev de ne pas représenter de vrais Soviétiques. En 1967, les critiques attaquent le film, l’accusant d’être prétentieux et esthétisant. C’est la fin du Dégel. Mais 20 ans plus tard, Khoutsiev deviendra le professeur de Vassili Pitchoul, réalisateur de La petite Véra, film phare de la Pérestroïka.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Tcheremouchkine

TCHEREMOUCHKI – (ЧЕРЁМУШКИ) – 1962 – Lenfilm – Couleur – 85’

Réalisation : Herbert Rappoport, Scénario : Mikhaïl Tchervinski,  d’après l’opérette de D. Chostakovitch Moskva-Tcheremouchki, Images : Anatoli Nazarov, Musique : Dimitri Chostakhovitch, Interprétes : Olga Zabotkina, Guennadi Bortnikov, Vladimir Vasiliev, Marina Khatountseva, Evgueni Leonov, Vladimir Zemlianikine, Vassili Merkouriev.

Lida, guide de musée, vit avec son père dans une maison vétuste. On lui attribue un appartement dans un nouveau quartier de Moscou, Tcheremouchki, mais lors de la visite, elle se rend compte que le petit deux-pièces n’existe pas. Le responsable des attributions l’a fusionné avec un autre pour favoriser le chef du chantier !

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

kinopoisk.ru

UN BRAS DE DIAMANT – (БРИЛЛИАНТОВАЯ РУКА) – 1968 – Mosfilm – Couleur – 94’

HOMMAGE à ANDREÏ MIRONOV

Réalisation : Léonide Gaidai, Scénario : Léonid  Gaidai, Yakov Kostioukovski,  Maurice Slobodovskoi, Images : Igor Tchernykh, Musique : Alexandre Zatsepine, Interprétes: Youri Nikouline, Andreï Mironov, Anatoli Papanov, Nina Grebechkova, Nonna Mordioukova, Svetlana Svetlitchnaïa, Grigori Chpighel.

Une bande de trafiquants, dirigée par un chef mystérieux, sévit dans un port du littoral sud. Un de ses membres, le dénommé Graf, participe à une croisière à l’étranger pour récupérer des diamants et les faire rentrer en Russie. Sur le bateau, il fait la connaissance de Semion, un paisible fonctionnaire. Graf doit remplir sa mission coûte que coûte (le chef ne plaisante pas) et Semion est embarqué malgré lui dans une série de mésaventures.

Un film culte aux 76,7 millions de spectateurs. Un duo au sommet avec Mironov en escroc charmeur et Papanov en brave pépé ; un récit déjanté par Léonide Gaïdaï, l’autre grand nom, avec Riazanov, de la comédie russe.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

vertical

LA VERTICALE – (ВЕРТИКАЛЬ) – 1967 – Studio d’Odessa – Noir & Blanc – 73’

Réalisation : Stanislav Govoroukhine et Boris Dourov, Scénario : Sergueï Tarasov, Nikolaï Racheev, Images : Albert Ossipov, Musique : Sofia Goubaidoulina, Interprétes : Vladimir Vyssotski, Margarita Kocheleva, Guennadi Vorpaev, Alexandre Fadeev, Gueorgui Kooulbouch, Larisa Loujina.

Un groupe d’alpinistes se prépare à l’assaut d’un sommet inexploré du Caucase. Au camp de base, un médecin et un radio attendent le retour des quatre alpinistes. Le radio reçoit une communication annonçant l’arrivée d’un cyclone et l’indique à un des grimpeurs mais celui-ci décide de ne pas en faire part au groupe… Avec cinq chansons de Vyssotski.

 

Plus de renseignements : (CLIQUEZ)

Cinéma Le Balzac: 1 rue Balzac 75008 Paris

Le Grand Action : 5 rue ds 2coles 75005 Paris

Le Max Linder: 24 Boulevard Poissonnière, 75009 Paris

Le Christine 21: 4, rue Christine 75006 Paris

 

 

 

 

Capture d’écran 2017-02-26 à 19.40.50

Plus de renseignements sur l’ouvrage Artcorusse rubrique livres : (CLIQUEZ)

Editeurs réunis

Les Editeurs Réunis

11 rue de la Montagne Sainte Geneviève, Paris 5ème,

Métro: Maubert Mutualité.

 

eglise russe Menton © Igor Souzonoff

Eglise russe de Menton, ©Igor Sozonoff

La restauration de l’église Notre Dame Joie de tous les Affligés à Menton est terminée.
L’inauguration a eu lieu sous la présidence de Son Excellence Michel, Archevêque de Genève et d’Europe Occidentale de l’église Orthodoxe Russe Hors-Frontières.

« La Communauté Russe de Menton créa en 1862 une “Société de Secours Mutuel”, qui plus tard en 1903 prit le nom d’Association Orthodoxe Sainte Anastasie. L’A.O.S.A. adopta en 1905 ses statuts d’association à but non lucratif selon la nouvelle législation de la République Française.

L’Association est dirigée par son Conseil d’Administration, qui a pour obligation de poursuivre le maintien du culte orthodoxe en son église russe dédiée à l’Icône de la Mère de Dieu “Joie de tous les Affligés” et à Saint Nicolas le Thaumaturge, et de gérer ses autres biens dont la Maison Russe de retraite médicalisée pour le bien des personnes âgées dépendantes de la région. Chaque membre du Conseil d’Administration de l’A.O.S.A. occupe un poste de devoir et de responsabilité, chaque décision d’importance est prise à la majorité des votes du Conseil. C’est ainsi qu’il avait été décidé de restaurer l’église “Joie de tous les Affligés” en 2012 sous la Présidence de M. Alexis Hautefeuille qui à l’époque avait établi les contacts, les démarches et l’ouverture des dossiers après des administrations diverses de notre région afin d’obtenir les autorisations et les aides financières, pour la restauration de cette église.

avt rest eglise menton

Avant restauration .

Quatre ans plus tard l’extérieur de l’église a retrouvé toute la splendeur de sa jeunesse, puisqu’elle a été restaurée dans les teintes d’origine de 1892.

La Bénédiction et l’inaugurationa été célébrées par son Excellence l’Archevêque Michel, en présence des Elus et des représentants des administrations de l’Etat, de la Région et de la Ville de Menton. C’est Monsieur Igor Sozonoff qui a repris le flambeau de la présidence de l’A.O.S.A., qui a présideré l’évènement. L’association s’était donnée pour mission de restaurer son église construite en 1892 par le célèbre architecte danois Hans Tersling.

Ce chantier a été réalisé par des entreprises de proximité. L’ensemble des toitures ont été remises à neuf par l’entreprise Petit Sébastien. Les dorures sur les croix par les Ateliers de dorure GOHARD. Les façades, bulbe, pinacles, etc… ont étés entièrement restaurés dans les règles de l’art par l’entreprise A Chaux et Sable, qui avait réalisé au préalable un sondage afin de retrouver l’ensemble des teintes d’origine de l’église. (Association AOSA)

Eglise Notre Dame Joie de tous les Affligés

14, rue Paul Morillot, 06500, Menton

 

I-Gallery

Exposition d’artistes de Saint-Pétersbourg

Nadezhda Streltsova et Dmitry Nayda.

“Impressions de vues”.

27 Février au 5 Mars 

Les auteurs montrent l’exposition-kaléidoscope de leurs impressions de voyages.
Les tableaux différents de sa manière et son style combinent un intérêt pour le monde autour d’eux.

Nadezhda Streltsova

Nadezhda Streltsova

Nadezhda Streltsova et Dmitryi Nayda sont diplômés de l’Académie des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg au nom de Repine, ils ont participé à de nombreuses expositions en Russie et en Europe.

 Dmitryi Nayda

Dmitryi Nayda

Leurs peintures et dessins sont dans le Musée Européen d’Art “Frederiksværk” au Danemark, dans les collections privées dans des pays tels que la Suède, la Finlande, l’Allemagne, les Etats-Unis, l’Italie, la France, l’Espagne, l’Ukraine, la Russie, le Canada et les Royaume-Uni.
Les artistes ont désigné leur esprit créatif par les mots suivants:
Nous croyons que la mission de l’artiste c’est voir la beauté du monde et de l’ouvrir pour ses habitants, obsédés par la vanité. Cela peut être l’harmonie visible et invisible à l’oeil nu, peut-être qu’il est seulement la couleur ou de la ligne, il peut être la nature qui nous entoure, ou de notre intérieur. Dans notre monde, il peut y avoir peu d’harmonie, elle est cachée, mais ses caractéristiques montrent à travers le chaos ici et là, et il est de notre devoir de l’attraper et multiplier“.

IG gallery

I Gallery
12, rue Durantin 75018 Paris
Métro Abbesses, ligne 12/bus 95 et 80
www.i-gallery.fr

ouverture de la Galerie:  de 16 à 19 heures et sur rendez-vous
06 76 38 05 67

 

3° Festival cinéma Niort

Le cinéma russe vit aussi au rythme d’un festival à Nice, à Nantes et… à Niort.

Sous l’aile de l’association niortaise EDA -FR (Entente pour le développement de l’amitié franco-russe), sa première édition a pris son envol en 2015 autour d’une sélection de films des années cinquante.

Et avait d’emblée placé la barre très haut en recevant, pour son premier tour de piste, Marina Vlady, de son vrai nom Catherine Marina de Poliakoff-Baïdaroff.

Depuis, l’aventure se poursuit.

L’association EDA FR Niort soutient dans un esprit de dialogue sincère de bonnes relations entre la France et la Russie et la promotion de la culture russe. Cette association est à l’origine du Festival du film russe à Niort dont la 3e édition de profile comme le printemps. C’est l’actrice russe Dinara Droukarova, invitée d’honneur, qui donnera le coup d’envoi au festival le 13 mars pour la soirée d’ouverture avec la présentation du film “Parenthèse” dans lequel elle joue.

Динара Анатольевна Друкарова

Dinara Anatolievna Droukarova (dite Dinara Droukarova ou Drukarova) (Динара Анатольевна Друкарова) est une actrice russe née à Léningrad, aujoiurd’hui Saint Petersbourg le 3 janvier 1976. En 1999 elle est diplômée de la Faculté des Lettres de l’Institut électrotechnique de Saint – Pétersbourg, spécialité “Relations publiques” . Elle réside actuellement avec son mari et son fils en France.

“De l’aube au coup de soleil, l’âme slave s’empare de la cité.

Durant le festival, le CGR mettra donc à l’affiche 9 films qui peuvent se scinder en deux. Tout d’abord, 5 films couvrant la période des années 70 et abordant des thèmes très différents. Le sacrifice des femmes dans la Seconde Guerre Mondiale face à l’envahisseur allemand dans le très beau « Ici, les aubes sont calmes », un grand classique du cinéma russe de 1972 ouvrira le bal de ce Festival.

kinopoisk.ru

“Mai 1942. L’URSS est en pleine guerre, mais loin du front, les nazis envoient, vers une voie d’évitement perdue, un commando qui a pour but d’atteindre la voie ferrée de Kirov et le Canal de la Mer Blanche. Ce ne sont pas de simples soldats d’infanterie, mais des agents de diversion entraînés et chevronnés, l’élite des troupes SS, des « surhommes ». Et pour leur faire face il n’y a que l’adjudant Vaskov et cinq très jeunes filles, servants d’une batterie de D.C.A. On pourrait croire que c’est un combat local, mais l’enjeu est une voie de transport stratégique reliant les villes majeures du pays. L’adjudant pourra-t-il avec ses nouvelles et fragiles recrues arrêter le commando nazi ? Et à quel prix ?”

S’en suivront le mélodrame sentimental « Monologue »,

kinopoisk.ru

film qui montre l’amour d’un homme pour les 3 femmes de sa vie. De l’amour encore, en version comédie dramatique avec le bouleversant « Moscou ne croit pas aux larmes » qui suit le destin de 3 femmes dans le Moscou des années 50.

kinopoisk.ru

Basé sur une nouvelle de Tchékhov « un accident de chasse », « Ma douce et tendre bête » amènera le spectateur à s’interroger sur la perversité d’une jeune ingénue.

kinopoisk.ru

Un peu de légèreté pour clore ce cycle très années 70 avec « Ivan Vassilivitch change de profession  » sorte de « Visiteurs » version Ivan le Terrible ayant réuni près de 60 millions de spectateurs en URSS à sa sortie en 1973….

Ingénieur et inventeur Timofeev construit une machine à remonter le temps, qui reliait son appartement avec le lointain XVIe siècle – plus précisément, dans les chambres de l’empereur Ivan le Terrible.

Des films plus récents seront aussi présentés, marqueurs de l’excellente vitalité du cinéma russe.

L’EDA-FR organisera , en partenariat avec l’Espace Culturel Leclerc, une exposition-vente de livres russes, dans le hall du cinéma.

L’édition à venir, la 3e donc, programmée du lundi 13 au samedi 18 mars, entend bien ne pas décevoir. Dix films sont à l’affiche, dont cinq contemporains.

10 films sous-titrés en français dont 3 inédits en France : Ici les aubes sont calmes, film de guerre primé à la Biennale de Venise 1972 ; Monologue, mélodrame sentimental sélectionné au Festival de Cannes 1973 ; Moscou ne croit pas aux larmes, comédie dramatique, Oscar 1980 du meilleur film étranger ; Ma douce et tendre bête, drame sélectionné au Festival de Cannes 1978 ; Ivan Vassilievitch change de profession, Les Visiteurs façon russe ; Equipage, film catastrophe ; La fin d’une magnifique époque, comédie dramatique ; Coupe de soleil, drame ; Champions, drame.

Dasha

Place de la Brèche 79000 Niort
Tél :>0892688588

Tarif : 5€Pass Festival : 10 films pour 15€

Soirée Dinara Droukarova : 6.50€

Les Pass sont à retirer au cinéma CGR de Niort.

film Zoologie

Zoologiya (Zoology) – 2016 -( Russie/Allemagne/France) – 87 mn – son 5.1 – couleur

visa n° 143.820 – VO Russe sous-titré Français

ÉQUIPE TECHNIQUE

Réalisation : IVAN I. TVERDOVSKY, Scénario : IVAN I. TVERDOVSKY, Image : ALEXANDER MIKELADZE, Montage : IVAN I. TVERDOVSKY, VINCENT ASSMAN,  Son : RICHARD MÜLLER,  Décor : VASILY RASPOPOV,  Costumes : ANNA CHISTOVA,  Son : FREDERIC THERY,  Producteurs : NATASHA MOKRITSKAYA, ULIANA SAVELIEVA, MILA ROZANOVA,  Coproducteurs : GUILLAUME DE SEILLE, ESTHER FRIEDRICH ALEXANDER WEIMER, MARIA LAVNIKOVICH, ALEC SCHULMANN

ÉQUIPE ARTISTIQUE

photo zoologie

Natasha / NATALIA PAVLENKOVA,  Pétia : DMITRY GROSHEV,  La mère : IRINA CHIPIZHENKO,  Le chirurgien : ALEKSANDR NEKHOROSHIKH,  La directrice du Zoo : ZHANETTA DEMIKHOVA.

Dans le film, Natasha est un peu comme une vierge qui serait confrontée pour la première fois – à 55 ans – aux complexités de la vie, à des sentiments profonds, aux conflits et aux malentendus. Bien sûr, les personnes de sa génération ont fait face à ces événements bien plus tôt dans la vie. Ce qui est extrêmement important dans cette histoire, c’est qu’une femme ayant déjà vécu la plus grande partie de son existence et qui, en théorie, devrait commencer à s’apaiser, se voit accorder une seconde chance. Elle commence à mener une nouvelle vie en faisant face à des événements qu’elle n’avait jamais eu l’opportunité d’expérimenter avant. Aspect très intéressant de la composition dramatique.

La queue est la caractéristique qui distingue les gens les uns des autres. Elle symbolise quelque chose de spécial au même titre que les opinions politiques, les goûts musicaux ou artistiques, l’ orientation sexuelle ou son origine. C’est une notion assez souple. À un moment, notre protagoniste dit « Nous sommes tous différents », la signification principale de la queue est là. La queue est ce qui te distingue de millions d’autres personnes.

Synopsis :” Il pousse une queue dans le bas du dos de Natasha. Résignée jusqu’alors à une vie plutôt terne, cette étrangeté lui offre une liberté nouvelle”.

Иван И. Твердовский, получивший приз в номинации "Открытие года" за фильм "Класс коррекции", в антракте XXVIII церемонии вручения Национальной кинематографической премии "НИКА" в театре фольклора "Русская песня". Екатерина Чеснокова/РИА Новости

Ivan I. Tverdovsky est né en 1988 à Moscou, diplômé de l’Institut national de la cinématographie Guerassimov de Moscou. Ses courts et longs-métrages documentaires reçoivent de nombreux prix en Russie et dans des festivals internationaux. CLASSE À PART (2015) son premier long-métrage de fiction remporte 35 prix internationaux. ZOOLOGIE est son second long-métrage de fiction.

Festivals 2017 

KARLOVY VARY Prix spécial du Jury

SOTCHI Prix de la presse et Meilleure actrice

BATUMI Meilleur film et Meilleure actrice

AUSTIN FANTASTIC FILM FESTIVAL Meilleur film NEXT WAVE

RIGA Prix de la jeunesse

COTTBUS Meilleur film et Meilleure actrice

LES ARCS – Prix 20 minutes d’audace et Mention spéciale Jury jeune

Présenté à Toronto, San Sebastian, Busan, Londres BFI, Sao Paulo, CPH Pix, Salonique, Sainbt Philippe, Trieste, Goterborg, Indielibao, Marrakech.

Il sera montré en avant 1ère le 13 Mars au Cinéma Le Grand Action dans le cadre du Festival Russe «  Quand les russes chantent »

cinema-le-grand-action-paris-13838170120

Cinéma Le GRAND ACTION

5 rue des ecoles
75005
Paris

Métro: Cardinal le moine

Appel URGENT de l’ACER-RUSSIE

La tuberculose progresse chaque année chez les enfants défavorisés en Russie. Des formes de la maladie résistantes aux traitements qui ont pris naissance dans les prisons et les camps touchent maintenant la population russe. Les familles en difficulté et les enfants des milieux défavorisés en sont les premières victimes. Pour qu’ils guérissent, qu’ils retrouvent le sourire, qu’ils aient un avenir, les bénévoles de l’association Saint-Ioassaff se dépensent sans compter. L’ACER-RUSSIE s’associe à leur dévouement, à leurs efforts destinés à donner une vie meilleure à ces enfants en détresse et malades.

A Saint-Pétersbourg, l’association Saint-Ioassaff vient en aide aux enfants hospitalisés à l’hôpital pédiatrique n°3 sur l’île Vassilevski. Ils sont présents parmi les petits malades, les rassurent, leur prennent la main pour atténuer leur désarroi. Parmi ces enfants se trouvent des orphelins ou orphelins sociaux, des enfants des rues souffrant non seulement de tuberculose,  mais aussi de diverses maladies de peau, ils sont quelquefois infectés par le virus du sida. Ils restent à l’hôpital de longs mois, parfois des années. Ils ont besoin de fruits frais, de vitamines et de médicaments, de vêtements et de chaussures quand ils n’ont personne pour s’occuper d’eux. Pour la première fois depuis de longues années, l’association a également repris les distributions alimentaires (sucre, huile, semoule, thé…) aux familles des enfants hospitalisés.

Merci de les soutenir dans leur dévouement ! Chaque don compte!  Un reçu fiscal sera envoyé à chaque donateur. Merci à tous

 Envoyez un chèque à -ACER-RUSSIE, 91, rue Olivier de Serres 75015 Paris- à l’ordre d’ACER-RUSSIE en indiquant au dos ” Aide aux enfants russes

 Par virement : La Banque Postale, ACER-RUSSIE, IBAN FR 45 2004 1000 0115 37 359Y020 97   BIC: PSSTFRPPPAR

Pour effectuer un don en ligne en toute sécurité grâce à la plateforme Helloasso :  Don en ligne

Téléphonez moi pour plus de renseignements au 00 33 (0)1 42 50 53 46

Amicalement Alexandre Eltchaninoff

Дети сироты и больные туберкулозом и в России, помогите их вылечить и спасти! Для большей информации звонить по телефону: 00 33 (0)1 42 50 53 46.

Каждый Ваш дар ценен!

Для чеков: ACER-RUSSIE 91, rue Olivier de Serres, 75015 Paris на счёт ACER-RUSSIE сзади чека укажите ” Aide aux enfants russes “

Для банковского перевода: Banque Postale, ACER-RUSSIE, IBAN FR 45 2004 1000 0115 37 359Y02097 BIC: PSSTFRPPPAR

Dans le cadre du Printemps des Arts

de la Mairie du 15e arrondissement

“Kolia, le Vif-Argent et autres Nouvelles”

Bibliothèque Vaugirard

Samedi 18 mars 2017 | 15 heures

A. Tchekov

Cinq Nouvelles d’Anton Tchekhov, pour public de tous âges, situées dans la Russie du XIXe siècle, invitent à flâner dans ce qu’il y a d’universel chez l’humain, la solitude, l’ennui, la cruauté, la passivité, les injustices sociales, celles des adultes envers les enfants, et l’humour, la joie de vivre, la tendresse, l’amour du travail bien fait, l’espérance… Tchekhov brosse tour à tour pour nous le portrait d’un intendant cherchant désespérément un nom propre, d’un savant dévoilant sa tendresse, d’un fonctionnaire terrassé, d’un gamin trahi, d’amoureux démasqués…

Adaptation d’après l’œuvre de A. Tchekhov par Micheline Weinstein
Réalisation scénique • Laure Trainini
Comédiens • Emmanuel Gaury et Laure Trainini
Violon • Maÿlis Cartigny

 

Distribution_copie

Anton Pavlovitch Tchekhov (en russe : Антон Павлович Чехов)est né le 17 (20) janvier 1860 à Taganrog province  d’Ekaterinbourg, aujourd’hui région de Rostov, il est décédé le 2 (15) juillet 1904 à Badenweiler. Son classicisme dans la littérature mondiale est généralement reconnue notamment pour sa façon de décrire la vie dans la province russe à la fin du xixe siècle. Médecin de  profession, Académicien de l’Académie impériale des sciences dans la section des belles-lettres (1900-1902). Un des plus célèbres nouvellistes et dramaturges dans le monde. Ses œuvres ont été traduites dans plus de 100 langues. En plus de 25 ans  Tchekhov a écrit près de 300 ouvrages différents (courtes histoires humoristiques, des histoires graves, pièces de théâtre), dont beaucoup sont devenus des classiques de la littérature mondiale.

Bibliothèque Vaugirard

154, rue Lecourbe, 75015 Paris

Bandeau Gazeta France Oural

Gazeta France-Oural – Newsletter n°45

Chers amis, chers lecteurs,

45ème Parution de la Semaine (21/02/2017).Cette semaine, la Gazeta France-Oural traduit et diffuse trois articles, sans thème spécifique.

Toutefois, 3 articles traduits et diffusés sur la Gazeta, c’est toujours 3 autres actualités dans 3 autres régions de Russie ! En l’occurence cette semaine: Irkoutsk, Nolinsk et Tomsk.

La Gazeta a besoin de vous !

Réagissez, suggérez-nous des articles à traduire, inscrivez-vous à la Newsletter, parlez de la Gazeta autour de vous et sur vos réseaux, et lisez-la bien sûr !!!

Nous sommes régulièrement à la recherche de contributeurs bénévoles pour étoffer notre équipe de veilleurs web et de traducteurs (amateurs, étudiants et professionnels).
Votre aide, même modeste, est bienvenue.Bonne lecture !!До Скорого !

 

PARUTION DE LA SEMAINE
 

Finies, les queues aux guichets !

Plus besoin de courir pour ses démarches d’une administration à l’autre. On peut les effectuer toutes dans les bureaux multifonctions du Centre des services administratifs…
 

Lire l’Article →

 

Première plage aménagée dans l’oblast d’Irkoutsk

Alors que la ville d’Angarsk dispose déjà de sa plage, celle d’Irkoutsk se prépare encore à en avoir une. On vient d’inspecter…
 

Lire l’Article →

 

 

Tomsk a déclaré la guerre aux pigeons

Les habitants se plaignent auprès de l’administration locale des hordes de pigeons. Ces oiseaux salissent les squares,…
 

Lire l’Article →

Bandeau mini bandeau Gazetta France Oural

Capture d’écran 2017-01-20 à 16.02.03

Alyia Sabirova pianiste et Ekaterina Mamysheva soprano, toutes deux issues de l’Université d’état Schnittke.

Au programme : 

Ravel, Debussy, Moussorgski, Ryabov

Aliya Sabirova est lauréate de concours nationaux et internationaux. Née à Moscou en 1989, elle suit des cours de musique et de piano dès l’âge de 5 ans. Dès son plus jeune âge elle est lauréate de concours nationaux et internationaux. Elle a étudié à l’Université d’Etat de musique Schnittke et obtenu son diplôme de pianiste (classe de Mozdikov A.V.) Aliya a donné de nombreux concerts et participé à plusieurs festivals et concours. Actuellement, en plus des concerts elle est aussi professeur de musique à Moscou.

Ekaterina Mamysheva, Soprano

Sa carrière de chant a commencé en 2006 au collège Schnittke à Moscou où elle étude la formation de chef de chœur et la pédagogie musicale. A la fin de ses études en 2010, elle continue sa formation à l’Académie de la culture slave dans la spécialité « Chant académique ». En même temps, elle travaille son répertoire allemand à l’Académie de musique de Cassel (Allemagne). Depuis avril 2015, elle étudie le chant d’opéra à l’Institut du théâtre musical auprès de l’Ecole supérieure de musique à Karlsruhe.

Actuellement, elle donne des nombreux concerts à Cassel, Karlsruhe et Moscou, participe aux concerts de bienfaisance à la chapelle de l’hôpital Sainte Elizabeth et à l’église évangélique du Saint Sauveur à Cassel. En 2016, elle est devenue boursière du Concours musical de Wagner à Bayreuth (Allemagne).

Son répertoire est composé des airs d’opéra de Mozart, Puccini, Tchaïkovski, Nikolai, Vagner, Verdi et la musique de chambre des compositeurs allemands, français et russes comme Schubert, Poulenc, Fauré, Rachmaninov, Ippolitov-Ivanov.

Participation aux frais : 15€

Etudiants et adhérents : 12€

Renseignements et réservations :

04 42 92 68 78 / 06 20 97 35 68

contact@datcha-kalina.com

www.datcha-kalina.com

ETOILES de la VOLGA

à STRASBOURG

Concerts du 9, 10 et 11 mars 2017

etoile strasbourg

Dans le cadre des échanges entre Erstein et Ouglitch, des jeunes musiciens russes, étudiants et diplômés de conservatoires de Moscou et d’Ouglitch, accompagnés de leur professeur, interprètent des musiques classiques et populaires (du 17ème au 20ème siècle).

En ouverture du concert quatre jeunes artistes âgés de 10 à 15 ans, étudiant depuis l’âge de 6 ans au conservatoire d’Ouglitch, ville historique de la Russie au Nord-Est de Moscou: Anna Gochtchouk, Xénia Kholmovskaya et Alexandra Berschauer, présentent quelques chants lyriques et traditionnels. Anna Ianouchevskaya au violon, joue Chostakovitch et Webber.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Artur Youdine

Arthur Youdine, 17 ans, diplômé du Conservatoire d’Ouglitch où il a étudié le piano depuis l’âge de 6 ans dans la classe de Larissa Kholmovskaya.

Arthur Youdine,

Très vite il fait preuve d’un talent exceptionnel et au cours des années il gagne de nombreux concours régionaux, nationaux et internationaux. Depuis 2016 il poursuit sa formation à Moscou au Conservatoire Chopin. Il a à son programme des compositions de J.S. Bach, Chopin, Schumann, Liszt et Rachmaninov.

Larissa Khmolovskaia

Larissa Kholmovskaya, professeur de piano et de chant au Conservatoire d’Ouglitch et excellente accompagnatrice. Elle dirige plusieurs chœurs et se produit régulièrement en tant que soliste lors de concerts en Russie et ailleurs en Europe. Elle a passé avec mention le diplôme de piano au Conservatoire Sobinov de Iaroslavl et achevé ses études à l‘Institut de Musique de l‘Université Pédagogique Cholokhov de Moscou. Elle est lauréate de plusieurs concours et festivals nationaux et internationaux pour piano et direction de chœur. À son programme pour ce concert : Schubert et Chopin.

Anna Khmlovskaia

Anna Kholmovskaya, mezzo-soprano, diplômée de l’Académie Russe de Musique Gnessine dans la spécialité « Chant classique ». Elle y a interprété le rôle de Chérubin dans les « Noces de Figaro ». Elle se produit en tant que soliste du chœur de chambre « Classica » et également de l’ensemble d’instruments anciens « Arte-Fakt », spécialisé dans la musique baroque. Elle est lauréate de plusieurs concours nationaux et internationaux. Régulièrement elle se produit comme soliste lors de concerts en différents pays d’Europe, dont la Russie et la France. Pour ce concert elle chante des arias d’opéra et d’autres œuvres de J. S. Bach, Vivaldi, Rossini, Massenet, Rachmaninov, Ravel, ainsi que des airs populaires.

ambassade de Russie StrasbourgConsulat général de Russie : 6 Place Brant, Strasbourg

Musée_Würth_France_Erstein

Musée Würth, Erstein,Rue Georges Besse ZI Ouest, 67150, Erstein

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Capture d’écran 2017-02-20 à 11.27.16

Salle Munsterhof, 9 rue des juifs 67000 Strasbourg
Cette salle fut  construite en 1506, la salle du Munsterhof servait à l’origine de siège pour la corporation des maçons. Réquisitionnée à la Révolution, elle est utilisée comme salle de concert avant d’être achetée par des Jésuites et transformée en chapelle jusqu’en 1872. Elle devient ensuite quelques temps une bibliothèque. Aujourd’hui, la salle du Munsterhof appartient au Conseil de Fabrique de la Cathédrale de Strasbourg et sert notamment de salle de spectacle.

Maslenitsa du 20 au 26 février

À travers la Russie

istorija-maslenicu5

Maslenitsa, ancienne fête païenne slave, qui symbolise l’adieu à l’hiver et l’anticipation joyeuse du printemps. Fêtes toute la semaine  et finissant par la fête du  pardon le dimanche.

La célébrations du Mardi Gras commencent une semaine avant le Carême, la date est liée à la Pâques orthodoxe et change chaque année.

Maslenitsa

Les crêpes en Russie, nommés blinis, cette coutume existe depuis plus de mille ans. Pendant cette période, les recettes pour leur préparation ont subi de nombreux changements. Par tradition, chaque femme a sa propre recette pour faire les blinis.

Ils sont cuits à partir de différents types de farine avec l’ajout d’une variété d’ingrédients, mais est toujours resté un plat préférée dans chaque maison. A ce jour, les crêpes russes sont  considérés comme un plat traditionnel.

blinis

On les mange avec du beurre, de la crème sure, du miel, des œufs, des poissons. Quel est le meilleur accomoden? Il est difficile de dire – tout le monde a sa propre opinion sur cette question. Certains mangent les bliniss avec la crème sure seulement, tandis que d’autres ajoutent des garnitures sucrées, et d’autres du hareng ou des œufs (Caviar). On peut cuire plusieurs types de poissons: le hareng, le maquereau fumé, le saumon rose fumé  chaud ou froid ou de la morue – le choix est grand . De bons blinis sont mangés  arroser  avec du miel, du lait concentré, de la confiture ou de sirop.

blinis

En Russie, la coutume est que  la première crêpe cuite était toujours pour la paix,  généralement pour un mendiant ou le souvenir des morts, ou tout simplement mise sur le rebord de la fenêtre.

blinis+ crème

Avant le Carnaval, le dimanche, selon la tradition de l’époque, il était obligatoire pour visiter les parents, les voisins et les amis, et de les inviter à gosti. Maslenitsa est un festival folklorique plein de gaité et de joie. Chaque  jour de la semaine a son propre nom et son symbole.

Lundi, le premier jour du Carnaval est appelée «rencontre». Dans les temps anciens les habitants croyaient que la poursuite en traîneau, plus le bruit et le rire de la glissade sur glace, la récolte serait meilleure ainsi que la récolte du lin.

Mardi , ce jour – là, il était de coutume de commencer les jeux et divertissements créés pour des crêpes amusantes. Les jeunes le matin jouaient aux montagnes russes et manger des crêpes. Cette journée a été particulièrement excitante pour les filles célibataires,  ou l’on arrangait les mariages.

Mercredi , ce jour – là, toutes les maîtresses préparent divers gourmandises en grandes quantités et  décorent une table riche, mais avec des blinis bien sûr. Aussi ce jour  la mère montre son  affection pour son fils et  l’inviter à une fête.

Jeudi, de ce jour, les festivités du carnaval sont  déclinées  sont toutes leur version. Marché du matin au soir, danse, rondes, chansonnettes, chants. Les gens se livrent à toutes sortes de plaisir, montagnes russes en glace , bains , bagarres, réjouissances bruyantes. Ce jour – là le soleil est célébré pour bannir l’hiver.

Vendredi, un certain nombre de coutumes ce jour ést destiné à accélérer et à faciliter les mariages des jeunes à trouver lun bon parti.

Samedi, ce jour – là, la jeune fille  invite les parents du promis où les filles,convoquent les copines filles, si elles ont été mariés, alors appelés amis ou les parents des mariés. Mardi Gras était, alors un prétexte pour se rassembler et papoter.

Dimanche du Pardon», ce jour-là est réservé pour demander pardon à tous les parents ainsi qu’à ses proches des offenses causées et de certains méfaits. De pardonner avec un cœur pur de leur propre pour les mêmes actions qui ont été accidentellement ou intentionnellement causé.

Ce Diamche doit être  un beau jour radieux avant le début du Carême. En 2017, le Carême commence le 27 Février.

Association Slave de l’Université Bordeaux Montaigne
Association “Centre des Festivals France-Russie”
présentent

Mercredi, 22 Février 2017 

Ouverture de la VIème édition du
Club du Cinéma Russe

17:00 Dégustation de crêpes pour fêter le Mardi Gras 

unnamed

17:30 Projection du film “Le Barbier de Sibérie”

Réalisateur Nikita Mikhalkov, 1998. 179 minutes

Co-scénariste Rustam IBRAGIMBEKOV

Directeur de la photographie Pavel LEBESHEV

Musique de Eduard ARTEMYEV

Montage de Enzo MENICONI

Décors de Vladimir ARONIN

Costumes de Natacha IVANOVA, Alla OLENEVA et Sergei STRUCHYOV

Ingénieur du son Sophie CHIABAUT

Sibirskij_cirulnik

Le film se déroule il y a plus de cent ans, sous le règne d’Alexandre III. “Le Barbier de Sibérie” – une scierie à vapeur automoteur, une commande pour la production de qui cherche à obtenir dans le corps de l’ État concerné aventurier McCracken. Concernant l’ aide à envoyer à lui charmant Jane, dont la mission est dépeignant la fille de l’inventeur de faire chanter les fonctionnaires sur la innovation technique de la Commission. En chemin , elle rencontre un cadet Andrey Tolstoï. Moscou pour devenir la cible principale de Jane école des cadets, qui est aussi vice – président de la commission, le général Radlov. Général tombe amoureux d’un charmant étranger, il est comme Andrew. Dernière avec toute l’ardeur d’un officier russe , elle va et vient. Le dénouement est … dans le théâtre. Andrew jouant le rôle de Figaro dans une production étudiante de «Le Barbier de Séville” dans un accès de jalousie, jeté de la scène à Radloff. Malheureusement pour Andrew dans le hall était Prince Michael et Grand-Duc Alexei Alexandrovitch, une tentative sur laquelle Tolstoï et accusé. Les anciens cadets enchaînés, envoyés en Sibérie. Will Andrey jamais voir Jane et … son fils?

  Adhésion au Cinéclub 2017 (du 22 février au 10 juin) 

Plein tarif: 35 €/semestre – 5 €/séance
Tarif réduit (Membres CFFR, Association slave, Cercle d’Etudes Russes) :
30 €/semestre – 4 €/ séance
Etudiants, jeunes de moins de 18 ans gratuit.   
VOUS POUVEZ RÉSERVER VOTRE CARTE D’ADHÉRENT EN LIGNE  DÈS MAINTENANT EN SUIVANT CE LIEN POUR PROFITER DE TOUTES LES PROJECTIONS DE LA VI ÉDITION DU CINÉ-CLUB !

 OU RESERVEZ VOTRE PLACE POUR LA PROJECTION DU FILM “LE BARBIER DE SIBÉRIE” SUIVANT CE LIEN
EMAIL : elena.centerfest@gmail.com TEL : 06 25 29 11 23

Maison des étudiants de l’Université Bordeaux Montaigne, 
Esplanade des Antilles à Pessac,

Située au bout de la galerie couverte, au pied du bâtiment G,
Cf. Plan d’accès en pièce jointe.
Capture d’écran 2017-02-18 à 19.51.15
PROGRAMME 2017
MERCREDI, 8 MARS 18:30 L’Athénée municipal de Bordeaux  (Place Saint Christoly, 33000 Bordeaux) « FOULARDS » D’YOURI PAVLOV , RUSSIE, MOSFILM, ZHANR, 2007, COULEUR, FICTION, 98’
foulards
L’action se situe à la fin des années 80. Elle est peintre dans une fabrique de foulards, lui est imprimeur. Soudain arrive à la fabrique un Américain d’origine russe. Un sentiment profond va naître entre eux…
JEUDI, 16 MARS 18:30 Maison des étudiants de Bordeaux Montaigne (Esplanade des Antilles, Pessac.  « ADMIRAL » D’ANDREÏ KRAVTCHOUK, RUSSIE, 2008, COULEUR, FICTION, 124’ PROJECTION DANS LE CADRE DE «JOURNÉÉ DE LANGUES DE L’UNIVERSITÉ BORDEAUX-MONTAIGNE».
l'admiral
L’Amiral est un film historique russe de 2008 d’Andreï Kravtchouk. Il raconte l’histoire d’Alexandre Vassilievitch Koltchak, amiral devenu l’un des chefs des Armées blanches pendant la guerre civile en Russie.
JEUDI, 5 AVRIL 2016 18:30 Amphithéâtre J. Elul Pôme juridique universitaire ( 35, Place Pey-Berland, Hôtel de Ville Bordeaux).  « LES GENTILSHOMMES DE LA CHANCE » D’ALEKSANDR SERYI, URSS, MOSFILM, 1971, COUL, FICTION, 88’ PROJECTION ORGANISÉE EN PARTENARIAT AVEC LE FESTIVAL « LES MOISSONS D’AVRIL ».
1972_dzhentlmeny_udachi
Trochkine, directeur de crèche, va se trouver entraîné dans une chasse au trésor mouvementée par le seul fait de son extraordinaire ressemblance avec le voleur d’un casque d’Alexandre le Grand.
MARDI, 11 AVRIL 18:30 AMPH  J. Elul pôle Juridique Universitaire  (35, Place Pey-Berland, arrêt Hôtel de Ville) « LA SIRÈNE» D’ANNA MELIKIAN, RUSSIE, CENTRAL PARTNERSHIP, 2008, COULEUR, FICTION, 114’ PROJECTION ORGANISÉE EN PARTENARIAT AVEC LE FESTIVAL « LES MOISSONS D’AVRIL »
la sirene
L’histoire romantique de la fille Alice. Elle vit au bord de la mer. Elle a le don d’exaucer les vœux. Le film est un conte moderne où se combinent de vieux mythes et une fantaisie juvénile dans une romance urbaine surréelle.
SAMEDI, 15 AVRIL 15:00 Salle Municipal St Augustin (18 Place de l’Eglise St Augustin Bordeaux ) « LE LÉGENDAIRE №17 » DE NIKOLAI LEBEDEV, RUSSIE, TRITE, 2013, COULEUR, FICTION, 134’.
legende 17
Le 2 septembre 1972, Montréal, l’équipe de hockey soviétique bat l’équipe du Canada par 7 à 3. Ce match aura un retentissement dans le monde du hockey. Et le joueur N°17, Valeri Kharlamov est devenu une légende!
VENDREDI, 5 MAI À 18:30 Institut du Joiurnalisme Bordeaux Aquitaine (1 rue Jacques Ellul, Bordeaux) « L’ÉTOILE » DE NIKOLAI LEBEDEV, RUSSIE, MOSFILM, ARK FILM, 2002, COULEUR, FICTION, 97’
l'étoile
« L’étoile » est le nom de liaison d’un groupe de jeunes éclaireurs, partis à la fin de l’été 1944, en mission sur les arrières du front allemand. Du succès de cette mission dépend en grande partie le sort de la guerre.
SAMEDI, 20 MAI À 15:00 Chartreuse St André ( 194 Av. du Maréchal de Lattre de Tassigny , Bordeaux ) Film sera annoncé prochainement.
SAMEDI, 10 JUIN À 17H00 Parvis de la Résidence “Lavalance” (110 Rue Pasteur, Bordeaux)  FÊTE DU QUARTIER DE CAUDÉRAN. CINÉMA EN PLEIN AIR. FILM SURPRISE POUR TOUTE LA FAMILLE !  Mini concert et une table des gourmandises slaves, un atelier d’artisanat  Une projection en plein-air d’un film russe tout public sous-titré en français
 

ICÔNES DE l’ART MODERNE

FONDATION LOUIS VUITTON, PARIS

LA COLLECTION CHTCHOUKINE
MUSÉE DE L’ERMITAGE – MUSÉE POUCHKINE


22 OCTOBRE 2016 – 05 MARS 2017

sergey_schukin_by_dm-_melnikov_1915

Sergueï Chtchoukine (1854-1936,par Dmitri Melnikov(1915)

Lors de ses voyages à Paris, dès la fin des années 1890, Sergueï Chtchoukine,Сергей Иванович Щукин), né le le 10 janvier 1936 alors âgé de 81 ans. Grand industriel moscovite, en relation constante avec le cercle des marchands pionniers de l’art moderne, Paul Durand-Ruel, Eugène Druet, Berthe Weill, Ambroise Vollard, Clovis Sagot, Georges Bernheim, Daniel-Henry Kahnweiler. Il intègre rapidement le cercle parisien défendant les impressionnistes, les postimpressionnistes et les modernes. Les relations affinitaires qu’il entretient dès lors avec certains de ces marchands influencent fortement la formation de sa collection exemplaire de l’art le plus radical de son temps.

Tournesols 1901 collect

“Tournesols” (1901 huile sur toile 73 x 72,3),Collection Chtchoukine.

Musée de l’Ermitage.

Il a réuni 264 tableaux dont 16 Gauguin, 38 Matisse, 50 Picasso, sans parler des Monet, Manet, Van Gogh, et autre Cézanne collectionnés entre 1898 et 1914. Dans la période où tous ces artistes français étaient décriés, méprisés, rejetés en France, Sergueï Chtchoukine collectionnait leurs chefs-d’oeuvre, pour tapisser les murs de son palais à Moscou : le palais Troubetskoï. Lorsqu’il s’est rendu compte qu’il n’y avait plus de place sur ses murs, Chtchoukine a déménagé et il a ouvert son palais Troubetskoï au public, créant ainsi le premier musée d’art moderne du XXè siècle à Moscou.

palais Troubestkoï moscou

Palais Troubetskoï, acheté par Sergueï Chtchoukine.

Au cours de ce premier séjour parisien de 1897, il se tourne essentiellement vers les impressionnistes, les postimpressionnistes, et les modernes, acheta son premier tableau de Claude Monet, suivi d’une kyrielle d’autres œuvres de Cézanne, de Rousseau, de Derain, de Lautrec, de van Gogh, de Degas, et de Gauguin notamment.

palais-troubetskoi-2-927x510

Salle d’exposition au Palais Troubetzkoï

.Il acquiert également une grande partie de la première période cubiste de Picasso, dont Les Trois Femmes, et des pièces maîtresses de la période bleue et de la période rose du peintre, périodes qui manquent tant en France. La Fondation Vuitton indique que Chtchoukine aurait acheté lors de ses séjours à Paris entre 1895 et 1914 plus de 250 tableaux d’art moderne, dont 8 Cézanne, 16 Derain, 16 Gauguin, 38 Matisse, 13 Monet et bien une cinquantaine de Picasso (certains parlent d’une centaine).

332chtch-35ec3

Cézanne : Mardi gras (Pierrot et Arlequin) (1888), musée Pouchkine

L’exposition présentera également une trentaine de pièces majeures de l’avant-garde russe (Constructivisme, Suprématisme), dont des œuvres de Kasimir Malevitch, Alexandre Rodtchenko, Vladimir Tatline, Lioubov Popova, Michel Larionov, et Olga Rozanova. C’est l’un des partis pris de l’exposition que d’établir des confrontations entre maîtres modernes et artistes de l’avant-garde russe, afin de restituer au mieux l’onde de choc de ce dialogue plastique.

Fondation Louis Vuitton

Début janvier, la Fondatio Vuitton avait annoncé que cette exposition serait rallongée de deux semaines, portant l’exposition à quatre mois et demi. Entre-temps, la barre du million de visiteurs a été franchie, ce qui n’était pas arrivé en France depuis 1967, lors de l’exposition de “Toutankhamon” au Petit Palais.

Du lundi 27 février au dimanche 5 mars, pour l’ultime semaine d’ouverture de l’exposition, et afin de pertmettre  l’accès au plus grand nombre, le musée a décidé de mettre en place des horaires exceptionnels : il restera ainsi ouvert tous les jours de 7 heures à 23 heures, et jusqu’à 1 heure du matin le samedi.

Chaque matin de 7 heures à 9 heures se tiendront ainsi des « Matins de  Chtchoukine » pendant lesquels la fondation offrira un petit-déjeuner au public. Le mercredi 1er mars de 9 heures à 19 heures, elle proposera une journée « Chtchoukine en famille » avec des parcours « Chtchoukine en rimes et comptines », des microvisites en famille et un atelier-jeu de piste « Chercheurs d’art ». Enfin, le samedi 4 mars à partir de 23 heures, un artiste phare de musique électronique proposera un voyage sonore dans les contrées russes (le nom de cet invité surprise sera révélé le soir même).

Fondation Louis-Vuitton,

8 av. du Mahatma Gandhi, Bois de Boulogne, 75116 Paris,

Tél:01 40 69 96 00,

Tarifs:  16€, ou 10€, et 5€, comprenant (le même jour) le Jardin d’Acclimatation. Ouvert de 12 à 19h lundi, mercredi et jeudi, nocturne le vendredi jusqu’à 23h, fermé le mardi.

Métro: Sablons, sortie Fondation Louis-Vuitton. Comptez 12 minutes de marche.

http://www.fondationlouisvuitton.fr/expositions/icones-de-l-art-moderne.html

PROGRAMMATION CULTURELLE AUTOUR DE L’EXPOSITION
Musique
Virtuoses de Moscou – Soliste et direction Vladimir Spivakov.
21 octobre 2016:
Programme en concerto(s) pour violon. Vivaldi, Rossini Boccherini, Chostakovitch
Récital Piano nouvelle génération – Lukas Geniusas
3 novembre 2016
Chopin, 24 Etudes
Classe d’excellence de violoncelle – Gautier Capuçon
19, 20, 21 novembre 2016 :

Session 2, Programmes russes
Recital Thomas Adès &Kirill Gerstein, pianos
12 décembre
“Concert paraphrase on Powder Her face for Two pianos”
Ravel, Lutoslawski, Debussy, compléments en cours
Fondation Vladimir Spivakov
16, 17, 18 décembre 2016
8 à 10 enfants musiciens. Masterclasses et 2 concerts.
Associé à une Masterclasse de violon de Vladimir Spivakov (à confirmer)
Programme :
Partie1, 45’ : soli à déterminer Partie 2, 30’ : Saint Saens, Carnaval des animaux (dirigé par un des enfants de la Fondation Spivakov)
Classe d’excellence de violoncelle – Gautier Capuçon
5, 6, 7 janvier 2017 : Session 3
Scriabine – Récital Boris Berezovsky, piano
26 janvier 2017
Scriabine : Sonate n°5 – Etudes (sélection en cours)
Récital Piano nouvelle génération – Dmitry MASLEEV
2 février 2017
Vainqueur du concours Tchaïkovski 2015
Programme en cours
Le choc des avant-gardes russes et françaises au temps de Chtchoukine
Pierre Laurent Aimard, associé à 4 pianistes
10- 12 février 2017
10, 11, 12 février :

2 conférences musicales par jour (45’)
Debussy, Ravel, Obuhov/Messiaen, Roslavets/Schoenberg, Mosalov..
11 février 20h30 :

récital à 2 pianos avec Tamara Stefanovich, Nenad Lecic, Pierre Laurent
Aimard
Travinsky, Debussy, Scriabine
12 février 20h30 :

récital Pierre Laurent Aimard
Avant grades parisiennes : Debussy, Ravel, Honeger, Stravinsky
Avant-garde russe : Prokofiev, Scriabine, Rosvalets, Mosalov, Obuhov..

Danse
Pensée comme un trait d’union entre le XXe siècle de la danse et la création chorégraphique contemporaine, cette saison réunit quelques-uns des interprètes et chorégraphes actuels les plus inspirés dans le cadre de l’auditorium de la Fondation Vuitton

Soirée d’ouverture (28-29 octobre 2016)
Un événement autour des Figures des ballets Russes qui deviendront des mythes du XXe
siècle : L’Oiseau de feu, le Faune, La mort du cygne
Lil Buck : La mort du Cygne et une création pour la FLV
Marie Agnès Gilot, Etoile du Ballet de l’Opéra de Paris/ Friedemann Vogel, principal du
Ballet de Stuttgart : duo de L’Oiseau de feu chorégraphie Sidi Larbi Cherkaoui
Faun : duo avec Daisy Phillips et James O’Hara chorégraphie de Sidi Larbi Cherkaoui

Conférences dansées
Nicolas Le Riche (ex-Ballet de l’Opéra de Paris)
Le Faune et moi avec Eric Genovèse de la Comédie française, la danseuse-étoile ClaireMarie
Osta et un musicien. Interprétation libre d’un chef d’œuvre du répertoire des ballets
russes par un des plus grands danseurs français. Création pour la Fondation Vuitton
Samedi 26 novembre 2016 – 15h
Dimanche 8 janvier 2017 – 15h
Samedi 14 janvier 2017 – 15h
Un Sacre par Daniel Linehan
Le chorégraphe américain met en scène sa vision du Sacre du printemps pour une vingtaine de jeunes danseurs issus de l’école P.A.R.T.S. Optant pour la version à deux pianos du chef d’œuvre d’Igor Stravinsky interprétée en live, Daniel Linehan offre au public une immersion dans la danse tout autant que dans la partition musicale. Un dispositif bi-frontal inédit fera de ce rendez-vous un événement.
50 min – 2 représentations, 2 et 3 décembre 2016 -20h30
Création : commande à François Chaignaud
Danseur, chorégraphe, chercheur. Il a travaillé sur les danses Libres de François Malkovsky, sur la figure d’Isadora Duncan ou le Sacre du printemps. En tandem avec Cecilia Bengolea,
François Chaignaud a collaboré dernièrement avec le Tanztheater Wuppertal ou le Ballet de l’Opéra de Lyon. Pour cette carte blanche réservée à la Fondation Vuitton François Chaignaud revisitera une brève histoire de la danse, 2 représentations, 16 et 17 février 2017

Symposium international
Eclairer dans ce riche contexte de création, autour de Sergeï Chtchoukine  “collectionneur visionnaire“, la figure générique du mécène et patron des arts au 19e et au 20e siècle et
interroger les nouvelles spécificités du rôle de mécène-collectionneur dans le soutien apporté à la création contemporaine en ce début du 21e siècle en Europe comme en Russie.
2 ou 3 jours – début février 2017 – Auditorium
Avec la participation des équipes scientifiques des institutions partenaires et des grands
spécialistes internationaux.

LE “MANÈGE”

expose “85 ans de création des artistes Russes” 1932-2017

21 Février au 10 Mars 2017

Place Saint Isaac, Saint Petersbourg

85 ans arrtistes russes

16831930_1868779363411663_8Manège St Pete

Soirée du vernissage au Manège 20 février 2017.

L’Union des artistes de Saint-Pétersbourg célèbre le 85ème anniversaire de sa fondation. Elle est le successeur et le continuateur des traditions de la Société impériale pour l’encouragement des arts, fondée en 1820.

maison des artistes

‘Union des artistes de Saint-Pétersbourg

L’exposition est organisée avec le soutien de la Commission de la Culture de Saint – Pétersbourg et l’Exposition centrale Hall “Manege”.

Alexandre Saikov

Commissaire de l’exposition  Alexandre Saikov , Président du Conseil des artistes de l’Union Saint Pétersbourg.

hall du Manège

Les salles d’expositions sont situées dans un bâtiment historique du manège régimentaire Imperial Horse Guards (architecte Giacomo Quarenghi 1807).

expo manège

spbsh00006

Valery Filippov, “Printemps à Kolomna”

L’exposition présente des œuvres des meilleurs artistes professionnels, réalisées au cours de la dernière décennie.

16832242_18687853200inauguration 85 ans peintres

Soirée inaugurale de l’exposition 20 février 2017.

Lors de l’exposition, on verra et appréciera la diversité des œuvres de maîtres (enseignants et professeurs de l’Académie des Arts, les artistes du peuple de la Russie, académicien) et une jeune génération d’artistes.

16864505_1868785723411027_4253640330622934093_n

Il y a environ 2000 pièces de tous les genres et les formes d’art. Le plus jeune participant de l’exposition à 24 ans, et le plus ancien  94 ans.

spbsh00007

Shcherbinina Lyudmila, “Au bord de la terre”, huile sur toile,

Toute la gamme des techniques d’art: peinture, dessin, photographie d’art, sculpture, céramique, affiche, iconographie, restauration, l’art du cinéma et du théâtre, art monumental, bijoux, artisanat, histoire de l’art. 

iconographie

16864129_1868789503410649_1703642725058921534_n

Valentin Reschikov

Valentin Reschchikov

Agamov

Adgamov Rashit, Huile “Melons” huile sur toile

Victor Tatarenko

Au centre Victor Tatarenko entouré d’artistes exposants.

Au cours de l’exposition, les artistes ont préparé pour les visiteurs des programmes d’information des réunions créatives, des performances, des classes de maître de l’aquarelle, des graphiques imprimés, tissage, sculpture, dentelle, des animations (23, 24, 25, 26 février et les 4, 5 et 8 Mars). Le programme détaillé peut être trouvé sur les réseaux sociaux, sur les  web et l’Union des artistes du Manège.

spbsh00005

Dergunov Dmitry “La grande déception”

 Ouverture de l’exposition  le 20 Février à 18h00 (entrée libre à partir de 17.00).

art-gallery--manege

(Merci à Valentin Reschchikov pour le crédit photo)

Hall Central Manège

Prix d’entrée: 250 roubles (tarif – 100 $). Les enfants, les personnes âgées, les visiteurs handicapés et les étudiants des universités d’art sont gratuits.

Heures: 11,00 à 20,00 jusqu’à 21h00 le mercredi (fermeture de la billetterie 30 minutes avant). 2 et 9 Mars – le week – end.

Capture d’écran 2017-02-17 à 18.04.35

 

16402527_1772817653036919_7080149353319918980_o

groupe Odessa

Le Groupe ODESSA est un orchestre dédié à la musique russe qui s’est constitué au cours de l’automne 2014 à Montpellier autour d’un Français d’origine russe. Il se compose actuellement de cinq musiciens :   Anastasia Troïnova au chant, Léon Tourtzevitch au chant et à la guitare, Lino Messina à la contrebasse et au chant, Frederic Geniet à la guitare et Lyev à l’accordéon.

Capture d’écran 2017-01-31 à 12.36.28

Construite à la fin du XVIIe, Flaugergues est l’une de ces demeures appelées “folies” édifiées dans la campagne montpelliéraine. “Maisons dans les feuillages”, elles sont le fait d’une nouvelle aristocratie enrichie au service du roi. Situées au milieu du domaine rural, elles sont entourées de magnifiques jardins. Elles deviennent ainsi les résidences d’été des notables de Montpellier au XVIIIe siècle.

En 1696, Etienne de Flaugergues, conseiller à la Cour des Comptes de Montpellier, fait l’acquisition d’un domaine auquel il donnera son nom. Pendant 45 ans, il agrandit et embellit cette “maison des champs” pour lui donner son aspect définitif. Il semble bien que l’usage et la disposition des lieux où fut construit Flaugergues, ses jardins, la qualité simple et soignée de ses bâtiments, aient servi de modèle à de nombreuses “folies” de la région.
En 1811, Flaugergues devient une des résidences de plaisance des Boussairolles, propriétaires du château voisin.

Méfiez-vous,

nombre de places très limité (150 places), pour le concert au château.

 

Dernière info du vendredi 17 février

Désolé pour ceux qui n’avaient pas encore réservé… C’est COMPLET !

 

16707263_1783689258616425_3551289005746401151_o

Château Flaugergues

1744 Av Albert Einstein, Quartier Millénaire.

34000 Montpellier

Accessibilité : aéroport 10’, gare sncf 15’, sortie autoroute 5’ (sortie 29 Montpellier Est)

Tarif unique: 20€

Réservation obligatoire :

Office du tourisme: Tél 04 67 60 60 60,

aporteedarts@gmail.com,      et      06 15 31 21 09

montpellier

Le Centre Roland Mousnier, Université Paris-Sorbonne

le Centre de Recherches en Histoire des Slaves, Université Paris I Panthéon Sorbonne

le Laboratoire Identités cultures territoires EA 337, Université Paris Diderot

vous invitent dans le cadre de leur séminaire de recherche

lundi 20 février de 18h à 20 h

à la conférence de

Limore Yagil (Université de Haïfa) :

« Des Russes en France : exils, solidarités et engagements (1919-1945) ».

Limore Yagil est née à Haifa en Israël, est docteur en Histoire du XX° siècle de l’Institut d’Etudes Politiques de Paris (1992) et titulaire d’une Habilitation à diriger des recherches (H.D.R). Historienne, elle se focalise sur l’histoire culturelle, politique et sociale de la France au XX° siècle, et en particulier pendant la période de l’Occupation. Auteur de plusieurs articles et livres et notamment de L’homme nouveau et la révolution nationale de Vichy (1997) ou de Chrétiens et Juifs sous Vichy, sauvetage et désobéissance civile », ouvrage de référence, Limore Yagil continue d’appréhender les différentes modalités de sauvetage des Juifs en France et en Europe à l’époque de la Shoah. Elle a enseigné à l’université de Haïfa et de Tel-Aviv en Israël pendant plusieurs années, et actuellement elle est chercheuse associée à l’université Sorbonne Paris-IV et au Collège des Bernardins à Paris.

 

Centre Roland Mousnier, Sorbonne, esc. G, salle Pardailhé-Galabrun

1, rue Victor Cousin, 75005 Paris

 

La librairie «Les Éditeurs Réunis»
et les Amis d’YMCA-Press
 vous invite à
la lecture publique de
de Marina Tsvétaeva

Phedre

“PHÈDRE”

Jeudi 23 février à 18 h 30

Mise en voix par Priscille Amsler, Compagnie Terres Neuves

PRISCILLE AMSLER

Parallèlement à ses études littéraires, Priscille Amsler se passionne pour le théâtre et décide de se consacrer aux planches en se formant à l’école Florent, à Paris. Wedekind, Pliya, Artaud, Tchekhov sont les auteurs qui l’ont accompagnée dans ses premiers pas de comédienne. En 2008, elle met en scène Noces de sang de Garcia Lorca. Cette première expérience en tant que metteur en scène est un point de départ vers de nouvelles perspectives: en 2009, elle part à Montréal pour suivre une formation de mise en scène où la pratique rejoint la théorie.

Particulièrement sensible à l’alliance entre la poésie et la musique, c’est avec évidence qu’elle participe à la création de “Bilitis”, spectacle musical dans lequel elle incarne le rôle-titre.

Marina-Tsvetaieva_8785

Marina Ivanovna Tsvetaïeva (en russe : Марина Ивановна Цветаева, souvent écrit Tsvetaeva) est une poétesse russe, née à Moscou le 08/10/1892, décédée à Ielabouga , le 31/08/1941.

Marina Tsvétaeva donne ici une vision bouleversée de Phèdre, une tragédie éclair, rapide comme le malheur, en quatre tableaux et peu de pages. Une tragédie qui vous traverse les nerfs et  les  passions. D’une  claque, d’un coup de vif  Tsvétaeva fouette le sang classique pour faire sortir de ses personnages aux abois. Phèdre aura elle, moins de succès avec Hippolyte, cloîtré dans les forêts sanctuaires de la déesse Artémis.Amoureuse d’Hippolyte, son beau-fils, et repoussée par lui qui est tout entier dévoué à Artémis, Phèdre se pend. Thésée, son époux; faute et demande à Poséidon de le punir. Le mythe est connu, qu’ont exploité Euripide, Sénèque, Racine… Marina Tsvetaeva retrouve dans Phèdre les grands thèmes qui, au tournant de sa vie, l’obsèdent. Et dès lors, en filigrane de la légende grecque, dans une pièce dont la langue oscille du pur lyrisme à une verve populaire, où la violence de la passion s’oppose au destin, s’affirme l’émouvante présence d’une poétesse moderne. L’exil de Phèdre, éloignée de sa Crète natale, et sa pendaison trouvent en effet un écho tragique dans le propre exil de Tsvetaeva et dans son suicide en 1941, deux ans après son retour en URSS.

Librairie Les Éditeurs Réunis

11, rue de la Montagne Sainte Geneviève

75005 Paris

Paf: 10€

Tél: 01 43 54 74 46

Bandeau Gazeta France Oural

Gazeta France-Oural – Newsletter n°44

Chers amis, chers lecteurs,
44ème Parution de la Semaine (13/02/2017).Cette semaine, la Gazeta France-Oural traduit et diffuse trois articles sur le thème de l’éducation, de l’enseignement, de la pédagogie, en Russie.

Vous avez été nombreux à découvrir la version papier de la Gazeta France-Oural diffusée lors des Journées du Livre Russe 2017 et nous vous en remercions !

Réagissez, suggérez-nous des articles à traduire, inscrivez-vous à la Newsletter, parlez de la Gazeta autour de vous et sur vos réseaux, et lisez-la bien sûr !!!

Bonne lecture !!
До Скорого !

Equipe Gazeta France-Oural

 

Parution de la Semaine
Contre la propagande religieuse à l’école

 

Des parents d’élèves portent plainte contre la propagande religieuse à l’école. Notre journal a appris qu’un groupe de parents d’élèves…
Lire l’Article →

 

Tu aimes conduire?

 

La nouvelle procédure du permis de conduire est entrée en vigueur en novembre dernier (2014). Le nombre des catégories de permis…
Lire l’Article →

 

Réintroduire les préceptes de l’éducation familiale à l’école.

 

Il faut réintroduire les préceptes de l’éducation familiale à l’école. Les conflits à l’école entre élèves, voire même entre élèves et enseignants,…
Lire l’Article →

 

Truculent “récit de voyage en Russie”,  

chez TriArtis

Lundi 27 février à 19 h 30.

Affiche Gautier-Dumas

1858, Théophile Gautier et Alexandre Dumas partent, chacun de leur côté, découvrir la Russie. Le premier en revient avec  “Trésors d’art de la Russie ancienne et moderne,” le second avec “Voyage en Russie et Voyage au Caucase”.

Isabelle Cousteil et Agnes Akerib ont eu la clairvoyance de rassembler ce qu’il y a de plus beau et de plus frappant dans ces deux récits pour nous offrir Gautier / Dumas, Fracasse et d’Artagnan chez les tsars.

Réalisé sous la forme d’une correspondance, ce recueil nous permet de redécouvrir  la poésie, l’humour et la truculence de deux de nos plus grands auteurs.

Des couleurs de Saint-Isaac à la recette du Chachlik, en troïka ou à cheval, ils nous emportent dans un tourbillon de splendeur et de démesure.

Scintillement des cités, dangers des steppes… Ce double regard est une immersion dans la superbe et sauvage Russie d’Alexandre II.

La lecture spectacle proposée par Triartis est une adaptation, en musique et en voix, de ce recueil.

Un voyage d’une heure quinze, bercé par la magie des mots de Théophile Gautier et Alexandre Dumas.

TRIARTIS

19 rue Pascal, 75005  Paris

PAF: 10€

Réservation au 09 51 74 96 29