CD musique

cd orchestre St Georges

L’oschestre de St Georges est constitué exclusivement de balaïkas, 6 tailles pour 6 registres, de la piccolo à contrebasse. L’aventure démarre en 1993, lorsque Pétia Jacquet-Pritkoff réunit des musiciens principalement d’origine russe, issus de l’émigration russe dite “blanche”. Autour d’un noyau d’anciens de l’Institut St Georges de Meudon, qui a accueilli des enfants russes, lesquels tout en faisant leurs études y découvrirent et ont appris à jouer de la balalaïka, dont la pratique était encouragée et enseignée, notamment pour toute une génération, par Pavel Volochine. Ce fut un réel “petit conservatoire de la balalaïka en France”.

Pétia Jacquet

Pétia Jacquet-Pritkoff

Pétia Jacquet-Pritkoff dirige l’orchestre, il a rajouté à l’usuel quator de balalaïka, la piccolo et la basse chantante. Il compose des pièces inédites, des concertos et écrit les arrangements sur des thèmes traditionnels russes, mettant toujours en valeurs les différents pupitres d’instruments.

Aujourd’hui l’orchestre se compose d’une vingtaine de musiciens qui se produisent en concert: Sainte Chapelle, Kremlin de Moscou, Théâtre du Chatelet, festival “Le violon sur le sable”, enregistrement de la bande originale dufilm ” The Grand Budapest Hotel” de Wes Anderson….. Il est professeur de balalaïka au conservatoire russe Serge Rachmaninoff à Paris et anime un atelier d’initiation  à la balalaïka au “Potager du Dauphin” à Meudon.

orchestre St Georges en scène

Ce nouveau CD présente 14 morceaux orchestraux et des chanteurs ( Marie Kaline,  Natacha Fialkovsky, André Chestopaloff et Marc Alexis Baron).

Plus de renseignements (CLIQUEZ)

CD distribué par harmonia mundi, dans les bacs de la Fnac.

www.euromusicproduction.fr

Dernier CD de Vesna avec

Véronika Bulycheva, Stéphanie Acquette et Jean-Emmanuel Fatna.

vesna 2016

Numériser 3

Plus de renseignements sur Véronika Bulycheva: (CLIQUEZ)

VESNA, un printemps russe

Duo franco-russe de Veronika Bulycheva et Stephanie Acquette

VESNA est un groupe de musique pop-folk russe qui a pour ambition de faire “groover” en chanson la langue russe.

Basé en région parisienne, VESNA se compose de Veronika Bulycheva, compositeur-chanteuse-guitariste et Stéphanie Acquette, chanteuse et bassiste. Sur scène elles sont accompagnées d’un percussionniste, Jean-Emmanuel Fatna ou Thomas Bourgeois (en alternance)..

Dans la mythologie slave, les “Vesnas” sont l’incarnation de la féminité et du printemps. A la manière de la première fleur du printemps, la musique de VESNA brise la couche de givre sous laquelle couve le feu de l’âme slave…

5104f10C77L

Ce CD, réunit 19 mélodies de Tchaïkovsky interprétées par la voix rare d’Alexis Vassiliev, révèle un répertoire inconnu et bouleversant

Tchaïkovsky : populaire et méconnu

Tchaïkovsky (1840-1893) est un nom universellement connu, ses œuvres instrumentales, ses ballets, mêlés de traditions russe et occidentales, sont produits partout dans le monde. Son immense popularité, hier comme aujourd’hui, son romantisme presque expressionniste et sa maîtrise orchestrale, pourtant, laissent percevoir l’obscure vérité d’une nature profonde et tourmentée.

Le secret d’une vie au cœur des mélodies

Cette sombre sensibilité, cette absolue « russité », on la trouve dans les mélodies (plus d’une centaine), où le compositeur a laissé parler son âme secrète, pleine d’ambiguïté et de mystère, comme le fut sa vie. Elles abritent le jardin secret où s’exprime le plus intime, le plus douloureux d’un être torturé par un amour interdit.

201104121725

Alexis Vassiliev & Katia Nemirovitch-Dantchenko

La musique, les textes, la voix de contre-ténor contralto : une alchimie révélatrice

Tchaïkovsky aimait la musique du XVIIIe siècle, il connaissait l’art des castrats. Ce n’est pas un hasard si le timbre rare du contre-ténor contralto exalte si justement les couleurs du compositeur dans ce qu’elles ont d’ombreux. Alors se révèle un Tchaïkovsky méconnu, servi par la voix envoûtante d’Alexis Vassiliev.

imgres

Alexis Vassiliev est un contre-ténor d’origine russe. Il vit et travaille à Paris depuis 1991. Dès son plus jeune âge, il étudie le piano en même temps que le chant, auquel bientôt il se consacre complètement. Formé d’abord dans la tradition du XIXe siècle, il se dirige ensuite vers le style et la technique de chant du XVIIIe et la musique baroque. Il est lauréat de nombreux prix nationaux et internationaux.

Elève de l’Ecole de Régine Crespin et de Viorica Cortez, Alexis Vassiliev a une voix proche du timbre mezzo du castrat, d’une expressivité et d’une intensité exceptionnelles, qu’il déploie dans un répertoire étendu du XVIIe au XXIe siècle. Chanteur baroque, il excelle aussi dans un domaine plus inhabituel pour un contre-ténor : le romantisme russe.

8221_image

Katia Nemirovitch-Dantchenko, née à Moscou, est issue d’une dynastie d’artistes très connue en Russie. Elle commence le piano à l’âge de cinq ans, entre au Conservatoire Tchaïkovski où elle obtiendra les diplômes de pianiste concertiste, professeur de piano et accompagnatrice avec la mention d’excellence dans les trois disciplines. Elle a été l’élève de Tatiana Nicolaievna et de Dimitri Bashkirov, et à Nancy l’assistante de Christine Stutzmann. Elle a donné de nombreux concerts en Allemagne, où elle s’est produite avec les orchestres Mainzer Kammerorchester et Staatsorchester Braunschweig, et en Russie, Etats-Unis, France, Belgique, Italie, Grèce, Suisse, Espagne, Turquie, Égypte… Elle collabore régulièrement avec des artistes tels que Valery Oistrakh, Sacha Rojdestvenski, Ingolf Turban, Young Chang Cho, Jane Peters, Julia Fischer, Alexander Trostiansky… Ses qualités de chambriste lui valent d’être invitée à accompagner les master class d’Anne-Sophie Mutter et Maxim Vengerov, ainsi que les concours internationaux (Tchaïkovski, Long-Thibaud, Tibor Varga).

Katia Nemirovitch-Dantchenko a enregistré avec le violoniste Ingolf Turban deux CD, consacrés aux œuvres d’Ottorino Respighi, et à des pièces de Mozart et Schubert ainsi que deux CD de Mendelssohn et Schumann (Leipzig, Internationale Mendelssohn-Stiftung).

Titres:

  1. La nuit/The Night
  2. Ne me quitte pas/Don’t Leave Me
  3. Les lettres brûlées/Burned Letters
  4. Les lumières/The Lights Were Being Put out
  5. Première rencontre/This, our First Reunion
  6. Ne me crois pas/Heed not my Love
  7. Chanson tzigane/Gipsy Song
  8. Avoir si vite oublié/To Have so Quickly Forgotten
  9. Pimpinella, chanson florentine/Pimpinella, Florentine Song
  10. Dis-moi de quoi/Tell Me What
  11. Au milieu du bal/In the Middle of the Ball
  12. Où vas-tu ?/Where Are You Flying to ?
  1. Nuits folles/Nights of Delirium
  2. Mon génie, mon ange/My Genius, my Angel
  3. Sérénade de don Juan/Serenade of Don Juan
  4. Exploit/Exploit
  5. Les étoiles paisibles/The Stars Look so Tenderly
  6. De nouveau seul/Once Again Alone
  7. Toi seul/Only You
  • Label: Calliope
  • ASIN : B00X6DWOIO
  • Distribution SOCADISC/NAXOS

Capture d’écran 2014-12-03 à 13.23.11

Couverture du CD excutée  par Gabriel  Erguine, son petit-fils (huile sur toile).

Paul Fiodorovitch Juon ou Youon (en russe : Павел Фёдорович Юон), il est né le  8 mars 1872 à Moscou, il décède le  21 août 1940 alors agé de 68 ans à Vevey (Suisse). Compositeur russe d’origine suisse.  Son grand-père avait émigré à l’age de 16ans des Grisons (Suisse) en 1830 à Goldigen ( aujourd’hui Kuldiga) dans l’Empire Ruse et son père s’est installé à Moscou ou il est devenu “citoyen d’honneur“. La maison familiale était hospitalière où régnait musique, théâtre et beaux-arts. Sa sœur aînée devint pianiste et un de ses frères cadets Konstantin Juon  un peintre en renom. En 1889 à 17 ans , il entre au Conservatoire de Moscou. Il étudie le violon avec le professeur Jan Hrimaly et la composition avec Sergueï Taneïev et Anton Arenski. Il est alors le condisciple de Serge Rachmaninov, qui le surnomme le “Brahms russe”. En 1894, il décide de partir pour Berlin afin de se perfectionner dans la composition et c’est son talent pour la composition qui lui vaudra de recevoir le Prix Mendelssohn de composition en 1896.

juon

Paul Fiodorovitch Juon ( 1908)

Pour subvenir à ses besoins, il accepte un poste de professeur à Bakou mais finit par préférer s’établir à Berlin  en 1897 où l’éditeur Robert Lienau publie ses premières œuvres. Il restera professeur à Berlin jusqu’en 1934, après avoir été admis en 1917 dans le cercle très prisé des « compositeurs allemands », en 1919 il est élu membre de l’ Académie des Beaux-Arts de Berlin. Très recherché et apprécié en Europe durant les années 1920, il obtient le Prix Beethoven en 1927. En 1934, pour des raisons familiales et politiques, il demande sa retraite anticipée. Le régime nazi refuse de la lui verser. Il rejoint alors une partie de sa famille en Suisse à Vevey où il passe les dernières années de son existence. Il meurt en 1940 victime de l’oubli des russes après la révolution russe de 1917 et des Allemands du fait du nazisme ainsi que de l’Europe alors en pleine guerre.

Outre des symphonies, des poèmes symphoniques et des suites pour orchestre, le catalogue de Paul Juon, long de près de 100 numéros d’opus, comprend des concerti, dont trois pour violon et un triple concerto pour piano, violon et violoncelle, de nombreuses pièces pour piano solo et à quatre mains, des Lieder, ainsi qu’un groupe, le plus important peut-être, de musique de chambre, un quiquette à vent …

La musique de Paul Juon se situe entre le romantisme et le romantisme tardif , teinté d’emprunts fréquents aux musiques populaires russes et nordiques. Il est un compositeur entre deux époques ouvert à la nouvelle musique mais profondement relié au romantisme de tradition de tradition russe.

Ecoutez des extraits du Vol. I: http://www.sterlingcd.com/catalogue/cds1103.html

Écoutez des extraits du Vol. II: http://www.sterlingcd.com/catalogue/cds1104.html

Sortie fin décembre 2014 du CD Vol. 2 avec la Symphonie op. 10 et la suite op. 93

Vol II Paul Juon

      Couverture du CD excutée  par Gabriel  Erguine, son petit-fils (huile sur toile).

Distributeur:

Distrart
63 bis Rue da la Tombe Issoire
75014 Paris
Tel. 09 50 50 70 30

http://www.clicmusique.com

Vous pouvez également le commander à:

http://www.prestoclassical.co.uk/search.php?searchString=Paul+Juon+Christof+Escher

C’est un conte parabole, qui a été composé sur mon propre texte comme une fantaisie sur les thèmes des contes russes avec leurs personnages récurrents: Ivan le nigaud, Baba Yaga, Zmei Gorynytch, Koshei et la reine cygne. Le destin d’Ivan, c’est la voie d’une âme russe, ses rencontres, ses faiblesses et ses péchés. Comment ce conte prendra fin, c’est vous qui déciderez. C’est un conte musical en deux actes: une narration avec des thèmes musicaux et une suite pour piano sur les thèmes du conte.
Composition, interprétation, narration (version russe): Veronika Kuzmina Raibaut. Narration (version française): Roxane Lebrun. Enregistrement, réalisation: Jean-Michel Raibaut. 03/2012.

© Arte Vero, tous droits réservés.

Veronika Kuzmina est née e à Astrakhan (Russie),  a effectué ses
études à l‘Académie russe de musique “Gnessine” à Moscou et a obtenu en 2004 un diplôme de pianiste concertiste et pédagogue. Elle a complété son cursus à l’Ecole Supérieure de Musique et d’Art Vivant de Francfort (Allemagne). Elle vit en France et se voue à la
composition musicale classique.

Roxane Lebrun possède un riche parcours au théâtre avec des personnages
complexes  et  variés.  Elle  incarne également différents rôles en tournant dans des films pour la télévision et le cinéma. Son engouement particulier pour la voix se manifeste aussi  bien sur scène qu’en enregistrement, allant du chant lyrique à la narration.

CD commercialisé via les Editions Eponymes / Harmonia Mundi.

Autres points de vente : FNAC, Amazon, Gibert, …

Prix 14€90.  Durée 1h 10 mn

Le CD  BIELKA ” De la mer Blanche à la mer Noire” sera disponible

à partir du 23 décembre, en promotion au tarif de 15€ jusqu’à fin janvier 2012.

IL pourra vous être expédié à votre demande et à réception d’un chèque de 15€ port compris,

à l’ordre de Bielka, 86 rue Gaston Lauriau- 93100 Montreuil
Vous pouvez l’écouter sur le site ci dessous

Sites internet : bielka.org
bielka-souliko.com

Plus de renseignements: Cliquez

Natacha avec sa formation Nuits des Princes, orchestre russe, elle chante les romances russes, les airs tziganes de son enfance, pour nous ravir avec sa voix chaude et mélodieuse typique des tziganes .
“Comment tu t’appelles?”

Tous renseignements: ( CLIQUEZ )

Nicolas Kedroff  et sa balalaïka.

Renseignements: ( CLIQUEZ )

L’orchestre de St Georges a été recréé en 1993, il regoupe 25 joueurs de Balalaïkas réunissant les six registres de la balalaïkas. Il est dirigé par Petia Jacquet-Pritkoff.

Tous renseignements : ( CLIQUEZ )

Pour la première fois en Europe occidentale, les plus beaux chants des armées de la Russie Impériale sont réunis. Interdits pendant plus de 80 ans par le régime soviétique, ils viennent d’être enregistrés par une chorale russe. Chants des soldats exprimant l’âme ancestrale dans des enregistrements originaux.
Avec un livret de 48 pages comportant les paroles et les circonstances historiques qui ont vu naître ces chants et hymnes. CD édité en novembre 2008.

Pour se le procurer: ( cliquez )

Chorale de Sainte Geneviève des Bois.

Enregistrement de la Divine Liturgie à l’occasion du 70ème anniversaire de la consécrationde l’église de Sainte Geneviève des Bois. Enregistrement effectué aprés la bénédiction de l’Archevêque Gabriel recteur de la chapelle, le 11 octobre 2009.
Prix de vente 15 € l’unité, tarifs dégressifs selon la quantité commandée.

Pour commander:  cddormition91@gmail.com


Le décés  de Marc de Loutchek est survenu dans sa soixante-dixième année le samedi 20 décembre 2008. Grand musicien né en France d’origine russe, qui a consacré sa vie à la musique russe. Il a enregistré de nombreux disques dont la série “Balalaika” en six volumes dont le septième était en préparation.  Marc de Loutchek était un musicien arrangeur, compositeur, chef d’orchestre. Outre la balalaika son instrument préféré, il jouait du piano et de la guitare.
Il a commencé sa carrière comme musicien dans les cabarets russes parisiens au coté de chanteurs tsiganes : Valia et Aliocha Dimitrievitch au Novy, à la Grande Séverine, au Regineskaia. Ces qualités de musicien l’ont très tôt destiné à être chef d’orchestre. Il fut celui d‘Ivan Rebroff durant plusieurs années.
Par la suite il a ouvert le restaurant “Balalaika” qui fut un des restaurants russes les plus en vue à Paris puisque entre autre François Mitterrand et Serge Gainsbourg y venait régulièrement.
Il a enregistré de nombreux disques de chansons russes et tsiganes russes,  accompagnant chanteurs et chanteuses et interprètant à la balalaika ou à la guitare des airs traditionnels russes.

Commandez en : ( CLIQUANT )