La goélette FRAU MARIA qui en 1771 avait fait naufrage non loin des côtes finlandaise, va être remontée

Cette goélette doit contenir dans ses cales, des objets de valeurs qui étaient destinés à l’Ermitage sur commande de Catherine. Les spécialistes pensent découvrir des bijoux et de la vaisselle en porcelaine
Attendons cet été pour cela! (en espérant avoir de plus amples renseignements).

DERNIERES NOUVELLES

Cette Goélette, découverte à 11km des côtes de Finlande par 41m de fond, se trouve en excellente conservation . Les archéologues pensent, grâce aux documents de l’époque y trouver une centaine de toiles des plus grands peintres hollandais, élèves de Rembrandt, près de 1500 objets en porcelaine, des vases et statues et peut-être des bijoux? L’ensemble de la cargaison est estimée pour un total de 50 milliards de roubles. Il semblerai qu’il y a prés de 27 tableaux estimés à 100 millions d’euros, mais dans quel état sont-ils?
Les spécialistes vont remonter l’épave dans les prochains jours d’août, au moyen de deux gros flotteurs sur lesquels seront fixées des sangles qui seront passées sous la coque du bateau. Les flotteurs seront remplis d’air et remonteront l’ensemble à la surface, soit un poids de 150 tonnes. L’on ne peut effectuer ce travail qu’en cette période estivale. Le directeur de l’Ermitage a déclaré qu’il y aura certainement des revendications de propriété de la part de la Finlande et de  la Suède.  Le coût va s’élever à près d’ un milliard et demi d’euros, mais sachant le trésor que contient la Frau Maria, l’enjeu vaut très largement la chandelle. (31 juillet 08).
Il est prévue le renflouement de la goélette en 2010 a annoncé mardi  18 novembre Artem Tarassov. La Russie, héritiére du patrimoine de la famille du tsar aprés 1917, pourrait faire valoir ses droits sur le trésor.

Septembre 2010.

Le coût des travaux s’élève à 80 millions d’euros, selon la partie finlandaise. La moitié de cette enveloppe sera versée pour la conservation du navire et la création d’un musée de la Frau Maria“, a indiqué M.Tarassov, qui représente la Russie dans le projet de renflouement de la goélette avec des tableaux de peintres hollandais, des porcelaines et des objets en bronze et en métaux précieux achetés à Amsterdam par l’impératrice Catherine II.

La partie finlandaise a élaboré un plan de renflouement progressif du navire, qui gît par 41 m de profondeur, qui sera réalisé vers 2017, a précisé M.Tarassov. Il était initialement prévu que la Frau Maria serait récupérée en 2010.

Les spécialistes estiment que les toiles d’illustres peintres hollandais tels que Gerard ter Borch, Hendrick van Balen, Jan van Goyen, Gabriel Metsu et Gerard Dou, l’un des plus célèbres élèves de Rembrandt, ont été placés dans des récipients de plomb scellés avec la cire. On a donc toutes les chances de les retrouver dans un bon état de conservation, selon eux.