La grande danseuse Maya Plissetskaïa et le directeur du Bolchoï Anatoli Iksanov ont été décorés de

l’Ordre de la Légion d’honneur.

                              Maya Plissetskaïa     © RIA Novosti. Vladimir Viatkin

Le président Nicolas Sarkozy a pris cette décision pour récompenser “la grande contribution apportée

par Mme Plissetskaïa et M. Iksanov à la culture mondiale”.

 © AFP/EastNews

Rappelons qu’en 1986, le gouvernement de la République lui avait rendu hommage en

la faisant chevalier dans l’Ordre des arts et lettres et chevalier de la Légion d’honneur.

Le célèbre réalisateur russe Pavel Lounguine, qui préside l’Académie du cinéma franco-russe,

s’est vu également décerner l’Ordre de la Légion d’honneur.

Parmi les personnalités culturelles russes décorées de la Légion d’honneur au cours ces dernières années figurent le directeur du Musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg Mikhaïl Piotrovski, le chef d’orchestre Valeri Guerguiev, l’artiste Iouri Bachmet et le réalisateur Nikita Mikhalkov.

L’Ordre national de la Légion d’honneur a été institué le 19 mai 1802 par Napoléon Bonaparte sur le modèle des ordres de chevalerie. La décoration de la Légion d’honneur est une étoile à cinq rayons doubles, surmontée d’une couronne de chêne et de laurier. Le centre de l’étoile, émaillé de blanc, est entouré de branches de chêne et de laurier et présente à l’avers l’effigie de la République avec cet exergue : “République française” et au revers, deux drapeaux tricolores avec cet exergue : “Honneur et Patrie” et la date : “29 floréal an X”.

La devise de la Légion d’honneur est “Honneur et Patrie”, la couleur, le rouge, les insignes : le collier, la croix, la plaque.

La décoration récompense les mérites éminents rendus dans les domaines militaires et civils. L’admission dans l’ordre est décidée par le président de la République.