Anamorphoses

de

Nicolas Tikhobrazoff

Ce peintre nous entraîne dans une aventure picturale des plus originales, avec une
texture géométrique dans toutes ses compositions, une succession de traits
qui s’entrecroisent comme pour mettre en valeur une structure centrale hiérarchisée.
Derrière sa recherche picturale se cache un langage bien précis.

Surnommé le “peintre des lignes qui parlent“, il est certainement le peintre qui nous fait réfléchir
dans cette époque tumultueuse, où tant de choses disparaissent.
On découvre une analogie avec la calligraphie, tout le secret de Tikhobrazoff est là, ses anamorphoses sont lisibles à l’aide d’un miroir ou en inclinant les toiles, afin de lire les citations, qui lui ont servi de thème.

Il nous fait pénétrer dans l’univers scriptural des maîtres à penser, avec des citations choisies:
” Aimer construire consoler.“
“Quand on est vieux qui aime est fou,
Quand on est jeune on aime en fou.“
“Le soleil ni la mort ne peuvent se regarder en face face“

Comme il le dit lui-même: “… chacun voit ce qu’il veut voir ou peut s’identifier en pénétrant
dans mes toiles.“

Pour de plus amples enseignements  Galerie JPM (cliquez)