Les Mardis d’Artcorusse au Cinéma Le Balzac

annee-russe-balzac

label-info

Dans le cadre de l’Année-Croisée France-Russie, Le Cinéma Le Balzac, organise des projection de films Russes à voir et à revoir, ainsi qu’ un cycle de conférences, une fois par mois tout le long de l’année:

Les Mardis d’Artcorusse“.

Conférences animées par Nicolas Tikhobrazoff, la première a eu lieu en février, sur le thème du cinéma, avec le projection d’un film relatant la vie de Drankov, le premier pionnier du cinéma en Russie en 1907.

image-71

Mardi 23 mars à 12h précise.

jaq-monasteres679

Présentation de quatre monastères, avec des prises de vues dans des conditions exceptionnelles, puisque ce film a été réalisé lors d’un voyage organisé par des russes pour des russes, à la découverte de monastères sur les lacs entre Yaroslavl et Saint Pétersbourg. Nicolas Tikhobrazoff a été invité à participer à ce voyage, seul étranger, mais russe d’origine et orthodoxe.

Cette conférence a été choisie à l’occasion du millénaire de la création de la ville de Yaroslavl et de l’exposition qui se déroule actuellement au musée du Louvre “Sainte Russie”.

Tarif unique 3 ‚Ǩuros, avec un apéritif gourmand à l’issu de la ciné-conférence.

kusmitea-logoPartenaire des Mardis d'Artcorusse

Kusmi tea ( cliquez )

Mardi 16 mars à 20h30

image-62

Le Cuirassé Potemkine,

de Serguei Eisenstein (URSS, 1925)

Odessa 1905. La révolte éclate à bord du cuirassé Potemkine puis gagne la ville. C’est la fusillade sur le grand escalier, qui n’empêche pas la fraternisation‚Ķ Film culte, manifeste pour la Révolution, poème épique grâce à la puissance du montage, le Cuirassé Potemkine reste une ≈ìuvre ma√Ætresse indépassable.

Deux créations de l’Orchestre National de Jazz (ONJ) direction artistique Daniel Yvinec Copie : Arkéion Films Il n’y a pas si longtemps, la musique, entre les mains de musiciens improvisateurs ‚Äî souvent pianistes ‚Äî donnait à l’écran silencieux sa dimension sonore. Face à l’extraordinaire Cuirassé Potemkine d’Eisenstein, c’est cette expérience que les musiciens de l’Orchestre national de jazz vous proposent de vivre, un moment unique puisque totalement improvisé.

Lors de ces deux soirées exceptionnelles au Cinéma Le Balzac, l’orchestre scindé en deux modules égaux ‚Äî 5 musiciens le 16 mars, 5 autres le 13 avril ‚Äî composera en temps réel une partition spontanée guidée par les images du cinéaste. L’Orchestre national de jazz sous la direction artistique de Daniel Yvinec a su montrer, à travers les divers projets qu’il a développés au cours de sa première année d’activité en 2009, un sens aigu des couleurs, de l’aventure et des croisements artistiques. Gageons que ce jeune vaisseau nous emmènera dans des contrées inexplorées et qu’il saura magnifier les audaces de l’immense Eisentein. Eve Risser piano, piano préparé, fl√ªtes, objets sonores Rémi Dumoulin saxophones, clarinettes Antonin-Tri Hoang saxophone alto, clarinettes, piano Pierre Perchaud guitares Sylvain Daniel basse électrique, électronique

Cinéma Le Balzac

1, Rue Balzac

75008, Paris

Métro Georges V.

Renseignements: ( Cliquez )

‘, ‘”Mardis d’Artcorusse” au Le Balzac’, 0, ‘, ‘publish’, ‘open’, ‘open’, ‘, ‘mardis-dartcorusse-au-le-balzac’, ‘, ‘, ‘2010-07-10 09:20:29’, ‘2010-07-10 07:20:29’, ‘, 0, ‘http://artcorusse.org/?p=3332’, 0, ‘post’, ‘, 0);