Archive pour mai 2017

unnamed

Vladimir_Solovyov_1892_by_Nikolay_Yarochenko

Vladimir Sergueïevitch Soloviev, plus rarement Solovev ou Soloviov (Владимир Сергеевич Соловьёв), né à Moscou le 28 janvier (16 janvier)  1853et mort à Ouskoïe près de Moscou le 13 août (31 juillet) 1900, philosophe et poète russe. Il a influencé la philosophie religieuse Nicolas Berdouaev, Serge Boulgakov, Evgueni Troubetskoï,  ainsi que le travail des poètes  symbolistes comme Andreï Bely, Alexandre Block  et autres.

Vladimir Solovyov est l’une des figures centrales de la philosophie russe du XIXe siècle, à la fois dans sa contribution scientifique et sur l’influence qui leur avait été le point de vue des scientifiques et d’ autres intellectuels. Il a fondé la zone connue sous le nom de laphilosophie chrétienne. Il s’est opposé à la division du christianisme dans le catholicisme romain et l’Orthodoxie et il a défendu l’idée de l’œcuménisme.

librairie éditeurs Réunis

Librairie Les Éditeurs Réunis

12 rue le Montagne Sainte Geneviève

75005  Paris

Métro: Maubert Mutualité.

 Samedi 3 juin 2017

van_Bunin-1901

Ivan Bounine (1870- 1953)

Villa St Hilaire, à Grasse

Inauguration d’une statue et exposition

d’Andreï Kovalchuk

&

“Dans les yeux de Bounine” d’Olga Boldyreff

 Une statue de 2 mètres sera érigée le samedi 3 juin 2017 dans le parc paysagé de la célèbre Villa Saint-Hilaire, bibliothèque patrimoniale de Grasse, en présence d’Alexandre Orlov, ambassadeur de Russie en France et du sculpteur Andreï Kovalchuk, président de l’Union des artistes-peintres de la Fédération de Russie, Lauréat de la Renaisance française.

Bounine

La sculpture est offerte en cadeau à la ville de Grasse par Andreï Kovalchuk et la Fédération de Russie, à l’initiative de la Renaissance française en Russie. Plus de renseignements sur le sculpteur: (CLIQUEZ)

Au programme :

À 11h30 :  Inauguration officielle de la statue d’Ivan Bounine offerte par le sculpteur Andreï Kovalchuk dans le Jardin de la Villa Saint-Hilaire.

arton602-bb6df

Suivie de l’inauguration de l’exposition photos consacrée aux œuvres du sculpteur Andreï Kovalchuk (L’exposition sera ouverte du 3 juin au 30 septembre 2017 – entrée libre).

images

images-1

Et de l’inauguration de l’exposition sur Ivan Bounine élaborée par l’artiste plasticienne Olga Boldyreff et intitulée « Dans les yeux de Bounine ». (L’exposition sera ouverte du 3 juin au 30 septembre 2017 – entrée libre).

affiche-Olga_2017-05-25_12_37_47-300x200

Véritable voyage s’offre à nos sens, désincarné, minimaliste, poétique et habité. Au fil des saisons, de la Russie à la Provence, c’est comme un film qui défile devant nos yeux et s’arrête parfois sur un monument, une foule anonyme, un bateau… pour finir à Grasse dans un paysage bercé par la lumière, les odeurs, les couleurs.
Ce voyage, c’est celui de Bounine. Olga Boldyreff dessine, peint, mais elle s’imprègne aussi de l’œuvre de ce grand écrivain. Elle sélectionne les textes de Bounine qui évoquent Grasse, en s’appuyant sur son journal.

063-db60b

À 15h00 : Conférence de Claire Hauchard, maître de conférence, spécialiste de Bounine intitulée « Lire et Découvrir Ivan Bounine » à la Villa Saint-Hilaire (entrée libre).

Bunin_Ivan_1937

Renseignements et inscription : 04-97-05-58-53 / invitations@ville-grasse.fr

Villa Saint-Hilaire

1 impasse Ernest Boursier-Mougenot (ex Bd A. Maure) 06130 GRASSE

Mardi 13h30 – 18h00
Mercredi 13h30 – 18h00
Vendredi 13h30 – 18h00
Samedi  09h00 – 12h30 13h30 – 18h00

18447158_649963321842526_2485542955467321139_nentreevf1

Centre culturel “La Vieille Ferme”

Intégré dans le cadre enchanteur d’un superbe ensemble architectural classé, qui comprend la Vieille Ferme (XVIIe s.), le château, appelé Prieuré (XVIe s.) et l’église Saint-Pierre, le Musée archéologique de Godinne propose depuis 2001 des expositions permettant de découvrir une partie des vestiges préhistoriques découverts dans le massif rocheux de Chauveau-Godinne. Les expositions, toujours très didactiques, resituent les vestiges archéologiques dans leur contexte climatique, biologique et culturel. En outre, l’ancienneté du premier chantier de fouilles entrepris à Chauveau permet également de faire percevoir au public l’évolution de l’archéologie depuis le milieu du XIXe siècle, quand cette science en était encore à ses débuts, à nos jours.

Centre culturel d’Yvoir

Rue du Prieuré n°1
5530    Godinne, Belgique
Infos : 082/61.25.33

lavieilleferme@yvoir.be

Capture d’écran 2017-05-30 à 19.16.34

sigle IG gallery

Exposition de Masha Iv.
AVENTURES EN MONTAGNE”
30 mai – 10 juin 2017
unnamed
square_5efb4dcba0b4d6ad5b60ed2d7e87d0e9
Masha Iv. est née le 23 mai 1986 dans la ville de Naberejnye Tchelny (République du Tatarstan) artiste russe, auteur de performances et designer de mode. Elle utilise des techniques différents: peinture, dessin, collage, installation, etc. Masha Iv. vit et travaille  à Moscou depuis 2002. En 2006, elle est diplômée du Collège des arts décoratifs et appliqués au nom de Karl Fabergé (Moscou), l’année suivante elle est diplômée de l’école « Ateliers libres » au Musée d’Art Moderne de Moscou. En 2010, elle reçoit une formation supplémentaire à « l’Institut Russe Correspondance du textile et de l’industrie légère ».
Depuis 2007, Masha Iv. participe activement à des expositions de groupe et elle met en œuvre un grand nombre de projets d’art en Russie et à l’étranger, y compris dans le cadre de ces grands événements comme la Biennale de Moscou des jeunes Art (2008) et la Biennale de Moscou d’art contemporain (2009, 2011 et 2013 gg.). Elle coopère avec la Galerie Tretiakov, Moscou Musée d’Art Moderne, le Musée d’État de Darwin. En 2013, Masha Iv. crée un projet spécial :« Espace Malevitch » pour la « Nuit des musées » dans la Galerie Tretiakov, et à l’automne 2014 en collaboration avec la Galerie Tretiakov, elle travaille sur l’installation interactive « De la misère au bonheur », basée sur l’artiste Dmitry Prigov (montré au sein de la « Nuit de l’Art »).
2812757-GJFNQUUA-7
En 2015, Marie participe à de grandes expositions de groupe à Moscou: Atelier ’15 «SUB OBSERVATIONEM» au Musée d’Art Moderne de Moscou et le projet « Usine Bartenev » dans le cadre de l’exposition « Dis Je t’aime » dans le MMSI. En Février 2017, le première exposition personnelle de l’artiste « Montagnes: musique de couleur » Scriabin House Museum.
tumblr_n2torlD4ef1reaum0o10_500
Parmi les projets d’artistes à l’étranger – la performance « Cyclique », présenté au Festival « Women in Paradise » à Amsterdam, Pays-Bas (2015) et la création de costumes pour la production de théâtre «Iphis et Ianthe», montré à Paris, France (2015).
Depuis 2012, Masha Iv. est membre de l’Union des artistes russes. Elle collabore avec des artistes tels que Andrey Bartenev, Katya Bochavar Marina Zvyagintsev et d’autres.
Masha Iv.
Aventures en Montagne
Les montagnes sont un cosmos personnel. C’est toujours à la hauteur de l’esprit et la pureté des pensées. Quand nous sommes dans les montagnes, nous sommes toujours sous leur domination. Vous sentez toujours une magie inexplicable, émanant des montagnes. Ils élargissent notre conscience et permettent de regarder la plupart des questions sous un angle différent. Il suffit d’écouter, de faire confiance et vous découvrirez beaucoup de choses ….
De la couleur rayonne la puissance et l’énergie qui nous affectent indépendamment de notre nature. C’est la première chose que je remarque. C’est elle qui est connu non seulement visuellement, mais aussi psychologiquement. Elle sert de guide aux messages chiffrés dans mon travail.
La forme créée par la couleur, définit le son particulier de chacune de mes œuvres, comme la couleur, la forme nous confrontent avec des bouts de phrases, des fragments de photos, des histoires personnelles.
VERNISSAGE MARDI 30 MAI  18h -21h.
IG GALLERY
12 Rue Durantin
75018  Paris
Ouverture de la Galerie du mardi au samedi de 16 à 19 heures.
Sur rendez-vous: 06 76 38 05 67
 
Métro: Abbesses, ligne 12/bus 95 et 80

affiche_stage touva

N OOrzhak

Plus de renseignements: (CLIQUEZ)

Réservation obligatoire: (CLIQUEZ)

Premier Festival de l’Académie d’Échecs

Vendredi 2 juin à 19h avec Alexandra Kosteniuk

Tournoi rapide des jeunes dimanche 4 juin à 10h

Ambassade de la Fédération de Russie

шахматный фестиваль-1

230px-Fondation_Neva_Women's_Grand_Prix_Geneva_11-05-2013_-_Alexandra_Kosteniuk

Alexandra Konstantinovna Kosteniouk (Александра Константиновна Костенюк), née le 23 avril 1984 à Perm, est une joueuse d’échecs au international, championne du monde entre septembre 2008 et décembre 2010. À l’âge de dix-sept ans, elle arrive en finale du championnant du monde d’échecs féminin, mais elle est battue par Zhu Chen. Trois ans plus tard, elle devient  championne d’Europe  en remportant le tournoi de Dresde en Allemagne, ce qui lui permet d’obtenir le titre de grand maître international. Elle gagne aussi le  Championnat russe féminin à Samara en 2005.

Kosteniuk

Son plus grand succès a été de remporter le championnat du monde d’échecs féminin  en septembre 2008 à Naltchik, en jouant contre la jeune prodige chinoise Hou Yifan sur le score de 2½-1½ (un gain et 3 nulles).

img_3488-722

En 2013 elle fait partie de l’équipe féminine de Russie est devient vice-championne d’Europe d’échecs par équipe  à Varsovie. Elle remporte la même année le  championnat d’échecs de Suisse mixte. Elle gagne la médaille d’or du troisième échiquier en 2014 aux Olympiades d’échecs à Tromsø (Norvège) dans l’équipe russe.

images

Elle est à ce jour, la 9ème joueuse mondiale du classement féminin et la 559ème jueuese mondiale. Elle obtient 2 529 points Elo au 1 er mars 2015.

DÉROULEMENT DES JOURNÉES

2 juin 2017

19h Rencontre avec Alexandra Kosteniuk suivie par une simultanée

4 juin 2017

Tournoi Rapide Jeunes

Cadence : 15 minutes + 5 secondes par coup

9h – 9h45 Pointage des participants

10h 1ere ronde

10h55 2eme ronde

11h50 3eme ronde

12h45 4eme ronde

Pause déjeuner

14h 5eme ronde

14h55 6eme ronde

15h50 7eme ronde

17h remise des prix

Homologation: Tournoi homologué pour le classement rapide national

Prix et récompenses:  Prix généraux et par catégories d’âge.

Inscription

  1. à la simultanée du 2 juin. Suite à un grand nombre de demandes, l’inscription à la simultanée est arrêtée. La liste des participants sera publiée prochainement.
  2. au tournoi du 4 juin. L’inscription est ouverte aux jeunes de moins de 18 ans, jusqu’au 20 mai. Licence B obligatoire pour participer au tournoi (possibilité de l’acheter sur place).
  3. Pour vous inscrire : (CLIQUEZ)
  • Effectuez le paiment 10€ par chèque à l’ordre de «Champs d’Echecs», envoyé à l’adresse : Champs d’Echecs, 170 av. Daumesnil, 75012 Paris

Ambassade de Russie

40-50 Bd Lannes, 75016 Paris

Entrée par l’Av Chantemesse.

Métro: Porte Dauphine (ligne 2), RER Henri Martin,

 

colloque pierre le Grand

Durant le deuxième grand voyage en Europe réalisé il y a trois siècles, Pierre le Grand a visité les terres allemandes, le Danemark, les Pays Bas, la France. Ce périple couronne toute une série de déplacements du monarque russe à travers l’Europe, à partir de 1701.

peter_i_by_kneller

Le 21 avril 1717, Pierre Ier a franchi la frontière de la France et seize jours plus tard, il est arrivé à Paris. Ce séjour d’environ deux mois est devenu un événement central du Second voyage de Pierre Ier. Cette visite a posé les bases de relations diplomatiques officielles entre la France et la Russie.

Lundi 19 juin

(à l’Institut historique allemand)

9h30 :Paroles d’accueil par Thomas MAISSEN, Directeur de l’Institut historique allemand, et Denis CROUZET, Directeur du Centre Roland Mousnier, Université Paris-Sorbonne, CNRS

Ouverture du colloque par Hélène CARRÈRE D’ENCAUSSE, Secrétaire perpétuel de l’Académie française

Introduction générale : Lucien BÉLY, Université Paris-Sorbonne, Centre Roland Mousnier : L’Europe après le traité d’Utrecht

Emmanuel LE ROY LADURIE, de l’Institut : À l’époque de Pierre le Grand : la Régence de Philippe d’Orléans à partir de 1715 en France

11h-11h15 :Pause café

11h15 :Quand le tsar voyage
Présidence : Francine-Dominique LIECHTENHAN

– Thierry SARMANT, Service historique de la Défense : Un czar en France
– Franziska SCHEDEWIE, Université de Iéna : La cour de Saint-Pétersbourg sans le tsar, d’après les relations destinées à la cour de Vienne
– Dmitrij RÉDINE, Branche ouralienne de l’Académie des sciences de Russie, Université fédérale de l’Oural, et Dmitrij SEROV, Université de Novosibirsk : Le deuxième voyage de Pierre le Grand d’après les correspondances de ses collaborateurs avec A. Menchikov

Discussion

13h15-14h15 : Déjeuner buffet sur place

14h15 : À la découverte de la France et de la Régence
Présidence : Thierry SARMANT

– Anne MÉZIN, Archives nationales, Paris : Pierre et la première frégate française arrivée dans le port de Saint-Pétersbourg
– Alexandre DUPILET, Université de Paris VIII Saint-Denis : L’organisation politique de la monarchie française au moment du voyage de Pierre 
– Volker BARTH, Université de Cologne : Le baiser d’un enfant. L’incognito de Pierre Ier en France

Discussion

16h00-16h15 : Pause café

– Aleksandr LAVROV, Université Paris-Sorbonne : Le séjour de Pierre le Grand à Paris dans une lettre privée
– Tatiana BAZAROVA, Académie des Sciences de Russie : Le voyage du vice-chancelier P. Chafirov en Europe occidentale
– Irina GOUZÉVITCHDmitri GOUZÉVITCH, École des Hautes Études en Sciences sociales : L’histoire du portrait de Pierre Ier conservé à la Bibliothèque de l’Arsenal

Discussion


Mardi 20 juin 

(à la Maison de la Recherche – Université Paris-Sorbonne)

9h30 Diplomatie et étiquette
Présidence : Nikolaus KATZER

– Jan HENNINGS, Université européenne de Budapest : “From the Darkness of Ignorance to the Theatre of Glory of the Whole World.” Diplomacy and Political Representation Before and During the Reign of Peter I
– Andreï MOROKHINE, Université de Nijnyj Novgorod : L’histoire du voyage de Pierre et de Catherine en Allemagne de la fin de 1716 au début de 1717 (Archives d’État russe de documents anciens, Moscou)
– Indravati FÉLICITÉ, Université Paris VII : Entre Mars et Vénus : Pierre Ier dans les villes et duchés allemands du Nord

Discussion

11h-11h15 Pause café

– Lorenz ERREN, Université de Mayence : Les relations de Cnyphausen, écrites de Copenhague (octobre 1716)
– Steven Peter MÜLLER, Université de Iéna, Université de Vienne : Diplomatic networks and information transfer to Vienna on Tsar Peter’s presence in Paris
– Francine-Dominique LIECHTENHAN, Centre Roland Mousnier, CNRS : Quand un nonce apostolique est à l’affût d’un tsar

Discussion

12h45-14h15 Déjeuner buffet à la Sorbonne

14h30 Les données matérielles et intellectuelles du voyage de Pierre
Présidence : Hélène MÉLAT

– Vladislav RJÉOUTSKI, Institut historique allemand, Moscou : Le recrutement des spécialistes français pour la Russie sous le règne de Pierre le Grand : permanences et nouveauté
– Armelle LE GOFF, conservateur général du patrimoine, et Olga OKOUNEVA, Institut d’histoire universelle, Académie des Sciences de Russie : Pierre le Grand et l’anatomiste Joseph-Guichard Duverney : une relation compliquée
– Kristina KUENTZEL-WITT, Université de Hambourg : Peter the Greats intermezzo with Gottfried Wilhelm Leibniz and Guillaume Delisle and the development of geographical knowledge in Russia afterwards

Discussion

16h15-16h30 :Pause café

– Roxana REBROVA, Musée de l’Ermitage : Jean-Baptiste Alexandre Le Blond et son projet d’hộtel « type » : les matériaux archéologiques du palais de F. M. Apraxine
– Isabelle NATHAN, Archives du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères : Le traité du 15 août 1717

Discussion


Mercredi 21 juin 

(au Centre des Archives diplomatiques – La Courneuve)

9h45 Mot d’accueil : Hervé MAGRO, directeur des Archives du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

10h Les sources : regards croisés
Présidence : Isabelle RICHEFORT, directrice adjointe

– Ernst PETRITSCH, Archives nationales autrichiennes : Le voyage de Pierre à travers l’Europe (à partir des archives autrichiennes)
– Mgr Giuseppe M. CROCE, ancien conservateur des Archives secrètes du Vatican : Échos de la Russie de Pierre Ier dans les Archives pontificales
– Grégoire ELDIN, Archives du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères : Les origines des relations diplomatiques franco-russes à travers les Archives diplomatiques françaises

Discutants : Armelle LE GOFFFrancine-Dominique LIECHTENHANAnne MÉZIN
Thierry SARMANT

Déjeuner buffet

Visite du centre et présentation d’archives originales

Attention : les consignes de sécurité étant extrêmement strictes, nous vous prions de vous inscrire, avant le 8 juin, à l’adresse suivante :
event@dhi-paris.fr
Une pièce d’identité sera demandée à l’entrée des différents sites.

Institut historique allemand
8 Rue du Parc Royal
75003 Paris

Maison de la recherche – Université Paris-Sorbonne
28 Rue Serpente
75006 Paris

Centre des Archives diplomatiques
3 Rue Suzanne Masson
93120 La Courneuve

Mardi 30 mai 2017 à 18h30

“Aventures en Russie”

  • 30 ans de Missions médicales
  • En Transsibérien sur le route du Thé

Cine russe strabourg 20 maiapture d’écran 2017-05-26 à 11.27.59

ENTRÉE GRATUITE

Consulat général de Russie

5 place Sébastien-Brant

Strasbourg

Tél: 06.10.20.29.37

Tournée unique en France

en juin

“Voyage au pays des chamanes”

avec Nikolay OORZHAK

voyage chamane

NIKOLAY OORZHAK

Il est né en décembre 1949 dans le petit village de Khorum-Dag à l’ouest de Touva. Après avoir obtenu son diplôme d’études secondaires en 1964 , il a travaillé pendant quatre ans comme gardien de chevaux, de moutons et de vaches. Là, dans les steppes, seul avec les troupeaux il a commencé à produire des sons comme son père et grand – père et à chanter,  Khoomei ou chanter avec la gorge. A cette époque, son seul public étaient les chevaux, les moutons et les vaches.

Nikolay Oor

« Le Khoomei imite les voix des animaux, les sons sont créés conformément aux vibrations de l’univers. Pour moi, tous ces sons sont les rythmes de l’universel ».

Nikolay OOr

Il a reçu la bénédiction du Dalai Lama pour  l’effet de ses chants pour la guérison, « Le chant de gorge” en relation avec Tungur permet une approche intégrée de l’être humain. Il n’y a pas de trucs ni d’illusions, mais il est près de la puissance du son intégrale. Nikolay fait partie de la société chamanique Tos-Deer, il en a été élu en 1999 Président. La même année, il a participé avec le professeur Mongush au Congrès chaman et a visité l’Italie et la Suisse. En 2000, il a été invité à un congrès chamanisme en Allemagne. En 2002, il a entrepris, à l’invitation de l’Association internationale pour le chant harmonique et la Société canadienne du chaman une tournée de six mois au Canada et aux États-Unis. Au cours de la visite, il a rencontré le Dr Michael Harner, le célèbre fondateur de la Fondation pour les études chamaniques, qui aimait beaucoup garder ses extraordinaires Fähigkeiten. Nikolay Oorzhak participe régulièrement des séminaires à différents endroits en Russie, en Ukraine et en Europe, au cours desquelles il pratique le chamanisme et enseigne le chant de la gorge et le chant diphonique dans le cadre thérapeutique et le développement de soi. Il est également un invité dans les festivals de musique locaux et internationaux.

vlad

Nikolay est accompagné par le Dr med. Vladislav Matrenitski, fondateur du Centre pour les hommes-développement humain « Aum », qui utilise les technologies sonores anciennes et modernes pour la guérison et le développement spirituel. Il est un des étudiant de Nikolay depuis 2001 et explore l’effet du système Un-Hun sur la santé et la longévité.

logo Balzac-toutouie

Au Cinéma LE BALZAC

du 6 au 26 juin 2017

Opéra-Film-Art, dans sa troisième année, montre sa manière indispensable ce que seuls les cinéastes peuvent voir et montrer. Jean-Marie Straub dit avec force que “la caméraest un appareilradiographique”; chaque mouvement de paupière ou du menton des protagonistes de sa version de “Du Jour au lendemain”, l’opéra-comique de Schönberg, révèle un mobile, un désir; il y a un siècle, on aurait dit: une âme. Quand Véra Stroeva filme “Boris Godounov“, on est prêt à croire que c’est l’âme d’un pays que matérialisent l’image, la musique, la caméra.

Opéra-Film-Art, c’est aussi la radiographie du spectateur; on se sent inexplicablment français en voyant “L’Étoile” de Chabrier filmée par Roger Kahane ( film amusant qui plaira aussi aux enfants); et on se sait marxien, grâce à l’interpretation par Groucho du “Mikado” (enfin sous titré).

Opéra-Film-Art 2017 ce seront des heures passées avec l’âme de Mozart, Puccini, Tchaïkovsky, Wagner, révélée par H. Graf, B. Jacquot, R. Tokhomirov et H.-J. Syberger….. La dernière scéance sera, pour notre fortune exclusive, offerte par Pierre-Alain Volondat. Le grand pianiste qui avait donné âme à la “Carmen” de Lubtisch l’an passé, magnifiera cette année la musiqu de Lehar lors de la projection de “La Veuve Joyeuse” d’Erich von Stroheim.

DEUX SOIRÉES RUSSES

Mardi 6 juin à 20h 30

фильма_«Пиковая_дама»_(СССР,_1960)

“La Dame de Pique” de Tchaïkovsky.

Réalisé par Roman Tikhomirov (1960, couleurs, 100’)

58814fca45b44b9baf2d189699791b2c
Avec Oleg Strizhenov (Herman, chanté par Z. Andjaparidze), Olga Krasina (Lisa, chanté par T. Milashkina), Elena Polevitskaya (La Comtesse, chanté par S. Preobrazhenskaya), Valentin Kulik (Yeletski, chanté par E. Kibkalo), Vadim Medvedev (Tomski, chanté par V. Nechipailo)
Orchestre du Théâtre Bolshoi dirigé par Evgeny Svetlanov

dame de pique

Tandis que Vera Stroieva porte le public de son Boris Godounov au cœur même d’une scène idéale du Bolchoï, Tikhomirov joue le pur jeu de l’adaptation cinématographique d’un classique. Chaque couleur de costume, chaque fumée de cigarette, contribue à recréer l’atmosphère passionnée et étrange de la nouvelle de Pouchkine. Les costumes d’offi cier et les somptueuses salles de bal n’offrent aux jeunes gens qu’une illusion insuffisante de bonheur. Strizhenov, alors fameux jeune premier romantique du cinéma soviétique, a le regard fi évreux et fatal qui porte à la faute les jeunes fi lles trop bien vêtues et bien élevées. Son front se déforme au gré des rêves d’amour, qui portent son ombre auprès des lieux de l’argent et du crime.

Lundi 26 juin à 20h30

Boris Godounov

“Boris Godounov” de Moussorski

Réalisé par Véra Stroeva (1954 culeurs, 110 ‘)

Avec Alexander Pirogov, Nikandr Khanayev, Georgi Nelepp,
Maxim Mikhailov, Ivan Kozlovsky, Larisa Avdeyeva, 1h50

 Boris Godounov, Stroeva transforme le monde en un opéra aussi vaste que l’imagination. Nous croyons être assis aux côtés de l’innocent tragique et doux de Kozlovsky, au milieu d’une forêt de bras levés qui réclament du pain. Et lorsqu’il dit doucement qu’il ne peut prier pour le roi Hérode, on croirait que le monde entier a entendu son chuchotement; et le tsar Boris effrayé ne peut que cacher son visage et se détourner lentement. L’année même de la mort
de Staline, Stroeva nous plonge en apparence dans la Russie de l’an 1600, pour nous montrer un peuple généreux, porté par la foi et prêt à remettre en question l’autorité des puissants.

Programme de Opéra-Film-Art

Mardi 6 juin à 20h 30

“La Dame de Pique” de Tchaïkovsky, réalisé par Roman Tikhomirov.

Jeudi 8 juin à 19h 30

“Don Giovanni” de Mozart, réalisé par Czinner.

Dimanche 11 juin à 20h30

“Tosca” de Pucini, réalisé par Benoit Jacquot

Mercredi 14 juin à 20h30

“Les noces de Figaro” de Mozart, réalisé par Herbert Graft.

Jeudi 15 juin à 18h30

“Parsifal” de Wagner, réalisé par Hans-Jürgen Syberberg.

Lundi 19 juin à 20h30

“Le Mikado” de Gilbert et Sullivan, réalisé par Martyn Green.

“Du Jour au Lendemain” de Schönberg, réalisé par Jean-marie Straub et Danièle Huillet.

Jeudi 22 juin à 20h30

“L’Étoile” de Chabrier, réalisé par Roger Kahane.

Dimanche 25 juin à 20h30 CINÉ-CONCERT

“La Veuve Joyeuse” d’après l’opérette de Franz Lehar, réalisé par Erich von Ströhein. Film accompagné au piano par Pierre-Alain Volondat.

Lundi 26 juin à 20h30

“Boris Godounov” de Moussorski, réalisé par Véra Stroeva.

CINEMA LE BALZAC 

1 Rue Balzac, 75008 Paris

 

Tarifs: 1 scéance: 14€, (Veuve joyeuse : 12€)

Abonnement: 60€ (pour 5 scéances)

Plus de renseignements:(CLIQUEZ)

 

 

musique russe affichPlus de 100 artistes !

temple Pentomont

Ancien couvent de Bernardines (religieuses) dont la première pierre a été posée le 24 avril 1747 par le cardinal de Rohan. Transformés en caserne au XIXème siècle, les bâtiments sont aujourd’hui affectés au ministère des anciens combattants. En 1844, Victor Baltard isole des autres bâtiments la chapelle affectée au culte réformé, et l’ancien chœur des religieuses devient la nef du temple. Cette église succède à celle de la rue Taitbout. Ce bâtiment a été rénové en 2005 et 2007. Cette paroisse et celle du Luxembourg ont fusionné en une seule association cultuelle en septembre-octobre 2005.

Temple Pentemont

106 Rue de Grenelle, 75007 

Métro: Bac

carte temple pentamont

Soirée russe avec

Dasha

Jeudi 25 mai à 19h

au “Le Lucifer”

Dasha

 Dasha Baskakova est une aventurière de la musique et du théâtre, Dasha nous emmène sur les traces de sa Sibérie natale dans un folklore du monde rafraîchissant !
Simon Renault : batterie
Felix Lacost : basse
Dasha Baskakova : piano/chant

Dasha Baskakova
Sibérienne de naissance et bordelaise d’adoption, slave dans l’âme et française de cœur, leader et créatrice de DASHA, Dasha Baskakova est décidément une artiste à part.
Á cheval entre deux cultures et un bon millier d’aspirations qui ne connaissent pas de frontières, Dasha jongle entre théâtre et musique pour créer un cabaret « à la russe ».
Pianiste talentueuse à la voix singulière, la sensible chanteuse mélange les cultures slaves, orientales et modernes pour imaginer un nouveau folklore dérivant vers le jazz.
Totalement de son temps et infiniment libre, sa romance urbaine est un livre ouvert où chacun peut trouver l’écho de son histoire.
Un petit air de bohème qui enchante et emmène loin.

Le lucifer

Le Lucifer

35 rue de Pessac, 33000 Bordeaux
carte le lucifer bordeaux

Vadim Piankov et l’ensemble “Karandash” 

caravane Gipsy

Caravane Gipsy

Vendredi 2 juin 2017

Haut-Ittre, (Belgique)

caravan Gypsy bel

Vadim Piankov et l’ensemble “Karandash” sont réunis pour un cocktail de chansons russes et françaises, de Moscou à Bruxelles, avec escale à Paris. 

artist caravane gypsy

une soirée dédiée en première partie au “cabaret Russe” et en deuxième partie consacré au répertoire de BREL réinterprété par Vadim Piankov … une belle soirée en prespective …
Ouverture des portes dés 19h
Bar et petite restauration sur place
PAF 10€

Programme:

19h: Ouverture des portes

21h: Ensemble KARANDASH

22h15: VADIM PINKOV

01h00 – Clôture du spectacle

logo la caravane Gypsy

La Caravane Gipsy
Rue de la Ferme du Pré, 2
1461 Haut-Ittre, Brabant, Belgique.

Accés: En voiture, 35min de Bruxelles – 25min de Charleroi – 35min de Mons
Parking gratuit sur place.

En transports: En train, arrêt gare de Lillois (Braine l’Alleud) puis Navette (en cours ) (dernier train retour à 23h30…)

Ittre

Capture d’écran 2017-05-21 à 18.44.06

Saint Nicolas le Taumaturge archevêque de Myre (270-345)

 Pour la première fois, depuis 930 ans, les reliques de St Nicolas le Taumaturge, le saint le plus vénéré dans le monde chrétien, sont arrivées de Bari (Italie) à Moscou ce dimanche 21 mai 2017.

En 1087, Myre étant tombée sous le pouvoir des Sarrasins, les troupes italo-normandes de la Première Croisade s’emparèrent des saints ossements et les transférèrent à Bari, en Italie du sud, en provoquant un grand nombre de miracles partout où elles passaient. Du corps de l’évêque, une huile odorante s’écoule, le préservant de la putréfaction. Cette huile, que l’on appelle “manne”, a la réputation de guérir les maux. Saint Nicolas est célébré en décembre date de son décès le 6 décembre ou 19 décembre (suivant l’ancien calendrier) et en été le 9 mai ou 22 (suivant l’ancien calendrier), son transfert à Bari.

Capture d’écran 2017-05-21 à 17.25.56

Cérémonie grandiose pour l’accueil de ces reliques, avec un long cortège à l’extérieur de la cathédrale formé des hautes autorités écclésiastiques du monde orthodoxe, ayant à sa tête le patriarche de toute la Russie Cyrille.Capture d’écran 2017-05-21 à 18.53.53

Le chœur de la cathédrale accompagnait l’impressionnant cortège, parfois couvert par le carillon des cloches de la cathédrale sonné par 5 carillonneurs.

Capture d’écran 2017-05-21 à 19.54.26

Les reliques arrivèrent par voie routière en car accompagnées de monseigneur Franscesco Cacuchi archevêque de Bari et d’autorités religieuses orthodoxes. Elles furent accueillies par le patriarche Kyrill.

Capture d’écran 2017-05-21 à 18.56.15

Puis transportée jusqu’au centre  de la cathédrale devant l’icône de Saint Nicolas.

Capture d’écran 2017-05-21 à 18.51.51

Les très nombreuses personnalités religieuses et civiles se prosternèrent devant le reliquaire contenant les reliques de Saint Nicolas (une côte de 12cm), puis furent ointes de l’huile sainte par le patriarche Cyrille.

Les reliques seront exposées dans la cathédrale Christ Saint Sauveur du 22 mai au 12 Juillet, puis du 13  au 28 Juillet à Saint-Pétersbourg.

Les pèlerins pourront venir vénérer la reliques 12h par jours de 8h à 21h.

sigle IG gallery

EXPOSITION  de NAIL VAGAPOV 

du

Mardi 23 mai au 28 mai 2017

Vernissage Mardi 23 mai de 18h à 21h

Nail Vagapov

L’art de Nail Vagapov révèle le thème de l’écologie de l’âme, de l’écologie de l’environnement. Ses oeuvres sont imprégnées de l’anxiété et des sentiments de la perte total de tout humain dans notre monde.

Capture d’écran 2017-05-21 à 09.58.43

En outre, ses peintures radient de l’énergie et de l’expression de l’auteur. Plusieurs compositions mettent en avant sa méthode de pensée d’un designer._DSC4150

Dans la dernière série de peintures Nail Vagapov s’interroge le thème du romantisme, inspiré de la nature de l’Oural.

_DSC4077

Il est né le 19 mars 1956 à Tachkent (Ouzbékistan). Il vit et travaille à Sterlitamak, Bachkortostan, Russie. Diplomé en 1990 de l’Académie d’architecture de Sverdlovsk (Ekaterinbourg) en tant que designer industriel. Membre de l’Union des artistes de la Russie dès 1991 Membre d’honneur de l’Académie d’art de Pise (Italie) Membre d’honneur d’Ordre des artiste graphistes de Fresno (Californie, Etats-Unis) Membre d’Association des artistes du Sud de Bashkortostan (Russie). Depuis 1980 il participe aux expositions nationales et internationales.

logo IG gallery

I-Gallery « Instant » est située au cœur de Paris à Montmartre et participe à la promotion d’œuvres artistiques contemporains. Elle est représentée par Olga Khlopova et Olga Karasseva. On soutienne des artistes actuels internationaux et propose différents styles, genres et orientations dans l’art. 

IG Gallery

12, rue Durantin, 75018 Paris

Horaires: du mardi au dimanche de 16h00 – 19h00 et sur Rendez-vous
Tél: 06 76 38 05 67
Métro:  Abbesses (ligne 12), bus:  95 et 80

Paris tiendra une grande fête des Tatars

sabantuj-2017-610x381

Sabantuy – au Champ de Mars

Jeudi 25 mai 2017, de 10 h 00 à 17 h 30

dreamstime_kazan_-_sabantuy_3

La Fête nationale de Sabantuy offre une possibilité unique de se familiariser avec la culture et les traditions des Tatars. Et c’est rien de moins que la deuxième plus grande nation en Russie après les Russes. Les Tatars sont un groupe ethnique turc qui a sa propre langue, sa culture, et en ce qui concerne leur religion, ils sont principalement les musulmans sunnites.L’Europe connaît les Tatars depuis les croisades au XIIIe siècle. Les nomades guerrières avec des épées tranchantes – voici l’image des Tatars à ce moment-là. Dès lors, la réputation de ce peuple a changé essentiellement. Aujourd’hui, il est laborieux, entreprenant, tolérant et prêt à adopter vite toutes les nouvelles choses et utiles, mais en même temps les Tatars gardent leur culture, langue et traditions. Parmi eux il y a des nombreuses personnes célèbres, citons le danseur Rudolf Noureev, le compositeur Sofia Goubaïdoulina, le joueur d’échecs Gata Kamsky, le physicien Roald Sagdeev, l’astrophysicien Rashid Sugnaev. L’admiration particulière appartient à la cuisine et l’artisanat des Tatars, y compris l’art de mosaïque de cuir, de broderie, de production des bijoux.

Capture d’écran 2017-05-20 à 13.20.57

L’histoire de la fête nationale tatare de Sabantuy remonte à l’antiquité. Elle symbolise
la fin des travaux des champs au printemps et elle est toujours célébrée dans toutes
les régions du monde, où les Tatars vivent. Au Sabantuy les participants de la fête
luttent à l’agilité, la force et l’intelligence, et les gagnants sont décernés des prix généreux.

Capture d’écran 2017-05-20 à 13.19.33

Une partie intégrante de la fête est des chansons et des danses tatares, la cuisine
nationale et l’artisanat des Tatars.
Le Sabantuy au Champ de Mars sera organisé dans le cadre de l’accord entre les Mairies des deux villes – Paris et Kazan (capitale de la République du Tatarstan, Russie), qui a été signé en décembre 2016. L’événement est également intéressant pour les adultes et les enfants.

2395364069

Programme de la fête « Sabantuy »

4237325_large

10.00 – 12.00 – Performances de musique et de danse d’artistes tatars notables, lutte nationale « Kourach tatar» , compétitions et jeux folkloriques de la fête de Sabantuy
10.00-17.30 – Exposition de produits artisanaux et d’art culinaire tatar, classes de
maître en production de produits artisanaux tatars
12.00 – 12.25 – spectacle « Sabantuy »

12.25 – 12.40 – Discours des invités d’honneur :
La Maire de Paris Anne Hidalgo Le Maire de Kazan Ilsour Metchine
15.00 – Remise de prix au « Batir » de la fête sur la scène principale
12.40 – 17.30 – Performances de musique et de danse d’artistes tatars, compétitions
et jeux folkloriques de la fête de Sabantuy

logo Tatarstan

ANIMATIONS & ATTRACTIONS

1. La lutte nationale « Kourach tatar »
2. La lutte des pots
(on bande les yeux du participant, le mène à 3 m du pot, le tourne en rond et offre à
briser le pot avec un bâton d’un seul coup)
3. La drôle de course
(deux participants entrent dans un canon d’un pantalon avec les deux jambes, courent
jusqu’à la ligne de retournement et reviennent à la ligne de départ)
4. La course aux seaux d’eau
(le participant prend une planche avec deux seaux à l’eau et coure jusqu’à la ligne de
retournement et revient à la ligne de départ)
5. La course en sac
(le participant entre dans un sac et saute dans lui jusqu’à la ligne de retournement et
revient à la ligne de départ)
6. La course avec un oeuf sur une cuillère
(le participant prend la cuiller de bois contenant un oeuf dans sa bouche et coure jusqu’à la ligne de retournement et revient à la ligne de départ)
7. Le jeu de la pièce
(le participant se penche sur la jatte avec katik, plonge y sa face et cherche la pièce
avec ses lèvres sans utiliser ses mains)
8. Le tir à la corde (les participants tirent une corde)
9. La bataille de sac
(deux participants s’assoient sur la barre transversale et luttent avec des sacs à
paille; le participant qui tombe perd)
10. Tir à l’arc (le participant doit toucher le but)
11. Sabantuy pour les enfants

L’entrée est gratuite.

Accès depuis le Plateau Joffre, Avenue de La Motte Picquet,

Métro «Ecole Militaire», Paris 7-ème

Deux manifestations à la Librairie des Editeurs Réunis

Soirée lecture le samedi 20 mai

Exposition du 20 mai au 31 octobre 2017

archipel

Au premier étage de la librairie, venez découvrir notre très belle exposition sur la publication de l’Archipel du Goulag.

18518291_1671767492855682_880695703545220107_o

Editeurs réunis

Librairie Les Editeurs Réunis

11 rue de la Montagne Ste Geneviève, 75005, Paris

Métro: Maubert Mutualité

Dimanche 4 juin 2017 (week-end de Pentecôte)

chapell-Mourmelon

L’ASSOCIATION DU SOUVENIR DU CORPS ÉXPÉDITIONNAIRE RUSSE EN FRANCE (1916 -1918), (ASCERF).

Vous convie au pèlerinage annuel au cimetière militaire de Saint Hilaire Le Grand (Mourmelon) où reposent les combattants russes tombé au champ d’honneur en France au cours de la 1ère Guerre Mondiale.

PROGRAMME

9h45: Envoi des couleurs.

10h00: Liturgie célèbrée dans la chapelle  par son Éminence Mrg Jean de Chariuoplolis. Archevèque des églises orthodoxes russes, en Europe occidentale, exarque du patriarche œcoménique.

12h00: Procession et bénédiction des tombes au cimetières militaire russe.

12h30: Buffet russe.

13h00: Repas russe “de tradition” (14€ et -25 ans 10€)

15h00: Cérémonie au cimetière avec les autorités civilrs et militaires ainsi que les addociation d’anciens combattants de la région. Discours et dépôts de gerbes.

871 soldats reposent là sur les 4000 victimes du contingent russe qui participa à partir de 1916 aux combats sur le sol français et 1 soldats inconnu découvert il y a peu.

A l’issue de la cérémonie : VISITE GUIDÉE DE LA CHAPELLE-MÉMORIAL

cimetiere_et_eglise_1

La chapelle orthodoxe de style Novgorod, a été édifiée en 1937 à proximité du cimetière militaire où elle perpétue le souvenir des soldats russes tombés aux combats pendant la Première Guerre Mondiale. 871 soldats reposent là sur les 4000 victimes du contingent russe qui participa à partir de 1916 aux combats sur le sol français. Albert Alexandrovitch Benois, architecte russe de lointaine origine française a signé ce monument qui offre à la vue ses murs blancs, son toit vert clair (symbole de la terre), son clocheton bleu (symbole du ciel) et son clocheton d’or dans le style caractéristique des églises Novgorod dont la cathédrale Sainte-Sophie est le plus ancien fleuron. Tout près, se trouve l’Ermitage orthodoxe Situé à la bordure de la RD 21, entre Saint Hilaire Le Grand et Mourmelon le Grand, ce monastère est blotti dans un petit bois de bouleaux et de sapins, qui n’est pas sans rappeler la nature un peu mélancolique de la Russie. Il jouxte le Cimetière Militaire Russe de la Guerre 1914-1918, où reposent les dépouilles des officiers et des soldats Russes morts pour la France. Ces militaires faisaient partie du Corps Expéditionnaire russe, envoyé par le Tsar Nicolas II  pour prendre part aux batailles sur le front de la Marne.

19h00: Repas du soir: Barbecue  ( 15€ -25 ans 12€ ), suivi d’un feu de camp avec ambiance musicale russe.

Exposition:  « PARCOURS ET DESTINS DU CORPS EXPÉDITIONNAIRE RUSSE »
( présentée par le Département de la Marne).

 

Chapelle, Cimetière militaire

51600 Saint Hilaire Le Grand

Informations: Mme Obolensky, Tél: 01 45 45 13 54
Renseignements: www.ascerf.com

Capture d’écran 2017-05-11 à 12.11.32

NUIT des MUSÉES en RUSSIE 2017

dédiée à l’Écologie

856x554-NightOfMuseums_2017.7a1

Pour la onzième fois consécutive les 20 et 21 mai prochain aura lieu en Russie  Nuit au Musée en 2017. Il se tient également dans plusieurs pays. En Russie 21 villes ne vont pas s’endormir, soit plus de 4000 musées. L’objectif principal est de faire participer un plus large public, en particulier les jeunes, à l’histoire de la culture nationale et mondiale. Pour cela, la majorité des musées et des galeries sont ouverts  pour les visiteurs gratuitement, les galeries et les salles d’exposition seront ouverts au public de 18h00 à 24h00.

nuit des musées

A Moscou, voici les principaux musées qui participent:

  • Kremlin de Moscou,
  • Maison Boulgakov
  • Galerie Tretiakov,
  • Musée d’Art Moderne de Moscou,
  • Musée Pouchkine,
  • Musée zoologique de l’Université de Moscou
  • Maison-musée de Akhmatova,
  • Musée de l’Arctique et de l’Antarctique,
  • Musée de l’artillerie,
  • Jardin botanique,
  • Zoo.

Plus de renseignements: (CLIQUEZ)

 

logo-footer

Concert exceptionnel

Samedi 20 mai 2017 à 20h

Daniil Trifonov, pianiste.

Staatskapelle de Dresde sous la direction de Christian Thieleman

DANIIL TRIFONOV

L’inclassable prodige Daniil TRIFONOV dans le concerto en sol majeur de Ravel, l’une des plus belles pages du répertoire français pour piano.

La renommée du jeune pianiste n’est plus à prouver : entre 2010 et 2011, il remporte tour à tour le le 3e prix au Concours Chopin, le 1er prix au Concours Tchaïkovski et le 1er prix au Concours Rubinstein. Acteur principal des concerts avec les grandes phalanges internationales telles que l’Orchestre du Théâtre Mariinsky, l’Orchestre national de Russie, l’Orchestre symphonique de Londres, ou l’Orchestre Philharmonique de Varsovie, Daniil Trifonov nous dédie un récital au Théâtre des Champs-Elysées, dévoilant la pureté de sa virtuosité accompagné de l’orchestreStaatskapelle de Dresde, sous la direction de Christian Thieleman.

D. TRIFONOV C. THIELEMANN

Christian Thieleman et Daniil Trifonov.

Il ne faudrait pas résumer la Staatskapelle de Dresde au seul nom de Strauss. Si le compositeur est en effet l’un des maillons majeurs de leur culture musicale à l’orchestre comme à leur chef, ils pratiquent l’un et l’autre des répertoires qui peuvent les mener sur des rives bien différentes. Le programme de cette seconde soirée en est le parfait exemple mettant en regard le Pelléas et Mélisande de Fauré et celui de Schoenberg, chantre de la modernité devenu désormais un « classique » du XXe siècle, puis le « classique » concerto pour piano en sol majeur de Ravel, pièce majeure du répertoire pour clavier ici interprété par le jeune prodige Daniil Trifonov.

Programme

Fauré : Prélude du Pelléas et Mélisande, op. 80
Ravel : Concerto pour piano en sol majeur
Schoenberg : Pelléas et Mélisande, poème symphonique op. 5

Tarif spécial pour ARTCORUSSE 30%, code à réclamer au siège d’Artcorusse.

façade theatre Champs Elysées

C’est un bâtiment construit en 1913 de style mixte art déco et classique abritant trois salles de spectacle et un restaurant au sommet aligné sur les immeubles voisins de trois niveaux.

Initialement prévu en acier Van de Velde fait la connaissance d’Auguste Perret et c’est en 1911 que la structure fut envisagée en béton. Ayant fait appel à l’entreprise Perret pour l’ossature en béton, qui a ici habillé la façade de plaques de travertin et le cadre de scène de plaques de marbre de l’Allier, où sont intégrés les exceptionnels bas-reliefs en marbre blanc de Bpourdelle. Les quatre groupes de poteaux intérieurs ont été laissés visibles. La façade est classée aux monuments historiques.

Le bâtiment comporte trois salles de spectacles : une grande salle à l’italienne de 1905 places, dédiée à l’opéra et à la musique ; une salle moyenne de 601 places (la Comédie) et une petite de 230 places (le Studio), toutes deux consacrées au théâtre.

TheatreGalerie.451.710x0

La décoration intérieure du théâtre comporte quelques œuvres de Bourdelle  (bronze et fresques). Maurice Denis  réalisa la décoration de la coupole de (1910-1912) : L’Orchestique grecqueL’OpéraLa SymphonieLe Drame lyrique, séparés par des tondi illustrant Le ChœurL’OrchestreLa Sonate et L’Orgue. Les peintres Edouard V uillard, Ker-Xavier Roussel et Jacques Marval (1866-1932)  ont également contribué au décor.

Théâtre des Champs-Élysées

15 avenue Montaigne
75008 Paris 8e

  • Métro : Alma – Marceau (9)
  • Réservation : 01.49.52.50.50 lun au ven 11h-18h, sam 14h-18h

plan thatre champs elysées

mot terrible

snack-michel

Brasserie “Le Michel” 20 av de la Marseille, Strasbourg.

« Alexandre Zinoview : le théâtre de guerre »

du 18 mai au 10 décembre 2017

Historial de la Grande Guerre, Château de Péronne

Affiche Zinoview A3
Alexandre Zinoview (1889-1977)

Alexandre Zinoview est né à Zolotarenko en 1889, il grandit à Moscou dans une famille aisée. Son père était le chef d’orchestre de l’un des meilleurs théâtres de la ville, mais c’est le dessin qui le passionne, la bohème qui l’attire. Il s’installe à Paris en 1908 au coeur du Montparnasse bohème, côtoyant Picasso, Foujita ou Diego Rivera. Il participe au bouillonnement artistique de l’époque, expose aux Salons, mais est aussi au service de la police secrète tsariste, pour qui il espionne les révolutionnaires russes en exil.
Quand éclate la Première Guerre mondiale, Zinoview répond à l’appel de Blaise Cendrars et s’engage comme volontaire.

Soldats de l’an 14 Zinovièv

Les Soldats de l’an 14. Dessin aquarellé verni sur
papier. 29x46cm. Coll. Carantino

Versé à la Légion étrangère, il part sur le front de Champagne, où il intègre en 1915 l’Ambulance russe.

Zinoviév

Soldats russes et français conversant,
Champagne 1916. Dessin à l’encre sur papier.
24x21cm. Coll. Historial de la Grande Guerre.

Son séjour au Corps expéditionnaire russe (1916-1917) bascule avec la révolution en Russie et la mutinerie de La Courtine. Fin 1918, après de longs mois à l’hôpital, Zinoview part aux États-Unis avec une délégation de la Légion pour promouvoir le dernier emprunt de guerre.

Le Printemps, Zinovièv

Le Printemps, Champagne 1916. Dessin aquarellé sur papier.
23x39cm. Coll. Carantino

L’armistice le trouve au Canada, angoissé par le retour à la vie civile alors que sa double vie d’agent a été révélée.

Fresque à la gloire Zinavièv

Fresque à la gloire de la Légion étrangère, 1918.
Coll. Musée de l’Armée

Seul et incrédule, partagé entre fascination pour le Nouveau monde et épuisement physique et moral, il apprend l’armistice à Montréal, loin de la France et de la Russie.

Portrait de Artiste éclectique dans ses inspirations, Zinoview s’empare de nombreuses techniques, utilise de multiples supports. Son art de la composition et les postures de ses personnages font de son expérience de la guerre un authentique théâtre – son théâtre personnel où il met en scène sa vision de l’humanité et ses fantasmes, mais aussi le théâtre des opérations, des nationalismes et des passions politiques, celui des souffrances collectives, des émotions et des destins individuels.

Cette exposition retrace un destin personnel hors norme et met en lumière un parcours artistique singulier, où peinture, graphisme et photographie se nourrissent les uns les autres.

couv expo zinaview

Un catalogue est édité en partenariat avec les Editions Gallimard (Collection Alternatives). Sortie prévue en librairie en mai 2017.
Publié à l’occasion de l’exposition présente  le parcours hors-normes d’Alexandre Zinoview.

Historial Péronne

Une des salles d’exposition.

historial Péronne

Historial de la guerre

Musée à Péronne
Château de Péronne, Place André Audinot 80200 Péronne

Tarifs:de 3 à 10 €

Accès en voiture :
De Paris ou Lille : Autoroute A1 Sortie 13 ou 13,1
D’Amiens : A29, puis A1/E19 direction Lille, Sortie 13
De Calais : A26 puis A1, Sortie 13.1
De Reims : A26 puis A29, Sortie 54
Coordonnées GPS :
X : 49.9290313
Y : 2.9324457000000166
Par le train :
Gare TGV Haute-Picardie à 15 minutes de Péronne
Gare de Saint-Quentin à 30 minutes de Péronne
Gare d’Arras à 40 minutes de Péronne

Plus de renseignements: (CLIQUEZ)

historial peronne

Exposition de Ingvilda Knāviņa

15 mai – 21 mai 2017
PHÉNIX
Ig gallery Phenix
Ingvilda Knāviņa
Ingvilda Knāviņa est née en 1960, elle st diplômée de l’Académie d’art de Lettonie, où elle a étudié l’Art textile et a obtenu un diplôme de Sciences humaines.
Ingvilda a grandi dans une famille d’artistes. Elle a commencé son chemin artistique et la participation aux expositions en 1983. A eu plusieurs expositions personnelles en Lettonie (Musée d’Art Décoratif et Design à la galerie «Abside» à Riga, à Talsi, au Musée de Bauska, et ailleurs), à Helsinki en 1989. Participation régulière aux expositions collectives en Lettonie et à l’étranger.
Ingvilda Knāviņa tab
• Membre d’Association internationale d’Art de l’UNESCO (AIAP)
• Association des jeunes artistes, l’organisme de l’Union des artistes de Lettonie;
• Association d’art Textile de Lettonie.
A des travaux dans des différents formats: textile, art graphique, la peinture, la sculpture des petites formes. Les dernières années, l’art numérique est largement utilisée dans le processus créatif.
Ingvilda Knāviņa
Ses œuvres se trouvent dans les Fonds d’art de Lettonie, divers espaces publics et des collections privées en Lettonie, Allemagne, Pologne, Finlande, Suède, Danemark, Espagne, Israël, Etats-Unis, Russie, Canada.
Vernissage le mardi 16 mai
18h – 21h
sigle IG gallery
La Galerie d’art I-GALLERY est située au coeur de Paris, à Montmartre.
I-GALLERY participe à la promotion d’oeuvres contemporaines.
La Galerie soutient des artistes internationaux
et propose différents styles et orientations artistiques.
 
I-GALLERY
12, rue Durantin 75018 Paris
ouverture de la Galerie de 16 à 19 heures et sur rendez-vous
Tél: 06 76 38 05 67
Métro:  Abbesses (ligne 12), bus:  95 et 80

 

18423845_418882541832450_5763591645756248590_n

Quand la voix humaine approche de l’ineffable. À l’occasion du 10ème anniversaire de l’ensemble« Harmonie géorgienne » dirigé par Nana Peradze, les Éditions Jade  sont heureuses de vous présenter le meilleur de son répertoire remasterisé. Un programme d’une qualité exceptionnelle.

Nana Peradze est née en Géorgie, dans une famille religieuse. Elle a reçu une formation musicale en piano et chant, puis, parallèlement, une formation théologique. Elle a été lauréate des concours nationaux de piano. Pendant la difficile période communiste, elle a participé activement à la renaissance de la vie ecclésiale en Géorgie, créant des chœurs dans de nombreux monastères et églises, et formant au chant choral un grand nombre d’enfants et d’adolescents. Elle a enseigné la musique dans plusieurs établissements religieux, et a exercé la fonction de chef de chœur à l’église Saints-Pierre-et-Paul et à l’église de Kashveti de Tbilissi, ainsi que dans plusieurs églises de la région de Margveti. En 1999, elle est venue en France pour poursuivre des études de direction chorale au Conservatoire national de Paris. Elle a créé alors le chœur religieux de l’église géorgienne de Paris avant de prendre, en 2001, la direction du Chœur Saint- Siméon à la cathédrale serbe Saint-Sava de Paris. Elle dirige parallèlement l’ensemble « Harmonie géorgienne », qu’elle a créé en 2006, et avec lequel elle a enregistré pour les éditions musicales Jade trois CD qui ont été unanimement salués par la presse internationale. Dotée d’une voix exceptionnelle, Nana Peradze est aussi une dirigeante rigoureuse, caractérisée par un sens aigu de l’harmonie et de l’équilibre des voix.

L’ensemble « Harmonie géorgienne »
Créé en 2006 par Nana Peradze, l’ensemble « Harmonie géorgienne » est constitué de professionnels et d’amateurs passionnés, d’origine géorgienne, russe et serbe, vivant en France. Sa vocation est de faire connaître les chants liturgiques orthodoxes, ceux de la tradition géorgienne, mais aussi ceux d’autres traditions (byzantine, russe, serbe, française…). Depuis sa création, il a donné divers concerts à Paris (Église Saint-Roch, Église de la Trinité, Église Saint-Denys-du-Saint-Sacrement, Festival du Marais chrétien, « Journées du livre orthodoxe », Journées « L’ ge d’Homme, un éditeur européen », dans les salons de la mairie du VIe arrondissement), à Chartres (Festival de Pâques), à Champeaux (Collégiale royale), à Belgrade et dans d’autres villes de Serbie, en Géorgie (Festival international « Chveneburebi » de Tbilissi).

ENTRÉE LIBRE

eglise1-26-ba9bd

L’église Saint Jean Baptiste  dont la construction remonte au 13ème siècle a été très remaniée au cours des siècles. Le frontispice et la clé de voùte de la troisième travée semblent être les rares vestiges de la construction d’origine.L’église est constituée d’une nef et de deux collatéraux. Les travaux les plus importants ont eu lieu au 18ème siècle, une chapelle seigneuriale, la sacristie et peut-être le clocher à ossature en bois ont été bâtis à cette époque sous l’impulsion des seigneurs de Leuville. A l’intérieur de l’église, on remarque le maître-autel surmonté d’un retable, au centre duquel se trouve un tableau du 17ème siècle, copie d’une œuvre de Mignard , représentant le baptême du Christ.

En 1920, le château de Leuville accueillit le gouvernement géorgien en exil, ce château est maintenant propriété du foyer géorgien. Depuis les années soixante, l’église Saint Jean Baptiste accueille l’Association Cultuelle géorgienne Sainte Nino des cérémonies orthodoxes y sont célébrées, associant parfois les deux liturgies.

 

expo senat

livre FRance Oural

Logo_France_Oural

L’association France-Oural, organisatrice des
Journées du Livre Russe et du Prix Russophonie,
vous invite à des rencontres littéraires francorusses.

Lundi 22 mai 2017 à 17h30
Salle des Mariages –
Mairie du 5e arrondissement – Paris

la mer des Cosmonautes

Cédric Gras présentera son dernier ouvrage “La mer des Cosmonautes” (Ed. Paulsen)
Durant trois mois, Cédric Gras a partagé le quotidien du brise-glace Akademik Fedorov, chargé de ravitailler les bases russes en Antarctique. Parti d’Afrique du Sud, naviguant à travers les Quarantièmes rugissants, il a découvert le monde des poliarniks. Des hommes qui luttent contre le froid martien et le blizzard polaire au nom de la science. Marins, mécaniciens ou géophysiciens, ils consacrent leur vie au continent austral, loin de leurs proches.
≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

l'ours est mon maître

Yves Gauthier présentera sa traduction du livre de Valentin Pajetnov, “L’ours est
mon maître” (Ed. Transboréal).
Assoiffé de nature et d’aventure, un enfant russe de l’après-guerre se prend pour Tom Sawyer, à Kamensk, sur les rives du Don paisible. Pour vivre sa passion, le petit Valentin fait l’école buissonnière, fugue, se gave de livres, fraie avec les voyous. Mais, cédant à l’appel de la forêt, il choisit bientôt sa voie en devenant chasseur dans la taïga de l’Ienisseï. Son récit, commencé comme une autobiographie, se mue en dialogue avec le monde sauvage. Que fait-il donc quand la chasse en vient à le désenchanter ? Valentin Pajetnov s’installe aux sources de la Volga pour se consacrer à l’étude des ursidés, court les bois avec des oursons orphelins, les accompagne dans leur vie sylvestre, retient leurs leçons. Ce livre est celui d’un berger à ours tout à la fois chercheur, observateur et conteur, singulière pastorale qui révèle le rapport intime et fusionnel à la nature d’un Dersou Ouzala moderne.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Dimitrijevic-l'exil

Gérard Conio présentera son livre d’entretiens avec Vladimir Dimitrijevic : « Béni soit l’exil » (Ed. des Syrtes).
Béni soit l’exil ! Un titre énigmatique pour un livre-confession retraçant le parcours de Vladimir Dimitrijević (1934-2011), fondateur des éditions L’Âge d’Homme, passeur de culture et, avant tout, homme engagé et visionnaire. De 1996 à 2011, année de sa mort accidentelle, Vladimir Dimitrijević et Gérard Conio ont eu de longs entretiens qu’ils ont décidé d’enregistrer. Leurs discussions à bâtons rompus portaient sur le coeur de leur métier et de leur vie, la littérature, mais aussi sur la vision du monde très particulière de Vladimir Dimitrijević.

Mairie du 5e arrondissement
21, place du Panthéon – Paris

RER: Luxembourg

Exposition du mercredi 24 mai au samedi 24 juin 2017

Peintures de Benjamin Bozonnet
Textes de Olivier Bleys

affic Polenov paris

Vassily Polenov est une figure majeure de la peinture slave du XIXème siècle, tenu par ses
contemporains pour le plus français des peintres russes. En 1890, il acquiert sur les bords de l’Oka, à 130 km au sud de Moscou, une propriété qu’il baptisera Borok: ‘’petite forêt’’. C’est là, jusqu’au terme d’une vie féconde et laborieuse, que Polenov peindra ses tableaux : au sein de la nature, dans les ocres d’automne, les blancs neigeux et les innombrables verts.

Bonzonnet

Benjamin Bozonnet

En 2013, le peintre Benjamin Bozonnet et l’écrivain Olivier Bleys prennent pension pour
plusieurs semaines sur les terres de Vassily Polenov.

Olivier-Bleys

Olivier Bleys

Initié à la rando dans le sillage de son père, Olivier Bleys est un étonnant voyageur doublé d’un vagabond des mots. Romans, essais, bandes dessinées, tout est bon pour épancher ses désirs d’écriture. Parti du Tarn l’été 2010, il s’est lancé dans un tour du monde à pied par étapes.Cette exposition à la galerie Les Montparnos rassemble les tableaux du peintre Benjanin
Les toiles de Bozonnet et les textes de l’écrivain Olivier Bleys, racontent un lieu particulier et un temps défini où semble s’incarner la Russie de toujours.

Un livre de l’exposition est publié aux éditions Méroé et sera disponible à la galerie.

Galerie Les Montparnos

5, rue Stanislas – 75 006 PARIS
Tél. : 06 33 38 95 25
du mercredi 24 mai au samedi 24 juin 2017
Horaires : lundi au samedi 11h -19 h

affiche potager

inter sT Georges

70ème anniversaire de l’installation à Meudon

de l’Internat St Georges, 1946-2016.

au “Potager du Dauphin”

Samedi 13 mai de 14h30 à 19H

Maison St Georges

Quand l’internat jésuite SAINT-GEORGES vint s’établir à Meudon en 1946, il avait déjà derrière lui un quart de siècle d’une existence passablement mouvementée…

Né à Istanbul en 1921sur l’initiative d’un père jésuite, au temps où la guerre civile faisait rage en Russie, l’Internat SAINT-GEORGES avait accueilli une trentaine de garçons de l’émigration russe. Dès 1923, le gouvernement de Mustapha KEMAL déclarait indésirables sur le territoire turc ces rescapés de la révolution bolchevique. Namur, jusqu’en 1940, puis Paris jusqu’en 1946, telles furent les étapes qui précédèrent l’installation de l’internat à Meudon, au Potager du Dauphin.

Eglise de St Georges

Le Potager du Dauphin est un ensemble comprenant un parc, une maison principale et ses dépendances, se trouvant au centre de Meudon dans le département des Hauts de Seine bordant l’avenue du Château. Créé au XVIIème siècle il devient domaine royal, lorsqu’il a été acheté par Louis XIV pour le Grand Dauphin. Vendu comme bien national à la Révolution française, il passe entre diverses mains avec son parc de 15 000 m², puis est acquis par les Jésuites  en 1946 qui en font un internat pour jeunes russes en exil, y rajoutant une chapelle de style bysantin en 1950.  En 2002 suite à l’arrêt des activités du Centre culturel de St Georges, la ville de Meudon en devient propriétaire et ouvre au public le parc.

Le bâtiment principal de deux étages, a été réhabilité en ateliers d’activités. Quinze artisans d’art bénéficient d’un atelier dans un cadre prestigieux pour exercer leurs savoir-faire traditionnel.

La Ville met à disposition de lithographe, relieur, créateurs de bijoux, de vêtements, de mode, un atelier de 12 à 50 m2 au loyer modéré pour maintenir le secteur d’activité de l’artisanat d’art et faire découvrir aux Meudonnais le travail d’orfèvre de ces petites mains. Les ateliers sont ouverts lors des Journées européennes des métiers d’art et sur rendez-vous.

Poatger Dauphin vue parc

Programme:

14h35: Début des festivités

14h35-14h40: Discours introductif par Natacha Soldatkina

  14h40-15h20: “1917-2017 100 ans après la Révolution russe” par Andreï Korliakov, historien et inconographe de l’Emigration  russe, auteur de nombreux ouvrages sur ce sujet.

15h20-15h35: Vidéo-conférence par le professeur Georges Martinowsky, président de l’Association des Anciens de St Georges.

  15h35-16h: Témoignages d’anciens de l’Internat St Georges (Pierre Gorre, Gilles Bérard-Bergery, N. N. Tikhobrazoff…..)

16h: Discours de M. Liarghero, maire adjoint à la Culture de la Ville de Meudon

Présentation des activités historiques de St Georges (l’enseignement, les camps de vacances, l’iconographie, l’orchestre de Balalaïka, la chorale…)

16h20-17h30: Concert de musique russe babalaïkas, Katia et Nina (chansons russes, piano), chorale venant de Rybinsk. (Russie)

17h45-19h: Buffet russe

Tarif: 5€

Journée au profit du Centre des enfants handicapés de Rybinsk

Potager du Dauphin

15 rue Porto Riche

92190  Meudon

Réservation obligatoire avant le 10 mai: 06 62 42 03 06   et   06 10 15 44 19

Accés: Gare de Bellevue, gare de Meudon ( départ de Paris par Montparnasse)

Bus: 169 arrêt Place Stalingrad.

porto riche

Départ immédiat pour la Russie avec le Trio Viatge

et le Chœur de Kouban !

Vendredi 12 mai 2017

Espace La Verchère,Charnay-lès-Mâcon

concert russe

En première partie

Le Trio Viatge  composé de trois musiciens de talent : Alain Pollonni à la contrebasse, Eric Meunier à l’accordéon et Gaspard Panfiloff à la guitare balalaïka. Initié par son père dès son plus jeune âge à la musique russe, Gaspard Panfiloff fait ses débuts à la balalaïka dans l’ensemble familial. Adolescent, il rencontre Nicolas Kedroff avec lequel il poursuit passionnément  sa formation. A dix-neuf ans, il part étudier, à la renommée  Académie de Musique Gnessin à Moscou, auprès des plus grands maîtres la balalaïka et la direction d’orchestre. Jeune et talentueux, il  forge son caractère de musicien à travers de nombreux voyages dans le monde entier.

Poly- instrumentiste et titulaire du Diplôme d’Etat, Eric Meunier enseigne actuellement au Conservatoire de Bourg-en-Bresse ainsi qu’à l’Ecole de Musique Montrevel-en-Bresse. Musicien de différents orchestres classiques régionaux, il se produit régulièrement dans diverses formations éclectiques.  Il travaille aux côtés d’Olivier Sandler,  Eric Moulin, Bernard Bruel, récemment Sébastien Jaudon et Natasha Bezriche pour leur spectacle « Lumière noire, hommage à Léo Ferré». Passionné par l’accordéon et la musique pluriculturelle, il crée avec Gaspard et Alain « Trio Viatge ».

 Alain Pollonni, diplômé du Conservatoire de Reims après une formation classique,  il s’est tourné vers le Jazz. Ancien élève de J.F Jenny Clark et d’Eddy Gomez, il a joué dans de nombreuses formations dont l’orchestre de Yochk’o Seffer, Le Bop Com Jazz Quartet et Manu Carre Quartet. Il s’est produit sur différentes scènes nationales et internationales. Par ailleurs, pédagogue, il enseigne au Conservatoire de Bourg-en-Bresse. Finaliste du concours « Allum’Jazz » de l’Ain en 2014, il obtient le 2ème prix avec M.Salmoilikoff Trio.

Ils vont nous embarquer dans leur musique avec un répertoire allant de la musique du monde à la musique russe.

En deuxième partie

Le public pourra écouter le Chœur de KOUBAN, qui réunit les plus belles voix russes issues des opéras prestigieux de Saint-Pétersbourg, Moscou, ou encore Kiev. Cinq solistes aux voix allant des basses profondes aux aigus cristallins, interprètent avec chaleur et convivialité un répertoire de chants liturgiques orthodoxes, de chants populaires, de polyphonies cosaques et de grands airs classiques russes.

images

Andreï Kikena, ténor formé au conservatoire de Kiev, dirige ce fameux groupe. Il a été chef des Chœurs de l’Armée rouge et directeur des chœurs de l’Opéra de Kiev.

L’alliance de ces deux groupes promet une soirée exceptionnelle,  une véritable invitation au voyage…

 

Espace Verchere-tunnel

Espace La Verchère

Chemin de la Verchère, 71850 Charnay-lès-Mâcon

Entrée : 11.80€ adulte / 9.80€ jeune 12-25 ans sur Ticketnetmaster
10€ adulte / 8€ jeune 12-25 ans à la mairie

Réservation sur  https://www.ticketmaster.fr/

ou au Pôle Culture et Communication :  03 85 34 66 78

Espace verchère

logo Rivage des voix

Chœur du Patriarcat Russe de Moscou

au 3ème Festival “Le Rivage des Voix”

Du 18 au 21 mai 2017, Angers, St-Florent-le-Vieil

3 Festival Rivage des voix

chœur de moscou

Laissez-vous envoûter par ces chants immémoriaux de la grande liturgie orthodoxe et les chants traditionnels russes dans l’interprétation du magnifique Chœur du Patriarcat Russe de Moscou dont la réputation est aujourd’hui à la hauteur des voix qui le composent.

Anatoly Gridenko

Fondé par Anatoly Grindenko en 1983, le prestigieux Chœur du Patriarcat russe de Moscou s’attache à faire revivre la grande tradition russe orthodoxe, telle qu’elle était interprétée autrefois dans les églises. Ses interprétations font passer un souffle vibrant sur l’auditoire, et la réputation de l’ensemble est aujourd’hui à la hauteur des voix qui le composent. Laissez-vous envoûter par ces chants immémoriaux de la grande liturgie orthodoxe…

collégiale St Martin

Jeudi 18 mai, 20h00 Angers – Collégiale Saint-Martin

Concert d’ouverture du Festival “Divine liturgie orthodoxe”

Réserver (CLIQUEZ)

Abbatiale St Florent

Samedi 20 mai, 18h00 Saint-Florent-le-Vieil – Abbatiale

Les plus beaux chants traditionnels et populaires russes 

chorale de Moscou

Dimanche 21 mai, 19h30 Saint-Florent-le-Vieil – Abbatiale

Concert de clôture du Festival

Les plus belles pages du grand répertoire vocal russe

Les plus beaux chants traditionnels et populaires russes Longtemps délaissée par les hautes sphères de la société, la culture traditionnelle russe est remise à l’honneur, au XIXe siècle, par les compositeurs classiques : Rachmaninov, Tchaïkovsky, Tchesnokov puisant ainsi l’inspiration dans les légendes, contes et chants traditionnels russes, qu’ils intègrent dans leurs compositions. C’est un patrimoine d’une richesse exceptionnelle que vous propose de découvrir le Chœur du Patriarcat russe à travers un programme mettant à l’honneur le folklore russe et des polyphonies anciennes uniques au monde.

 Réserver (CLIQUEZ)
Réservation: du lundi au samedi (sauf jours fériés) au 02 41 72 62 32 / 02 40 83 57 49
 Tarifs: 1re catégorie – 20 € / tarif réduit : 15 €. 2e catégorie : 15 € / tarif réduit : 10 €.
Collégiale St Martin : 23 Rue Saint-Martin, 49000 Angers
collégiale Anger
Saint-Florent-le-Vieil – Abbatiale,Place Jeanne Bussonnière, 49410 Saint-Florent-le-Vieil
carte abbaye St Florentin

UN NOUVEAU FESTIVAL DE MUSIQUE BAROQUE

avec Alexis VASSILIEV et Oleksandra DIDENKO

Affiche Mendoz

Deux artistes russes vont se produire dans des concerts, à l’occasion du nouveau festival « Les Folies musicales de Saint-Marcel » à partir du 10 mai :

Alexis VASSILIEV, contralto, et Oleksandra DIDENKO

UN NOUVEAU FESTIVAL DE MUSIQUE BAROQUE ?

Brillante, complexe, expressive, contradictoire, en un mot : EXTRAVAGANTE, comme disent les Italiens, la musique baroque n’a pas encore révélé toutes ses facettes.

Le but de ce nouveau Festival est de dégager l’essence de cette musique de liberté, son inventivité, sa diversité, dégagée des stéréotypes, à la recherche de l’émotion vivante.

Réunis par leur commune passion de servir les œuvres plutôt que de s’en servir, trois ensembles s’associent pour lancer le Festival des Folies musicales de Saint-Marcel.

Christian Mendoze, avec Musica Antiqua Mediterranea

Dominique Gauthier, avec ArtisAnimA

Philippe Foulon, avec le Lachrimae Consort

auxquels se joint Alexis Vassiliev, contralto.

Trois concerts constituent la première édition

des Folies musicales de Saint-Marcel

Mercredi 10 mai – ArtisAnimA : « Baroque dans tous ses états »

  • Airs d’opéras de Haendel et Vivaldi : Partenope, Riccardo Primo, Alcina, Tamerlano,     Il Pastor Fido, Imeneo
  • Concertos de Telemann et de Babell (flûtes, violons et orchestre)

Contralto : Alexis Vassiliev

A. Vassiliev

Alexis Vassiliev

Alexis Vassiliev, est né en Russie, il s’est orienté vers le chant dès son plus jeune âge. Grâce aux techniques acquises auprès de maîtres français et italiens, ce lauréat de prix nationaux et internationaux maîtrise un répertoire qui se déploie sur une période qui va du XVIe au XXesiècle, contre-ténor.  Elève de l’Ecole de Régine Crespin et Viorica Cortez, Vassiliev est un phénomène de l’art vocal. Sa voix est proche du timbre mezzo du castrat – il chante comme on respire avec expressivité et intensité.

Direction et flûte : Dominique Gauthier

Anne Savignat, flûte traversière baroque ; Éloïse Gauthier, Luis Alonso, Figuera Rosales, Solenne Turquet & Madalina Drouvin, violon baroque ; Judith Godeberge & Florestan Gauthier, alto baroque ; Natacha Gauthier, violoncelle baroque ; Marc Bollengier, contrebasse ; Maurizio Buraglia, théorbe

Vendredi 12 mai – Le Concerto d’amore, du Lachrimae Consort : « Des Ténèbres aux Lumières »

  • Fioco, Leçon de Ténèbres, Meussel, concerto pour luth, Haendel, Sonate en trio, Caldara, Aria, Schwartzkopff, Aria et Variations, Vivaldi, Cantate « all’ombra di sospetto »

Soprano : Charlotte Ruby,

Pénélope Maravalhas, luth baroque ; Philippe Foulon,

Jean-Pierre Nouhaud, Marie Nouhaud, concerto d’amour

Samedi 13 mai – Musica Antiqua Mediterranea : « Follia, Variations et Airs d’opéra »

  • Corelli, Marais, Marcello, Vivaldi

Direction et flûte : Christian Mendoze

Mezzo soprano : Oleksandra Didenko – Ténor : Marco Angioloni

A. Didenko

Oleksandra Didenko

Oleksandra Didenko est née en Ukraine, a étudié à Prokofiev Donetsk State Music Academy en Ukraine de 2004 à 2009 où elle a obtenu son Master. Elle a amélioré ses techniques et ses compétences à l’Académie internationale Alfred Schnittke à Hambourg en Allemagne de 2013 à 2014 et travaille actuellement à son COP au Conservatoire de Versailles depuis lors.

Elle a joué au Cherubino dans Le Nozze di Fagiaro, troisième épouse dans Der Zauberfloete de Mozart, Masha et Polina dans La Reine des Pines, Olga à Eugène Onegin de Tchaïkovski, Liubasha dans La Mariée du Tsar de Rimsky-Korsakov et Suzuki à Madame Butterfly de Puccini.

Elle travaille et améliore ses techniques avec les maestros: Helena Wassiliewa, Reri Grist, Richard Levitt, Anthony Roden, Holger Lampson.

De 2007 à 2013, elle a travaillé à Donetsk Opéra et au Ballet Theatre. Aujourd’hui, elle vit et étudie à Paris.

Église luthérienne Saint-Marcel

24, rue Pierre-Nicole Paris 5e

Métro : Port-Royal

ENTRÉE:  25 euros (réd. 20/15 euros)

Renseignements et réservations : 06 81 35 90 42 / 06 09 87 04 62

et billetterie sur place

affic Kesatchave

Le groupe de chants et de danses tziganes roms “Kesaj Tchave” a été créé en 2000 à Kezmarok en Slovaquie par Ivan Akimov, musicien professionnel et Helena Akimova, éducatrice de rue. “Kesaj” est le nom d’une fée tzigane qui dit que pour recevoir de l’amour, il faut d’abord savoir en donner, et “Tchave” signifie en langue romani : enfants.

group Kesaj Tchave

Le Kesaj Tchavé se compose d’une trentaine de jeunes de 12 à 20 ans issus d’une des principales minorités ethniques d’Europe Centrale : tziganes/rom qui vivaient dans les bidonvilles de l’est de la Slovaquie dans la plus grande exclusion sociale avant qu’Yvan Akimov et son épouse ne créent un centre qui leur propose aujourd’hui musique, danse et chant comme chemins pour un vivre ensemble humanisé, avec le partage et la dignité qui leur donnent une identité sociale.

Ivan Akimov est né en Tchécoslovaquie en 1955. Le printemps de Prague l’a amené à Paris en 1968 et, en 1972, il a commencé à jouer dans les lieux mythiques de la capitale française, tels que Raspoutine, Sheherazade, Tsarevitch, Cabaret de la Tour Eiffel, etc. . C’était le moment où il rencontrerait des artistes célèbres comme Aliocha Dimitrievitch et Paul Toscano.

Des concerts à galas, sa carrière l’a emmené dans toute l’Europe. Pendant deux saisons, il était soliste au Théâtre Chatelet à Paris dans une opérette Francis Lopez intitulée «Volga». Avec cet orchestre, il a participé à de nombreux programmes différents sur la télévision française, habituellement accompagnés par Yehuddi Menhuin. Pendant ce temps, il a également participé à plusieurs enregistrements avec des artistes comme Mireille Mathieu, Dalida, Gilbert Becauld, etc.

Dans un effort pour se reconnecter à ses racines, il était soliste au Théâtre national ukrainien à Prešov, en République tchèque, de 1985 à 1990. En 1988, Ivan Akimov était l’invité d’honneur du ministère de la Culture de l’Union Soviétique.
En 1991, il a été le lauréat du festival Struny Rossii et a travaillé en collaboration avec le jeune Théâtre roman de Gypsy de Košice, réunissant ses 52 artistes à Paris en 1994. De 1990 à 2006, il a joué avec son ensemble dans le Cabaret russe de Paris – Douchka. Ses activités artistiques sont extrêmement variées et vont de participer au défilé organisé par le designer japonais Yoshi Yamamoto en 1999 à Bercy pour se produire dans l’Opéra de Lausanne dans un opéra intitulé “The Nose”, écrit par Dmitri Shostakovich, dirigé par Armin Jordan .

Kesaj Tchave goupe

Mais ce qui l’inspire vraiment, c’est un groupe de jeunes enfants de la rue Rom, en qui il cherche à susciter l’espoir en créant l’ensemble de chant et de danse «Kesaj Tchave» en Slovaquie orientale.

Cirque Romanes
Square Parodi
en face du 31 Bd de l’Amiral- Bruix
 PARIS, 16eme
Métro : Porte Maillot (Ligne 1 – sortie 5)
Bus: PC1 (arrêt Marbeau)
Tarif unique : 25 €

Réservation: 06 16 56 73 23 et 01 40 09 24 20 / 06 99 19 49 59

Dimanche 14 Mai à 16h

et le Dimanche 21 Mai à 16h

Ciné 13 Théâtre

nuit de montmartre Kessel
Un comédien, une chanteuse et deux musiciens vous emmènent dans le Paris des années 30.

kessel

Ils vous racontent avec force et tendresse, textes de Kessel, musiques russes et tsiganes, ces personnages – princes ou voyous!

nuits-de-monmartre

« Il me fallait ces mélodies, ces accents qui pour exprimer joie et détresse, possèdent une frénésie, une brûlure que l’on ne trouve nulle part ailleurs.» Joseph Kessel.

En 1927, Joseph Kessel a 30 ans lorsqu’il écrit « Nuits de Montmartre ». Ce roman correspond à une période de sa vie – où l’écrivain se laisse emporter par la vie trépidante aux multiples excès des cabarets russes de Montmartre. Aujourd’hui, un comédien (Pascal Monge, une chanteuse Natacha Fialkovsky et deux guitaristes Olivier Cahours et Pascal Storch) ouvrent le rideau sur une aventure d’une heure dix, enchevêtrant musique et texte et décrivent avec force et tendresse ces personnages, princes ou voyous, tous émouvants et drôles dans un Paris à la mode russe.

Nuit des princes 4 artistes

Plus de renseignements sur les artistes, voir spectacle du 30 juin 2016 (CLIQUEZ)

Cine 13

CINÉ 13 THÉÂTRE

1 Avenue Junot
75018 Paris

Métro: Lamarck-Caulaincourt

Tarifs: 22€ Etudiants & Collectivités: 18€

Réservation: 06 70 02 73 10

18057807_1330903800279546_4860617851950842790_n

Alexandra TENISHEVA

Etudes supérieures de chef de chœur, doctorat en musicologie au conservatoire National de Russie et au Conservatoire Rachmaninov de Paris. Directrice de l’école “Le chœur des Marronniers” à Saint Maur.

Espace ARARAT

11, rue Martin Bernard,  7503 Paris
Metro: Place d’Italie (ligne 5), Tolbiac (ligne 7), Corvisart (ligne 6)

Tarif: 15€, réduit 13€

Réservation: 06 74 35 00 95

Rare concert

concert rue Daru

Au programme:

Archangelsky, Evetz, Harm, Kastalsky, Kedroff sénior, Kedroff jr, Lvov, Miasnikoff, Nicolsky, Smolensky, Taneev.

 

moliere

AMPHYTRION de Molière

du 20 au 24 mai 2017
Mise en scène: Christophe Rauck,  avec la troupe de l’atelier de Piotr Fomenko de Moscou
Spectacle en russe, surtitré en français
durée estimée : 1h30

Après sa récente mise en scène de Figaro divorce de Ödön von Horváth, Christophe Rauck revient au théâtre classique, dont il a déjà exploré deux des chefs d’ oeuvre, Phèdre de Racine et Les Serments indiscrets de Marivaux, créés au TGP il y a quelques années, lorsqu’il en assurait la direction. Si Amphitryon – l’une des rares comédies de Molière écrite
en vers – est peu joué, sa verve et son humour égalent les plus fameuses pièces du brillant auteur. L’originalité de la proposition ne s’arrête pourtant pas au choix du texte, car les acteurs qui le porteront sont issus d’une des plus célèbres troupes de Russie : l’Atelier de Piotr Fomenko.

L’Atelier Piotr Fomenko, fondé en 1993 est installé depuis 2008 dans un magnifique bâtiment à plusieurs niveaux, est l’un des hauts-lieux du spectacle vivant de Moscou. C’est l’équivalent de la Comédie-Française avec 400 salariés dont 55 comédiens, une représentation chaque soir, croisant le répertoire XIXe – XXe et la création contemporaine. On a pu y voir un soir Loups et brebis d’Alexandre Ostrovski (1823-1886), pièce jouée quasiment en continu depuis des années dans la mise en scène de Piotr Fomenko fondateur de la maison (mort le 9 août 2012).

Piotr Fomenko

Piotr Fomenko © V. Rodionov

Piotr Fomenko est né le 13 juillet 1932 à Moscou, il avait d’abord étudié le violon, les lettres avant d’apprendre le métier de comédien à l’école du Théâtre d’Art et de passer ensuite au GITIS (l’équivalent du Conservatoire) pour se former à la mise en scène. Il devint très vite l’assistant d’Andreï Gontcharov et, en 1961, entame un long voyage dans l’URSS, de Leningrad à Tbilissi, en passant par Moscou. Dix ans plus tard, il trouve un semblant d’ancrage à Leningrad et dirige de 1977 à 1981 la Comédie.

En Russie, le théâtre est bien plus financé par les fonds publics qu’en France : les salles sont pleines malgré des places qui peuvent se monter ici à 150 € et cantine gratuite pour les salariés ! Le théâtre Fomenko est l’un des premiers de Moscou à proposer aux étrangers un dispositif de surtitrages sur tablettes individuelles ainsi qu’en braille pour les non-voyants, dispositifs encore embryonnaires en France. «  Vous êtes là dans la Russie du XXIe siècle  », soulignait Olivier Guillaume conseiller culturel de l’ambassade de France à Moscou.

logo théat Gérard Philip

Théâtre Gérard Philipe
59 bd. Jules Guesde
93207 Saint-Denis

Du lundi, mardi, mercredi et samedi à 20h – dimanche à 15h30

Renseignements et réservation: 01 48 13 70 00

Accès : RER D et Transilien H, station Saint-Denis /

Métro ligne 13, station Basilique de Saint-Denis

Après les spectacles : navette retour gratuite tous les soirs vers Paris, les jeudis et samedis à Saint-Denis