Archive pour novembre 2017

 Mardi 5 décembre  à 20H 

Grand concert du soliste du Théâtre Mariinsky

Timur Abdikeyev

Auditorium St Germain, Paris

Récital exceptionnel dédié à l’anniversaire de l’Association des Amis de l’Art avec la participation du célèbre chanteur d’opéra, Soliste du Théâtre Mariinsky TIMUR ABDIKEYEV. Au programme du grand concert: interprétation d’œuvres célèbres de Gounod, Rossini, Verdi, Bizet, chansons populaires italiennes, françaises, russes et orientales interprétées par des artistes invités d’Allemagne, de France, de Russie et d’Azerbaïdjan 

TIMUR ABDIKEYEV

Né en 1979 à Bakou, République d’Azrbaïjian dans une famille tatare, il est diplômé en 1990 d’une école musicale (accordéon et piano). En 1995, après le baccalauréat, il entre à l’Académie d’administration publique. En 1996, il change son destin d’une façon radicale en abandonnant ses études à l’Académie d’administration publique pour se consacrer entièrement à sa vocation. La même année il entre au Conservatoire Gadjobekov à Bakou.

Doté d’une voix exceptionnelle liée à un charme et à une puissance rare, le chanteur a commencé sa carrière en 2004. Il débute avec succès sur la scène du Théâtre Mariinsky de Saint Pétersbourg (Opéra Kirov), où il donnera la plupart de ses performances à cette époque-là, dans plus d’une soixantaine de rôles, endroit légendaire dont le nom s’inscrit aux côtés des grands artistes comme Chaliapine, Noureev et Barychnikov
 Il a chanté aussi dans les plus prestigieux théâtres du monde: l’Opéra Bastille, le Teatro Real à Madrid, l’Opéra Royal de Stockholm, Santory hall à Tokyo, le Bolchoï à Moscou, le Kennedy Center Washington et le Carnegie Hall à New York

Une soirée formidable vous attend avec la participation des artistes :

Elkhan AGAKOULIEV (Basse) Opéra de Braunschweig , Allemagne
Regina RUSTAMOVA (Mezzo-soprano) Théâtre Mariinsky , Russie
Aleksandra TENISHEVA (Soprano), France
Anna SOUKHORUKOVA (Flûte), France



AUDITORIUM SAINT GERMAIN 
4 rue Félibien, 75006  Paris   
Métro Mabillon

Accès au parking rue Clément
Tarifs: 20€ ou 30€ .
Billets : (CLIQUEZ)

Exposition

“AUTOMNE 2017”

Graphisme, photographie, affiche, théâtre et 
art cinématographique, sculpture.

Maison de l’Union des artistes

Tout le monde est invité à ouvrir l’exposition d’art la plus grande et la plus attendue de cette saison – “Automne-2017”.

Les maîtres reconnus, artistes honorés et les jeunes auteurs présenteront leurs meilleures œuvres réalisées au cours des 2 dernières années (il y a des exceptions, des études antérieures qui n’ont pas été exposées).
1500 m² art! Cette saison , nous affichons des œuvres graphiques (aquarelles, gravures, pastels et plus), la photographie d’art, sculpture, art de l’ affiche, l’ art, le théâtre et le cinéma, et les publications de l’ art.
À l’ouverture, vous pouvez discuter avec des artistes.

Traditionnellement, l’entrée le jour du vernissage est gratuite pour tout le monde, puis le billet d’admission  est de 100 roubles. Tarif réduit – 30 roubles.

Maison de l’Union des artistes

Bolchaya Morskaia  n° 38, Saint Pétersbourg

Horaire: de 12h à 19h fermé le lundi.

Адрес: Большая Морская ул. 38
Время работы: 12.00 – 19.00 (понедельник – выходной)

 

Le livre a été publié le  à Moscou par les éditions Pomorié, tiré à 1 000 exemplaires. L’essentiel du texte a été écrit en 1902 quand Florensky étudiait les mathématiques à l’université de Moscou. À l’occasion du 600e anniversaire de la mort de Dante le 14 septembre 1921, Florensky ajouta un dernier chapitre qui déplut fortement à la censure laquelle bloqua l’impression du livre. Le livre sera finalement imprimé après une lettre du  de Florensky au département politique.

La maison Pomorié disparaîtra avec la fin de la Nouvelle politique économique. Une réimpression en russe du livre par cette maison d’édition est prévue en 2016.

La couverture est une gravure sur bois réalisée par Vladimir Andréévitch Favorsky .

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Pavel Aleksandrovich Florensky  9 (21) Janvier 1882 à Yevlakh dans la province d’Elizavetpol (aujourd’hui Azerbaïdjian), en Russie. Il est décédé le 8 décembre 1937. Prêtre orthodoxe, thélogien, scientifique, poête.

 

En 1899 il est diplômé du 2e Tiflis Gymnasium et il entre au département de physique et de mathématique de l’Université impériale de Moscou. À l’université, il fait la connaissance d’Andréï Bely, et à travers lui avec Bryusov, Balmont, Zinaïda Gippius, il écrit dans les revues la “Route nouvelle et “Libra” . Durant ses années d’étudiant il a été fasciné par les enseignements de Vladimir Soloviov (poète mystique) et par l’Archimandrite Serapion (Maschkine). À la fin de l’université, avec la bénédiction de Mgr Antoine (Florensov), il entre à l’Académie théologique de Moscou. Où il écrit « pilier et fondement de la vérité » , qu’il a terminé à la fin de sa formation théologique en 1908 pour lequel il reçu le prix Makarii. Il est ordonné prêtre en 1911 et de 1912 à 1921, il a servi dans l’église du Refuge des Soeurs de la Miséricorde de la Croix-Rouge à Serguiev Possad, après sa fermeture il est  nommé rédacteur en chef du journal universitaire “Tribune Théologique” .

 

Le père Florensky était profondément intéressé par l’affaire Beilis – l’accusation falsifiée d’un Juif dans le meurtre rituel d’un garçon chrétien. Il a publié des articles anonymes, étant convaincu de la vérité de l’accusation et de la réalité de l’utilisation par les juifs du sang des bébés chrétiens. Les opinions de Florensky ont évolué de l’anti-judaïsme chrétien à l’antisémitismeracial. Selon lui, «même une goutte insignifiante de sang juif» suffit à provoquer des traits corporels et spirituels «typiquement juifs» dans l’ensemble des générations suivantes.

Le père Paul Florensky se promenant avec Serge Boulgakov. Huile de Mikhaïl Nesterov 1917.

Les événements de la Révolution perçoivent comme une apocalypse  vivante et, dans ce sens, la bienvenue métaphysiquement, mais philosophiquement et politiquement de plus en plus inclinée vers le monarchisme théocratique. Plus proche de Vassily Rozanov  qui est devenu son confesseur, exigeant la renonciation à toutes les œuvres hérétiques. Il essaie de convaincre les autorités que la laure de la Trinité St Serge  est la plus grande valeur spirituelle et ne peut pas être conservée comme un musée mort et doit être réhabilitée. Florensky reçoit des dénonciations, dans lesquelles il est accusé de créer un cercle monarchique.De 1916 à 1925, P. A. Florensky a écrit un certain nombre d’ouvrages religieux et philosophiques, dont “Essais sur la philosophie du culte” ( 1918 ), “L’iconostase”(1922), travaillant sur les souvenirs. Parallèlement à cela, il retourne à des études en physique et en mathématiques, travaillant également dans le domaine de l’ingénierie et des sciences des matériaux. Puis en 1921  il travaille au Commissariat des industries lourdes (Glavenergo NKTP) prenant part à l’électrification, en 1924 il fait des communiqués publiés une monographie sur les isolateurs.

Photo tirée du dossier d’enquête de P.A. Florensky

Il est arrété le 26 février 1933 suivie d’une arrestation et 5 mois plus tard il est condamné à 10 ans d’emprisonnement. Exilé dans le camp de Sibérie orientale sur la ligne Baïkal-Amour, arrivé le 1er décembre 1933, il a été affecté à travailler dans le département de recherche de l’administration Bamlag. En prison, le père Florensky a écrit l’ouvrage “La structure d’Etat proposée dans le futur”.

Camp d’internement de Solovetski, redevenu monastère.

Le 17 août 1934 il est placé à l’isolement du camp et le 1er septembre 1934 il est envoyé par convoi spécial au camp d’internement de Solovetski. dés le 15 novembre, il commence à travailler à l’ usine d’iode du camp , où il s’occupe de l’extraction de l’iode et de l’ Agar-Agar, autre substance extraite des algues, il en fera des plats en gelée, des enduits pour imperméabiliser les bottes, des colles, il donnera des cours sur la technologie des algues et le calcul vectoriel, etc…. Il fait breveté plus de dix découvertes scientifiques. Le 25 nov 1937 il a été condamné par le tribunal de la troïka du NKVD, à la peine capitale et est abattu. Il est réhabilité le 5 mai 1958 (verdict de 1933) et le 5 mars 1959 (d’après le verdict de 1937).

En 1982, se tient la première conférence scientifique sur le père Florensky est faite à la Laure de la Trinité-Saint Serge, dans les locaux de l’Académie de Théologie, pour le centenaire de sa naissance. En janvier 1988, la première conférence internationale a eu lieu en Italie, à Bergame à l’initiative du Pr. Nina Kautschischwili. Chaque année des nouveaux textes de lui sont publiés à l’initiative de ses petits-fils entourés d’un groupe de spécialistes.

 

Les Éditeurs Réunis

11 rue de la Montagne Sainte Geneviève 75005,   Paris
(Métro : Maubert-Mutualité).

Courrieled.reunis(at)wanadoo.fr

Tél: 01 43 54 74 46

« La fuite » de Mikhaïl Boulgakov au Théâtre Gérard Philipe

29 NOV au 17 DÉC 2017

Le Théâtre Gérard Philipe, centre dramatique national de Saint-Denis, accueil cet hiver deux spectacles russes.

“La Fuite !” d’après un texte inédit de Boulgakov et mis en scène par Macha Makeïeff qui raconte l’exil des russes blancs en 1917,

Comédie fantastique en huit songes de Mikhaïl Boulgakov
Spectacle de  Macha Makeïeff, avec
Pascal Rénéric, Vanessa Fonte, Vincent Winterhalter,
Thomas Morris, Geoffroy Rondeau, Alain Fromager,
Pierre Hancisse, Sylvain Levitte, Samuel Glaumé,
Karyll Elgrichi, Émilie Pictet et une petite fille.

Avec la participation d’ Angelin Preljocaj
Création sonore Sébastien Trouvé, lumières Jean Bellorini
Coiffures et maquillage Cécile Kretschmar

Production La Criée, Théâtre national de Marseille

Durée : 3h30 (avec entracte).

Boulgakov, maître du comique et du fantastique, écrit pour le théâtre une comédie mystique, profonde, drôle, hallucinée.
Vaudeville frénétique sur l’exil et la défaite, sur les existences prises dans la folie de la révolution russe. Fil rouge du jeu et du destin. La débâcle et le chaos y sont magnifiés par la drôlerie et l’excentricité de personnages de haut-vol.

Très proche du Maître et Marguerite, La Fuite !, pièce alerte écrite en 1928, au style brillant et insolent, ne sera jamais jouée du vivant de son auteur, victime visionnaire de la censure et de l’autorité staliniennes.

Crimée, 1920 : ceux que l’on appelle les « Russes blancs » sont aux abois, la guerre civile qui a suivi le coup d’État bolchévique est perdue. Il ne reste d’autre issue que la fuite vers la Crimée, Sébastopol, Constantinople, puis Paris… En huit songes fantastiques, entre cauchemars et illuminations, Boulgakov transfigure le chaos d’une déroute. Dans cette situation d’urgence folle d’un monde ancien qui s’effondre apparaît une galerie de personnages étonnants : civils chassés et état-major vaincu, des êtres jetés hors de leur monde, déclassés, réprouvés, portés par une fièvre de vivre dans le pur style du théâtre satirique russe. S’enchaînent ainsi désirs de revanche, désirs de retour, folie du jeu, morphine et typhus, trahisons, espions drolatiques, amours déchirées, fatalisme malicieux, course irrésistible !

Comme l’écrit Serge Nivat : « Boulgakov se dit le successeur des deux grands poètes comiques qu’il vénère : Molière et Gogol. »

En montant La Fuite !, Macha Makeïeff plonge dans son histoire familiale et sa rêverie d’enfance, dans une histoire collective que l’exil ne cesse de traverser. Un spectacle d’images, de musique et d’étonnements, vaudeville entre mélancolie, fantaisie et humour.

En province:

21 et 22 décembre – Théâtre de Liberté, Toulon

9 au 13 janvier 2018 – Les célestins, Lyon

19 et 20 jan vier 2018 – Le Quai, Angers

Et Kroum, l’ectoplasme, avec la troupe du théâtre Alexandrinski de Saint-Pétersbourg mis en scène par Jean Bellorini, en russe surtitré français, du 18 au 28 janvier 2018

 

Théâtre Gérard Philipe

59 Boulevard Jules Guesde, 93200 Saint-Denis

Scéances du lundi au samedi à 20h – dimanche à 15h30 relâche le mardi

Tarifs: 12€ / 17€ / 23€

Réservation: 01 48 13 70 00

 

 

 

Depuis 30 ans, le travail du chœur d’hommes anaiki – entre frères, fraternellement – est de promouvoir et de faire découvrir la culture basque par la polyphonie pour chœurs à voix égales du Pays Basque. L’ensemble, composé d’une quarantaine de chanteurs attachés à cette tradition orale séculaire, témoigne d’un très vaste et précieux répertoire, mêlant  les chants populaires médiévaux, les anciennes mélodies oubliées et les plus récentes compositions, en passant par les grandes partitions religieuses.

Anaiki est dirigé par Jean-Marie Guezala, fils du célèbre txistulari (joueur de txistu, flûte basque traditionnelle) Polentzi Guezala (1919 – 2008).

Etabli à Pariseko Eskual Etxea (La Maison Basque de Paris) et présidé par Cyril Bourayne, le chœur anaiki donne de nombreux concerts en France, du Palais de l’UNESCO à l’Olympia, de l’Eglise Saint-Louis-en-l’Ile de Paris et de la Sainte Chapelle aux églises de Saint-Jean-de-Luz ou d’Ainhoa, du Palais des Sports de Bordeaux à la Salle Pleyel …

Anaiki traverse également les frontières, de Moscou à Fès pour le Festival des Musiques Sacrées du Monde ou pour le festival choral International de St Petersbourg, du Pays de Galles à Prague, et travaille avec les plus grands chœurs Russes (chœur de l’opéra d’Etat Moussorgsky de St Petersbourg, chœur du Patriarcat de Moscou, chœur Sirine, la Capella du Musée du Kremlin de Moscou, les Voix de la Néva) avec lesquels il donne chaque année à Paris une suite de concerts intitulés « Un Noël Basque – Un Noël Russe » en partenariat avec l’association musicale La Toison d’Art.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Le Chœur d’Hommes Alexandre Nevsky de Saint-Petersbourg (anciennement Le Chœur du Monastère de la Trinite Saint-Alexandre Nevsky de Saint-Petersbourg) a été fondé en 1996 lors de la restauration de la vie monastique dans l’enceinte de ce monastère fondé par Pierre Le Grand durant les premières années de la construction de Saint-Pétersbourg. Le premier directeur du chœur fut le Père Dimitri DACHEVSKI.
Depuis l’année 2000, c’est Boris SATSENKO qui est le chef principal du chœur.
L’ensemble est constitué en majeure partie de chanteurs professionnels et également d’étudiants en technique vocale et en direction chorale du Conservatoire d’Etat Rimsky-Korsakoff de Saint-Pétersbourg.
Le haut niveau de leur formation musicale leur permet l’exécution d’un répertoire très varié.
Ce répertoire est constitué de pièces religieuses de la tradition monastique et d’œuvres sacrées de compositeurs russes : Degtiarev, Kalinnikov, Tchesnokov, Tchaikovsky, Bortniansky, Arkhanguelsky, Rimsky-Korsakoff…
Hormis la participation aux offices liturgiques, l’ensemble est très actif dans la vie culturelle de Saint-Pétersbourg. Il a participé à de nombreux festivals et concerts dans les meilleures salles de Saint-Pétersbourg et de sa région.
Église Notre Dame du Sacré-Cœur
41 rue Sainte Cécile
94700 Maisons-Alfort.
Tarifs: 19€ et 16€
Réservation: 01 60 46 94 35
Vente de billets:
Librairie Delord, 77 Av du Général de Gaulle ,Maisons-Alfort
Librairie Espace Dérente, 54 bis, Av. Général Clémenceau, Maisons-Alfort
Le jour du concert à 19h45

 

Théâtre de L’Atalante, Paris

Du 29/11 au 22/12/2017

 

Svetlana Aleksandrovna Aleksievitch

Svetlana Aleksandrovna Aleksievitch (Светлана Александровна Алексиевич, en bièlorusse: Святлана Аляксандраўна АлексіевічSviatlana Aliaksandraŭna Aleksievitch) née le 31 mai 1948 à Stanislav, est une personnalité littéraire et journaliste russophone soviètique puis biéloruse, dissidente soutenue par le Pen Club et la Fondation Soros.

Le , elle reçoit le prix Nobel de littérature  pour « son œuvre polyphonique, mémorial de la souffrance et du courage à notre époque », ce qui fait d’elle la première femme de langue russe à recevoir la distinction.

Svetlana écrit à partir d’interviews de femmes et d’hommes de tous âges et de toutes conditions sociales, russes et biélorusses ayant vécu ou non l’ère soviètique. Dans ce magnifique requiem, elle réinvente une forme littéraire polyphonique, singulière, qui fait résonner les voix de centaines de témoins: des humiliés et des offensés, des gens bien, d’autres moins bien, des enthousiastes de la pérestroïka ahuris devant le capitalisme triomphant et, aujourd’hui, des citoyens résistant à l’instauration de nouvelles dictatures ou se revendiquant de celles-ci.

Ière Partie: Re-création  “La Fin de l’homme rouge ou le temps du désenchantement”, créé en 2015 par Stéphanie Loïk et recréé en 2017, traite de l’effondrement de l’Union soviétique : le communisme avait un projet insensé, transformer l’homme ancien, le vieil Adam. Et cela a marché.

Cet “homme rouge” était condamné à disparaître avec l’implosion de l’Union soviétique.

2ème Partie: Création “Dix histoires au milieu de nulle part”, créé en 2017, raconte la vie de femmes et d’hommes dans la Russie et la Biélorussie d’aujourd’hui, sous l’ère de Vladimir Poutine et d’Alexandre Loukachenko. Stéphanie Loïk à travaillé autour d’un amour impossible entre une arménienne et un azerbaïdjanais, sur fond de pogrom arménien ; autour de la difficulté de la vie des travailleurs tadjiks à Moscou, et autours des attentats terroristes de Moscou.

Cette re-création et cette création sont interprétées par des jeunes acteurs issus de l’Académie de Limoges.

 

TARIF PRÉFÉRENTIEL POUR LES ADHÉRENTS D’ ARTCORUSSE

( sur présentation de leur carte d’adhérent)

12 €

 

Théàtre de l’Atalante
10, pl Charles Dullin (18e) Paris

Métro: Abesses(12), Pigalle(2)
Bus: 30 ou 54 (arrêt Anvers)

Réservations : 01 46 06 11 90
Prix:  20€ (12€ étudiant)

2ème partie:  le lundi, mercredi et samedi à 20h30, le jeudi et samedi à 19h •

Diptyque: le dimanche à 16h (1ère partie)  et 18h15 (2ème partie) •

Relâche le mardi

 

ARBRE de NOËL RUSSE

Samedi 23 décembre 2017 à 14h

Espace Municipal Fréjus

Slava’s Snowshow à Paris pour un Noël magique

Théâtre le 13ème Art, Paris

Slava’s Snowshow est de retour à Paris pour un Noël magique en décembre 2017. Le spectacle posera ses valises dans une nouvelle salle de spectacle magnifique qui ouvrira en septembre 2017 à Place d’Italie dans le 13ème arrondissement. Préparez vous pour une tempête de bonheur. Laissons-nous attendrir par Assissaï, clown de théâtre mélancolique et hirsute, et par ses étranges compagnons, créatures humbles et irrévérencieuses, toujours loufoques.


Suivons-les dans leurs aventures poétiques qui transforment la scène et la salle en vaste terrain de jeu.
Que l’émotion pure surgisse, grandisse et se déchaîne comme une tempête de neige.
Oscillons sans retenue entre rire et larme, en écoutant les palpitations d’un coeur en hiver.
Retrouvons l’innocence de notre âme d’enfant, au contact de cette troupe de tendres fêlés, distillant ses bulles de malice.
Et que l’art de Slava se mêle à nos vies, que la magie du clown opère, afin que nous puissions apprécier totalement ce merveilleux cadeau qu’est le Slava’s Snowshow !

 Slava Polunin, né le 12 juin 1950 à Novossil, petite ville située au sud de Moscou, sur le chemin de la mer Noire. Il grandit à la campagne et découvre à l’âge de onze ans Charlie Chaplin dans Le Kid. Jeune homme, Slava gagne la ville qu’il tient pour « la plus belle du monde », Saint-Pétersbourg, alors appelée Leningrad. Censé y faire des études d’ingénieur, Slava ne tarde pas à se lancer dans l’art de la pantomime.

Grâce à des pièces comiques qu’il a créées avec son partenaire sur scène, A. Skvorcov, Slava Polunin est devenu une icône de la culture russe.

Il créé rapidement son personnage de clown, Assissaï, petit bonhomme ridicule et touchant, en combinaison jaune et chaussures rouges à longs poils. Assissaï, c’est la quintessence de la mélancolie poétique qui caractérise le génial clown soviétique Leonid Yengibarov, du raffinement philosophique du mime Marceau, de l’humanité et du comique émouvant des films de Chaplin – les trois grands maîtres de Polunin.

C’est en 1993 que né le légendaire Slava’s Snowshow. Cette merveilleuse tempête de neige tourbillonne à travers le monde depuis maintenant 25 ans. Ce spectacle présenté dans des centaines de villes à travers le monde a reçu 20 des plus prestigieuses récompenses théâtrales du monde, y compris les prix Lawrence Olivier, Drama Desk, Triumph et Golden Nose.

Bien plus qu’un acteur et metteur en scène de théâtre, Slava Polunin est également directeur artistique et producteur d’événements et de festivals de grande envergure : « Mime-parade » réunit plus de huit cents clowns venus de toute l’URSS à Leningrad, le festival de théâtre de rue, le Congrès national des fous, la Caravane de la Paix, la Nef des Fous – rassemblant, à Moscou, les meilleurs clowns du monde – . Slava le maître des clowns russes, traverse depuis 40 ans toutes les frontières avec son troupeau toujours croissant de « fous authentiques ».

En 2013, Slava Polunin est nommé Directeur Artistique du cirque le plus ancien et le plus grand de Russie – le cirque de l’État de Saint-Pétersbourg (Bolshoi).

 

Tournée Paris

PROVINCE

Du 13 décembre 2017 au 7 Janvier 2018

Au Théâtre du 13eme Art, Paris

Informations pratiques
THÉÂTRE LE 13èME ART
Centre Commercial Italie 2
30, avenue d’Italie – 75013 Paris
Tarif:À partir de 36€
Accès
L’entrée du Théâtre Place d’Italie, métro Place d’Italie (lignes 5, 6, 7)

Parking gratuit
Sur présentation du billet
30, avenue d’Italie 75013 Paris

Réservation: 01 53 31 13 13,  FNAC, et  BilletRéduc

“NOÊL EN RUSSIE”

Chœur d’hommes Alexandre Nevsky de Saint Pétersbourg

Eglise ST-Louis-en-L’Ile, Paris

Lundi 25 décembre 16h

Samedi 30 décembre 15h

Lundi 1er janvier 2018 16h

Le Chœur d’Hommes Alexandre Nevsky de Saint-Petersbourg (anciennement Le Chœur du Monastère de la Trinite Saint-Alexandre Nevsky de Saint-Petersbourg) a été fondé en 1996 lors de la restauration de la vie monastique dans l’enceinte de ce monastère fondé par Pierre Le Grand durant les premières années de la construction de Saint-Pétersbourg. Le premier directeur du chœur fut le Père Dimitri DACHEVSKI.
Depuis l’année 2000, c’est Boris SATSENKO qui est le chef principal du chœur.
L’ensemble est constitué en majeure partie de chanteurs professionnels et également d’étudiants en technique vocale et en direction chorale du Conservatoire d’Etat Rimsky-Korsakoff de Saint-Pétersbourg.
Le haut niveau de leur formation musicale leur permet l’exécution d’un répertoire très varié.
Ce répertoire est constitué de pièces religieuses de la tradition monastique et d’œuvres sacrées de compositeurs russes : Degtiarev, Kalinnikov, Tchesnokov, Tchaikovsky, Bortniansky, Arkhanguelsky, Rimsky-Korsakoff…
Hormis la participation aux offices liturgiques, l’ensemble est très actif dans la vie culturelle de Saint-Pétersbourg. Il a participé à de nombreux festivals et concerts dans les meilleures salles de Saint-Pétersbourg et de sa région.

Tournée du Chœur d’Hommes Alexandre Nevsky de Saint-Pétersbourg

Décembre 2017

DOLE (39) Mercredi 29 novembre à 20h00 Eglise Saint-Jean l’Evangéliste Place Jean XXIII 39100 Avec le Chœur des Roches Direction : Florence LARDY-GAILLOT

Tarif : Prévente : 10 € – Sur place : 12 €

Informations et vente à l’Office de Tourisme du Pays de Dole : Tél. : 03 84 72 11 22

6, Place Grévy 39100 Dole

 

AUXERRE (89) Jeudi 30 novembre 20h30 en l’Eglise Saint-Eusèbe d’Auxerre

Place St-Eusèbe 89000 Auxerre

avec la participation du Chœur d’hommers de l’Auxerrois. Direction : Anne Le Goff et Sandrine Lamotte

Prix des places : 16 € (tarif unique) – 9 € (tarif réduit)

Vente des billets : Espace Culturel E. Leclerc rue de Sparre Tél. : 03 86 46 46 00

 

SAINT-JEAN-LE-CENTENIER (07) Vendredi 1er décembre à 20h30 Eglise

(Tarif : 16 €) Réservations et vente des billets auprès des offices de Tourisme de Berg,  Coiron, Montélimar, Le Teil, Aubenas/Vals, Privas.

Renseignements : 06 50 00 90 77

 

STRASBOURG (67) Samedi 2 décembre 18h Eglise Protestante Saint-Pierre le Vieux – 1, Place Saint-Pierre le Vieux 67000 Strasbourg Tram (Tarif 19 – 14 €)

Vente des billets : Information et réservation : 01 44 62 00 55

Fnac. Carrefour. Géant Tél. 0 892 68 36 22 (0,40 TTC/min.) www.fnac.com

 

STRASBOURG (67) Mardi 5 décembre 20h Eglise Catholique Saint-Pierre le Vieux   Place Saint-Pierre le Vieux 67000 Strasbourg Tram (Tarif 19 – 14 €)

Vente des billets : Information et réservation : 01 44 62 00 55

Fnac. Carrefour. Géant Tél. 0 892 68 36 22 (0,40 TTC/min.) www.fnac.com

 

METZ (57) Mercredi 6 décembre à 20h en l’Eglise de l’Immaculée Conception.

47 rue des Trois Evêchés. METZ-QUEULEU (57070) Tarif : 16 €/9 € (Réduit)

Office de Tourisme 2 Place d’Armes 57000 Metz Tél. : 03 87 39 00 00

et Fnac. Carrefour. Géant Tél. 0 892 68 36 22 (0,40 TTC/min.) www.fnac.com

 

NANCY (54) Dimanche 10 décembre 15h Basilique Notre-Dame de Lourdes

149, avenue du Général Leclerc 54000 Nancy

Nancy Tourisme Place Stanislas Nancy Tél. : 03 83 35 22 41

Fnac. Carrefour. Géant. Tél. 0892 68 36 22 (0,40 € TTC/mn) www.fnac.com

Auchan. Leclerc. Cultura. Tél. 0892 390 100 (0,45 € TTC) www.ticketmaster.fr

 

STRASBOURG (67) Mardi 12 décembre 20h Eglise Catholique Saint-Pierre le Vieux – 1, Place Saint-Pierre le Vieux 67000 Strasbourg Tram (Tarif 19 – 14 €)

Vente des billets : Information et réservation : 01 44 62 00 55

Fnac. Carrefour. Géant Tél. 0 892 68 36 22 (0,40 TTC/min.) www.fnac.com

 

GUEBWILLER (68) Mercredi 13 décembre à 20h Eglise St-Léger

2 Place St-Léger 68500 Guebwiller Tarif : 16/12 € (tarif réduit)

Office de Tourisme, 45 rue de la Résistance 68500 Guebwiller  Tél. : 03 89 76 10 63

Fnac-Carrefour-Géant Tél. : 08 92 68 36 22 (0,40 €/min.) www.fnac.com

 

VOIRON (38) Jeudi 14 décembre à 20h30 Eglise Saint-Pierre

rue Sermorens VOIRON (38500) Tarif : 19 €/14 € (Tarif réduit)

Office de Tourisme du Pays Voironnais Tél. : 04 76 05 00 38

30, Cours Becquart Castelbon 38500 Voiron

 

AIX-EN-PROVENCE (13) Vendredi 15 décembre 20h45 Eglise Saint-Jean de Malte

Place Saint-Jean de Malte 13100 (Tarif : 16 € – 9 €) Fnac – Géant – Carrefour : 0892 68 36 22 (0,40 € TTC/mn)

 

CIBOURE (64) Lundi 18 décembre 20h Eglise Saint-Vincent

Avec la participation du Chœur d’Hommes Basque Aizkoa

(Tarifs : 16 € – 9 € réduit) Office de Tourisme Tél. : 05 59 47 64 56

Terre et Côte Basques

 

PAU (64) Mardi 19 décembre 20h Eglise Saint-Jacques Place de la Libération

64000 Pau (Tarif : 16 -9 €) Frais de rés. en sus.

Office de Tourisme Place Royale 64000 Pau Tél. : 05 59 27 27 08

 

TARBES (65) Mercredi 20 décembre 20h30 Eglise Saint-Jean Place Saint-Jean 65000 Tarbes (Tarif : 16 -9 €) Frais de rés. en sus. Office de Tourisme 3, Cours Gambetta 65000 Tarbes Tél. : 05 62 51 30 31

 

MONTPELLIER (34) Jeudi 21 décembre à 20h Eglise Don Bosco Quartier Antigone 310 rue Léon Blum 34000 Tarif : 16 €/9 € (frais de rés. en sus)

Office de Tourisme 30 Allée J de Lattre de Tassigny Tél. 04 67 60 60 60

et Fnac. Carrefour. Géant. Tél. 0892 68 36 22 (0,40 € T.T.C./mn). www.fnac.com

 

ANNECY (74) Vendredi 22 décembre à 18h Eglise Saint-François de Sales

Place Saint-François de Sales 74000 Annecy

Tarif : 19€/14 € (tarif réduit) Frais de rés. en sus. Office de Tourisme d’Annecy Tél. 04 50 45 00 33

et Fnac. Carrefour. Géant. Tél. 0892 68 36 22 (0,40 € T.T.C./mn). www.fnac.com

 

TOURNON SUR RHONE(07) Samedi 23 décembre à 18h Collégiale Saint-Julien Place Saint-Julien 07300 Saison Vochora (Tarif : 20 € et 16 € Abonné) Office du Tourisme Romans 04 75 02 28 72 et

Fnac-Carrefour-Géant Tél. : 08 92 68 36 22 (0,40 €/min.) www.fnac.com

 

ANNECY (74) Mardi 26 décembre à 18h Cathédrale Saint-Pierre

Tarif : 19€/14 € (tarif réduit) Frais de rés. en sus. Office de Tourisme Tél. 04 50 45 00 33

et Fnac. Carrefour. Géant. Tél. 0892 68 36 22 (0,40 € T.T.C./mn). www.fnac.com

 

BOURG SAINT-MAURICE (73) Mercredi 27 décembre 20h30 Eglise de Bourg-Saint-Maurice (73700)Tarif : 19 €. 16 €. 12 €. (Tarif réduit) Frais de rés. en sus.

Office de Tourisme Place de la Gare 73700 Bourg-Saint-Maurice Tél. : 04 79 07 12 57

 

GRENOBLE (38) Jeudi 28 décembre à 20h Collégiale Saint-André Place Saint-André 38000. Tarif : 19 €/14 € (Tarif réduit) Informations/Réservations : 01 44 62 00 55

Fnac. Carrefour. Géant. Tél. 0892 68 36 22 (0,40 € T.T.C./mn). www.fnac.com

 

MEGEVE (74) Vendredi 29 décembre 20h Eglise Saint-Jean Baptiste Place de l’Eglise 74120 Tarif : 19€/14 € (tarif réduit) Vente des billets : Megève Tourisme 70 rue Monseigneur Conseil 74120 Megève.

Tél. : 04 50 21 27 28

PARIS,  Dimanche 31 décembre 17h  Temple de l’Oratoire du Louvre 75001 Paris.

 

 23 ème édition du Festival International de théâtre de jeunes francophones

“Maski l’Avant-garde”

du 1 er au 4 décembre.

XXIII Фестиваль молодежных театров приближается!

 “Maski l’Avant-garde”

Спектакли пройдут с 1 по 4 декабря

Le théâtre francophone « DEBUT » de l’école 39 spécialisée en français d’Ekaterinbourg existe depuis 1965. Les jeunes acteurs de cette troupe adorent le théâtre et la langue française. Ils participent régulièrement à beaucoup de festivals, parmi lesquels le Festival régional de théâtres en langues étrangères de la ville d’Ekaterinbourg, Festival régional de théâtres francophones, Festival « La Mandarine verte » de Moscou, Festivals internationaux « Maski », « Amifran», « Vents et marée ». Actuellement le théâtre contient 3 troupes : les petits, les moyens et les grands. Et cette année on a de la chance de voir les spectacles de deux groupes, celui de moyen et celui de grands.
Le groupe moyen présentera le spectacle sous le titre «Imagine !»
Que c’est dure d’être un enfant : pas de liberté ni à l’école, ni à la maison ! On ne peut pas se cacher, s’isoler nulle part pour se distraire! Mais si ! C’est l’imagination qui peut aider ! Les jeunes acteurs parlent de la décision de leurs problèmes avec humour et dynamisme.

Le spectacle aura lieu à 9h40 le 1 décembre 2017 . 

Et le groupe des grands jouera le spectacle «HISTOIRES DE FAMILLE».
Les enfants jouent. C’est naturel. Le jeu consiste en la reproduction des scènes de famille : papa, maman, le fils et le chien. C’est normal. Mais non. Qu’est-ce qui caractérise cette famille ? – L’agression du père, l’impertinence de l’enfant, le conformisme de la mère. Pourquoi ces personnages vivent dans des conditions misérables ? – Par ce que c’est la guerre, la mort, le désespoir…

Le spectacle aura lieu à 10h30 le 1 décembre 2017 . 

И начинаем мы с театрального коллектива «Début» Французской гимназии №39 города Екатеринбург, Россия.
Театр на французском языке «Début» во Французской гимназии №39 г. Екатеринбург существует с 1965 года. Молодые актеры этой труппы обожают театр и французский язык. Они регулярно принимают участие во множестве фестивалей, среди которых Региональный фестиваль театров на иностранном языке г. Екатеринбург, Региональный фестиваль театров на французском языке, Московский фестиваль «Зеленый мандарин», а также международные фестивали «МАСКИ», «Amifran», «Vents et marée». В настоящий момент в театре существуют три труппы: младшая, средняя и старшая. В этом году у нас есть возможность увидеть спектакли двух трупп: средней и старшей.
Средняя группа представит спектакль под названием «Вообрази!»
Трудно быть ребёнком! Нигде нет свободы: ни в школе, ни дома. Невозможно никуда
спрятаться, уединиться, чтобы хоть немного отдохнуть и расслабиться. Но есть одна вещь,
которая может помочь: воображение. Но … только ненадолго.

Спектакль состоится в 9h40, 1 декабря 2017 года. 

Старшая труппа покажет спектакль «Семейные истории» .
На сцене дети из неблагополучных семей, которые играют в семью: папа, мама, сын.
Свой не очень счастливый жизненный опыт они отражают в этой игре: насилие со
стороны взрослых по отношению к ребёнку, дерзость и непослушание ребёнка по
отношению к родителям. Неожиданно появляется четвёртый персонаж: несчастная
девочка, потерявшая родителей, испуганная и беззащитная. Члены «семьи» воспринимают
её как игрушку и заставляют её играть роль собаки. Тем временем отношения в «семье»
накаляются до предела: родители выгоняют сына, сын желает смерти своим родителям.
Маленькая девочка, безропотная «собака», останавливает этот поток негатива.»
Спектакль состоится в 10:30, 1 декабря 2017 года.

La compagnie théâtrale « T’es ArT » de l’association « T’es ArT sans Frontières » de la ville AIGUILHE, France ;  montrera le spéctacle «Comme une marionnette»
Au centre du Massif central, au plein cœur de la France, les jeunes de l’association « T’es ArT sans Frontières » se retrouvent une fois par semaine pour créer, inventer et jouer ensemble !
Voilà ce que les jeunes acteurs disent à nous, les specateurs: «Salut ! Nous c’est Maëva, Alix et Arthur! Nous formons un trio pour vous parler de la maltraitance, sous forme d’un spectacle poétique et saisissant, que nous avons créé ensemble. Avec notre directrice artistique Orlanouchka, nous sommes heureux de vous présenter “Comme une marionnette” !»
Au retour de l’école, la fillette Camille entre dans le grenier de sa vie.
Papa, maman, enfant : la vie n’est pas toujours rose !
Le spectacle aura lieu à 19h15 le 1 décembre 2017
Collège 20, ulitsa Pervaya Myasnikovskaya, 16

Мы рады представить вам театральный коллектив «T’es ArT» ассоциации «T’es ArT без границ» из города Эгюий, Франция, который нам покажет спектакль «Как марионетка».
В центре Центрального массивы, в самом сердце Франции, молодые актёры из ассоциации «T’es ArT без границ» встречаются один раз в неделю, чтобы создавать, творить и играть вместе!
Вот, что говорят молодые актёры нам, зрителям: «Привет! Маэва, Аликс и Артур, мы втроём посредством театральной постановки, которую придумали сами, расскажем вам о плохом обращении с детьми. Мы с нашим художественным руководителем Орланушкой рады представить вам спектакль «Как марионетка!»»
Девочка Камий возвращается из школы и попадает на чердак. Чердак своей жизни. Папа, мама, ребёнок: жизнь не всегда бывает в розовом цвете.
Спектакль состоится в 19:15, 1 декабря 2017 года. 
Адрес: Колледж № 20, Первая Мясниковская ул., 16 

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

 La compagnie théâtrale de Lycée Alexandre Dumas «Les mousquetaires», Moscou, Russie.
С’est un théâtre qui existe dans le Lycée français de Moscou Alexandre Dumas depuis plusieurs années. Il regroupe des élèves français et russes du lycée français de Moscou, âgés de 15 à 17 ans. L’atelier de théâtre a lieu une fois par semaine pendant deux heures et est complété par une heure de théorie.
Au festival Maski2017 la troupe jouera le spectacle «Un chapeau de paille d’Italie». Une comédie délirante, avec rires et chansons, adaptée du vaudeville de Labiche et du film de Kvinikhidze.
Le spectacle aura lieu à 16h30 le 2 décembre 2017
Collège 20, ulitsa Pervaya Myasnikovskaya, 16

Tеатральный коллектив Лицея Александра Дюма «Les mousquetaires», Москва, Россия.
Это театр, который много лет существует в Московском французском лицее Александра Дюма. Он объединяет французских и русских лицеистов, в возрасте от 15 до 17 лет. Занятия театром проводятся один раз в неделю, включая в себя два часа практики и один час теории.
На фестивале Маски2017 ребята сыграют спектакль «Соломенная шляпка». Безумная комедия по мотивам водевиля Э.Лабиша и фильма Л.А.Квинихидзе с множеством шуток и песен.
Спектакль состоится в 16:30, 2 декабря 2017 года.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

L’atelier théâtre AMIFRAN, venue de la ville Arad, Roumanie , fondé en 1992,  comprend deux sections : les Miniamifran (9-13 ans) et les Aînés Amifran (14-18 ans). La troupe des lycéens est formée d’élèves provenus de plusieurs écoles de la ville qui se réunissent tous les week-end à raison de 6 heures par semaine. L’objectif principal de l’atelier est l’apprentissage de la langue française par le théâtre. Les moments forts qui rythment la vie de notre atelier théâtre s’échelonne sur toute l’année : Le Mois de la francophonie en Roumanie, Le FTLF de Pecs (Hongrie), Les Rencontres du Jeune Théâtre Européen de Grenoble, le Festival International de Théâtre Jeunes Francophones Amifran, le Festival Maski de Moscou.
Cette année la troupe montrera le spectacle «Mystères de l’amour»:
Non, notre spectacle ne se propose pas de répondre à la question qu’est-ce que l’amour? Ni de vouloir « élucider le mystère de l’amour ». Par contre, notre spectacle voudrait inciter la réflexion autour de quelques questions comme : comment faire pour que le sentiment de l’amour qui unit à un moment donné un couple ne meure pas? Quels sont les dangers qui tuent l’amour? Et beaucoup d’autres encore…
Le spectacle aura lieu à 20h15 le 1 décembre 2017 . 

 

Встречайте театральный коллектив «AMIFRAN» из города Арад, Румыния.
Основанное 1992, театральное ателье AMIFRAN состоит из 2х групп: Miniamifran ( 9-13 лет ) и Aînés Amifran (14-18лет). Труппа сформирована из старшеклассников разных школ города, собирающихся каждые выходные на 6ти часовые репетиции. Главной задачей театральных занятий является изучение французского языка с помощью театра. Важнейшие ежегодные мероприятия, участие в которых развивает нашу театральную жизнь:Le Mois de la francophonie en Roumanie, Le FTLF de Pecs (Hongrie), Les Rencontres du Jeune Théâtre Européen de Grenoble, le Festival International de Théâtre Jeunes Francophones Amifran, le Festival Maski de Moscou.
В этом году трупа представит спектакль «Тайны любви»:
Нет, нашим спектаклем мы не пытаемся ответить на вопрос “Что такое любовь?”, не хотим приоткрыть тайны любви. Напротив, нашим спектаклем мы хотим побудить зрителей поразмышлять над такими вопросами: «Как сделать так, чтобы то чувство любви, которое в один момент объединило людей друг с другом не погибло?», «Какие опасности способны убить любовь?» и многие другие…
Спектакль состоится в 20:15, 1 декабря 2017 года.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

La compagnie “Cendrillon” existe depuis plus de 20 ans. Depuis ce temps-là, 18 spectacles ont été présentés. “Cendrillon” a représenté la Russie aux Festivals des Festivals en Belgique (2006) et en France(2017), a participé à 9 festivals “Maski” à Moscou et est en train de chercher toujours de nouvelles idées et de nouvelles formes. Cette année la Cie présente le spectacle «Barbe-Bleue: monstre ou victime».
Barbe-Bleue – personnage créé par Charles Perrault, est accusé des crimes les plus atroces. Marié sept fois de suite , Barbe-Bleue tuait ses femmes et gardait leurs corps dans une chambre, appelée «la chambre des princesses infortunées»
Plus tard, au XIXe siècle, Anatole France s’est intéressé, lui aussi, au sort de Barbe-Bleue. Il a donné une description de la vie de ce personnage tout à fait différente de celle de Charles Perrault et a essayé de prouver que Barbe-Bleue était victime d’une fatalité, qu’il avait été bon et malheureux…
Alors, qui est Barbe-Bleue: un monstre ou la victime d’une fatalité?
C’est à vous d’en juger !…
Le spectacle aura lieu à 13h00 le 3 décembre 2017

 

Мы рады представить вам театральный коллектив московского лицея 1535 «Cendrillon».
Коллектив существует более 20 лет. За это время было поставлено 18 спектаклей. «Cendrillon» представлял Россию на Фестивале Фестивалей в Бельгии (2006) и во Франции (2017), 9 раз участвовал в фестивале Маски. Коллектив находится в постоянном поиске новых идей и новых форм. В этом году коллектив представит спектакль «Синяя борода: монстр или жертва»
Синяя Борода – герой, придуманный Шарлем Перо, обвиняется в самых страшных преступлениях. Он убивал своих жён и хранил их тела в комнате, которую он называл «комната несчастливых принцесс».
Позже в 19 веке, Анатоль Франс заинтересовался историей Синей Бороды и показал свою версию судьбы этого героя, отличную от той, которую мы знаем по сказке Ш. Перо. Он попытался доказать, что Синяя Борода был жертвой судьбы, он был хорошим, но несчастным.
Монстром ли был Синяя Борода или жертвой злого рока? Решать вам!
Спектакль состоится в 13:00, 3 декабря 2017 года.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

La Compagnie théâtrale «PLUMETTE» de l’Université d’État de Smolensk , Smolensk, Russie.
La troupe montrera le spéctacle «Le Colonel et les oiseaux».
Dans un ancien monastère transformé en asile psychiatrique, isolé de tout, un nouveau médecin arrive. Il découvre une petite communauté de fous, inoffensifs, à l’abandon, égarés dans leur psychose.
Une nuit sont parachutés par erreur, des vêtements militaires envoyés par l’ONU et destinés aux Bosniaques. Tout le monde revêt les uniformes, et la vie s’en trouve changée..
Le spectacle aura lieu à 14h30 le 2 décembre 2017 . 

 

Представляем вам театральный коллектив «PLUMETTE» Смоленского Государственного Университета, Смоленск, Россия.
Ребята представят спектакль «Полковник и птицы».
В старый отрезанный от мира монастырь, переделанный в психиатрическую лечебницу, приезжает новый доктор. Там он находит покинутую всеми группку беззащитных душевнобольных, заблудившихся в своих психозах.
Однажды ночью в лечебницу по ошибке присылается ООН военная форма, предназначенная для Боснийцев. Все облачаются в эту униформу и тут жизнь в лечебнице приобретает новые формы.
Спектакль состоится в 14:30, 2 декабря 2017 года.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

La compagnie théâtrale «Contraste» de la ville de Féodossia, Crimée, Russie.
Voilà ce que les jeunes acteurs racontent de leur compagnie et le spectacle qu’ils ont préparé pour le festival Maski 2017:
Le théâtre francais existe à l’école depuis 30 ans et il est considéré comme l’un des moyens les plus efficaces pour l’étude du francais.
On a participé aux plusieurs festivals en France,en Espagne (Orthez,Rouen,La Roche-sur-Yon).
Nous sommes très enthousiastes pour jouer et pour faire du théâtre en francais. L’année dernière nous avons remporté le premier prix au festival en Crimée. Le festival Maski est un grand événement pour nous. Nous n’avons pas beaucoup d’expérience, mais nous voulons beaucoup créer, apprendre, communiquer et voyager.
Notre spectacle s’appelle «Dialogues en gare». Des dialogues qui vont et viennent, comme les trains,comme les gens,dans une gare. De petits moments impromptus saisis en différents endroits : sur le quai, dans la salle d’attente…
Le spectacle aura lieu à 15h30 le 1 décembre 2017 .

 

Встречайте театральный коллектив «Contraste» из города Феодосия, Крым, Россия.
Вот, что рассказывают молодые актёры о своём театре и о спектакле, который они подготовили к фестивалю МАСКИ 2017:
Франкоязычный театр существует в школе более 30 лет, являясь одним из самых эффективных способов изучать французский язык. Школьный театр “Контраст” неоднократно участвовал в международных театральных фестивалях во Франции (г. Ортез, г. Ля-Рош-Сюр-Йон, г. Руан). В прошлом году мы заняли первое место на фестивале в Крыму. Для нас участие в фестивале Маски – большое событие. У нас не много опыта, но огромное желание творить, познавать, общаться, путешествовать.
Наш спектакль называется «Диалоги на вокзале». Разговоры приходят и уходят, как поезда, как люди на вокзалах. Короткие моменты, что были подмечены нами в разных местах: на платформе, в зале ожидания… 
Спектакль состоится в 15:30, 1 декабря 2017 года.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

 La compagnie théâtrale “Les Bouffons”, Lycée Saint François d’Assise, La Roche sur Yon, France. Les jeunes acteurs nous montreront le spectacle « Hommage à Dario Fo ».
Ce groupe d’élèves s’est rencontré l’an passé en classe de 1ère . Et devant l’impossibilité de réaliser Mistero Buffo de Dario Fo, ils se sont transformés en bouffons pour jouer quand même.

Interdire ou ne pas interdire Dario Fo ? Telle est la question. Aujourd’hui, Dario Fo est mort. Vive Dario Fo ! Car le meilleur hommage à lui rendre ce sera toujours de jouer Dario Fo. Alors, place à la vie, place aux bouffons.
Le spectacle aura lieu à 11h00 le 3 décembre 2017 .

Мы рады представить вам театральный коллектив «Les Bouffons», Лицей им. Францисска Ассизского, Ла-Рош-сюр-Йон, Франция. Молодые актёры покажут спектакль под названием «Памяти Дарио Фо».
Эта труппа сформировалась в прошлом году из учеников старших классов. И стоя перед невозможностью понять «Мистерию-буфф» Дарио Фо, они стали шутами, чтобы ее сыграть.

Запретить Дарио Фо или нет? Вот в чем вопрос. Сегодня Дарио Фо умер. Да здравствует Дарио Фо! Лучшая хвала, которую ему можно воздать, это сыграть Дарио Фо. В таком случае, слово жизни, слово шутам!
Спектакль состоится в 11:00, 3 декабря 2017 года.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

La compagnie théâtrale «Notre arche», Saint-Pétersbourg, Russie avec le spectacle « THANATOS PALACE HOTEL »
Le théâtre de la langue française «Notre Arche» existe à l’école spécialisée en langues etrangères № 490 de Saint-Petersbourg des 2005. Dans le répertoire du théâtre on trouve les chefs d’oeuvre de la littérature française «Cosette» d’après V.Hugo, «Tristan et Iseut» d’après J. Bidier, «Le Petit Prince» d’après Antoine de Saint-Exupéry etc…En même temps, il y a des spectacles qui reflètent les problèmes de la vie d’aujourd’hui: «Les 12 nouvelles silencieuses», «Les anecdotes sur Toto», etc..
Auriez-vous de la chance d’être présent à la sonorisation d’un film? Donc, aujourd’hui, vous en ayez ! (Le film en noir et blanc est filmé d’après une des nouvelles d’ André Maurois «THANATOS PALACE HOTEL» )
Le spectacle aura lieu à 12h00 le 3 décembre 2017 .

 

С радостью представляем вам театральный коллектив «Notre arche», Санкт-Петербург, Россия со спектаклем «ТАНАТОС ПАЛАС ОТЕЛЬ».
Театр французского языка «Notre Arche» действует в Санкт-Петербургской школе № 490, специализирующейся на иностранных языках, с 2005 года. В репертуаре театра как шедевры французской литературы, так и более современные пьесы, отражающие актуальные проблемы общества.
Доводилось ли вам присутствовать на озвучивании фильма? Так или иначе, сегодня ваш счастливый день! Черно-белый фильм снят по новелле Андре Моруа «THANATOS PALACE HOTEL»
Спектакль состоится в 12:00, 3 декабря 2017 года.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

La compagnie théâtrale «Ça Va» du club Français «ÇA VA»! Le théâtre a été fondé en 2011. Les gars ont déjà participé aux plusieurs festival étrangers (en France,en Italie, en Belgique) et aussi chaque année ils participent au Festival Maski à Moscou. Le parcours créatif de ce groupe commence par des contes (chat Botté, Ciboulet)et vient jusqu’aux spectacles sérieux (Les histoires de la table ronde, Jeanne D’Arc, Roméo et Juliette).Cette année, les gars ont décidé de créer un spectacle basée sur la créativité collective, intitulée” Metro, Boulot, Dodo “.
Le spectacle aura lieu à 19h15 le 2 décembre 2017 . 

Представляем вам театральный коллектив «Ça Va» Московского Французского клуба «Ça Va»!
Театр был основан в 2012 году. Ребята уже неоднократно участвовали в фестивалях за рубежом (во Франции, Италии, Бельгии), и конечно же каждый год участвуют в фестивале Maski в Москве. Творческий путь этой группы лежит от сказок (Кот в сапогах, Чипполино). до более серьезных постановок (Истории круглого стола, Жанна Д”Арк, Ромео и Джульетта). В этом году ребята решили создать спектакль на основе коллективного творчества, под названием “Метро, Работа, Сон”.
Спектакль состоится в 19:15, 2 декабря 2017 года.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

La compagnie théàtrale «Obraz», venue de la ville Toula, Russie.
“Obraz” fait partie du grand collectif théâtral “L’Abeille” qui va avoir 27ans cette année. “Obraz” est le niveau le plus élevé du ” L’abeille “. L’amour du théâtre, du français et de l’aventure(kayak , camping, découvertes) sont nos points communs.Nous voyageons beaucoup à travers notre pays. Comme nous prenons part à des festivals de théâtre francophone,nous nous sommes fait beaucoup d’amis en Russie, en Roumanie,en Italie, en Hongrie, en France et au Canada. Les jeunes acteurs ont préparé le spectacle «Le rhinocéros».
Nous vivons tous sans nous faire trop de soucis,nous aimons, nous faisons nos études, nous travaillons, nous trouvons de nouveaux centres d’intérêt. Nous offensons les autres et nous sommes offensés, nous essayons d’atteindre nos objectifs, nous pensons à notre sens des responsabilités et à la beauté de ce monde sans comprendre que tout ça peut être perdu un jour… à cause de l’apparition d’un rhinocéros. Ainsi, il y a de moins en moins de gens et les rhinocéros deviennent de plus en plus nombreux. Que faire? Comment vivre? Comment faire ? Réfléchissons-y ensemble !
Le spectacle aura lieu à 14h30 le 1 décembre 2017 . 

 

Мы рады представить театральный коллектив «Obraz», Тула, Россия.
«Obraz» — это часть большого театрального коллектива «Пчёлка», которому в этом году исполняется 27 лет. «Obraz» — это самая высокая ступень «Пчёлки». Любовь к театру, к французскому языку и к приключениям (сплав на каяках, походы, открытия) — вот черты, которые нас объединяют. Мы много путешествуем по своей стране. Принимая участие в театральных фестивалях на французском языке, мы нашли много друзей в России, Румынии, Италии, Венгрии и Канаде.
Мы живём, не слишком беспокоясь, мы любим, учимся, работаем, находим новые увлечения. Мы обижаем других, и нас обижают, мы пытаемся достичь своих целей, думаем чувстве долга, о красоте этого мира и не знаем, что всё это может оборваться в один день… когда появится Носорог. И вот, людей всё меньше, носорогов — всё больше. Что делать? Как жить? Попробуем найти ответ вместе!
Спектакль состоится в 14:30, 1 декабря 2017 года. 

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

La compagnie théâtrale «Du soleilчик» de la ville Féodossia, Crimée, Russie.
Voilà ce que les jeunes acteurs racontent de leur compagnie et le spectacle qu’ils ont préparé pour le festival Maski 2017:
Notre équipe existe depuis 2009. Chaque année on choisit dans le répertoire des pièces théâtrales françaises une ou deux pour les mettre en scène. Parfois on écrit des sketchs indépendement. On se réunit pour faire des spectacles en français. Nous sommes bien motivés, car nous avons un grand désir de faire du théatre pour améliorer leur français. On étudie la pièce, on apprend les rôles avec le professeur de français et après on invite un metteur en scène professionnel qui nous aide à travailler avec le spectacle. Le théatre en français existe dans notre école depuis très longtemps. Plus de 40 ans. Il y a des activités théâtrales pour tous les âges.
Dans notre spectacle on s’adresse aux parents, on s’adresse aux enfants. «Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les fils et les filles de l’appel de la Vie à elle-même. Ils viennent à travers vous mais non de vous. Et bien qu’ils soient avec vous, ils ne vous appartiennent pas.» Le jeu qui s’appelle la Vie, où les rôles principaux se sont des adolescents, car leurs âmes habitent la maison de demain.
Le spectacle aura lieu à 11h30 le 1 décembre 2016 . 

Встречайте театральный коллектив ««Du soleilчик» из города Феодосия, Крым, Россия.
Вот, что рассказывают молодые актёры о своём театре и о спектакле, который они подготовили к фестивалю МАСКИ 2017:
Наша труппа существует с 2009 года. Каждый год мы выбираем одну или две французские пьесы, чтобы поставить их на сцене. Иногда мы просто разыгрываем миниатюры. Чтобы поставить спектакль на французском, мы собираемся все вместе. У нас есть мотивация, ведь благодаря театру мы хотим улучшить свой французский. С учителями французского мы разбираем пьесу, разучиваем роли, а затем приглашаем профессионального режиссёра, который помогает нам поставить спектакль. Театр в нашей школе существует уже много лет. Больше сорока! Театр у нас доступен для всех возрастов.
В нашем спектакле мы обращаемся к родителям, и к детям. «Ваши дети – это не ваши дети. Они мальчики и девочки, призванные сюда самой Жизнью. Они приходят через вас, но не от вас. И хотя они находятся рядом с вами, они вам не принадлежат.» Игра под названием Жизнь, и главные роли в ней отданы подросткам, ведь их души живут в завтрашнем дне.
Спектакль состоится в 11:30, 1 декабря 2017 года. 

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

La compagnie théâtrale “Le théâtre” de Moscou, Russie.
C’est le théâtre qui existe à la base du Club français de Moscou depuis plus de 20 ans. Les acteurs de cette troupe avouent que « Le théâtre » – c’est une des joies de la vie, qui les accompagne partout et qu’ils voudraient partager avec tout le monde. Cette année-là les jeunes acteurs présenteront 2 spectacles : «Le verre d’eau» et « Les Femmes Savantes ».

«Le verre d’eau». L’Angleterre. XVIII e siècle. Les partis Whig et Tory luttent impitoyablement au Parlement l’un contre l’autre. Les premiers dirigés par le duc et la duchesse Malbourough désirent continuer la guerre contre la France. Les deuxièmes, avec Henri Saint Jean de Bolingbroke à leur tête, veulent la paix. Deux jeunes amants, Abigail Churchill et Arthur Masham sont introduis par hasard dans les intrigues artificieuses autour de la reine Anne. Avant peu il sera clair, qu’il n’y a pas des cases blanches et noires dans les parties d’échecs de la cours royale…
Le spectacle aura lieu à 16h30 le 1 décembre 2017 . 

« Les Femmes Savantes ». Les femmes savantes de « Molière est une pièce sur ce qui peut arriver si les choses tournent mal dans la vie d’une famille. Tout le monde a sa place. Par exemple, un homme doit être le chef de famille. Il devrait conduire et tous doivent lui obéir, et la femme devrait élever des enfants, cuisiner et garder la maison propre. Mais si tout à coup quelque chose va mal et la femme a une soudaine envie d’être le chef de famille ou pour étudier la philosophie nous allons vous montrer ce que ce la donne.
Donc, c’est un jeu sur la façon de survivre pour les gens normaux « a renversé la famille » comme le point d’inflexion peut être « les gens inversé » et au sujet aussi, « les femmes savant” Ce donc, une pièce qui montre la vie habituelle des gens. Les familles changent, et les femmes deviennent savantes.
Le spectacle aura lieu à 16h30 le 2 décembre 2017 .

Представляем вам театральный коллектив «Le théâtre», Москва, Россия.
Это театр, который существует на базе Московского французского клуба уже более 20 лет. Актеры этой труппы признаются, что «Le theatre» – это одна из радостей жизни, которая их повсюду сопровождаeт и которой они бы хотели поделиться со всем миром. В этом году ребята сыграют 2 спектакля: «Стакан воды» и «Учёные женщины».

«Стакан воды». Англия. XVIII век. Партии вигов и тори ведут непримиримую борьбу в парламенте. Одни, во главе с герцогом и герцогиней Мальборо, жаждут продолжения войны с Францией. Другие, возглавляемые Герни Сент-Джоном Болингброком, хотят мира. В хитрые придворные интриги вокруг королевы Анны случайно оказываются вплетены двое молодых влюблённых: Абигайль и Мешем. Но вскоре становится ясно, что в шахматных партиях королевского двора нет «чёрных» и «белых»…
Спектакль состоится в 16:30, 1 декабря 2017 года. 

«Учёные женщины». Учёные женщины” Мольера – это пьеса о том, что может случится, если всё в семейной жизни перевернётся. У каждого есть своё место. Например, мужчина должен быть главой семьи. Он должен руководить, и все должны его слушаться, а женщина должна растить детей, готовить и содержать дом в чистоте. Но, если вдруг что-то пойдёт не так и женщине вдруг захочется быть главой семьи, заниматься философией и по начать чудить, то мы покажем вам, что из этого выйдет.
Так вот это пьеса о том, как выживают нормальные люди в “перевернувшейся семье”, как могут чудить “перевёрнутые люди” и о слишком “учёных женщинах”
Спектакль состоится в 16:30, 2 декабря 2017 года. 

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

La compagnie théâtrale “Les sans souci”, lycée linguistique “Principe Umberto”, venue de la ville sicilienne Catane, Italie, qui montrera le spéctacle “ CENDRILLONS….À REBOURS”.
La troupe a été créée au mois de janvier de 2007. Ses composants sont des élèves de classes différentes qui partagent l’amour pour la langue française et l’amour pour le théâtre. Leur premier spectacle « PEPIN LE BREF ET BERTHE AU GRAND PIED », tiré de la tradition sicilienne populaire du “Théatre des Pupi”et de l’histoire de la dynastie carolingienne française, a été joué au IX Festival de théâtre francophone de Catane (Avril 2007) où il a été choisi pour participer au XV Festival de Arad – Roumanie (Octobre 2007). En mars 2009 la troupe de notre école a participé au Festival Maski avec la pièce “Un barbier de Séville…..un peu bizarre”.
Le spectacle qui arrive a Moscou cette année a été joué au XIX Festival de théâtre francophone de Catane (Avril 2017) où il a été choisi pour participer à notre festival. Pour préparer ce spectacle la troupe a travaillé du début du mois de mars à la moitié d’avril, deux heures par semaine.
Une jeune fille, son avide belle-mère, ses deux belles sœurs, ses amis, une fée et……..un Prince. Voilà les ingrédients de cette fable qui enchante encore aujourd’hui car……”toute fable est un jeu qui existe de tout temps. Peu importe notre âge, il faut la vivre toute en un seul instant……..c’est une fable ou peut-être…….. la réalité, puisqu’ elle est vraie seulement à moitié!”
Le spectacle aura lieu à 11h30 le 4 décembre 2017 . 

Встречайте театральную труппу “Les sans souci”, Лингвистический Лицей Principe Umberto, из сицилийского города Катания, Италия, которая представит спектакль «Золушка наоборот».
Труппа была создана в январе 2007 года из учеников разных классов, любящих французский язык и театр. Первый спектакль труппы «Пепин Короткий и Берта Большая нога», рассказывающий о французской королевской династии Каролингов, был поставлен в традиционном сицилийском стиле «Опера деи пупи» (Опера кукол) и представлен на 9 Фестивале франкофонных театров Катании (апрель 2007 года), где был выбран для участия в Фестивале франкофонных театров Амифран в Румынии (октябрь 2007). В марте 2009 года труппа приняла участие в фестивале Маски 2009 с пьесой «Севильский цирюльник».
Спектакль, с которым труппа приезжает в этом году был показан на 19 фестивале франкофонных театров в Катании (апрель 2017), где был выбран для участия в нашем фестивале. Труппа готовила спектакль полтора месяца с репетициями 2 раза в неделю.
Молодая девушка, её завистливая мачеха, две сводные сестры, друзья, фея и… Принц. Вот герои этой сказки, которая не устаревает и по сей день. Ведь «каждая сказка – игра вне времени. Сколько ни было бы тебе лет, нужно жить моментом…… выдумка ли это или ….правда, ведь вымысла там лишь наполовину»
Спектакль состоится в 11:30, 4 декабря 2017 года. 

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

La compagnie théâtrale “ Monpassier ”, Zaretchny, Russie.
Ce théâtre scolaire existe depuis 2003. Les jeunes acteurs de cette troupe ont déjà participé à plusieurs festivals internationaux. Cette année les jeunes acteurs nous présentront le spectacle “La cigalle et la fourmi”.
Dans notre spectacle”La cigale et la fourmi” on parle du travail d’apres Esope, La Fontaine, Mougenot…
Les pastiches sur cette fable changent l’opinion sur “la cigale”e et sur “la fourmi“, c’est a dire sur le travail manuel et le travail createur…
Le spectacle aura lieu à 9h15 le 3 décembre 2017 . 

Встречайте театральный коллектив «Monpassier», Заречный, Россия.
Этот школьный театр существует с 2003 года. Он принимал участие во многих франкофонных фестивалях в России, в Испании и во Франции. В этом году молодые актёры представят спектакль «Цикада и муравей»
В нашем спектакле “Цикада и муравей” мы рассказываем о работе, основываясь на трудах Эзопа, Ля Фонтэна, Мугенота…
Стихи из этой сказки меняют мнение о “цикаде” и о “муравье”, то есть, о физическом труде и творческой работе…
Спектакль состоится в 09:15, 3 декабря 2017 года. 

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

 La compagnie théâtrale «Voilà», Saint-Pétersbourg, Russie.
Ce théâtre existe à l’école №29 depuis 4 ans, tandis que les metteurs en scene travaillent ensemble depuis 1999. On a vu les Festivals de Moscou, Naples, Arad, Brno, Gent, La-Roche-sur-Yon, Huesca, Florence…. Nous souhaitons à nos jeunes compagnons de découvrir le monde miraculeux du théâtre … Et au festival Maski 2017 les jeunes acteurs joueront le spectacle «Les contes de nos balades»
D’une certaine façon, le théâtre a toujours été une création collective, car il s’appuie sur les énergies d’un groupe d’artistes qui partagent une même vision de l’oeuvre qu’ils créent.
Le spectacle aura lieu à 12h00 le 2 décembre 2017 . 

С радостью представляем вам театральный коллектив «Voilà», Санкт-Петербург, Россия.
Театр «Вуаля» существует в школе 29 вот уже 4 года, в то время как его руководители работают вместе с 1999. Мы видели Фестивали Москвы, Неаполя, Арада, Брно, Гента, Ля-Рош-сюр-Йон, Уэски, Флоренции… Мы желаем нашим юным друзьям открыть для себя волшебный мир театра. . На фестивале Маски 2017 молодые актеры сыграют спектакль «Сказки наших странствий»
В некотором роде театр всегда был коллективным творением, так как он опирается на энергию группы артистов, которые совместно создают версию драматургического творения.

Спектакль состоится в 12:00, 2 декабря 2017 года. 

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

 La compagnie «Métamorphose», École 1468, Moscou, Russie.
Cette compagnie est très jeune. Elle n’existe que depuis trois mois. Les acteurs qui la composent sont aussi jeunes, mais pleins d’enthousiasme. C’est donc un très grand défi pour eux de participer au Festival Maski. « C’est l’amour de la langue française et plus particulièrement de la poésie que nous voudrions partager avec vous, – disent les acteurs – La magie de la métamorphose théâtrale, la musique et la danse seront nos atouts pour vous conter les histoires des chats des poètes. » Cette année les jeunes acteurs joueront le spectacle ” Les Chats des Poètes ”
C’est une férie poétique et musicale, où les spectateurs entendront les poésies de C. Roy Quatre chats, J. Prevert Le chat et l’Oiseau, M. Careme Le soleil descend, Il a neigé, Mon petit chat, Le chat et le soleil, T. Klingsor Chanson du chat qui dort, l’auteur est inconnu, Le chat de ton quartier, Le petit chat noir,chanson populaire Mon chat, mon petit chat, chanson de Saoulski et Tanisch Il était une fois un chat noir.
Le spectacle aura lieu à 10h30 le 4 décembre 2017 . 

Мы рады представить вам театральный коллектив «Métamorphose», Школа 1468, Москва, Россия.
Это молодой театральный коллектив, который существует чуть больше трех месяцев. Актеры тоже юны, но полны энтузиазма. «Участие в фестивале «Маски» – это желание поделиться с вами, в первую очередь, своей любовью к французской поэзии, к французскому языку.» – признаются актёры. В этом году коллектив представит спектакль «Кошки поэтов»
Магия театральных превращений из котенка в черного кота, а потом в добрых хозяев кошек, музыка и танцы – все это ждет вас в спектакле «Кошки поэтов».

Спектакль состоится в 10:30, 4 декабря 2017 года.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

 

 

Plus de renseignements: #festival_MASKI

Collège 20, ulitsa Pervaya Myasnikovskaya, 16, Moscou

Колледж № 20, Первая Мясниковская ул., 16, Москва

Concert unique exceptionnel

pour le 30ème anniversaire du chœur basque

ANAIKI

Dimanche 26 novembre 2017 à 16h

Eglise Saint-Louis-en-l’Ile

 

Depuis 30 ans, le travail du chœur d’hommes anaiki – entre frères, fraternellement – est de promouvoir et de faire découvrir la culture basque par la polyphonie pour chœurs à voix égales du Pays Basque. L’ensemble, composé d’une quarantaine de chanteurs attachés à cette tradition orale séculaire, témoigne d’un très vaste et précieux répertoire, mêlant  les chants populaires médiévaux, les anciennes mélodies oubliées et les plus récentes compositions, en passant par les grandes partitions religieuses.

Anaiki est dirigé par Jean-Marie Guezala, fils du célèbre txistulari (joueur de txistu, flûte basque traditionnelle) Polentzi Guezala (1919 – 2008).

Etabli à Pariseko Eskual Etxea (La Maison Basque de Paris) et présidé par Cyril Bourayne, le chœur anaiki donne de nombreux concerts en France, du Palais de l’UNESCO à l’Olympia, de l’Eglise Saint-Louis-en-l’Ile de Paris et de la Sainte Chapelle aux églises de Saint-Jean-de-Luz ou d’Ainhoa, du Palais des Sports de Bordeaux à la Salle Pleyel …

Anaiki traverse également les frontières, de Moscou à Fès pour le Festival des Musiques Sacrées du Monde ou pour le festival choral International de St Petersbourg, du Pays de Galles à Prague, et travaille avec les plus grands chœurs Russes (chœur de l’opéra d’Etat Moussorgsky de St Petersbourg, chœur du Patriarcat de Moscou, chœur Sirine, la Capella du Musée du Kremlin de Moscou, les Voix de la Néva) avec lesquels il donne chaque année à Paris une suite de concerts intitulés « Un Noël Basque – Un Noël Russe » en partenariat avec l’association musicale La Toison d’Art.

Anaiki veille à garder de fortes attaches avec ses racines. Le Chœur est jumelé avec le Coro Easo de Donosti (Saint Sébastien), et avec la Société gastronomique et Culturelle Iparla d’Iruña (Pampelune), collabore avec le choeur Aizkoa de Bayonne, et donne de nombreux concerts en été dans tout le Pays Basque. Il participe à des projets innovants au cœur du Pays Basque – spectacles de danses chantées « Ibilaldi Bat » et « Bidean Zehar » donnés à Bayonne (Grand Théâtre), Iruña (Teatro Gayarre), Donibane Garazi (St Jean-Pied-de-Port) et Donibane Lohitzun (St Jean de Luz) – ainsi qu´à divers concerts au profit d’Ikastola (écoles en langue basque)  notamment à Urrugne, …

Anaiki a enregistré en autoproduction 4 Disques Compacts et est présent dans de nombreux coffrets, comme Ocora (Radio France) ou Kantuketan (Institut Culturel Basque).

Concert exceptionnel

 

L’ensemble Vocal Chersonèse se compose de 6 à 8 chanteurs d’origine russe, dirigé par Maria Kondrashkova, chef de choeur.

L’ensemble fondé en 2010, année France -Russie vise à faire découvrir à un large public la musique liturgique russe ancienne et baroque, peu connue même en Russie.

Maria Kondrashkova a étudié la direction chorale au Conservatoire Tchaîkovski de Moscou, où elle s’est également spécialisée en musique baroque russe. Venue à Paris pour étudier l’art lyrique, elle poursuit actuellement ses études au Département de Musique Ancienne du CRR de Paris.

 

Trio Kedroff.

Nicolas Kedroff est issu d’une famille de célèbres artistes russes, sa réputation est internationale. Il a été séduit par le son et le caractère de cet instrument. «La balalaïka, c’est sa vie, mon destin», dit-il, lorsqu’on lui demande pourquoi le choix de cet instrument. Nicolas enregistre actuellement un nouveau disque solo. Il participe à trois formations: un duo avec Oleg Ponomarenko, un trio avec, en plus, Gaspard Panfiloff et un ensemble professionnel de balalaïka d’une dizaine de personnes. Il donne aussi des cours à Paris.

L’Église Saint-Louis-en-l’Île est une église française située dans l’actuel 4° arrondissement de Paris, sur l’île Saint Louis. L’église se trouve à l’intersection de la  rue de Saint Louis-en-l’île  et de la rue Poulletier. Cet édifice a été construit en plusieurs étapes de 1624 à 1726. Son saint patron est Saint Louis de France qui régna sous le nom de Louis IX. Inscrite aux Monuments historiques depuis 1915, l’église Saint-Louis-en-l’île est consacrée à Saint Louis, qui a régné sur la France au XIIIe siècle sous le nom de Louis IX. Il avait en effet pour habitude de venir prier sur l’île aux Vaches, qui a par la suite été rattachée à l’île Saint-Louis. Au XVIIe siècle, l’église d’origine se révèle trop petite alors que la population de l’île augmente rapidement : on décide donc de la détruire. Les travaux de reconstruction d’une nouvelle église paroissiale plus grande débutent en 1656 et s’achèvent soixante-dix ans plus tard.
Si Saint-Louis-en-l’île perd son orgue et une grand partie de son mobilier lors de la Révolution française, la décoration actuelle de l’église est due à la fortune personnelle de l’évêque Louis-Auguste Napoléon Bossuet, qui consacre ses moyens à l’achat de nombreuses œuvres d’art venues de toute l’Europe (à l’exception des vitraux, offerts par la Ville de Paris), transformant cette église sobre et dépouillée en un édifice baroque. Ce changement de style se poursuit jusqu’en 2005, avec l’inauguration d’un nouveau grand orgue, construit sur le modèle des orgues d’Allemagne du Nord de l’époque baroque, et dont les titulaires actuels sont Vincent Rigot et Benjamin Alard.

Église Saint-Louis-en-l’Île

19 bis rue Saint-Louis-en-l’Île
75004 Paris 4e
Métro : Pont Marie (7)

Tarifs: 23€, 19€ et réduit 14€

Infos et réservation: 01 44 62 00 55

“I-GALLERY” présente

Alexeï Kirianov

“La tendresse infinie de pastels”

du jeudi 7 au 28 decembre 2017

 

L’artiste russe Alexeï Féodorovitch Kirianov est né en 1955 à Léningrad, il vit et travaille à Saint-Pétersbourg. Très célèbre en Russie, Alexeï est membre de l’Union des artistes de la Russie, de la Fédération internationale des artistes (IFA), de la Société internationale de pastels.

Alexeï Kirianov appartient à cette génération des artistes russes libres qui ont commencé à exposer leurs œuvres depuis 1988. Il a vu partir un de ses tableaux lors de la première vente aux enchères de Sotbie’s à Moscou en 1991.
La nature de son œuvre est, sans doute, le mieux expliquée par Mikhail Guerman, docteur en arts plastiques, membre de l’Académie des sciences humaines (Russie), membre de l’AICA, chercheur auprès du Musée Russe (Saint-Pétersbourg, Russie) :
« Les héros d’Alexeï Kirianov sont souvent des bouffons, des cabotins qui cachent une sagesse étrange et amère sous leur bonnet de fou. Ses oursons dissimulent leurs soucis terrestres sous les visages malins. En fait, l’artiste peint tout le temps le même héros qui, en changeant de circonstances ou bien d’époque, change, lui aussi, avec elles.

Pourtant, il est toujours seul dans ce monde changeant, dont il accepte la vanité et le vide avec une ironie triste et en pardonnant tout. L’artiste modèle la forme avec une insistance exquise, son pinceau est d’une finesse sobre et d’un artistisme assuré. Les personnages de Kirianov existent dans un monde sublime, presque mort, et la note d’une solitude sans issue, lot de tout homme sage, se fait entendre sur chaque tableau. La tristesse de la connaissance est le refrain constant des toiles de Kirianov. Sans aucun doute, ce savoir qu’il offre à ses héros (et qu’il partage avec eux) donne de la gravité à ses tableaux, et les couleurs nobles aident à surmonter le chagrin en le faisant fondre dans leur harmonie ». 

“Prière”

Il a participé à plus de 120 expositions (y compris personnelles) partout dans le monde.


Ses œuvres ont trouvé leur place dans des collections privées en Russie, aux Etats-Unis, en Allemagne, en Belgique, au Royaume-Uni, au Japon, en Chine, en Italie, au Canada, en Norvège, en Suisse, etc. Il utilise des techniques différents, de la peinture à l’huile au pastel. Il est décoré de la médaille de l’Académie belge des Beaux-Arts dans la nomination « Peinture à l’huile ». 

Vernissage 8 décembre de 18h à 21h

 

I-Gallery

12 rue Durantin ,  75018  Paris

Ouverture de la Galerie du mardi au samedi
de 16 à 19 heures et sur rendez-vous 06 76 38 05 67
Métro:  Abbesses, ligne 12

 

Concert du Quatuor Baïkal

Dimanche 26 novembre 2017 à 15h

Église de Montmille (60) Fouquenies (près de Beauvais)


Le Quatuor Baïkal nous transporte dans l’univers musical de la grande et belle Russie à la rencontre des plus célèbres chansons classiques et traditionnelles du répertoire. Une voix voluptueuse, deux balalaïkas et un accordéon unissent leurs talents pour nous faire partager l’âme slave dans ce qu’elle recèle de beauté, de fougue, d’exaltation et de passion !
Chant : Maria Kondrashkova, Balalaïka : Micha Tcherkassky, Bayan (accordéon russe) : Bogdan Nesterenko, Balalaïka contrebasse : Jérémy Lasry
visitez : http://www.musiquerusse.fr/

Prochain concert:

Samedi 9 décembre 2017 – 20h à Mandres-les-Roses (94)

Salle d’Orléans 4 rue du Gal Leclerc tarifs 10€ et 6€

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

L’église Saint-Lucien de Montmille est une glise catholique  située au hameau de Montmille, à Fouquenies, non loin de beauvais. Implantée au sommet d’une colline dominant la vallée du Thérain, le mont Mille, elle perpétue le souvenir du martyr de saint Lucien, patron du Beauvaisis, qui a été torturé par des soldats romains ne voulant pas renier son Dieu. Auparavant, ses deux disciples saint Maxien et saint Julien avaient été décapités à l’emplacement de la crypte de l’église, et ils ont été enterrés sur place, avant de rejoindre ultérieurement la sépulture de saint Lucien à l’abbaye Saint Lucien de Beauvais. Des reliques restent néanmoins à Montmille, un prieuré bénédictin est fondé au début du xe siècle. C’est un lieu spirituel de haute importance, comme toute l’église, motivant le rétablissement d’un pèlerinage en 1847, et l’érection de Montmille en paroisse. L’église est classée au titre des monuments historiques par arrêté du 28 novembre 1913.

Église de Montmille

4 rue de Montmille

(60) Fouquenies (prêt de Beauvais)

Entrée:  16€, enfants moins de 12ans gratuit

Décés du célèbre baryton

Dmitri Khvorostovsky

à l’âge de 55 ans des suites d’une tumeur au cerveau

Le 10 octobre dernier, la presse russe annonçait déjà le décès de Dmitri Khvorostovsky, information qui avait aussitôt été démentie par ses proches.

Hélas, cette fois, la nouvelle est confirmée sur Facebook par la famille de l’artiste , aujourd’hui, à Londres, le baryton a donc bel et bien  succombé au cancer du cerveau contre lequel il se battait depuis deux ans. Voici le message qui a été diffusé :

 « Au nom de la famille Khvorostovsky, c’est le cœur gros que nous annonçons la disparition, à l’âge de 55 ans, de Dmitri Khvorostovky, baryton, mari, père, fils et ami chéri. Après deux ans et demi de lutte contre un cancer du cerveau, il s’est éteint paisiblement ce matin, 22 novembre, entouré par sa famille, près de son domicile à Londres. Puisse la chaleur de sa voix et de son âme être toujours avec nous ».

Dmitri Aleksandrovitch Khvorostovski (Дмитрий Александрович Хворостовский) baryton, né le 16 octobre 1962 à Krasnoïarsk en URSS.

Sa carrière débuta en Russie dès la fin des années 1980, elle prend un essor international en 1989, lorsqu’il remporte le concours BBC Singer of the World compétition, à Cardiff où il interprète en finale Eri tu d’ Un ballo in maschera de Guiseppe Verdi. La même année, il fait ses débuts en Occident, dans le rôle du prince Jeletski de la Dame de Pique de Tchaïkovski, aux côtés de Martha Mödi (comtesse) et Youri Maroussine (Hermann) à l’Opèra de Nice.

Depuis, Dmitri Khvorostovski s’est illustré sur la plupart des grandes scènes du monde, au Metropolitan Opera de New York, Covent Garden de Londres, Wiener Staatsoper, Opèra Bastille, Festival de Strasbourg …., et avec de prestigieux partenaires: les chanteurs Samuel Ramey, Luciano Pavarotti, Renée Fleming, Roberto Alagna, René Pape, …., les chefs d’orchestre: James Levine, Nikolaus Harnoncourt, Valéri Gerguiev, James Conlon….

Son répertoire s’étend de Mozart ( le Comte des Noces de Figaro, Don Giovani à Giuseppe Verdi rôle -titre de Simon Boccanegra, comte de Luna dans Il trovatore, Renato dans Un bal masqué, Rodigo dans Don Carlos, tout en incluant de nombreuses figures de l’opéra russe avec le rôle-titre d‘Eugène Onéguine et le Prince Jeletzki dans La Dame de pique de Tchaïkovski.

En début d’été 2015, Hvorostovski annonce l’annulation de tous les concerts programmés après avoir appris qu’il souffre d’une tumeur au cerveau. Il est soigné à Moscou puis à Londres et à l’hôpital de Rochester de NY. Son traitement par radiothérapie n’est pas encore terminé quand il remonte sur scène pour donner un récital à l’ambassade de Russie à Londres. Puis, il retrouve son public pour la première fois après l’interruption, le 25 septembre 2015, au Metropolitan Opera. Son activité artistique reprend. Il apparait notamment aux côtés de Elina Garanca, mezzo soprano au Palais d’État du Kremlin le 29 octobre 2015.  En automne 2016, Khvorostovski annule sa participation au spectacle Simon Boccanegra pour le 30 novembre à l’Opéra de Vienne, pour suivre une chimiothérapie. Après ce traitement, il apparait sur scène du Vieil opéra de Francfort le 16 octobre 2016, puis il donne un récital au Théâtre du Châtelet à Paris le 12 novembre 2016, mais ne sera pas présent dans Don Carlosau au Théâtre Bolchoï les 7 et le 10 décembre 2016. Sur son site, l’artiste dit rencontrer des difficultés à trouver son équilibre à cause de la maladie et renoncer pour cette raison aux scènes d’opéras pour une durée indéterminée.

Il livre une prestation remarquable le 27 mai 2017 à Saint-Pétersbourg, à l’occasion de la célébration du 314e anniversaire de la ville. Il remonte sur scène de la Grande salle de concerts de Krasnoïarsk, sa ville natale, le 2 juin 2017, où il interprète l’air de Démon de l’opéra Le Démon d’Anton Rubinstein et la Cavatine  d’Aleko de l’opéra Aleko de Sergueï Rachmaninov accompagné par l’orchestre symphonique de Krasnoïarsk. Après le concert il se voit élevé au rang de citoyen d’honneur de la ville de Krasnoïarsk.

Вечная память!

Concert exceptionnel

Jeudi 30 novembre 2017 à 19h

Cathédrale Alexandre Newsky, rue Daru 75008 paris

Les chants sublimes des moines du monastère de l’île de Valaam, chorale du célèbre monastère russe de Valaam situé sur le lac Ladoga en Carélie, au nord-ouest de la Russie.Elle est connue pour son exceptionnelle et harmonieuse tradition vocale.

Valaam, archipel d’une cinquantaine d’îles, figées six mois par an dans les glaces de l’immense lac Ladoga, abrite le plus ancien monastère de Russie.

Les premières traces du monastère remontent au Xè et XIè siècle, selon la tradition deux saints: Serge et Germain qui étaient des hiéromoines grecs venus à Novogorod avec les premiers missionnaires orthodoxes au XIème siècle,sont venus à Valaam et ils y fondèrent la vie monastique, qui devint un monastère célèbre en Russie. Le monastère abrite sept égises, dont la cathédrale Valaam (nom finois signifiant “Hautes terre de montagnes”). Le monastère a connu deux périodes d’âge d’or, au XVIè et au milieu du XIXè lorsque de nombreuses églises, chapelles et ermitages y ont été construits et quand des ateliers de joailleries et de peinture sacrée y furent introduit. Le rayonnement du monastère fut alors considérable.

La prière au monastère de Valaam s’est interrompue pendant près de 50 ans, lorsque le régime communiste utilisa l’espace à des fins militaires en expulsant et en massacrant les moines de l’île dans les années 1940. Le monastère  a été transformé en une prison aux conditions extrèmes ! Mais en 1989, six moines accostent à Valaam, pour restaurer une vie monastique dont le fil avait été brisé. Désormais le monastère renaît de ses cendres et rayonne par la profondeur de la prière et par la particularité de sa tradition musicale emplie de sérénité, de paix et d’harmonie.

Le monastère-ermitage Nokolski sur les îles Valaam, lorsque les eaux du lac Ladoga, qui l’abrite sont gelées en hiver et où vivent actuellement 300 moines et novices.

 

Cathédrale Saint-Alexandre-Nevsky de Paris

12 rue Daru 75008 Paris,

Métro: Courcelles ou Ternes

Participation aux frais: 15€ (9€ TR)

Réservation obligatoire: 07 60 95 91 37 // 07 52 93 39 11 // 06 24 92 11 50 // vallam.concert@gmail.com

Tournée en France

Dimanche 29 octobre 2017: Cathédrale de la Sainte Trinité, quai Branly Paris

Dimanche 3 décembre 2017: Eglise des Saints François
21 Rue des Aiguerelles, 34000 Montpellier

 

 

1917 Les bolcheviks proclament l’ère de l’athéisme. Destructions, persécutions et exécutions massives s’ensuivent.
Jadis l’orgueil de la « Sainte-Russie », les monastères sont profanés, vandalisés, dépeuplés. Ils deviennent le symbole d’un martyre sans précédent au cours de deux millénaires de christianisme.
2017 Après soixante-dix ans de communisme, l’Église orthodoxe, survivante, doit faire face au vide spirituel
et au malaise historique de tout un peuple. Les monastères renaissent de leurs cendres, reprennent vie et, restaurés, accueillent des vocations. Ils deviennent le signe d’une réconciliation de l’« âme russe » avec son passé.
Mémorialiste de son pays d’origine, Lilya Tourkina s’est consacrée à rassembler les archives les plus saisissantes de ce passé abyssal et les a sorties du silence.

Photographe-voyageur de renommée internationale, Charles Xelot a pu s’immerger, pendant plusieurs années, dans le présent de ce monde secret et en ramener des images inégalées.
Conjuguant leurs talents, cet album commémore le centenaire de la Révolution par l’éternité de la Résurrection : la défaite finale des forces de la mort face à la puissance de la vie.
Un périple, ouvert à tous, dans cet archipel mystique où souffle l’Esprit.

 

A propos de Jacques Charles Xelot 

Jacques Charles Xelot photographe français né en 1985. Partageant sa vie entre la France et la Suisse, il parcourt régulièrement le monde pour son travail professionnel ou la réalisation de ses recherches personnelles photographiques.


Monastère St Alexandre de Svir et son lac.

Déjà auteur de nombreuses séries photographiques ayant fait l’objet d’édition de “beaux livres” sur notamment les monastères orthodoxes, il est aussi l’auteur d’un important travail photographique sur les sites industriels pétroliers installés dans des zones reculées telle que la Sibérie.

Les éditions du Cerf,

24 Rue des Tanneries, 75013 Paris
Tél: 01 80 05 36 36
Collection Album, prix 29€

208 pages – oct. 2017

  • Dimensions : 210x260x13.6
  • ISBN : 9782204124362
  • Poids : 894 grammes

 

La collection Morozov

s’exposera en 2020 à la Fondation Vuitton

à Paris

La collection d’art moderne français et russe des frères Morozov, grands mécènes moscovites du début du 20e siècle, comprenant des Cézanne, Gauguin, Van Gogh, Renoir, Monet, Bonnard, Denis, Matisse, Derain et Picasso, mais aussi des artistes de l’avant-garde russe, soit quelque 200 oeuvres de cette remarquable collection, conservée entre Moscou et Saint-Pétersbourg, seront présentées pendant quatre mois à la fondation.

Mikhail_Abramovich_Morozov

Mikhaïl Abramovitch Morozov (Михаил Абрамович Морозов), né le 7 (19) août 1870 à Moscou et mort le 12 (24) octobre 1903 à Moscou.

Ivan_Morozov1

Ivan Abramovitch Morozov, en russe: Ивáн Абрáмович Морóзов (né à Moscou le 27 novembre 1871 et mort le 21 juillet 1921 à Calsbad )

Les frères Mikhaïl et Ivan Morozov étaient de riches industriels moscovites amateurs d’art, comme leur compatriote Serguei Chtchoukine  (dont l’exceptionnelle collection a fait l’objet du 22 octobre 2016 au 5 mars 2017 d’une exposition à la Fondation Louis Vuitton vue par plus un nombre record de 1,2 million de visiteurs).

“Les Morozov et les Chtchoukine forment (…) les deux principales familles qui ont dominé la vie culturelle moscovite au début du 20e siècle, inventé le concept de philanthropie artistique et directement contribué à la reconnaissance internationale des peintres modernes français”, rappelle la fondation dans un communiqué conjoint avec le musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg, le musée Pouchkine et la galerie Tretiakov à Moscou.

220px-Семья_Маргариты_Морозовой

Margarita Morozova et sa famille devant le portrait du défunt Mikhaïl Morozov (1904)

Nationalisées peu après la révolution de 1917 par les Bolchéviques, les collections Chtchoukine et Morozov étaient devenues les première et deuxième sections du “Musée de la nouvelle peinture occidentale” finalement dissout par Staline en 1948. La collection Morozov a ensuite été répartie entre les trois musées.

C’est un ensemble majeur d’oeuvres modernes du début du 20e siècle qui sera présenté, c’est un événement international du même niveau que l’exposition Chtchoukine”, a déclaré Jean-Paul Claverie, conseiller de Bernard Arnault, président de la Fondation Louis Vuitton.

Morozov-Morozov

Les frères Morozov ont acquis des toiles emblématiques des mouvements impressionnistes, post-impressionnistes et modernes français, mais aussi des oeuvres d’art russes, à la différence de Chtchoukine, qui n’a collectionné que de l’art français.

Selon le directeur du directeur du musée saint-pétersbourgeois, Mikhaïl Piotrovski, l’exposition comprendra 140 œuvres, et notamment des peintures célèbres, telles que l’Acrobate à la boule de Picasso, le Coin de jardin à Montgeron de Monet, ou encore le Triptyque marocain de Matisse, ainsi que des chefs d’œuvre de Renoir, Cézanne, Gauguin, Bonnard et bien d’autres.

Concert unique

Vendredi 24 novembre 2017 de 20h00 à 23h00

Veronika Bulycheva – chant, guitare, acompagnée d’Aleksandre Berlin – violon

La Place Rouge KB (carré rouge) Bar, restaurant franco-russe

Kremlin-Bicêtre, Val de Marne.

Concert exclusif en l’honneur de l’anniversaire de Veronika Bulycheva. Qui est-elle?

Elle fête son demi-centenaire au bar-resto culturel “La Place Rouge” au Kremlin Bicêtre (94), est-ce un hasard?
Cette année est aussi le centenaire de la Révolution russe, elle a eu son berceau à la Commune de Paris, aussi le hasard?

Avec Aleksandre Berlin au violon, sa voix, sa guitare et garmochka (accordéon russe), ils sont déjà quatre.

« Veronica Bulycheva – femme russe, une fille française d’un village lointain Oudmourtie, une femme vivant à Paris, chanteur, auteur-compositeur … Veronica Bulycheva – “homme du monde” (selon sa propre définition), qui a vécu plusieurs vies . Qu’est-ce qui nous donne la force de la suivre?
La musique, qui est la seule chose constante dans sa vie.
Musique de Veronica, qui a absorbé différentes vies, villes, gens, langues …

C’est la musique de la vie et de l’amour qui va du cœur au cœur à travers l’espace et les frontières .

www.veronikabulycheva.com
https://www.facebook.com/pg/LAPLACEROUGE.KB

 

La Place Rouge KB (carré rouge)
Bar, restaurant franco-russe
53 avenue de Fontainebleau
94270-Kremlin Bicêtre
Info: 01 46 72 74 27
Métro: Le Kremlin-Bicêtre, ligne 7

L’entrée est gratuite, le paiement gratuit au chapeau, consommation obligatoire

Exposition

“MYSTÈRE de L’ICÔNE”

Léonide Alexandrovitch Ouspensky (1902-1987)

5 décembre 2017 au 27 janvier 2018

 

Première exposition consacrée à l’œuvre de Léonide Ouspensky, l’initiateur du renouvellement de l’art sacré et du retour à l’icône traditionnelle au XXième siècle.

Grâce à lui, par son enseignement, d’abord – il a des élèves dans le monde entier – puis par ses écrits – son ouvrage fondamental, La théologie de l’icône dans l’Eglise Orthodoxe est traduit dans un grand nombre de langues – ensuite par sa création picturale, l’art liturgique de l’Eglise Orthodoxe tout entière a retrouvé la splendeur inhérente à son authentique théologie mystique.
De l’œuvre picturale, certains aspects sont moins connus, comme les images réalisées pour l’Orthodoxie occidentale, d’autres en revanche le sont mieux mais trop partiellement. Il faut aussi rappeler l’œuvre sculptée ainsi que le travail sur métal repoussé auquel il consacra les premiers efforts de sa vie ecclésiale.

Léonide Ouspensky (Леонид Александрович Успенский, Leonid Aleksandrovitch Ouspenski) est un iconographe et iconologue orthodoxe, né en Russie 1902 à Golaya Snova (aujourd’hui Golosnovka) région de Voronej, il est décédé à Paris en 1987.

 À partir de 1918 il combattit dans l’armée rouge , avant d’être fait prisonnier en 1920, et d’être évacué par l’Armée blanche de Sébastopol à Gallipoli puis d’être envoyé en Bulgarie, où il fit divers travaux dont celui de mineur, jusqu’en 1926. Suivant des recruteurs français, il signa un contrat avec les usines Schneider du Creusot et arriva en France en 1926. Victime d’un accident en travaillant dans les hauts-fourneaux,  il se rend à Paris où il trouva du travail dans une usine qui fabriquait des pièces de bicyclettes.

En 1929, il suivit parallèlement les cours de l’Académie de peinture qui venait d’être fondée par Tatiana Lvovna Soukhotina, fille de Léon Tolstoï, et où enseignaient des peintres renommés, comme Nicolas Milliot et Constantin Somov. Il y fit la rencontre de Georges Ivanovitch Kroug (le futur moine et célèbre iconographe Grégoire), avec lequel il allait se lier d’amitié jusqu’à la mort de ce dernier. Il militat pour l’implantation de l’Orthodoxie en France par l’utilisation du français comme langue liturgique. Il s’y lia particulièrement avec Vladimir Lossky et les fères Kovalevsky, .

Lorsque vint l’Occupation, les autorités allemandes mobilisèrent L. Ouspensky pour travailler en Allemagne. Il déserta et mena une vie clandestine, ce qui lui donna la possibilité de se consacrer entièrement à la peinture et à la restauration d’icônes, ainsi qu’à la sculpture sur bois et sur pierre et à l’art du métal repoussé dans le style iconographique.

Père Gégoire, Georges Ivanovitch Kroug, (1907 Saint Petersbourg – 1967 Paris)

Avec le moine Grigory (Krug), il participa à la décoration intérieure des fresques et icônes de l’église des Trois-Saints Docteurs à Paris rue Pétel, dans le VXème, dont il était l’un des fondateurs depuis 1931. En 1942, il épousa Lydia Alexandrovna Miagkov, qui allait être désormais pour lui un fidèle soutien.

Église des Trois-Saints Docteurs, rue Pétel, Paris XV°

À la fin de 1944, il devint l’un des fondateurs del’Institut thélogique de Saint Denis  , professeur de peinture d’icônes où il y enseigné là jusque dans les années 1980. En 1948, Ouspensky publia une petite brochure en français, expliquant la nature de l’icône : L’Icône, quelques mots sur son sens dogmatique.

La Vierge de Kazan,  L. Ouzpensky

En 1952 il publia, en collaboration avec V. Lossky, Le sens des icônes, édité en Suisse simultanément en allemand et en anglais. Il écrivit aussi un article sur l’Église et l’icône orthodoxes pour l’encyclopédie allemande [Symbolisme des religions].

Christ en Gloire, L. Ouspensky

Le cours d’iconologie que dispensait Ouspensky servirent de base au livre La Théologie de l’icône qui fut édité par l’Exarchat en 1960 en français, puis en anglais à New York en 1977.

Les années suivantes, Ouspensky compléta ce cours par des articles qui parurent dans le Messager de l’exarchat du patriarche russe en Europe occidentale.

L’originalité des icônes d’Ouspensky est d’avoir fait des icônes modernes qui rendaient l’abîme des siècles dans le moment présent. Elles étaient imprégnées de tout ce qui les avait précédées, mais elles étaient actuelles, à la fois immédiates et immémoriales.

On ne trouve pas cet esprit dans les icônes russes actuelles qui semblent souvent des reconstitutions dont la spontanéité, la vie, cette sève qui monte jusqu’à nous depuis les racines de l’arbre, sont souvent absentes. Elles sont « bien peintes » et bien dorées. Les gens choisissent leur style : byzantin, quatorzième siècle, dix-septième siècle… 

Léonide Ouspensky est décédé dans la nuit du 11 au 12 décembre 1987. Il est enterré au cimetièrede Sainte Geneviève des Bois.

LISTE DES MANIFESTATIONS RELATIVES À L’EXPOSITION OUSPENSKY 
DU 5 DÉCEMBRE 2017 AU 14 JANVIER 2018

* PROJECTION DU FILM DE NATALIA SERGUEEVA:

Léonide Ouspenky, l’histoire de la transfiguration et de l’amour”.
Леонид Успенский. История преображения и любви.

Tous les mercredi, jeudi et samedi, au 2ème étage du Diocèse, à 16h30:
Les 6, 7, et 9 décembre 2017; les 13, 14, et 16; les 20, 21, et 23; les 27, 28, et 30.
Les 3, 4, et 6 janvier; les 10, 11 et 13 janvier 2018.

* CONFERENCES

 Mardi 12 décembre 2017, à 20h au 2ème étage du Diocèse:

Marie Chantal Savinkov
Chef de chœur, spécialiste en anthropologie sociale, iconologie:
” Ouspensky, passeur de la Tradition”
____

Mardi 19 décembre 2017 à partir de 15h,dans l’auditorium du Centre:

Archiprêtre Nicolas Ozoline
Professeur d’histoire de l’art chrétien et d’iconologie; doyen émérite de l’Institut de Théologie Orthodoxe Saint Serge:
L’actualité de l’iconologie de Léonide Alexandrovitch Ouspensky”

Grégoire Aslanoff
Historien de l’art au CNRS; chargé de l’enseignement d’iconologie à l’Institut de Théologie Orthodoxe Saint-Serge:
” Un aspect méconnu de l’œuvre de L. A. Ouspensky : présentation des rares peintures et dessins profanes conservés”

Anne Philippenko
Restauratrice d’icônes et de tableaux; peintre d’icônes et professeur d’iconographie:
” Léonide Ouspensky, mon professeur”
____

Entre le 7 et le 12 janvier 2018
( la date précise sera communiquée ultérieurement):

Xénia Muratova
Historienne d’art; professeur émérite des universités françaises; Président du Centre international d’études “Pavel Muratov”:
” Ouspensky et l’icône en exil”

 

Centre Culturel et Spirituel Orthodoxe Russe

1 quai Branly, 75007,  Paris

 

Ne manquez pas les concerts annuels organisés par Datcha Kalina et la Kibitka
clôturant la 13 e Saison russe en pays d’Aix.

Samedi 25 novembre à 19h


Salle Duby, Eguilles 

TCHAYOK
Musique russe et tzigane 

Né d’une passion pour la musique russe & tzigane, Tchayok fait ses débuts en 2012 dans les Alpes. Le trio est composé de Vladimir et Romain GOURKO, deux frères d’origine russe et de Florian VELLA. Tous guitaristes et chanteurs, ils jouent aussi de la balalaïka (prima et contrebasse). Leur premier album “Zavarka”, sort en 2014.

S’inspirant de cette musique traditionnelle et de leur multiples influences (jazz, swing, musique sud-américaine), ils ravivent le style avec des compositions et des arrangements originaux où la musique écrite côtoie la spontanéité de l’improvisation.

Les rythmes tziganes endiablés ou les romances déchirantes sont interprétés avec poésie, nuances, virtuosité et magnifiés par la puissance de trois voix harmonisé.

Après plusieurs années entre tournées et voyages, le répertoire s’étoffe et évolue grâce à d’intenses rencontres avec des musiciens de renom (Marcel Ramba, Tcha Limberger, Pierre Blanchard, Nicolas Hauzer…). Le trio se produit à plusieurs reprises à l’étranger notamment en Belgique, Allemagne, Roumanie et Turquie.

Ils collaborent régulièrement avec d’autres artistes (J.C Gairard, J.B Frugier, Gaspard Panfiloff, Pascal de Loutchek).

Ces nombreuses aventures et leur sensibilité commune font de Tchayok un trio au son et au caractère singulier.


Vladimir Gourko – chant guitare
Jean Baptiste Frugier –  violon
​Romain Gourko – chant guitare balalaïka
Florian Vella​ – contrebasse

 

Participation aux frais: 14€
Adhérents Datcha Kalina et Kibitka: 13€

 

Le site: Tchayok

 

Tournée en décembre du goupe: 1er décembre, Karkadé, Grenoble 
2 décembre, Cabaret Pop, Gap 
3 décembre, Embrun
≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Samedi 16 décembre à 19h

La Datcha, Eguilles

 Récital de piano Aliya Sabirova


“Chopin et Schumann – Deux génies de l’époque romantique” 

 

Aliya Sabirova lauréate de concours nationaux et  internationaux.

Née  à Moscou en 1989, elle suit des cours de musique et de piano dès l’âge de 5 ans. Dès son plus jeune âge elle est lauréate de concours nationaux et internationaux.

Elle a étudié à l’Univertsité d’Etat de musique Schnittke et obtenu son diplôme de pianiste (classe de Mozdikov A.V.) Aliya a donné de nombreux concerts et  participé à plusieurs festivals et concours. Actuellement, en plus des concerts elle est aussi professeur de musique à Moscou.

Aliya  a déjà fait le plaisir et l’honneur de se produire à la Datcha à Eguilles.

Lors d’un concert du Salon Russe , elle accompagnait les sopranos Nataliya Brazhkhina et Vera Sankovskaya et avait interprété avec brio une œuvre de Rachmaninov, en octobre 2015 le Salon russe de la Datcha Kalina a accueilli la concertiste Aliya Sabirova  qui interprétait avec brio les œuvres de Chopin, Scriabine, Debussy et Rachmaninov. En octobre 2016, Aliya a fait un concert en solo avec le Récital de piano  au Conservatoire Daruis Milhaud à Aix-en-Provence. En mars 2017, Alyia Sabirova a interprété avec brio des œuvres de Debussy, Scriabine, Vladimir Ryabov et pour clôturer le tout elle a offert le fameux Moment Musical Op. 16 No. 4 de Sergueï Rachmaninov lors du concert “Œuvres choisies  ” avec Ekaterina Mamysheva.

Renseignements et réservations :
04 42 92 68 78 / 06 20 97 35 68

contact@datcha-kalina.com
www.datcha-kalina.com

 

Festival Cantarena

 Samedi 9 décembre 2017

” Russie Mon Amour”

Château St Martin de la Garrigue (Montagnac)

Le concert “Russie! Mon Amour!” sera couronné par coctail dinatoire et la dégustation des vins AOC
Les artistes Sandra St Mila, Natalia Thompson, Diana Pryalkina, TrermSlav, Folklore Russe Lada, Tatiana Mermann& DJ Thomson, interprétation  de célèbres romances russes.

Tenu de soirée souhaitée.

Nombre de places limitées

L’association Russe Languedoc est devenu partenaire du Festival International des Arts Cantarena. L’objectif du festival est de réunir des chanteurs et des musiciens talentueux pour favoriser la culture russe. Les concerts ont lieu dans des lieux différents de Monaco à Perpignan. L’amour pour la culture de la musique russe se joint à différents interprètes dans le cadre du festival. Les arrangements inattendus, les expériences originales et l’interprétation profonde et émotionnelle des chansons populaires et des romances du XIXe siècle par la charmante chanteuse Sandra Santa Mila fréquentaient les spectateurs.

******************
Вечер с участием исполнительницы русских романсов Сандры Милы, музыкального коллектива русской песни TeremSlav & DJ Thompson из Ниццы и танцевальной группы Лада из г.Безье
Старинные русские романсы, народные танцы и песни.
В завершении вечера дегустация замковых вин, фуршет – динатуар (по желанию, за отдельную плату)  Караоке в каве.

Au coeur du Languedoc, entre Béziers et Montpellier, tourné vers la Mer Méditerranée, le Château Saint Martin de la Garrigue se devine… Ordonné autour du Château Renaissance le Domaine protège ses 160 hectares de propriété, alternant vignes, garrigues, pinèdes et oliviers.

En arrivant à Saint Martin de la Garrigue, ce qui frappe le visiteur c’est l’harmonie entre une nature exubérante et le travail de l’homme. Au fil du temps, chaque hôte a laissé sa marque, le résultat étant aujourd’hui un parfait équilibre entre histoire et modernité.

En évolution constante, le vignoble du Languedoc se reconstruit une identité. A Saint Martin de la Garrigue nous apportons notre pierre à ce bel édifice, conscient du superbe potentiel du terroir Languedocien.

Information: 04.67.24.00.40 , pr-ok@mail.ru

Association franco-russe Perspectives

 

Comédie musicale interactive autour du sapin 


pour les enfants et leurs parents

 

Vendredi 29 décembre 2017 à 15h00
 
Samedi 30 décembre 2017 à 11h00 et à 15h00
 
Salle des Lices
12 rue des Lices, 13007 Marseille
places restantes pour le spectacle 29/12/2017 à 15h – 187
places restantes pour le spectacle 30/12/2017 à 11h – 183
places restantes pour le spectacle 30/12/2017 à 15h – 186
Réservation: (CLIQUEZ)

 

Les touristes ne paieront plus la TVA en Russie.

 

Goum de la place Rouge à Moscou.

Les étrangers en visite en Russie pourront, dès le mois de décembre, profiter de la détaxe sur leurs achats effectués sur le territoire russe. Le système de détaxe sera numérisé dès 2018.

Les députés russes ont définitivement adopté le 16 novembre une loi instaurant le système de détaxe pour les étrangers. Ainsi, toute personne provenant d’un pays hors Union économique eurasiatique (Russie, Biélorussie et Kazakhstan, entre lesquels un traité de libre-échange existe déjà) pourra récupérer la taxe sur la valeur ajoutée de 18% prélevée par l’Etat russe sur chaque achat destiné à être emporté hors de l’Union eurasiatique.

Boutique de souvenirs, rue Arbat à Moscou.

Pour profiter de la détaxe, un touriste devra effectuer des achats pour une somme supérieure à 10 000 roubles (environ 140 euros) en une journée et quitter le territoire de l’Union économique eurasiatique dans les trois mois suivant la date de l’achat. S’appliquera ensuite une procédure équivalente à celle déjà utilisée dans plusieurs pays : obtenir une fiche de détaxe au moment de l’achat, et la valider à la douane en quittant le territoire du pays.

 

Le monastère dédié à la Sainte et vénérable martyre, la Grande Duchesse Elisabeth, a été créé en été 1999 dans la banlieue de Minsk, le village de Novinki (qui fait actuellement partie de la ville). C’est la Communauté orthodoxe des sœurs de la Charité laïques qui a donné naissance au monastère.

Salon de Noël  pour poursuivre les travaux de construction du Centre d’hébergement pour femmes en difficulté avec enfants et pour soutenir le projet d’aide aux enfants orphelins polyhandicappés, les soeurs du Monastère orthodoxe Ste Elisabeth reviennent à Bruxelles exposer des produits fabriqués dans leurs ateliers monastiques.

La librairie “UOPC” (Bruxelles)

Gustave Demeylaan 14,

1160 Bruxelles, Belgique

 

Répertoire lié à la Nativité du Christ.
Le panorama de la musique liturgique et monastique russe, qui sera interprété, illustre la riche histoire de la musique orthodoxe russe monastique depuis l’abandon du chant byzantin à la fin du XVIe siècle.
Depuis leur création en 2013, les « Chantres Orthodoxes Russes » se consacrent au répertoire liturgique russe et plus particulièrement aux œuvres des grands centres spirituels comme la laure de Kiev, mais surtout la laure de la Sainte-Trinité- Saint-Serge ou certains des chantres ont fait leurs classes.
Eglise Saint Louis en l’Île
19 bis rue Saint Louis en l’Île, 75004 Paris
Métro: Pont Marie.
Réservation: 01 44 62 00 55

NATACHA NIKOULINE / SERGUEÏ CHELNOKOV

Exposition photographique

7 novembre – 22 décembre 2017

UHA Mulhouse

Descendante de deux illustres lignées marchandes de Moscou, les Bakhrouchines et les Tchelnokov, qui comptaient d’ailleurs plusieurs artistes et collectionneurs, notamment le photographe Sergueï Tchelnokov (1861–1924), c’est à Paris que Natacha vit le jour en 1980. Forcée de fuir la Russie lors de la Révolution russede 1917, sa famille trouva refuge dans la capitale française et s’y établit. Sortie major de l’École des Gobelins,

Natacha Nikouline très tôt, commença à enfermer des pétales de fleurs, des larmes, ou encore du sang dans de petits flacons stériles. Avec le temps, ces éléments capturés finissaient par se putréfier, ce qui la sensibilisa un peu plus à la notion de mort, qui se reflète aujourd’hui considérablement dans son art.

Les draps recouvrent en partie les divers objets présents sur la table, cela reflète la vision qu’elle avait de son père dans son lit d’hôpital. Les flacons évoquent ceux qu’elle avait, sur ses conseils, autrefois utilisé pour conserver divers éléments. Certains sont droits, d’autres s’effondrent et se brisent, symbolisant le fait que, dans ses derniers jours, bien que son esprit chancelât parfois, son père avait encore les idées très claires, incarnées ici par ces fleurs aux couleurs vives. L’eau dans les flacons représente quant à elle l’espoir et l’optimisme dont il faisait preuve, demandant par exemple à ses enfants s’ils avaient réservé une place en maison de retraite pour sa sortie de l’hôpital.

À ses 14 ans, Natacha se passionna pour la photographie et l’année suivante reçut un Hasselblad 500CM des mains de son père. Celui-ci s’adonnait d’ailleurs lui aussi à cette activité, effectuant de nombreux reportages et travaux de documentation, tout comme le faisait autrefois Sergueï Tchelnokov. À ce propos, Natacha affirme que « contrairement à mon père et à Sergueï Tchelnokov, je fais de la photographie d’enfermement, et non pas en extérieur, je reste dans une pièce ».

Sergueï Chelnokov était un photographe amateur russe qui a travaillé au tournant du XI Xe siècle et du XXe siècle en Russie et en Europe

Stéréographie sur la Russie et l’Europe des années 1880-1917. Pour la première fois en dehors de la Russie sont présentées des œuvres tirées des archives du photographe russe Sergueï Chelnokov, retrouvées durant la 1e décennie du 21e siècle.

Ses photographies étaient connues du grand public avant la Révolution russe de 1917. Elles ont reçu plusieurs prix à des concours photos. Cependant, après la Révolution de 1917, il a été obligé d’émigrer et ses œuvres ne pouvaient plus être exposées: la découverte de ces archives est donc un événement important dans la vie culturelle de la Russie. Non seulement ces photographies présentent un intérêt historique étant une illustration vive de l’époque, mais elles sont aussi extrêmement précieuses du point de vue de l’art photographique et de l’histoire de la photographie.

 

Bibliothèque Universitaire – UHA – Campus Fonderie

16 rue de la Fonderie
Mulhouse

Horaires du lundi au vendredi : 8h – 18h30
samedi : 9h – 12h
entrée libre

,

 

Victor Tatarenko

“Deux Venise”

18 novembre au 7 décembre 2017

Hall d’expositions “Parc des Victoires”, Saint Petersbourg

Viktor Alexeïevitch Tatarenko est né en 1950 à Donetsk. Maître d’art monumental et décoratif, mosaïque, vitrail, peintre et graphiste. Il est diplômé de la section de peinture monumentale de l’Académie d’Art de Saint Petersbourg Moukhine.

Il a étudié l’art des vieux maîtres de Pskov, Novgorod sur les îles Solovetsky et Valaam. Il a restauré les fresques de Dionysos du monastère Féropontov, en utilisant les mêmes couleurs que l’ancien maître utilisait sur les icônes.

Viktor Tatarenko a commencé à travailler sur le chevalet avec la série des chats, des scènes graphiques de la vie des chiens.

Il est membre de l’Union des Artistes de l’URSS, l’Association internationale de mosaïque moderne (Ravenne, Italie), l’Association internationale des arts, la Société des artistes aquarellistes, l’Association internationale des arts plastiques (AIAP) de l’ UNESCO Paris.

Chat vénitien.

Salle d’exposition, quartier de Moscou

Place Tchernitchevski N° 6, Saint Petersbourg

Horaire: mar-ven 12h00-20h00, samedi-dimanche 11h00-18h00
Entrée libre

Выставочном зале Московского района по адресу: Санкт-Петербург, пл. Чернышевского, д. 6, м. “Парк Победы”.

Marché de Noël de l’ACER-RUSSIE !!

Добро пожаловать !

Samedi 02 décembre 2017 de 11 à 17h

Retenez cette date ! Venez nombreux ! Invitez vos amis ! Faites circuler notre invitation!

Buffet russe (Vatrouchkis, pirojkis, blinis, etc…etc)
Cadeaux, objets russes, châles, livres russes et français, icônes peintes, bijoux, cartes de vœux, matriochki et tant d’autres choses !

N’hésitez pas à nous envoyer ou nous apporter des objets russes, cadeaux, objets neufs ou objets anciens, beaux livres russes ou français, bijoux, etc…
Merci à tous de vos dons et de votre aide fidèle !


ACER-RUSSIE
91, rue Olivier de Serres 75015 Paris
Metro Porte de Versailles ou Convention, Tramway T2 ou T3a
Tel : 01 42 50 53 46

Librairie-Galerie ARTBIBLIO

Nicolaï Dronnikov

“Visages et paysages de l’émigration russe parisienne (1972-1993)”

Exposition du 8 décembre au 30 décembre 2017

Dans le cadre du jeudi des Beaux Arts

 

Corbeaux au-dessus du Kremlin.

Trois clochards au Kremlin-Bicêtre.

Les lumières de la ville

EXPOSITIONS DE L’ARTISTE
  • 1963 : Académie des Beaux-Arts, Moscou.
  • 1966 : Salon du Manège, Moscou.
  • 1967 : Exposition des jeunes peintres à Kouznetski Most, Moscou.
  • 1968 : Exposition d’Automne à la Begovaya, Moscou.
  • 1973 -1978 : Salons d’Automne, Paris.
  • 1977 : Exposition de peintres russes de la nouvelle émigration, Bochum (Allemagne).
  • 1978 : Galerie Hestia, Paris.
  • 1979 : Galerie Saint-Louis, Paris.
  • 1980 : Centre culturel de Meudon.
  • 1981 : Exposition vente des artistes parisiens en soutien à Solidarnosc (Pologne) au Musée d’art moderne de la ville de Paris.
  • 1981-1993 : Participe à de nombreuses expositions dans des galeries de Nice, Deauville, Varangeville, Marseille, Aubonne, en Suisse …
  • 1991 : Exposition « Autour de Mikhail Boulgakov », Strasbourg.
  • 1993 : « Un siècle de peintres et sculpteurs russes à Paris », Мairie du IXᵉArrondissement, Paris.
  • 1994 : Scénographie, affiches de la soirée poétique de Guennadi Aigui au Centre Georges-Pompidou, Paris.
  • 1999-2000 : Dix tableaux à la « Galerie du Musée Picasso », Paris.
  • 2000 : « Nicolas Dronnikov. Les 70 ans du peintre et éditeur », Musée des Beaux-Arts de Tchouvachie, Tcheboksary.
  • 2001 : Exposition des illustrations par Nicolas Dronnikov du roman de I.A. Gontcharov « Le Précipice », au Musée littéraire d’Oulianovsk.
  • 2002 : « Bibliothèque, livres et tableaux de N. Dronnikov » à Villeneuve-sur-Yonne.
  • 2002 : « Okoudjava, Galitch, Vyssotski », Musée et Centre culturel Vyssotski, Moscou.
  • 2003 : « Les couleurs et les mots … » (М. Larionov, N. Gontcharova, I. Brodski, I. Aigui). Peinture, dessins, livres. Musée Alexandre Blok, Saint- Pétersbourg.
  • 2003 : « Un Maître russe à Paris (1978-2002). Peinture, dessins, livres d’artiste», Galerie Jam Hall, Saint-Pétersbourg.
  • 2005 : « En direct de Paris – Nicolas Dronnikov », Galerie Le Bastion, Pskov.
  • 2006 : Exposition à Odessa.
  • 2010 : « Nous habitions Moscou », Galerie «Коvtcheg», Моscou.
  • 2010 : « L’Ermite parisien », exposition pour les 80 ans de N. Dronnikov. Galerie Drevo, Моscou.

 

Funérailles communistes.

LIBRAIRIE-GALERIE ARTBIBLIO
13 rue Bonaparte, 75006  Paris
www.artbiblio.com
Tél: 01 42 03 20 35

Horaires : du mardi au vendredi de 13 h 30 à 18 h 30, samedi de 10 h 30 à 17 h 30,

et le matin sur rendez-vous.

Métro : ligne 4, station Saint-Germain-des-Prés
Bus : lignes 39 et 95, arrêt Jacob

Suite de la traversée de l’histoire du cinéma soviétique à l’occasion du centenaire de la révolution d’Octobre. Comment se sont affirmés des réalisateurs réussissant à faire la preuve d’un talent singulier à l’intérieur des structures d’un système contraignant ; comment ils ont réussi parfois à contourner la censure pour sai- sir certains aspects de la réalité quotidienne en souvenir d’une révolution qui devait bouleverser tous les aspects de l’existence.

Mercredi 29 nov 17h00
Lundi 11 déc 20h30

LA NOUVELLE BABYLONE(NOVY VAVILON)
DE GRIGORI KOZINTSEV ET
LEONID TRAUBERG
URSS/1929/80’/INT. FR./35MM
Avec Piotr Sobolevski, Elena Kouzmina, Sergueï Guerassimov.
Vie et mort de la Commune de Paris (1871), vue par les yeux d’une vendeuse du grand magasin la Nouvelle Babylone“.

Mercredi 29 nov 19h00
Mercredi 06 déc 16h30

L’ACCORDÉON (GARMON)
D’ IGOR SAVTCHENKO
URSS, 1934, 58 minutes, VOSTF/35MM
Avec Zoïa Feodorova, Piotr Savin, Igor Savtchenko.
Comédie musicale. “Dans un kolkhoze, le meilleur travailleur est aussi le meilleu musicien. Élu au soviet local, il croit devoir renoncer à la musique. Mal lui en prend”.

Mercredi 29 nov 20h30
Samedi  02 déc 19h30

LA MIRACULEUSE (TCHOUDESNITSA)
D’ ALEXANDRE MEDVEDKINE
URSS/1936/74’/VOSTF/35MM
Avec Tatiana Barysheva, Zinaïda Bokareva, Sergueï Boulaevski
“Deux trayeuses s’opposent dans un concours entre deux kolkhozes. L’intervention d’une sorcière pourrait changer le résultat.

Jeudi 30 novembre  17h00
Mercredi 03 jan 17h00

DEUX-BOULDI-DEUX, (DVA-BOULDI-DVA)
DE LEV KOULECHOV
URSS/1929/86’/INT. FR./35MM
Avec Sergueï Komarov, Vladimir Kotchetov, Aniel Soudakévitch, Andreï Faït.
Un cirque ambulant, pendant la guerre civile, dans une petite ville. Un clown fameux et son fils, bolchevik, préparent un numéro à deux. La ville tombe aux mains des blancs. Le jeune Bouldi est arrêté.

Jeudi 30 nov 19h30

ATTENDS-MOI, (JDI MENIA)
D’ ALEXANDRE STOLPER ET BORIS IVANOV
URSS/1943/90’/VOSTF/35MM
Avec Boris Blinov, Valentina Serova, Lev Sverdine.
“Le pilote Nikolaï Ermolov est au front. Sans nouvelles de lui, ses amis le croient mort. Sa femme Liza garde confiance. Le poème de Constantin Simonov qui donne son titre au film est aussitôt entré dans le folklore”.

 

Vendredi 01 décembre 17h00  et jeudi 11 janvier 17h00

 

LA MAISON DES MORTS / LA MAISON MORTE (MERTVYI DOM / TIOURMA NARODOV) DE VASSILI FÉDOROV  URSS/1932/69’/VOSTF/35MM

Avec Nikolaï Khmelev, Nikolaï Podgorny, Nikolaï Radine, Victor Chklovski

“En 1880, Fédor Dostoïevski est devenu un écrivain officiel et fêté. Il se remémore sa jeunesse, ses activités révolutionnaires et ses années de bagne”. Scénario de Victor Chklovski, qui apparaît dans le film. Restauré par la Cinémathèque de Toulouse et les Archives Françaises du Film.

Dimanche 03 déc 20h00
Jeudi 04 jan 21h00

MONTAGNES D’OR (ZLATYE GORI)
DE SERGE YOUTKEVITCH
URSS/1931/130’/VOSTF/35MM
Avec Ivan Chtraoukh, Boris Poslavski.
Un paysan vient à Pétersbourg pour nourrir sa famille. Il découvre le travail à l’usine, la grève et le mouvement révolutionnaire”.
Film muet sonorisé après tournage, musique de Chostakovitch.

Lundi 04 déc 16h00
Samedi 06 jan 19h30

LE TOURNANT DÉCISIF (VELIKI PERELOM)
DE FRIDRIKH ERMLER
URSS/1946/105’/VOSTF/35MM
Avec Mikhaïl Derjavine, Piotr Andrievski, Youri Toloubeev, Andreî Abrikossov.
Le général Mouraviov est nommé à la tête de la défense d’une ville sur la Volga (Stalingrad n’est pas nommé), dernier bastion de résistance aux Allemands, dont le sort décidera de l’issue de la guerre. Les conceptions stratégiques s’affrontent“.

Jeudi 07 déc 17h00
Lundi 18 déc 20h30

LA GRAINE MAGIQUE (VOLCHEBNOE ZERNO)
DE FÉDOR FILIPPOV ET VALENTIN KADOTCHNIKOV
URSS/1941/87’/VOSTF/35MM
Avec Ivan Pereverzev, Sergueï Martinson, Stepan Kaïoukov,Vladimir Gribkov
.
Inspiré du conte Jack et le haricot magique. Un géant offre à deux enfants une graine magique qui donne bonheur et prospérité“.

Jeudi 07 déc 19h00

LES PAYSANS (KRESTYANE)
DE FRIDRIKH ERMLER
URSS/1935/79’/VOSTF/35MM
Avec Nikolaï Bogolioubov, Elena Iounger, Boris Poslavsky, Vladimir Gardine.
Un kolkhoze connaît des difficultés d’approvisionnement. Un responsable politique vient enquêter sur la situation. Une travailleuse modèle forme un couple amoureux avec son mari, qui est un koulak dissimulé”.
je 07 déc 19h00

Vendredi 08 déc 17h00 A
Mercredi 13 déc 20h30

LE CHEMIN DE LA VIE (POUTEVKA V JIZN)
DE NIKOLAÏ EKK
URSS/1931/95’/VOSTF/35MM
Avec Nikolaï Batalov, Mikhaïl Jarov, Kirill Ivanov.
“En 1923, devant la délinquance des enfants errants dans les grandes villes, un inspecteur, s’inspirant de la pédagogie de Makarenko, les réunit dans un camp de travail”.
Premier film de fiction parlant
soviétique. Version de 1931.

Lundi 11 déc 17h00
Vendredi 29 déc 20h30

VOLGA VOLGA DE GRIGORI ALEXANDROV
URSS/1938/106’/VOSTF/35MM
Avec Igor Ilinsko, Lioubov Orlova, Pavel Olenev, Sergueï Anitmonov
Le bureaucrate Byvalov envoie deux groupes rivaux de musiciens amateurs de son usine aux Olympiades musicales de Moscou“. Comédie musicale.

Mercredi 13 déc 19h30
Mercredi 27 déc 17h00

LE 41E (SOROK PERVY)
D’ IAKOV PROTAZANOV
URSS/1927/66’/INT.FR./35MM
Avec Ada Voïtsik, Ivan Kolavsamborsky, Ivan Shtraukh. A
Pendant la guerre civile, une tireuse d’élite de l’Armée rouge (elle a abattu quarante ennemis) et un lieutenant blanc, son prisonnier, échouent sur une île d’Asie. centrale“.

Jeudi 14 déc 19h00
Mercredi 20 déc 21h15

DES TRAVAUX ET DES HOMMES (DELA I LIOUDI)
D’ ALEXANDRE MATCHERET
URSS/1932/70’/VOSTF/35MM
Avec nikolaï Okhlopkov, Viktor Stanitsyne.
Un ingénieur américain arrive sur le chantier du Dnieprostroï pour aider les constructeurs soviétiques et découvre le nouveau pays”.

Jeudi 14 déc 21h15
Mercredi 03 jan 21h00

LA SYMPHONIE DU DONBASS/ENTHOUSIASME (ENTOUZIAZM/ SIMFONIYA DONBASSA)
DE DZIGA VERTOV
URSS (UKRAINE)/1930/68’/INT.FR./35MM
Premier documentaire soviétique en son direct, à la gloire du plan quinquennal et de l’industrialisation – et des nouvelles possibilités ouvertes au cinéma.
Restauré par Österreichisches Filmmuseum, Vienne. (Austrian Film Museum)

Vendredi 15 déc 16h30
Mercredi 20 déc 19h30

MACHENKA DE IOULI RAÏZMAN
URSS/1942/78’/VOSTF/35MM
Avec Valentina Karavaeva, Mikhaïl Kouznetsov, Vera Altaîskaïa.
À la veille de la guerre en Finlande, une jeune télégraphiste rencontre un chauffeur de taxi. Ils se retrouvent au front, où elle s’est engagée comme infirmière”.

Samedi 16 déc 20h30
Samedi 30 déc 20h00

LES ASSASSINS PRENNENT LA ROUTE
(OUBITSY VYKHODIAT NA DOROGOU)
DE VSEVOLOD POUDOVKINE ET IOURI TARITCH
URSS/1942/70’/VOSTF/35MM
Avec Boris Blinov, Olga Jizneva, Oleg Jakov, Ada Voïtsik, Sofia Magarill.
Six épisodes, dont cinq tirés de Grand’peur et misère du troisième Reich, de Bertolt Brecht. Le sixième fait intervenir les partisans dans la guerre contre l’envahisseur nazi. Film interdit à l’époque en URSS.

Jeudi 21 déc 14h30 A
Mercredi 10 jan 14h30

IVAN LE TERRIBLE (IVAN GROZNY)
DE SERGUEI M. EISENSTEIN
URSS/1944-46/186’(EN 2 PARTIES)/
VOSTF/DCP
Avec Nikolaï Tcherkasov, Lioudmilla Tselikovskaïa, Serafima Birman.
“1547, le Grand Duc de Moscovie est couronné Tsar de toutes les Russies. Ivan débute son règne dans une atmosphère trouble semée de complots et de jalousie.
Restauration numérique réalisée en 2015 par Mosfilm Cinema Concern, sous la supervision de Karen Chakhnazarov.
je 21 déc 14h30 A
me 10 jan 14h30

Jeudi 21 déc 19h00

KINO-PRAVDA DE LÉNINE
(21A KINO-PRAVDA LENINSKAÏA)
DE DZIGA VERTOV
URSS/1925/53’/INT. FR./35MM
Réalisé pour le premier anniversaire de la mort de Lénine, un « cinépoème» de montage en trois parties : l’œuvre de Lénine, sa mort, «Lénine est mort, mais sa force est avec nous ».

Au cours de la rétrospective, Bernard Eisenschitz présentera deux films, le premier suivi d’une discussion avec les spectateurs et le second commenté au micro pendant la projection :
jeudi 07 déc 19h00 B
Les Paysans de Fridrikh Ermler (1935)
Jeudi 21 déc 19h00 B
Kino-Pravda de Lénine de Dziga Vertov (1925), précédé de Kino-Nedelia de Mikhaïl Koltsov et Dziga Vertov (1918-1919).
Historien du cinéma, traducteur, rédacteur en chef de la revue Cinéma (de 2001 à 2007), Bernard Eisenschitz est l’auteur de nombreuses publications, aussi bien des monographies de référence (Nicholas Ray, Fritz Lang) que des ouvrages consacrés à des cinématographies, en particulier Le Cinéma allemand (Armand Colin) et Gels et dégels : une autre histoire du cinéma soviétique : 1926-1968 (Centre Pompidou/Mazzotta, 2002).
Tarifs séance : PT 6.5€, TR 5.5€, Libre Pass accès libre.

Jeudi 21 déc 21h45

KATKA, POMME REINETTE (KATKA BOUMAJNY RANET)
DE FRIDRIKH ERMLER ET EDOUARD IOGANSON
URSS/1926/88’/INT.FR./35MM
Avec Veronika Boujinskaïa, Féodor Nikitine, Valériy Solovtsov.
Leningrad. Une vendeuse à la sauvette est enceinte. Le père se met en ménage avec sa voisine, elle recueille un sansabri. Les deux couples suivent des chemins divergents“.

Samedi 23 déc 20h15
Vendredi 29 déc 16h45

L’ENFANCE DE MAXIME GORKI (DETSTVO GORKOGO)
DE MARK DONSKOÏ
URSS/1938/100’/VOSTF/35MM
Avec Mikhaïl Troïanovski, Varvara Massalitinova, Alekseï Liarski, Elisaveta Alekseeva.
Ayant perdu son père, Alexis Pechkov revient vivre à Nijini- Novgorod avec ses grandsparents. Un locataire lui apprend à lire et écrire. Aliocha part seul gagner sa vie parmi les hommes“. Tiré du récit autobiographique Enfance de Maxime Gorki.

Mercredi 27 déc 20h00
Jeudi 28 déc 17h00

TROIS DANS UN SOUS-SOL (TRETYA MECHTANSKAÏA)
DE ABRAM ROOM
URSS/1927/91’/INT.FR./35MM
Avec Nikolaï Batalov, Lioudmila Semenova, Vladimir Fogel.
Batalov vit avec Semenova dans un sous-sol de la « rue petite-bourgeoise» de Moscou. Il rencontre son ancien camarade d’armée Fogel et lui propose de l’héberger”.

Mercredi 03 jan 19h00
Lundi 15 jan 17h00

LE PROFITEUR / UN VISAGE CONNU (CHKOURNIK / ZNAKOMOE LITSO)
DE NIKOLAÏ CHPIKOVSKI
URSS/1929/80’/INT.FR./35MM
Avec Ivan Sadovski, Lukas Liachenko, Dora Feller-Chpikovskaïa.
Les aventures dans la guerre civile d’un petit bourgeois et d’un chameau, ballottés entre l’Armée rouge, les blancs et la bande d’un ataman“.

Samedi 06 jan 21h30
Vendredi 12 jan 17h00

LE VILLAGE DU PÉCHÉ / LES COMMÈRES DE RIAZAN (BABY RYAZANSKIE)
D’ OLGA PREOBRAJENSKAÏA ET IVAN PRAVOV
URSS/1927/82’/INT. FR./35MM
Avec Raïssa Poujnaïa, Gueorguï Bobynine, Emma Tsessarskaïa.
Un village avant 1914 et pendant la guerre. Victimes des vieilles coutumes qui les oppriment, quelques femmes se rebellent et sont mises au ban par les habitants”.

Dimanche 07 jan 20h00

LA GRÈVE (STATCHKA), DE SERGUEI M. EISENSTEIN
URSS/1924/82’/INT. FR./DCP
Avec Alexandre Antonov, Mikhaïl Gomorov.
“Dans une usine de la Russie tsariste, le suicide d’un ouvrier déclenche une grève. Le mécanisme soulèvement-répression résume les nombreux mouvements prérévolutionnaires auxquels le film rend hommage“.

Dimanche 07 jan 22h00

LA FÊTE DE SAINT GEORGES (PRAZDNIK SVIATOGO IORGENA)
DE IAKOV PROTAZANOV
URSS/1930 (SONORISÉ EN 1935)/85’/VOSTF/35MM
Avec Anatoli Ktorov, Igor Ilinski, Anatoli Goriounov.
Un escroc se fait enfermer dans une église afin de faire main basse sur ses trésors. Mais le complice qui devait le délivrer est mis en fuite par la police. Par crainte d’être découvert, le voleur se déguise en Saint-Georges, dont on célèbre la fête ce jour-la“.
Copie Ciné-Archives
Fonds Audiovisuel du PCF – Mouvement ouvrier et démocratique.

LA CINÉMATHÈQUE FRANÇAISE

51 rue de Bercy
75012 Paris

Métro:  Bercy (Lignes 6, 14)
Bus : 24, 64, 87.

Tarifs séance : Plein tarif:  6.5€, Tarif réduit: 5.5€, Libre Pass accès libre

 

Reconnu par le monde musical comme l’une des formations les plus étonnantes, le Trio Makarenko envoûte les mélomanes les plus exigeants. Virtuosité, rythme, équilibre des instruments, le répertoire de la musique russe qu’ils défendent fait l’unanimité dès la première pièce qu’ils offrent à leur auditoire. Ils inviteront à ce programme l’un des compositeurs français les plus influencés par ses homologues russes en interprétant la sonatine de Ravel.

« Ces trois musiciens ont non seulement un incontestable talent, mais en plus ce charme qui établit d’emblée un lien indéfinissable avec leur public.[…] le piano joint sa sensibilité raffinée aux accents tendres ou passionnés de la balalaïka et le merveilleux l’emporte sur le réel. » J. Navaro – LDL

Fondation Dosne-Thiers
27, place Saint-Georges
75009 Paris
Métro : Saint-Georges (Ligne 12)
Parking : 20 rue Clauzel

Prix des places

Tarif normal : 25 €
Tarif réduit (- 25 ans) : 16 €
Frais de réservation : 2 € par place

Réservation: 01 43 71 60 71

 

VIIème Festival du Cinéma Russe

Bordeaux

Mercredi 29 novembre au samedi 4 décembre 2017

VIIème édition du festival « Soirées du cinéma russe de Bordeaux » organisé dans le cadre de la coopération Bordeaux – Saint-Pétersbourg par l’Association Centre des Festivals France-Russie et l’Association Slave de l’Université Bordeaux Montaigne.

Ce projet est mis en œuvre avec le soutien de la Ville de Bordeaux, La Direction de la Jeunesse de la Région Nouvelle Aquitaine, l’Agence régionale ECLA, l’Université Bordeaux Montaigne, le CROUS de Bordeaux et l’Université de Bordeaux ainsi que les partenaires russes : Centre de Russie pour la Science et la Culture à Paris, l’Ambassade de Russie en France, la Commission gouvernementale pour les Compatriotes à l’Étranger.

Créées en 2009 par une équipe de jeunes enthousiastes de l’Université Bordeaux Montaigne, pleins d’initiatives, ouverts au nouveau monde de la culture, de l’art et du cinéma, les « Soirées du cinéma russe à Bordeaux » sont portées par une motivation, celle de promouvoir la culture internationale à Bordeaux.

Le Festival « Soirées du cinéma russe de Bordeaux » offre au public aquitain une occasion unique de visionner des films slaves très rarement, voire jamais, projetés en France, d’apprendre l’histoire et la culture à travers le cinéma.

Mercredi 29 novembre 2017, Cinéma Le Festival, Begles (151 Boulevard Albert 1er, 33130 Bègles)

21.00
CÉRÉMONIE D’OUVERTURE DU FESTIVAL en partenariat AVEC LE FESTIVAL « LES NUITS MAGIQUES »

Film « Switchcraft »Réalisation : Konstantin BRONZIT (Константин БРОНЗИТ) Images : Irina ERCHOVA (Ирина ЕРШОВА)
Production : Zis Production, Russie, 1995, 8 mn – Couleur, Sans paroles, animationChaque fois que la lumière était éteinte, le petit rat faisait son apparition … Et cela malgré la présence du chat!

Film « Le Dieu »Réalisation : Konstantin BRONZIT (Константин БРОНЗИТ)
Production : Melnitsa, Russie, 2003, 5 mn – Couleur, Sans paroles, animationUn dieu en lutte avec une mouche…

Film « Histoire de toilettes – histoire d’amour »Réalisation : Konstantin BRONZIT (Константин БРОНЗИТ)
Production : Melnitsa, Russie, 2006, 10 mn – Sans paroles, animationL’amour est souvent inattendu. Personne n’est surpris s’il éclot au travail, même si le lieu est insolite ! Ainsi, pourquoi ne porterait-on pas un regard tendre sur une dame pipi seule et triste qui recherche l’âme sœur ?

Film « Le chat et la renarde »Réalisation : Konstantin BRONZIT (Константин БРОНЗИТ)
Production : Studio d’animation Pilot, Melnitsa, Russie, 2004, 13 mn – Couleur, animationUn chat abandonné par son maître dans les bois fait connaissance avec une renarde.
Pour obtenir d’elle le gîte et le couvert, il lui fait croire qu’il est le gouverneur de Sibérie.

Film « Au bout du monde »Réalisation : Konstantin BRONZIT (Константин БРОНЗИТ),
Production : Studio de films d’animation “Melnitsa”, Russie, 2014, 4 mnLes aventures d’une maison à l’équilibre fragile. Posée sur le pic d’une colline, elle balance alternativement de droite à gauche au grand dam de la famille de paysans qui l’occupe.

Film « Nous ne pouvons pas vivre sans le cosmos »Réalisation : Konstantin BRONZIT (Константин БРОНЗИТ),
Production : Studio de films d’animation “Melnitsa”, Russie, 2014, 4 mnDeux amis rêvent d’aller dans le cosmos et font tout pour atteindre leur but. Mais le film ne parle pas seulement du cosmos et des rêves… La complicité est mise en avant, l’entraide, mais aussi le rêve d’un destin.

En présence du réalisateur des films d’animation, lauréat d’OSCAR Konstantin BRONZITKonstantin Bronzit est né le 12 avril 1965 à Saint-Pétersbourg. En 1983, il termine ses études à l’Académie des Beaux-Arts et, de 1985 à 1990, il collabore comme animateur dans un studio de film de sciences populaires. C’est dans ce studio qu’il crée son premier court-métrage, Le rond-point. Depuis 1988, il montre un fort intérêt pour l’illustration destinée à des revues et des journaux russes. En 1994, il reçoit son diplôme de Hautes Études de scénariste et metteur en scène avec Fjodor Khitruk à Moscou. Son film le plus connu, Au bout du monde, est réalisé au Studio Folimage. Il est à noter également que Konstantin Bronzit est membre des académies de cinéma russe, français et américain

 

Jeudi 30 novembre Lycée Camille Jullian (29 Rue de la Croix Blanche, 33074 Bordeaux)

15.00 Master – Class pour les lycéens et les élèves des collèges qui apprennent le russe
16.00 Programme Nouveau cinéma Russie
Cinéma Utopia (5 Place Camille Jullian, 33000 Bordeaux)

Programme Nouveau cinéma Russie

Film « Aliocha Popovitch et Tougarine Zmeï » (sous-titres français)Réalisation : Konstantin BRONZIT (Константин БРОНЗИТ)
Production : CTB, Melnitsa, Russie, 2004, 75 mn – Couleur, animationAliocha Popovitch est le prototype du héros légendaire populaire. Il est l’un des trois chevaliers des bylines (contes épiques de Russie chantés, datant du moyen âge et transmis oralement par des bardes) avec Ilia Mouromets et Dobrynia Nikititch. Fils de prêtre (pope, d’où Popovitch), originaire du Nord russe, pas très fort, mais très malin, il n’hésite pas à tromper les adversaires qu’il ne peut vaincre par la force. Sa naissance magique est accompagnée par le tonnerre. Très jeune, il est capable de se tenir à cheval et de manier l’épée. Il part très tôt dans le vaste monde. Ses plaisanteries ne sont pas toujours fines et son plus grand exploit est l’anéantissement du monstre Tougarin Smeï qui voulait s’emparer de Kiev. Source : www.ctb.ruRencontre avec le réalisateur de films d’animation, lauréat d’OSCAR Konstantin BRONZITCinéma Utopia (5 Place Camille Jullian, 33000 Bordeaux)

 

20.15 Programme Nouveau cinéma Russie

Film « Une vie à l’étroit »Kantemir BALAGOV, 2017, Russie, 1h58

Ce film a été présenté au Festival de Cannes en 2017 dans la sélection Un Certain Regard1998, Nalchik, Nord Caucase, Russie. Ilana, 24 ans, travaille dans le garage de son père pour l’aider à joindre les deux bouts. Un soir, la famille et les amis se réunissent pour célébrer les fiançailles de son jeune frère David. Dans la nuit, David et sa fiancée sont kidnappés et une rançon réclamée. Au sein de cette communauté juive repliée sur elle-même, appeler la police est exclu. Comment faire pour réunir la somme nécessaire et sauver David ? Ilana et ses parents, chacun à leur façon, iront au bout de leur choix, au risque de bouleverser l’équilibre familial.Présentation du film et analyse critique par la spécialiste du cinéma russe Irina PAVLOVA, Saint Pétersbourg

Vendredi 1 décembre Cinéma Le Festival, Begles (151 Boulevard Albert 1er, 33130 Bègles)

15h00 Rencontre avec Konstantin BRONZIT, réalisateur Cinéma Utopia (5 Place Camille Jullian, 33000 Bordeaux)
« Peinture Vivante – Ateliers Cinéma »
Atelier animé par le réalisateur de Saint – Petersbourg acteur Konstantin Bronzit qui présentera la technique de pose de la voix pour les films d’animation. Les Ateliers Cinéma du festival ont pour objectif d’approfondir les connaissances des étudiants en études cinématographiques de Bordeaux des pratiques de la création du cinéma contemporain
Rencontre avec Konstantin BRONZIT, réalisateur
18h00 Programme Nouveau cinéma Russie
Film « Classe à part » d’ Ivan TVERDOVSKI Drame, 2014, Russie, 1h25
Lena, adolescente en fauteuil roulant, a enfin l’occasion d’étudier dans un lycée « normal », dans une classe pour handicapés. Au contact des autres, elle se sent enfin vivante, découvre l’amitié, l’amour, mais aussi la violence.
Présentation du film par le réalisateur Ivan Tverdovski
20h00 Master-Classe avec Ivan TVERDOVSKI
Né en 1988 à Moscou (Russie), il obtient en 2011 son diplôme de l’Institut national de la cinématographie Guerassimov de Moscou. Ses courts et longs métrages documentaires reçoivent de nombreux prix en Russie et dans des festivals internationaux. Il est responsable des courts métrages russes au Festival de Moscou. Le film Class à part est inspiré du roman éponyme de la psychologue Ekaterina Murashova, est son premier long métrage de fiction.
Simeone dell’Arte (10 Place Camille Jullian, 33000 Bordeaux)

21 h

 

Dasha Baskakova « Musique du monde/Nu Russian Songs »Chanteuse, auteur-compositrice interprète. Sibérienne de naissance et bordelaise d’adoption, slave dans l’âme et française de cœur, Dasha Baskakova est décidément une artiste à part, à cheval entre deux cultures et un bon millier d’aspirations qui ne connaissent pas de frontières

Samedi  2 décembre Institut du journalisme Bordeaux Aquitaine (1 rue Jacques Ellul 33080 BORDEAUX Cedex)

10h00 Billets
Cinéma Documentaire
Film « Tableaux saints » d’Ella Tukharelli, 44 m
Un film sur la contrebande d’anciennes icônes russes. Dans les années 1970, à Berlin-Ouest, parmi les contrebandiers, l’expression «conduire des planches à travers la rivière» était courante. Cela faisait référence à la contrebande de vieilles icônes russes de l’Union soviétique à l’Ouest, à travers la Spree et le mur de Berlin. Comment la contrebande d’icônes orthodoxes est-elle devenue une affaire criminelle lucrative et qu’est-elle devenue aujourd’hui?
Présentation par le producteur Alexandre Dukov
11h00 Billets
Présentation du film « Zoya Kosmodemianskaia» d’Olga et Alexey TOVMA, 25m
Présentation du film qui raconte la courte vie de l’écolière moscovite Zoe Kosmodemyanskaya qui, au début de la Grande Guerre patriotique, est devenue saboteur partisan et exécutée par les Allemands dans le village de Petrishchevo près de Moscou en novembre 1941. Pour son exploit on lui a attribué à titre posthume le titre de héros de l’Union Soviétique.
Le tournage aura lieu en 2018.
Présentation par un journaliste Alexandre Dukov ainsi que l’équipe de tournage
12.00 Billets
Classique du cinéma Russe
Film « Le Bras en diamants » de Leonid Gaidai, URSS, 1968, 100 mn, Couleur
Dans une petite ville du littoral sud, agit une bande de trafiquants de devises dirigée par le Chef et son aide Graf. Ce dernier, chargé d’une mission du Chef, part en voyage touristique à l’étranger et se trouve en compagnie du paisible et modeste économiste Semion Semionovitch. Les événements vont se poursuivre de telle façon que Graf ne peut absolument plus se séparer de son nouvel ami sans faillir à sa mission…
14h00 Billets
Compétition « Le monde vu par les jeunes »
Thème 2017 – « In Ciné Veritas »
Film « Parallèle des siècles » de Vladimir BAZYNKOV, 25 min
C’est un film qui n’est pas sur la foi, mais sur les gens. Les gens ne changent pas facilement, au premier échec. Ce n’est qu’après avoir commis de multiples erreurs et péchés qu’une personne peut changer. Ce film n’est pas religieux au sens premier du terme. Il questionne les spectateurs sur la foi, sur l’idée que chaque personne est toujours récompensée selon ses paroles et ses actes. Usant de motifs bibliques dans sa dramaturgie, l’auteur du film veut mettre ses contemporains face à une vérité simple mais selon lui très importante: le destin donne toujours à chacun une chance de changer.
Présentation par l’auteur du film Vladimir BAZYNKOV
Film « Papa, au revoir » de Ksenia BASKAKOVA, 25 min
Alexandre, un riche homme d’affaires, perd son père. Cet événement est le choc le plus puissant de sa vie. Après une série d’actions impulsives, Alexander se rend dans son village natal où il a vécu avant de déménager à Moscou, afin de se souvenir de son enfance et de son père.
Présentation par l’auteur du film Ksenia BASKAKOVA
Cinéma Utopia (5 Place Camille Jullian, 33000 Bordeaux)
11h00
Programme « ECLA: Focus sur la Région »
Jeunes réalisateurs français primés en Russie
Ce programme est conçu en partenariat avec l’action culturelle de l’Agence régionale ECLA, Films soutenus par la Région Nouvelle-Aquitaine.
Film « Peau-Rouge »
Maya HAFFAR, 2017, France, court-métrage, fiction, 24 min
Un été caniculaire, au milieu de nulle part. Une petite équipe est envoyée en pleine forêt pour implanter le tracé d’une voie, en amont d’un chantier d’aménagement routier. Diane, topographe et seule femme du groupe, émet des doutes quant à la faisabilité des travaux.
Film « Et là-bas souffle le vent »
Laetitia MIKLES, 2015, France, documentaire, 59 min
Des chemins, Laurent Pariente en a suivi de toutes sortes. Le chemin tortueux de la fugue, très jeune. Puis, très vite, les chemins obliques de la création plastique. Laurent a offert aux spectateurs des parcours labyrinthiques dans lesquels perdre pied. Un jour, Laurent Pariente a bifurqué : il est devenu chef cuisinier à New York. Pour lui, ces tracés multiples forment un seul et même parcours ; il continue de creuser le même sillon de la création, et de l’émerveillement.
Présentation et débat en présence des réalisatrices Laetitia Mikles et Maya Haffar
15h00
Programme spécial « ECLA: Focus sur la Région »
Film « Gorki – Tchekhov, 1900 »
Fabrice CAZENEUVE France, 2016, 1h20
Programme est créé en partenariat avec la Région Nouvelle-Aquitaine et l’Agence régionale ÉCLA.
Après avoir longtemps baroudé, Gorki se lance dans la littérature et envoie ses premiers textes à Tchekhov, qu’il admire, pour qu’il lui donne son avis sincère. Celui-ci répond aussitôt, une correspondance s’engage sur la littérature et le sens de la vie, avec des mots tout simples. Dans cet échange se noue une forte amitié.
Le film tourné dans les paysages de l’île d’Oléron et au théâtre d’Ardoise est interprété par deux jeunes actrices qui s’engagent elles aussi sur le chemin de la création.
Présentation et débat en présence du réalisateur Fabrice Cazeneuve et de la comédienne Mathilde Cazeneuve
Institut du journalisme Bordeaux Aquitaine (1 rue Jacques Ellul 33080 BORDEAUX Cedex)
CLUB POUR LES ENFANTS
15h30 Billets
ATELIERS ET DÉMONSTRATIONS
• Poupées traditionnelles russes par Anna Trofimova
• Fabrication de décoration de Noël par Irina Malachkina
• Atelier « Portrait » par Lena Tereshonok
• Atelier de couture pour les petites princesses par Olga Buzinova
• Atelier de la création des cartes postales par Oksana Sultanbekova
Démonstration des arts martiaux par Marshal SAVCHUK
Champion d’Europe en combat SAMBO (WCSF),
Champion du Monde de Greppling (WFMC, Allemagne).
Entraîneur émérite de la Russie au combat Sambo (WCSF)
16h30
Film « Aliocha Popovitch et Tougarine Zmeï »
17h30
Exposition « Aquitaine vue par les Jeunes »
Remise des diplômes aux participants
École de dessin « Atelier de Lena »
Institut du journalisme Bordeaux Aquitaine (1 rue Jacques Ellul 33080 BORDEAUX Cedex)
NOUVEAU CINEMA RUSSE
19h00 Billets
Film « Rock » d’Ivan CHAKHNAZAROV Russie, 2016, fiction, 1h30
Ce “roadmovie” raconte l’histoire de trois musiciens de rock de province, partis à Moscou pour participer à une émission de radio. Ce voyage devient l’aventure la plus grande, la plus brillante, la plus dangereuse et la plus inoubliable de leur vie. Le mot «rock» dans le titre du film fait référence non seulement au style musical, mais aussi au « destin ». Les auteurs du film ont voulu partager le sentiment de faire partie d’une force appartenant à un autre monde. Ce sentiment est ce qui conduit les hommes. Cette force influe sur leur parcours professionnel et personnel.
Présentation du film et analyse critique
par la spécialiste du cinéma russe Irina PAVLOVA
21h00 Billets
Film « Arythmie » de Boris KHLEBNIKOV, 2017, 1h56 min
Le Grand Prix au Sochi International Film Festival Kinotavr 2017
Oleg est un médecin talentueux, qui travaille au SAMU. Il se presse de patient en patient, conscient qu’il peut sauver des vies. Son succès rend le monde meilleur, c’est pourquoi il est prêt à surmonter tous les obstacles, à faire l’impossible. Le reste peut attendre: sa famille, sa carrière, sa vie … Mais qu’est-ce que sa vie? Alors qu’Oleg a sauvé tant d’inconnus, sa femme désespérée a décidé de demander le divorce. Et à l’hôpital, un nouveau patron, qui ne se soucie que des statistiques et des règles, lui mène la vie dure. Mais Oleg, dévoué entièrement à son métier, se précipite toujours pour répondre aux appels des malades, venir à leur secours…. Et qui sait quelle tâche est la plus facile: sauver les autres, ou se sauver soi-même?
Présentation du film et analyse critique

Dimanche 3 décembre Institut du journalisme Bordeaux Aquitaine (1 rue Jacques Ellul 33080 BORDEAUX Cedex)

Cinéma Documentaire
10h00 Billets
« Kamchatka – un guérisseur pour la haine » de Julia Mironova, 2014, Russie, couleur, 44 min
Le journaliste, Viatcheslav Nemyshev a couvert en 1991 la guerre en Tchétchénie pour la TV Russe. 13 ans plus tard, il vit dans une île de l’Est de la Russie, loin de Moscou et des souvenirs de cette période. Il filme la vie quotidienne de l’île, la remontée des saumons, le travail des pêcheurs, tournant parfois l’objectif vers lui-même, tandis que la caméra de Julia Mironova le suit et alterne les scènes de sa vie actuelle et les réminiscences de ses anciens reportages. Si loin qu’on aille, il n’est pas évident d’échapper au cauchemar de la guerre.
11h00 Billets
« Comment devenir une garce » d’Alina Rudnitskaya, 2008, Russie, couleur, 31 m
Des femmes russes participent à des séminaires où un professeur leur enseigne comment séduire les hommes, comment être sexy, comment avoir du succès. Chacune rêve de harponner un millionnaire. Ce tournage est une méthode d’observation. Par moments la camera se fait oublier et les comportements deviennent tout à fait naturels. Ce film pourrait s’appeler « Une bonne comédie documentaire » sur les femmes.
12h00 Billets
« Le cygne solitaire » de Vladimir VOROKOV, ORTK « NAlchik » 2014, 59 mn
Histoire poétique sur la vie d’une danseuse russe Ludmila Tcherina (1924-2004), d’origine circassienne, qui est devenue une grande ballerine, sculpteur, actrice. Elle a laissé une marque brillante dans l’histoire des différents arts, a reçu un certain nombre de prix dans les festivals de films internationaux. Une personne forte et riche, une femme d’une beauté extraordinaire et d’un talent aux multiples facettes, Ludmila Cherina a reçu de nombreuses recompanses en France. Sa vie et ses œuvres sont racontées par ses amis les plus proches: Sophiede Mazeno et Jean-Claude Ancelin.
15.30 Billets

« Marchand de toutes les saisons: le musée virtuel de Sergei Diaghilev » de Svetlana ASTRECOVA, 2017, Russie, 44’
Le film est dédié au créateur de “Monde d’Art ” et des “Saisons Russes” et “Ballets Russes” – Sergei Diaghilev. Le film est conçu comme un voyage à travers un musée « virtuel » où chaque chambre raconte les différentes facettes de l’activité de Diagilev.
Présentation des films par Inna Soukhoveeva
14.00 Billets
Compétition « Le monde vu par les jeunes »
Thème 2017 – « In Ciné Veritas »
«Beaujolais Caucase» d’Alexandre MIROSCHNICHENKO, 20 m
Film-voyage au Caucase, dans la région de la République de Karachaevo Tcherkessia, où sur la montagne de Shoana, à une altitude impressionnante, se trouve une ancienne cathédrale. Construit par les Grecs au IXe siècle, il se trouve au milieu de la République musulmane. “Pourquoi la cathédrale est-elle érigée dans un endroit aussi éloigné? Pour qui? Que vivent et respirent les habitants de cet endroit? Que cherchent-ils? “- l’auteur du court-métrage a essayé de répondre à ces questions et bien d’autres.
Présentation des films par l’auteur du film Alexandre MIROSCHNICHENKO
« Le rêve de la Reine Rouge » de Maria Melnik, 29 min
L’héroïne du film Lera vit une paralysie somnolente. C’est un état où l’esprit se réveille et le corps continu à dormir. Afin d’aider à guérir Lera, nous l’avons amené chez un thérapeute à la session de « conte de fei ». Docteur raconte une histoire basée sur la vie de Lera et fait entré la jeune femme en transe pour l’aider à trouver un moyen de sortir du monde magique de son esprit. Pendant la transe, elle doit faire face à ses peurs et les vaincre.
À PROPOS DE COMPETITION « Monde vue par les Jeunes »
Programme qui, depuis 2012, cherche à promouvoir le travail des jeunes cinéastes français et russes et à valoriser le court-métrage comme forme d’expression artistique à part entière.
Le Jury est composé de partenaires du festival, de spécialistes de la région viticole de Bordeaux et de cinéastes de France et de Russie. Le concours proposera également un Prix du public.
Les gagnants du prix principal (1 cinéaste français et 1 cinéaste russe) recevront le certificat permettant d’effectuer une co-production sur l’histoire de l’un des châteaux de Bordeaux.
Les participants de la compétition « Monde vu par les jeunes »
Action soutenue par Direction de la Jeunesse du Conseil Régional d’Aquitaine.
Maison de l’Autre (19 bis rue Formigé Le Bouscat)
15.00 Billets
Cinéma Documentaire

Film « Le Kremlin. Le cœur sacré de Moscou » d’Aliona Folomeva, 2017, Russie, documentaire, couleur, 1h26min
Un documentaire sur le Kremlin dans lequel le mystère des sanctuaires du Kremlin et leur signification d’état sont révélés. Le spectateur apprendra l’histoire de la spiritualité russe et pourra plonger dans le monde de la sainteté, des traditions, des valeurs qui y sont conservées et transmises de génération en génération. Et aussi découvrir beaucoup de documents inédits : photos, cartes, tableaux et documents des musées historiques et des archives. Le film raconte les structures architecturales les plus célèbres et les plus inaccessibles de la principale résidence gouvernementale de la Russie.
Présentation du film par la réalisatrice Alena Folomeva
Mega CGR Le Français (9 Rue Montesquieu, 33000 Bordeaux)
18h00 Billets
Nouveau Cinéma Russe
Film « L’oiseau » de Ksenia Baskakova, Russie, 2016, 90 mn
« Oleg Ptitsyne est mort », « Oleg Ptitsyne se cache en prison » s’étalent à la une de tous les journaux et magazines. Mais la célèbre rock star à la réputation sulfureuse est juste soignée pour sa tuberculose dans une clinique. Là, s’intéresse à lui Katia, une adolescente qui maltraite tout l’établissement. Même sa mère ne peut avoir le moindre contrôle sur elle. Entre Oleg et Katia se noue une amitié et Oleg décide d’aider la gamine à guérir et à aimer enfin la vie. Cette rencontre fortuite bouleverse leurs deux destins. Après avoir surmonté diverses épreuves, Oleg et Katia entament une nouvelle vie.
Présentation du film par la réalisatrice Ksenia Baskakova
Châteaux dans les environs de Bordeaux ou Cité du Vin

 

20:30 Billets

Cinéma délicieux
Au programme:
– Cocktail-dinatoire
– Animation musicale
– Projection d’une sélection de scènes de cuisine mémorables au cinéma
– Ambiance «cinéma» festive, remplie de bonne humeur et de créativité
La soirée sera animée par
• Le compositeur, pianiste, arrangeur, artiste du peuple de la Russie Levon Oganezov
• L’acteur, réalisateur, chanteur, animateur de télévision, artiste honoré de la Russie Andrey Ankoudinov

Tarif Unique 4 €

Les réservations des places sont à partir de 10 Novembre!!!

Saledi 4 décembre RETROSPECTIVE DES FILMS DE KONSTANTIN LOPUSHANSKI

Konstantin Lopouchanski est né le 12 juin 1947 à Dniepropetrovsk. En 1970, il a terminé des études de violon au conservatoire de Kazan. De 1973 à 1975, il enseigne la musique d’abord au conservatoire de Kazan puis à celui de Léningrad et il fait parallèlement une thèse d’histoire de l’art. En 1978, il obtient le diplôme des Cours supérieurs de formation des scénaristes et réalisateurs. Elève d’Andreï Tarkovski, Lopushanski travaille constamment selon les principes spirituels et esthétiques du maître. Lopushansky n’accepte aucun compromis sous quelque forme que ce soit et surtout par rapport à lui-même. Il met en scène les tâches artistiques les plus complexes, chacun de ses films – preuve d’un travail intellectuel et d’expériences personnelles profondes. Les repères esthétiques du réalisateur sont Ingmar Bergman, Robert Bresson et Kenji Mizoguchi. Le lieu de la recherche spirituelle et artistique est la Russie. “La mission principale du cinéma est de donner un début spirituel au spectateur, de l’aider à se développer en tant qu’individu, de grandir au-dessus de lui-même et d’évaluer adéquatement la société dans laquelle il vit, en soulignant ses défauts. Chaque personne est confrontée à la fois à des valeurs durables (amour, amitié, trahison) et à des cataclysmes universels (guerres, conflits ethniques, faim et pauvreté). Tout cela doit être filmé, c’est avec l’aide de ses instruments qu’il est possible d’attirer l’attention du spectateur sur les problèmes qu’il rencontre dans la vie de tous les jours. “
Université de Bordeaux – Campus Bastide (35 Avenue Abadie, 33100 Bordeaux)
10h30 à 12h30
Rétrospective des classiques du cinéma russe
Film “Lettres d’un homme mort” (en russe : Письма мёртвого человека) de Konstantin LOPOUCHANSKI 1h28min
Lettres d’un homme mort est le journal intime d’un ex prix Nobel adressant des lettres à un fils disparu qu’il croit encore vivant. Le film donne une vision déprimante du monde avec une humanité en voie de disparition. Avec peu de moyens, le réalisateur Konstantin Lopouchanski frappe le spectateur par des images très fortes : les rues bondées de cadavres laissés à l’abandon sous la pluie ; les lieux détruits ; les explosions incessantes. Lettres d’un homme mort présente une poignée de gens tentant de survivre mais qui n’ont plus le goût de vivre dans ce monde dévasté et voué à sa perte. Malgré tout, une lueur d’espoir subsiste avec les enfants qui continuent d’aller de l’avant. Voilà sans conteste une œuvre lancinante mais très riche, à découvrir sans plus tarder. Nicolas Bonnes
14h00 à 16h00
Rétrospective des classiques du cinéma russe
Film « Visiteur du musée » de Konstantin LOPOUCHANSKI, 2h16 min
Après une catastrophe écologique, dans un monde de vestiges et de ruines. Des mutants renouent avec des cultes primitifs dans une pénurie totale.
16h00 à 18h00
Rétrospective des classiques du cinéma russe
Film « Rôle » de Konstantin LOPOUCHANSKI, 2h12 min
Film en noir et blanc sur les événements qui se sont produits à Petrograd au début des années 20 du siècle dernier. L’histoire d’un acteur de talent, un homme habité par les idées de l’Âge d’Argent, et en accord avec celles du symbolisme est prêt à vivre la vie d’un autre, et plus précisément, de l’interpréter comme si c’était un rôle. L’acteur est fait prisonnier par les Rouges, et se trouve ressembler comme deux gouttes d’eau au commandant “Rouge” qui s’apprête à le fusiller. Après la mort du commandant, l’artiste décide de jouer le rôle du mort, selon la nouvelle tendance du théâtre – quand une partie de la communauté théâtrale estimait que le théâtre devait sortir dans la rue, que le théâtre doit se fondre dans la vie.
Présentation du film et analyse critique par la spécialiste du cinéma russe Irina PAVLOVA, Saint Pétersbourg
Institut du journalisme Bordeaux Aquitaine (1 rue Jacques Ellul 33080 BORDEAUX Cedex)
14.00 Billets
Programme des films « Les Vainqueurs »
Film documentaire « KVN. Certificat de naissance », d’Inna TKACHENKO, Russie, 2017. 1h15min
Histoire du jeu télévisé russe KVN (Kloub Veselykh i Nakhodtchivykh), une émission humoristique en URSS puis en Russie. C’est une compétition entre plusieurs équipes d’étudiants représentant chacune leur université respective, qui s’affrontent en se posant ou en répondant à des questions, ou à travers l’interprétation de petites scènes comiques. Cette émission était très novatrice à l’époque de son apparition à la télé dans les années 60, car elle était diffusée en direct et demandait une réaction rapide à des situations données. Le film présentera aussi la vie du journaliste russe Serguei Mouratov qui a inventé ce jeu.
Présentation du film par la veuve de S. Mouratov Marina TOPAZ
15.30
Table ronde « Jeu télévisé : une forme de communication interactive interculturelle »
Héritage créatif de Serguei Alexandrovich Mouratov
La discussion sera consacrée au travail du journaliste russe Serguei Alexandrovitch MOURATOV, réalisateur de films de télévision et l’auteur de nombreux scénarios pour la télévision soviétique et russe. Il est l’un des fondateurs du jeu télévisé russe KVN, concept novateur interactif qui est apparu à la télévision soviétique dans les années 60. Expert russe dans le domaine de la critique télévisée et lui-même critique de cinéma, scénariste, chercheur, professeur de la Faculté de journalisme à l’Université d’état MGU, MOURATOV a écrit de nombreux livres et articles sur l’importance de la profession de journaliste, son rôle social et éthique».
Participants de la discussion
– Marina B. TOPAZ, Peintre, journaliste, veuve de S. Muratov
– Irina VOLKOVA, Dép des médias l’Université Russe d’Amitié des Peuples, Élève de S. Muratov
– Svetlana СHARONOVA, Institut des langues étrangères URAP, Spécialiste de la sociologie du jeu
Salutation Directeur de l’Institut de Journalisme de Bordeaux Aquitaine Arnaud SCHWARTZ
Modérateur professeur François SIMON
Traduction des articles de S. Mouratov et du film – Natalia KOSAK et Artiom VALIULIN
Mairie de Bordeaux (Place Pey Berland, 33000 Bordeaux)
18.30
CÉRÉMONIE DE CLÔTURE. PRIX ET RÉCOMPENSES.
Mega CGR Le Français (9 Rue Montesquieu, 33000 Bordeaux)
21.00
Film de clôture “Bolchoi” de Valeri Todorovski, Russie, 2017, 132 mn, fiction
Youlia Olchanskaïa, jeune et talentueuse danseuse qui a grandi dans une petite ville minière, a tiré « un billet gagnant » : elle a été remarquée par Pototski, un ancien danseur qui lui prédit un grand avenir de ballerine, digne de la salle la plus prestigieuse du pays. Mais tout diamant brut demande à être taillé et le chemin vers le Bolchoï passe, pour Youlia, par l’école de ballet où elle est prise en charge par une professeure fantasque, la très sévère Galina Beletskaïa. Devenir une étoile exige des sacrifices inouïs et Youlia découvre que le ballet classique, ce ne sont pas seulement les tutus blancs, les loges dorées et les rubans de soie qui glissent. Mais aucun obstacle ne peut arrêter celle qui a un Grand Rêve.
Présentation du film et analyse critique par la spécialiste du cinéma russe Irina PAVLOVA, Saint Pétersbourg

RÉSERVATION DES BILLETS
Téléphone +33 642 00 12 80 Email : cffr@centerfest.ru
www.fr.centerfest.fr/bxfest
Les réservations des places sont à partir de 10 Novembre!!!

Exposition

Kazimir Malevitch, pas seulement le Carré noir

Pavillon L’Ouvrier et la Kolkhozienne au VDNKh (Moscou)

du 24 novembre 2017 au 25 février 2018.

 

L’exposition présentent des œuvres démontrant différentes facettes de la créativité du grand maître, y compris celles qui ne cadrent pas dans la vision déjà ancrée de la personnalité et des réalisations de cet artiste emblématique du siècle dernier

Kasimir Severinovitch Malévitch nait à Kiev le 23 février 1878, décédé à Léningrad en 1935. Fils d’une famille de 8 enfants de parents polonais vivant en Ukraine. Son père, Severin Antonovitch (1845-1902) était un patriote polonais et fervent catholique, il travaillait dans une sucrerie en tant que contre-maître. Sa mère, Lioudviga Alexandrovna (1858-1942), a été élevée par son oncle musicien d’où un certain intérêt qu’elle cultivait pour les arts, écrivant de la poésie et aimant la broderie, elle fut plus tard l’une des rares personnes à soutenir le désir de Malevitch de devenir peintre.

Certainement la première toile de Malevitch, celui de sa mère, 1901 (?)
C’est donc avec la culture catholique que Malévitch va se confronter à l’iconographie et la symbolique de l’orthodoxie russe. Ceci a son importance comme on le remarquer dans plusieurs de ses œuvres.Kazimir Malevitch,  initialement éloigné du monde de l’art.

Autoportrait de 1910

Enfant, Malevitch a vu une peinture représentant une petite fille épluchant des pommes de terre, c’est ce réalisme incroyable qui a déclenché le parcours artistique de l’un des artistes les plus abstraits du XXe siècle, créateur du suprématisme – le mouvement artistique centré sur les formes géométriques, connu pour son Carré noir, son vaste travail au fil des années révèle un artiste polyvalent et éclectique.

Malevitch devant ses toiles abstraites.

Une des premières œuvres de Malevitch, “Jardin en fleur” de 1904. À l’époque, ses peintures étaient imprégnées de l’esprit impressionniste.

Toile de Malévitch de 1910 “Les enfants

Paysannes à l’église, toile de 1912.

Les principaux sujets abordés sont les paysans, représentés dans les champs, les églises et en gros plans. À ce stade, les figures de Malevitch semblent se développer en masse, devenant plus volumineuses et statiques.

 

Toile “Fille-fleur” 1930

 la fin de sa vie Malevitch se tourne vers la peinture réaliste. Difficile à croire, mais le créateur du “Carré noir” termina sa carrière en passant à la peinture de paysages simples, ordinaires

 

Sur le boulevard, toile 1930

L’exposition est accompagnée de nombreux documents provenant d’archives publiques et privées. Des photographies, des lettres, des éditions de livres, des journaux, des infographies et des reconstitutions illustrant le parcours de Malevich en tant qu’artiste, théoricien et personnage culturel qui révèlent de nouveaux aspects inattendus de sa vie personnelle et créative.

 Pavillon “l’ouvrier et la kolkhozienne”. 

Prospekt Mira, 121, Moscou

Horaire: 11h00-22h00.
Tarifs: adultes – 300 roubles,  enfants de 6 à 16 ans, étudiants et retraités – 100 roubles.
GRATUIT: les enfants de moins de 6 ans, orphelins, enfants privés de soins parentaux, handicapés, vétérans de la Grande Guerre Patriotique et les  familles nombreuses .

Dans le cadre du cycle de conférences 1917 -2017

Samedi 18 novembre 2017 à 18h30
La Datcha, Eguilles 

Conférence de  LOUIS BEROUD
“La chute de la maison Romanov. Une tragédie” 

Ayant lu Anna Karénine à l’âge de 16 ans, j’ai été marqué dès l’adolescence par la littérature russe. Mais il a fallu que sonne l’heure de ma retraite, après avoir servi dans le Commissariat de la Marine, pour que je me plonge avec ferveur dans l’histoire de la Russie. Dès lors la Russie a envahie mes loisirs. C’est ainsi que je suis devenu conférencier et écrivain de l’histoire russe. Jusqu’à entreprendre l’écriture d’une pièce de théâtre que j’ai baptisée « Au musée de l’âme russe ». Elle s’entend comme une promenade amoureuse parmi des personnages de la Russie que j’admire : religieux, souverains, poètes, écrivains, compositeurs, savants. Cette pièce, je l’ai jouée pour la première fois en octobre 2010, seul en scène, au théâtre Denis à Hyères, puis dans plusieurs villes, y compris Paris.

Approfondir l’histoire de la Russie, c’est aller à la rencontre d’un peuple riche de son passé, de sa culture, de sa foi orthodoxe. Je suis toujours frappé et à la fois émerveillé de constater que les aspirations des hommes et des femmes de ce pays sont à cent lieues des nôtres. La nourriture, l’argent, les vacances sont pour eux des commodités, non des valeurs. La lecture, le théâtre, la musique, la marche dans la forêt, l’hospitalité, voilà les vraies valeurs russes. Malgré la précarité de leurs ressources, les Russes trouvent le moyen d’acheter des livres et de remplir les théâtres, les opéras, les salles de concert. La culture en Russie n’a aucun rapport avec la richesse, ni matérielle, ni spirituelle. On court entendre Tchaïkovski, Rachmaninov, Chostakovitch, Pouchkine, Tchekhov, non pour satisfaire des usages convenus, mais parce que ces compositeurs et ces poètes descendent de l’Autre Royaume et nous parlent de Dieu.

Au milieu du 19ème siècle le poète et diplomate Fiodor Tioutchev écrit des vers stupéfiants qui déconcertent les étrangers. Le lecteur russe, lui les comprend parfaitement en 1866, l’année de leur publication, comme il est comprend aussi parfaitement aujourd’hui. Les vers de Tioutchev deviennent l’explication la plus populaire de la situation en Russie, au tournant du troisième millénaire.

 

Conférence de  LOUIS BEROUD
“La chute de la maison Romanov. Une tragédie”

La connaissance de l’issue finale colore les souvenirs du passé. En 1914, éclate la première guerre mondiale, puis en mars 1917 Nicolas II abdique. Il e