Archive pour mars 2020

FERMETURE  TEMPORAIRE DU THÉÂTRE  DE  L’ATALANTE

SUITE aux RECOMMANDATIONS GOUVERNEMANTALES

ANNULATION de la : 

Semaine de l’Amitié Franco-Russe

Kyrill Terr et le Théâtre de l’Atalante

présentent

XVIème Festival “COSMOS 2020”

du mercredi 22 au samedi 25 avril 2020 à 20 h 30

Théâtre de l’Atalante, 75018 Paris

 

Ce sera, pour la 16ème année, un moment passé en compagnie d’artistes russes et français pour cette fête de la scène avec un programme chaque fois fourmillant de talents, de disciplines diverses et d’énergies toujours renouvelées.

Pour se plonger un temps dans l’ambiance festive de la culture russe…

 

5

 Mercredi 22 avril à 20h30
Ouverture du festival.
 «Carnets d’un simple d’esprit», d’Arkadiy Averchenko (1880 – 1930)
(Version russe de la pièce sous-titrée en français).
.
.
Un merveilleux classique de la littérature russe interprété par
une troupe de théâtre – «Artel» (Russie-France)
Une étonnante fusion d’humour, de tristesse et de profondeur, reflétée dans de petites histoires, sera présentée au public parisien, qui aime un vrai théâtre, qui a récemment été curieux et bienveillant envers les productions théâtrales qui se déroulent au théâtre L’ATALANTE de Montmartre.
.
Une partie de la troupe Artel.
.
L’année dernière, au festival Cosmos, une rétrospective de trois représentations différentes du Théâtre «Za Chernoi Rechkoi»(La rivière noire) de Saint-Pétersbourg, ainsi que trois représentations de «Morphine» inspirées œuvres de Mikhail Bulgakov du «Théâtre dramatique d’Astrakhan», ont eu lieu dans des salles pleines avec beaucoup de succès dans le cadre des jours de l’amitié russo-française.
Le jour de l’ouverture du festival, la représentation se déroulera en russe sous-titrée en français.
Jeudi 23 avril  à 20h30
«Carnets d’un simple d’esprit» d’Arkadiy Averchenko
Miniatures sélectionnées.
Version française de la pièce.
.
.
Le deuxième jour du festival, la troupe Artel présentera une version de la performance en français, qui sera en fait une présentation du travail d’Arkady Averchenko pour un public francophone.
Des artistes, «Artels», qui parlent couramment français, ont préparé ce cadeau pour ceux qui veulent toucher aux origines de la culture russe, mais qui ne parlent pas russe. L’œuvre du classique de la littérature russe du XXe siècle Arkady Averchenko sera d’abord entendue en français.
Vendredi 24 avril à 20h30
Le troisième jour du festival est une journée dédiée à la célébration du 75e anniversaire de la Grande Victoire de la Seconde Guerre mondiale.
.
.
Dans la première section, l’association créative TuVerras (Moscou) présentera la pièce musicale «Andrei Ivanovich Revient à la maison»,  basée sur le poème du même nom de F. Greenberg.
Dans la deuxième section, des artistes russes et français présenteront de la poésie et des chansons dédiées à cette date importante.
Samedi 25 avril à 20h30
Clôture du festival
.
 
Natalia Pallin, Kirill Terr, Anton Aristov et Farida Tadjeno.
.
Un concert du projet musical russo-français «Novaia Avstralia» «Mon Monmartre» vous sera présenté.
.
Kirill Terr & Natalia Pallin
.
La représentation du groupe au théâtre L’ATALANTE est devenue une bonne tradition. Les musiciens se produiront devant le public parisien pour la 20e fois au théâtre L’ATALANTE de Montmartre.
Dimanche 26 avril  à 18h30
Pour les amis du festival Cosmos et les amis de Novaia Avstralia,
au café Chez Ammad, Hôtel Clermont, 18 rue Veron, dans un lieu culte à Montmartre, où Edith Piaf a vécu et joué, également aura lieu traditionnellement la rencontre avec Kirill Terr, Natalia Pallin et Anton Aristov, les musiciens du groupe Novaia Avstralia.
11
En 1979, Agathe Alexis et Alain Alexis Barsacq fondent ensemble une compagnie théâtrale, la Compagnie des Matinaux. Très vite les difficultés dues au manque de salle de représentation se font sentir. Ils décident alors de transformer en une salle de spectacle, un local qui leur sert de salle de répétitions Ce lieu situé sous l’administration du Théâtre de l’Atelier appartient à A. A. Barsacq par héritage. L’Atalante ouvre ses portes le 23 novembre 1984. Ils  s’associent en un collectif d’élection avec Christian Schiaretti, avec par la suite Robert Cantarella. En janvier 2013, René Loyon quittant le collectif, c’est Stéphanie Loïk et Grégoire Callies qui viennent rejoindre Agathe Alexis pour continuer avec A.A.Barsacq le collectif de l’Atalante. Avec Grégoire Callies s’ouvre un nouveau champ artistique, celui de la marionnette.
.
Théâtre de L’ATALANTE
10 pl Charles Dullin
Informations : 06 78 32 24 92
Métro : Abbesses(12), Anvers(2)
: les 22, 23 et 25 avril : 12€ et 15€
le 24 avril : 12€ et 10€
Réservations : 01 42 23 17 29

Salon International d’Art Contemporain «Unis Vers’ ART»

en partenariat avec le Palais Bullov

REPORTÉ au 3 SEPTEMBRE jusqu’au

3 OCTOBRE 2020

et non du 23 avril au 23 mai 2020

 

C’est un événement qui réunit les divers créateurs confirmés de renommée internationale tout en offrant aux jeunes prodiges telle Dorka Dobus( Hongrie), Anastasia Zarenkova (Russie), Yulia Pineganinova l’opportunité de faire connaitre leur art au public le plus large.
Le Salon annuel collectif présente un large panel de plus de 100 œuvres d’art, peinture, sculpture et photographique avec la participation d’artistes venus de 17 pays. Un rendez-vous artistique et culturel très attendu, qui permettra aux visiteurs d’apprécier un éventail très riche de techniques et de styles diversifiés, allant de l’abstraction à la figuration et à la photo d’art. Cette vaste palette d’expressions et de sensibilités différentes fait la richesse de cette manifestation festive d’art.
«UnisVers ‘ART» s’adresse à un public large d’amateurs et de collectionneurs d’art contemporain ainsi qu’aux galeristes.
Le thème unissant les exposants cette année est l’universalité des liens, nous sommes tous unis à travers l’art.
Le vernissage avec un cocktail d’ouverture du Salon «UnisVers’ART » aura lieu le 23 Avril 2020 au Palais Brullov.

Les œuvres présentées seront soumises à un jury international avec Jacqueline Vermere, Marie-Andrea Zammit, Elena Boucreeva, Viatcheslav Zarenkov, George Pagé, Therry Tessier, Gennadie Smirnov. La cérémonie de remise des prix se déroulera le 26 avril 2020 à 18 heures suivie d’une soirée de Gala.

Parmi les artistes présents lors du salon «UnisVers’ART» nos visiteurs pourront admirer, acquérir les œuvres de l’invité d’honneur Jean Luc Boun .

Artiste peintre sino-vietnamien né en 1962 à VIENTIANE (LAOS). Il vit en FRANCE depuis 1973. Académicien de l’Académie Internationale des Arts( AIA), Membre de l’Academie Européenne des Arts(AEAF)et Membre de la Fédération Nationale de la Culture Francaise(FNCF)European Art Group(EAG) Depuis plus de 30 ans il parcourt le monde pour raison professionnelle ou pour son plaisir. Ce globe-trotter polyglotte a depuis son enfance été influencé par la Culture Orientale et Occidentale.

Ce grand communicateur passionné par la Culture et l’Art mais aussi les gens, a gardé intacte sa capacité d’émerveillement. Sa sensibilité, sa vision du monde et des choses qui l’entourent, le conduisent tout naturellement à la peinture.

Son travail pictural est dicté par sa sensibilité, son imaginaire et son idéal. Certaines de ses couleurs sont fabriquées à partir de pigments naturels. Savant, fou de peinture, il travaille avec furie, sans répit. Sa liberté absolue lui permet toutes les audaces et lui offre un vaste champ d’inspiration. Son appétit sans limite de la peinture, sa passion des couleurs et son extrême engagement physique se reflètent dans les oeuvres de BOUN. La force et l’émotion jaillissent, le magnétisme opère.

Cette brève esquisse sur le travail de BOUN ne saurait ignorer que tout son savoir, sa créativité et son inventivité restent constamment au service de sa quête profonde et sincère d’approcher les mystères de la vie, d’y retrouver les pistes de son déploiement spirituel jusqu’au plus extrême voyage au fond de lui même. Jean Luc Boun, dont les nombreuses toiles imprégnées du courant abstrait d’expressionnisme lyrique sont présentes dans les collections des musées d’art contemporain des grandes capitales.

 

t

 

L’Artiste peintre et galeriste suisse Patrick Vollmar présentera ses toiles qui s’inscrivent dans le courant abstrait. Épris d’un idéalisme absolu, l’expression de ses créations révèlent une fibre artistique surprenante et fascinante. Son travail a été récompensé à de nombreuses reprises lors de concours en Europe. Depuis 2000 Patrick Vollmar épouse avec succès l’activité de galeriste et a ouvert ses galeries en Suisse et aux Etats Unis (New York).

t

L’architecte, sculpteur et désigner français Jean François Kaplan sublimera le salon avec ses créations en verre et plexi glace. Jean-François KAPLAN est un artiste français complet, de par sa formation (Ecole Boule à Paris, …), il a acquit le sens de la forme et l’amour de la matière et de la lumière. Sorti tout d’abord du Conservatoire Libre du Cinéma Français, d’ou son goût pour créer des décors adaptés aux situations et à la personnalités de ses clients , puis entré à l’école Boulle, à l’Ecole du Louvre et aux Arts décoratifs où il acquiert d‘autres savoirs spéciques. A connaissances mixtes, techniques mixtes .

Maîtrise du plexiglas , des métaux ,du verre et de la lumière, il en résulte des créations ou les consept, les systèmes, les principes de fonctionnement sont souvent protégés par des brevets . Son travail tourné vers l’ architecture intérieure ou du mobilier design , ses créations comme ses oeuvre d’art lui ont permis d’emprunter un parcours complet. Plus connu sous ses initiales JFK devenue une signature mondialement reconnue et appréciée par la communauté des professionnels de la sculpture et architectes. Une des dernières créations de JFK sont ses bungalows flottants qui par leurs transparences amènent le visiteur à immerger dans l’environnement aquatique.

t

 

Noémi Pujol, peintre et photographe française, dont les photographies et peintures sont exposées dans de multiples galeries et Europe et en Asie, lauréat de nombreux concours et notamment de villa de Médicis en 1994 proposera un voyage envoûtant à travers ses œuvres photographiques. Enfance en Afrique et Océanie, études artistiques à Paris. Elle vit et travaille au Havre et La Roque-Gageac.

C’est peut-être cette nostalgie de l’éphémère, cette tentative de montrer cet instant où ce qui est existe, qui fait le charme, qui crée la poésie de ces instants photographiés.

 


  Michel Tong artiste peintre franco-chinois de renommée internationale proposera ses œuvres post impressionnistes lyriques. Né en 1965 à Hong Kong (CHINE), Michel Tong se passionne pour le dessin dès son plus jeune âge, après 6 ans, il suivit sa famille arrivée à Paris (FRANCE), la culture Chinoise et la culture européenne ont une grande influence sur sa peinture, voici un tableau de l’artiste, les montagnes bleus contrastent le ciel, la rivière rouge et orange, nous remémorent l’ancienne philosophie chinoise du YIN et du YANG, en même temps , les couleurs se combinent harmonieusement, cette peinture exprime une expérience qui traverse l’espace et le temps, donne des émotions à tous.

Les créations de Michel Tong sont un subtil mélange de paysages mistyques empreinte de philosophie chinoise. Michel Tong, dans sa quête de la maîtrise des techniques picturales, a pour professeur Li Zili (photo ci dessous).

Michel Tong et Li Zilli.

Le créateur et le chef de file de l’École artistique baptisée « post-impressionniste moderne », ambassadeur de la « Culture de la Paix » de l’UNESCO.

t

La jeune et talentueuse saint-pétersbourgeoise Yulia Pineganinova atteinte de surdité proposera ses œuvres subtiles portée par une sensibilité exceptionnelle. Membre de l’Union créative des artistes de Russie et de la Fédération internationale des artistes. Membre à part entière de l’Académie des arts analytiques (AKANIS). Néу à Kaluga, diplômée de la faculté des arts graphiques et de la faculté de psychologie de l’Université de Smolensk.

   Nous entretiendrons l’esprit convivial de ce rendez-vous, en mettant l’accent sur l’accueil des artistes et des visiteurs, qui seront nos ambassadeurs. La participation au Salon est ouverte à tous les artistes français, russes et d’autres pays, amateurs confirmés ou professionnels. Les modalités de la sélection pourront être communiquées individuellement. Les copies d’œuvres connues ou classiques ne sont pas admises ainsi que celles à caractère politique ou diffamatoire.

Le Salon International d’art contemporain
«UnisVers’ART » est ouvert aux amateurs d’art, acheteurs potentiels et galeristes.
Ce rendez-vous constitue une occasion, pour les artistes, d’avoir une excellente visibilité, ainsi qu’une opportunité de promouvoir leurs art.

Le vernissage avec un cocktail d’ouverture du

Salon «UnisVers’ART » aura lieu

jeudi 3 septembre 2020

au Palais Brullov.

6

Le manoir actuel est située  deux vieilles parties.

Dans les années 1720-1730, seul celle de droite a été construite, elle appartenait au  l’ébeniste  Ivan Matyushkin.
En 1770, il est vendu à l’amiral G. A. Spiridov, héros de Chesma et Navarin. En 1791, sa veuve a vendu la maison à l’amiral V. Ya. Chichagov, un explorateur polaire.
Entre les XVIIIe et XIXe siècles, l’ancienne maison à deux étages a été prolongée le long de la ligne de front jusqu’à la maison voisine.
En 1840-1873, l’ensemble appartenait à l’architecte A.P.Brullov.

 

Palais Brullov

Quai Lieutenant Schmidt , 37

Saint Petersbourg

Tél: +7 (921)777 02 88

 

Contact France :
Natalia Dupont Dutilloy courriel : assonasledie@wanadoo.fr
Tél : (0033) 6 60 28 57 04

Contact Russie :
Anna Varulina Commissaire d’exposition, courriel :  avarulina@gmail.com
Tél : +7(921)446 54 04

 

L’observation de l’heure d’été est introduite en Russie le 1er juillet 1917 par le gouvernement provisoire puis abrogée, cinq mois plus tard, par décret du gouvernement soviétique.

Le changement d’heure est réintroduit en URSS le 1er avril 1981 sur décision du Conseil des ministres. L’heure d’été débute le 1er avril et se termine le 1er octobre de chaque année, jusqu’en 1984, date à laquelle l’URSS adopte les règles de changement d’heure européennes, passant à l’heure d’été à 02:00 le dernier dimanche de mars en avançant d’une heure et revenant à l’heure d’hiver à 03:00 le dernier dimanche d’octobre (de septembre, jusqu’en 1995). En juillet 2014, Vladimir Poutine signe le passage définitif à l’heure d’hiver. Le 26 octobre 2014, l’heure russe reculera d’une heure, et le changement d’heure ne s’effectuera plus. La Russie est le premier pays qui, à partir de fin mars a pris le décision de garder définitivement l’heure d’été, d’un bout à l’autre de l’année.

Le 28 mars 2010, le nombre de fuseaux horaires russes passait de 11 à 9, par l’abolition de l’utilisation de UTC+4 et UTC+12 :
l‘Oudmourtie et l’oblast de Samara, initialement à UTC+4 (heure de Samara) passent à UTC+3 (heure de Moscou) ;
l’oblast de Kemerovo, initialement à UTC+7, passe à UTC+6 (heure d’Omsk) ; UTC+7 reste cependant utilisé dans d’autres parties de la Russie ;
la Tchoukotka et le kraï du Kamtchatka, initialement à UTC+12 (heure du Kamchatka) passent à UTC+11 (heure de Magadan).

En France le changement d’heure a été instituée en France en 1975, à la suite du choc pétrolier de 1974.

 

Montre Duc Oger, modèle “Proud Everest”, Paris, Chronographe “Swiss-Made” en or rose 18 carats, squelette, boîtier transparent, numéroté, brillant, muni d’un mouvement mécanique à remontage automatique, 4 horloges.


Fin du changement d’heure ou pas fin du changement d’heure ? La réponse se situe quelque part entre ces deux options, puisque la fin du double changement d’heure saisonnier (d’hiver et d’été) est prévue, mais pas avant l’année prochaine. En attendant, la date du changement d’heure d’été 2020 est donc bien programmée, au dimanche 29 mars 2020 à 2 heures du matin… heure à laquelle les aiguilles sauteront directement à 3 heures.

Le processus lancé par l’Union européenne pour mettre fin au changement d’heure est entamé depuis plus d’un an

 

VIIIe Festival des Centres Extrascolaires

Linguistiques

Dimanche 22 mars 2020

Théâtre Toursky, 13003, Marseille

 

 Suite aux mesures restrictives prises par les autorités face au COVID-19 (Coronavirus), le VIIIe Festival des Centres Extrascolaires Linguistiques est reporté. Une nouvelle date sera communiquée ultérieurement.

B связи с ужесточением правительственных мер по борьбе с распространением коронавируса, 8-й Фестиваль русских школ дополнительного образования,  отменяется. Мы рассматриваем возможность переноса даты, которую сообщим дополнительно.

 

Venez passer votre dimanche avec votre famille et découvrez des jeunes talents et la richesse de la culture russe !

Théâtre Toursky . L’entrée est gratuite.

PROGRAMME

10 h – 11 h 45 – Les ateliers artistiques pour enfants autour de la culture russe, animation interactive par Perspectives – Перспектива de Marseille – le hall d’entrée


12 h – 13 h – un buffet russe vous sera proposé sur place – la cafétéria, la terrasse


13 h 30 – 17 h 30 – Grand gala des écoles russes, en 2 parties avec l’entracte
Participants : «Solnyshko» (Nice), Atelier théâtral et musical de l’Eglise orthodoxe de Toulon (Toulon), «Teremok» (Marseille), «Maison Russe» (Marseille), «Pignata» (Aix-en-Provence), «Kalinka» (Nîmes), «Lastotchka» (Montpellier), «Les enfants russes de Montpellier» (Montpellier), «Kapitochka» (Béziers), «Lezginka Dance Fazu» (Annecy et Paris), «Aprelik» (Paris), «Kalinka» (Paris et Créteil).

Plus de détails: http://afrp.eu/festival/

.

d

.

 Приходите в Théâtre Toursky в Марселе на детский фестиваль. Вход свободный.

Программа фестиваля:

10.00-11.45 – творческие мастерские для детей и интерактивное представление Русско-французской ассоциации «Перспектива», г. Марсель – фойе театра.

12.00-13.00 – обеденный перерыв, работает русский буфет – кафетерий, терраса.

13.30-17.30 – гала-концерт творческих коллективов русских школ в 2-х отделениях с антрактом – большой зал.
Участники: «Солнышко» (Ницца), «Родной бережок» (Тулон), «Теремок» (Марсель), «Русский Дом» (Марсель), «Пиньята» (Экс-ан-Прованс), «Калинка» (Ним), «Ласточка» (Монпелье), «Русские дети Монпелье» (Монпелье), «Капитошка» (Безье), «Лезгинка Данс Фазу» (Анси и Париж), «Апрелик» (Париж), «Калинка» (Кретей и Париж).
.
Подробности: http://afrp.eu/festival/
8
THÉÂTRE TOURSKY
16, Passage Léo Ferré
13003. Marseille

 

 

SOIRÉE  TZIGANE

Vendredi 20 mars 20020 de 20h à 06 h du matin

La Bellevilloise, XX° Paris

 

Un voyage magique au cœur des Musiques Tziganes, d’Europe de l’Est, des Balkans, Klezmer …
Le mélange parfait pour faire la fête, taper des mains, des pieds, danser et chanter jusqu’au petit matin. Concerts et dj’s, folklorique et électronique, un vrai moment de bonheur, de partage et de paix qui vous transporte, le temps d’une nuit, dans un univers sans frontières.

 

h

 

O’DJILA


Musique Tzigane de Balkan. C’est toute la richesse et le mystère des Balkans qui s’expriment à travers leur musique. Un mélange subtil de guitares manouche et tzigane, de percussions orientales, d’une voix chaude et colorée et du swing de la contrebasse… Reprenant la tradition de métissage culturel et musical des tziganes, le répertoire d’O’djila s’appuie sur les divers folklores des pays que le peuple Rom a traversé en y apportant sa sensibilité particulière. Le groupe revisite ainsi les chansons populaires léguées par ces voyageurs au gré de leurs pérégrinations en Europe de l’Est. On se sent pris dans un tourbillon qui nous transporte vers l’essence même de l’âme tzigane !

h

 

RONA HARTNER & DJ TAGADA


Depuis la fin du dernier millénaire, la fièvre balkanique contamine joyeusement les dancefloors européens.
Ambassadeurs emblématiques de cette culture explosive, Rona Hartner et Dj Tagada ont scellé un pacte festif et sincère.
Après avoir propagé durant des mois leur Gypsy Therapy, les voici de retour.
Sur un tempo Electro Gypsy Swing, il joue sur les sens du mot et dénonce l’égoïsme (selfish) narcissique (selfie) impulsé par les réseaux sociaux où les données de l’individu sont hameçonnées (phishing)

Rona Hartner et Dj Tagada vous invitent à entrer dans une transe métisse, un bal des Balkans… Electro tsigane, Swing, Cumbia, Gospel, ici on parle toutes les langues. Esperanto musical et drumbeats universels, les dialectes se mélangent pour une fête, un partage. Rona Hartner, comédienne primée de nombreuses fois pour son rôle dans le film de Tony Gatlif « Gadjo Dilo » est aussi chanteuse, danseuse et peintre. Tout en ayant réalisé 3 albums solo, elle a collaboré avec de nombreux artistes dont David Lynch pour l’inoubliable « you’re more than that ».

 

h

 

MOLOTOV BROTHERS


Fruit d’une rencontre entre l’endiablé Dj Balkaliente (World beats w/Trombone) et le talentueux clarinettiste/saxophoniste Samuel Maquin, pointu spécialiste des musiques d’Europe de l’Est, il se murmure que ces deux compères emmènent le public dans des sets virevoltant et bouillonnant d’énergie qui ne sont pas sans le laisser de marbre.
Musiciens de formation passionnés de musique tzigane, ce duo décortique le meilleur des sons de l’Est pour les fusionner avec leurs instruments et proposer un dj set d’une grande intensité viruelle et scénique.

h

 

DJ GYSPY BOX


Originaire du Mexique, Gypsy Box réside en Espagne depuis des années, où il s’est distingué comme l’un des pionniers de la scène balkanique-cumbia en Europe. Voyageur infatigable, il a déjà fait le tour de la moitié du monde en portant ce son caractéristique des Balkans latins et en faisant bouger tout le monde sur la piste de danse.

 

d

Fondée en 1877 aux lendemains de la Commune, La Bellevilloise, première coopérative parisienne, avait pour projet de permettre aux gens modestes l’accès à l’éducation politique et à la culture.

.

.

Lieu de résistance, des premiers échanges commerciaux « du producteur au consommateur », commerce équitable avant l’heure, et de spectacle, La Bellevilloise a joué de 1910 à 1949 un rôle de premier plan dans la vie économique et culturelle de l’Est Parisien.

.

.

Depuis 2005, Renaud Barillet, Fabrice Martinez et Philippe Jupin, un trio d’agitateurs venu du spectacle vivant, de la production et des médias ont rouvert aux Parisiens ce lieu de mémoire de l’histoire de Paris avec un projet fort : redonner vie à l’esprit de La Bellevilloise en créant un grand lieu indépendant d’activités artistiques et évènementielles pour le public, les entreprises et les médias, unique à Paris.

 

La Bellevilloise
19-21 rue Boyer, 75020 Paris
M° : Ménilmontant / Gambetta
ENTRÉE : 10€
Réservation : 01 46 36 07 07
Tournée du théâtre francophone “Vis-à-vis”, Maykop,
République des Аdyghés, Russie.
présente

La Voix humaine” d’après Jean Cocteau

Mardi 28 avril à 18h –Espace Jeunesse, 13100, Aix-en-Provence
Jeudi 30 avril à 20h – Théâtre Les Gazelles, 13100, Aix-en-Provence

Maytkop est située au pied des contreforts du Caucase, au contact des basses terres du Kouban. Elle est arrosée par la rivière Belaïa, un affluent gauche du Kouban.

Maykop se trouve à 90 km au sud-ouest d’ Armavir, à 101 km au sud-est de, Krasnodar et à 1 250 km au sud de Moscou.

Compagnie théâtrale VIS à VIS présente “La voix Humaine” d’après Jean Cocteau:

Seule, dans une chambre à coucher en désordre, une femme jeune et belle, téléphone à son amant qui lui annonce leur rupture et son intention d’en épouser une autre. Dévastée par le chagrin, au comble d’une souffrance intolérable, cette femme s’accroche au téléphone régulièrement coupé par des interférences extérieures. Dans un face à face terrifiant avec l’absence, le téléphone est à la fois le lien et « l’arme effrayante »”.

Spectacle en russe et en français suivi d’une danse classique, de la présentation de
la région d’Aduguée


Entrée libre sur réservation

3

Mardi 28 avril à 18h

-Espace Jeunesse, 37 boulevard Aristide Briand, Aix-en-Provence

Arrêt de bus: Aristide Briand Face au collège Campra

c

Jeudi 30 avril à 20h

Théâtre Les Gazelles, 31 avenue Jules Ferry, Aix-en-Provence


Renseignements et réservations :
04 42 92 68 78 / 06 20 97 35 68
contact@datchakalina.com
www.datchakalina.com

contact@datchakalina.com

Concert

EOUKOUNAT & MALINKA

Samedi 21 mars 2020  à 18 h

Chapelle orthodoxes des Saints Archanges,

13100, Aix -en-Provence

 

L’atelier de polyphonie Malinka a été créé en 2011 au sein de l’association franco-russe Datcha Kalina.
Son chef de chœur, Florence Croisy qui a étudié la langue russe a très vite élargi le répertoire slave enseigné initialement, aux Balkans et au Caucase.
Les choristes interprètent ainsi aujourd’hui des chants russes, ukrainiens, géorgiens, bulgares, tziganes albanais arméniens, voire lettons…
Des stages sont régulièrement organisés par Florence ainsi que des résidences qui permettent des échanges fructueux et sympathiques avec d’autres chorales. A l’issue de ces rencontres, des concerts sont offerts à un public toujours très enthousiaste.
Les choristes de Malinka se sont rendues en 2017 en Sibérie pour participer à un stage de chants chez les vieux-croyants du village de Tarbagatay qui leur ont fait découvrir leurs coutumes et cette belle région proche du lac Baïkal.
Malinka a rapporté de cette expérience inoubliable des chants sacrés et des chants traditionnels, cosaques et russes.
L’atelier Malinka est parfois accompagné à l’accordéon par David Lelièvre et par des membres du groupe Eoukounat, un autre atelier de chants du monde dirigé par Florence.
3
Chapelle orthodoxes des Saints Archanges
13 rue Bédarrides,
13100 Aix-en-Provence
Participation aux frais
Renseignements et réservations:
Datcha Kalina: contact@datchakalina.com
06 20 97 35 68 / 04 42 92 68 78

Exposition

Art Graphique Russe

Sans Frontière

“Русская Графика Без Граница”

Mercredi 19 février au jeudi 12 mars 2020

PROLONGATION JUSQU’AU  18 AVRIL

Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe, VII Paris

Organisée par Cultures Croisées.

12 artistes russes

Représentants les meilleures Académie d’Art de Russie, vivant à la fois en Fédération de Russie et dans différents pays d’Europe.

Festival Cultures Croisées a réunit ces artistes  sous le titre

« L’art graphique russe sans frontières »

Les peintres:

ANNA FILIMONOVA

Commissaire de l’exposition

Diplômée de l’Académie des Beaux Art Institut Répine, à Saint-Pétersbourg, membre de l’Union des Artistes de France, vit à Paris, chef de la délégation et présidente du “Carrefour culturel”

q

ALEXANDER  VASSILIÉVITCH  SAÏKOV

Diplômé de l’Académie des Beaux Arts de l’ Institut Répine à Saint-Pétersbourg, aquarelliste, membre de l’Union des artistes de Saint-Pétersbourg.

Ancien directeur du Centre des expositions de l’Union des artistes de Saint-Pétersbourg, depuis 1994, il est le premier vice-président de cette organisation.

En 2017, A.V.Saïkov a été nommé président du conseil d’administration de l’Union des artistes de Russie de Saint-Pétersbourg.

Alexander Saïkov peignant sur site.

q

Alexander Dodon

Diplômé de l’Institut Répine (Académie des beaux arts de Saint-
Pétersbourg), peintre, membre de l’ Union des Artistes de Saint-Pétersbourg.

q

Luminitsa TABURTSA

Diplômée de l’Académie des Beaux Arts de l’Institut Répine à Saint-Pétersbourg, habite à St Petersbourg.

lAIMA GOGDA

Peintre diplômée de l’Académie des Arts de Kichinov, membre de l’Union des artistes de Russie et membre du Fonds international d’art, vit à Moscou.

q

Alexandra GUGUCHKINA – DA FONSECA

Diplômée de l’Académie de Culture de Krasnodar, vit à Paris.

q

Rustam IGAMBERDIEV

Membre de l’Union des artistes de Saint-Pétersbourg,
sculpteur, diplômé de l’Institut Répine (Académie des beaux arts de Saint-
Pétersbourg), habite Saint-Pétersbourg.

q

OLGA LITVINENKO

Diplômée de l’Académie des Beaux Art Institut Répine, à St Petersbourg, aquarelliste, membre de la Société internationale des maîtres de l’aquarelle, vit à Saint-Pétersbourg.

q

ELENA MOROZ  

Diplômée de l’Institut pédagogique de Stavropol, à étudié à Art Studio vit à Meudon (près de Paris).

q

MARINA POSPELOVA-EZHEVSKAYA

Diplômée de l’Académie des Beaux Art Institut Répine à Saint-Pétersbourg, vit à Munich.

q

SVETLANA ROMANOVA

Diplômée de l’Académie Stieglitz
Artiste, membre de l’Union des artistes de Saint-Pétersbourg, dirige plusieurs chaînes YouTube, designer, vit à Saint-Pétersbourg.

q

IRINA REBNITSKAYA

Diplômée de l’Académie Stieglitz , responsable d’IWS Finlande; Membre du conseil d’administration de l’Union des aquarelles de Finlande (SAY), vit à Espoi, Académie finlandaise des beaux-arts, aquarelles, un représentant d’IWS Finland vit à Espoo (Finlande).

q

TATYANA  YASSIEVICH

 Elle a étudié à l’Académie Stieglitz de Saint-Pétersbourg et la post-académie de Ateliers à Amsterdam (Hollande).

q

OLGA ARKHIPOVA

q

NADEJDA MARTINOVA & OLGA ALEKSANDROVA

Qui exposent une œuvre monumentale “Sous le ciel de Paris”, exposées dans le cdre du alon des indépendants de l’ART CAPITAL.

q

ELENA KADICHEVA

” L’insomnie”

q

OLGA ALEKSANDROVNA

ENTRÉE LIBRE

(En attente de renseignements des organisateurs)

c

VERNISSAGE mercredi 19 février à 19h

dans les salles d’exposition (1 et 2 étages)

INSCRIPTION OBLIGATOIRE

mbrusbranly@mail.ru

g

Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe de Paris

1-5 Quai Branly, 75007 Paris

Entrée libre
Inscription obligatoire sur: ambrusbranly@mail.ru

Métro : Alma Marceau.

RER: Pont de l’Alma, Musée du Quai Branly.

Bus: 63, 80.

Entrée libre

 

 

Compagnie IVA

Rencontre musicale

“Je porte son anneau avec défi”

d’après Marina Tsvetaïva

Texte : Nathalie Conio
Chant lyrique : Maroussia Thauvin
Violon : Anya Kolosionok
Vendredi 20 mars 2020 à 18 h 15
Médiatèque de Bonneveine, 13008, Marseille
.

Un récital poétique et musical d’aprés l’œuvre et le vie de la poétesse russe Marina Tsvetaïeva (1892-1941) : Fin du vingtième siècle, la Russie : elle a donné vie aux poètes Blok, Essenine, Pasternak, Mandelstam, Akhmatova, qu’on nommait aussi ceux du siècle d’argent …Et bien sur parmi ces noms se trouve celui de MarinaTsvétaïéva. L’œuvre et la vie de Marina Tsvétaïéva sont un puits sans fond qu’on ne finit jamais d’explorer. Et chaque personne qui tente de le faire y découvre sans cesse de nouvelles facettes et de nouveaux secrets de cette petite étoile de notre univers.

 

En Tsvétaïéva il y a en même temps le refus de « la Vie telle qu’elle est » et une énorme force vitale, en elle s’opposent toujours vivre et être, la terre et le ciel, Eros et Psyché…« Je désire vous parler de Marina Tsvétaïéva, poète et femme, qui a travers une vie remplie de terribles épreuves a gardé toujours une fidélité et un amour sans limite envers un seul homme : celui pour lequel elle quitta la Russie sur « un cheval blanc », celui avec lequel elle revint en Russie sur « un cheval rouge », et finalement avec qui elle mourut la même année 1941. »

«Я хочу рассказать вам о Марине Цветаевой, Поэте и
женщине, которая на протяжении всей своей жизни
пережила тяжелые испытания от Москвы и до Парижа. Но
она навсегда сохранила безграничную любовь, к одному
единственному человеку: ради него она уехала из России
на «белом коне», это тот ,с кем она вернулась в Россию на
«красном коне», и в конечном итоге,с которым, она умерла
в один год в своем новом убежище,в России»

y

La Compagnie IVA, créé en 1985 par la comédienne Irina Vavilova et reprise par
Nathalie Conio, metteur en scène issue formée à l’Ecole Nationale de Chaillot et de
l’Académie Dramatique de Russie a depuis sa création été à la fois une compagnie
de production de spectacles originaux et internationaux axée notamment sur les
échanges culturels entre la France et la Russie.

Iva Company est représentant officiel des « Saisons culturelles russes » en France
pour le projet « Avignon russe » qui aura lieu en 2020 dans le cadre des « Saisons
russes » en France organisé par le Ministère de la Culture de Russie.

.

Nathalie Conio, comédienne et metteur en scène, formée à l’Ecole de Chaillot à Paris et à l’Académie d’Art Dramatique de Russie (GITIS) à Moscou. En France elle a été assistante à la mise en scène de Mikhaïl Mokéîév et de Tatiana Stépantchénko (Le Meurtre de Gonzague -2002- au Phénix de Valenciennes). Elle a mis en scène Sans Voix d’Estelle Lépine à la Maison des Comoni, Revest-les-eaux, Théâtre du Hublot à Colombes, la Scène Nationale de Valenciennes, Théâtre Le Sémaphore de Port de bouc, au Théâtre de Vélizy et à Bobigny.

Ensuite Le trio en Mi bémol d’Eric Rohmer au Théâtre du Chaudron et au Théâtre du Renard à Paris, puis en tournée à l’Opéra de ClermontFerrand, et aussi Les Bâtards de Vadim Lévanov au Théâtre du Hublot à Colombes. Elle crée en 2013 « Nos grand-mères » de Laurent Dubost d’après le récit de Jacqueline Auriol et Valentina Vavilova co – production du Centre des monuments nationaux et de la maison Georges Sand de Nohant et en résidence à la Gare Franche à Marseille.

Elle part en tournée en Russie en juillet 2016 avec le soutien de l’Institut Français de Moscou et l’AF de Nijni-Novgorod. Elle collabore avec Philippe Fenwick sur plusieurs spectacles dont « Transsibérien, je suis » co-production du Théâtre national de la Criée et du Théâtre National de Nice, et aussi «Cabaret d’Odessa – la lampe verte » créé en 2015 dans le cadre des journées d’Odessa du MuCEM (Marseille), à la BMVR Alcazar ainsi que : UTOPIK – sirènes et midi net (production Lieux publics), et Back in the USSR co-production de la Criée et des Friches. Et aussi le « Cabaret Nostalgya » créé au Théâtre Toursky en mars 2016. Elle a travaillé longtemps comme comédienne avec le Théâtre de l’Unité : Un Brecht pour Muguette, Térezin, Noce et banquet, BIT, Kapouchniks, ainsi qu’avec le Cosmos Kolej : Alpenstock, Koursk, et joue actuellement dans ses propres créations et celles de Philippe Fenwick.

y

Maria Christiany, violoniste russe, Maria Christiany, née Tchouvakhina a fait ses études musicales à l’école Gnessin pour les enfants précoces, puis au Conservatoire Supérieur Tchaïkovski de Moscou. Une fois diplômée, elle mène une carrière de concertiste en Russie et à l’étranger. Installée à Paris depuis 2007 elle a obtenu le Certificat d’Aptitude au CNSM de Paris, ainsi qu’un Master de Musicologie à l’université Paris VIII. Aujourd’hui Maria Tchouvakhina consacre une grande partie de son temps à l’enseignement. Elle dirige une école de musique et des arts franco-russes ArtimA où elle enseigne aux élèves de différents âges et différents niveaux et organise des programmes d’échanges culturels entre la France et la Russie. Elle travaille aujourd’hui également à l’élaboration d’une méthode nouvelle de violon pour les enfants de 3 ans en groupe.

y

 Maroussia Thauvin, a étudié la musicilogie à l’université de lettre d’Aix-en-provence. Elle pratique le piano depuis 14 ans et le chant lyrique au conservatoire national à rayonnement régional de Marseille en cycle 2 pour être chanteuse lyrique. Maroussia a une pratique du théâtre grâce à sa mère comédienne et metteur en scène et sa grand mère russe, comédienne et actrice de cinéma. Elle a joué dans des pièces de sa mère plusieurs fois et pratiqué le théâtre en Russie où elle a vécu 5 ans, puis au lycée à Marseille pendant 3 ans et obtenue le bac L théâtre et elle a joué 2 fois au Théâtre National de la Criée à Marseille, elle est billingue français- russe.

 

ENTRÉE GRATUITE

.
Médiathèque Bonneveine
Centre Vie de Bonneveine, 13008 Marseille
Téléphone – Réservation : 04 13 94 82 20

25ème Festival Russe au Toursky

Spectacles, cinémas, Théâtre, ateliers,

les incontournables soirées cabaret..

jusqu’au 20 mars 2020

Théâtre Toursky, 13003 Marseille

 

Rendez-vous incontournable depuis 1995, le Festival russe du Théâtre Toursky International accueille l’âme russe durant plusieurs jours. Le Festival russe défend une culture multiple, indivisible et universelle, autour des valeurs de la diversité artistique. Mené sans défaillance, Saison après Saison, cet événement a su trouver sa cohérence artistique et un public toujours plus fidèle et nombreux.

Au programme, du théâtre en langue originale surtitrée avec des spectacles
d’auteurs classiques et contemporains, des comédies musicales, des concerts, des œuvres cinématographiques des plus grands réalisateurs russes, des expositions, des Universités populaires, des ateliers participatifs pour les enfants, des rencontres…

k

Programme

vendredi 6 et samedi 7 mars

Une satire de la société inégalitaire et de la justice vénale de l’Ancien Régime. Une œuvre d’une intense gaieté que vous ne serez pas prêts d’oublier !

Les problèmes de société, les questions d’argent, d’âge et de mariage, les différences entre les classes sociales et les générations, s’enracinent dans la trivialité et le langage de la vie quotidienne, avec un souci de vérité et de réalisme. Louis XVI qualifia la pièce « d’exécrable, qui se joue de tout ce qui est respectable » ; Danton quant à lui fit le verdict « Figaro a tué la noblesse ! », et Napoléon déclara : « C’est déjà la Révolution en action ! ».

Après plusieurs années de censure, la pièce, par sa dénonciation des privilèges archaïques de la noblesse et de l’aristocratie, fut considérée comme l’un des signes avant-coureurs de la Révolution française et donc comme œuvre politique.

Quiproquos, péripéties multiples, coups de théâtre, rebondissements trépidants autant qu’invraisemblables, déguisements, danses diverses ponctuent en permanence cette comédie d’intrigues et de mœurs. Dans la lignée de Molière, c’est aussi une comédie de maître et de valet, avec un jeu de miroir déformant.

En s’emparant de cette œuvre, Alexandre Slavoutski nous offre un magnifique moment de théâtre et dirige d’une main de maître des acteurs qui excellent.

C’est pétillant comme du champagne.

g

Mardi 10 mars à 20h30

Une plongée dans l’univers merveilleux de la nuit, un concert rare.

Au centre de ce concert pour chœur d’enfants et piano, la musique slave avec les œuvres de Dvořák, Stravinsky et Rachmaninov. Ces compositeurs mettent en lumière les textes poétiques russes ainsi que des mélodies populaires tchèques. L’univers des voix d’enfants est associé à des pièces pour piano seul évoquant l’enfance.

Le piano joue ici un rôle prépondérant comme un passeur de l’enfance à la maturité. On découvre avec passion des pièces pour piano de Glinka, Liadov, Chostakovitch, Moussorgsky ou Khatchaturian. La palette riche en expressivité et l’émotion musicale de Magali Frandon en font une interprète hors pair de ces pépites musicales.

La Maîtrise des Bouches-du-Rhône participe aux productions lyriques des opéras de Marseille, Avignon et Vichy. Elle est invitée par les plus grands festivals : Les Chorégies d’Orange, le Festival d’Aix-en-Provence ou encore le Festival de la Chaise Dieu…

La beauté cristalline, la fraicheur de ces voix d’enfants et l’interprétation des œuvres choisies par la Maîtrise, sous la direction précise, attentive et exigeante de Samuel Coquard, tendent à la perfection.

g

Vendredi 13 mars à 20 h 30

SOIRÉE EXCEPTIONNELLE

  • Les vendredi 6 et samedi 7 mars, après leurs représentations de La folle journée ou le Mariage de Figaro, le cabaret sera animé par les comédiens du Théâtre de Kazan.
  • Les mardi 10 et samedi 14 mars, après Notchka et Le Maître et Marguerite, les cabarets seront animés par le Théâtre sur la Pokrovka.
  • Vendredi 13 mars soirée exceptionnelle  CABARET RUSSE.
  • Le vendredi 20 mars, après Les Ballets Légendaires, le cabaret sera animé par la troupe Koliada.

En exclusivité CABARET RUSSE,  Musique, dance, repas, vodka…  par le théâtre sur la Pokrova.

g

Samedi 14 mars à 20 h 30

Une fantaisie fantastique contre le totalitarisme.

Dix-huit personnages, huit acteurs, le diable, un bourreau, une sorcière, le Christ, trois écrivains, une infirmière, un chat qui parle, trois récits qui s’entrelacent, des tirades en grec ancien, en hébreu, en russe, en anglais, une chambre d’hôpital psychiatrique, le palais d’Hérode en l’an 33 de notre ère, le théâtre d’art de Moscou dans les années 30, un plateau de journal télévisé, une plage à Yalta, un parc, une salle de bal infernale, de la vidéo, des chansons, un dispositif tri-frontal, des billets de 100 euros qui pleuvent du plafond, un homme qui a la tête coupée, un autre qui reçoit trois balles dans le ventre, Jésus qui meurt sur la croix, et mille autres tours de magie…

Cette pièce déborde de partout comme le roman dont elle est tirée, roman mythique écrit et ré-écrit des années durant, jusqu’à sa mort, en 1940, par Mikhaïl Boulgakov, qui savait que jamais il ne le verrait publié de son vivant, la censure soviétique l’ayant depuis longtemps à l’œil. L’auteur y traite de sa condition d’écrivain à Moscou sous le stalinisme et rend un hommage démentiel au Faust de Goethe. Sa plus évidente provocation, faire de ce récit une tribune évoquant Le Nouveau Testament à travers les figures du diable, du Christ et de Ponce Pilate à une époque où la seule religion d’État était l’athéisme.

Conte fantastique, satire politique, histoire d’amour… Igor Mendjisky, dans une mise en scène imagée, nous livre ici une adaptation parfaite du plus grand chef-d’œuvre de la littérature russe et nous offre une suite de visions hallucinées, nous racontant une réalité vécue comme la plus labyrinthique des folies.

Un spectacle ludique, fantastique, cocasse et grave.

g

Vendredi 20 mars à 20h30

L’occasion unique de voir réunis sur scène les meilleurs danseurs de Saint-Pétersbourg et de Moscou qui nous interpréteront les plus beaux fragments de chefs-d’œuvre mythiques du ballet mondial.

Considéré comme le meilleur au monde, le ballet classique russe représente depuis toujours la carte de visite de la Russie, une valeur incontestée et la fierté du pays. Les noms de ses danseurs sont aujourd’hui connus du grand public dans le monde entier : Matilda Kshesinskaïa, Anna Pavlova, Agreina Vaganova…

En dignes successeurs, les danseurs solistes des mondialement renommés Théâtres Bolchoï, Mariinsky et Mikhailovsky se réuniront exceptionnellement sur la scène du Toursky pour une performance de haute volée.

Sur les musiques de Tchaïkovski, Delibes, Pugni, Rimsky-Korsakov ou d’autres encore issues de productions de Petipa et de Fokine, ces artistes honorés de Russie et lauréats des grands concours internationaux nous époustoufleront par leur virtuosité et leur grâce, en exécutant avec la facilité des anges, les fragments les plus beaux, les plus colorés et les plus compliqués techniquement de ballets légendaires : Le Lac des cygnesLe CorsaireShéhérazadeLes Flammes de Paris

Amateurs de ballet, de beaux-arts, de musique et de danse, ne manquez pas cet événement unique !

 

Cinéma

les soirées cinéma se prolongent avec un cocktail russe à partager après chaque séance.
Tarif unique : 8€
(Projection + Cocktail)

Mardi 17 mars 20h30

Le légendaire N° 17, réalisateur Nikolaï Lebedev, 2013

En 1972, l’équipe soviétique de hockey sur glace réalise un exploit en battant le Canada : 7 buts à 3.
Le joueur n°17 entre à jamais dans l’histoire du hockey et devient un exemple de combativité et de courage pour les jeunes sportifs. Par son talent et sa détermination, il devient une légende vivante ! Inspiré de la vie de Valeri Kharlamov, joueur anonyme devenu une star internationale et décédé prématurément à 33 ans, le réalisateur Nikolai Lebedev signe un film passionnant. Il insuffle un souffle épique à sa mise en scène. Danila Koslovsky est éblouissant en Kharlamov. Époustouflant ! 

g

Mercredi 18 mars à 20 h 30

Le Lichen des caribous, réalisateur Vladimir Toumaev 2014

Le jeune Nenets Aliocha se marie avec une voisine pour céder aux pressions de sa mère. Il doit perpétuer la lignée. Mais son cœur bat pour son amour d’enfance Aniko, la fille du vieux Seberouï. Elle est partie étudier à l’université de Tioumen et n’est jamais revenue au village. Chaque jour, Aliocha scrute la route et attend son retour… Il est déchiré entre l’envie de retrouver son amour impossible et le devoir de faire vivre les traditions de ses ancêtres. Un magnifique voyage au pays des Nenets, peuple nomade du cercle polaire sibérien presque vierge de toute technologie. Ce peuple en lien étroit avec la nature tente de concilier modernité et tradition. Le réalisateur Tournaev nous interroge sur cette question fondamentale : la technologie doit-elle nous libérer ou demeurer un objet de contrôle ? C’est le premier film russe à avoir obtenu le prix du public du Festival international de Moscou. D’une beauté à vous couper le souffle !

g

Jeudi 19 mars 20  30

Ici les aubes sont calmes, réalisateur Renat Davletiarov, 2015

Une course-poursuite haletante. Mai 1942. L’URSS est en pleine guerre, mais loin du front, les Nazis envoient, vers une voie d’évitement perdue, un commando qui a pour but d’atteindre la voie ferrée de Kirov et le Canal de la Mer Blanche. Ce ne sont pas de simples soldats d’infanterie, mais des agents de diversion entraînés et chevronnés, l’élite des troupes SS, des « surhommes ». Et pour leur faire face il n’y a que l’adjudant Vaskov et cinq très jeunes filles, déjà marquées par la guerre, le massacre de leur famille ou la mort de leur mari ou fiancé. Avec une unique batterie de D.C.A., elles devront se battre pour le droit à l’existence, la leur et celle de la patrie russe : l’invasion nazie en URSS a déjà fait plus de 30 millions de morts. L’adjudant pourra-t-il avec ses nouvelles et fragiles recrues arrêter le commando nazi ? Et à quel prix ?

Un film étourdissant.

7

Le 30 octobre 1970,  une poignée d’artistes écrivit le nom du poète Axel Toursky sur le fronton d’une salle de quartier, à Saint-Mauront,  la Compagnie Richard Martin était née.

En 1971, Richard Martin fonde le Théâtre Toursky sur ce qui n’était qu’un hangar. C’était, disait-on en ce temps, une grande folie que de rêver installer dans un quartier populaire.  En 1974, l’orientation artistique et citoyenne de Richard Martin débouche sur une création pionnière. Il équipe un autobus, le Théâtrobus, et égrène ses spectacles dans les cités.

.

THÉÂTRE TOURSKY INTERNATIONAL
16 passage Léo Ferré – 13003 MARSEILLE
Standard : 04 91 02 58 35

Billetterie : 04 91 02 54 54

Réservation ligne : CLIQUEZ

AccèsmétroLigne 2 (rouge), station National

Bus: N°89, arrêt Auphan / Vaillant

Voiture: dans le quartier de Saint-Mauront, le Théâtre Toursky est indiqué à l’angle du boulevard National et de la rue Félix Pyat. Depuis l’autoroute A7, emprunter la sortie « Cinq avenues/Belle de Mai ». Au feu, tourner à droite dans la traverse de Gibbes, puis suivre le fléchage vers le Théâtre. Depuis le boulevard de Plombières, le Théâtre est indiqué au bout du boulevard, sur votre gauche.

 

 

 

 

Conférence-concert

« Deux siècles d’art lyrique russe »

Maestro : Andreï Chevtchouk

avec

Marina Matveeva (soprano) & Vitaly Efanov (basse)

Vendredi 27 mars 2020 19 h 30

Centre de Russie pour la Science et la Culture à Paris, XVI°, Paris

 

Maestro Andreï Chevtchouk est né à Saint-Pétersbourg en 1970. Après une solide formation de chef d’orchestre et de chef de choeur, Andreï Chevtchouk exerce ses fonctions en Russie, en Allemagne, en Belgique, puis en France où il réside actuellement.

Si la direction d’orchestre symphonique reste sa principale vocation, tous types de formations lui offrent l’occasion de livrer un art accompli de chef d’orchestre.

Réside à Lyon, il est actuellement directeur musical du grand chœur classique lyonnais la Schola Witkovski, du festival Opéra et Châteaux de la Drôme, du Festival Opéra des Champs en Charente et du chœur Crescendo d’Amiens.

 

2

 

Centre de Russie pour la Science et la Culture
61 rue Boissière, 75116 Paris

Tél : 01 44 34 79 79
Contacts : info@crsc.fr

Métro : Boissière (6), Victor Hugo (2)

Bus : 22, 30, 52, 82

Parking : Victor Hugo, Kléber, Longchamp

“Poèsies russes”

lecture par Hélèna Riva

 Irina Ermakova au piano

Samedi 21 mars 2020 à 14 h 30

Théâtre du Nord-Ouest, IX°, Paris

(durée 50 mn lecture en russe)

 

Lecture musicale évoquant ” l’âge d’argent” de la poésie russe par Hélèna Riva, accompagnée de Irina Ermakova au piano. Représentation en russe.

La nomination Âge d’argent est apparue dans le milieu de l’émigration russe après la seconde guerre mondiale, comme un clin d’oeil à l’époque classique (de Pouchkine) généralement appelée Age d’or.

C’est une manière de nommer rétrospectivement ce deuxième grand essor de la vie culturelle russe, sans oublier la connotation de dégradation, voire de décadence de l’Age d’argent par rapport à l’Age d’or.

L’âge d’argent commence en 1892, l’année de publication du livre de poésies de Merejkovski Symboles, et s’achève en 1921, avec la mort de Blok et de Goumiliov, et le renforcement de la censure et de la répression d’un certain nombre d’artistes.

 

232

 

Dés les années 1930, la salle du théâtre abrite un cabaret réputé qui prend à la libération le nom de “Club des cinq”, cinq anciens de la deuxième division blindée, dont Lucien Roup, l’entraîneur de Marcel Cerdan. Edith Piaf y chante à plusieurs reprises et investit ce lieu qui lui devient cher. La cabaret attire aussi Gabin et Yves Montand. Mais le cabaret s’éteint en 1954 pour devenir un cinéma. Pendant plus de 30 ans, les projections d’œuvres d’auteurs et de films familiaux font recettes.
En 1991, le “Club” se fait “Passage du Nord-Ouest” et rassemble les amateurs de rock. Après un bref passage à vide, la Compagnie de l’Élan réinvestit les locaux en 1997 et en fait un lieu de théâtre, d’échange et de partage, ouvert à tous, sans restrictions.

 

Théâtre Nord-Ouest

13 rue du Faubourg Montmartre, 75009, Paris

Tél : 01.47.70.32.75 de 13h – 19 h

Tarif unique : 8€

Réservation : CLIQUEZ

Métro : Grands Boulevards (8)

 

ANNULATION EXCEPTIONNEL

 150ème anniversaire d’Ivan Bounine.

Soirée Bounine

Vendredi 20 mars 2020 à 19 h

 

Ivan Alexeïevitch Bounine (Иван Алексеевич Бунин), né à Vornej (Empire russe)  le 10 octobre 1870 (22 octobre suivant le calendrier grégorien) et mort à Paris  le 8 novembre 1953,  écrivain russe, auteur de poèmes, de nouvelles et de romans, lauréat du Prix Nobel de littérature en 1933. Il est considéré comme l’un des plus grands prosateurs russes du XXème siècle.

Ses parents sont poétes, à dix-sept ans, il publie son premier poème dans un magazine littéraire de Saint Pétersbourg, La Patrie, et devient correcteur pour un journal local, Le Moniteur d’Orel.

Il publie à Orel son premier recueil de poèmes en 1891, puis Sous le ciel ouvert en 1898 puis Automne, pour lequel il reçoit le prix Pouchkine en 1901. En 1889, il suit son frère à Kharkov et correspond avec Anton Tchekhov, dont il fait la connaissance en 1895 et avec Maxime Gorki et Léon Tolstoï. Il voyage à travers l’Inde, la Palestine, l’Egypte l’Italie. Il fuit la révolution russe quittant Moscou en pour s’installer dans le sud du pays, tenu par les armées blnches. Il quitte la Russie  1920 pour s’installer en France, où il vit à Paris dans le XVIème au 1 rue Jacque-Offenbach et à Grasse. Il publie son journal extrêmement critique à l’égard du régime bolchévique.

Des extraits de ses récits paraissent régulièrement dans La Pensée Russe et certains sont traduits en français, mais il faut attendre 1980 pour que son œuvre soit diffusée de manière plus large en France. Son œuvre est interdite en URSS et n’y est publiée qu’après la mort de Staline. Il meurt d’une crise cardiaque à Paris en 1953, il est enterré à Ste Geneviève des Bois.

s

Table ronde avec la participation des spécialistes russes et français de Bounine.

Lecture bilingue et romances d’après la poésie de Bounine.

  • Vadim Polonsky, directeur de l’Institut de la littérature mondiale Maxime Gorki (ILM) de l’Académie des sciences de Russie (ASP) ;
  • Sergueï Morozov, docteur en philologie ;
  • Serge Rolet, professeur à l’Université de Lille ;
  • Anne Foscolo, maître de conférence à l’Université Lyon III ;
  • Pierre Sollogoub, petit-fils de Boris Zaïtsev ;
  • Grégoire Lopoukhine, comédien.

(Traduction russe–français).

Entrée sur inscription préalable.

 

1

Centre de Russie pour la Science et la Culture  à Paris

61, rue Boissière,75116, Paris 

Téléphone : 01 44 34 79 79

Métro : Boissière (6), Victor Hugo (2)

Bus : 22, 30, 52, 82

Parking : Victor Hugo, Kléber, Longchamp

 

 

Séminaire

Relation russo-belge et russo-européenne:

Quel avenir dans le monde qui change?

Lundi 23 mars 2020 à 16h

Théâtre Royal des Galeries, Brussels, Belgique

 

7

 

Théâtre Royal des Galeries

Galerie du Roi, 32, 1000 Bruxelles

Renseignements et inscription :Tel : +32(0)23959141
E-mail : aca@skynet.be

Ren

2ème Édition

” Les musicales Franco – Russes “

Mardi 10 mars au Jeudi 30 avril 2020

31300, TOULOUSE

Cette deuxième édition poursuit le dialogue entre musique française et musique russe. Les interprètes toulousains de l’Orchestre national du Capitole et moscovites de l’Orchestre et du Choeur du Théâtre Bolchoï de Russie sont au rendez-vous, tandis que de nouveaux artistes les rejoignent. Plus que jamais, Toulouse y apparaît comme le lieu privilégié d’une rencontre entre deux peuples également épris de musique.

Le public toulousain aura l’occasion d’investir le territoire : La Cinémathèque de Toulouse – qui présentera trois ciné-concerts et accueillera une rétrospective exceptionnelle consacrée au cinéaste Andreï Konchalovsky – théâtre Garonne, Librairie Ombres Blanches, mais aussi MEMENTO à Auch, l’Abbaye de Lagrasse et les Abattoirs, Musée – Frac Occitanie Toulouse. La Halle de la Machine accueillera les musiciens de l’Orchestre national du Capitole, inaugurant ainsi un partenariat exceptionnel, où l’imaginaire du machinisme et de la modernité soviétiques rencontrent celui des gigantesques machines, de l’Araignée au Minotaure.

© Jordi-Bover

 

7

 

Directeur artistique des Musicales franco-russes, Tugan Sokhiev, chef d’orchestre russe de renommée internationale mais aussi le directeur musical de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse (ONCT) qu’il dirige depuis maintenant 15 ans. Il est également directeur musical et chef d’orchestre du Théâtre du Bolchoï de Moscou.

 

h

 

PROGRAMME

Mardi 10 mars à 18h 

Grand Foyer du Théâtre du Capitole

 

Musiques de France et de Russie : une transmission

D’hier à aujourd’hui, de l’U.R.S.S. à la France, quel enseignement pour la musique classique ? Enjeux pédagogiques, importance de la médiation, engagements politiques, excellence musicale… Laurent Bayle, président des Musicales franco-russes, et Tugan Sokhiev, chef d’orchestre et directeur artistique du projet, croisent leurs expériences, en compagnie de Jodyline Gallavardin, jeune pianiste spécialiste de l’enseignement du piano russe, et de Charlotte Ginot-Slacik, musicologue, conseillère à la programmation des Musicales. Une ouverture sous le signe de la transmission.

Tugan Sokhiev Directeur artistique des Musicales Franco-Russes

Laurent Bayle Directeur de la Philharmonie de Paris

Charlotte Ginot-Slacik Musicologue

Jodyline Gallavardin Pianiste

ENTRÉE LIBRE

.

1

.

Mercredi 11 mars à 18h

– Grand Foyer du Théâtre du Capitole

 

MUSIQUE ET LITTERATURE DANS L’OPERA RUSSE

De Pouchkine à Akhmatova, de Tchaïkovski au vingtième siècle, les liens entre écrivains et compositeurs sont incessants sur les scènes lyriques russes. Grand connaisseur du répertoire, Christophe Ghristi revient sur ces liaisons artistiques qui donnèrent naissance à d’éblouissants chefs-d’œuvre.

Christophe Ghristi,
Directeur artistique du Théâtre national du Capitole

Charlotte Ginot-Slacik
Musicologue

ENTRÉE LIBRE

.

1

.

Mercredi 11 mars à 20h

– Halle aux Grains

1, Place Dupuy, Toulouse

 

” Orchestre et cœur du Téhâtre Bolchoï de Russie “

Après la rareté de Mazeppa, place au chef-d’oeuvre lyrique de Tchaïkovski : Eugène Onéguine. Adapté d’un roman en vers de Pouchkine, le parcours de Tatiana, frêle jeune femme fascinée par le bel indifférent devenue l’égérie d’une société mondaine et cultivée, suit la trajectoire opposée d’Eugène, progressivement réduit au désespoir. L’absolu amoureux confronté à la fragilité des rencontres… De ce thème universel, Tchaïkovski tire un chant éperdu, servi par des musiciens russes de premier plan.

TCHAÏKOVSKI, EUGENE ONEGUINE
Opéra version concert

Tugan Sokhiev Direction
Irina Rubtsova Soprano, Alina Chertash Mezzo-Soprano
Svetlana Shilova Mezzo-Soprano, Andrei Potaturin Baryton
Aleksei Nekludov Ténor, Denis Makarov Basse
Ivan Maximeyko Ténor, Yuri Syrov Baryton | Basse
Svetlana Lachina Soprano

Tarifs : de 16 à 120 €

Réservation : 05 61 21 09 00,

www.grandsinterpretes.com

 

1

.

Jeudi 12 mars à 20h30

– Cinémathèque,

69 rue du Taur, Toulouse

 

” LES AVENTURES EXTRAORDINAIRES DE MR.

WEST AU PAYS DES BOLCHEVIKS ”

CINÉ-CONCERT (Neobychainye Priklyucheniya Mistera Vesta V Strane Bolshevikov) de LEV KOULECHOV
1924. URSS. 58 MIN. N&B. DCP. MUET. INTERTITRES RUSSES SOUS-TITRÉS FRANÇAIS.

Un riche cow-boy américain se rend en Union Soviétique et tombe amoureux… d’un pays, d’une culture, d’un régime ! Le thème est fameux. La figure de Lev Koulechov l’est moins : cinéaste révolutionnaire dans sa manière de penser la caméra, le montage, le geste créatif, Lev Koulechov est l’un des grands théoriciens soviétiques. La Cinémathèque de Toulouse lui rend hommage par le biais d’un cinéconcert. Quand la joie et le génie se combinent… pour le plus grand bonheur des amateurs de cinéma et de musique.

Pierre-Michel Sivadier Piano
Jean-Yves Roucan Percussions

Tarifs : de 4 à 10 €

Réservation : 05 62 30 30 10,

www.lacinemathequedetoulouse.com

 

1

.

Vendredi 13 mars  à 17h

– Librairie Ombres Blanches

50 rue Gambetta
31000 Toulouse

ombres-blanches.fr

 

” RENCONTRE AVEC LEONID

GUIRCHOVITCH ET LUBA JURGENSON “

Leonid Guirchovitch, né en 1948, dans une famille de musiciens, a fait des études de violon au Conservatoire de Saint-Pétersbourg. Il a quitté l’URSS dans les années soixante-dix pour Israël et vit en Allemagne depuis près de vingt ans. Premier violon à l’opéra de Hanovre, son oeuvre comprend plusieurs romans et des essais sur la musique.

Luba Jurgenson est née en 1958 à Moscou. Écrivain, traductrice et enseignante, elle codirige, avec Anne Coldefy-Faucard, la collection de littérature russe « Poustiaki » des éditions Verdier. Luba Jurgenson a émigré en France en 1975 à l’âge de dix-sept ans, après avoir appris le français. Elle a publié en 2014 un essai sur le bilinguisme, Au lieu du péril (Verdier, Prix Valery Larbaud). Toujours aux éditions Verdier, elle a traduit des oeuvres de Varlam Chalamov, Léonid Guirchovitch, Sigismund Krzyzanowski, Sergueï Lebedev et de Vladimir Toporov. Son travail de traduction a notamment été récompensé par le Prix Russophonie.

Vendredi 13 mars à 20h

– Théâtre Garonne,

1 avenue du Château d’Eau,  Toulouse

 

” L’INSTANT DONNÉ ”

LES FRANCO RUSSES A GARONNE
À LA DÉCOUVERTE DE LA CRÉATION RUSSE

Edison Denisov, figure majeure du XXe siècle soviétique, et Olga Rayeva, jeune compositrice russe, dialoguent au gré d’un concert emmené par les intrépides interprètes de l’ensemble contemporain L’Instant Donné. Enthousiasmés par l’oeuvre d’Olga Rayeva, les trois musiciens ont souhaité la faire découvrir à Toulouse, terre d’élection de la culture russe. Une soirée aux couleurs du présent.

EDISON DENISOV : Sonate pour flûte et harpe
CLAUDE DEBUSSY : Sonate pour flûte, alto et harpe
OLGA RAYEVA : Trio pour flûte, alto et harpe
Réservation : 05 62 48 54 77,
1
.
Samedi 14 mars à 11h
– Théâtre Garonne,
1 avenue du Château d’Eau, Toulouse

BRUNCH MUSICAL

” LES FRANCO RUSSES A GARONNE ”

11h – Brunch

Brunch organisé dans le cadre du concert de musique de chambre.

13h30 – Concert

Les mélomanes gourmands peuvent croiser leurs deux passions au Théâtre Garonne grâce au Brunch musical ! Quatre musiciens réunis autour de chefs-d’œuvre, le
testamentaire Quatuor n° 8 en do mineur de Chostakovitch et le lumineux Quatuor de Ravel, auxquels succèdent un moment de partage entre les artistes et leur public.

MAURICE RAVEL : Quatuor à cordes en fa majeur
DIMITRI CHOSTAKOVITCH ; Quatuor à cordes n° 8 en do mineur, op. 110
EDISON DENISOV : Quatre pièces pour quatuor à cordes

Musiciens de l’Orchestre National du Capitole de Toulouse
Kristi Gjezi Violon; Fuki Fujie Violon
Joyce Blanco Alto, Philippe Tribot Violoncelle

Réservations : 05 62 48 54 77
www.theatregaronne.com

.

1

.

Samedi 14 mars à 20h

– Halle aux Grains,

1, Place Dupuy, Toulouse

 

” LA CARMELITE “

Des personnages historiques pour une intrigue trépidante : La Carmélite met en scène la liaison entre Louise de La Vallière et Louis XIV. Si la figure de cette jeune femme, mère d’enfants illégitimes reconnus par le Roi Soleil est attestée – elle fut, semble-t-il, le premier amour du jeune monarque, son destin est tout aussi historique : Mme de La Vallière prit le voile chez les Carmélites. De cette destinée hors du commun, Reynaldo Hahn et Catulle Mendès tirent un opéra enlevé,qui fit écho, lors de sa création en 1902, aux tensions nées de la séparation entre l’Église et l’État.

Léo Hussain Direction Orchestre national du Capitole de Toulouse
Alfonso Caiani Direction Choeur du Capitole

Hélène Guilmette Louise de La Vallière, Jennifer Holloway Athénaïs
Yann Beuron Le Roi, Patrick Bolleire L’Évêque
Anaïs Constans Ardélise / 1re Femme, Axelle Fanyo Acté / L’écolier / L’Abbesse
Carine Séchaye Églé, Marie Gautrot Hélys
Eléonore Pancrazi Olympe / 2e Femme; Ève-Maud Hubeaux La Reine / La Sorcière
Sahy Ratia Le Musicien / le Loueur de chaises, Sébastien Droy Le Maître à danser / 2e bourgeois
Jérôme Boutillier Le Poète / Le Sacrilège, Jean-Sébastien Bou Le Comte / 2e Soldat
Valerio Contaldo Le Duc / 1er Bourgeois / 1er Soldat, Artavazd Sargsyan Le Marquis / le Page / le Maître des cérémonies

Tarifs : de 18 à 60 €

Réservation : 05 61 63 13 13
www.onct.toulouse.fr.com

.

1

.

Dimanche 15 mars à 16h

 

– L’abbaye publique de Lagrasse,

6 Rive Gauche, 11220 Lagrasse

 

” LA MUSIQUE CONTRE L’OUBLI “

CONCERT DE MUSIQUE DE CHAMBRE

Après leur concert à Toulouse, les musiciens sont en région pour défendre les oeuvres de Maurice Ravel et de Dimitri Chostakovitch. Le Quatuor n° 8 du musicien soviétique est bouleversant, traversé par les souvenirs de Lady Macbeth – opéra du compositeur ostracisé par le régime – et de ses premières symphonies.

Musiciens de l’Orchestre national du Capitole de Toulouse
Kristi Gjezi Violon, Joyce Blanco Alto
Fuki Fujie Violon, Philippe Tribot Violoncelle

MAURICE RAVEL : Quatuor à cordes en fa majeur
DIMITRI CHOSTAKOVITCH : Quatuor à cordes n° 8 en do mineur, op. 110
EDISON DENISOV : Quatre pièces pour quatuor à cordes

Avec le concours des Amis de l’orgue

Tarifs : de 15 à 25 € / Gratuit pour les -16 ans

Réservation : www.festival-lagrasse.fr

.

1

.

Mardi 17 mars à 20h30

– Cinémathèque

” TROIS DANS UN SOUS-SOL “

CINÉ-CONCERT (Tret’ja Mescanskaja) de ABRAM ROOM
1927. URSS. 95 MIN. N&B. DCP. MUET. INTERTITRES RUSSES SOUS-TITRÉS FRANÇAIS.

Une comédie de moeurs où défilent allègrement un ménage à trois, un (voire deux divorces !), une réflexion sur la maternité et une émancipation féminine ! Plongée dans le Moscou des années 1920 qu’Abram Room filme dans ses moindres détails, Trois dans un sous-sol raconte sous couvert de comédie l’évolution des moeurs en Union Soviétique.

Grégory Daltin Accordéon, Denis Badault Piano

Vendredi 6 mars à 20h

– Saint-Pierre-des-Cuisines,

12 Place Saint-Pierre, Toulouse

 

” CORDES ET ÂMES “

CONCERT DE MUSIQUE DE CHAMBRE

L’un s’est imposé à la direction d’orchestre autant qu’au piano. L’autre a gagné le Concours International Reine-Élisabeth au violoncelle en 2017. Maxim Emelyanychev et Victor Julien-Laferrière se connaissent bien. Ils incarnent tous deux la jeune garde des interprètes, navigant avec aisance du baroque au contemporain, des oeuvres majeures aux figures à découvrir. Entre ces deux jeunes gens, un duo franco-russe est né.

Maxim Emelyanychev : Piano
Victor Julien Laferriere : Violoncelle

CLAUDE DEBUSSY :  Sonate pour violoncelle et piano, CD144
EDISON DENISOV :  Trois pièces pour violoncelle et piano
FRANCIS POULENC :  Sonate pour violoncelle et piano, FP 143
SERGUEÏ RACHMANINOV :  Sonate pour violoncelle et piano en sol mineur, op. 19

Jeudi 19 mars à 20h

– Halle aux Grains, 

1 Place Dupuy, Toulouse

 

” LA FABULEUSE HISTOIRE DE

MICHEL STROGOFF “

De Moscou à Irkoutsk, la fabuleuse histoire de Michel Strogoff, courrier du tsar de Russie Alexandre II, racontée et mise en musique par Jean-François Zygel et ses invités. Le célèbre roman d’aventure de Jules Verne adapté par le plus aventurier des pianistes français…

Jean-François Zygel et ses invités

Réservations : 05 61 63 13 13
www.onct.toulouse.fr.com

.

1

.

Samedi 21 mars à 18h

– Halle aux Grains,

1 Place Dupuy, Toulouse

 

HAPPY HOUR « À L’HEURE RUSSE »

Les musicales franco-russes méritaient bien un rendez-vous Happy Hour : une heure, consacrée aux chefs-d’oeuvre du répertoire, afin de découvrir l’orchestre. C’est désormais un rendez-vous incontournable le samedi à Toulouse ; Bertrand Chamayou et Maxim Emelyanychev mettent la modernité soviétique à l’honneur. De la page saisissante de Schnittke à l’élan effréné du Concerto pour piano, trompette et cordes de Chostakovitch, les concerts Happy Hour ont leur place au sein des Musicales.

Maxim Emelyanychev : Direction
Bertrand Chamayou : Piano

ALFRED SCHNITTKE, Concerto pour piano et cordes

DIMITRI CHOSTAKOVITCH, Concerto pour piano, trompette et cordes en do mineur, op. 35

Réservations :  05 61 63 13 13
www.onct.toulouse.fr.com

.

1

.

Dimanche 22 mars à 10h45

– Halle aux Grains,

1 Place Dupuy, Toulouse

 

” LITURGIES D’EST ET D’OUEST “

CONCERT EN FAMILLE

Deux maîtres du lyrisme dialoguent. Bouleversantes, les Litanies à la Vierge noire marquent le retour de Poulenc à la foi. Hommage à la Vierge de Rocamadour, l’une des étapes du pèlerinage de Compostelle, l’oeuvre est une prière émouvante, « humble et assez saisissante », selon les mots du compositeur. Leur ton recueilli fait écho à la simplicité de La Piste des chants (2018).

Maxim Emelyanychev Direction
Mark Opstad Direction – Maîtrise
Maîtrise de Toulouse/ Conservatoire de Toulouse

CAROLINE MARÇOT :  Œuvres françaises (création)
SERGUEÏ RACHMANINOV :  Liturgies de Saint-Jean Chrysostome (extraits)
THIERRY ESCAICH :  La piste des chants, cinq chansons amérindiennes
FRANCIS POULENC :  Litanies à la Vierge noire

Vendredi 3 avril 2020 à 20h

– Halle aux Grains,

1 Place Dupuy, Toulouse

 

LE CUIRASSE POTEMKINE

CINÉ-CONCERT
Le Cuirassé Potemkine (Bronenosez Potemkine) de SERGUEÏ M. EISENSTEIN
1925. URSS. 68 mn. N&B. numérique, muet, intertitres russes sous-titrés français . Provenance copie : Stiftung deusche kinemathek, Berln
Musique : copyrigth 2005 by Ries & Erler, Berlin
Score by Edmund Meisel/helmut Imig.

Les Musicales franco-russes s’achèvent par un film mythique, grandiose, qui résume à lui seul le siècle soviétique : Le Cuirassé Potemkine de Sergueï Eisenstein. Récit de la révolte des marins d’Odessa, il change, en 1925, l’histoire du cinéma. Le jeune chef Duncan Ward, découvert l’an dernier à Toulouse, dirige l’ONCT dans la partition originale d’Edmund Meisel. Un ciné-concert, en partenariat avec la Cinémathèque de Toulouse, où fusionnent musique et cinéma, les deux arts du siècle soviétique.

Duncan Ward Direction

 

Représentation exceptionnelle

CHŒUR de CRIMÉE

Chants liturgiques et chants traditionnels slaves

Dimanche 29 mars 2020 à 17h

Église Saint-Julien, 13510 Eiguilles

 

Chœur de Crimée sous la direction d’Igor Mikhaïlevskiy ,est un chœur russophone qui a atteint une notoriété nationale et internationale. Il vient de cette grande presqu’île qui sépare la mer Noire de la mer d’Azov.
Composé d’une vingtaine de choristes, cet ensemble vocal, tout à fait remarquable, a été fondé en 1994 par Igor Mikhailevskiy, diplômé du Conservatoire Prokofiev de Donetsk.


Il se produit régulièrement dans les plus grandes salles de concert de la République de Crimée, d’Ukraine et de Russie où il a assuré les premières auditions publiques d’oeuvres de compositeurs occidentaux, russes et ukrainiens interdits durant la période soviétique.

Ce n’est pas le hasard si un tel ensemble vocal a pu naître en Crimée, pays conquis mille huit cents ans avant notre ère par les Grecs qui lui donnèrent alors le nom de Tauride, d’après la tribu des Taures qui la peuplait. C’est par la Crimée, en effet, que le Christianisme, dans sa version orthodoxe, a, plus tard, été introduit en Russie. Le Chœur de Crimée apparaît, de ce fait et naturellement, comme le propagateur, par la musique, d’un message spirituel invitant les hommes de tous horizons à la foi, à la paix, à l’amitié et à la bienveillance mutuelle.
Les artistes qui composent le Chœur de Crimée chantent et voyagent pour faire partager cet enthousiasme. Partout ils reçoivent l’appui d’associations et de mécènes sensibilisés à la musique et au chant sacré. De cette manière ils assurent la diffusion internationale du chant choral russe dont ils entretiennent et pérennisent l’admirable réputation

Igor Mikhailevskiy, Directeur de l’Ensemble d’Etat chant-chorégraphique de l’Ukraine «TAVRIA»;

a successivement été diplômé de l’Ecole de musique de Slav’ank’s, du Collège de musique de Dzerzinsk et, enfin, du Conservatoire d’état Prokofiev de Donetsk. Après avoir obtenu son diplôme d’études supérieures, il a enseigné l’éducation musicale, les techniques de la voix et la direction de chœur.

Il a reçu en avril 2002 le titre de Citoyen d’honneur des Arts de la République autonome de Crimée en remerciement de sa grande contribution au développement de la culture nationale et des arts.

Chef de chœur et fondateur du Chœur de Crimée, Igor Mikhailevskiy a conçu et exécuté quelques uns des programmes de musique les plus réussis et les plus appréciés d’Ukraine. On a pu ainsi y entendre les Vêpres de Rachmaninov, L’Ange scellé de Schedrin, les Carillons de Gavrilin, Lagoda de Sviridov, le Requiem, la Pavane» et le Cantique de Jean Racine de Gabriel Fauré, l’opéra folklorique Koupalo de Stankovitch, les Chants de devotion de Denissova, et, tout dernièrement, la Liturgie de Saint Jean Chrysostome de Schukh.

le Chœur de Crimée a été couronné de succès dans toute l’Europe lors de tournées. Sous sa direction le Chœur a remporté les honneurs et les prix les plus élévés lors de concours en Allemagne à Lindenholzhausen, en Espagne à Alava, en Belgique à Maasmachelen, aux Pays Bas à Monster, etc. En France, il s’est produit dans les plus grands festivals comme le Festival de musique sacrée de Sylvanes, les Choralines de Chamonix, Musique en Béarn, Pro musica, le Festival international de Provence, Musique classique en Aveyron.

1

Principaux solistes de la chorale.

Evgeniya Volkova, soprano, diplômée du Collège Musical de Simféropol ( département chant).

h

Yuriy Vasil’ev, baryton, diplômé du chef de chœur de l’Académie Musicale russe. De 1999 à 2003, il a été chef de d’orchestre du Théâtre Musical Ukrainien de Simférol.

h

Evgenija Stepanenko, soprano, diplômée du Collège Musical de Simféropol (département chorale), depuis 2002 elle chante dans la chorale. 

h

Denis Ben’ko, tenor, diplômé de l’Université des Arts de Kharkov ( département instruments nationaux, il chant dans le chœur depuis 2006.

h

Vladislav Chernikov, ténor, diplômé de chant soliste du Conservatoire d’état d’Odessa, laurét du Concours international de chant de Copenhague.

h

Vladimir Gomba, basse, diplômé de l’Université de la Culture de Crimée. Il  a chanté lors de productions en Crimée de la Couronne de Pouchkine de Sviridov sur un texte de Pouchkine.

h

Libre participation aux frais

 

6

  Une église en 1681 est rebâtit, suite à l’ancienne tombée en ruine, (30 m de longueur, 14 m de large, 18 m de hauteur) . En  1761, il y a orgues, cloche, galopin. En 1889, l’église menace de tomber en ruines, en mars 1909, une souscription est ouverte pour les réparations, fin avril, les travaux sont bien avancés quand le tremblement de terre du 11 Juin 1909 remet tout en question. Ce fut un désastre dans tout le pays. Le Petit Marseillais , journal local écrit :  «A Eguilles, l’église et le château sont en très piteux état et les maisons ne valent guére mieux ».

            Les dégâts sont tellement importants que, au mois de Janvier 1910, la Municipalité est d’accord avec l’architecte et l’entreprise pour faire tomber les murs pendant que la population est endormie. A partir de novembre 1909 et pendant 4 ans, la messe sera célébrée dans une chapelle en planches, élévée dans un coin du terrain de Madame Girard. La messe en semaine est dite dans la chapelle de l’hôpital où est conservé le Saint Sacrement.

       Grâce à un emprunt municipal et au dévouement de la nouvelle municipalité, les travaux commencèrent en avril 1912. Le 8 Juin 1913, eut lieu la bénédiction de la nouvelle Eglise. Le drapeau de la France flotte au sommet de la vieille tour du château. Quand Mgr Bonnefoy arrive à 9 h, l’Eglise est envahie. Au milieu d’une foule à genoux , Monsieur le curé apporte le Saint Sacrement dans sa nouvelle demeure. La grand messe commence. L’office du soir sera célébré devant une assistance aussi nombreuse.

 

Église  St Julien, 13510 Eiguilles

Renseignements et réservations :
04 42 92 68 78 / 06 20 97 35 68
contact@datchakalina.com
www.datchakalina.com

PAS DE SALON du LIVRE 2020 à PARIS

 

Journées Portes Ouvertes

sur Rendez-vous

de 10 h à 20 h.

Tel : ‭06 10 39 04 35

16 Rue Fremicourt
75015 Paris

Arrivées le 9 mars 2020

Réédition 2020

 

Emigration russe en photos, 1917-1947. Ce livre contient un échantillon de photographies prises durant l’entre-deux-guerres. 280 photos originales.
Elles concernent sans doute la meilleure part du peuple russe, celle qui à été arrachée à sa patrie. Toutes les photos sont légendées.

Réédition bilingue ( français – russe ).

j

Autres ouvrages de la collection:

Plus de renseignements sur le nouveau site : CLIQUEZ

 

8

Andreï Korliakov

Tél : ‭06 10 39 04 35

16 rue Frémicourt, 75015 Paris

Métro : Emile Zola, La Motte Picquet Grenelle

 

 

PROLONGATION AU 31 MARS

Exposition de dessins d’enfants

« La Grande Victoire pour la paix dans le monde ».

organisée avec l’ association “Pour Kungur” et le CRSC

Du lundi 2  au 1 4 mars 2020

Centre Russe pour la Science et la Culture, Paris

 

 Le CRSC à Paris et l’association « Pour Kungur » de la ville française de Gargilesse-Dampierre, Présidente Hélène Texier, ont proposé aux enfants et jeunes de différents pays d’illustrer leur attitude à l’égard des événements de la Seconde Guerre mondiale, de l’importance de la Grande Victoire et de la préservation de la paix dans le monde.

 

Ce projet a suscité un vif intérêt. Des enfants de Russie, de France, d’Argentine, de Grande-Bretagne, d’Irlande, d’Espagne, d’Italie, des États-Unis et de Suisse ont envoyé leurs créations artistiques, saisissantes et originales, remplies de respect pour l’exploit des pays qui avaient contribué à la défaite du nazisme et d’une profonde inquiétude pour le sort du monde d’aujourd’hui.

 

 

Plus d’un tiers des participants sont des enfants russes adoptés par des familles de pays étrangers.

 

Les jeunes compatriotes n’ont pas caché leur joie de participer à l’exposition et leur fierté de l’histoire de leur pays d’origine.

 

Selon les organisateurs, les enfants ont fait preuve d’une approche informelle au projet. Pour beaucoup, le travail sur le dessin est devenu l’occasion de réfléchir sérieusement à la question de la paix dans le monde d’aujourd’hui et du prix inestimable payé pour son acquisition.

Au total, le CRSC avait reçu plus de 150 œuvres. Vu que l’espace dédié à l’exposition ne pouvait pas accueillir tous les dessins à la fois, il a été décidé de renouveler son contenu à trois reprises afin de présenter au public parisien le maximum d’œuvres reçues, chacune méritant une attention particulière.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

D’autre part les dessins font tous parties de 2 albums qui sont consultables dans le cadre de l’exposition “« Le Chemin vers la Victoire : Juifs soviétiques pendant la Seconde guerre mondiale » : CLIQUEZ 

Constantin M. Volkov directeur du CRSC, Hélène Texier Pdte de Kungur, Victor N. Scriabine commissaire de l’exposition.

Le commissaire de l’exposition, qui durera jusqu’au 10 avril, est le conseiller de Rossotroudnitchestvo Victor N. Scriabine.

3

CRSC À PARIS

61, rue Boissière, 75116 Paris, France

Téléphone : 01 44 34 79 79

Métro : Boissière (6), Victor Hugo (2)

Bus : 22, 30, 52, 82

Parking : Victor Hugo, Kléber, Longchamp

Horaires : Lundi–Jeudi : 9 h–19 h, Vendredi : 9 h–18 h,
Samedi : 9 h–16 h. Pause déjeuner : 13h00–15h00.

 

 

Concert du

Quatuor LADO

Mercredi 25 mars 2020 à 20 h 30

 Cathédrale de Saint Croix-Saint Jean des Arméniens, III° Paris

Le quatuor LADO vous montrera son nouveau programme composé d’anciens chants religieux et de ceux tirés de rituels paysans.

Cette fois, l’ensemble Lado réalise un vieux rêve, chanter non seulement du folklore, mais également les vieux chants de l’église russe,  une ligne de trois notes. Si quelqu’un ne le sait pas, ce style de chant polyphonique complètement mystérieux et très dissonant est apparu en Russie au début du XVIIe siècle et a été remplacé par la voix homophonique harmonique à quatre voix venant de l’Ouest au milieu du XVIIIe, que nous connaissons tous sous le nom de “chant d’église russe“. Le son des mélodies de la triple ligne est si inhabituel qu’il suscite encore un débat houleux, et certains historiens doutent de son existence même. Mais il existe des manuscrits et des indications claires sur la fonction de chaque voix. Et lorsque vous maîtriserez ce style dans la pratique, vous commencerez à ressentir ce monde sain et à comprendre ses lois. “Troestrotchie”ou 3 voix s’enlaçeant dans les harmonies étroites et hautement dissonantes.

Ce concert offre un panorama de chants traditionnels russes de différents genres et caractères, ainsi que des chants liturgiques et paraliturgiques russes provenant de la tradition ancienne. La narration musicale se constitue à l’aide d’improvisations instrumentales sur les instruments classiques et populaires.

d

Musicienne, ethnomusicologue, et chef de chœur, Olga Velitchkina de Moscou, est issue du Conservatoire Tchaïkovski. Elle vit et travaille en France depuis 1998. Diplômée du Conservatoire National Supérieur Tchaïkovski de Moscou (Russie) et d’Université d’État d’Ohio (États-Unis), elle possède plus de 30 ans d’expérience dans le domaine du chant et de la musique instrumentale villageoise de différentes provinces de Russie.

En 2002, afin de partager sa passion pour la musique traditionnelle des Slaves de l’Est, Olga Velitchkina a fondé l’ensemble LADO à la faculté d’études Slaves de l’Université Sorbonne-Paris 4, où elle enseignait.  Cet ensemble est au cœur de l’association « LADO Polyphonie Russe », dont Olga est la directrice artistique.

d

Iya Zakovryashina est musicienne professionnelle diplômée du Conservatoire National Supérieur Tchaïkovski (Moscou, Russie) et professeur de musique au Conservatoire d’Ivry. Elle est vice-secrétaire de l’Association et responsable de la communication.

d

Estelle Delavennat est au coeur des projets de Lado. Chanteuse depuis de nombreuses années, elle assure les parties solistes pour les prestations du groupe lors des concerts. Linguiste de formation, elle aide aux membres de LADO dans le travail de prononciation de chaque chanson pour interpréter, au plus juste,  les chants en dialecte local. Elle effectue également la surveillance des traductions en français et anime ponctuellement les répétitions du groupe.

d

Katarzyna Stankiewicz, d’origine russo-polonaise orthodoxe. Issue de faculté d’études Slaves de l’Inalco, elle vie et travaille à Paris depuis, plus de 15 ans.

d

Irina Telkova, danseuse professionnelle et metteur en scène, diplômée de la faculté des lettres de l’Université de Novossibirsk. Membre de LADO depuis plusieurs années, elle est l’une des chanteuses et danseuses du groupe. Elle assure, également, le rôle de chorégraphe et supervise les danses et action scénique. Irina Telkova travaille actuellement à l’école bilingue « Rossinka » à Paris.

LIBRE PARTICIPATION AUX FRAIS

3

L’origine de cette église remonte au début duXVIIe siècle.  L’église Saint-Jean-Saint-François est construite ainsi qu’un couvent attenant où s’installent des frères capucins. La chapelle de ce couvent est construite l’année suivante, en 1623 , sous le vocable de l’«Immaculée Conception», sur l’emplacement d’un ancien jeu de paume. A la Révolution le couvent est détruit. L’église est aggrandie entre 1828 et 1832. En 1970 l’église, alors fermée au culte, est confiée par le cardinal Marty à la communauté arménienne qui était en recherche d’une église paroissiale. L’église est primitivement appelée «Saint-Jean-Sainte-Croix», puis «cathédrale Sainte-Croix de Paris» lorsque l’Exarchat des Arméniens catholiques est élevé au rang d’éparchie en 1986.

Cathédrale de Saint Croix-Saint Jean des Arméniens

13-15 rue du Perche, III°, Paris

Métro : Rambuteau ou Saint Sébastien Frossard

 

SALON ANNULÉ

Par crainte de CORONAVIRUS

Exposition exceptionnelle

“Icônes Brodées”

“La Foi des Chrétiens”

Jusqu’au 3 avril 2020

Cathédrale de Monaco, 98000, Monaco.

Exposition d’icônes brodées provenant de l’Atelier Prikosnovénié de Moscou. Cette exposition est réalisée conjointement avec le Consulat de Russie. Exposiion inaugurée par la par S.A.R. la Princesse de Hanovre, de nombreuses autorités monégasques, des ambassadeurs, de plusieurs consuls de la Principauté, ainsi que des prêtres du diocèse.

 


Extrait de l’archange Gabriel

L’art de la broderie des icônes orthodoxes serties de pierres précieuses et exécutées au fil d’or trouve ses racines dans l’histoire de l’ancienne Russie. L’apparition des visages brodés des saints a surtout été liée à la nécessité de prendre ce type d’icônes dans les campagnes militaires.


Les brodeuses russes, parmi lesquelles on peut citer les représentantes de familles de grands princes et de tsars, sont connues dans le monde entier.

 

Saint Nicolas le Thaumaturge.

Les icônes artisanales de l’atelier « Prikosnoviéniè », sont réalisées avec l’ancienne technique de broderie des icônes avec des pierres précieuses, des perles et les plus petits tubes en verre.

 

Vierge et l’Enfant Jésus

 24 œuvres uniques créées à l’atelier Prikosnovénié. Comme le rappellent les organisateurs, « l’histoire de l’art de la broderie des icônes orthodoxes serties de pierres précieuses exécutées au fil d’or remonte au plus profond des siècles, à l’époque du règne de la dernière princesse byzantine en Russie. Les brodeuses russes parmi lesquels figurent les représentantes de familles de tsars et de grands princes ont eu une grande notoriété dans le monde entier ». Mais cette tradition a été abandonnée à la révolution de 1917 avant d’être relancée par l’artiste Natalia Gorkovenko et son atelier à Moscou. L’atelier Prikosnovénié, depuis plus de 15 ans, développe ces anciennes traditions de la broderie et de la décoration des icônes. Toutes les œuvres sont exécutées dans la technique de la peinture ornementale à l’aiguille et de la broderie à la main. Les icônes sont serties de pierres précieuses et semi-précieuses : rubis, saphirs, améthystes, tourmaline, citrines, grenades… Cristal, perles, fils d’or, nacre sont aussi utilisés.

 

Ce diaporama nécessite JavaScript.

(Crédit photo : Jean-Pierre Debernardi)

Dans les chapelles du péristyle de la cathédrale, les visiteurs pourront découvrir cette exposition des icônes brodées mais également des chefs-d’œuvre d’icônes peintes orthodoxes. Parmi celles-ci, des contemporaines telles « La Sainte Dévote » ou « Les Saints martyrs royaux » ou encore la représentation de la famille du dernier tsar Nicolas II mais aussi des icônes plus anciennes.

3

Elle se trouve sur le rocher de Monaco à Monaco-Ville. En 1868, le territoire de la Principauté de Monaco fut séparé du diocèse de Nice. On prit alors la décision de démolir l”église Saint-Nicolas chargée de six siècles d’histoire, pour construire l’actuelle cathédrale. Dès le 6 janvier 1875, le Prince Charles III en posa la première pierre, de style romano-byzantin. Sa longueur est de 72 mètres, sa largeur de 22 mètres et sa hauteur de 18 mètres, construite en pierres blanches de La Turbie. Elle fut consacrée en 1911.

q

Cathédrale de Monaco
4, rue Colonel Bellando de Castro
98000 Monaco
Informations: +377 99 99 16 60

Festival international

“Autour du monde: Art sans frontières”

«Вокруг Света: искусство без границ»

Jeudi 27 février au lundi 16 mars 2020

Académie Stieglitz, Saint Pétersbourg

  • De retour d’errances lointaines – Concours-exposition d’enseignants et d’étudiants de l’Académie. Remise de prix aux enseignants et étudiants de l’Académie pour leur participation aux événements du festival Russie-Inde: cœur à cœur pour les enfants et les jeunes lors du festival international de la culture Roerich dédié au 145e anniversaire de N.K.Roerich et au 115e anniversaire de S. .N. Roerich au Roerichs International Memorial Trust (tenue en octobre 2019, Naggar, Inde).

 

  • Performance par Anugama Indian Dance Studio.

  • Le monde vu par l’artiste – Exposition-concours interactif des universités partenaires de l’Académie et des artistes et designers étrangers: Russie, Inde, Italie, Espagne, Arménie, Lettonie, Allemagne, Jamaïque. (Salle Henri II, salle 331, 27 février, à 16 heures)

  • La bannière de la paix sur la planète – Ouverture de l’exposition d’œuvres d’art “La bannière de la paix sur la planète” d’enfants indiens de la vallée de l’Himalaya Kulu et d’enfants russes – participants au Festival international d’amitié Russie-Inde “Russie-Inde: de cœur à cœur”. Les co-organisateurs de l’exposition sont le Centre international des Roerichs (Moscou) et l’International Memorial Trust of the Roerichs (Naggar, Inde). Lieu: recréation du troisième étage, Solyanoy per. 13.

 

  • Homme du monde – Exposition de photographies dédiées à R. Tagore – matériaux de la succursale de Saint-Pétersbourg du Centre international des Roerichs. Lieu: Papal Gallery, Salt Lane. 13.

3

L’école est fondée par décret du tsar Alexandre II en 1876, grâce aux moyens financiers  le  baron von Stieglitz  (1814-1884), banquier et industriel. L’académie prépare des dessinateurs industriels et techniques et de futurs professeurs de dessin des écoles secondaires techniques. Elle enseigne aujourd’hui à environ 1 500 étudiants répartis en trois facultés, art monumental, design et arts décoratifs. Son corps professoral compte quelque deux cent-vingt enseignants. L’Académie à célèbré son 140 ème anniversaire en 2016.

Musée des Arts Appliqués, Académie Stieglitz

Solyanoi pereulok  15 , Saint- Pétersbourg 191028

Téléphone :+7 812 273-38-04

Ouvert du mardi au samedi de 12 h à 16 h. Jour de congé  dimanche 8 mars et le 9 mars.

Dans le cadre de l’Année

«LES SAISONS RUSSES»

“Catherine La Grande”

La plus grande comédie musicale russe

Jeudi 4 et vendredi 5 juin 2020 à 20 h

Casino de Paris, Paris

 

RÉSERVEZ DÈS MAINTENANT

 

CATHERINE LA GRANDE

Musique : Sergueï Dreznine, Mise en scène : Nina Tchussova, Livret : Alexandre Anno, Mikhaïl Rochtchine, Chef d’orchestre : Boris Normann, Scénographie : Anastasia Glebova, Vladimir Martirossov, Création costumes : Pavel Kaplevitch, Chorégraphie : Tatiana Baganova, Producteur : Mikhaïl Safronov.

100 artistes sur le scène. Les costumes sont créés par Pavel Kaplevitch, un célèbre artiste théâtral moscovite. Les matériels utilisés sont des « tissus naturels de demain », dont le secret n’est connu que par les créateurs.

Le directeur artistique est Vladimir Martirosov. Pour réaliser une maquette du Palais d’Hiver, il est inspiré par un effet de présence cinématographique avec des artistes présents sur la scène.

Spectacle en quelques chiffres :
39 solistes, plus de 40 artistes de ballet et de chœur et un grand orchestre. Pour le spectacle, ont été  créé plus de 600 costumes, plus de 400 chapeaux et 250 paires de chaussures. Une réalisation d’une maquette du Palais d’Hiver de Saint-Pétersbourg de 7 mètres en hauteur et de 8 mètres de large.

Les Chroniques musicales de l’époque du règne de Catherine la Grande nous renvoient vers la période la plus marquante dans l’histoire de Russie. La personnalité de Catherine la Grande est une vraie énigme. Sophie Auguste Friederike von Anhalt-Zerbst-Dornburg, baptisée en orthodoxie Catherine Alexeïevna, a gouverné la Russie de 1762 à 1796.

5

 

Princesse Sophie (qui deviendra Catherine la Grande) est l’héroïne principale de notre comédie musicale. Le rôle est interprété par l’actrice Maria Minevskaya.

L’actrice Maria Minevskaya.

Maria a fait ses études à la Faculté théâtrale de l’Université d’Ekaterinbourg. Depuis 2006, elle est actrice du théâtre académique d’état de la comedie musicale d’Ekaterinbourg. Elle est lauréate des concours russes et internationaux.

En particulier, elle a obtenu le prix du Festival de théâtre russe “Le Masque d’Or” dans la nomination “Le meilleur rôle féminin dans la comédie musicale”.

5

Comment c’est possible qu’une princesse allemande accède au trône de Russie ? Comment cette jeune fille est-elle devenue « la Grande » et, d’ailleurs, comment devient-on impératrice ?

Le XVIII siècle est une époque de Catherine la Grande. C’est un âge d’or marqué par l’épanouissement de la culture russe. Passionnée d’histoire et de philosophie, la souveraine éclairée donne naissance à de nombreuses initiatives progressistes. Admiratrice des Lumières françaises, elle entretient une relation épistolaire avec les disciples de Voltaire, D’Alembert ou de Grimm. L’époque de Catherine la Grande est un pivot dans l’histoire millénaire de Russie.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La Comédie musicale « Catherine la Grande » est une histoire à la première personne. Elle est présentée à Ekaterinbourg, la ville nommée en l’honneur de l’impératrice. Le spectacle devient une véritable carte de visite théâtrale et un rêve d’autres théâtres russes. De nombreux styles musicaux sont réunis dans cette performance : des chants traditionnels, de la musique moderne, du folk allemand, du rap, des hymnes solennels et des danses populaires.

 

3

 

Située rue de Clichy dans le 9e arrondissement de Paris, le Casino de Paris (à ne pas confondre avec le Théâtre de Paris) est un lieu historique du divertissement dont les origines datent de 1730. Rénovée en profondeur en 2008, la salle propose environ 1500 places assises, et 1800 en configuration assis / debout.
Initialement implanté à l’emplacement de l’actuelle Église de la Trinité, le Baron Haussmann fait construire en 1811 le hall de loisirs qui sera à l’origine de la salle. Ce hall accueille à l’époque une patinoire à roulette, très populaire à la Belle Epoque. La patinoire sera ensuite démolie et divisée en deux parties, donnant naissance au Casino de Paris (sous le nom de Palace-théâtre) puis au futur Théâtre de Paris.
Cette scène parisienne va accueillir un cinéma, remplacé ensuite par un music-hall qui programme les revues de Mistinguett et Maurice Chevalier, puis Tino Rossi s’y fait un nom dans les années 30. Après la guerre la programmation de la salle continue d’être axée autour des revues mais ces soirées onéreuses auront raison des finances de la salle.
Au début des années 80, Annie Girardot redonne vie à cette belle salle avec son nouveau spectacle « Revue et corrigée ». En 1982, Tino Rossi, la légende du music hall y fait ses adieux à la chanson. Puis Jacques Higelin remet l’adresse de la rue de Clichy au gout du jour qui va désormais voir défiler concerts, one-man shows, puis les dernières comédies musicales à la mode.

5

 

Casino de Paris,
16 Rue de Clichy, 75009 Paris

Tarifs : Cat or : 69€, Cat 1 : 59€, Cat 2 : 49€, Cat 3 : 45€, Cat 4 : 39€, Cat 5 : 29€

Réservations : CLIQUEZ

Tél : 08 926 98 926  /  06 16 12 63 55