22
Oct

Conférence “Papier-Monnaie russe, INALCO

   Publié par: artcorusse   dans Brèves

L’Association française des russisants,

en partenariat avec

le Centre de recherches Europes-Eurasie (INALCO)
et l’Association Française pour l’Étude du Papier-monnaie

Conférence

Le papier-monnaie russe

reflet de deux siècle et demi

d’histoire et d’économie

Vendredi 22 novembre à 18h00

INALCO, Amphi 2 , 75013 Paris

 

Michel Muszynski, trésorier de AFEP (Association Française pour l’Étude du Papier-monnaie), association française indépendante, régie par la loi de 1901, qui regroupe les numismates, collectionneurs de billets de banque français et francophones, intéressés par tous les aspects du papier-monnaie : technique, économique, artistique, historique. http://papier-monnaie.com

L’ AFEP regroupe les numismates, collectionneurs de billets de banque.

Seule association française au plan national, qui propose à ses adhérents de nombreux services, le bulletin PM Magazine, la feuille d’information le Billet de Banque, des listes intermembres de billets à des prix attractifs, et organise tous les ans en début d’année le ” Salon du Papier-Monnaie “. L’ AFEP est membre de la Fédération Française des Associations Numismatiques

Cette conférence, très abondamment illustrée des images des billets émis sans discontinuer sous les différents régimes russes et soviétique, abordera tous les aspects du papier-monnaie.

Les circonstances historiques, sociales et économiques des émissions depuis le règne de CatherineII, les différents courants artistiques représentés, l’évolution des techniques de fabrication, la symbolique portée par les billets, les nombreuses réformes monétaires pendant la période considérée.

Entrée libre et gratuite

L’AFR est une association française indépendante, régie par la loi de 1901, qui est ouverte à tous les « russisants ». Elle regroupe des personnes qui s’intéressent, dans le cadre ou non de leur activité professionnelle, à la langue, l’histoire, la culture, la civilisation et la société russes ; parmi elles, de nombreux enseignants du secondaire et du supérieur.   https://www.afr-russe.fr/

Le CREE, un des centres de recherche de l’INALCO, est l’un des rares centres en Europe à croiser, sur une aire aussi large que l’Europe médiane et balkanique, la Russie et l’Asie centrale, des problématiques regardant l’histoire sur le long terme, l’actualité et la prospective, et couvrant des champs disciplinaires distincts mais complémentaires : littérature, arts, langues, histoire, société, géopolitique, économie, droit, environnement. http://www.inalco.fr/equipe-recherche/cree

h

Voir sur Artcorusse, exposition de la Banque de Russie (août-2019, Moscou) : CLIQUEZ

3

Inalco – Institut national des langues et civilisations orientales

(Amphithéâtre N° 2)

65 rue des Grands Moulins
75214 Paris
Tél : 01.81.70.10.00

Exposition organisée par

La Banque de Russie

250 ans de papier-monnaie russe ” .

 Jeudi 1er  au vendredi 30 août 2019

Rue Arbat et Boulevard Tverskoï, Moscou

Il présentera 30 photographies de billets de banque appartenant à la collection du musée de la Banque de Russie, illustrant l’évolution des méthodes de fabrication de l’argent. En outre, les visiteurs pourront voir des billets de banque modernes, démontrant le design et les avancées technologiques de nos jours.

L’ exposition Bd Tverskoï rassemblera des photographies de bâtiments (monuments historiques et culturels d’importance fédérale, régionale et locale) dans lesquelles se trouvent les institutions de la Banque de Russie.

g

L’impératrice Catherine II a signé le manifeste sur l’établissement de “banques d’État pour l’échange de billets de banque” le 29 décembre 1768 (sur le nouveau style – 9 janvier 1769). Ce fut le début de la circulation de la monnaie de papier en Russie. Les premières notes ont été imprimées la même année 1769.
Le papier pour les premiers billets a été fabriqué dans une usine de papier à Krasnoe Selo, l’imprimerie du Sénat se livrant à l’impression. Et depuis 1818, la production de papier et l’impression de papier-monnaie ont été combinées dans une entreprise – l’Expédition de l’approvisionnement en papiers d’État (depuis 1919 – Goznak).

Les premiers billets – appelés assignations – ont été imprimés sous Catherine II. Les billets étaient devenus indispensables, car le Trésor manquait de pièces d’argent : le pays dépensait des sommes importantes pour ses besoins militaires et les notes étaient réglées en pièces d’or et d’argent, surtout avec les fournisseurs étrangers. La première émission s’est élevée à un million de roubles en billets de 25, 50, 75 et 100 roubles. Ces assignations se prêtaient facilement à la contrefaçon et les billets de 25 roubles devenaient souvent des billets de 75.

g

1897 – Fin de la réforme monétaire qui a établi l’étalon-or, un système dans lequel l’unité monétaire est définie en référence à un poids fixe d’or. Les billets émis portaient l’inscription suivante : « La Banque nationale convertit les billets en or sans aucune restriction ».

g

1898 – Année de parution, pour la première fois, de la plus grosse coupure d’un montant de 500 roubles.

g

1907 – Sur fond de perfectionnement des moyens d’impression, l’Etat émet progressivement de nouveaux billets de 3, 5, 10, 25, 100 et 500 roubles.

g

1912 – Une nouvelle coupure de 50 roubles paraît. Les dimensions du billet de 1912 sont de 275×126 mm

g

1917 – Titres de compte du gouvernement soviétique. Après la Révolution d’Octobre de 1917, l’Empire russe a cessé d’exister. La République socialiste fédérative soviétique de Russie (RSFSR) se devait d’avoir sa monnaie. En 1919, elle émet de nouveaux roubles avec les armoiries de l’Etat. Officiellement, ce sont des « titres de compte » et non de l’argent, car le gouvernement soviétique se fixe pour objectif d’édifier une société communiste où l’argent n’existera plus.

g

1921 – L’aspect du rouble a été simplifié pour des raisons d’économie.

g

1922 – A cette date, l’émission de billets a pris une ampleur catastrophique. Le rouble se situant parmi les monnaies les plus faibles, les ménages les plus modestes comptaient l’argent en millions. Au final, le pays a créé un nouveau rouble en supprimant plusieurs zéros : 1 rouble de 1922 valait 10 000 anciens roubles. Les nouvelles coupures avaient une finition graphique plus soignée.

g

1923 – Billets de l’URSS d’une valeur de 10 00, 15 000 et 25 000 roubles. Les billets sont frappés, pour la première fois, des armoiries de l’URSS (formée en décembre 1922) avec un ruban qui s’enroule six fois autour des épis, d’après le nombre de républiques regroupées au sein de l’Union soviétique. Les inscriptions sur les billets sont également faites en six langues : russe, biélorusse, ukrainien, géorgien, arménien et azerbaïdjanais.

g

1924 – Rouble soviètique. Les billets de 1923 ont été rachetés à la population à raison d’un rouble d’or en billets de trésorerie contre 50 000 anciens roubles. A l’issue de toutes ces réformes, le pays a obtenu le rouble soviétique valant 50 milliards de roubles d’avant 1922.

g

1925 – Les coupures de 3 et 5 roubles changent de look.

g

1924 – Nouveau changement esthétique pour les billets de 1, 3 et 5 roubles. Ils comportent désormais la signature du commissaire du peuple des Finances, Grigori Grinko. Toutefois, ce dernier a été arrêté et il a été décidé de réémettre des billets de même valeur et de même apparence, mais sans sa signature.

g

1938 – Les billets de 1, 3 et 5 roubles changent encore une fois de look et arborent les images d’un mineur, d’un soldat de l’Armée Rouge et d’un pilote. Les coupures de valeur supérieures sont nominées en tchervonets (monnaie intérieure valant 10 roubles).

g

1947 – Réforme monétaire. Pendant la Seconde Guerre mondiale, la population recevait les produits alimentaires et ménagers contre des cartes de rationnement à des prix fixes. Suite à la réduction de la vente au détail, le pays comptait des billets superflus en circulation. Il a été décidé que 10 anciens roubles vaudraient 1 nouveau rouble. Le pays a émis plusieurs coupures d’une valeur allant de 1 à 100 roubles.

g

1961 – L’argent, les prix et les tarifs sont évalués en nouveau rouble valant 10 anciens roubles. De nouvelles coupures, d’une valeur de 1 à 100 roubles, et des pièces sont mises en circulation. L’argent « version 1961 » a été celui qui a duré le plus longtemps de toute l’histoire de l’Union soviétique : jusqu’à la réforme du 23 janvier 1991.

g

1991 – Réforme dont l’objectif est d’éliminer une masse fiduciaire superflue. Selon les projets, les coupures de 50 et 100 roubles de 1961 devaient être échangées contre des billets moins importants toujours de 1961 et des billets de 50 et 100 roubles de 1991. Toutefois, les conditions étaient strictes : pas plus de 1000 roubles par personne. Ceci a permis de retirer de la circulation 14 milliards de roubles en espèces.

g

1992 – L’Union soviétique a cessé d’exister fin 1991, mais les billets à armoiries de l’URSS ont continué à être émis. 1992 a vu apparaître des coupures réactualisées d’une valeur de 50 à 1000 roubles : ce furent les derniers billets soviétiques.

g

1993 – Unique moyen de paiement. Réforme monétaire qui a mis hors circulation les billets de toutes les émissions précédentes et reconnu en qualité d’unique moyen de paiement les coupures de la Banque de Russie de 1993.

g

1995 – Le pays fait imprimer de nouveaux billets de 1000 à 500 000 roubles avec des changements au niveau esthétique et mieux sécurisés. Les coupures représentent des vues de villes russes comme Vladivostok, Novgorod, Krasnoïarsk, Saint-Pétersbourg et Moscou.

g

1998 – Le pays a supprimé plusieurs zéros de sa monnaie et a imprimé de nouveaux billets de 5, 10, 50, 100 et 500 roubles.

g

2013 – Mise en circulation d’un billet de 100 roubles avec la date « 2014 » consacré aux Jeux olympiques de Sotchi.

g

2018 – Le 22 mai, un nouveau billet de banque commémoratif consacré à la Coupe du Monde de la FIFA 2018 a été lancé. Le revers de la nouvelle facture est un garçon avec un ballon de football à la main et un gardien de but dans un saut pour le ballon. La figure du gardien de but capture facilement l’image du célèbre footballeur russe Lev Yashin. Au verso du billet se trouve un ballon de football, stylisé en globe terrestre, sur lequel, outre les losanges habituels – pentagones, le territoire de la Fédération de Russie est mis en évidence en couleur.

3

En outre, l’exposition «Maison de la banque» ouvrira ses portes le 1 er août . L’exposition sur le boulevard Tverskoï rassemblera des photographies de bâtiments (monuments historiques et culturels d’importance fédérale, régionale et locale) dans lesquelles se trouvent les institutions de la Banque de Russie.

Entrée est gratuite.

 

18
Juin

Vente Art Russe par Coutau-Bégarie

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

Art Moderne – Art Russe

Vente à 11h – du n°1 au n°85
Collection d’un amateur parisien et à divers

Vente à 13h30 – du n°86 au n°458
Collection du prince et de la princesse Félix Youssoupoff
et à divers

Vendredi 9 juillet 2021 à 11h et 13h30

Expositions publiques

Mercredi 7 juillet 2021 – de 11h00 à 18h00
Jeudi 8 juillet 2021 – de 11h00 à 18h00

VENTE à 11 H

Collection d’un amateur parisien
Tableaux russes
Photographies

Extrait du catalogue

LOT 48 :  ZVETKOFF Alexis (1892-1970).
Portrait d’un marin dans la tempête.
Huile sur toile signée en bas à droite, conservée sous verre
dans un encadrement moderne en bois noirci. Bon état.
À vue : H. : 69 cm – L. : 59 cm. Cadre : H. : 82, 5 cm – L. : 72, 5 cm.

400/600 €

“”

LOT 52 : BILIBINE Ivan Iakovlevitch (1876-1942).
Ex-libris de la société des amis du livre russe.
Dessin à l’encre signé des initiales de l’artiste daté 1928,
conservé dans son encadrement d’origine en bois doré.
Légèrement insolé, mais bon état général. On y joint une
lettre à en-tête de cette société.
À vue : H. : 25 cm – L. : 23, 5 cm. Cadre : H. : 29, 5 cm – L. : 28 cm.

300/500 €

“”

LOT 57 : KOLTCHAK Alexandre Vassilievitch (1874-1920).
Portrait photographique le représentant passant en revue le
régiment des Lanciers Simbirsky dans le village Nicolaïévska,
situé à 8 verstes de Omsk, par le chef suprême l’amiral
Koltchak, le 18 avril 1919, avec annotations manuscrites en
caractères cyrilliques au bas du document. Tirage argentique
sépia d’époque monté sur carton non d’origine.
Usures sur les bords.
À vue : H. : 9, 5 cm – L. : 15 cm.

300/500 €

“”

LOT 62 : RUSSIE IMPÉRIALE.
Belle et rare collection d’un ensemble d’environ 140 tirages
modernes, imprimés sur papier d’art Canson d’après des négatifs
anciens sur verre, datant de 1890 à 1918. Provenant des plus
grands photographes russes de l’époque, tels que Piotr Pavlov,
Nicolas Vetcherski, Karl Bulla, Maxim Dmitriev, Boissonnas
& Eggler, Serge Levitsky, Serge Korsakov, etc. Représentant
des portraits, des scènes de la vie, des scènes populaires, des
vues d’extérieur et des évènements historiques se déroulant à
Moscou, à Saint-Pétersbourg et dans le reste de la Russie. On y
joint une liste identifiant chaque tirage. Bon état.
H. : 26 cm – L. : 25 cm H. : 24 cm – L. : 36 cm.

3 000/5 000 €

g

VENTE à 13h30

SOUVENIRS HISTORIQUES,
COLLECTION YOUSSOUPOFF
OBJETS DE VITRINE,  BIJOUX,   ARGENTERIE,
ÉMAUX POLYCHROMES,  ÉTUIS A CIGARETTES,
PORCELAINE,  VERRERIE,  BRONZE,
MILITARIA,  GRAVURES,  ICÔNES.

LOT 92 : MAK (…) S. ÉCOLE RUSSE DU DÉBUT DU XXe SIÈCLE.
Portrait de l’empereur Alexandre II, en tenue d’officier de l’armée impériale. Miniature sur métal signée en haut à droite, conservée sous
verre biseauté dans un encadrement en argent de forme rectangulaire à motifs stylisés serti de quatre cabochons de chrysoprases, surmonté d’un anneau de suspension. Conservée dans son écrin d’origine, à la forme, intérieur en velours et soie couleur ivoire frappée en lettres d’or du nom
du revendeur : « V. Alexieff, Moscou ».
Usures du temps, mais bon état général.
Poinçon titre : 84, Moscou, 1908-1917.
Poinçon d’orfèvre : G. I. : (possible Grégori Ivanoff).
À vue : H. : 4,5 cm – L. : 4 cm. Cadre : H. : 7 cm – L. : 6,5 cm.
Poids brut : 71 g.

1 500/2 000 €

“”

LOT 95 : SOUVENIR DE LA MORT DE L’EMPEREUR ALEXANDRE III (1845-1894).
Témoignage commémoratif de la disparition de l’empereur Alexandre III, décédé à Livadia, le 1er novembre (20 octobre selon le calendrier russe) 1894, à l’âge de 49 ans. Large ruban en taffetas de soie moirée, couleur noire, brodée de l’inscription en caractères cyrilliques : « Russie » et « En souvenir », au revers est cousu un autre ruban aux couleurs tricolores
de la Russie. On y joint une lettre autographe manuscrite, expliquant l’origine de ce témoignage historique, signé « Véra Belaousoff » adressée à Monsieur Georges Souverain, 1 page ½, in-4°, texte en français, conservé avec son enveloppe.
L’ensemble est présenté dans son coffret d’origine en bois naturel portant sur le couvercle l’inscription manuscrite du destinataire. Quelques manques, mais bon état général.
Ruban : H. : 6 cm – L. : 80 cm. Coffret : H. : 8 cm – L. : 37 cm.

Texte de la lettre : « Monsieur, ayant reçu un des bouquets si gracieusement envoyés de votre part, je viens vous prier d’accepter de la mienne ce signet fait par moi. Cet ouvrage outre son but servira à vous rappeler la douleur qui vient de frapper la Russie, à laquelle la France a pris une si vive part et dont nous sommes profondément touchés. Ce souvenir se trouve renforcé par l’inscription brodée au bout du ruban et qui contient les paroles suivantes : « En témoignage de reconnaissance et de vive part pour notre profonde douleur, 20 octobre 1894 », l’inscription entière signifie le mot Russie. En vous remerciant encore une fois pour votre sympathie et votre attention, je me dis partisane de l’alliance franco-russe. »

200/300 €

“”

LOT 98 : PETIT ALBUM DE PHOTOGRAPHIES.
De forme rectangulaire, reliure en cuir, ornée sur la couverture d’une plaque en papier mâché laqué noir représentant deux jeunes filles dans une troïka, avec fermoir latéral en métal doré, 18 pages dorées sur tranches. Contenant 36 portraits photographiques de format carte de visite : représentant le tsar Alexandre II ; l’impératrice Maria Alexandrovna ; le
tsarévitch Nicolas Alexandrovitch ; le grand-duc Alexandre Alexandrovitch (futur Alexandre III) ; la grande-duchesse Maria Alexandrovna ; les grands-ducs Nicolas et Constantin Nicolaïévitch ; les grandes-duchesses Olga Petrovna et Alexandra Yossifovna ; les grands-ducs Alexis, Paul, Serge et Wladimir Alexandrovitch ; les grandes-duchesses Maria Pavlovna, Maria Alexandrovna, Olga Alexandrovna et Olga Constantinovna ; le grand-duc Michel Nicolaïévitch ; les princes de Leuchtenberg ; les généraux Ignatieff, Surko, Skobeleff, Zimmerman, Vannovski, Mouravieff, Heinan, les princes Bariatinsky, Gortchakoff, Dolgorouki.
Légères usures du temps, mais bon état général.
H. : 17 cm – L. : 15,5 cm – E. : 5 cm.

800/1 000 €

“”

LOT 105 : ÉCOLE FRANÇAISE FIN DU XIXe SIÈCLE.
La famille impériale. Chromolithographie sur carton, représentant les portraits des empereurs Alexandre III et Nicolas II, des impératrices
Alexandra Féodorovna et Maria Féodorovna, des grands-ducs Wladimir et Alexis Alexandrovitch, conservés sous verre dans un encadrement ancien en bois noirci et doré.
Bon état, accidents au cadre.
À vue : H. : 39 cm – L. : 29 cm. Cadre : H. : 47,5 cm – L. : 39 cm.

300/500 €

“”

LOT 106 : ÉCOLE RUSSE DU DÉBUT DU XXe SIÈCLE.
Profils de l’empereur Nicolas II et de l’impératrice Alexandra
Féodorovna de Russie. Paire de beaux médaillons en biscuit, réalisé par A. K. Timus conservée dans des encadrements en bois naturel (postérieur) surmontée d’une couronne impériale en bronze doré. Bon état.
Manufacture impériale, Saint-Pétersbourg marque verte au revers : H II sous couronne datée 1910. À vue : Diam. : 9,5 cm.
Cadre : H. : 16 cm – L. : 16 cm.

Référence : voir une paire de médaillons similaire dans les collections du Muséede Peterhof.

3 000/5 000 €

“”

LOT 117 : ÉCOLE RUSSE DU XIXe SIÈCLE. Portrait du grand-duc Nicolas Nicolaïévitch de Russie (1831- 1891), posant en grande tenue d’officier et portant le grand collier de l’ordre de Saint-André.
Tirage photographique entièrement repeint, vers 1880. Huile sur carton, conservée dans son encadrement d’origine en bois doré à décor sculpté de branches de laurier retenues par des nœuds enrubannés. Porte au dos l’étiquette du fabricant du cadre A. Beggroff fournisseur de la cour impériale à Saint-Pétersbourg. Bon état.
À vue : H. : 53,5 cm – L. : 42 cm.
Cadre : H. : 78,5 cm – L. : 67,5 cm.

1 000/1 500 €

“”

LOT 118 : FAMILLE IMPÉRIALE DE RUSSIE. Bel ensemble de 35 cartes postales anciennes, représentant l’empereur Nicolas II, l’impératrice Alexandra Féodorovna, l’impératrice Maria Féodorovna, la grande-duchesse Maria Pavlovna, le grand-duc Kyril Wladimirovitch, le grand duc
Nicolas Nicolaïévitch, etc. On y joint neuf portraits chromolithographiques de la collection Chocolat Guérin-Boutron, orné des portraits des membres de la famille impériale et des officiels du gouvernement russe. Bon état.
Formats divers.

300/500 €

“”

LOT 127 : ÉCOLE RUSSE DU DÉBUT DU XXe SIÈCLE EN ÉMIGRATION.
Portrait de la grande-duchesse Victoria Féodorovna de Russie, née princesse de Grande-Bretagne (1876-1936). Silhouette découpée et collée sur papier, avec signature autographe de la grande-duchesse en bas à droite « Victoria,
7 janvier 1934 », conservée dans un encadrement moderne en bois doré. Bon état.
À vue : H. : 45 cm — L. : 35,5 cm.
Cadre : H. : 58,5 cm — L. : 49 cm.

700/900 €

“”

LOT 130 : CHEMISE AYANT APPARTENU AU COMTE LÉON TOLSTOÏ LE PLUS CÉLÈBRE DES ÉCRIVAINS RUSSES. TRAVAIL RUSSE, DÉBUT XXe SIÈCLE.
Grande chemise (blouse) en lin blanc, cousu main, col s’ouvrant par trois boutons plats, manches bouffantes à plis, finissant par de larges poignets fermant par deux boutons plats, appliqués sur les côtés de deux larges poches plates. Avec deux poches intérieures secrètes, cousues par l’épouse de l’écrivain, pour y placer son petit carnet de notes et son crayon. Légères
usures du temps, reprises, mais bon état général.
H. : 99 cm – L. : 53 cm.

Historique : Cet émouvant et précieux souvenir historique est indissociable
de l’image de Léon Tolstoï. L’écrivain est souvent représenté ainsi vêtu sur les documents de l’époque : photographies, gravures et tableaux, posant avec cette simple chemise, et ce en toutes circonstances. Cette chemise est aussi célèbre que le bicorne de l’empereur Napoléon, permettant ainsi d’identifier aussitôt les deux grands hommes. Dans son livre consacré à Léon Tolstoï, Michel R. Hofmann écrit : « Le comte Tolstoï, vêtu de l’ample blouse des moujiks, avait résolument adopté cette tenue, et cela de manière exclusive et définitive, et l’on peut imaginer quelle révolution c’était là et l’étonnement des gens à ce sujet. »
La chemise (blouse) de Léon Tolstoï est connue aujourd’hui sous le nom de
« Tolstovka », c’est un vêtement de paysan stylisé par l›aristocrate et adopté par lui-même à partir des années 1880. Il convient de noter que l›écrivain mesurait 1 m 82, mais que vers la fin de sa vie il ne mesurait plus que 1 m 76. Sa femme, Sofia Andrïèvna Behrs (1844-1919), taillait et cousait elle-même la plupart des vêtements pour son mari et ses enfants et notamment les chemises-blouses de l’écrivain. Elle les réalisait sur la machine à coudre anglaise Wheeler & Wilson, héritée de sa mère, Lioubov Alexandrovna. L’épouse de Tolstoï semblait d’ailleurs assez douée pour cette tâche, comme le raconte sa fille aînée Tatiana dans ses Mémoires. Lors d’un bal, sa mère fut le centre de l’attention par la magnifique robe qu’elle portait, attirant les regards des invités. Les dames commençaient à demander où elles pourraient commander une robe d’une telle beauté ? À quoi la comtesse répondit modestement qu’elle l’avait cousue elle-même !
La plus grande partie de la garde-robe de Léon Tolstoï se composait essentiellementde chemises (blouses) de couleur foncée en hiver et de couleur claire en été confectionnée en différentes matières. Mais certaines comportent un détail particulier : deux petites poches intérieures cousues du côté gauche pour contenir un crayon et un petit carnet. Car au cours des dernières années de sa vie, Léon Tolstoï écrivait en toutes circonstances un journal qu’il appelait Un journal pour un moi-même. Il adorait écrire avec un crayon, qu’il accrochait à travers une boucle sur un fil de toile. Aujourd’hui, une célèbre maison de prêt-à-porter russe « Rouskï Len » (le lin russe) produit et commercialise avec succès les « Tolstovkia» sous différents modèles.

Provenance : ayant appartenu au comte Lev Nicolaïévitch Tolstoï (1828-1910), connu sous le nom de Léon Tolstoï. Transmis par héritage à son 10ème enfant, le comte Mikhaïl Lvovitch Tolstoï (1879-1944), puis conservé par descendance directe jusqu’à ce jour. Il est de plus intéressant de préciser que selon les informations transmises par les descendants de l’écrivain, c’est très probablement dans cette chemise qu’il serait mort le 20 novembre 1910, conservée ensuite précieusement dans la famille de l’écrivain.

20 000/30 000 €

“”

COLLECTION DU PRINCE FÉLIX YOUSSOUPOFF ET DE SON ÉPOUSE
LA PRINCESSE IRINA ALEXANDROVNA DE RUSSIE
PROVENANT DE LEUR DERNIÈRE RÉSIDENCE PARISIENNE
ET CONSERVÉE PAR DESCENDANCE DIRECTE DU N°133 AU N°251.
ET À DIVERS (*)

LOT 133 : ÉCOLE FRANÇAISE DU XIXe SIÈCLE.
Vues des écuries impériales à Peterhof.
Lithographie coloriée signée C. Schultz à Paris, d’après un
dessin de Joseph Charlemagne, imprimé par Lemercier à
Paris, conservée sous verre dans son encadrement d’origine en
bois doré. Rousseurs, accidents au cadre, en l’état.
À vue : H. : 38,5 cm – L. : 53 cm. Cadre : H. : 44,5 cm – L. : 59 cm.

600/800 €

“”

136. ÉCOLE RUSSE DU XIXe SIÈCLE.
Vue des bords de la Neva à Saint-Pétersbourg, en remontant
la rivière entre l’Amirauté et les bâtiments de l’Académie des
Sciences.
Gravure coloriée signée par Niquet, d’après un dessin du
chevalier de Lespinasse, conservée sous verre dans son
encadrement d’origine en bois doré.
Rousseurs, pliures, accidents au cadre, en l’état.
À vue : H. : 29 cm – L. : 70 cm.
Cadre : H. : 33,5 cm – L. : 74 cm.

Provenance : Cette vue se trouvait dans la chambre du prince Youssoupoff, face à son lit, côté boudoir, au premier étage de sa résidence parisienne située au 38 rue Pierre-Guérin .

600/800 €

“”

LOT 139 : ÉCOLE RUSSE DU XIXe SIÈCLE.
Vue du Palais d’hiver impérial.
Lithographie coloriée, signée C. Lang, conservée sous verre
dans son encadrement d’origine en bois doré. Pliures,
accidents au cadre, en l’état.
À vue : H. : 35 cm – L. : 42 cm.
Cadre : H. : 41,5 cm – L. : 48 cm.

600/800 €

“”

LOT 143 : ÉLISABETH FÉODOROVNA, grande-duchesse de Russie (1864-1918). Portrait de la princesse Zénaïde Youssoupoff, comtesse
Soumarokoff-Elston (1861-1939). Pastel sur papier signé en haut à gauche en caractères cyrilliques « Élisabeth, Ilinskoïé », daté 1892, conservé sous verre dans son encadrement d’origine en bois doré. Bon état.
À vue : H. : 62,5 cm – L. : 46 cm. Cadre : H. : 70 cm – L. : 53,5 cm.

Historique : Ce portrait est une représentation unique du talent d’artiste de la grande-duchesse Élisabeth Féodorovna, née princesse de Hesse et du Rhin, soeur de l’impératrice Alexandra Féodorovna de Russie et marié à l’oncle de Nicolas II, le grand-duc Serge Alexandrovitch. Il fut réalisé à Ilinskoïé, près de Moscou, résidence privée du grand-duc et de la grande-duchesse Serge, proche du palais d’Arkhangelskoïe, propriété des Youssoupoff.

Provenance : ce tableau se trouvait dans la chambre du prince Youssoupoff, face à son lit, côté boudoir, au premier étage de sa résidence parisienne située au 38 rue Pierre-Guérin,

20 000/30 000 €

“”

LOT 145 : LEONTOVSKY Alexandre Mikhaïlovitch (1865-1928).
Portrait de la jeune princesse Irina Alexandrovna de Russie (1895-1970). Huile sur toile marouflée sur bois, signée en bas à droite en caractères cyrilliques, datée 1911, conservée dans un encadrement ancien en bois doré. Bon état.
À vue : H. : 52,5 cm – L. : 49 cm. Cadre : H. : 67 cm – L. : 62,5 cm.

Historique : Très célèbre à la cour de Saint-Pétersbourg, l’artiste réalisa plusieurs portraits des membres de la famille impériale de Russie, dont celui de la grandeduchesse Élisabeth Mavrikiévna (1865-1927), née princesse de Saxe-Altenbourg, exposé actuellement au Musée régional d’art Vrubek à Omsk. La même année il peint le portrait de son époux le grand-duc Constantin Constantinovitch (1858- 1915), qui se trouve aujourd’hui au Musée d’histoire russe à Saint-Pétersbourg. Et en 1909, celui du grand-duc Wladimir Alexandrovitch (1847-1909), conservé dans une collection privée.
Provenance : ce tableau se trouvait dans la chambre du prince Youssoupoff, face à son lit, côté boudoir, au premier étage de sa résidence parisienne située au 38 rue Pierre-Guérin.

12 000/15 000 €

“”

LOT 148 : ÉCOLE RUSSE DU DÉBUT DU XXe SIÈCLE.
Portrait du prince Félix Félixovitch Youssoupoff (1887-1967). Huile sur toile signée des initiales de l’artiste M. C. en bas à droite, conservée dans son encadrement d’origine en bois argenté. Cette œuvre représentant le prince posant en chemise blanche les bras croisés fut très vraisemblablement exécutée lors de son voyage aux États-Unis, entre 1923 et 1925.
Bon état, usures du temps au cadre. À vue : H. : 80 cm – L. : 63 cm.
Cadre : H. : 88,5 cm – L. : 72 cm.

Provenance : Ce tableau se trouvait dans la chambre du prince Youssoupoff, face à son lit, côté boudoir, au premier étage de sa résidence parisienne située au 38 rue Pierre-Guérin,

30 000/50 000 €

“”

LOT 156 : ÉCOLE DU XXe SIÈCLE.
Le prince Félix Youssoupoff. Collage polychrome, conservé dans un encadrement ancien en bois naturel. Bon état.
À vue : H. : 82 cm – L. : 58 cm. Cadre : H. : 92 cm – L. : 77,5 cm.

1 000/2 000 €

“”

Chambre à coucher résidence parisienne située au 38 rue Pierre-Guérin

“”

LOT 163 : TABLE DE SALON DE STYLE LOUIS XIII.
De forme rectangulaire en bois naturel ciré, reposant sur quatre pieds torsadés réunis par une entretoise en forme de
H. En l’état. Travail français, XIXe siècle.
H. : 76 cm – L. : 124 cm – P. : 70 cm.

Provenance : cette table provient du mobilier du château de Kériolet et se
trouvait dans le salon du prince et de la princesse Félix Youssoupoff au rez-dechaussée de leur résidence parisienne située au 38 rue Pierre-Guérin.

200/300 €

“”

LOT 165 : FAUTEUIL DE STYLE LOUIS XIII.
À haut dossier en bois naturel ciré, avec accotoirs en os de mouton se terminant par un enroulement, pieds avant tournés et pieds arrière carrés réunis par une entretoise sculptée en forme de H. En l’état.
Travail français, XIXe siècle.
H. : 116 cm – L. : 57 cm – P. : 55 cm.

Provenance : ce fauteuil provient du mobilier du château de Kériolet et se
trouvait dans le salon du prince et de la princesse Félix Youssoupoff au rez-dechaussée de leur résidence parisienne située au 38 rue Pierre-Guérin.

200/300 €


LOT 167 : TABOURET DE SALON.
En bois naturel teinté, de forme ovale, reposant sur quatre pieds sculptés et cannelés réunis par une entretoise ajourée au centre en forme de X, capitonnage non d’origine. Légères usures du temps, mais bon état. Travail français de style Louis
XVI. En l’état. H. : 50 cm – L. : 49,5 cm – P. : 36 cm.

Provenance : ce tabouret se trouvait dans la chambre à coucher du prince Félix Youssoupoff au premier étage rez-de-chaussée de sa résidence parisienne située au 38 rue Pierre- Guérin.

 200/300 €

“”

LOT 173 : BERGÈRE GONDOLE.
En bois peint en blanc, mouluré et sculpté, reposant sur quatre pieds droits à décor cannelés, accotoir avec manchette. Pieds coupés, mais bon état général. Travail français de style Louis XVI.
H. : 82 cm – L. : 64 cm – P. : 62 cm.

Provenance : cette bergère se trouvait dans la chambre à coucher du prince Félix Youssoupoff au premier étage rez-de-chaussée de sa résidence parisienne située au 38 rue Pierre-Guérin.

300/500 €

“”

LOT 176* : ÉTUI À CIGARETTES EN ARGENT UNI.
De forme rectangulaire et bombée, arrondi sur les angles, couvercle à charnières s’ouvrant par un bouton-poussoir latéral, à décor appliqué de l’emblème de l’Élysée représentant finement ciselé un faisceau de licteur en or rose appliqué des initiales R F (République française) en or jaune entouré de rameaux d’olivier et de branches de chêne dans un cercle
émaillé blanc, intérieur vermeil. Petite bosse, petit manque, mais bon état général. Poinçon titre : tête d’aigle. Poinçon d’orfèvre : illisible.
L. : 9 cm – L.: 6 cm – P. : 1,5 cm.
Poids : 88 g.

Provenance : ce type d’étui à cigarettes était offert aux invités d’honneur par la Présidence de la République.

600/800

“”

LOT 181* : ÉTUI À CIGARETTES SAMORODOK EN OR. Par BLANK, Saint-Pétersbourg, 1908-1917. De forme rectangulaire, arrondi sur les bords, couvercle à charnière s’ouvrant par une prise en or sertie d’un saphir
cabochon, à décor appliqué de l’aigle impérial des Romanoff finement ciselé et serti au centre d’un diamant. Conservé dans son écrin d’origine en cuir rouge frappé de l’emblème impérial or, intérieur à la forme, en velours et soie couleur ivoire. Bon état, légères usures du temps à l’écrin, mais bon état général. Poinçon titre : 56, Saint-Pétersbourg, 1908-1917.
Poinçons d’orfèvre : C. B. (Carl Carlovitch Blank).
H. : 9,5 cm – L .: 6,5 cm – E. : 1,5 cm. Poids : 193 g.

Provenance : les étuis à cigarettes, bijoux, décorations ou autres objets présentés dans des écrins frappés du blason impérial des Romanoff étaient offerts sur l’avis du tsar et remis par le cabinet impérial ou par l’empereur lui-même.

12 000/15 000 €

“”

LOT 182* : BROCHE EN OR. Par HOLLMING – FABERGÉ, Saint-Pétersbourg, 1913. De forme rectangulaire à décor des profils en relief de l’empereur Nicolas II en uniforme des cosaques et de l’impératrice Alexandra Féodorovna coiffée de la couronne des impératrices, surmontée de la couronne impériale de Russie. Présent offert à l’occasion des fêtes commémoratives du tricentenaire des Romanoff (1613-1913).
Légères usures du temps, mais bon état. Poinçon titre : 56, Saint-Pétersbourg, 1908-1917. Poinçons d’orfèvre : Auguste Hollming (1854-1913).
H. : 3 cm – L. : 3 cm.

4 000/5 000 €

“”

LOT 193 : ZÉNAÏDE NICOLAIEVNA, princesse Youssoupoff,
comtesse Félix Soumarokoff-Elston (1861-1939). Grand portrait photographique en N&B, signé H. Rentz et F. Schrader à Saint-Pétersbourg, représentant la princesse posant dans son salon du palais Youssoupoff sur le quai de la Moïka à Saint-Pétersbourg. Tirage d’époque sur papier monté sur carton, avec cachet à sec du photographe au bas du document, vers 1900. Pliures sur les bords, mais bon état général.
H. : 26,5 cm – L. : 32 cm.

400/600 €

“”

LOT 204 : FÉLIX FÉLIXOVITCH, Prince Youssoupoff (1887-1967).
Portrait photographique signé Eugène Rubin (1906-2001), représentant le prince posant assis dans la cour de sa maison rue Pierre-Guérin à Paris, en avril 1956. On y joint une copie d’une carte postale adressée par le prince au photographe datée du 7 avril 1956. Tirage argentique d’époque, avec cachet à l’encre du photographe au revers et numéro de tirage.
Bon état.
H. : 18,5 cm – L. : 22,5 cm.

300/500 €

“”

LOT 224 : FAMILLE IMPÉRIALE. Ensemble de cinq ouvrages : Correspondance de Nicolas et d’Alexandra Romanoff (1914-1915), préface de M. N. Pokrovsky, publié par les archives d’État, Moscou-Leningrad,
1923 ; Journal intime de l’empereur Nicolas II, publié aux éditions Slovo, Berlin, 1923 ; Souvenirs du grand-duc André Wladimirovitch (1915), préface de V. Semennikoff, publié par les archives d’État, Leningrad, 1925, avec note manuscrite « Irina Sheremetieff », fille du prince et de la princesse Félix
Youssoupoff ; Les trois derniers souverains – Journal intime, de A. V. Bogdanovitch, publié par L. D. Frenkel, Moscou- Leningrad, 1924 ; La famille du tsar abandonnée (1917- 1918) – Tsarskoïé-Sélo, Tobolsk, Ekaterinbourg, par S. Markoff, publié aux éditions Amalthea, Vienne, 1928, illustrations par les archives d’État, Leningrad, 1925, avec note manuscrite
« Irina Sheremetieff », fille du prince et de la princesse Félix Youssoupoff . Plusieurs passages sont soulignés de la main du prince Félix Youssoupoff. Texte en russe. Demi-reliure de l’époque, dos en cuir orné, titre en lettres d’or. Usures du temps, en l’état.

300/500 €

“”

LOT 249 : VISITE OFFICIELLE DE NICOLAS II EN FRANCE
Les fêtes Franco-Russes – 5-9 octobre 1896, publié à Paris par la librairie d’art Ludovic Baschet, 1896, 40 pages, in-folio, texte en français, couverture cartonnée illustrée d’un portrait équestre représentant l’empereur Nicolas II à cheval, texte en français, nombreuses illustrations. On y joint une publication intitulée: Les souverains Russes en France – Armée et Marine, les trois exemplaires de la revue Panorama : Les cinq journées russes
et la revue intitulée : Le tsar en France.Usures du temps, en l’état.

150/200 €

“”

LOT 261 : TABATIÈRE EN ARGENT. Par KOMARNITSY, Moscou, circa 1850.
De forme cylindrique, à décor sur une face d’une pièce en vermeil à l’effigie de l’empereur Paul Ier signée Carl Alexandre Leberecht (1749-1827), souvenir commémoratif du couronnement de l’empereur non daté [1796], sur laquelle apparaît au revers la croix de l’ordre de Saint-Georges, dans un entourage niellé. Sur la face arrière de cette tabatière est représentée une vue de la sculpture de Falconet représentant Pierre le Grand à cheval se trouvant à Saint-Pétersbourg en argent niellé. Intérieur en or. Légères usures du temps, petits manques, mais bon état général.
Poinçon titre : 56, Moscou, circa 1850. Poinçons d’orfèvre : G. K. (probablement G. Komarnitsky), actif du XVIIIe au XIXe siècle.
H. : 2 cm – Diam. : 9,5 cm.
Poids. : 158 g.

3 000/5 000 €

“”

LOT 269 : PENDULETTE DE TABLE EN OR. Par FABERGÉ, Saint-Pétersbourg, avant 1896.
De forme carrée, à décor sur la face principale d’une plaque émaillée de rouge translucide sur fond guilloché d’ondes ondulantes, appliquée d’une guirlande de feuilles de laurier finement ciselée en or jaune mat avec rubans croisés en or rose, retenue par des noeuds enrubannés en or rose sertis au centre d’une petite perle. L’ensemble est entouré d’une frise circulaire émaillée de blanc opaque sur fond en or rose avec rubans croisés sertis de roses de diamants et orné à chaque angle d’arabesques en or mat sertis au centre d’un diamant.
La partie centrale laisse apparait une montre à cadran émaillé blanc, avec chiffres arabes noirs et aiguilles ajourées en or, dans un entourage de roses de diamant. La bordure principale est décorée d’une bande de fines cannelures en or jaune ornée de motifs feuillagés en or rose. Au revers apparait une plaque en bois avec pied chevalet ajouré en vermeil. Petit accident à l’émail sur la partie haute, mais bon état général. Mécanisme
probablement non d’origine.
Poinçon titre : 56, Saint-Pétersbourg, avant 1896. Poinçon titre pied
chevalet : 88, Saint-Pétersbourg, avant 1896. Poinçon de maître orfèvre : Mikhaïl Perkhine (1860-1903). Poinçons d’orfèvre : Fabergé.
H. : 12 cm – L.: 12 cm.
Poids brut : 512 g.

60 000/80 000 €

“”

LOT 279 : SERVICE IMPÉRIAL DU PALAIS D’HIVER POUR L’IMPÉRATRICE CATHERINE II ET SA FAMILLE.
Par KOLB, Saint-Pétersbourg, 1784-1788 et après 1793. Ensemble en vermeil, composé d’une théière forme balustre, avec couvercle « bonnet », bec cannelé et manche ajouré en bois noirci (non d’origine) ; d’un sucrier couvert de forme ovale; d’un pot à lait et d’une coupe de présentation
bombée de forme circulaire. Chaque élément est gravé de l’aigle bicéphale des Romanoff sous couronne impériale. On y joint un grand plateau uni de forme rectangulaire, en vermeil bordé de filets et reposant sur quatre pieds enroulés, gravé au centre du monogramme P. M. (Paul et Maria) sous couronne impériale ayant appartenu à l’empereur Paul Ier et à sa femme l’impératrice Maria Féodorovna. Légères usures du temps, petites bosses, mais bon état général.
Poinçon titre : 78, Saint-Pétersbourg, 1784, 1788.
Poinçon d’orfèvre : Friedrich Kolb, actif de 1793 à 1826.
Poinçon de maître essayeur : Nikifor Moschchalkin, actif de 1772 à 1800. Numéro d’inventaire du garde-meuble des palais impériaux : 208, 11, 1, 22, 9 (palais d’hiver, Saint-Pétersbourg).
Plateau : H. : 2,5 cm – L. : 42,5 cm – L. : 33,5 cm.
Théière : H. : 16 cm – L. : 22 cm – Diam. : 11 cm.
Pot à lait : H. : 11,5 cm – L. : 16,5 cm – L. : 8 cm.
Coupe : H. : 8 cm – Diam. : 14,5 cm.
Sucrier : H. : 8,5 cm – L. : 14 cm – L. : 11 cm.
Poids : 1 k 930 g.; 862 g.; 201 g.; 356 g.; 402g.

Provenance : Ce magnifique service à thé en vermeil fut exécuté sous le règne de l’impératrice Catherine II (1762-1796), pour la souveraine, sa famille et son fils, le grand-duc héritier de Russie, futur Paul Ier, quelque temps après son mariage avec sa seconde épouse, née princesse Sophie-Dorothée de Wurtemberg. Il rentre ensuite dans les collections du Garde-Meuble impérial, selon l’inventaire établi en 1907 par le baron A. de Foelkersam publié à Saint-Pétersbourg, sous le titre : « Inventaire de l’Argenterie conservé dans Les Garde-Meubles des Palais
Impériaux ». Ensuite durant la période soviétique, au cours des années 1920-1930, il sera vendu par le gouvernement.
Référence : Voir un modèle similaire de théière et de sucrier dans le livre Russian Silver in America, d’Anne Odom, publié en 2011, page 93.

20 000/30 000 €

“”

LOT 287 : SERVICE A THÉ DE VOYAGE EN ARGENT UNI. PROVENANT DES PRINCES SCHAKOVSKOY. Par KANGIN, Saint-Pétersbourg, 1908.
Composé d’une bouilloire, d’une petite théière (prise restaurée), d’un pot à lait, d’un plateau de service rectangulaire, d’une boîte à thé, d’un sucrier, d’une saupoudreuse, d’un réchaud (lampe à brûler) et son présentoir, d’une bouteille à lait et d’une salière poivrière, chaque pièce est gravée du nomogramme A. S. Sh. (probablement le prince ou la princesse A. S. Schakovskoy) sous couronne princière, intérieur en vermeil. L’ensemble est conservé dans son écrin valise de transport gainé de cuir couleur bordeaux, intérieur à la forme en chevreau, frappé en lettres noires au nom du revendeur « M. I. Droszhine, Saint-Pétersbourg », conservé avec sa clé d’origine. Légères usures du temps, mais bon état général.
Poinçon titre : 84, Saint-Pétersbourg, 1908.
Poinçon d’orfèvre : B. K. : (Vassili Kangin, actif de 1898 à 1908).
Formats divers.
Valise : H. : 14 cm – L. : 32 cm – P. : 25 cm.
Poids total brut : 2 k 355 g.

10 000/12 000 €

“”

LOT 289 : RAFRAÎCHISSOIR POUR VERRES À VODKA EN VERMEIL. PROVENANT DU SERVICE DE LA GRANDE-DUCHESSE ALEXANDRA DE RUSSIE. Par TEGELSTEN, Saint-Pétersbourg, 1843.
De forme ovale, légèrement évasée vers le haut, à décor gravé sur une face du monogramme entrelacé A. N. sous couronne impériale du tsarévitch Alexandre Nicolaïévitch de Russie, futur tsar Alexandre II (1818-1881) et sur l’autre face de l’aigle bicéphale des Romanoff sous couronne impériale, reposant sur quatre pieds enroulés à décor de feuillage au naturel finement
ciselé, avec prises ajourées sur les bords de branches feuillagées. Légères usures du temps, mais bon état général. Numéro d’inventaire du garde-meuble des palais impériaux : 3 – 4 tt – 21 ¾.
Poinçon titre : 84, Saint-Pétersbourg, 1843.
Poinçon d’orfèvre : Carl Tegelsten, actif de 1821 à 1855.
H. : 9 cm – L. : 31,5 cm – L. : 21 cm.
Poids : 1 k 420 g. 20 000/30 000 €

Historique : Ce rafraîchissoir est un élément du service de table offert à la
grande-duchesse Alexandra Nicolaïévna de Russie (1825-1844) par son père
le tsar Nicolas Ier (1796-1855) à l’occasion de son mariage avec le landgrave
Friedrich de Hesse-Kassel (1820-1884) en 1844. Cette union fut célébrée au
Palais d’Hiver à Saint-Pétersbourg. Malheureusement, le mariage ne fut que de courte durée puisque, l’année suivante, Alexandra mourut en couches à l’âge de dix-neuf ans. Notre rafraîchissoir est un exemple des somptueuses pièces offertes en dote par le tsar Nicolas Ier, pour ses filles Carl Johann Tegelsten (1798-1852), orfèvre d’origine finlandaise, fut régulièrement sollicité afin de fournir des services pour les membres de la famille impériale. La majorité des éléments de ce service en argent se trouvent aujourd’hui des collections du château de Fasanerie, propriété des grands-ducs de Hesse-Darmstadt.

Référence : Die Mitgift einer Zarentochter. Meisterwerke Russischer Kunst
des Historismus aus dem Besitz der Hessischen Hausstiftung Museum Château Fasanerie, 1997, page 51.

20 000/30 000 €

“”

LOT 293 : BOL À VODKA EN FORME DE SEAU EN ARGENT. Par MUKINA, Moscou, 1896.
De forme cylindrique, évasé vers le haut, avec anse amovible, à décor gravé sur une face d’une scène paysanne représentant un couple dans une troïka au galop, et sur l’autre face d’un médaillon ovale entouré de branches de laurier retenues par un noeud enrubanné, intérieur vermeil. Usures du temps, bosses, mais bon état général.
Poinçon titre : 84, Moscou, 1896.
Poinçon d’orfèvre : O. M. (Olga Mukina, active de 1890 à 1897).
H. : 17 cm – Diam. : 17 cm.
Poids : 774 g.

2 000/3 000 €

“”

LOT 304 : POT À CRÈME EN ARGENT. De forme rectangulaire, avec prise ajourée en ivoire, à décor de godrons sur la partie basse et orné d’une frise de feuillage et de grappes de raisin, intérieur vermeil. Bon état.
Poinçon titre : 84, Saint-Pétersbourg, 1843.
Poinçons d’orfèvre : I G (non identifié).
H. : 11 cm – L. : 15 cm – P. : 8,5 cm.
Poids brut : 204 g.

300/500 €

“”

LOT 314 : CUILLÈRE DE SERVICE À CAVIAR EN VERMEI. Par MOROZOFF, Saint-Pétersbourg, 1894. À décor gravé d›un monogramme entrelacé en caractères cyrilliques, manche en partie torsadé, conservé dans son écrin
d’origine en bois naturel, intérieur en velours et soie, avec tampon en lettres bleues : «N. E. Morozoff – Saint-Pétersbourg». Bon état, usures et accidents à l’écrin, mais bon état.
Poinçon titre: 84, Moscou, 1894.
Poinçon d’orfèvre: Morozoff, avec marque du privilège impérial.
L. : 19,5 cm – L. : 6 cm.
Poids : 74 g.

200/300 €

“”

LOT 324 : SUCRIER EN VERMEIL. Par OVTCHINIKOFF, Moscou, 1891.
De forme cylindrique et bombée reposant sur une base circulaire, avec anse amovible, à décor d’une large frise en émaux polychromes cloisonnés de motifs floraux et d’arabesques, intérieur en vermeil. Bon état général.
Poinçon titre : 88, Moscou, 1891.
Poinçons d’orfèvre : Pavel Ovtchinikoff, avec marque du privilège impérial.
H. : 7 cm – Diam. : 11,5 cm.
Poids brut : 205 g.

800/1 000 €

“”

LOT 336 : GRAND VASE COUVERT.
Manufacture impériale, Saint-Pétersbourg, 1825-1855.
En porcelaine dure, de forme balustre, finissant sur un socle carré en bronze doré, la partie centrale est ornée d’une vue panoramique en porcelaine polychrome, représentant des ruines romaines sur les hauteurs de la baie de Naples sur fond du Vésuve fumant et de la chartreuse de Saint-Martin de Naples, – d’après vraissemblablement un tableau de Jacob Philippe Hackert (1737-1807), provenant des collections de l’Hermitage – encadré d’éléments en porcelaine bleu royal. Monture ciselée en bronze doré à décor d’une large frise de feuilles d’eau et de feuilles d’acanthe. La base supérieure est surmontée d’une pomme de pin en bronze ciselé et doré. Restaurations sur les parties basses à fond bleu et petits accidents au niveau de la dorure, mais bon état général. Marques bleues au revers du pied : H. I. (Nicolas Ier (1825- 1855)) sous couronne impériale et n° 2. 4. F.
H. : 110 cm – L. : 43 cm.

Référence : L’artiste s’est inspiré pour la réalisation de cette oeuvre des vues
publiées dans l’ouvrage Voyage pittoresque ou description des royaumes de
Naples et de Sicile, Paris 1781.

80 000/100 000 €

“”

LOT 337 : SERVICE DE L’ORDRE DE SAINT-ANDRÉ.
Manufacture impériale, Saint-Pétersbourg, 1855-1881. Ensemble de 12 assiettes plates en porcelaine dure, à bordure festonnée rehaussée d’un liseré or, le centre est orné d’un bouquet de fleurs polychromes entouré d’une couronne de fleurs enrubannée en relief dit « Gotzkowsky ». Le haut du marli est décoré de l’aigle bicéphale des Romanoff alterné de branches de fleurs en relief et de motifs floraux polychromes. La partie basse laisse
apparaître l’insigne de l’ordre de Saint-André. Légères usures du temps, mais assez bon état général.
Marques vertes au revers : A. II. (Alexandre II), sous couronne impériale. Diam. : 24,5 cm.

Historique : Ce service réalisé par Johann Friedrich Eberlein (1695-1749) et orné d’une décoration en relief dite « Gotzkowsky », fut offert par le roi Auguste III de Pologne à l’impératrice Élisabeth Ire de Russie, à l’occasion du mariage de son neveu, le grand-duc Pierre Feodorovitch avec la princesse Sophie d’Anhalt-Zerbst, future impératrice Catherine II, le 21 août 1745. Composé de 440 pièces, selon un inventaire établi le 5 novembre 1745, il fut le cadeau diplomatique le plus important jamais réalisé par la manufacture de Meissen. L’ordre de Saint-André, fondé en 1698 par Pierre le Grand, est l’ordre le plus important de l’empire russe. La croix représentée sur ce service est une version simplifiée de l’insigne de l’ordre de Saint-André, qui normalement est appliqué sur l’aigle bicéphale des Romanoff noir surmonté d’une couronne impériale rouge. Les lettres à chaque extrémité de la croix S.A.P.R. sont les abréviations de Sanctus Andreas Patronus Russiae.

Provenance : collection de l’impératrice Élisabeth Ière (1709-1762), présent offert par le roi Auguste III de Pologne (1693-1763), placé dans les appartements privés de la souveraine d’août à novembre 1745, puis transféré au Palais d’hiver à la fin de 1745. Sous l’empereur Nicolas II, en 1911, ce service, dont plusieurs pièces furent remplacées au XIXe siècle par la manufacture impériale de porcelaine de Saint-Pétersbourg, fut placé au Musée de l’Ermitage, sous le n° d’inventaire 1703. Puis au début des années 1930, par l’intermédiaire d’Antikvariat, une organisation d’État créée par le gouvernement soviétique, une grande partie de ce service fut mis en vente.
Aujourd’hui le Mussé de l’Ermitage possède encore 145 pièces de ce service.

25 000/30 000 €

“”

LOT 347 : SERVICE BABIGON DU TSAR NICOLAS Ier.
Manufacture impériale, Saint-Pétersbourg, 1825-1909. Ensemble de 6 assiettes à potage et de 10 assiettes à dessert en porcelaine dure, provenant du service de table de l’empereur Nicolas Ier. La bordure (l’aile) est à décor d’une large frise de lierre doré sur fond gris encadré de liseré rouge et or, le centre est orné d’une rosace ajourée dorée. Bon état.
Marques bleues au revers : N. I. (Nicolas Ier (1825-1855)),
sous couronne impériale. Marques vertes au revers : A. III.
(Alexandre III (1881-1894)) et N.II. (Nicolas II (1894-
1917)), sous couronne impériale, datées 1892, 1896, 1903, 1904, 1908, 1909.
Diam. : 22 cm et 22,5 cm.

Historique : Ce service de style néo-classique fut commandé par le tsar Nicolas Ier pour le palais de Péterhof. Il fut créé à l’origine pour 100 personnes et comprenait 1500 pièces, livrées entre 1823 et 1824. Une commande complémentaire fut passée en 1840 à la manufacture impériale de porcelaine, pour un service de 100 personnes. Ainsi le nombre de ses assiettes a été multiplié par deux. Une partie fut transférée à Tsarskoïé-Sélo, tandis que la seconde partie fut destinée en 1857 au palais du Belvédère, construit de 1852 à 1856 par André Stackenschneider, sur la colline du Babigon près de Péterhof. C’est au cours de cette période que le service
alors prit ce nom. Les tsars successifs l’utilisèrent jusqu’à la révolution russe, lors des banquets et des dîners officiels. Ce qui amena la création de pièces de réassort telles qu’une partie des assiettes que nous présentons. Aimant particulièrement ce service, l’empereur Nicolas II l’utilisait régulièrement pour sa résidence privée au Palais Alexandre à Tsarskoïé-Sélo.

10 000/12 000 €

“”

LOT 363 : PAIRE DE GRANDS CANDÉLABRES. En bronze ciselé et doré à trois bras de lumière agrémentée au centre d’une corbeille de fruits. Fût en placage de malachite, reposant sur une base carrée en malachite encadrée d’une frise ciselée en bronze à décor de feuilles d’acanthe. Usures du temps, manques, restaurations, transformations. Travail russe, probablement du XIXe siècle, circa 1830-1850.
Atelier lapidaire de Péterhof.
H. : 52 cm – L. : 25 cm.

10 000/12 000 €

“”

LOT 375 : POINTE DE DRAPEAU OU D’ÉTENDARD.
En bronze doré. Modèle de 1816, en service jusqu’en 1857.
Usures du temps, partiellement redoré, en l’état.
H. : 24 cm – L. : 8,5 cm.

800/1 000 €

“”

LOT 376 : DAGUE D’OFFICIER DE LA MARINE DE SAINTE-ANNE ET DE SAINT-GEORGES.
Pommeau en bronze ciselé d’une guirlande de feuilles de laurier, orné du monogramme de l’empereur Nicolas II et de l’insigne de l’ordre de Saint-Georges émaillé, la garde est gravée sur une face de l’inscription en caractères cyrilliques «Pour la bravoure» et sur l’autre face : « Strelitz » et appliqué de l’insigne de l’ordre de Sainte-Anne entouré de l’inscription
« Pour la bravoure », lame acier à gorge, fourreau à la dague en cuir noir avec trois garnitures en bronze doré décoré de branches de laurier et deux anneaux d’attache.
Usures du temps, mais bon état général.
Dague : L. : 38 cm – Lame : L. : 27 cm.
Période: Nicolas II (1894-1917).

3 000/5 000 €

“”

LOT 379 : INSIGNE DE L’ACADEMIE NAVALE NICOLAS.
En argent et vermeil. Avec mollette. Bon état.
Poinçon titre : 84, Moscou, 1908-1917.
Poinçon d’orfèvre : I. M.
H. : 5,5 cm – L. : 4,5 cm. Poids total : 43 g.

600/800 €

“”

LOT 390 : CROIX D’AUMÔNIER MILITAIRE.
En récompense de la guerre de Crimée de 1855-1856.
Bronze et rubans aux couleurs de l’ordre de Saint-Wladimir.
Bon état. H. : 10 cm – L. : 6 cm.

250/300 €

“”

LOT 395 : INSIGNE DE L’ORDRE DU DRAPEAU ROUGE (Russie).
Insigne en argent et émail rouge, modèle de 2e type, conservé
avec sa mollette d’origine et portant le n° gravé : 41020.
Bon état.
Poinçon d’orfèvre : Hôtel des Monnaies.
H. : 4 cm – L. : 4 cm.
Poids brut : 34 g.

2 000/3 000 €

“”

LOT 420 : DIPLÔME D’EXCELLENCE DE FIN D’ÉTUDES.
Remis à Ulia Karaseva, en reconnaissance de son comportement exemplaire durant son année scolaire, fait à Moscou, le 1er mai 1915, avec au bas du document les signatures autographes de ses professeurs et de l’inspecteur général. Lithographie couleur, texte en russe en partie imprimé et manuscrit illustré des portraits de l’empereur Nicolas II, du tsarévitch Alexis, du grand-duc Nicolas Nicolaïévitch et des généraux Ivanoff, Rouzsky, Brousiloff, Radko-Dmitrieff, Alexeieff et Selivanoff et surmonté d’une frise stylisée ornée de l’aigle impérial des Romanoff, signé par A. Malinovsky. Imprimé à Moscou.
Conservé sous verre dans un encadrement moderne en métal
noirci. Pliures, en l’état.
À vue : H. : 52 cm – L. : 68,5 cm.
Cadre : H. : 56,5 cm – L. : 71,5 cm.

200/300 €

“”

LOT 422 : SAINT NICOLAS. Icône russe, tempera sur bois, conservée sous riza en vermeil, à décor repoussé et ciselé de motifs floraux, conservée dans son kiote d’origine en bois noirci, avec sa clé. Légères usures du temps, petits accidents au revers.
Poinçon titre : 84, Moscou, 1838.
Poinçon d’orfèvre : A. P. (Alexandre Panfiloff, actif de 1823
à 1840).
Icône : H. : 32 cm – L. : 26,5 cm. Kiote : H. : 41 cm – L. : 36 cm.
Poids brut : 2 k 484 g.

3 000/5 000 €

“”

LOT 435 : LE CHRIST EN MAJESTÉ. Entouré de la Sainte Vierge et de saint Nicolas. Icône russe, tempera sur bois, conservée sous riza en argent à décor repoussé. Usures du temps, en l’état.
Poinçon titre : 84, Moscou, 1820.
Poinçon d’orfèvre : O. I. (non identifié).
H. : 10 cm – L. : 8 cm.

400/600 €

“”

LOT 438 : CROIX DE PROCESSION EN VERMEIL À décor ciselé d’arabesques feuillagées sur fond amati et appliqué de motifs stylisés représentant le Christ sur sa croix surmonté de Dieu le père, entouré de la Sainte Vierge et d’un Christ Pantocrator et gravé sur les côtés de l’inscription en
caractères cyrilliques : « Don de K. A. Andrieff pour l’église de
la Dormition à Sainte-Geneviève-des-Bois – Dieu, fais reposer en
paix ton serviteur … ».
Légères usures du temps, petits accidents au revers.
Poinçon titre : 84, Moscou, 1859.
Poinçon d’orfèvre : A. A. : (Alexandre Afanasieff, actif de
1859 à 1884).
H. : 32,5 cm – L. : 20 cm.
Poids : 430 g.

1 800/2 000 €

“”

LOT 450 : POKROV DE LA SAINTE VIERGE
Entourée de saint Jean Théologien, saint Pierre métropolite de Moscou, saint Jean métropolite de Moscou, saint apôtre Mathieu, saint Alexis, métropolite de Moscou, saint Philippe métropolite de Moscou, saint apôtre évangéliste Luc. Icône russe, tempera sur bois, XIXe siècle.
Usures du temps, mais bon état général.
H. : 31,5 cm – L. : 26,5 cm.

600/800 €

“”

LOT 450 : POKROV DE LA SAINTE VIERGE
Entourée de saint Jean Théologien, saint Pierre métropolite de Moscou, saint Jean métropolite de Moscou, saint apôtre Mathieu, saint Alexis, métropolite de Moscou, saint Philippe métropolite de Moscou, saint apôtre évangéliste Luc.
Icône russe, tempera sur bois, XIXe siècle.
Usures du temps, mais bon état général.
H. : 31,5 cm – L. : 26,5 cm.

600/800 €

h j h

TÉlÉCHARGEZ LE CATALOGUE  : CLIQUEZ

Olivier Coutau-Bégarie, Alexandre de La Forest Divonne,
commissaires-priseurs associés.
60, avenue de La Bourdonnais – 75007 Paris
TeL. : 01 45 56 12 20
– www.coutaubegarie.com

Experts de la vente :

Cyrille Boulay
Membre agréé de la F.N.E.P.S.A. – CEDEA
Courriel : cyrille.boulay@wanadoo.fr

 – www.cyrilleboulay.com

VENTE en ligne : CLIQUEZ

19
Mai

Vente Art & Histoire russe, Drouot

   Publié par: artcorusse   dans Informations

Ventes aux enchères  par M° Etic Caudron

Art & Histoire Russes

Pоссия – история и искусство

Mercredi 2 juin 2021, à 14h

Hôtel Drouot, salle 16, Paris

Exposition  Hôtel Drouot,  salle 16,

Mardi 1er juin, de 11h à 18h & mercredi 2 juin, de 11h à 12h

Au programme de la vente :
Icônes, Archéologie chrétienne, Souverains, Monnaies, Noblesse & diplomatie, Villes et palais impériaux, Argenterie, coffrets & objets, Peintres, danseuses & poètes, Livres pour enfants, Livres d’illustrateurs et Livres de texte.

EXTRAITS DU CATALOGUE :

Lot 2 : Notre-Dame de tendresse. Russie, XIXe siècle.
Tempera sur bois ; voile de fils d’argent orné de perles d’eau douce et de cabochons en verre teinté ; oklad en alliage cuivreux repoussé ; auréole en laiton. Quelques manques de peinture sous l’oklad.

Икона Божией Матери “Умиление”. Россия, XIX в.
Дерево, темпера, серебряная нить, речной жемчуг; оклад: медь; венец : латунь. Потери красочного слоя.

Estimation : 200 / 300

k

LOT 5 :  Le Christ bénissant. Moscou, 1890. Tempera sur bois. 31 x 26 cm.
Riza-oklad d’argent ciselé ; auréole et écoinçons en émaux cloisonnés.
 1890, Moscou.
Deux renforts angulaires.

Икона Господь Вседержитель. Россия, Москва, 1890.
Дерево, темпера, 31 х 26 см. Оклад: серебро, эмаль. Клейма: 84, Москвы, пробирного мастера А•А, года 1890, мастера К.З.

Estimation : 1 500 / 2 000 €

k

LOT 35 :  Croix en argent ciselé et émaux bleu-ciel, portant symboles, inscriptions et motifs. XVIIIe s.
5,5 х 3,5 cm. Poids : 11,6 g.

Крест. XVIII в. Серебро, эмаль. 5,5 х 3,5 см.

Estimation : 400 / 600 €

k

LOT 47 :  Ensemble de douze croix, dont trois en argent, les autres en bronze. XIe-XVIIIe s. Poids des trois croix en argent : 5,6 g.

Двенадцать крестов, из которых три серебряных, остальные – бронзовые. XI-XVIII вв.

Estimation : 200 / 300 €

k

LOT 67 :  Grande-duchesse Marie Féodorovna. Médaille commémorative du couronnement de l’empereur Paul 1er. Saint Pétersbourg, 1797.
Argent. Diamètre 6,5 cm. Poids : 137,9 g.

Великая Княгиня Мария Федоровна. Памятная медаль по случаю коронации Императора Павла I. Санкт-Петербург. 1797.
Серебро, 6,5 см. Внизу под изображением: МАРIЯ. Р./ 1797. Г.

Estimation : 1 200 /1 500 €

k

LOT 85 : École russe. Portrait en buste du jeune empereur Alexandre Ier, vêtu du grand uniforme vert et aborant le cordon de l’ordre de Saint André. Vers 1801-1805.
Miniature ovale sur ivoire. 4,5 x 3,5 cm. Dans un cadre en bronze.
Alexandre Pavlovitch est représenté en pleine jeunesse ; son regard d’un bleu intense, tourné vers nous, manifeste sa personalité d’exception quoique non encore entièrement affirmée ; il porte toujours son ample chevelure, que les ans ne tarderont pas à effeuiller…
Les portraits d’Alexandre jeune sont très rares.

Русская школа. Портрет молодого Императора Александра I. 1801-1805.
Миниатюра на кости. 4,5 х 3,5 см. В бронзовой раме. Император представлен с лентой и звездой Ордена Святого Андрея Первозванного.
Редкое изображение молодого Александра I.

Estimation: 4 000 / 6 000 €

k

Lot 89 : Alexandre 1er. Procession funèbre qui doit avoir lieu lors de la translation du corps de feu l’Empereur Alexandre I, de glorieuse mémoire, de la barrière de St Petersbourg à l’Eglise cathédrale de Notre-Dame de Casan et le jour son inhumation dans l’Eglise cathédrale de Saint Pierre et Saint Paul. [Saint Pétersbourg, 1826].
Rouleau lithographique de 17 feuilles de papier ; 6,7 x 915 cm. Monté sur un barillet de fabrication française, breveté SGDG. Document lithographié à très petit nombre, destiné à préparer l’ordre et la mise en place de la procession des obsèques
de l’Empereur. Il contient quatorze sections, chacune ouverte par un maître des cérémonies à cheval, et se présente en
deux parties verticales : à gauche, la représentation des personnes vues de dos. Seul exemplaire connu de nos jours.
Il s’agit d’un document préparatoire à la procession, la « marche à suivre », exprimé au temps futur. Rédigé en français, il fut tiré à très petit nombre.
L’Empereur Alexandre Ier mourut le 19 novembre 1825 à Taganrog ; son corps fut apporté à Saint Pétersbourg, et la procession de ses obsèques eut lieu 13 mars 1826.

Александр I. Траурная процессия блаженной памяти Его Величества Александра I, которая будет иметь место во время перемещения
тела усопшего Императора от заставы Санкт-Петербурга до собора Казанской Божией Матери в день погребения Его в соборе Святых апостолов Петра и Павла. [Санкт-Петербург, 1826].
Литографированный свиток из 17 склеенных листов (общая длина 915 см), прикрепленный к металлическому барабану.
Документ, литографированный небольшим числом, определял строгий протокол следования процессии и служил участникам траурного кортежа образцом для подготовки организации печального события. Документ состоит из четырнадцати частей, соответствующих частям процессии. Каждую часть открывает
Церемонимейстер верхом на коне. Каждая часть документа состоит из: слева по вертикали – изображения участников кортежа верхом или пешими; справа – на французском языке звания и должности участников. Текст на французском языке.
Император Александр I скончался в Таганроге 19 ноября 1825 года и был погребен в Санкт Петербурге 13 марта 1826 года.
Единственный известный нам на сегодняшний день экземпляр инструкции по подготовке печального события.

Estimation : 1 000 / 2 000 €

k

Lot 97 : Wolf Ilyich Yasvoine. Trois portraits des empereurs russes Nicolas Ier, Alexandre II et Alexandre III. Saint-Pétersbourg, circa 1890.
Photographies de portraits, surpeints à l’aquarelle. 21,5 x 13 cm chacun.
Signature en relief de l’atelier W. Yasvoine dans le coin inférieur gauche de chaque photographie. Dans le cadre d’origine recouvert de cuir bordeaux, et surmonté d’une couronne en bronze.

Вольф Ильич Ясвоин. Три портрета русских Императоров Николая I, Александра II и Александра III. Санкт-Петербург, ок. 1890. Фотографические снимки с живописных портретов, раскрашенные акварелью. 21,5 х 13 см каждый. Тисненая подпись ателье В. Ясвоин в левом нижнем углу каждой фотографии. В оригинальной раме, обтянутой бордовой кожей и увенчанной бронзовой короной.

Estimation : 600 / 800 €

k

LOT 104 :  Ecole russe, vers 1900. Portrait de l’empereur Nicolas II, en buste, vêtu du grand uniforme. Huile sur toile. 61 x 50 cm. Dans son cadre à vue ovale (88 x 77 cm).
Sur une toile française, à la marque de A. Bouché, 155 rue de Rennes.

Русская школа. Портрет Императора Николая II. Ок. 1900.
Холст, масло. 61 х 50 см. В своей оригинальной раме с овальным окном.
На французском холсте с тампоном A. Bouché, 155 rue de Rennes.

Estimation : 3 500 / 5 000 €

k

Lot 108 :  Alexander Tillander, pour Fabergé. Insigne de l’escorte du Train impérial, premier degré. Pendentif, en forme d’écu portant l’Aigle
impériale russe, le tout couronné. Saint Pétersbourg, 1904-1917.
Or, émaux polychromes, diamants. Poids : 14,7 g.
Sur l’anneau : ◊ titre : 56 ЯЛ ◊ maître-orfèvre : A T
Cet insigne fut créé en 1904, par oukaze de l’empereur Nicolas II, et comportait trois degrés de dignité ; le premier degré, le plus élevé, était fabriqué en or & diamants, et fut attribué à très petit nombre aux
officiers généraux. L’insigne fut produit en exclusivitépar Fabergé. Provenance :Alexandre Nikolaevich Lermontov (1927-2019).

Александр Тилландер для Фаберже. Знак «За сопровождение Императорского поезда» 1-ой степени. Санкт-Петербург.
1904-1917. Золото, эмаль, алмазы. 4,5 х 3,5 см. Клейма: “56”,
пробирного мастера ЯЛ и мастера АТ (Александр Тилландер).
Знак «За сопровождение Императорского поезда» был учрежден в 1904 г. Знаки 3-х степеней исполнялись исключительно фирмой Фаберже.
Знаки первой степени вручались очень редко и только генералам.
Происхождение: Александр Николаевич Лермонтов (1927-2019).

Estimation : 6000 / 10000 €

k

LOT 109 : Alexander Tillander, probablement pour Fabergé. Ravissant petit pendentif en or et émaux polychromes : l’Aigle impériale russe, frappée d’un diamant en abîme, et attachée par une double chaînette à une
couronne impériale étincelante de diamants. Saint-Pétersbourg, vers 1900.
Or, émaux polychromes, diamants.
48 x 20 mm. Poids : 4,2 g.
Sur l’anneau : ◊ titre : 56 ЯЛ ◊ maître-orfèvre : A… (le T final est mal frappé).

Александр Тилландер. Подвеска в виде Императорского двуглавого орла, к которому на двух тонких цепях прикреплена Императорская корона. Санкт-Петербург. Ок. 1900.
Золото, эмаль полихромная, алмазы. 48 х 20 мм.
Клейма: 56 ЯЛ, мастер А… Вес: 4,2 г.

Estimation : 2 000 / 3 000 €

k

LOT 148 : Portrait en buste, en grand uniforme, de Vassili Alexeevitch Perovskiy, d’après la peinture originale de Karl Brullov ; légendé d’une dédicace autographe de Vassili Joukovskiy à la comtesse Praskovia
Tolstaia.
Lithographie (33 x 28 cm), présentée dans un encadrement de carton gouaché contrecollé sur un épais chassis de bois, bande dorée sur le pourtour biseauté, un phylactère manuscrit collé en légende. 42 x 37 cm hors tout. Encadrement vers 1850.
Phylactère manuscrit en russe : { à la comtesse Praskovia Vassilievna Tolstaia, de la part de Joukovskiy }.
Vassili Alexeevitch Perovskiy (1795-1857), héros de la bataille de Borodino (1812), gouverneur d’Orenbourg, membre du Conseil d’Etat, fut un proche ami des poètes Alexandre Pouchkine (1799-1837) et Vassili Joukovski (1783-1852). C’est lors de son séjour en Italie, dans les années 1822-1824, qu’il fit la connaissance du peintre Karl Brullov, lequel dépeignit plusieurs fois son portrait, en pied ou en buste. Joukovski et Pérovski firent partie du cercle d’amis du comte André Andreevitch Tolstoï, marié à Praskovia Vassilievna (1896-1879). Des sentiments variés, parfois secrets, unissaient les membres de ces familles. Dans son testament de 1831, Joukovski indique qu’il lègue à la comtesse Tolstaia son portrait peint par Brulloff (il s’agit d’une des grandes peintures à l’huile).
La présente lithographie est une œuvre de très grande qualité ; elle est en outre extrêmement rare, presque unique. Le lithographe n’en est point connu, mais tout indique un parfait artiste. Elle fut donnée par le poète Joukovski, à son amie la comtesse Tolstaia ; le phylactère dédicatoire qui l’accompagne, collé sur son encadrement d’époque, est absolument autographe, de la main de Joukovski. Il a été religieusement apposé là par
la comtesse, en souvenir de son feu ami… qui mourut dans les bras d’Alexandra Tolstaia, fille de la comtesse.

Портрет Василия Алексеевича Перовского с автографом В.А. Жуковского.1830-1850 гг. Литография с портрета Карла Брюллова. 33 х 28 см. Представлена в паспорту эпохи 42 х 37 см (тушь и гуашь
на бумаге, наклеенной на деревянную основу со скошенными краями). Дарственная надпись В.А. Жуковского: “Графине Прасковье Васильевне Толстой от Жуковского” вклеена в картуш в нижней части паспарту.
В.А. Перовский (1795-1857), участник Отечественной войны 1812 года, герой Бородинской битвы, генерал-адъютант (с 1833 г.), генерал-губернатор Оренбурга, член Государственного совета, близкий друг
А.С. Пушкина и В.А. Жуковского. В 1822-1824 гг. жил в Италии, где сблизился с К.П. Брюлловым. Поэт В.А. Жуковский и В.А. Перовский входили в ближайший круг друзей графа Андрея Андреевича Толстого
и его супруги графини Прасковьи Васильевны Толстой (1796-1879). Здесь переплелись многочисленные дружеские, любовные и родственные связи семей В.А. Перовского, В.А. Жуковского и Толстых. Перовский питал нежные чувства к подруге П.В. Толстой, родственнице В.А. Жуковского, А.А. Воейковой, рано скончавшейся, образ которой запечатлел В.А Жуковский в поэме “Светлана”. Дочь Прасковьи Васильевны Толстой Александра была всю жизнь влюблена и предана В.А. Перовскому. Именно она поведала Л.Н. Толстому историю
этого замечательного человека, Лев Николаевич предполагал создать роман о Перовском, использовал его воспоминания при описании сцен плена Пьера Безухова, а также сцен с Пьром Безуховым у постели умирающего отца. В завещании Жуковского 1831 года упоминается графиня Толстая: “п. 11/ х) Графине Толстой портрет Перовскаго Брюлло”).

Estimation : 2500 / 3000 €

k

LOT 159 :  Comte Barclay de Tolly. Lettre signée à Son Altesse Sérénissime Monseigneur le Duc de Weimar. Paris, 11 mai 1814.
Il l’informe que Sa Majesté l’Empereur souscrit au désir du duc de se trouver à Londres en même temps que l’Empereur.
Bifeuillet in-4° ; cachet de cire rouge, où se distinguent les armoiries de Barclay de Tolly : d’azur à un chevron accompagné de trois croix.

Граф Барклай де Толли. Письмо, подписанное, Его Высочеству герцогу де Веймар. Париж, 11 мая 1814 года.
Двойной лист in-4°, красная сургучная печать с гербом графа Барклая де Толли. Сообщает, что Император принимает то, что принц желает находиться в Лондоне одновременно с Ним.
Михаил Богданович Барклай де Толли (1761-1818), русский полководец, главнокомандующий русской армией в начале Отечественной войны 1812 года, генерал-фельдмаршал (с 1814 г.); в заграничном походе русской армии командовал объединенной русско-прусской армией.

Estimation : 800 / 1 200 €

k

LOT 174 : Marie Arkadievna, princesse Galitzine, née Souvoroff. Mot autographe signé, relatif à une somme de cinquante francs. Saint
Pétersbourg, 30 septembre / 12 octobre 1843.
Feuillet in-12 (1 p. ms) ; chiffre couronné.

Княгиня Мария Голицына, ур. Суворова. Записка, собственноручная
и подписанная. Санкт-Петербург, 30 сентября/ 12 октября 1849.
Лист in-12, шифр княгини, увенченный короной. По поводу 50 франков Княгиня Мария Аркадьевна Галицына, ур.
Суворова, княжна Италийская, графиня Рымникская (1802-1870), внучка А.В. Суворова, фрейлина Императрицы.

Estimation : 100 / 200 €

k

LOT 182 : [Bibliothèque de Paul Démidoff, à San Donato].
Jacques-Henri-Bernardin de Saint-Pierre. OEuvres complètes, nouvelle édition revue, corrigée et augmentée par L. Aimé-Martin. Paris, Dupont, 1826.
Douze volumes in-8°, plein maroquin rouge crête-de-coq, triple filet doré encadrant les plats, chiffre couronné au centre du premier plat, dos à nerfs orné, toutes tranches dorées. Reliure de l’époque. Au chiffre couronné de Paul Démidoff, prince de San Donato. Tampon oval de la Bibliothèque de San Donato.
Portait en frontispice et quelques planches hors-texte.
Très rares petites taches au second plat du volume IV, quelques rousseurs ; sinon, très bel exemplaire, d’une teinte éclatante. Exemplaire enrichi d’un long autographe (un feuillet de deux pages) de Bernardin de Saint-Pierre : « Harmonie du soleil et de la lune ».

Библиотека Сан-Донато. Жак-Анри Бернарден де Сант-Пьер. Полное собрание сочинений. Париж, P. Dupont, 1826.
Двенадцать томов in-8°, в красных марокеновых переплетах, три золотые нити обрамляют крышки; корешок с бинтами, украшенный золотым тисненым узором; золотой обрез; на крышках тисненая золотом монограмма Павла Демидова под короной; штамп библиотеки Сан-Донато на авантитуле каждого тома.
На первом листе первого тома лист с авторафом Бернардена де Сант-Пьера (две страницы текста). Экземпляр содержит длинный (две страницы) автограф Бернардена де Сант-Пьера: { Гармония солнца и луны }.

Estimation : 1800 / 2000 €

k

LOT 184 : Bibliothèque de Paul Démidoff, à San Donato].
Jean-Jacques Rousseau. Œuvres complètes, avec des éclaircissements et des notes historiques. Paris, Feret, 1827.
Vingt-six volumes in-8°, plein maroquin rouge crête-de-coq, triple filet doré encadrant les plats, chiffre couronné au centre du premier plat, dos à nerfs orné, toutes tranches dorées. Reliure de l’époque. Au chiffre couronné de Paul Demidoff, prince de San Donato. Tampon oval de la Bibliothèque de San Donato. Frontispice et quelques planches hors-texte.
Petite restauration au premier plat du tome XXVI ; rousseurs ; sinon, très bon exemplaire, d’une teinte éclatante.

Библиотека Сан-Донато. Жан-Жак Руссо. Полное собрание сочинений. Париж, H. Feret, 1827. Двадцать шесть томов in-8°, в красных марокеновых переплетах, три золотые нити обрамляют крышки; корешок с бинтами, украшенный золотым тисненым узором; золотой обрез; на крышках тисненая золотом монограмма Павла Демидова под короной; штамп библиотеки Сан-Донато на авантитуле каждого тома. Иллюстрированное гравюрами издание. В прекрасном состоянии.

Estimation : 2 500 / 3 000 €

k

LOT 202 :  Vassili Andreevitch Joukovsky et Auguste Clara. Six vues de Pavlovsk, copiées d’après nature par V. J., achevées et gravées par Clara (à Derpt). Saint-Pétersbourg, 1824.
Portefeuille in-4°, titre dans un cadre gravé au recto, et liste de gravures en russe et en français, au verso ; contenant six feuillets représentant des vues gravées de Pavlovsk :
1. La porte du jardin. 2. Le Bosquet de famille.
3. La Ferme. 4. Le pavillon des Roses.
5. La maison de Mlle Nelidoff. 6. Les ruines du Temple d’Apollon.
Vassili Joukovski (1783-1852) est beaucoup plus célèbre comme poète que comme dessinateur. Cependant, ces deux aspects de sa personalité créatrice sont d’un intérêt égal. Son héritage en tant qu’artiste est important, et comprend une chronique des voyages du poète, des illustrations pour ses poèmes, des dessins au crayon et à la plume, des gravures, des lithographies, des aquarelles, des gouaches et même des peintures. Joukovski lui-même disait que la peinture et la poésie sont deux soeurs.
La publication du présent album de vues de Pavlovsk, a été décidée par Vassilli Joukovski pour fournir quelques revenus au fils d’un ami décédé à Derpt, le poète Karl Petersen.
L’album fut prêt à la vente en janvier 1824, proposé par abonnement, pour 15 roubles, auprès des libraires Saint-Florent et Slénine à Saint-Pétersbourg. A titre de comparaison, toujours en 1824, “La fontaine Baktchisaraï d’Alexandre Pouchkine, coûtait 6 roubles. Outre les libraires, les amis de Joukovski, tels que Piotr Andreevitch Wiazemsky, ainsi que lui-même, étaient engagés dans la distribution de cette publication.
Quant au graveur Auguste Phillippe Clara (1790-1850), c’est grâce à la publication des Six Vues de Pavlovsk et au patronage
de Joukovski, qu’il fut accueilli favorablement à la Cour et qu’il reçut le titre de graveur au Palais impérial de l’Ermitage.

Василий Андреевич Жуковский и Август Клара. Шесть видов Павловска, срисованных с натуры В.Ж., оконченных и выгравированных Кларою (в Дерпте). С. Петербург, 1824. Шесть листов in-4° с гравированными видами Павловска в бумажной обложке с названием в гравированной рамке на лицевой стороне и перечнем гравюр на русском и французском языках на тыльной стороне:
1. Ворота Сада. La porte du Jardin.
2. Семейственная Роща. Le Bosquet de famille.
3. Ферма. La Ferme.
4. Розовый Павильон. Le pavillon des Roses.
5. Дом Е.И. Нелидовой. La maison de Mlle Nelidoff.
6. Развалины Аполлонова храма. Les ruines du Temple d’Apollon.

Жуковский-художник гораздо менее известен, чем Жуковский-поэт. Однако эти две стороны творческой натуры поэта представляют одинаковый интерес. Его наследие как художника огромно и включает хронику путешествий поэта, иллюстрации к своим стихотворениям, рисунки карандашом и пером, офорты, литографии, акварели, гуаши и даже живописные полотна. Сам Жуковский называл живопись и поэзию родными сестрами.
Издание альбома с видами Павловска было задумано В.А. Жуковским (1783-1852) как помощь сыну скончавшегося в Дерпте друга, поэта Карла Петерсена. Альбом был готов к продаже в январе 1824 г. и продавался по подписке у книготорговцев Сент-Флорана и
Сленина в Санкт-Петербурге по 15 рублей. Для сравнения в 1824 г. “Бахчисарайский фонтан А.С. Пушкина стоил 6 рублей. Распространением этого издания занимались, помимо книготорговцев, друзья Жуковского, как например Петр Андреевич Вяземский. Что касается гравера Августа Филлиппа Клара (1790-1850), то именно благодаря изданию “Шести видов Павловска” и покровительству Жуковского он был благосклонно принят при дворе и получил звание гравера при Императорском Эрмитаже.

Estimation : 8 000 / 12 000 €

k

LOT 208 : [Anatole Démidoff]. André Durand. Saint Pétersbourg. L’église Saint Isaac, le Cavalier de bronze. Crayon, lavis. 26 x 43 cm. Monogrammé au crayon, en bas à gauche.

[Анатолий Демидов]. Андре Дюран. Исаакиевский Собор и Сенатская Площадь. Санкт-Петербург, [1839].
Бумага, карандаш, тушь. 26 х 43 см. Внизу слева чернилами: монограмма АD.

Estimation : 1 500 / 2 000 €

k

LOT 214 : [Anatole Démidoff]. André Durand. Saint Pétersbourg. Théâtre Alexandra. Vue prise de la Maison Démidoff, perspective Nevsky (29 octobre 1839).

Encre, lavis et rehauts de gouache ; sur papier bleuté. 28 x 42 cm. Monogrammé à l’encre, en bas à gauche.
Montée sur feuille (35,5 x 49 cm), légendée en haut et en bas, numérotée 94 en haut à droite (de la main de Durand).

[Анатолий Демидов]. Андре Дюран. Александринский Театр. Вид, снятый со стороны дома Демидова на Невском проспекте. Санкт-Петербург, 29 остября 1839.
Бумага голубого оттенка, тушь, гуашь. 28 х 42 см. Внизу слева чернилами: монограмма АD. Прикреплен на лист бумаги

Estimation : 1 000 / 1 500 €

k

LOT 219 :  Andréi Guérassimov (Gerasimov). Théière en argent & vermeil, à vaste décor marin (mouvements de vagues, coquilles, décor rocaille, bec en gueule de dauphin). Moscou, 1762.
Poids : 945,85 g. 22 x 22 x 16 cm. ◊◊ maître-orfèvre : АГ (Andréi Guérassimov). ◊◊ alderman : АФП (Féodor Petrov).
◊◊ ville : Moscou / 1762 ◊◊ essayeur : Я.М

Чайник серебряный в рокайльном стиле с узорами стилизованных волн и раковин и носиком в виде клюва дельфина. Москва, 1762 г.
Серебро, золочение. Вес 945,85 г. 22 x 22 x 16 см.
Клейма: года, города, пробирного мастера Я.М, альдермана АФП (Федор Петров), мастера АГ (Андрей Герасимов).

Estimation : 2000 / 2500 €

k

LOT 223 : Pavel Ovtchinnikov, fournisseur de la Cour Impériale. Bol à caviar, en argent orné d’émaux polychromes cloisonnés formant une
frise de fleurs, rinceaux et étoiles géométriques disposée entre deux rangs de perles.
Diamètre 9,5 cm ; hauteur 5 cm. Poids : 116,1 g.
◊ firme : P. Obtchenikov  ◊ aigle impériale
◊ essayeur (Lev Olex) Л•О / 1895 ◊ 88 ◊ Moscou.

Павел Овчинников, поставщик двора Его Императорского Величества.
Икорница. Москва, 1895. Серебро, эмаль. Клейма: серебра 88, года, города, пробирного мастера Л•О (Лев Олекс), фирмы
П.ОВЧИННИКОВЪ, двуглавого орла.

Estimation : 1 000 /1 500 €

k

LOT 230 : Samovar de voyage, en laiton. Russie,
vers 1830. Laiton ; poignées de bois tourné. 58 x 29 x 33
cm. Marque du fabriquant (Ivan Pouchkov, à Danilov de la région de Iaroslavl ?) gravée sur la partie supérieure : monogramme I П
entouré de branchages. Les pieds sont amovibles.
Modèle similaire au Musée Russe de Saint Pétersbourg.

Самовар дорожный. Россия, мастер I П (возможно Иван Пушков в
Данилове Ярославской губернии). Около 1830.
Латунь, 58 х 29 х 33 см. На крышке: гравированная марка мастера I П в
окружении двух веточек. Съемные ножки. Похожая модель имеется в собрании Русского музея в Санкт-Петербурге.

Estimation : 3 000 / 5 000 €

k

LOT 234 :  Coffret en os et ivoire de morse,
pour l’usage d’une couturière.
Kholmogori, Archangelsk, XVIIIe – XIXe s.
11 x 23 x 15 cm.

Шкатулка для рукоделия. Холмогоры, кон. XVIII -нач. XIX вв.
Дерево, кость. 11 х 23 х 15 см.

Estimation : 1 500 / 2 000 €

k

LOT 241 : Vassili Gratchev. Les adieux. Selon le modèle
de 1877 Saint-Pétersbourg, Woerffel, fin du XIXe -début du XXe siècle.
Bronze. 22 x 18 x 11 cm.
Signature sur le socle: ЛѢп. Грачевъ. Et marque de
fabrique : Fabr. C.F. Woerffel. St. Petersbourg.

Василий Грачев (1831-1905). Прощание, по модели 1877 г. Санкт-Петербург, завод К.Ф. Верфель, кон. XIX-нач. XX вв.
Бронза. 22 х 18 х 11 см. подпись на основании:
“ЛѢп. Грачевъ.” и марка фабрики: Fabr. C.F.
Woerffel. St. Petersbourg.

Estimation : 1 000 / 1 500 €

k

LOT 251 : Alexandre Benois. Le rideau s’ouvre : arrivée au Théâtre, à Saint Pétersbourg, un soir d’hiver. Paris, 1946.
Aquarelle & gouache. 42 x 30,5 cm.
Signé et daté en bas à gauche ; dédicace à l’encre, en bas, en russe “A la chère Anna Stepanovna, en bon souvenir de l’auteur. Alexandre Benois“.
Anna Stepanovna Sorina-Chervachidzé, fille adoptive du peintre Constantin Chervachidzé, épouse de Savelli Sorine.

Александр Бенуа (1870-1960). Приглашение на премьеру. Париж, 1946.
Бумага, акварель и гуашь. 42 х 30,5 см. Внизу слева: подпись и дата; внизу : дарственная надпись на русскм языке:
“Милой Анне Степановне на добрую память от автора. Александр Бенуа”.
Анна Степановна Сорина-Шервашидзе, приемная дочь художника-“мирискуссника” Константина Шервашидзе,
супруга художника Савелия Сорина.

Estimation : 20 000 / 25 000 €

k

LOT 252 :  Alexandre Benois. Le village et l’église de Toblach (Dobbiaco). 1938. Aquarelle sur traits de crayon ; sur feuille 48 x 32,5 cm.
Localisé et signé, au crayon, en bas au centre-droit ; daté au crayon, en bas à droite : « 22 VII 1938 ».
Provenance : descendance directe d’Alexandre Benois.

Александр Бенуа. Церковь в Тоблах (Доббиако) в северной Италии. 1938. Бумага, карандаш, акварель. 48 х 32,5 см. Справа посередине карандашом: подпись и место; внизу справа карандашом: дата “22. VII. 1938”.
Происхождение: потомки Александра Бенуа.

Estimation : 2 500 / 3 000 €

k

LOT 254 : Alexandre Benois. Le port & le village de Cassis.
Aquarelle sur traits de crayon ; sur feuille 43 x 56,5 cm à la
vue. Signé, daté 1929 & localisé à l’aquarelle, en bas à gauche.
Provenance : descendance directe d’Alexandre Benois.

Александр Бенуа. Порт в Кассисе. 1929. Бумага, карандаш, акварель. 43 х 56,5 см. Внизу слева акварелью: подпись, дата и место.
Происхождение: потомки Александра Бенуа.

Estimation : 2 500 / 3 000 €

k

LOT 259 : Alexandre Serebriakoff. Vue de Bruges. 1934.
Gouache sur papier. 47 x 62 cm En bas à droite: signé A. Serebriakoff
et daté 1934; localisé en bas à gauche. Sous verre, dans un cadre en bois moderne.

Александр Серебряков (1907-1995). Вид Брюгге. 1934.
Бумага, гуашь. 47 х 62 см. Внизу справа: подпись A. Serebriakoff и
дата 1934; внизу слева: место Bruges. Под стеклом, в современной деревянной раме.

Estimation : 2 000 / 3 000 €

k

LOT 261 : Prince Alexandre Chervachidzé. Portrait d’une jeune femme. 1911. Aquarelle sur traits de fusain. Carton 45 x 33 cm.
Monogramme et date 911 en bas à droite. Nom et inscriptions en cyrillliques au revers. Prince Alexandre Constantinovitch Chervachidzé (1867-1968), scénographe des théâtres Marinskiy et Alexandrinskiy, vint à Londres en 1920 sur l’invitation de Serge de Diaguileff pour la
scénographie des ballets russes.

Князь Александр Шервашидзе. Этюд к портрету молодой девушки. 1911. Картон, уголь , акварель. 45 х 33 см. Монограмма и дата 911 внизу справа. На обороте: надписи на русском языке.
Князь Александр Константинович Шервашидзе (1867-1968), сценограф Мариинского и Александринского театров в Санкт-Петербурге (1907-1918), в 1920 г. получил приглашение от С.П. Дягилева стать сценографом “Русского балета” в Лондоне, где он служил вплоть до
1948 г.

Estimation : 1000 / 1500 €

k

LOT 265 : Dimitri Bouchène. La place de la Concorde.
Huile sur toile.107 x 57 cm. Signée au centre à droite.

Дмитрий Бушен (1893-1993). Площадь Согласия в Париже.
Холст, масло. 107 х 57 см. Подпись посередине справа.

Estimation : 1 200 / 1 400€

k

LOT 268 : Serge Tchekhonine. Affiche « 10me exposition des
petits cadeaux anciens pour Noël et le Nouvel An chez Alexandre Popoff, 48, rue Cambon ». [Paris, 1931].
Lithographie 50 x 65 cm. Signé Serge Tchekhonine sur la
pierre, en bas à gauche.
Provenance : collection d’Alexandre Popov (1880-1964).

Сергей Чехонин. Афиша “10-я выставка подарков к Рождеству и Новому году у Александра Попова 48, rue Cambon”. Париж, 1931.
Литография 50 х 65 см. Подпись художника Serge
Tchekhonine на камне внизу слева.
Происхождение: коллекция Александра Попова
(1880-1964).

Estimation : 200 / 300 €

k

LOT 279 : Alexandre Archipenko. Mouvement gracieux (gracefull
movement). 1923. Bronze argenté. Signé sur le socle. Hauteur 67 cm.

Александр Архипенко (1887-1964). Изящное
движение (gracefull movement). 1923.
Бронза посеребренная. Подпись на основании. Высота 67 см.

Estimation: 30 000 / 50 000 €

k

LOT 280 : Ilya Galkine. Portrait d’Olga Preobrajenskaya. 1909.
Huile sur toile. 39 x 29 à la vue. Dans cadre vitré.
Au dos : étiquette nommant le modèle (de la main du peintre ?) • mention manuscrite du Studio Wacker, à Paris
• tampon des théâtres impériaux. • signature d’un secrétaire.
Joint : photographie d’Olga Préobrajenskaya, vers 1900, dans
un cadre d’acajou.
Olga Iossifovna Préobrajenskaya (1962), célèbre danseuse
des Théâtres Impériaux, enseigna la danse à Saint Pétersbourg
puis à Paris, au Studio Wacker.
Ilya Savitch Galkin (1860-1915), peintre russe dont la notoriété s’est renouvelée ces derniers temps : le grand portrait officiel de l’empereur Nicolas II qu’il avait peint et qui trônait à Saint Pétersbourg, avait disparu depuis les années 1920 ; il fut redécouvert en 2016, masqué par un
portrait de Vladimir Lénine.

Илья Галкин. Портрет Ольги Преображенской. 1909.
Холст, масло. 39 х 29 см. Под стеклом, в раме. На обороте: этикетка с именем модели, рукописное упоминание студии Вакера в Париже, печать Императорских театров, подпись секретаря. А также: фотография Ольги Преображенской ок. 1900 г. в рамке из красного
дерева.
Ольга Иосифовна Преображенская (1871-1962), прима-балерина Мариинского театра (1902-1920), в эмиграции в Париже основала студию балета (студия Вакер).
Илья Савич Галкин (1860-1915), русский художник, известен по церемониальному портрету Николая II, который недавно (2016) был обнаружен на обороте портрета В.И. Ленина работы художника В. Измаиловича.

Estimation : 1500 / 2000 €

k

LOT 286 : Michel et Vera Fokine, dans le ballet « les Nuits
Egyptiennes ». Rudolstad, Manufacture de porcelaine de Volkstedt, début du XXe siècle.
Porcelaine polychrome. 31,5 x 29 x 19 cm. Marque bleue de la manufacture.
Fait d’après une photographie prise lors du ballet. Manque le bout du collier du danseur.

Михаил и Вера Фокины в балете “Египетские ночи”. Фарфоровая мануфактура Volkstedt. Нач. ХХ в.
Фарфор, полихромная роспись. 31,5 x 29 x 19 cм. Марка мануфактуры.
Исполнено по фотографии 1909 г. Не достает нижней части колье танцора.

Estimation : 400 / 700 €

k

LOT 288 : Conte de la Sœur Renarde et du Loup. Moscou, Lissenère. [1900].
Un volume in-4°, broché, couverture illustrée. Lithographies en couleurs de E.E. Lissenère.

Сказка о Лисичке Сестричке и Волке. Москва, Издание Г.Э. Лисснера.
[1900]. Том in-4°, в мягком издательском переплете с иллюстрированной обложкой. Цветные литографии по рисункам Э.Э. Лисснера.

Estimation : 100 / 150 €

k

LOT 289 : Conte Goré. Moscou, Lissenère. [1902]. Un volume in-4°, broché, couverture illustrée. Lithographies en couleurs de E.E. Lissenère.
Dos abimé.

Сказка Горе. Москва, Издание Г.Э. Лисснера. [1902].
Том in-4°, в мягком издательском переплете с иллюстрированной обложкой. Цветные литографии по рисункам Э.Э. Лисснера.
Корешок поврежден.

Estimation : 100 / 150€

k

LOT 297 : L.N. Tolstoi. Les contes et les légendes. Moscou,
Editions Doumnov. [1913].
Un volume in-4°, broché, couverture cartonée illustrée.
Illustrations de Piotr Goslavskiy.

Л.Н. Толстой. Сказки и были. Москва, Издание
т-ва В.В. Думнов. Насл. Бр. Салаевых. [1913].
Том in-4°, в твердом издательском переплете
с иллюстрированной обложкой. Рисунки П.П.
Гославского.

Estimation : 100 / 150 €

k

LOT 306 : Epopées. Volga. Petrograd, I. I. Bilibine (Golike & Vilborg, typographes), 1904.
Un volume in-folio, demi percaline sapin, titre sur pièce de basane au dos. Reliure début du XXe siècle.
Illustré de:
– cinq grandes compositions couleurs pleine page
– une composition noire pleine page
– une vignette carrée en couleurs
– un grand bandeau introductif en deux couleurs
– huit bandeaux en noir
– couvertures illustrées sur les deux faces.
Au contreplat, étiquette ex-libris de Robert Masson (et son ex-libris manuscrit à la première couverture).
Très bon exemplaire qui a été protégé par sa reliure.
Le papier marbré des plats est dans l’harmonie des illustrations de Ivan Bilibine.

Вольга. Былины. Петроград, издание И.И. Билибина. 1904.
Том in-folio, в мягком издательском переплете,
иллюстрированная обложка. Иллюстрации
И.Я. Билибина.

Estimation: 400 / 600 €

k

LOT 312 : Ivan Tourgenieff. Le pré Béjine. Moscou,
Leningrad, Edition de l’Etat. 1930.
Un volume in-4°, broché, couverture illustrée.
Illustrations de V. Konachevitch.

И. Тургенев. Бежин луг. Москва, Ленинград, Государственное
издательство. 1930.
Том in-12, в мягком издательском переплете с иллюстрированной обложкой. Обложка и рисунки В. Конашевича.

Estimation : 100 / 150 €

k

LOT 320 : Images et dessins populaires russes jusqu’à
1860. Moscou, Edition Sitine, vers 1890.
Un volume in-folio oblong en couverture rigide,
recouvert de toile. Contient 85 lithographies en noir-&-blanc.

Русские народные картинки до 1860. Москва, Товарищество И.Д. Сытина. Конец 1880-х годов.
Том большой in-4° продолговатого формата в твердом издательском переплете, обтянутом материей. Содержит 85 черно-белых литографий.

Estimation : 1 000 / 1 500 €

k

LOT 324 : Mstislav Doboujinsky. Pétersbourg en Mil
neuf cent vingt-un. Petrograd, Comité pour la popularisation des publications d’art, 1923.
In-folio, broché. Douze autolithographies.
Introduction de Stepan Yaremitch.

Мстислав Добужинский (1875-1957). Петербург в двадцать первом году. Петроград, Комитет популяризации художественных изданий, 1923.
Том in-folio в синей мягкой издательской обложке. Двенадцать автолитографий. Вступительная статья Степана Яремича.

Estimation : 800 / 1 200 €

k

LOT 328 : Boris Grigoriev. Rasseia. Berlin, Edition Efron, 1922.
Un volume in-4°, cartonnage tissu illustré.
Textes du comte A.N. Tolstoï, Anatoli Chaykevitch, Alexandre Benois, Boris Grigoriev.
Très nombreuses illustrations, couleurs et
noir-&-blanc, de Boris Grigoriev.

Борис Григорьев. Расея. Берлин, Издательство С. Ефрон, 1922.
Том in-4°, в твердом издательском переплете,
крышки обтянуты материей.
Статьи графа А.Н. Толстого, Анатолия Шайкевича, Александра Бенуа, Бориса Григорьева

Estimation : 300 / 400 €

k

LOT 338 : Cardinal César Baronius (Cesare Baronio). Histoire
ecclésiastique. [Moscou, 1719 ?].
Deux gros volumes petit in-folio ; plein veau estampé à froid.
Reliure russe de l’époque. Manquent les pages de titre ; manquent quelques autres pages, remplacées par des copies modernes.
Mouillures ; manques marginaux.

Цезарь Бароний. Деяния церковные  и гражданские. [Москва, Печатный
двор. 1719]. Два тома in-folio малого формата в
цельнокожаных переплетах из телячьей кожи, крышки с тиснеными узорами. Отсутствует титульный лист, несколько страниц заменены современными копиями, пятна от влажности и потери по
краям страниц.

Estimation : 1 000 / 2 000 €

k

LOT 341 : Ensemble de plaquettes sur les célébrations des différents jubilés relatifs à Alexandre Pouchkine. 1937-1949.
• Serge Lifar. Troisième fête de Pouchkine. Paris,
Lifar, 1937.
Dédicace manuscrite signée au professeur
pouchkiniste André Meynieux (1964).
• Programme du concert à l’occasion de l’anniversaire
de la naissance de Pouchkine. Paris, 1937.
• Pouchkine et son époque. Catalogue de l’exposition.
Paris, 1949.
• Concert-bal pour les cent-cinquante ans de la
naissance de Pouchkine. Paris, 1949.
• OEuvres d’Alexandre Pouchkine, sous la direction de
M. L. Hofmann. 1837-1937.

Собрание изданий по случаям празднования пушкинских юбилеев в
Париже. 1937-1949.
• Сергей Лифарь. Третий праздник Пушкина.
1937. С дарственной надписью Сергея Лифаря.
• Программа концерта, посвященного дню
рождения А.С. Пушкина (с участием Марины
Цветаевой). Париж, 8 мая 1937.
• Пушкин и его эпоха. Каталог выставки. Париж,
1949.
• Концерт-бал по случаю 150-летия со дня
рождения Пушкина. 25 июня 1949 г.
• Сочинения Александра Пушкина. 1837-1937.
Юбилейное издание пушкинского комитета под
редакцией М.Л. Гофмана.

Estimation : 250 / 300 €

k

Catalogue complet : CLIQUEZ

h

Hôtel DrouotSalle 16
9, rue Drouot 75009 Paris

Métro: Richelieu-Drouot (lignes 8 et 9), Le Peletier (ligne 7)
En bus : lignes 20, 39, 42, 48, 67, 74 et 85
Parking public (24h/24h) : 12, rue Chauchat – 75009 Paris

Commissaire-priseur de la vente : Me Eric Caudron

9, rue de Provence – 75009 Paris

tél. +33 (0)1 42 66 24 48     – Courriel :  ericcaudron@hotmail.fr

www.caudron-svv.com

Expertise pour la vente : M. Roch de Coligny,

Tél : +33 (0)6 13 50 39 96   -Courriel : roch.coligny@gmail.com

Commissaire de l’exposition : Mme Goula Marette

Conseiller culturel : Doct. Florette Pavlovskaya

25
Oct

Vente Art Russe, Versailles

   Publié par: artcorusse   dans Informations

 

Vente d’Art Russe

Samedi  14  novembre 2020 à 14 h

EXPOSITION PUBLIC

jeudi 12 et vendredi 13 novembre de 10h à 18h

Samedi de 10h à 12h

Osenat -Versailles, 78000 Versailles

 

EXTRAITS du CATALOGUE

Livres rares des XVIII et XIX siècles
Редкие  русскиекниг

 

 

LOT 3 : Shoduar Stanislav
Relation circonstanciée de la campagne de Russie en 1812. Paris, éd. Panckouke et Magimel, 1814, 427 pp. in-8. Deux grandes cartes dépliantes : les batailles de Maloyaroslavets et de Borodino. Reliure en plein veau brun, dos lisse orné, roulettes dorées. A.B.E. (page de titre manquante).
Revue d’anciennes pièces de monnaies russes et étrangères. Avec des dessins et des tableaux. En deux parties. Saint-Pétersbourg, typographie EZGB. 1837-1841. Partie I – 1837, 23 pp., 21 pl. des tableaux, in-8. Partie II–1841, 340 pp., in-8, reliure demi-cuir d’époque. A.B.E. (traces des frottements). Rare.
[Подробное описание Русской кампании 1812 года.]
ЛAБОМ, Евгений (1783–1849)
ШОДУАР Станислав
Париж, изд. Panckouke et Magimel, 1814. На французском языке. 427 стр., 20 х 12,5 см., 2-е раскладные карты сражений:
Бородинского и под Малоярославцем. – Цельнокожаный переплет эпохи с тиснением золотом на корешке и на крышках. Общ.
хор.сост. (утрачен титульный лист, царапины на переплете, потертости).
Обозрение русских денег и иностранных монет, употреблявшихся в России с древних времен. С рисунками и таблицами: [В 2 ч.].
СПб.: В Тип. ЭЗГБ.1837-1841. – Ч. 1: 1837. – 23 стр., 21 л. табл., 58 л. ил.; 23х17 cм. Ч. 2. – 1841. – 4, XII, 340, X с. 23х17 cм. Во владельческом
составном переплете эпохи (потертости корешка). Хор.сост. Редка.
Станислав Иванович Шоду ар (1790-1858) – ру сский археолог, коллекционер -нумизмат, энтомолог, библиофил. Станислав
Иванович имел богатую коллекцию древностей времен Киевской Руси и греческих черноморских колоний, из которых часть
пр иобр ел петер бур гский Эрмитаж, а часть у везена в Англию.

300/400 €
600/800 €

 

zkz

 

 

 

LOT 4 : Riznikov A.I. – Autographe
Abécédaire pour des matelots. Ed. de la typographie Korolev et
Co, Saint-Pétersbourg, 1854. 203 pp., 3 pl. dépliantes avec des
schémas. Reliure en percaline vert d’origine. In-12. Dédicacé par
l’auteur. A.B.E. (légères salissures des pages, notes au crayon).
Très rare.

Riznikov Artem – capitaine de la marine russe. Inventeur d’une méthode
de grammaire il décida de donner des cours à ses matelots. Cette initiative fut très mal vue par les chefs de la marine et rapidement interdite car « un matelot ne doit pas apprendre à lire ». Ce livre fut édité par l ’auteur à son p rop recompte. Il a joué finalement un rôle important pour l’éducation générale de la marine et de l’armée plus tard.

РИЗНИКОВ А.И. – Автограф
Русская азбука для матросов. Санктпетербургъ, изд. в типографии
Королева и Ко. 1854 г. 203 стр., 3 раскладные схемы. Зеленый коленкоровый переплет эпохи с золототисненым названием по корешку.
21,5х 14,5 см. Общ.хор.сост. (легкие загрязнения страниц, лисьи пятна, пометы карандашом). Дарственная надпись «
» орешковыми чернилами. Редка.

2 500€ / 3000€

 

 

zkz

 

De La Bibliothèque de la grande Duchesse Maria Aleksandrovna

 

 

LOT 6 : Jésus Christ et ses sept mots sur la croix.

Sixième édition. Saint-Pétersbourg, éd. Edouard Pratz, 1859. 120 pp., in-12. Reliure demi-cuir d’époque. Ex-libris de la bibliothèque de la Grande Duchesse Maria Aleksandrovna (fille de l’empereur Aleksander II, duchesse d’Édimbourg et de Saxe-Cobourg et Gotha en Allemagne). A.B.E.

Иисус Христос на голгофе или семь слов его на кресте.
Изд. шестое с тремя картинками. Санктпетербург, изд. в типографии Эдуарда Праца; 1859 г. 120 стр., 19,3х 12 см. Общ.хор.сост. (легкий надрыв титульного листа, редкие лисьи пятна). Оригинальный кожаный переплет эпохи (надрыв корешка, потертости по корешку). Инвентарный номер на корешке, экс-либрис библиотеки Великой княжны Марии Александровны герцогини Эдинбургской и Саксен-Кобург-Готской (дочери императора Алексанлра II) из библиотеки  Саксен-Кобур г-Готском в Германии.

150/200 €

 

zkz

 

 

LOT 10 : La Russie ancienne dans ses monuments de l’architecture et ses églises.
Sous la rédaction de A. Martinov, texte par N.M. Snegirev . Deuxième édition avec des ajouts. Quatrième année. Ed. typographie de la police de Moscou. Moscou, 1853. 140 pp., 18 pl. d’illustrations, in-8. Reliure de l’éditeur (salissures, dos partiellement détaché). En l’état (salissures des pages, traces des cachets).

Русская старина в памятниках церковного и гражданского зодчества сост. А. Мартынов, текст. Н.М. Снегирев. Издание второе с переменами и дополнениями. Год четвертый. М.: Тип. Ведом. Моск. Гор. Полиции, 1853. 140 стр., 18 л. ил. 23×15,6 см. В издательском
картонажном переплете. Потертости и загрязнения переплета, надрыв корешка, нехватка части стр.139-140, следы штампов.

400/500 €

 

zkz

 

 

LOT 12 :  Comprenant 4 éditions révolutionnaires interdites.
-Kibalchich Nicolas. La volonté du peuple. Genève, 1882. 24 pp., in-12.
-Tikhomirov L.A., Deitch L.G. Sophia Lvovna Perovskaya. Les données biographiques. Genève, 1882. 24 pp., in-12.
-Zhelyabov Andreï. Recueil. Genève, 1882. 47 pp., in-12.
– Stasulevitch Makhail. «Tcherny Peredel» des réformes d’Alexandre II. Lettres de Moscou. Berlin, 1882. 82 pp., in-12.
Sont joints : Gubarev Dmitri. Étude sur les exploitations agricoles. Saint-Pétersbourg, 1884. 102 pp., in-12.

– КИБАЛЬЧИЧ Николай Иванович. [1854-1881]. [Женева]: загран. тип. «Народной воли», 1882. – 24 с.; 17,5х 12 см. На тит. л. вымышл. место
изд.: Лондон. В издательской обложке. Незначительные временные пятна.
– ТИХОМИРОВ Л.А., Дейч Л.Г., Хотынская Е.А. Софья Львовна Перовская: (Материал для биографии); [Под ред. С.М. Степняка-Кравчинского]. [Женева]: загран. тип. «Народной воли», 1882. – 24 с.; 17,5х 12 см. На обл. вымышл. место изд.: Лондон. В издательской обложке. Незначительные загрязнения обложки. Без тит. л. Первое издание. СК запрещенной печати. №1855.
– ЖЕЛЯБОВ Андрей Иванович: [Сборник]. [Женева: загран. тип. «Народной воли»], 1882. – 47 с.; 17,5х 12 см. На тит. л. и обл. вымышл. вых. дан.: Лондон, Вольн. рус. тип. Содерж.: [Л.А. Тихомиров]. Андрей Иванович Желябов: (Материалы для биогр.); Студенческие годы А.И. Желябова (Конец 60-х и начало 70-х гг.). В издательской обложке. Редкие временные пятна.
– СТАСЮЛЕВИЧ Михаил Матвеевич (1826-1911). Черный передел реформ императора Александра II: Письма из Москвы за границу par вonté (не по почте). Берлин: B. Behr (E. Bock), 1882. – VIII, 82 с.; 19х 13 см. В издательской обложке. Несколько страниц отделены от блока. Владельческая надпись «Арнольди» на лицевой обложке. Автор установлен по изд.: Вольная русская печать в Рос. публичной библиотеке. Пг., 1923. №421. СК запрещенной печати. №1751.
Прилагаем: ГУБАРЕВ Дмитрий Николаевич. О народном хозяйстве. СПб.: типо-лит. П.И. Шмидта, 1884. – 102 с.; 17х 11,5 см. В конце текста: Г.Д. Без обложки. Последние страницы отделены от блока, временные пятна.
Автор установлен по изд.: Масанов И.Ф. Словарь псевдонимов. М., 1956. Т. 1. С. 262; Масанов, №9365.

400€/600€

 

zkz

 

 

 

LOT 17 : DELINES Michel
Russie. Nos alliés chez eux . Ed. Société française d’éditions d’art. L.-Henry May, Paris. 1897. En français. 336 pp., in-folio, reliure bleue en tissu, ornée de motifs fleuris. B.E. (traces d’humidité).

ДЕЛИНЬ Мишель Россия, наши союзники. Изд. Общество французских издателей. Л-Анри Май, Париж, 1897 г. 336 стр., 33х25
см., в издательском тканевом синем переплете, украшенном золототиснеными буквами и цветами. Общ.хор.сост. (следы влажности на задней крышке).

150€/200€

 

zkz

 

 

LOT 20 : LA FAMILLE STROGANOFF. Album de dessins et des plan accompagnés par un manuscrit. [A .A . VOLOGDIN] Album de dessins et de plans présentant l’histoire de la fameuse famille Stroganoff : 1558-1908. Circa 1910. 19 planches lithographiques rehaussées d’aquarelle (19 pl. sur 21, il manque les planches n°12 et n°13). 50 X 35,5 cm. Les planches contiennent des tableaux comparatifs, des plans et des schémas sur l’histoire de la famille et de ses propriétés. Présentées dans leur emboitage d’origine en percaline vert et maroquin noir titré en lettres d’or,
avec fermoir métallique. In-plano. En russe et en allemand. A.B.E. Daté et situé par l’auteur « 1912, Illinskoe ».
Nous y joignons : [A .A . VOLOGDIN] Explication pour l’album des plans et des dessins sur l’histoire de la famille Stroganoff et de leurs propriétés à Perm. Manuscrit en deux parties. Circa 1910. 175 pp., in-folio.
Un ouvrage unique réalisé pour les 350 ans de l’obtention des terres par le comte Stroganoff à Perm par un décret d’Ivan le Terrible. Contient des copies des cartes anciennes et des plans actuels pour l’année 1910 de toutes les propriétés de la famille, des usines et des domaines. Le manuscrit présente une explication de toute l’histoire de la famille Stroganoff depuis l’époque d’Ivan le Terrible, leur généalogie et l’explication du rôle historique des certains comtes Stroganoff
pour la Russie.
Alekseï Vologdin (1861-1941) – historien, travaillait à Perm près des domaines des comtes Stroganoff. En 1921 participe
à la création du musée historique de la ville de Perm et occupe la place de son directeur entre 1921-1933. Auteur de
plusieurs articles et livres sur l’histoire de la région.
Famille Stroganoff – la plus grandes famille noble de la région de Perm entre les XVI-XIX siècles. A partir du XVIII
siècles la famille dirige les plus grandes usines de l’Oural. Les comtes Stroganoff ont participé à la création de la marine baltique auprès de Pierre Ier, puis à la guerre du 1812, ont occupé des postes de ministres et de diplomates, ils ont activement contribué à la vie culturelle et scientifique. L’édition de cet album a été publiée en très petit nombre, n’existe pas dans les bibliothèques principales de Russie. Très rare.

2 800€ / 4 000€

 

zkz

 

LOT 33 : Portrait photographique de Sophia Féodorovna Koltchak (1876-1956) par Franck Swaine, vers 1912. Sépia sur papier argentique. Épreuve montée sur carton de
présentation avec le nom du photographe au dos. Signature à l’encre noire et cachet du photographe sur le passe-partout. Porte une mention manuscrite de la main d’Alex andre Rostislavovitch Koltchak (1933-2019) au dos. 195 x 138 mm.
(photographie) ; 285 x 225 mm. (carton de présentation).

600€ / 800 €

 

zkz

 

 

LOT 38 : Les Feux. Almanach de Noël pour les enfants de bas âge. 25 décembre 1912. Sous la rédaction de V. Lenin. Ed. I.D. Sitin, Moscou, 1912. Reliure de l’éditeur, proj et de V. Komarov. 60 pp., in-4, nombreuses illustrations de V. Spasski, E. Bem, V. Komarov
dans le texte. B.E.

ОГОНЬКИ. Рождественский альманах для детей младшего возраста. 25 декабря
1912 года. Под редакцией В. Ленина. Издание т-ва И.Д. Сытина.
Москва. 1912 г. Иллюстрированная издательская обложка авторства
Портрет. Гравюра резцом, изд. «Воскресенье», Мюнхен. 350 х 255 мм. В. Комарова. 60 стр., 27×22 см., иллюстрации В. Спасского, В.
Хор.сост. Комарова, Е. Бем в тексте. Общ.хор.сост.

100€ / 150€

 

zkz

 

 

LOT 45 : [Journal de la Révolution de février] Journal «Izvestia de la semaine de la Révolution». 1-10 (27 février-5 mars). Ed. Comité des j ournalistes de
Petrograd. Typographie de A.S. Souvorov . 1917, 65×56 cm. A.B.E. (traces de pliage, légères déchirures). Très important bulletin qui a remplacé les journaux pendant
la première semaine de la Révolution de février, édité en urgence pour informer le public. Très rare.

 

zkz

 

 

 

LOT 51 : DOBUJINSKI Mstislav Saint-Pétersbourg en 1921. Préface par S. Yaremitch. Ed. Comité de la promotion des éditions des Beaux-Arts. Saint-Pétersbourg, 1923. 8 pp. et 12 pl. d’illustrations (gravures sur pierre faites par M. Dobuj inski). Grand in-folio, reliure de l’éditeur. Exemplaire N803 sur 1000, signé par l’auteur. T.B.E.

Mstislav Dobujinski (1875-195 7) est un peintre russo-lituanien,
connu pour ses p ay sag es urbains où il dép eint la croissance exp losive
et la décadence de la ville au début du XX siècle.

400€ / 600€

 

zkz

 

 

LOT 77 : LIFAR Serge (1906-1986) Autographe. Le Livre de la danse, Les éditions du  journal musical français, Paris, 1954. En français. Exemplaire n°488 sur 3000, 226 pp.,
in-8, reliure de l’éditeur. Dédicacé par l’auteur. On y joint une photographie dédicacée par Serge Lifar (15 x 10,5 cm.). B.E.

ЛИФАРЬ Серж (1905-1986) Книга о танце. Изд. Французского музыкального журнала, Париж, 1954 г. На французском. Экземпляр 488 из 3000, 226 стр., 23 x 18,5 см. Бумажная типографская обложка. Дарственная подпись с рисунком от автора. Хор.сост. Прилагаем фотографию  с подписью (15 x 10,5).

250 € / 300€

 

zkz

 

 

 

LOT 87 : BOUNINE, Ivan (1870-1953). Les Allées sombres. Paris: Zeluck, La Presse fr. et etrangère, 1946. Première édition. In-8, reliure de l’éditeur (par B. Grosser), 325 pp. A.B.E. (légère déchirure au dos, légère déchirure de la reliure, légères salissures).

БУНИН Иван (1870-1953) Темные аллеи. Изд. Французская и иностранная пресса, O.Zelluck, Париж. 1946 г. 325 стр., в издательской бумажной обложке (работы В. Гроссера). 19х 12 см. Надрыв корешка, надрыв задней крышки, легкие загрязнения обложки. Первое издание. Над «Темными аллеями» Бунин работал в эмиграции с 1937 по 1944 г. Многие рассказы были написаны во время Второй мировой войны на юге Франции в городе Грасе, в очень стесненных условиях вишистского режима

200€ / 300€

 

zkz

 

 

LOT 103 : Russie, XIX siècle
Tempera sur bois, oklad en argent ciselé Russie, XIX siècle
Poinçons : ?. 1858 ; (Verkhovtsev Feodor), 84, 27 x 22,7 cm. T.B.E.

Икона «Богоматерь Владимирская», Россия, XIX век  Темпера, дерево, оклад серебро, чеканка, гравировка 32 х 27 см. Хор. сост. Клейма: ?.М 1858 в щитка, Ф.В. (Верховцев Федор), 84, Санкт-Петербург
27 х 22,7 см. Хор. сост.

1 000 € : 1 500 €

 

zkz

 

 

 

LOT 105 : PANGHIAIcône ovale représentant sur une face «saint Nicolas» et sur
l’autre «La Vierge du Don» protectrice des cosaques.
Russie, XIX siècle
Tempera sur métal, oklad en argent
Poinçons : Ф. В. (probablement Verkhovtsev Feodor)
10,5 x 9,3 cm. B.E.
Accompagnée d’un encadrement rectangulaire (pas d’origine),
monture en vermeil. Poinçons: A.K. 1843, 84, saint Georges,
13,5 x 11 cm., Moscou, 1843. A.B.E.

ПАНАГИЯ Двусторонняя икона, представляющая с одной стороны икону
«Святой Николай», с другой стороны «Богоматерь донская» (покровительница казачества) Россия, XIX век Темпера, дерево, оклад серебро, чеканка
Клейма: Ф.В. (вероятно Верховцев Федор) 10,5 х 9,3 см. Общ.хор.сост.
Сопровождается не родной рамой из дерева и вермея. Клейма: А.К 1843 (Ковалевский Андрей), 84, св. Георгий, Н.М. 13,5 х 11 см.,
Москва, 1843 г., общ.хор.сост.

1 000 € / 1 500 €

 

 

zkz

 

 

 

LOT 108 : Icône «Notre-Dame de Kazan»
Russie, Moscou, XIX siècle Tempera sur bois. Oklad en argent, vermeil et émail
Poinçons : 1876 (Viktor Savinkov), 84 et saint Georges tourné à droite, I.C
31 x 26,5 cm.

Икона «Казанской Божией Матери»
Россия, Москва, 1876 год Темпера, дерево. Оклад серебро, вермей, выемчатая эмаль Клейма: ВС 1876 (Виктор Савинков), 84 и святой Георгий вправо, I.C
31 х 26,5 см.
3 000 € / 4 000 €

 

zkz

 

 

LOT 112 : Croix. Décorée de plaques en porcelaine avec des petites icônes émaillées
Russie, Moscou, 1836, Argent, or, porcelaine, émail, Poinçons : 84, ? 1836, saint Georges tourné à droite, 27 x 16 cm., avec son cofret d’origine.

КРЕСТ
Украшен эмалевыми иконками Россия, Москва, 1836 г. Серебро, золото, фарфор, эмаль Клейма: 84, ?Д 1836, святой Георгий вправо,
27 х 16 см., с оригинальной коробкой

3 000€ / 4 00 €

 

zkz

 

 

LOT 119 : Icône “Saint Nicolas”, Rusie, XIX siècle Tempora en bois, 36 X 30 cm

Икона «Святой Николай чудотворец»n Россия, XIX век Темпера,

дерево 36 х 30 см. Хор.сост.

800 € / 1 200 €

 

zkz

 

 

LOT 129 : ÉCOLE d’Ivan AIVAZOVSKY
Marine Vue sur Notre Dame
Huile sur toile Trace d’une signature en bas à gauche
47 x 101 cm. XIX siècle

Школа Ивана Айвазовского, Морской пейзаж
Холст, масло След подписи слева внизу
47 х 10 1 см. XIX век

6 000 € / 10 000 €

 

zkz

 

LOT 31 : KOROVIN Konstantin (1861-1939)
Boulevard Saint-Denis Huile sur carton
Signé en bas à droite 21 x 30 cm. (à vue)

10 000 € / 13 000 €

 

zkz

 

 

LOT 113 : ANNENKOV Georgs (1889-1974). Collage avec une danseuse de ballet. Technique mixte
Signée en cyrillique et datée « G. Annenkov 1922 » en bas à gauche.
Réalisé dans les années 1960.44 x 32 cm. (à vue)

12 000 € / 15 000 €

 

zkz

 

LOT 136 : SORIN Sawelij (1878-1953), Vue de Prtovence, Huile sur toile. Signé én ba à droite et daté “29”, 60 X 73 cm

3 000 € / 4 000 €

 

zkz

 

 

LOT 141 : SORIN Sawelij (1878-1953), Portrait de S. Poliakov-Litovstzev,

lithographie, 31 X 25 cm

200€ / 300 €

 

zkz

 

 

LOT 143 : SORIN Sawelij (1878-1953), Mlle Vava, Lithographie 28 X 23

200€ / 300€

 

zkz

 

LOT 144 : SOUDBININE Séraphin (1867-1944), Penseur, Plâtre teintée
Signé et daté « S.Soudbinines Paris 3(?)9 » (un morceau de plâtre manquant sur le chifre 3). 56 x 33 x 66 cm.
Provenance : Atelier du peintre Sawelij SORIN (1878-1953). Est resté dans la famille du peintre j usqu’à la période actuelle.
Seraphin Soudbinine arrive à Paris en 1904 et devient l’assistant d ’A ug uste Rodin. En menant sa propre carrière de sculpteur, il reste pendant dix ans assistant de Rodin et travaille dans son atelier. La sculpture présentée aux enchères a été retrouvée dans l ’atelier du p eintre
Sawelij Sorin et est restée dans la famille jusqu’à nos j ours. Seraphin Soudbinine était un ami proche de Sawelij Sorin.
En 1923, les deux artistes exposent ensemble à la galerie Knoedler à New York.

10 000€ / 20 000 €

 

zkz

 

 

LOT 145 : ARONSON Naoum (1873-1943)
Portrait d ’une j eune f emme
Provenance : Collection particulière, France
Vente de l ’atelier de Jose Pillon, 6/ 12/2010, Dupont & Associés S VV, Morlaix. L351.
Plâtre Signé « N. Aronson » 50 x 58 x 68 cm.

6 000€ / 8 000 €

 

 

zkz

 

 

LOT 152 : SEREBRYAKOVA Ekaterina (1913–2014), Paysage de campagne
Huile sur toile montée sur carton 53 x 75 cm. Circa 1900.
Aquarelle sur papier Signée en bas à gauche 28 x 37 ,5 cm. (à vue).

600€ / 1 000 €

 

zkz

 

 

LOT 169 : A. KOJANOVSKY (XX), Vue sur la Chapelle, aquarelle sur papier, signé en bas à droite, 41 X 28 cm

150€ / 200€

 

zkz

 

LOT 178 : VITRINE ART NOUVEAU
Bois du noyer, bois d’érable Cachet « Fournisseur de la cour impériale, manufacture de P.A. Shmit » au dos. 180 x 35 x 87 cm.
Manufacture de Paul Shmit (Shmidt), c.1900, Moscou.

800€ / 1 200 €

 

zkz

 

 

LOT 181 : COFFRET DE MARIAGE,  Empire russe, région d’Arkhangelsk près de Kholmogory Fin XVII – début XVIII siècle, 17 x 20 x 16 cm. Avec sa clé d’origine.
Provenance : collection p articulière, Londres.

10 000€ / 15 000 €

 

zkz

 

 

 

LOT 182 : ASSIETTE provenant du légendaire service du comte Orloff. Faite par le maître orfèvre Jacques-Nicolas Roettiers sur commande de l’impératrice Catherine II en 1770. Argent, vermeil Poinçons : J NR (de J -N Roettiers), R sous la couronne, G, 74, N74 (gravé). 25 cm., 671g., France, 1770.
L’un des cadeaux légendaires aits par l’impératrice Catherine II a son favori le comte Grégory Orlof. Grandiose service pour 60 personnes en argent et vermeil composé de 3000 pièces, parmi lesquelles environ 576 assiettes, le service coprenant au total deux tonnes d’argent, a été fabriqué en une année. Après la mort du comte, Catherine II a pu racheter le service aux héritiers. Il restait dans la collection royale et servait aux grandes occasions. En 1930, une grande partie de ce service a été vendue à Berlin avec de nombreuses autres oeuvres d’art par les bolcheviks. Nous retrouvons actuellement plusieurs parties de ce service dans les collections des grands musées (Louvre, Metropolitan, Ermitage).
Provenance : Collection p articulière, Paris, Gouvernement soviétique jusqu’aux années 1930,  Collections impériales russes, Catherine II de Russie (1 72 9-1 796)
Comte Gregory Orlof (1 734-1 783)

2 000€ / 4 000 €

 

zkz

 

 

 

LOT 184 : SERVICE. Comprenant : une cafetière, une théière, un sucrier, un pot à lait, trois tasses, neuf sous-tasses, un vase pour les fruits.
Porcelaine, dorure. Marques : Manufacture de M.S. Kuznetsov à Moscou (vert) ; numéro 1173 ; Manufacture de M.S. Kuznetsov D.F. sous l’aigle
bicéphale (bleu) ; 39 (dans la masse).
1891– 1917. Manufacture de M.S. Kuznetsov (Dmitrovo et Moscou). B.E.

2 500 € / 3 000 €

 

zkz

 

 

LOT 200 : PIERRE LE GRAND. Métal argenté, jade
21 cm. (avec la base), 13 cm. (sculpture) Russie, XIX siècle.

1 500 € / 2 000 €

 

zkz

 

 

LOT 204 : ORDRE de Saint Stanislas de 2 classe, Avec son ruban et son coffret d’origine. Or, émail. Poinçons : 56, VD (mal lisible), Edouard (mal lisible)
51 х 48 mm., 23,16 g. 1908 – 19 17. B.E.

600 € / 800 €

 

zkz

 

 

LOT 205 : PISTOLET d’un soldat, modèle 1848
Manufacture d’Izhevsk, 1852 Bois (bouleau), garnitures en laiton.
Marques : t N 221 (0.3) ; 1852 sous une fèche ;
1852 ; ; 1852 à côté d’une fèche
41 cm., 1230 gr. B.E. (légères griffures sur le bois). ИЖЪ М

400 € / 600 €

 

zkz

 

 

LOT 210 : TCHERKESKA d’enfant. Décorée des « cartouchières » avec 9 tubes à poudre décoratis.
Accompagné de son « bashlik » en soie bleu.
Laine, soie.
Début du XX siècle, Caucase. Numéro d’inventaire à
l’intérieur. T.B.

1 000 € / 1 200 €

 

zkz

 

 

 

LOT 212 : MONTRE DE GOUSSET, cadeau de l’empereur Nicolas II. Décorée d’un aigle bicéphale et des rubans bleus de saint Andreï. En or et émail bleu
Poinçons : écureuil, 0.583, 376225.  Gravée «Paul Buhré fournisseur de la Cour impériale 376225». 1899-1917 D: 5 cm. 95 g. En état de marche.

4 000 € / 5 000 €

 

zkz

 

 

LOT 224 : ÉTUI à CIGARETTE par Fabergé.  Argent, orné de trois rubis, d’un saphir, d’une émeraude, d’un diamant et d’un grenat.
Poinçons : Fabergé sous l’aigle bicéphale, AN (Anders Nevalainen), 88, tête de femme tournée à gauche et 88, numéro d’inventaire Fabergé (mal lisible).
8,3 x 1,5 x 5 cm., 93,88 g., Russie, Saint-Pétersbourg, 1899-1908
Expositions : objet ayant figuré dans l’exposition « Fabergé et Cartier », du 27 septembre au 10 octobre 1979 à Paris.
Accompagné par une copie du certifcat signé par Alexandre de Solodko.
Provenance : Collection particulière, Paris.

15 000 € / 20 000 €

 

zkz

 

 

LOT 228 : BOUGEOIR par SAZIKOV, Argent, émail cloisonné, Poinçons : 88 et saint Georges tourné à droite, И. С.(Ignatii Sazikov)
11 7,5 cm., 128 g., Russie, Moscou, deuxième moitié du XIX siècle.

1 000 € / 1 600 €

 

zkz

 

 

 

LOT 233 : PORTE-VERRE par KHLEBNIKOV. Argent gravé
Décoré de l’inscription «A la chère Anastasia Andreevna en souvenir afectueux de M.A. Razvozova et des barons G. Am. AA. Osten-Drisen 19.II/III 11 »
Poinçons : KHLEBNIKOV sous l’aigle bicéphale, tête de femme tournée à droite et 84
7 9,5 cm., 149,77 g., Moscou, 1899-1917
Provenance : Famille des amiraux A .V. Koltchak et A . Razvozov, Paris
Vente « Manuscrits d’Alexandre Koltchak », 2 1.11.2019,
Tessier Sarrou, Paris, l.388

700 € / 900 €

 

zkz

 

 

 

LOT 236 : SALIERE par KHLEBNIKOV. Argent, émail bleu
Poinçons : KHLEBNIKOV sous l’aigle bicéphale, 1874,
91 6 7,5 cm., 200 g., Moscou, 1874.

800 € / 1 200 €

 

zkz

 

 

 

LOT 240 : PORTE-VERRE dans le style « Chinoiserie »,
par SAZIKOVAvec son couvercle d’origine. Argent, ciselure, vermeil
Poinçons : SAZIKOV sous l’aigle bicéphale, 1863 (Victor Savinkov), 84, saint Georges tourné à droite 10,5 12 7,5 cm., 291 g., Moscou, 1863.
Rare exemple d’un magnifque travail fait par un des meilleurs maitres orfèvres de Moscou. Porte-verre décoré d’une figurine asiatique sur le couvercle et de paysages dans le style chinoiserie dans les médaillons.
Pavel Sazikov – l’un des meilleurs maîtres orfèvres de Moscou, fournisseur de la cour impériale depuis 1846.

2 000 € / 3 000 €

 

zkz

 

 

 

LOT 251 : BOÎTE A THÉ par OVTCHINNIKOV. Argent gravé
Poinçon : P. OVTCHINNIKOV sous l’aigle bicéphale, 1878 (Viktor Savinkov), 84 et saint Georges tourné à droite,
MIP.8 et tête de femme tournée à droite et 875 (dans une pelle) pour une confirmation formelle d’époque soviétique. Porte une ancienne étiquette de la galerie Parke-Bernet aux Etats-Unis (galerie achetée par Sotheby’s dans les années
1960).
12 x 7,7 x 7,7 cm., 310 g., Russie, Moscou, fn XIX siècle

4 000 € / 5 000 €

 

zkz

 

CATALOGUE SUR DEMANDE

Mariia VIKHROVA
Département Art Russe
+33 (0)1 80 81 90 32
artrusse@osent.com

 

HÔTEL DES VENTES du CHÂTEAU

OSENAT VERSAILLES
13 avenue de Saint-Cloud 78000 Versailles
Tél. : +33 (0)1 64 22 27 62
www.osenat.com

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

20
Juin

Vente Art Russe Étude Millon

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

Étude MILLON

Vente

ART RUSSE

Vendredi 10 juillet 2020 à 14 h

Expositions Publiques Jeudi 9 juillet de 11h à 18h

Salle VV, Drouot, Paris

Sommaire: Icônes & art religieux, Lithographies,Tableaux, Tableaux XVIII-XIXe siècles, Art Caucasien, Post-impressionnisme, Avant-garde, XXe siècle, Art contemporain, Art soviétique, Orfèvrerie, Émaux, Redécouverte de deux boîtes Rückert pour Fabergé,   Splendeurs du guilloché,  Bijoux et objets de vitrine, Sculpture, Porcelaine et verre, Romanov et souvenirs historiques, Livres, Art populaire, Numismatique, Militaria,  Armes.

 

EXTRAITS du CATALOGUE

 

Icônes & Arts religieux .

Lot 1 – Icône figurant Saint Georges terrassant le dragon. Tempera sur bois sur levkas. Restaurations et manques, en l’état. Russie, école de Moscou, XVII siècle. La scène représentée met en lumière une des légendes les plus populaires, la légende du guerrier Saint Georges qui a sauvé Elisaba, la fille du roi païen de Selena en Libye. En plantant sa lance dans la gueule du dragon, chevauchant son destrier blanc, il libère la ville de l’emprise du dragon qui bloquait l’approvisionnement en eau ainsi qu’Elisaba qui avait été choisie en guise de rançon par ce dernier. Un ange vient couronner le saint tandis que le Christ le bénit. H. 31 x L. 26 cm.

Икона Чудо Георгия о змие Темпера, дерево. Реставраций и несколько повреждений. Россия, Московская школа, XVII в.

1 500/2 000 €

g

 

Lot 4 Rare iconostase de voyage composée de 15 panneaux sur 5 registres. Tempera sur bois sur fond or. Dos en velours de soie. Le panneau central figurant le Christ trônant, les panneaux latéraux figurant en partie haute les saints, les archanges et les prophètes de l’Ancien Testament, en partie basse les grandes fêtes de l’année liturgique. Bon état général. Russie, fin du XVIIIe – début du XIXe siècle. H. 17,5 x L. 9 cm (panneau central) – L. 4,5 cm (panneau latéral).

Редкий путевой иконостас из 15-й частей. Темпера, дерево. Общее состояние хорошее. Россия, конец XVIII в. – начало XIX в-а.

1 200/1 500 €

 

g

 

Lot 5 Icône des grandes fêtes de l’année liturgique. Figurant au centre la fête de Pâques avec la Résurrection du Christ entourée des 12 fêtes principales de l’année. Âme en bois ornée de 13 plaques d’émail polychrome sur cuivre. Accidents et manques. Russie, début du XIXe siècle. H. 25,5 x L. 22,5 cm.

Икона двунадесятых православных праздников. Дерево, полихромная емаль и медь. В потёртом состоянии. Россия, начало XIX в.

1 000/1 500 €

 

g

 

Lot 7Rare icône sur trois registres. Tempera sur bois sur fond d’or. Grèce, fin du XVIIIe siècle. Icône sur trois registres figurant en partie haute la Mère de Dieu Hodigitria flanquée des archanges Michel et Gabriel, au centre les saints Théodore Tyron et Théodore Stratelates sur leur cheval et en partie basse Saint Georges et Saint Dimitri, se détachant sur des paysages urbains. Encadrée. Craquelures de l’or mais bon état général. H. 50 x L. 37,5 cm.

Редкая икона изображённая на трех уровнях. Темпера, дерево. Греция, конец XVIII века Общее состояние хорошее.

2 000/3 000 €

 

g

 

Lot 20Le Menaion annuel. Tempera sur fond d’or sur bois. Très rare suite de 12 icônes représentant les saints et grandes fêtes orthodoxes dans l’ordre de leur commémoration, de septembre à août, et formant un exceptionnel calendrier annuel. Les saints y sont représentés en pied, respectivement en 5 registres de taille égale, séparés par des réserves blanches horizontales où sont inscrits les noms des saints et les noms des jours dans des médaillons rouges. Le nom de chaque mois est inscrit en haut de chaque icône, accompagné du nombre de jours de ce mois. Le grand soin apporté aux détails, leur taille importante, leur très bon état de conservation et la complétude du cycle font de cette suite un ensemble unique et rare à trouver ne serait-ce que sur le marché de l’art. Très légers manques, bon état de conservation, légères restaurations. Les dos ont été peints en bleu a posteriori. Russie, XIXe siècle. H. 51,5 x L. 42 cm (chaque).

Provenance :Collection privée néerlandaise. – Collection privée belge.

Редкая Икона-минея (также месячные святцы) Темпера, дерево. Небольшие недостатки, следы реставрации, состояние хорошее. Россия, XIX в. Происхождение : – Нидерландская частная коллекция. – Бельгийская частная коллекция.

20 000/30 000 €

Historique:  Le mot « Meniaon » provient du mot slave « минíа » et du mot grec « μηνιαῖος (miniaíos) » signifiant « qui dure un mois ». Il s’agit d’un type d’icônes spécifiques représentant tous les saints vénérés au cours d’un mois donné. Les icônes de Menaion ont commencé à apparaître à Byzance à l’époque de l’empereur Basile II (963-1025). Elles se sont ensuite répandues en Russie dans la seconde moitié du XVIe siècle, suite à la rédaction du texte du Grand Menaion composé sous la supervision du métropolite Macaire de Moscou. Traditionnellement de petite taille, elles étaient généralement utilisées pour vénérer l’analogion, où elles étaient placées en fonction de leur mois respectif.

 

g

 

LOT 24Rare icône de Sainte Anastasia de Rome. Tempera sur fond d’or sur bois gravé, la bordure imitant les émaux. Très bon état, infimes manques et restaurations. Russie, fin du XIXe siècle. Célèbre martyr romaine sous le règne de Néron (54-68), Sainte Anastasia est représentée en buste portant l’omophorion bleu sur une tunique verte et tenant dans sa main droite une croix orthodoxe pour rappeler la souffrance de la croix du Sauveur et dans sa main gauche un phylactère. Rarement représentée, les traits harmonieux de son visage laissent transparaître sa beauté céleste. H. 26,5 x L. 22,5 cm.

Редкая икона Святой Анастасии Римской. На деревe, тeмпера. Состояние очень хорошее. Россия, конец XIX в.

1 000/1 500 €

 

g

 

LOT 29Icône de la Mère de Dieu Iverskaya. Chromolithographie sur bois. Conservée sous un bel oklad en argent et vermeil 84 zolotniks (875 millièmes) à décor repoussé et gravé, les nimbes à décor émaillé polychrome cloisonné de fleurs et de feuillages sur fond amati. Très bon état. Moscou, 1899-1908. Orfèvre : I. M., non identifié. Poids brut : 1383,0 g. H. 31 x L. 27 cm.

Иверская Икона Божией Матери. Хромолитография и дерево. Оклад, серебрo и позолоченнoe серебрo, проба: 84, полихромная эмаль. Состояние очень хорошее. Москва, 1899-1908. Ювелир: И.М (не опознан).

8 000/10 000 €

 

g

 

LOT 31Panagia figurant la Mère de Dieu dite « Caution des pêcheurs », peinte sur émail, dans un médaillon pendentif en argent (875 millièmes) serti au bord de pierres du Rhin. Bon état, petits fêles à l’émail. Russie, XIXe siècle. Sans poinçon apparent.

Poids brut : 65,3 g. H. 9,3 x L. 6,8 cm.

Образ Богородицы «Споручница грешных», в виде панагии. Серебро, эмаль. Украшена стразами. Состояние хорошее. Россия, XIX в.

500/800 €

 

g

 

Lot 39Serviette de cérémonie commémorative de la mort de la Famille impériale.Parement d’autel en lin crème, brodé de fils d’or et rouge figurant la couronne impériale et brodé de l’inscription en russe « Saints martyrs royaux priez Dieu pour nous ». Très bon état. Russie, XXe siècle. L. 165 x P. 37 cm. Historique En 2000, l’Église orthodoxe russe a canonisé en tant que martyrs royaux les membres de la Famille impériale russe assassinés dans la nuit du 16 au 17 juillet 1918 au sous-sol de la maison Ipatiev à Ekaterinbourg. Le 17 juillet est devenu un jour de mémoire nationale où des dizaines de milliers de croyant se recueillent à Ekaterinbourg pour célèbrer l’anniversaire de l’assassinat du dernier tsar de Russie. Полотенце для церемонии, в память о гибели императорской семьи.

Отделка изo льна кремого цвета, с изображением императорской короны, вышитoй золотыми и красными нитями. На русском языке вышита надпись «Святые царственные мученики, молите Богa o нас». Состояние oчень хорошее. Россия, XX в.

250/350 €

 

g

 

Lithographies

 

Lot 41 – SAUERWEID Alexander Ivanovich (1783-1844), d’après. La périphérie de Saint-Pétersbourg. La route des courgettes rouges. Lithographie figurant une course de traîneaux dans la neige, monogrammée en bas à droite “AS” et datée 1813 “à Paris”. Quelques rousseurs, bon état. Conservée dans un beau cadre en bois sculpté de style néo-russe. Début du XIXe siècle. H. 27 x L. 52 cm (à vue).

Зауервейд, Александр Иванович (1783-1844), От. Окрестность Санкт-Петербурга. Дорога Красных Кабачок. Литография изображающая гонки на санях, монограмма “АС” внизу справа и дата Париж 1913 Начало 19 в.

300/500 € 

 

g

 

LOT 43 – DESNOYERS Auguste (1779-1857), d’après. Alexandre Ier, empereur de toutes les Russies. Gravure figurant le tsar Alexandre Ier (1777-1825) en buste et en tenue du L.G. Séménovski, d’après un dessin d’Auguste Denoyers. Bon état, légères rousseurs.
Gravé par Bourgeois de la Richardière et imprimé par D. Jouy à Paris. Encadrée.
H. 42 x L. 31 cm.

Александр I, государь всея Руси. Гравюра. Государь в мундире ЛГв. Семеновского полка.
В раме. Состояние хорошее.

200/300 €

 

g

 

LOT 45 Nicolas II (1868-1918) Lithographie en couleurs figurant le dernier empereur de Russie en uniforme du régiment des hussards chevauchant un cheval gris pommelé dans un entourage de fleurs et de feuilles de palmier, titrée en russe « Sa Majesté Impériale le souverain empereur Nicolas Alexandrovich autocrate de toutes les Russies ».
Gravée à Moscou le 17 mai 1897 par M. T. Soloviev dans la rue Dolgorukovskaya. Montée sous passe-partout de style néo-russe de couleur verte. Bon état.
H. 41 x L. 28 cm. Cadre : H. 57 x L. 45 cm.

Николай II (1868-1918). Литография, изображающая последного императора Россий в мундире гусарского полка, под названием «Его Императорское Величество Государь
Император Николай Александрович». Москва, 17 мая 1897 г. , улыца Долгоруковская.
М.Т Соловёв. Состояние хорошее.

300/500 €

 

g

 

LOT 47Nicolas II (1868-1918) Lithographie en couleur figurant l’empereur de Russie en uniforme du régiment de hussards de la garde de l’Empereur. Tirée de la série dessinée par H. Backmanson, éditée par R.V. Paetz- oeuvre de E.I. Markus, Saint Petersbourg, autorisation du 30 avril 1896, à l’occasion du couronnement impérial. Texte en Français et en Russe. Encadré, tache au centre supérieur.
H. 38 x L. 51,5 cm.

Николай II в мундире Л.Г. Императора гусарского полка. 1896 Из альбома Г.К.Бакмансона «Его Императорское Величество Государь Император Николай Александрович в 10 формах полков, где Его Величество состоит шефом».

100/150 €

 

g

 

LOT 51Lot de 8 cartes en couleurs figurant les territoires suivants : – La Turquie d’Europe pour servir au théâtre de la guerre des Turcs et des Russes. H. 40 x L. 30,5 cm.

La mer baltique pour servir au théâtre de la guerre des Français et des Anglais contre les Russes. H. 30,5 x L. 39 cm.

La carte de Crimée (1854). H. 30,5 x L. 37 cm.

Le plan topographique et pittoresque de Sébastopol par J. Judenne (1855). H. 30,5 x L. 43,5 cm.

La Russie occidentale comprenant le territoire de l’ancienne Pologne (1855). H. 43 x L. 30,5 cm.

La carte de la Crimée (1854). H. 30,5 x L. 39,5 cm.

Le plan topographique et pittoresque de Nicolaïev, Kinburn, Otchakov et Kherson par Ch. Larochette (1856). H. 30,5 x L. 43 cm.

La carte des positions des armées alliées devant Sébastopol d’après les documents publiés par le Dépôt de la Guerre (1855). H. 30,5 x L. 41 cm. La plupart dessinées par A. H. Dufour, gravées par Ehrard et éditées par Gustave Barba à Paris. Quelques rousseurs mais bon état général.

Набор из 8 открыток особенно из Севастополя.

200/400 €

 

g

 

Tableaux  XVIII  –  XIX siècles

 

LOT 52 – Ecole russe du XVIIIe siècle. Portrait d’une jeune femme portant un kokochnik de Moscou. Huile sur toile. Bon état, légères craquelures de la matière. Conservée dans un beau cadre en bois doré. H. 26,3 x L. 22,3 cm.

Русская школа 18 века. Портрет молодой женщины в московском кокошнике. Масло, холст. Хорошее состояние, небольшие трещины Красивая позолоченная деревянная рама.

2 000/3 000 €

 

g

 

LOT 54 – École russe du XIXe siècle, circa 1845. Portraits de membres de la famille de Natalia Zubova, née Suvorova (1775-1844), et du comte Nikolai Zubov (1763-1805). Ensemble de 12 portraits miniatures rectangulaires peints sur cuivre, réunis dans un beau cadre en bois noirci et doré, chacun cerclé de bronze doré. Annoté au dos en russe : “Prince/Sergei Iakovlevich / Gruzinski”, en référence au prince Serge Iakovlevich Gruzinski (1796-1880).

Très bon état. H. 15 x L. 17,2 cm (chacun). Cadre : H. 72 x L. 86,5 cm.

De gauche à droite, de haut en bas : – Alexandre Vassilievich SUVOROV (1730-1800)

Varvara Ivanovna SUVOROVA, née Prozorovskaya (1750-1806), épouse du précédent.

Elisabeth Vassilievna ZUBOVA, née Voronov (1742-1813), mère de Platon et Nicolas et épouse du suivant.

Alexandre Nikolaevich ZUBOV (1727-1795), père de Platon et Nicolas.

Arkadii Alexandrovich SUVOROV (1784-1811), frère de Natalia.

Nicolas Alexandrovich ZUBOV (1763-1805).

Natalia Alexandrovna ZUBOVA, née Suvorov (1775-1844), femme du précédent.

Platon Alexandrovich ZUBOV (1767-1822), frère de Nicolas et favori de l’impératrice Catherine II de Russie.

Platon Nikolaevitch ZUBOV (1798-1855), fils de Nicolas et de Natalia.

Dimitri Alexandrovich ZUBOV (1764-1836), frère de Nicolas et de Platon.

Alexandre Nikolaevitch ZUBOV (1797-1875), fils de Nicolas et Natalia.

Afanassy Nikolaevich ZUBOV (1738-1822), oncle de Nicolas Alexandrovich et Planton Alexandrovich.

Provenance : – Possiblement le prince Serge Iakovlevich Gruzinski (1796-1880). – Eugene Lyons (1898-1985), correspondant américain à Moscou pour le United Press International de 1928 à 1934.  – Vente Sotheby’s Londres, 10 juin 1985, lot 316.

Русская школа 19 века, около 1845 года. Портреты членов семьи Натальи Зубовой, урожденной Суворовой (1775-1844) и графа Николая Зубова (1763-1805). Набор из 12 прямоугольных миниатюрных портретов, написанных на меди. Крассивая оправа из позолоченного и почерневшего дерева На обороте аннотация на русском: «Князь / Сергей Яковлевич / Грузинский», Князь Сергей Яковлевич Грузинский(1796-1880). Очень хорошее состояние.

10 000/15 000 €

 

g

 

 

LOT 55 – ORLOVSKY Alexander Ossipovich (1777-1832). Cheval tirant des sacs d’avoine. Mine de plomb et sépia sur papier, non signé. Encadré, bon état. H. 37,5 x L. 56 cm (à vue). Орловский, Александр Осипович (1777-1832),

Его окружение. Лошадь тянувшая мешки с овсом. Свинцовый карандаш, сепия, бумага, без подписи. Хорошее состояние.

600/800 €

 

g

 

LOT 57 – KOLESOV Alexei Mikhailovich (1834-1902). Portrait d’un vieil homme (circa 1856). Huile sur toile, signée en bas à gauche en russe « A. Kolesov ». Encadrée. Un accroc en haut à droite restauré. H. 82 x L. 68 cm.

Historique : Né à Kovrov dans la province de Vladimir en 1834, Alexei Kolesov s’est formé à l’École de Peinture et de Sculpture de Moscou de 1851 à 1856 en étant qu’élève de Sergey Konstantinovich Zaryanko. Il obtient le titre de « portraitiste libre » décerné par l’Académie impériale des Arts de SaintPétersbourg en 1856 et la même année ses œuvres sont exposées notamment La nourrice jouant aux cartes, La fille au vase cassé et Portrait d’un vieil homme. Ce dernier portrait était son morceau de réception et pourrait être le nôtre, compte tenu du format et du sujet, et ce d’autant qu’aucune autre œuvre de l’artiste n’est connue à ce jour avec un tel sujet. Nombre de ses portraits sont aujourd’hui conservés à la Galerie Trétiakov ainsi qu’au Musée Historique d’État de Moscou.

КОЛЕСОВ Алексей Михайлович (1834-1902). Портрет старика (около 1856 г.). Масло, холст, подпись внизу слева на русском “А.Колесов”.

8 000/10 000 €

 

g

 

LOT 58 – STOJANOW Piotr (actif entre 1887 et 1894). Les cosaques. Huile sur toile, signée en bas à droite « C. Stojanow ». Encadrée. H. 31,5 x L. 53 cm.

Стоянов Петр (работает с 1887- по 1894). Казаки. Масло, холст подпись внизу справа “C. Стоянов”.

1 000/1 500 €

 

g

 

LOT 60 – KLEBNIN P., école du russe du XIXe siècle. Cimetière dans les plaines (1867). Huile sur toile, signée en russe en bas à gauche « P. Klebnin » et datée « 1867 ». Légères restaurations et réentoilage. Dans son cadre en bois doré. H 54,5. x L. 87,5 cm.

КЛЕБНИН П., русская школа XIX века. Кладбище в степи (1867). Холст, масло, подпись внизу слева «П. Клебнин» датирован 1867 годом. Следы реставраций. Собственная позолоченная рамка из дерева.

400/600 €

 

g

 

LOT 63 – SOURIKOV Vassili Ivanovich (1848-1916), attribué à. Portrait de femme au foulard rouge. Huile sur panneau, porte une signature en bas à droite en cyrillique en partie effacée. Dans son cadre en bois doré. Bon état. H. 29 x L. 22 cm.

СУРИКОВ Василий Иванович (1848-1916), приписывается. Портрет женщины с красным платком. Холст, масло, подпись внизу справа. Собственная позолоченная рамка из дерева. Состояние хорошее.

3 000/5 000 €

 

g

 

LOT 65 – BOUCHARD Paul-Louis (1853-1937). En bas du Kremlin – La Moskova, dans le fond la cathédrale Saint Sauveur (circa 1901). Huile sur toile, signée en bas à droite et dédicacée à « Mr N. Cazy », annotée au dos indiquant le titre de l’œuvre. Encadré.Très légères restaurations. H. 36,5 x L. 55,5 cm.

Exposition : Salon des Artistes français au Grand-Palais des Beaux-Arts de 1901, sous le numéro 256, intitulé Vue de la Moscowa, à Moscou (au centre, l’église Saint-Sauveur).

Œuvre en rapport : Un tableau très ressemblant figurant la même vue de la cathédrale du Christ Saint Sauveur depuis le Kremlin, mais dans un format plus imposant, intitulé Vue du Kremlin de Moscou (circa 1900) a été présenté le 23 septembre 2015 chez Auctionata et adjugé 80 000 €.

Historique : Paul-Louis Blanchard est né à Paris en 1853 et s’est fomé auprès de Jules Lefebvre et de Boulanger afin de se consacrer à la peinture de paysage et aux scènes de genre. Membre de la Société des Artistes Français, il expose au Salon de 1880 à 1930 où il connaît un vif succès, exposant notamment de nombreuses vues de Moscou au début du XXe siècle, où il dépeint les monuments historiques sous leur manteau de neige. БУШАР Поль-Луи (1853-1937).

Перед Кремлём, Москва река, на заднем фоне Храм Христа Спасителя (около 1901 г.). Холст, масло, подпись внизу, справа и посвящена « Г-у. Н. Кази». Небольшие следы реставраций. (около 1901 г.).

5 000/8 000 €

 

g

 

Art caucasien.

 

LOT 66 – DJORDJAZE Basile (1883-1952). Les radeaux. Huile sur toile signée en bas à droite et datée (illisible). H. 54 x L. 64,5 cm.

ДЖОРДЖАДЗЕ Василий (1883-1952). Плоты. Холст, масло, подпись и дата справа внизу (неразборчиво).

800/1 000 €

Historique : DJORDJAZE Vasily Ivanovich, Prince, dit Basile DJORDJAZE (1883, Tiflis – 10 décembre 1952, Paris). Né en Géorgie où il passe sa jeunesse, il devient membre de la Société Caucasienne pour la Promotion des Beaux-Arts, qui en 1914, organise sa première exposition personnelle à Tiflis. Quand la Première Guerre Mondiale éclate, il est nommé lieutenant-colonel du régiment de grenadiers de Tiflis. Dans les années 1919-1920, il retourne dans sa ville natale où il participe à des expositions de la Société d’Art Géorgienne. En 1920, il s’installe à Paris et s’attelle à la création et à la réalisation de costumes géorgiens pour le chœur géorgien qui donne un concert lors de l’exposition des arts décoratifs et industriels modernes en 1925. Épris de la capitale parisienne, Djordjaze se plaît à la représenter sous toutes les lumières tout en s’y faisant connaître sur la scène artistique en participant au Salon des Indépendants en 1926 et de 1945 à 1953, ainsi qu’en 1945, où ses toiles sont exposées à l’Exposition des peintres et sculpteurs russes organisée par l’Union des patriotes russes. 

 

g

 

LOT 70 – DJORDJAZE Basile (1883-1952). Vue nocturne de Paris. Huile sur panneau, signée en bas à gauche. Bon état. H. 31 x L. 37 cm.

ДЖОРДЖАДЗЕ Василий (1883-1952). Париж ночью. Панель, масло, подпись слева внизу. Состояние хорошее.

200/300 €

 

g

 

LOT 74– DJORDJAZE Basile (1883-1952). Lever de soleil sur la place Pigalle. Huile sur panneau, signée en bas à droite. Bon état. H. 30 x L. 37,5 cm.

ДЖОРДЖАДЗЕ Василий (1883-1952). Восход солнца над площадью Пигал. Панель, масло, подпись справа внизу. Состояние хорошее.

200/300 €

 

g

 

Lot 77 – NALBANDJAN Dimitri (1906-1993). Paysage d’été aux chevaux (1973). Huile sur toile, signée en bas à gauche « D. Nalbadyan » et daté (19)73. Bon état. H. 100 x L. 65,5 cm.

Дмирий Налбандян. Летний пейзаж с лошадьми (1973). Холст, масло, подпись внизу слева “Д. Налбадян”.

5 000/8 000 €

 

g

 

Lot 80 – MAKOVSKY Nicolaï Yegorovich (1841-1886). A la lisière du champ (1882). Huile sur carton, contresignée, datée et annotée au dos en russe. Bon état, petits manques aux angles. H. 15 x L. 20 cm.

Œuvre en rapport  Cour de ferme (circa 1886), huile sur panneau, H.19 x L. 33 cm, collection privée.

МАКОВСКИЙ Николай Егорович (1841-1886). На краю поля (1882). Картон, масло, подпись и дата сзади. Состояние хорошее, небольшие недостатки в углах. Работа для справки Фермерский дворик (около 1886), масло, панель, частная коллекция.

1 000/1 500 €

 

g

 

LOT 81 – POLENOV Vassili Dimitrievich (1844-1927). Hermon en Galilée, étude (circa 1882). Huile sur carton, trace de monogramme « VP » en bas à droite. Encadré (bon état). H. 16 x L. 10 cm.

Œuvre finale : Le mont Hermon depuis Tabor, huile sur toile (1882), 12 x 19,7 cm, conservée à la Galerie Trétiakov, Moscou (inv. n°2757).

 

 

ПОЛЕНОВ Василий Дмитриевич (1844-1927). Хермон в Галилее, этюд (около 1882 г-а) Картон, масло, монограмма «В.П» внизу справа. В рамке (Состояние хорошее). Финальная работа Хермон гора из табора, масло, холст (1882). Третьяковская галерея.

3 000/5 000 €

 

g

 

LOT 83 – TARKHOFF Nicolas Alexandrovich (1871-1930). Coq (circa 1920). Huile sur toile d’origine, signée en bas à droite « Nic. Tarkhoff ». H. 107 x L. 82 cm.

Provenance : Acquis à la Galerie Marcel-Lenoir, Paris. – Collection particulière Bibliographie DIEHL Gaston, Nicolas Tarkhoff, Genève, Edition Petit Palais, 1982.

Œuvres en rapport : Coqs dans un poulailler (1914), huile sur toile, 139 x 115 cm. Représenté sous le n°107 dans Nicolas Tarkhoff par Gaston Diehl, 1932, p. 259.

– Le coq gaulois et son ombre (1914), huile sur papier, 66 x 48 cm. Représenté sous le numéro 36, p.96, du catalogue d’exposition Nicolas Tarkhoff en 1983 au Musée Pouchkine à Moscou avec la collaboration du Musée du Petit Palais de Genève.

– Coq chantant, huile sur toile, 65 x 54 cm, Vente Sotheby’s du 21 avril 2005, lot 274. – Coq au printemps, huile sur toile, 80,5 x 100 cm, Vente du 22 juin 2018 chez Magnin Wedry, lot 65.

– Coq en courroux, circa 1920, tempera et gouache sur papier, 51,5 x 63,5 cm, Vente du 28 novembre 2018 chez MacDougall’s Londres, lot 85.

– Coq, circa 1911, huile sur toile, Collection Yuri Nosov.

Historique : Notre tableau a été réalisé vers 1920 au jardin