Informations

SEMAINE MUSICALE DE CÉLÉBRATION DE LA

GRANDE VICTOIRE DE 1945

Vendredi 8 mai 2020 à 19h (heure de Paris)

 

Retransmission du concert-hommage russo-allemand

« Ensemble dans les moments difficiles »

(“Gemeinsam in schwierigen Zeiten“),

dédié au 75e anniversaire de la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Ce projet est né des efforts conjoints de musiciens renommés et de jeunes interprètes russes et allemands, dont des représentants du Konzerthaus de Berlin, de la Philharmonie nationale de Moscou et du théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg.

 https://russianseasons.org/

Le but de ce concert vidéo est de nous rappeler la victoire sur le nazisme comme exemple de ce que nous pouvons accomplir lorsque nous sommes unis, et de faire preuve de bonne volonté à travers une tradition musicale commune, en vue du renforcement de la paix et de l’entente mutuelle entre les peuples. En préparation de ce projet, les représentations des différents interprètes ont été enregistrées la veille au Konzerthaus de Berlin, à la Philharmonie de Moscou et au théâtre Mariinsky de Saint-Pétersbourg (tout en respectant les mesures de restriction en vigueur).

Au cours des 60 minutes que durera ce concert, on jouera des œuvres issues du patrimoine des compositeurs russes et allemands des époques classique et romantique, dont J. S. Bach, D. Chostakovitch, P. Tchaïkovsky, M. Moussorgsky et S. Rachmaninov. On mettra un accent particulier sur les œuvres directement liées aux thématiques militaires : le Quartet d’O. Messiaen, créé par ce compositeur alors qu’il était prisonner dans un camp de concentration (1941), et l’Adagio du compositeur états-unien S. Barber (1936). Les organisateurs ne se sont d’aileurs pas limités aux participants russes et allemands : ils ont aussi invité de jeunes musiciens des États-Unis, de France et du Royaume-Uni à prendre part à ce concert. Ce geste a été concédé en gage de reconnaissance aux participants du front de l’Ouest.

Pendant le concert, le célèbre acteur allemand Martin Wuttke et l’actrice russe Elizaveta Boïarskaïa liront des extraits des œuvres d’A. Akhmanova, d’O. Bergholtz et d’I. Bachmann.La qualité sonore sera assurée par les chefs d’orchestre mondialement célèbres que sont Valeri Guerguiev, Daniel Barenboim et Christoph Eschenbach, ainsi que par le pianiste Denis Matsouïev.

Le projet « Ensemble dans les temps difficiles », réalisé par l’Académie musicale russo-allemande en collaboration avec ses partenaires russes et allemands, se tiendra sous le patronage des ministres des Affaires étrangères de Russie et d’Allemagne, MM. Sergueï Lavrov et Heiko Maas, ainsi que du ministère de la Culture de la Fédération de Russie.

La diffusion commencera à 19h00, heure de Paris.

« Le programme de la nouvelle semaine des Saisons russes est un grand évènement pour tous les amoureux de la culture russe. Après le festival haut en couleurs « Tour Saint-Sauveur » et le concert de l’orchestre de l’Académie musicale russo-allemande, nous passerons à un nouveau format de manifestation culturelle, réalisé en ligne au moment de la pandémie, la diffusion conjointe du concert de célébration de fin de la Seconde Guerre mondiale. La musique est une grande force spirituelle unificatrice, qui, j’en suis convaincue, a le pouvoir d’aider les gens à devenir plus humains, et à mieux se comprendre les uns les autres, que ce soit lors des temps durs ou en période de paix », a fait remarquer M. Alexeï Lebedev, directeur de l’association « Les Saisons russes ».

 

Pour toute information complémentaire: CLIQUEZ

 

CÉLÉBRATION

” Documentaire Régiment des immortels,

mouvement mondial 2020 “

Vendredi 8 mai 2020 à 18h

” 75 ans de la Grande Victoire “

Vendredi 8 mai 2020 à 19h

sur le site du CRSC : crsc.fr

 

Version Originale Sous-Titrée en Français.

Le film porte sur le mouvement international « Régiment immortel », sur l’importance de préserver les faits historiques de la Grande Guerre patriotique.

Sur l’idée qu’à travers la succession des générations, notre peuple et les descendants des combattants des pays alliés qui ont participé à la lutte contre le fascisme, garderont leur mémoire d’antan pendant de nombreuses années, pour des siècles !

 

g

 

Plus de renseignements : https://crsc.fr/

 

ÉVOLUTION  DU  VISA  ÉLECTRONIQUE

POUR  RELANCER  LA  MACHINE  TOURISTIQUE ?

L’e-Visa russe, qui permet, en temps normal, à son titulaire de visiter Saint-Pétersbourg (et la région de Leningrad), Kaliningrad (et sa région) ainsi que l’Extrême-Orient russe, rencontrait un réel succès ces derniers mois, notamment auprès des voyageurs français qui font partie des 53 nationalités actuellement éligibles.

Avec la crise économique qui se profile, la gratuité du visa électronique pourrait être un facteur important dans la promotion de la destination Russie après la levée des restrictions voyages actuelles, mais faut-il encore que cet e-Visa évolue, c’est en tout cas ce que pense les professionnels russes du secteur touristique.

En effet, en ce 20 Avril 2020, l’Union russe de l’industrie du voyage (RST) a proposé à l’Agence Fédérale du Tourisme russe (Rostourim) d’inclure trois nouvelles villes pour l’entrée des voyageurs étrangers en Russie sur présentation d’un visa électronique: Moscou, Sotchi et Kazan.

Plus de renseignements : CLIQUEZ

 

h

 

ACTION – VISAS : 10-12 rue du Moulin des Prés 75013 Paris

Téléphone: 01.45.88.56.70

Métro : Place d’Italie (sortie Bobillot)

NOUVEAU  SITE

” ÉMIGRATION RUSSE “

ANDREÏ KORLIAKOV, Historien et iconographe de l’Émigration russe,   1917-1947

Vous trouverez sur ce site renouvellé et enrichie, la présentation de l’ensemble du travail d’Andreï KORLIAKOV.

Il a réuni, trié, scanné, souvent retouché des milliers de clichés, tous identifiés, indexés. Des heures de recherche, des jours, des nuits d’examens minutieux, de recoupements, pour vous servir ces albums pour certains déjà épuisés mais déjà en cours de réédition, après avoir été révisés et enrichis.

 

Librairie, Visites guidées, Vidéo conférences, Restauration de  photos, Numérisation, C!néma en exil 1919-1939, La vie sportive de l’émigration russes 1917-1947.

CLIQUEZ

 

Vous possédez des photos et des documents sur les émigrés russes entre 1871-1991 ?
Contactez-moi! Un nouvel ouvrage illustré fondamental est en préparation.
Je cherche aussi tout sur l’émigration russe entre 1917 et 1991 :
photos, documents, catalogues, articles, affiches, livres.


У Вас есть фотографии и документы русских эмигрантов c 1871 по 1991?
Свяжитесь, пожалуйста, со мной! Готовится новый
фундаментальный альбом об их жизни. Я ищу также всё, что касается
русской эмиграции по всему миру с 1917 по 1991 годы: фотографии,
документы, рукописи, газеты или вырезки из них, журналы,
афиши и программки, эмигрантские книги и прочие издания,
пластинки, негативы и кинофильмы.

Contact : CLIQUEZ

La Russie va investir sur les autoroutes

françaises en été 2020.

 

La Russie vient au secours de la France.

Suite à la fermeture des services de maternité dans certaines villes françaises, Avec l’accord du ministère des Finances et du ministère de la Santé, des investisseurs russes ont décidé de créer sur certaines autoroutes des aires d’accouchements d’urgence.

Certaines femmes ont perdu leur bébé à cause de la distance à parcourir jusqu’à la maternité la plus proche parfois à 1 h 30 de route.

Un lit sera installé sous une tente pour que la femme enceinte se couche au moment de la naissance du bébé. Dans cette aire d’accouchement, une application pour smartphone est présentée. À travers des vidéos, elle explique les gestes à adopter en cas d’accouchement d’urgence.

 

 

L’observation de l’heure d’été est introduite en Russie le 1er juillet 1917 par le gouvernement provisoire puis abrogée, cinq mois plus tard, par décret du gouvernement soviétique.

Le changement d’heure est réintroduit en URSS le 1er avril 1981 sur décision du Conseil des ministres. L’heure d’été débute le 1er avril et se termine le 1er octobre de chaque année, jusqu’en 1984, date à laquelle l’URSS adopte les règles de changement d’heure européennes, passant à l’heure d’été à 02:00 le dernier dimanche de mars en avançant d’une heure et revenant à l’heure d’hiver à 03:00 le dernier dimanche d’octobre (de septembre, jusqu’en 1995). En juillet 2014, Vladimir Poutine signe le passage définitif à l’heure d’hiver. Le 26 octobre 2014, l’heure russe reculera d’une heure, et le changement d’heure ne s’effectuera plus. La Russie est le premier pays qui, à partir de fin mars a pris le décision de garder définitivement l’heure d’été, d’un bout à l’autre de l’année.

Le 28 mars 2010, le nombre de fuseaux horaires russes passait de 11 à 9, par l’abolition de l’utilisation de UTC+4 et UTC+12 :
l‘Oudmourtie et l’oblast de Samara, initialement à UTC+4 (heure de Samara) passent à UTC+3 (heure de Moscou) ;
l’oblast de Kemerovo, initialement à UTC+7, passe à UTC+6 (heure d’Omsk) ; UTC+7 reste cependant utilisé dans d’autres parties de la Russie ;
la Tchoukotka et le kraï du Kamtchatka, initialement à UTC+12 (heure du Kamchatka) passent à UTC+11 (heure de Magadan).

En France le changement d’heure a été instituée en France en 1975, à la suite du choc pétrolier de 1974.

 

Montre Duc Oger, modèle “Proud Everest”, Paris, Chronographe “Swiss-Made” en or rose 18 carats, squelette, boîtier transparent, numéroté, brillant, muni d’un mouvement mécanique à remontage automatique, 4 horloges.


Fin du changement d’heure ou pas fin du changement d’heure ? La réponse se situe quelque part entre ces deux options, puisque la fin du double changement d’heure saisonnier (d’hiver et d’été) est prévue, mais pas avant l’année prochaine. En attendant, la date du changement d’heure d’été 2020 est donc bien programmée, au dimanche 29 mars 2020 à 2 heures du matin… heure à laquelle les aiguilles sauteront directement à 3 heures.

Le processus lancé par l’Union européenne pour mettre fin au changement d’heure est entamé depuis plus d’un an

 

VIIIe Festival des Centres Extrascolaires

Linguistiques

Dimanche 22 mars 2020

Théâtre Toursky, 13003, Marseille

 

 Suite aux mesures restrictives prises par les autorités face au COVID-19 (Coronavirus), le VIIIe Festival des Centres Extrascolaires Linguistiques est reporté. Une nouvelle date sera communiquée ultérieurement.

B связи с ужесточением правительственных мер по борьбе с распространением коронавируса, 8-й Фестиваль русских школ дополнительного образования,  отменяется. Мы рассматриваем возможность переноса даты, которую сообщим дополнительно.

 

Venez passer votre dimanche avec votre famille et découvrez des jeunes talents et la richesse de la culture russe !

Théâtre Toursky . L’entrée est gratuite.

PROGRAMME

10 h – 11 h 45 – Les ateliers artistiques pour enfants autour de la culture russe, animation interactive par Perspectives – Перспектива de Marseille – le hall d’entrée


12 h – 13 h – un buffet russe vous sera proposé sur place – la cafétéria, la terrasse


13 h 30 – 17 h 30 – Grand gala des écoles russes, en 2 parties avec l’entracte
Participants : «Solnyshko» (Nice), Atelier théâtral et musical de l’Eglise orthodoxe de Toulon (Toulon), «Teremok» (Marseille), «Maison Russe» (Marseille), «Pignata» (Aix-en-Provence), «Kalinka» (Nîmes), «Lastotchka» (Montpellier), «Les enfants russes de Montpellier» (Montpellier), «Kapitochka» (Béziers), «Lezginka Dance Fazu» (Annecy et Paris), «Aprelik» (Paris), «Kalinka» (Paris et Créteil).

Plus de détails: http://afrp.eu/festival/

.

d

.

 Приходите в Théâtre Toursky в Марселе на детский фестиваль. Вход свободный.

Программа фестиваля:

10.00-11.45 – творческие мастерские для детей и интерактивное представление Русско-французской ассоциации «Перспектива», г. Марсель – фойе театра.

12.00-13.00 – обеденный перерыв, работает русский буфет – кафетерий, терраса.

13.30-17.30 – гала-концерт творческих коллективов русских школ в 2-х отделениях с антрактом – большой зал.
Участники: «Солнышко» (Ницца), «Родной бережок» (Тулон), «Теремок» (Марсель), «Русский Дом» (Марсель), «Пиньята» (Экс-ан-Прованс), «Калинка» (Ним), «Ласточка» (Монпелье), «Русские дети Монпелье» (Монпелье), «Капитошка» (Безье), «Лезгинка Данс Фазу» (Анси и Париж), «Апрелик» (Париж), «Калинка» (Кретей и Париж).
.
Подробности: http://afrp.eu/festival/
8
THÉÂTRE TOURSKY
16, Passage Léo Ferré
13003. Marseille

 

 

Tournée du théâtre francophone “Vis-à-vis”, Maykop,
République des Аdyghés, Russie.
présente

La Voix humaine” d’après Jean Cocteau

Mardi 28 avril à 18h –Espace Jeunesse, 13100, Aix-en-Provence
Jeudi 30 avril à 20h – Théâtre Les Gazelles, 13100, Aix-en-Provence

Maytkop est située au pied des contreforts du Caucase, au contact des basses terres du Kouban. Elle est arrosée par la rivière Belaïa, un affluent gauche du Kouban.

Maykop se trouve à 90 km au sud-ouest d’ Armavir, à 101 km au sud-est de, Krasnodar et à 1 250 km au sud de Moscou.

Compagnie théâtrale VIS à VIS présente “La voix Humaine” d’après Jean Cocteau:

Seule, dans une chambre à coucher en désordre, une femme jeune et belle, téléphone à son amant qui lui annonce leur rupture et son intention d’en épouser une autre. Dévastée par le chagrin, au comble d’une souffrance intolérable, cette femme s’accroche au téléphone régulièrement coupé par des interférences extérieures. Dans un face à face terrifiant avec l’absence, le téléphone est à la fois le lien et « l’arme effrayante »”.

Spectacle en russe et en français suivi d’une danse classique, de la présentation de
la région d’Aduguée


Entrée libre sur réservation

3

Mardi 28 avril à 18h

-Espace Jeunesse, 37 boulevard Aristide Briand, Aix-en-Provence

Arrêt de bus: Aristide Briand Face au collège Campra

c

Jeudi 30 avril à 20h

Théâtre Les Gazelles, 31 avenue Jules Ferry, Aix-en-Provence


Renseignements et réservations :
04 42 92 68 78 / 06 20 97 35 68
contact@datchakalina.com
www.datchakalina.com

contact@datchakalina.com

Concert

EOUKOUNAT & MALINKA

Samedi 21 mars 2020  à 18 h

Chapelle orthodoxes des Saints Archanges,

13100, Aix -en-Provence

 

L’atelier de polyphonie Malinka a été créé en 2011 au sein de l’association franco-russe Datcha Kalina.
Son chef de chœur, Florence Croisy qui a étudié la langue russe a très vite élargi le répertoire slave enseigné initialement, aux Balkans et au Caucase.
Les choristes interprètent ainsi aujourd’hui des chants russes, ukrainiens, géorgiens, bulgares, tziganes albanais arméniens, voire lettons…
Des stages sont régulièrement organisés par Florence ainsi que des résidences qui permettent des échanges fructueux et sympathiques avec d’autres chorales. A l’issue de ces rencontres, des concerts sont offerts à un public toujours très enthousiaste.
Les choristes de Malinka se sont rendues en 2017 en Sibérie pour participer à un stage de chants chez les vieux-croyants du village de Tarbagatay qui leur ont fait découvrir leurs coutumes et cette belle région proche du lac Baïkal.
Malinka a rapporté de cette expérience inoubliable des chants sacrés et des chants traditionnels, cosaques et russes.
L’atelier Malinka est parfois accompagné à l’accordéon par David Lelièvre et par des membres du groupe Eoukounat, un autre atelier de chants du monde dirigé par Florence.
3
Chapelle orthodoxes des Saints Archanges
13 rue Bédarrides,
13100 Aix-en-Provence
Participation aux frais
Renseignements et réservations:
Datcha Kalina: contact@datchakalina.com
06 20 97 35 68 / 04 42 92 68 78

Conférence-concert

« Deux siècles d’art lyrique russe »

Maestro : Andreï Chevtchouk

avec

Marina Matveeva (soprano) & Vitaly Efanov (basse)

Vendredi 27 mars 2020 19 h 30

Centre de Russie pour la Science et la Culture à Paris, XVI°, Paris

 

Maestro Andreï Chevtchouk est né à Saint-Pétersbourg en 1970. Après une solide formation de chef d’orchestre et de chef de choeur, Andreï Chevtchouk exerce ses fonctions en Russie, en Allemagne, en Belgique, puis en France où il réside actuellement.

Si la direction d’orchestre symphonique reste sa principale vocation, tous types de formations lui offrent l’occasion de livrer un art accompli de chef d’orchestre.

Réside à Lyon, il est actuellement directeur musical du grand chœur classique lyonnais la Schola Witkovski, du festival Opéra et Châteaux de la Drôme, du Festival Opéra des Champs en Charente et du chœur Crescendo d’Amiens.

 

2

 

Centre de Russie pour la Science et la Culture
61 rue Boissière, 75116 Paris

Tél : 01 44 34 79 79
Contacts : info@crsc.fr

Métro : Boissière (6), Victor Hugo (2)

Bus : 22, 30, 52, 82

Parking : Victor Hugo, Kléber, Longchamp

PROLONGATION AU 31 MARS

Exposition de dessins d’enfants

« La Grande Victoire pour la paix dans le monde ».

organisée avec l’ association “Pour Kungur” et le CRSC

Du lundi 2  au 1 4 mars 2020

Centre Russe pour la Science et la Culture, Paris

 

 Le CRSC à Paris et l’association « Pour Kungur » de la ville française de Gargilesse-Dampierre, Présidente Hélène Texier, ont proposé aux enfants et jeunes de différents pays d’illustrer leur attitude à l’égard des événements de la Seconde Guerre mondiale, de l’importance de la Grande Victoire et de la préservation de la paix dans le monde.

 

Ce projet a suscité un vif intérêt. Des enfants de Russie, de France, d’Argentine, de Grande-Bretagne, d’Irlande, d’Espagne, d’Italie, des États-Unis et de Suisse ont envoyé leurs créations artistiques, saisissantes et originales, remplies de respect pour l’exploit des pays qui avaient contribué à la défaite du nazisme et d’une profonde inquiétude pour le sort du monde d’aujourd’hui.

 

 

Plus d’un tiers des participants sont des enfants russes adoptés par des familles de pays étrangers.

 

Les jeunes compatriotes n’ont pas caché leur joie de participer à l’exposition et leur fierté de l’histoire de leur pays d’origine.

 

Selon les organisateurs, les enfants ont fait preuve d’une approche informelle au projet. Pour beaucoup, le travail sur le dessin est devenu l’occasion de réfléchir sérieusement à la question de la paix dans le monde d’aujourd’hui et du prix inestimable payé pour son acquisition.

Au total, le CRSC avait reçu plus de 150 œuvres. Vu que l’espace dédié à l’exposition ne pouvait pas accueillir tous les dessins à la fois, il a été décidé de renouveler son contenu à trois reprises afin de présenter au public parisien le maximum d’œuvres reçues, chacune méritant une attention particulière.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

D’autre part les dessins font tous parties de 2 albums qui sont consultables dans le cadre de l’exposition “« Le Chemin vers la Victoire : Juifs soviétiques pendant la Seconde guerre mondiale » : CLIQUEZ 

Constantin M. Volkov directeur du CRSC, Hélène Texier Pdte de Kungur, Victor N. Scriabine commissaire de l’exposition.

Le commissaire de l’exposition, qui durera jusqu’au 10 avril, est le conseiller de Rossotroudnitchestvo Victor N. Scriabine.

3

CRSC À PARIS

61, rue Boissière, 75116 Paris, France

Téléphone : 01 44 34 79 79

Métro : Boissière (6), Victor Hugo (2)

Bus : 22, 30, 52, 82

Parking : Victor Hugo, Kléber, Longchamp

Horaires : Lundi–Jeudi : 9 h–19 h, Vendredi : 9 h–18 h,
Samedi : 9 h–16 h. Pause déjeuner : 13h00–15h00.

 

 

 

Théâtre francophone “Bravo” de Novossibirsk

“Le Petit Prince”

d’après l’œuvre d’Antoine de Saint-Exupéry.

Mardi 24 mars à 14 h et 18 h  à Aix en Provence

Jeudi 26 mars à 9 h, à Eguilles

 

L’école de théâtre ” Bravo ” est un collectif qui a une expérience créative, Elle a reçu de Grand Prix lors de festivals et compétitions internationales et nationales. Il a sa propre histoire , ses propres traditions. Parmi les diplômés de l’école de théâtre , il y a les étudiants qui, ayant choisi la profession d’artiste, sont des élèves d’établissements d’enseignement supérieur de théâtre de Russie; il y a ceux qui jouent dans les théâtres professionnels et dans des films en Russie. La

La compagnie « Bravo » vous présentera :


“Le Petit Prince”


Spectacle en russe et en français


Entrée libre sur réservation
Spectacle  ½ heure

5

 


– Présentation de la ville de Novossibirsk, de la Russie et des costumes traditionnels russes.

Ce diaporama nécessite JavaScript.


– Présentation d’un numéro de mime
– Confection de petites poupées en tissu

3

Le mardi 24 mars – Espace Jeunesse, 37 boulevard Aristide Briand, Aix-en-Provence
Le jeudi 26 mars  –
Salle Duby, Eguilles


Renseignements et réservations :
Tél : 04 42 92 68 78 / Mobile : 06 20 97 35 68
contact@datchakalina.com
www.datchakalina.com

 

Exposition aquarelles et pastels

Véronique Belosselsky Belozersky

du mardi 3 au samedi 14 mars 2020

Ventre Culturel Assantza, 64 Cambo-les-Bains

 

Véronique Belosselsky Belozersky née en 1954 à Paris dans une famille d’origine russe. En 2008,  s’installe comme peintre dans le Périgord. elle a une double formation publicitaire et Beaux Arts. Durant une vingtaine d’années, elle a travaillé en région parisienne, dans un atelier de décoration puis dans une imprimerie avant sa venue dans le Périgord. Véronique réalise principalement des pastels et des aquarelles et illustre des livres pour enfants.

 Elle expose régulièrement en France, principalement en Région parisienne, en Normandie, en Nouvelle-Aquitaine et en Occitanie.

Au balcon-(Aquarelle)

En 2019, elle monte deux expositions personnelles : Les Cabanes Bleues à Audenge (33) et à la Médiathèque de Cambo-les-Bains (64) et participé à deux expositions collectives à la Galerie V&A à Sarlat (24), participe régulièrement à des concours et a obtenu de nombreux prix et distinctions en particulier à Étretat, Périgueux, Brive….

Histoire Emilie et Elliott, Pastel

Les œuvres de Véronique Belosselsky Belozersky se trouvent dans des collections publiques et privées en Europe : France, Finlande, Angleterre, Écosse et Allemagne. En Russie (Musée Gorki à Moscou) et aux Etats Unis (New York, Christmas miniature show, Château de Chelsea)…

7

Le Domaine d’Assantza est l’un des plus anciens lieux de Cambo. Il comprenait une grande partie du plateau du Haut Cambo y compris l’église. Il a donné son premier nom au village, d’après un document de 1199. Le nom de Cambo n’apparaît qu’en 1350. Ce lieu a été acquis par la commune en 2012 pour le dédier à la Culture. Outre des expositions temporaires, deux ont un caractère permanent. La première dédiée au peintre Pablo Tillac, la seconde au sculpteur Jesús Echevarria, deux artistes ayant vécu à Cambo.

Espace culturel Assantza

9 Allées Edmond Rostand,  64250 Cambo-les-Bains

Tél : 05 59 25 76 28

Horaires : du Mardi au samedi de 14h à 18h

FERMETURE  TEMPORAIRE DU THÉÂTRE  DE  L’ATALANTE

SUITE aux RECOMMANDATIONS GOUVERNEMANTALES

ANNULATION du : 

2ème STAGE DU

GITIS DE MOSCOU 

THÉÂTRE DE L’ATALANTE

Lundi 6 au samedi 18 Avril 2020

STAGE REPORTÉ à UNE DATE ULTÉRIEURE

h

INSCRIPTION  DÈS  MAINTENANT

 

Une immersion unique durant deux semaines au sein de la plus grande école théâtrale Russe.

En suivant un ou plusieurs stages, vous connaîtrez les bases de l’enseignement théâtral russe transmis par les disciples direct des maîtres Russes : StanislavskiMeyerholdMikhaïl Tchekhov. Les fondements du système : analyser le texte, construire une stratégie pour le pénétrer, libérer la créativité de l’acteur…

Les secrets de la mise en scène à travers l’art de l’acteur.

Stage dirigé par :

  • Vladimir BAÏTCHERdoyen du département de mise en scène du GITIS, directeur de la Fondation « Mikhaïl Tchekhov », a créé plus de 30 spectacles sur les scènes professionnelles de Moscou.

  • Natalia ZVEREVA, une des plus anciennes professeures au département de mise en scène du GITIS, assistante de longue date de Maria Knebel, elle-même collaboratrice privilégiée de Stanislavski.

Le GITIS (Institut National des arts du théâtre) est le plus ancien établissement de formation théâtrale de Russie. Son histoire commence en 1878 avec une école de musique et de théâtre,  qui cinq ans plus tard fut dénommée « Institut musical et dramatique ».

C’est là que de 1891 à 1901 enseigna Vladimir Nemirovitch-Dantchenko dont toute une promotion forma, en 1898, la première troupe du Théâtre d’art qu’il dirigea avec Constantin Stanislavski. Mais c’est avec Vsevolod Meyerhold que cet institut prend le nom de GITIS.

Après avoir créé à Petrograd les premiers Cours de mise en scène en Europe (1918-1919), Meyerhold s’installa à Moscou. Là il en fit la fusion avec les Ateliers supérieurs nationaux de théâtre qu’il avait organisé et cela donna naissance en 1922 au GITIS.

Sous l’égide de ces grands noms du théâtre russe,  le GITIS n’a cessé de se développer et de multiplier  les disciplines enseignées. Les maîtres les plus renommés y ont été invités à enseigner. La célèbre pédagogue Maria Knebel, élève de Mikhaïl  Tchekhov et disciple de Stanislavski, y a développé la méthode de l’analyse par action.

Parmi les anciens élèves du GITIS, on compte Jerzy Grotowski, Anatoli Vassiliev, Eimuntas Nekrosius. Et c’est du GITIS qu’est sortie une promotion formée par Piotr Fomenko : elle devint une troupe qui enchanta l’Europe entière.

L’annexe de cette grande école de théâtre qui s’ouvre maintenant à Paris, à l’Atalante, propose des master-classes, dirigées par des professeurs du GITIS, consacrées à la formation des acteurs sachant que traditionnellement, l’art de l’acteur est au centre de l’enseignement de la mise en scène en Russie.  (Béatrice Picon-Vallin)

Plus de renseignements : CLIQUEZ

.

u

.

Les admissions se déroulent en 2 temps :

Vous devez envoyer votre C.V. à l’adresse mail suivante : latalante.gitis@gmail.com ou par courrier au Théâtre de l’Atalante, 10 place Charles Dullin, 75018 Paris

La confirmation de votre inscription vous sera adressée après examen de votre parcours par les professeurs du GITIS. Votre inscription deviendra effective à la suite de votre règlement.

.

3

.

Théâtre de l’Atalante

10 place Charles Dullin – 75018 Paris

Administration: 01 42 23 17 29

Courriel : latalante.rp@gmail.com

Réservation : 01 46 06 11 90

Courriel : latalante.resa@gmail.com

www.theatre-latalante.com

Métro : Anvers, Abbesses, Pigalle
Bus : 30 ou 54 (arrêt Anvers)

 

 

 

 

Voyage exceptionnel à Moscou

“Les drapeaux des immortels”

Jeudi 7 au lundi 11 mai 2020

RÉSERVEZ MAINTENANT

 

« Tsar Voyages » a le plaisir de vous proposer un voyage exceptionnel vers Moscou qui se tient du 7 au 11 Mai 2020 autour des célébrations de l’armistice de la Seconde Guerre Mondiale. Ce voyage commémoratif sera l’occasion, outre de voir les préparatifs du défilé militaire qui se tient sur la Place Rouge, de participer à la grande marche populaire, appelée « marche des immortels » où des centaines de milliers de personnes défilent le 9 Mai dans le centre de Moscou, pour certains en costumes, en tenant un portrait d’un soldat victime de la Guerre.

Ce voyage vous permettra également de visiter d’autres sites liés à l’histoire de la Seconde Guerre Mondiale, ainsi que les sites incontournables de Moscou, le tout accompagné par un guide francophone spécial.

Pour plus d’information veuillez nous contacter : 01 75 43 74 86

PRIX : 865 par personne*

*Tarif individuel sur une base en chambre double, hors visa et hors billets d’avion

Courriel : contact@tsarvoyages.com.

https://www.tsarvoyages.com/fr/voyage/les-drapeaux-des-immortels-4267

 

7

TSAR VOYAGES Paris

58, rue de Paradis – 75010 Paris

Tel: 01 75 43 74 83

k n p

 

NATACHA TRAITEUR

Coktails, buffets chauds et froid,

repas de fêtes

 

Cuisine russe livrée chez vous

Natacha prend soin de préparer la vraie cuisine traditionnelle comme le faisait sa grand-mère et selon les vieux livres de recettes. Les produits sont achetés dans des fermes bio et tout est préparé et livré avec le plus grand soin, dans le respect de la chaîne du froid.

p

Devis sur demande suivant liste de plats, exemple :

i Bocaux de champignons: (Cèpes, crème de champignons divers, golmotes au naturel & cuisinées, champignons divers marinés, au naturel, nébuleux à l’huile épicée…)

  g Zakouski viande et poissons, salades et champignons …

g Le borchtch et ses pirojki, tourtes …

g Les desserts typiquement russes de   jours de fête ….

g

Devis et commandes:

06 43 94 11 05

zedzed43@orange.fr

 

Conférence

“Ma Russie, mon Transsibérien”

par Christian Garcin

Vendredi 6 mars 2020 à 18 h 30

Tsar Voyages, agence spécialisée dans les voyages  en Russie,  invite Christian Garcin, écrivain, voyageur a beaucoup arpenté la Russie. Il a vogué sur la Léna et le Ienisseï. Il a aussi poussé jusqu’en Extrème-Orient par le Transsibérien à trois reprises.

Christian Garcin

Il est  né en 1959 à Marseille. Jusqu’au début des années 2000 il a exercé diverses activités professionnelles, comme guide-interprète, accompagnateur de voyages, ou enseignant de lettres. En 1992, il envoie son premier manuscrit, chez Gallimard,

Son œuvre est constituée d’une dizaine de romans, des carnets de voyages, de quelques ouvrages en littérature jeunesse, ainsi que d’un livre de photos, Le Minimum visible (2013).

Il reçoit en 2012 le prix Roland-de-Jouvenel  de l’Académie française et le prix Roger-Caillois  pour l’ensemble de son œuvre, à l’occasion de la parution de son essai Borges, de loin. Ses nombreux voyages ont, depuis des années, nourri quelques-uns de ses romans et carnets de route.

Plusieurs de ses ouvrages sont inspirés de ces périples: des romans comme “Les nuits de Vladivostok” ou “La Piste Mongole“, des carnets de route comme “Le Lausanne-Moscou-Pékin” et même des livres pour enfants comme “Aux Bords du Baïkal“.

 

q

 

Une nuit moite au cœur de Vladivostok la blafarde. Dans un local poisseux où ne parviennent que des lambeaux de conversations et des effluves de diesel et de cigarette, Thomas Rawicz est enchaîné à un radiateur face à un Chinois convaincu d’avoir mis la main sur le coupable qu’il traque depuis plusieurs semaines. Ce coupable, c’est Tomas Krawczyk, un malfrat qui flirte avec les mafias russe et chinoise et se trouve impliqué dans de sordides histoires de prostitution.

Tsar Voyages Moscou-Vladivostok (16 jours) : CLIQUEZ

 

q

 

La journée s’annonce sans histoire aux bords du lac Baïkal. Sans histoire, vraiment ?


Dans le ciel d’un bleu intense, l’aigle Lelio Lodoli s’apprête à fondre sur la malheureuse marmotte Stavroula Spassiba. Indifférent au drame, Malmousque Gourbi le glouton paria discute avec une pâquerette très fine et très spirituelle, pendant que Dianda l’Esprit du Lac rôde dans les fourrés. Non loin de là, l’escargot Dwayne Dodo s’élance vers un carré de salades, alors que Nastiouchka Pilipili, la pie borgne et un peu médium, converse avec les animaux morts depuis moins d’un mois et demi.

Tsar Voyages Baïkal Terre Sacrée (12 jours) : CLIQUEZ

 

q

 

Où l’on part à la recherche d’Eugenio Tramonti, le protagoniste du Vol du pigeon voyageur et de La Jubilation des hasards, disparu quelque part en Mongolie. Pour le retrouver il faudra traverser des états de réalité peu ordinaires et accepter de se laisser guider par quelques personnages emblématiques : un Chinois qui présente la particularité de maîtriser ses rêves ; une chamane mongole qui s’absente parfois quelques jours pour voyager dans d’autres mondes dont elle ne se souvient pas ; une Sibérienne qui fréquente assidûment les choses invisibles ; un jeune garçon, apprenti chaman, qui vient interférer dans les rêves du Chinois ; une vieille femme aux identités mouvantes ; une divinité lacustre aux faux airs de renard ; des juments, un aigle et un loup ; sans compter quelques narrateurs, anonymes ou pas, disséminés entre Oulan Bator et Pékin, le lac Baïkal et les hauts sommets de l’ouest de la Mongolie. 

 

q

 

En hommage à Blaise Cendrars et à La Prose du transsibérien paru en 1913, une équipe de la radio suisse, accompagnée par Christian Garcin, est partie un siècle plus tard sur les traces de ce voyage mythique. De 1913 à 2013, un siècle défile derrière les fenêtres du transsibérien sur un itinéraire de plus de 9000 km entre Moscou et Pékin. Christian Garcin évoque les villes traversées, les rencontres, les paysages, la grande Histoire et les petites histoires de la Russie, tout cela nourri de ses nombreuses lectures.
Une chronique personnelle du voyage, où il est question de la Russie des Tsars, de guerres, de révolutions, d’une princesse de l’Altaï, de l’amiral Koltchak, de steppes infinies, d’amis et de nombreux écrivains russes. Un journal, une chronique des évènements qui oscille entre littérature et histoire, science et géopolitique.

 

q

 

PLACES LIMITÉES

IBNSCRIPTION OBLIGATOIRE

CLIQUEZ

 

q

 

LITTÉRATURE ET SIBÉRIE

TSAR VOYAGES

58 rue de Paradis, 75010 Paris

  : 01 75 43 96 77

Métro : Poissonnière (Ligne 7) : 3 min
Notre Dame de Lorette (Ligne 12) : 11 min
Bus : 26,  43, 45 (Square Montholon), 32 (Hauteville), 39 (Paradis)

Plus de renseignements : CLIQUEZ

 

 

Centre culturel Alexandre Soljénitsyne

Librairie ” Les Éditeurs Réunis “

150ème anniversaire de la naissance de

Zinaïda Hippuis (1869-1945)

Présentation par Anne Hogenhuis

du livre

” Zinaïda ou la Liberté “

Lundi 9 mars 2020 à 18h30

Librairie ” Les Éditeurs Réunis “, V° Paris

Soirée consacrée au 150ème anniversaire de la naissance de
Zinaïda Hippuis (1869-1945),
poète, critique littéraire, dramaturge et écrivain russe,

Portrait de Zinaïda Hippius à Saint Petersbourg

Anne Hogenhuis, historienne, viendra nous présenter son livre
Zinaïda ou la liberté

Zinaïda Hippius est une star du XXe siècle. Poète et écrivain original, sa personnalité anticonformiste en fait une icône du genre. En Russie, elle milita pour réformer l’Eglise, puis, liée à des terroristes, elle sanctifia la violence. La Révolution d’octobre a trahi son rêve. Détruit aussi son ménage à trois qui faisait scandale. Repliée à Paris avec son mari, elle s’imposa pour sauver du naufrage la culture de l’Age d’Argent. Mission réussie : après soixante-dix ans d’oblitération, son œuvre suscite un grand intérêt. Sa vie aussi, dont les aspects épars sont réunis dans ce récit biographique.

 

De g. à dr. Philosophoff, Merejkovski, Z. Hippius et Zlobine (vers 1920)

Avec son mari Dimitri Merejkovski  forment un couple littéraire original et prolifique qui marque le Siècle d’argent  de l’histoire de la littérature russe. Elle est considérée comme une théoricienne du symbolisme russe.

L’auteur:


Pour Anne Hogenhuis, les relations entre la France et la Russie Tonnent un pont entre les deux cultures qu’elle partage. Historienne, elle a publié plusieurs ouvrages pour éclairer ce thème d travers les évènements du XIXe et du XXe siècle. Elle y privilégie toujours le rôle joué par les personnes, avec une préférence marquée pour les artistes et les poètes qui sont les prophètes de leur temps.

q

Présentation du film
«Декадентская мадонна русского символизма:
история создания портрета Зинаиды Гиппиус» 

.

” La Madone décadente “

 


(Н. Сименко и В. Петросянц, en langue russe)
par Alina Bikineeva, directrice du web-journal “Я эмигрантка”.

 

3

Librairie les Éditeurs Réunis & Centre culturel Alexandre Soljénitsyne

11 rue de la Montagne Ste Geneviève, 75005, Paris

Téléphone : 01 43 54 74 46
Métro : Maubert-Mutualité.

MASLENITSA

Lundi 24 février au dimanche 1er mars 2020

 

Maslenitsa, équivalent russe du carnaval ou du Mardi Gras, ancienne fête païenne slave, qui symbolise l’adieu à l’hiver et l’anticipation joyeuse du printemps. Elle est l’une des fêtes traditionnelles les plus joyeuses en Russie,  l’église a finit par inscrire cette fête dans son calendrier.

Maslenitsa est célébrée 8 semaines avant Pâques, la date est liée à la Pâques orthodoxe, dont la date change chaque année : en 2020 Pâques orthodoxe est le 19 avril (Pâques catholique le 12 avril).

On considère que c’est là que le printemps arrive et qu’il est temps de faire les adieux à l’hiver. La semaine de Maslenitsa est suivie du Grand Carême, période de purification spirituelle et de grandes restrictions alimentaires, et qui finie le dimanche de Pâques .
On dit que le nom de cette fête remonte au début  de l’orthodoxie, durant la période de Maslenitsa, la viande est exclue, mais les produits laitiers restent autorisés. Cela donne de grandes tablées de crêpes à la crème fraîche, de barankiet, souvent, de syrniki à base de fromge blanc.

Les slaves savaient s’amuser, à en juger par l’ampleur des fêtes populaires de la semaine de Maslenitsa. Tout le monde se promenait à cheval, alors que les jeunes couples attelaient des traineaux et organisaient des courses.

A cela s’ajoutent les déguisements, les pugilats et les tablées croulant sous les mets. Le rituel de mise à feu de l’épouvantail en paille de l’hiver est la tradition du dernier jour de Maslenitsa.

La “mascotte” de Maslenitsa est généralement une effigie habillée de couleurs vives (rouge, orange, jaune,…) qui s’appelle “Dame Maslenitsa”.

Les crêpes (en russe les blinis, un blin) sont le plat central de Maslenitsa. Pendant cette période, les recettes pour leur préparation ont subi de nombreux changements. Par tradition, chaque femme a sa propre recette pour faire les blinis.

Ils sont cuits à partir de différents types de farine ( blé, sarrasin, parfois les deux mélangées). A ce jour, les blinis, crêpes russes sont  considérées comme un plat traditionnel.

 

On les mange avec du beurre, de la crème sure, du miel, des œufs, des poissons. Quel est le meilleur acommodement ? Il est difficile de dire, tout le monde a sa propre opinion à cette question. Certains mangent les blinis uniquement avec la crème sure, tandis que d’autres ajoutent des garnitures sucrées, et d’autres du hareng ou des œufs de poissons nommé “Caviar” (d’esturgeon, de saumon, de truite, de lump). On peut les acommoder avec plusieurs types de poissons: du hareng, du maquereau fumé, du saumon rose fumé froid, le choix est grand. Les blinis sont mangés également en dessert, arroser avec de miel, de confiture, du sirop d’érable ou tout simplement avec du sucre.

Contrairement au stéréotype établi, les crêpes aux œufs de saumon sont un plat relativement récent et celles au caviar d’autant plus. Généralement, les «crêpes au caviar» sont servies avec des œufs de saumon.

Et comme boisson, bien entendu de la vodka (bien fraîche) .
Un blin (en russe : блин, pluriel блины bliny, blini parfois retranscrit comme blinis. Le mot blin vient du vieux slave mlin, qui signifie « moudre ».

.

.

Traditions pour Maslenitsa.

Avant le Carnaval, le Dimanche, selon la tradition de l’époque, il était obligatoire de rendre visite  aux parents, aux voisins et aux amis, et de les inviter à leur tour ( en russe Gosti). Maslenitsa est un festival folklorique plein de gaité et de joie. Chaque  jour de la semaine a son propre nom et son symbole.

Pendant la fête de Maslenitsa on s’habille « à l’ancienne » : les femmes portent un « châle »  traditionnel en laine qui les préserve du froid, les hommes portent la « Chapka » (coiffe en fourrure) et la « Kossovorotka » (chemise brodée à col officier). Les femmes portent aussi un collier en bois de bouleau avec un  bijou en ambre, c’est une amulette dédiée au soleil qui porte bonheur pour toute l’année.

 

Lundi, le premier jour du Carnaval est appelée «rencontre». Dans les temps anciens les habitants croyaient que la poursuite en traîneau, plus le bruit et le rire de la glissade sur glace, la récolte serait meilleure ainsi que la récolte du lin.

Mardi , ce jour – là, il était de coutume de commencer les jeux et divertissements créés pour des crêpes amusantes. Les jeunes le matin jouaient aux montagnes russes et manger des crêpes. Cette journée a été particulièrement excitante pour les filles célibataires,  ou l’on arrangait les mariages.

Mercredi , ce jour – là, toutes les maîtresses préparent divers gourmandises en grandes quantités et  décorent une table riche, mais avec des blinis bien sûr. Aussi ce jour  la mère montre son  affection pour son fils et  l’inviter à une fête.

Jeudi, de ce jour, les festivités du carnaval sont  déclinées  sont toutes leur version. Marché du matin au soir, danse, rondes, chansonnettes, chants. Les gens se livrent à toutes sortes de plaisir, montagnes russes en glace , bains , bagarres, réjouissances bruyantes. Ce jour – là le soleil est célébré pour bannir l’hiver.

Vendredi, un certain nombre de coutumes ce jour est destiné à accélérer et à faciliter les mariages des jeunes à trouver un bon parti.

Samedi, ce jour – là, la jeune fille  invite les parents du promis où les filles convoquent les copines, si elles dont mariés, alors on appele les amis ou les parents des mariés. Mardi Gras était, alors un prétexte pour se rassembler et papoter.

Dimanche du Pardon», ce jour-là est réservé pour demander pardon à tous les parents ainsi qu’à ses proches des offenses causées et de certains méfaits. De pardonner avec un cœur pur de leur propre pour les mêmes actions qui ont été accidentellement ou intentionnellement causé.

.

Ce Dimanche doit être  un beau jour radieux

avant le début du Carême.

 

v

 

Recette pour faire des blinis:

  • 1 . Clarifier les œufs (séparer les blancs des jaunes). Garder les blancs.
  • 2 . Dans une casserole, faire tiédir le lait et la crème (la température ne doit pas dépasser 40 °C) et délayer la levure dedans.
    Placer la farine dans un saladier et la mélanger avec les jaunes d’oeufs, incorporer progressivement le mélange à base de lait. Mélanger soigneusement, puis couvrir le tout d’un linge humide et laisser reposer pendant 1 h à 2 h.
  • 3 . Battre les blancs en neige et les incorporer délicatement à la pâte. Ajouter le sel et le sucre.
  • 4 . Dans une poêle antiadhésive chaude, verser un peu de pâte pour former des cercles de 10 cm de diamètre et laisser cuire pendant 1 min. Retourner ensuite les blinis avec une spatule et les cuire sur l’autre face.
  • 5 . Servir aussitôt ou conserver sous un torchon propre jusqu’à dégustation, napper de crème fraîche puis mettre du saumon ou du caviar ou des harengs …..

.

3

 

Conférence

« La Sibérie, Trésor Touristique ? »

par le Cercle Kondratieff

Mercredi 26 février 2020 de 18 h 30 à 21 h 15

Tsar Voyages, X° Paris

 

La Sibérie reste très mal connue des Européens, et surtout les Français. Cependant, cette immense région comprend de multiples richesses qui ne manqueront pas d’éveiller la curiosité des voyageurs : de la Yakoutie à la Bouritie, comme de l’Oural à l’Oussouri.

L’attrait touristique majeur la région reste le lac Baïkal, avec son île d’Olhron, un lieu sacré, couvert de mystères et de légendes. Mais la demande évolue. La péninsule de Yamal et le territoire des Nenets (peuple éleveur de rennes), connaissent un succès croissant auprès du public français après la multiplication des reportages sur le grand Nord et les populations locales dans la presse.

« La Sibérie reste un lieu privilégié pour les touristes en mal de dépaysement et de sensations fortes. Et pour  les investisseurs dans le domaine du tourisme, elle reste une région encore très inexploitée ».

C’est dans cet esprit que l’association Cercle Kondratieff en partenariat avec l’agence Tsar Voyages se sont associés pour apporter une vision de spécialistes du tourisme sibérien.

Texte extrait de la revue Russia Beyond – Rédigé le 20 décembre 2015 par Maria Tchobanov –  journaliste et membre du Cercle Kondratieff

Participation gratuite, le nombre de places étant limité,

il est bon de s’inscrire :

CLIQUEZ

 

3

 

TSAR VOYAGES

58 rue de Paradis, 75010 Paris

  : 01 75 43 96 77

Métro : Poissonnière (Ligne 7) : 3 min
Notre Dame de Lorette (Ligne 12) : 11 min
Bus : 26,  43, 45 (Square Montholon), 32 (Hauteville), 39 (Paradis)

Hommage à  Sergueï Eisenstein (1898 – 1948)

Cinéaste à la croisée des Arts.

 Samedi 28 septembre 2019 au 24 février 2020

Centre Pompidou – Metz (57000)

 Sergueï EisensteinL’Œil Extatique, monstre sacré du 7ème art, le Centre Pompidou de Metz  présente le parcours du cinéaste à la croisée des arts : décorateur et metteur en scène de théâtre, dessinateur, réalisateur, innovateur, collectionneur, théoricien et historien de cinéma… Visionnaire, cet artiste total a inventé un nouveau langage visuel basé sur une esthétique du montage.

Le Centre Pompidou Metz avait à cœur depuis sa création, il y a 9 ans déjà, de consacrer une exposition sur cet artiste légendaire à la croisée des arts. Une exposition qui a vocation à « montrer comment il s’inscrit dans une histoire mondiale des arts, passée et contemporaine » pour Ada Ackerman, commissaire de l’exposition et chercheuse au CNRS.

Cette exposition est comme une grande machine de montage, une « fabrique des images einsteiniennes ». Dès l’entrée, un triptyque d’extraits connus des films de l’artiste est monté en parallèle. De manière aléatoire naissent des échos en raison de motifs récurrents dans l’œuvre de l’artiste : foules, visages en souffrance, ferveur populaire et ombres inquiétantes se reflètent presque sur le sol métallique de la Grande Nef.

Sergueï Eisenstein est né à Riga le 10 (22) janvier 1898, en 1907 lors de la Ière révolution russe la famille part pour Paris, pour revenir à Riga, ou il fait sa scolaririté. Il apprend l’art de la photographie, il aime faire ds dessins animés et ds caricatures. Après de divorce de ses parents il vit à Saint Petersbourg avec sa mère. En 1915 il obtint un diplôme qui lui a permis de rentrer à l’institut des ingenieurs civils.

Après la révolution d’octobre il coupe les ponts avec sa famille. Au printemps 1917, il fut appelé au service militaire et inscrit à l’école des adjudants des troupes de génie, puis il rejoignit l’armée rouge. Pendant près de deux ans, Eisenstein a également voyagé avec le train, pendant ce temps, il a tenu des journaux détaillés, où il a enregistré ses voyages, ses réflexions sur l’art et le théâtre en particulier  Au même moment, il travailla comme décorateur dans des groupes de théâtre de l’armée rouge. En 1921, Eisenstein entra dans les studios du directeur supérieur de l’État. Eisenstein a commencé sa carrière dans le cinéma en rééditant le film de Frtiz Lang “Docteur Mabuse, le joueur”. Eisenstein conçut un cycle de huit films intitulé “Vers une dictature”. Le réalisateur commence immédiatement à tourner avec la cinquième photo intitulée ” le coup”, qui est publiée le 28 avril 1925.Elle contenait divers éléments novateurs (notamment des angles de caméra inhabituels et des métaphores de film) et avait reçu des critiques mitigées de la part de la presse et du public. On l’appelait révolutionnaire et novatrice, mais en même temps, on lui reprochait la complexité du langage cinématographique. En 1925 il sort le film ” le Cuirassé Potemkine “, qui remporta un énorme succès tant en URSS qu’à l’étranger.

Le film eut une forte influence sur la cinématographie de ces années et fut par la suite qualifié de «meilleur film de tous les temps».

En 1927  il réalisa le film ” Octobre “, dans lequel l’image de Lénine était présentée pour la première fois dans des longs métrages (interprétée par le travailleur Nikandrov).

En octobre 1928 Eisenstein et son équipe de tournage, part à l’étranger pour étudier l’expérience occidentale. Voyage officiel dont le but était de permettre à Eisenstein et à son équipe de tournage d’approfondir ses connaissances sur le cinéma de qualité, ainsi que de présenter personnellement des artistes soviétiques célèbres à l’Occident capitaliste. A son retour en 1932,  il se consacra aux activités scientifiques et pédagogiques, devint le chef du département de réalisation de l’Institut dÉtat de la cinématographie.

En 1938,  Eisenstein écrivit le scénario du film historique et patriotique Alexandre Nevski . Il a reçu un doctorat en histoire de l’art (sans défendre de thèse). Sur le tournage du film, la collaboration créative de S. Eisenstein avec Serge Prokofiev le compositeur commenca.

En 1941-1945, le réalisateur tourne le film “ Ivan le Terrible“. Le tournage a commencé à Moscou, puis, après l’évacuation du studio Mosfilm en 1942, s’est poursuivi à Alma-Ata.  Le rôle principal a été joué par Nicolaî Tcherkassov.

La première série de peintures a été publiée au début de 1945.

Cet espace de la Grande Nef a été spécialement choisi pour cette exposition en raison de sa grande hauteur sous plafond (près de 20 mètres) ce qui a permis au scénographe de réaliser un observatoire au centre de l’exposition, tour d’échafaudages et d’écrans faisant référence au projet architectural et cinématographique avorté de la « Glass House ». Eisenstein voulait tourner un film dans un building de verre à l’architecture moderne et se servir des jeux de transparence pour créer un « cinéma de l’apesanteur ».

On découvrira ses expérimentations théâtrales, ses dessins riches de symboles ou ds projets inachevés qui font de lui :

” Le Léonard de Vinci russe “

k

L’exposition est accompagnée d’une riche programmation d’évènements associés :

– Les chefs d’œuvres du cinéaste sont projetée dans l’Auditorium Wendel, les vendredi, samedis et dimanches.

– Une programmation de spectacles, un ciné-concert de la Grève par Pierre Jodlowski ou d’Alexandre Nevski par l’orchestre national de Metz, une “Nuit des Morts” avec une projection de Que Viva Mexico et le,concert pop psychadélique du Xixa, pour finir par une représentation exceptionnlle de l’École de théâtre du Gitis de Moscou, inspiré par l’œuvre d’Einsenstein, lui-même metteur en scène.

3

Le Centre Pompidou-Metz est la première décentralisation d’un établissement culturel public national. Le Centre Pompidou porte en région son modèle et met à disposition son savoir-faire et ses collections, dans un partenariat inédit avec les collectivités territoriales qui apportent le financement tout en garantissant l’autonomie des choix scientifiques et culturels.

k

Centre Pompidou-Metz
1, parvis des Droits-de-l’Homme
57000 Metz
Tél : +33 (0)3 87 15 39 39

À pied à 2 min de la gare TGV de Metz Ville, à 10 min du centre historique.

Tarifs : 7€, 10€, 12€

Horaire : Mercredi au lundi  10h à 18h, Vendredi, samedi et dimanche de 10h à 19h

Fermé le mardi.

 

 

Exposition

“MÉMOIRE des MURS”

Alena Vasilyeva et Olga Kataeva-Rochford

Samedi 8 et dimanche 9 février 2020

Mairie du Vème, Paris

Lors du XI° Journées du Livre Russe

 

Mémoire des murs, mémoire des rues, à travers l’architecture de Paris et de Saint- Pétersbourg, Alena Vasilyeva et Olga Kataeva s’attachent à faire revivre la vie artistique et littéraire des deux villes et le regard d’artistes russes sur Paris et d’auteurs français sur Saint- Pétersbourg.

Conçue comme une approche comparative, l’exposition permet d’interroger les rapports des écrivains voyageurs franco-russes avec le milieu urbain étranger qu’ils découvrent, explorent et qui devient le milieu et le matériau même de leur création. Chaque feuillet des séries graphiques exposées est consacré à l’un de ces auteurs, dont les périples vont de brèves visites officielles aux déplacements forcés ayant duré toute une vie. Chacun de ces voyages peut être interprété à la fois comme un déplacement dans l’espace-temps et comme un processus de transformation intérieure, de recherches créatives.

Olga Kataeva

Dans les descriptions de Saint-Pétersbourg réalisées par les littérateurs français la ville se présente sous les traits solennels de ses lieux « de culte » et des grandes fêtes de Cour. Contrairement à cette image d’une capitale brillante, Paris, a révélé son genius loci à travers les œuvres des écrivains russes exilés du XXe siècle.

Olga Kataeva est née à Saint-Pétersbourg, elle vit et travaille en France. Artiste peintre, dessinatrice, docteure en cinéma et études audiovisuelles, elle est membre de l’Association des artistes, peintres, sculpteurs, architectes, graveurs, dessinateurs de la Fondation Taylor (Paris), de l’Association des Critiques d’Art (l’AIS). Enseignante du dessin et du croquis à l’École Nationale d’Architecture de Paris la Villette. Sa thèse (l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, 2018) porte sur « Le statut de dessin dans l’œuvre de Sergueï Eisenstein : mise-en-scène, montage, intermédialité ».

Olga Kataeva a fait l’objet de quatre expositions personnelles et a participé à plus de 40 expositions régionales et internationales.

Bounine, 2020

L’univers fragile d’un Paris « russe », le sentiment d’être sans abri, la précarité et l’inconstance d’une vie en exil sont explorés par Olga Kataeva-Rochford à partir de fragments découpés dans la presse d’émigrants russes et des matériaux qui se trouvent dans les tiroirs des bureaux d’écrivains dont le destin était étroitement lié à la France. Parmi eux : Ivan Bounine, Anna Akhmatova, Marina Tsvétaïéva, Zinaïda Hippius et Dimitri Mérejkovski, Constantin Balmont, Ivan Chméliov, Gaïto Gazdanov…

 

4

 

Alena Vasilyeva est née en 1975 à Leningrad. Elle est diplômée du Lycée national académique
d’art de Saint-Pétersbourg Ioganson de l’Académie des Beaux-Arts de la Russie (1993), du département des arts plastiques (1998) et de l’école doctorale du département de dessin (2003) de l’Université pédagogique d’Etat de Russie Herzen. Elle a approfondi ses compétences à l’Institut académique d’Etat de peinture, sculpture et architecture Repine (2009). Depuis 1999 elle travaille à l’Université pédagogique d’Etat de Russie Herzen: maître de conférences, vice-doyenne de la faculté d’arts plastiques.
Docteur en histoire de l’art (2003). Membre de l’Association internationale des critiques d’Art (AICA).
Membre de l’Union des artistes russes (2004). Membre de l’Union des aquarellistes de Saint-Pétersbourg.
.
Maisons 2019
(1998). Elle a été récompensée par un diplôme d’honneur de l’Académie russe des Beaux-Arts pour son intense activité créative, reçu un diplôme d’honneur du Ministère de l’enseignement et de la recherche de la Fédération de la Russie dans la catégorie des arts graphiques, Alena à reçu une bourse du Président de la Fédération de la Russie, une subvention du Ministère de la culture de la Fédération de la Russie dans la catégorie «L’Art et l’architecture» et une bourse du gouvernement de Saint-Pétersbourg.
ENTRÉE  LIBRE

Mairie du Vème

21 Place du Panthéon , 75005 Paris

RER : Luxembourg

Horaires : Samedi et dimanche de 11h à 20h

 

LAURÉATS DU FESTIVAL

SOIRÉES  DU  CINEMA  RUSSE

DE BORDEAUX

 

Vendredi, 14  février  2020 à  18 h 30

Après la tenue réussie de la soirée festive «Echo du Festival» à Moscou,
«Soirées du cinéma russe de Bordeaux» vous invitent à Paris pour la projection
des lauréats de la compétition de courts métrages «In Ciné Veritas».

 

AU PROGRAMME
18h30

DÉGUSTATION DE COGNAC DE COLLÉCTION
du partenaire du festival
Maison de congnac A. de Fussigny

19 h 00

RENCONTRE
avec l’équipe du Festival et les auteurs des films
accompagnée d’une traduction simultanée

PROJECTION DES FILMS
GAGNANTS À LA COMPÉTITION

“IN CINÉ VERITAS”
EN 2019 À BORDEAUX

Meilleur film de fiction
Romance pour le cord’harmonie”. Année 2019. par Irina KIREEVA

“Point de bifurcation”. Année 2018. Réalisé par Léonid GARDASH

Meilleur film documentaire
“Patsantchiki”. Année 2019. Réalisé par Kristina ALEXANDROVA

Meilleur film d’animation
“Inanité”. Année 2018. Réalisé par Alexey TURKUS et Alexey SHELMANOV

Prix pour le traitement profond et brillant du sujet
023 Moscou – Paris“. Année 2019. Réalisé par Miloslava VYBORNYH

Meilleur vidéo-clip lyrique
“Au nom de… 2019”. Réalisée par Oleg ROGACHEV et Marina KUDRYASHOVA

Meilleur vidéo-clip musical
“Sucre – Masha Maria”. Année 2019. Réalisée par Polina KUDRYAVTSEVA

GRAND PRIX DU FESTIVAL

“Coquille” Ракушка. Année 2019. Réalisé par Anna OZAR, Durée 14 mn.

Avec : Ekaterina Kuznetsova =  Masha, Artyom Tsukanov = Alexeï et Marta Timofeeva.

“Masha découvre qu’elle a un cancer. Elle pense que c’est la fin. Mais il s’avère que ce n’est que le début”.

Anna Ozar

2

INSCRIPTION OBLIGATOIRE

http://crsc.paris@crsc.fr

Entrée libre!

8

Centre de Russie pour la Science et la Culture
61 rue Boissière, 75116 Paris

Tél : 01 44 34 79 79
Contacts : info@crsc.fr

Métro : Boissière (6), Victor Hugo (2)

Bus : 22, 30, 52, 82

Parking : Victor Hugo, Kléber, Longchamp

Concert exceptionnel

Pavel Fakhrtdinov

” Sans peur “

Samedi 8 février 2020 à 20 h

Institut protestante de théologie, 75014 Paris

Pavel Maratovitch FAKHRTDINOV est un auteur-compositeur de Moscou, mais il connaît et chante ses chansons de et vers : d’Ouest en Est, de jeune à grand, de A à Z.

Pavel est né le 30 mai 1982 dans la ville d’Elektrostal, dans une famille russo-tatare. Son père également auteur-interprète, dirigeait le club de la chanson de l’auteur, sa mère était soliste de l’ensemble folk-ethnique. En 2004, il est diplômé de la Faculté de droit de l’Académie d’État classique Maïmonide. Lauréat de plusieurs festivals, dont le festival Grushinsky de chanson d’art. Membre de divers événements et projets littéraires, musicaux et littéraires et musicaux, dont le festival Création du monde (2010). Participant régulier au festival “Dazhd” depuis 2001. Tête d’affiche répétée du festival d’art “En direct du Baïkal ” (Baïkal, Irkoutsk). En 2004, il a écrit la musique de la pièce « Deux Anges » (une pièce d’Alexander Minaev basée sur des histoires d’Andrei Platonov).

Ses genres sont le rock folk, le jazz et la chanson de l’auteur, et le rap, barde rock en d’autres termes, des chansons qui ont du sens. Sérieux, sincère, philosophique, incendiaire. Pavel admet que «dès la petite enfance, grâce aux parents de la maison, une musique complètement différente résonnait: Vysotsky et Deep Purple, Okudzhava et Aquarium, Beethoven et Galich. Et d’une manière ou d’une autre, la transformation est devenue imperceptible, peu importe le type de musique, l’essentiel est qu’elle soit honnête, sincère, poétique et émotionnelle. Ce n’est pas un genre de musique, mais la musique doit être écoutée et jouée. »


Aux concerts, il y a toujours une atmosphère unique d’humour et de communication; l’occasion de découvrir de nouvelles chansons, poèmes, idées, pensées et la joie de la performance conjointe de chansons déjà bien-aimées.
Le 8 février, Pavel présentera son nouvel album « Sans Peur ».

Extrait en concert  : CLIQUEZ

 

3

 

La faculté de théologie protestante de Paris a été créée en 1877 par transfert de la faculté de théologie protestante de Strasbourg à Paris. Depuis 1879, elle est située nᵒ 83, boulevard Arago

 

Institut protestante théologique

83 Bd Arago, 75014 Paris

Réservation et informations : ksp.paris@gmail.com

Métro : ligne 6 – station Saint-Jacques

Concert et stage

Chants Chamanique de Sibérie

” Olena Uutai “

Samedi 8 février 2020 à 19, concert.

Dimanche 9 février 2020 de 10 h à 13 h, stage.

La Datcha, 13 Eguilles

LES VOIX ANIMALES – concert exceptionnel d’OLENA UUTAI,(Olga Podluzhnaya)


 Olena Podluzhnaya UUTAi a conquis des milliers grâce à sa virtuose maîtrise de khomuus (la guimbarde). Née le 25 mars en République de Sakha (Yakoutie) en Russie. Sa conception du monde et sa musique reposent sur l’idée de l’harmonie et de l’unité de la nature. Elle créé et elle improvise, le plus souvent inspirée par la voix des oiseaux, des animaux, et les bruits de la nature. commence à jouer de la guimbarde à 6 ans et grandit en se nourrissant des croyances et de la langue du peuple yakoute.

Olena a remporté de nombreux titres, lauréate du Grand Prix de divers concours internationaux et festivals de musique ethnique en direct, est la vedette de nombreux projets artistiques mondiaux intéressants. On la surnomme virtuose, mais elle se considère simplement comme une artiste, improvisatrice et expérimentatrice libre. Elle  a publié deux albums de musique instrumentale et vocale “Uutai” et “Facettes de Khomus”.

q

 

Datcha

315 Chemin des Petites Fourques, 13150 Eguilles

CONCERT :

Tarifs : PAF: 25€, Adhérents: 20€

r

 

STAGE Dimanche 9 février de 10 h à 13 h

 Guimbarde khomus, chant

UNIQUEMENT SUR RÉSERVATION

Tarifs : PAF: 50€ Adhérents: 40€

Olena peut vous prêter une guimbarde pendant la durée du stage

Vente de guimbardes lors du stage et du concert.

Renseignements et inscriptions :
04 42 92 68 78 / 06 20 97 35 68
contact@datchakalina.com
www.datchakalina.com

 

 

TOURNÉE DÉBUT  2020

VERONIKA BULYCHEVA

 

Plus de renseignements sur les concerts:

CLIQUEZ

Exposition  Broderie Contemporaine

” BRODART “

Ekaterina Igorevna

Julie Sarloutte

Pointdecross

Lundi 7 janvier au vendredi 7 février 2010

Diderot Education, 75005 Paris

Exposition organisée par l’Association Brodart et le groupe Diderot Education.

Autoportrait (mouliné et canavas 63 X 65 cm)

Ekaterina Igorevna est né le 9 novembre 1989, jour de la chute du mur de Berlin, à Kropotkin, ville  du sud de la Russie; dès l’obtention de son baccalauréat elle poursuit sa formation à Moscou à l’Université Pédagogique de Moscou à la faculté des lettres et elle visitait les musées de la capitale.

Passionnée par la broderie dès son enfance, elle brode en créant des œuvres brodées sur les motifs des tableaux vus aux musées. En 2011, elle est obligée de quitter la Russie et déménager  en France, elle apprend le français, visite les musées et suit des cours d’histoire de l’art à l’Ecole du Louvre. Elle obtient la citoyenneté française et décide de lier définitivement sa vie à l’art. 2016 ellle étudie à la faculté de l’histoire de l’art à l’Université Paris Panthéon-Sorbonne. Au fur et à mesure de ses études, elle s’intéresse au rôle de la broderie dans l’histoire de l’art. En remarquant l’absence totale des œuvres brodées dans le programme des cours et aux salons de l’art contemporain, elle décide de rendre ses lettre de noblesse à la broderie et de promouvoir cet art, en y apportant nouvelle vision mêlant modernité et audace.

Au début de 2018 elle s’inscrit à la Maison des artistes et débute sa carrière artistique en créant les portraits brodés au point de croix, ainsi que les tableaux abstraits, inspirés par les œuvres de Frantisek Kupka et Robert Delaunay.

Lors de sa première exposition au Viaduc des Arts en 2018, elle est reconnue par des artistes et des visiteurs, qui soulignent l’originalité des tableaux exposés et la finesse du travail, ce qui la motive.

En parallèle de la création des œuvres brodées au point de croix, elle fait des recherches pour reconstituer le statut de la broderie en la mettant sur la scène de l’art contemporain.

q

Les trois artistes présenteront leurs œuvres pop art, polyptyques inspirés par la Renaissance, ainsi que des créations abstraites.
Tout est réuni par un seul médium – la broderie.

Œuvre brodée de Julie Sarloutte “Khaleesi”.

Première partie du polyptyque de Ekaterina Igorevna.

Œuvre brodée de Point de Cross

q

VERNISSAGE LUNDI 7 JANVIER 2020 de 19 h 30 à 22 h

Suivi d’un concert de Tanguy et Marianne Mnemmozyne

Tombola caritative au profit de l’Association BRODART

3

Diderot Education, EDNH

8 rue de Haute feuille, 75005 Paris

Concert

CHODURAA  TUMAT

Mercredi 5 et jeudi 6 février 2020 à 19 h30

Chez Boréalia, XIX° Paris .

Créatrice du premier ensemble de chant diphonique féminin et joueuse de vièle et de guimbarde connue internationalement, Choduraa Tumat est l’une des femmes les plus étonnantes de la scène traditionnelle en Sibérie du Sud. À l’écoute de cette technique de chant étonnante, où la voix d’une seule personne se dédouble et rappelle ainsi tous les sons de la nature. Laissez-vous transporter au rythme de la steppe et des chevaux !

Le chant diphonique fait rêver par la performance qu’il implique : un même chanteur produit plusieurs sons simultanément, une fondamentale et des harmoniques, ceci dans des styles différents. Chant de montagne, le chant diphonique fait penser tantôt à une flûte ou un petit oiseau, tantôt au vent glissant sur les rochers. Intemporel, il nous transporte dans un ailleurs ancestral et nous plonge dans une autre dimension sonore !
.
 Possibilité de réserver pour 4 évènements différents. Les réservations peuvent se faire sur le site de Borealia (www.borealia.eu/boutique/, voir liens ci-dessous) par CB ou virement. Vous avez la possibilité également d’envoyer un chèque à Borealia 33 rue de la Villette 75019 Paris, ou de passer chez Borealia à la même adresse.
.
Borealia vous propose 4 rendez-vous :
.
DEUX CONCERTS
.
MERCREDI 5 FEVRIER à 19h30 : CONCERT (repas et boisson offerts)
JEUDI 6 FEVRIER à 19h30 : CONCERT (repas et boisson offerts)
COLLATION OFFERTE A L’ISSUE DU CONCERT Plov (riz pilaf végétarien, viande prévue séparément), salade et thé ou vin après le concert / stand de livres, CD, DVD Accueil à partir de 19h – concert à 19h30 20h45 collation-discussion avec la musicienne
.
DEUX ATELIERS
.
JEUDI 6 FEVRIER de 10h à 12h : ATELIER de chant diphonique DÉBUTANT :
JEUDI 6 FEVRIER de 14h à 16h : ATELIER de chant diphonique niveau AVANCÉ
écoutez un extrait de chant diphonique : ICI
.
.
La ville de Touva est connu aujourd’hui comme l’un des berceaux du chant diphonique et du chamanisme.
Ce n’est pas par hasard si plus d’un quart de la population pratique ce chant. L’on dit que l’exécution du chant diphonique permet d’avoir une meilleur conscience de notre corps mais aussi de revigorer notre esprit, de développer notre attention, de renforcer la vitalité.
Utilisé comme un instrument de guérison. Il révèle la force intérieure et fait fuir la dépression et la solitude, aide à éliminer la négativité et initie au voyage de l’âme.
.
Au programme :
  • Écoute de la voix et compréhension du caractère unique de notre voix.
  • Différenciation des différents styles de chant diphonique.
  • Initiation aux techniques respiratoires spécifiques au chant.
  • Exercices de position de la langue et des lèvres, prononciation des voyelles.
  • Exercices de production de la fondamentale, des harmoniques et du bourdon.

.

3

.

Borealia

33 rue de la Villette, 74019 Paris

Renseignements et réservation : 06 07 62 93 77
contact@borealia.eu
www.borealia.eu

Tarifs concert: 20€, 18€ moins de 18ans

Réservation concert : CLIQUEZ

Tarifs cours de chants diphonique : 20€

Réservation atelier de chant pour débutant : CLIQUEZ

Réservation atelier de chant avancé : CLIQUEZ

Lectures théâtrales

” Du côté ensoleillé de la rue “

Lecture bilingue avec l’auteur Dina Rubina

et  Elisa Tovati

Vendredi 7 février 2020 à 21h30

APOLLO Théâtre XI Paris

 

Lecture bilingue du roman de Dina Rubina, Du côté ensoleillé de la rue, mis en scène et interprété par son auteur, accompagnée de l’actrice et musicienne Elisa Tovati.

 

Dina Ilyinitchna Rubina ( Дина Ильи́нична Ру́бин ) est naît en 1953 à Tachkent dans la famille du peintre Ilia Davidovitch Roubine (originaire de Kharkov en Ukraine). Elle est diplômée de l’école de musique spécialisée V. A. Ouspensky au Conservatoire de Tachkent. En 1977 Rubina termine sa formation au conservatoire de Tachkent  elle enseigne à l’Institut de culture de Tachkent.

Les premiers textes de Dina Rubina furent publiés dans la revue Jeunesse. En 1971, elle publie son premier récit, Un naturel remuant, à l’âge de 17 ans, dans la revue Cartable vert. A 24 ans, elle est devenue membre de l’Union des écrivains de l’URSS, elle est surnommée la Sagan Soviétique. Après son départ en Israël, elle a travaillé pour le supplément littéraire Vendredi du journal russe Notre pays en tant que secrétaire d’édition. Dina Rubina a vécu plusieurs années dans la ville de Ma’aleh Adunim décrite dans quelques-uns de ses ouvrages. À présent, elle habite dans la ville de Mevasseret Tsion.

 

Le sujet et la vie des personnages de son roman Du côté ensoleillé de la rue sont étroitement liés au Tachkent des années 1940–1960.Ce roman polyphonique relate l’entrecroisement de plusieurs destinées complexes et, en particulier, celles de deux femmes qui portent le récit avec force : Katia et Véra. Mère et fille, elles se retrouvent dès les premières pages, tandis que la première sort de prison. Les retrouvailles sont glaciales, et pour cause. Écorchée par la vie, elle fut une figure parentale médiocre. L’auteure nous transporte alors vers la vie et les rebondissements qui ont forgé la carapace de cette figure maternelle impassible, dans les confins d’un Ouzbékistan obscur. Katia survit à la famine, ce qui lui donne le sentiment d’avoir eu droit à une seconde chance. Avide de la saisir, elle vivote de menus larcins et d’arnaques. Dans le même temps, les amours et parcours de Véra nous sont racontés, de même que les souvenirs d’une troisième narratrice, témoin des moments qui tracent le chemin de l’une et l’autre des héroïnes. Jamais vaincues, ces deux personnages tracent leur sillon dans la vie, comme le ruisseau – le aryk – se fraie un passage dans les rues de Tachkent, la ville où se passe l’action du roman.

 

u

 

Élisa Tovati, est une actrice, chanteuse et compositrice elle est né à Paris.

À partir de 1991, elle prend des cours d’ art dramatique au Cours Florent et au Studio Pygmallion.  Elle arrête les cours en 2000. En 2002, elle sort son premier album. C’est quatre ans plus tard, avec son deuxième album, qu’elle connaît le succès dans la musique.

b

Dina Rubina et Elisa Tovati réunissent leur talent pour faire briller sur scène la prose captivante de l’auteure russe aux millions d’exemplaires vendus, enfin traduite en français. Une lecture poétique et inédite, à ne pas manquer, annonciatrice de la sortie, en juin 2020, de l’édition Pocket du roman.

 

3

À cet emplacement fut fondée en 1782 par un ancien sous-officier de la cavalerie britannique Philip Astley, et Antonio Franconi le premier cirque permanent d Paris : l’Amphithéâtre anglais. On pouvait y voir des jeux équestres, des animaux dressés et des clowns. La salle brûle en 1826, à partir de 1912, un cinéma de 500 places le “Consortium” est créé. Il cède la place en 1922 à un café concert dénommé ” Le Temple-Concert “.

Dès 1930, un nouveau cinéma coexiste avec le théâtre sous le nom de “Templia“. Le Théâtre Le Temple en 20O3 est réaménagé avec 4 salles devenan alors un plateau humoristique parisien, avec 8 à 10 spectacles par jour. Le Théâtre le Temple est devenu l’Apollo Théâtre en , le lieu axe sa programmation sur les Comédies, le One Man et Woman show. Une place importante est réservée à la découverte de nouveaux talents.

18 Rue du Faubourg du Temple, 75011 Paris
Tarifs : Premium 30€, standard : 25€
Réservation : 01 43 38 23 26
Billeterie en ligne : CLIQUEZ
.
Les éditions Macha
38 rue de Berri 75008 Paris
01 47 06 77 63

Rencontre avec 

Étienne Bouche auteur de :

” Moscou, au Cœur de la Création  Contemporaine “

Collection 10+100, Éditions HD

Mercredi 5 février 2020 de 18 h 30 à 20 h

Tsar Voyages, 58 rue de Paradis, X° Paris

Les Éditions Atelier Henry Dougier, présentent une Nouvelle collection !

Plongez au cœur de la création contemporaine moscovite, à travers 10 portraits et entretiens d’artistes majeurs et 100 lieux qui font l’actualité artistique à Moscou avec Étienne Bouche.

Préface d’Irina Prokhrova, journaliste, rédactrice en chef et éditrice russe; Olga Sviblova,  critique d’art, réalisatrice et organisatrice d’événements soviétique puis russe, spécialiste de photographie. Elle est notamment la fondatrice et directrice du Musée Multimedia Art de Moscou

g

L’auteur

Étienne Bouche est néé en 1988, diplômé de l’École supérieure de journalisme de Lille et titulaire d’une licence de russe. Installé à Moscou depuis 2013, il travaille comme journaliste indépendant pour différents médias francophones. Il est l’auteur de nombreux reportages pour Radio France internationale (RFI) et Libération. Lauréat 2015 de la bourse ” Journaliste de presse écrite ” de la Fondation Jean-Luc Lagardère.

Moscou n’est certes pas la première ville à laquelle on pense lorsqu’on évoque les hauts lieux de l’art contemporain. La faute à une Histoire encore récente, saturée de symboles, qui plaque invariablement sur la capitale l’imaginaire de la Guerre Froide. La faute également à un contexte diplomatique de plus en plus préoccupant. Pourtant, les visiteurs qui y feront escale seront surpris de découvrir une ville en pleine métamorphose, riche et inventive. Moscou ne cesse de surprendre. Ses murs fourmillent d’artistes prolifiques et de créateurs audacieux, qui n’hésitent pas à bousculer les cadres imposés par le pouvoir.

Cet ouvrage invite le lecteur à découvrir un aspect méconnu de la capitale russe, à travers le prisme de la création artistique contemporaine. Sont d’abord présentés dix artistes, issus de toutes les disciplines, qui font le dynamisme de la ville (parmi lesquels le compositeur Dmitri Kourliandski, le photographe Igor Moukhine ou le metteur en scène Maxim Didenko). Ils sont invités à nous parler de leur parcours, de leur travail et de leur rapport à Moscou. Une seconde section s’attache à présenter cent lieux propres à la création contemporaine moscovite, avec les dix lieux incontournables de la ville mis en exergue. Le lecteur dispose ainsi d’un véritable guide, riche et précis, pour découvrir autrement l’offre culturelle de Moscou.

ENTRÉE LIBRE

 

4 6 4

 

  • Broché : 159 pages, Prix : 17,50€
  • Editeur : Ateliers Henry Dougier (28 mars 2019)
  • Collection : 10+100
  • Langue : Français
  • ISBN-13 : 979-1031204802
  • ASIN : B07LD4R5XL
  • Dimensions de l’ouvrage : 13 x 1,4 x 22,1 cm

t

 

Tsar Voyages le spécialistes des voyages en Russie.

 

TSAR VOYAGES

58 rue de Paradis, 75010 Paris

Tél : 01 75 43 96 77

Plus de renseignements : CLIQUEZ

Soirée aux couleurs russes

avec

” Trio Makarenko “

 

V O Y A G E   E N   T E R R E    R U S S E

 

Samedi 25 janvier 2020 de 18 h 30 à 22 h 30

Église St Martin, 33570 Montagne

 

J&T et le restaurant La Réserve du Presbytère vous proposent une soirée aux couleurs Russe par la programmation du TRIO MAKARENKO

Anne : Piano
Micha : Balalaïka
Pierre : Hautbois

Reconnu par le monde musical comme l’une des formations les plus étonnantes, le Trio Makarenko envoûte les mélomanes les plus exigeants. Virtuosité, rythme, équilibre des instruments, le répertoire de la musique russe qu’ils défendent fait l’unanimité dès la première pièce qu’ils offrent à leur auditoire.
Invités à la Philharmonie de Berlin en janvier 2015 puis de nouveau en février 2019 où ils ont joué à guichet fermé, ils reçurent une « standing ovation » d’une salle convaincue de s’être rendue, l’espace d’un concert avec eux… à Saint- Pétersbourg !
Plus d’informations sur le Trio : CLIQUEZ

La soirée se poursuivra pour ceux qui le souhaitent, par un apéritif, repas et une rencontre des artistes dans le restaurant “La Réserve du Presbytère” , (Restaurant attenant l’église Saint Martin de Montagne).

Menu russe

Entrée : Le savoureux “Bortsch”, brochette gourmande de noix de Saint-jacques en vol au vent de champignons
Plat : Dos de biche à la royale, mitonnée de chou au gingembre, purée de panais et ventrèche des Pyrénées.
Dessert : Pavlova aux fruit exotique, sorbet noix de coco citron vert.

5

Eglise St Martin

24 Grand-Rue 33570 Montagne.

Tarifs concert seul en prévente :  plein tarif 20 €
demi-tarifs 12 € (étudiant, demandeur d’emploi et moins de 18 ans)

Sur place à partir de 17h30 : 25€ et 20€ demi tarif.

Tarifs : Concert + apéritif + repas et rencontre avec les artistes

Prévente Pass soirée : 85 €

BILLETERIE en prévente : Tél : 06 95 19 02 80 ou en ligne : CLIQUEZ

d

Repas à “La Réserve du Presbytère” suite au concert

Pour ceux qui le souhaitent, un apéritif, repas et rencontre avec les artistes

Suivez ce lien pour plus d’informations https://www.lareservedupresbytere.fr/

 

HOMMAGE DES CHANTEURS FRANÇAIS

AU GRAND POÈTE RUSSE

POUCHKINE ET L’OPÉRA RUSSE

Spectacle lyrique et théâtral, Exposition, buffet russe

 DIMANCHE 26 JANVIER 2020 À 15H30

Forum Armand Peugeot, 78, Poissy

Spectacle lyrique et théâtral

Création : Élisabeth Barthel et Katia Dracouli
Piano et direction musicale : Geun Haeng Cho
Costumes : Katia Dracouli
Avec :Elisabeth Bartel, Marie Cordier, Fazia Rabache et Estelle Rabaud, (sopranos)
Blandine Bernard,(mezzo-contralto)
Christophe Azaïs de Vergeron, Émilien Marion et Christophe Raynal, (ténors)
Hugues Blunat, Côme Jacteur-Monrozier, Cédric Le Barbier, barytons
Sébastien Borel, (basse)
Comédienne : Laurence Sonneck,
Avec la participation de la classe de perfectionnement de la danse classique d’Antonella Moreno du Conservatoire de musique, de danse et d’art dramatique de Poissy et de la chorale de Katia Ferrari auprès du Conservatoire russe de Paris Rachmaninov

Au programme :

Des extraits des opéras « Tsar Saltan », « Le Coq d’or » de Rimski-Korsakov, « Convive de Pierre » et « Roussalka » de Dargomyjski, « Chevalier Avar » et « Aleko » de Rachmaninov, « Boris Godounov » de Moussorgski, « Mazeppa », « La Dame de Pique » et « Eugène Onéguine » de Tchaïkovski

3

Forum Armand-Peugeot

 45 Rue Jean Pierre Timbaud
78300 Poissy

Tarifs : plein tarif – 20 € ; tarif réduit (membres de Linguarik et groupes, étudiants -de 26 ans, demandeurs d’emploi, familles nombreuses, + 65 ans) – 15 € ; enfants (- de 18 ans) – 10 €, gratuit pour – de 10 ans.

Contacts : tél. : 01 30 74 60 65

Achats en ligne : https://www.billetreduc.com/ ou https://www.weezevent.com/pouchkine-et-l-opera-russe

Office de tourisme, 2, bd Robespierre, fermé dimanche et lundi :

Tél : 01 30 74 60 65 et sur place le jour du spectacle dans la limite des places disponibles

Renseignements : linguarik@orange.fr / www.linguarik.com https://www.facebook.com/events/2588087827893042/

Contacts : tél. : 01 30 74 60 65

Nouvel An Russe 2020

” Soiree Costumee “

Lundi 13 janvier 2020 à partir de 18h30

 

La Maison de la Russie accueillera ses adhérents et ses amis pour fêter ensemble ” à la russe ” le Nouvel An. Nous renouons avec une de nos vieilles traditions de soirée costumée, où chacun apporte sa contribution pour un partage dans la joie et la bonne humeur. Cette année, dont le chiffre devrait présager un merveilleux équilibre, pleine liberté à votre imagination pour les costumes! Et si vous n’avez pas d’idée ni de costumes, nous vous fournirons des idées et de quoi les réaliser!

Merci de vous inscrire très vite: les places sont limitées (par la taille du local!) par sms au 06 12 22 58 62, ou mail delarussie.maison@gmail.com

13 января Русский дом в Ницце приглашает от 18.30 своих друзей и слушателей на встречу старого Нового года. Мы в этом году хотим вернуть традицию давно прошедших лет – новогодний маскарад. Тема для костюмов – свободная! Если нет воображения – костюмов – мы с этим можем помочь! Как всегда, каждый приносит свое любимое к столу, чтобы делиться со всеми.

Запись обязательна– помещение небольшое! записывайтесь сообщением на телефоне 06 12 22 58 62 или delarussie.maison@gmail.com

Association Maison de la Russie

20 rue Cyrille Beset
06100 Nice

Reneignements,  inscription obligatoire:

Mob : 06 12 22 58 62

courriel : delarussie.maison@gmail.com

 

Grande Soirée de Soutien

pour le

Cirque Tzigane Romanes !

MERCREDI 15 JANVIER 2020 à 20 h

Cirque Romanes, XVI°, Paris -Porte Maillot

Histoire du cirque Romanes

Alexandre Romanes, est issu d’une grande famille du cirque, il entame dès sa jeunesse une carrière dans le cirque comme équilibriste sur échelle, dompteur de fauve. Puis il quitte sa famille et son cirque déçu par le chemin que prend ce dernier, n’incarnant plus à ses yeux les valeurs du cirque et surtout de la culture tzigane. Il fait connaissance de Jean Genet et deviennent très proche. Dans les années 1990 il monte son propre cirque : le cirque Romanes, premier cirque tzigane sur le continent européen, avec son épouse Délia, chanteuse tzigane de Roumanie. Il est également auteur de plusieurs recueils de poèmes consacrés à la culture tzigane, inspirés des histoires gitanes. Alexandre Romanes travail à la sauvegarde et la conservation de la culture tzigane sous toutes ses formes : numéros de cirque, théâtre, musique. Il a adhéré à la charte « Culture-Gens du voyage », il œuvre pour la reconnaissance de la pluralité des composantes des populations vivants sur notre territoire en application de la Convention de l’Unesco de 2005 sur la protection des expressions culturelles. Il a reçu la légion d’honneur des mains de la ministre de la Culture Audrey Azouley. en novembre 2016 et le 4 juillet 2019,  Anne Hidalgo, maire de Paris, a remis, la médaille grand vermeil, la plus haute distinction de la ville, à Alexandre et Délia dans les salons de l’hôtel de ville de Paris. Il a fondé avec son épouse Délia le Centre International Artistiques Tzigane et gitan, association Tchiriclif. Le cirque reçoit régulièrement sous son chapiteau des artistes d’autres troupes : des chanteurs comme Natacha et la nuit des Princes, des danseurs de flamenco, tzigane avec Petra Iourtchenko et sa troupe de danseurs tziganes.etc….

Alexandre dit : “Nous les Romanès, avec quelques autres Tribus, sommes les derniers Nomades en Europe…Et pourtant notre Culture pourrait être fort utile dans un monde qui se déshumanise de plus en plus… Bientôt, il n’y aura plus qu’un fonds de dessins, films, peintures, photos et musiques qui apporterons la preuve qu’il y avait en Europe un Peuple Nomade, épris de liberté qu’on appelait : Les TZIGANES !

 

Quelques ouvrages d’Alexandre Romanés, directeur du cirque.

Vous trouverez les livres d’Alexandre Romanes au Cirque Romanes ou dans les librairies : ” UN PEUPLE DES PROMENEURS” – Ed Gallimard ,” PAROLES PERDUES “-Ed Gallimard, ” SUR L’ÉPAULE DE L’ANGE ” -Ed; Gallimard, ” LES CORBEAUX SONT LES GITANS DU CIEL “- Ed. L’Archipels, et ” LE LUTH NOIR ” – Ed.Les Lettres Vives.

Spectacle réservé à tous et en particulier
aux amoureux de la vie et de la poésie.

Une idée de François Bernheim du blog “Mardi ça fait désordre”.
.

Délia Romanes chantant avec l’orchestre tzigane du cirque Romanes

3
Chapiteau du Cirque Romanes
Square Parodi, entrée face au 35 Bd de l’Amiral-Bruix
75016 Paris,
Porte Maillot.
Métro : Porte Maillot (ligne1)

Réservations : 01 40 09 24 20 ou 06 99 19 49 59
RÉSERVER DES MAINTENANT avec Billetreduc: https://www.billetreduc.com/254238/evt.htm

Pour le 100ème anniversaire de la naissance de

Lily Kedrova

Pose d’une plaque commémorative

162 Bd Montparnasse, XIV Paris

Samedi 14 décembre 2019 à 15h

Lily Kedrova (Елизавета Николаевна Кедрова) est né le 9 octobre 1919 à Petrograd dans la famille du musicien Nikolaï Kedrov et de la chanteuse d’opéra Sofia Gladkova. La famille a émigré de Russie dans les années 1920 en Allemagne et s’est installée en France à Paris en 1928, où le père de Lily a fondé le Conservatoire russe (26 Quai de New-York XVIème) et le célèbre Quatuor Kedrov.

Nicolas Kedroff à gauche .

Lily Kedrova a pris des cours de théâtre auprès d’émigrants russes, d’immigrants du Théâtre d’art de Moscou, jouée au Théâtre russe de Paris, puis dans des théâtres français.

Dans la filmographie de l’actrice – plusieurs dizaines de films dans lesquels elle a joué avec Jean Marais, Gérard Philippe, Jean Gabin, Isabelle Adjani, Gina Lollobrigida, Catherine Deneuve et bien d’autres stars du cinéma français et mondial. Bien que ce soit le cinéma qui lui ait valu une renommée internationales, Lily Kedrova elle-même a toujours considéré la scène théâtrale comme le principal «lieu de sa vie».

Lily a joué avec succès des rôles caractéristiques dans des comédies françaises et en 1965, elle a reçu un Oscar de la meilleure actrice dans un second rôle (le film Zorba le grec). Après cela, en 1968, elle épouse le metteur en scène impressionniste canadien Richard Howard. Lily a déménagé avec lui au Canada et elle a joué dans plusieurs autres films hollywoodiens. En 1984, elle a reçu le Tony Theatre Award pour la version scénique de The Greek Zorba. Son dernier film a été tourné en  1993, et la dernière représentation en public en  1991.

Elle est décédée dans sa résidence d’été de la ville canadienne de Sault Ste Marie, en Ontario, le 16 février 2000. L’actrice a été incinérée et les cendres enterrées dans le cimetière russe de Ste Geneviève des Bois.

2

Maquette de la plaque

La pose de la plaque  commémorative sur sa maison aura lieu avec la participation de la préfecture de Paris, de personnalités culturelles françaises et de compatriotes russes, u 162 du boulevard de Montparnasse, où Lily Kedrova a vécu de 1953 à 1982.

Olga Yartseva et protodeacon Alexander Kedroff, neveu de Lily Kedrova, devoilent la plaque © Boris Gessel

BALLET DE L’OPÉRA NATIONAL
DE KIEV,
Le Lac des Cygnes 
Chorégraphie V. Kovtun

 Théâtre des Champs-Elysées, Paris

Du mardi 24 décembre 1019 au dimanche 5 janvier 2020

Le Roi des Ballets

Le Lac des cygnes est LE ballet classique par excellence, celui qui depuis sa création en 1877 a sans doute connu le plus de représentations et d’entrées au répertoire des plus grandes compagnies à travers le monde. La version dite « classique » de ce ballet, créée en 1894-1895 par Marius Petipa et Lev Ivanov, est le socle de toutes les versions qui suivront, dont parmi les plus connues, celle de Rudolf Noureev. La version de Valery Kovtun présentée par le Ballet de l’Opéra National de Kiev ne déroge pas à la règle en restant fidèle à l’esprit d’origine. C’est déjà à lui que nous devions la version de Casse-Noisette présentée l’hiver dernier et qui avait permis de découvrir la grande technicité de cette compagnie. L’émotion et l’enchantement, portés par l’une des plus étincelantes musiques de ballet de Tchaïkovski, devraient une nouvelle fois être au rendez-vous. Cette histoire d’une jeune femme idéale et de son double maléfique mêlée à celle du Prince Siegfried poussée par sa mère à trouver une épouse est un monument d’émotions où la grâce et les prouesses techniques continuent de ravir tous les publics.

Lopukhov, Noureev, Grigorovitch, Bourmeister, et même Neumeier et Mats Ek – il y a autant de versions du Lac des Cygnes que de compagnies de danse (voire plus, le Ballet de l’Opéra national de Kiev en possédant deux à son répertoire). Lors de sa tournée parisienne, le ballet de Kiev présentera Le Lac des Cygnes chorégraphié par Valery Kovtun. Une version inconnue à Paris, mais en réalité l’une des plus proches de celle de Marius Petipa.

Valery Kovtun : chorégraphie
Piotr Ilitch Tchaïkovski : musique

Orchestre Hexagone
Viktor Oliynyk direction

Minutage:
1ère partie : 1h10, Entracte : 20 mn, 2ème partie : 40 mn
Entracte : 20 mn, 3ème partie : 25 mn

q

Théâtre des Champs Élysées

15 Avenue Montaigne, 75008 Paris

Tél : 01 49 52 50 50

Métro :  station Alma-Marceau (ligne 9) ou Franklin-Roosevelt (ligne 1)
RER :  station Pont de l’Alma (ligne C) / Attention : station fermée jusqu’au 25 août 2019
Bus : lignes 42, 63, 72, 80, 92

Station de taxi: Place de l’Alma, angle avenue George V

TARIFS : de 95€ à 15€

Billeterie : CLIQUEZ

Attention, les billets ne peuvent être ni repris, ni remboursés, ni échangés
(sauf pour les Abonnés du Théâtre)

q

Classes du Ballet de l’Opéra National de Kiev :
Jeudi 26, lundi 30 décembre, vendredi 3 janvier 11h
Tarifs : 10€ / 5€ (- 12 ans)

Réservez : CLIQUEZ

q

 

Réveillon du Nouvel An

 

”  FOLIE TZIGANE EN ZONE LIBRE !

 

Mardi 31 décembre 2019 de 21 h à 5h du matin

RÉSERVEZ DÉS MAINTENANT

 

3  Romanes Le dernier Cirque Tzigane  3

 

Après la représentation du spectacle « Les Nomades arrivent !», toute la nuit vous pourrez manger des côtelettes de mouton sur le barbecue, des choux farcies des Balkans, plus une grande variété de plats… vins et boissons à volonté !!!

Vous passerez la nuit avec la Famille Romanès et son Ensemble de musique Tzigane des Balkans, qui vous fera danser comme à son habitude jusqu’à l’Aube…!

De nombreux artistes invités se joindront à la fête : danseuses tziganes du monde, danseuses orientales, danseuses flamenco, fanfare Tzigane de l’Europe de l’Est, chanteuses…

Comme à chaque fois, de nombreuses autres surprises vous attendent !…

Au programme :
– Le spectacle “Les Nomades Arrivent !”
– Un grand buffet (spécialités culinaires et boissons à volonté).
– Des performances artistiques (orchestre, chants et danses).
– Le Bal des Balkans animé par Dj Soumnakaï.

Tarif unique : 150€ par personne
Réservation conseillée : 01 40 09 24 20 / 06 99 19 49 59

Tenue Tzigane souhaitée

s u s

Chapiteau du Cirque Romanès
Au Square Parodi, face au 35 Boulevard de l’Amiral-Bruix,
75016, PARIS à la Porte Maillot

Métro : Porte Maillot (Sortie 5), Ligne 1 fonctionnant durant les grèves
Réservations : 01 40 09 24 20 ou 06 99 19 49 59

Réservations en ligne avec Billetreduc : CLIQUEZ

avec FNAC : CLIQUEZ

ERIC CAUDRON

Ventes aux enchères

ART & HISTOIRE RUSSES

РОССИЯ ИСТОРИЯ И ИСКУССТВО

Lundi 9 décembre 2019 à 14h

Exposition publique :

Vendredi 6 et samedi 7 décembre de 11 h à 18h

Lundi 9 décembre de 11h à 12h.

Hôtel Drouot, 75009, Paris

Catégories de la vente :

Extrait du Catalogue

– Icônes

Drobnitsa (médaillon) à l’effigie des saints Anne, Jean l’Evangéliste, Etienne et Eudoxie, sommés d’une icône de la Vierge Marie. Rostov, fin du XVIIIe ou début du XIXe siècle. Email sur métal. 8,2 x 6,5 cm. Au dos, étiquette d’inventaire “2404, 4500”. Ce genre d’icône miniature était généralement fixé sur l’oklad d’une Bible.

Дробница с изображением Святой Анны, Святого Иоанна Богослова, Святых Стефана и Евдокии. Ростов, кон. XVIII-нач.XIX вв. Цинк, эмаль, 8,2 х 6,5 см.

400/600 €

k

Les trois saints martyrs de Vilna (Vilnius) : Antoine, Jean & Eustache ; en haut, le Christ accueillant. Moscou, 1908-1917. Tempera sur bois, chemise de velours ; oklad de vermeil ciselé. 13,5 x 11 cm. ◊ maître-orfèvre : СГ, ◊ Δ Kg84
Antoine, Jean & Eustache furent martyrisés en 1347 par le grand-duc de Lithuanie, pour n’avoir pas voulu apostasier la Foi chrétienne.

Икона «Святой Антоний, Святой Иоанн, Святой Евстафий Виленские». Москва, 1908-1917. Дерево, темпера, бархат, серебро, позолота. 13,5 х 11 см.
Клейма: серебра 84, голова девушки в кокошнике вправо, мастера «СГ».

400/700 €

k

Médaillon à l’effigie de saint Tikhon Zadonsky. Russie, Rostov, XIXe s. Peinture sur émail (4,7 x 3,5 cm), dans un cerclage d’argent (maître-orfèvre en partie mal frappé. (◊ titre 84). Au dos, inscription en cyrilliques indiquant l’identité du saint.
Ce genre de médaillon sur émail était fabriqué à Rostov, près de Moscou.

Икона «Святитель Тихон Задонский». Россия, Ростов, XIX в.
Металл, эмаль. Овал 4,7 х 3,5 см. В серебряном обрамлении. Клейма серебра 84 и мастера.

300/500 €

k

Souverains

Marie-Thérèse de France, duchesse d’Angoulême. Buste de l’empereur Alexandre, dans un vaste décor nébulé et paysagé. Vers 1814. 25 x 28 à la vue.
Broderie de soie et fils d’or, gouache. Dans son cadre de bois doré, sous vitre.
Au dos, étiquette portant une inscription à l’encre : « Ouvrage exécuté par Madame la Duchesse d’Angoulême, et donné par elle à la Comtesse Césarine de Houteville, nièce de Mme la Marquise de Clermont d’Auvergne. Cet ouvrage a été légué par ladite marquise à Mme Fleurac sa femme de chambre. »

Sur un fond d’arbres et de paysage, le buste d’Alexandre, tourné vers la droite, apparaît au milieu de nuages ; il porte le grand uniforme, une couronne de laurier plane au-dessus de son chef ; de part et d’autre, des épis de blé et une corne d’abondance. En bas, une aigle bicéphale noire, couronnée et porte un blason à la lettre A, tient dans ses becs une branche d’olivier ; trois fleurs de lys et une tige de lys au naturel.

Cette allégorie présente l’empereur Alexandre vainqueur, qui restaure la Monarchie française, rétablit la paix et apporte la prospérité à la France.

La duchesse d’Angoulême (1778-1851), fille de S. M. le roi Louis XVI et de S. M. la reine Marie Antoinette, était la nièce de Louis XVIII que l’empereur Alexandre Ier avait contribué à rétablir sur le trône ; cette broderie est le témoignage de sa reconnaissance envers l’Empereur. Leur rencontre eut lieu à Compiègne en 1814.

Мария-Тереза Французская, герцогиня Ангулемская. Портрет русского Императора Александра I. Ок. 1814. Холст, гуашь, вышивка шелком и золотой и серебряной нитями. 25 х 28 см. Под стеклом, в золоченой деревянной раме.
На обороте: этикетка с надписью тушью на французском языке “Работа, выполненная Мадам герцогиней Ангулемской и подаренная ею графине Цезарине де Утевиль, племяннице маркизы де Клермон д’Овернь и переданная маркизой своей горничной мадам Флерак”.

Император изображен в генеральском мундире со звездой и лентой Ордена Святого Андрея Первозванного и венцом из лавровых ветвей на фоне облаков, пшеничных полей и лесов; под изображением Императора – рог изобилия и пшеничные колосья , а в нижней части – российский двуглавый орел с вензелем Императора на груди и три цветка лилии, символа французской королевской власти.

Аллегория представляет Императора Александра I как реставратора законной королевской власти, принесшего мир и процветание Франции.

Мария-Тереза Французская, герцогиня Ангулемская (1778-1851), дочь короля Людовика XVI и королевы Марии-Антуанетты, обезглавленных на эшафоте в годы французской революции. Встреча императора Александра I и герцогини Ангулемской состоялась в Компьене в мае 1814 г. В это же приблизительно время и была исполнена представленная нами картина как знак благодарности герцогини русскому Императору-освободителю Европы.

4 000/6 000 €

k

Assiette commémorative du couronnement de l’empereur Alexandre III et de l’impératrice Marie Feodorovna. Saint Pétersbourg, 1883. Bronze argenté (21 cm) ; effigies reciselées à l’argent. Large bordure à entrelacs formant comme des A ; au sommet, couronne dorée fixée par une vis; en abîme, un blason couronné pareillement fixé; de part et d’autre, chiffre d’Alexandre & celui de Marie Fiodorovna ; au centre, médaillon à l’effigie de profil d’Alexandre & de Marie Fiodorovna, avec légende en russe dont le sens est : Couronnement de l’Empereur Alexandre III et de l’Impératrice Maria Feodorovna, à Moscou, en 1883. Au dos, inscription en lettres anglaises : « F. W. Huhn & Co. St Petersburg »

Памятная коронации III и Императрицы Марии Федоровны. Санкт-Петербург, фирма F. W. Huhn, 1883. Бронза посеребренная. 21 см. На обороте клеймо фирмы.

300/400 €

k

Vingt-quatre télégrammes émanant d’Alexandre III, à destination de son frère le grand-duc Alexis Alexandrovitch. 1875-1883. L’un de ces télégrammes comporte quatre lignes et une signature, au crayon, de la main du grand-duc Alexis Alexandrovitch. Plusieurs de ces télégrammes concernent la guerre russo-turque de 1877-1878.

Двадцать четыре телеграммы Императора Александра III, адресованных Великому Князю Алексею Александровичу. 1875-1883.
Одна из телеграмм имеет надпись карандашом в четыре строки, сделанную рукой Великого Князя Алексея Александровича. Несколько телеграмм имеют отношение к русско-турецкой войне 1877-1878 гг.

2 000/3 000 €

k

Paul Buhré. Montre de poche savonnette en or jaune, frappée de l’aigle impériale russe ; dans son écrin d’origine. Saint-Pétersbourg & Moscou, Cabinet de Sa Majesté Impériale, 1902. Or (titre : 14K), émail. Diamètre : 4,5 cm ; poids : 93 grammes. Couronne à trois heures, cadran en émail blanc (chiffres romains). Mouvement 12” 1/2 finition côtes de Genève, échappement à ancre, trotteuse décentrée à six heures. Le fond de mouvement est signé Paul Buhré. “Paul Buhré, fournisseur de la cour de Sa Majesté” et n° de fabrication 63825. Ce numéro correspond à l’année 1902. Fond de boîtier à l’aigle impériale russe. Dans son écrin de maroquin rouge, frappé de l’aigle impériale, doublé de soie. Etat de fonctionnement.

Часы жалованные из Кабинета Его Императского Велмчества Санкт-Петербург, фирма “Павел Буре”, 1902. Золото двух цветов, на крышке часов двуглавый орел из золота и эмали. В оригинальном футляре из красного марокена с бронзовым двуглавым орлом на крышке футляра и подкладкой из шелка. На внутренней полости часов выгравированная надпись “Павел Буре, поставщик двора Его величества” и номер 63825, что соответствует 1902 году выпуска.

4 000/5 000 €

k

Henry Weiss. Paire de chaussons en cuir blanc et pompon de soie, ayant appartenu à la grande-duchesse Marie Nicolaevna, fille de l’empereur Nicolas II et de l’impératrice Alexandra. Saint Pétersbourg, vers 1902. 13 x 4,5 x 3,5 cm.
A l’intérieur, marque dorée d’Henry Weiss, Nevsky 56, à Saint Pétersbourg, avec aigle impériale.

Cette paire de chaussons est accompagnée d’une carte de visite au nom de « Mrs. A. H. Macleod », portant cette inscription au dos : « Shoes worn by H.I.H. the Grand-duchess Marie Nicholovna of Russia. 1902 »

Mrs Alister H. Macleod, née Grace Eagar, était la sœur de Margaretta Eagar (1863-1936) qui fut entre 1898 et 1904 la niania irlandaise des enfants de l’Empereur. Henry Weiss était le fournisseur de la Cour Impériale ; en particulier, il fournit, aux enfants de l’empereur Nicolas II, de nombreux chaussons similaires.

Генрих Вайс. Пара туфелек из белой кожи, носимых Великой Княжной Марией Николаевной, дной из дочерей Императора Николая II и Императрицы Александры Федоровны. Кожа, шелк. 13 х 4,5 х 3,5 см. Внутри: тисненая золотая марка поставщика Императорского Двора обувного магазина Henry Weiss на Невском проспекте, 56 в Санкт-Петербурге, и двуглавый орел. Прилагается визитная карта Миссис А. Маклеод с надписью на английском языке: ” Туфельки , носимые Великой Княжной Марией Николаевной. 1902″. Миссис Алистер Маклеод, ур. Грейс Игер, являлась сестрой Маргариты Игер (1863-1936), ирландской няни императорских детей с 1898 по 1904 гг.
Великая Княжна Мария Николаевна (1899-1918), третья дочь Императора Николая II и Императрицы Александры Федоровны.

10 000/15 000 €

k

Ecole russe. Vue sur l’Académie des Beaux-Arts à Saint-Pétersbourg. Vers 1835 Lavis d’encre sur papier fort. 13,5 x 21,5 cm. Dans un cadre moderne. Русская школа. Вид на Императорскую Академию

Санкт-Петербурге. Ок. 1835.
Бумага, тушь. 13,5 х 21,5 см. Под стеклом, в современной раме.

400/600 €

k

[Michel François Damame De Martrais]. Vue de la Néva, du port, et de la bourse de St Pétersbourg. an 1812. [Paris, 1812]. Eau-forte aquarellée (42 x 57 cm à la vue) ; dans un cadre vitré en bois noir.
Tiré de l’Album « Une année de Saint Pétersbourg ou douze vues pittteresques prises dans chaque mois, représentant les places, palais et monuments les plus remarquables de cette capitale ». Léger repeint dans le ciel.

[Мишель Франсуа Дамам де Мартре]. Вид Невы, Порта и Биржи в Санкт-Петербурге. Год 1812. Париж, 1812. Офорт, подкрашенный акварелью. 42 х 57 см. Под стеклом, в черной деревянной раме. Лист из альбома “Двенадцать месяцев в Санкт-Петербурге, или двенадцать живописных видов, представляющих площади, дворцы и самые замечательные памятники этой столицы”.

1 000/1 200 €

k

NOBLESSE

Ecole russe. Portrait d’un homme en tenue civile, portant la croix de l’ordre de Saint Vladimir. Russie, vers 1790. Miniature sur ivoire. 6,5 x 5 cm. Sous vitre, dans un cerclage de laiton.

Русская школа. Портрет дворянина с крестом ордена Святого Владимира. Ок.1790. Миниатюра на кости, 6,5 х 5 см, под стеклом, в латунном обрамлении.

800/1 200€

k

Marguerite de Krudener. Autoportrait. Huile sur papier, contrecollé sur carton fort. 37 x 30 cm. Dans un cadre de bois doré. Signé à gauche.
Selon une inscription moderne, au dos, cet autoportrait fut réalisé en 1835, alors que la peintresse avait 17 ans. Fille de Paul de Krudener (1784-1858), ambassadeur de Russie à Washington (1827-1836). Elève d’Ingres (1833-1834) et de Hornung (1939-1840), Marguerite de Krudener (1818-1911) était la petite-fille de Mme de Krudener, écrivain célèbre. Elle fut demoiselle d’honneur des impératrices de Russie. Provenance : succession de la famille de Krudener.

Маргарита де Крюденер (Крюднер, Криднер). Автопортрет. 1835.
Бумага, наклеенная на картон, масло. 37 х 30 см. Подпись слева посередине. Маргарита Павловна Крюденер (1818-1911), дочь Павла Алексеевича Крюденера, русского дипломата, посла Российской Империи в Вашингтоне (1827-1836) и главы русской миссии в Швейцарии (1837-1858), внучка известной писательницы Юлии фон Крюденер, имевшей большое влияние на Императора Александра I. Училась живописи у Энгра. Была фрейлиной Императрицы Марии Федоровны и Императрицы Александры Федоровны.
Происхождение: наследие семьи Крюденер.

1 000/1 500 €

k

Jean-Baptiste Emmanuel Pastier, d’après Louis Hersent. Portrait de la princesse Natalia Stepanovna Golitsyna (Galitzine), née Apraxina, vêtue d’une robe blanche et portant turban à la Turque, assise sur un canapé à coussin violet de style Empire ; la fenêtre ouvre sur une forêt de sapins enneigée. France, manufacture de porcelaine de Sèvres, 1826. Porcelaine peinte. 29,5 x 24 cm. Signé & daté en bas à droite. Jean-Baptiste Pastier (1794-1890) était en 1826 l’un des peintres de la Manufacture royale de porcelaine de Sèvres. Le portrait original de Louis Hersent (1777-1860) se trouve aujourd’hui au Musée des Beaux-arts Pouchkine, à Moscou.

Жан-Батист Эмануэль Пастье, по оригиналу Луи Эрсана. Портрет княгини Натальи Степановны Голицыной. Париж, Севрская фарфоровая мануфактура, 1826. Фарфор, роспись. 29,5 х 24 см. Внизу справа: подпись и дата. Княгиня Н.С. Голицына, ур. Апраксина (1794-1890), дочь московского генерал-губернатора С.С. Апраксина, фрейлина Императрицы, интересовалась литературой и держала модный салон в Петербурге, который посещали А.С. Пушкин, его дядя В.Л. Пушкин, П.А. Вяземский, И.А. Крылов, граф В.А. Соллогуб. В 1820-х гг. вместе с мужем князем С.С. Голицыным путешествовала по Европе, жила в Италии и Франции, где и был исполнен в 1824 г. ее портрет французским художником Луи Эрсаном (1777-1860). Из-за границы супруги привезли большую коллекцию этрусских ваз и живописи, которая впоследствии была передана в Императорское общество поощрения художников.

5 000/8 000 €

k

Pierre Marie Joseph Vernet. Une famille russe dans son intérieur, à Saint Pétersbourg, en 1840. Huile sur toile (46 x 38 cm). Signée, localisée et datée en bas à droite : « P. Vernet / Petersbourg / 1840 ». Cadre de bois doré. Pierre Vernet (1797-1873), peintre français, se rendit en 1835 en Russie, et réalisa de nombreuses peintures sur la commande de l’empereur Alexandre II. Il exposa à l’Académie des Beaux-Arts de Saint Pétersbourg.

Пьер Верне. Семейный портрет. Санкт-Петербург, 1840.
Холст, масло. 46 х 38 см. Внизу справа: подпись, место и дата “P. Vernet/Petersbourg/ 1840”. В деревянной золоченой раме. Пьер Мари Жозеф Верне (1797-1873), французский художник, закончил в начале 1820-х годов Французскую Академию Художеств в Париже, с 1835 г. жил в России, был свидетелем пожара в Зимнем дворце 1837 года, работал по заказам Императора Александра II, принимал участие в выставках Императорской Академии Художеств 1842 и 1860-1862 гг.

4 000/6 000 €

k

Comte Paul Demidoff. Reliures à son chiffre couronné : cinq volumes in-8°, plein maroquin rouge à grain long, quadruple filet doré à grain long, chiffre couronné au centre du premier plat, dos lisse à fin encadrement doré dans le style romantique, titre, auteur et tomaison à l’or en direct, coupes guillochées à froid, toutes tranches dorées. Reliures vers 1835. Cachet de la bibliothèque de San Donato, sur la première garde. Reliures en excellent état, très fraîches, au teint vif. Sur cinq volumes de la Bibliothèque latine-française publiée sous les auspices de S.A.R. Monsieur le Dauphin, collection des Classiques latins, par C. L. F. Panckouke : • Suétone. Traduction nouvelle par M. de Golbéry, 1830-1833 (trois volumes) • Œuvres complètes d’Horace, 1831-1832 (deux volumes).
Le comte Paul Nicolaevitch Demidoff (1798-1840), frère du prince Anatole Demidoff, réunit une bibliothèque richement reliée, dont hérita son fils, le prince Paul Pavlovitch Demidoff, prince de San Donato.

Пять томов in-8° из библиотеки графа Павла Демидова в красном марокеновом переплете и тисненой золотом монограммой Павла Демидова под графской короной. Печать библиотеки Сан-Донато на авантитуле каждого тома. Золотой обрез. Переплеты около 1835 года.
Пять томов из серии классической латинской литературы в переводе на французский язык (Париж, C. L. F. Panckouke, 1830-1833) включают:
• три тома Светония в новом переводе де Голбери,
• два тома (полное собрание) сочинений Горация.
Граф Павел Николаевич Демидов (1798-1840), брат князя Сан-Донато Анатолия Николаевича Демидова (1812-1870), передал свою богатую библиотеку сыну князю Сан-Донато Павлу Павловичу Демидову (1839-1885).

1 200/1 500 €

k

Alexandre Ivanovitch Tourguénieff. Lettre autographe signée à Mademoiselle Bourbier. [Saint Pétersbourg], 1er février [vers 1837]. Un feuillet in-12, monogramme à sec ; cachet de cire rouge au revers. « J’allais partir pour Moscou jeudi, j’ai remis mon voyage à samedi pour avoir le bonheur de revoir un grand talent … ». Virginie Barbier, née Delville (1799 ca-1857), fut actrice du Théâtre Français impérial de Saint Pétersbourg (1830-1837), où elle fut pensionnée par l’Empereur de Russie. Les « trois Alexandre » (Pouchkine, Tourguénieff et Dumas) l’ont particulièrement “appréciée”…
Alexandre Tourguénieff (1784-1845), frère du décabriste Nicolas Tourguénieff, fut un ami de la famille Pouchkine, et prit sous sa protection le jeune Alexandre Pouchkine. C’est grâce à sa intervention qu’Alexandre Pouchkine fut admis au lycée de Tsarskoié Sélo. A la mort du poète (1837), l’Empereur le chargea de convoyer le corps au cimetière du monastère Sviatogorski.
Dans les journaux intimes d’Alexandre Tourguénieff, Mademoiselle Bourbier est souvent nommée aux années 1836-1837.

Александр Иванович Тургенев. Письмо, собственноручное и подписанное, адресованное мадемуазель Бурбье. [Санкт-Петербург], 1 февраля. Страница текста на двойном листе с тисненой монограммой АТ, орешковые чернила, красная сургучная печать. Сообщает мадемуазель Бурбье о том, что отложил свою поездку в Москву и остался до субботы, чтобы иметь возможность лицезреть большой талант.
Александр Тургенев (1784-1845), историк, брат декабриста Николая Тургенева, близкий друг А.С. Пушкина. В молодости был влюблен в мать Поэта, Надежду Осиповну Пушкину, и всю жизнь оставался преданным другом семьи. Именно его протекции семья Пушкиных была обязана принятием Александра Пушкина в Царскосельский лицей. А.И. Тургеневу выпала печальная участь сопровождать гроб с телом А.С. Пушкина на кладбище Святогорского монастыря 2 февраля 1837 г.
Виржини Бурбье, ур. Дельвиль (1799-1857), актриса, блистала на сцене Императорского французского театра в Санкт-Петербурге в 1830-1837 гг. Ее имя часто встречается на страницах дневника Александра Тургенева в 1836-1837 годах.

800/1 000 €

k

Jacques Ferrand. Noblesse russe : portrais d’exil. Paris, 2001.
Un volume in-folio, broché. Préface du prince Michel N.Obolensky ; avant-propos du prince Dimitri M. Schakhovskoy.

Жак Ферран. Русское дворянство: портреты в изгнании. Париж, 2001. Том in-folio, в мягком издательском переплете.

100/200

k

Armée & Marine

Timbale en métal argenté, à l’effigie de la paix et aux armes de Russie & de Paris. France ou Russie, 1891. Métal argenté. 10 x 8 cm. Dans un écrin de maroquin bordeaux doublé de soie et de velours, et portant l’inscription en lettres d’or : « timbale ayant servi aux marins français et russes à Cronstadt pour boire à la postérité et à l’union de la France et de la Russie ».
« Pour célébrer l’alliance franco-russe, une escadre française, commandée par l’amiral Gervais, fut accueillie dans la base navale de Cronstadt par l’empereur Alexandre III. En retour, la flotte russe fut reçue à Toulon en 1893. Cette alliance fut rompue de fait par les révolutions de 1917 ; l’intérêt de la France du XXIème siècle serait de la renouveler. » (Paul Laruche).

Памятная стопа. Россия, 1891г. Металл, серебрение, высота 10 см, диам. 8 см. На одной стороне стакана изображение двух гербов, российского и города Парижа, на другой аллегорическое изображение Мира.
В памятной коробке из красного марокена с золотым тиснением.
Стопа была поднята русскими и французскими моряками в Кронштадте 11 июля 1891г. за процветание союза России и Франции. Император Александр III лично приветствовал французскую эскадру, прибывшую в тот день в Кронштадт, что ознаменовало начало русско-французского союза (1891-1917).

600/800 €

k

Ceinture à boucle portant l’aigle impériale. Russie, Grande Guerre. Cuir, métal. 113 cm. Provenance : famille d’un Russe Blanc.

Ремень и пряжка с двуглавым орлом. Россия, ок. 1914. Металл, кожа. Длина 113 см. Происхождение: семья белого офицера.

100/200 €

k

Insigne de l’école d’Artillerie de Michel, à Saint Pétersbourg. Russie, 1912 – 1917. Argent et bronze. 4,8 x 6,8 cm. Poids : 30 grammes. Une aigle bicéphale couronnée tient dans ses serres deux canons surmontés d’une grenade ; frappé sur son aile dextre, le chiffre couronné d’Alexandre Ier, et sur son aile senestre, le chiffre couronné de Nicolas II ; au centre, l’insigne de l’école avec le monogramme M, la date 1820 et la devise. Cette école fut fondée par le Grand-Duc Michel Pavlovitch en 1820.

Нагрудный знак выпускника Михайловского арти