Rétrospective des toiles d’Ossip Lubitch

Galerie Les Montparnos Paris

“D’Odessa à Montparnasse”

 

Pour sa grande exposition des printemps du Montparnasse, la galerie Les Montparnos est heureuse d?accueillir sur ses murs et cimaises les ?uvres du peintre Ossip Lubitch (1896 -1990). Exposition retraçant au travers d??uvres choisis, cette vie de peintre au c?ur du Montparnasse de la grande époque.

Ossip Lubitch  est né à Grodno dans l’Empire russe (aujourd’hui la Biélorussie), il est une figure majeure et historique des peintres ruse d’origine juive de l’École de Paris et du Montparnasse de l’entre-deux-guerres. Proche du peintre Georges Rouault avec lequel il a travaillé sur le thème du cirque, et parrainé par le sculpteur Antoine Bourdelle dans les grands salons de l’époque. À Montparnasse, ses compagnons de route et amis étaient Soutine, Krémègne, Kikoïne, Indenbaum, Volovick…

Notre-Dame de Paris, 1926 – Huile sur toile – Signée en bas à gauche – 73 x 54 cm

En 1923, Lubitch s’installe à Paris où il rencontre Antoine Bourdelle et Pavel Chlischchev. Ici, il a étudié les ?uvres des anciens maîtres comme Goya, et les nouveaux maîtres comme Degas. En 1925, il est accepté au Salon des Tuileries et, en 1934, il publie le «Cirque» qui présente des croquis et des poèmes de scènes de cirque.Une peinture sur l’âme slave de Montparnasse, toute de sensibilité profonde et de chaleur. Le peintre était un homme timide et silencieux, reflet d’une vie souvent difficile. Des oeuvres qui ont conservé une tendresse lumineuse, pleine d’humanité, un regard sur le monde d’une incroyable douceur, une palette intimiste sur la joie.

L?arlequin au chevalet, 1946 – Huile sur toile – Signée en bas à gauche – 65 x 40 cm

 

En 1948, la galerie Zack fait une rétrospective de ses ?uvres. On notera la critique de René Guilly dans le journal Combat (28/4/1948) – « Une recherche constante d?un réalisme simple et direct, personnel et sans aucune concession aux ?trucs? qui font la peinture d?avant ou d?arrière garde? ce qui frappe le plus dans cette rétrospective, c?est une remarquable et régulière progression vers la plénitude de l?expression et l?ampleur de la composition ».

Fontenay aux Roses – huile sur toile – 46X33cm -1932

Dans l?atelier de la rue d?Odessa on surprend la pose d?une danseuse, le ballet des clowns, des jongleurs et des acrobates sous le chapiteau du cirque, une péniche qui passe sous les ponts de Paris et le paysage lointain de la Russie de son enfance. Cette enfance c?était la musique, le violon, la guitare et la clarinette.

Peintre faussement tranquille, un invisible sourire au coin des lèvres, quel bonheur offert en ses ?uvres d?harmonie et de lumière.

Posé sur un guéridon, un vase, une fleur, un marbre à l?antique et un masque. Le peintre est un personnage jouant le rôle de la peinture.

Ossip Lubitch publie, en 1976, un recueil rétrospectif de dessins et lavis (Éditeur P.J. Balbo). « Si les dessins présents pouvaient toucher quelques amis, j?y trouverais la récompense de mon travail » écrit-il modestement dans la préface. Ses dernières expositions sont organisées en 1967, à la galerie Durand-Ruel, en 1983 dans les Salons de la rose-Croix (époque 81-84) et à la galerie Colette Dubois en 1983, au Musée des Années Trente à Boulogne, au Musée du Montparnasse. Il est décédé le 27 novembre 1990 à Paris à l’âge de 93 ans, il est enterré au cimetière du Montparnasse.

 

Catalogue édité à cette occasion (version papier 10? à la galerie) : CLIQUEZ

La galerie Les Montparnos est ouverte en 2009 par Mathyeu Le Bal,  est une galerie de peinture parisienne implantée au coeur du quartier du Montparnasse dans le VI ème arrondissement. Spécialisée en premier lieu dans la peinture de l’école de Paris des années 20 et la redécouverte des « grands oubliés » du Montparnasse de l’entre-deux-guerres.
En second lieu, elle assure la promotion de peintres d’aujourd’hui qui s’inscrivent dans la continuité de l’histoire et des grandes traditions de la peinture. Constituée d’une équipe de peintres professionnels réunis autour d’un vaste projet commun, celui de défendre un art libre, spirituel et sensuel et qui redonne à la peinture sa grâce, sa force et sa beauté.

Galerie les Montparnos

5 rue Stanislas, 75006 Paris

Tel 06 33 38 95 25

Ouverte du lundi au samedi inclu de 11h à 19h