VIème Festival du Cinéma Russe de  Niort

6й Фестиваль Русского Кино в Ньоре

 

” ROMANCES RUSSES … “

 

REPORTÉ du mercredi 10

au samedi 13 juin 2020

 

Méga CGR, 79000 Niort

 

Depuis 2015 le paysage culturel de « la capitale des mutuelles d’assurances », comme on appelle souvent Niort, s’est enrichi de nouvelles couleurs. Le projet du festival du film russe, le premier dans les Deux-Sèvres, est né au sein de l’association FCRN- “Festival de Cinéma Russe de Niort”, grâce à ses fondateurs, Aline Efimova et Jean-Marc Batsch, animée aujourd’hui par une quinzaine des membres dont 4 personnes d’origine russe. Nous organisons tous les ans un Festival afin de faire connaitre au public de Niort et de sa région le meilleur du cinéma russe avec deux cycles : des films des décennies passées et des films actuels. Les films sont diffusés en version originale sous-titrée en français.

Thème de cette nouvelle édition :

” Romances de Russie… “

Invité cette année les actrices

Valérie Mairesse et Anna Scherbinina

b

 

Mercredi 10 juin (?)

9 h 30

5 films d’Animation (Tarif : 2€50)

Durée 50 mn

8

14 h

Les ailes (Крылья) 1966, réalisatrice Larissa Chepito,

Durée 1 h 47

Scénario : Valentin Ezhov et Natalya Riazantseva

Avec : Maïa Bougakova, Janna Bolotova, Evgueni Evstegneev, Léonid Diatchkov.

” Nadejda était aviatrice pendant la guerre, elle est devenue directrice d’une école d’apprentissage. Chacun la respecte mais sa vie personnelle est solitaire et triste. La guerre a pris fin il y a longtemps, mais pour l’héroïne du film, un ancien aviateur, seules ces années ont été remplies de vrai sens. Elle éprouve profondément la discorde avec la réalité, le manque de contact avec sa fille. Elle n’arrive pas à s’adapter à cette vie paisible et ordinaire, son envie perçante de voler ne s’éteint pas … “

 

La réalisatrice Larissa Chepitko commence sa carrière comme actrice, puis suit les cours de l’Institut du cinéma de Moscou, le VGIK, dans la classe d’Alexandre Dovjenko. Tourné aux studios Kirghizfilm, son premier long métrage, Chaleur torride (Znoï, 1963), est inspiré de la nouvelle de Tchinguiz Aïtmatov dont l’action se déroule en Kirghizie. Elle obtient la consécration avec son dernier film, L’Ascension, couronné d’un Ours d’or à la Berlinale 1977. Prématurément disparue au cours d’un accident de voiture, elle préparait alors un film adapté d’un roman de Valentin Raspoutine, Les Adieux à Matiora qui a été terminé par son époux, le réalisateur Elem Klimov.

 

8

 

17 h 30

Neuf jours et un matin (9 дней и одно утро) 2014, rélisatrice Vera Storojeva

Durée 1 h 27

Scénario : Anna kozlova et Vera Storojeva

Musique : Gary Miller

Avec : Svletana Toma, Anna Scherbinina, Xavier Gallais, Olga Popova, Sergueï Pouskepalis.

Présentation du film en présence d’Anna Scherbinina

Anna, mannequin parisienne, le visage d’une entreprise cosmétique bien connue avec un événement caritatif arrive dans une vieille ville russe. Son enfance s’est passée ici à l’orphelinat, mais il y a de nombreuses années, Anna a été adoptée par un couple marié de France. Il semblerait que la vie de la jeune fille se soit bien déroulée. Mais dans neuf jours, Anna devra découvrir le secret de sa vraie famille et se retrouver …

Vera Storojeva est née le 7 septembre 1958. Diplômée de l’Institut National de la culture de Moscou en 1983 et des Cours Supérieurs de scénaristes et réalisateurs en 1993, elle a réalisé plus de vingt documentaires pour la télévision. Auteur du scénario du court métrage Le divorce. Co-auteur du scénario de Trois histoires de Kira Mouratova “Le film”, “Le ciel” et “L’avion”. ” La jeune fille” est son premier long métrage.

8

 

20 h

Le sacrifice, (Жертвоприношение) 1986, réalisateur Andreï Tarkovski

Durée 2 h 35

Scénario : Andreï Tarkovski

En présence de Valérie Mairesse qui a joué le rôle de Julia.

Que faut-il sacrifier pour sauver le monde d’une catastrophe imminente? Sa propriété, son mode de vie et peut-être sa vie? Que mettra le héros du film sur l’autel du Créateur Tout-Puissant, si ce dernier, bien sûr, existe?!

Andreï Tarkovski  est né le 4 avril 1932 à Zavroje, sur les bords de la Volga, près d’Ivanovo. Après des études de musique, e peinture et d’arabe, Andreï travaille comme géologue en Sibérie de 1932 à 1956 avant d’entrer à l’Institut National de la Cinématographie (VGIK). En 1962, L’enfance d’Ivan a partagé avec Journal intime, de Valério Zurlini, le Lion d’Or du Festival de Venise. En 1969 Andreï Rublev reçoit le Prix de la Critique International de Cannes, et le film le fit connaître dans le monde entier.

 

8

 

Jeudi 11 juin (?)

14 h 30

Romance de bureau (Служебный роман) 1977, réalisateur Eldar Riazanov

Durée 2 h 39

Scénario : Eldar Riazanov, Emile Braguinski

Avec : Alissa Freindikh, Andreî Miagdov, Lia Akhedjakova, Oleg Basilachvili

 

Anatoly Efremovich Novoseltsev, un employé ordinaire d’un bureau de statistique, est une personne timide et timide. Ce serait bien pour lui d’obtenir un poste vacant à la tête. département, mais il ne sait pas comment aborder cette entreprise. Un vieil ami Samokhvalov lui conseille de frapper Lyudmila Prokofievna Kalugina, un cracker en jupe et le directeur de l’établissement …

Classique du cinéma soviétique qui connut un immense succès à sa sortie en 1977 en URSS. Une romance entre un employé timide et sa directrice qui va finalement aboutir à une relation véritablement humaine et une union aussi profonde qu’inattendue.

Eldar Riazanov est né à Samara, ville sur les deux rives de la Volga. Il a fait ses études à la prestigieuses ècoe de cinématographie Guerasimov (VGJK) à Moscou. Il a réalisé plus de 30 films de 1948 à 2006. Après la chute de l’URSS en 1991, Eldar a continué de tourner des films, mais ils n’ont jamais connu le même succès. Ses film ont acquis une popularité telle dans les années 1960 et 1970 qu’aujourd’hui encore la majorité des Russes, mas également les habitants des ex-républiques soviétiques en connaissent par cœur les dialogues ou les chansons….

8

 

17 h 30

L’Amour (Любовь), 1991, de Valeri Todorowski

Durée 1 h 49

Scénario : Valeri Todorowski

Avec : Evgueni Mironov, Natalia Petrova, Via Artmané, Lev Dourov, Inna Slobodskaïa.

Deux amis étudiants rencontrent des filles lors d’une fête. Le premier couple a à la fois une salle de réunion luxueuse et une compréhension visible qui mène au mariage. L’un Vadim est grand et beau plait beaucoup aux filles l’autre Sacha se satisfait des aventures racontées par son ami, il espère rencontrer l’amour. Un jour il tombe amoureux de Macha, mais elle est juive…L’amour des personnages principaux est compliqué par la différence entre les personnages et les attitudes familiales …

Valeri Todorovski est né le 9 mai 1962 à Odes. Réalisateur, acteur, scénariste et producteur, diplômé du VGIK, Institut national de la Cinématographie en 1984 dan le département du scénario. Finaliste au Forum du Cinéma de Yalta de 1994 avec le film L’Amour. Depuis le 5 mai 2000, Valéri occupe le poste de directeur pour la production cinématographique de la chaîne de télévision Télékanal “Russie” (RTR).

 

8

20 h 30

Le Journal de sa femme (Дневник его жены) 2000, réalisateur Alekseï Outchitel

Durée 1 h 50

 

Film d’ Alekseï Outchitel

Scénario : Avdotia Sminovaï

Avec : Ecgueni Moronov, Andreï Smirnov, Olga Boudina, Galina Tiounina

 Le récit au sujet de la vie privée compliquée, déroutante du grand écrivain russe Ivan BOUNINE. Des relations amoureuses difficiles entre le célèbre écrivain, sa femme Véra et la jeune poétesse Galina Polotnikova, la chanteuse d’opéra Marga Kovtoun et l’écrivain Léonid Gourov.. Une histoire tragique sur l’amour et la solitude … sur la vie privée inconnue du grand écrivain russe Ivan Bunin. 

Le réalisateur Aleksei Outchitel est né à Léningrad le 31 août 1951. Fils du réalisateur et opérateur Outchitel, il baigne dès l’enfance dns l’ambiance des studions. Diplômé de l’Institut national de la cinématographie en 1975, il tourne ne quinzaine de documentaires pour les Studios Lenfilm. En 1ç!!, son long métrage Rock dressant un portrait des principaux musiciens du genre en Russie et un des films les plus imortants de la perestroïka et il devient un des cinéastes du dégel. Il crée s maison de production Rock Films en 1992.

 

 

8

 

Vendredi  12 juin (?)

14 h 30

L’Étoile d’un merveilleux bonheur (Звезда пленительного счастья) 1975,  réalisateur Vladimir Motyl.

Durée 2 h 57

Scénario : Vladimir Motyl et Marc Zaharov

Avec : Alekseï Batalov, Natalia Bondartchouk, Ikor Kostolevski, Irina Kouptchenko, Eva Shikoulskaïa.

Après le soulèvement sur la place du Sénat, les événements se sont déroulés tragiquement: cinq décembristes ont été exécutés, la plupart ont été envoyés en Sibérie. Et après eux, à travers le gel et les épreuves, leurs femmes sont parties.

Vladimir Motyl est né le 26 juin 1927 à Lepel en Biélorussie. Il a fait ses études à l’Institut du Théâtre de Sverdlov, et a obtenu sonn diplôme d’acteur en 1948. Il a commencé à travailler comme metteur en scène de théâtre et comme acteur. De 1955 à 1960 il est réalisateur dan les Studios de Sverdlovsk. som premier film, Les Enfants du Pamir, sort en 1963. En 1967, les bonnes critiquessont récoltées par la comédie Zhénia, Zhenetchka et Katioucha dont le scénario et co-écrit avec son ami Boulat Okoudjava. Vladimir acquiert une notoriété nationale avec son son ostern Le Soleil blanc du désert en 1969. Il est décédé en 2010.

 

8

18 h

Le Journal de sa femme (Дневник его жены) 2000, d’ Alekseï Outchitel

Durée 1 h 50

( Voir jeudi 2 avril scéance 2 avril )

8

 

De longs adieux (Долгие проводы) 1971, réalisatrice Kira Mouratova

Durée 1 h 35

Scénario : Natalya Riazantseva

Avec : Zinaïda Chrko, Oleg Vlaiminski, Youri Kaiourov, Lidia Dranovskaïa.

 

Sacha était le sens de sa vie. Maintenant que son fils a grandi, elle a plus de temps libre et elle a permis à la sensible Nikolaï Sergeïevich de prendre soin d’elle-même. Après le voyage d’été du fils chez son père, elle a commencé à remarquer des changements à Sacha. Lisant secrètement la lettre de son père, elle a découvert que son fils voulait partir.

Kira Mouratova ( nom de jeune fille Koratkova) est née le 5 septembre 1934 à Soroko (actuellement en Moldavie). Après des études de philologie à l’université de Moscou, elle étudie au VIGK. Pendant les 5 années qui ont suivi la réalisation des “Long Adieux”, Kira sera privée de moyens de tournage. Avec la perestroïka, la révélation aux publics soviétiques et étranger des premiers films de Kira Mouratova, fera de la réalisatrice l’une des plus populaires de l’Union sopviétique. Ses films ultérieurs feront souvent l’objet de discussions psionnées et contradictoires. Ils ont souvent déconcertants, parfois provocateurs. Décédée le 6 juin à Odesa des suites d’une longue mala

die.

 

8

Samedi  13 juin (?)

11 h

Neuf jours et un matin (9 дней и одно утро) 2014, rélisatrice Vera Storojeva

Durée 1 h 27

( Voir 1er avril scéance 17h30 )

 

8

 

14 h 30

Le légendaire N° 17, (Легенда №17) 2013, réalisateur Nikolaï Lebedev

Durée 2 h 14

Scénario : Mikhaïl Mestetski, Nokolaï Koulkov

Avec : Danila Kozlovski, Oleg Menchikov, Svetlana Ivanova, Boris Cherbakov, Götz Otto

 

2 septembre 1972. Montréal L’équipe de hockey de l’URSS avec un score écrasant de 7: 3 a battu des professionnels canadiens de la LNH lors du match d’ouverture de la super série USSR-Canada. Ce n’était pas seulement un match, c’était une bataille pour leur pays, qui a bouleversé la vision du monde du hockey.
Maintenant, le monde entier le connaissait simplement par le numéro 17. Valery Kharlamov, qui a marqué 2 buts dans ce match, a instantanément décollé au sommet de sa gloire. Son rêve est devenu réalité – la persévérance, le talent sportif et les dures leçons du grand entraîneur Anatoly Tarasov ont fait du «numéro 17» la légende du hockey mondial.

Nikolaï Lebedev, est un réalisateur et sacénariste russe, né le 16 novembre 1966 à Kichinev, en RSS de Moldavie (URSS). Il est diplômé de la faculté de scénariste à l’Institut Fédérale d’État du Cinéma (VIGK), en 1993. Il a réalisé plusieurs films et émissions pour la télévision moldave, et il est coauteur de plusieurs romans policiers.

 

8

17 h

La glace (Лед) 2017, réalisateur Oleg Trofim

Durée 1 h 58

Scénario : Oleg Malovitchko, Andreï Zolotarev

Avec : Aglaïa Tarassova, Milos Bikovic, Aleksnder Petrov, Maria Aronova, Ksenia Rappoport.

Dès l’enfance, Nadia croyait aux miracles. Elle s’imaginait sortir sur la glace sous l’ovation du public et danser sa plus belle danse. Et maintenant, grâce à la foi et à la persévérance, Nadia devient une célèbre patineuse artistique. Mais quand ses rêves de grandes victoires, d’une belle vie et d’un beau prince semblent prêts à se réaliser, le destin lui présente un véritable test. Et pour le passer, il faudra à nouveau, comme dans l’enfance, croire en un rêve. Après tout, peut-être que la victoire ne doit pas toujours être bruyante, et le beau prince n’a pas à se déplacer sur un cheval blanc? ..

Ce film a reçu le prix du public du Festival Universciné Russe de Nantes en 2019.

Oleg Trofim est né le 12 octobre 1989 à Naryan-Mar. Diplômé de l’institut de la Culture de Saint Pétersbourg avec un diplôme en réalisation cinématographique et télévisuelle. Oleg a tourné des clips pour des musiciens indépendants, des publicités. En 2013, il a commencé à coopérer avec la société “Hype Production”. Pendant ce temps, il a travaillé avec les plus grandes marques : Coca Cola, Nike, Google, Yandex, Adidas, etc…. Nominé à pklusieurs reprises pour les prestigieux “Berlin Music Vidéo” Awards pour la rélistion et le montage. En 2017,  il fait ses débuts avec le film “Ice“.

 

HORAIRES (sous réserve)

 

3

Cinéma CGR

Place de la brèche, 79000 Niort

Tarifs unique : 5€50.

Abonnement 10 films : 25€

Abonnement Tarif membre FCRN : 12€

Réservation billeterie : 08 92 68 85 88