« Intelligentsia. Entre France et Russie, archives inédites du XXe siècle »

Exposition du 28novembre 2012 au 12 janvier 2013

Ecole Nationales des Beaux Arts de Paris

Cette exposition révèle pour la première fois les relations uniques tissées au cours du XXème siècle entre les écrivains et intellectuels français et russes.
Grâce à l’ouverture exceptionnelle de l’ensemble des archives de la Fédération de Russie et à l’accès à des fonds méconnus en France.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault et M. Dmitri Medvedev, président
du Gouvernement de la Fédération de Russie (Photo : Pierre Chabaud / Matignon)

La fine fleur de l’intelligentsia russe. C’est intéressant – les documents, mais aussi la façon dont ils sont présentés“, a déclaré M.Medvedev visitant l’exposition.

Les premiers ministres russe et français inaugurent une exposition à Paris. © AFP/ Fred Dufour

Plus de 300 cents documents, méconnus ou inédits !
Correspondances, journaux intimes, manuscrits, photographies et films inédits, éditions originales, objets personnels, dessins… qui permettent de comprendre une histoire souvent dramatique, tissée de destins singuliers : /émigrés ayant fui la révolution bolchévique, compagnons de route séduits par l’utopie révolutionnaire, dissidents de l’ère brejnévienne, intellectuels français revenus de leurs illusions.

Ilya Ehrenbourg, le peintre Pignon et Pablo Picasso à Nice le 26 janvier 1963,
le jour de l'anniversaire de l'écrivain soviétique.
Photographie coloriée par Pablo Picasso. © Archives privées Saint-Pétersbourg

Les œuvres et personnalités de Kessel, Bounine, Berberova, Sarraute, Barbusse, Gide, Eluard, Sartre, Aragon, Kozovoï et Soljenitsyne seront au cœur de ce projet.

Édition soviétique de l’ouvrage posthume d’Anatole France Dernières pages inédites
(dont « Sous la Rose ») provenant de la bibliothèque personnelle de Staline.
On y trouve des annotations écrites de la main de ce dernier.
© RGASPI.

L’exposition en partenariat avec les Archives du Ministère des Affaires étrangères, est placée sous le haut patronage de Mme Hélène Carrère d’Encausse, Secrétaire perpétuel de l’Académie française. Elle dresse un bilan des échanges culturels noués entre les deux pays, malgré les relations diplomatiques tendues qui ont marqué l’histoire de la France et de la Russie au XX° siècle.

Machine à écrire Erika (1945-1956).

Plusieurs pièces exposées ont attiré l’attention du premier ministre Medvedev. Il s’est arrêté devant une machine à écrire de fabrication allemande Erika, très populaire parmi les intellectuels soviétiques. “J’en avais une aussi“, a déclaré M.Medvedev.

Affiche d’Aleksandr Deïneka datant de 1939. © GARF

Cette exposition raconte aussi une nouvelle histoire de la vie intellectuelle et culturelle française, à travers les regards posés sur l’évolution de l’idéologie socialiste, ses séductions et les désillusions qu’elle a engendrées chez les intellectuels français.
La scénographie réalisée par Andrey Pavlov présente un parcours original imprégné de l’atmosphère architecturale de l’époque soviétique, en 7 thèmes :

• Premiers témoignages sur la Révolution de 1917
• L’accueil des exilés russes en France
• Le voyage en URSS
• La politique d’influence de l’Union soviétique
• Etre écrivain et communiste
• « Désaccords » et procès
• La France et les dissidents.

L’exposition « Intelligentsia. Entre France et Russie, archives inédites du XXe siècle » sera le dernier moment fort de l’année littéraire France-Russie 2012.

André Gide entouré de pionniers à la
gare de Biélorussie à Moscou en 1936.
© RGAFD, photographe inconnu.

L’exposition illustre les relations uniques tissées au cours du XXe siècle entre les écrivains et intellectuels français et russes.
L’Institut français et la direction des Archives du ministère des Affaires étrangères sont à l’origine de cet événement qui présentera 300 pièces inédites provenant des archives de la Fédération de Russie et de fonds français méconnus.

Soljenitsyne et Jacques Chirac.

École nationale supérieure des Beaux-Arts

Galerie des expositions, rez-de-chaussée,

13 Quai Malaquais – 75006 Paris
Entrée libre
Du mardi au dimanche de 13h à 19h
(fermeture 25 décembre et 1er janvier)

Evènements autour de L’exposition

Colloque «Intelligentsia. Un siècle de relations intellectuelles franco-russes à travers les archives (1917-1991) » vendredi 30 novembre 9h30-16h
à la Fondation Singer-Polignac 43, avenue Georges Mandel, 75116 Paris Inscription obligatoire: intelligentsia@singer-polignac.org 01 47 27 38 66

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Rencontres artistiques «Notre siècle et nous» à l’École nationale supérieure des beaux-arts 14, rue Bonaparte, 75006 Paris Entrée libre

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Jeudi 29 novembre à 19h: Rencontre avec Galina Voltchek, directrice artistique et fondatrice du théâtre «Sovremennik». Avec les comédiens : Marina Vlady, Artur Smolianinov, Viktoria Romanenko.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Mercredi 5 décembre à 19h: Rencontre avec les écrivains Vladimir Voïnovitch et Anatoly Gladiline. Avec les peintres Oscar Rabine, Boris Zaborov, Erik Boulatov et le comédien Véniamin Smekhov.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

vendredi 14 décembre à 19h: Rencontre avec le poète Evgueni Evtouchenko «En Russie le poète est plus qu’un poète». Avec les peintres Oleg Tselkov, Oscar Rabine, Mikhaïl Chemiakine, les étudiants
de l’atelier théâtral de Limoges et son directeur Anton Kouznetsov.endredi 14 décembre à 19h: Rencontre avec le poète Evgueni Evtouchenko «En Russie le poète est plus qu’un poète». Avec les peintres Oleg Tselkov, Oscar Rabine, Mikhaïl Chemiakine, les étudiants
de l’atelier théâtral de Limoges et son directeur Anton Kouznetsov.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Jeudi 10 janvier à 19h: Rencontre avec Natalia Soljenitsyne, présidente de la Fondation Alexandre Soljenitsyne.