À l’occasion du 125ème anniversaire de la

naissance du grand poète russe

Sergueï Essénine.

Mardi 4 février 2020 à 19h

” SOIRÉE SERGUEÏ  ESSÉNINE “

Centre de Russie pour la science et la culture,

XVI° Paris .

Serge Essénine (Сергей Александрович ЕсенинSergueï Aleksandrovitch Essenine) est un poètemarquant de la Russie du XX) siècle.  Né le 21 septembre 1895 , il meurt le 28 décembre 1925 à Léningrad par suicide.

Admis à l’école primaire en 1904 il la quitte en 1909, pour être placé, en septembre, comme interne à l’école religieuse de Spas-Kliopiki. Ses premiers vers connus remontent à cette période, écrits en 1909. Il avait alors 14 ans.

À l’été 1912, ayant achevé sa scolarité à l’école paroissiale, il rejoint  à Moscou son père. En 1913, il est correcteur dans un imprimerie, il s’inscrit à l’université populaire Chaniavski pour y suivre des cours d’histoire et de littérature et, en janvier 1924 il se met en ménage avec une de ses collègues de travail, correctrice comme lui, Anna Izriadnova, tandis que ses premiers poèmes commencent à paraître en revues et dans les colonnes de La Voie de la Vérité, ancêtre de la Pravda. L’année 1916 voit paraître son premier recueil Radounitsa. En juillet, il épouse Zinïda Reich secrétaire à La Cause du Peuple, elle lui fit deux enfants et il divorce en 1921.Lle poète s’installe à Moscou, en 1918 où paraît Golouben, son second recueil.

 Il rencontre Isadore Duncan de dix-huit ans son aînée, invitée par le gouvernement soviétique. Il l’épouse le2 mai 1922, avant de partir avec elle pour l’Europe et l’Amérique où l’impresario d’Isadora Duncan lui a aménagé une tournée.

Il publie deux nouveaux recueils : le plus illustre est la Confession d’un voyou. Malgré son engagement sociétal, le poète ressent encore sa solitude et écrit : un poète lyrique ne devrait pas vivre très longtemps. Duncan et Essenine voyagent en Europe occidentale et c’est durant cette période qu’Essenine connaît une grave dépression nerveuse. Sa santé physique et mentale décline et il commence à parler de suicide. Lors de son séjour à Paris, il est sujet à une grave crise due à l’alcool. Il est admis dans un hôpital psychiatrique. En 1923, il retourne à Moscou et quitte Isadora.

En 1923, il publie Poèmes d’un faiseur de scandales. Il entre en clinique en 1925, la quitte un mois plus tard et recommence à boire puis repart pour Léningrad. Il épouse en automne 1925  Sofoa Andreevna Tolstoï

Fin novembre 1925, Sofia convenait avec le directeur de la clinique psychoneurologique  de Moscou, le professeur P.B. Gannusching, de l’hospitalisation du poète dans sa clinique. Seules quelques personnes proches du poète le savaient. Le 21 décembre 1925, Yesenin quitta la clinique, annula tous les procurations de la State Publishing House, retira presque tout l’argent du livret d’épargne et partit un jour plus tard pour Leningrad

C’est dans cette ville qu’il se pend à un tuyau dans la chambre nº 5 de l’Hôte Angleterre le 28 décembre 1925.

Après le service civil de l’Union des poètes de Leningrad, le corps de Yesenin a été transporte par train à Moscou le 29 décembre, où un adieu a également été organisé à la Maison de la presse avec la participation de parents et amis du défunt. Il a été enterré le 31 décembre 1925 au cimetière de Vagankovsky de Moscou. 

Tombe de Sergueï Essenine à Moscou.

Table ronde et soirée littéraire et musicale.

7

Centre de Russie pour la science et la culture

61 Rue Boissière, 75008 Paris
Tél : 01 44 34 79 79

Inscription préalable :  crsc.paris@crsc.fr

Métro : Boissière (6), Victor Hugo (2)

Bus : 22, 30, 52, 82