Evenements

Concert

Groupe ODESSA

Dimanche 19 janvier 2020 à 18h

Salle Nautilus, 34250, Palavas les Flots

Avec:

Ludcia Commoy-Guibadullina – Chant
Natalia Nutsubidze – Chant
Lev Tourtzevitch – Chant et guitare
Jean-Marc Torchy – Accordéon
Elisabeth Carenco – Contrebasse
Catherine Delaunay – Violon

ODESSA est un orchestre dédié à la musique russe créé à Montpellier en 2014, à l’initiative de Lev Tourtzevitch, un français d’origine russe. Cet orchestre qui s’est donné pour ambition de faire découvrir la richesse de l’immense répertoire de la musique populaire russe, présente, dans ses concerts, un panorama des nombreux genres de la musique russe : folklore, romances, chansons dites « de bardes », variété russe contemporaine, sans oublier les musiques tziganes et quelques compositions originales.

Concert gratuit, offert par la ville.

Attention le nombre de places est limité  à 200

Invitations (2 par personne) à retirer

au bureau des affaires culturelles (ancienne bibliothèque à côté du Nautilus),

à partir du lundi 13 janvier à 9h.

 Nous conseillons très fortement à ceux qui voudraient

assister au concert d’aller les retirer le plus tôt possible....

y

Aucune réservation par téléphone.

v

 

 

Salle Nautilus de Palavas 

16 Avenue Maréchal Joffre,

34250 Palavas-les-Flots

Informtions : 04 67 27 86 68

 

À l’occasion du 125ème anniversaire de la

naissance du grand poète russe

Sergueï Essénine.

Mardi 4 février 2020 à 19h

” SOIRÉE SERGUEÏ  ESSÉNINE “

Centre de Russie pour la science et la culture,

XVI° Paris .

Serge Essénine (Сергей Александрович ЕсенинSergueï Aleksandrovitch Essenine) est un poètemarquant de la Russie du XX) siècle.  Né le 21 septembre 1895 , il meurt le 28 décembre 1925 à Léningrad par suicide.

Admis à l’école primaire en 1904 il la quitte en 1909, pour être placé, en septembre, comme interne à l’école religieuse de Spas-Kliopiki. Ses premiers vers connus remontent à cette période, écrits en 1909. Il avait alors 14 ans.

À l’été 1912, ayant achevé sa scolarité à l’école paroissiale, il rejoint  à Moscou son père. En 1913, il est correcteur dans un imprimerie, il s’inscrit à l’université populaire Chaniavski pour y suivre des cours d’histoire et de littérature et, en janvier 1924 il se met en ménage avec une de ses collègues de travail, correctrice comme lui, Anna Izriadnova, tandis que ses premiers poèmes commencent à paraître en revues et dans les colonnes de La Voie de la Vérité, ancêtre de la Pravda. L’année 1916 voit paraître son premier recueil Radounitsa. En juillet, il épouse Zinïda Reich secrétaire à La Cause du Peuple, elle lui fit deux enfants et il divorce en 1921.Lle poète s’installe à Moscou, en 1918 où paraît Golouben, son second recueil.

 Il rencontre Isadore Duncan de dix-huit ans son aînée, invitée par le gouvernement soviétique. Il l’épouse le2 mai 1922, avant de partir avec elle pour l’Europe et l’Amérique où l’impresario d’Isadora Duncan lui a aménagé une tournée.

Il publie deux nouveaux recueils : le plus illustre est la Confession d’un voyou. Malgré son engagement sociétal, le poète ressent encore sa solitude et écrit : un poète lyrique ne devrait pas vivre très longtemps. Duncan et Essenine voyagent en Europe occidentale et c’est durant cette période qu’Essenine connaît une grave dépression nerveuse. Sa santé physique et mentale décline et il commence à parler de suicide. Lors de son séjour à Paris, il est sujet à une grave crise due à l’alcool. Il est admis dans un hôpital psychiatrique. En 1923, il retourne à Moscou et quitte Isadora.

En 1923, il publie Poèmes d’un faiseur de scandales. Il entre en clinique en 1925, la quitte un mois plus tard et recommence à boire puis repart pour Léningrad. Il épouse en automne 1925  Sofoa Andreevna Tolstoï

Fin novembre 1925, Sofia convenait avec le directeur de la clinique psychoneurologique  de Moscou, le professeur P.B. Gannusching, de l’hospitalisation du poète dans sa clinique. Seules quelques personnes proches du poète le savaient. Le 21 décembre 1925, Yesenin quitta la clinique, annula tous les procurations de la State Publishing House, retira presque tout l’argent du livret d’épargne et partit un jour plus tard pour Leningrad

C’est dans cette ville qu’il se pend à un tuyau dans la chambre nº 5 de l’Hôte Angleterre le 28 décembre 1925.

Après le service civil de l’Union des poètes de Leningrad, le corps de Yesenin a été transporte par train à Moscou le 29 décembre, où un adieu a également été organisé à la Maison de la presse avec la participation de parents et amis du défunt. Il a été enterré le 31 décembre 1925 au cimetière de Vagankovsky de Moscou. 

Tombe de Sergueï Essenine à Moscou.

Table ronde et soirée littéraire et musicale.

7

Centre de Russie pour la science et la culture

61 Rue Boissière, 75008 Paris
Tél : 01 44 34 79 79

Inscription préalable :  crsc.paris@crsc.fr

Métro : Boissière (6), Victor Hugo (2)

Bus : 22, 30, 52, 82

” Correspondances avec la Mouette “

d’après Anton Tchekhov & Liza Mizinova

Traduction, adaptation et mise en scène

Nicolas Struve

du mardi 4 au samedi 29 février 2020 à 19h

Théâtre Les Déchargeurs, 75001 Paris

Correspondance avec la Mouette  :

« C’est avec plaisir que vous ébouillanterais »

Geste scénographique : Georges Vafias
Lumières : Antoine Duris
Chorégraphie : Sophie Meyer

Avec :

Stéphanie Schwartzbrod – David Gouhier

1889- 1900, Anton, Lika. Il est célèbre, elle, d’une beauté qu’on dit sublime.
Elle a 19 ans, lui 29. Lui, c’est Anton Tchekhov, elle, c’est Lika Mizinova. 10 ans de correspondance. Ils se plaisent, se désirent, se titillent, s’agacent, se manquent. Elle se verra figurer dans la Mouette sous les traits de Nina.

Il existe 64 lettres de Tchekhov à Mizinova et 98 d’elle à lui.

Les lettres de Mizinova n’avaient jamais été traduites en français. Nicolas Struve s’y est attelé, comme à celles de Tchekhov. À ce jour, la totalité des lettres de Tchekhov et d’une quarantaine de celles de Mizinova et des extraits de plus d’une quarantaine d’autres. Extraits trouvés dans diverses publications biographiques et scientifiques.

4

Nicolas Struve a participé à plus d’une soixantaine de spectacles. Il a joué avec Valère Novarina, Lars Noren…, avec La Cie Jolie-Môme sur des textes notamment de Tchekhov, Racine, V. Wolff, Brecht, Ibsen, Boulgakov, Hugo, Witkievicz, Dostoievski, Aristophane, Chrétien de Troyes, Dumas, Feydeau… Il a mis en scène, Tartuffe ou l’imposteur de Molière (2012, Th. Académique de Kazan – Culture France), Une Aventure de M. Tsvétaieva (Rencontre internationale de théâtre, Dijon, 2000).  Il a co-mis en scène Sacré Sucré Salé de Stéphanie Schwartzbrod (NEST- CDN Thionville, Th. De l’Aquarium, SN Cergy-Pontoise, 2012/2015. Il a traduit du russe : L’Analyse-Action de M. Knebel (Actes-Sud 2007) une dizaine de pièces d’O. Moukhina, A. Tchekhov, N. Erdmann, des frères Presniakov, et de M. Tsvetaeva, dont il a aussi traduit la correspondance avec K. Rodzevitch (Lettres de la montagne et de la fin, Clémence Hiver 2007 – mention spéciale du prix Russophonie 2008).

7

Situé dans le plus vieux quartier de Paris, le 1er arondissement, depuis trente-cinq ans, un théâtre s’est épanoui dans des bâtiments inscrits à l’inventaire des monuments historiques où ont été accueillis autrefois Nicolas Flamel spécialiste de l’écriture de billets doux, la première Poste, le premier directeur de l’Opéra de Paris ou encore le magistrat le plus éloquent du XVIIème siècle.

En 1979, une troupe d’amis comédiens, architecte, peintre, à la tête de laquelle Vicky Messica (1939-1998) poète-comédien se donne rendez-vous au 3 rue des déchargeurs. Vicky Messica y fonde le théâtre Les Déchargeurs, un lieu pour la poésie, pour l’écriture contemporaine.

h

Les Déchargeurs

3 rue des Déchargeurs 75001 PARIS

Métro: Châtelet

Tarifs: €.

Réservations:  01 42 36 00 50 du lundi au samedi de 16h à 23h

www.lesdechargeurs.fr

Présente

Véronika Bulycheva & Jann Halexander

Jeudi 23 janvier 2020 à 20 h

Théâtre l’Almendra, 76000 Rouen

Avec Jann HALEXANDER (chant, piano) et Veronika BULYCHEVA (chant, guitare)

” Des rives du Gabon aux rives de la Russie ”

Deux artistes venus d’ailleurs, l’un franco-gabonais, l’autre russe naturalisée française, se retrouvent sur scène. Les deux sont musiciens auteurs compositeurs et interprètes, chacun a son parcours original : ils présentent et mélangent leurs univers personnels à travers leurs chansons et des dialogues poignants.


On se retrouve en face de polémiques actuelles autours des clichés et des préjugés liés à leurs pays d’origine : être biculturel est une fragilité et force à la fois.
On vous invite à voguer sur deux rives d’un seul fleuve nommé “humanité”  !

Véronika BULYCHEVA est née d’un père russe et d’une mère oumourte dans un petit village de l’Oural en Russie. Elle commence des études musicales au lycée de Votkinsk, la ville natale de Piotr Illytch Tchaikovski: elle apprend l’accordéon, le chant lyrique, la direction de chœur et la direction d’orchestre.

Elle entre en 1989 à l’Académie des Arts de Saint-Pétersbourg Ses études achevées, fort de plusieurs années d’expériences de la scène et confiante dans son talent, elle quitte Saint-Pétersbourg en 1992 pour Paris.

Véronika est une chanteuse unique et inoubliable, dont la voix était profonde et volatile pour prendre d’assaut les octaves – 5 octaves – de bas en haut, de contralto à alto. Une autre caractéristique du monde créatif de Bulycheva est sa volonté de travailler avec des significations riches, des textes poétiques complexes et significatifs. Ici, la grande culture de communication du compositeur avec le mot.

Plus de renseignements : CLIQUEZ

 

1

 

Jann HALEXANDER est né à Libreville au Gabon en 1982, initié très jeune au piano il se tourne vers les afts de la scène en 2003. E 2013 il fête ses 10 ans de carrière au théâtre Auguste  (ex Espace la Comedia) à Paris. Il est auteur compositeur et interprète, a déja à son actif plus d’une demi-douzaine de disque.

Plus de renseignements :  CLIQUEZ 

 

 

3

 

Théâtre de l’Almendra

1 bis rue Paul Baudouin
76000 Rouen

Tarifs : 12 € : tarif plein

10 euros : tarif réservation (billetreduc.com, mail Label)
Information & réservation :
Mail : ama2_ama9@hotmail.com (Label),
par téléphone 06 21 53 64 76

 

VALENTIN MALININ
Dimanche 26 janvier 2020 – 10 h 45
Salle de l’Institut, 45, Orléans, France

 

Les **Matinées du piano**, série de concerts se déroulant dans la très belle Salle de l’Institut à Orléans, conservent depuis plus de 25 ans la faveur d’un public heureux d’applaudir de jeunes et parfois déjà célèbres pianistes le dimanche matin et de les saluer après le concert.

Vue sa spécificité dans le répertoire contemporain, le C**oncours Ferruccio Busoni**, pour sa 62e édition a demandé à nouveau au **Concours international de piano d’Orléans**, la sélection d’une brève liste d’œuvres pour piano, composées entre 2000 et 2018 pour ses finalistes. Cette collaboration est née grâce à la Fédération Mondiale des Concours Internationaux de Musique, institution qui met en contact les Concours les plus prestigieux au monde en rendant possible ce type d’échanges.

k

Valentin Malinin, est né en 2001,  est actuellement étudiant à l’École centrale de musique de Moscou dans la classe de Mira Marchenko. Valentin Malinin possède une bourse d’étude de la Fondation caritative internationale Vladimir Spivakov et du festival international New Names (Russie).
Le jeune musicien s’est produit sur des scènes telles que la Salle Rachmaninov du Conservatoire de Moscou, la maison internationale de musique de Moscou, la salle de concert Tchaikovsky à Moscou, l’Académie Estonienne de Musique et de Théâtre, le Centre international Mugam à Bakou (Azerbaïdjan). Il a joué à plusieurs reprises avec des orchestres de chambre et des orchestres symphoniques,  a participé à des écoles de création et à des projets culturels.
Valentin Malinin combine également avec succès ses activités d’interprète et de compositeur d’œuvres pour piano, orchestre de chambre et orchestre, qui ont été reconnues à plusieurs reprises par le public, y compris lors de concours. Ses collaborations sont déjà multiples avec des chefs d’orchestre tels que Vladimir Spivakov, Alexander Sladkovsky, Oleg Arapi, Alexander Skulsky, Ilmar Lapins, Arif Dadashev, Mikhail Shcherbakov, Paul Gerschtein, Renat Zhiganshin, Vladimir Plaksin.

 

k

 

Salle de l’Institut

4, Place Sainte-Croix 45000 Orléans

Tarif unique de 5 €
Entrée gratuite pour les moins de 18 ans ainsi que pour les élèves des Ecoles de musique et des Conservatoires, sur présentation d’un justificatif.
Billeterie : CLIQUEZ
Exposition
 “La Magie d’Aquarelle”
 
présentée par l’artiste Sergueï Andriaka
du Jeudi 16 janvier au vendredi 14 février 2020
Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe,
VII°  Paris

Sergei Nikolaevich Andriyaka (né le 14 juillet 1958 à Moscou, URSS) aquarelliste et professeur soviétique et russe, artiste du peuple de la Fédération de Russie (2005), membre à part entière de l’Académie russe des arts (2007). Le fondateur et le chef de l’Académie des aquarelles et des beaux-arts Sergei Andriyaka.

Il commença à peindre dès l’âge de 6 ans, et intègrera plus tard  l’Institut d’art de Moscou Surikov, alors dirigé par son père. Il obtiendra son diplôme en 1982 puis travaillera dans les Ateliers créatifs de l’Académie des Arts de l’URSS jusqu’en 1985. A la même période il rejoindra l‘Union des artistes de l’URSS.
Il ouvrira son école de peinture aquarelle en 1999. Puis c’est en 2012 qu’il fondera alors l’établissement d’enseignement supérieur, l’Académie des aquarelles et des beaux-arts Sergei Andriaka. En Septembre de la même année, il rencontrera un franc succès grâce à son émission diffusée sur « Kultura » nommé Leçons de dessin avec Sergei Andriaka “ .

 

Académie des aquarelles et des beaux-arts
Sergei Andriaka

Le peintre Sergueï Andriyaka est connu comme un des grands maîtres de la peinture à l’aquarelle d’aujourd’hui. Le peintre a commencé son activité créatrice avec des travaux à l’huile, gouache, détrempe. Sa manière artistique a été influencée aussi par la connaissance de l’héritage culturel de l’Europe Occidentale. Mais sa technique préférée était toujours la peinture à l’aquarelle.


Les œuvres de l’artiste se rapporte à la Russie, au charme unique des anciennes villes russes, à la beauté attractive des monuments de l’architecture de la Russie; la nature russe est proche de lui.

Ici on trouve des églises, des paysages urbains, la province russe et des pays étrangers, natures mortes, intérieurs, et bien sûr des fleurs. L’œuvre de Sergueï Andriyaka révèle au spectateur la beauté du monde environnant. L’artiste continue la ligne de ses prédécesseurs célèbres: Brullov, Savrasov, Levitan, Vrubel. Il garde avec soin et développe, du point de vue d’aujourd’hui, les traditions créatrices des maîtres d’aquarelle multicouche classique.

S. Andriyaka choisit comme la ligne principale de son travail la renaissance des traditions d’aquarelle multicouche classique, qui l’a charmé de sa lumière et richesse des possibilités picturales. Avant, il a travaillé les couleurs á l’huile, gouache, pastel, détrempe, il a réalisé de la peinture monumentale, mosaïque, vitrage, peinture d’icônes, restauration, petite sculpture, aussi que de l’eau-forte, céramique, peinture sur porcelaine, des miniature et décors théâtraux.


S. Andriyaka a pris part a plus que 200 expositions personnelles à Moscou et à l’étranger. Ses œuvres se trouvent dans divers musées du monde et collections privées.

3

Le Centre spirituel et culturel orthodoxe de Paris, réalisé par le cabinet d’architecture Wilmotte, a été inauguré octobre 2016 est un témoignage des liens culturels et humains qui unissent nos deux pays. La mission du centre est de faire connaître à un large public la richesse culturelle et spirituelle de la Russie, de promouvoir l’apprentissage de la langue russe en France, tout en contribuant au développement des relations franco-russes. Le complexe de quatre bâtiments, installé sur l’ancien site parisien de Météo France, occupe désormais un terrain de plus de 4 000 m2. Il abrite notamment une librairie, une salle d’exposition ou encore une école bilingue franco-russe et la cathédrale orthodoxe de la Sainte- Trinité, surmontée de ses cinq bulbes dorés.

7

Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe

1 quai Branly, 75007, Paris

Renseignements: 06 84 65 71 85

Inscription obligatoire sur:
ambrusbranly@mail.ru

Horaires: tous les jours de 14 h 00 à 19 h 00 sauf le lundi.

RER : Alma Marceau

Métro : Alma Marceau

” Passagères “

de Daniel Besnehard

Du mercredi 29 janvier au dimanche 22 mars

mardi au samedi à 21h, dimanche à 17h

Au Lucernaire, VI° Paris

 

 

”  Passagères “

 

De Daniel Besnehard

Accompagné des poèmes de Anna Akhmatova (Requiem)

Adaptation, traduction et mise en scène de Tatiana Spivakova

Avec Catherine Gandois, Sarah Jane Sauvegrain, Vincent Bramoullé

Sur un brise-glace marchand réquisitionné par le pouvoir militaire soviétique, quelques cabines sont réservées aux passagers. Dans une coursive, Anna, une ancienne actrice réduite à s’occuper de l’entretien du bateau, rencontre Katia, une jeune ouvrière en route vers le Théâtre d’Art de Moscou pour y réaliser son rêve de comédienne. Au gré des traversées, leur amitié se tisse entre les mailles du filet de la Terreur soviétique et fait naître une ambition qui voudrait faire trembler les murs… mais les murs ont des oreilles.
q
Ces poèmes qui forment le Requiem et dont on lira ici la traduction, s’échelonnent entre les années 1930 et 1957. À l’exception du poème  Le Verdict  (publié sans titre en 1961), ils n’ont jamais été jusqu’à présent édités en U.R.S.S. Le Requiem a parue en langue russe, en décembre 1963, à Munich, par les soins de Tovarichtchestvo Zaroubiejnick Pissatielieï.
Tarif préférentiel pour ARTCORUSSE:
18€ du mardi au vendredi et 24 €,
le samedi et dimanche au lieu de 28€.
8

Le Lucernaire possède un riche passé.
Créé en 1968, impasse d’Odessa, à Montparnasse, par Christian Le Guillochet et Luce Berthommé. C’est en 1975 que Le Lucernaire s’installe dans les 1 300 m2 d’une ancienne usine de chalumeaux, rue Notre Dame des Champs dans le 6ème arrondissement.

En 2004, alors que le lieu est privé de subventions, ce sont les éditions l’Harmattan qui rachètent ce lieu. Sous l’impulsion d’une nouvelle équipe l’ensemble est totalement rénové et modernisé. Ce Centre National d’art et d’essai a pour vocation de favoriser la rencontre entre les arts, et de soutenir la création artistique, qu’elle soit théâtrale, cinématographique, ou encore photographique.


Théâtre Lucernaire

53, Rue Notre Dame Des Champs
75006 Paris

www.lucernaire.fr

Métro: Notre Dame des Champs (ligne 12), Vavin (ligne 4)

Bus: 58, 68, 82, 91, 94, 96

Réservation :

Tél: 01 45 44 57 34

Ticketac: CLIQUEZ

 

 

SALON DU LIVRE RUSSE 2020

11ème Journées du Livre Russe

&

14ème Prix Russophonie

Samedi 8 et dimanche 9 février 2020
Mairie du 5e Paris

Organisé par France Oural avec comme partenaire général, la Fondation André Cheglakov.  Andrey Cheglakov, scientifique russe, entrepreneur et collectionneur d’art. Sa fondation  soutient et réalise des programmes relevant du domaine de la culture.

ARTCORUSSE  sera heureux de vous accueillir sur son stand et vous présentera une série d’objets russes et des livres.

De nombreux stands avec les auteurs et leur ouvrages, tables rondes, conférences, expositions d’arts.

 

v

 

PROGRAMME,  AVANT PREMIÈRE & CINÉMA

Jeudi 6 février à 20h

CINÉMA

 

ENTRÉE LIBRE de 11h à 20h le samedi

Dimanche de 11h à 18h

 Pour Kungur participera, comme tous les ans, aux Journées du livre russe et vous acceuillera au “Samobar” (au 2eme étage) où ils vous serviront boissons et restauration légère…Et Pour Kungur vous présentera une expo-concours de dessins faits par les enfants de Kungur, accompagnés par des clichés de nos amis photographes de Russie!

 

v

 

Prix Russophonie

Il sera remis le samedi 8 février, précédé d’une rencontre avec les traducteurs.

Sélection pour la meilleurs traduction du russes vers le français:

  • Anne Coldefy-Faucard pour la traduction de Manaraga de Vladimir Sorokine, éd. l’Inventaire.

  • Hélène Henry-Safier pour la traduction de Le corps revient, de Maria Stepanova éd. Nouvelles édtions Place.

  • Emma Lavigne pour Zahhâk, le roi serpent de Vladimir Medvedev, éd. Noir sur blanc.

  • Myriam Odayski pour la traduction de Pérégrinations1723-1747 de Vassili Grigorovich-Barski, éd Syrtes.

  • Anne-Marie Tatsis-Botton pour la traduction de Mon siècle ma jeunesse d’Anatoli Mariengof, éd. Noir sur blanc.

3

Mairie du Vème arrondisement, Paris.

Par une loi adoptée le 2 juillet 1844 le bâtiment a été conçu par l’architecte par Jean-Baptiste Guenepin, il fut achevé pour l’essentiel en 1849 par Jacques Hittorf. Chargé de l’aménagement intérieur, Victor Calliat réalise son travail entre 1866 et 1870. Il s’inspire de la faculté de droit située symétriquement sur la place, datant de 1770. Toutefois, l’édifice se révèle rapidement trop petit et des travaux de reconstruction ont lieu à partir de 1921.  La salle de mariage comprend un buste de Marianne en marbre réalisé par Wermare.

Mairie du Vème  
21, place du Panthéon, 75005, Paris
RER : B, Luxembourg
Bus : 27, 63, 87, 89.
Métro : ligne 10 : Maubert Mutualité ou Censier Daubenton

 

(  Romanes Le Dernier Cirque Tzigane  (

 

Les Nomades Arrivent ! “

Samedi 18 janvier à 16 h et 20 h 30 

Dimanche 19 janvier à 16 h

.

5

.

5

 

Artistes : Alexandra Romanès, Rose Romanès, Sorin Romanès, Florina Romanès,Maria Romanès, Irina Romanès, Audenka Romanès, Alin Romanès, Délia Romanès


Metteur en scène : Alexandre et Délia Romanès.

Pour le nouveau spectacle de la Tribu Romanès, le dépaysement est total… !
Il ne pouvait pas en être autrement avec une famille Nomade qui montre le plus beau de sa Culture Tzigane !

Sous le chapiteau des Romanès, il y a des chants et des danses Tziganes et des numéros que vous ne verrez nulle part …

C’est notre façon de réenchanter le monde qui en a bien besoin…

Vous serez promené dans un univers surprenant et beau…

Le tout accompagné d’un ensemble de musique Tzigane des Balkans et au chant Délia la Terrible.

Dans la littérature française, les trois femmes les plus fortes, les plus belles ce sont trois gitanes : Esméralda, Carmen et Délia.

Bientôt, il n’y aura plus qu’un fonds de dessins, films, peintures, photos et musiques qui apporterons la preuve qu’il y avait en Europe un Peuple Nomade, épris de liberté qu’on appelait : Les TZIGANES !

3

Restauration possible sur place , il faut arriver sur place une heure et demie avant la représentation.

.

s u s

.

Chapiteau du Cirque Romanès
Au Square Parodi, face au 35 Boulevard de l’Amiral-Bruix,
75016, PARIS à la Porte Maillot

Métro : Porte Maillot (Sortie 5), Ligne 1 fonctionnant durant les grèves
Réservations : 01 40 09 24 20 ou 06 99 19 49 59

Réservations en ligne avec Billetreduc : CLIQUEZ

avec FNAC : CLIQUEZ

” Le Train Zéro “

de Iouri Bouïda

2020

Théâtre Gérard Philipe, 93 St Denis

 

Mise en scène et scénographie :  Aurélie Guillet

Comédien : Mirglen Mirtchev.

Voix de :  Claire Aveline, Marc Barbé, Bébnédicte Cerutti, Hugues de la Salle, Philippe Smith.

Lumière : Thibault Gaigneux et Aurélie Guillet.

Son : Jérôme Castel. Vidéo : Jérémie Xcheidler.

Collaboration à la Dramaturgie : Marion Stoufflet.

q

Après cette rentrée marquée par les auteurs anglais, le retour en terre slave s’imposerait presque. Voilà des années que le TGP partage sa passion pour la littérature et le théâtre russes : Tchekhov, Pouchkine, Dostoïevski, Boulgakov, Erdman, Andreïev, Blok, Harms, Akhmatova ont hanté, par-delà les siècles, toutes les salles du théâtre. Leurs illuminations, leurs fulgurances, un peu de leur âme, nous sont parvenus.
Cette saison, c’est Iouri Bouïda qui ouvre les pages de son Train Zéro. Né dans la région de Kaliningrad en 1954, il vit actuellement à Moscou. Depuis 1992, il a publié de nombreux livres en Russie où son oeuvre jouit d’un grand prestige. En France, certains de ses ouvrages sont traduits et publiés. Il reste pourtant à découvrir. Traduction : Sophie Benech

La metteuse en scène Aurélia Guillet adapte ce récit crépusculaire et le confie au comédien bulgare Mirglen Mirtchev.

Il incarne Ivan Arbadiev, le dernier habitant d’une colonie ferroviaire située à la lisière du monde. Pendant des années, avec une petite communauté de femmes et d’hommes, il a attendu le passage quotidien du Train Zéro, contrôlé par l’armée, dont les portes plombées et un secret absolu protègent le contenu. Resté seul, il convoque des souvenirs empreints de l’obsession de servir un système dont il est le pur produit.

Ce texte puissant et dense évoque le régime concentrationnaire soviétique mais il se déploie plus largement. Les personnages sont tellement pris par leur désir de vie, d’amour, de compréhension ou d’acceptation, que leur humanité saisit bien au-delà du contexte historique. Le Train Zéro peut être une métaphore de ce qui fait sens ou non, de ce qui fait vivre ou mourir.

OFFRE PRÉFÉRENTIELLE POUR LES

ADHERENTS D’ ARCORUSSE

b

Ancienne salle des fêtes municipale construite en 1902.  Après la Seconde Guerre mondiale, Jean Vilar installe sa troupe. La ville attribue le lieu au théâtre et le baptise en 1960 en hommage au comédien Gérard Philipe disparu l’année précédente. Jacques Roussillon est le premier directeur. En 1965, le théâtre abrite le Centre lyrique populaire de France dirigé par Jacques Luccioni. José Valverde succède à Jacques Roussillon en 1966 jusqu’en 1976. Le théâtre obtient de l’État le statut de Centre dramatique national en 1963.

 

Théâtre Gérard Philipe

59, Bd Jules Guesde, 93200 Saint Denis.

Scéances: Lundi, jeudi, vendredi et samedi à 20h30, dimanche à 16h

(Mardi et mercredi relâche)

Tarif : 23€

Réservation : 01 48 13 70 00 ou

Courrielreservation@theatregerardphilipe.com

 ” Oncle Vania “

[ Дядя Ваня ]

d’Anton Tchekhov

Jeudi 16 au dimanche 26 janvier 2020

Théâtre Odéon, VI° Paris

RÉSERVEZ DÉS MAINTENANT

Mise en scène et scénographie Stéphane Braunschweig

Avec :
Anatoli Béliy, Elisaveta Boyarskaya, Irina Gordina, Nina Gouliaéva,
Dmitri Jouravlev, Nadejda Loumpova, Evguéni Mironov, Yulia Peresild,
Ludmila Trochina, Victor Verjbitski

Durée 2h30, avec un entracte.

“Le climat est détraqué”, constate Astrov dans Oncle Vania. Et il s’emporte contre une humanité qui ne fait que piller son environnement naturel : “L’homme  a été doué de raison et de force créatrice pour multiplier ce qui lui était donné, mais jusqu’à présent, il n’a pas créé, il a détruit”. Sa misanthropie incurable résonne aujourd’hui avec les sentiments que nous inspirent les diagnostics sombres de nos scientifiques. Sous la peinture de ces “scènes de vie à la campagne” (tel est le sous-titre de la pièce), Stéphane Braunschweig voit se profiler la métaphore d’un monde qui assiste impuissant à la catastrophe annoncée. Les frustrations d’une vie quotidienne où s’éloigne toujours plus l’horizon du bonheur personnel s’y font l’écho d’une frustration plus ample et plus globale : celle de se sentir si petits par rapport au salut d’une humanité en péril. Comme le dit Lopakhine dans une autre pièce de Tchekhov : “C’est des géants que nous devrions être”. Familier de l’œuvre de Tchekhov, Stéphane Braunschweig l’aborde pour la première fois dans sa langue originale : cet Oncle Vania, créé au Théâtre des Nations de Moscou, est le fruit de sa collaboration avec une distribution exceptionnelle réunie pour l’occasion, héritière de la grande tradition russe du théâtre d’art.

En russe, surtitré en français

–  Surtitrées en anglais les samedis 18 et 25 janvier

 

n

 

   La première rencontre de Stéphane Braunschweig avec l’œuvre d’Anton Tchekhov remonte à 1992, en mettant en scène La Cerisaie au Théâtre de Gennevilliers dans le cadre du Festival d’Automne. Déjouant la  nostalgie traditionnellement attachée à la pièce, il fait de la vente de la  propriété familiale un arrachement  nécessaire pour regarder vers l’avenir. Sa mise en scène est invitée l’année suivante à Moscou. En 2001, il crée sa vision de La Mouette au TNS et  à La Colline, en montrant comment l’art constitue le point de contact  de tous les personnages, artistes ou non, et focalise tous les espoirs et toutes les déceptions de l’existence. En 2007, il présente dans les mêmes théâtres Les Trois Sœurs, où – plutôt que de faire la chronique d’une petite ville de garnison dans la Russie du XIXe siècle – il dresse le portrait d’une jeunesse dont l’appétit de vivre se heurte de plein fouet au manque de perspectives du temps présent. Ce prisme du regard que porte Tchekhov sur la jeunesse l’a également conduit régulièrement à travailler ses pièces avec des élèves-comédiens (Les Trois Sœurs au CNSAD en 1998,  Plaisanteries en un acte à l’école du TNS en 2000, Fragments de Tchekhov avec le programme Ier Acte à l’Odéon en 2019).

s

Le Théâtre national de l’Odéon, dénommé depuis mars 1990 Odéon–Théâtre de l’Europe, est un théâtre public parisien situé place de l’Odéon, inauguré en pour accueillir la troupe du théâtre français.

L’Odéon est depuis septembre 1971 un des cinq théâtre nationaix . Son directeur actuel  est Stéphane Brauschweig depuis le 15 janvier 2016. Sur le plan architectural, il possède une scène cubique et une salle en demi cercle  comme le théâtre à l’italienne et l’extérieur il est de style néoclassique, classé au titre des moniments historiques depuis le .

Son histoire a été ponctuée par quelques événements : deux incendies (1799 et 1818), mais aussi la créationdu Mariage de Figaro en 1784, et, plus récemment, la direction de Jean Louis Barrault ainsi que l’occupation des locaux lors des évènements de mai 1968.

 

Odéon Théâtre de l’Europe

Place de l’Odéon, Paris 6e

Métro : Odéon 4 – 10
RER B Luxembourg, RER C Luxembourg, Saint-Michel
Bus : 58 – 63 – 70 – 86 – 87 – 96 – N12 – N13

Scéances : du mardi au samedi 20h ,  le dimanche 15h

Tarifs : de 14€ à 40€.

Exposition « Krylov. Fable »

Lundi 16 décembre 2019 – lundi 20 janvier 2020

Centre de Russie pour la Science et la Culture, XVIème Paris

Exposition « Krylov. Fable »

Ivan Andreïevitch Krylov ( Иван Андреевич Крылов ), né le 2 février 1769 (13 février 1769 calendrier grégorien) à Moscou, décédé le 9 novembre 1844 (24 novembre 1844  calendrier grégorien) à Saint Pétersbourg, fils d’un officier. Il a servi dans l’armée, était professeur à domicile, puis a travaillé à la bibliothèque publique de Saint-Pétersbourg. Dans sa jeunesse, Krylov était surtout connu comme satiriste, éditeur du journal satirique ” la Voix des âmes.” Écrivain et fabuliste russe, considéré comme le La Fontaine russe.

Premier ouvrage de Krylov édité le 8 mars 1809

Il publie, le 8 mars 1809, un premier recueil de fables, suivi de plusieurs autres recueils, qui vaudront à leur auteur une immense popularité. Il a écrit plus de 200 fables de 1809 à 1843, elles ont été publiées en neuf volimes et réimprimées à de très grandes éditions à cette époque. En 1842, ses travaux sont traduit en  allemand. Les intrigues de nombreuses fables sont empruntées à Ésope et La Fontaine, bien que la plupart de ses œuvres aient un caractère original.

L’exposition itinérante destinée aux familles et aux visites scolaires porte sur la vie du fabuliste et sa contribution au développement de la langue russe.

Les copies d’illustrations pour les fables de Ivan Krylov sont exposées.

L’information supplémentaire sur les interprétations historiques des fables est accessible sur trois écrans interactifs tactiles.

Dans la cadre de l’exposition sont proposées des quiz qui permettent aux visiteurs d’évaluer leur connaissance d’oeuvres de l’auteur.

Des enfants de “Pour Kungur” ( des enfants adoptés en Russie, et les enfants de l’école d’Orsennes ) participent à cette belle exposition avec leurs dessins .

g

Centre de Russie pour la science et la culture

61 Rue Boissière, 75008 Paris
Tél : 01 44 34 79 79

Inscription préalable pour le vernissage:  crsc.paris@crsc.fr

Métro : Boissière (6), Victor Hugo (2)

Bus : 22, 30, 52, 82

Horaires :  lundi–jeudi : 9h –19h, vendredi : 9h–18h, samedi 9h–16h

Nouvel An Russe

avec

Fabrice Eulry

Natacha et Nuits de Princes

Timour Abitov

Lundi 13 janvier 2020 à 20 h 30

Le Petit Journal,V° Paris

À l’occasion du Nouvel An Russe selon le calendrier Julien (dit ancien style), pour la première fois, Le Petit Journal va accueillir

Fabrice EULRY au piano avec le répertoire russe à sa manière: swing, boogie, stride.

La voix magique à la sensualité païenne de Natacha FIALKOVSKY et son groupe “Nuits de Princes” (guitare, balalaïka et domra) nous transmettra ses propres accents incomparables, entre une romance de Pouchkine et un air de fête.

Timour Abitov

Les arrangements enchanteurs et étonnants des airs slaves et des romances russes à 4 saxophones (alto, ténor, baryton) habilement guidés par le saxo soprano de Timour ABITOV feront de cette soirée un moment unique.

Timur Abitov est diplômé du pop-jazz du Penza College of Culture and Arts en 1996. Depuis 1996, il travaille dans un orchestre pop-jazz sous la direction de V.V.Dmitriev et enseigne à la Children’s Art School. participe régulièrement au programme culturel des grands événements commerciaux et sociaux qui se déroulent à Sotchi. Il s’est produit lors d’un concert devant V. Poutine et S. Berlusconi, à Sotchi, D. Medvedev. Depuis 2001, Timur Abitov est engagé dans des tournées dans différentes villes de Russie (Moscou, Vladimir, Kislovodsk, Anapa, Krasnodar). En 2004 Timur crée le projet d’art «Sax and Dance» en collaboration avec le North Petersburg Dance Star de Saint-Pétersbourg. Timur est en charge du quatuor Sax de Sotchi «SaxEnergyBand».

 

v

 

Situé à Paris, au cœur du quartier latin, en face du Jardin du Luxembourg, d’un accès facile, le Petit Journal Saint-Michel, jazz club restaurant crée en 1971, a vite été reconnu comme un des hauts lieux du Jazz Nouvel Orléans grâce à sa programmation soutenue et suivie où l’on a pu entendre des musiciens tels que Memphis Slim, Sacha Distel, Barney Kessel, Claude Luter, Bill Coleman, Guy Lafitte, Le Golden Gate Quartet, Kenny Clark, Joe Turner, Claude Bolling…

La cave, d’une capacité d’environ 80 places, rappelle le Saint-Germain des Prés des années 50 ou l’on peut y dîner une cuisine traditionnelle française ou juste y boire un verre dans une ambiance chaleureuse et conviviale en écoutant un orchestre de jazz traditionnel.

 

Le Petit Journal St Michel

71, boulevard Saint-Michel 75005 Paris

RER : Luxembourg

Dîner + concert : à partir de 59€

Concert + une consommation: 15€

Réservation : Tel : 01 43 26 28 59

Cirque Phénix présente

” NOMADE “

Par les étoiles de Mongolie

Jusqu’au 19 janvier 2020

Pelouse de Reuilly, 75012 Paris

 

Après les Étoiles des Cirques de Cuba, celles d’Afrique et la saison dernière les triomphales Étoiles du Cirque de Pékin, le Cirque Phénix vous embarque cette saison pour de nouvelles aventures acrobatiques en Mongolie, avec sa toute nouvelle création : NOMADE.
Au nombre de 50 ! Les Étoiles du Cirque Mongole, composées d’acrobates spectaculaires, de jongleurs virtuoses, de contorsionnistes époustouflants, de voltigeurs téméraires, de clowns facétieux mais aussi de musiciens en direct, de danseurs et chanteurs traditionnels, vous font la promesse d’un dépaysement garanti pour toute la famille.


12 numéros exécutés par des artistes parés de de costumes étincelants vous racontent avec passion leurs épopées ponctuées de prouesses extraordinaires pour le bonheur des petits et des grands.

20 ans du Cirque Phénix : affiche du spectacle Nomade par les Étoiles de Mongolie.

Certains d’entre vous l’ont probablement déjà vue. Pour les autres, voici la toute nouvelle création : « NOMADE » par les Étoiles de Mongolie.

50 artistes exceptionnels vous attendent

Pelouse de Reuilly, 75012 Paris

 

Tarifs : à partir de 20€

Réservation : CLIQUEZ

ACCÉS :

  • En Voiture : Par le boulevard périphérique, Porte de Charenton (en venant du sud)
  • En Métro : Liberté (Ligne 8à), Porte Dorée (ligne 8)
  • En Bus : Porte de Reuilly (bus 87)
  • En Tram: Porte Dorée ou Porte de Charenton (T3a)

Saint Pétersbourg Ballet théâtre

Tournée mondiale

IRINA KOLESNIKOVA

Le lac des cygnes

 Vendredi 31 janvier et samedi 01 février 2020

Scéances à 20h

Dôme de Paris, Porte de Versailles

Après une tournée mondiale qui a vu les théâtres de Londres, Séoul, Sydney, Hong-Kong afficher “COMPLET”, la désormais légendaire “prima ballerina” Irina Kolesnikova revient à Paris, en compagnie des étoiles du Saint Pertersbourg Ballet Théâtre pour y donner une sensationnelle et magique production du Lac des Cygnes.

Irina Kolesnikova est incomparable dans le rôle d’Odette/Odile qu’elle a dansé près de mille fois. C’est de ce fait, véritablement devenu sa signature artistique. Née à Saint-Pétersbourg. Dès son plus jeune âge, elle se passionne pour la danse et intègre, à 10 ans, le Vaganova Ballet Academy, où enseignent les plus prestigieux professeurs de Russie. Elle intègre, plusieurs années plus tard, le Konstantin Tatchkin St Petersburg Ballet Theatre en tant que soliste après avoir été refusée par une autre compagnie. En seulement deux ans, elle devient danseuse principale puis Première ballerine de la troupe

 

Son incarnation du double rôle promet à chaque spectateur de partager un moment d’émotion dont il se souviendra très longtemps.

Ce ballet classique, dans ce qu’il a de meilleur, sera donné dans son intégralité et la musique de Tchaikovsky sera jouée par l’Orchestre du Saint Peterbourg Ballet Théâtre.

Le Saint Petersbourg Ballet Théâtre, fondé en 1994, a acquis une réputation mondialement reconnue grâce non seulement à l’ensemble de ses productions scéniques, parmi lesquelles Giselle, Don Quichotte, La Bayadère, Roméo et Juliette, Casse Noisette ou encore La Belle au bois dormant mais aussi grâce au grand professionnalisme de ses danseurs tous disciples de Vaganova.

La popularité de la  Compagnie est telle qu’elle donne plus de 200 représentations chaque année.

La Direction se réserve le droit de modifier la distribution quelle qu’en soit la raison, une courte biographie serait alors fournie.

 

d

 

Le Dôme de Paris – Palais des Sports
34 Boulevard Victor, 75015 Paris
Métro : Porte de Versailles

Prix des places : Carré Or : 69€, Catégorie 1 : 58€, Catégorie 2 : 48€

Catégorie 3 : 33€
Tournée nationale en 2020
CALENDRIER DE LA TOURNÉE : CLIQUEZ
RÉSERVEZ DÈS MAINTENANT

TOURNÉE

NOVEMBRE & DÉCEMBRE 2019

Chœur d’Hommes Alexandre Nevsky de Saint-Pétersbourg.

Direction et soliste : Boris SATSENKO

Noël Russe.

Liturgie et choeurs orthodoxes de Noël, chants traditionnels du Noël Russe

et populaires de Russie.

o

BOURGES (18)  Mercredi 4 décembre à 20h30

AUXERRE (89)  Jeudi 5 décembre à 20h30

OLORON SAINTE-MARIE (64)  Vendredi 6 décembre à 20h30

PARIS (75)  Dimanche 8 décembre à 16h

STRASBOURG (67)  Mardi 10 décembre à 20h

GUEBWILLER (68)  Mercredi 11 décembre à 20h

SARREBOURG (57)  Jeudi 12 décembre à 20h30  

LA QUEUE EN BRIE (94)  Vendredi 13 décembre à 20h30

SISTERON (04)  Samedi 14 décembre 18h

HOMBOURG-HAUT (57)  Dimanche 15 décembre à 16h

NANCY (54)  Lundi 16 décembre à 20h

SÈVRES (92)  Jeudi 19 décembre à 20h45 .

SAINT-HILAIRE DU HARCOUET (50)  Vendredi 20 décembre à 20h30

FONTENAY-AUX-ROSES (92)  Samedi 21 décembre à 20h30

MAISONS-ALFORT (94)  Dimanche 22 décembre à 14h30

PARIS (75)  Mercredi 25 décembre à 16h

GRENOBLE (38)  Jeudi 26 décembre à 20h

MÉGÈVE (74)  Vendredi 27 décembre à 20h30

CHAMONIX (74)  Samedi 28 décembre

o

Mercredi 1 janvier 2020 à 16 h

( 25 € – 20 € – 16 € )

PARIS (75)

Église Saint-Louis en l’Ile

Dimanche 29 décembre à 16h (23 – 19 – 14 €).

Lundi 30 décembre à 20h30 (23 – 19 – 14 €).

Mardi 31 décembre à 20h30 (30 – 23 – 19 €).

Mercredi 1er janvier à 16h (25 – 20 – 16 €)

et concert supplémentaire le mardi 31 décembre à 17h Temple de l’Oratoire du Louvre (23 – 19 – 14 €)

Noël Russe. Chœur d’Hommes Alexandre Nevsky de Saint-Pétersbourg.

Direction et soliste : Boris SATSENKO

Liturgie et choeurs orthodoxes de Noël, chants traditionnels du Noël Russe

et chants populaires de Russie.

Spectacle

” Je veux voir Mioussov “

de Valentin Kataïev

Tous le jeudis à 21h

jusqu’au 19 décembre 2019

Théo Théâtre, XV° Paris

 

Auteur : Valentin Kataïev

Metteurs en scène : Céline Lesage & Steven Drévillon

Artistes : Céline Lessage, Gilles Rouillet, Maï Sarlabous, Maryanne Kovacs, Pascale Aoudé, Steven Drévillon, Thomas Meurgey, Yann Amri

Durée : 1h20

” Zaïtsev, un homme sain d’esprit et de bonne volonté, arrive à la maison de repos “Les Tournesols” et veut voir Mioussov pour une signature. Rien de plus simple au prime abord. Celui-ci, honorable fonctionnaire et habitué des lieux, devrait se reposer tranquillement dans sa chambre selon sa routine dominicale. Malheureusement, rien ne se passe comme prévu…

.

Zaïtsev reçu par le portier et la directrice

Victime de la complexité administrative, Zaïtsev est obligé de mentir pour entrer dans l’établissement. Il n’imagine pas alors qu’il vient de mettre le pied dans un engrenage de quiproquos dont il ne sortira pas indemne. Pour ne rien arranger, cette manie de vouloir voir Mioussov se propage comme un virus dans la maison, et celui-ci, terrorisé, se cache d’autant plus. La pelote de laine s’emmêle, les situations ubuesques s’enchaînent et la folie fait gentiment son nid dans la tête de nos personnages. ”

s

L’auteur Valentin Kataïev est né en 1897 à Odessa (Empire russe, aujourd’hui en Ukraine) et meurt à Moscou en 1986. Après la révolution Russe de 1917, il est engagé dans l’Armée Rouge avant d’effectuer une carrière comme journaliste. En 1922, il s’installe à Moscou et commence à écrire. Il publie des poèmes, des nouvelles, des romans puis du théâtre. Fer de lance du “réalisme soviétique”, mais malgré tout éloigné de la doctrine du pouvoir, il se veut l’écho de la voix du peuple. Ses textes sont souvent satiriques, comiques et politiquement engagés. Il s’impose rapidement comme un grand auteur et devient correspondant étranger de l’Académie Goncourt. En 1928, il crée sa première comédie : La Quadrature du Cercle, qui sera jouée au théâtre d’Art de Moscou. Durant la seconde guerre mondiale, il est correspondant de guerre pour la Pravda. Après cette période difficile, il continuera à écrire, alternant parfois les romans avec des pièces de théâtre, comme “Je veux voir Mioussov” en 1947.

3

Créé par Florence Fouéré Olivier Courbier et François Teyssier, le Théo-Théâtre est né en novembre 1995 de leur volonté commune de créer un espace d’échange culturel professionnel et convivial, un lieu dans lequel toutes les énergies artistiques pourront s’épanouir et exister en toute liberté. La vocation du Théo-Théâtre est de défendre et de soutenir les jeunes compagnies, les projets naissants et de permettre la rencontre d’auteurs de toutes époques, cultures et styles.

Le Théo-Théâtre
20 Rue Théodore Deck, 75015 Paris
Réservations :  01 45 54 00 16
Métro : ligne 12= Convention ou Porte de Versailles, ligne 8 = Boucicaut
Bus : 80 – 62 – 39 
Tram : N°3
Tarifs : Plein tarif 22€ Tarifs réduits 17€ (Chômeurs, seniors, étudiants, familles nombreuses, habitants du 15e)

” Je veux voir Mioussov “

Comédie de Valentin Kataïev

du mardi 3 au 20 décembre 2019 à 20h30

Espace St Pierre de Neuilly, 92 Neuilly

La Comédie des Ternes présente JE VEUX VOIR MIOUSSOV
Auteur : Valentin Kataïev
Mise en scène par : Daniel Desmars et Philippe Ariotti
Comédiens : 
CHOURA………………………………….Constance Chaumet
ZAITSEV…………………………………..Thomas Battesti
MIOUSSOV……………………………….Barthélémy Plocque
MADAME DOUDKINA………………..Anne-Laure Battistelli
LE PORTIER…………………………….Jean-Baptiste Lannaud
VERA KARPOVNA…………………….Ombeline de La Presle
KLAVA IGNIATIOUK…………………..Célia Ziani
DOCTEUR KIRILOV…………………..Quitterie de La Teyssonière
INFIRMIER……………………………….Arthur Langlois-Meurinne
KOSTIA GALOUCHINE……………..Joris Bricout
PORFESSEUR DOUDKINE……….Jean de Basquiat
ROSA EREMEEVNA…………………Félicie de Terves
Synopsis : Russie, 1947
Zaïtsev, humble et consciencieux fonctionnaire moscovite, cherche par tous les moyens à ouvrir une crèche pour enfants.
Il n’a qu’une seule obsession : obtenir la signature et le cachet du camarade Mioussov qui séjourne “aux Tournesols” ; un établissement de repos aux pratiques pour le moins intrigantes.
Une épopée Kafkaïenne attend Zaïtsev qui s’empêtre progressivement dans un stratagème hasardeux pour atteindre son but.
Quiproquos, poursuites et rencontres amoureuses vont plonger les pensionnaires des Tournesols et ses employés dans un imbroglio à la “Soviet”.
“Je me demande jusqu’à quel point ils avaient le droit d’appeler ça une maison de repos …”
8
Espace St Pierre
121 Av. Achille Peretti, 92000 Neuilly sur Seine
Tarifs : à partir de 17€50
Réservation : CLIQUEZ
Billetréduc : CLIQUEZ
Métro : Sablons
Bus : 43 – 73 – 82 – 174 …

Concerts spirituels de St Séverin

Récital exceptionnel pour l’Épiphanie

 

TIMUR   ABDIKEYEV

&

Trio à cordes DESCORDES

 

Samedi 4 janvier 2020 à 16 h

Église St Séverin, 75005 Paris

 

TIMUR ABDIKEYEV

Né à Bakou en 1979, Doté d’une voix exceptionnelle, alliant un charme et une puissance rares, artiste a commencé sa carrière en 2004 au Théâtre Mariinsky, endroit légendaire dont le nom s’inscrit aux côtés des grands artistes comme Feodor Chaliapine et Rudolf Noureev. Ayant interprété plus de 60 rôles au Mariinsky, Timur Abdikeyev a aussi chanté dans les plus prestigieux théâtres du monde : l’Opéra Bastille, le Teatro Real à Madrid, l’Opéra royale de Stockholm, Santory hall à Tokyo, le Bolchoï à Moscou, le Kennedy Center à Washington et le Carnegie Hall à New York. Également excellent interprète du répertoire classique européen et d’œuvres de compositeurs d’Orient, Timur Abdikeyev a remporté de grands succès à travers ses concerts et récitals en Angleterre, aux Etats Unis, au Japon, en France,
en Italie, en Allemagne et en Russie.

3

Accompagné par le Trio à cordes DesCorDes :
Elena Labanova, violon
Olga Zyryanova, alto
Vardan Margaryan, violoncelle

PARTICIPATION LIBRE AUX FRAIS

 

h

L’église Saint-Séverin est un joyau de l’architecture de style gothique flamboyant du XVe siècle. A la fin XIIe siècle, l’Université de Paris, créée par Philippe Auguste, attire maîtres et étudiants de toute l’Europe. L’Ile de la Cité est surpeuplée ; la rive gauche les accueille. Avec l’église St Julien, Saint-Séverin devient la paroisse des étudiants et le siège des assemblées générales de l’Université. Vers 1230, on décide de construire plus grand ; un nouveau sanctuaire est élevé. Un incendie le détruit en partie vers 1448. Mais la guerre de Cent Ans va bientôt s’achever par une victoire totale des troupes françaises (hormis Calais, tout le territoire est libéré) et une reprise économique s’amorce. Saint-Séverin sera rebâtie avec une certaine magnificence ; le chantier va se poursuivre jusqu’au XVIIe siècle.
La Révolution ne l’endommage pas. Si  St Julien, toute proche, devient magasin à sel, Saint-Séverin devient dépôt de poudre, puis entrepôt de fourrage et de cloches. L’église est rendue au culte en 1803.

 

Église Saint Séverin
3 rue des Prêtres-Saint-Séverin 75005 Paris.

Entrée libre (PAF)

MÉTRO : St Michel, Cluny Sorbonne.

 

VENEZ ET SOYEZ GÉNÉREUX

FAITES – VOUS PLAISIR

 

Le Marché de Noël est au profit de l’association “Pour Kungur”, œuvrant pour les orphelinats de la région de Perm (Oural-Russie). Artisanat russe, bijoux, décos, livres, jouets, cartes de Noël, tisane et thé russes… venez compléter vos cadeaux de Noël!!!! (merci à nos boutiques et artisans partenaires pour leur participation!!! Peterhoff, Feng’Wax, La Girafe et la Lune, Lilipoetry, Jacky Fabioux-Bijoux metal, De la neige en été, Shantun…)
Vente et dédicaces de livres pour enfants par Martine Lang

 Я вам сообщаю о рождественском рынке в Париже, в помощь ассоциации «Все для Кунгура» которая организована для помощи домам ребёнка в Перми (Россия-Урал).
Сувениры русских мастеров, бижутерия, украшения, книги, приходите купить подарки на Рождество!!!
(Спасибо нашим партнерам магазинам и мастерам за их участие!!! Peterhoff, Feng’Wax, La Girafe et la Lune, Lilipoetry, Jacky Fabioux-Bijoux metal, De la neige en été, Shantun…)

Association Pour Kungur : CLIQUEZ

 

s

Espace Oxygène

Impasse Cordon Boussard – 75020 Paris

(au niveau du 247 rue des Pyrénées)

Tél : 01 49 29 06 77 et 06 60 84 06 77

Métro : Gambetta

Bus : 26,60,61 69 102