5ème Festival du Cinéma Russe à Niort   Z

5й Фестиваль Русского Кино в Ньоре

Lundi 1er au samedi 6 avril 2019

CGR Niort

 

h

 

h

L’association Festival de Cinéma Russe de Niort organise depuis 2015 le festival de cinéma russe qui est devenu un événement important dans l’univers culturel niortais. Notre Festival a lieu tous les ans au cinéma CGR de Niort. Le Festival se déroule sur une semaine, 10 films russes en VOSTF sont programmés avec 2 cycles : les films des années 90  ou l’on pourra voir notamment « Le Frère », « Salades Russes », « La Jalousie Des Dieux », le premier film russe de Gérard Depardieu et l’autre cycle sur des nouveaux films plus récents comme «Dovlatov» d’Alexeï Guerman, « L’Histoire de Vronski », « Pétersbourg, seulement par amour » ou «Gloss» du réalisateur Andreï Kontchalovski. Ce dernier donnera lieu à une soirée autour de la mode, le mercredi 3 avril. Tous les films seront projetés au CGR en version originale sous-titrée en français pour une immersion totale dans l’univers slave.

d

Les comédiennes Fiona Gelin, Katia Tchenko et Elèna Cosson-Kisilova seront les invitées de ce 5e Festival ainsi que la célèbre pianiste russe Ludmila Berlinskaia qui se produira en concert le mercredi 3 avril à 20h30 dans le salon d’honneur de l’Hôtel de ville de Niort.

d

Ludmila Berlinskaïa, fille du célèbre violoncelliste Valentin Berlinskin, fondateur du quatuor Borodine. Elle commence le piano à 5 ans et se produit à 14 ans avec le quatuor Borodine. A 17 ans elle rentre au conservatoire de Moscou, elle a été la protégée de Sviatoslav Richter. Elle est considérée comme une des grandes spécialistes de la musique de Chostakovitch. En 2001, elle crée son deuxième Festival, “Printemps Musical à Paris”,  elle est également la codirectrice artistique d’un nouveau festival de musique dans le Loir et Cher, “La Clé des Portes”, créé sous l’impulsion du Club d’Entreprises des Portes de Chambord.

h

La sélection se partagera en deux cycles. L’un portera sur les films des années 90 avec, entre autres, La jalousie des dieux, le premier film russe de Gérard Depardieu. L’autre sur des nouveaux films plus récents comme Dovlatov d’Alexeï Guerman ou Gloss du réalisateur Andreï Kontchalovski. Ce dernier donnera lieu à une soirée autour de la mode, le mercredi 3 avril. Tous les films seront projetés au CGR en version originale sous-titrée en français pour une immersion totale dans l’univers slave.

d

Lundi 1er avril

17h 30

Fiona Gelin inaugurera ce festival. Elle est la fille de l’acteur Daniel Gélin et de Sylvie Hirsch(ancien mannequin chez Dior).Elle débute sa carrière cinématographique à 6 ans dans Mayerling de Terence Young. Elle exerce ses talents au cinéma, à la télévision et au théâtre, ainsi que dans le domaine de la littérature.

d

La jalousie des dieux (2000)

De Vladimir Menchov.  Avec Véra Alentov, Gérard Depardieu, Anatoli Lobtski

“Sonia , l’héroïne, est rédactrice de télévision. Sonia a un fils adolescent ainsi qu’un mari, écrivain de talent, qui gagne mal sa vie. Dans le cadre d’un dîner professionnel où le couple reçoit à son domicile un général français  , Sonia rencontre un interprète, André, français également. Coup de foudre. Commence alors une passion torride, qui ne durera que quelques jours : le 2 septembre, un avion Boeing Sud Coréen est abattu par les forces armées soviétiques; André publie un article très critique à l’égard de l’URSS et, il est expulsé sur le champ”.

d

17 h 30

Les frères, 1996

Rélisateur Alekseï Balabanov, avec: Sergueï Bodrov jr., Viatechlav Boutoussov, Sergueï Debijev, Maria Joukova.

Six jours dans la vie de l’auteur Sergei Dovlatov, alors journaliste pour des magazines au service de la propagande du régime – mais qui rêve avant tout d’écrire un grand livre.
Six jours dans l’intimité d’un artiste brillant et caustique, qui se bat pour continuer à écrire avec intégrité malgré les persécutions d’une écrasante machine politique.
Six jours qui façonnent le destin d’un des plus grands écrivains russes du XXème siècle, qui fut capable de penser au-delà des limites imposées par le régime soviétique

Film présenté au Festival de Cannes dans la section “Un certain regard”, le film a été considéré come l’un des principaux succés du cinéma post-soviètique.

 

d

A partir de 19 h 30

Soirée d’Ouverture avec Agnès Soral

“Les Salades russes” 1993

De Youri Mamine avec Nina Oussativa, Agnès Soral, Serguei Dontsov, Victor Mikhaïlov

A Saint-Pétersbourg, Tchijov, jeune professeur de musique, loue une chambre dans l’appartement de Gorokhov. Un soir, après quelques vodkas, il y découvre, éberlué, une armoire dont le fond s’ouvre sur les toits de Paris. Dès lors, un incessant va-et-vient s’établit entre les deux villes…”

d

Mardi 2 avril

14 h

Le barbier de Sibérie

de Nikita Mikhaïlkov, avec Julia Ormond, Oleg Menchikov Alekseï Petrenko

En 1885, Jane Callahan, séduisante Americaine, part pour la Russie. Au cours de son voyage, elle fait la connaissance d’Andrey Tolstoiï jeune cadet avec lequel elle partage le même amour pour la musique. A Moscou Jane retrouve Douglas McCracken, un inventeur qui tente de vendre aux Russes une imposante machine a deboiser. Il demande a Jane, qu’il fait passer pour sa fille, de séduire le général Radlov, qui peut lui amener le marche. Ce dernier tombe sous le charme de Jane et, ignorant les sentiments que Tolstoï éprouve pour la jeune femme, il demande au cadet de l’accompagner chez Jane.

d

18 h

Katia Ismaïlevna – Подмосковные вечера.

Rélisateur:  Valeri Todorovski sorti en 1994, adaptation du roman de Nikolaï Leskov “Lady Macbeth du district de Mtsensk.”

Avec: Ingeborga Dapkünaité: Katia. Vladimir Machkov: Sergueï. Alissa Freindlich: Irina. Aleksandre Feklistov: Mitia. Youri Kouznetsov: enquêteur Romanov. Avangard Léontiev: rédacteur en chef. Nataliua Chtchoukina: Sonia.

Katia travaille pour sa belle-mère, écrivain Irina Dmitrievna, qu’elle accompagne dans leur maison de campagne afin de terminer la dactylographie du dernier roman. Elle y fait connaissance de Sergueï, un homme à tout faire venu réparer les meubles. Le coup de foudre soudain que la jeune femme éprouve pour lui va mettre à l’épreuve sa loyauté envers ses proches et révéler le côté obscur de sa personnalité.

d

20 h

Dovlatov

Réalisateur Alexeï Guerman Jr, 2018

Avec: Artur Beschstany, Milan Maric, Danila Kozlovsky, Helena Sujeck

URSS 1971, six jours dans la vie de l’auteur Sergei Dovlatov,  journaliste pour des magazines au service de la propagande du régime, mais qui rêve avant tout d’écrire un grand livre.
Six jours dans l’intimité d’un artiste brillant et caustique, qui se bat pour continuer à écrire avec intégrité malgré les persécutions d’une écrasante machine politique.
Six jours façonnant le destin d’un des plus grands écrivains russes du XXème siècle, qui fut capable de penser au-delà des limites imposées par le régime soviétique

d

Mercredi 3 avril

14 h

Le frère.

(Voir plus haut 1er avril).

d

17 h 30

Histoire de Wronski, Anna Karnine

Réalisateur: Karen Chakhnazarov (2017)

Acteur: Max Matveev, Elizaveta Boyarskaya, Vitaliy Kishchenko, Kirill Grebenshchikov

Un hôpital de campagne, en 1904, en Mandchourie, en pleine guerre russo-japonaise. On amène un officier blessé au médecin commandant l’unité sanitaire, Sergueï Karénine. Celui-ci reconnaît le colonel Vronski qui fut l’amant de sa mère, Anna Karénine, une femme distinguée, séduisante, mariée et mère d’un jeune garçon. Sa vie simple et organisée est bouleversée par la rencontre d’un jeune officier charmeur qui a le coup de foudre pour elle : Alexis Vronski. Anna est malgré elle sensible à son charme, et va finir par tomber dans ses bras, à l’insu de son mari qui la croit totalement fidèle. Le temps passe et bientôt, pour Anna et son amant, tout va mal : cette dernière a quitté son mari mais il ne veut pas le divorce, de plus, elle est partagée entre le désir de garder son fils, et celui de rester avec Vronski. Tourmentée par ces pensées, Anna n’en mène pas moins une vie agréable avec son amant. Pourtant, elle a l’impression que celui pour qui elle a tout quitté se refroidit, et la pensée qu’il en aime une autre obsède son esprit. Dans un élan irraisonné, elle va finir par mettre fin à ses jours en se jetant sous un train, suicide qu’elle
regrette au dernier moment mais il est trop tard. Vronski quant à lui s’engagera dans l’armée, espérant ainsi mourir tout en servant son pays.

Tolstoï avait en 1877avait entrepris de décrire la société russe de son temps. Une réflexion sur la morale et la religion. Il ne recherchait pas les effets de style. Son récit s’appuyait en fait sur le traitement de plusieurs couples antinomiques. Karen Shakhnazarov s’est, lui, concentré sur la passion de Karénine et Vronski. Se laissant aller à sa passion, mais se sachant en même temps coupable d’infidélité vis-à-vis de son mari. «Anna Karénine – L’histoire de Vronski» est ainsi une superbe étude de caractères placés dans une société figée et décadente.

d

de 19 h 30 à 22 h 15

Gloss
d’Andrei Konchalovski,
avec Yulia Visotskaia, Irine Rozanova, Alexei Serebriakov
“Galia, jeune ouvrière d’une usine de province, rêve de devenir mannequin. Elle quitte, un beau jour, ses parents alcooliques et son petit ami fruste et violent et monte à Moscou. Elle se fait embaucher, au culot, par un grand couturier qui la prend comme petite main, puis lui fait faire des ménages chez un homme qui dirige une agence de jolies filles qu’il marie à des oligarques. Galia, qui ne pense qu’à faire carrière, avance dans ce monde du luxe et de l’argent et parviendra à ses fins”.
Un défilé de mode aura lieu lors de cette scéance de projection.

d

Jeudi 4 Avril

10 h

Est-Ouest

de Régis Wargnier (1999)

Avec: Oleg Menchikov, Sandrtine Bonnaire, Catherine Deneuve, Sergueï Bodrov JR, …..

En juin 1946, Staline propose à tous les ressortissants russes qui ont fui la Révolutionde 1917, réfugiés à l’Ouest de revenir s’établir en URSS. Comme beaucoup d’autres citoyens installés en France, Alexeï Golovine, un médecin, répond favorablement et décide de rejoindre sa terre natale avec son épouse française, Marie, et leur fils, Serioja. Mais dès son arrivée à Odessa, le couple réalise qu’il est pris au piège. Alexeï et Marie doivent désormais faire face à la réalité du régime communiste. Mais tandis qu’Alexeï semble s’accommoder de sa nouvelle vie en URSS, Marie n’aura de cesse de lutter pour revenir en France.

d

14 h

“Katia Ismaïlevna”

d

17 h

 “Le Barbier de Sibérie”

d

20 h

“Histoire de Wronski, Anna Karénine”

d

Vendredi 5 avril

14 h

Premier Amour

Réalisateur et Scénariste: Stepan Burnashev

  Dir. Photographie : Iskander Ivanov. Assistante de réalisation : Liubov Borisova. Son : Stepan Atastyrov. Producteurs: Aleksei Ivanov, Dmitri Shadrin. Compositeur : Moïseï Kobiakov. Production : New Era. Titre original : Man’najgy taptal. Durée : 71’

“Volodia, éleveur de chevaux, monte à la capitale pour s’acheter un fusil de chasse. Il manque de se faire écraser par la voiture d’une femme d’affaire. Tous les deux ne mettent pas longtemps à reconnaître en l’autre son premier amour.”

d

17 h

“Dovlatov”

 

d

19 h 30

En présence de Katia Tchenko, formée au centre National d’Art Dramatique de la Rue Blanche, sortie avec le Ier Prix, puis Conservatoire National Supérieur de Musique (Ier Prix), Ballet Irina Grebina. Katia a tournée dan plus de 80 ilms au cinéma à la télévision, elle a chanté, et dansé dans des opérettes et comédies musicales et à interprété e nombreux rôle au théâtre. Elle a commencé sa carrière en 1967 au cinéma dans “J’ai tué Raspoutine” de Robert Hossein, et au théâtre en 1968 dans “Que les hommes sont bêtes” avec Suzy Delair. Katia Tchenko a reçu les insignes de Chevalier de l’Ordre National du Mérite en 2005 .

 

Les Grandes personnes (2008)

Réalisation Dimitri Tomashpolsky. Avec Katia Tchenko, Daria Moroz, Pavel Barchak, Vladimir Laptev, Oleg Ossin.

Irtina est remarié avec un français, elle vit en France avec son fils Sergueï. Mais Anton, son exmari russe, veut ramener Sergueï en Rusie ….  ”

d

22 h 15

“La jalousie des dieux”

d

Samedi 6 avril

10 h 45

“Premier Amour”

d

14 h

L’Ange a une angine -У ангела ангина,

Réalisation : Oxana Karas (2018)

Avec: Sémion Treskounov, Mrai Krylova, Evgueni Tsyganov, Nikoaï Fomenko.

1940. Amis depuis l’orphelinat, Tolia, Kostia et Volodia vivent ensemble sur l’île Vassilievsky à Leningrad. Kostia aime flirter et faire la fête, Volodia écrit des vers et rêve d’entrer dans un institut militaire. Tolia rencontre l’amour de sa vie, Liolia. Ils sont jeunes, insouciants et heureux, comme ils ne le seront sans doute plus jamais, car la guerre arrive et va bouleverser toute leur vie. Un quart de siècle plus tard, il s’avére que les événements de leur lointaine jeunesse ont gardé sur eux un étonnant pouvoir.

d

17 h

Gloss

d

19 h 30

Soirèe de Clôture en présence d’Eléna Cosson-Kizileva, elle a réalisé et joué le rôle principal, film coproduit avec Alexandre Cosson, l’on peut dire que l’amourles  conduit à accoucher de ce premier film.

Moscou-Royan

Réalisé en 2018 par Elena Cosson-Kizilova. Durée

Avec Elen Coson-Kizeleva, Donia Eden, Manuel Sorroche, Jérôme Soubeyrand, Paco Perez.

Olga, 30 ans, expatriée en France, est le fruit de la pression sociale. Obnubilée par sa promotion, à l’aube de l’été, Olga reçoit enfin une convocation de Moscou, sa maison mère. Un rendez-vous tant attendu qui va réveiller les vieux démons d’Olga ! Il n’en faut pas moins pour que Muriel, sa meilleure amie, anticapitaliste et libérée, défie Olga de trouver sa voix entre le « socialement acceptable » et ses plus profonds désirs inavoués. Bienvenu sur ce parcours initiatique d’Olga qui va tester les technologies comme source d’accomplissement de ses rêves. Rien de mieux que de laisser les algorithmes décider à sa place la gestion de ses vacances !
h

Chaque film sera commenté par la journaliste parisienne, Présidente de Kinoglaz,- Françoise Navailh.

CGR Niort

Place de la Brèche, 79000, Niort