7 ème Festival du Cinéma Russe de Niort

” Beaux Baisers de Russie “

du mercredi 24 au samedi 27 mars 2021

Cinéma CGR, Niort

Sacha Tarantovitch

Invitée du 7ème Festival de Cinéma Russe de Niort: SACHA TARANTOVITCH, jeune actrice russe qui réside en France, élève du Cours Florent de 2008 à 2011, elle est connue des téléspectateurs pour sa participation dans la série populaire PLUS BELLE LA VIE, elle a joué dans plusieurs films et pièces de théâtre.

I.

CYCLE de l’acteur DANILA  KOZLOVSKI

VIKING – LA NAISSANCE D’UNE NATION, Histoire, 2016 – 2H13

(Викинг)

Réalisation : Andrei KRAVTCHOUK

Le film est inspiré de la Chronique des temps passés, annales du XIIe siècle. C’est l’histoire du Prince Vladimir de Novgorod qui s’empare du pouvoir en Russie et qui convertit le pays à l’Orthodoxie.

Andreï Iourievitch Kravtchouk (Андрей Юрьевич Кравчук) est un réalisateur et scénariste russe, né le 13 avril 1962 à Léningrad en URSS. Diplômé avec mention de la Faculté de mathématiques et de mécanique de l’Université d’Etat de Léningrad. Mais ayant rencontré Alexeï German qui lui a proposé de travailler comme assistant réalisateur dans le film d’Efim Gribov “Nous allons en Amérique“. Après le tournage, Andreï Kravtchouk est entré à l’Université de cinéma et de télévision de Saint Pétersbourg dans le cours de Semiyon Aranovitch, après quoi il rentre  dans le studio Lenfilm.

Il a commencé comme auteur et scénaristes de courts métrage et de documentaire , il a l’opportunité de créer une image artistique de la vie autour de lui. Lorsque, au début des années 2000, en l’honneur du 85e anniversaire de Lenfilm, a commencé la création du cycle Réalisateur: Profession et Destin, l’étudiant a filmé le film de 38 minutes «Semyon Aranovich. La dernière image.

 La biographie de Kravtchouk a commencé en 2005, lorsqu’il a présenté  le long métrage “L’Italien“, qui a fait vibrer ses collègues et a été nominé pour un Oscar dans la nomination “Meilleur film étranger”.  Ensuite, il réalisa “Admiral”, qui a été dans les cinq films les plus rentables du cinéma russe moderne. Ce film a remporté la deuxième place au box-office en 2008 et  a reçu de nombreux de prix, dont le prestigieux Golden Eagle Award.

m

AMELESS, Fiction, 2011 – 2H45

(ДухLess)

Réalisation : Roman PRYGOUNOV

Inspiré par le roman de Serguei Minaev, l’action se déroule dans le Moscou branché des années 2000 . Le héros un jeune cadre d’une banque franco-russe, avide de sensations, achète un night-club avec un ami…les ennuis commencent…

m

L’ESPION, Fiction, 2012 – 1H44

(Шпион)

Réalisation : Alekseï ANDRIANOV

En 1941 avant le début de la guerre entre l’Allemagne et l’URSS , les services allemands veulent tromper Staline au sujet de l’invasion de l’URSS . Le major Oktiabrski et le lieutenant Dorine se battent pour contrer les agents d’Hitler.

II.

CYCLE  ANDREÏ  KONTCHALOVSKI

d’hier et d’aujourd’hui

Metteur en scène complet, Andreï Kontchalovski est attentif à tous les aspects de ses films. Avant d’entreprendre des études de cinéma, il est dans sa prime jeunesse un pianiste émérite au Conservatoire de Moscou. Plus tard, il attache toujours une profonde importance à la musique dans ses films. Kontchalovski  appartient à la génération des années 1960, la plus brillante du cinéma soviétique depuis celle des années 1920, celle qui, grâce au dégel khrouchtchévien, redonne tout son éclat au cinéma de son pays. Contrairement à d’autres cinéastes attachés à un style unique, son œuvre frappe par sa diversité…

Andreï Sergueievitch Mikhalkov, (en russe : Андрей Кончаловский), transcrit Andrei Konchalovsky à l’anglo-saxonne, du fait de sa carrière hollywoodienne), né le 20 août 1937 à Moscou, est un scénariste, réalisateur, producteur, acteur et compositeur soviétique, puis russe. Il est le fils de l’écrivain Sergueï Mikhalkov, et le frère du cinéaste Nikita Mikhalkov. Il se consacre à la musique en qualité de pianiste, sa rencontre en 1960 avec Andreï Tarkovski, avec qui il coécrit plusieurs scénarios (Le Rouleau compresseur et le violon, L’Enfance d’Ivan, Andreï Roublev), l’oriente vers le cinéma.  Académicien de l’Académie nationale des arts et des sciences cinématographiques (2002), Officier de l’Ordre des arts et des lettres de France (2005), Ordre de la Légion d’honneur de France (2010). Président de la Nika Film Academy (2013).

Il fait son premier long-métrage en 1964: Le Premier Maître. Cinéaste prolifique, Kontchalovski se tourne alors vers l’adaptation de classiques russes, Tourgueniev et Tchekhov, avant de réaliser la fresque épique Sibériade qui remporte un succès d’estime ainsi que le Prix spécial du jury au Festival de Cannes 1979, rendant possible son exil aux États-Unis en 1980. Son long-métrage La Maison de fous (2002), décrivant la vie d’un asile psychiatrique en Tchétchénie, lui vaut le Grand prix du jury à la Mostra de Venise. Il obtient ensuite le Lion d’argent du meilleur réalisateur pour “Les nuits blanches du facteur” (2014), narrant la vie d’un facteur qui est le seul lien entre les habitants d’un village reculé de Russie et le monde extérieur.

Concernant sa biographie créative, Andrei Sergeievich Konchalovsky a écrit 34 scénarios, tourné 27 films, réalisé 8 représentations théâtrales sensationnelles, dont 5 productions d’opéra, publié 6 livres et plus de 100 articles journalistiques, reçu de nombreux prix, récompenses, titres.

Pendant plus de cinquante ans, Andrei Konchalovsky a travaillé avec dignité et professionnalisme dans le grand cinéma et le théâtre, restant toujours un artiste moderne qui a de grands projets créatifs.

« Aujourd’hui »

CHERS CAMARADES, Drame, 2020 – 2H01

(Дорогие товарищи !)

Réalisation : Andreï KONTCHALOVSKI

Le film se déroule dans la ville de Novotcherkassk en 1962, à la suite d’une grève les autorités font appel à l’armée pour rétablir l’ordre, plusieurs grévistes sont tués. L’héroïne du film interprétée par Youlia Vyssotskaia est adhérente au parti communiste et membre du comité local, au cours de la manifestation sa fille adolescente disparaît…Le film a reçu le prix spécial du jury de la Mostra de Venise.

m

« Hier »

UN NID DE GENTILHOMMES,  Drame, 1969 – 1H51

(Дворянское гнездо)

Réalisation : Andreï KONTCHALOVSKI

D’après un roman de Tourgueniev ce film évoque la vie de la noblesse russe dans les années 1840, Lavretski qui vient de séjourner en Europe, rentre en Russie où il retrouve son domaine, au cours d’une visite chez ses voisins les Kalitine il rencontre Lisa le coup de foudre est immédiat…

III. 

SAINT  PETERSBOURG  AU  CINÉMA

PITER FM, Comédie romantique, 2006 – 1H30

(Питер FM)

Réalisation : Oksana BYTCHKOVA

L’action se déroule à Saint Pétersbourg, Macha est une animatrice de radio, elle doit épouser un ancien camarade de classe. Macha perd son portable et Maxime le trouve.

m

SAINT PETERSBOURG SEULEMENT PAR AMOUR,  Drame, 2016 – 1H51

( Петербург только по любви !)

Réalisation : Oksana BYTCHKOVA, Aksinia GOG, Natalia KOUDRIACHOVA, Renata LITVINOVA, Natalia NAZAROVA, Anna PARMAS, Avdotia SMIRNOVA

Le film est composé de 7 histoires tourné par des réalisatrices à Saint Pétersbourg une des plus belles villes de Russie. Chacune raconte l’amour, la solitude, le hasard et l’espoir, un cinéma sur les gens et pour les gens.

IV.

CYCLE  DANSE

POLINA DANSER SA VIE,  Drame, 2016 – 1H48

(Мечта Полины)

Réalisation : Valérie MULLER et Angelin PRELJOCAJ.

Polina est une danseuse classique dirigée par Bojinski un professeur exigeant. Après avoir assisté à un spectacle de danse contemporaine, elle renonce au Bolchoï pour se rendre en France à Aix en Provence pour travailler avec la Chorégraphe Liria Elsaj interprétée par Juliette Binoche.

Le film est une adaptation de la BD Polina de Bastien Vivès.

m

SUR LA POINTE DES PIEDS,  Documentaire, 2007- 56 min

Réalisation : Liliane de Kermadec

Le Théâtre Mariinsky ouvre ses portes pour un gala de danse et un concert pour le Nouvel An 2007, donné dans la salle de concert Mariinsky 3. Valery Gergiev dirige l’orchestre du Théâtre Mariinsky pour accompagner les danseurs dans des extraits de ballets de Tchaïkosvki et du Carnaval des Animaux de SaintSaëns. Le soliste star de ce gala est le pianiste Yefim Bronfman qui interprète le Concerto pour piano n°2 de Franz Liszt. Ce documentaire juxtapose des images de représentations et de répétitions, ainsi qu’une visite des coulisses du théâtre historique de Saint-Pétersbourg, où l’étoile du ballet du théâtre Mariinsky, Uliana Lopatkina, nous offre une interview.

V. 

HORS  CYCLE  COUP  DE  CŒUR

IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’EST (Chronique du village de Troubtchëvsk),  Mélodrame, 2019 – 1h30

(Однажды на Востоке)

Réalisation : Larissa SADILOVA

Anna une femme ordinaire vit à Troubtchëvsk une petite ville de Russie. Chaque semaine elle se rend à Moscou pour vendre des vêtements, son voisin un chauffeur routier est son amant, ils se retrouvent à quelques kilomètres de la ville pour vivre leur amour caché. Dans une petite ville, tout est en vue. Peu importe la façon dont vous cachez les randonnées sur la gauche, les signaux d’alarme parviendront à la famille. Et ensuite, vous devez faire un choix: construire sur un pied d’égalité une alliance avec le nouveau “demi” ou obéir à l’ancien et revenir au cours de la vie habituelle. Avant un tel choix, Anna et Yegor doivent faire face.

Cinéma CGR

Place de la brèche, 79000 Niort

Tarifs unique :    . Sauf mercredi 14 h =

Abonnement 10 films :   €

Abonnement Tarif membre FCRN :   €

Réservation billeterie : 08 92 68 85 88

Association “Festival du Cinéma Russe de Niort”

Renseignements et adhésion :

Jean-Marc Batsch Chargé de la promotion du festival: 06 30 58 50 93

FACEBOOK: https://www.facebook.com/cinerusseniort