.

Soirées du Cinéma Russe

de Bordeaux

« l’Homme et les Espaces »

  JEUDI  22 avril,  6 – 13 – 20 mai et 1er juin


Des débats autour de l’interaction entre l’Homme et les Espaces. Parlons de l’espace géographique, temporaire et même spatial !
Des films et des événements qui traitent des sujets sur la culture, l’histoire et la géographie de la Russie et de la France.

Les versions originales des films russes sous-titrées en français seront projetées en mode Live streaming, sans possibilité de les rejouer.

Toutes les projections sont gratuites.

INSCRIPTION OBLIGATOIRE :

PROGRAMME

JEUDI 25 MARS à 19h30

«MON RÊVE OUZBEK»

 

Réalisateur Arnaud Frilley
Chaîne TV Paris Premier, 2019, durée 1h13
(documentaire) sous titré en russe.

La projection est réalisée en partenariat avec Paris Première. Gérard Depardieu fait un rêve : il marche dans un désert né d’une mer vidée. En se réveillant, il comprend aussitôt qu’il s’agit de la Mer d’Aral (Asie centrale) et se rend en Ouzbékistan pour vivre son rêve en réalité. Cette quête de la mer disparue l’incitera à réaliser un voyage inédit à travers la terre hospitalière ouzbèke, influencée par une histoire millénaire et des métissages culturels. Les paysages de ce pays, les monuments architecturaux impressionnants et les échanges avec sa population multiethnique susciteront chez l’acteur de nombreuses réflexions. Il les partage avec sincérité devant la caméra poétique et philosophique.


k

Jeudi 8 avril à 19h 30

Projection du film consacrée au 60e anniversaire du 1er voyage de Youri Gagarine dans l’espace

Film “SpaceWalker”

Réalisateur Dmitrï Kiselev
Bazelev, Russie, 2017, durée 2h20 (Fiction. Aventure, biographie, histoire)

Dans les rôles principaux :

Evguéni Mironov et Constantin Khabenski. Le cosmonaute Alekseï Léonov était le héros principal et le conseiller du film en même temps.

Pour les organisateurs du Ciné-club, la projection de ce film dans le programme n’est pas un hasard. L’histoire racontant les faits réels a influencé de nombreuses générations d’adolescents soviétiques du siècle dernier, qui rêvaient non seulement de devenir cosmonaute mais aussi d’être actifs, avancer,
L’histoire racontant les faits réels a influencé de nombreuses générations d’adolescents soviétiques du siècle dernier, qui rêvaient non seulement de devenir cosmonaute mais aussi d’être actifs, avancer surmonter les difficultés et être leaders

Film historique russe sur le premier voyage dans l’espace. Dans les rôles principaux : Evgueni Mironov et Constantin Khabenski. Le cosmonaute Alekseï Léonov était le héros principal et le conseiller du film en même temps. Pour les organisateurs du cinéclub, l’arrivée de ce film dans le programme n’est pas un choix aléatoire. L’histoire racontant les faits réels a influencé de nombreuses générations d’adolescents soviétiques du siècle dernier, qui rêvaient non seulement de devenir cosmonaute mais aussi d’être actifs, avancer, surmonter les difficultés et être leadeurs.


Avant la projection – Evguéni Mironov, l’acteur, auteur de l’idée et producteur du film, vous saluera en personne, ainsi que les partenaires du Ciné-club!

k

Jeudi 22 avril à 19h30

Film « JE SUIS LIBRE »

Réalisateur Anastassia Yakoubek
« VGTRK-Magadan », Russie, 2019, durée 1h00 (documentaire)

Le film raconte le sort du compositeur, pianiste, chef d’orchestre et professeur Vsevolod Zaderatsky (1891-1953). Son nom et sa musique ne commencent à être connus qu’aujourd’hui. Mentor musical du tsarévitch Alexeï, il participa à la Première Guerre mondiale et fut officier de l’armée de volontaires de Dénikine. En 1937, il fut condamné et envoyé au camp de Kolyma. Dans des conditions inhumaines, il créera une œuvre aujourd’hui jouée triomphalement dans le monde entier – 24 préludes et fugues. Il écrira sa musique sans instrument, sur des formulaires télégraphiques, avec un simple crayon à papier…


k

Jeudi 6 mai à 19h30

Film « Jénia, Jénétchka et « Katioucha »

Réalisateur Vladimir Motyl
Studio “Lenfilm”, URSS, 1967, durée 80 min. (Fiction. Tragicomédie)

Une tragicomédie lumineuse, lyrique et émouvante sur la guerre. Le film a été couronné de succès grâce à Bulat Okudjava qui a écrit le scenario et chanté lui-même quelques- unes de ses chansons, ainsi que grâce aux acteurs remarquables: Oleg Dal (Jénia Kolichkin), Galina Figlovskaïa (Jénétchka Zemlianikina) et Mark Bernes (colonel Karavaïev). Jénia Kolychkin est un jeune gars de Moscou, intelligent, timide et un peu bizarre, il revient de l’hôpital à la ligne de guerre. Les mots comme « la guerre, la mort, l’arme » n’ont rien à voir avec son apparence et son co mportement. Il n’est pas le bienvenu dans son unité militaire: il est bon pour se retrouver dans des situations ridicules qui obligent à la fin tout le monde à les résoudre. Un jeune homme mène une vie difficile et tombe amoureux d’une demoiselle du téléphone, Jénétchka Zémlianikina. C’est une fille marrante mais un peu brusque, habituée en plus à une multitude d’admirateurs, elle ne lui rend pas la pareille immédiatement. Ensemble les héros tombent dans de différentes embrouilles, et peu à peu des relations sérieuses s’installent entre eux, mais les amoureux sont obligés de se séparer. Ils se rencontrent ensuite par hasard dans une maison abandonnée à Berlin en 1945 et ils se mettent à jouer à cache-cache comme les enfants, oubliant que la fin officielle de la guerre ne signifie pas que tous les combats ont cessé. L’histoire de Jénia Kolychkin fait écho aux paroles de la chanson d’Okudjava «Gouttes du roi danois », écrite spécialement pour ce film. Les auteurs du film ont montré comment un jeune homme ridicule et bizarre se transforme en un homme adulte qui a traversé la guerre et continuera à vivre malgré tout.

Après projection – rencontre avec l’Artiste du Peuple de Russie
Géorgi Chtil (rôle lieutenant film «Jénia, Jénétchka et « Katioucha »).
Modérateur – Directeur artistique des programmes russes du Festival international du film de Moscou Irina Pavlova

k

Jeudi, le 13 mai 2021 à 19h30

Film « Les Kouriles. Quelque chose de bien »

Réalisateur : Anastassia Tchernobrovina,
VGTRK, 2014, durée 51 min. (documentaire)

La projection en partenariat avec la Société Russe de Géographie.

La présentatrice et l’auteure du film se dirige vers Kunachir, une des îles de l’archipel des Kouriles. Ici, à l’est de la Russie, elle rencontre des gens incroyablement beaux, à l’esprit fort et qui savent trouver quelque chose de bien dans la vie : un biologiste qui a consacré 18 ans de vie à l’étude de la nature des îles Kouriles, ainsi qu’une vieille femme qui assiste aux cours du Japonais et des marins courageux qui ont choisi l’une des professions les plus difficiles mais qui se maintiennent à flot. Au programme l’ascension sur le volcan Tiatia et la baignade dans la mer d’Okhotsk, une rencontre avec des baleines et une randonnée vers les lacs Kipiachtchéïé et Goriatchéïé.

Après la projection
Conférence en ligne avec Tchernobrovina, conseillère du Président de la Société russe de geographie pour la politique de l’information, présentatrice TV « Rossia », auteur de films documentaires.

k

Jeudi 20 mai à 19h30

Film ” Marius Petipa … 200 ans plus tard”

Auteur Victor Ignatov, Productrice – Tatiana Aleksandrovna
Chaîne TV « Théatre », 2020, durée 18 min. (Documentaire)

La projection en partenariat avec la Maison de la science et la culture de Russie à Paris

« Il n’y a pas de meilleure école pour un chorégraphe que l’école Petipa. C’est pourquoi Petipa n’est pas aujourd’hui une légende, mais une partie intégrante de la vie et de la pratique moderne du théâtre de ballet » – Yuri Grigorovich.
Le film souligne et consacre l’immortalité de l’art du brillant chorégraphe Marius Petipa, dont le patrimoine créatif continue à vivre et se développer grâce aux liens culturels actifs entre la Russie et la France. Les dirigeants des principales compagnies de ballet des deux pays s’expriment tout au long du film. Il présente sous une forme passionnante un large panorama du théâtre chorégraphique moderne, dans lequel – avec les créations lumineuses de maîtres talentueux et les expériences audacieuses d’artistes d’avant-garde – les chefs-d’œuvre de ballet de M. Petipa, qui constituent toujours la base de l’art de la danse et du répertoire académique, sont soigneusement préservés. Le film développe en détail la thèse principale : Marius Petipa est l’histoire vibrante du ballet classique.

Après la projection, le replay de la discussion avec l’auteur du film Victor Ignatov et les personnes célèbres du monde culturel. Animatrice de l’évenement, présidente de l’association « Stella Art International » – Stella Kalinina. Le replay de la dicussion est préparé en partenariat avec la Maison de la Science et de la Culture russe à Paris et personnellement par le directeur du MRSC – Konstantin Volkov.

t

Jeudi 1 juin à 19h30


Film “ROBO”

Réalisateur : Sarik Andréassian
Studio « Bolchoé kino », 2019, durée 1h30 (Aventure/film pour enfants)

Mitya Privalov, 12 ans, rêve de réaliser des bandes dessinées sur les super-héros. Mais les parents du garçon, ingénieurs en robotique, veulent qu’il suive leurs traces. Mitya trouve compréhension et soutien là où il ne s’y attendait pas : auprès du robot de sauvetage créé par ses parents, appelé A-112 ou simplement Robo. Des aventures inouïes les attendent, au cours desquelles Mitya apprendra à ce nouvel ami à croire en lui et en ses rêves, et Robo deviendra pour le garçon un exemple de courage et de responsabilité.

7

Renseignements : http://www.centerfest.ru/contacts.htm