Informations

Lundi 2 septembre 2019,

Commémoration du 15ème anniversaire

de l’attentat terroriste de Beslan.

Centre Cultuel et Culturel  Orthodoxe Russe, Paris

.

Nous vous invitons  à participer aux cérémonies, anniversaires de l’attentat terroriste contre les 1125 enfants de Beslan, et d’hommages aux  victimes du  même terrorisme islamiste de Paris et  Nice.
k
17h Cathédrale  de la Sainte Trinité: Office religieux “Mémoire Éternelle” , pour les disparus de Beslan  et  pour les victimes  des attentats de   Paris et de Nice
 (Père Ioan Dimitrov et  chœurs  de la liturgie orthodoxe,  dirigés par Michel Grabar)
.
18 H Amphithéâtre du Centre Culturel:  cérémonies civiles : 
Hommages  à toutes les victimes  du même terrorisme islamiste Beslan Paris Nice.
19 H  Dialogues avec les intervenants et  verres de l’amitié.
3
Pour faciliter les préparatifs et la logistique, confirmer votre
présence auprès de la seule association habilité dont le Président
est Henri-Paul Falavigna
contact@enfantsdebeslan.fr
Créée en septembre 2004, à l’appel de la Croix Rouge Internationale à Genève.
k

Centre culturel et spirituel Orthodoxe russe du quai Branly

1 quai  Branly 75007 Paris

Métro : Alma Marceau,  RER Pont de l’Alma

 

 

Collections d’ouvrages uniques

 

ÉMIGRATION  RUSSE  1917 – 1947

d’Andréï Korliakov, aux Éditions Ymca-Press

 

g

André Korliakov né en 1957, en URSS à Ekaterinbourg, vit et travaille en France depuis 1991. Historien et iconographe de l’émigration russe. Il y a 20 ans en 1999 : Il a réuni, trié, scanné, retouché des milliers de clichés, tous identifiés, indexés .. Des heures de recherche, des jours, des nuits d’examens minutieux, de recoupements, pour vous servir ces albums,  certains déjà épuisés mais déja en cours de réédition, après avoir été révisés et enrichis …

Il organises des conférences avec projection de photos, des visites personnalisées sur les thèmes de l’émigration russe, salons des livres, à Paris comme en province.

Il peut retoucher vos photos anciennes.

g

Uniquement pour que la mémoire demeure, Andreï a su éditer des volumes d’une œuvre maîtresse, résidant dans l’intérêt historique du livre, dictionnaire biographique abondamment et utilement illustré. Il a réussi à dépasser l’histoire, qu’il aborde en filigrane, de la première à la dernière page, la philosophie de l’histoire, car elle pousse, lorsqu’on lit les courtes biographies (en français et en russe)et plus encore lorsqu’on observe dans le détail les photographies, à s’interroger sur son sens… ou à lui en donner un.

 

Andreï Korliakov sur le stand de Radio Courtoisie avec N. Tikhobrazoff (2018 Espace Champerret, Paris XVII°)

Andreï Korliakov, est devenu la mémoire des “Russes Blancs”, Ses livres commémorent l’exode des victimes et des opposants de la révolution bolchevique de 1917. Ils sont une référence pour les historiens, les russophones et les bibliophiles.

g

Tout démarra il y a maintenant 20ans, en 1999, avec l’édition du Volume I, épuisé, très rapidement, en cours de réédition !

En vente fin août 2019!

Vol I : Emigration russe en photos, 1917-1947, 2650 photos, 160 pg L’émigration russe en photos. Ce livre contient un échantillon de photographies prises durant l’entre-deux-guerres.
Elles concernent sans doute la meilleure part du peuple russe, celle qui à été arrachée à sa patrie.

Photos extraites du Vol I.

La plupart des clichés reproduits dans ce livre n’a jamais été publiée. De nombreuses photos sont l’œuvre d’amateurs. Elles présentent autant d’intérêt que les autres, car on peut leur appliquer ce qu’écrivait le peintre Alexandre Benois : « il y a des portraits – photos qui par leur humour et leur élégance ne le cèdent en rien aux portraits de Gainsbourg et d’Ingres, en particulier les scènes de la vie quotidienne, scènes d’intérieur ou champêtres. On ne se lasse pas de les regarder, elles suscitent un émoi particulier et offrent un instantané poétique de la vie ». Espérons que la réédition de cet album Vol I, permettra de ressentir à nouveau le souffle de cette époque difficile, à la fois tragique et douce, et de se représenter visuellement les émigrés russes, tels qu’ils étaient en ces années-là.

g

Ce premier ouvrage publié en 1999 est exclusivement en russe. Il fait partie de la collection d’ouvrages sur l’émigration russe. Il sera réédité avec toutes les légendes des photos en français et en russe, comprenant de nouvelles images découvertes  et de 160 pages il passera à 200 pages.

Réédition pour le fin août 2019, à l’occasion des 2O ans de cette merveilleuse collection et à la mémoire de la mère d’Andreï Korliakov et de son père.

Les parents d’Andreï Korliakov :
Tatiana Kapitonova & Alfred Korliakov

Le premier ouvrage avait été financé en grande partie par sa mère, qui vivait avec son mari à Ekaterinbourg et Andreï, lui,  à Paris. Elle n’avait aucune notion de l’existence des Russes Blancs, elle fit confiance à son fils, dans cette démarche insolite et inhabituel de rétablir l’histoire, tout au moins un pan ignoré pas la majorité du monde, surtout en Russie

3

Dés maintenant commander votre réédition du Vol I

Expédition fin août, du colis le jour même de réception du règlement. Références de suivi ou recommandé communiqués par courriel. Le délai de réception est de 48 heures à 10 jours. Le colis est soigné : les albums et surtout les angles sont protégés avec du papier-bulle. La boîte du COLISSIMO RECOMMANDÉ est très solide et supporte facilement 1-3 albums.

Toutes les livraisons à Paris sont gratuites !

Préciser si vous voulez une dédicace de l’auteur.  Possibilité d’envoi en Amérique (USA, Canada, Argentine…) par bateau, au prix de 15 euros ( l’envoi prend de 2 à 3 mois)

Adressez la commande à : korliakov@emigrationrusse.com

” L’ÉMIGRATION RUSSE en PHOTOS” VOL I bis

50€

Plus de renseignements: CLIQUEZ

 

3

Prochainement va sortir le Volume VII

3

Plus de renseignements sur Emigration Russe et Andreï Korliakov: CLIQUEZ

Librairie les Éditeur Réunis, Ymca Press

11 rue de la Montagne Ste Geneviève, 75005, Paris

Tél: 01 43 54 74 46

Horaires :du mardi au samedi – de 10 h à 18 h 30

 

 

Dernière représentation

” Le Petit Prince est de retour “

par le GargilesseBand

Samedi 10 août 2019 à 20h

Église St Pierre, 36190 Dampierre

 

En juillet 2019, l’association est aller présenter un spectacle “Le Petit Prince est de retour” par le GargilesseBand, dans le cadre du Festival des Enfants du Monde, dans la région de Perm, pour les enfants des orphelinats, familles d’accueil, centres pour enfants malades.
Voir l’article sur Artcorusse: (CLIQUEZ)
Plus de renseignements sur l’Association Pour Kungur : CLIQUEZ
g
Eglise Saint Pierre à Dampierre se trouve sur la commun de Gargilesse- Dampierre à 5 km du bourg de Gargilesse, dans l’Indre en région Centre Val de Loire.  Elle fut construite entre le XIIème et le XVIIème siècle. Église romane, très belle dans ses proportions, a un clocher caractéristique en bardeaux de châtaignier ; dans la chapelle droite, pierre tombale de Pierre de Muzard ( vers 1595-1631), seigneur de Chanlebon et de Forges. Elle est inscrite depuis le 11 mai 1932 aux monument historiques.

Sortie en salle

 Mercredi 24 juillet 2019

“GIVE ME LIBERTY”

de Kirill Mikhanovsky

Le réalisateur Kirill Mikhanovsky livre son troisième film, une comédie touchante et vivifiante, inspirée par les expériences de sa propre jeunesse. L’action se déroule en une journée.

L’histoire de trois générations d’émigration russe, de petits spéculateurs et de charmants marginaux qui se retrouvent dans un minibus en route pour des commémorations bruyantes.

Chris Galust: VIC et Lauren “Lolo” Spencer: TRACY

” Vic, malchanceux jeune Américain d’origine russe, conduit un minibus pour personnes handicapées à Milwaukee. Alors que des manifestations éclatent dans la ville, il est déjà très en retard et sur le point d’être licencié. A contrecœur, il accepte cependant de conduire son grand-père sénile et ses vieux amis Russes à des funérailles.

En chemin, Vic s’arrête dans un quartier afro-américain pour récupérer Tracy, une femme atteinte de la maladie de Lou Gehrig. C’est alors que la journée de Vic devient joyeusement incontrôlable. “

g

Kirill Mikhanovsky
Né en Russie, à Moscou, Mikhanovsky a immigré très jeune avec ses parents aux USA, où il a étudié la linguistique et l’anthropologie à UWM. Il enchaîne les petits boulots et a notamment été conducteur de véhicule pour personnes handicapées. En 1999 il est apparu au cinéma comme acteur.

 En 2006, il fait ses débuts dans la réalisation avec le drame ” Dreams of Fish “, Sonhos de Peixe, son premier long-métrage au Brésil, qui a remporté le prix Regards Jeune lors de la Semaine de la critique du festival de Cannes.

En 2012, Mikhanovsky est devenu l’un des auteur du scénario de l’adaption cinématographique moderne de l’histoire d’Alexandre Puchkine : ” Dubrovsky “.

Ancien étudiant du programme cinématographique de NYU et du Sundance Institute Screenwriters Lab, il a fondé Give Me Liberty Productions avec Alice Austen (scénariste et productrice de Give Me Liberty) en 2015.

Présentation de “Give me liberty” à la presse.

 Son court métrage Inhale Exhale est présenté au Festival du Documentaire d’Amsterdam IFF, au Festival de Clermont-Ferrand et au Festival de Khanty-Mansiysk (Russie) où il remporte le prix spécial du jury. Il prépare Coming To You, actuellement en postproduction, qui a bénéficié de la bourse du Sundance Institute.

Forum Culturel Franco – Russe

27 juin – 4 juillet 2019

Paris – Moscou – Novossibirsk – Bobigny.

d

Le Centre ArtimA est dirigé par Maria Christiany ,violoniste-concertiste, diplômée de CNSM de Paris (Certificat d’Aptitude) et de Conservatoire de Tchaikovski à  Moscou et par Jean-Michel Christiany ( professeur de mathématiques certifié)

      Centre ArtimA est ouvert à tous ceux qui s’intéressent à la culture russe.

d

Séries de concerts:

Dimanche 30 juin à 18h

MCA, rue Bleue, Paris

d

Mardi 2 juillet à 16h

Conservatoire de Bobigny

d

Mercredi 3 juillet à 19h

Centre Culturel d’Azerbaïdjan

d

Jeudi 4 juillet à 16h

Eglise de la Madeleine, Paris

3

MCA,

17, Rue Bleue,

75009, Paris

Plus d’Informations: 06 40 11 18 47

Portes ouvertes et expositions

Cité des Arts et Villa Radet

Vendredi 21 et samedi 22 juin 2019

Les vendredi 21 juin et samedi  22 juin 2019,

la Cité Internationale des Arts ouvre exceptionnellement les portes de son site à Montmartre à toutes et tous !

Depuis sa création en 1965, la Cité internationale des Arts accueille en résidence des artistes du monde entier. Lieu de vie ouvert au dialogue entre les cultures, les artistes rencontrent leurs publics et/ou les professionnels. Nichée au coeur de Montmartre, à deux pas du Sacré-Cœur, la Villa Radet est un lieu unique, préservé et entouré d’un magnifique jardin. Portant le nom du célèbre moulin qui a été transporté à l’angle des rues Lepic et Girardon et baptisé plus tard le « Moulin de la Galette », la Villa Radet, demeure atypique du meunier du moulin au XIXème siècle.

Rencontrez les artistes en résidence dans leurs ateliers, profitez d’une programmation festive et découvrez la Villa Radet à travers une exposition collective d’artistes en résidence sur le site de la Cité internationale des arts du Marais.

De très nombreux peintres russes sont passés et ont travaillé, à Montmartre, Vassily Polenov et Ilia Répine, Constantin Bruni (1901-1970) qui a peint la maison de Mimi Pinson, Philippe Maliavine qui y passa, Edgard Chahine, Alfred Swierowski, Théodore Tchoumakoff, Michaïl Tkatchenko, plus près de nous Liudmila Kondakov et bien d’autres.

g

Vendredi 21 juin 2019, de 18h à minuit

18h-22h30 – Exposition dans la Villa Radet + Parcours dans les ateliers d’artistes

21h-23h – Concerts dans le Jardin

Et toute la soirée : pause gourmande dans le Jardin

Dernière entrée à 22h30 !

g

Samedi 22 juin 2019, de 15h à 23h

15h-22h –  Exposition dans la Villa Radet + Parcours dans les ateliers d’artistes

Et toute la journée : pause gourmande dans le Jardin

 

La Russie à l’honneur

lors du Mondial du Fromage & des produits laitiers

Tours 2019

Première participation de la Russie récompensée !

 

Des fromagers des régions de Moscou, Tver, Toula et Iaroslavl, regroupés en une seule équipe baptisée Ekosfera, ont ainsi vus 3 de leurs 19 produits présentés en compétition être distingués.

Irina Vyrupaeva et Maria Kandyrina sur le stand.

Tandis qu’Irina Vyrupaeva (Iaroslavl) a obtenu l’or pour son fromage La Forêt, Maria Kandyrina (Moscou) a décroché l’or pour sa Pelouse d’été et l’argent pour sa Tome de Breverne.

Maria Kandyrina avec ses médailles : or et argent.

À noter qu’au total, quelque 952 fromages ont été présentés aux 135 membres du jury de cette quatrième édition, et que 354 d’entre eux ont été primés. Un plateau unique au monde, 161 mêtres de long, 952 variétés soit 3 tonnes de fromage.

40 personnes en une journée ont installé le plus long plateau de fromages du monde.

Conférence


« Sept clés pour la musique d’Edison Denisov »
 

 Jeudi 20 juin 2019 à 18h00 

Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe à Paris


La conférence dédiée au 90ème anniversaire du compositeur russe sera menée par Ekaterina Kouprovskaia-Denisova, docteur en musicologie de l’université de Sorbonne-Paris IV.

La conférence sera suivie d’un concert de musique de chambre d’Edison Denisov. Au programme – les oeuvres pour clarinette, piano, flûte, violoncelle, trombone et saxophone

g

PROGRAMME

Sonate pour flûte et piano
Mié Ogura, flûte, Irina Kataeva, piano

Mélodies sur les poèmes d’Alexandre Block, pour soprano et piano
Mariam Sarkissian, soprano, Daria Ulantseva, piano

Sonate pour clarinette solo
Rémi Delangle, clarinette

Trois pièces pour violoncelle et piano
Thomas Duran, violoncelle, Irina Kataeva, piano

Solo pour flûte
Mié Ogura, flûte

D.S.C.H. pour clarinette, violoncelle, trombone et piano
Rémi Delangle, clarinette, Thomas Duran, violoncelle, Christophe Gervais, trombone, Irina Kataeva, piano

Sonate pour saxophone et piano
Alexandre Souillart, saxophone, Matthieu Acar, piano

3

Entrée libre

Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe russe de Paris

1-5 Quai Branly, 75007 Paris

Inscription obligatoire sur : ambrusbranly@mail.ru

Métro : Alma Marceau.

RER: Pont de l’Alma, Musée du quai Branly.

Bus: 63, 80.

 

 

4ème  Gala  ACRN

au profit de la Cathédrale St Nicolas de Nice

Vendredi 14 juin 2019

Palais de la Méditerranée, Nice

Plus de renseignements sur la cathédrale St Nicolas : CLIQUEZ

h

Après le vif succès des soirées de gala organisées par l’ACRN-Cathédrale Russe de Nice le 9 juin 2016 (au Négresco à Nice), le 12 juillet 2017 (au Palais de la Méditerranée à Nice) et le 15 juin 2018 (au Monte-Carlo Bay à Monaco) pour apporter un soutien financier à la cathédrale orthodoxe russe Saint Nicolas de Nice, notre association caritative prépare maintenant sa quatrième soirée qui aura lieu une nouvelle fois au Palais de la Méditerranée à Nice le 14 juin 2019.

L’ACRN, en la personne de son Président d’Honneur, S.A.S. la princesse Dorrit Romanoff, Princesse de Russie, propose de participer au 4ème gala, à laquelle assisteront:

Monseigneur Jean, Métropolite de Chersonèse et d’Europe Occidentale, Son Excellence Monsieur Alexeï Meshkov, ambassadeur de Russie en France et à Monaco, le prince Alexandre Troubetzkoï, président de l’Association Alliance Franco-Russe et le prince Constantin Mourousy, président de l’Association Européenne de Saint Vladimir.

d

La journée sera organisée de la façon suivante, rappelant et amplifiant les précédentes soirées qui avaient réuni à chaque fois plus de 300 participants venus de France et de Russie, mais aussi de Belgique, de Suisse, d’Espagne, du Royaume Uni, d’Allemagne, des Etats Unis d’Amérique et même du Japon:

  • 10:00 Grande Liturgie dans la cathédrale, avenue Nicolas II à Nice.

d

  • 19:00 Grand dîner de gala avec animation musicale russe, sur invitation au Palais de la Méditerranée, 43 Promenade des Anglais à Nice.

h

Une vente aux enchères d’icônes et de lithographies originales d’artistes de renom sera organisée au profit de la cathédrale, suivie du tirage d’une tombola dont le gros lot sera une croisière maritime pour 2 personnes.

h

Le coût des places est de 220€ par personne et de 2000€ par table de dix. Les mécènes de l’évènement bénéficient d’une place gratuite par tranche de 1000 Eur de sponsorisation, soit à se voir attribuer une table de dix pour une participation de 10 000€.

Les mécènes de l’évènement bénéficieront d’office de places dans l’espace VIP de la soirée. Les 50 premiers inscrits seront également automatiquement positionnés dans le carré VIP. Les enregistrements seront clos dès le 400ème participant enregistré.

3

INSCRIPTION SOIRÉE DE GALA ACRN DU 14 JUIN 2019

d

Les inscriptions doivent être accompagnées du règlement par chèque libellé au nom de l’ACRN, adressées à son Trésorier, M. Nikita Ionnikoff, 1 ruelle Saint-Jean, 06390 Contes, France.

Un paiement par transfert bancaire peut également être envoyé à l’ACRN au Crédit Mutuel, 24 avenue de la Californie, 06200 Nice.   IBAN: FR7610278079660002061480163 – BIC: CMCIFR2A

 

Plus de renseignements sur l’ACRN : CLIQUEZ

 

3

Palais de la Méditerranée,

13 Promenade des Anglais, 06000 Nice

Festival Vent d’Est

9ème Stage “Chœur des Cimes”

avec Véronika Bulycheva

Lundi 12 au dimanche 17 août 2019

La Rosière 1850, (Savoie)

Stage de chants réservé aux Français apprenant le russe, pour les Russes vivant en France ainsi qu’à toutes personnes désireuses de connaître la culture russe à travers le chant ! Avec Véronika Bulycheva, chanteuse, guitariste, compositeur, interprète, professeur de musique.

18ÈME ÉDITION DU FESTIVAL VENT D’EST DÉDIÉ À LA CULTURE SLAVE.

Le festival Vent d’Est se veut lieu de rencontres de l’identité savoyarde avec la culture des pays de l’Est. Chaque été une cinquantaine d’artistes majoritairement venus de Russie et d’Ukraine sont accueillis sur le principe de l’échange: l’intégralité de leur séjour, sont totalement pris en charge par l’association locale Maslinitsa.
Elle permet d’offrir au plus grand nombre une ouverture sur le monde, la culture, les traditions et les facettes de toutes les Russies.

Le festival ” Vent d’Est”  a lieu chaque année au mois d’août à La Rosière en Savoie. J’y anime un stage de chant choral russe pendant la semaine des festivités.  Je vous invite à rejoindre cette ambiance franco-russe dans un cadre unique – station de ski en été, à 1850m d’altitude. Au programme : 3h de chant choral en russe (phonétique pour  les non russophones) l’après-midi, randonnées dans la nature le matin et les concerts, conférences, expos, ou projections le soir. A chaque coin de rue de ce petit village, vous entendrez parler le russe – un vrai dépaysement.” – Veronika

h

Véronika Bulycheva est née d’un père russe et d’une mère oumourte dans un petit village de l’Oural en Russie. A 15 ans, commencez les études musicales au lycée de Votkinsk, la ville natale de Piotr Illytch Tchaikovski: elle teedie l’accordéon, le chant lyrique, la direction de chœur et la direction d’orchestre.

En 1989, elle était entre l’Académie des Arts de Saint-Pétersbourg et elle convenait à un cours de guitare jazz et apprend la composition. Ses études achevées, fort de ses plus belles expériences de sa scène et confiante dans son talent, elle quitte Saint-Pétersbourg en 1992 pour Paris.

d

Syndicat d’Initiative de La Rozière.

PUBLIC : La chorale est destinée aux français qui apprennent le russe, tout autant qu’aux russophones, ou qu’à toute personne qui s’intéresse à la culture russe en général. Le fait de chanter en russe permet d’approcher la langue étrangère de plus près et de travailler sur l’accentuation et la prononciation.
Il n’est pas nécessaire de connaître le solfège pour participer. Sont bienvenues toutes les personnes qui ont envie d’apprendre à chanter, qui aiment chanter, qui n’osent pas chanter, qui pensent que le chant pourrait leur faire du bien ou contribuer à leur apprentissage de la langue et de la culture russe !
Effectif : minimum  12, maximums 24 participants
d
PROGRAMME : Technique vocale quotidienne, collective et individuelle. Spécificité du chant en langue russe, le chant de gorge est la musique traditionnelle. Travail sur la posture, le souffle, la détente et la coordination musculaire, la résonance,  la respiration. Apprendre à s’accorder à l’unisson, former un accord musical à 2 et 3 voix, la diction et l’harmonisation, exploration des différents tempi : régularité, accélération, ralentissement. Préparation 2 ou 3 chansons  et représentation sur scène à la fin du stage.
d

DATES et HORAIRES : du lundi 12 à samedi 17 août 2019 de 14h – 17h Samedi 18 aout répétition et participation au gala concert. Toutes les répétitions auront lieu au Chalet « Les Balcons » de la Rosière

FRAIS PÉDAGOGIQUES :  6 jours – Adulte : 100€, Enfant (moins de 16 ans) : 50€

HÉBERGEMENT: 
Logement 7 jours : Vous souhaitez partager un appartement au chalets « Les Balcons » www.les-balcons.com avec d’autres stagiaires (apps. 14 personnes, 7 chambres double avec salle de bain et wc privatifs, séjour + cuisine communes). Lingerie (draps, serviettes, etc.) est compris dans le prix du forfait.
Adulte/enfant: 13-18€ par personne/nuit + taxe d’habitation 10€ par personne/semaine
Repas : à charge des stagiaires (gérés et pris en commune dans les appartements)
Vous souhaitez gérer vous-même : centrale de réservation de la Rosière – www.larosiere.net / Tél : 04 79 06 83 92

d
PRIX FORFAITAIRE :
Logement 7 jours au chalet Les Balcons : du 11 à 18 aout (dimanche – dimanche)
1 personne (chambre single) : 7 nuits + stage = 240€
1 personne (chambre double) : 7 nuits + stage = 210€
1 enfant : 7 nuits + stage = 150€
INSCRIPTION : bulletin d’inscription en ligne
.

ГЕОГРАФИЧЕСКОЕ ПОЛОЖЕНИЕ: Лыжная станция Ля Розиер находится на высоте 1850м близ города Бур сан Морис (Bourg St Maurice)

РУКОВОДИТЕЛЬ: Вероника БУЛЫЧЕВА

Певица, гитарист, композитор, преподаватель музыки и пения www.veronikabulycheva.com

ЦЕЛЕВАЯ АУДИТОРИЯ : русские, проживающих во Франции или французы, учащие русский язык, которые хотели бы учиться петь по-русски. К участию приглашаются исполнители разных возрастных категорий, иметь музыкальную подготовку не обязательно.

Кол-во : минимум 12, максимум 24 человек

РАБОЧАЯ ПРОГРАММА: Дыхательные упражнения, разогрев голосового аппарата, вокальные упражнения, точное интонирование, напевность голоса, четкая и ясная дикция. Специфичность русского языка в пении, разница между народным и академическим пением. Разучивание 3-х песен: русская народная веселая, лиричная «a`cappella» и одно произведение из классического репертуара

RÈGLEMENT :
Un acompte de 100€ à régler avant le 30 juin 2019 (pour ceux qui logent au Balcons)
– par chèque à l’ordre de MASLINITSA, envoyer à l’adresse ASS MASLINITSA, chez Mr Mme MOLIN, Le CHATELARD 73700 MONTVALEZAN ou
– par virement IBAN : FR76 1027 8088 9300 0203 2230 167
Le solde à régler le premier jour du stage.
h
RENSEIGNEMENTS :
Contenu du stage : +33 (0)6 63 45 75 67 contact@veronikabulycheva.com
Organisation : +33 (0)6 86 65 17 24 carrefour.montagne.larosiere@outlook.fr  (Alain GRANGEON)
.

 

” Larissa Noury “

vendredi 17 mai 2019 à partir de 18h30

LA PLACE Galerie arts – Parfums, Paris

 

Lieu au concept store éphémère La Place, depuis 2018, présente le parfum. Cette petite touche qui parfait un look, qui n’envisagent pas de quitter son chez soi sans en avoir mis une note de senteur dans le cou.
La Place,  un concept store éphémère entend mettre le parfum à l’honneur,  dans le 2e arrondissement de Paris. Niché dans une rue discrète du quartier Montorgueil à Paris, cet espace hybride entre parfumerie, galerie d’art et espace de conférences a été imaginé par Emmanuel Pierre, architecte et designer, et Virginie Roux, fondatrice de la marque Au pays de la fleur d’oranger. Lieu pensé comme un espace de rencontre, de convivialité et d’échange.

La Place est rythmé par un grand nombre de rencontres et d’activités autour du parfum, mais aussi de l’architecture, de design et de la mode grâce à une galerie d’art qui va exposer tous les mois des artistes contemporains.

Larissa Noury portant une de ses robes crée par Jean-Marie Pujol.

C’est la raison pour laquelle, même lesquelles Larissa Noury a choisi ce lieu pour présenter son approche de la couleur. Elle est né en Biélorussie et travaille depuis 1998 à Paris, – Artiste peintre – Architecte-coloriste – Styliste, son art tactile effleurant de délicates nuances “intuitistes”. Président Fondatrice de l’Association internationale «Color-Space-Culture»,  Docteur en Arts (Bordeaux, 2003) et Architecture (Saint-Pétersbourg, 1988), auteur de deux livres “Color in the city” et “Symbolic of colors”, est le coloriste le plus original de Montmartre, France.

Ses œuvres offrent le luxe de combiner liberté et force intérieure. Cette alliance caractérise toutes ses œuvres, empreintes de poésie où règnent l’amour et la fantaisie onirique; nous rappelant l’impressionnisme de Monet, les peintures de Chagall aux couleurs romantiques ou les compositions de Kandinsky à l’aide de mouvements improvisés. (CLIQUEZ)

d

Dans La Place, on trouvera par exemple une galerie de parfum avec plusieurs marques de parfums rares au rendez-vous, parmi lesquelles Au Pays de la Fleur d’Oranger, Coquillete Paris, Paul Emilien, Promenade à Auvers, Rose et Marius ou encore Rosendo Mateu.

Toile de Larissa Noury.

Un cabinet des curiosités nous permettra de nous interroger sur le design contemporain des flacons de parfum et d’en apprendre un peu plus sur le savoir-faire du design appliqué au secteur de la parfumerie.

3

La Place
9 Rue Française, 75002 Paris 2
Tél : 06 20 41 54 33

Horaires : Du mardi au samedi : 13h 15 à 20h 15
Dimanche : 14-h 00 à 18h 00

Rétrospective

Patrick Waravka

” 60 ans de création artistique “

 

Samedi 20 avril – Dimanche 12 mai 2019

 

Espace de la mer, Pourville sur mer

 

Patrick Waravka peintre varengevillais  et écrivain, nous fait découvrir toute la variété de son œuvre  sur près de 60 ans de création artistique.

Né en France en 1942, d’un père russe et d’une mère française, formé à l’École du Louvre, en Histoire de l’Art, Patrick Waravka a travaillé dans divers secteurs, dont la joaillerie, à Paris, avant de se consacrer exclusivement à la peinture. Il vit et travaille à Varengeville-sur-mer. Il est héritier de l’impressionisme, par les thèmes, la vision des choses, la couleur et la lumière.

Si son œuvre sur le thème floral a fait l’objet de grandes expositions, notamment celles organisées par la Ville de Paris aux Serres d’Auteuil (1992) ou à l’Orangerie du Sénat (1994, 2009), 2003 au Château de Gordes (Vaucluse), 2012 Musée de France – Bourbonne-les-Bains (Haute-Marne) et bien d’autres.

Il s’est également attachée à décliner nos côtes normandes dans tous leurs états. Sans oublier ses ciels extraordinaires, les falaises, la mer, dans des œuvres marines reflétant les ambiances, éclairages et lumières de la région. Il est également l’auteur de vitraux monumentaux posés dans différentes églises haut-normandes, dont certaines classées à l’inventaire des monuments historiques.

d

 

Exposition organisée avec l’association Luminis

 

PRÉSENTATION de l’EXPOSITION :

– Projection d’un DVD sur l’ensemble de l’oeuvre, interview de l’artiste, sa vision des choses et de l’art, son cadre de vie et de travail

– Illustration des vitraux monumentaux réalisés et posés dans des églises haut-normandes, explications sur le travail de conception, création et fabrication des vitraux

– Peintures dans différents thèmes traités par l’artiste au cours de sa carrière :

– Impressions florales – lumières marines – paysages méridionaux – oeuvres d’inspiration mythique, mystique ou onirique – abstractions lumineuses

– Études et dessins

– Tapisseries contemporaines réalisées par les ateliers d’Aubusson d’après les oeuvres du peintre

 

Tapisserie “Vol de mouettes” Ateliers Robert Four d’Aubusson, 115X115 cm

3

Plus de renseignements sur l’artiste: CLIQUEZ

Voir son dernier ouvrage “l’Hydre Rouge” sur Artcorusse: CLIQUEZ

3

Espace de la mer
Pourville sur mer,76550 Hautot-sur-Mer

Téléphone : 02 35 84 24 55
Tous les jours de 14h30 à 19h00 – Entrée libre

Cycle Yakov Ayvaz

.
Chefs d’oeuvre du piano russe et européen.

Alexandre Scriabine

Mercredi 15 mai 2019 à 19h30

Centre Spirituel et culturel russe de Paris

 

Au programme six sonates pour piano:
no°2, no°3, no°4, no°5, no°7 – Messe blanche et no°9 – Messe noire d’Alexandre Scriabine.

3

Yakov AYVAZ est né le 7 février 1946 dans la ville d’Yevpatoria en Criméedans une famille noble de musiciens professionnels, mère cantatrice d’opéra et père pianiste-compositeur. Yakov a commencé à suivre des cours de musique avec son père dès l’âge de 5 ans.

En 1954, il intègre l’école spéciale de musique de Saint-Pétersbourg pour enfants surdoués. A l’âge de 15-16 ans à cause de son origine noble et parce qu’il ne voulait pas adhérer au komsomol, ce garçon surdoué commence à ressentir une pression de la part de l’administration de l’école et des difficultés de communication avec les professeurs prosoviétiques. Il change d’école et suit des cours à l’école de musique de Rimsky Korsakov. Mais on l’étiquette comme une personne suspecte politiquement, ce qui influence directement sa carrière de musicien. De ce fait, il n’était plus question pour lui d’une carrière de soliste.

En 1965, il entre à l’Institut de musique de Gniessinikh de Moscou, ayant comme professeurs Grinberg et Kolvacio. A la fin de ses études, en 1970, le conservatoire d’Etat de Kazan lui a offert un poste de professeur, puis en 1973 à Rostov. de 1974 à 1976, Yakov Ayvaz passe son doctorat de musique à Saint-Pétersbourg. De 1977 à 1979, il est soliste du Philarmonique d’Ivanov. De 1979 à 1986, Yakov Ayvaz remporte le concours de « concertmaister » du philharmonique d’État de Moscou et à le droit de jouer en soliste. Bien qu’il soit toujours suspect Yakov Ayvaz a été en butte aux persécutions et tracasseries dans l’exercice de sa profession, le faisant passer pour un arriviste et un mégalomane.

En 1986, Yakov Ayvaz a dû abandonner son travail à la philharmonie pendant  9 ans il vécu une période d’infortune et de privation. Son talent brillant se répond par une grande souffrance de l’âme quand il se sait être « le musicien de Dieu».

Le destin amène Yakov à Tachkent dans ses recherches de travail. Il devient le soliste de la philharmonie Nationale D’Ouzbékistan. Cette une période d’une deuxième aspiration qui arrive.

Le cycle « l’intégrale des sonates de Beethoven» lui redonne vie.Les rumeurs d’un miracle venu de nul par attirent vite l’attention du public. Les représentants du corps diplomatique commencent à s’intéresser au musicien.

En 1997, Yakov reçoit l’invitation de l’Ambassadeur d’Italie en Ouzbékistan pour son concert de soliste à Benevento, petite ville dans les environs de Rome, Ce concert remporte un grand succès. Le chef d’Orchestre Italien Paolo Ciardi Ponziano invite Yakov pour ses capacités de musicien et lui offre la possibilité de jouer en tournée avec l’orchestre de Budapest en 1999. Cette même année, il vient en France pour une tournée tournée de soliste avec 6 programmes différents, en 2000 il fait la connaissance de celle qui deviendra sa femme.
Le succès et l’amour du public deviennent ses compagnons permanents.

L’intelligence, la profondeur incroyable de la reproduction des images musicales; la maîtrise en filigrane de sa technique d’exécution, sa disposition étonnante avec l’idée du compositeur, la palette très riche du timbre sont les traits primordiaux de Yakov. Yakov Ayvaz, c’est sans doute l’un des phénomènes uniques de l’art moderne de l’interprétation du piano qui mérite une grande attention.

Le 3 janvier 2008, Yakov Ayvaz vient inaugurer le deuxième centenaire de  l’établissement prestigieux qu’est la Salle Gaveau, en commençant par une des œuvres parmi les plus difficiles pour un pianiste : la Grande sonate N°29 en si bémol mineur de Ludvig van Beethoven. Il poursuit la soirée avec la Sonate en si mineur de Franc Liszt et joue à huit reprises devant les ovations de la salle enthousiaste.

Jeudi 10 janvier 2008, pour un nouveau concert Salle Gaveau, Yakov Ayvaz nous fera redécouvrir la sonate N°18 en ré majeur KV 576 d’Amadeus Mozart, la sonate N°3 op. 58 en si mineur de Frédéric Chopin, Gaspard de la nuit, trois poèmes pour piano d’après Aloysius Bertrand, Ondine – Le Gibet – Scarbo de Maurice Ravel et la sonate N°7 op. 83 de Sergueï Prokofief.

Yakov Ayvaz pars ensuite pour une série de concerts dans les Caraïbes puis en Allemagne avant de revenir à Paris pour un concert prévu au Théâtre des Champs Elysées.

3

Inscription obligatoire sur:
ambrusbranly@mail.ru
Entrée gratuite.

” NON  C’ EST  PAS  ÇA “

( Treplev Variations )

Collectif  Le Grand Cerf

Vendredi 10 mai 2019 à 20h30

Théâtre de Châtillon, 92320 Châtillon

 

Adaptation et mise en scène: Création collective le Grand Cerf Bleu.

Avec : Laure-Line Le Briscep, Jean-Baptiste Tur, Gabriel Tur, et Denise Bareiros.

Visuel : Simon Gosselin.

d

Librement imaginée à partir de l’œuvre d’Anton Tchekhov, cette Mouette-là s’envole dans de hautes sphères créatives grâce au talent du Grand Cerf Bleu. Une “non- mouette” inspirée, drôle et sensible, ré- vélant tout le potentiel comique insoup- çonné de la pièce de Tchekhov, à l’image du titre de cette création.

Tout d’abord, sachez-le, le spectacle se veut un constat d’échec : il ne reste plus que trois comédiens pour assurer la représentation, le reste de l’équipe ayant quitté le projet. La Mouette ne peut donc être jouée… du moins pas sous la forme attendue.

Attendez-vous donc à une joyeuse entreprise de ratage assumé, l’échec étant le moteur de ce trio.
Tout de même, vous retrouverez différents morceaux choisis de La Mouette. Cependant, pas de lac en vue, mais un endroit populaire et communautaire : un camping d’été… Pas le texte d’origine non plus, mais des variations autour du jeune poète Treplev.

Mais ne vous y fiez pas, sous couvert d’une joyeuse déconstruction formelle, le collectif créé une forme nouvelle.Théâtre, musique et prise de risques ! Un spectacle énergique qui alterne situations hautement comiques et véritables moments de grâce.

h

Tarif spécial adhérents d’ARTCORUSSE: 12€ et 10€.

h

Théâtre de Châtillon

3 rue Sadi Carnot, 92320 Châtillon

Tarifs: 23€, 13€ tarif réduit.

Réservations : billetterie@theatreachatillon.com

Tél: 01 55 48 06 90
+ billetterie en ligne:  theatreachatillon.com

billetterie@theatredessources.fr 01 71 10 73 70

h

ACCÉS:

Métro:  ligne 13, terminus Châtillon-Montrouge

Tram : t6 arrêt centre de Châtillon

Bus : 388 arrêt Mairie de Châtillon,

162/194 arrêt Estienne d’Orves-Division Leclerc

 

 

 

Concert exceptionnel

Piano à 4 mains et violon

Vendredi 26 avril 2019 à 20h30

Auditorium, Lafrançaise,(82130)

Située au cœur du Tarn-et-Garonne, à cheval entre coteaux boisés du Bas-Quercy et plaines agricoles de l’Aveyron et du Tarn, à quelques kilomètres de Montauban et Moissac, se situe Lafrançaise.

3

Renseignements : 05 63 65 91 10

Tarifs: 18€, 7€ étudiant, gratuit enfants.

Conférence

 

“Pierre Cubat le cuisinier des tsars”

par Nicolas de la Bretèche

 

Vendredi 3 mai 2019 à 18h

 

Hôtel de Ville , Alet-les-Bains

 

h

 

Pierre Cubat fut le chef des cuisines impériales à la Cour de Russie sous les tsars Alexandre II, Alexandre III et Nicolas II.  Il est né en 1844 et mort à Alet-les-Bains en 1922, Pierre Cubat a régné sur les cuisines des trois derniers tsars de Russie.

Issu d’une famille versée dans la retauration depuis son Aude natale,ses frères Louis et André étaient déjà des cuisiniers reconnus. Plein de talent et surtout ambitieux, il comprit très rapidement que pour faire une belle carrière dans l’art culinaire il fallait se rapprocher des tables les plus réputées et les plus somptueuses de son époque. Après un apprentissage à Carcassonne il monta à Paris vers 1867 et entra au Café Anglais sous la direction d’Adolphe Dugléré. Un premier fait marquant fut sa participation à la réalisation d’un diner, celui des 3 empereurs (Alexandre II, Guillaume Ier et le Prince de Bismarck). Il décida de partir pour St Petersbourg, et commença une carrière chez un grand duc, parent du tsar Alexandre II, il invita le tsar qui goûta les plats de Pierre Cubat, les ayant apprécier, au point que le cuisinier devient le chef attitré de l’autocrate impérial (après avoir passé un concours), quelques années plus tard le tsar fut assassiné (1881). Pierre Cubat revint en France où il cultiva la vigne…. Mais détruite par le phylloxéra. Il retourna en Russie, où il fit fortune en tenant un restaurant (le «Cubat»), rue de la Paix, à Saint-Pétersbourg.

C’était un homme insaisissable, pourtant il est difficile de passer inaperçu quand on est à la tête d’un service aussi hautement stratégique que la célébration de la table de trois tsars, durant une quarantaine d’années et d’un restaurant réputé.

Un menu préparé par le cuisinier Pierre Cubat.

 Le Tsar Nicolas II  ayant dîner à Paris à l’Hôtel Païva, restaurant de Pierre Cubat qu’il ouvrit sur les Champs Elysées devenu un restaurant de luxe, attirant toute la haute bourgeoisie parisienne. Le Tsar Nicolas II viendra y déjeuner à l’occasion de l’inauguration du pont Alexandre III. Ce dernier lui  offrit en 1905 une belle carrière en étant à son service comme cuisinier à la cour impériale de Russie, avec une rente en tant que lieutenant‑colonel de l’armée russe (Kamer‑​​Fourrier). Pierre Curbat n’attendra pas les premiers évènements violents de la Révolution. Il revint en France en 1905  et passera une partie de sa retraite dans sa résidence principale à Alet, la villa Livadia. Très affecté par le massacre de la famille impériale de Russie, il décéda le 6 octobre 1922, à l’âge de 78 ans. Il fut enterré dans le cimetière d’Alet avec son uniforme de Kamer‑​​Fourrier.

   A la mort de Pierre Cubat, sa veuve légua la maison d’Alet à la commune. Roger Peyrefitte, le célèbre écrivain, y séjournera et la mairie finira par s’y installer.

d

 

Nicolas de la Bretèche, historien et conférencier, historien, écrivain, journaliste, musicien… Passionné par la Belle Epoque, en 2000 il a fait une biographie à la cantatrice Marthe CHENAL (1881-1947).
Passionné par des célébrités qui n’ont jamais complètement disparu de la mémoire collective, il a à cœur de les faire ressurgir du passé et de leur redonner vie pour le plus grand plaisir du public. Il  racontera avec passion le destin exceptionnel de ce cuisinier hors pair, qu’était Pierre Cubat.

d

La conférence se déroulera dans la maison même que Pierre Cubat fit construire à Alet-les-bains (11) et qui, longtemps après sa mort, devint la mairie de la commune, suivie d’un dîner en hommage à Pierre Cubat à la Villa Les Marguerites.( 57 Rue Nicolas Pavillon, 11580 Alet-les-Bains)

Réservation obligatoire 

auprès de la mairie pour le repas. Tél. 04 68 69 95 00

 

d

 

Entrée gratuite pour la conférence.

 

h

Villa Livadia construite par Pierre Bulat, en 1896

Alet-les-Bains est située dans le département de l’Aude en Occitanie. Alet-les-Bains est connue pour sa source d’eau minérale : Eau d’Alet. On y peut encore voir les vestiges de l’abbaye d’Alet remontnt a priori auVIII eme siècle. du Razès. Au xiie siècle elle est influente et attire bon nombre de pèlerins, isolé dans son abbaye catholique Pons Amiel, abbé de 1167 à 1197, fit fortifier la place.

En 1318, l’abbaye est érigée en évêché, pour lutter contre le catharisme . Elle le reste jusqu’à la Révolution.  Une enceinte fortifiée, encore de nos jours visible, avec quatre portes destinées à assurer la défense de l’abbaye. Lors de la séparation des biens de l’Église et de l’État, le palais épiscopal fut acquis par le propre chirurgien du dernier évêque. Sa petite-fille, Élise Dellac, épousa Auguste Saunière qui fut maire d’Alet durant 18 ans. Ce dernier était lui-même le petit-fils d’Étienne Larade, avocat, qui représenta la Haute-Vallée de l’Aude à l’Assemblée Nationale de 1789. Leurs descendants conservèrent la propriété qui fut entretenue et occupée jusqu’au milieu du XXième siècle. La famille de l’actuel propriétaire de l’Hôtel de l’Évêché l’acheta.

3

Hôtel de Ville

Avenue Nicolas Pavillon
11580 Alet les Bains

Tél. 04 68 69 95 00

Soirée Hommage à

Michel Aucouturier, Véronique Lossky

et Jacqueline de Proyart

 

Lundi 15 avril 2019 à 18h30

 

Centre culturel A. Soljénitsyne et la Librairie

Les Éditeurs Réunis, Paris

3

Michel Aucouturier (1933‑2017)‪

Né en 1933 à Prague, fils du slavisant, journaliste et traducteur, Gustave Aucouturier (1902‑1985), tchèque par sa mère Marie Alferi. Normalien, agrégé de russe, il a enseigné à l’université de Genève (1960‑1970) et plus de trente ans à Paris Sorbonne (Paris 4) où il a dirigé l’UFR d’études slaves de 1988 à 1995. Il a également été professeur à l’ENS (Ulm).  Il fut président de l’Institut d’études slaves de 1997 à 2002. C’était un membre actif du comité de rédaction des Cahiers du Monde russe et de la Revue des Études slaves.

Michel Aucouturier était spécialiste de l’œuvre de Boris Pasternak. Un des quatre traducteurs français de la première édition du Docteur Jivago en 1958, il a été le maître d’œuvre de l’édition de Pasternak, parue dans la bibliothèque de la Pléiade en 1990 et a consacré au poète de nombreuses études, dont Pasternak, un poète dans son temps, paru en 2015. Plus généralement, Michel Aucouturier connaissait à merveille la poésie russe moderne et contemporaine; autre de ses sujets de prédilection était Léon Tolstoï .

3

Véronique Lossky (1931-2018)

Née à Paris en 1931, dans une famille russe Youdine-Belsky de la première émigration, le grand-père était prêtre orthodoxe. Professeur émérite à l’Université de Paris IV-Sorbonne, littéraire.

Formée en russe et slavistique, dans sa famille puis au lycée russe de Paris, à la Sorbonne et à Oxford (Angleterre). Mariée au père Nicolas Lossky, mère de famille, 4 enfants, dont André Lossky, professeur de théologie.

Elle est agrégée de russe, docteur en lettres, spécialisée dans les études sur la poésie russe moderne et l’émigration russe en France, auteur de plusieurs ouvrages et de nombreux articles : sur Marina Tsvetaeva , Anna Akhmatova,la poésie russe l’émigration russe en France, la vie orthodoxe dans la diaspora, la place de la femme dans l’église orthodoxe, la famille etc.

Organisatrice de colloques universitaires. Participation à des ouvrages collectifs dont un en cours (Dictionnaire biographique de l’émigration russe en France de 1920 à 2000, vol. 1 paru en 2008), traductions diverses romanesques (de l’anglais) ou littéraires (en russe et en français), auteur d’ouvrages publiés en Russie en Europe, en Angleterre, aux Etats unis, activités littéraires et paroissiales diverses.

3

Jacqueline de Proyart (1927-2019)

Jacqueline de Proyart de Baillescourt , née Jacqueline Aymé de La Chevrelière,  en juin 1951, elle  termine ses études en études slaves au Radclife College. Elle était une érudite slave française qui enseignait à Poitiers et à Bordeaux. Elle était notamment connue pour ses travaux sur Pasternak et Tchekhov.

En outre, elle a joué un rôle central dans la vie de Boris Pasternak, Trotski verra en lui un suspect dès 1922 et la critique officielle ne cessera de le persécuter jusqu’à sa mort. Mais il refusera toujours l’exil. En ce sens, l’affaire Pasternak a servi de répétition générale (ratée) à l’affaire Soljénitsyne, exilé de force et déchu de sa nationalité. Avec le “Docteur Jivago” livre qui a joué un rôle fondamental dans l’ébranlement du système soviétique. Pasternak a été le premier à vouloir faire comprendre à ses compatriotes que le communisme n’était pas éternel et à suggérer par le truchement de l’art qu’il y avait une manière d’agir et de penser autrement. C’est le premier roman soviétique à être non marxiste, non communiste, et dont les conclusions sont des conclusions chrétiennes, inspirées par l’Évangile. Écrit par un survivant du temps des purges, il est interdit en U.R.S.S., mais introduit clandestinement, il bouleverse tous ses lecteurs. Son impact fut immense.

Pasternak avait demandé à Gallimard de «faire confiance à Mme Jacqueline de Proyart en tant que mon représentante pour toutes les questions commerciales concernant les questions littéraires, juridiques et financières».

 

 

Jacqueline a abondamment correspondu avec Pasternak, elle était l’un des traducteurs du docteur Zhivago en français; elle a écrit la préface d’un des volumes de l’édition de 1961 du Michigan de Pasternak’s Works, elle était la représentante de Pasternak dans l’Ouest en 1959 et en 1960, elle a préparé l’édition révisée du texte russe du Docteur Jivago publiée par le Michigan en 1967 et elle a publié de nombreux ouvrages sur lui.

3

De nombreux témoignages: Francis Conte (professeur de civilisation russe à l’université de Paris IV-Sorbonne),  Hélène Henry (agrégée de russe. Enseignant-chercheur honoraire à l’Université Paris-Sorbonne, traductrice littéraire, critique littéraire.) et Georges Nivat (Professeur honoraire de l’ Universite de Genève, un des traducteurs d’Alexandre Soljenitsine,  il a dirigé la collection Slavica consacrée à la littérature russe et la littérature d’Europe orientale à l’Âge d’Homme. Il est directeur de l’extension genevoise de l’Université Lomonossov à Moscou.

d

Présentation du livre  “Les grands poèmes” de Marina Tsvetaïeva traduit per Véronique Lossky

et de la “Correspondance de Marina Tsvetaïeva et de Boris Pasternak (1922-1936)

3

 

LES ÉDITEURS RÉUNIS
Librairie russe à Paris
11, rue de la Montagne Sainte-Geneviève
75005 Paris
Tél.: 00 33 1 43 54 74 46
Fax: 00 33 1 43 25 34 79
www.editeurs-reunis.fr
http://www.editeurs-reunis.fr/shop/

Métro: Maubert-Mutualité

8ème édition de Totalnyi Diktant

TRÚD

” Dictée totale “

Dimanche 13 avril 2019 à 13 h

à INALCO  et  CRSC

 

 Vous pouvez vous inscrire à tout moment jusqu’au jour J, mais si vous souhaitez gagner des lots par tirage au sort lors de la fête après la dictée, assurez-vous de vous inscrire avant 20h le 12 avril ! 

CLIQUEZ

Si par hasard vous n’êtes pas sur Paris en ce moment, n’hésitez pas à consulter le site https://totaldict.ru pour voir si la ville où vous vous trouvez n’organise pas la Dictée près de chez vous.

 

.

h

Inalco – Institut national des langues et civilisations orientales

65 rue des Grands Moulins, 75214 Paris
Tél : +33 (0)1 81 70 10 14

h

Centre de Russie pour la science et la culture à Paris

 CRSC

61, rue Boissière 75116 Paris, France

Tél : +33 1 44 34 79 79

 L’Institut Vavilov de Saint-Pétersbourg,

 mémoire russe des semences

Ouvre une antenne à Lyon

 

Institut de botaniste russe Nicolaï Ivanovitch Vavilov, Saint Petersbourg.

Les “haricots de Lyon” et le chou “quintal d’Auvergne” doivent une fière chandelle au botaniste russe Nicolaï Vavilov (1887-1943), un génial botaniste soviétique, qui a eu le tort de faire de l’ombre, à la fin des années 1930, à Trofim Lyssenko, un protégé de Staline… incompétent.
.
.
Nicolaï Vavilov a lancé des expéditions dans 64 pays – des Etats-Unis à l’Afghanistan, de la Chine à l’Ethiopie ou à l’Uruguay… L’Institut, quatrième banque de graines du monde, compte aujourd’hui quelque 325 000 variétés.
.
Réservoirs cryogéniques de l’institut Vavilov.
.
Une partie de ces semences est congelée ou cryogénisée; une autre, conservée à température ambiante, doit être régulièrement régénérée, donc cultivée, dans une dizaine de stations réparties dans toute la Russie.
.
.
Un travail de titan, que l’Institut mène depuis plus d’un siècle.
.
Une petite partie de la banque des graines .
.
Disparues pendant des décennies, des graines de ces vieux légumes français rustiques et résistants ont été retrouvées dans la plus ancienne banque de semences du monde: à Saint Petersbourg, en Russie depuis 1894.
.
.
Jeudi 11 avril, le vénérable Institut Vavilov de Saint-Petersbourg, patrimoine vivant du végétal mondial, ouvrira près de Lyon sa première station de conservation et de multiplication de semences hors de Russie, avec des partenaires français, aux scientifiques, aux agriculteurs, aux paysans et au grand public.
.
Le jardin conservatoire Vavilov d’Ecully © Jean-Philippe Ksiazek AFP 
.

L’institut russe Vavilov conserve et reproduit quelque 350 000 variétés de graines. Il organise la redistribution gratuite de ce patrimoine génétique fruitier ou légumier dans plusieurs pays, y compris dans les lieux d’origine d’où il avait parfois disparu.

.

Inauguration de la station Vavilov à Lyon 8 Avril 2019

 l’occasion de l’ouverture de cette nouvelle antenne, trois variétés végétales seront solennellement semées : le maïs de Bresse-Bardot, tout droit sorti du XVIIème siècle,

Graines et épis de maïs Bresse-Bardot

Un tournesol russe très mellifère à plusieurs tiges et plusieurs fleurs.

Tournesol russe

Et un haricot grimpant.« Nous avons choisi des variétés résistantes aux maladies, qui attirent les insectes auxiliaires », dont la fonction est de protéger l’écosystème contre les insectes dits « ravageurs ».

Stéphane Crozat, ethnobotaniste, fondateur du Centre de Ressources de Botanique Appliquée (CRBA) à Lyon et responsable scientifique du projet. Il a réintroduit, avec des maraîchers de la région lyonnaise, des variétés de haricots locales, comme le “beurre nain du Mont d’Or”, retrouvé en Russie, alors qu’il avait été “créé” par le semencier Rivoire en 1850.

Haricot beurre nain du Mont d’Or

h

CRBA – Centre de Ressources de Botanique Appliquée
Domaine de Lacroix-Laval
1171, avenue de Lacroix-Laval
69280 Marcy-l’Etoile

33 (0)4 78 87 65 29

La “Chambre d’Ambre” de Tsarkoïe Selo

bientôt au Palais de l’Élysée.

Le ministère de la Culture  a finalement signé le protocole d’accord à la demande du cabinet de la Présidence française, avec le ministère de la Culture de la Fédération de Russie, pour présenter à Paris la célèbre “Chambre d’Ambre” que l’on peut voir près de Saint Pétersbourg à Tsarkoïe Selo.

Rappellons que la Chambre d’Ambre se compose d’un ensemble de panneaux d’ambre sculptée couvrant 105 m2,  qui ornait autrefois les murs d’une chambre du Palais Catherine. Cet ensemble a été volé par les nazis en 1941 et a disparu deux ans et demi plus tard. (Depuis 70 ans, les chasseurs de trésors les plus fervents refusent de baisser les bras et cherchent à le retrouver !).

Chambre d’Ambre dans le palais Catherine en 1931.

 Offerte par le roi de Prusse Frédéric-Guillaume 1er au tsar Pierre le Grand en 1716. Ce chef-d’œuvre légendaire, volé dans les environs de Saint-Pétersbourg (à Tsarskoïe Selo), représente une pièce murale recouverte d’éléments d’ambre sculptés. Une reproduction de la Chambre a été inaugurée en 2003 après presque 30 années de travaux au Palais Catherine à Tsarskoe Selo. Une reconstitution des 6 tonnes d’ambre de la Chambre a commencé en 1976, s’inspirant essentiellement de photos en noir et blanc de l’original, ainsi que de la seule photo en couleur disponible (Voir plus haut). En septembre 2017 une reproduction a été présentée à l’ Hôtel d’Estrée, résidence de son Excellence l’Ambassadeur de la Fédération de Russie,  à Paris.

Les plus hautes instances françaises souhaitées mettre la Chambre d’Ambre à L’Élysée.

Projet d’installation dans le grand bureau.

L’ambre est une oléorésine sécrétée par des conifères il y a des millions d’années et qui s’est fossilisée. Elle est utilisée pour la fabrication d’objets ornementaux. L’ambre est surtout connue sous sa couleur orangé doré, mais le spectre de couleurs que peut avoir l’ambre est bien plus varié. Il y a de l’ambre jaune pâle, orange, cognac, vert, noir.

En lithothérapie cette résine aide à s’affirmer en mettant plus en avant sa personnalité, elle aide à s’exprimer et s’imposer. L’ambre de par sa nature solaire masculine aura un effet global purifiant d’un point de vue énergétique. Pouvant aider au travail intellectuel, elle est dynamisante, elle favorisera une réflexion plus claire et stable. Ses propriétés à provoquer l’optimisme seront un allié contre les déprimes passagères ou contre les dépressions.

h

Exposition prévue en 2020, dans le cadre des visite du “Musée Élysée”,

La boutique prévoit de vendre des maquettes à construire de la Chambre d’ambre.

d