17ème Festival Culture – Russe

THÉÂTRE – MUSICAL

Kirill Terr et le Théâtre de l’Atalante

présente

“Festival de Culture Russe COSMOS 17”

Du mercredi 27 au samedi 30 octobre 2021

Théâtre de l’Atalante, 75018 Paris

 17ème année, un moment passé en compagnie d’artistes russes et français pour cette fête de la scène avec un programme chaque fois fourmillant de talents, de disciplines diverses et d’énergies toujours renouvelées.

le festival sera nommé non seulement par l’artiste, le réalisateur, le théâtre du ′′ Lycedei ′′ et la ′′ Famille ′′ Boris Petrushansky, mais également par notre ami intime, poète et artiste Alexey Hvostenko (Tail). C’est le premier festival annuel à recevoir le nom d’Alexis Hvostenko.

Pour se plonger un temps dans l’ambiance festive de la culture russe…

Mercredi 27, jeudi 28 et vendredi 29 octobre 2021 à 20h30 

Sera présenté  la performance de la littérature russe Arkady Averchenko  .
 
«Carnets d’un simple d’esprit»
(Version russe de la pièce sous-titrée en français).
Un merveilleux classique de la littérature russe – Arkadiy Averchenko, sera interprété par une troupe de théâtre – «Artel»
 
Une étonnante fusion d’humour, de tristesse et de profondeur, reflétée dans de petites histoires, sera présentée au public parisien, qui aime un vrai théâtre, qui a récemment été curieux et bienveillant envers les productions théâtrales, avec une grande attention à la performance du théâtre L ‘ ATALANTE à Montmartre.

Arkady Timofeïevitch Avertchenko (en cyrillique: Арка́дий Тимофе́евич Аве́рченко), né le  à Sébastopol, décédé le à Prague, écrivain, critique et dramaturge russe. 

Averchenko se spécialise notamment dans le genre satirique. qui a réussi à faire rire la Russie, avait un caractère léger et joyeux, ce qui est assez inhabituel pour un humoriste.
Il écrit pour le journal humoristique Strekoza, puis fonde avec plusieurs jeunes collaborateurs de ce périodique la nouvelle revue Satyrikon en 1908, qu’il dirige et qui s’arrêtera en 1914, rebaptisé “Nouveau Satyrikon” . Il émigre à Paris,  après l’invasion de la Crimée par les Bolchéviques en 1920, puis à Prague où il meurt….

gjg
 
 
L’ année dernière, le festival Cosmos présenta une rétrospective de trois différentes représentations du théâtre ′′ Derrière la rivière noire ′′ (Saint-Petersburg) a été présentée au festival ′′ Morphine ′′ par Mikhail Bulgakov ′′ Théâtre dramatique d’Astrakhan “, qui s’est tenu dans des salles pleines avec un grand succès dans les jours de l’amitié russe-française.
 
Samedi 30 octobre 2021, clôture du Festival
 
Célébration du 80 ème anniversaire de la légende du rock russe Alexei Lvovich Hvostenko (Tail).

NOVAÏA AVSTRALIA

Avec  : Alexey Batoussov, Kirill Butchenik, Kirill Terr et d’autres amis.
 
 

Alexei Khvostenko est né le 14 novembre 1940 à Sverdlovsk (aujourd’hui Iekaterinbourg).  Il a étudié à l’Institut national du théâtre, de la musique et de la cinématographie de Leningrad il a fondé un groupe littéraire d’avant-garde, “Verpa”.
En 1968, Khvostenko s’installe à Moscou et devient une figure active des cercles littéraires clandestins russes, publiant sa poésie et ses chansons par le biais du samizdat. Khvostenko est devenu une figure de premier plan dans la renaissance du mouvement d’avant-garde dans la littérature et l’art soviétiques qui est devenu possible pendant le “dégel” de Nikita Khrouchtchev après la mort de Joseph Staline. Il est parfois surnommé le « grand-père du rock russe ». Bien qu’il ne se considérait pas comme un dissident politique, Khvostenko était régulièrement harcelé et persécuté par les autorités soviétiques, accusé de parasitisme social, et à un moment donné a été placé dans un hôpital psychiatrique (une tactique couramment utilisée par les autorités soviétiques pour punir les dissidents). À l’époque, Khvostenko était de bons amis avec un éminent poète russe Joseph Brodsky, qui a également été persécuté par les autorités soviétiques. En 1977, Khvostenko a été contraint de s’installer à Paris. Là, Khvostenko, avec Vladimir Maramzin, a lancé un journal littéraire, “Echo” (russe: “ЕХО”). devenant une figure de proue de la communauté littéraire russe en France. Son studio parisien dans le 10e arrondissement de Paris – est devenu « une sorte de club, où se produisaient de nombreux groupes et chanteurs célèbres ». Alors qu’il vivait en France, Khvostenko a enregistré un certain nombre d’albums de chansons, dont plusieurs albums dans les années 1990 avec le groupe de rock russe Auktyon. Ses chansons sont devenues très populaires en Russie, en particulier après la dissolution de l’Union soviétique.

En 2004, après un appel personnel au président Vladimir Poutine, Khvostenko a recouvré sa nationalité russe. Par la suite, il partagea son temps entre Paris et Moscou. Alexei Khvostenko est décédé d’une insuffisance cardiaque le 30 novembre 2004 dans un hôpital de Moscou.

Un an après sa mort, les amis d’Alexei Khvostenko ont publié ses œuvres littéraires rassemblées dans une anthologie appelée “Verpa” – un mot “inventé par Khvostenko pour décrire son credo littéraire”.

 
Chers amis, attention !
 
Places limitées disponibles à 5O personnes 
 et donc les passe-sanitaires ne sont PAS requis.

Mais le port du masque est obligatoire.
 
Nous sommes impatients de vous voir pour notre célébration de la vraie créativité.
 
 
 

Théâtre de l’ATALANTE
10, Place Charles Dulin, 75018, Paris

Métro :  Abbesses (ligne 12), Anvers (ligne 2)
Information : 06 78 32 24 92

Tarifs: 15€ normal, 12€ étudiants
Réservation : 01 42 23 17 29