Exposition

“20 ans du Groupe Vertical”

29 Juillet – 23 août 2020

Salle d’exposition du quartier Moskovsky, Saint Petersbourg

 

 

Exposition sous l’initiative et avec : Victor Borisov, Sergueï Ziziounine, Semion Ivantchenko, Victor Denisov, Lev Dutov, Iouri Zveline, Marina Koutchminskaia-Airem, Zoia Horina et Olga Chaiounova.

 

 

Il semble que le 20e siècle s’est éteint assez récemment et que l’époque a changé. Au tournant du siècle, en 2000, le groupe de création “Vertical” est né. Et depuis 20 ans, elle se fraye un chemin dans le monde de l’art. 20 ans de travail fructueux, 20 ans de doutes et de découvertes, d’angoisse et de joies. Peut-être, pour mieux évaluer la créativité de cette association, faut-il se poser la question: “Qu’est-ce qu’une verticale?” Paraphrasant les longues définitions de ce mot, nous nous retrouvons avec une ligne droite pure qui a deux directions opposées: le zénith et le nadir.

 

 

Ainsi, une partie de cette ligne droite tend continuellement vers le haut, et la seconde vers le bas, vers l’intérieur.
Nous pouvons observer un phénomène similaire dans la nature. Les plantes sont caractérisées par le géotropisme: s’efforçant d’aller avec leurs racines dans le sol, et avec leurs tiges vers le ciel, elles s’étendent à partir d’une ligne verticale élancée, tout comme le corps humain lui-même. Le désir de développement vertical se retrouve non seulement dans la physiologie, la botanique, mais aussi dans les activités spirituelles et créatives, reflétées dans la religion, l’architecture, la musique, les arts visuels, etc. La verticale est une sorte d’axe spirituel, pilier, tour, dont la hauteur dépend de la solidité de sa fondation. Parce qu’un poste élevé doit être basé sur des connaissances et une expérience approfondies et approfondies.

 

La même chose peut être projetée sur la créativité des membres du groupe “Vertical”. Le nom nous révèle l’essence: c’est le désir de faire un pas en avant, de s’élever, de s’élever au-dessus de ce qui a déjà été fait, mais en même temps, pour y parvenir, il faut se plonger plus profondément et franchement en soi, dans les choses et la profondeur des processus. Il est nécessaire de comprendre et de repenser l’expérience existante, c’est-à-dire de jeter les bases de futures réalisations créatives plus fermement et plus profondément. Et plus chaque plongée est profonde et sérieuse, plus le niveau est atteint.
Peut-être, ayant une telle base idéologique, les membres du groupe ne sont-ils pas engagés dans une seule direction artistique ou technologique. Peintres, photographes et graphistes se sont réunis ici. Comme l’admet le créateur du groupe, l’artiste Viktor Borisov, il repose sur le principe de «compatibilité psychologique», pourrait-on même dire, d’orientation intellectuelle, de recherche et de progrès. Chacun d’eux, étant complètement différent de ses collègues, dessine sa propre verticale de créativité.
«… Construisons-nous une ville et une tour, atteignant le ciel, et faisons-nous un nom, avant de nous disperser sur la surface de la terre entière …» – c’est ainsi que commence le 11e chapitre de la Genèse, qui raconte l’histoire de la Tour de Babel – un symbole de l’audace humaine d’atteindre l’inatteignable. En conséquence, tout s’est terminé avec des gens qui ne se comprennent plus, car, en essayant de construire une telle verticale, ils ont jeté la fierté comme base.
Contrairement à Babylone, l’histoire de “Vertical” se poursuit, car elle est basée sur un art merveilleux qui permet aux membres du groupe, ayant leur propre voix, de parler la même langue et d’atteindre ensemble le même objectif.

Critique d’art de la salle d’exposition : Timofeeva Galina.

 

ENTRÉE  GRATUITE

 

h

 

Salle d’exposition du quartier Moskovsky
PL. Chernyshevsky, 6
Saint-Pétersbourg
Horaires : du mardi au dimanche de 11h à 19h
ENTRÉE LIBRE
.