Exposition

Vassily Polenov et sa famille

“France comme terre de création et d’exil.”

Mardi 8 octobre au samedi 30 novembre 2018

Les Éditeurs Réunis-Ymca Press, 75005, Paris

Vasily Dmitrievich Polenov est né le 20 mai 1844 à Saint-Pétersbourg dans une famille où la culture artistique a joué un grand rôle. Son père, Dmitry Vassilievitch Polenov (1806-1872), était un connaisseur de l’art, et sa mère, Maria A. MGO (1816-1895) – était un peintre école Briullov portrait talentueux, il est décédé le 18 juillet 1927  au domaine de Borok dans le région de Tula.

Portrait de Vassily Dmitrievich Polenov”,1887 par N.D. Rouznetzov.

L’enfance du futur artiste a eu lieu à Saint-Pétersbourg, le centre principal de la culture russe, et aussi dans sa jeunesse, il a visité la Carélie, dans la province d’Olonets.

Suivant la tradition familiale, Vasily Dmitrievich a obtenu un diplôme en droit à l’Université de Saint-Pétersbourg. Mais rêvant de devenir artiste, il entre à l’Académie des Arts de 1863 à 1871. À la fin de l’Académie, Vasily Polenov a eu l’occasion de voyager à travers l’Europe et a visité l’Allemagne, l’Italie, la Grèce, la France. En France, il avait un atelier à Montmartre, (31 rue Véron, une plaque y a été apposée :  CLIQUEZ) , au cœur de la vie artistique parisienne de l’époque, et il a voyagé à travers la Normandie à la recherche d’inspiration. En 1871 Polenov a reçu la médaille d’or de l’Académie des Arts pour le tableau “Résurrection de la fille de Jaïre”. Devenu en fait le fondateur de l’école russe des réalistes paysagistes, il participe depuis 1879 à toutes les expositions annuelles de l’Association des Expositions d’Art itinérant et en 1926 reçoit le titre d’Artiste du Peuple de la RSFSR.Il est u ds maîtres des Peintres Ambulants.

Il va sur les conseil de  Bogolioubov partir en Normandie à la recherche d’impressions spontanées et de travail en plein air. Ils passent plusieurs mois en compagnie d’autres artistes russes à Veules les Roses dans un cadre alliant falaises en bord de mer et campagne.

Falaises et plage de Normandie, huile sur toile, Polenov 1874

Polenov y reviendra régulièrement jusqu’en 1900. Comme les peintres devaient envoyer leurs œuvres en Russie, près d’une quarantaine de toiles de Veules (cressonnières, moulins, ramassage de galets) sont aujourd’hui exposées dans les musées de Moscou, Saint-Pétersbourg ou Irkoutsk.

Vieux moulin en Normandie, huile sur toile, Polenov

Veules est aux peintres réalistes russes ce que Giverny est à Monet, Auvers-sur-Oise à Van Gogh ou Honfleur à Boudin.

Barque de pêcheur, huile sur toile, 1874 Polenov

Suivant l’influence de l’École de Barbizon, il s’adonne à la pratique en extérieur. Complétant son œuvre européenne en retournant à Paris, s’adonnant à des sujets historiques après cette période capitale dans sa carrière de paysages normands.

L’entrée d’un parc à Veules les Roses, huile sur toile, Polenov 1874

Ses peintures traduisent sa sensibilité et sa délicatesse, alliant harmonie et apaisement mais aussi nostalgie. Le samedi 11 juillet 2015, il y a eu l’inauguration du Square Vassily Polenov à Veules les rosses.

3

Plus de renseignements sur Vassily Polenov : (CLIQUEZ)

2 3 2

Implantée au cœur du quartier latin depuis un demi-siècle, la librairie Les Editeurs Réunis propose un vaste choix de livres neufs et d’occasion en russe et en français. Vous y trouverez les grands auteurs de la littérature russe classique et moderne, des livres sur l’histoire et la civilisation russe,sur la pensée philosophique et la théologie orthodoxe, ainsi que des manuels,  des dictionnaires et des guides pour vos voyages. Nikita Struve, professeur, philosophe, Président du Groupe de recherches sur l’Émigration russe, était le directeur d’YMCA Press. Cette maison d’édition a été fondée à Berlin en 1920 puis transférée à Paris en 1925. Il décrit d’ailleurs ce lieu : « Au fil des années “Les Éditeurs réunis” est devenu une maison d’édition de livres russes d’orientation chrétienne orthodoxe bien que créée par des missionnaires américains protestants. »

C’est ici qu’a été publié l’Archipel du goulag d’Alexandre Soljenitsine en 1973/74 pour la première fois.

k h k

 

Librairie les Éditeurs Réunis

11 rue de la Montagne Ste Geneviève, 75005, Paris

Téléphone : 01 43 54 74 46
Métro : Maubert-Mutualité.

Librairie ouverte: du mardi au samedi – de 10 h à 18 h 30