Tournée en Bretagne-Val de Loire
du film documentaire

” MA RUSSIE “ Traditions et modernité

Un film de Michel Drachoussoff
Présenté sur scène avec le réalisateur.

Jeuddi 2 décembre à Tours …….

 

Calendrier de la tournée


Après : Vannes, Quimper, Château-Gontier, Laval, Tours,

Jeudi 2 décembre à Saint Aignan – Grand Lieu à 15 h 30 
Salle Paul Pouvreau

Samedi 4 décembre à 15 h
Cinéma Saint Gilles – Pornic

Dimanche 5 décembre à  10 h 45
Lundi 6 décembre à 14 h
Cinéma Cinéville – Saint Nazaire

Mardi 7 décembre à 14 h 30
Ciné Triskell – Luçon

Michel Drachoussoff vous invite à partager à lui ” Sa Russie “

 Saint-Pétersbourg : Capitale de Pierre le Grand et de l’impératrice Catherine II, Palais et canaux, des architectes de génie pour une cité hors norme
 Leningrad : ville héroïque et martyre. Les Nuits Blanches, La terreur bolchévique et le devoir de mémoire.
 De Moscou à la Mer Blanche : Les monastères séculaires et paysages de Carélie
 Les îles Solovki : quand le paradis devint antichambre de l’enfer
Renaissances : La religion, les traditions et la musique
 Moscou : Mégapole aux multiples facettes, Festivités hivernales sur la Place Rouge, Bikers, Rock et folklore
Moscou insolite : Mes lieux “Coups de cœur”, Tradition et artisanat
 Novgorod, et merveilles de l’Anneau d’Or

Né au Congo belge de parents russes, Michel Drachoussoff a grandi dans un environnement multiculturel.
Dès son plus jeune âge, il parcourt la planète, des déserts californiens aux rizières du sud-est asiatique, avec une prédilection, cependant, pour les pays de la Cordillère des Andes et de l’Afrique sahélienne.
Cet amoureux de la découverte réalise des dizaines de reportages diffusés en télévision ainsi qu’en conférences. En 1985, Michel Drachoussoff décide de découvrir la réalité soviétique. C’est le premier d’une longue série de voyages en Russie, terre de ses ancêtres.
Son attrait pour l’Afrique le ramène de nombreuses fois sur les rivages du Sahara, et il réalise plusieurs films au Mali. Le peuple Dogon, le fleuve Niger, Tombouctou, les derniers éléphants du Sahel, autant de rêves de voyage exaucés…
Mais il n’oublie pas ses racines et sa culture originelle.Passionné d’histoire, il revient régulièrement sur les grands empires qui ont façonné l’Europe. C’est ainsi qu’en 2016, il nous emmène à la découverte du Danube, fleuve légendaire, trait d’union historique et culturel entre toutes ces cultures qui ont fait la grandeur, la richesse et le dynamisme de ce que l’on appelle à tort « le vieux continent ».
En 2017, il se tourne à nouveau vers la Russie.
Une dizaine de voyages plus tard, il nous propose une découverte passionnante de « sa » Russie. Aboutissement d’une vie entièrement consacrée à la découverte du monde, c’est là, sans doute, son plus beau film.
Celui d’un voyageur amoureux, tout simplement…

Le dernier volet de cette série s’intitule « Ma Russie ».
Aucune volon d’appropriation, mais simplement une marque de tendresse pour un pays qu’il fréquente depuis plusieurs décennies.

Il nous offre des images exceptionnelles, une vision particulièrement personnelle des lieux les plus connus (Moscou, Saint-Pétersbourg), et de nombreux autres qui le sont beaucoup moins (Mer Blanche, Carélie).

Le commentaire fort, sans complaisance, nous plonge dans la réalité de la Russie contemporaine à la recherche de ses racines et tentant de réaliser son devoir de mémoire.

Un voyage très personnel, d’une grande beauté et d’une grande poésie.

k

Filmographie de Michel DRACHOUSSOFF
(du plus récent au plus ancien)

– Ma Russie
-Le Danube, Voie impériale
– Russie éternelle. Moscou, Saint-Pétersbourg et l’Anneau d’or
– Mali, rivages du Sahara  
– Au cœur de la Russie traditionnelle            
– Capitales d’Empires : Prague, Vienne, Budapest
– L’Ouest Américain, par monts et merveilles
– Autriche impériale
– Russie, des Tsars à nos jours
– Portugal, terre d’évasion
– L’Equateur, du Pacifique à l’Amazone
– Bolivie, le toit des Andes
– La Malaisie péninsulaire et Penang
– Bolivie, magie et traditions indiennes
– Rwanda, pays des 1.000 collines