Mardi 18 mai 2021 à 15h

Entretien en ligne

avec le légendeur voyageur

“Fiodor Konioukhov”

Sur le site du CRSC : CLIQUEZ

En français et en russe.

ARTICLE PLUS BAS

g

Samedi 8 mai à 18h

Projection du nouveau film

« La patrie » (2020)

Родина

du réalisateur  Mikhail Matrossov

A voir sur le site CRSC : CLIQUEZ

En russe et en français

La Maison russe présentera un nouveau film sur l’exploit des femmes partisanes soviétiques en France à l’occasion du Jour de la Victoire
 film d’auteur du réalisateur russe Mikhaïl Matrossov, élève de Nikita Mikhalkov.

Le film d’auteur semi-documentaire « Rodina » (« La Patrie ») est dédié à l’exploit des héros de la Résistance, membres du détachement de partisans féminin, dans les rangs duquel des filles soviétiques échappées d’un camp de concentration ont combattu sur le territoire français.

En 1943, les Britanniques ont bombardé un centre de recherche et de production des missiles FAU-1 et FAU-2 dans le nord de l’Allemagne. Cela a forcé les nazis à chercher des endroits plus sûrs pour leurs bases. L’un des sites choisis pour la nouvelle usine souterraine était une mine à Thil, en France, située proche de l’Allemagne, de la Belgique et du Luxembourg.

Dans cette usine d’armes secrète travaillaient des prisonniers amenés du camp de concentration d’Errouville (département de la Meurthe-et-Moselle dans le nord-est de la France). Parmi les détenus de celui-ci se trouvaient des dizaines de femmes soviétiques.

Certaines des prisonnières sont mortes tragiquement sous les décombres de la mine, mais certaines ont réussi à s’échapper et à créer le seul détachement partisan de l’histoire de la Seconde Guerre mondiale, composé uniquement de femmes. Cette unité militaire était constituée de femmes soviétiques — Russes, Biélorusses, Juives, etc. L’unité féminine, baptisée « Rodina » (« La Patrie »), opérait pendant une courte période, environ 4 mois, mais elle a combattu avec succès, restant dans la mémoire de la population locale comme un exemple d’héroïsme et d’intrépidité.

Aujourd’hui, la commune française de Thil, située près d’Errouville, devient l’un des principaux lieux de gloire militaire soviétique en France. Afin de perpétuer la mémoire des femmes soviétiques qui ont accompli des exploits de guerre, ainsi que de celles qui sont mortes en captivité, un monument sculptural au nom de la Russie, de la France et de la Biélorussie est en préparation pour l’installation en ce lieu depuis quelques années.

Le film de Mikhaïl Matrossov parlera également de ce projet et d’autres actions menées par nos contemporains de différents pays à la mémoire de ces femmes héroïques.

Avant la projection, l’auteur du film et les participants au projet commémoratif à Thil s’adresseront au public.

A REVOIR  SUR YOUTUBE : CLIQUEZ

g

Exposition philatélique

Timbres Ordres de la Victoire

du dimanche 9 au samedi 29 mai 2021

Sur les grilles extérieures et le site CRSC.fr

Regardez l’exposition : CLIQUEZ

g

Dimanche 9 mai 2021 à 18h

En avant première en français

“Les Cadets de Podolsk”

Sur le site du CRSC. fr

Production: Studio « VoenFilm » avec le soutien du Ministère de la Culture de la Russie et du Fonds du Cinéma.

Producteurs : Igor Ougolnikov, Vadim Zadorojny
Mise en scène : Vadim Chmelev
Scénaristes : Vadim Chmelev, Igor Ougolnikov

Durée : 136 minutes.

A l’occasion de la Journée de la Victoire la Maison russe à Paris présente l’avant-première du film « Les cadets de Podolsk » en français

Le 9 mai, le Jour de la Victoire, la Maison russe des sciences et de la culture à Paris vous invite à une projection en avant-première du nouveau long métrage russe « Les Cadets de Podolsk » (2020) sous-titré en français par la MRSC.

Ce long métrage qui était un événement cinématographique l’année du 75e anniversaire de la Grande Victoire dans la guerre de 1941–1945, est toujours d’actualité en cette année du 80eanniversaire du déclenchement de la Grande guerre Patriotique.

Le casting du film est extraordinaire : Evguéni Dyatlov, Sergueï Bezroukov, Alexeï Bardoukov, Roman Madyanov, Ekatérina Rednikova, Serguei Bondartchouk, Vassily Michtchenko et d’autres.

En octobre 1941, les hordes fascistes se précipitent vers Moscou. À la suite de la percée de la ligne défensive sur l’une des artères principales, il ne restait aucune unité régulière de l’Armée rouge.
Le commandement décide de combler la brèche avec les cadets des écoles d’infanterie et d’artillerie de Podolsk, dont plusieurs  avaient à peine 18 ans. Leur tâche consistait à tenir cinq jours jusqu’à l’arrivée des réserves.
Les cadets ont tenu pendant douze … Au prix de leur vie, ils n’ont pas permis à l’ennemi d’atteindre Moscou et ont ainsi changé le cours de la guerre.

Le film parle d’héroïsme, d’amour, de véritable amitié.

Un grand nombre d’équipement et matériel militaires authentiques  des années 1940 ont été impliqués dans le tournage.

Le producteur du film  Igor Ougolnikov affirme : ” Pour le film, nous avons construit une exacte replique de la ligne Ilyinsky, en s’écartant légèrement du lieu historique où les gens vivent aujourd’hui. Une rivière a été creusée et remplie d’eau, un village et des casemates ont été construits, ainsi que des remblais sur une partie de l’autoroute Varchavskoïe. Pour une authenticité et conformité, des documents d’archives ont été utilisés, y compris des données de prises de vue aérienne .
Les historiens, les reconstitueurs et les équipes de recherche ont apporté une aide précieuse à la reconstruction de la ligne Ilyinsky sur le territoire du complexe cinématographique Voenfilm-Medyn. Le scénario, les accessoires et l’uniforme ont également été soumis à une analyse détaillée par un “ conseil d’experts ” public. Lors de la construction de décors, les bénévoles ont été d’une grande aide. Les habitants du coin ont également participé au tournage en tant que figurants.

L’équipement militaire des années 40 du musée du matériel militaire Vadim Zadorojny a été prêté pour le tournage. Et ce n’est pas juste une forme similaire : il bouge comme il faut, et il tire! Ce sont les mêmes chars qui se trouvaient sur la ligne Ilyinsky : les nôtres et ceux de la Wehrmacht. »

Selon l’artiste du peuple de Russie Sergueï Bezroukov, qui interprète un rôle du capitaine Startchak : « L’intrigue est basée sur une histoire réelle. Des gars encore très jeunes, peu expérimentés, futurs commandants, se sont mobilisés sans hésitation pour défendre la Patrie. Ils ont donné leur vie pour la Patrie. Pourquoi y avait-il tant de conscience de soi dans l’âme de ces enfants d’hier, tant de responsabilité pour leur terre? Maintenant, l’essentiel est la mémoire. La mémoire de ces jeunes, des cadets de Podolsk et de millions d’autres qui sont morts pour nous. Ce sont des gens qui ont donné leur vie pour la paix sur terre. Même si c’est pathétique de dire cela … ».

La projection du film aura lieu sur le site web de la Maison russe de la science et de la culture à Paris (crsc.fr).

Revoir le film :  CLIQUEZ 

g

Vendredi 14 mai 2021 à 18h

“COSMOS”
Jeu intellectuel en ligne

Sur le site du CRSC :

En russe

Inscription obligatoire : CLIQUEZ

À l’occasion du 60e anniversaire du premier vol habité dans l’espace.

Avec les équipes de compatriotes de plusieurs pays européens.

Questions vidéo du club des connaisseurs.

Les équipes européennes  les plus fortes convergeront dans un jeu intellectuel en ligne sur l’espace sur le site de la Maison russe à Paris

Le 14 mai, la Maison russe de la science et de la culture à Paris accueille le premier jeu intellectuel international en ligne pour les compatriotes des pays européens.

Au cours de l’année du 60e anniversaire du premier vol habité dans l’espace, des questions ont été sélectionnées sur l’histoire de l’exploration pacifique de l’espace extra-atmosphérique, ainsi que sur les progrès et réalisations scientifiques et techniques uniques.

L’opération a de nouveau été initiée par l’association française «Globus, histoire et géographie de la France et de la Russie». En 2020, en partenariat avec la responsable de l’association, Daria Anatolievna Loiola, a déjà eu lieu le premier quiz familial en ligne, programmé pour coïncider avec la Journée de la Russie, qui a trouvé une réponse dans le cœur des participants et des téléspectateurs du projet en ligne.

Le nouveau jeu exigera une érudition, une logique et une ingéniosité particulières de la part des participants. Après tout, en plus des organisateurs, des experts professionnels du célèbre club intellectuel d’élite poseront également des questions vidéo aux équipes. Des experts bien connus pour leur participation au célèbre jeu télévisé russe «Quoi? Où? Quand? ». Former des équipes de jeunes, préparer des joueurs prometteurs et aider chacun à se développer en animant des sessions et des master classes.

Des équipes (14+) des pays européens et des représentants de missions étrangères russes sont invités à participer au jeu en ligne. En particulier, l’équipe de l’ambassade de Russie en France, qui compte des joueurs expérimentés, a confirmé sa participation à la compétition intellectuelle.

Composition des équipes: de 2 à 6 personnes.

La diffusion en direct du jeu peut être suivie sur la plateforme ZOOM et sur la chaîne YouTube du CRSC à Paris (crsc.fr).

En russe.

INSCRIPTION : CLIQUEZ

g

Mardi 18 mai 2021 à 15h

Entretien en ligne

avec le légendeur voyageur

“Fiodor Konioukhov”

Sur le site du CRSC : CLIQUEZ

En français et en russe.

Entretien en ligne avec l’explorateur légendaire Fedor Konyukhov à la Maison russe à Paris

Le 18 mai à 15 heures (Paris), l’explorateur légendaire, détenteur de plusieurs records du monde, peintre d’icônes et artiste, écrivain et penseur, archiprêtre de l’Église orthodoxe russe du Patriarcat de Moscou, académicien de l’Académie russe des Beaux-Arts Fedor Konyukhov sera l’invité de la Maison russe des sciences et de la culture à Paris.

L’entretien en ligne sera organisé sur la plateforme web de la MRSC à Paris en partenariat avec la Société russe de géographie, l’association française Globus, l’histoire et la géographie de la France et de la Russie, ainsi que l’Académie de Versailles dans le cadre de la Semaine des langues vivantes, organisée chaque année par le Ministère français de l’Éducation nationale de la Jeunesse et des Sports.

Fedor Konyukhov est né le 12 décembre 1951, près de la mer d’Azov, dans le village de Tchkalovo (Troitskoïe), district de Priazovié, région de Zaporojié. Son père était un descendant des pêcheurs Pomors de la province d’Arkhangelsk, sa mère était originaire de Bessarabie. Il est diplômé de l’école navale d’Odessa, de l’école d’art de Bobruisk et de l’école de l’Arctique de Leningrad. De 1974 à 1995, il a vécu à Nakhodka, territoire de Primorié, puis a déménagé à Moscou.
La polyvalence des talents du célèbre navigateur est unique. Fedor Konyukhov est l’auteur de plus de 3 000 tableaux, titulaire de la médaille d’or de l’Académie russe des Beaux-Arts, membre de l’Union des écrivains de Russie et auteur de plus de vingt livres.
Il est pilote de ballon libre, capitaine au long cours, capitaine de yacht.
Maître émérite du sport, il a effectué quatre tours du monde en voilier, a traversé l’océan Atlantique quinze fois à bord d’un yacht à voile et une fois sur un bateau à rames « Uralaz ».

Il a reçu l’ordre de l’Amitié des peuples de l’URSS pour l’expédition de ski transarctique « URSS – Pôle Nord – Canada » (1988), ainsi que le prix Global 500 du PNUE pour sa contribution à la protection de l’environnement. Un article sur lui est inclus dans l’encyclopédie « Chronique de l’humanité ». Il est membre titulaire de la Société russe de géographie.

La liste des records absolus établis par Fedor Konyukhov est également surprenante. Il est le premier homme au monde à atteindre les cinq points extrêmes de notre planète comme le pôle Nord (trois fois), le pôle Sud, le pôle d’inaccessibilité dans l’océan Arctique, le sommet du mont Everest et le cap Horn. Fedor Konyukhov est le premier au monde à réaliser le programme du Grand Chelem des explorateurs (Grand Slam Adventurers) en atteignant le pôle Nord (1988), le pôle Sud (1996) et les sept sommets du monde, dont l’Everest (1992–1997). Il a accompli le Grand Chelem des explorateurs en mai 1997. Il est le premier Russe de 51 personnes au monde à avoir réussi le programme des Sept Sommets, un objectif d’aventuriers visant à gravir le plus haut sommet de tous les continents. Il a passé le cap Horn cinq fois à la voile et une fois sur un bateau à rames « Akros » en 2019.

Selon le voyageur légendaire, chaque personne, dans cette vie, doit « conquérir son Everest spirituel ».

Fedor Konyukhov parlera de son « Everest » et du secret de la vitalité, du besoin de foi et de tout ce qui est intime, de la fragilité et de la beauté de notre monde, de la créativité et des projets pour l’avenir, et vous invitera à une visite vidéo de l’exposition de ses peintures.

Pour participer à la réunion en ligne, inscrivez-vous sur le site web de la Maison russe (crsc.fr).

La conférence Zoom sera organisée en russe et en français avec traduction simultanée et possibilité de communication directe avec l’invité. Dans le même temps, la diffusion en direct peut être visionnée sur la chaîne de la MRSC à Paris sur YouTube (sans traduction).

L’enregistrement complet de la réunion sera publié en deux versions linguistiques sur le site web et les pages de la MRSC sur les réseaux sociaux.

Pour participer à la réunion en ligne : CLIQUEZ

g

Jeudi 27 mai à 18h

Diffusion du film en ligne

” Les Nuits Blanches”

Белые ночи

de Tatiana Voronetskaïa (2017)

Sur le site de MRSC :

En russe

 

Durée : 97 minutes

Productrice : Tatiana Voronetskaia
Réalisateurs : Tatiana Voronetskaia, Andreï Bogatirev.
Musique : Alexandre Vassiliev, Sergueï Soloviev

Un jeune homme rêveur nommé Fyodor D., se promenant à Saint-Pétersbourg, rencontre une charmante jeune fille et tombe immédiatement amoureux. Il hésite longtemps à s’approcher, mais par hasard, ils apprennent à connaître Nastya et passent plusieurs nuits blanches romantiques ensemble, se promenant dans la ville, faisant des choses folles et amusantes et discutant de tout dans le monde. Le rêveur est plein d’amour, mais une amère déception l’attend – le cœur de la fille est occupé par une autre personne.

Tatiana Vladlenovna Voronetskaya, réalisatrice, scénariste et productrice, fondatrice et PDG de Rossfilm depuis 1993. Elle est diplômée en 1981 de la faculté de scénarisation et d’études cinématographiques de VGIK. Elle a travaillé au Comité d’État de l’URSS de 1983 à 1990, pour la cinématographie, puis en 1993 elle crée un théâtre-studio expérimental “ARS-90” au VIGK  avec S. Soloviov. Productrice de documentaires et de longs métrages. Auteur du livre “Léonid Filatov” (1991, “Art”), et de nombreux articles critiques sur le cinéma.
En 2002, avec la Cinémathèque française elle a  fondé un festival du film russe à Paris.

g

Jeudi 27 mai à 14h 30

Dans le cadre du 1er vol humain

Téléconférence avec

Les Ecoles Supérieures en Aérospatial

En ligne sur le site de la MRSC : CLIQUEZ

Dans le cadre du 60ème anniversaire du premier vol human dans l’espace et du 55ème anniversaire de la coopération russo-française dans le domaine spatial.

Opportunités pour les étudiants dans le domaine de l’aérospatial en France et en Russie

Le téléconférence avec des écoles supérieures en aérospatiale : Institut d’aviation de Moscou, Université d’État d’instrumentation aérospatiale de Saint-Pétersbourg, Institut supérieure de l’aéronautique et de l’espace (Toulouse), Institut Polytechnique des sciences avancées (Toulouse).

En russe et en français.

g

Samedi 29 mai 2021

Dans le cadre du cycle de la littératuer russe

Entretien avec

Victor Erofeev

“Catherine II : Un génie impétueux sur le trône”

Sur le site du CRSC :

En russe et en français