THÉÀTRE VAKHTANGOV (Moscou) 

 100ème anniversaire

12 représentations exceptionnelles

Eugène Onéguine “

du vendredi 20 au jeudi 26 septembre 2019

” Oncle Vania “

du vendredi 27 septembre au jeudi 3 octobre 2019


L’histoire officielle du Théâtre Vakhtangov a commencé en 1921 avec la première du spectacle “Le miracle de Saint Antoine” d’après la pièce de Maurice Maeterlinck mise en scène par Evgeny Vakhtangov, célèbre élève de Konstantin Stanislavski. L’adresse est toujours la même : 26 rue Arbat, au cœur du Moscou historique.
En 1922 les acteurs du Théâtre Vakhtangov ont joué la première du spectacle “La princesse Turandot” d’après Carlo Gozzi. Pour plusieurs décennies ce spectacle est devenu la carte de visite du Théâtre.

Depuis 2007 le directeur artistique du Théâtre est Rimas Tuminas, une nouvelle ère a débuté. En plus de la scène historique principale qui peut accueillir 1055 spectateurs, 5 autres salles de théâtre ont été ouvertes. Le répertoire du Théâtre Vakhtangov compte plus de 50 titres et près de 700 spectacles sont joués chaque année. Tournées mondiales, invitations de metteurs en scène internationaux… le Théâtre Vakhtangov est aujourd’hui le fleuron de la culture nationale russe. Une des plus grandes institutions théâtrales mondiales qui est considéré comme La Comédie-Française russe.

g

12 représentation exceptionnelles au Théâtre Marigny :

Eugène Onéguine d’Alexandre Pouchkine et Oncle Vania d’Anton Tchekov.

g

Eugène Onéguine

D’après Alexandre Pouchkine
Adaptation et mise en scène: Rimas Tuminas
Scénographie : Adomas Jacovskis
Costumes : Marina Danilova
Musique : Faustas Latenas
Lumières : Maya Shaudatuashvili

.

Il n’est finalement pas fréquent de monter Eugène Onéguine au théâtre. On le présente la plupart du temps dans ses versions opératique ou chorégraphique. Et même si tout le monde connaît Pouchkine en Russie, peu sont capables de comprendre la portée du poète.
Rimas Tuminas a choisi de ne mettre en scène que la ligne principale de l’œuvre, à savoir l’amour que porte Tatiana à Onéguine. Avec cette mise en scène, il pénètre au cœur de l’âme russe avec lyrisme et passion.

g

Oncle Vania

D’après Anton Tchekov
Adaptation et mise en scène : Rimas Tuminas
Scénographie et Costume : Adomas Jacovskis
Musique : Faustas Latenas
Lumières : Maya Shaudatuashvili

.

Déjà présenté dans le monde entier (Russie, Grande-Bretagne, Espagne, Italie, Suisse, Etats-Unis et Canada), cette mise en scène d’Oncle Vania sera jouée pour la première fois à Paris. Théâtre, mime, musique… tous les arts sont réunis autour d’une vision propre à Rimas Tuminas qui s’est rapproché le plus possible du texte de Tchekov. La tragédie et la farce sont ici étroitement liées et on retrouve ce que Tchekov appelait « comédie ».
La scène est le champ de bataille des passions, des illusions perdues et des espoirs non concrétisés.
Cette mise en scène d’Oncle Vania, drôle et bouleversante à la fois, est portée par des comédiens exceptionnels.

3

THÉÂTRE MARIGNY

 

En 1835, un physicien-prestidigitateur propose ses attractions au carré Marigny. Après la révolution de 1848, une petite salle, le Château d’enfer, dirigée par Lacaze et régie par un certain Hippolyte Léon Denizard Rivail présente des spectacles de « physique amusante, fantasmagorie et curiosité ».

Jacques Offenbach jugeant l’emplacement idéal dans la perspective de l’exposition universelles de 1855  obtient d’en disposer, il ouvre le théâtre des Bouffes-Parisiens en 1855. En 1859, à l’expiration du bail d’Offenbach, la salle devient le théâtre Deburau, du nom de son directeur, avant de devenir en 1865 les Folies-Marigny, sous la direction du ménage Montrouge.

Le théâtre est démoli en 1881 pour un panorama construit par Charles garnier on y voir des diaporamas de Paris à travers les âges en huit tableaux. Le Panorama est transformé en théâtre en rotonde en 1894. La salle est encore agrandie et modernisée en 1925 par son nouveau directeur, Léon Volterra, à la tête du théâtre de Paris et de l’Eden.

En 1946, il cède la gestion de la salle à son épouse, qui fait appel à des anciens membres de la Comédie française pour constituer une troupe « maison » autour de Jean-Louis Barrault, la compagnie est née. En 1954, Jean-Louis Barrault aménage dans le théâtre une seconde petite salle, le Petit-Marigny. Puis se succéda Elvire Popesco (1965-1978), holding Artémis de François Pinault, Robert Hossein, Pierre Lescure .

g

Théâtre Marigny

 Carré Marigny, 75008 Paris

(à l’angle de l’Av. des Champs-Élysées et de l’Av. de Marigny)

Métro : Champs Élysées (ligne 1)

Tarifs : De 17 à 45 euros

Réservation ticket master : CLIQUEZ, 

Billeterie Parisien étudiant: CLIQUEZ