Le Trio Makarenko fête ses 20ans en Janvier 2020.

TRIO MAKARENKO

” Musique russe classique et traditionnelle “

Dimanche 15 décembre 2019 à 17h30

Salle Cortot, XVII° Paris

Micha MAKARENKOBalalaïka
Pierre MAKARENKOHautbois
Anne MAKARENKOpiano

6

Le premier concert du Trio était le 1er Janvier 2000 à Louxor

en Égypte lors d’un magnifique festival organisé

par France Clidat !

Pour fêter (un peu en avance) ensemble ses 20ans,

Réservez vite, les places partent vite!

Valse sentimentale

Reconnu par le monde musical comme l’une des formations les plus étonnantes, le Trio Makarenko envoûte les mélomanes les plus exigeants. Virtuosité, rythme, équilibre des instruments, le répertoire de la musique russe qu’ils défendent fait l’unanimité dès la première pièce qu’ils offrent à leur auditoire.

Invités à la Philharmonie de Berlin en janvier 2015 (puis de nouveau en février 2019) où ils ont joué à guichet fermé, ils reçurent une « standing ovation » d’une salle convaincue de s’être rendue, l’espace d’un concert avec eux… à Saint- Pétersbourg !

« Ces trois musiciens ont non seulement un incontestable talent, mais en plus ce charme qui établit d’emblée un lien indéfinissable avec leur public.[…] le piano joint sa sensibilité raffinée aux accents tendres ou passionnés de la balalaïka et le merveilleux l’emporte sur le réel. Un programme composé d’airs traditionnels, romances, douces chansons d’amour, reflétant bien une Russie vibrante et pleine de contrastes. » J. Navaro – LDL

.

La balalaïka est cet instrument spontanément reconnaissable à sa caisse de résonnance triangulaire. Elle se décline en différents formats, allant de la balalaïka piccolo à la balalaïka contrebasse. Elle ne compte que trois cordes qui se jouent à l’aide d’un « plectre ». La technique de jeu consiste à rapidement pincer ou gratter les cordes, entraînant ainsi ce tremblement caractéristique de la main.

 La séduisante balalaïka est irrémédiablement associée à la musique traditionnelle russe, tout comme la mandoline à l’italienne, et le banjo au dixie de la Nouvelle-Orléans.

Suivez l’actualité du Trio Makarenko !
CD complet disponible en téléchargement
www.triomakarenko.com

v

Hôtel particulier construit en 1881 par l’architecte Léopold Cochet pour la famille Rozard. Depuis 1924, l’édifice accueille l’Ecole normale de musique de Paris Alfred-Cortot, la salle de concerts (dite salle Cortot) occupe l’emplacement des écuries et remises de l’hôtel.La salle Cortot a été réalisée par Auguste et Gustave Perret après la salle Pleyel [1924-1927] due à Jean-Marcel Aubertin.
Le problème principal à résoudre était l’acoustique. Auguste Perret  avait dit :
“Je vous ferai une salle qui sonnera comme un violon”.
Il a dit vrai. Mais il se trouve – ce qui dépasse nos espérances-que ce violon est un Stradivarius.
Celle de la salle Pleyel avait été étudiée par le physicien Gustave Lyon. Il avait donné à la couverture une forme ovoïde pour empêcher la production d’échos et assurer une meilleure propagation des sons. Pour amortir les vibrations et atténuer les échos, Gustave Lyon avait disposé un molleton de coton sur les murs du fond. La salle Pleyel était considérée comme la référence en acoustique. C’est pourquoi Auguste Pleyel a conçu la salle Cortot en opposition aux principes mis en œuvre dans cette salle.

Salle Cortot
78, rue Cardinet,  75017 Paris


Métro : Malesherbes (Ligne 3)
Parkings : 40, rue Jouffroy d’Abbans 
- 14, avenue de Villiers

Tarif normal : 25 €
Tarif réduit (- 25 ans)
: 16 €
Frais de réservation : 2 € par place

Modalités de réservation :
Téléphone : 01 43 71 60 71

Réservation: CLIQUEZ
Email : autourdupiano.rp@gmail.com
Vente en ligne : Fnac (réseau France Billet),