Archive pour novembre 2014

Société Philharmonique de Saint Petersbourg

en région parisienne

CSPSP2014R

Dimanche 7 décembre à 16h.

Capture d’écran 2014-11-30 à 18.28.46

Eglise St-Louis-en-l’Ile (Tarif : 23-19-14 €)
Voix de Corse et de Géorgie
Ensemble Vocal Corse Voce Isulane
Ensemble de Polyphonies Géorgiennes Marani
Deux traditions millénaires de voix d’hommes réunies
Polyphonies corses et polyphonies géorgiennes sacrées et profanes.

Samedi 13 décembre à 20h45

Capture d’écran 2014-11-30 à 18.20.45

ANTONY (92) Eglise Saint-Saturnin 2, Place de l’Eglise 92160 (Tarif : 19/16/12 €)
Chœur de la Société Philharmonique de Saint-Pétersbourg.
Direction : Yulia Khutoretskaya. Voix mixtes.
Fleurs de Noël Russe
Chœurs orthodoxes russes de Noël.
Suite de chants traditionnels de Noël de Russie, d’Ukraine et de Biélorussie.
Vente billets Syndicat d’Initiative d’Antony : 01 42 37 57 77
 Infos et réservation: 01 60 46 94 35

SONY DSC

Samedi 13 décembre à 15h.

Capture d’écran 2014-11-30 à 18.20.09

Eglise St-Louis-en-l’Ile (Tarif : 30-23-19 €)
et Mardi 16 décembre à 20h45. Eglise St-Louis-en-l’Ile
Noël Basque, Noël Russe
Deux grandes traditions de Noël réunies.
Chœur de la Société Philharmonique de Saint-Pétersbourg. Direction : Yulia Khutoretskaya. Voix mixtes.
Le Chœur d’Hommes Basque Anaiki. Direction : Jean-Marie Guezala
Choeurs orthodoxes, chants sacrés basques,
chants de Noël, chants traditionnels basques et russes.

Capture d’écran 2014-11-30 à 18.24.50

Eglise St-Louis-en-l’Ile 6 concerts de Noël et fin d’année
Les Jeudi 25 décembre à 16h (Tarif : 25€. 20€. 16€)
Dimanche 28 décembre à 16h (Tarif : 23€. 19€. 14€)
Mardi 30 décembre à 20h45 (Tarif : 23€. 19€. 14€)
Nouvel An : Mercredi 31 décembre à 20h30 (Tarif : 30€. 23€. 19€)
Jeudi 1er janvier 2015 à 16h (Tarif : 25€. 20€. 16€)
Dimanche 4 janvier 2015 à 16h (Tarif : 25€. 20€. 16€)

Concert supplémentaire Mercredi 31 décembre

Temple de l’Oratoire du Louvre à 17h (Tarif : 23€. 19€. 14€)
Chœur de la Société Philharmonique de Saint-Pétersbourg. Direction : Yulia Khutoretskaya
Voix mixtes.
Fleurs de Noël Russe
Chœurs orthodoxes russes de Noël.
Suite de chants traditionnels de Noël de Russie, d’Ukraine et de Biélorussie.

Informations et réservations : La Toison d’Art:  01 44 62 00 55
Fnac. Carrefour. Géant Tél. : 0892 68 36 22 (0,34 € TTC/min.)   www.fnac.com
Auchan . Leclerc . Cultura  Tél. : 0892 390 100 (0,34 € TTC/min.)   www.ticketmaster.fr

ADRESSES:

Eglise Saint-Louis-en-l’Ile : 19 bis rue Saint-Louis-en-l’Ile 75004 Paris. Métro : Pont-Marie.
Temple de l’Oratoire du Louvre : 145 rue Saint-Honoté 7501 Paris. Métro : Louvre
Eglise Saint-Germain Place Charles de Gaulle 78100 Saint-Germain-en-Laye
Eglise du Sacré-Cœur 41 rue Cécile 94700 Maisons-Alfort
Eglise Saint-Saturnin 2, Place de l’Eglise 92160 Antony

Tournée des Concerts en province

AUXERRE (89) Jeudi 4 décembre à 20h30 en l’Eglise Saint-Eusèbe d’Auxerre
Prix des places : 16 € – 9 € (Tarif réduit)
Place St-Eusèbe 89000 Auxerre
avec la participation du CHŒUR D’HOMMES DE L’AUXERROIS
Direction : Nicolas MICHEL
Les deux chœurs chanteront ensemble plusieurs pièces orthodoxes.
Le Chœur d’Hommes de l’Auxerrois donnera quelques pièces de son répertoire.
Office de Tourisme de l’Auxerrois 1 et 2, quai de la République Tél. : 03 86 52 06 19
7, Place de l’Hôtel de Ville Tél. : 03 86 51 03 26

COLMAR (68) Vendredi 5 décembre  à 20h30 Eglise Saint-Matthieu
Prix des places : 19/16/12 € (Tarif réduit)
Information et rés. la Toison d’Art Tél : 01 44 62 00 55
FNAC. CARREFOUR. GEANT. Tél. 0892 68 36 22 (0,34 € TTC/mn) www.fnac.com

STRASBOURG (67) Samedi 6 décembre à 20h Mardi 9 décembre 20h Temple neuf
Prix des places : 19/14 € (Tarif Réduit)
Information et rés. la Toison d’Art Tél : 01 44 62 00 55
FNAC. CARREFOUR. GEANT. Tél. 0892 68 36 22 (0,34 € TTC/mn)

EPINAL (88) Dimanche 7 décembre 20h30 Basilique St-Maurice Place St-Goëry 88000 EPINAL
Prix des places : 16/12/9 € (tarif réduit) En collaboration avec LORRAINE RUSSIE
Réservations : Office de Tourisme 6 Place St-Goëry  88000 EPINAL Tél. : 03 29 82 53 32
FNAC. CARREFOUR. GEANT. Tél. 0892 68 36 22 (0,34 € TTC/mn) www.fnac.com

METZ (57) Mercredi 10 décembre 20h30 Eglise de l’Immaculée Conception 47 rue des Trois Evêchés. METZ-QUEULEU (57070)
En collaboration avec LES AMIS DE LA RUSSIE et LORRAINE RUSSIE
Prix des places : 16 € (Adulte) – 9 € (Réduit)
Vente des billets : OFFICE de TOURISME 2 Place d’Armes 57000 Metz 03 87 55 53 76
et FNAC – CARREFOUR – GEANT – Tél. 0892 68 36 22 (0,34 € TTC/mn) www.fnac.com
A l’entrée de l’Eglise dès 19h le jour du concert.

NANCY (54) Dimanche 14 décembre 16h Basilique du Sacré Coeur
Prix des places : 19€ (tarif unique) – 14 € (tarif réduit)
57 avenue du Maréchal de Lattre de Tassigny 54000 Nancy.
En collaboration avec LORRAINE RUSSIE
NANCY TOURISME Place Stanislas 54000 Nancy Tél. : 03 83 35 22 41
FNAC. CARREFOUR. GEANT. Tél. 0892 68 36 22 (0,34 € TTC/mn) www.fnac.com
AUCHAN. LECLERC. CULTURA. Tél. 0892 390 100 (0,34 € TTC/mn) www.ticketmaster.fr

VOIRON (38) Jeudi 18 décembre à 20h30. Eglise Saint-Pierre. rue Sermorens. VOIRON (38500) Prix des places : 16 € (Tarif adulte) – 9 € (Tarif réduit)
Office du Pays Voironnais 30, Cours Becquart Castelbon Tél. : 04 76 05 00 38

ANNECY (74) Vendredi 19 décembre 18h et 20h30 Eglise St-François de Sales
(Eglise des Italiens) Place Saint-François de Sales
Mardi 23 décembre  18h Cathédrale Saint-Pierre Prix des places :19/14 € (Tarif réduit)
Office de Tourisme du lac d’Annecy Tél. : 04 50 45 00 33
FNAC. CARREFOUR. GEANT. Tél. 0892 68 36 22 (0,34 € TTC/mn) www.fnac.com

BOURG SAINT-MAURICE (73) Vendredi 26 décembre à 20h30 en l’Eglise de Bourg St-Maurice
Prix des places : 19 €. 16 €. 12 €. (Tarif réduit)
Office de Tourisme Place de la Gare 73700 Bourg St-Maurice Tél. : 04 79 07 12 57

GERARDMER (88) Samedi 27 décembre  à 20h30 en l’Eglise Saint-Barthélémy
Prix des places : 16 €. 12 €. 9 € (Tarif réduit)
En collaboration avec LORRAINE RUSSIE
Association des concerts Saint Barthélémy Tél. : 03 29 60 05 82 et 06 07 65 30 70

accordeon-2

Vends accordéon Barcarolle-Weiltmeister en bon état :

Clavier russe à touches boutons, 5 rangées
120 basses
11 registres
avec l’étui

prix : 1000 euros

Contactez :
Florent PETIT
06 63 64 99 17 – 05 56 94 32 86
Bordeaux, (près de la gare saint Jean).

Suite »

emotionheader

Capture d’écran 2014-11-21 à 11.02.30

“Le Lac Baikal est le joyau de la Sibérie”. Appelé “Mer” par ses autochtones, il a en son sein une grande île vénérée des chamans sibériens: Olkhon.

Nicolas Pernot

C’est là que le voyageur photographe Nicolas Pernot réside et exerce le métier de guide.

Capture d’écran 2014-11-21 à 11.18.48

L’hiver, le lac le plus profond, le plus volumineux et le plus ancien du monde est recouvert d’un mètre de glace et on y circule en voiture et camion. Le printemps révèle des espèces et variétés endémiques.

Thèmes abordés :

– Le Lac Chiffres et données pour donner la mesure de la démesure d’un lac hors normes à beaucoup de niveaux. –  Rythme des saisons, climat, températures extrêmes, la glace, dégel tardif Economie du lac. – Population russe et bouriate. – Transsibérien et anecdotes historiques. – L’île Géographie, sa composition et ses particularités géologiques. – Population. – Tourisme, pêche et autres facteurs d’une vie sociale et économique altérées . -Les personnages clefs. – Ma demeure, une auberge pas comme les autres avec des personnages très particuliers

Jeudi 4 décembre à 18h30

Salle Fréderic Mistral Eguilles

Animée par Nicolas Pernot,  nomade moderne, qui cette fois nous révèlera les trésors que recèle le Tadjiistan…

Nicolas Pernot utilise sa photographie comme  point de départ pour toucher son public au plus profond et l’emmener dans un voyage immobile.

 “Mes récits donnent vie à l’image et transportent le public dans des contrées que je connais très bien. Nous explorons ensemble les lieux et cultures, au delà des clichés et préjugés

Des steppes des hauts plateaux du Pamir aux glaciers abreuvant l’Asie Centrale, le Tadjikistan est une mosaïque de peuples et de paysages uniques et intrigants.

Capture d’écran 2014-11-21 à 11.42.50

Le visiteur y découvre une hospitalité universelle contrastant avec un confort matériel minimal.

Avec son regard de photographe et son cœur de voyageur au long cours, Nicolas Pernot vous présentera sous forme d’une conférence illustrée cette région du monde qu’il connaît bien, pour y avoir séjourné près de deux ans.

Les photos de Nicolas Pernot ne sont pas un simple diaporama; ses récits apportent leur lot de surprises et d’émerveillement.”

Hôtel de Ville d’Aix

Salle Fréderic Mistral Eguilles

Renseignements et réservations:

04 42 92 68 78  et  06 20 97 35 68

La Datcha Kalina
13510 Eguilles

Inauguration à Moscou d’un monument à la gloire

d’Alexandre Ier.

Monum Alexandre I

Monument Alexandre Ier.

Le président russe Vladimir Poutine et la patriarche de Moscou et de toute la Russie Kirill ont assisté aujourd’hui ( 20/11/2014) à la cérémonie d’ouverture du monument à la gloire de l’empereur Alexandre Ier à l’occasion du 200° anniversaire de la victoire sur les troupes napoléoniennes. Le Président a noté le rôle énorme de ce dirigeant de la Russie, à unir les gens et la défense solide de l’indépendance du pays.

Alexandre Ier jamais entré dans l’histoire comme le vainqueur de Napoléon, comme un stratège visionnaire et diplomate, comme un homme d’État, assumer la responsabilité pour le développement européen et mondial. Il était l’empereur de Russie à l’origine de la sécurité, il était européen et mondial. Alexandre I a joué un rôle énorme à unir les peuples et à la formation de la sécurité européenne et internationale de l’époque, il l’a construit non seulement sur les intérêts mutuels des pays, mais aussi sur les valeurs morales », a dit Vladimir Poutine.

1_e13c886d

Le monument a été érigé à proximité des portes Borovitsky au Kremlin Kremlin, dans le jardin d’Alexandre. L’auteur – un sculpteur célèbre, artiste du peuple de Russie Salavat Shcherbakov. Il a remporté le concours contre les projets de cinq confrères sculpteurs.

3899337

L'auteur du monument le sculpteur Salavat Shcherbakov présentant son œuvre 
au Président V. Poutine. ©  Michael Klimentev

La statue se trouve sur un socle. Dans sa main l’épée de l’empereur et sous ses pieds  l’arme de l’ennemi. Sur les bas-reliefs sont représentés les grandes batailles, y compris la bataille de Borodino, Séraphin de Sarov, et deux églises – la cathédrale du Christ Sauveur, construite à la suggestion d’Alexandre Ier, et la cathédrale de Kazan.

La Fondation Internationale AS Pouchkine

organise  Vendredi 28 novembre à 19h

le Gala ” Patrimoine Russe”

Capture d’écran 2014-11-19 à 17.00.18Grâce à son œuvre, Alexandre S. Pouchkine est aujourd’hui encore perçu comme le fondateur de la langue russe moderne et il est honoré dans toute la Russie et à l’étranger. Et comme les russes le disent toujours: ” Pouchkine est notre tout! Пушкин наше всё.

dossier_04

Alexandre et Macha Pouchkine

Alexandre et Macha Pouchkine,  descendants du poète mondialement connu ( Alexandre étant le descendant mâle), ont voulu honorer la mémoire de leur trisaïeul par le biais de la Fonfation International Pouchkine (F.I.P.) qu’ils ont crée en 1999 à Bruxellesavec un groupe d’amis et de connaisseurs de  l’œuvre de Pouchkine. La fondation a pour but de populariser l’œuvre du plus important représentant du patrimoine littéraire russe et travaille à la promotion des activités littéraires et culturelles liées à Son œuvre.L’absence d’enfants, éternel regrets d’Alexandre et de Macha, a suscité chez eux une geste merveilleux d’abnégation et de générosité: le parrainage du Centre d’Oncologie pour Enfants de Saint Pétersbourg. L’une et l’autre activité se complètent harmonieusement. L’une est l’autre sont, comme de bien entendu, dépourvues de but lucratif.

Les fonds rassemblés lors de différentes manifestations organisées par la Fondation sont entièrement consacrés aux œuvres de bienfaisances, but de la Fondation Internationale Pouchkine. L’aide à l’Institut d’Oncologie pour Enfants de Saint Patersbourg ainsi que l’Internat N° 80 de Moscou. Ils permettent, année après année, l’achat de médicaments de pointe pour l’Institut afin d’améliorer les soins des enfants.

Capture d’écran 2014-11-19 à 17.30.00

Participation à la soirée: 95 € si vous le désirez, vous pouvez réserver cet hôtel au tarif spécial de 99 €, petit déjeuner compris.
Votre participation est confirmée par le paiement sur ​​le compte de l’IBAN Fonds: BE44 3630 2325 1445 BIC: BBRUBEBB
Lors de la réservation, vous devez spécifier le ” patrimoine Gala russe “, votre nom, nombre de personnes et votre adresse electronique pour confirmer la réservation.

Renseignements par téléphone: +32 (0) 2372 05 36  Courriel: alexandre@pouchkine.org
site: http: // www.pouchkine.org/

Château du Lac

Avenue du Lac 87

B-1332 Genval

 

61053_900

Marché de Noël artisanal organisé par l’association Maison Slave.
– Exposition artiste peintre russe Lola Didenko.
– Animations, restauration spécialités russes, présence du Père Noël, Dedmoroz et sa petite-fille Snegourotchka
– Concours du plus beau déguisement pour les enfants.
Manu_Tabacs_Nantes
Manufacture des Tabacs.
Manufacture des tabacs
10 bis Bd Stalingrad
44000 Nantes.
russie etonNantes
Plus de renseignements ( CLIQUEZ )

soirée photos  Korliakovorl

Andreï Korliakov   historien et iconographe.
Il a réuni, trié, scanné, souvent retouché des milliers de clichés, tous identifiés, indexés …
Des heures de recherche, des jours, des nuits d’examens minutieux, de recoupements, pour vous servir ces albums pour certains déjà épuisés mais déja en cours de réédition, après avoir été révisés et enrîchis ..    2100 photographies – pour la plupart inédites – de la Culture russe en exil dans la série l’Émigration russe en photos, 1917-1947 et couvrant toute l’Europe de ces années-là. Vive la photographie et les photographes qui nous ont fait parvenir tant de témoignages ! Dans cet album le lecteur trouvera la confirmation visuelle de chacun des mots qui suivent sous la forme de deux mille cent photos ou documents correspondants : du Grand Exode russe du Nord au Sud sur toute la longueur de la frontière de la Russie, que s’efforçaient de passer à pied ou en voiture, à la nage et même en avion, les artistes et metteurs en scène, musiciens et compositeurs, écrivains et poètes, photographes et journalistes, des gens actifs dans le domaine culturel ou social, déjà confirmés ou en devenir, sauvant leur vie, leur honneur, leur dignité, leurs œuvres et leur travail, les emportant loin des bolcheviques et autres barbares pour qui rien n’était sacré. Ces derniers n’avaient vraiment rien à voir avec la Culture russe !

Divers sujets seront abordés, tels que la photographie militaire, la photographie d’art, l’apport et l’héritage de la photographie russe en France, ainsi que le rôle de la photographie en tant que document historique dans la préservation de la mémoire. Parmi les intervenants, Françoise Denoyelle, historienne, professeur d’histoire de la photographie , Frédéric Guelton, historien, ancien directeur des recherches du Service historique de l’Armée de terre , Lenny Borger, critique, historien du cinéma ,  Antoine Gurewitch-Choumoff, descendant des photographes russes Pierre Choumoff et Ina Bandy , Jean Swetchine, descendant du photographe Sergueï Prokoudine-Gorski ; Andrei Korliakov, historien et iconographe.

Capture d’écran 2014-11-18 à 08.41.20

Tout a commencé en 1993. J’ai reçu de Russie un magazine littéraire qui publiait les œuvres
de l’écrivain Mikhaïl Ossorguine, mort en France en émigration, que je devais remettre à sa
veuve, Tatiana Ossorguine-Bakounine, qui habitait à Sainte-Geneviève-des-Bois. Elle dirigeait
à l’époque la bibliothèque Tourgueniev. Chez elle, sur les murs, il y avait de nombreuses
photos de personnalités dont elle m’a parlé. Elle m’a également dirigé vers des descendants
d’écrivains russes. J’ai ainsi rencontré la fille de Boris Zaitseff qui m’a fait connaître
d’autres familles d’artistes émigrés. Depuis, j’ai fait publier quatre albums de photographies
sur l’émigration russe. Or, en travaillant sur ces recueils, j’avais en tête l’idée de créer un
album consacré uniquement à la culture russe en exil. C’est pour cela qu’en sélectionnant des
photographies et des documents pour mes ouvrages précédents je ne prenais que quelques
exemples parlant de la culture. Pour le reste des images relatives à la culture et à l’art, je les
regroupais systématiquement en huit dossiers devenus les huit chapitres de Culture russe en
exil, Europe 1917-1947″, Andreï Korliakov.

Caractéristiques techniques de l’ouvrage
CULTURE RUSSE EN EXIL, EUROPE 1917-1947 par Andrei Korliakov,
PARIS, YMCA-PRESS, 2013, 2 100 photos (trichromie), 720 pages.
• Livre relié
• 2 100 photographies en trichromie
• Textes en français ou en russe
• 720 pages • Format : 24 × 29 cm • Poids : 3,5 kg
• Prix : 80 €
• ISBN : 978-2-85065-275-2
PLUS DE RENSEIGNEMENTS  sur le site :
www.emigrationrusse.com

homepage_logo

 LES ÉDITEURS RÉUNIS

Librairie russe à Paris
11, rue de la Montagne Sainte-Geneviève

75005 Paris

Tél.: 00 33 1 43 54 74 46
Fax: 00 33 1 43 25 34 79

http://www.editeurs-reunis.fr/shop/

fh-2014-affiche

Cette année le jury sera présidé par l’acteur, réalisateur, scénariste et photographe Vincent Perez.

safe_image.php

Passionné par la culture russe, l’acteur français connaît le cinéma russe de l’intérieur, car sa filmographie compte trois rôles dans des films de réalisateurs russes. En 1996, il a tourné dans Ligne de vie de Pavel Lounguine, en 2007 dans Le Code de l’apocalypse de Vadim Chmelev et en 2014, il a joué dans une comédie de Dmitri Diatchenko La cuisine à Paris.

Membre du Jury 2014

Président du Jury :
Vincent PEREZ, acteur, réalisateur, scénariste, photographe
Présidente d’honneur :
Mei Chen CHALAIS, productrice
Membres du Jury :
– Fred CAVAYÉ, réalisateur, scénariste
– Dominique FERNANDEZ, écrivain, essayiste, membre de l’Académie Française
– Karine SILLA, actrice, réalisatrice, écrivain
– Amanda STHERS, écrivain, scénariste, auteur dramatique.

9

Trophé du Festival.

Au programme : films de l’année en compétition, panorama, premiers longs-métrages, films Jeune Public, dessins animés pour les plus petits, section documentaires consacrée à l’œuvre de Galina Dolmatovskaya, avant-premières, succès du box-office, rétrospective.

thumbs_7
A côté des projections, diverses animations comme une table ronde sur le thème du langage au cinéma, une exposition de photos sur les cinéastes russes au Festival de Cannes, un grand stand de livres et de DVD…

Un marché artisanal réunit aux Greniers à Sel des exposants russes et français.

Restauration sur place, dîner de gala sur réservations le Samedi 29 Novembre.
Rediffusion des films primés le Dimanche 30 Novembre.
Lieux : Cinéma Henri-Jeanson et Greniers à Sel.

Pratique :
Un pass de 20 euros donne accès à toutes les projections. Gratuit pour les moins de 16 ans et les groupes scolaires et étudiants.

Renseignements sur le 22ème Festival : ( CLIQUEZ )

Affiche-Daru-2014-

Peu de gens savent qu’en 1917, alors que la révolution bolchevique battait son plein, l’Église orthodoxe russe réunie en concile posait les bases d’une refonte profonde, dans un esprit à la fois d’ouverture sur le monde et de fidélité aux sources premières du christianisme. Le régime soviétique a rapidement balayé toute velléité de liberté, religieuse ou autre, poussant des millions de personnes à quitter leur terre.

vue_sur_eglise

Monastère lové au creux du village de Bussy en Othe

La fondation du monastère remonte au 2 juillet 1946, jour de la mémoire du saint Apôtre Jude. Quatre moniales déjà réunies en communauté − l’une d’origine grecque, les autres, d’origine russe − reçurent alors par legs un modeste manoir à Bussy-en-Othe, petit village au creux des vallons qui longent les forêts du nord de la Bourgogne. Les sœurs s’y installèrent dans une grande pauvreté, cultivant la terre, vivant du travail de leurs mains et de quelques dons. L’ancienne bergerie devint le cœur du monastère, sa chapelle.

014cc8c6909ea635feb09eff4bb5d381.media.400x300

Chapelle construite en 2001.

La tradition d’hospitalité, si chère à l’esprit russe, donnait aux sœurs d’accueillir tous ceux qui leur étaient envoyés, et des hôtes furent rapidement des leurs, pour quelques jours ou quelques semaines, voire de longues années. Aujourd’hui, venus surtout de France mais aussi des quatre coins du monde, 22 sœurs partagent leur vie avec quelques résidents. Les visiteurs, eux aussi, sont toujours plus nombreux. Les granges attenantes à la maison principale ont dû être aménagées, l’une en cuisine et réfectoire, l’autre en hôtellerie.

Monastère de Bussy-en-Othe  11, rue de la Forêt
89400 Bussy en Othe, France
courriel: monastere.bussy@wanadoo.fr
tél: 33 (0)3 86 91 93 52

Cathédrale St Alexandre Nevsky
12, rue Daru – Paris 8ème
Métro: Ternes, Courcelles

emotionheader

unnamed

Lena Lenok est un ensemble né de musiciens de talent issu de la rencontre de deux galaxies aux antipodes : le russe et le slave porté par Héléna depuis son adolescence, et les rythmes des années swing joués par ses nouveaux comparses .

unnamed-1

C’est en partageant les mêmes scènes au gré de concerts et de soirées parfois mémorables que ces musiciens au parcours bien rodé ont eu le désir de porter un projet commun : faire renaître le choc russo-américain de la guerre froide, mais en musique et sans course à l’armement.

Au milieu de ce Boogie-Woogie-Kazatchok, quelques textes sortent des tiroirs un à un et sont mis en musique. Lena Lenok est né. Jazz manouche, chants et musiques russes tziganes.

Salle George Duby, Eguilles 13510

Réservations indispensables
04 42 92 68 78 / 06 20 97 35 68
contact@datcha-kalina.com
www.datcha-kalina.com

Tarif : 13 €
Adhérents Datcha Kalina et Kibitka : 12 €

Billets en vente :
Fnac, Carrefour, Géant, Système U, Intermarché

08 29 63 36 20   (0,34€ TTC/min)

Capture d’écran 2014-10-28 à 11.40.13

I GALLERY « INSTANT »
présente
Olga Aleksandrova et Olga Kataeva

Capture d’écran 2014-11-15 à 11.39.34

Olga Aleksandrova
Expositions en France et Russie, travaux d’émail sur cuivre, peinture et dessin.
Les œuvres de l’artiste se trouvent au Musée des Beaux Arts à Iaroslavl, au Centre d’Art Moderne Ars-Forum, au Centre Créatif International Emalis, à l’Ambassade du Luxembourg à Moscou et des collections particulières au Luxembourg, France, Allemagne, Espagne, Grande Bretagne, Canada et Russie.
Née en Russie et travaillant à Paris puis en région Parisienne depuis plusieurs années, Olga est une artiste polyvalente et épanouie.

Olga
Son parcours personnel et professionnel s’est enrichi au fil des années remplies de rencontres et d’expériences. Entre l’édition et le journalisme, l’histoire de l’art et la philosophie,  l’enseignement et la création de tableaux, Olga s’émerveille toujours du monde et transmet cet enchantement dans tout ce qu’elle fait.
Elle aime composer ses tableaux et dessins en transformant des motifs puisés lors de promenades et voyages divers,  jouer avec des formes et des couleurs, assembler, superposer, découper, arranger, combiner.

unnamed-1
Très colorées, les œuvres d’Olga sont imprégnées d’une énergie positive avec cette touche mélancolique invitant à rêver. Dans ces images se conjuguent simplicité et complexité, laconisme et abondance, spontanéité et précision.

Olga Kataeva
Olga Kataeva est née à Leningrad (Saint-Pétersbourg).
Elle a participé à plus de 30 expositions professionnelles de peinture et d’art graphique (y compris des expositions régionales, nationales de Russie et internationales).
Lauréate de plusieurs concours régionaux, nationaux et internationaux, y compris:
Compétition internationale de peinture à Venise Italian Artweek (Italie)
Médaille d’or de la ville de Bourg-la-Reine (le salon de la peinture de l’Ile-de-France)
Médaille de bronze (Compétition internationale de la peinture et du dessin grotesques « Baraonda »)
Compétition internationale de la peinture et du dessin grotesques « Baraonda » (Russie). Récompensée par le ‘Grand Prix’.
unnamed
« Je me ressource au cours de mes voyages (Russie, Chine, Crimée, Italie, Bretagne, Normandie).
La peinture est alors pour moi comme une méditation.
Méditation qui me permet de voir au-delà de la première impression et d’aller à l’essence des choses.
Je cherche à exprimer la poésie du paysage ou celle d’un instant quotidien.
J’essaie de capter la lumière qui sublime les éléments (l’eau, le ciel, la pierre).
Je perçois la peinture comme la représentation de l’univers du rêve, où le réel se mêle à l’imaginaire. »

unnamed-1

IG Gallery

12, rue Durantin 75018 Paris
Métro Abbesses, ligne 12/bus 95 et 80

Ouverture de la Galerie du lundi au samedi
de 16 à 20 heures et sur rendez-vous
06 32 77 35 88/06 63 87 42 09

Capture d’écran 2014-11-11 à 19.46.23

Christophe MAYNARD a travaillé auprès de Dominique Merlet, Victoria Melki et Bruno Rigutto. Médaille d’or à l’unanimité avec félicitations au Conservatoire à Rayonnement Régional de Rueil-Malmaison, il est premier nommé à l’unanimité avec félicitations au concours de piano de l’Ecole Normale de Musique de Paris. Christophe MAYNARD est également lauréat du Concours International Claude Kahn et finaliste diplômé du Concours International Viotti-Valsesia (Italie). Diplômé du Ministère de la Culture, il enseigne le piano au Conservatoire de Rueil-Malmaison.

image

Depuis de nombreuses années, Christophe MAYNARD se produit en concert comme soliste ou en musique de chambre tant en France (Paris, Lyon, Marseille, Nice, Avignon, Toulouse, Albi, Limoges, Pau, Saint-Brieuc, Fort-de-France…) qu’à l’étranger (Allemagne, Danemark, Norvège, Autriche, Hongrie, Japon, Brésil, Roumanie, Russie, Serbie, Suisse). Il effectue régulièrement des enregistrements pour la radio et la télévision. Son premier disque “ Éloge du piano français ” (Lyrinx) comprend des œuvres de d’Indy, Ropartz, Séverac et Gabriel Dupont. Son second disque “ Musique au Louvre sous le Second Empire ” (Maguelone) réunit le grand trio op.26 de Jacques Blumenthal (avec Jean-Claude Bouveresse, violon et Odile Bourin , violoncelle) et des œuvres de Cohen, Pasdeloup et Saint-Saëns .

Passionné de musiques rares, Christophe MAYNARD en est un des meilleurs défenseurs ; il associe une brillante carrière de soliste à celle de “ découvreur ” de chefs-d’œuvre de musiciens méconnus ou délaissés. Soucieux de mieux faire connaître la musique classique à un large public, il anime également des concerts-conférences pour permettre une approche didactique et vivante de la vie et de l’œuvre des grands compositeurs. © Cityvox

 Mikhaïl Ivanovitch Glinka (1804-1857)

glinka_c

 Mikhaïl Ivanovitch Glinka (1804-1857)

Mikhaïl Ivanaovitch Glinka est né à Novospasskoïé (Smolensk) le 20 mai 1804, il décède à Berlin le 15 février 1857. Fils d’un riche propriétaire foncier, il est élevé par sa grand-mère durant ses six premières années. Il étudie de 1817 à 1822 dans un établissement réservé à la noblesse. C’est en écoutant jouer un orchestre dirigé par un de ses oncles, Afanasi Glinka, qu’il prend goût à la musique à onze ans. Il prend des cours de piano avec une gouvernante et le violon avec un des musiciens de l’orchestre de son oncle .
En 1822, il interprète en public le concerto pour piano de Hummel. Il commence un carrière de fonctionnaire dans l’administration tsariste de 1824 à 1828 . Il compose des ouvertures et des symphonies pour l’orchestre de son oncle, et des romances sentimentales de salon.

glinka_s

Ivan Nicolaiévitch Glinka,
le père. D'après un tableau de I. Werner en 1803

Ses premier essais marquants sont le quatuor à cordes en ré majeur, une sonate pour violon et piano et un projet d’opéra, Matilda Rokeby, sur un livret de Walter Scott. Il compose son second quatuor à cordes en 1830. Pour des raisons de santé, il séjourne d’août 1830 à juillet 1833 en Italie. Il y rencontre Vicenzo Bellini  et Gaetano Donizetti  dont le style et les opéras lui inspirent diverses compositions. Le mal du pays l’amena peu à peu à penser à la musique russe.

D’octobre 1833 à avril 1834 il est à Berlin où il découvre Bach et le clacissisme viennois. Glinka projette de composer un opéra que serait intégralement russe, dans le livret et la musique. Il est de nouveau en Russie en 1834. Le 8 mai 1835, il épouse une jeune femme dont on dit qu’elle était frivolle et bête. Lui même est un grand amateur d’aventures amoureuses, ils divorcent en mai 1846.

A Saint-Petresbourg, il fréquente un cercle d’intellectuels parmi lesquels se distinguent Pouchkine et le professeur du tsar Vassili Joukovski. Ce dernier lui propose un livret d’opéra glorifiant la soumission à la dynastie des Romanov, construit autour du sacrifice héroïque au paysan Ivan Soussasine en 1613. Cette œuvre est crée au Théâtre Marinski, en présence du tsar le 9 décembre 1836. Le succès fait de Glinka le «premier compositeur russe».

Décor ruslan et Ludmilla

Maquette de décor de A. Roller
pour la création de Russlan et Lioudmila
au Grand Théâtre de Saint-Petersbourrg

Le 13 janvier 1837 il est nommé maître de la chapelle impériale pour un revenu de 2500 roubles, une indemnité de 1000 roubles et un logement de fonction. IL démissionne de cette charge le 30 décembre 1839 en prétextant des raisons de santé.

A la fin de l’année 1838, il séjourne chez sa sœur et y rencontre Ekaterina Kern, la fille d’Anna Kern, la « muse » de Pouchkine. De cette relation amoureuse, il compose en été 1839 sa Valse-fantaisie pour piano. Il projette dans la lignée du premier succès un second opéra. Il choisit une œuvre de Pouchkine, Russlan et Lioudmila. Cette opéra est créé le 9 décembre 1842, cette fois sans les faveurs de la cour, ne reçoit pas un grand succès. Mais il est apprécié par Franz Liszt qui en écrira quelques transcriptions.

glinka_j

Glinka en 1842.

Il entreprend un voyage à l’étranger en juin 1844. Il est plusieurs mois à Paris, il y rencontre Berlioz, qui dirige, le 16 mars 1845, des extraits des opéras de Glinka dans un de ses concerts au Cirque d’Été.
Glinka est ensuite en Espagne, jusqu’en mai 1847. Il y mène une vie frivole et s’intéresse à la musique et à la danse populaires. Il compose en 1845 un caprice brillant pour orchestre qui sera rebaptisé Première ouverture espagnole.

Il prend le chemin du retour par Kissingen, Vienne, Varsovie. Il est à Novospasskoïé à la fin de juillet 1847 ou il tombe gravement malade.

Il séjourne de novembre 1848 à mai 1849 à Saint-Petersbourg, puis retourne à Varsovie jusqu’en 1851, où il compose pour l’orchestre privé du gouverneur général. Il découvre la musique de Gluck et l’étudie.

Il re rend à Saint Petersbourg en 1851 à la mort de sa mère. En 1852, le philharmonie de Saint-Petersbourg consacre l’un de ses concerts à ses œuvres. En juin de la même année, il désire se rendre à nouveau en Espagne. Mais arrivé à Toulouse, il décide de se rendre à Paris. Il y séjourne jusqu’à la guerre de Crimée, et retourne en Russie en avril 1854.

Pendant cette période il commence la composition d’une symphonie d’après Taras Boulba de Gogol, puis abandonne le projet, ne pouvant, selon ses propres propos, sortir du style allemand.

glinka_b

Glinka, assis à droite de profil, travaille à son opéra Russlan et Lioudmila
à Ketchanova (près de Saint-Petersbourg) en été 1938.

en 1854 et 1855, il rédige ses mémoires à Tsarskoïe Selo. Durant l’hiver 1855, il a l’occasion d’entendre son opéra «Une vie pour le tsar», mais en raison de l’indigence de l’interprétation, il quite la salle.

Jusqu’au printemps 1856 il met au point une Fête polonaise, pour le couronnement d’Alexandre II, il esquisse un opéra d’après un livret de Koukolnik, le Bigame.

Il quitte Saint-Petersbourg le 9 mai 1856 pour Berlin. Il y meurt le 15 février 1857 d’une maladie du foi, inhumé à Berlin le 18 février. Trois mois plus tard, sa dépouille est acheminée à Saint-Petersbourg, au couvent Alexandre Nevski.

tombe de Glinka

Tombe de Glinka dans le cimetière du couvent Alexandre Nevski.



anceinnemairiie
Musée d'Histoire Locale
Ancienne Mairie de Rueil-Malmaison

Ancienne Mairie de Rueil-Malmaison

Musée d’Histoire Locale
Place du 11 novembre 1918-      92500 Rueil-Malmaison

PAF:  10 €

Tarif réduit: 7€ adhérents à la Société Historique de Ruel-Malmaison et étudiants

Réservation: 01 47 32 57 38.

Capture d’écran 2014-11-10 à 16.56.29

Capture d’écran 2014-11-10 à 17.10.18

Jeudi 20 novembre
à 20h30
CONFÉRENCE
19 rue Pascal (75005)
“MA YAKOUTIE” par Spiridon SHISHIGIN

Spiridon vous racontera saYakoutie, son engagement musical et l’utilisation de
la guimbarde dans les processus de guérison et de découverte de talent.
10 €

Samedi 22 novembre
de 10h30 à 13h30 et de 15h30 à 18h30
au 124 rue Compans (75019)
2 ATELIERS TOUS NOUVEAUX
“GUIMBARDE YAKOUTE” avec Spiridon SHISHIGIN

Cet atelier, destiné à tous les niveaux, permettra à chacun de prendre connaissance
des techniques de jeu de la guimbarde en Yakoutie. Les débutants pourront s’initier aux
sons particuliers de cet instruments dans le jeu sibérien et les joueurs avancés s’essaieront
aux méthodes spécifiques du peuple sakha, en particulier au «jeu long» des anciens.
30 € l’atelier (1 CD offert)

Dimanche 23 novembre
Maison des Cultures du Monde,
101 boulevard Raspail (75006
M° Saint-Placide ou Notre-Dame-des-Champs
de 15h30 à 16h30
“CONFÉRENCE CHANTEZ À DEUX VOIX” par Cyprien BOLE

Tout ce que vous avez voulu savoir sur le chant diphonique et la guimbarde par Cyprien Bole.
Conférence participative et humoristique !
15 €
de 17h30 à 18h45
CONCERT HARMONIQUE
“LE SOUFFLE DE LA TOUNDRA” avec Spiridon SHISHIGIN & Cyprien BOLE
guimbardes, chant diphonique, flûtes harmoniques.
15 €
CONFÉRENCE + CONCERT : 20 €*

Plus de renseignements sur Spiridon, la guimbarde …..: ( CLIQUEZ )

Tournée en Alsace: ( CLIQUEZ )

Tournée Nancy et ses alentours: ( CLIQUEZ )

Renseignements et réservations :
par internet : musicarctic.com/Paris.html
par téléphone au 06.07.62.93.77 ou par mail : info.imaginaires@gmail.com

Tarifs :
conférence : 15€  – Réservations sur http://www.billetreduc.com/126369/evt.htm?nr=1
concert : 15€ – Réservations sur http://www.billetreduc.com/126358/evt.htm?nr=1

Tarif exceptionnel de 20 euros (pour la conférence couplée au concert) disponible dimanche 23 décembre,  dans la limite des places disponible. Pour être sûr d’avoir votre place, vous pouvez envoyer un chèque correspondant au nombre de places couplées désirées à:  La Maison Européenne des Imaginaires, 13 Villa Paul Verlaine, 75019 PARIS.

emotionheader

Affiche_colloque-nov-site

1914 – 2014 Centenaire de la Première Guerre Mondiale

Nous avons souhaité susciter la réflexion sur les thèmes suivants :

 La Russie dans la Première Guerre mondiale à travers l’analyse des documents d’archives, la presse écrite, les mémoires, la correspondance des acteurs et des premiers observateurs.  Ainsi, on s’interrogera sur l’interprétation, la perception, l’évolution de la Guerre et ses conséquences, mais aussi sur le rôle du corps expéditionnaire russe, l’activité de la Croix Rouge. L’examen des écrits de ces témoins de la Guerre est particulièrement décisif, car il aide à mieux comprendre et à reconstruire cet événement crucial et de l’inscrire dans l’histoire du XXe siècle.

La seconde thématique est consacrée au reflet de la guerre dans les diverses formes d’art (littérature, peinture, sculpture, cinéma) pour une nouvelle lecture de l’événement.

12-14 ноября в Ницце будут обсуждаться следующие аспекты:

Россия в Первой мировой войне сквозь призму архивных документов, писем, прессы, мемуарной литературы, авторами которых были непосредственные участники событий.

Их видение войны и ее последствия, их взгляд на происходящие события, роль экспедиционного корпуса и Красного Креста –  очень важны для нас.

Еще одна тематика конференции связана с вопросом о том, как отражалась война в различных формах искусства (литературе, живописи, скульптуре, кино). Изучение наблюдений участников войны, равно как и анализ литературных, художественных, кинематографических произведений поможет лучше понять, как оценивали период 1914-1918 годов современники, по-иному вписать его в историю двадцатого столетия.

La participation aux travaux du colloque est entièrement libre, l’entrée est ouverte à tous. Le récital de piano du 12 novembre (19h au CUM, 65 Promenade des Anglais” avec un programme de musique russe interprétée par Anatoly Katts (Artiste Emérite de Russie), rapprochera Nice de la ville de Saratov. Pour le concert, il convient de réserver vos places (tarifs réduits en vente seulement jusqu’au 7 novembre) en téléphonant au 06 23 92 02 62, ou sur notre adresse e-mail. Les billets sont en vente à la Maison de la Russie à Nice (merci d’appeler pour prendre rendez-vous au 06 12 22 58 62)
Pour l’excursion à Menton, 20 places à réserver au même numéro
(coût : 10 euros).
Le 16 novembre, fin de l’événement avec le concert à Beaulieu-sur-Mer (Chapelle Sancta Maria de Olivo), avec Anatoly Katts (piano) et Hélène Grabowska-Metlov (soprano). renseignements et réservations auprès de l’Office du tourisme de Beaulieu 04 93 01 02 21

PROGRAMME

«La Russie dans la Première Guerre Mondiale :
une analyseà travers le prisme des documents écrits et des oeuvres d’art»

11 novembre 2014  Nice

10.00 – 11.00     Journée du souvenir, dépôt de gerbes
12.00 – 14.00 Rencontre à la Maison de la Russie, cocktail de bienvenue

12 novembre 2014 Nice

280px-Campus_de_Nice

Théâtre du Grand Château, Parc Valrose (Université de Nice)

Thématique de la 1e journée: La Russie dans la Première Guerre Mondiale – documents d’archives, lettres, articles de presse, mémoires. Modérateurs : Jean-Paul Pellegrinetti, Vladislava Sergienko.
09.00   Accueil et inscription des participants
09.30    Inauguration des débats et de l’exposition « Archives »
10.00 – 10.15   Introduction par Jean-Paul PELLEGRINETTI, Professeur histoire contemporaine, Directeur du Centre de la Méditerranée Moderne et Contemporaine (CMMC), Université Nice Sophia Antipolis, Membre du Collectif de Recherche International, et de Débat sur la Guerre de 1914-1918 (CRID), « La Première Guerre mondiale est-elle la matrice du XXe siècle ?»
10.20 – 10.35   Vladislava SERGIENKO, maître de conférences, Université d’Etat de Moscou Lomonossov, Chercheuse associée au CMMC, Université Nice Sophia Antipolis «L’image de la Russie en tant qu’alliée dans la presse française à la veille de la Première Guerre Mondiale »
10.40 – 11.00     Katherine NAZLOGLOU, agrégée d’Histoire, professeur honoraire de Classes Préparatoires à Bordeaux, “La Russie et l’Empire ottoman 1914-1923, histoire et témoignages”
11.00 – 11.15     Pause café11.20 – 11.40    Tatiana TARABANOVA, Professeur associé, Université d’Etat de Moscou Lomonossov, Alexandre KHAPIKOV, Professeur associé, Université d’Etat de Management, Moscou, «Les événements et les acteurs de la Première Guerre mondiale dans la mémoire historique de la Russie contemporaine (le Corps expéditionnaire, La Croix rouge russe) »
11.45 – 12.05     Margarita TIMON-RUDKOVSKAYA, doctorante CMMC, Université Nice Sophia Antipolis «La Première Guerre Mondiale dans les souvenirs des participants : une analyse textologique des témoignages d’officiers russes de la Flotte » (textes publiés dans le « Bulletin de l’Association historico-militaire au nom de l’amiral A.V.Koltchak »)
12.10 – 12.30     Yulia BALASHOVA, maître de conférences, Département d’histoire du journalisme « La Première Guerre Mondiale sur les pages de la presse scolaire du début du XXe siècle »
12.35 – 12.55    Tatiana VINOGRADOVA, Professeur, chaire de l’UNESCO, Nijni-Novgorod, «Les habitants de Nijni-Novgorod dans la 1e guerre mondiale »
13.00 – 14.30    Déjeuner
14.35 – 14.45     Georges KOPILOFF, fils d’un membre du Corps expéditionnaire russe, Paris, «Le rôle du Corps expéditionnaire russe vu par l’un de ses hommes »
14.45 – 15.05     Serge KAPNIST, Président des établissements de la Croix Rouge russe (AO), Paris, «La Russie et la Croix Rouge pendant la Première Guerre Mondiale»
15.05 – 15.20     Victoria LEUSIERE, Docteur en philosophie, Université de Tiumen, « Analyse de l’activité de l’Etat-Major russe au cours de la guerre (selon l’historiographie de l’émigration) »
15.25 – 15.45     Ludmila GROMOVA, Professeur, Doyen de la Faculté de journalisme, Université d’Etat de Saint Pétersbourg, « Les journalistes russes dans la Première Guerre mondiale».
15.45 – 16.00    Pause café
16.00 – 16.20    Roman STRONGIN, Président de l’Université Lobatchevski, Nijni-Novgorod, «La Russie dans la Première Guerre Mondiale (histoire de Nijni-Novgorod), le projet du Comité de médiation auprès le Gouvernement de Nijni-Novgorod» .
16.25 – 16.40    Tatiana GRACHEVA, membre de l’Association «ARTG», Nijni-Novgorod «Le Projet de l’Association de Renouveau des Traditions Généalogiques (ARTG) : “Retrouver chaque nom. Base de données en ligne “Liste alphabétique des pertes humaines en 1914-1918”
16.40 – 17.00    Discussion
19.00 – 21.00    Concert de musique classique (А.Кatts – piano, Saratov) CUM (65, Prom.des Anglais)

affiche_KATTS-CUM

13 novembre 2014 Nice

280px-Campus_de_Nice

Théâtre du Grand Château, Parc Valrose (Université de Nice)

Thématique de la 2ème journée: Le reflet de la Première Guerre Mondiale dans les diverses formes artistiques : littérature, peinture, sculpture, cinéma) Modérateurs : Hélène Metlov, Ludmila Gromova
09.30 – 10.00    Tamara SPIRIDONOVA, Docteur 3e cycle en histoire de l’Art, Directrice adjointe de la Galerie Tretyakov, « Les mémoires d’Alexandre Tuchkov 1914-1919 »
10.05 – 10.25    Tamara PRIKHODKO, attachée de presse de la Maison des Russes de l’Emigration A.Soljénitsyne, Moscou « А.Soljenitsyne et la Première Guerre Mondiale »
10.30 – 10.50    Anatoly KATTS, Artiste émérite de Russie, Directeur artistique de la Philharmonie de Saratov, «Goumilev dans la Première Guerre Mondiale»
10.55 – 11.15    Pause café
11.20 – 11.40    Mikhail WEISSKOPF, Docteur en littérature russe, Université hébraïque Jérusalem, « Le Peuple en guerre » de Sofia Fedortchenko – le sujet caché du livre ».
11.45 – 12.05    Boris LAZIC, Enseignant-chercheur, Nice, « Les écrivains serbes de la Grande Guerre»
12.05 – 12.25    Tamara SPIRIDONOVA Docteur en histoire de l’Art, Directrice adjointe de la Galerie Tretyakov, Moscou « Un héros inconnu de la Grande Guerre : Dmitri Surovtsov »
12.30 – 12.50    Régis GAYRAUD, Professeur de langue et de littérature russe, Université Clermont-Ferrand II, membre du Centre de recherches en littérature et sociopoétique «1915-1917. Ilia Zdanevitch. Un futuriste sur le front turc »
13.00 – 14.30    Déjeuner
14.35 – 14.55    Olga KRUGLIKOVA, Docteur ès-lettres, professeur assistant, Université de Saint-Pétersbourg, Ecole supérieure de journalisme et de communication, Saint-Pétersbourg, « La Première Guerre mondiale, un pressentiment : les motifs providentiels chez les publicistes russes à la fin du XIXe s. »
15.00 – 15.25    Barbara MEAZZI, Professeur de littérature et civilisation italiennes. Directrice adjointe du CMMC « La guerre comme « fantasmagorie dantesque » : Hélène d’OEttingen entre guerre et paix»
15.30 – 16.15    Nonna SOKOLOVA , Olga PLETNEVA, journalistes, télévision Régionale NNTV, présentation de courts métrages télévisés (7 films , 5mn chacun) « Nijni-Novgorod dans la Première guerre mondiale »
16.15 – 16.35    Claudie GARDON , écrivain, présentation du livre « De la Poudre aux Moineaux »
16.35 – 16.50    Pause café
17.00 – 17.30    Sérénade (А.Katts, piano, H.Grabowska-Metlov, soprano)
18.00 – 19.00    Buffet

14 novembre 2014 

image_mini

NiceFaculté des Lettres 98 bld Edouard Herriot

Thématique de la 3e journée : La Première Guerre Mondiale sur Internet et à travers 2 films russes (ciné-club)
10.00– 10.20     Elena TOLSTAYA, professeur, littérature russe, Université hébraïque, Jérusalem, « A. Tolstoï, le roman de la guerre et de la révolution »
10.45 – 13.15    «Le Chemin des Tourments», 1ère partie «Les Soeurs», Grigori Roshal, scénario de Boris Chirskov, musique, Dmitri Kabalevski, Mosfilm 1957, 98 minutes.
13.30 – 15.00    Déjeuner
15.15 – 16.20     «Morts pour la France», Sergey Zaytsev, 2003, 57 minutes
16.20 – 16.50    Pause café
17.00 – 18.00    Concert de musique russe (А.Katts, piano, H.Grabowska-Metlov, soprano)

15 novembre 2014

_menton

Nice/Menton

10.00 – 17.00    Excursion à Menton

C’est M.J. Rizzi, Historienne, ancienne Présidente de l’Association Menton-Sotchi, bilingue et auteur d’un très beau livre, “Les Russes à Menton”, qui fera visiter à nos amis Menton “la russe”.
Il reste une quinzaine de places dans le bus qui partira de Nice à 10h précises (soyez au rendez-vous 15 mn avant). Le rendez-vous est fixé à l’arrêt des bus entre l’hôtel Méridien et le jardin Albert 1er.
Si vous souhaitez venir, il convient de réserver vos places sans tarder en téléphonant au 06 12 22 58 62 (prix de l’excursion 10 euros, prévoyez un pique-nique, si le temps le permet, le prix du repas de midi n’est pas compris).

16 novembre 2014

163_1328631101

Beaulieu sur Mer

18.30    Concert Anatoly Katts (piano), Hélène Grabowska-Metlov (soprano) à la  Chapelle Santa Maria de Olivo

emotionheader

Maison de la Russie

3, Avenue Cyrille Besset 06100 Nice

Renseignements et réservations:

www.maisondelarussie.fr        Tél: 06 12 22 58 62

RÉSERVATION pour les concerts: 06 23 92 02 62

et pour le concert du 16 novembre: Office du tourisme de Beaulieu:  04 93 01 02 21

Adresses utiles:

Château de Valrose: 28 Av. Valrose 06 103 Nice Tél: 04 92 07 60 60

EHPAD de la Croix Rouge: 34 Av. Caravadossi 06000 Nice Tél: 04 97 00 0249

Centre Universitaire Méditerranéen: 64 Promenade des Anglais 06000 Nice Tél: 04 97 13 46 10

Bibliothèque de la Faculté des Lettres: 100 Bd Edouard Hérriot 06200 Nice Tél: 04 93 53 85 95

Chapelle Santa Maria de Olivo: Bd du Maréchal Leclerc 06310 Beaulieu-sur-Mer

Cinéma « Grand Action »
Club Ciné-Ma-Russie

Jeudi 27 novembre 2014 à 20h
présente

unnamed

Date de sortie le 29 décembre 1956 (1h17min)
Réalisé par Eldar Riazanov
Avec :  Igor Ilinski, Y. Belov, Liudmilla Gourtchenko
Genre :    Comédie

“De jeunes employés d’une grande usine, sous la direction de Lena Krylova, sont chargés, par le directeur de la Maison de la culture, de préparer une fête pour la soirée du 31 décembre. Ils s’y mettent avec enthousiasme et talent. Mais le directeur ne comprend rien à toutes leurs innovations et est bien décidé à leur imposer ses propres points de vue. Il faudra des trésors d’imagination à tous ces jeunes pour réussir triomphalement leur fête”.

Eldar Ryazanov

Eldar Alexandrovitch Riazanov (en russe : Эльдар Александрович Рязанов) est un réalisateur russe, né le 18 novembre 1927 à Samara (ex-URSS), spécialiste des comédies.

C’est le premier film à succès de Riazanov, Lioudmila Gourtchenko y tient son premier rôle et l’interprétation du comédien populaire Igor Ilyinsky est l’un de ses rôles les plus importants. C’est aussi le film qui a comptabilisé le plus d’entrées au box-office soviétique de 1956 avec un total de 48,64 millions de billets vendus.

Карнавальная_ночь_фильм
En 2006, le réalisateur écrira et tournera, cinquante ans après la sortie du film, La Nuit de carnaval 2, ou 50 ans plus tard (ru) (Карнавальная ночь-2, или 50 лет спустя), un film adapté à la société russe des années 2000 et qui est à la fois un hommage à son film à succès et une sorte de remake.

Grand-Action

Cinéma Le Grand Action
5 rue des Écoles  75005 Paris
Tél: 01 43 54 47 62
Métro : Cardinal Lemoine ou Jussieu

Concert du Trio Makarenko

à l’Usine à Zabu

Samedi 15 novembre à 20 h

trio makarenko

Anne Makarenko (Piano) Micha Makarenko (Balalaïka) Pierre Makarenko (Hautbois)

Micha Makarenko (balalaïka) est né à Paris, de parents russes. Après des études de langues et de gestion à l’Université, il décide de se consacrer entièrement à sa passion , la musique, si ancrée dans la tradition familiale. Dès 1975, il enseigne la Balalaïka au Conservatoire russe de Paris Serge Rachmaninoff. En 1988, il est nommé par Pierre-Petit professeur à l’Ecole Normale de Musique de Paris et il ouvre une classe de Balalaïka au Conservatoire Russe Alexandre Scriabine. Micha est l’auteur de la « Méthode de Balalaïka » écrite en français, bientôt traduite et éditée en russe, et sur CD-ROM, aux Editions Musicales Russes.

Anne Makarenko (Piano) née à Vienne, en Autriche, de parents français, commence le piano avec Hans Rhode à Berlin. Conduite au CNSM de Paris par Jean Martin, elle y obtient ses 1ers Prix de Piano dans la classe de Lélia Gousseau assistée de Lucille Bascourret et de Musique de Chambre dans la classe de Jean Hubeau. Première nommée à l’unanimité au Cycle de Perfectionnement de Piano du CNSM de Paris, elle remporte la même année le Grand Prix du Concours International Viotti, à Vercelli en Italie.
Anne est également lauréate du Concours International de Sénigallia en Italie et Finaliste du Concours International de Munich. Elle se produit tant en France qu’à l’étranger. Outre ses activités de concertiste, elle enseigne à l’ENM de Créteil de 1972 à 1995 et depuis 1995, à l’ENM d’Auxerre.

Pierre Makarenko (haubois) est né le 12 Mai 1985, Pierre Makarenko fait ses études classiques au Cours Hattemer. Il débute le Hautbois en 1995, avec Florence Sartori, puis continue avec Vincent Lescornez à l’École Nationale de Musique d’Auxerre.
Parallèlement, et sous le conseil de ce dernier, il suit des cours avec Pascal Saumon, Super soliste à l’Orchestre National de France, à Paris. Il obtient le premier prix à l’unanimité avec les félicitations du Jury, et le Diplôme d’Études Musicales (D.E.M.) en 2001, ainsi que le 1er Prix de Perfectionnement en 2002 à l’E.N.M. d’Auxerre.
Deux années consécutives, il obtient un 1er prix de Hautbois en degré Supérieur au Concours Européen de Musique de la ville de Montdidier, en Picardie.
Simultanément, Pierre Makarenko suit un cursus de Direction d’Orchestre à Vent à l’E.N.M. d’Auxerre durant trois ans avec Claude Lherminier et reçoit les conseils de Pierre Cao. Dans le cadre de sa formation il prend des cours d’écriture avec Jean- Marc Singier. Et dans un but pédagogique, il fait travailler les orchestres « Junior » à cordes de l’E.N.M.

Concert suivi d’un dîner, sur réservation.

Plus de renseignements sur le Trio Makarenko: ( CLIQUEZ )

Usine 04-11 Gde 049

Jean Zabukovec est un sculpteur  qui a résidé, avec son épouse Joëlle, dans cette 
ancienne usine textile qu'il a sauvée de la ruine.

“L’usine à Zabu”
15 rue de l’Iton
Saint-Germain-des-Angles (Eure) 27930
Le concert sera suivi d’un dîner,
Réservations au 06.24.40.94.97. ou au 02.32.34.30.18.
http://www.lesamisdelespaceculturel.fr/

Un nouveau monument à l’empereur russe Nicolas II a été installé dans le centre de Belgrade, en reconnaissance de son soutien à la Serbie et le peuple serbe en 1914.

Inauguration officielle le 11 novembre 2014

1484

Le monument est arrivé dans la capitale serbe le vendredi soir. Avec le socle, il se situe à 7,5 mètres de hauteur et pèse plus de 40 tonnes. Il a fallu 6 heures pour décharger du camion et près de 13 heures pour installer à l’aide d’une grue hier.

car-(2)_620x0

L’installation du piédestal et de la sculpture a été organisé par deux équipes de spécialistes et de la Russie, avec l’appui de deux entreprises locales serbes.

1796433_10204657799753734_4881646158996636900_n

Les créateurs du monument, sculpteur et académicien Andrei Kovalchuk et Guennady Pravotorov étaient sur place et directement impliqués dans l’installation du monument.

066

Andrei Nikolaïevitch Kovalchuk ( Cliquez )

Andrei Nikolaïevitch Kovalchuk a dit que le travail sur le monument a duré six mois. La sculpture est faite de bronze, et la base de granit. Selon le sculpteur, il a trouvé l’inspiration dans l’histoire de l’empereur de Russie à venir à l’aide de son pays il y a un siècle. “La Russie et la Serbie ont toujours été fraternelles pouvoirs” – a déclaré A.N. Kovalchuk.

About_IMG_2926

Guennady Pravotorov

Co-créateur du monument académicien Guennady Pravotorov noter que le monument est dédié à l’empereur, qui à un moment a été admirée et appréciée en Serbie qu’en Russie. “Nicolas II vit dans le cœur des Serbes depuis longtemps et avec ferveur” – a déclaré Pravotorov. Il a poursuivi en disant qu’ils ont fait de leur mieux pour atteindre l’harmonie de la sculpture et ils étaient sur place, qu’elle soit maintenue.

tumblr_ndw18rI17S1s5kgq3o1_1280

Le monument est fait dans la tradition classique qui est assez rare dans l’Europe contemporaine, Kovolchuk  a ajouté que le socle contient des détails qui relient notre ère à la période historique honoré par le monument.

10689893_10204657800193745_7146734725684826204_n

Le monument au tsar martyr est situé dans le parc Devojacki sur le roi Milan Street – près de l’endroit où l’ambassade de l’Empire russe se trouvait autrefois – et dans le voisinage immédiat de la Chambre russe et du Parlement de la ville de Belgrade.

bgd-spomenik

Projet dans le parc Devojacki. Genady Pravotvorov et Janko Krstic, 
ont conçu le parc dans lequel le monument est placé. 

C’est un cadeau de la Fédération de Russie à la Serbie, en l’honneur des célébrations marquant le 100e anniversaire de la Première Guerre mondiale. L’installation a lieu une semaine avant la prochaine visite du président russe Vladimir Poutine dans la capitale serbe le 20 Octobre.

10645284_10204657799913738_7514055157250537641_n

L’inauguration du parc reconstruit et monument à l’empereur Nicolas II est prévue pour le 11 Novembre. L’événement sera suivi par des hauts fonctionnaires de la Russie et de la Serbie, tandis que le président du Département du Patriarcat de Moscou des relations ecclésiastiques extérieures, le métropolite Hilarion de Volokolamsk a exprimé l’espoir que le patriarche de Moscou et de toute la Russie Kirill consacreront ce monument lors de sa visite à Serbie à la mi-Novembre.

Il est intéressant de noter que, au début du 20e siècle, un monument à l’empereur Nicolas II se tenait devant l’ambassade de l’Empire russe à Belgrade.

10313680_10204657800273747_6035487375419906446_n

Jusqu’à présent, il n’y avait que deux lieux de mémoire de la dernière tsar russe à Belgrade. Au nouveau cimetière de Belgrade en 1935, a été érigé un monument à “la gloire de Russie», sur lequel est écrit: “Eternal Memory empereur Nicolas II et deux millions de soldats russes de la Grande Guerre.”

10702111_710807885653933_7522996116507183654_n

Le patriarche de toute la Russie Kirill et le patriarche serbe Irinej ont béni le monument, qui a été suivie par une cérémonie de dépôt de couronnes. 
Le dévoilement et la bénédiction du monument est un événement important et historique, Nicolas II a beaucoup aidé pour sauver les Serbes de la Première Guerre mondiale et il a sacrifié sa couronne, empire et vie pour sauver la Serbie, a déclaré le patriarche de Russie.
1506058_760008734065484_166221572241522714_n
Le patriarche Irinej a souligné que c’ était un grand jour pour Belgrade, la Serbie et tout le
peuple serbe qu’il soit en Serbie où à l’étranger. La cérémonie inaugurale, c’est passée devant  de trèsnombreux citoyens, malgré la pluie, des représentants éclésiastiques, des responsables gouvernementaux russes, le maire de Belgrade Sinisa Mali et S.E. l’ambassadeur de Russie à la Serbie Alexander Chepurine ont assisté à l’inauguration.

10733962_716107151790673_6820925232458951272_n

 

10710955_1024449467568956_4182262310963617729_n

Flyer JLR2014 6° jpeg sans coupe

Sélection du 9e prix Russophonie : le retour du roman

Le jury du prix Russophonie réuni le 6 novembre 2014 a retenu cinq traductions de romans parmi la quarantaine d’œuvres publiées cette année.
Marianne Gourg-Antuszewicz pour “Le temps des femmes” d’Elena Tchijova Ed. Noir sur Blanc
Luba Jurgenson pour “Camarade Kisliakov” de P Romanov Ed. Héros-Limite
Paul Lequesne pour “Histoires de Cimetière” de Boris Akounine Grigori Tchkhartichvili, Ed. Noir sur blanc
Raphaëlle Pache pour “Vongozero” de Yana Vagner Ed. Mirobole
Hélène Sinany pour “Le Persan” d’Alexander Ilichevsky Ed. Gallimard

Le jury, Evgueni Bounimovitch, Agnès Desarthe, Gérard Conio, Françoise Genevray et Irène Sokologorsky dévoilera le nom du ou de la lauréat(e) lors des Journées du livre russe, le 31 janvier 2015 à la Mairie du 5e arrondissement et en présence de nombreux auteurs : Boris Akounine, Yana Vagner, Alexander Ilichevsky, Vladimir Lorchenkov, Maria Stepnova, Zakhar Prilepine …