Evenements

Exposition des œuvres de Alexandre Serebriakoff

« Paris »

jusqu’au 14 août 2017

exposition-alexandre-serebryakov

 

L’originalité de l’exposition réside dans le fait que, sous le toit de la salle d’exposition seront recueillies par l’artiste, consacrée au thème de Paris: les façades du Quartier Latin, le Marais, la digue Seine, le majestueux Notre Dame et élégante Tour Eiffel.

vosges-1926

Alexandre Borissovitch Serebriakoff (1930)

Alexandre Borissovitch Serebriakoff est un artiste peintre, aquarelliste et décorateur russe, né en 1907 à près de Kharkov , mort à Paris en 1994. Son père, Boris, est emprisonné par les bolchéviques : il meurt en 1919 du typhus  contracté durant son incarcération. Sa mère emmène ses enfants à Pétrograd pour essayer de survivre, mais, devant les difficultés, elle se résout à émigrer seule à Paris en 1924.

Alexandre et sa sœur Catherine la rejoindront peu après. C’est là qu’Alexandre commence une carrière de décorateur d’intérieur. Il séjourne à Camaret sur Meret et à Voncarneau.

SKMBT_C25013040313420_l

Il a pratiqué la rare spécialité du portrait d’intérieur, laissant un témoignage minutieux des décors et fêtes de la haute société française.

Capture d’écran 2017-07-26 à 14.11.28

Il a souvent signé ses œuvres avec sa sœur, Catherine.

Capture d’écran 2017-07-26 à 13.19.00

Catherine Serebriakova (1913-2014)

Sa mère, Zinaïda Serebriakova, est la première femme russe à être reconnue comme un peintre important, apparentée aux Benois, célèbre dynastie d’artistes russes émigrée de France au XVIIIème siècle. Son grand-oncle est le peintre, décorateur et scénographe Alexandre Benois, fondateur de Mir Iskousstva et ami de Serge Diaghilev. Son grand-père Eugène est sculpteur. L’un de ses oncles, Eugène Lanceray, est sculpteur, peintre et graphiste, l’autre, Nicolas Lanceray, un architecte reconnu. Il meurt en 1994, il est enterré près de sa mère au cimetière de Saint Geneviève des bois.

Entrée gratuite.

Centre spirituel et culturel orthodoxe russe

1, quai Branly, 75007, Paris

Dates: 07 juillet – 14 août 2017
Horaires: 12h – 14h et de 15h à 19h.

concert 20/7/17

Léon Zeytline (1885-1962)
“Bons Baisers de Paris”

Musée Fournaise

Jusqu’au 5 novembre 2017

expo-bons-baisers-de-paris-2017

Léon Abramovich Zeytline né à Moscou, a seulement 15 ans quand il étudie à l’Ecole de Moscou de peinture, sculpture et architecture.

Moscou Zetline

Après son diplôme en 1908, il quitte Moscou pour voyager en Europe avant de s’installer dans la capitale parisienne. Passionné par la beauté de la Ville Lumière Paris, il connait un certain succès dans les années 1920 en peignant la vie quotidienne parisienne ainsi que les endroits à la mode de la capitale et en illustran des contes russes.

gd Boulerv Zetline

Ses oeuvres représentent les fameux boulevards haussmanniens très en vogue tels que les Champs Elysées ou encore l’Avenue de l’Opéra ainsi que de nombreuses scènes mondaines, des dîners, ou même des scènes de bal.

bal Zetline

Les marines font elles aussi parties d’un thème traité par le peintre russe même si elles sont bien éloignées de la frivolité de ses scènes parisiennes. Son travail est emblématique de son soucis du détail, qu’il concerne l’architecture ou les personnages y figurant.

personnage Zetline

Le traitement pictural accordé à son oeuvre nous révèle l’influence des impressionnistes français sur son travail. De plus, les sujets choisis mettent en avant la modernité qu’a reçu Paris dans la seconde moitié du XIXème siècle.

opera de zeitline

Il consacre l’essentiel de son art à peindre les quartiers à la mode, les grands boulevards et les monuments emblématiques comme la Tour Eiffel.

Tour eiffel Zedline

L’exposition Bons Baisers de Paris propose une promenade joyeuse et ensoleillée. En s’appuyant probablement sur de multiples photographies et cartes postales, l’artiste donne vie à ce Paris de la Belle Epoque et des Années folles, avec un sens aigu du détail. 60 toiles ensoleillées célèbrent l’élégance de la vie parisienne, sur les grands boulevards et aux terrasses des cafés chics, à la Belle Epoque et dans les Années folles.

zedli

La folie de Pigalle et son Moulin Rouge, les quartiers pittoresques et les monuments inspirent Léon Zeytline, peintre post-impressionniste d’origine russe, à qui l’on doit plus de 500 scènes parisiennes.

moulin rouge zedline
C’est dans le détail de chaque tableau que l’on découvre le Paris d’antan. Les pinceaux de Zeytline reconstruisent les monuments parisiens. Epaisse et généreuse, sa peinture s’appuie sur un dessin solide et précis pour bâtir de ses couleurs les longues perspectives haussmanniennes.

opera zedline

Comme les  cartes postales ou les gravures des journaux, ces tableaux célèbrent la modernité du 20e siècle naissant : les calèches côtoient les premiers tramways et les bus.

notr dame Zedline

Il est amusant de lire les réclames sur les colonnes Morris et d’apercevoir les nouvelles entrées du Métropolitain dans le style Art Nouveau.

Voir sur Artcorusse exposition Léon Zeytline à Monaco en 2014: (CLIQUEZ)

M_Fournaise

Musée Fournaise

Ile des Impressionnistes

78400  Châtou

Ouvert : du mercredi au vendredi de 10h à 12h30 et de 14h à 18h.

Samedi – dimanche : de 11h à 18h

Tarifs: 6€ et 5€

Accés: Depuis Paris, prendre les autoroutes A14 puis A86 en direction de Versailles.
Sortie Chatou n°35a. Sur le pont, prendre à droite sur l’Ile. Parking gratuit pour les voitures et les bus sous le pont.

accés Mus Fournaise

7ème Festival “Vent D’Est”

Stage Chorale Russe à La Rozière (Savoie)

du 7 au 12 août 2017

animé par Veronika BULYCHEVA

Stage-choral-russe-2017

Organisé par Festival Vent d’Est (CLIQUEZ)

Festival vent d'Est

LOCALISATION GEOGRAPHIQUE : La Rosière – station de ski située en Haute-Tarentaise dans les Alpes, La Rosière est un village de ski convivial sur un balcon exposé plein sud, à 1850m d’altitude.

si la Roziere

DIRECTION : Veronika BOULYTCHEVA

Chanteuse, guitariste, compositeur, interprète, professeur de musique diplômé. www.veronikabulycheva.com

 La chorale est destinée aux français qui apprennent le russe, tout autant qu’aux russophones, ou qu’à toute personne qui s’intéresse à la culture russe en général. Le fait de chanter en russe permet d’approcher la langue étrangère de plus près et de travailler sur l’accentuation et la prononciation.

Il n’est pas nécessaire de connaître le solfège pour participer. Sont bienvenues toutes les personnes qui ont envie d’apprendre à chanter, qui aiment chanter, qui n’osent pas chanter, qui pensent que le chant pourrait leur faire du bien ou contribuer à leur apprentissage de la langue et de la culture russe !

PROGRAMME : Technique vocale quotidienne, collective et individuelle. Spécificité du chant en langue russe, le chant de gorge est la musique traditionnelle. Travail sur la posture, le souffle, la détente et la coordination musculaire, la résonance, la respiration. Apprendre à s’accorder à l’unisson, former un accord musical à 2 et 3 voix, la diction et l’harmonisation, exploration des différents tempi : régularité, accélération, ralentissement. Préparation de 3 chansons et représentation sur scène à la fin du stage.

Effectif : minimum 12, maximums 24 participants

 

DATES et HORAIRES : du lundi 7 à vendredi 11 aôut : 14h30 h – 17h30h. Samedi 12 aôut répétition et participation au gala concert. Toutes les répétitions auront lieu au Chalet « Les Balcons » de la Rosière

Chalet « Les Balcons » La Rosière

FRAIS PÉDAGOGIQUES : 6 jours – Adulte : 100€   Enfant : 50€

HÉBERGEMENT : Chalets, campings

Vous souhaitez partager un appartement avec d’autres stagiaires (apps. pour 14 personnes, chambres pour 2/pers. avec salle de bain et wc privatifs, séjour + cuisine communes www.les-balcons.com   Restauration : à la charge des stagiaires.

Centrale de réservation de la Rosière – www.larosiere.net / Tél : 04 79 06 83 92.

REGLEMENT : en espèces ou par chèque le premier jour du stage – 7 aôut 2016.

RENSEIGNEMENTS :

Contenu du stage : +33 (0)6 63 45 75 67 contact@veronikabulycheva.com (Veronika BOULYTCHEVA)

Organisation : +33 (0)4 79 06 86 82 ou +33 (0)6 86 65 17 24 Mail : carrefour.montagne.larosiere@outlook.fr (Alain GRANGEON)

Télécharger : BULLETIN D’INSCRIPTION

 

Carte La rosières Hte Alpes

ГЕОГРАФИЧЕСКОЕ ПОЛОЖЕНИЕ: Лыжная станция Ля Розиер находится на высоте 1850м близ города Бур сан Морис (Bourg St Maurice)

РУКОВОДИТЕЛЬ: Вероника БУЛЫЧЕВА

Певица, гитарист, композитор, преподаватель музыки и пения www.veronikabulycheva.com

ЦЕЛЕВАЯ АУДИТОРИЯ : русские, проживающих во Франции или французы, учащие русский язык, которые хотели бы учиться петь по-русски. К участию приглашаются исполнители разных возрастных категорий, иметь музыкальную подготовку не обязательно.

Кол-во : минимум 12, максимум 24 человек

РАБОЧАЯ ПРОГРАММА: Дыхательные упражнения, разогрев голосового аппарата, вокальные упражнения, точное интонирование, напевность голоса, четкая и ясная дикция. Специфичность русского языка в пении, разница между народным и академическим пением. Разучивание 3-х песен: русская народная веселая, лиричная «a`cappella» и одно произведение из классического репертуара

ДАТЫ и ВРЕМЯ : с 7 по 12 августа 2017 14:30 – 17:30чч. В субботу 13 августа – репетиция и участие в гала-концерте. Все репетиции будут проходить в салоне Шале по месту пребывания.

ЦЕНА : 6 дней – Взрослый: 100€ / Ребенок (до 12) : 50€

ПРОЖИВАНИЕ : ШАЛЕ « Les Balcons »

Квартира 170м2 на 14/16 чел., 7 двуместных спален с туалетом и ванной в каждой.

Питание: за свой счет, есть возможность готовить в шале

ОПЛАТА : наличными в первый день занятий – 7 августа 2017

 Château Du Clos de la Ribaudière

expose du vendredi 7 juillet au 31 aôut 2017

les “Peintures tactiles de Larissa NOURY”

larissa chateau Clos ribaudière

toile larissa

Larissa Noury, artiste peintre est la fondatrice de l’Association CEC est architecte, diplômée de l’École polytechnique de Minsk, et artiste. Elle expose régulièrement en France et à l’étranger. En 2004, elle a soutenu une thèse de doctorat en histoire de l’art à l’université de Bordeaux intitulée : Rôle de la polychromie dans l’environnement architectural et spatial de la ville (président du jury, Michel Pastoureau). Elle a réalisé plusieurs études chromatiques pour des villes, notamment à Caen, à Vilnius, à La Rochelle, à Daegu en Corée et à Yaoundé au Cameroun. Elle a été chercheur invitée à l’Institut scandinave de la couleur à Stockholm de 1994 à 1996, et a enseigné la couleur comme professeur invitée à l’université de Bordeaux III et à l’École supérieure des arts et techniques de Paris. Elle participe régulièrement à des colloques sur la question de la couleur dans la ville. En 1997, elle a obtenu le grand prix de la Fondation Soros (États-Unis) pour son projet Écologie de la couleur et stratégie environnementale, préfigurant la création d’un centre international de la couleur.

Plus de renseignements sur Artcorusse, rubrique artistes contemporains: (CLIQUEZ)

photo2clos ribaudiere

Entouré d’un grand parc, le Château du Clos de la Ribaudiere se trouve sur les rives du Clain, à 8 km du centre de Poitiers et du Futuroscope. Il est pourvu d’une piscine extérieure.

Ce château datant du XVIIIe siècle possède des chambres équipées d’une salle de bains privative, d’une télévision par satellite et d’une connexion Wi-Fi gratuite. Certaines d’entre elles sont dotées de la climatisation.

Le restaurant de l’hôtel, Le Clos de la Ribaudiere, sert une cuisine française traditionnelle. En été, vous pourrez dîner sur la terrasse surplombant le parc.

Le Château du Clos de la Ribaudiere est situé à 9 km de la gare TGV de Poitiers, qui permet de rejoindre Paris en 1h20.

Château du Clos de la Ribaudière

10 Rue du Champ de Foire,

86360 Chasseneuil-du-Poitou

Tel. 05 49 52 86 66  www.ribaudiere.com

 

Carte clos ribaudiere

Les Tréteaux Bleus, présentent:

Trois comédies en un acte d’Anton Tchekhov: 
– “La demande en mariage”
– “Les Méfaits du Tabac”
– “L’ours”

Au Jardin Shakespeare, Pré Catelan.

les samedis et dimanches à 16h

du 1 juillet au 12 août 2017

19424417_10155348480164870_7253352598225775212_n

Mariages à la Tchekhov !

Trois comédies en un acte D’Anton Tchekhov: 
La demande en mariage
– Les Méfaits du Tabac
– L’ours

Mise en scène : Claude Gisbert
Avec : Gaëlle Pauly, Frédéric Roger et Claude Gisbert
Chorégraphie : Roger Bergerin
Costumes : Frédéric Morel

Durée: 1h 15 minutes

Anton Tchekhov

Anton Tchékhov écrivain russe né à Taganrog en 1860, décédé à Badenweiler en Allemagne en 1904. Sa biographie se résume à quelques dates dans un calepin et beaucoup de pages blanches. Il ne se passe rien ou à peu près rien dans la vie de l’écrivain, comme il ne se passe rien ou à peu près rien dans son théâtre.

Une enfance triste dans une bourgade reculée, des études de médecine, une impérieuse vocation littéraire, quelques voyages à l’étranger, des séjours en sanatorium, un mariage sur le tard : bref une vie sans histoires, une vie de routine, partagée entre le travail, les factures à régler et les médicaments.

Sur ce fond de grisaille l’homme souffre continuellement, rongé par un mal inexorable, la tuberculose. Il tousse et crache le sang ; le visage fin et bon, la bouche légèrement moqueuse expriment la mélancolie, et les rides trahissent la crispation de la souffrance. Cette vie ne tient qu’à un fil. Mais chaque instant, si douloureux soit-il, est une victoire sur la maladie. Chaque souffle d’air, le frémissement des feuilles, le bruit des pas sur la neige sont un miracle de la vie d’Anton Tchekhov.

Mariages et douceur de vivre au temps du grand Tchekhov … douceur ? Peut-être pas pour tout le monde… Trois célèbres mariages en un acte : « La Demande en mariage, Les Méfaits du tabac, L’Ours ».
On ne peut pas dire qu’elles soient faciles à vivre les femmes chez Tchekhov. Déterminées, colériques, indépendantes, rouées, passionnées… Il faut, aux hommes qui les entourent, une sacrée dose de bonne santé pour ne pas succomber à tant de fougue !

Capture d’écran 2017-07-02 à 10.49.21

Une âme douce est une interrogation sur le théâtre de Tchekhov et sur la littérature, sa place dans la vie et sa dimension éthique. Grand amoureux du théâtre, dans une « dramaturgie » savamment orchestrée, Claude Gisbert revient aux indications scéniques de Tchekhov et à ses intentions initiales, en insistant sur des détails concrets, qui abondent le plus souvent en coulisses. Sa réflexion vise à redonner au théâtre son épaisseur existentielle et son impact social. Le spectateur y découvrira un Tchekhov simple, proche, revitalisé et une approche sensible de l’art théâtral, ainsi qu’une exploration originale des voies de la culture dans le monde contemporain. Mais, en filigranne, il devinera également un plaidoyer pour la littérature et la langue russe.

Capture d’écran 2017-07-02 à 10.51.54

Un des plus beaux théâtres de verdure d’Europe !!!

Sortie culturelle en plein air à Paris.

Logo théatr verd Shakespeare

Théâtre de verdure Jardin de Shakespeare
Route de la Reine Marguerite Au Pré-Catelan, Bois de Boulogne (Site en plein air)
PARIS 75016

Métro : Porte Maillot (ligne 1)
RER : Porte Maillot (ligne C)
Bus : arrêt Bagatelle-Pré Catelan (ligne 244)

Réservation : 06 12 39 30 69

Renseignements: (CLIQUEZ)

    • Plein tarif : 16€

Tarif réduit : 12€

CINÉMATHÈQUE de Paris

Capture d’écran 2017-06-03 à 10.22.24

Andreï Tarkovski (1932-1986)

Andrei_Tarkovsky

Andreï naquit dans la maison de campagne familiale, sur une table nue, un jour d’avril 1932. Son père, journaliste et traducteur, n’était pas encore le poète que l’Union soviétique allait célébrer plus tard. S’il quitta le foyer familial dès 1935, le dialogue ne cessera jamais, entre le père et le fils, entre la poésie de l’un et le cinéma de l’autre. Les vers d’Arseni Tarkovski se font ainsi entendre dans les films d’Andreï, comme un appel du fils au père, et un écho de ce qu’Andreï tente, par les moyens seuls du cinéma : présenter le flux de la vie sous une lumière neuve, débarrassée de son écoulement quotidien. Durée des plans-séquences, usage du ralenti, éclatement de la trame temporelle seront ainsi autant de recours aux possibilités plastiques du septième art pour mieux scruter l’épaisseur du temps. Le cinéma seul pouvait être son instrument.

LES FILMS

  • Vend 30/06-20h, Sam 8/08-19h: Andreï Roublev” A. Tarkovski / URSS / 1966
  • Sam 1/07-17h, Je 06/07-21h: L’Enfance d’Ivan” A. Tarkovski / URSS / 1962
  • Lun 3/07- 16h456, Me 12/07-2130: “Il n’y aura pas de départ aujourd’hui, il n’y aura pas de départ demain” A. Tarkovski / URSS / 1959  
  • Me 28/06 20h, Dim 2/07-20h: Le Miroir”, A. Tarkovski / URSS / 1974
  • Ven 30/06-17h, Mer 5/07-21h:”Nostalghia” A. Tarkovski / Italie / 1983 :
  • Lu 3/07-16h45, Mer 12/07-2130: “Le Rouleau compresseur et le violon”A.  Tarkovski / URSS / 1960
  • Di 2/07-16h30, Ven 7/07-18h30:Le Sacrifice”A. Tarkovski / Suède, France / 1986
  • Je 29/06-20h,Ven 7/07-2130:“SolarisA. Tarkovski / URSS / 1972
  • Sam 1/07-20h, Dim 9/07-20h:Stalker”A. Tarkovski / URSS / 1979
  • Mer 5/07-17h30, Sam 8/07-17h15: Tempo di viaggio”A. Tarkovski, Tonino Guerra / Italie / 1983
  • Lun 307/-16h45, Mer12/07-2130: “Les Tueurs”, Marika Beiku, Aleksandre Gordon, A. Tarkovski / URSS / 1958

Cinéaste phare de la modernité européenne, Andreï Tarkovski a laissé, en seulement sept longs métrages, une empreinte considérable dans l’histoire du cinéma. Considérable au risque de figer l’œuvre derrière l’image d’un artiste devenu icône culturelle. Car, au-delà des qualificatifs usuellement associés à sa filmographie (spiritualiste, formaliste et russe), chaque film aura autant creusé que déplacé les motifs du précédent, comme si la quête du cinéaste prenait la même forme que celle de ses personnages : une marche méditative, inquiète et perpétuellement inachevée.

JEUDI 6 JUILLET 2017, 19H00

SALLE GEORGES FRANJU de 19h00 → 20h30 (90 min)

tarkovski

Conférence de Michel Eltchaninoff
90 min

Il y a un paradoxe chez ce cinéaste. D’un côté, malgré la pression soviétique, il retrouve et réinvente les éléments les plus profonds de la culture russe : art des icônes, parole poétique, figures dostoïevskiennes… De l’autre, il s’aventure partout ailleurs : en Occident, en Orient, et même dans d’autres mondes possibles. Comment Tarkovski articule-t-il son enracinement russe et une exigence universelle ?

La conférence sera suivie à 21h30 d’un film choisi par le conférencier : L’Enfance d’Ivan.

Michel Eltchaninoff est agrégé et docteur en philosophie. Spécialiste de Dostoïevski et de philosophie russe, il a notamment publié Dostoïevski : lLe roman du corps (Jérôme Millon, 2013), Les Nouveaux dissidents (Stock, 2016) et Dans la tête de Vladimir Poutine (Solin-Actes Sud, 2015). Il est rédacteur en chef de Philosophie Magazine.

Plus de renseignements: (CLIQUEZ)

CINÉMATHÈQUE

 51 rue de Bercy 75012 Paris

 TARIFS

  • Plein tarif: 6,50 €
  • Tarif réduit: 5,50 €
  • Moins de 18 ans: 4 €
  • Carte Ciné Famille Adultes: 5 €
  • Carte Ciné Famille Enfants: 3 €
  • Libre Pass: gratuit

Exposition du peintre

Edouard Zelenine (1938-2002)

“Un sibérien à Paris”

du 6 au 25 juin 2017

Centre Culturel et Sprirituel Orthodoxe Russe

expo Zelenine

Le peintre franco-russe Edouard Zelenine fait l’objet d’une rétrospective au Centre Culturel et Spirituel ortodoxe russe de Paris, exposition est organisée par l’Association Alliance Russe et l’ambassade de Russie.

IMG_3435

Edouard Zelinine

Edpouard Zelinine ( 1938-2002)

Edouard Leonidovich Zelenine ( le 8 août 1938 à Novokuznetsk décédé le 15 mars 2002 à Paris ) artiste d’avant-garde française et russe, non-conformiste, un représentant de la première vague de la deuxième avant-garde russe. Il a commencé à peindre à l’âge de 12 au studio d’art de la Maison des Pionniers de Novokuznetsk  En 1954 , il est entré à le école pédagogique d’art. De 1957 à 1959 il étudie à l’ Académie des Beaux Arts de Leningrad, avec Mihaïl Chémiakine et Oleg Grigoriev, il en a été expulsé la dernière année.

En 1959, après l’exposition américaine à Moscou, il y eu un article dans le magazine américain “Look Magazine” sur Edouard Zelinine  « Il n’y a pas de place pour l’individualité» .

160

Dans les années 1960, il vit à Novokuznetsk et participe à de nombreuses expositions d’art non – officiel à Moscou et à l’ étranger. En Juin 1965 , il a organisé une exposition avec plusieurs artistes à l’Institut de l’énergie atomique Kurchatova. En Avril 1969 il expose au  café “L’oiseau Bleu”, le 22 juillet 1970 Zelenin expose ses œuvres dans la cour de la maison d’un journaliste américain E. Stevens. La même année, de septembre  à novembre, les peintures de l’artiste sont exposées en Suisse à Lugano, l’exposition s’intitulée « Nuove Correnti un Mosca » (Nouveau courant de Moscou), le 15 septembre 1974 il a participé à l’ exposition Bulldozer et le 29 septembre à l’exposition en plein air à Izmaïlovo. En 1975 , Zelenine expose en Autriche et en Allemagne.

eduard-zelenin_7_20121130_1964152358

A cette époque, il était membre du groupe d’initiative pour les négociations avec l’administration pour organiser des expositions. Essayant d’obtenir l’autorisation d’exposer ses peintures, il a été arrêté pour conduite désordonnée. Après sa libération, il a reçu l’autorisation de voyager à l’étranger.

zelenine-imagination$

Dans les années 70, sa peinture, qui s’intègre au mouvement artistique de la Seconde Avant-Garde russe, ne cadre pas avec les critères idéologiques de son pays. En 1975, il sera contraint de s’exiler à Paris avec sa famille.

eduard-zelenin_9_20121130_1429592460

Un exil qui va lui permettre d’être exposé partout dans le monde. Mais il gardera la nostalgie de son pays où il retournera en 1988, au cours d’un exposition dans sa ville natale. Un an avant sa mort en 2001, la Russie lui rendra enfin hommage en émettant un timbre postal baptisé “Zelenine”. Il est mort en Mars 2002,à Paris des suites d’un accident vasculaire cérébral .

1989_CPA_6123

IMG_3434

Entrée libre!

Centre spirituel et culturel orthodoxe russe.

1 quai Branly, 75007  Paris.

Ouverte au public du 6 au 25 juin 2017: de 12h.00 à 14h.00 et de 15h.00 à 19h.00 tous les jours, excepté le lundi.

 

Exposition “Tricentenaire de la visite du tsar Pierre le Grand à Paris”

du 30 mai au 24 septembre 2017

Grand Trianon, Versailles

aff pierre Gd

pierrelegrand17

Pierre le Grand  (1672-1725)

Héritier de la dynastie des Romanov et premier empereur de toutes les Russies, Pierre Ier cherchait l’inspiration dans les modèles français. Cet esprit curieux, passionné d’art, de sciences et de techniques.

 Anémomètre de Louis Léon Pajot. Paris

Anémomètre de Louis Léon Pajot.

Machine de Marly

Première machine de Marly,

Il visita les résidences royales, les manufactures et les académies parisiennes, rencontra les plus éminents savants et artistes de son temps pour en attirer certains à la cour de Saint-Pétersbourg.

Pierre le Grand

Exposition consacrée au séjour de Pierre Le Grand à Paris, du 7 mai au 20 juin 1717 dans ses alentours et en particulier au château de Versailles.

Chambre de Pierre le Grand

Fruit d’un partenariat privilégié entre le musée national des châteaux de Versailles et de Trianon et le musée de l’Ermitage de Saint-Pétersbourg, l’exposition présentera, à travers plus de cent trente œuvres, ce qui fut, sous la Régence, deux ans seulement après la mort de Louis XIV, l’un des événements diplomatiques et culturels les plus marquants du début du règne de Louis XV.

Pierre à Versailles

Pierre le Grand accueilli par le roi Louis XV

Le parcours permettra de suivre pas à pas cette visite qui, pour être officielle, n’en fut pas moins libre.

costume-dt-ayant-appartenu-pierre-ier-habit-culotte-veste-1

Redinguotte de Pierre Le Grand

Héritier de la dynastie des Romanov et premier empereur de toutes les Russies, Pierre Ier cherchait l’inspiration dans les modèles français.

cadran-solaire-quatorial-type-dit-daugsbourg-1

Cadran Solaire quatorial, dit daugsburg

Cet esprit curieux, passionné d’art, de sciences et de techniques, visita les résidences royales, les manufactures et les académies parisiennes. Il rencontra les plus éminents savants et artistes de son temps pour en attirer certains à la cour de Saint-Pétersbourg.

Pierre et mme de maintenon

Visite de Pierre le Grand à Madame de Maintenon en 1717, celle-ci se mit au lit pour se dispenser du cérémonial. Pierre Ier entra dans la chambre, alla droit au lit, en tira les rideaux de façon à bien voir les traits de celle qui y était couchée, et, après l’avoir contemplée quelques instants, se retira sans avoir proféré une parole.

gravure de pierre en France

Seront exposés des peintures, sculptures, pièces de mobilier et d’arts décoratifs, gravures et dessins, livres provenant de la bibliothèque du tsar ainsi qu’objets de son cabinet de curiosités dessineront le portrait de ce grand réformateur de la Russie, tourné vers l’Occident et en particulier vers une France héritière du Grand Siècle.

Pierre Ier et Louis XV

Pierre le Grand tenant dans ses bras Louis XV. Monsieur de Saint-Simon fut enthousiasmé par la visite du tsar et écrira :
Tout montrait en lui la vaste étendue de ses lumières et quelque chose de continuellement conséquent. Il alliait d’une manière tout à fait surprenante la majesté la plus haute, la plus fière, la plus délicate, la plus soutenue, en même temps la moins embarrassante, quand il l’avait établie dans toute sa sûreté, avec une politesse qui la sentaittoujours et avec tous, et en maître partout, mais qui avait sesdegrés suivant les personnes”.

pierre M. Tchobanov

Trousses de voyage de Pierre Le Grand © M. Tchobanov

Son voyage était motivé tout d’abord par un projet d’alliance entre la France et la Russie contre la Suède et par la signature d’un traité de commerce.

sceau Pierre Ier

Sceau de Pierre Le Grand © M. Tchobanov

Il avait préparé son voyage en lisant des livres sur l’architecture, l’art militaire, la construction de bâteaux de la flotte de Colbert. Il avait fait une longue liste de ce qu’il voulait voir.

Lettre de Pierre le Gd

Lettre de Pierre Le Grand à sa femme (en français)

cassette-de-lempereur-pierre-ier-1

Coffret Pierre Ier

Cassette de Pierre Le Grand .

Grand Trianon, Château de Versailles

Tarifs: 13€ 50 Tarif réduit 10€ après 15h00.

Ouvert sauf le lundi de 12h à 18h30. Dernière admission : 18h – Fermeture des caisses : 17h50

CHEMIAKIN

SE MET EN SCÈNE À LOCHES

du 6 mai au 5 novembre 2017

Chemiakine à Loches

Découvrez l’œuvre éclectique et prolifique de l’artiste contemporain Mihaïl Chemiakin, l’un des plus importants peintres de la nouvelle école russe. La Ville de Loches lui consacre un parcours d’expositions composé de 6 lieux. Laissez-vous porter par la très grande diversité de styles et de techniques utilisés par l’artiste. Un fil conducteur : la mise en scène du corps sous toutes ses formes, tantôt fantasque, grotesque ou onirique…

chemiakine + sculpture

Mihaïl Chemiakin est né le 4 mai 1943 à Moscou. Il grandit en Allemagne de l’Est où officiait son père, militaire de l’armée soviétique. Sa famille retourne en Russie en 1957. Mihaïl Chemiakin intègre le collège spécial de l’académie d’art Répine, à Léningrad (Saint-Pétersbourg). Il est renvoyé pour non-conformisme aux normes de l’art réaliste socialiste. Il subit un internement psychiatrique, sort réservé à bon nombre de dissidents idéologiques. En 1967, l’artiste fonde le Groupe de Saint-Pétersbourg. Avec le philosophe Vlamidir Ivanov, il est l’auteur des principes d’un « synthétisme métaphysique ».
En 1971, Chemiakin fut forcé par les autorités soviétiques à quitter l’U.R.S.S. Il s’installe à Paris. Il publie « Apollon 1977 », livre sur les différentes facettes de l’art ignoré en URSS. En 1981, il émigre à New York. En 1989, se tient la première rétrospective de ses œuvres depuis son exil, à Moscou, suivis d’autres expositions, et notamment l’installation de sculptures monumentales, comme celle de Pierre Le Grand à Saint-Petersbourg ou à New York, ou celle représentant la déesse de la fertilité Cybele. Chemiakin, peintre et sculpteur, reçoit en 1994 l’Ordre de Chevalier des Arts et Lettres du ministre de la Culture en France. Ses études sur l’art lui valurent cinq diplômes de docteur Honoris causa.

Mihaïl Chemiakin exerce ses talents dans de nombreux domaines artistiques : peinture, dessin, sculpture, joaillerie, orfèvrerie, costume et décor de théâtre, qu’il maîtrise avec la même finesse et la même dextérité. Si les techniques qu’il utilise sont multiples, les thèmes qu’il aborde couvrent également un large spectre. Cette œuvre éclectique et prolifique témoigne de l’inspiration variée de son auteur. Elle est le fruit d’une immense culture artistique, d’un imaginaire flamboyant et d’une importante réflexion philosophique et métaphysique. Une œuvre à la fois contestataire, grotesque, fantastique et explosive ; d’une grande originalité.

Parcours de l’exposition dans Loches

La Chancellerie constitue le point de départ de ce parcours avec l’exposition introductive Chemiakin ou la mise en scène du corps, présentée au sein de la galerie du Chancelier. La Chancellerie, ancien hôtel particulier de la Renaissance, est un lieu incontournable du patrimoine de Loches, au cœur du label Ville d’art et d’histoire, avec son exposition permanente sur l’histoire de la ville (Centre d’interprétation de l’architecture et du patrimoine).
Entrée libre tous les jours de 10h à 18h.

La galerie Saint-Antoine présente l’exposition Corps précieux. C’est dans l’écrin de la galerie Saint-Antoine que sont présentées des pièces d’orfèvrerie de l’artiste Chemiakin. La finesse des œuvres révèle la capacité de Mihaïl Chemiakin à travailler toutes les matières avec le même talent et la même agilité. Ces œuvres font écho aux séries Carnaval et Petrouchka qui sont présentées à la Maison-Musée Lansyer. Une exposition qui mêle le burlesque du sujet au raffinement de l’objet.

Cette galerie d’art religieux, accolée à l’église du même nom, renferme notamment les deux tableaux dits « Les Caravage de Philippe de Béthune » ainsi qu’un retable de Jean Poyer daté du XVe siècle.
Entrée libre tous les jours de 10h à 18h45.

L’hôtel de ville héberge l’exposition Corps enveloppésà la galerie François Ier, située à l’accueil de la mairie. Ce prestigieux monument, qui abrite les fonctions d’hôtel de ville depuis 500 ans, a été construit à la Renaissance, avec l’autorisation du roi François Ier.
Entrée libre du lundi au jeudi de 9h à 16h45, le vendredi de 9h à 16h, et le samedi de 9h à 11h45.

Le logis royal présente, au sein de son parc, deux sphinges monumentales sculptées par Mihaïl Chemiakin. Ce château des XIV-XVe siècles constitue un décor exceptionnel.
Ouvert tous les jours de 9h à 19h (octobre-novembre : 9h30-17h). Plein tarif : 8,50 €. Tarif réduit : 6,50 €.

Billet jumelé avec la Maison-Musée Lansyer : 10 €.

Tél : 02 47 59 01 32. 

gsb chemiakin

Mihail Chemiakin a découvert l’exposition installée au musée Lansyer, en présence de son ami Gonzague Saint-Bris.

La Maison-Musée Lansyer accueille l’exposition “Corps déguisés”, qui investit tout l’étage du musée. Cette maison appartenait au peintre paysagiste Emmanuel Lansyer (1835-1893), qui la légua à la Ville de Loches afin que celle-ci y ouvre un musée en son nom. Le rez-de-chaussée est entièrement consacré à l’œuvre d’Emmanuel Lansyer, dans une atmosphère intimiste.
Ouvert tous les jours (sauf les mardis des mois de mai, juin, septembre et octobre) de 10h à 12h30 et de 14h à 18h.
Plein tarif : 5 €. Tarif réduit : 3,50 €. Billet jumelé avec la Cité royale : 10 €.

Tél : 09 63 52 52 55.

Capture d’écran 2017-05-02 à 18.52.22

Igallery fond blanc

Présente

“Fools et Routes”
Exposition de Sergey Merenkov
20 juin – 26 juin 2017

Merenkov Sergey Viktorovitch

Sergey Viktorovitch Merenkov est né à Vladivostok le 6 avril, 1976
« Ecole d’art de Vladivostok » (1991-1996)
« Académie nationale des arts d’Extrême Orient » (1996-2002)
Membre de l’Union professionnelle des artistes 2016

Le nom de l’exposition met en valeur le sens philosophique des tableaux exposés. Et le contenu est présenté, servi avec ironie et sarcasme, cachés sous le masque du bouffon de « Shakespeare ». Une certaine polyphonie est typique des œuvres de Sergey Merenkov et ses tableaux peuvent sembler ambiguë  à première vue. Paradoxalement l’artiste joue avec ses idées pour un public habitué à la littérature, au folklore, aux sujets historiques ou mythologiques. Il les réalise avec ironie et un sourire chaleureux.

50c53582c8a816ea637e4bbc5da2ae4e
Une autre partie des œuvres exposées représente des paysages, natures mortes, des sujets de la vie quotidienne, ainsi que des animaux. La différence des contextes s’exprime au travers de différentes approches formelles. Les toiles « ironiques » sont réalisées dans le style moderne, et les natures mortes.

25fab5b9e6c4684401f291e39af669ac

Mais au travers des paysages, Sergey Merenkov nous présente sa vision du réalisme romantique.

19f48b5a4ef40fe96832d3694b765933

Un sourire peut être perçu dans ces œuvres, mais sans sarcasme: calme, malin, chaleureux, ou plein de compassion. Ludmia Kats

IG Gallery

12, rue Durantin, 75018 Paris

Horaires: du mardi au dimanche de 16h00 – 19h00 et sur Rendez-vous
Tél: 06 76 38 05 67
Métro:  Abbesses (ligne 12), bus:  95 et 80

Rare concert au

Matsuev

PROGRAMME

Beethoven Sonate n° 17 op. 31 n° 2 « La Tempête »
Sonate n° 31 op. 110
SchumannScènes d’enfants op. 15
TchaïkovskiMéditation op. 72 n° 5
Prokofiev Sonate n° 7 op. 83

ART_Matsuev3_2264

A 38 ans, le musicien fait partie du club restreint de l’élite mondiale du piano. Arpentant les scènes d’un continent à l’autre, dirigeant plusieurs festivals, ce passionné incarne autant qu’il la revendique la grande tradition russe. Une bonne école pour les pianistes, s’il en est, à laquelle pourtant il serait faux de le cantonner. Improvisateur hors pair, Denis Matsuev est aussi un amoureux du jazz. Denis Leonidovitch Matsouïev ( Денис Леонидович Мацуев) est un pianiste russe né le 11 juin 1975 à Irkousk . Il a remporté le premier prix au prestigieux Concours international Tchaïkovski de 1998 à Moscou. Sa mère est professeur de piano et son père est un compositeur et pianiste  reconnu, il commence l’étude du piano sous la tutelle de son père puis poursuit ses études musicales à l’école de musique d’Irkoutsk jusqu’à l’âge de 15 ans. À côté de ses activités musicales, Denis Matsouïev pratique le hockey sur glace et le football. En 2012, Denis a été le directeur artistique du Premier Festival et Concours International pour Jeunes Pianistes Astana Passion Piano. Ambassadeur de bonne volonté depuis Avril 2014 auprès de l’UNESCO

Un récital du colosse russe du piano à la technique transcendante ne se manque pas et celui-ci promet un feu d’artifice dans la Septième sonate de Prokofiev. Mais le digne héritier d’Emil Gilels est également un grand poète du piano classique. Le voici dans les Scènes d’enfants de Schumann – Schumann qui fut l’inspirateur de Prokofiev pour le mouvement lent de sa Septième Sonate – et pour la première fois à Paris au cœur du Beethoven le plus pur et le plus intérieur : La Tempête et l’opus 110.

Réservation dès maintenant

01 49 50 52 52

(Tarif préférentiel pour les adhérents Artcorusse

demandez le code au siège de l’association)

(5% de remise sur les billets toutes catégories) jusqu’au 10 juillet

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Theatre-des-champs-elysees-

C’est un bâtiment construit en 1913 de style mixte art déco et classique abritant trois salles de spectacle et un restaurant au sommet aligné sur les immeubles voisins de trois niveaux.

Initialement prévu en acier Van de Velde fait la connaissance d’Auguste Perret et c’est en 1911 que la structure fut envisagée en béton. Ayant fait appel à l’entreprise Perret pour l’ossature en béton, qui a ici habillé la façade de plaques de travertin et le cadre de scène de plaques de marbre de l’Allier, où sont intégrés les exceptionnels bas-reliefs en marbre blanc de Bpourdelle. Les quatre groupes de poteaux intérieurs ont été laissés visibles. La façade est classée aux monuments historiques.

Le bâtiment comporte trois salles de spectacles : une grande salle à l’italienne de 1905 places, dédiée à l’opéra et à la musique ; une salle moyenne de 601 places (la Comédie) et une petite de 230 places (le Studio), toutes deux consacrées au théâtre.

TheatreGalerie.451.710x0

Théâtre des Champs-Élysées

15 avenue Montaigne
75008 Paris 8e

  • Métro : Alma – Marceau (9)
  • Réservation : 01.49.52.50.50 lun au ven 11h-18h, sam 14h-18h

TARIFS

CAT 1. 165 € CAT. 2 :50 €

CAT. 3 :38 € CAT. 4 :26 €

CAT. 5 (1):10 € CAT. 6 (2):5 €

1)Visibilité réduite en vente uniquement aux caisses

(2)Sans visibilité en vente aux caisses 1h avant le spectacle

Le Centre culturel russe Alexandre Soljénitsyne

l’exposition de sculptures d’Alexey Blagovestnov

“L’Angelus”

Salle Royale de l’église de la Madeleine

Exposition du 19juin au 5 septembre 2017

expo madeleine

Alexey_Blagovestnov

Alexey Blagovestnov

Né à Moscou en 1974. Formation professionnelle à l’Institut académique des beaux-arts Vassil-Surikov de Moscou. Stage à l’Académie des beaux-arts de Karlsruhe.

Premier prix de sculpture du « Concours des jeunes artistes », lancé par la Galerie Tretiakov, pour Victor Tsoy sur sa moto, son œuvre de fin d’études.

Monument aux trois cinéastes russes – Andrey Tarkovsky, Vassili Shoukshine et Guennady Shpalikov -, devant l’Institut de cinématographie à Moscou (médaille d’argent de l’Académie des beaux-arts de Moscou).

Sculpture Anna Karenina, exposée à l’UNESCO pour la célébration du centenaire de la mort de Léon Tolstoï en 2010.

download

Prix du Festival du cinéma à Khanty-Mansijsk pour les diverses œuvres consacrées à l’art du cinéma.

Auteur de monuments en bronze à Moscou, Khanty-Mansijsk, Okulovka (région de Novgorod). Il est membre de la Société Royale Britannique des Sculpteurs en 2016.

Capture d’écran 2017-06-08 à 15.15.40

Vernissage lundi 19 juin 2017 de 18 h à 22 h.

La Salle Royale de la Madeleine

Eglise de la Madeleine, Place de la MadeleineParis 75008

 Métro : Madeleine    

14ème Festival de musique du Chablésien

du 4 au 12 juillet 2017

Sigle festival chablisien

Mardi 11 juillet 20h30

Auditorium Chablis

RECITAL DE LA PIANISTE ANNA ZASSIMOVA

A. Zassimova

Une des plus séduisantes jeunes virtuoses de l’Ecole russe de piano, Anna Zassimova enrichit le répertoire pianistique par la découverte de compositeurs russes méconnus tels Nicolaï Medtner, Sergueï Teneiev, Nikolai Mjaskowski et surtout Georgy Catoire dont les origines sont françaises – de Lorraine exactement – tout comme Frédéric Chopin.

a. zassimov

Anna lui a consacré une thèse de 400 pages et divers enregistrements en première mondiale.

Elle est née à Moscou, a commencé ses études de musique à l’École spéciale Gnessin pour les enfants doués. Plus tard , elle a étudié à l’ Académie russe des Gnessin Musique à Moscou et à l’ Université de Karlsruhe Music. Parmi ses professeurs étaient Tatyana Saytseva, Vladimir Tropp, Michael Uhde et Markus Stange. Au cours des dernières années , le jeune pianiste a fait des apparitions dans des festivals internationaux tels que le Festival Chopin à Marianske Lazne (République tchèque), Le Heidelberg Spring, Piano à St-Ursanne (Suisse), le jeune festival Brillant Pianistes à Marlborough (Royaume – Uni) et Chamber Music festival de Russie (Hamburg). Ses enregistrements de Chopin ont été hautement considéré dans la presse, dont plusieurs sur un instrument historique Érard. Bavarian Radio Klassik a salué sa “brillante technique et la musicalité inspirée» , et Klavier.de a parlé de « l’ un des enregistrements de Chopin les plus convaincantes sur instrument d’époque” , tandis que Piano Nouvelles trouvé son jeu plein de «magie envoûtante, tout dans la modération et rien au – delà “ . Elle est également considérée comme un excellent interprète de la musique contemporaine, faisant des apparitions et de donner à ces festivals – premières de renom comme Musique Viva (Munich) et ECLAT (Stuttgart).

Au programme:

Frédéric Chopin
Deux Nocturnes Op. 62 H-Dur, E-Dur, 
Polonaise Op. 26 Nr. 2 cis-moll
George Catoire 
Quatre Préludes Op. 17 
Franz Liszt 
Consolation Des-Dur
Schumann-Liszt 
Widmung 
Robert Schumann 
Arabeske Op. 18
 
Nikolai Medtner 
Sonate Reminiscensa Op. 38 
Le Festival du Chablisien est l'une des activités de 
l'Association Culturelle du Pays Chablisien
Président : Jean-Michel Costal  Vice-Présidente : Agnès Dauvissat
Festival Musical des Grands Crus de Bourgogne  
Direction artistique : Chantal Bonnard, Guy Touvron, Thierry Caens, 
Yves Henry, Mario Hacquard

Vendredi 7 juillet 20h30

Collégiale Saint-Martin  Chablis

J.C. Relave

Grandes orgues , trompettes et timbales

Inauguration de l’orgue de Chablis après son relevage

 

Samedi 8 juillet 20h30

Eglise Saint-Jean Baptise Varennes

têtes de chiens

LES TÊTES DE CHIEN, cinq hommes, cinq voix, cinq parisiens qui s’emparent ds chants traditionnels de leurs provinces d’orignines. 

 

Dimanche 9 juillet 18h00

Eglise Saint-Pierre – Saint-Paul Ligny-le-Châtel

fujyama

MAGIE DU JAPON

Mardi 11 juillet 20h30

Auditorium Chablis

anna zassimova

RECITAL DE LA PIANISTE ANNA ZASSIMOVA

Mercredi 12 juillet 20h30

Grange de Beauvais  Venouse

GLENN MILLER ET ANNÉES SWING

Glenn’s Swing Orchestra, Big Band des années 30/40 – 12 musiciens

Prix des places de concert : 18 €  Moins de 25 ans : 12 €

Réservations: Office du Tourisme de Chablis

1 rue Maréchal de Lattre-de-Tassigny 89800 Chablis

TÉL: 03 86 42 80 80

Capture d’écran 2017-06-02 à 10.58.12

Le grand chœur de la Présentation de la Très Sainte Mère de Dieu au temple,
paroisse située au 91 rue Olivier de Serres, 75015 Paris, a été fondé en 1988 par Oleg Lavroff à l’occasion du millénaire du Baptême de la Russie.
Le grand chœur est issu du chœur de la paroisse (une quinzaine de personnes), qui assure les offices de manière permanente.
Rue Olivier de Serres
Église de la Présentation de la Très Sainte Mère de Dieu au temple,
 91 rue Olivier de Serres 75015 Paris
Le chœur s’est donné pour but de faire connaître la beauté et la richesse du chant liturgique orthodoxe russe et de perpétuer ainsi la tradition transmise par les émigrés russes installés en France après la Révolution russe.
≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈
St antoine de Padoue
Église Saint Antoine de Padoue
52 Bd Lefebvre, 75015  Paris
Métro: Porte de Versailles.
Tram: station Georges Brassens.
Capture d’écran 2017-06-02 à 11.22.37

sigle IG gallery

Exposition de Masha Iv.
AVENTURES EN MONTAGNE”
30 mai – 10 juin 2017
unnamed
square_5efb4dcba0b4d6ad5b60ed2d7e87d0e9
Masha Iv. est née le 23 mai 1986 dans la ville de Naberejnye Tchelny (République du Tatarstan) artiste russe, auteur de performances et designer de mode. Elle utilise des techniques différents: peinture, dessin, collage, installation, etc. Masha Iv. vit et travaille  à Moscou depuis 2002. En 2006, elle est diplômée du Collège des arts décoratifs et appliqués au nom de Karl Fabergé (Moscou), l’année suivante elle est diplômée de l’école « Ateliers libres » au Musée d’Art Moderne de Moscou. En 2010, elle reçoit une formation supplémentaire à « l’Institut Russe Correspondance du textile et de l’industrie légère ».
Depuis 2007, Masha Iv. participe activement à des expositions de groupe et elle met en œuvre un grand nombre de projets d’art en Russie et à l’étranger, y compris dans le cadre de ces grands événements comme la Biennale de Moscou des jeunes Art (2008) et la Biennale de Moscou d’art contemporain (2009, 2011 et 2013 gg.). Elle coopère avec la Galerie Tretiakov, Moscou Musée d’Art Moderne, le Musée d’État de Darwin. En 2013, Masha Iv. crée un projet spécial :« Espace Malevitch » pour la « Nuit des musées » dans la Galerie Tretiakov, et à l’automne 2014 en collaboration avec la Galerie Tretiakov, elle travaille sur l’installation interactive « De la misère au bonheur », basée sur l’artiste Dmitry Prigov (montré au sein de la « Nuit de l’Art »).
2812757-GJFNQUUA-7
En 2015, Marie participe à de grandes expositions de groupe à Moscou: Atelier ’15 «SUB OBSERVATIONEM» au Musée d’Art Moderne de Moscou et le projet « Usine Bartenev » dans le cadre de l’exposition « Dis Je t’aime » dans le MMSI. En Février 2017, le première exposition personnelle de l’artiste « Montagnes: musique de couleur » Scriabin House Museum.
tumblr_n2torlD4ef1reaum0o10_500
Parmi les projets d’artistes à l’étranger – la performance « Cyclique », présenté au Festival « Women in Paradise » à Amsterdam, Pays-Bas (2015) et la création de costumes pour la production de théâtre «Iphis et Ianthe», montré à Paris, France (2015).
Depuis 2012, Masha Iv. est membre de l’Union des artistes russes. Elle collabore avec des artistes tels que Andrey Bartenev, Katya Bochavar Marina Zvyagintsev et d’autres.
Masha Iv.
Aventures en Montagne
Les montagnes sont un cosmos personnel. C’est toujours à la hauteur de l’esprit et la pureté des pensées. Quand nous sommes dans les montagnes, nous sommes toujours sous leur domination. Vous sentez toujours une magie inexplicable, émanant des montagnes. Ils élargissent notre conscience et permettent de regarder la plupart des questions sous un angle différent. Il suffit d’écouter, de faire confiance et vous découvrirez beaucoup de choses ….
De la couleur rayonne la puissance et l’énergie qui nous affectent indépendamment de notre nature. C’est la première chose que je remarque. C’est elle qui est connu non seulement visuellement, mais aussi psychologiquement. Elle sert de guide aux messages chiffrés dans mon travail.
La forme créée par la couleur, définit le son particulier de chacune de mes œuvres, comme la couleur, la forme nous confrontent avec des bouts de phrases, des fragments de photos, des histoires personnelles.
VERNISSAGE MARDI 30 MAI  18h -21h.
IG GALLERY
12 Rue Durantin
75018  Paris
Ouverture de la Galerie du mardi au samedi de 16 à 19 heures.
Sur rendez-vous: 06 76 38 05 67
 
Métro: Abbesses, ligne 12/bus 95 et 80

colloque pierre le Grand

Durant le deuxième grand voyage en Europe réalisé il y a trois siècles, Pierre le Grand a visité les terres allemandes, le Danemark, les Pays Bas, la France. Ce périple couronne toute une série de déplacements du monarque russe à travers l’Europe, à partir de 1701.

peter_i_by_kneller

Le 21 avril 1717, Pierre Ier a franchi la frontière de la France et seize jours plus tard, il est arrivé à Paris. Ce séjour d’environ deux mois est devenu un événement central du Second voyage de Pierre Ier. Cette visite a posé les bases de relations diplomatiques officielles entre la France et la Russie.

Lundi 19 juin

(à l’Institut historique allemand)

9h30 :Paroles d’accueil par Thomas MAISSEN, Directeur de l’Institut historique allemand, et Denis CROUZET, Directeur du Centre Roland Mousnier, Université Paris-Sorbonne, CNRS

Ouverture du colloque par Hélène CARRÈRE D’ENCAUSSE, Secrétaire perpétuel de l’Académie française

Introduction générale : Lucien BÉLY, Université Paris-Sorbonne, Centre Roland Mousnier : L’Europe après le traité d’Utrecht

Emmanuel LE ROY LADURIE, de l’Institut : À l’époque de Pierre le Grand : la Régence de Philippe d’Orléans à partir de 1715 en France

11h-11h15 :Pause café

11h15 :Quand le tsar voyage
Présidence : Francine-Dominique LIECHTENHAN

– Thierry SARMANT, Service historique de la Défense : Un czar en France
– Franziska SCHEDEWIE, Université de Iéna : La cour de Saint-Pétersbourg sans le tsar, d’après les relations destinées à la cour de Vienne
– Dmitrij RÉDINE, Branche ouralienne de l’Académie des sciences de Russie, Université fédérale de l’Oural, et Dmitrij SEROV, Université de Novosibirsk : Le deuxième voyage de Pierre le Grand d’après les correspondances de ses collaborateurs avec A. Menchikov

Discussion

13h15-14h15 : Déjeuner buffet sur place

14h15 : À la découverte de la France et de la Régence
Présidence : Thierry SARMANT

– Anne MÉZIN, Archives nationales, Paris : Pierre et la première frégate française arrivée dans le port de Saint-Pétersbourg
– Alexandre DUPILET, Université de Paris VIII Saint-Denis : L’organisation politique de la monarchie française au moment du voyage de Pierre 
– Volker BARTH, Université de Cologne : Le baiser d’un enfant. L’incognito de Pierre Ier en France

Discussion

16h00-16h15 : Pause café

– Aleksandr LAVROV, Université Paris-Sorbonne : Le séjour de Pierre le Grand à Paris dans une lettre privée
– Tatiana BAZAROVA, Académie des Sciences de Russie : Le voyage du vice-chancelier P. Chafirov en Europe occidentale
– Irina GOUZÉVITCHDmitri GOUZÉVITCH, École des Hautes Études en Sciences sociales : L’histoire du portrait de Pierre Ier conservé à la Bibliothèque de l’Arsenal

Discussion


Mardi 20 juin 

(à la Maison de la Recherche – Université Paris-Sorbonne)

9h30 Diplomatie et étiquette
Présidence : Nikolaus KATZER

– Jan HENNINGS, Université européenne de Budapest : “From the Darkness of Ignorance to the Theatre of Glory of the Whole World.” Diplomacy and Political Representation Before and During the Reign of Peter I
– Andreï MOROKHINE, Université de Nijnyj Novgorod : L’histoire du voyage de Pierre et de Catherine en Allemagne de la fin de 1716 au début de 1717 (Archives d’État russe de documents anciens, Moscou)
– Indravati FÉLICITÉ, Université Paris VII : Entre Mars et Vénus : Pierre Ier dans les villes et duchés allemands du Nord

Discussion

11h-11h15 Pause café

– Lorenz ERREN, Université de Mayence : Les relations de Cnyphausen, écrites de Copenhague (octobre 1716)
– Steven Peter MÜLLER, Université de Iéna, Université de Vienne : Diplomatic networks and information transfer to Vienna on Tsar Peter’s presence in Paris
– Francine-Dominique LIECHTENHAN, Centre Roland Mousnier, CNRS : Quand un nonce apostolique est à l’affût d’un tsar

Discussion

12h45-14h15 Déjeuner buffet à la Sorbonne

14h30 Les données matérielles et intellectuelles du voyage de Pierre
Présidence : Hélène MÉLAT

– Vladislav RJÉOUTSKI, Institut historique allemand, Moscou : Le recrutement des spécialistes français pour la Russie sous le règne de Pierre le Grand : permanences et nouveauté
– Armelle LE GOFF, conservateur général du patrimoine, et Olga OKOUNEVA, Institut d’histoire universelle, Académie des Sciences de Russie : Pierre le Grand et l’anatomiste Joseph-Guichard Duverney : une relation compliquée
– Kristina KUENTZEL-WITT, Université de Hambourg : Peter the Greats intermezzo with Gottfried Wilhelm Leibniz and Guillaume Delisle and the development of geographical knowledge in Russia afterwards

Discussion

16h15-16h30 :Pause café

– Roxana REBROVA, Musée de l’Ermitage : Jean-Baptiste Alexandre Le Blond et son projet d’hộtel « type » : les matériaux archéologiques du palais de F. M. Apraxine
– Isabelle NATHAN, Archives du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères : Le traité du 15 août 1717

Discussion


Mercredi 21 juin 

(au Centre des Archives diplomatiques – La Courneuve)

9h45 Mot d’accueil : Hervé MAGRO, directeur des Archives du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères

10h Les sources : regards croisés
Présidence : Isabelle RICHEFORT, directrice adjointe

– Ernst PETRITSCH, Archives nationales autrichiennes : Le voyage de Pierre à travers l’Europe (à partir des archives autrichiennes)
– Mgr Giuseppe M. CROCE, ancien conservateur des Archives secrètes du Vatican : Échos de la Russie de Pierre Ier dans les Archives pontificales
– Grégoire ELDIN, Archives du ministère de l’Europe et des Affaires étrangères : Les origines des relations diplomatiques franco-russes à travers les Archives diplomatiques françaises

Discutants : Armelle LE GOFFFrancine-Dominique LIECHTENHANAnne MÉZIN
Thierry SARMANT

Déjeuner buffet

Visite du centre et présentation d’archives originales

Attention : les consignes de sécurité étant extrêmement strictes, nous vous prions de vous inscrire, avant le 8 juin, à l’adresse suivante :
event@dhi-paris.fr
Une pièce d’identité sera demandée à l’entrée des différents sites.

Institut historique allemand
8 Rue du Parc Royal
75003 Paris

Maison de la recherche – Université Paris-Sorbonne
28 Rue Serpente
75006 Paris

Centre des Archives diplomatiques
3 Rue Suzanne Masson
93120 La Courneuve

logo Balzac-toutouie

Au Cinéma LE BALZAC

du 6 au 26 juin 2017

Opéra-Film-Art, dans sa troisième année, montre sa manière indispensable ce que seuls les cinéastes peuvent voir et montrer. Jean-Marie Straub dit avec force que “la caméraest un appareilradiographique”; chaque mouvement de paupière ou du menton des protagonistes de sa version de “Du Jour au lendemain”, l’opéra-comique de Schönberg, révèle un mobile, un désir; il y a un siècle, on aurait dit: une âme. Quand Véra Stroeva filme “Boris Godounov“, on est prêt à croire que c’est l’âme d’un pays que matérialisent l’image, la musique, la caméra.

Opéra-Film-Art, c’est aussi la radiographie du spectateur; on se sent inexplicablment français en voyant “L’Étoile” de Chabrier filmée par Roger Kahane ( film amusant qui plaira aussi aux enfants); et on se sait marxien, grâce à l’interpretation par Groucho du “Mikado” (enfin sous titré).

Opéra-Film-Art 2017 ce seront des heures passées avec l’âme de Mozart, Puccini, Tchaïkovsky, Wagner, révélée par H. Graf, B. Jacquot, R. Tokhomirov et H.-J. Syberger….. La dernière scéance sera, pour notre fortune exclusive, offerte par Pierre-Alain Volondat. Le grand pianiste qui avait donné âme à la “Carmen” de Lubtisch l’an passé, magnifiera cette année la musiqu de Lehar lors de la projection de “La Veuve Joyeuse” d’Erich von Stroheim.

DEUX SOIRÉES RUSSES

Mardi 6 juin à 20h 30

фильма_«Пиковая_дама»_(СССР,_1960)

“La Dame de Pique” de Tchaïkovsky.

Réalisé par Roman Tikhomirov (1960, couleurs, 100’)

58814fca45b44b9baf2d189699791b2c
Avec Oleg Strizhenov (Herman, chanté par Z. Andjaparidze), Olga Krasina (Lisa, chanté par T. Milashkina), Elena Polevitskaya (La Comtesse, chanté par S. Preobrazhenskaya), Valentin Kulik (Yeletski, chanté par E. Kibkalo), Vadim Medvedev (Tomski, chanté par V. Nechipailo)
Orchestre du Théâtre Bolshoi dirigé par Evgeny Svetlanov

dame de pique

Tandis que Vera Stroieva porte le public de son Boris Godounov au cœur même d’une scène idéale du Bolchoï, Tikhomirov joue le pur jeu de l’adaptation cinématographique d’un classique. Chaque couleur de costume, chaque fumée de cigarette, contribue à recréer l’atmosphère passionnée et étrange de la nouvelle de Pouchkine. Les costumes d’offi cier et les somptueuses salles de bal n’offrent aux jeunes gens qu’une illusion insuffisante de bonheur. Strizhenov, alors fameux jeune premier romantique du cinéma soviétique, a le regard fi évreux et fatal qui porte à la faute les jeunes fi lles trop bien vêtues et bien élevées. Son front se déforme au gré des rêves d’amour, qui portent son ombre auprès des lieux de l’argent et du crime.

Lundi 26 juin à 20h30

Boris Godounov

“Boris Godounov” de Moussorski

Réalisé par Véra Stroeva (1954 culeurs, 110 ‘)

Avec Alexander Pirogov, Nikandr Khanayev, Georgi Nelepp,
Maxim Mikhailov, Ivan Kozlovsky, Larisa Avdeyeva, 1h50

 Boris Godounov, Stroeva transforme le monde en un opéra aussi vaste que l’imagination. Nous croyons être assis aux côtés de l’innocent tragique et doux de Kozlovsky, au milieu d’une forêt de bras levés qui réclament du pain. Et lorsqu’il dit doucement qu’il ne peut prier pour le roi Hérode, on croirait que le monde entier a entendu son chuchotement; et le tsar Boris effrayé ne peut que cacher son visage et se détourner lentement. L’année même de la mort
de Staline, Stroeva nous plonge en apparence dans la Russie de l’an 1600, pour nous montrer un peuple généreux, porté par la foi et prêt à remettre en question l’autorité des puissants.

Programme de Opéra-Film-Art

Mardi 6 juin à 20h 30

“La Dame de Pique” de Tchaïkovsky, réalisé par Roman Tikhomirov.

Jeudi 8 juin à 19h 30

“Don Giovanni” de Mozart, réalisé par Czinner.

Dimanche 11 juin à 20h30

“Tosca” de Pucini, réalisé par Benoit Jacquot

Mercredi 14 juin à 20h30

“Les noces de Figaro” de Mozart, réalisé par Herbert Graft.

Jeudi 15 juin à 18h30

“Parsifal” de Wagner, réalisé par Hans-Jürgen Syberberg.

Lundi 19 juin à 20h30

“Le Mikado” de Gilbert et Sullivan, réalisé par Martyn Green.

“Du Jour au Lendemain” de Schönberg, réalisé par Jean-marie Straub et Danièle Huillet.

Jeudi 22 juin à 20h30

“L’Étoile” de Chabrier, réalisé par Roger Kahane.

Dimanche 25 juin à 20h30 CINÉ-CONCERT

“La Veuve Joyeuse” d’après l’opérette de Franz Lehar, réalisé par Erich von Ströhein. Film accompagné au piano par Pierre-Alain Volondat.

Lundi 26 juin à 20h30

“Boris Godounov” de Moussorski, réalisé par Véra Stroeva.

CINEMA LE BALZAC 

1 Rue Balzac, 75008 Paris

 

Tarifs: 1 scéance: 14€, (Veuve joyeuse : 12€)

Abonnement: 60€ (pour 5 scéances)

Plus de renseignements:(CLIQUEZ)

 

Deux manifestations à la Librairie des Editeurs Réunis

Soirée lecture le samedi 20 mai

Exposition du 20 mai au 31 octobre 2017

archipel

Au premier étage de la librairie, venez découvrir notre très belle exposition sur la publication de l’Archipel du Goulag.

18518291_1671767492855682_880695703545220107_o

Editeurs réunis

Librairie Les Editeurs Réunis

11 rue de la Montagne Ste Geneviève, 75005, Paris

Métro: Maubert Mutualité

« Alexandre Zinoview : le théâtre de guerre »

du 18 mai au 10 décembre 2017

Historial de la Grande Guerre, Château de Péronne

Affiche Zinoview A3
Alexandre Zinoview (1889-1977)

Alexandre Zinoview est né à Zolotarenko en 1889, il grandit à Moscou dans une famille aisée. Son père était le chef d’orchestre de l’un des meilleurs théâtres de la ville, mais c’est le dessin qui le passionne, la bohème qui l’attire. Il s’installe à Paris en 1908 au coeur du Montparnasse bohème, côtoyant Picasso, Foujita ou Diego Rivera. Il participe au bouillonnement artistique de l’époque, expose aux Salons, mais est aussi au service de la police secrète tsariste, pour qui il espionne les révolutionnaires russes en exil.
Quand éclate la Première Guerre mondiale, Zinoview répond à l’appel de Blaise Cendrars et s’engage comme volontaire.

Soldats de l’an 14 Zinovièv

Les Soldats de l’an 14. Dessin aquarellé verni sur
papier. 29x46cm. Coll. Carantino

Versé à la Légion étrangère, il part sur le front de Champagne, où il intègre en 1915 l’Ambulance russe.

Zinoviév

Soldats russes et français conversant,
Champagne 1916. Dessin à l’encre sur papier.
24x21cm. Coll. Historial de la Grande Guerre.

Son séjour au Corps expéditionnaire russe (1916-1917) bascule avec la révolution en Russie et la mutinerie de La Courtine. Fin 1918, après de longs mois à l’hôpital, Zinoview part aux États-Unis avec une délégation de la Légion pour promouvoir le dernier emprunt de guerre.

Le Printemps, Zinovièv

Le Printemps, Champagne 1916. Dessin aquarellé sur papier.
23x39cm. Coll. Carantino

L’armistice le trouve au Canada, angoissé par le retour à la vie civile alors que sa double vie d’agent a été révélée.

Fresque à la gloire Zinavièv

Fresque à la gloire de la Légion étrangère, 1918.
Coll. Musée de l’Armée

Seul et incrédule, partagé entre fascination pour le Nouveau monde et épuisement physique et moral, il apprend l’armistice à Montréal, loin de la France et de la Russie.

Portrait de Artiste éclectique dans ses inspirations, Zinoview s’empare de nombreuses techniques, utilise de multiples supports. Son art de la composition et les postures de ses personnages font de son expérience de la guerre un authentique théâtre – son théâtre personnel où il met en scène sa vision de l’humanité et ses fantasmes, mais aussi le théâtre des opérations, des nationalismes et des passions politiques, celui des souffrances collectives, des émotions et des destins individuels.

Cette exposition retrace un destin personnel hors norme et met en lumière un parcours artistique singulier, où peinture, graphisme et photographie se nourrissent les uns les autres.

couv expo zinaview

Un catalogue est édité en partenariat avec les Editions Gallimard (Collection Alternatives). Sortie prévue en librairie en mai 2017.
Publié à l’occasion de l’exposition présente  le parcours hors-normes d’Alexandre Zinoview.

Historial Péronne

Une des salles d’exposition.

historial Péronne

Historial de la guerre

Musée à Péronne
Château de Péronne, Place André Audinot 80200 Péronne

Tarifs:de 3 à 10 €

Accès en voiture :
De Paris ou Lille : Autoroute A1 Sortie 13 ou 13,1
D’Amiens : A29, puis A1/E19 direction Lille, Sortie 13
De Calais : A26 puis A1, Sortie 13.1
De Reims : A26 puis A29, Sortie 54
Coordonnées GPS :
X : 49.9290313
Y : 2.9324457000000166
Par le train :
Gare TGV Haute-Picardie à 15 minutes de Péronne
Gare de Saint-Quentin à 30 minutes de Péronne
Gare d’Arras à 40 minutes de Péronne

Plus de renseignements: (CLIQUEZ)

historial peronne