Archive pour décembre 2018

Fête des chœurs

« La magie de Noël russe ».

Invité d’honneur 2019 “Chœur roumain”

Хоровой Праздник «Магия русского Рождества»

Samedi 12 janvier 2019 à 19H 

Temple de Pentemont, Paris

 


Plusieurs ensembles parisiens renommés se produiront durant ce concert, ainsi qu’un célèbre chœur roumain, invité d’honneur !
Qui dit Noël, dit fête des tout-petits !À cette occasion, nous aurons le plaisir d’accueillir pour la toute première fois des chœurs d’enfants pour ce qui constituera sans nul doute le clou de ce spectacle choral!
Les chœurs interpréteront des chants de Noël russes, français, roumains, moldaves et ukrainiens, ainsi que des chansons d’hiver traditionnelles et des pièces en l’honneur de toutes les mères.
Venez vous imprégner de la magie de la fête de Noël russe !

***

 Chœur de la cathédrale Alexandre Nevskyde Paris rue Daru. L’histoire du choeur est étroitement liée à celle de la cathédrale orthodoxe russe de la Trinité St Alexandre Nevsky depuis 1861 début de la construction de la cathédrale.

Avant 1917, ce sont des chanteurs professionnels français qui y font office de choral. Alors qu’après la révolution russe de 1917 et avec l’arrivée de la première vague d’émigration, ce sont des chanteurs d’opéra russes qui prennent la relève. La nomination au poste de maitre de chapelle d’Evguény Evetz en 1962 permet une toute nouvelle dynamique. Diplômé du conservatoire de Varsovie et excellent pédagogue, il élargit le répertoire du choeur et crée un nouveau style d’interprétation qui se caractérise par la rigueur, la justesse d’intonation et la précision rythmique. Travailleur infatigable, Evetz fait connaître le choeur de la cathédrale à travers le monde, comme l’un des meilleurs choeur de l’émigration russe. En 1988 il passe le flambeau à son fils aîné Basile (1937-2008).

Lorsque Basile Evetz se retire en 2007, c’est le protodiacre Alexandre Kedro qui prend la tête du choeur de la cathédrale. Issu d’une génération illustre de musiciens, le protodiacre Alexandre Kedro hérite naturellement du patrimoine culturel familial. Après des études de musique, complétées par un cursus de théologie à l’Institut St-Serge de Paris, il est ordonné diacre à la cathédrale St-Alexandre-Nevsy, où il seconde le Maître de Chapelle Basile Evetz jusqu’en 2007.

orthodoxes
Le choeur de la cathédrale, en marge de ses obligations liturgiques, témoigne aussi de son patrimoine spirituel et artistique par des concerts en France et à l’étranger. Le chœur de la cathédrale St-Alexandre-Nevsky, a été fondé en 1963 c’est le protodiacre Alexandre Kedroff qui en prend la tête. Issu d’une génération illustre de musiciens, il hérite naturellement du patrimoine culturel familial. Il est nommé en 1991 chantre et ordonné diacre. Ce chœur, en plus de la liturgie, donne des concerts en France et à l’étranger. A Saint-Pétersbourg en 2010, pour la première fois de son histoire, il a été donné au chœur de traverser les frontières de la Russie et de chanter dans sa terre d’origine. Enfin, le chœur invité au XXXème Festival international de Pologne, reçu le premier prix dans la catégorie des chœurs d’église.

.

hhhh

.

Chorale russe de Paris “Izbor” sous la direction de D. Rusakova et au piano V. Mishina avec les chants liturgiques et des compositions classiques de S. Rachmaninoff, A. Gretchaninov et N.Kedrova. La chorale a été crée en 2010, elle rassemble les amoureux de la culture russe !

.


Choristes débutants ou confirmés,  ayant un bon niveau de russe ou ne connaissant que quelques mots … L’essentiel étant d’aimer ou d’avoir envie de chanter en russe.
Son répertoire est constitué de chansons traditionnelles et issues du folklore russe, et de chants liturgiques orthodoxes. La chef de la chorale Olga Rusakova

Olga-150x150

a étudié la conduite de choeur au conservatoire d’Almaty et de Novossibirsk. Elle a enseigné à Krasnoyarsk où elle a dirigé plusieurs chorales dont le choeur de l’église russe orthodoxe et a fondé le choeur des enfants et de la jeunesse.

hhhh

.

Chœur de l’Église de Saont Séraphim de Sarov de Montgeron,

.

.

hhhh

.

Chorale “Les petits chanteurs de Saint Louis”

.

hhhh

La chorale russe de Poche-Montparnasse.

 

hhhh

.

Invité d’honneur

Chœur Métropole Roumaine des Saints Archanges

 

.

hhh

.
В праздничном концерте примут участие известные в Париже русские хоры. Почетным гостем станет замечательный румынский хор.
Но самое большое событие заключается в том, что впервые в наших Рождественских концертах будут участвовать дети – детские русские и французские хоры.Ведь Рождество Христово – это праздник детства!
Все хоры будут исполнять Рождественские песни многих стран: России, Франции, Румынии, Молдавии, Украины, а также зимние календарные песни, песни о Родине и о маме.
Приходите и насладитесь атмосферой Русского Рождества.

.

ENTRÉE LIBRE

tyrtyrtyrtyrt

.

Ancien couvent de Bernardines (religieuses) dont la première pierre a été posée le 24 avril 1747 par le cardinal de Rohan. Transformés en caserne au XIXème siècle, les bâtiments sont aujourd’hui affectés au ministère des anciens combattants. En 1844, Victor Baltard isole des autres bâtiments la chapelle affectée au culte réformé, et l’ancien chœur des religieuses devient la nef du temple. Cette église succède à celle de la rue Taitbout. Ce bâtiment a été rénové en 2005 et 2007.

 

ÉGLISE PROTESTANTE UNIE DE PENTEMONT-LUXEMBOURG

106 Rue de GrenelleParis 75007

Métro : Rue du Bac, Solférino

VOYAGE DE 4 JOURS A YALTA EN CRIMEE

.

hhhhhhhh

La Crimée : quelle région du monde voit son nom aussi souvent évoqué dans l’actualité internationale – et dans l’histoire de ces derniers siècles – tout en étant si mal connue des commentateurs occidentaux, si peu visitée par ceux qui en parlent ?

J’ai eu la chance de retourner en Crimée pour la seconde fois cette année en décembre après avoir été invité une première fois à Sébastopol au mois d’avril dans le cadre du Festival du Cinéma Documentaire, et de pouvoir apporter ainsi un témoignage personnel.

Mon voyage en Crimée a commencé à Simferopol. L’avion a atterri à 20 heures dans un aéroport impressionnant, mis en service fin mars 2018, qui n’a rien à envier à ses équivalents internationaux que je connais, alors que la Crimée ne compte que 2,5 millions d’habitants.

J’ai parcouru la centaine de kilomètres qui séparent Simferopol de Yalta sous de fortes chutes de neige. Mais à environ 15 km avant d’arriver à Yalta, le ciel s’est éclairci. Et soudain cette ville m’est apparue comme une oasis après ce voyage mouvementé.

rrrrr

.

En la découvrant à flanc de coteaux, j’ai compris pourquoi on appelait Yalta « la petite Nice » avant la révolution russe, d’autant plus que les enseignes des magasins étaient en français !

Une jeune femme prénommée Anna, m’a accueilli à mon arrivée à l’hôtel. Elle possède ce charme et cette beauté russe indéfinissables, une sorte de luminosité dans le visage que j’appelle « l’âme russe ». Son rôle : organiser le voyage, faire office d’interprète en anglais et être notre guide.

Le lendemain nous sommes partis en formant un groupe de sept journalistes européens, accompagnés de trois jeunes femmes guides-interprètes pour une visite de Yalta. Avec trois étapes majeures dans cette balade touristique.

tttttttt

.

.

Palais-musée de Livadia, construit en 1911 par l’architecte Krasnov, selon les souhaits du Tsar Nicolas II, par l’architecte Krasnov qui a émigré dans les années 20 à Belgrade (Royaume de Yougoslavie) où il a accompli une carrière exceptionnelle en construisant dans le centre historique de magnifiques immeubles et autres palais administratifs qui participent aujourd’hui encore magnifiquement à la beauté de cette ville.

 

Krasnov

Ce superbe palais avait été équipé d’un ascenseur et de l’électricité dès sa construction.

Staline a choisi ce lieu somptueux pour la conférence de Yalta en 1945 avec Roosevelt et Churchill (dans la mémoire collective, selon les historiens, le « partage du monde » y a été organisé).

.

Nous avons été reçus par la directrice du musée et avons assisté à une conférence avant de visiter ce palais pendant plus de 2 heures.

bbbbb

.

Palais-musée d’Aloupka, construit selon les vœux du Prince Vorontzov en 1851.

 

Palais-musée d’Aloupka, face nord.

.

Ce palais insolite arbore une architecture très originale mêlant style anglais gothique tardif (façade nord) et style oriental (façade sud). A l’intérieur, nous avons visité une partie des 150 pièces dont la décoration est très influencée par le style anglais.

 

Palais-musée d’Aloupka, face sud

.

Autour de ce palais un parc immense avec des terrasses, des lacs, des fontaines et des escaliers majestueux en harmonie avec la nature environnante. La famille Vorontsov a fait construire ce château à l’anglaise car elle vouait une immense admiration à la famille Tudor et à l’Angleterre.

 

Et c’est dans ce palais que Winston Churchill a tout naturellement logé en 1945 lors de la Conférence de Yalta, la décoration lui étant très certainement familière…

hhhh

.

Maison d’Anton Tchekhov, que nous avons visitée en fin de journée. Cette maison construite en 1896, dans laquelle l’écrivain a passé ses quatre dernières années avec sa sœur et sa mère, est assez extraordinaire, on y découvre le mobilier et la vaisselle d’origine.

Anton Tchekhov (1860-1904)

.

Une immense salle a été construite à coté, qui constitue le musée Tchekhov avec des milliers de photos de l’écrivain et un espace où sont organisées des conférences.

Bureau et bibliothèque d’Anton Tchekhov

Le lendemain matin nous avons visité le Palais des Khan (Tvor-Khan) dans la ville de Bakhtchyssaraï, palais érigé au milieu du 16ème siècle, mais reconstruit plusieurs fois au fil des divers évènements vécus par la Crimée.

.

Il fut la résidence de tous les Khan de Crimée jusqu’à la fin du 18ème siècle et a donné le nom à la ville de Bakhtchyssaraï, qui signifie en turc et en tatare « le palais dans le jardin » .Il est aujourd’hui un musée consacré à la période du Khanat.

 

bbbb

L’après-midi fut consacré au monastère des Cavernes de l’Assomption (monastères du faubourg de Bakhtchyssaraï), l’un des plus anciens monastères de Crimée, fondé à la fin du 8ème siècle par des moines et des laïcs persécutés ayant fui Byzance.

 

 

A la fin du 15ème siècle, le monastère est devenu la résidence du Métropolite du diocèse des Goths, le cœur de l’orthodoxie de Crimée, à proximité de la capitale du Khanat de la Crimée. Les Musulmans respectaient ce monastère.

rurururuurur

.

Pour conclure sur mes impressions concernant la vocation touristiques de cette région, je dirai que la Crimée dispose d’une grande richesse naturelle avec des paysages qui n’ont rien à envier à la Toscane italienne ou à la Provence française, qu’on y découvre de nombreux sites historiques et… qu’elle est totalement méconnue des occidentaux ! Bref elle m’apparaît comme une région magnifique, qui possède de surcroit une belle infrastructure hôtelière et de très belles plages. Chaque année, environ 5 millions de touristes, en majorité russes ou de l’ex-empire soviétique, visitent la Crimée.

La situation politique actuelle m’a évidemment conduit à interroger de nombreuses personnes que j’ai croisées (employés d’hôtel, de musées, passants…) d’origines tatare ou Criméens à qui je demandais comment ils se considéraient depuis le retour de la Crimée au sein de la Russie. Environ 95% des personnes interrogées me répondaient se sentir Russes ou Russes de Crimée, voire Criméens-Russes. Dans les années 90, ils avaient reçu un passeport ukrainien mais ne comprenaient pas bien pourquoi, tout en se sentant « frères »… Chez les Tatares, les réponses étaient plus mitigées et ils répondaient en majorité « ni Russe, ni Ukrainien », mais « Tatare de Crimée » et quelques-uns rêvaient de revenir à une nation tatare.

.

Le lendemain, nous partons à Simferopol pour rencontrer quelques ministres au Palais du gouvernement de Crimée situé dans une immense bâtisse donnant sur une gigantesque place au centre de laquelle trône une statue en bronze de Lénine ( j’avoue que j’aurais préféré y voir une statue de Catherine II).

.

.

A l’intérieur du palais du gouvernement, nous longeons de très longs couloirs et croisons des jeunes hommes et des jeunes femmes qui passent d’un bureau à l’autre en nous saluant avec de larges sourires (et dire qu’en France on entend souvent dire que les Russes ne sourient jamais !). D’ailleurs, en occident, nous avons généralement un préjugé d’austérité quant à l’image de ce genre de bâtiments, alors qu’au contraire, il s’en dégage en les fréquentant une ambiance joyeuse et conviviale… surtout quand nous croisons de jolies femmes en tailleurs ou en robes colorées qui nous saluent, toujours avec de larges sourires.

Nous allons ensuite dans une salle genre salle de cinéma et les journalistes et moi-même sommes installés sur une estrade dans des fauteuils. Chacun de nous est interviewé par la chaîne de TV « Rossia 1 » ; on nous demande au cours d’un enregistrement de 52 minutes de partager nos impressions sur ce voyage en Crimée.

Puis nous repartons à travers de longs couloirs pour rencontrer différents ministres à qui nous posons des questions. Personnellement c’est avec la Ministre de la Culture que je m’entretiens, un échange en toute simplicité dans une ambiance chaleureuse. Nous avons eu toutes les réponses à nos questions.

Nous avons ensuite assisté à une conférence dans une autre salle, un député a fait un exposé sur la situation chiffrée de la Crimée (PIB, PNB, croissance…) et sur les projets de développement. Il faut savoir que la Crimée possède deux gouvernements, chacun avec chambre de députés, ministres, administration : le gouvernement de Crimée et le gouvernement de Sébastopol au statut particulier depuis Catherine II (y compris durant l’époque soviétique, la presse occidentale ne signalant jamais cette originalité).

Mon séjour en Crimée se termine après cette journée passée à Simferopol.

.

Dimitri Korniloff raccompagné à l’aéroport par la député Natalia Vinokourova (à droite) et les interprètres-guides.

.

hhhhh

.

Retour à Moscou -devenue « la ville lumière » dans le monde.

.

.

J’atterris la nuit à et je rentre en taxi dans la ville enneigée, avec ses larges avenues où tous les immeubles de toute la ville sont éclairés, la radio diffuse une chanson sur Moscou chantée par la grande chanteuse russe Ksenia Devi, vision féerique qui me plonge au plus profond de ma nostalgie ou de mon âme si j’en ai une.

.

Ksenia Devi

 

Je vois mon arrière grand-père le général Constantin Alexandrovitch Korniloff,  dans son habit d’officier du Tsar avec la Croix de Saint Georges autour du cou,

accompagné de ma grand-mère en zibeline, sortant d’une soirée au Savoy et attendant une troïka pour rentrer chez eux et je pleure.

Dimitri Korniloff,  décembre 2018

REVEILLON RUSSE

Véronika Bulycheva & Alexandre Berlin

lundi 31 janvier 2019

Hôtel restaurant TRABENIA, Ascain

 

Une soirée russe exceptionnelle !

La musique et les chants avec  Veronika BULYCHEVA accompagnée par Alexandre Berlin au violon.

hhhh

Veronica Bulycheva – originaire de la région de Perm, elle a grandi en Oudmourtie, alors étudiante de l’Institut de la Culture de Leningrad, où elle a étudié au département pop de la guitare jazz, il est en France avec toute la richesse et la diversité des étendues russes.

Connue en tant que compositrice et interprète en Russie, Veronika a poursuivi ses expériences musicales et son chant à Paris. Ici, peu à peu, son genre original s’est formé, l’intonation de l’auteur s’est développée et a pris forme.

Aujourd’hui, après quatre albums studio, Veronica Bulycheva offre maxi single «de l’Oural» (en sens russe “Over-Oural”) dans le style folk-électro-pop .

hhhh

Le violoniste Alexandre Berlin,découvre la magie du violon à l’âge de 3 ans. Sa vie est déjà tracée : à 9 ans, il se produit déjà en concert, à 10 ans il participe à des concours et des émissions télévisées. En 2007 il remporte le Concours National Musical des jeunes talents à Moscou.
Admis au Conservatoire National de Moscou en 2009, il est ensuite appelé à l’armée pour suivre le service militaire obligatoire. En 2014, Alexandre est invité en Allemagne à l’Ecole Nationale de la Musique de Gifhorn ainsi qu’à Glocken-Palast Gifhorn Center, à l’initiative de M. Horst Wrobel et du Professor Doktor Hans Jürgen Stümpel. En 2015, il s’installe à Paris. Conquis par la quasi-danse de l’interprète qui virevolte et enrichit son jeu d’une riche palette expressive, de la tendresse la plus suave à la sévérité et au drame

hhhh

MENU 99€

Zakouskis : Salade « Chouba » et « Olivier », Œufs farcis au caviar rouge, Blinis avec caviar noir, Foie gras maison, Truite au sel
Plat : Pavé d’esturgeon, Purée de céleri, Légumes grillés
Plusieurs desserts (à découvrir)
 

shjshjshjshjshj

.

Un jeune couple russe, avec une bonne expérience de la restauration, Mr et Mme Cudelin (Koudeliny), anciens gérants du restaurant « La table russe » qui a eu son succès à Paris, se sont installés au pays basque en 2016 dans l’Hôtel Restaurant Trabenia.

Hôtel Restaurant Trabenia
3404, route d’Olhette,
64310 ASCAIN

Réservation  obligatoire : 05 59 54 01 91

 

Domaine familial Tourgueniev

Le musée-réserve Spasskoye-Lutovinovo
Ouverture en Janvier 2019
.
eueueue
.
Après une rénovation complète, le mémorial d’État et le musée-réserve d’Ivan Sergueïevitch Tourgueniev «Spasskoe- Lutovinovo » ouvre ses portes aux visiteurs. Dans son domaine familial, le grand écrivain russe a créé des chefs-d’œuvre de prose psychologique “Rudin”, “Noble Nest”, l’un des romans les plus controversés du 19ème siècle “Pères et Fils”, roman sensationnel “The Eve”. Lev Tolstoï , Nikolai Nekrasov , Athanasius Fet , Mikhaïl Shchepkine et de nombreux autres représentants de la culture russe se sont rendus dans ce domaine.
.
eueueue
.
Ivan Sergueïevitch Tourgueniev  né le 28 octobre 1818 à Orel,mort le 22 août 1883 à Bougival(France). 
.
rororororor
.
Son père Sergueï Nicolaïevitch Tourgueniev appartenait à une ancienne famille noble.
.
Sergueï Nicolaievitch Tourgeniev (1793-1834)
.
eueueue
.
Sa mère, Varvara Petrovna,  née Lutovinova, une riche propriétaire terrienne. Dans son domaine, Spasskoe-Lutovinovo (district de Mtsensk, province d’Orel), les années  du futur écrivain lui ont appris à ressentir avec délicatesse la nature.
Varvara Petrovna Lutovinova (1787-1850)
.
 Elle se maria le 14 janvier 1816 à Spassky, avec le lieutenant-colonel des cuirassiers de la garde du Tsar, Sergueï Nicolaïevitch Tourgueniev de six ans son cadet, mais d’une beauté incroyable. Ils eurent trois fils: Nikolay, Ivan et Sergey (décédé prématurément d’épilepsie).
Le domaine Spasskoe-Lutovinovo, devient le nid familial d’Ivan Sergueïevitch Tourguenev. À la fin du 16ème siècle, Ivan le Terrible a donné ces terres à l’ancêtre de l’écrivain, Ivan Lutovinov. Lui et ses descendants ont construit ici un vaste domaine comprenant une riche ferme, un théâtre, un hôpital, des dépendances pour la police, une église, une maison communale et même un laboratoire. Varvara Petrovna Lutovinova, la future mère de Tourgueniev, reçut le domaine en héritage. Une épouse enviable, ce qui était assez inhabituel pour le début du 19ème siècle, et elle s’installa avec ses enfant à Spassky en 1819.
.
totototot
.
Varvara Petrovna Tourgueniev à la fin de sa vie.
.
 Varvara,  sa mère décède en 1850, Ivan s’y trouvait en 1852 , sous l’ordre personnel de Nicolas Ier,  à Spassky en exil sous le contrôle de la police. Tourgueniev était à cette époque séparé de Pauline Viardot. Tourgueniev passe la plupart du temps à l’étranger. Venant à Spasskoe-Lutovinovo, où il ouvre une école pour les enfants des paysans et une maison de retraite. Il a vécu ici pour la dernière fois jusqu’en 1881 et partit à Bougival près de Paris pour y mourir.
Cependant, la maison que les touristes voient maintenant ne ressemble en rien à celle dans laquelle Ivan Sergueïevitch Tourgueniev est né et a passé son enfance et sa jeunesse. Le fait est que quand il avait 21 ans, il y eut un terrible incendie dans la propriété. Beaucoup de bâtiments ont été incendiés, y compris certaines parties de la maison.
.
.
Après la mort de sa mère, Ivan Sergueïevitch Tourgueniev et son frère se sont partagé l’héritage et Ivan hérita du domaine familial.
En 1883, Tourgueniev mourut et, vingt ans plus tard, en 1906, sa maison fut détruite par un incendie et commença à sombrer dans la désolation ainsi que le parc qui l’entourait. Après la révolution de 1917, les objets restant ont été transférés au musée d’histoire locale.
.
Les articles ménagers, documents et manuscrits qui ont survécu ont  marqué le début de la collection que le mémorial possède aujourd’hui.
.
Il se situe à 312 km de Moscou, 142 km de Toula (capitale du “samovar”), 16 km de Mtsensk.
.
sjsjsjsjsjsjsj
.
 1. Pavillon de l’église 10. Chêne
2. Église 11. Stable
3. Poofhouse 12. Remise
4. Maison-musée 13. Puits
5. Jardin supérieur 14. Bassin du forgeron
6. Jardin inférieur 15. Bassin de Zahara
7 Cave 16. Barrage
gkgkgkg
.
Ouverture,  le 2 janvier 2019 à 13 heures 
.
vmvmvmvmv
.
«Spasskoe- Lutovinovo »
village de Spasskoye-Lutovinovo, rue Museum, 3.
Région d’Oryol, district de Mtsensk.

 

“BALALAÏKA – MIX”

 

Samedi 5 janvier 2019 à 20h

 

Les Ponts de Cé. Maine et Loire

 

rtrtrtrtrtr

 

Le duo “Balalaika MIX” a été créé fin 2012, par Anton Kabunin et Igor Oryadin, associant l’énergie des hommes à des mélodies populaires. Duo vraiment unique, car il n’y en a pas d’autres analogues dans aucun pays. Le répertoire des musiciens comprend de nombreux succès connus d’autres artistes et leurs propres œuvres personnelles, interprétées dans le traitement de la danse moderne. Les musiciens soumettent magistralement leur instrument, pour lequel l’auditeur se fige simplement de stupéfaction de ce qu’il a entendu. Ils refont complètement le son habituel d’un instrument à cordes. Anton, avec Igor, accompagne ses performances avec un nouveau style et un art unique.

rtrtrtrtrtr

 

Selon une légende locale, la ville, divisée en deux parties par la Loire enjambée par une multitude de ponts, aurait été construite par César. Quelqu’un voulut la baptiser « Les Ponts de César ». En réalité, l’élément  représente le nom primitif du village voisin. En 869, le roi Charles le Chauve construit un pont fortifié aux Ponts-de-Cé, afin de bloquer la remontée de la Loire aux pillards vikings. Le 7 août 1620 eut lieu la bataille des Ponts de Cé, connue également sous le nom des « Drôleries des Ponts-de-Cé », entre les partisans du roi Louis XIII et ceux de sa mère Marie de Médécis, que son fils avait écartée de la Régence trois ans plus tôt, et qui tentait de revenir au pouvoir. Par la défection de certains de ses alliés, les troupes de Marie de Médicis furent bientôt sans commandement avant le combat. L’armée royale n’eut plus qu’à disperser ses fantassins dans une « drôlerie » générale.

Salle, 5 rue Marceau, 49130 Les-Ponts-de-Cé

Tarifs incluant zakouski et boisons: 25€

Réservation: 06 29 33 39 97

 

Exposition

Alexandre Soljénitsyne

“Un écrivain en lutte avec son siècle”

Lundi 19 novembre 2018 au 8 janvier 2019

Mairie Vème arrondissement

 

La Mairie du V ème arrondissement de Paris organise cette exposition exceptionnelle en l’honneur du centenaire de la naissance de Soljenitsyne, né le 28 novembre 1918, mais aussi de l’anniversaire des dix ans de sa mort, survenue le 3 août 2008. Venez donc découvrir la vie et le parcours de ce grand homme du 20ème siècle dans l’exposition en entrée libre.  Alexandre Soljenitsyne, un écrivain en lutte avec son siècle.Soljenitsyne aurait eu cent ans cette année (il est mort il y a dix ans), on va reparler de lui, c’est certain, aux dates anniversaires de sa naissance et/ou de sa mort, mais il me semble qu’on ne lui accorde pas encore en France, singulièrement parmi les gens de lettres, la place qui lui revient, c’est-à-dire aux côtés des plus grands écrivains de la Russie communiste: Boulgakov, Grossman, Pasternak, Akhmatova, Babel.

L’auteur du chef-d’oeuvre “L’archipel du Goulag”, écrit dans la clandestinité et dans lequel il se faisait le porte-parole des victimes du tristement célèbre goulag de l’Union Soviétique, Monsieur Alexandre Soljenitsyne fait parti des auteurs qui ont eu l’honneur de recevoir le Prix Nobel de littérature, en 1970. Mais l’écrivain était aussi historien, penseur, dissident… Bref, un multi-tâche à qui Paris a décidé de rendre hommage.

Dans cette exposition, vous pourrez découvrir de nombreux objets de valeur : des archives venant de Russie, des manuscrits du temps de la “charachka”, des dactylogrammes, les premières rédactions de ses romans, un album de photos prises par l’auteur, des exemples de samizdat, le chapelet qui lui permit de retenir mentalement des milliers de vers, des lettres, des photos, le fameux tube dans lequel L’Archipel du Goulag est resté enterré en Estonie pendant des années…

Bref, un voyage passionnant dans l’univers d’Alexandre Soljenitsyne !

Ebranlés par L’Archipel du Goulag, des millions de lecteurs ont suivi avec passion la lutte solitaire Alexandre Soljenitsyne contre un empire qui semblait établi pour un bon millénium.
Le présent livre rend compte des multiples facettes de ce géant de l’écriture. Ce catalogue d’exposition rassemble des études d’ensemble, articles ciblés (la réception de l’écrivain, les biographies qui lui ont été consacrées) et témoignages (ses deux principaux traducteurs, son éditeur en russe, son agent littéraire mondial, le compositeur Gilbert Amy, sa dernière biographe). Il compte également des inédits : plusieurs lettres dont l’émouvante lettre à Spiridon (le concierge de la charachka), une longue lettre à Lydia Tchoukovskaïa, des fragments du Journal R-17, trois textes qui sont des lectures faites par Soljenitsyne : Mon Lermontov, Ivan XChmeliov, et son Soleil des morts, le Pétersbourg d’Andreï Biely.

ENTRÉE LIBRE

Mairie du 5 ème arrondissement

Agora Jacqueline de Romilly
21 Place du Panthéon,  75005 Paris 5

Tarifs: Gratuit

Horaires: Mardi, mercredi,vendredi : 14h-17h30,  jeudi : 14h-19h,  samedi : 10h-17h30

Accés: RER Station Luxembourg.

“NOËL RUSSE”

Grand Orchestre de St Georges

Église des Billettes, Paris

Mercredi 26 décembre 2018 à 20h

Concert de musique traditionnelle et contemporaine Russe à la balalaïka accompagnant les Chanteurs Russes : Natacha Fialkovsky, Aliona Jacquet Apreleff, Marie Kalinine, Michel Courché, André Chestopaloff

 

jljljljljljljl

 

L’aventure musicale de cet ensemble commença en 1993. Reprenant le nom qui par le passé désignait l’orchestre des élèves de l’Institut Saint-Georges établi au Potager du Dauphin à Meudon (un collège et internat tenu autrefois par des pères jésuites pour garçons d’origine russe). Les jeunes Russes furent nombreux à y faire leurs études et certains s’initièrent à la balalaïka dont la pratique était encouragée et enseignée, notamment pour toute une génération, par Pavel Volochine. Ce fut un réel “petit conservatoire de la balalaïka en France“.

Pétia Jacquet-Pritkoff dirige et compose les arrangements et orchestrations en s’inspirant de mélodies traditionnelles. Ces arrangements mettent en valeur les différents timbres des instruments de l’orchestre.

La Balalaïka l’instrument russe par excellence. L’orchestre de St Georges comprend 23 musiciens, 6 tailles d’instruments, de la “piccolo” à la “contrebasse“.

 

 Pétia Jacquet-Pritkoff, russe par sa mère, issue de l’émigration dite “blanche” de la révolution de 1917, et de père français, découvre la balalaïka à l’Institut Saint-Georges de Meudon où il a été élève durant dix ans. Il étudie la balalaïka auprès de Guéorgui Swistounoff et débute professionnellement sa carrière dans les ballets russes d’Irina Grjebina et au cabaret “Raspoutine” dans l’orchestre de Dima Liakhoff. Il a joué dans de nombreux cabarets et restaurants russes de Paris (Raspoutine, Tsarévitch, A Balalaïka, Chez Ludmila Lopato) et à Zürich (Novapark); il s’est produit en concert dans différentes formations accompagnant ballets et chanteurs (Ivan Rebroff, Iouri, ballets Ygrouchki et ballet Souliko…) dans différents pays (France, USA, Russie, Canada, Scandinavie, Israël, Maroc, Italie, Suisse,
Pays-bas, Allemagne, Belgique, Grande-Bretagne, Grèce …). Aujourd’hui, outre l’Orchestre de Saint-Georges, il appartient à la formation Tchaïka, un ensemble de chant et musique russe où il présente avec Macha Apreleff un duo de balalaïka (CD DOM 1099). Pétia Jacquet-Pritkoff est aussi compositeur, arrangeur et l’orchestrateur de l’Orchestre St-Georges. Il est professeur de balalaïka au conservatoire russe Serge Rachmaninoff à Paris et anime un atelier d’initiation  à la balalaïka au “Potager du Dauphin” à Meudon.

ykykykykyk

Édifiée en 1294, l’église des Billettes était à l’origine une chapelle destinée à honorer un miracle qui suscitait une grande ferveur populaire. Une hostie aurait été profanée, jetée dans l’eau bouillante, elle se serait mise à voler. D’où le nom de l’emplacement : « la maison où Dieu fut bouilli »

 L’église devint un lieu de pèlerinage, la communauté des Billettes put faire reconstruire l’église en 1405 et y ajouter un cimetière et un cloître en 1427. Bien que plusieurs fois modifié et restauré, c’est le seul cloître du Moyen Âge qui subsiste à Paris.

En 1633, l’église fut prise en charge par les Carmes de l’Observance de Rennes, dit Carmes-Billettes. Dès le début du xviie siècle, ils envisagèrent de reconstruire l’église gothique du xve siècle.

C’est en 1742 que les Carmes-Billettes se décidèrent à relancer la reconstruction de leur église. Ils firent appel en juin, à l’architecte Jacques Hardouin Mansart de Sargonne (1711-1778), dernier des Mansart.. En 1744, il dressa un procès-verbal pour la réalisation de son projet. La capacité de l’église passait de 960 à 1 200 fidèles, projet qui fut approuvé en 1753.La présence de pots-à-feu de part et d’autre de la façade est une formule adoptée par Mansart de Sagonne à Saint-Louis de Versailles, ainsi que dans son projet pour la Madeleine de Paris. Enfin, la présence de palmes sur cette même façade est un motif fréquent dans la tradition Mansart.

À la Révolution, l’église et le couvent sont désaffectés et vendus à des particuliers. En 1808, l’empereur Napoléon autorise la Ville de Paris à acquérir l’ensemble des bâtiments pour les affecter au Consistoire de l’Église luthérienne en 1808.  L’aménagement intérieur de l’église date pour l’essentiel de l’Empire et du règne de louis-Philippe. L’orgue a été réalisé en 1983 par le facteur d’orgue alsacien   Mühleisen.

Église des Billettes

24 rue des Archives, 74004 Paris

Métro: Hotel de Ville

Tarifs: de 22€ à 33€

Réservation: (CLIQUEZ)

Billeterie : 01 42 77 65 65

 

 

2 Romanes Le Dernier Cirque Tzigane 2

 

La  TRAPEZISTE  DES  ANGES ! ” 

Samedi 22 décembre 2018 ! à 16h et 20h30

 

FOLIE  TZIGANE  EN  ZONE  LIBRE ! “

Lundi 31 décembre 2018 à 21h

 

La famille Romanes organise un Grand Réveillon… Ambassadeur sérieux de la Culture Tzigane et Gitane, Alexandre Romanès met en lumière une communauté mal comprise, à travers ses spectacles poétiques, remèdes efficaces contre la mélancolie… Des évènements à ne pas manquer dans la Capitale !

ggg

” La  TRAPEZISTE  DES  ANGES ! ” 

Alexandra , « La Trapéziste des Anges » , 5ème fille d’Alexandre et de Délia, vous fera faire un voyage poétique hors du Temps !
Autour d’elle, trapèze, funambule, jonglage, cerceaux diamantine, les musiques et les danses Tziganes des Balkans… Et un chat qui se promène sur la piste et qui fait des bêtises quand il en a envie, car ce n’est pas « horreur » du dressage…
Sous le ciel du Cirque Romanès, toute la tribu est reunie, d’autres cousins et cousines sont venus les rejoindre pour vous faire partager la joie de vivre … Et les plus jeunes redoublent d’énergie pour vous émerveiller !

SCÉANCES

Samedi 22 décembre à 16h et 20h30
Dimanche 23 décembre à 16h et 20h30
Lundi 24 décembre à 16h et 20h30
Mardi 25 décembre à 16h et 20h30
Mercredi 26 décembre à 16h et 20h30
Jeudi 27 décembre à 16h et 20h30
Vendredi 28 décembre à 16h et 20h30
Samedi 29 décembre à 16h et 20h30
Dimanche 30 décembre à 16h et 20h30

ggg

« FOLIE TZIGANE EN ZONE LIBRE ! »

En Roumanie, il parait que démarrer une année avec des Gitans porte bonheur ! Et si c’était également le cas en France ?
La Famille Romanès au grand complet avec d’autres artistes, organise le Grande Réveillon Tzigane!

Alexandre Romanes dit en souriant : « Dans les tribus gitanes toutes les femmes sont des Reines ».
Après la représentation du spectacle « La Trapeziste des Anges ! »,toute la nuit vous pourrez manger des
côtelettes de mouton sur le barbecue, des choux farcies des Balkans, plus une grande variété de plats… vins et
boissons à volonté !!!
Vous passerez la nuit avec la Famille Romanès et son Ensemble de musique Tzigane des Balkans, qui vous fera
danser jusqu’à l’Aube. De nombreux artistes invités se joindront à la fête : danseuses
tziganes du monde, danseuses orientales, danseuses flamenco, fanfare Tzigane de l’Europe de l’Est, chanteuses…

  •  Au programme :
  • spectacle du Cirque Romanès, Diner –Dansant et d’autres spectacles, musiques, chants… jusqu’à l’Aube !…

Israël Galvan dansant sur la piste du Cirque Romanes

  • Et nous sommes très heureux de vous présenter l’Immense danseur sévillan ISRAEL GALVAN  qui fera danser les étoiles sur la scène du Cirque Romanès, pendant la Nuit de notre Réveillon Tzigane du 31 Décembre 2018 à partir de 21h …

dfdfdfdfdfd

Il y a aussi la parution de 2 nouveaux livres d’Alexandre Romanès 

« Les Corbeaux sont les Gitans du ciel ! » Ed. L’Archipel. 19€

Dans son nouveau livre il raconte sa vie, depuis sa naissance jusqu’à aujourd’hui…

En Occident, dans un passé pas très éloigné où les femmes comptaient si peu, nos femmes étaient la colonne vertébrale de la tribu !
Et la misogynie, cette chiennerie n’existait pas, ce qui leurs a permis à nos femmes d’êtres fortes. Quand elles traversaie nt les villages seins nus, jamais elles ne baissaient la tête !
… Notre Cirque vient de là!

Et « Le Luth Noir », Editions Lettres Vives (Editions de Luxe), 15€

son dernier recueil de poèmes

Ma femme est une gitane hongroise redoutable.
À la seconde où je l’ai vue, j’ai su que c’était l’ange qu’on m’avait envoyé !
erererererere
SCÉANCES

Tarif Unique : 150 € par personne
Spectacle-Diner-Soirée Dansante jusqu’à l’Aube… !

Tenue Tzigane souhaitée

Cirque Romanes, Square Parodi, Bd de l’Amiral-Bruix – 75016 Paris
Métro : Porte Maillot ( Ligne 1 – Sortie 5 ) ou Métro : Porte Dauphine ( Ligne 2 – Sortie 3)
Renseignement et réservation : 01 40 09 24 20 / 06 99 19 49 59.
Email : cirque.romanes@wanadoo.fr
Site Internet : www.cirqueromanes.com

 

 

Le Groupe ODESSA est un orchestre dédié à la musique russe constitué au cours de l’automne 2014 à Montpellier autour d’un Français d’origine russe, Léon Tourtzevitch. Il se compose actuellement de cinq musiciens :  Ludcia Commoy au chant, Léon Tourtzevitch chant guitare, Lino Messina chant contrebasse, Tatiana Derevitsky chant balalaïka  et Jean-Marc Torchy à l’accordéon.

Pour acheter le CD, faire parvenir à ” Association PROMUSLAV “, 39 rue Jules Ferry 34170 Castelnau-le-Lez, un chèque de 19 € (15 € + 4€ frais de port) à l’ordre de PROMUSLAV.

 

Ne pas oublier d’indiquer votre adresse. Le CD vous sera expédié le jour de réception du chèque.

4ème édition du Festival de Culture Russophones

“TOUR de la RUSSIE en 20 jours”

Nantes

Mercredi 12 décembre 2018

au dimanche 13 janvier 2019

Le festival Tour de la Russie revient pour la quatrième fois dans la ville de Nantes ! Pour cette nouvelle édition, c’est un mois entier de rencontres et de retrouvailles, d’échanges et de découvertes, de musique et de poésie, de melting-pot culturel, d’expériences artistiques et culinaires, de surprises et d’émotions partagées…

Organisé par l’association Russies étonNantes avec le soutien de la ville de Nantes.
Ce festival est une invitation à la (re)découverte de la Russie et de ses pays-voisins à travers la photographie, la musique, le théâtre, la littérature, la poésie, la danse, la cuisine, l’art traditionnel…

EXPOSITION DE PHOTOS

Exposition photo de Sergey Gorshkov, considéré comme l’un des grands photographes russes contemporains, membre permanent de National Geographic Russia.

Il est l’un des photographes les plus primés au concours international « Wildlife Photographer of the Year ». S. Gorshkov se donne comme objectif de préserver les richesses de la nature à travers le prisme de la photographie.

Exposition de Sergey Gorshkov Sa Majesté la Nature 12.12.18 au 13.01.19 Cosmopolis |

Entrée libre au Cosmopolis

Horaires: du lundi au dimanche, de 14h à 18h (et les soirs de spectacles et de concerts), et de 14h à 17h les 24 et 31 décembre). Fermé les 25 décembre et 1er Janvier.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Exposition de photos de Vincent Pérez, “Un voyage en Russie”

La Géothèque

Exposition de photos de Xavier Noel, “Nijni Novgorod, ille en transition”

Bibliothèque  Paul Eluard



Conférences et rencontres

Littérature russe d’aujourd’hui : regard d’une journaliste franco-russe

le 22 décembre 2018 à 15h30 Cosmopolis | Entrée libre

Présentation d’auteurs russes contemporains par Irina Kudesova, en partenariat avec la librairie Coiffard.

Transsiberrance : récit de voyage pas comme un autre

le 27 décembre 2018 à 19h00 Cosmopolis | Entrée libre

Rencontre avec Jean-François Pasques, capitaine de police en fonction à Nantes. Passionné par la Russie, cet auteur de romans policiers est parti en mars dernier en immersion totale au sein du peuple russe. Il nous racontera ses aventures en avant-première, avant la parution d’un futur ouvrage.

Noël russe : histoire, traditions

le 07 janvier 2019 à 18h30 au Cosmoplolis  | Entrée libre

Traditions de la fête de Noël orthodoxe en Russie racontées par Evguénia Darras. Après des années de dictature communiste qui ont contribué à la disparition partielle des coutumes religieuses, les Russes ont renoué avec la tradition. Venez découvrir l’histoire, les rites et les traditions culturelles et culinaires du Noël russe, célébré par l’église orthodoxe la nuit du 6 au 7 janvier.

Folles aventures d’une Française à Moscou

le 08 janvier 2019 à 18h00 au Cosmopolis | Entrée libre

Moscou : son histoire ancestrale, son racisme supposé, son alcoolisme réel ou illusoire, son regard sur l’Occident, mais aussi et surtout des Moscovites parfois déroutants, souvent généreux et toujours inoubliables ! Rencontre avec l’auteur Ombeline Philizot.

Concerts de musique

concert de Svetlana Kazykina

Modeste Moussorgski et Piotr Tchaïkovski

14 décembre à 19h30 au Cosmopolis | Tarif 5€

Jeune pianiste française d’origine ukrainienne, Svetlana Kazykina vous invite à (re)découvrir deux magnifiques suites pour piano : Les Saisons de Piotr Tchaïkovski et Tableaux d’une exposition de Modeste Moussorgski.

AGENDA ET PROGRAMME

du 4 ème Fetival Tour de la Russie

Les 5 lieux du Festival:

Espace International Cosmopolis, 18 rue Scribe 44000 Nantes

Contact Cosmopolis:  02 52 10 82 00 cosmopolis-nantes@nantesmetropole.fr

Salle Vassa, 18 rue Colbert 44000 Nantes

Bibliothèque Paul Eluard, 32 Av des Plantes 44800 Saint-Herblain

Librairie de voyage Géothèque, 14  rue Racine 44000 Nantes

Centre Socio-culturel de Bellevue, 25 rue Jamet 44100 Nantes.

Entrée libre aux expositions ;

Tarifs des spectacles, concerts, ateliers à consulter dans le programme général. Pour les animations gratuites : entrée dans la limite des places disponibles.

Contact: 06 83 07 72 94 ,  courriel: asso.russies.etonnantes@gmail.com

Site de l’organisateur, association Russies étonNantes www.russiesetonnantes.fr

 

Exposition de 20 sculpteurs

 

“À propos de moi et à haute voix.”

 

sur le thème de “L’Homme”

 

20 décembre 2018 – Novembre 209

 

Atelier Anikushin, Saint Petersbourg

 

L’atelier d’Anikushin rassemble des œuvres de sculpteurs modernes de Saint-Pétersbourg, sur  le thème de «l’homme». Ici, vous pouvez rencontrer une variété de personnages: tristes et insouciants, se cachant du monde et pliant le monde sous eux-mêmes – ils parlent dans différents état d’humeurs et d’attitudes, c’est-à-dire comme chacun de nous.

Le patineur, (bois, laiton 1998) d’Alexandre Molev (1952-2009), diplômé de l’école d’art. V. A. Serov (maintenant. N. Roerich), 1976. et l’Institut de peinture, sculpture et architecture. I.E. Repin, 1984. Formé à l’atelier de M.K. Anikushina.

L’exposition présente une quarantaine d’œuvres de plus de 20 auteurs. Certaines des œuvres ont été sortie de la collection du Musée de la sculpture urbaine, d’autres ont été sélectionnées dans des ateliers des sculpteurs et d’autres ont été spécialement conçues pour cette exposition. De nombreuses sculptures sont exposées pour la première fois.

Le couple (bois, laiton 1999) d’Alexandre Molev (1952-2009)

Les exposants sont: Vladimir Andreev, Vitaly Datchenko, Oleg Zhenilenko, Oleg Zhogin, Olga Ivashintsova, Levon Lazarev, Robert Lotosh, Alexandre Molev, Alesia Murlina, Zhanna Nugerbekova, Alexander Pozin, Nikita Rotanov, Marina Spivak, Petr Subbotin, Roman Tanger, elle-même Svetlana Fedorova, Alena Yakovleva, Maria Yakovleva et Irina Yaroshevich.

“Je m’en vais, et je suis venu”, Oleg Zhenilenko

Les visiteurs joueront sur les cordes de l’âme, verront comment les pensées se comportent dans leur tête.

“Je me cache”, Robert Lotoch

La sculpture est la déclaration de l’auteur «à haute voix» sur ce qui l’intéresse, et constitue presque toujours un autoportrait, une histoire sur lui-même. Cependant, le spectateur recherche également une réflexion sur lui-même dans une œuvre d’art. En règle générale, les visiteurs se voient attribuer le rôle d’observateurs silencieux dans le musée, mais cette fois-ci, tout le monde aura la possibilité de faire connaître son opinion: un stand spécial sera présent pour les commentaires et les évaluations. Les visiteurs pourront voter pour leurs sculptures préférées et donner leurs impressions sur l’exposition, sur ce qui les a impressionné ou soulevé des questions.

 

“La bête” d’Antonina Fatkhoulina

L’exposition comprendra des excursions thématiques, des classes de maître et des festivals.

 

  04040404040

 

Mikhail Konstantinovich Anikushin – sculpteur exceptionnel du XXe siècle. Les créations du maître sont les séries de monuments de Pouchkine, Tchekhov et Lénine. Anikushin a créé , entres autres une composition sculpturale pour les défenseurs de Leningrad. Et de nombreux monuments à Tchekhov “dispersés” dans différentes villes du pays.Au milieu du siècle dernier, les bonzes soviétiques sont encore installer. Les autorités décident de mettre  un nouveau monument à Lénine dans la ville pour son centième anniversaire. Un concours de création a été annoncé, qui a été remporté par Mikhail Anikushin. Mais le problème était qu’il n’avait pas d’atelier pour sculpter une sculpture de huit mètres. Le problème a été résolu rapidement et efficacement après avoir construit un atelier dans le luxueux jardin Vyazma.

En 2013, un espace de création inhabituel a été ouvert dans son atelier. L’atelier d’aujourd’hui est non seulement un musée commémoratif, mais également un centre d’art moderne pour l’apprentissage et la créativité. L’exposition principale est consacrée à la technique de création d’une sculpture monumentale. Ici, vous pouvez vous familiariser avec le processus de l’intérieur: du croquis au crayon au moulage en bronze.

ZYZYZYZYZY

Atelier Anikushin
Vyazemsky Lane, 8 , Saint-Pétersbourg 197022, Russie
District de Petrogradsky

Horaires des visites: du mercredi au dimanche de 12h00 à 18h00 (guichet jusqu’à 17h00).
Billets: adultes – 150 roubles; enfants, étudiants, retraités – 50 roubles.
Métro: Petrogradskaya

 

Datcha Kalina et Kibitka fêtent le Noël Russe !

Samedi 12 janvier 2019 à 12h

La Datcha, Eguilles


Datcha Kalina et Kibitka fêtent le Noël Russe!

Prolongation après toutes ces fêtes de fin d’année 2018, autour d’un repas typiquement russe en participant à des animations, jeux, concours, danses, quizz avec de nombreux lots à gagner.

Ambiance, bonne humeur, jeux, concours nous nous rassembleront tous dans la joie et la fête d’un Noël typiquement russe.

 

d p d p d p d p d p d p d p d p d p w

 

La Datcha Kalina

315, Chemin des Petites Fourques, 13510 Eguilles

Contribution aux frais : 45€
Adhérents Datcha et kibitka: 35€

Uniquement sur réservation :
04 42 92 68 78 / 06 20 97 35 68
contact@datchakalina.com

 

1 NOUVEL   AN  RUSSE  1

Théâtre Toursky

 

Vendredi 28 et  samedi  29 décembre  2018 à 11h et 14h

Pour la 16e année consécutive, l’association franco-russe « Perspectives » organise à Marseille une vraie fête de Nouvel An russe pour les enfants, avec le soutien de la Ville de Marseille et du Consulat général de Russie à Marseille.

☃️ Venez jouer, danser et chanter autour d’un grand sapin lumineux avec le Père Gel (Died Moroz), la Fille des Neiges (Sniégourotchka), Baba-Yaga – personnages de contes populaires russes qui nous font le plaisir de descendre jusque dans le Sud de la France !

Chaque enfant reçoit un cadeau de la part de Died Moroz. Les enfants des familles russes, mixtes franco-russes et tout simplement françaises, participent au spectacle interactif dans la tradition russe : ils chantent, dansent, font la ronde autour d’un grand sapin lumineux, avec les personnages de ces contes populaires.

Pour cette occasion unique, les enfants et leurs parents viennent de Marseille et des villes avoisinantes :
Aix-en-Provence, Les Milles, Rognac, Vitrolles, Miramas, ainsi que des villes plus éloignées : Toulon, Avignon, Orange, Nîmes…

 

hhhh

 

Le 30 octobre 1970,  une poignée d’artistes écrivit le nom du poète Axel Toursky sur le fronton d’une salle de quartier, à Saint-Mauront,  la Compagnie Richard Martin était née.

En 1971, Richard Martin fonde le Théâtre Toursky sur ce qui n’était qu’un hangar. C’était, disait-on en ce temps, une grande folie que de rêver installer dans un quartier populaire.  En 1974, l’orientation artistique et citoyenne de Richard Martin débouche sur une création pionnière. Il équipe un autobus, le Théâtrobus, et égrène ses spectacles dans les cités.

Pugnace et isolée, l’équipe du Toursky creuse son sillon. Ateliers, débats, collaboration avec le tissu associatif, les échanges avec les habitants se multiplient. Démarche inédite à l’époque, car ni le travail social, ni la Politique de la Ville n’existaient encore.

 

THÉÂTRE TOURSKY · SALLE LÉO FERRÉ
16, Passage Léo Ferré, 13003 MARSEILLE

Tarifs: Adulte 10€, enfant:6€, cadeau: 8€, gratuit enfants de moins de 3 ans.

Réservation des billets: (CLIQUEZ)

 Chèque à l’ordre de l’Association franco-russe Perspectives
est à envoyer à l’adresse suivante :
Association franco-russe Perspectives, La Sauvagere bat 26
253 bd Romain Rolland, 13010 Marseille

Accès: métro: Ligne 2 (rouge), station National

Bus: N°89, arrêt Auphan / Vaillant

Vouture: dans le quartier de Saint-Mauront, le Théâtre Toursky est indiqué à l’angle du boulevard National et de la rue Félix Pyat. Depuis l’autoroute A7, emprunter la sortie « Cinq avenues/Belle de Mai ». Au feu, tourner à droite dans la traverse de Gibbes, puis suivre le fléchage vers le Théâtre. Depuis le boulevard de Plombières, le Théâtre est indiqué au bout du boulevard, sur votre gauche.

 

 

Exposition du peintre

 

Lev Dutov

60 +

 

11 au 18 décembre 2018

 

Académie Moukhine Stieglitz, Saint Petersbourg.

 

Le peintre Lev Dutov le jour du vernaissage le 11/12 /2018

Discours du vernissage devant les toiles de Lev Dutov (tenant sous son bras son ouvrage)

Salle blanche avec les toiles du peintre Lev Dutov © Victor Borisov

Salle d’exposition © Victor Borisov

Quelques amis lors du vernissage ©Victor Borisov

 

hhhh

 

Lev Nicolaïevitch Dutov, est né en 1951 à Sakhaline  Il est diplômé du Collège Supérieur d’Art et d’Industrie de Léningrad  . V.I. Mukhine en 1984, Leningrad. En 1985, il a fait ses débuts à l’exposition jeunesse de Leningrad de l’Union des artistes, où il a été récompensé et accepté au sein de “l’Association des jeunes de l’Union des artistes de l’URSS.”
En 1989 a été envoyé à Gurzuf pour participer à l’exposition des jeunes de l’Union à Moscou.
En 1990 a été admis comme” membre à l’Union des artistes de la Russie”, section de peinture.
Participe constamment aux expositions urbaines, russes et internationales.

Il possède des diplômes et certificats d’expositions et de symposiums internationaux.
En 2004 a remporté la médaille de bronze au Salon de Paris 2004 de la Nationale des Beaux Arts.

Les travaux sont les suivants: le ministère de la Culture de la Fédération de Russie; Direction des expositions de Léningrad; Direction russe des expositions; Musées d’histoire locale il. Zaraisk, Uryupinsk et Tsarsko-Selskiy; Musée Civico, Italie; Musée Palotti, Limbourg, Allemagne; Musée d’art contemporain Beijing, Chine; Musée à Hanju, Chine. Dans des collections privées en Russie et dans d’autres pays. …

Autoportrait

Lev Dutov peignant en extérieur

 

hhh

Façade de l’Académie Stieglitz.

L’école est fondée par décret du tsar Alexandre II en 1876, grâce aux moyens financiers de son fondateur, le  baron von Stieglitz  (1814-1884), banquier et industriel. L’école prépare des dessinateurs industriels et techniques et de futurs professeurs de dessin des écoles secondaires techniques.  Son premier directeur, de 1879 à 1896, est l’architecte M.E. Messmacher .

L’école reçoit sa dénomination actuelle en 2006. Elle enseigne aujourd’hui à environ 1 500 étudiants répartis en trois facultés, art monumental, design et arts décoratifs. Son corps professoral compte quelque deux cent-vingt enseignants. L’Académie à célèbré son 140 ème anniversaire en 2016.

Musée des Arts Appliqués, Académie Stieglitz

Solyanoi pereulok  15 , Saint- Pétersbourg 191028

edededededededed

Soirée de Noël russe

Slavyanochka fête ses 15 ans.

Samedi 5 Janvier 2019 à 19h00

Hôtel de Normandie à Evreux.

 

L’association culturelle franco-slave « Slavyanochka » a été créée en avril 2004 à l’initiative d’une femme russe : Galina MASSON (originaire de Pskov, une ville très ancienne du Nord-Ouest de la Russie et actuellement guide touristique pour les russophones). « Slavyanochka » a pour but de faire découvrir la culture des pays slaves au public français.

Soirée animée avec un groupe de musiciens qui chanteront un mélange de chansons folkloriques et traditionnelles russes. Le dîner de qualité, avec des jeux, des concours, des rires et des animations.

  En Russie, le Noël orthodoxe est célébré suivant le calendrier Julien, c’est-à-dire les 6 et 7 Janvier. Traditionnellement, on passe la veillée du 6 à l’église puis, le 7 Janvier (jour férié), la famille se réunit autour d’un repas composé de mets très variés. C’est la journée des enfants où se mêlent les rires des petits et des grands. La coutume en Russie veut qu’en étant animé et gai ce jour-là, on le restera toute l’année.

 

     Le père noël russe est représenté en costume rouge ou bleu  avec sa longue barbe blanche , il se nomme « Ded Moroz », Père Gel . Il est pratiquement toujours accompagné de sa petite fille « Snegourochka » ou « petite fille des neiges », elle aussi de bleu ou de blanc vêtue.

bbbbb

Pour tous renseignements : 02.32.31.26.96

Courriel : association.slavyanochka@gmail.com

bbbbb

 

Hôtel Normandie,

37, Rue Edouard Feray, 27000 Évreux

hhh

Réservation avant le 31 Décembre 2018 en envoyant un chèque d’acompte de 30€ par personne en précisant le nom, le nombre de personnes, et un moyen de vous joindre en cas de changement (mail ou téléphone). Chèque et bulletin à: 

Association Slavyanochka 6 rue des violettes 27000 EVREUX

Le tarif est fixé à 55 € par personne (repas et boissons comprises)

Téléchargez le bulletin d’inscription en PDF : (CLIQUEZ)

Nouveautés dans la collection Syrtes Poche
Sortie le jeudi 17 janvier 2019

La”Correspondance de Tsvetaeva et Pasternak“.La rencontre annoncée dans cette correspondance entre deux génies de la poésie russe du XXe siècle est un événement littéraire exceptionnel. Exceptionnelle, elle l’est d’ailleurs doublement, cette relation épistolaire entre poète soviétique et poète de l’émigration, à l’heure où, après une phase de liberté surveillée où les échanges étaient encore possibles, la culture russe se scinde en deux – et ceci pour toute la durée de l’expérience soviétique.

Marina Tsvetaeva et Boris Pasternak s’étaient rencontrés à Moscou en 1918. Ce n’est qu’en 1922 qu’ils se sont véritablement découverts au travers de leurs écrits respectifs. Pendant quatorze années, ils ont ainsi entretenu une correspondance d’une densité extrême et d’une intensité rare dans laquelle se tissent, étroitement mêlées, passion sentimentale et poésie, sur fond d’époque historique et d’histoire littéraire. Plus des trois quarts de ces lettres échangées entre ces deux êtres radicalement différents sont inédits. Dessinant une courbe en arc de cercle, la relation se noue, suit un mouvement ascendant jusqu’à atteindre un pic paroxystique, décroît, se dénoue et finit par se défaire définitivement.

832 pages  – 110 x 175 mm –

Prix: 16€

ISBN: 9782940 628094

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

“Le maître d’armes” d’Alexandre DUMAS (sur l’épisode romanesque d’Ivan Annenkov, décembriste condamné à l’exil perpétuel en Sibérie, rejoint par sa dulcinée, une française).

En 1826, la France est ruinée par les campagnes napoléoniennes et la Russie apparaît comme un pays de cocagne. En quête de gloire et de fortune, Grisier, un maître d’armes français part donc pour Saint-Pétersbourg. Après un voyage éprouvant, il se lie d’amitié avec Louise Dupuis, une modiste française expatriée, ainsi que son amant le comte Alexis Vaninkoff, jeune lieutenant dans les chevaliers gardes de l’empereur.

A la mort de l’empereur Alexandre, des conspirateurs, avec lesquels le comte Alexis s’est laissé entraîner par désœuvrement, profitent du trouble faisant suite à la renonciation à la couronne de Constantin au profit de Nicolas, son jeune frère, pour essayer d’instaurer une république. Cependant, mal préparé, ce complot appelé la conspiration des décembristes, est un échec. Tous les protagonistes sont arrêtés et le comte Alexis est condamné à l’exil perpétuel en Sibérie. S’ensuivent des ennuis inattendus pour notre maître d’armes.

À la croisée de ces destinées, périls et prouesses, complots abjects et intrigues amoureuses se succèdent sous la plume d’Alexandre Dumas. Ce roman est l’un des premiers de l’écrivain, mais l’on reconnaît déjà son style si palpitant.

300 pages – 110 x 175 mm –

Prix: 11€

ISBN: 9782940 6281 00

 

Concert de Noël

 

Lado Polyphomie ”

chorale

” Chant du Monde “

 

Jeudi 20 décembre 2018 à 20h

 

Maison Associative des 7et 8ème ardt, Paris

 

Ensemble Lado Polyphonie

A l’approche des fêtes, LADO POLYPHONIE  vous invite à notre traditionnel Concert de Noël Slave, qui va se produire avec la chorale Chant du Monde de Saint-Denis, 

L’entrée est gratuite, vous êtes bienvenus seuls ou avec les enfants. 

.
ikikikiki
.
Au programme:

Chansons traditionnelles populaire des peuples slaves :  kolyadki (chants de quête de Noël), rites populaires, rondes, farandoles et  jeux interactifs. Instruments traditionnels russes.

Chansons françaises et anglaises (polyphonie vocale a capella) interprétées par la chorale de Saint-Denis.

 

iklikliklikl
.
Maison de la vie associatives des 7/8ème arrondissement
28, Rue Laure Diebold, 75008  Paris
Réservation: 06 67 19 03 38.

 

“Les grandes voix Cosaques de Kouban”

Dimanche 16 décembre 2018 à 17h

 Salle Maurice Leblond de Maintenon

Ensemble de musique traditionnelle slave: voix, instruments.

Le nom du groupe évoque la région historique du sud de la Russie, située entre la mer Noire, les steppes , le delta de la Volga et la Ciscaucasie. Terre ancestrale des cosaques de Kouban. C’est ainsi la culture musicale cosaque constitue une partie importante du répertoire de KOUBAN, mais dépasse largement ses frontières.

Andreï Kikena, fondateur du groupe.

Le fondateur du groupe et son directeur artistique est Andreï Kikena, ténor formé au Conservatoire supérieur de musique de Kiev en Ukraine. Ancien soliste des Choeurs de l’Armée rouge et chef des choeurs de l’Opéra du Conservatoire supérieur Tchaïkovski de Kiev. Depuis sa création en 1998 l’ensemble KOUBAN a participé à de nombreux festivals de musique sacrée et traditionnelle , tels le prestigieux festival international de musique sacrée de l’Abbaye de Sylvanès, de Montpellier, du pays Briard, Automne musical de Taverny, «Cantica sacra» de Rocamadour, Eté musical de Bourges, Eté musical de Saint Robert, Vendée en musique, Septembre musical de l’Orne, Chants de Noël à Marseille et bien d’autres en France, en Belgique, en Grande-Bretagne et en Suisse.


L’ensemble KOUBAN est composé des musiciens professionnels, chanteurs et instrumentistes. Balalaïka est un instrument traditionnel russe, symbole musicale de Russie.Un des solistes de l’ensemble KOUBAN, NICOLAS KEDROFF est un vrai virtuose de balalaïka . Soliste à la réputation internationale, il est lauréat de plusieurs concours , Chevalier de l’ordre des Arts et des Lettres. Nicolas Kedroff a su faire révéler à ce petit instrument triangulaire à trois cordes une grande richesse d’expression musicale.

Les programmes de l’ensemble Kouban présentent des chants traditionnels slaves: russes, ukrainiens, cosaques

jhjhjhjjhjhjhjhjhjhj

 

Salle Maurice Leblond de Maintenon

28130 Maintenon Pierres

Tarifs: 18€,  adhérents des Amis du Château: 14€,  gratuit pour les moins de 15 ans accompagnés

Réservation: 06 89 92 55 55

 

2ème STAGE INTERNATIONAL DE CHANT CHORAL
en AUVERGNE

” Polyphonies orthodoxes slaves “

Du 29 JUILLET au 3 AOÛT 2019

CHAMPAGNAT-le-JEUNE (63580)

Direction : Brigitte INGELRELST
Organisé par le Choeur SLAVITSA de Clermont-Ferrand

Après le 1er stage de chants polyphoniques orthodoxes slaves au début de l’été 2018, voilà lancée la préparation du 2ème stage pour l’été 2019 !

2 concerts de fin de stage : le vendredi soir dans la belle église du village qui nous accueille …

et le samedi soir … église pas encore définie !

 Brigitte Ingelrelst, née en Belgique en 1958, depuis 1996 vit à Clermont-Ferrand. Elle a été formée lors de plusieurs stages par an avec des chefs de chœurs de pays slaves (Bulgarie, Crimée, Russie) en France et en Bulgarie. A travaillé avec le Chœur de Crimée et participé à 2 concerts à St Pétersbourg et Novgorod d’une grande œuvre de Gavriline.

olololololololol

PARTIE MUSICALE
– Assurée par Brigitte Ingelrelst, formée lors de plusieurs stages par an avec des chefs de choeurs de pays slaves (Bulgarie, Crimée, Russie) en France et en Bulgarie. A travaillé avec le Choeur de Crimée et participé à 2 concerts à St Pétersbourg et Novgorod d’une grande oeuvre de Gavriline en 2017.
– Chants polyphoniques à minimum 4 voix. Selon les inscriptions et les capacités de certains stagiaires à assurer une partie de soliste, des chants plus complexes avec voix dédoublées, solos … pourront être proposés.
– Travail vocal basé sur l’écoute des harmoniques, la recherche d’une unité vocale, les techniques spécifiques nécessaires pour le répertoire orthodoxe « comme en Russie », quelques notions importantes de théorie indispensables pour travailler la justesse de la voix par pupitre et pour tout le choeur.

Horaires de travail : 9h30 – 12h30 et 14h – 17h30 avec pauses. Ces horaires sont adaptables.
– Possibilité de travail par pupitre en fonction des besoins ou des demandes en dehors de ces horaires ou sur proposition spécifique du chef de choeur.
– L’objectif est non seulement de prendre du plaisir dans la découverte pour certains peut-être de toute la richesse de ce répertoire magnifique des polyphonies orthodoxes slaves mais surtout de travailler la qualité vocale, technique et d’interprétation pour pouvoir présenter les chants choisis pour ce 2è stage lors de 2 concerts le vendredi 2 août et le samedi 3 août en soirée en fin de semaine de stage.
Le travail est sérieux, en profondeur, dans les détails et tout en finesse avec des choristes motivés qui auront déchiffré leur voix (AVEC SUPPORTS FOURNIS si nécessaire) dans une ambiance conviviale, chaleureuse et volontaire. Nous serons là pour progresser individuellement et tous ensemble dans une ambiance de partage et d’encouragements.

HEBERGEMENT :
Chaque stagiaire choisit son hébergement : différents gîtes, chalets, campings, chez l’habitant, gîtes adaptés aux personnes handicapées, Airbnb sur place et dans les villages environnements.
Nous sommes à votre disposition pour vous aider si besoin.

ACTIVITES DANS LES ENVIRONS :
Village situé dans une très belle région que vous pourrez découvrir en soirée ou le samedi matin en fonction de l’avancement du stage … ou éventuellement un moment dans la semaine à décider sur place, la priorité étant quand même donnée au stage. Randonnée, plan d’eau … visites …

REPAS : Les repas pourront être pris sur place (livraison) ou dans le restaurant du village … encore à définir.
Les petits-déjeuners pourront être pris soit sur vos lieux d’hébergement, soit sur place. Le petit déjeuner du dimanche pour ceux qui reprendront la route le dimanche 4 août peut également être servi en fonction des demandes. ATTENTION : si certains d’entre vous ont des particularités alimentaires à suivre, merci de nous
les signaler si vous choisissez les repas en commun ou de prévoir vous-mêmes ce dont vous avez
besoin.

CONCERTS :
– Un premier concert de fin de stage est prévu le vendredi soir à l’église de CHAMPAGNAT-le-JEUNE avec les stagiaires et le choeur SLAVITSA
2ème concert le samedi le soir 3 août : lieu à définir.
– Tenue pour les concerts : tous les vêtements seront de couleur noire. Vêtements longs pantalons, jupes, robes) de couleur noire, chaussures ou sandales noires.
Les accessoires (foulard, bijoux …) uniquement de couleur rouge profond (pas trop vif)
et/ou or.
– Les stagiaires qui ont un porte-partitions noir (ou rouge) peuvent l’apporter.
– Pensez à amener vos pupitres si vous en avez besoin lors du stage.

Inscription:
Merci de bien vouloir nous envoyer votre fiche d’inscription accompagnée de votre acompte de 150 € dès que vous le pouvez … pour faciliter l’organisation et le choix du programme des chants !!!
Nous vous enverrons le recueil de partitions à déchiffrer avant le stage début avril, ce qui vous laissera presque 4 mois pour apprendre votre voix.
EN CAS DE DESISTEMENT APRÉS LE VERSEMENT DE L’ACOMPTE, IL NE SERA PAS REMBOURSÉ. (Les motifs graves seront vus au cas par cas).
Le chèque d’acompte ne sera pas déposé sur le compte avant le 1er JUILLET sauf si demande de votre part de le faire avant.
Le solde vous sera demandé le 1er jour du stage, en 1 ou plusieurs chèques si besoin.
Pour toute demande particulière, n’hésitez pas à nous contacter pour échanger ensemble.
CHEQUES à libeller à « ASSOCIATION CHOEUR DE COEURS » et à adresser à :
Choeur SLAVITSA – 13 impasse de l’ASTRE – 63000 Clermont-Ferrand
POSSIBILITE DE VIREMENT BANCAIRE pour ceux qui le souhaitent.

cxcxcxcxcxcx

Choeur SLAVITSA – 13 impasse de l’ASTRE – 63000 Clermont-Ferrand

Tél: 06 58 43 76 87

Courriel: slavitsa3@gmail.com

Site: www.choeur-slavitsa.fr

Sortie de l’ouvrage

Histoire  des  armées  Blanches “

(1917 – 1922)

par Vitaly Joumenko

Éditions Ymca-Press

Ouvrage bilingue, français et russe,  illustrations et textes sur 752 page.  Sous la direction d’Andreï  Korliakov auteur de la maquette, numérisation et restauration des photos et des textes.


Diffusion  officielle  janvier 2019.

Commande possible actuellement en direct pour Noël.

Il y a 16 exemplaires avec la couverture française et 4-avec le russe.
 En deux langues (Français et russe).

Frais postaux:  France-16 euro-4 kg.,  Europe 32 euro, États-Unis et Russie-56 euros.
 
Peut être acheté directement:  Auprès d’ André Korliakov: Tél: ‭06 10 39 04 35‬