Informations Internationales

 

Les touristes ne paieront plus la TVA en Russie.

 

Goum de la place Rouge à Moscou.

Les étrangers en visite en Russie pourront, dès le mois de décembre, profiter de la détaxe sur leurs achats effectués sur le territoire russe. Le système de détaxe sera numérisé dès 2018.

Les députés russes ont définitivement adopté le 16 novembre une loi instaurant le système de détaxe pour les étrangers. Ainsi, toute personne provenant d’un pays hors Union économique eurasiatique (Russie, Biélorussie et Kazakhstan, entre lesquels un traité de libre-échange existe déjà) pourra récupérer la taxe sur la valeur ajoutée de 18% prélevée par l’Etat russe sur chaque achat destiné à être emporté hors de l’Union eurasiatique.

Boutique de souvenirs, rue Arbat à Moscou.

Pour profiter de la détaxe, un touriste devra effectuer des achats pour une somme supérieure à 10 000 roubles (environ 140 euros) en une journée et quitter le territoire de l’Union économique eurasiatique dans les trois mois suivant la date de l’achat. S’appliquera ensuite une procédure équivalente à celle déjà utilisée dans plusieurs pays : obtenir une fiche de détaxe au moment de l’achat, et la valider à la douane en quittant le territoire du pays.

 

Le monastère dédié à la Sainte et vénérable martyre, la Grande Duchesse Elisabeth, a été créé en été 1999 dans la banlieue de Minsk, le village de Novinki (qui fait actuellement partie de la ville). C’est la Communauté orthodoxe des sœurs de la Charité laïques qui a donné naissance au monastère.

Salon de Noël  pour poursuivre les travaux de construction du Centre d’hébergement pour femmes en difficulté avec enfants et pour soutenir le projet d’aide aux enfants orphelins polyhandicappés, les soeurs du Monastère orthodoxe Ste Elisabeth reviennent à Bruxelles exposer des produits fabriqués dans leurs ateliers monastiques.

La librairie “UOPC” (Bruxelles)

Gustave Demeylaan 14,

1160 Bruxelles, Belgique

Victor Tatarenko

“Deux Venise”

18 novembre au 7 décembre 2017

Hall d’expositions “Parc des Victoires”, Saint Petersbourg

Viktor Alexeïevitch Tatarenko est né en 1950 à Donetsk. Maître d’art monumental et décoratif, mosaïque, vitrail, peintre et graphiste. Il est diplômé de la section de peinture monumentale de l’Académie d’Art de Saint Petersbourg Moukhine.

Il a étudié l’art des vieux maîtres de Pskov, Novgorod sur les îles Solovetsky et Valaam. Il a restauré les fresques de Dionysos du monastère Féropontov, en utilisant les mêmes couleurs que l’ancien maître utilisait sur les icônes.

Viktor Tatarenko a commencé à travailler sur le chevalet avec la série des chats, des scènes graphiques de la vie des chiens.

Il est membre de l’Union des Artistes de l’URSS, l’Association internationale de mosaïque moderne (Ravenne, Italie), l’Association internationale des arts, la Société des artistes aquarellistes, l’Association internationale des arts plastiques (AIAP) de l’ UNESCO Paris.

Chat vénitien.

Salle d’exposition, quartier de Moscou

Place Tchernitchevski N° 6, Saint Petersbourg

Horaire: mar-ven 12h00-20h00, samedi-dimanche 11h00-18h00
Entrée libre

Выставочном зале Московского района по адресу: Санкт-Петербург, пл. Чернышевского, д. 6, м. “Парк Победы”.

Exposition

Kazimir Malevitch, pas seulement le Carré noir

Pavillon L’Ouvrier et la Kolkhozienne au VDNKh (Moscou)

du 24 novembre 2017 au 25 février 2018.

 

L’exposition présentent des œuvres démontrant différentes facettes de la créativité du grand maître, y compris celles qui ne cadrent pas dans la vision déjà ancrée de la personnalité et des réalisations de cet artiste emblématique du siècle dernier

Kasimir Severinovitch Malévitch nait à Kiev le 23 février 1878, décédé à Léningrad en 1935. Fils d’une famille de 8 enfants de parents polonais vivant en Ukraine. Son père, Severin Antonovitch (1845-1902) était un patriote polonais et fervent catholique, il travaillait dans une sucrerie en tant que contre-maître. Sa mère, Lioudviga Alexandrovna (1858-1942), a été élevée par son oncle musicien d’où un certain intérêt qu’elle cultivait pour les arts, écrivant de la poésie et aimant la broderie, elle fut plus tard l’une des rares personnes à soutenir le désir de Malevitch de devenir peintre.

Certainement la première toile de Malevitch, celui de sa mère, 1901 (?)
C’est donc avec la culture catholique que Malévitch va se confronter à l’iconographie et la symbolique de l’orthodoxie russe. Ceci a son importance comme on le remarquer dans plusieurs de ses œuvres.Kazimir Malevitch,  initialement éloigné du monde de l’art.

Autoportrait de 1910

Enfant, Malevitch a vu une peinture représentant une petite fille épluchant des pommes de terre, c’est ce réalisme incroyable qui a déclenché le parcours artistique de l’un des artistes les plus abstraits du XXe siècle, créateur du suprématisme – le mouvement artistique centré sur les formes géométriques, connu pour son Carré noir, son vaste travail au fil des années révèle un artiste polyvalent et éclectique.

Malevitch devant ses toiles abstraites.

Une des premières œuvres de Malevitch, “Jardin en fleur” de 1904. À l’époque, ses peintures étaient imprégnées de l’esprit impressionniste.

Toile de Malévitch de 1910 “Les enfants

Paysannes à l’église, toile de 1912.

Les principaux sujets abordés sont les paysans, représentés dans les champs, les églises et en gros plans. À ce stade, les figures de Malevitch semblent se développer en masse, devenant plus volumineuses et statiques.

 

Toile “Fille-fleur” 1930

 la fin de sa vie Malevitch se tourne vers la peinture réaliste. Difficile à croire, mais le créateur du “Carré noir” termina sa carrière en passant à la peinture de paysages simples, ordinaires

 

Sur le boulevard, toile 1930

L’exposition est accompagnée de nombreux documents provenant d’archives publiques et privées. Des photographies, des lettres, des éditions de livres, des journaux, des infographies et des reconstitutions illustrant le parcours de Malevich en tant qu’artiste, théoricien et personnage culturel qui révèlent de nouveaux aspects inattendus de sa vie personnelle et créative.

 Pavillon “l’ouvrier et la kolkhozienne”. 

Prospekt Mira, 121, Moscou

Horaire: 11h00-22h00.
Tarifs: adultes – 300 roubles,  enfants de 6 à 16 ans, étudiants et retraités – 100 roubles.
GRATUIT: les enfants de moins de 6 ans, orphelins, enfants privés de soins parentaux, handicapés, vétérans de la Grande Guerre Patriotique et les  familles nombreuses .

Piotr Borisovitch Rosniansky (10 juillet 1944- 30 octobre 2017)

Les paroissiens de l’Église de la Tourelle , l’Union des descendants des combattants russes de Gallipoli, les choristes de l’ensemble vocal Rossa i Nota, les membres de la Fondation pour la Préservation du Patrimoine Russe dans l’Union Européenne (FPPR), ainsi que des associations SLAWA et VITIAZ de Belgique ont la profonde tristesse de vous faire part du décès de Piotr Borisovitch Rosniansky.

Retracer son histoire en quelques mots n’est pas chose facile
car il y a tant et tant de choses à dire…

Des années d’enfance et de jeunesse dans les camps VITIAZ, par exemple. Enfant unique, il avait trouvé là une bande de copains et copines avec qui il vivait des expériences captivantes d’aventures en groupe qui n’étaient pas antinomiques d’une certaine discipline. Issu d’une lignée de militaires gradés au temps de la Russie blanche, il avait conservé de son éducation un profil droit, un savoir-vivre, une haute idée de la dignité indispensable à tout être humain, une galanterie peu commune vis-à-vis des dames. A ce propos, je dois bien dire que ses yeux du plus pur azur ne laissaient pas ces dernières indifférentes. Je salue en lui l’ami joyeux, facétieux à ses heures, qui nous enchantait de sa voix de ténor en s’accompagnant à la guitare.

Avant de quitter Bruxelles pour Genève où il avait déjà vécu, il était chef de chœur de l’ensemble choral « Rossa i Nota ». Les choristes Rossa i Nota : Lonick, Yashko, Iliya, Georges, Venceslas, Volodia, Sacha, Vania, Nikita, Alex et Daniel vivent donc en ce moment des instants douloureux.

Pieux sans être obtus, il se dévouait pour que reste vivante la mémoire des russes chrétiens orthodoxes, victimes de la guerre civile, venus en Belgique pour trouver refuge et pratiquer leur culte à la « Tourelle », leur église, son église de cœur. (Église St Pantéleimon, St Nicolas – 47, rue de Mol à 1040 à ETTERBEEK).
Il faisait d’ailleurs aussi partie des descendants des Combattants Russes de Gallipoli.

Administrateur actif de la « Fondation pour la préservation du patrimoine russe » sous la Présidence de Nicolas Bieliavsky, il ne niait pas certaines racines ukrainiennes et parlait des peuples en ces termes : « … Les PEUPLES, ce sont eux qui m’intéressent, avec leur sensibilité, leur esprit, leur spiritualité et non la politique, la géostratégie, les simples liens du sang ou les relations commerciales… »
Ainsi, c’est au nom de la fraternité des peuples qu’il participait à l’animation de soirées culturelles russes, arméniennes, bulgares, tchèques et serbes en Belgique et en Suisse, représentant « SLAWA », une ASBL dont il était membre fondateur. Pétia, c’était l’ami cultivé, pétri d’Histoire, de Littérature, auteur lui-même, poète toujours (comme l’était aussi avant lui, son père, Boris)!

Piotr ROSNIANSKY, à droite lors de la fête de RC en 2015 à Paris avec Michel Komaroff-Kourloff et assis, N.N. Tikhobrazoff

    Il avait publié plusieurs livres, dont à titre d’exemple  :

  • Un recueil de poèmes dont il était l’auteur : « Rosée claire sur Bise noire » ;
  • « Le terrorisme sous STOLYPINE » (complément aux « Mémoires du général Paul Kourloff » où était abordé le thème de l’agonie de la Russie impériale) ;
  • « L`Esprit de la forêt », conte pour petits et grands et autres poésies
    …d’autres ouvrages plus philosophiques également.

Enseignant la langue et la littérature russes à Genève, secrétaire général de la société philosophique « Europa SACRA », il ne se montrait jamais avare de diffuser certaines publications personnelles…

  • Le service funéraire aura lieu à Genève le 10 novembre 2017 à 10 heures en la Cathédrale orthodoxe russe à l’adresse suivante : rue R. Toepffer 9, CH-1206 Genève.
    Il y aura d’abord une liturgie dans les règles de l’art et des « Поминки » après l’incinération au cimetière vers 14 heures.
  • Une panikhida suivie d’un repas convivial est prévue après la liturgie dominicale du 26 novembre 2017 à l‘Église orthodoxe russe des Saints Pantéleimon et Nicolas, rue de Mot 47, B-1040 Bruxelles (Etterbeek).

Contact : Inna Harapuchyk, tél.: +41 79 619 89 27, courriel : piotr.rosniansky19 at gmail.com

Rédaction : Anne WUIDAR
Artcorusse en la personne de son président, présente ses condoléances à Boris et Georges, ses deux fils et à Inna Harapuchyk, sa compagne.
ВЕЧАЯ ПАМАТЬ

 

FÊTE DE LA LUMIÈRE À SAINT PETERSBOURG

4 et 5 novembre 2017

” Centenaire de la Révolution”

Le festival se tiendra sur la place du Palais et le quai de Petrogradskaya. Projections épiques sur les façades de l’état-major général et le Palais d’Hiver.

Sur le bâtiment du palais, le spectacle sera montré par les artistes-cartographes, qui organiseront un concours. Chacun d’entre eux présentera l’une des cinq chansons préférées de la capitale du Nord. La participation au tournoi recevra les équipes d’Italie, de Russie, de Pologne, de France et d’Espagne. Le gagnant sera primé par le public.

Ecran géant au stade “Zenith Arena”, avril 2016 © Olga Golovina

Sur le quai de Petrograd, se déroulera la seconde partie du festival d’automne, au centre duquel sera le légendaire croiseur Aurora. A partir de 19h, un spectacle multimédia unique en 3D y sera montré.

 

Exposition de peintures

“RÉVOLUTION RUSSE”

31 octobre au 5 novembre 2017

Galerie “La Ruine”, Genève

 

 

Le nom, la vie, et l’œuvre de Vladimir Illitch Oulianov (Lénine) devraient être bien connus aux suisses, puisque le leader du prolétariat international a passé quelques années dans ce pays. Il habitait Genève, pêchait dans l’Arve, buvait des bières avec les dadaïstes à Zurich. C’est là précisément, que ses idées de révolution russe ont germé. Et de fait, ses pensées sont devenues réalité en octobre 1917 et ont connu un succès sans précédent.
Le groupe artistique KOLKHOUI (les Artistes Sorciers) existe depuis 13 ans. Les genevois ont déjà eu l’occasion de faire connaissance avec leurs productions insolites. Deux expositions collectives se sont déroulées à Genève: «LIBIDO (Institut du mariage et du foyer)» et «L’affiche russe actuelle». Cette fois-ci, le groupe d’artistes de St-Pétersbourg a choisi le thème de la révolution russe pour commémorer les 100 ans de cet événement historique, en octobre. Cette grande exposition thématique intitulée «Révolution Russe: 17-17=100» aura lieu à la galerie «La Ruine». Douze artistes sorciers ont travaillé sur le thème en utilisant des techniques de films d’animation. Cette exposition a déjà connu un succès retentissant à St Petersbourg, en février 2017 au musée «Le Groin de Cochon». A Genève le groupe présentera des toiles, des objets et des vidéos consacrés à l’œuvre de Lénine et de ses compagnons révolutionnaires. L’exposition met en scène l’absurdité des situations dramatiques qui nous entourent. Une création unique à ne pas rater!
Le vernissage aura lieu à la galerie «La Ruine» le 31 octobre 2017. Au cours de la soirée l’invité spécial, le célèbre chanteur de l’Opéra de Genève Dimitry Tikhonov interprétera des chants révolutionnaires russes.
Bienvenue à tous!
Entrée libre

 

Galerie « La Ruine »

rue des Vollandes 15, CH-1207 Genève

Horaires: du mardi au vendredi de 16h à 19h30

Samedi et dimanche de 14h à 19h

EXPOSITION

“1917, LA FIN DES TRAMWAYS BELGES EN RUSSIE”

du vendredi 6 octobre au jeudi 30 novembre 2017

 

Cette année marque le centenaire de la révolution russe de 1917. C’est l’occasion de retracer l’histoire des Belges qui reprirent ou installèrent au moins 36 réseaux de tramways dans 34 villes de l’Empire tsariste.

De la fin du XIXe siècle à la Première Guerre mondiale, plusieurs centaines de réseaux de tramways et de chemins de fer secondaires furent financés, construits et/ou exploités par des Belges à l’étranger.

Actions Belges pour les tramways en Russie

 

Exemplaire unique d’un tramway électrique  sur Nevski Prospect muni d’ une batterie de 200 éléments.

Premier tramway tiré par deux chevaux.


Dans cette épopée industrielle, la Russie occupe une place particulière, puisqu’en 1914, la moitié des réseaux de tramways russes étaient entre des mains belges.

Billets de 2 et 1 kopecks de la compagnie belge de tramway à Rostov

Tramway belge sur Eketerina Prospect à Ekaterinoslaw

Le déclenchement de la première Guerre mondiale mit un terme à cet âge d’or et, en Russie, la révolution de 1917 en sonna le glas avec la confiscation de 24 des 29 réseaux encore dans des mains belges.

Arrét de tram en banlieue près de Moscou .

Plan du tramway à Smolensk (1901-1917)

L’exposition retracera les grands traits de cette aventure industrielle, financière et humaine sans pareille à l’échelle d’un Empire, sans oublier les témoignages des cadres belges pris dans la tourmente et les appels à l’aide pathétiques de leurs collègues russes.

 

Musée des Transports en commun de Wallonie

Au cœur du quartier Vennes-Fétinne, le Musée des Transports en commun est un lieu de transmission, de mémoire et de souvenir.

Dans un ancien dépôt de tramways réaffecté, une quarantaine de véhicules – calèches, tramways, trolleybus… – témoignent de l’histoire de la mobilité depuis le XVIIIe siècle jusqu’à nos jours. Des documents historiques, des ambiances sonores, des dispositifs interactifs… viennent également compléter l’exposition.

Musée des Transports en Commun de Wallonie,

9, rue Richard Heintz, 4020 Liège -Belgique

tél. : +32(0)4 361 94 19 – www.musee-transports.be
Tarifs:

  • Adultes : 5,00€
  • Etudiants et seniors : 4,00€
  • Enfants de 6 à 12 ans : 3,0€
  • Enfants de moins de 6 ans : gratuit
  • Billet famille (2 adultes + maximum 3 enfants) : 14,00

Ouverture tous les jours :  de 10h à 12h et de 13h30 à 17h, les week-ends et jours fériés de 14h à 18h.

 

 

Concert exceptionnel à Moscou

IV Festival de chorales internationales.

Mardi 3 octobre 2017 à 19h

Salle Rachmaninov

 Chaque année, les meilleurs chœurs de Russie et les chorales bien connus des pays lointains et à l’étranger arrivent au Conservatoire de Moscou pour participer à ce plus grand forum de chant russe.

Cette année, le Congrès Chorale a traversé les frontières de Moscou: les concerts du festival auront lieu à Saint-Pétersbourg, Nizhny Novgorod, Yaroslavl, Suzdal et les villes de la région de Moscou. Les invités de Serbie, Roumanie, France présenteront leurs programmes dans la salle. SV Rachmaninoff. Le chef d’orchestre de l’Allemagne Leo Kremer mènera une master class avec le choeur du Conservatoire de Moscou.

La chorale Alexandre Nevsky de la cathédrale de la rue Daru représente la France.

Le Choeur Russe St Alexandre Nevsky a pour mission de promouvoir la tradition chorale russe (chants liturgiques et populaires, oeuvres des grands compositeurs). L’histoire du choeur est étroitement liée à celle de la cathédrale orthodoxe russe de la Trinité St Alexandre Nevsky depuis 1861 début de la construction de la cathédrale.

.

Avant 1917, ce sont des chanteurs professionnels français qui y font office de choral. Alors qu’après la révolution russe de 1917 et avec l’arrivée de la première vague d’émigration, ce sont des chanteurs d’opéra russes qui prennent la relève. La nomination au poste de maitre de chapelle d’Evguény Evetz en 1962 permet une toute nouvelle dynamique. Diplômé du conservatoire de Varsovie et excellent pédagogue, il élargit le répertoire du choeur et crée un nouveau style d’interprétation qui se caractérise par la rigueur, la justesse d’intonation et la précision rythmique. Travailleur infatigable, Evetz fait connaître le choeur de la cathédrale à travers le monde, comme l’un des meilleurs choeur de l’émigration russe. En 1988 il passe le flambeau à son fils aîné Basile (1937-2008).

Lorsque Basile Evetz se retire en 2007, c’est le protodiacre Alexandre Kedroff qui prend la tête du choeur de la cathédrale. Issu d’une génération illustre de musiciens, le protodiacre Alexandre Kedroff hérite naturellement du patrimoine culturel familial. Après des études de musique, complétées par un cursus de théologie à l’Institut St-Serge de Paris, il est ordonné diacre à la cathédrale St-Alexandre-Nevsy, où il seconde le Maître de Chapelle Basile Evetz jusqu’en 2007.


Protodiacre Alexandre Kedroff, chef de la chorale.

Depuis sa nomination à la tête du choeur de la cathédrale, Alexandre Kedroff se consacre entièrement à cette fonction et contribue à l’enrichissement du répertoire par des compositions de son père et de son grand-père, ainsi que des oeuvres basées sur des mélodies anciennes russes du chant neumatique “znamenny”.

Salle Rachmaninov

Bd. Nikitskaia N°11, Moscou

Billeterie : (495) 695-8905 de 13h à 21h.

Le 7e festival «Cercle de lumière» démarre le samedi 23 septembre à Moscou et invite ses hôtes à assister à des spectacles de lumière dont les thèmes principaux sont cette année les classiques du théâtre et de la musique, les chefs-d’œuvre de l’architecture mondiale et des richesses naturelles de la Terre. Cette action peu commune propose également des dessins de lumière, une chorégraphie des fontaines et des feux d’artifices.

On y admirera encore une fois les jeux de lumière projetés sur la sublime façade du Théâtre Bolchoï ou celle de l’impressionnant palais néogothique de Tsaritsyno, et on découvrira le tout premier spectacle multimédia de l’Étang des Patriarches. Parcourez Moscou à la recherche des installations les plus originales et laissez-vous transporter par la magie des lumières.

PROGRAMME

Les 23 et 24 septembre à 20h – Cérémonie d’ouverture du festival avec spectacle multimédia à Ostankino,l’un des lieux principaux du Festival International du Cercle de Lumière

Les 23, 24, 25, 26 et 27 septembre à 19h30-Théâtre Bolchoï (métro Teatralnaïa) et

Tsaritsyno (métro Tsaristyno)

Le 25 septembre à 20h30-Étang des Patriarches (métro Mayakovskaïa)

Le 27 septembre à 21h30 – Cérémonie de clôture du festival avec feux d’artifice-

Strogino (métro Strogino). Une performance pyrotechnique unique de 30 minutes de fabricants japonais.

Evénements à admirer du samedi 23 au mercredi 27 septembre, à partir de 19h30, un peu partout dans Moscou. Plus de renseignements sur : (CLIQUEZ)

 

Jeudi 28 septembre 2017

 

 Via Chiatamone, 61/62, 80121 Napoli NA, Italie

 

 

Via Monte di Dio, 14, 80132 Napoli NA, Italie

Centro Internazionale di Studi Pavel Muratov: (CLIQUEZ)

 

Dmitry Masleev se produira pour la toute première fois sur la Côte d’Azur

 

Dmitry Masleev est né à Oulan-Oude le 4 mai 1988. Il est diplômé du Conservatoire de Moscou, où il a étudié auprès de Prof. Mikhail Petukhov (2011) et a achevé son troisème cycle d’études en 2014. Il est actuellement interne à l’Académie Internationale de Piano du Lac de Côme (Italie). Il a remporté de nombreux concours, dont le 7e Concours International de Piano de Gaillard (2010), le 21e Prix Chopin de Rome (2011) et le Concours Antonio Napolitano de Salerne (2013). En 2014, il a remporté le troisième prix du 2e Concours de Musique Russe de Moscou. Il joue en Russie, en France, en Roumanie, en Allemagne et en Italie.

THÉÂTRE DES VARIÉTÉS

1, Boulevard Albert 1er
98000 Monaco

Tél: (+377) 93 25 67 83

Accès billetterie le soir du concert à partir de 19h15 (sur place). Théâtre accessible aux personnes à mobilité réduite.

Accès voiture : Parking Condamine.

Accès par train : Sortie Port Hercule.

Bus N°100 : Ligne d’Azur : Arrêt Port Hercule

 

Ouverture de l’exposition de photos sur l’armée russe

Maison Russe, Belgrade

” Dieu avec nous jusqu’à la resurrection de la Russie”

Vendredi 15 septembre à 18h

 

Campement de casaques du Kouban en Serbie.

Dans les années 1921 près de 40 000 soldats de l’armée blanche se trouvèrent en Serbie. Ce fut le plus important rassemblement de réfugiées. Le roi de Serbie Alexandre Ier Karagueorgievitch, ancien élève de l’école des cadets en Russie, ordonna de les recevoir correctement afin qu’ils puissent garder leur tradition et leur âme russe.

Général Wrangel dans un pensionnat russe en Serbie

Pour les généraux blancs russes, la Serbie a une dette envers la Russie: n’est ce pas pour défendre contre l’agression de l’Autriche-Hongrie que la Russie est entrée en guerre et a versé le sang de ses soldats. Wrangel entame des négociations avec les gouvernements serbes et bulgare. Le roi de Serbie accepte de recevoir un détachement des troupes de Wrangel comme garde-frontières.

Visite du Général Vrangel dans un hopital.

 

Koutiépov garde son optimisme, ainsi le 21 septembre 1921, il déclare: “L’Armée russe doit continuer la lutte pour la libération de la Russie. Le corps d’armée est le cadre de ses formations futures“. En 1922, Wrangel se fixe avec son état major en Serbie, à Sremski Karlotsy.

le 1er septembre 1924, il y annonce la création de l’Union ds combattants russes (ROVS), divisée en cinq secteurs géographiques européens, rassemblant les officiers et soldats émigrés par pays. Il veut jouer un rôle politique dans l’émigration.

 

Maison de la Russie

Bd Reine Nathalie N°33

Belgrad, Serbie

Mardi 31 octobre 2017 à 20h

au Blues-Sphère, Liège (Belgique)

Parution version française, en septembre 2017

En septembre sortie d’un ouvrage historique :  Pierre le Grand en Belgique, traduction en français par Jean Williquet de l’étude consacrée par le Professeur Emmanuel Waegemans, de la KUL, à la venue, en 1717, du plus célèbre des Tsars de Russie dans villes de Belgique.

Dans un format carré de 22,5 x 22,5 cm, décliné dans 2 éditions, l’une ordinaire, brochée, disponible en librairie au prix de 24 €, l’autre, de luxe, en tirage limité, reliée et numérotée, disponible uniquement auprès de l’éditeur au prix de 28 €, notamment à l’occasion des foires et salons auxquels participent les éditions Memogrames. Il est illustré de nombreux documents en couleur. Sa traduction est due à Jean Williquet, traducteur chevronné maîtrisant parfaitement le néerlandais, le russe ou l’allemand, mais aussi le latin ou l’espagnol, y compris face à des textes en vieux-néerlandais ou en vieil allemand. Une particularité du livre réside dans le fait que les témoignages cités sont reproduits dans la langue originelle (néerlandais, russe, …) et traduits en français à la suite. L’ouvrage ravira le lecteur curieux qui souhaite découvrir le périple du tsar Pierre en nos pays, mais sera aussi, vu sa tenue scientifique, un précieux outil pour tous les étudiants en slavistique.

 

L’auteur

Emmanuel Waegemans est né en 1951, à Hamme, en Flandre Orientale. Après l’école secondaire, il opte pour l’étude des langues, notamment les langues slaves (russe et polonais) à la KUL. C’était en pleine Guerre Froide et l’intérêt pour la Russie (à l’époque, l’Union Soviétique) et les pays communistes était grand. On avait peur du grand voisin !

   Durantt ses études de l’histoire et de la culture russes, il s’intéresse plus particulièrement au Siècle des Lumières et aux contacts entre la Russie et l’Occident. Il consacre sa thèse de doctorat aux voyageurs russes des 17e et 18e siècles qui ont visité l’Occident et,cela le mène à faire des recherches à Bonn, Berlin, Moscou et Léningrad. En 1980, il  enseigne à l’institut des interprètes et traducteurs (KVH) à Anvers, où il apprend aux étudiants le métier de traducteur. En 1993, il devient professeur dans l’institut de slavistique à la KU Leuven.

 Un de ces dadas est le thème des relations entre la Russie et les Pays-Bas (Hollande et Belgique). En 1989, il publie  “Montagnes Russes. La Russie vécue par des Belges” (ensemble, avec Eddy Stols), sur les belges des 19e et 20e siècles qui ont été fascinés par la Russie (prince de Ligne, le Corps expéditionnaire belge, Emile Vandervelde, les élèves belges à l’école du communisme, Auguste Vermeylen et bien d’autres). En 1991, il publie Le Pays de l’Oiseau Bleu. Les Russes en Belgique, d’abord en néerlandais, puis en traduction russe en 1995.

   En 1986, est parue la première édition de son Histoire de la littérature russe depuis Pierre le Grand jusqu’à nos jours, d’abord en néerlandais, puis en traductions allemande, française, russe et espagnole. Elle a connu depuis lors cinq éditions

Signalons que le Professeur Waegemans dédicacera son livre le dimanche 24 septembre dans le cadre du Salon du Livre Penseur à Seneffe, ainsi que le dimanche 4 décembre au Salon Ecrire L’Histoire, au Cercle Gaulois à Bruxelles. Deux soirées sont également prévues à Liège le 31 octobre et à Tournai le 8 novembre.

Éditions Memogrames

T. +32 (0)67/637.110 – F. +32 (0)67/637.087 – Courriel: memogrames@yahoo.fr – blog : http://memogrames.skynetblogs.be

ISBN 978-2-930698-45-8 – 22 x 22 cm – 24,00 €

Blues Sphère

37 Rue Surlet, 40200, Liège, Belgique

Tél:+32 486 95 04 27

 

Exposition Gueorguï Chichkine

29 septembre au 13 septembre 2014

Salles d’exposition de l’Union des Artistes

 

Après son exposition au musée russe, palais Michel (Palais des ingénieurs), Gueorguï Chichkine expose ses œuvres dans les salles d’expositions du Centre de l’Union des Artistes de Saint Petersbourg. Ancien bâtiment impérial édifié pour y exposer les artistes.

Guéorgui Chichkine est né en 1958,  à l’âge de 10 ans, il a été admis à l’école des Beaux-Arts, Le jeune Chichkine a voyagé à travers les nombreuses villes anciennes de son pays, muni de son chevalet. Dans le Cathédrale d’Assomption de Vladimir,  il est très impressionné par les fresques d’Andreï Roublev, considéré comme le premier peintre russe.

Diplômé de l’École nationale supérieure des Beaux-Arts et d’Architecture de Sverdlovsk (Académie) en 1975, stagiaire à l’École nationale supérieure des Arts Stroganoff de Moscou, il a été professeur de dessin et de peinture, pendant dix ans, à l’École supérieure où il fut étudiant.

A partir de 1974, Guéorgui Chichkine participe à des expositions artistiques des professionnels. Dans la même année, il a devenu lauréat du concours national des jeunes créateurs de Russie et invité pour participation à l’Exposition du prestige à Moscou.

Le talent de Chichkine réside dans le désir d’apporter la sensibilité et la délicatesse du monde intérieur. Grâce à  la technique de l’auteur  sa peinture  au pastel d’un grand format, utilise des glaçures pour capturer la légèreté et les scènes émotionnelles du monde du ballet.

Chichkine travaillant

Depuis 1998 Gueorguie Chichkine vit et travaille à Monaco, Paris, participe à des projets caritatifs. Il est connu comme maître du portrait et comme dessinateur de timbres-poste pour la Principauté de Monaco. Avec l’exposition au Musée russe – l’artiste est de retour en Russie.

Société impériale pour l’encouragement des Arts (SPO), qui existait à Saint Petersbourg jusqu’en 1929, était la plus ancienne en Russie, son histoire remonte à 1820. Avant, il avait été appelé Société pour l’encouragement des artistes.

Verrière de la grande salle d’exposition.

Depuis 1882 , la société est connue comme la “Société impériale pour l’encouragement des artistes“, ce nom et les dates « 1820-1890 » peuvent être vu sur la façade du bâtiment. Ils ont été mis dans une mosaïque lors de la restructuration du bâtiment en 1890-1893 dans le cadre du projet de Jérôme Sevastyanovitch Kitner.  Avec cette restructuration du bâtiment de la rue Bolshaya Morskaya, il fut  installé sur le toit une sculpture en acier, représentant une figure allégorique du « génie triomphant ». La sculpture a été créée parR. R. Bahom sur la conception I. S. Kitnera,

“Société impériale pour l’encouragement des artistes” (1912)

 

Portes d’entrée de la grande salle d’exposition.

Vernissage le mardi 29 août de 17h à 20h

Вернисаж – 29 августа с 17 ч. до 20 ч. Добро пожаловать всем!

RENCONTRE AVEC L’ARTISTE le Jeudi 7 septembre à 17h

 

Centre d’exposition de l’Union des artistes

Bolchaia Morskaia N° 38 (Большая Морская улица, 38).

Saint Petersbourg.

Xème Festival International de Musique militaire

samedi 26 août au dimanche 3 septembre 2017

Place Rouge à Moscou

 Samedi 26 Août sur la Place Rouge sera ouvert officiellement le Xème Festival « Tour Spasskaya » Festival international de musique militaire. A la veille de la première représentation dans la cité des enfants, dans l’arène équestre et la scène principale et les participants Garden Festival Alexander ont déposé des fleurs sur la tombe du Soldat inconnu. Mireille Matthieu ouvrira le festival le vendredi 25 aoùt lors de l’ouverture officielle.

Il célèbre cette année le 10e anniversaire, conçu à l’origine comme un projet qui à travers la musique, langue de communication internationale compréhensible pour tout le monde, unissant les participants et les spectateurs de la planète .

PROGRAMME

samedi 26 août

Entrée libre à tous les événements du festival jusqu’à 15h45 chaque jour
11h00-11h30:  Spectacle équestre.
12h00-13h00: Défilé et spectacle musicale des participants du festival.  
12h30-13h00:  Présentation équestre de Palmas de Penaflor (Chili)
14h30-15h30:  Performance de la cavalerie de l’escorte d’honneur du Régiment présidentiel.
ACTIVITÉS EN SOIRÉE Billeterie individuels achetés  Office de la ville de Moscou ou sur le site: (CLIQUEZ)
18h00-19h45: Admission par billet, « Tour Spasskaya enfants »: master classes, des quêtes et des programmes interactifs, tentes d’enfants.
18h30-19h30: Admission par billet,  présentation du spectacle équestre par« le centre équestre Kremlin » (KSHVE)  créé en 2006 avec la participation du Service Kremlin de Moscou commandemant du Service fédéral de la Fédération de Russie dans le but de promouvoir le sport équestre et de soutenir la relance de l’état de l’équitation et des traditions rituelles. L’objectif principal de l’école reflète sa mission: « La culture et la tradition du cheval au profit du peuple. »
20h00-22h15: Admission par billet, Première présentation du Xème Festival, et concert d’ouverture.
Dimanche 27 août.
Entrée libre à tous les événements du festival jusqu’à 15h45 chaque jour
11h00 – 13:00:  Concours de sports équestre pour les enfants.
12h00-13h00:  Défilé des participants russes et étrangers au Xème Festival.
14h30-15h30: Performance de la cavalerie de l’escorte d’honneur du Régiment présidentiel.
ACTIVITÉS EN SOIRÉE, achat billeterie: Office de la ville de Moscou ou sur le site: (CLIQUEZ)
18h00-19h45: Admission par billet, « Tour Spasskaya enfants »: master classes, des quêtes et des programmes interactifs tentes d’enfants.
18:30-19h30: Admission par billet, Spectacle équestre.
20h00-22h15: Admission par billet, Défilé et concert des différentes formations militaires invitées.
Lundi 28 et mardi 29 août
Entrée libre à tous les événements du festival jusqu’à 15h45
11:00-11:30: spectacle équestre de Rosgostsirk dans l’arène équestre au festival « Tour Spasskaya », l’ensemble équestre est toujours un spectacle attrayant. Titulaires de la « Silver Clown » au Festival International des Arts du Cirque à Varsovie, les artistes Rosgostsirk, dirigés par Raisa Shanin, présenteront au public leurs meilleurs numéros,  reconnu et aimé par le public à travers le monde.

Le programme se compose de trois actes :

  • Numéro de cheval « Opérette » (école d’équitation) par Dmitry Kolodochkina et Aida Gadzhimirzaevoy où le cheval gracieux « danse » à la musique, admirer sa beauté.
  • La question de la « Cascade » pilotes magistrales pour réaliser des éléments complexes de l’équitation trick.
  • De plus, les téléspectateurs verront un nombre de chevaux extraordinairement belle « liberté », ce qui implique la race de cheval de selle russe. Et, bien que cette race de cheval est connu pour son tempérament difficile, la performance virtuose de l’art équestre Aida Gadzhimirzaevoy et Vadim Kolodochkna permettra aux téléspectateurs de voir ces beaux animaux de l’autre côté.
12h30-à-13h00: Présentation équestre de Palmas de Penaflor (Chili)
14h30-à-15h30: Présentation de l’Ecole d’éducation du Kremlin, spectacle équestre
ACTIVITÉS EN SOIRÉE, achat billets individuels achetés  Office de la ville de Moscou ou sur le site: (CLIQUEZ)
18h00-19h45: Admission par billet, « Tour Spasskaya enfants »: master classes, des quêtes et des programmes interactifs tentes d’enfants.
18h30-19h30: Admission par billet, Démonstration de la Cavalerie de l’escorte d’Honneur du régiment présidentiel.
20h00-22h15Admission par billet, Défilé et concert des différentes formations militaires invitées.
Mercredi 30 août
Entrée libre à tous les événements du festival jusqu’à 15h45
11h00-11h30: Spectacle équestre Rosgostrick.
11h00-16h00: Athletic Journée sportive athetic.
12h00 – 12h30: Atelier Svetlana Khorkina pour enfants Tour Spasskaya.
12h30-13h00: l’Équerre Ecuestre de Palmas de Peñaflor» est largement connue au Chili comme les plus brillants représentants des traditions et coutumes de leur pays.
13h30-15h30: Concours équestre pour les enfants avec remise de prix.
ACTIVITÉS EN SOIRÉE billeterie individuels achetés  Office de la ville de Moscou ou sur le site: (CLIQUEZ) 
18h00-19h45: Admission par billet, « Tour Spasskaya enfants »: master classes, des quêtes et des programmes interactifs tentes pour enfants.
18h30-19h30: Admission par billet, Démonstration de la Cavalerie de l’escorte d’Honneur du régiment présidentiel.
20h00-22h15: Admission par billet, Défilé et concert des différentes formations militaires invitées.
Jeudi 31 août
 Entrée libre à tous les événements du festival jusqu’à 15h45
11h30-16h00: Journée du Cheval et spectacles équestres.
14h30-15h30: Présentation du spectacle équestre par« le centre équestre Kremlin » (KSHVE).
ACTIVITÉS EN SOIRÉE,  billeteries individuels au bureau officiel de la ville de Moscou ou sur le site: (CLIQUEZ
18h00-19h45: Admission par billet, « Tour Spasskaya enfants »: master classes, des quêtes et des programmes interactifs tentes d’enfants Tour Spasskaya.
18h30-19h30: Admission par billetDémonstration de la Cavalerie de l’escorte d’Honneur du régiment présidentiel.
20h00-22h15: Admission par billet, Défilé et concert des différentes formations militaires invitées.
Vendredi 1 septembre
Entrée libre à tous les événements du festival jusqu’à 15h45
11h00-11h30spectacle équestre par Rosgostrick
12h30-13h00:  Spectacle équestre par l’Équerre Ecuestre de Palmas de Peñaflor» du Chili.
14h30-15h30:  Présentation du spectacle équestre par« le centre équestre Kremlin » (KSHVE).   
ACTIVITÉS EN SOIRÉE  billeteries individuels achetés au bureau officiel de la ville de Moscou ou sur le  site: (CLIQUEZ
18h00-19h45: Admission par billet« Tour Spasskaya enfants »: master classes, des quêtes et des programmes interactifs tentes d’enfants Tour Spasskaya.
18h30-19h30: Démonstration de la Cavalerie de l’escorte d’Honneur du régiment présidentiel.
20h00-22h15: Admission par billet, défilé et concert des différentes formations militaires invitées.
Samedi 2 septembre
Entrée libre à tous les événements du festival jusqu’à 15h45
11h00-11h30: Spectacle équestre par Rosgostrick 
11h00-13h00: Cérémonie de thé. 
12h00-13h00: Spectacles des participants du Festival dans les parcs et les places de Moscou
12h30-13h00: Spectacle équestre par l'”Équerre Ecuestre de Palmas de Peñaflor” du Chili
14h30-15h30: Présentation du spectacle équestre par« le centre équestre Kremlin » (KSHVE)
ACTIVITÉS EN SOIRÉE  billeteries individuels achetés au bureau officiel de la ville de Moscou ou sur le  site: (CLIQUEZ)
18h00-19h45: Admission par billet, « Tour Spasskaya enfants »: master classes, des quêtes et des programmes interactifs tentesenfants Tour Spasskaya.
18h30-19h30Admission par billet, démonstration de la Cavalerie de l’escorte d’Honneur du régiment présidentiel.
20h00-22h15: Admission par billet, défilé et concert des différentes formations militaires invitées.
Dimanche 3 septembre
Entrée libre à tous les événements du festival jusqu’à 15h45.
11h00-11h30: Spectacle équestre Rosgostrick
12h30-13h00: Spectacle équestre par l'”Équerre Ecuestre de Palmas de Peñaflor” du Chili
14h30-15h30: Démonstration de la Cavalerie de l’escorte d’Honneur du régiment présidentiel.
ACTIVITÉS EN SOIRÉE  billeteries individuels achetés au bureau de la ville de Moscou ou sur le  site: (CLIQUEZ)
18h00-19h45: Admission par billet« Tour Spasskaya enfants »: master classes, des quêtes et des programmes interactifs tentesenfants Tour Spasskaya
18h30-19h30: Admission par billet,  présentation du spectacle équestre par« le centre équestre Kremlin » (KSHVE) 
20h00-22h15: Admission par billet, soirée de clôture du Xème Festival avec le défilé final et concert des fanfares militaires.
Renseignements:
Billeteries: (CLIQUEZ)
Tarifs en fonctions des places et des dates: (CLIQUEZ)

 

7ème Biennale d’art contemporain de Moscou

19 septembre 2017 – 18 Janvier 2018

Galerie Nouvelle Tretiakov

“Forêts – Nuages”

 

« Les forêts sont l’image de la recherche par les hommes de leurs racines et de sentiments nouveaux. L’espace nuages symbolise Internet  où les hommes communiquent et échangent, toujours à la recherche de leur identité. C’est entre la forêt et le nuage que se forment de nouveaux sens et que sont créées de nouvelles œuvres », a précisé Yuko Hasegawa, curatrice de l’exposition

La Biennale est organisée avec le soutien du Ministère de la Culture Fédération de Russie et l’Agence pour les affaires culturelles du gouvernement du Japon.

Exposeront 52 artistes de 25 pays: Belgique, France, Allemagne, Hong Kong, le Danemark, Israël, l’ Inde, l’ Indonésie, la Jordanie, l’ Irak, l’ Iran, l’ Islande, l’ Espagne, Chypre, les Pays – Bas, Norvège, Pologne, Russie, Singapour, États – Unis, la Turquie, la Finlande, la France, la Suisse, le Japon.

Le projet principal de la 7ème Biennale de Moscou comprend des œuvres d’artistes bien connus comme Matthew Barney , Olafur Eliasson, qui font de nouveaux travaux spécialement pour la 7ème Biennale de Moscou et Björk. 

 Yuko Hasegawa, conservatrice en chef au Musée métropolitain d’Art contemporain de Tokyo.

Yuko Hasegawa a reçu plus de 600 demandes d’artistes russes et plus de 100 recommandations du Conseil d’experts. Le projet principal  qui a été choisi est celui de l‘association de création “Lorsque les chiens courent,” d’Aleksey Martins , Dashi namdakov , Anastasia Potemkin , Ilya Fedotov, Fedorov, Valia Fetisov . Ils créent de nouvelles œuvres spécifiquement pour la 7 ème Biennale de Moscou. En outre, ont été sélectionnés les travaux d’Alexander Vinogradov et Vladimir Dubossarsky, Aliny Gutkinoy et Mikhail Tolmachev de la collection d’art contemporain russe de Gazprombank.

Pour la première fois dans l’histoire de la Biennale de Moscou, elle durera quatre mois.

Nouvelle Galerie de Tretyakov

(The State Tretyakov Gallery, 10, Krymsky Val, Moscou)

 

300 ans après la visite du Tsar Pierre le Grand,

Exposition au Musée de la Ville d’eaux de Spa (Belgique)

Du 15 juillet au 1er octobre 2017.

expo spa pier le gd

Une personnalité hors norme

En 1717, le tsar de Russie Pierre le Grand arrivait à Spa pour s’y faire soigner durant près d’un mois. Son séjour et sa guérison par les eaux de Spa eurent un retentissement international. A l’aube du 18ème siècle, le séjour et la guérison par les eaux de Spa du tsar Pierre le Grand eurent un retentissement international.

Pierre le Grand

Venant de Paris passant par Liège, Pierre le Grand arrive le 20 juin à Spa, accompagné  de son médecin Areskin, pour soigner une maladie de foie et des coliques bilieuses. Dès le lendemain de leur arrivée, ce dernier analyse les différentes sources et conclut, en accord avec les principaux médecins de Spa, que l’eau de la Géronstère est la plus utile à sa santé.

fgontaine Pouhon

Fontaine “Pouhon”

Pierre le Grand n’a pas le profil du patient docile. Ingurgitant parfois des quantités excessives d’eau minérale, il ignore également le régime prescrit par ses médecins.

La veille de son départ pour Aix-la-Chapelle, des réjouissances sont organisées par les magistrats spadois en l’honneur de « sa majesté Czarienne ».

pavillon Pierre le Grand Spa

Le Pouhon et la Place Pierre le Grand.

Soucieux de perpétuer le souvenir de sa cure et de sa guérison, il laisse à Spa, outre un certificat rédigé par Areskin, une plaque en marbre noir, gravée d’une inscription latine. Cette table votive est surmontée d’un écusson sculpté des armes impériales de Russie.
Longtemps encastré au-dessus de la porte du Pouhon dit « à colonnes », le petit monument subira plusieurs avatars. La tablette en marbre se brisera et sera remplacée par une plaque en cuivre.

statuepierre spa

Elle surplombe à présent l’émergence de la source dans le Pouhon Pierre le Grand et est coiffée d’un buste du tsar offert par le prince Démidoff en 1856.

Une exposition sur cet hôte d’honneur

Le Musée de la Ville d’eaux rendra hommage à la visite du tsar en invitant une dizaine de peintres russes contemporains qui évoqueront à leur manière le personnage de Pierre le Grand. Les oeuvres aborderont également la ville qu’il a créée, à savoir, Saint-Pétersbourg.

Statue-Pierre-1

Statue de Pierre le Grand dans l’atelier du sculpteur Alexandre Taratynov. Au départ, il n’était question que d’un buste, mais la proposition du sculpteur de représenter un souverain debout, la main sur le cœur, partageant symboliquement son esprit progressiste avec l’Occident, a convaincu les commenditaires.

Capture d’écran 2017-07-16 à 10.26.56

Inauguration à Liège © Alexandre Chichlo

La statue de bronze du premier empereur russe Pierre le Grand a été inaugurée mercredi 21 juin sur la place Saint-Pierre de la ville belge de Liège, sera aussi présentée.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Musées de la Ville d’eaux 

Villa Royale,  77b Av Reine Astrid, 4900 Spa, Belgique

Renseignements:  +32 (0) 87 77 44 86

Ouvert: Tous les jours de 14h à 18h

 

villa Spa

 

Déces du célèbre peintre Ilya Glazounov

ce 9 juillet 2017 agé de 88 ans

Une grandre perte dans le monde l’art.

ilya-glazunov

Ilya Serguevich Glazounov est né le 10 juin 1930 à Leningrad, ville  liée à une tragédie personnelle, durant la Seconde Guerre mondiale,  toute sa famille est décédé dans le blocus, le garçon âgé de 12 ans  ne doit  la vie qu’en traversant le lac Ladoga lors de l’évacuation de la ville. Il revient à Leningrad en 1944, s’inscrit à l’école d’art et il poursuit ses études de peinture à l’Institut de peinture, sculpture et architecture  Repine, dans le cours de Boris Ioganson, et en 1957 à  26 ans, il a première exposition personnelle.

Travail glasounov

En 1978, il peint « Le mystère du XXe siècle », qui réuni les personnages du siècle dernier et ses principaux événements; en 1988, au millénaire du Baptême de la Russie, il réalise « La Russie éternelle ».

pienture I. Glazounov

Ces travaux sont devenus partie intégrante du cycle « Histoire de la Russie ». D’autres toiles importante sonts peintes dans son atelier: « Oleg avec Igor », « Prince Igor », « russe Icare », « Eve » (Dmitry Donskoy et Sergiy Radonejski à la veille de la Kulikov bataille), “Andrei Rublev”.

atelier 1969 I Glazou

Atelier d’Ilya Glazunov à Moscou en 1969

Glazounov ne se sentait « peintre de la cour », il combine portraits d’ouvriers et de paysans, des écrivains et des personnalités publiques, les hommes de la science et de l’art. Parmi ses modèles – Salvador Allende, Federico Fellini, Gina Lollobrigida, Innocent Smoktunovski, cosmonaute Vitaly Sevastyanov.

1963__._.________________________________________________________.____________3

Glazounov faisant le portrait de Gina Lolobrigida en 1963

Il reçoit le titre d’ artiste populaire de l’URSS et en 1980, un an seulement après qu’il est devenu l’artiste RSFS, en 1981, il a été chargé de créer et de diriger le Musée de l’union des Arts décoratifs-appliqués.

atelier glazounov

En 1987, à son initiative, l’Académie de la peinture russe, sculpture et architecture a été créé. Après l’effondrement de l’URSS Glazunov est resté l’un des artistes les plus populaires de la Russie et ami de Vladimir Poutine.

1970________-__________111-_-71__

Mais la peinture est resté le plus important et la priorité d’Ilya  Glazunov. Il a dirigé le portrait de studio à l’Institut Sourikov, et en 2004, il avait sa propre galerie à Moscou Volkhonka, dans un hôtel particulier en face du Musée Pouchkine des Beaux-Arts à proximité du temple du Christ Sauveur.

ilya galazoun

Le service funèbre aura lieu à la cathédrale du Christ Sauveur, la date sera publiée plus tard.