Archive pour juillet 2020

Concert exceptionnel

Zima

Mercredi 2 septembre 2020

Esplanade côté Planet , Florac Trois Rivières (48400)

Concert gratuit

 

Zima vous fera voyager avec un répertoire qui mêle rythmes joyeux et romances mélancoliques typiques de la culture russe traditionnelle et folklorique, avec aussi des chants tziganes, des airs venant d’Arménie, de Roumanie et d’Ukraine.

 

d

 

Zima, une rencontre orchestrée par quatre musiciens passionnés d’origine russe.

Nastassia, Tatiana, Etienne et Youra se connaissent bien. Ils sont très amis, leurs frères et soeurs sont amis, et leurs parents le sont également, les grands-parents… Il y a 100 ans, leurs familles quittaient la Russie en pleine révolution et ont emporté dans leurs maigres valises un riche folklore, des châles à grosses fleurs rouges, du thé noir et surtout une balalaïka. Avec elle, des airs de voyages, tziganes, enflammés, un violon qui pleure et des romances russes à la fois nostalgiques et fougueuses.

 

Nastassia, Youra, Tatiana et Etienne.

 

Créé en 2012 par Tatiana à la balalaïka et à la guitare et Nastassia au violon et à la guitare, toutes deux chantent principalement.

 

 

Nastassia Jacquet-Apreleff est issue d’une famille de musiciens : ses parents sont tous deux balalaïkistes, sa soeur violoniste. Elle a grandi à Paris entourée de tous les musiciens russes de cabaret. A 6 ans elle commence le violon, son instrument de prédilection au conservatoire et a un parcours musical varié, du classique au jazz, de la musique du monde à la musique de film. Nastassia a aussi un autre métier qui la comble: ingénieur du son. Avec Zima où elle chante, joue de la guitare et bien sûr du violon elle retrouve le plaisir intact de jouer les mélodies de son enfance.

d

 

 

Tatiana Derevitsky, également issue d’une famille de musiciens, joue de la guitare depuis l’âge de 10 ans et s’est passionnée pour la balalaïka à ses 15 ans. Elle a d’abord étudié avec  Nicolas Kedroff puis a poursuivi son enseignement à l’école nationale de musique de Moscou, le prestigieux conservatoire Gnessine avec Valéry Zajigin. A son arrivée dans le sud de la France, Tatiana est heureuse de retrouver son amie d’enfance et les airs russes qu’elles partagent depuis toujours, le désir complice de jouer ensemble les a alors poussées à fonder Zima.

 

d

 

Etienne Plus-Falduzzi est un chanteur et bassiste qui a depuis son plus jeune âge l’amour des arts: du théâtre à la musique en passant par le cirque. Depuis 7 ans il est le chanteur leader d’un groupe de «crazy swing» renommé: « The Mitchi Bitchi Bar » et mène d’autres projets artistiques: quatuor vocal et musique latine. En intégrant Zima il a alors adopté avec enthousiasme la basse balalaïka et son plectre de cuir. Sa rencontre fortuite avec Nastassia et Tatiana l’a poussé à renouer avec ses origines russes, à en réapprendre la langue et à jouer ces mélodies lointainement connues.

Le duo « Zima » est vite devenu un trio avec l’arrivée fin 2013 d’Etienne à la basse balalaïka et au chant. En 2016, la famille s’agrandit encore avec l’arrivée de Youra à la guitare, à la balalaïka alto et au chant.

 

d

 

 

Youra Cabaret, de père français et de mère russe reçoit une formation de pianiste classique dès l’âge de 8 ans. Plus tard il apprendra seul à jouer de la guitare pour accompagner les chansons que sa mère chante lors des fêtes familiales. C’est tout naturellement qu’il mènera deux carrières parallèles, l’une au conservatoire et l’autre dans les cabarets russes de Paris. Il y a 15 ans Youra est descendu s’installer à Sète où il a continué sa carrière de musicien. Dans le sud il rencontre la fille de Pétia, son ancien collègue de cabaret… et le voilà embarqué à son tour dans Zima maintenant au complet !

 

Plus de renseignements sur le groupe ZIMA : CLIQUEZ

 

8

 

Esplanade côté Planet

Florac Trois Rivières (48400)

 

 

 

 

 

 

22ème Édition

Spectacle du GargilesseBand

Samedi 22 août 2020 à 20 h 30

Au lieu dit “La Chamette”, 36190, Gargelesse

 

 

Cette année, ce sera une “Comédie musicale en déconfinade

( participation libre, au profit de l’association “Pour Kungur”) ….

Depuis 2007, l’association “Pour Kungur”,
un véritable lien s’est créé entre les familles  adoptives et le personnel de  l’orphelinat de Kungur, composé de femmes exceptionnelles, qui, avec très peu de moyens, aident les enfants qu’elles ont en charge à se reconstruire et à grandir.
En 2009, création du collectif de familles “From Kungur”
Ces échanges entre familles, et avec la Maison d’enfants sont d’une grande aide psychologique pour les familles, et les enfants adoptés.
Les familles du collectif vivent en France, Espagne, Italie, Suisse, Royaume Uni, Irlande, USA, Argentine, Canada.
Plus de renseignements sur l’association “Pour Kungur” : CLIQUEZ
RENSEIGNEMENTS & inscription :  02 54 47 83 11 et ‭06 60 84 06 77‬

 

Exposition d’art

Sculptures de

Jean-Jacques Couderc, Sahra Abdallah-Khodja

Peintures d’Igor Marceau

Samedi 18 juillet au 13 août 2020

Arcades de Saint Martin Vésubie, 06450 Saint Martin Vésubie

 

Igor Marceau” peintre d’origine russe, un vrai enfant de Valbonne ; il a passé son enfance dans les rues du village.

Depuis maintenant quelques années, il a installé son atelier en plein cœur du village. Il a à un degré rare, ce par quoi un peintre se différencie des autres : son  style.

Tout sous le pinceau de ce créateur puissant et étrange s’anime d’une vie indépendante de celle des choses qu’il peint, une vie qui est en lui et qui est lui.

 

La Chapelle Sainte-Anne à Saint-Tropez
Acrylique sur toile,  97 x 130 cm.

A première vue, cette peinture parait trop éclatante, agitée, crue, et il faut un moment pour s’y orienter et en saisir l’unité.

 

Mais que sont les couleurs si elles ne révèlent pas la vie intime des objets ?

Ce diaporama nécessite JavaScript.

 

Cet artiste singulier né et vivant à Valbonne où il eut de nombreuses années son atelier se distingue par une facture très particulière l’a fait surnommer par ses admirateurs de tous pays : « Le Van Gogh de Valbonne ».

 

u

 

Sahra Abdallah-Khodja sculpteur : Née sur une rive de Méditerranée, Sahra suit des études supérieures en architecture et en graphisme à Paris. En 1993, elle réalise ses premières sculptures après avoir appris les techniques de la fonderie à Tourettes, dans le Var. Elle s’exile à San Francisco pendant plusieurs années pour y pratiquer une activité de design industriel avant de s’arrêter sur l’île de Guernesey. Elle reprend alors la sculpture et s’installe en Ligurie, sur la côte italienne avant de s’installer à Nice où elle possède son atelier.

 

u

 

 

Jean-Jacques Couderc est né en 1950 à Nice où il vit et travaille, de nombreux séjours en Afrique ont façonné l’artiste qu’il est devenu.

Le goût et la passion de la sculpture lui sont apparus grâce à la musique, d’abord la guitare puis la percussion africaine, qui lui a permis de côtoyer le musicien et sculpteur Séni Camara. Pendant les quelques années passées à ses côtés, il s’initie au travail et à la taille du bois. C’est plus tard qu’il s’oriente vers le modelage et la technique de la cire perdue qui lui laisse une plus grande liberté de création. Un tournant artistique puisque ses sculptures s’orientent sur le corps humain et le mouvement, stylisées et épurées. Son but ? Capter le mouvement à un moment précis, dans sa plus simple expression. Et laisser libre court à l’imaginaire.

 

Vernissage samedi 18 Juillet à 18h .

 

3

 

Mairie de St Martin Vésubie, Place du Général de Gaulle

06450 Saint Martin Vésubie.

 

 

RÉÉDITION du Vol N° 1

.

 

Emigration russe en photos, 1917-1947. Ce livre contient un échantillon de photographies prises durant l’entre-deux-guerres.
Elles concernent sans doute la meilleure part du peuple russe, celle qui à été arrachée à sa patrie. Toutes les photos sont légendées.

À L’OCCASION DU 20E ANNIVERSAIRE du célèbre album ÉMIGRATION RUSSE EN PHOTOS, 1917-1947
par l’historien-iconographe Andreï Korliakov voici la 2e édition minutieusement révisée et corrigée, la langue française est ajoutée et complétée de 30 nouvelles photos et sous le nouveau titre Histoire illustrée de l’émigration russe, France 1917-1947.
Tirage limité !

Réédition bilingue ( français – russe ).

Commandez-le en français ou en russe

Avec le Bon de Souscription de la réédition du célèbre 1er album
Histoire illustrée le l’émigration russe, France 1917-1947
Qui a donné le nom à la série ” Émigration russe en photos, 1917-1947
et sept albums par la suite sur le sujet.
Plus de renseignements : CLIQUEZ
.
.
Faites, votre souscription –  50 euros + Frais de port – en renvoyant le Bon de souscription avec le règlement à l’adresse suivante :
.
Andreï KORLIAKOV – 16 rue Frémicourt – 75015 PARIS, FRANCE
 ‭
06 10 39 04 35
.
280 photos (N/B) – textes bilingues Français-Russe, 192 pages, 24 x 29 cm, 1,2 kg
ISBN 978-2-85065-279-0
.
Vente en ligne
“Les Éditeurs Réunis-Ymca Press”

Concert exceptionnel

DUO PARIS – MOSCOU

Domi Emorine & Roman Jbanov

Samedi 15 août 2020 à  21 h

Église de Vichel 63340 Vichel

 

 

Le duo Paris-Moscou s’est créé à la suite d’une rencontre à Larodde (Puy-de-Dôme) en 1997 d’un jeune accordéoniste russe, Roman Jbanov et, d’une jeune accordéoniste en la personne de Domi Emorine.

C’est le Centre National & International de Musique & d’Accordéon (CNIMA) 1 dirigé par Jacques Mornet qui voit s’installer les deux jeunes virtuoses de l’accordéon pour continuer leurs études musicales afin de se préparer aux concours internationaux.

Très rapidement, nos deux accordéonistes commencent à jouer tout d’abord côte à côte en montrant les diverses facettes de leur instrument et, en général, terminent leur concert ensemble. Ils commencent par monter deux pièces en duo : l’une d’un compositeur russe : Fantaisie russe de Gregor Dittel et la seconde de compositeurs français Boutade de Baselli-Rossi.

 

Domi Emorine est connue et reconnue dans le monde de l’accordéon pour son parcours exceptionnel rempli de succès, médailles, coupes, trophées, elle fût plusieurs fois la lauréate de tous les plus prestigieux concours. Puis, après avoir tout gagné dans la catégorie « variétés », Domi s’attèle au « classique » et gagne encore !…Tout.
Roman Jbanov a lui aussi remporté de nombreux titres prestigieux jusqu’au Grand Prix de Cassino en Italie où Jacques Mornet, directeur du CNIMA, remarque sa technique exceptionnelle et lui propose de venir parfaire ses études musicales dans cette fameuse école unique en son genre et internationalement reconnue. C’est là qu’il rencontre Domi.
Entre le jeune Sibérien et la jolie Bourguignonne, la complicité s’installe vite. Bien qu’ils aient chacun leur façon de pratiquer l’accordéon, leur passion commune pour la boîte à frisson les réunit pour offrir leur musique ensemble au public.

 

u

 

 

Vichel est une petite commune du centre de la France, située dans le département du Puy de Dôme et de la régionAuvergne Rhône-Alpes.
Elle fait partie de la Communauté de communes “Lembron Val d’Allier”.
Les 288 habitants du village de Vichel vivent sur une superficie totale de 6 km2 avec une densité de 48 habitants par km2 et une moyenne d’altitude de 560 m.
Depuis le dernier recensement de 1999 à 2008, la population est passée de 211 à 288 et a fortement augmenté de 36%.

La grande ville la plus proche de Vichel est Clertmont-Ferrand  se trouvant à 41 kilomètres au nord-ouest à vol d’oiseau.

 

Église de Vichel 63340 Vichel

Tarif : 10€

Réservation : 06 07 32 10 93

 

 

 

RÉCITAL DE PIANO par

ALIYA SABIROVA

Lundi 27 juillet à 18H (heure de Paris)
Tchaïkovksi : Marche et Danse de la fée Dragée du ballet Casse-Noisette,  Adagio du ballet “La Belle au bois dormant”
Scriabine : 3 études,  Prélude pour la main gauche
Rachmaninov : 3 préludes,  3 études-tableauxAliya Sabirova, pianiste d’une grande sensibilité est une artiste fidèle de Datcha Kalina.
Depuis plus de cinq ans nous avons l’immense plaisir de l’accueillir pour des récitals au sein de l’association.

Aliya Sabirova est née  à Moscou en 1989, elle suit des cours de musique et de piano dès l’âge de 5 ans. Dès son plus jeune âge elle est lauréate de concours nationaux et internationaux.

Elle a étudié à l’Univertsité d’Etat de musique Schnittke et obtenu son diplôme de pianiste (classe de Mozdikov A.V.) Aliya a donné de nombreux concerts et participé à plusieurs festivals et concours. Actuellement, en plus des concerts elle est aussi professeur de musique à Moscou.
Aliya nous a déjà fait le plaisir et l’honneur de se produire à la Datcha à Eguilles.

Datcha Kalina remercie par avance notre chère artiste et souhaitons à tous les adhérents un très bon concert.
 Il vous suffira d’ouvrir la page facebook d’Aliya :
à 18h, heure de Paris,  (19h, heure de Moscou).
https://www.facebook.com/alia.sabirova1

 

 

v

 

Jusqu’au au 22 août 2020

Exposition extérieure

“L’EXODE  RUSSE”

 La Tragédie et la Grandeur

1920 – 1922

Sur les panneaux extérieurs et le site du CRSC à Paris.

 

Voir plus bas .

 

u

 

MARDI  7  JUILLET 2020

Exposition

“Journée ordinaire d’un professeur extraordinaire”

DIMITRI MENDELEÏEV

Dimitri Ivanovitch Mendeleïev (1834 – 1907), 151ème anniversaire de la création du  tableau périodique des éléments chimiques de D.I. Mendeleev,  la plus célèbre réalisation scientifique de la Russie dans le monde depuis toutes les époques de l’existence de la science russe.

 

L’exposition est consacrée aux 155ème anniversaire de sa soutenance de la thèse et 151ème l’établissement du Tableau périodique des éléments chimiques et se produit dans le cadre de l’Année internationale du Tableau périodique proclamée par l’UNESCO.

 

 

 

t

 

MERCREDI  8  JUILLET 2020

Le Jour de la famille, de l’amour et de la fidélité.

« Le conte de Piotr et Fevronia »

Le film d’animation sur la plus célèbre histoire d’amour en Russie.

Avec la Fondation pour le développement social « Nos enfants ».

Nominé au Prix Aigle d’or 2018 « Le meilleur film d’animation ».

Sous-titré en français.

 

 

A voir sur le Site  : https://crsc.fr/

 

t

 

JEUDI  8  JUILLET 2020

Atelier (Vidéo) de peinture artistique

Projet spécial de Rossotroudnitchestvo pour les compatriotes à l’étranger :

Daria Artié, membre de la Fondation internationale artistique et de l’Union créative des artistes russes.

Conjointement avec le studio de cinéma « Vers le haut ».

 

 

A voir sur le Site  : https://crsc.fr/

 

t

 

MARDI  14  JUILLET 2020

Exposition documentaire 

“Pépites de la Socièté Géographique Russe”

La réunion de stock unique de la Société géographique russe a été formée depuis sa création en 1845. Depuis les tout premiers arrivages jusqu’à nos jours, de nombreux dons de valeur historique, culturelle et artistique ont joué un rôle important dans l’histoire de la formation des fonds de la Société géographique russe. La participation active des mécènes à la vie de la Société a permis de collecter une variété de documents d’archives, de livres et de publications cartographiques, y compris sur les fonds personnels et les bibliothèques des membres de la Société géographique russe, reflétant leurs activités expéditionnaires et scientifiques.

 

 

 

Carte de l’ancien traité “Géographie” de Claudius Ptolemy,

publié à la fin du XVe siècle.

Les documents les plus anciens présentés lors de l’exposition remontent à la fin du XVe – XVIIe siècle: la lettre royale de 1640, les rares éditions à vie des célèbres scientifiques et encyclopédistes allemands du XVIIe siècle Adam Olearius et Atanasius Kircher. Les cartes montrent la partie européenne du pays.

 

A voir sur le Site  : https://crsc.fr/

 

t

 

VENDREDI 17 JUILLET 2020

Exposition unique Roman Antonov

” Album d’Enfant”

 

 

Roman Alexandrovitch Antonov , né le 9 mai 1975 dans la ville de Kovrov, région de Vladimir, diplômé de l’École d’art d’Ivanovo, département de “Design environnemental”, de 1994 à 1997. Il a participé à des expositions régionales pour les jeunes, un certain nombre d’expositions personnelles dans la ville d’Ivanovo. En 2000, il est diplômé de l’Université pédagogique ouverte de Moscou (MGPU), département de “design”. De 1998 à 2001. a participé à des expositions conjointes avec l’union créative “NUR”, Moscou, Maison centrale des artistes. Depuis 2001, participation à des expositions conjointes, Moscou, Maison centrale des artistes. En mars 2008, participation à l’exposition “Two Subjects” à la Maison centrale des artistes. Juin-juillet 2009, exposition personnelle ” Primitivisme mal à l’aise “dans la galerie sur Solianka, Moscou. 2009-2010. exposition personnelle “Space of Kindness” GMZ “Tsaritsino” En septembre 2009, il a été admis à l’Union créative des artistes de Russie. 2010, expositions: “Russian Art 2010” tower “Federation” -Moscow-City, Moscou .; “Aire de l’Aquarius” à Gostiny Dvor, Moscou .; “portes ouvertes ” galerie “Mars”, Moscou, exposition de peintures de Galina Popova et Roman Antonov (Galerie “Quadrupede”, Rome, Italie). Exposition personnelle 2015 “Sur la Place Rouge” (Pereslavl-Zalessky).2016 “Rêves aléatoires, portrait aléatoire” Galerie de photos de la ville de Balashikha. 2017 “Portrait d’un chat” (Saint-Pétersbourg). 2017 «Jeux de mon enfance» Galerie d’art du musée TSU Narva. En 2010, a obtenu le diplôme TSHR «Pour sa contribution à Culture russe. “Les œuvres font partie de collections privées en Russie, en Allemagne, en Hollande, en Suisse, en France, aux États-Unis, au Canada, en Croatie, en Grèce, en Chine et au Japon. Ainsi que dans la collection de A. Zaripov, Moscou, Russie et le Musée d’art familial Copelouzos, Athènes, Grèce. Dans les collections: Galerie d’art de la ville de Balashikha, Galerie d’art TSU Narva Musée, Musée historique et architectural d’Ivangorod. Musée régional d’art d’Ivanovo. Musée des chats de Moscou. Musée AZ Anatoly Zverev de Moscou. Il vit et travaille à Moscou.

 

 

“Ma peinture est une recherche constante de tranquillité d’esprit dans le monde troublé qui nous entoure, qui, à mon avis, ne peut être vu qu’à travers le prisme de l’ironie ou de l’auto-ironie. Les personnages de mes tableaux vivent dans un monde d’objets et de choses, fusionnant avec ce monde. Comment trouver un moyen simple de sortir d’une question difficile? La voici, une petite clé avec laquelle vous pouvez ouvrir une grande porte sur le grand monde. Voici le téléphone dont l’appel vous connecte avec le lointain et l’inconnu. Voici la fuite d’un petit homme d’une tempête imminente. Tout cela peut être qualifié de primitivisme compliqué, mais pour moi c’est avant tout un regard sur une personne et ses problèmes internes à travers le prisme de la vie quotidienne.”

 

A voir sur le Site  : https://crsc.fr/

 

t

 

Exposition :

MARDI  21 JUILLET au JEUDI 20 AOÛT 2020

« L’Exode russe. La tragédie et la grandeur »

Sur les panneaux extérieurs et le site du CRSC à Paris.

Dans l’histoire de la Russie, il y a une date spéciale et mémorable. Il y a un siècle, à la suite de la révolution et de la Guerre civile (1917–1922), plusieurs millions de compatriotes, qui dans leur grande majorité n’étaient jamais revenus dans leur Patrie, s’exilèrent sur une terre étrangère.

Auteurs de l’exposition : I.V.Domnin, A.S.Kroutchinin, N.A.Kouznetsov, A.A.Petrov, A.V.Marynyak, N.D.Egorov, I.N.Balabanova.

Conception artistique : I.Yu.Domnina.

Commissaire : A.S.Kroutchinin.

Chef de projet : V.A.Moskvin.

En russe et en français.

L’exposition « L’Exode russe. La tragédie et la grandeur (1920–1922) » a été créée par la Maison des Russes à l’étranger Alexandre Soljénitsine en coopération avec le Département de la culture de la ville de Moscou à l’occasion d’une date spéciale et mémorable dans l’histoire de la Russie – le 100e anniversaire de l’exode de plusieurs millions de compatriotes vers une terre étrangère en 1920.

L’Armée blanche, qui a subi une défaite militaire, a quitté sa côte natale après une lutte difficile et inégale, dans laquelle elle a défendu tout ce qui était cher et sacré. D’autres gens sont partis sans se battre, fuyant la persécution, la peur quotidienne et la menace de mort, ou bien ont été expulsés à l’étranger comme « ennemis du pouvoir soviétique ». Grand est également le nombre de ceux qui, à la suite de l’effondrement de l’Empire russe, se sont retrouvés du jour au lendemain sur le territoire de pays étrangers, sans même avoir quitté leurs foyers.

Tous sont devenus exilés, rejetés par leur Patrie, privés de la citoyenneté russe par le nouveau gouvernement. En réponse, les « vaincus » ont créé la Russie à l’étranger du peuple russe dispersé à travers le monde.

Cette exposition photo-documentaire met en lumière la grande catastrophe qui a frappé la Russie il y a un siècle et est dédié à la mémoire des exilés.

 

L’exposition s’adresse à des contemporains qui ne sont pas indifférents au sort de leur pays, et vise à attirer une fois de plus l’attention sur le phénomène sans précédent de l’histoire russe et mondiale, qu’est l’Exode.

À Paris, l’ouverture de l’exposition « L’Exode russe. La tragédie et la grandeur (1920–1922) » sera précédée d’une introduction spéciale de Viktor Moskvin, chef de projet, directeur de la Maison des Russes à l’étranger Alexandre Soljénitsyne. Il précise notamment que « le thème de l’Exode est particulièrement important pour notre Maison et notre nouveau musée, où par cet événement commence son exposition permanente. Et en plus ce sujet est fortement lié à la France, à Paris, considérée comme la capitale des Russes à l’étranger. Des centaines de milliers d’exilés russes y ont trouvé leur abri et du travail. »

L’exposition comprend des documents uniques, des photographies et des publications consacrés à deux lieux importants de l’Exode — la Crimée et le Primorié. Elle aborde de manière approfondie les périodes de l’évacuation des troupes et des réfugiés russes vers Gallipoli, l’île Lemnos, Bizerte et Shanghai, qui sont devenues des symboles de fermeté, de courage et de volonté de poursuivre la lutte pour la Russie.

 

Clichés photographiques, ordres, lettres, rapports, listes de personnel, journaux de bord des navires, cartes marines du début du XXe siècle, journaux intimes des généraux participant à l’évacuation de la Crimée, portrait avec l’autographe du dernier commandant de la flottille de Sibérie contre-amiral Guéorgui Stark, une large sélection de documents d’archives rares — tout cela crée une image claire des événements dramatiques et des destins des participants à l’Exode et contribue à la prise de conscience de l’importance de l’unité de la Patrie et parmi les compatriotes.

Les documents de l’exposition sont collectés dans les fonds de la Maison des Russes à l’étranger de différents pays. La géographie des archives est vraiment large : Australie, Belgique, États-Unis, France, Suisse, etc.

 

 

De rares documents numérisés proviennent de la collection d’Alexandre Plotto (France), descendant d’officiers de marine russes, qui a quitté Sébastopol dans son enfance sur les navires de l’Escadron russe.

Auteurs de l’exposition : experts de la Maison des Russes à l’étranger I.V.Domnin, I.Y.Domnina, A.S.Kroutchinin, N.A.Kouznetsov, A.A.Petrov, A.V.Marynyak, N.D.Egorov et I.N.Balabanova.

La version française et la traduction de l’exposition ont été réalisées en interne dans leur intégralité par le CRSC à Paris.

l’exposition sera présentée en deux langues sur les panneaux extérieurs, le site web et les pages des réseaux sociaux du CRSC à Paris et restera disponible jusqu’au 20 août.

Il est prévu que l’exposition se poursuive dans de nombreux autres pays, y compris francophones, le long de la route de l’Exode et de la résidence actuelle des descendants de nos compatriotes.

t

Hommage

Mardi 28 juillet 2020

Pour les 80 ans de Véniamin Smekhov

avec Alika Smekhova

 

Pour célébrer l’ anniversaire de l’acteur, né le 10 août 1940

« 12 mois de tango »

 

  • Véniamin Borissovitch Smekhov, acteur et metteur en scène
    Né à Moscou, En 1957, il a été admis à l’ école de théâtre B.V. Schukhin, Il est diplômé en 1961, il travaille au théâtre daramatique Kuibishev, en 1962, il est dans la troupe du théâtre dramatique et comique de Moscou, sous la direction du meteur en scène A.K. Plotnikov. Il a une certaine notoriété à partir de 1968 quand il joua le rôle d’Atos dans la série “D’Artagnan et les Trois mousquetaires”. Il travaille comme réalisateur indépendant à la télévision, à partir de 1990, il a dirigé des pièces de théâtre, des pièces de télévision et des opéras en Russie et à l’étranger en tant que metteur en scène (tout en jouant occasionnellement dans son théâtre natal Taganka), il enseigne le théâtre. En 2011, il est invité à jouer au théâtre Taganka en tant qu’acteur dans “Maître et Marguerite”. En octobre 2018, Veniamin Smekhov joue dans le film documentaire en cinq parties «Nous sommes toujours ensemble ou les mousquetaires quarante ans plus tard» (réalisé par Vyacheslav Kaminsky, scénario de Maxim Fyodorov).

 

 

  • Alika Smekhova. Actrice russe et présentatrice de télévision. Fille de l’acteur Veniamin Borisovich et de la journaliste de radio Alla Alexandrovna Smekhova. Elle commence à jouer à 9 ans dans les programmes d’enfants avec son père et joue dans des films dès 1985, Elle est diplômée en 1991 de l’Académie russe des Arts du Théâtre (GITIS) et obtient un diplome d’actrice de théâtre musical.

Enregistrement d’une performance musicale et poétique (CRSC à Paris, le 19 décembre 2013).

Avec une introduction de l’acteur pour les spectateurs.

A voir sur le Site  : https://crsc.fr/

3

 

Centre de Russie pour la Science et la Culture
61 rue Boissière, 75116 Paris

Tél : 01 44 34 79 79
Contacts : info@crsc.fr

Métro : Boissière (6), Victor Hugo (2)

Bus : 22, 30, 52, 82

Parking : Victor Hugo, Kléber, Longchamp

Atelier d’iconographie Anagogie

Stage intensif du 17 au 23 août 2020

Église de la Présentation de la Vierge au Temple,

91 rue Olivier de Serres 75015 Paris

 

 

Début du stage :  lundi 17 août 2020 à 10h.

Du lundi 17 août au samedi 23 août les cours auront lieu tous les jours de 10h00 à 17h00

Pause déjeuner de 13h00 à 14h00.

Dernier jour du stage :  dimanche 23 août

– Divine liturgie à 10h00 suivie d’agapes.

 

s

 

-Débutants – prise de connaissance des techniques
d’iconographie.

-Intermédiaires et confirmés – perfectionnement des
techniques.

-Bases de la théologie de l’icône – conférences avec
projections vidéo.

-Démonstration des toutes les étapes de la réalisation de
l’icône: de l’enduit à la dorure.

-Suivi individualisé.

 

 

Tous le matériel nécessaire au cours du stage (planches préparées avec levkas, pigments, pinceaux, émulsion à l’œuf, etc) sera fourni.

 

 

Frais de participation au stage 265 euros dont une partie sera reversée au profit de l’Église. Il est à noter que les difficultés financières ne doivent pas constituer un obstacle à l’inscription au
stage. Contactez nous, nous trouverons ensemble une solution adaptée à votre situation !

L’organisation des cours prévoit un suivi individualisé pour chaque participant. Par conséquent le nombre de places est limité.
L’inscription se fera dans l’ordre de réception des candidatures.

 

7

 

 

Originaire de Saint-Pétersbourg, Olga Platonova a fait ses études à l’Université, puis dans les classes de dessin de l’Académie des Beaux-Arts. Elle débuta comme artiste-peintre à la fin des années 90. Dans ses travaux, elle lie les tendances de l’expressionnisme abstrait et le futurisme.

A partir de 1993, Olga Platonova écrit et édite avec le poète Mikhaîl Bogatyrev la revue Stéthoscope, consacrée à l’esthétique contemporaine, à la théorie et la pratique de l’avant-garde et notamment à la poésie visuelle. Dans les années 1995 à 2010 elle organise 27 conférences littéraires et philosophiques (« Anti-archéologie », « Destruction du nom », etc.). Le mérite d’Olga Platonova a été récompensé par l’Académie Internationale de belles-lettres modernes ZAUM, qui l’a intégrée dans ses rangs en 2008.

Les tableaux d’Olga Platonova furent exposés à l’Assemblée Nationale de France (salon Lucie Faure), à la Cité des Arts, au Festival « 20 ans de l’art non-conformiste » dans la principale galerie d’exposition de St-Pétersbourg, « Manège », et dans de nombreux salons et galeries .

Z

 

Inscriptions et renseignements : Olga Platonova
Courriel : platonova.o@gmail.com      TÉL : 06 81 85 73 43

Église de la Présentation de la Très Sainte Mère de Dieu au Temple
91 rue Olivier de Serres Paris 15e

Métro : Porte de Versailles  (ligne 12)

 

 

Festival Vent d’Est

Xème Stage “Chœur des Cîmes”

avec Véronika Bulycheva

Lundi 10 au samedi 15 août 2020

La Rosière 1850, (Savoie)

 

INSCRIPTIONS CLOSES le 24 /07/20

 

Stage de chants réservé aux Français apprenant le russe, pour les Russes vivant en France ainsi qu’à toutes personnes désireuses de connaître la culture russe à travers le chant ! Avec Véronika Bulycheva, chanteuse, guitariste, compositeur, interprète, professeur de musique.

Le Festival “Vent d’Est” se veut lieu de rencontres de l’identité savoyarde avec la culture des pays de l’Est. Chaque été une cinquantaine d’artistes majoritairement venus de Russie et d’Ukraine sont accueillis sur le principe de l’échange: l’intégralité de leur séjour, sont totalement pris en charge par l’association locale Maslinitsa.
Elle permet d’offrir au plus grand nombre une ouverture sur le monde, la culture, les traditions et les facettes de toutes les Russies.

Le Festival ” Vent d’Est”  a lieu chaque année au mois d’août à La Rosière en Savoie. Véonika Bulycheva  anime un stage de chant choral russe pendant la semaine des festivités.  Je vous invite à rejoindre cette ambiance franco-russe dans un cadre unique – station de ski en été, à 1850m d’altitude.

Renseignement sur le Festival : CLIQUEZ

 

u

 

Au programme : 3h de chant choral en russe (phonétique pour  les non russophones) l’après-midi, randonnées dans la nature le matin et les concerts, conférences, expos, ou projections le soir.

A chaque coin de rue de ce petit village, vous entendrez parler le russe – un vrai dépaysement.”

3

Véronika Bulycheva est née d’un père russe et d’une mère oumourte dans un petit village de l’Oural en Russie. A 15 ans, commencez les études musicales au lycée de Votkinsk, la ville natale de Piotr Illytch Tchaikovski: elle étudie l’accordéon, le chant lyrique, la direction de chœur et la direction d’orchestre.

En 1989, elle était entre l’Académie des Arts de Saint-Pétersbourg et elle convenait à un cours de guitare jazz et apprend la composition. Ses études achevées, fort de ses plus belles expériences de sa scène et confiante dans son talent, elle quitte Saint-Pétersbourg en 1992 pour Paris.

b

.

PUBLIC : La chorale est destinée aux français qui apprennent le russe, tout autant qu’aux russophones, ou qu’à toute personne qui s’intéresse à la culture russe en général. Le fait de chanter en russe permet d’approcher la langue étrangère de plus près et de travailler sur l’accentuation et la prononciation.
Il n’est pas nécessaire de connaître le solfège pour participer. Sont bienvenues toutes les personnes qui ont envie d’apprendre à chanter, qui aiment chanter, qui n’osent pas chanter, qui pensent que le chant pourrait leur faire du bien ou contribuer à leur apprentissage de la langue et de la culture russe !
Effectif : minimum  12, maximums 24 participants
.
b
.
PROGRAMME : Technique vocale quotidienne, collective et individuelle. Spécificité du chant en langue russe, le chant de gorge est la musique traditionnelle. Travail sur la posture, le souffle, la détente et la coordination musculaire, la résonance,  la respiration. Apprendre à s’accorder à l’unisson, former un accord musical à 2 et 3 voix, la diction et l’harmonisation, exploration des différents tempi : régularité, accélération, ralentissement. Préparation 2 ou 3 chansons  et représentation sur scène à la fin du stage.
.

DATES et HORAIRES : du lundi 10 à samedi 15 août 2019 de 14h – 17h Samedi 15 aout répétition et participation au gala concert. Toutes les répétitions auront lieu au Chalet « Les Balcons » de la Rosière.

FRAIS PÉDAGOGIQUES :  6 jours – Adulte : 110€, Enfant (moins de 16 ans) : 55€

HÉBERGEMENT: 

.

Chalet “Les Balcons“, Les Eucherts, 73700 La Rosiere Montvalezan
– Vous souhaitez partager un appartement avec d’autres stagiaires au chalet “Les Balcons” : apps. pour 14 personnes, 7 chambres double avec salle de bain et wc privatifs, séjour + cuisine communes. Lingerie (draps, serviettes, etc.) est compris dans le prix du forfait.
Taxe d’habitation : 10,50€ par personne/semaine
– Vous souhaitez gérer vous-même : centrale de réservation de la Rosière  Tél : 04 79 06 83 92
.
.
Restauration : à charge des stagiaires (possibilité de cuisiner dans les appartements
Vous souhaitez gérer vous-même : centrale de réservation de la Rosière – www.larosiere.net / Tél : 04 79 06 83 92
b
PRIX FORFAITAIRE :
Logement 7 jours au chalet Les Balcons : du 09 à 16 aout (dimanche – dimanche)
1 personne (chambre single) : 7 nuits* + stage = 280€
1 personne (chambre double) : 7 nuits* + stage = 230€
1 enfant (chambre double/triple avec parents: 7 nuits + stage = 175€
* Taxe d’habition comprise.
.

ГЕОГРАФИЧЕСКОЕ ПОЛОЖЕНИЕ: Лыжная станция Ля Розиер находится на высоте 1850м близ города Бур сан Морис (Bourg St Maurice)

РУКОВОДИТЕЛЬ: Вероника БУЛЫЧЕВА

Певица, гитарист, композитор, преподаватель музыки и пения www.veronikabulycheva.com

ЦЕЛЕВАЯ АУДИТОРИЯ : русские, проживающих во Франции или французы, учащие русский язык, которые хотели бы учиться петь по-русски. К участию приглашаются исполнители разных возрастных категорий, иметь музыкальную подготовку не обязательно.

Кол-во : минимум 12, максимум 24 человек

РАБОЧАЯ ПРОГРАММА: Дыхательные упражнения, разогрев голосового аппарата, вокальные упражнения, точное интонирование, напевность голоса, четкая и ясная дикция. Специфичность русского языка в пении, разница между народным и академическим пением. Разучивание 3-х песен: русская народная веселая, лиричная «a`cappella» и одно произведение из классического репертуара

.

3

.

RÈGLEMENT :
Selon le choix de la chambre et pour ceux qui se logent au chalet avec les stagiaires un acompte de 110€ (double) ou 160€ (single) à régler avant le 15 juin 2020
– par chèque à l’ordre de MASLINITSA, envoyer à l’adresse ASS MASLINITSA, chez Mr Mme MOLIN, Le CHATELARD 73700 MONTVALEZAN ou
– par virement IBAN : FR76 1027 8088 9300 0203 2230 167
Le solde à régler le premier jour du stage.
INSCRIPTION : bulletin d’inscription en ligne
ou formulaire à  télécharger
RENSEIGNEMENTS :
Contenu du stage : +33 (0)6 63 45 75 67 contact@veronikabulycheva.com
Organisation : +33 (0)6 86 65 17 24 carrefour.montagne.larosiere@outlook.fr  (Alain GRANGEON)

 

 

Vente Mobilier incluant

Argenterie et icônes russes

Mercredi 22 juillet 2020 à 19h Lot 1 à 59

Jeudi 23 juillet 2020  à 14 h Lot 100 à 327

ARTCURIAL, 7 Rond-Point des Champs-Élysées

75008 Paris

 

Exposition publique voir au bas de l’article.

 

 

Lot 160

 

Lot 161 : Rare coupe couverte en vermeil, aux portraits de la tsarine Elisabeth Petrovna et du tsar Pierre Le Grand. Russie, Moscou, 1743
De forme évasée, reposant sur un large piédouche à fût balustre décoré de côtes plates, orné d’un élégant décor en découpage à jour de rinceaux feuillagés sur chaque partie, le corps
central orné de trois médaillons à bords martelés aux portraits gravés de l’impératrice Elisabeth Petrovna de profil droit, de son père le tsar Pierre Ier lauré de profil gauche, et de l’aigle impériale de Russie.

 

 

Le couvercle décoré en suite est surmonté de l’aigle bicéphale couronné
en relief finement gravé ; porte un monogramme gravé IM entrelacé ; poinçons de Moscou, datée 1743, plusieurs poinçons d’orfèvre GG et ?? en cyrillique, très probablement pour
Grigoriy Guerasimov (Potyalov) ; numéro d’inventaire possiblement des ventes
soviétiques N. 22 ; quelques chocs
H. : 36 cm (14 ¼ in.) Poids : 670 gr.

 


Œuvres en rapport :
– Une coupe couverte identique datée de 1749 conservée au Musée historique d’État du Kremlin (Moscou), légèrement plus petite (H. : 34,8 cm), par l’orfèvre Ivan Grigoriev Krasilnikov
(inv. MP-2108 / 1-2).
– Une troisième coupe identique connue est conservée au Musée historique de Smolensk.
Bibliographie :
Catalogue de Kostin I.D., OEuvres de Moscou en argent de la première moitié du XVIIIe siècle, Moscou, 2003.

10 000 – 15 000 €

Кубок с крышкой. Серебро и просечной металл. С портретами Елизаветы Петровны и Петра Великого. Россия, Москва. 1743.
Ювелир: Григорий Герасимов Потялов (?). Высота (с крышкой): 36 см. Вес: 670г.
Несколько износов.

Связанние работы:
– Кубок с крышкой. Серебро. Чеканка, литье, золочение, просечная чеканка
Россия, Москва,1749 (?). Ювелир: Иван Григорьев (Красильников ?).
Высота (с крышкой): 34,8 см. Государственный Кремлёвский музей
Музейный номер : МР-2108/1-2.
– Кубок с крышкой. Серебро. Смоленский исторический музей.
Публикации Костина И.Д. Произведения московских серебяников

 

tjt

 

Lot 161

 

Lot 161 : Icône, Moscou, 1854 et 1908-1917, La Mère de Dieu, Iverskaya
Tempera sur bois et oklad en vermeil, Nimbes ornées d’émaux polychromes cloisonnés, à décor de rinceaux feuillagés sur fond violet, légendes en cyrillique, appliquées et rehaussées
d’émaux champlevés, la bordure en vermeil repoussé à décor de rinceaux
rapportée.
Orfèvres Semen Kazakov et LF pour la bordure rapportée, non répertorié
Dimensions : 32 × 27cm (12 ½ × 10 ½ in.)
Poids brut : 2 Kg 018 Titre : 84 zolotnik soit 875 millièmes

3 000 – 5 000 €

 

tjt

 

Lot 162

 

Lot 162 : Icône, Moscou, 1894, Christ Pantocrator
Chromolithographie sur bois et oklad en argent à décor repoussé et guilloché,
appliqué en bordure d’éléments rehaussés d’émaux polychromes cloisonnés, dans un
cadre en velours rouge ; légères usures Orfèvre «IV» en cyrillique, non
répertorié.  Dimensions : 31 × 26,5 cm (12 ¼ × 10 ½ in.)
Poids brut : 1 Kg 051 Titre : 84 zolotnik soit 875 millièmes

1 500 – 2 000 €

 

tjt

 

Lot 163

 

Lot 163 : Icône monumentale de la Mère de Dieu Tikhvinskaya, Russie, école de Novgorod,
XVIIe-XVIIIe siècles. Par Afanasy Kolotoshin, Iaroslavl, 1793, tempera sur bois, dans un exceptionnel oklad en argent 84 zolotniks (875 millièmes) à décor repoussé, ciselé
et gravé ; fente restaurée au centre du panneau, quelques accidents et
manques mais bon état général Poinçons de la ville de Iaroslavl,
poinçons du maître-essayeur Grigory Lusinov datés de 1793, poinçons
d’orfèvre AK en cyrillique pour Afanasy Kolotoshin.

 


H. sans nimbe : 91 cm (35 ¾ in.)
H. avec nimbe : 94,5 cm (37 ¼ in.)
l. : 73,5 cm (29 in.)
Bibliographie : Igoshev V.V., Technical, technological and stylistic analysis of art objects
by silversmiths of Yaroslavl (17th-18th century), pp.118-145.

МОНУМЕНТАЛЬНАЯ ИКОНА ТИХВИНСКОЙ БОЖИЕЙ МАТЕРИ. Темпера по дереву
Россия, Новгородская школа, XVII-XVIII вв Исключительный oклад, проба 84, украшен
чеканкой, тонкой резьбой и гравировкой. Мастер: Афанасий Колотошин. Ярославль, 1793.
Городские клейма, клейма пробирного мастера Григория Люсинова, датируются 1793 г., клейма ювелира «А.К ». кириллицей Афанасия Колотошина, одного из самых известных русских ювелиров XVIII в. Рестaврация на месте трещины, в центре доски.
Имеются некоторые повреждения и утраты. Но общее состояние хорошее.
91 см х 73,5 см. С нимбом: 94,5 см.

20 000 – 30 000 €

HISTOIRE:

L’icône de la Mère de Dieu de Tikhvine est, selon la légende, une des icônes de la Vierge peinte
par l’évangéliste Luc. Au Ve siècle, de Jérusalem elle a été déplacée à Constantinople, où, pour elle, a été construite la basilique de Sainte-Marie des Blachernes.
À la différence de la Vierge de Smolensk, celle de Tikhvine est plus douce, plus tendre.
La Vierge, vêtue du maphorion classique, tient l’enfant-Christ avec sa main gauche et amène
le regard de l’observateur dans son corps avec sa main droite, légèrement penchée vers Jésus.
Elle regarde hypnotiquement au milieu de la distance, son regard suggérant une transe contemplative, ainsi qu’une profonde solennité envers son Fils. Le Christ bénit sa mère
avec sa main droite et tient un rouleau scellé dans sa gauche.
La plante du pied droit du Christ est tournée vers le spectateur, caractéristique reconnaissable
de la typologie Tikhvin. La représentation de l’Enfant ici est connue sous le nom d’Emmanuel, le Logos divin. En effet, bien qu’il soit petit, en fait de la taille d’un enfant, il a un visage mature, et donc « éternellement jeune et vieux à la fois ». L’iconographie de cette icône combine la solennit byzantin et le côté maternel de la Vierge Eléousa. Les couleurs sont terreuses et sobres, ajoutant encore à l’atmosphère solennelle, légèrement rehaussées d’or. En 1383, 70 ans avant la chute de Constantinople, l’icône disparait des Blachernes et apparaît sur les
eaux du lac Ladoga, dans la principauté de Novgorod.
Puis elle se déplace vers Tikhvine où un monastère sera fondé en son honneur. Au début, sur
le site de l’apparition de l’icône est construite une église en bois en l’honneur de l’Assomption
de la Vierge puis, grâce aux efforts du grand-duc Vassili IV (1505-1533), une église en pierre est érigée. En 1560, par ordre du tsar Ivan le Terrible, un monastère est construit à Tikhvine, entouré
d’un mur de pierre. À l’époque d’Ivan le Terrible et du métropolite Macaire, l’icône miraculeuse était régulièrement transportée à Moscou, avant d’être définitivement conservée
dans la cathédrale Sainte-Sophie de Novgorod.
Son culte était très populaire en Russie aux XVe, XVIe et surtout XVIIe siècle, date à laquelle
a probablement été réalisée notre icône, qui au vu de sa taille, devait faire partie d’une iconostase d’une église du Nord de la Russie.
La présence d’un grand oklad en argent de la fin du XVIIIe siècle et le choix de le faire réaliser par l’un des plus célèbres orfèvres russes de l’époque témoigne de l’importance que devait
revêtir cette icône, qui en fait un chef d’oeuvre de cet art comme rarement nous avons
la possibilité d’en voir en Europe et sur le marché.

История
Икона Тихвинской Божией Матери, по преданию, является одной из икон Богородицы, написанной евангелистом Лукой. В V веке из Иерусалима онa былa перенесенa в Константинополь, где для нее был воздвигнут храм, известный под названием Влахернского. В отличие от Смоленской Богоматери, изображение Тихвинской Богородицы
– мягче, нежнее. Дева изображена в классическoм мафорионe, левой рукой держит младенца, а правой слегка привлекает к себе внимание. Eе взгляд созерцателен, а также глубоко торжественен в процессе общения с Сыном. Христос совершает благословление правой рукой и держит свиток в левой.
Правая стопа Христа расположена под левой и обращена к зрителю, что характерно для тихвинской типологии.
Младенeц здесь изображен ростом с мальчика постарше и c лицом отрока, и поэтому он «вечномолод и стар одновременно». Иконография этой иконы сочетает в себе и торжественность Девы византийского типа Одигитрии и проявление материнствa Девы Елеусы. Цвета земли, сдержанные, дополняющие торжественную атмосферу, слегка усиленные золотом.
В 1383 году, за 70 лет до падения Константинополя, икона исчезла из Влахерны и появилась в водах Ладожского озера в Новгородском княжестве.
Затем она явилась близ города Тихвинa, где в ее честь будет основан монастырь. Вначале на месте появления иконы была построена деревянная церковь в честь Успения Богородицы. Затем, благодаря усилиям великого князя Василия IV (1505- 1533), вместо деревянного был возведен каменный храм. В 1560 году по приказу царя Ивана Грозного
в Тихвине был построен монастырь, окруженный каменной стеной. Во времена Ивана Грозного и митрополита Макария чудотворная икона регулярно перевозилась в Москву, прежде чем окончательно поместилась в Софийском соборе в Новгороде.
Еe культ был очень популярен в России в XV, XVI и особенно в XVII веках, когда, вероятно, была изготовлена наша икона, которая, учитывая ее размер, должна была быть частью иконостаса церкви на севере России. Наличие массивного серебряного оклада, конца XVIII в., и выбор одного из самых известных русских ювелиров того времени свидетельствуют о том значении, которое должна была представлять эта икона. Она является шедевром такого рода искусства, что редко можно увидеть в Европе и на рынке.
Список используемой литературы Игошев В.В., Технический, технологический и
стилистический анализ предметов искусства серебряных дел мастера Ярославля (XVII-XVIII вв.), С. 118-145.

 

 

tjt

EXPOSITIONS PUBLIQUES

Samedi 18 juillet : 11h – 18h
Lundi 20 juillet : 11h – 19h
Mardi 21 juillet : 11h – 19h
Mercredi 22 juillet : 11h – 18h
Jeudi 23 juillet : 10h – 12h sur rendez-vous

Téléphone pendant l’exposition : +33 (0)1 42 99 20 68

Expert Art Russe  pour les lots 160 à 163

Maxime CHARRON 124 rue du Faubourg Saint-Honoré 75008 Paris

Courriel : expert@maxime-charron.com    Tél : 06 50 00 65 51

 

tjt

 

La Galerie d’Art Artcurial a été Crée en juin 1975 par François Dalle et s’installe rue Montaigne. En 2002, Nicolas Orlowski, en association avec la famille Dassault, rachète la Galerie Artcurial à la Société L’Oréal pour en faire une maison de vente aux enchères spécialisée dans l’art et les antiquités, profitant de la perte de monopole des commissaires-priseurs sur l’organisation des ventes aux enchères en France (Loi juillet 2000)


La société s’installe dans l’ancien hôtel Sabatier d’Esperan  construit en 1888, au bas des Champs Elysées, au  Rond Point des Champs Élysées, propriété de Dassault.

ARTCURIAL 
7 Rond Point des Champs Elysées, 75008 Paris 

Métro : Franklin Roosevelt.

 

 

Ensemble Vocal Malinine

avec

 Petia Jacquet-Pritkoff et André Chestopaloff

Vendredi 17 juillet 2020 à 21 h

Conservatoire & Jardin botaniques, 1202, Genève (Suisse)

 

 

L’Ensemble Vocal Malinine interprète Tchaïkovsky, Evetz, Rimsky-Korsakov, dans le cadre de

“Cet été c’est concerts!”

Un voyage en Russie, à travers les époques et les styles.

D’abord spirituel, à la lueur d’un cierge devant une icône dans une belle église traditionnelle à Moscou. Puis romantique, avec de grands compositeurs dans un salon à Saint Pétersbourg. Enfin folklorique et populaire, avec des chants de l’ancienne Russie, magnifiquement arrangés.

C’est toute la Russie sous nos yeux: d’un côté joyeuse et lumineuse, de l’autre triste et mélancolique, et toujours profonde et sensible.

L’Ensemble Vocal Malinine – EVM se produit depuis 20 ans partout en Europe, tant dans les festivals, que dans le cadre intime de concerts privés. L’EVM est spécialisé dans la musique russe, à l’image de son chef Mathieu Malinine, issu d’une famille de musicien portant la tradition russe depuis plus de 5 générations.

__ Œuvres de Piotr Tchaïkovsky, Eugène Evetz, Nicolas Rimsky-Korsakov, mélodies populaires folkloriques.

Immense privilège de partager des moments d’intimité  avec ces deux musiciens du monde de la musique et de la culture russo-tsigane.

 

 

Pétia Jacquet-Pritkoff (balalaïka)et André Chestopaloff (guitare).

 

Petia Jacquet-Pritkoff, russe par sa mère, issue de l’émigration dite “blanche” de la révolution de 1917, et de père français, découvre la balalaïka à l’Institut Saint-Georges de Meudon où il a été élève durant dix ans. Il étudie la balalaïka auprès de Guéorgui Swistounoff et débute professionnellement sa carrière dans les ballets russes d’Irina Grjebina et au cabaret “Raspoutine” dans l’orchestre de Dima Liakhoff.
Il est chef-fondateur de l’Orchestre Saint-Georges, est un des meilleurs balalaïkistes en Europe. L’orchestre Saint-Georges a interprété la musique de The Grand Budapest Hotel“, composée par Alexandre Desplat. Ensemble, ils ont remporté l’Oscar 2015 de la meilleure musique de film.
j

André Chestopaloff, chanteur guitariste, de parents russes, né en France. Véritable ”pilier musical ” de l’émigration russe de Paris, ami et héritier spirituel du célèbre chanteur tsigane Aliocha Dimitrievitch (qu’il accompagne entre autres lors de la première fête de la musique à Paris sur la place de la Concorde), il a commencé sa carrière avec les Tsiganes Ivanovitch avec lesquels il a enregistré trois disques et s’est produit dans de nombreux pays. Il a fait plusieurs tournées avec Ivan Rebroff. Il a ensuite été le chanteur du groupe Balalaïka qui se produisait à Paris dans le restaurant du même nom crée par Marc de Loutchek ;  il a enregistré plusieurs disques avec cet ensemble. Il a joué longtemps dans le prestigieux restaurant de Ludmila Lopato à Paris. Il a fait des apparitions musicales dans quelques films et téléfilms (” Les uns et les autres ” de Claude Lelouche…) Depuis de nombreuses années il est le chanteur de l’ensemble Tchaïka et il joue de la balalaïka basse chantante et chante avec l’Orchestre de balalaïkas Saint-Georges.
j

 

Conservatoire et Jardin botaniques

Place Albert-Thomas 1202 Genève

Informations et réservation: 0800 418 418

billetterie-culture@ville-ge.ch

 

Jardins Rêvés été 2020

SAISON RUSSE en LUBERON

” Récital poétique et musical”

Compagnie IVA

Vendredi 17 juillet 2020 à 20h30

“Conférence et Musique”

Professeur émérite Gérard Conio

Samedi 18 juillet 2020 à 19h

Oppede-Le-Vieux, 84580

 

 

VENDREDI  17  JUILLET  à  20 h 30

“Je porte son anneau avec défi”

d’après Marina Tsvetaïva

Texte : Nathalie Thauvin
Chant lyrique : Maroussia Vavilova
Violon : Anya Kolosionok
Un récital poétique et musical d’aprés l’œuvre et le vie de la poétesse russe (1892-1941) : Fin du vingtième siècle, la Russie : elle a donné vie aux poètes Blok, Essenine, Pasternak, Mandelstam, Akhmatova, qu’on nommait aussi ceux du siècle d’argent …Et bien sur parmi ces noms se trouve celui de MarinaTsvétaïéva. L’œuvre et la vie de Marina Tsvétaïéva sont un puits sans fond qu’on ne finit jamais d’explorer. Et chaque personne qui tente de le faire y découvre sans cesse de nouvelles facettes et de nouveaux secrets de cette petite étoile de notre univers.

 

En Tsvétaïéva il y a en même temps le refus de « la Vie telle qu’elle est » et une énorme force vitale, en elle s’opposent toujours vivre et être, la terre et le ciel, Eros et Psyché…« Je désire vous parler de Marina Tsvétaïéva, poète et femme, qui a travers une vie remplie de terribles épreuves a gardé toujours une fidélité et un amour sans limite envers un seul homme : celui pour lequel elle quitta la Russie sur « un cheval blanc », celui avec lequel elle revint en Russie sur « un cheval rouge », et finalement avec qui elle mourut la même année 1941. »

«Я хочу рассказать вам о Марине Цветаевой, Поэте и
женщине, которая на протяжении всей своей жизни
пережила тяжелые испытания от Москвы и до Парижа. Но
она навсегда сохранила безграничную любовь, к одному
единственному человеку: ради него она уехала из России
на «белом коне», это тот ,с кем она вернулась в Россию на
«красном коне», и в конечном итоге,с которым, она умерла
в один год в своем новом убежище,в России»

 

 

La Compagnie IVA, créé en 1985 par la comédienne Irina Vavilova et reprise par
Nathalie Conio, metteur en scène issue formée à l’Ecole Nationale de Chaillot et de
l’Académie Dramatique de Russie a depuis sa création été à la fois une compagnie
de production de spectacles originaux et internationaux axée notamment sur les
échanges culturels entre la France et la Russie.

Iva Company est représentant officiel des « Saisons culturelles russes » en France
pour le projet « Avignon russe » qui aura lieu en 2020 dans le cadre des « Saisons
russes » en France organisé par le Ministère de la Culture de Russie.

 

 

Nathalie Thauvin, comédienne et metteur en scène, formée à l’Ecole de Chaillot à Paris et à l’Académie d’Art Dramatique de Russie (GITIS) à Moscou. En France elle a été assistante à la mise en scène de Mikhaïl Mokéîév et de Tatiana Stépantchénko (Le Meurtre de Gonzague -2002- au Phénix de Valenciennes). Elle a mis en scène Sans Voix d’Estelle Lépine à la Maison des Comoni, Revest-les-eaux, Théâtre du Hublot à Colombes, la Scène Nationale de Valenciennes, Théâtre Le Sémaphore de Port de bouc, au Théâtre de Vélizy et à Bobigny.

Ensuite Le trio en Mi bémol d’Eric Rohmer au Théâtre du Chaudron et au Théâtre du Renard à Paris, puis en tournée à l’Opéra de ClermontFerrand, et aussi Les Bâtards de Vadim Lévanov au Théâtre du Hublot à Colombes. Elle crée en 2013 « Nos grand-mères » de Laurent Dubost d’après le récit de Jacqueline Auriol et Valentina Vavilova co – production du Centre des monuments nationaux et de la maison Georges Sand de Nohant et en résidence à la Gare Franche à Marseille.

Elle part en tournée en Russie en juillet 2016 avec le soutien de l’Institut Français de Moscou et l’AF de Nijni-Novgorod. Elle collabore avec Philippe Fenwick sur plusieurs spectacles dont « Transsibérien, je suis » co-production du Théâtre national de la Criée et du Théâtre National de Nice, et aussi «Cabaret d’Odessa – la lampe verte » créé en 2015 dans le cadre des journées d’Odessa du MuCEM (Marseille), à la BMVR Alcazar ainsi que : UTOPIK – sirènes et midi net (production Lieux publics), et Back in the USSR co-production de la Criée et des Friches. Et aussi le « Cabaret Nostalgya » créé au Théâtre Toursky en mars 2016. Elle a travaillé longtemps comme comédienne avec le Théâtre de l’Unité : Un Brecht pour Muguette, Térezin, Noce et banquet, BIT, Kapouchniks, ainsi qu’avec le Cosmos Kolej : Alpenstock, Koursk, et joue actuellement dans ses propres créations et celles de Philippe Fenwick.

 

s

 

Maria Christiany, violoniste russe, Maria Christiany, née Tchouvakhina a fait ses études musicales à l’école Gnessin pour les enfants précoces, puis au Conservatoire Supérieur Tchaïkovski de Moscou. Une fois diplômée, elle mène une carrière de concertiste en Russie et à l’étranger. Installée à Paris depuis 2007 elle a obtenu le Certificat d’Aptitude au CNSM de Paris, ainsi qu’un Master de Musicologie à l’université Paris VIII. Aujourd’hui Maria Tchouvakhina consacre une grande partie de son temps à l’enseignement. Elle dirige une école de musique et des arts franco-russes ArtimA où elle enseigne aux élèves de différents âges et différents niveaux et organise des programmes d’échanges culturels entre la France et la Russie. Elle travaille aujourd’hui également à l’élaboration d’une méthode nouvelle de violon pour les enfants de 3 ans en groupe.

 

s

 

 Maroussia Vavilova, a étudié la musicilogie à l’université de lettre d’Aix-en-provence. Elle pratique le piano depuis 14 ans et le chant lyrique au conservatoire national à rayonnement régional de Marseille en cycle 2 pour être chanteuse lyrique. Maroussia a une pratique du théâtre grâce à sa mère comédienne et metteur en scène et sa grand mère russe, comédienne et actrice de cinéma. Elle a joué dans des pièces de sa mère plusieurs fois et pratiqué le théâtre en Russie où elle a vécu 5 ans, puis au lycée à Marseille pendant 3 ans et obtenue le bac L théâtre et elle a joué 2 fois au Théâtre National de la Criée à Marseille, elle est billingue français- russe.

 

h

 

SAMEDI  18  JUILLET  à  19  h

” La figure du double de Dostoïevski”

Conférence de Gérard Conio, professeur émérite de l’Université de Nancy.

 

 

Gérard Conio, agrégé de lettres modernes. Auteur d’un doctorat d’État “Crise des valeurs et renouvellement des modes d’expression dans la vie culturelle russe de 1892 à 1930″. Après plusieurs années de lectorat dans les universités de Lodz, Alma-Ata, Odessa, Bratislava, il enseigne à l’université de Besançon puis de Nancy II ou il est Directeur du CERCLE (centre de recherches sur les cultures littéraires européennes). Traucteur de nombreux auteurs russes (Tchitchérine, Rozanov, Tchoukovski…) et polonais ( Karpinski, Witkievicz), il est également auteur d’articles et de plusieurs ouvrages, aux Editions l’Âge d’Homme.

Intermède musical

“Vies de femme en musique”

Maroussia Vavilova (Mezzo-soprano)

 

h

La Forteresse d’Oppède le Vieux date du 13ème siècle. Il n’en reste que quelques ruines, mais celles-ci sont de toute beauté. Plusieurs siècle d’abandon n’auront pas ternis l’effet que peut procurer la vision de ce monument historiue du Lubéron.

Après une balade au travers des ruelles du vieux village d’Oppède, vous pourrez découvrir ce veritable spectacle pour les yeux. Surplombant le village, la forteresse est nichée dans un écrin de verdure. Les ruines présentes témoingnent d’un passé glorieux que l’on imagine sans mal.

 

OPPEDE le VIEUX, 84580

PAF : 15€

Réservation

Tél : 07 77 22 93 42    Courriel : oielquiecoute@yahoo.fr

Pour venir à Oppède-le-Vieux, l’accès se fera uniquement par la route de Maubec puis la départementale D 176, pour atteindre, au détour d’un virage, le parking Sainte-Cécile où vous devrez stationner votre véhicule .

 

 

 

 

 

 

ATTENTION

Concert

Groupe ODESSA

Musiques russes d’hier et aujourd’hui.

 

Le concert va se tenir

en souvenir de son créateur :

Leon Nicolaevitch 

TOURTZEVITCH

décédé le vendredi  22 mai 2020

.

Le  groupe  ODESSA  va,

 

neamoins continuer

 

encore de longues annees.

.

Château de Flaugergues, 34000 Montpellier.

ODESSA est un orchestre dédié à la musique russe créé à Montpellier en 2014, à l’initiative de Lev Tourtzevitch, un français d’origine russe. Cet orchestre qui s’est donné pour ambition de faire découvrir la richesse de l’immense répertoire de la musique populaire russe, présente, dans ses concerts, un panorama des nombreux genres de la musique russe : folklore, romances, chansons dites « de bardes », variété russe contemporaine, sans oublier les musiques tziganes et quelques compositions originales.

Catherine Delaunay(violon), Ludcia Commoy (chant), Lev Tourtzevitch (chant et guitare), Elisabeth Carenco,(basse) et Jean-Marc Torchy (accordéon). photo 2019.

 

7

Le fondateur du groupe:

 

Léon (Lev) Tourtzevitch (1946-2020)

Né en France de parents russes, il s’initie à la musique dans une institution dédiée aux enfants d’immigrés russes, (l’internat St Georges de Meudon). Il chante, joue de la dombra ( instrument proche de la mandoline) et danse. Apprend la guitare à l’adolescence et fonde plusieurs orchestres de musique populaire. Après des études d’économie, il exerce quelques années le métier d’enseignant, puis suit une formation musicale à l’université de Vincennes. Compositeur, arrangeur, il partage sa vie professionnelle entre la musique et l’enseignement des sciences économiques.

En 2013, il réunit à Montpellier quelques musiciens-chanteurs qui constitueront la base du Groupe ODESSA.

Malheureusement la maladie l’a emporté lors de son dernier combat, dans la soirée du vendredi 22 mai 2020 chez lui, entouré des siens.

 

8

 

Ludcia Commoy-Guibadoulina

Née en Russie en Oural( Russie). Dès l’âge de 14 ans, elle chante en soliste et dans divers ensembles. Dotée d’une voix exceptionnelle, elle participe à des concours de chant locaux et régionaux qu’elle remporte régulièrement et reçoit au festival ARGO  1999, de la région de Primorié ( Extrême Orient) la plus haute distinction et l’appellation de « Voix d’or du Primorié ». Suit parallèlement des études pour devenir enseignante en musique et devient pédagogue auprès d’enfants et adolescents. Repérée par le chef d’un orchestre de variétés, elle devient chanteuse professionnelle et animatrice-organisatrice de fêtes et d’évènements. Mariée à un Français qu’elle rencontre en Russie, elle vit dans le sud de la France depuis 10 ans.

Chanteuse complète et très expérimentée, elle intègre le Groupe ODESSA au cours de l’automne 2016.

 

8

 

Catherine Delaunay

Violoniste expérimentée  et professeur de violon  dans la région de Montpellier. A l’aise dans tous les styles, ayant quelques origines russes. Elle intègre le groupe ODESSA au début de l’année 2019.

 

8

 

 Jean-Marc Torchy

 Athlète de l’accordéon qu’il adore pratiquer. II sait tout jouer, du classique, bien sûr, ou du musette en passant par tous les folklores. Marcel AZZOLA et Joë ROSSI lui font découvrir les basses chromatiques et le répertoire classique. il interprète avec talent les œuvre de, Rossini, Bach, Katchatourian etc … Lauréat du prix du Président de la République, lauréat des Coupes Mondiales à Hambourg, Jean-Marc a acquis une grande notoriété de concertiste. Il fut Professeur de musique à l’Education Nationale et Professeur en conservatoire. Auteur-compositeur, interprète, membre de la SACEM.

 

8

 

Elisabeth Carenco

 

8

 

Natalia Nucubidze

 

3

 

Construite à la fin du XVIIe, Flaugergues est l’une de ces demeures appelées “folies” édifiées dans la campagne montpelliéraine. “Maisons dans les feuillages”, elles sont le fait d’une nouvelle aristocratie enrichie au service du roi.

En 1696, Etienne de Flaugergues, conseiller à la Cour des Comptes de Montpellier, fait l’acquisition d’un domaine auquel il donnera son nom. Pendant 45 ans, il agrandit et embellit cette “maison des champs” pour lui donner son aspect définitif. Il semble bien que l’usage et la disposition des lieux où fut construit Flaugergues, ses jardins, la qualité simple et soignée de ses bâtiments, aient servi de modèle à de nombreuses “folies” de la région.
En 1811, Flaugergues devient une des résidences de plaisance des Boussairolles, propriétaires du château voisin.
Ainsi transmis de génération en génération, Flaugergues témoigne aujourd’hui du mode de vie des notables montpelliérains de l’époque.

Depuis 2006, Pierre de Colbert a repris entièrement la direction du vignoble suivant ainsi une tradition familiale de vignerons. Le vignoble du château de Flaugergues, d’une superficie de 28 hectares, se situe au cœur de l’AOC Languedoc, sur le terroir La Mejanelle dans la zone climatique des Grés de Montpellier. Depuis 2015, le Château de Flaugergues est membre de l‘Association Terre de Languedoc-Roussillon, certifiée ISO 14001.

h

ARTCORUSSE adresse toutes ses codoléances à sa famille, ses compagnons de musiques et à tous ses Amis.

ВЕЧНАЯ ПАМЯТЬ

 

Présentation de la statue de Jeanne d’Arc

du Sculpteur Boris Lejeune 

Mercredi 8 juillet 2020 à 17h

CSCOR, 75007, Paris

 

 

L’installation dans un lieu passant de Saint Pétersbourg d’une statue de Jeanne d’Arc, symbole le plus pur de l’esprit français, si proche souvent de l’âme russe.

 

Cette statue, trait d’union entre la Russie et la France, sera sculptée par Boris Lejeune, né à Kiev et diplômé de l’Institut des Arts Répine de Saint Pétersbourg. Boris Lejeune a réalisé, de 2012 à 2013, une remarquable statue de sainte Jeanne d’Arc, pleine de vie et d’espérance, pour l’ermitage de Notre Dame de Bermont proche de Domremy et haut lieu de la piété de Jeanne.

 

 

La statue sera intégralement en bronze. Sa fabrication a été confiée aux ateliers d’art de la Fonderie SUSSE.

 

Cette statue est l’œuvre d’un artiste, Boris Lejeune.

 

 

Sculpteur, peintre et poète français né à Kiev en 1947. Diplomé de l’Académie des Beaux Arts Répine de Saint Petersbourg en 1974, il est arrivé en France en 1980, passionné par Jeanne d’Arc qui, entre autres œuvres, a déjà sculpté la statue de Jeanne à Notre-Dame de Bermont, là où Jeanne, enfant, allait prier la Très Sainte Vierge Marie chaque samedi. L’ensemble sera grandiose, la statue-socle faisant près de cinq mètres de haut. Son emplacement sera prestigieux.

 

S.E. l’Ambassadeur de Russie en France Monsieur Alexey Meshkov

et le sculpteur Boris Lejeune.

 

L’inauguration initialement prévue en mai 2020, centenaire de la canonisation de sainte Jeanne d’Arc, est reportée en raison de la crise sanitaire du coronavirus au samedi 26 septembre 2020 à Saint Pétersbourg.

Les Parisiens pourront jusqu’au 12 juillet voir cette création sur le parvis du Centre spirituel et culturel orthodoxe russe, Quai Branly.

 

3

 

Centre Spirituel et Culturel Orthodoxe Russe de Paris

1-5 Quai Branly, 75007 Paris

Inscription obligatoire sur : mairep@gmx.fr

Métro : Alma Marceau.

RER: Pont de l’Alma, Musée du Quai Branly.

Bus: 63, 80.

 

 

 

 

 

 

VLADIMIR HOFMANN

chez

ACT  ON  ART  Paris.

 

Vladimir Hofmann : Sculpteur

Vladimir Hofmann traite de la destinée humaine a travers deux thèmes essentiels: le « Train de la vie », c’est-à-dire la mosaïque du quotidien, et le « Parcours intérieur » de l’Homme a la recherche de soi.

Vladimir Hofmann travaille à Paris et à Saint Petersbourg.

Son credo artistique a été influencé par l’ambiance familiale, oscillant entre la musique, la danse et les arts plastiques. Adolescent, il a fréquenté l’atelier du peintre avant-gardiste russe Yuri Annenkov, portraitiste du Siècle d’Argent et de ses principaux acteurs. Il a suivi également l’enseignement d’Ossip Zadkine à la Grande Chaumière. Diplômé de l’Ecole Spéciale d’Architecture et de l’Ecole Nationale des Beaux-Arts, il est devenu architecte et plasticien, au sens large du terme. Depuis les années 1970, il expose en France et à l’Etranger et, depuis 2001, en Russie, terre de ses ancêtres, où il effectue de fréquents séjours, notamment à Saint-Petersbourg, le berceau familial.

“L’artiste donne a voir ce qui est inaccessible a l’oeil; il montre l’invisible… Par son art, il révèle son propre univers et sa personnalité.” Vladimir Hofmann.

Vladimir Hofmann, en sculpture, est titulaire de la médaille de vermeil de la Ville de Paris. Ses œuvres se trouvent dans les collections privées de par le monde.

 

b

 

«Le parcours intérieur» et «Le train de la vie»

Mes sculptures sont graphiques, elles se développent dans l’espace…Elles expriment le parcours de l’homme en rapport avec le temps qui passe et rythme notre existence. L’homme et sa destinée sont au centre de mon univers.

 

Le train de la vie. Le chef d’orchestre, sculpture en bronze patiné
80 x 80 x 20  cm.

 

Je développe mes thèmes favoris par séries comme pour les épuiser et parfois y revenir.

Un de mes thèmes favoris est le “Parcours intérieur”: un petit personnage se promène à l’intérieur d’une tête gigantesque – symbolisant l’Humanité : il s’interroge sur son existence et cherche des réponses aux interrogations existentielles – ” Qui sommes-nous ? ” “D’où venons-nous”, ” Pourquoi ? “.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Un autre de mes thèmes est “Le train de la vie”: des roues sont souvent présentes dans mes sculptures; elles évoquent à la fois le temps qui passe et le monde mécanique dans lequel nous évoluons bien malgré nous.

Le labyrinthe de la Pensée sculpture, aluminium 79 x 44 cm

Chacun de nous est embarque dans le train de sa destinée. Dans cette perspective, chacune de mes sculptures est comme le wagon du grand “train de la vie”. Cette série est en liaison avec l’observation de scènes de l’existence environnante. En regardant autour de soi, on voit qu’au même moment se déroulent des évènements divers et que les gens éprouvent des émotions différentes, souvent même contradictoires. Certains expriment la joie tandis que d’autres sont sujets a la mélancolie, certains arrivent, d’autres partent…

Voici une sculpture: des roues, des rails, une plate-forme : les roues tournent: c’est le parcours dans le temps et l’espace. Ici un peintre, assis sur un tabouret, travaille dans son atelier; là, une jeune femme prend sa douche…Peut-être est-elle son modèle? En haut, un jeune adolescent se repose ou contemple la scène intime…Un groupe danse, un homme solitaire retourne tristement à la maison, un couple s’aime…Un homme se cherche, s’élance, s’evade, puis brusquement sa course s’interrompt et il se fige dans le temps et dans l’espace pour l’éternité.

Au cours de mes expositions je me sers de projecteurs qui, dirigés sur les sculptures, impriment leurs ombres sur les murs. C’est ce que j’appelle le “jeux des ombres”. Les ombres, engagent un dialogue avec les sculptures et les enrichissent, parlent à l’imagination. Parfois, les ombres, grimpant sur les murs, sont même plus éloquentes que les sculptures elles-mêmes! Ainsi, les ombres font-elles partie intégrante de mon processus créatif.

 

b

 

Collages et silhouettes

La sculpture et la peinture sont des arts différents par nature. Je le ressens personnellement comme tel : la peinture me permet d’exprimer et de représenter ce que la sculpture est incapable de faire. A ce point de vue, mes peintures diffèrent de mes sculptures au point que je ne les expose jamais ensemble!

Le train de la Vie 1, collage 50 x 65 cm

Il est cependant un mode d’expression qui, à mon avis lie les deux et se rapproche à la fois de l’un et de l’autre: c’est le “collage”, du moins tel que je le pratique.

Effectivement, mes collages mettent en œuvre les motifs de mes sculptures, mais en silhouettes. Ils s’apparentent à la peinture par leur bi-dimensionnalité et la couleur.

Parcours 2, collage 50 x 65 cm

L’idée de ces collages m’est venue en contemplant les ombres de mes sculptures sur les murs En fait, ils ont l’air de  sculptures imaginaires en deux dimensions, combinées dans l’espace.

La Petite Vénus, sculpture 128 x 12 x 13 cm

 

En expositions, ils coexistent en harmonie et en complémentarité avec mes sculptures dont ils étendent le champ d’expression.

Eva, sculpture 27 x 19 x 7 cm

 

b

Vladimir Hofmann dans son atelier parmi ses sculptures.

 

b

Principales Expositions depuis 2000 :

2000 – Galerie WIND – Soest – Hollande
– “ART ROTTERDAM” – Hollande
2001 – MAC 2000
– “L’atelier du sculpteur” – hommage a Giacometti – Mairie du 14eme arrondissement
– Salon des artistes non conformistes de Saint-Petersbourg
– Les Artistes de la Mairie de Paris – laureat
2002 – MAC 2000
– Centre culturel de Viry-Chatillon – “Corps et mouvement”
2003 – Galerie Mailletz – “Les soirées russes a Paris” en l’honneur du tricentenaire de St-Petersbourg
– Les artistes de la Mairie de Paris – laureat
2004 – “Maison du Faubourg” – Faubourg Saint Antoine a Paris
2005 – OPAC – Reims
– Musee Akhmatova – Saint Petersbourg
2010 – Musée de Guethary
– Mairie du 9eme arrondissement –
– Musee Burganov a Moscou
– Palais des Congrès Constantin a Saint-Petersbourg
2014 – Galerie Molbert à Saint-Petersbourg
– “Mag Montreux” a Montreux – Suisse
2016 – Galerie Molbert à Saint-Pétersbourg
– Musée Akhmatova à  Saint-Pétersbourg
2016 – 2017 – Académie des Beaux-Arts de Saint-Pétersbourg
2017 – Jardin Milhailovsky de Saint-Pétersbourg
2018 – “Maison de la Russie Hors-Frontière – Soljenitsine” à Moscou

2019 – Centre Chémiakine, Saint Petersbourg.

2020 – Exposition de 6 sculptures en extérieure à Saint Petersbourg (CLIQUEZ)

 

b

ACT ON ART

ACT ON ART Paris propose pour le moment des œuvres à la vente uniquement dans les pays suivants : Pays de l’Union Européenne + Suisse. Pour tous les autres pays, nous contacter.

contact

ACT

Exposition

ART Ô FÉMININ

Mercredi 1er juillet au mercredi 1er septembre 2020

Château de Dissay, 86130 Dissay

 

Le propriétaire du Château Christophe Bouvier, le chef étoilé du restaurant O’DISSAY Christophe Poard et Natalia Dupont-Dutilloy, organisateur des expositions au Château de Dissay serons heureux de vous accueillir en petites communautés conviviales.

 

 

Exposition exclusivement féminine au Château de Dissay prévue originellement jusqu’au 2 avril 2020. Organisée par UnisVers’ART avec le soutien de la Société Académique Arts-Sciences-Lettres et de La Renaissance Française est prolongée jusqu’à fin mai.

(de gauche à droite) Aldina Mateus et Natalia Dupont-Dutilloy

UnisVers’ART présente et défend des artistes  parfois méconnus du grand public, mais présents dans les collections de nombreux collectionneurs et amateurs d’art.

 

 

Nous invitons des collectionneurs et des amateurs d’art à découvrir des artistes dans des domaines divers tel que la peinture, la photographie, la sculpture et le dessin.

Situé à Dissay, non loin de Poitiers, le Château de Dissay date du XVe siècle, rénové.

 

Château de Dissay

111 Place Pierre d’Amboise – 86130 Dissay

Tél : 05 49 111 111

Olga Kataeva-Rochford
expose à
Les Arts Foreztiers
du Vendredi 17 au dimanche 20 juillet 2020
43230 Chavaniac Lafayette

 

 

Festival qui fête son 10 me anniversaire, avec comme thème “FORÊT NOURRICIÈRE“,  événement unique qui réunit des penseurs, des chercheurs, des artistes, des créateurs des milieux très divers mais réunis tous par l’humanisme, le sens de partage et une grande ouverture d’esprit curieux et non-indifférent..

Le Festival a été lancé en 2010 avec le soutien des artistes, des communes de proximité, du Conseil général et de la Région Auvergne. Attaché à la libre devise du “Pourquoi pas ?”, il se déroule sur le village de Chavaniac-Lafayette, en été, autour des œuvres d’artistes en résidence ou venus des alentours. Il enrichit sa réflexion internationale grâce à ce Blog mais également par le Facebook public Les Arts Foreztiers.

Initié par l’Institut Charles Cros, ce Festival s’est constitué en 2017 en association autonome basée à Chavaniac-Lafayette, attentive à nouer des partenariats de terrain, culturels et de réflexion. Il est particulièrement attentif à la convivialité des échanges avec les publics, dans une relation ouverte à la création artistique et à l’imaginaire des paysages forestiers.

Des céramistes, des  peintres et plasticiens, des  conteurs, performeurs, liseurs, des films et des vidéos participent encore cette année.

Des années précédentes, nous reviennent certains artistes comme : Félix Monsonis,Véro Béné, Pascal Masson, Danielle Boisselier, Albert David, Céline Mounier, Sylvie Dallet, Elisabeth Toupet, Rosine Astorgue, Fabienne Recanzone, Eddy Saint Martin, Suzy Tchang et Olga Kataeva-Rochford.

 

Olga Kataeva-Rochford, peintre russe.

Née en 1986 à Léningrad, elle a passé  son enfance en Russie, pays balayé à l’époque par le vent frais de la Pérestroïka, l’époque où de nouvelles idées et de nouveaux espoirs ne manquaient pas.
Formation professionnelle en art à Saint-Pétersbourg. Cette formation a été complétée par une recherche théorique sur le médium de dessin dans le cadre d’un doctorat à Paris, la ville elle vit actuellement, à la croisée des cultures.

 

Olga travaille principalement à la tempera, technique utilisée depuis le Moyen-Âge pour la peinture des fresques et des icônes. Ses pigments naturels et la douceur harmonieuse de ses couleurs sont propices à la création d’images universelles, qui font rêver et ouvrent au regard l’au-delà du visible. L’encre et l’aquarelle, quant à elles, lui permettent de travailler l’expressivité du geste. Enfin, le fusain et la sépia offrent les possibilités infinies pour explorer la profondeur des tons.
Elle a participé à plus de 40 expositions collectives et effectuée 4 expositions personnelles.

 

Artiste peintre, dessinatrice, docteure en cinéma et études audiovisuelles, elle est membre de l’Association des artistes, peintres, sculpteurs, architectes, graveurs, dessinateurs de la Fondation Taylor (Paris), de l’Association des Critiques d’Art (l’AIS).

 

Enseignante du dessin et du croquis à l’École Nationale d’Architecture de Paris la Villette. Sa thèse (l’Université Paris 3 Sorbonne Nouvelle, 2018) porte sur « Le statut de dessin dans l’œuvre de Sergueï Eisenstein : mise-en-scène, montage, intermédialité ».

 

4 3 4

 

Plusieurs lieux du village de Chavaniac-Lafayette (43) en intérieur et en extérieur, dont la Ferme Saint Éloi, les entrepôts du Prévent et la salle des fêtes accueillent les œuvres, des performances et installations, une buvette, un espace de plein air pour les ateliers de lecture ou de création…

Plus de renseignements  : CLIQUEZ

 

 

12ème Festival Pianos Folies

Du vendredi 14 au jeudi 20 août 2020

Le Touquet – Paris – Plage

 

Comme à son habitude, la saison estivale se terminera de la plus belle des manières au Touquet-Paris-Plage.
Pour la 12ème édition, des artistes et pianistes de renommée internationale démontreront leur talent dans le cadre des Pianos Folies. Cet événement musical, parmi l’un des 4 événements majeurs du Touquet-Paris-Plage, rythmera la station du 14 au 20 août prochain.
Ce festival de Musique Classique, unique en son genre, se veut ouvert à tous les publics. Venez partager des émotions à travers un univers musical exceptionnel avec les plus grands pianistes du moment et dans un esprit festif et de rencontres inoubliables. Les concerts se dérouleront dans des lieux particulièrement originaux qui ajoutent leur note de charme aux « Pianos Folies » et permettent de découvrir le patrimoine de la station.
De quoi passer un agréable été en musique !

 

PROGRAMME

Palais des Congrès

Vendredi 14 août 2020

10h – Palais des Congrès
Scène musicale Brigitte Engerer avec les élèves des Conservatoires des Hauts de France
Gratuit
11h – Eglise Sainte Jeanne d’Arc

Sylvain HEILI, concert d’orgue
10€
15H30 – Théâtre Victor Boucher, Palais des Congrès
Rémi GENIET
Ravel / Chopin / Mussorgsky
10€
20H30 – Salle Ravel, Palais des Congrès
Orchestre PASDELOUP dirigé par Wolfgang DOERNER
Pianiste David BISMUTH
Ludwig Van Beethoven 1er concerto & 4ème symphonie
10€ / 20€ / 30€ / 40€
j
Samedi 15 août
10h  – Palais des Congrès
Scène Musicale Brigitte Engerer avec les élèves des Conservatoires des Hauts de France
Gratuit
11h  – La Poste
Harmonie Jazz Band du Touquet-Paris-Plage
Gratuit
15h30 – Théâtre Victor Boucher, Palais des Congrès
Arseny Tarasevich NIKOLAEV
Beethoven / Ravel / Rachmaninov
10€
17h30 – Eglise Sainte Jeanne d’Arc
Claire HUANGCI
10€
20h  – Salle Ravel, Palais des Congrès
Dmitry MASLEEV
10€ / 20€ / 30€ / 40€
22h30 – Jardin d’Ypres
Feu d’artifice
Gratuit
j
Dimanche 16 août
10h – Palais des Congrès
Scène musicale Brigitte Engerer avec les élèves des conservatoires de la Région Hauts-de-France
Gratuit
11h – Place du Centenaire
Concert Jeunes Publics avec la Compagnie Ernesto Barytoni
“ Kazi Classik” et son cabaret mobile

Gratuit
11h – Casino Barrière
Née en 1996 à Tbilisi (Géorgie), Irma Gigani intègre à 5 ans l’école de musique Paliashvili. Enfant surdouée, elle remporte le Grand Prix du concours Minerbio (Italie) dès l’âge de 6 ans et étudie . Elle perfectionne ses études à l’Université de Vienne (Autriche) sous la direction de Stefan Arnold.
Chopin / Liszt / Prokofiev / Chopin
Concert Touquet Automobile de Collection dans le cadre de l’exposition de voitures anciennes et de collection (TAC)
Gratuit
15h30 – Théâtre Victor Boucher, Palais des Congrès
Sélim MAZARI
Beethoven / Enesco / Prokofiev
10€
17H30 – Place du Centenaire
Concert Jeunes Publics avec la Compagnie Ernesto Barytoni
“Kazi Classik et son cabaret mobile.
Gratuit
20H30 – Salle Ravel – Palais des Congrès
Khatia et Gvantsa BUNIATISHVILI
10€ / 20€ / 30€ / 40€
j
Lundi 17 août
10h – Palais des Congrès
Scène Musicale Brigitte Engerer avec les élèves des conservatoires de la Région Hauts de France
Gratuit
11h  – Place du Palais des Congrès
Concert Jeunes Publics avec la Compagnie Ernesto Barytoni
“Kazi Classik” et son Cabaret Mobile
Gratuit
15h30 – CHAM Rang du Fliers
Julie ALCARAZ
Mozart / Chopin / Rachmaninov / Albeniz
Gratuit
16h  – Musée du Touquet
Evelyne BEREZOVSKY
Gratuit
17h30 – Place du Palais des Congrès
Concert Jeunes Publics avec la Compagnie Ernesto Barytoni
“Kazi Classik” et son cabaret Mobile
Gratuit
20H30 – Salle Ravel Palais des Congrès
Claire HUANGCI et Alexeï VOLODIN
Mozart / Rachmaninov / Ravel
10 € / 20€ / 30€ / 40€
j
Mardi 18 août
10h – Palais des Congrès
Scène Musicale Brigitte Engerer avec les élèves des conservatoires de la Région Hauts de France
Gratuit
11h – Montreuil, Eglise Saint Josse au Val
Julie ALCARAZ
Julie Alcaraz, violoncelliste et chanteuse lyrique, fait vibrer les cordes sensibles de sa voix et de son violoncelle dans chaque touche de son piano. Musicienne atypique, elle enrichit sans cesse son jeu pianistique par cette pluralité musicale. Artiste d’origine espagnole, elle est particulièrement attachée à défendre le répertoire d’Albéniz à travers l’oeuvre d’Iberia qui tient une place toute particulière dans son coeur.
Mozart / Chopin / Rachmaninov / Albeniz.
10€
11h – Jardin des Arts
“La Balade du Piano”
Gratuit
15h30 – Théâtre Victor Boucher – Palais des Congrès
Elena TARASOVA
Elle est lauréate de concours internationaux, artiste d’YNOFF Agence Art Consulting (France), auteur de concepts et directrice artistique d’une série de projets musicaux, professeur au Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, membre de World Piano Teachers Association et de l’Union internationale des musiciens.
10€
17h – Jardin des Arts
“ La Balade du Piano”
Gratuit
20h30 – Salle Ravel – Palais des Congrès
Plamena MANGOVA, pianiste / Dmitri MAKHTIN, violoniste
Plamena Mangova, née en 1980 en Bulgarie. Elle a été l’élève du célèbre Dmitri Bashkirov à l’Ecole supérieure de musique de la Reine Sofia de Madrid, et travaille avec Abdel-Rahman El Bacha à la Chapelle Musicale Reine Elisabeth en Belgique. Elle a suivi les master-classes de Leon Fleischer, Krystian Zimerman, Rosalyn Tureck et Alicia de Larrocha. Lauréate des Concours internationaux de piano Paloma O’Shea de Santander et Vittorio Gui de Florence, elle remporte le deuxième prix du Concours Reine Elisabeth de Bruxelles en 2007.

10€ / 20€ / 30€ / 40€
j
Mercredi 19 août
10h – Palais des Congrès
Scène Musicale Brigitte Engerer avec les élèves des Conservatoires des Hauts de France
Gratuit
11h – Festival OFF Etaples sur Mer – Chantier de Construction Navale – Bld Bigot Descelers
Elena TARASOVA / Evelyne BEREZOVSKY / Simon ADDA-REYSS
10€
11h – Base Nautique Nord
Piano Flottant
Gratuit
15h30 – Le Manoir Hôtel****
Keigo MUKAWA

Beethoven / Schumann / Prokofiev

10 €
17h  – Base Nautique Nord
Piano Flottant
Gratuit
20H30 – Salle Ravel – Palais des Congrès
David FRAY
10€ / 20€ / 30€ / 40€
j
Jeudi 20 août
10h – Palais des Congrès
Scène Musicale Brigitte Engerer avec les élèves des Conservatoires des Hauts de France
Gratuit
11h – Festival OFF – Hesdin – Eglise Notre Dame
Constance TAILLARD au clavecin
10€
11h – Plage
Balade du Piano
Gratuit
11h – Club House du Golf
Anita BALASZ / Simon ADDA-REYSS / Jordan ARBUS
10€
15h30 – Hôtel Barrière “Le Westminster Le Touquet”
Anait et Armine SOGOMONYAN Le duo Darius-Milhaud
Constitué par les deux sœurs Anaït et Armine SOGOMONYAN, issues de la grande « Ecole russe » de piano et du Conservatoire Tchaïkovski de Moscou, le Duo DARIUS MILHAUD a été créé en 2000 à l’initiative de Madeleine Milhaud – épouse du célèbre compositeur – qui lui a permis de porter l’illustre nom, en remerciement de ses excellentes interprétations.
Beethoven / Schumann / Brahms / Liszt
10€
17h  – Centre Equestre
Balade du Piano
Gratuit
20h30  – Soirée de Clôture du Festival – Salle Ravel – Palais des Congrès
Boris BEREZOVSKY
Ravel / Debussy / Hindemith / Prokofiev
10€ / 20€ / 30€ / 40€
3

TARIFS POUR LA SAISON 2020 : de 10 € à 40 € selon les catégories 

Pass festival pour les concerts de 17h30 et 20h30 :

PASS journée :
Carré or : 45€ au lieu de 50€
Catégorie 1 : 35€ au lieu de 40€

Pass festival pour les concerts de 20h30 :

PASS 2 concerts au choix :
Carré or : 60€ au lieu de 80€
Catégorie 1 : 45€ au lieu de 60€

PASS 3 concerts au choix :
Carré or : 90€ au lieu de 120€
Catégorie 1 : 68€ au lieu de 90€

PASS 4 concerts au choix :
Carré or : 120€ au lieu de 160€
Catégorie 1 : 90€ au lieu de 120€

PASS 5 concerts au choix :
Carré or : 150€ au lieu de 200€
Catégorie 1 : 113€ au lieu de 150€

PASS 6 concerts au choix :
Carré or : 180€ au lieu de 240€
Catégorie 135€ au lieu de 180€

PASS 7 concerts au choix :
Carré or : 210€ au lieu de 280€
Catégorie 158€ au lieu de 210€

BILLETTERIE :

Ouverture de la billetterie avril

Par internet : CLIQUEZ

À l’Office de Tourisme pour les concerts du soir et les différents pass

Office de Tourisme
Jardin des Arts
62520 Le Touquet-Paris-Plage
Tel.: 03 21 06 72 00
www.letouquet.com

9h-13h / 14h-18h. Sauf dimanche et jours fériés dès 10h

En juillet au bureau du festival pour tous les concerts
Bureau du festival
Tel. : 03 21 05 14 29

« LES AMIS DE LA PAUZE »

Bielka et Souliko

Le Chant Profond de l’Europe de l’Est

accompagnées d’Alexis Birioukov à la balalaïka

Dimanche 19 juillet à 11 h et à 16 h

Eglise de Malbosc, 07140 Malbosc

 

 

 

Bielka, “écureuil” en russe, est russe par sa mère et rousse de surcroit. Comme cet animal tutélaire, elle vagabonde de branche en branche, de pays en pays. Son âme “tziganise” et sa voix, celle qu’ont les femmes des Balkans à l’Oural, vous donne le vague à l’âme… Chanteuse cosmopolite, qu’il soit en russe, en yiddish, en français ou en breton, son chant est le chant profond du monde, dont il contient toute la sagesse… “La musique est comme l’eau des fleuves, dit-elle, elle ne s’arrête pas aux frontières”…

Qu’importe la langue ? Bielka aime terminer ses concerts par un chant de France, hommage à cette terre qui accueillit tant d’étranges étrangers, dont son grand-père, petit tailleur juif de Russie… “Mais je suis née à paris dans le faubourg” gouaille-t-elle ! Laissons nous donc mener de la Mer Blanche à la Mer Noire… en passant par la mère Juive..

Dans les années 1975, de retour en France après un séjour à l’Université de Moscou, Bielka rencontre Marc de Loutchek, qui vient d’ouvrir le cabaret « BALALAÏKA ». Il cherche une voix féminine typiquement russe.Bielka se sédentarise à la «Balalaïka», qui devient vite le point de ralliement des amateurs d’« expression authentique ». Bielka quitte le cabaret pour la scène. Nombreux concerts, dont :  Théâtre de la Renaissance en 1985. Casino de Paris. UNESCO. Scènes de nombreux festivals.

 

h

 

 

SOULIKO fait ses premiers pas sur scène à l’âge de 14 ans au sein du balletrusso-gréorgien du même nom « Souliko » dont le directeur artistique et chorégraphe n’est autre que son père. Elle commence à chanter en  duo avec sa mère, Bielka, qui fait alors les belle heures du cabaret « Balalaïka ». Le duo « Bielka et Souliko » s’affirme au fil des ans, en tant que tel, et donne des concerts dans de nombreux festivals et enregistre le CD « Bielka et Souliko ».Parallèlement, Souliko entame une carrière de comédienne, avec notamment « le grand café MaÏkoff » sous la direction de Thierry Lavat et«Les Sept Princesses» de Materlinck, sous la direction de Claude Merli.

 

h

 

Alexeï Birioukov, (Алексей Бирюков) il est né en 1967 à Naltchik au Caucase. Il s’initie à la balalaïka à 10ans, diplômé de l’Académie russe de musique Gnessine de Moscou. Il reçoit de nombreux prix, se produit sur les plus grandes scènes internationales, maître de la Balalaïka. Son répertoire s’étend du folklore russe aux compositions contemporaines en passant par les retranscriptions de grandes œuvres classiques. Grâce à sa musicalité et l’utilisation de multiples techniques de jeu, il a contribué à faire découvrir les sonorités de cet instrument d’origine slave au public français. En 2020 il sera invité à partager la scène avec l’orchestre de Cannes.

z

 

 

Eglise de Malbosc, 07140 Malbosc.

Réservation Obligatoire : 06 62 11 37 66

Courriel :

Participation libre