5
Fév

“Au Pays des Contes russes” Péniche AABYSE

   Publié par: artcorusse   dans Brèves

Mercredi 28 janvier 2015 à 16h30

Spectacle jusqu’au 4 mars, les mercredis

vz-92a1b635-d990-4c13-8d58-e7a8d5e40c20

Partez en voyage avec les aventures de Ivan dans l’Oiseau de Feu et de Vassilissa contre la sorcière Baba-Yaga!

Construit autour des personnages de Babouchka, Mere Noel Russe, Loriolet, petit elfe de la lune, Roussalka , ondine des lacs et forêts et une merveilleuse gitane espagnole, ce récit puise sa poésie dans le monde des légendes et ses chansons dans la tradition populaire.

Légendes oubliées, contes et fabliaux se retrouvent dans un monde féérique qui bercera petits et grands dans un tourbillon de danse ou la fée Roussalka frôle de son pied agile les gouttes de rosées , mêlée aux joyeux et festifs refrains Russes! Pénétrons dans un monde mystérieux, au coeur d’un lointain pays … Perdez vous dans le royaume de l’oiseau de feu et laissons vous entraîner, avec les ombres chinoises, dans les aventures extraordinaires d’ Ivan!
Puis , avec les fabliaux du Moyen Age, côtoyons le grostesque qui met en lumière notre humanité pleine de travers et pourtant si attachante!

C’est un voyage au pays des rêves auquel nous convions notre public….pour son plus grand bonheur!

Prochaine Séance disponible:
Mercredi 28 Janv. 2015 À 16h30

La Péniche Aabysse
1, quai François Mauriac, 75013 Paris

Réservation: ( CLIQUEZ )

Capture d’écran 2015-01-22 à 14.51.12

Gueorgui Kaventchouk dit « Gaga »

vient de nous quitter à 82 ans.

Georgui Vassilievitch Koventchouk dit Gaga

Une des dernières photos de “Gaga”, chez lui dans son atelier

à Saint Petersbourg.

Un grand ami peintre russe, ami personnel et ami d’Artcorusse, Gueorgui Vassilievitch Kaventchouk dit “Gaga” a grandement contribué à l’élaboration de l’avant-garde russe. Il était le petit fils du célèbre peintre Nicolas Ivanovitch Koulbine ( 1868 – 1917).

“Gaga” est né le 2 décembre 1933 à Léningrad, il a terminé l’Académie des Beaux Arts Répine de Léningrad, sorti diplômé en 1960. Il a fait une série d’affiches, genre dans lequel il excella durant de nombreuses années.

Kostyor_1961_08.preview

Son activité artistique présente une rare polyvalence, une ironie intelligente avec une grande ingéniosité, peintre spontanéiste, gestuel, qui campe ses personnages d’un trait de pinceau dans des décors réduits à l’essentiel.

www_artru_info-1

Il peint de grands et de petits formats y compris sur des coquilles d’huitres, avec différentes peintures Petit-fils du célèbre personnage public et de l’art : Nikolaï Ivanovitch Koulbin qui a largement contribué à l’élaboration de l’avant-garde russe. Dans les années soixante, il a fait de nombreuses affiches pour “Combat Crayon””Боевой карандаш” . De 1969 à 1972 Gueorgui a été le concepteur en chef de la revue “Aurora”. En 1971, une exposition solo qui a été fermée par les autorités pour son formalisme.

www_artru_info

Cafés à Soukhoumi.

Le sentiment était la conception et l’ illustration pour la pièce de Maïakovsky “Bug”, publiée en 1975 sous forme de livre. Ses dernières illustrations furent pour la pièce ” Лдоп” BUG de Maïakovsky en 2013.

Capture d’écran 2015-02-03 à 14.54.22

” Gaga ” voyage beaucoup à travers le monde d’où il tire son inspiration, que cela soit à Paris, à New-york, en Italie, au Japon……..

www_artru_info-3

Moulin Rouge.

Il est artiste émérite de la Russie, membre de la section de l’Union des Artistes de Saint-Pétersbourg graphes Russie, membre de l’Union des journalistes. Il a reçu le diplôme “Meilleur livre de l’année” (1975); il a reçu la Médaille d’or de l’Académie russe des arts, en 1994, la Médaille d’argent de la Biennale internationale de graphiques à Brno (République tchèque, 1994). En 2003, il a reçu la médaille d’argent de l’Académie des Arts de Russie.

www_artru_info-2

 Ses œuvres sont dans la Galerie Tretiakov, le Musée d’Etat russe, le Musée d’Histoire des musées de Saint-Pétersbourg, aux États-Unis, en République tchèque, ainsi que dans des collections privées en Russie et à l’étranger (Allemagne, Suède, Angleterre, France …).

Capture d’écran 2015-02-03 à 15.56.44

En 1999, la télévision française fait un documentaire sur la vie et l’œuvre de l’artiste.  George Kovenchuk vivait et travaillait à Paris et à Saint Petersbourg.

Õóäîæíèê Ãåîðãèé Âàñèëüåâè÷ Êîâåí÷óê ó ñåáÿ äîìà.

Il a exposé en France sur Montmartre et dans plusieurs galeries de la capitale ainsi qu’en province dans divers salons, à Monaco, au Japon, en Chine et bien sûr en Russie.

плакат

“Gaga” dans son atelier à Saint Petersbourg.

download

Capture d’écran 2015-02-03 à 15.42.58

я в тельняшке

La galerie d’Art “Matisse du club” de Saint Petersbourg lui a consacré une grande exposition retrospective pour ses 80ans.

kovenchg

Gaga Kovenchuk – peintre, graphiste, écrivain et conteur merveilleux.

Gaga salue

Artcorusse, Katia et Kolia adressent leurs condoléances à son épouse Jane et à son fils Aliocha.

Прощание с Георгием Васильевичем (Гагой) Ковенчуком и отпевание будут проходить в Николо-Богоявленском морском соборе (Никольская площадь, 1/3) в пятницу 6 февраля в 12:00 (подходить лучше пораньше – 11:30). Похороны на Смоленском кладбище. Ко всем, кто приедет на машине, просьба – и помочь перевезти желающих на кладбище. Будет заказан автобус, но все могут не поместиться. Пожалуйста, перепостите мое сообщение, чтобы все узнили об этих изменениях! Спасибо!
На 9 дней в галерее Матисс клуба (Никольская пл., д. 6) планируется выставка Гаги Ковенчука и вечер памяти

2
Fév

” La Pelisse” à l’Atelier de Mars de Marseille

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

Capture d’écran 2015-02-02 à 19.16.37

Il était une fois, dans la lointaine Pétersbourg… un fonctionnaire.
Il n’était certes pas très remarquable : de toute petite taille, quelque peu
chauve, le visage quelque peu grêlé…Il se retrouve soudain confronté à
la nécessité vitale d’un manteau neuf !
C’est donc dans des aventures impromptues que ce brave fonctionnaire
prendra son envol, dans la magie du Théâtre…

Capture d’écran 2015-02-02 à 19.21.49

Cette nouvelle synthétise le génie de Gogol : sa capacité à raconter une
histoire profondément touchante, sur un ton à la limite du burlesque…
Elle offre ainsi un potentiel scénique extraordinaire !
Le conteur incarne chacun des personnages hauts en couleurs,
en complicité avec le public et en interaction avec le décor.

Ce spectacle – une fête de l’illusion et de l’imaginaire – s’adresse aux
familles (de 10 à 110 ans) : tandis que la situation et l’action, parfois
grotesques, enchantent les plus jeunes, la profondeur du texte et sa
portée émotionnelle laisseront songeurs les plus grands.

Capture d’écran 2015-02-02 à 19.21.16

La Compagnie Zertsala est née le 19 août 2012 à Saint Pétersbourg avec la première de « La Pelisse » d’après Gogol et « Douce » d’après Dostoïevski constituent un diptyque.
Ce projet a pour but de faire découvrir le théâtre russe au public français.
Création d’après « Шинель / Le Manteau », œuvre parmi les grands classiques de Nicolas Gogol. L’importance de cette nouvelle dans l’histoire de la littérature se résume bien par la phrase du grand Dostoïevski: « Nous sommes tous sortis du Manteau de Gogol ».

Capture d’écran 2015-02-02 à 19.21.31

       Atelier de Mars
44 rue du refuge (Quartier du Panier) –

        13002 Marseille

        Réservations: 04.91.91.26.00

Capture d’écran 2015-02-02 à 19.33.21

2
Fév

“Les Frères Karamazov” à la Cartoucherie de Vincennes

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

Le Théâtre de l’Arc en Ciel

présente

au Théâtre de l’Épée de Bois – Cartoucherie

“Les Frères Karamazov”

du 4 au 15 février 2015

Numériser

De Fiodor Dostoïevski    Traduction: André Markowicz

Adaptation et dramaturgie: Sophie-Iris Aguettant, Cécile Maudet, Olivier Fenoy, Bastien Ossart

Mise en scène:Olivier Fenoy, Cécile Maudet

 Avec :

Olivier Fenoy – Fiodor Pavlovitch Karamazov
Bastien Ossart – Dmitri Feodorovitch
Jean-Denis Monory – Ivan Feodorovitch
Gabriel Perez Milchberg – Alexeï Feodorovitch
Lorenzo Charoy – Smerdiakov
Peggy Martineau – Grouchenka
Alexandra d’Hérouville – Katerina
Julien Marcland – Moussialovitch
Bertrand Boss – Staret Zossima
Jean-François Singer – Grégory
Romane Bricard – Maria
Corentin Boisset – Andrej

 

Direction musicale: Eveline Causse           Scénographie: Eric Baptista

Son: Philippe Rabuteau           Lumières: Philippe Bourgeais

Costumes: Chantal Rousseau

Production:Théâtre de l’Arc-en-Ciel

« Il ne savait pourquoi il embrassait la terre, il n’essayait pas de se l’expliquer, pourquoi il avait un désir tellement irrépressible de l’embrasser, de l’embrasser tout entière, mais il l’embrassait en pleurant, et jurait avec ivresse de l’aimer, de l’aimer dans les siècles des siècles. » Aliocha (extrait).

LYN_7101-2

Peut-on rêver un monde où nous, les hommes accepterions ce besoin irrépressible d’être vus tels que nous sommes dans nos profondeurs cachées et d’être mus par cette soif de l’autre : « tu es donc je suis » – des hommes tels que Dostoïevski ose les considérer dans leurs vertiges et leurs espoirs les plus fous ? Peut-on attendre du théâtre qu’il nous donne le courage de croire à ce monde-là, de le voir, de l’entendre, d’y goûter parce qu’une troupe de comédiens se serait réunie pour le manifester avec la chair, les combats, le talent apportés par chacun dans le chaudron de la création ?…

LYN_7087

Car ces « frères », c’est nous bien sûr : Dmitri l’impétueux, mélange exalté de vice et de vertu, Ivan le ténébreux que révolte la question du sens et de la souffrance des enfants, Smerdiakov, le mal aimé, rongé par le venin de la vengeance et Aliocha, le pur… qui va devoir se salir en accueillant tout de ce monde, et qui ne trouvera la paix qu’en acceptant d’embrasser la terre mère, se rappelant les dernières paroles du Starets : « Pardonne à tous les humains pour tout. Pour tout et pour tous !» Sans compter Fiodor, le père indigne, bouffon dérisoire et grotesque, injustifiable et dont on se surprend tous à souhaiter la mort : « qui n’a pas souhaité la mort du père ? »

DSC_1610

Immense et redoutable Dostoïevski, aujourd’hui plus que jamais peut-être, votre lumière nous est précieuse.

Plus de renseignements sur la troupe du Théâtre de l’Arc en Ciel: ( CLIQUEZ )

Spectacle du mercredi au samedi à 20h 30

dimanche séance à 16h.

Théâtre de l’Epée de Bois-Cartoucherie
Route du Champ de Manoeuvres
75012 Paris

Réservations: 01 48 08 39 74 du mardi au samedi de 12h à 19h

Réservations sur internet : www.epeedebois.com

Tarifs: 25€ (tarif de soutien) , autres tarifs de 18€ à 7€.

Accés: Métro Station Château de Vincennes. Sortir en tête.

Prendre la navette Cartoucherie ( garée près de la station de taxis) Toutes les 15 minutes.

Bus 112: arrêt Cartoucherie.

Numériser

Christophe Boula spécialiste du bouddhisme, s’intéresse aux religions, aux croyances et à la mythologie. Touché par le devenir des peuples nomades qui doivent s’adapter au monde des sédentaires, à leurs frontières, leurs lois, leur conception de la vie, il a réalisé un film sur la destinée des nomades d’Asie Centrale, héritiers de traditions ancestrales et réinventeurs perpétuels de nouveau mode de vie.

Numériser 1

Christophe Boula sur le traineau avec Liouba, la camèra et le moniteur par -40°C.
© Borealia

Christophe Boula nous offre ici un carnet de tournage réaliste et optimiste, qui laisse une large place au rêve et à l’imaginaire.

Numériser 2

” Silence on tourne !” © Borealia

Mongolie – Tibet – Sibérie

Trois histoires d’enfants nomades, dans les montagnes de l’Himalya, les steppes mongoles et la toundra arctique les ultures traditionnelles reculent inéluctablement face à l’arrivée brutaler de la modernité. Durent trois années, Christophe Boula tourne trois histoires d’enfants nomades: celle d’Amraa, le jeune Mongol qui part rejoindre son amoureuse en ville, celle d’Apo, le bébé sibérien perdu dans la neige et enfin celle de Lhamo, l’enfant tibétaine qui voulait vivre avec son yak….

Numériser 3

Sonam Wangmo, sept ans © Borealia

Semaine après semaine, ce carnet de tournage raconte cette aventure en Mongolie, au nord-Est d la Russie et à la frontière du Tibet, à laquelle ont contribué des équipes techniques locales et des acteurs issus des communautés nomades.

Aux éditions BOREALLA

176 pages avec de très nombreuses illustrations. Prix 25€

ISBN 979-10-93466-03-3

SORTIE EN SALLE DU FILM

le 25 mars  2015

enf

Numériser 1

Éditions BOREALIA

13 Villa Paul Verlaine

75019  Paris

www.borealia.eu

10959710_714448021987047_660869962909187001_n

La bibliothèque de l’Institut des Science Sociales (avt l’incendie)

Incendie monstrueux à la bibliothèque de l’Institut des sciences sociales dans le sud-ouest de Moscou le 31 Janvier 2015. Le sinistre a commencé vendredi soir puis s’est étendu dans une partie du second étage. Cette bibliothèque  comprenait la plus grande collection de documents officiels de l’ONU. Elle faisait partie de l’ INION système international des bibliothèques de dépôt pour la distribution dans le monde entier des documents et publications de l’Organisation des Nations Unies.

10926198_1551694781748120_2789906434663317486_n
La superficie totale de l’incendie dans le bâtiment de la bibliothèque situé Nakhimovsky Perspective au n° 51 est de 2000 mètres carrés. Effondrement de la majeur partie du toit du batiment sur une superficie de 1000 mètres carrés.

10954555_1551694948414770_8224798699665666999_n

La bibliothèque possèdaient une collection unique de documents de la Société des Nations, de l’ONU et de l’UNESCO, des rapports parlementaires USA (1789), l’Angleterre (1803), l’Italie (depuis 1897) et l’une des plus grandes collections de la Russie de livres en langues slaves. Certains de ces documents étaient des exemplaires uniques en Russie et dans le monde. Une grande partie n’a pas été numérisée.

10653469_1551695488414716_4177010988686659136_n

La bibliothèque fondamentale INION a été créé en 1918, sur sa base en 1969 a été fondée l’institution elle-même. Le fonds de la bibliothèque s’élèvent à plus de 14 millions de livres et de périodiques, dont certains sont uniques.INION Bibliothèque – la quatrième plus grande en Russie et la seconde après la Bibliothèque d’Etat russe à Moscou elle emploie 330 personnes.

2f64b7b82be552c15bc596cabab43b6c

La superficie totale de la bibliothèque est de 30 000 mètres carrés. Selon le  président de l’Académie des sciences de Russie Vladimir Fortov, qui a visité les lieux après extinction de l’incendie, seul 15% de  cette bibliothèque a étét détruite à jamais.

« C’est une grande perte pour la science : il s’agit de la plus vaste collection de ce type dans le monde, équivalente, probablement, à la bibliothèque du Congrès » américain à Washington, s’est désolé le président de l’Académie des Sciences Vladimir Fortov.

Chœur russe de Znaménie

Vendredi 13 février 2015 à 20h.

13 fec 2014 Cobcert

LE CHŒUR RUSSE DE PARIS ZNAMÉNIE :
Cet ensemble a été formé depuis 2009, sous la direction d’Ekaterina Anapolskaya.
Le répertoire de l’ensemble est constitué de plus de soixante pièces de musique liturgique russe bien souvent écrites par les plus illustres compositeurs russes (Tchaïkovski, Rachmaninoff, Balakirev, Tchesnokov, Gretchaninoff, …) mais aussi de musique profane : chœurs d’opéra, musique de chambre, chants populaires.
Le choeur se produit régulièrement en concert (le plus souvent à Paris) dans le cadre de manifestations consacrées à la musique liturgique orthodoxe russe : concerts de Noel et de Pâques, célébration des 150 ans de la cathédrale orthodoxe russe de Paris, heures musicales de Saint-Roch… .
De plus, la présence en son sein de nombreux solistes permet à l’ensemble d’assurer l’interprétation d’extraits d’opéra. C’est ainsi que l’ensemble a pu proposer récemment des soirée-concerts plus spécifiquement consacrées à l’ exécution de larges extraits (chœurs et ensembles) de certaines œuvres phares du répertoire : Rigoletto et la Traviatta de Verdi, Eugène Onéguine et La Dame de Piques de Tchaïkovski, Prince Igor de Borodine, Roussalka de Dargomijski.
EKATERINA ANAPOLSKAYA est diplômée de l’université pédagogique de Moscou-faculté de musique. Elle est également titulaire d’un master en musicologie à la Sorbonne (Paris IV) et prépare actuellement un doctorat. Ekaterina compte parmi ses professeurs : Maya Pouchkina, soliste du Bolchoï et de la troupe de l’Opéra du conservatoire Tchaïkovski de Moscou et Luciana Serra (professeur à l’Académie de la Scala de Milan) dont Ekaterina suit le master class.
De 1992 à 1998, elle participe à des tournées et festivals avec l’ensemble des solistes « Slavianski Lik » en Russie comme à l’étranger. Entre 1994 et 2004, elle a interprété les rôles de Madame Larina (Eugène Onéguine – Tchaïkovski), de Yaroslavna (Prince Igor – Borodine), de Liza (La Dame de Piques – Tchaïkovski) à l’occasion de représentations et concerts. Au sein de « Slavianski Lik », Ekaterina reçoit en 1998, le prix de la « Voix d’ange de Russie ». Récemment, elle a participé à des concerts en Italie à Ancone (théâtre Del Muse – 2011 et 2012) et au festival Val d’Eure musical (2012).
Ekaterina est également à la tête de l’association artistique «ADEA» qui organise des concerts de musique classique avec différents chanteurs et instrumentistes. En plus de l’organisation et de la direction artistique, elle participe à ces concerts en tant que soliste et chef du chœur russe de Paris Znamenie.

Temple protestant Passy-Annonciation
19, rue Cortemberg
75016  Paris
Métro: Rue de la Pompe

Réservation: 06 30 43 85 51

28
Jan

9ème Prix Russophonie, Mairie du V° le 31 janvier 2015

   Publié par: artcorusse   dans Brèves

Remise du Prix Russophonie

Samedi 31 janvier 2015 à 18h 30

Mairie du Vème arrondissement de Paris.

Lors des 6èmes Journées Européennes du Livre Russe

et des Littératures Russophones

Capture d’écran 2015-01-24 à 09.42.42

Plus de renseignements sur le site : ( CLIQUEZ )

Programme complet des Journées Européennes du Livre Russe: ( CLIQUEZ )

Mairie du Vème arrondissement

21 Place du Panthéon

75005  Paris

Flyer JLR2014 6° jpeg sans coupe

Flyer JLR2014 6° verso jpeg sans coupe

Capture d’écran 2014-12-11 à 11.44.20

Les 6e Journées Européennes du Livre Russe et des Littératures russophones, désormais bien implantées au cœur de Paris, face au Panthéon, proposent cette année de décliner l’idée de russophonie à travers la littérature de l’Europe russophone.

Outre de nombreux auteurs venus notamment des Pays Baltes et de Biélorussie on retrouvera des d’écrivains très connus et de toutes tendances comme Boris AKOUNINE,  Zakhar PRILEPINE, et les représentants d’une jeune génération très prometteuse : Liza ALEXANDROVA, Alexander ILICHEVSKY, Sergueï LEBEDEV, Marina STEPNOVA, Yana VAGNER avec lesquels les Journées célèbreront le grand retour du roman russe.

En tout, c’est une quarantaine d’auteurs que l’on retrouvera souvent à côté de leur traducteur lors de rencontres et de tables-rondes auxquelles participeront également des écrivains français, parmi lesquels Danièle SALLENAVE et Sylvain TESSON. Une vingtaine de tables-rondes aborderont entre autres les thématiques suivantes :
Ailleurs, la poésie russe se réinvente
– Langue et culture en Russie et au-delà : évolution et tendances
– L’écrivain doit-il être engagé ? 
– Gogol et Chevtchenko : dialogue littéraire russo-ukrainien
– Le retour du roman russe
– Ecrivains russophones des Pays Baltes : sources d’inspiration et héritage culturel  (…)

Depuis plusieurs années ce riche programme littéraire s’élargit avec un programme de films aux cinémas La Clef et Grande Action : Le Thème de Gleb Panfilov, Veillées du village de Dikanka de Alexandre Rohou, Vij ou l’esprit du mal de Konstantin Erchov, Le territoire de la Liberté d’A. Kouznetsov, L’africain du tsar Pierre d’Alexandre Mitta, Requiem pour un massacre d’Elem Klimov.
Des expositions (Kirill TCHELOUCHKINE ; Volha SAVITCH et une présentation du Musée Gogol de Moscou). Un concert du célèbre Quatuor Elysée, une lecture bilingue de Tarass Boulba de Gogol et 3 ateliers pédagogiques (didactique du russe, initiation à la traduction littéraire) complètent cette programmation.

Cette année encore, c’est la remise du Prix Russophonie, pour la meilleure traduction du russe vers le français, qui viendra clore le festival (Salle des Fêtes – Mairie du 5esamedi 31 janvier à 18h30).

Les Journées Européennes du Livre Russe et des Littératures Russophones offrent aux visiteurs un panorama annuel de la vie littéraire et culturelle russe. Vous trouverez le programme complet des Journées sur son site: ( CLIQUEZ )

Horaires des rencontres:

Vendredi 30 janvier 2015

horaires-JLR-ven-30-janvier-2015

Samedi 31 janvier 2015

horaires-JLR-sam-31-janvier-2015

Capture d’écran 2015-01-24 à 09.43.30

Plan de cette manifestation dans le Vème arrondissement.

Capture d’écran 2015-01-24 à 09.53.23

27
Jan

“Bal Russe” avec Natacha Nuit des Princes à Cherbourg

   Publié par: artcorusse   dans Brèves

Natacha et Nuits de Princes

Samedi 31 janvier

à 19h 30

Le Trident

IMG_1291

Avec
Natacha Fialkovsky, chant et balalaïka
Olivier Cahours, guitare, arrangements et composition
Pascal Storch, guitare, chant, cavaquinho, cajon
Natalia Trocina, domra
Thierry Colson, contrebasse

& leurs invités
Karine Salfati, Arman Vossougui, Clothilde Fortin, danseurs
Sophie Ménissier, chorégraphe
Jean-Claude Camors, direction artistique

IMG_1306

Tout a été dit ou presque sur l’âme slave et sa mélancolie longue comme le Transsibérien, qu’accompagnerait une pluie de balalaïkas. C’est vrai, estime la chanteuse Natacha Fialkovsky. Le nom de son groupe lui-même Natacha et Nuits de Prince rend hommage à Joseph Kessel, écrivain-voyageur d’origine russe, et ce bal sera un aller simple à lui tout seul. Chansons, romances d’amour et d’exil et chants à danser composeront une soirée haute en couleurs. Et tout slavophile débutant ou confirmé peut entrer dans la danse sans modération. Avant d’aborder cette longue nuit, le russophile consciencieux pourra toutefois s’initier à la danse, un stage est prévu !

Le TRIDENT

place du Général de Gaulle, Cherbourg-Octeville

Avant le bal et les danses, possibilité de dîner au Café Pouchkine
Assiette salée 7.50€
On peux réserver une assiette en même temps que la place pour le bal.

Réservation:  02 33 88 55 55

Internet: http://www.forumsirius.fr/orion/trident.phtml?seance=1825

Tarif: 11€50

27
Jan

Festival du cinéma russe à Nantes

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

Festival de cinéma russe de Nantes

 04 février 2015 – 08 février 2015

affiche15

Le festival est co-organisé par Univerciné (cycle de festivals européens lié à l’Université de Nantes), l’association russophile interculturelle Russies étonNantes et le cinéma Katorza.

Pour son grand retour, Festival Univerciné Russe propose un voyage dans le temps et les grands espaces…

homepage

Un voyage dans le temps qui vous mènera des tout débuts du cinéma (avec des films vieux de cent ans !) à un panorama condensé de la production cinématographique russe contemporaine, sans oublier quelques classiques soviétiques.

Un voyage à travers les grands espaces qui déroulera devant vous la vie de Nenets dans la toundra, de villageois de la Russie profonde, de vacanciers farfelus en Crimée, d’un hors-la-loi poursuivi par des chasseurs de tête dans la taïga sibérienne, de jeunes Russes à Moscou ou à Paris…

Festival Univerciné Russe est coorganisé par l’Université de Nantes, le cinéma Katorza et l’association interculturelle russophile Russies étonNantes, et soutenu par Gosfilmofond.

En ouverture

soif-aff2

soif

Drame de Dmitri TIOURINE
Avec : Mikhaïl Groubov, Roman Kourtsyne, Alekseï Gouskov

soif2

“Kostia, jeune peintre talentueux, revient de Tchétchénie défiguré et plein de rancœur envers la société. Apprenant un jour que Sérioja, un camarade qui lui a sauvé la vie sur le champ de bataille, a disparu, il part à sa recherche avec deux amis.
Et reprend peu à peu contact avec le monde extérieur…

Adapté du célèbre roman d’ Andreï Guélassimov, auteur du scénario.
Inédit — Mercredi 4, 19h30 / Vendredi 6, 14h

Horaires

Capture d’écran 2015-01-17 à 11.02.40Capture d’écran 2015-01-17 à 11.02.59

LES FILMS PRÉSENTÉS

C’était il y a 100 ans…
Russie, 1914-1915, 1h17
Ce programme anniversaire regroupe trois oeuvres rares, un moyen métrage et deux courts métrages, traitant toutes trois du monde en guerre.
Le Roi, la loi et la liberté (Король, закон и свобода)

Capture d’écran 2015-01-27 à 09.20.59
1914, de Piotr Tchardynine, 59 min.
Adaptation d’une pièce de Leonid Andreev, dont l’action se déroule en Belgique au début de la guerre.
Le Lys de Belgique (Лилия Бельгии)
1915, de Vladislav Starevitch, 13 min.
Un lys abîmé évoque à un vieil homme l’histoire de la Belgique.
La dernière petite journée d’aujourd’hui (Последний нынешний денечек)
1915, de Nikolaï Larine, 5 min.
Adaptation d’une chanson populaire.
Mercredi 4, 14h30

kinopoisk.ru
Duel Pouchkine – Lermontov
Дуэль Пушкинъ – Лермонтовъ
Russie, 2014, 1h51 – Fantaisie historique de Denis Bannikov
Avec : Aleksandr Karpov, Guennadi Iakovlev, Elena Soloviova
Nous sommes en 1857. Mais Nicolas Ier est toujours empereur, et ni Pouchkine, ni Lermontov ne sont morts en duel. Les deux poètes ont, dans cette dimension historique parallèle, suivi des chemins et connu des destins différents…
Le film explore les relations entre l’artiste et le pouvoir et nous plonge dans les salons de la Russie impériale.
Inédit — Samedi 7, 20h15 — En présence de l’actrice Elena Soloviova

1359638267_shpion
L’espion
Шпион
Russie, 2012, 1h39 — Film d’aventures d’Alekseï Andrianov Avec : Danila Kozlovski, Fiodor Bondartchouk, Anna Tchipovskaïa
Quelques mois avant le début de la Seconde Guerre mondiale en Russie, dans un Moscou revisité, le commandant Oktiabrski recrute le jeune Egor Dorine, habile de ses poings, souriant et un peu naïf. Ils vont s’opposer aux services de renseignement allemands qui tentent de persuader les Soviétiques que la guerre n’est pas pour demain.
Une atmosphère rétrofuturiste pour ce film à gros budget, adapté d’un roman du talentueux Boris Akounine.
Inédit — Vendredi 6, 22h15

kinopoisk.ru
Fidélité
Верность
URSS, 1965, 1h27, noir et blanc — Drame de Piotr Todorovski — Avec : Vladimir Tchetverikov, Galina Polskikh, Evgueni Evstigneev
Novembre 1943, libération de Kiev par l’armée soviétique… Un jeune homme apprend la mort de son père et abandonne ses études pour partir au front. Peu de temps avant son départ, il s’est épris d’une jeune fille. Le film dépeint ces premiers sentiments, pudiques, puissants et fragiles, sur fond d’une guerre qui n’épargne rien ni personne.
Avec la collaboration du barde Boulat Okoudjava au scénario.Prix du meilleur premier film à la Mostra de Venise 1965.
Dimanche 8, 14h

22327788
L’interdiction
Запрет
Russie, 2014, 1h32 — Drame d’Alekseï KozlovAvec : Anna Moltchanova, Natalia Tkatchenko, Sergueï Iatseniouk
Au cours de la Seconde Guerre mondiale, quatre personnes se retrouvent sur une île du lac Ladoga : une religieuse, un capitaine de l’Armée Rouge, une jeune fille et le soldat italien naufragé dont elle est éprise. Chacun a sa propre vérité et ses convictions : la foi, le patriotisme et l’amour. Tous ont un même but : survivre.
Inédit / Première française — Mercredi 4, 16h15

kinopoisk.ru
Le lichen des caribous
Белый ягель
Russie, 2014, 1h40 — Drame de Vladimir Toumaev
Avec : Evgueni Sangadjiev, Galina Tikhonova, Irina Mikhaïlova
Aliocha vit dans un campement dans la toundra, entouré de rennes et de quelques familles. Sa mère le marie. Mais Aliocha espère toujours le retour d’Aliko, son amour d’enfance, partie étudier à la ville… Une intrigue qui pourrait être classique si elle n’avait pour protagonistes des Nenets, peuple autochtone du Grand Nord partagé entre traditions et modernité.
1er film russe à recevoir le prix du public au Festival international de Moscou.
Inédit — Dimanche 8, 18h30

kinopoisk.ru
Marussia
Маруся
France, Russie, 2013, 1h22 — Drame d’Eva Pervolovici Avec : Dinara Droukarova, Marie-Isabelle Shteynman, Sarunas Bartas
Ancienne journaliste mondaine en Russie, Lucia vit maintenant à Paris avec Marussia, sa fille de 6 ans. Mais elles se retrouvent à la rue et doivent chaque soir trouver un toît. Cela n’empêche pas la jeune femme de garder une certaine insouciance et de nourrir des projets ambitieux.
Vendredi 6 février, 20h15 — En présence de son actrice principale, Dinara Droukarova

46701

Morozko (Le père Frimas)
Морозко
URSS, 1964, 1h24 — Film de fiction pour enfants d’Aleksandr Roou — Avec : Aleksandr Khvylia, Gueorgui Milliar, Inna Tchourikova
Une belle histoire hivernale tirée de contes russes où se croisent les personnages traditionnels du folklore slave (Baba Yaga, le vieux Borovitchok, le Père Frimas…). La belle et gentille Nastienka est chassée de sa maison par sa méchante marâtre. Mais elle sera hébergée et récompensée de sa bonté par Morozko. L’amour, l’amitié, la paresse, l’égoïsme… autant de thèmes universels évoqués dans ce film.
Un bijou du cinéma soviétique pour enfants réalisé par le légendaire Aleksandr Roou. À partir de 5 ans
Inédit — Samedi 7, 16h, suivi d’un goûter russe

12304739

Les nuits blanches du facteur Alekseï Triapitsyne
Белые ночи почтальона Алексея Тряпицына
Russie, 2014, 1h41 — Conte documentaire d’Andreï Kontchalovski — Avec : Alekseï Triapitsyne, Irina Ermolova, Timour Bondarenko
Dans ce coin perdu de la région d’Arkhangelsk, on vit coupé du monde. Comme dans beaucoup de villages de Russie, seul le facteur assure le contact avec le reste de la société. Dans ce film à mi-chemin entre documentaire et fiction, Kontchalovski nous montre la campagne russe telle qu’elle est, dans toute sa beauté et toute sa dureté…
Avant-première — Dimanche 8, 20h30

1366391921_shapito-shou-lyubov-i-druzhba-1

Shapito Show
Шапито-Шоу
Russie, 2012 — Comédie dramatique musicale en quatre chapitres de Sergey Loban — Avec : Alekseï Znamenski, Piotr Mamonov, Alekseï Podolski
Partie 1 : « Amour » et « Amitié », 1h40
Partie 2 : « Respect » et « Association », 1h47
Quatre histoires parallèles de jeunes gens en vacances en Crimée s’entrecroisent pour fusionner en un final apocalyptique et surréaliste, un Chapiteau Show. Au centre de chacune d’elles, un personnage emblématique de son époque traversant un moment critique de sa vie et un thème principal : l’amour, l’amitié, le respect et l’association. Le film mêle humour et drame, absurde et réel, clips musicaux et paysages de la mer Noire.
Les deux parties peuvent être regardées indépendamment.
Vendredi 6, 18h30, partie 1 / Dimanche 8, 11h, partie 2

f8863

Territoire de la liberté
Территория Свободы
France, Russie, 2014, 1h08 — Documentaire d’Alexander Kuznetsov
Non loin de Krasnoïarsk se dressent d’impressionnants pitons rocheux : les stolby. C’est là que, comme dans une autre dimension, se retrouvent des professeurs, artistes, sauveteurs… Ils s’adonnent à l’escalade sans cordes ni protection, surmontent leurs peurs, respirent à pleins poumons, discutent et festoient, renouant ainsi avec une pratique vieille de près de 150 ans : le stolbisme.
Mercredi 4, 18h — En présence de Rebecca Houzel, productrice / Jeudi 5, 14h.

вокзал для двоих_51e6e400f3229_thumb_3951e6e40100370

Une gare pour deux
Вокзал для двоих
URSS, 1982, 2h21 — Mélodrame d’Eldar Riazanov —
Avec : Lioudmila Gourtchenko, Oleg Bassilachvili, Nikita Mikhalkov
Véra est serveuse dans un restaurant. Platon est pianiste, et il est mis en cause dans une histoire d’accident. Tout, et en particulier les circonstances de leur première rencontre, semblait devoir les séparer. Et pourtant…
Un des films les plus populaires du cinéma soviétique, réalisé par le grand Eldar Riazanov. Une énorme bouffée d’optimisme et une vraie ode à l’amour !
Dimanche 8, 15h45, présentation par Louis-Jean Ropars

Capture d’écran 2015-01-27 à 10.10.11

Un miracle ordinaire
Обыкновенное чудо
URSS, 1978, 2h18 — Comédie dramatique de Marc Zakharov — Avec : Aleksandr Abdoulov, Evgueni Leonov, Andreï Mironov, Oleg Yankovski
Un des films cultes de l’époque soviétique, d’après la pièce de Evgueni Schwartz. Une tendre et drôle histoire d’amour impossible entre un ours, transformé en jeune homme, et une princesse. Mais si la princesse embrasse le jeune homme, celui-ci redeviendra ours…
Les rôles sont interprétés par les plus grands acteurs de l’époque, les chansons et la musique du film sont devenues aujourd’hui des classiques.
Inédit — Jeudi 5, 20h — En présence d’Irina Shabalova et Maria Serenko.

FILMS EN COMPÉTITION

kinopoisk.ru
Encore une année
Ещё один год
Russie, 2015, 1h47 — Comédie sentimentale d’Oksana Bytchkova — Avec : Alekseï Filimonov, Nadejda Loumpova
Egor et Génia sont beaux et amoureux. Lui se satisfait de faire le taxi la nuit. Elle, embauchée dans un journal à la mode, découvre une nouvelle vie, de nouvelles relations. Que sera devenue leur histoire d’amour dans un an ?
Oksana Bytchkova excelle à montrer avec une grande humanité les petits riens du quotidien et nous donne à voir la vie des Moscovites aujourd’hui.
Inédit — Jeudi 5, 16h / Samedi 7, 18h

1368645715_sm_1341270

Le miracle
Чудо
Russie, 2013, 1h12 — Comédie dramatique d’Anton Dorine Avec : Vadim Afanassiev, Anna Ovsiannikova, Ioulia Nazarenko
Naturalisme et surnaturel se mêlent dans chacune des cinq nouvelles qui composent ce film. Ainsi, dans un petit village de Russie, on rencontre un vacher, plus préoccupé de sa bouteille que de ses vaches, deux petites vieilles qui se rendent en se chamaillant à un mystérieux rendez-vous…
La truculence des personnages et la beauté des images sont une déclaration d’amour du réalisateur aux personnages comme au paysage russes.
Un premier film jamais montré en France.
Inédit / Première française — Vendredi 6, 16h15 / Samedi 7, 14h30

La soif
Жажда
Russie, 2013, 1h42 — Drame de Dmitri Tiourine — Avec : Mikhaïl Groubov, Roman Kourtsyne, Alekseï Gouskov
Kostia, jeune peintre talentueux, revient de Tchétchénie défiguré et plein de rancoeur envers la société. Apprenant un jour que Sérioja, un camarade qui lui a sauvé la vie sur le champ de bataille, a disparu, il part à sa recherche avec deux amis. Et reprend peu à peu contact avec le monde extérieur…
Adapté du célèbre roman d’ Andreï Guélassimov, auteur du scénario.
Inédit — Mercredi 4, 19h30 / Vendredi 6, 14h

beglecy
Les fugitifs
Беглецы
Russie, Kazakhstan, 2014, 1h35 — Film d’action de Roustam Mossafir — Avec : Piotr Fiodorov, Elizaveta Boïarskaïa
1907. Dans les espaces infinis de la Sibérie, des bagnards en fuite sont poursuivis par des moujiks (paysans) brutaux. Pavel, un jeune révolutionnaire qui a réussi à s’évader, trouve refuge chez un chercheur d’or et sa femme, Oustia la muette. Oustia conduit Pavel à travers la taïga vers un endroit plus sûr, mais les chasseurs de têtes sont à leurs trousses…
Certaines scènes peuvent heurter la sensibilité du public.
Inédit — Jeudi 5, 18h / Samedi 7, 22h30

Capture d’écran 2015-01-27 à 10.13.24

Cinéma Katorza
3, rue Corneille 44000 NANTES
Administration, renseignements : 02 51 84 90 60
Horaires des séances : 0 892 702 131

24
Jan

“Leviathan” film russe le plus primé en 2014

   Publié par: artcorusse   dans Informations

affiche Leviathan

Léviathan est le quatrième long-métrage réalisé par Andreï Zviaguintsev.

Andrew_Zvyagintzev

Son premier long-métrage, Le Retour, a été récompensé par deux Lions d’or à la Mostra de Venise 2003. Son deuxième film, Le Bannissement, a obtenu le Prix d’interprétation masculine au Festival de Cannes 2007 et son troisième film, Elena, a reçu le Prix spécial du jury de la section Un certain regard au Festival de Cannes 2011.

image A film Leviathan

Léviathan figure parmi les nominés à l’Oscar 2015 du meilleur film en langue étrangère. Ce drame, qui relate l’histoire d’un habitant d’un village reculé du nord de la Russie confronté à la corruption régionale, a auparavant obtenu le Golden Globe du meilleur film étranger et le prix du meilleur scénario au 67e festival de Cannes.

voyage-dans-l-insaisissable-russie-du-leviathan-d-andrei-zviaguintsev,M169865

En 2014, ce film a été récompensé lors des festivals de cinéma à Munich, à Londres, à Palic (Serbie), à Abu-Dhabi, à Goa, à Séville, à Haïfa, lors du festival de l’art de la photographie de cinéma Camerimage en Pologne. Il également a reçu le prix de meilleur long-métrage étranger de 2014 de la Fédération internationale des critiques de films (FIPRESCI).

remise prix FIPRESCI 11:01:15

Le film Léviathan du réalisateur russe Andreï Zviaguintsev a reçu dimanche le Prix du London Film Critics Circle (LFCC), une association britannique de critiques de cinéma, lors de la 35e cérémonie de remise des prix à Londres.

Le film russe Léviathan figure parmi les nominés à l’Oscar 2015 du meilleur film en langue étrangère, a annoncé jeudi l’Académie américaine des arts et des sciences du cinéma sur son site internet.

Léviathan est le troisième long-métrage russe candidat à l’Oscar du meilleur film étranger après les films de Nikita Mikhalkov Soleil trompeur (primé en 1994) et 12 (2007).

image Leviathan affiche

“Merci, nous sommes follement heureux!”, a déclaré le réalisateur lors de la remise des Golden Globes

Après avoir été primé à Cannes, le film d’Andreï Zviaguintsev “Léviathan” a remporté vendredi la Perle noire, Grand prix du Festival international du film d’Abou Dhabi, ainsi que le Prix de la meilleure interprétation masculine.

Le festival s’est déroulé du 23 au 31 octobre 2014 dans la capitale émiratie. Le magazine américain The Hollywood Reporter a nommé le film russe Léviathan le meilleur de l’année, rapporte lundi soir la société A Company Russia.

“Le film Léviathan se retrouve en tête du classement des meilleurs films de 2014 établi par le magazine américain The Hollywood Reporter”, lit-on dans le communiqué.

5b3f0aefce8b8bd092b699000c1f7902

23
Jan

Rencontre avec Olga Sedakova à l’ACER

   Publié par: artcorusse   dans Brèves

 

10928906_10152458334771157_5355828614150226943_o

Poétesse, philologue, théologienne est née à Moscou en 1949. Elle est une des figures les plus remarquables et singulières de la poésie russe actuelle.
Une partie de son enfance s’est déroulée en Chine, où son père, ingénieur militaire, travaillait comme coopérant.
De 1967 à 1973 elle a étudié la philologie et l’ethnographie slaves à l’Université de Moscou. Sa thèse portait sur les rites funéraires archaïques des Slaves du Sud et de l’Est. De ces années d’étude elle écrira plus tard « Je suis reconnaissante au destin d’avoir eu pour professeurs les plus grands savants et chercheurs en sciences-humaines de notre pays, les philologues structuralistes de l’École de Tartu et de Moscou ainsi que Sergeï Averintsev, qui a fait découvrir aux gens de ma génération les vastes espaces de l’Europe antique et chrétienne ». A noter également l‘influence sur Olga Sedakova de Youri Lotman, fondateur de l’école de sémiotique de Tartu-Moscou.
Parallèlement à ses études et ses recherches Olga Sedakova lit la poésie russe classique, et la poésie européenne (dans l’original) : Dante, Goethe, Hölderling, Baudelaire, Claudel, Eliot, Pound…
Elle écrit depuis son plus jeune âge. Son œuvre est largement diffusée par les réseaux parallèles du « samizdat », et lors de lectures semi-clandestines dans les instituts de recherche ou des appartements privés.
Son premier recueil – Vorota, Okna Arkhi, (Fenêtres, portes, arcades) – est publié à Paris aux éditions YMCA-press en 1986. À partir de cette date, les publications se multiplient, aussi bien en Russie qu’à l’étranger où elle est traduite dans plus de quinze langues.
Membre depuis 1996 du comité de patronage de l’institut orthodoxe Saint-Philarète, Olga Sedakova est docteur en théologie honoris causa de l’université de Minsk.
Elle a reçu de nombreux littéraires. Sa venue à Paris pour une conférence à la maison de l’ACER-MJO le lundi 2 février est un véritable événement.

Maison de l’ACER-MJO

91 rue Olivier de Serres, 75015 Paris

23
Jan

Salon Russe à Datcha Kalina

   Publié par: artcorusse   dans Brèves

Salon Russe à Datcha Kalina

Samedi 21 février 2015

à 19h30

unnamed-1

Nataliya, Vera et Alia, ces trois ravissantes et talentueuses artistes nous inviteront le temps d’un concert exceptionnel  dans un salon musical de st Petersbourg du XIXe.
Nataliya Brazkhina : Soprano
Vera Senkovskaja : Soprano
Alia Sabirova : Piano

Sabirova Aliya
Pianiste russe, lauréate des concours internationaux. Elle est née 28 juillet 1989 à Moscou. A l’age de 5 ans Alia suit les cours de musique et de piano. Dès son enfance elle est lauréate des concours nationaux et internationaux. Elle a fait ses études à l’Univertsité d’Etat de musique Schnittke et obtenu son diplôme de pianiste (classe de Mozdikov A.V.). Elle a donné des nombreux concerts, participé aux plusieurs féstivals et concours. Actuellement, elle est aussi professeur de musique dans une école musicale à Moscou.
≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

photo
Nataliya Brazhkina
Née   à Moscou en 1992  lauréate de concours internationaux.
Elève de  Tibere Rafalli (conservatoire d’Aix en Provence) et d’Ekaterina Oblezova, artiste émérite de la Fédération de la Russie, Université d’Etat de Culture et d’Art de Moscou
Depuis 2012 Nataliya a entamé une  carrière internationale grâce au mécénat de la famille Escudier.
Nataliya se produit en  Russie, France, Italie et Allemagne.
Actuellement Nataliya est en stage au Piccolo-Opera  et se produit sur la scène de l’ Helikon Opera de Moscou.
Son répertoire est riche de musique russe, française, allemande, italienne, tchèque et anglaise avec des compositeurs tels que  Tchaikovskiy, Gounod, Mozart, Dvorak, Hendel.
Nataliya enseigne le chant dans la classe des jeunes de la Maison de la Culture et de la Créativité à Moscou..

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Capture d’écran 2015-01-23 à 10.55.25
Vera Senkovskaja
Née à  Irkutsk, en Sibérie, non loin du Baïkal, Vera fait ses études de chant lyrique et de chef de choeur à Moscou à l’Institut de  musique de  A.Shnittke.  Attirée par l’opéra français elle étudie au Conservatoire d’ Aix-en-Provence  pour apprendre le répertoire français dans la classe de Tibere Raffalli et Alexandra Delannoy. Admise au  Conservatoire (Musikakademie ) de Kassel en Allemagne  elle chante dans le Choeur du Theater Municipal de Kasse .
Son répertoire est très vaste, Handel, Vivaldi, Pergolesi, Mozart, Rossini, Puccini, Bellini, Tchaikovsky, Rachmaninov, R.Strauss, Schumann,Wolf, Gounod, Duparc, Faure, Ravel, Poulenc et Britten

Capture d’écran 2015-01-23 à 11.12.59

Datcha Kalina
315 Chemin des Petites Fourques
13510 Éguilles

Renseignements et réservations
04 42 92 68 78 / 06 20 97 35 68

Tarifs : PAF 13€
Adhérents : 12€

Payer en ligne la réservation : ( CLIQUEZ )

vendredi 30 et samedi 31 janvier 2015

Artcorusse

à la Mairie du Vème

pour les 6ème Journée du Livre russe

unnamed-2

IMG_1369

Entrée de la Mairie du V° arondissement, Place du Panthéon.© Artcorusse

IMG_1379

Discours inaugural des 6ème Journée du Livre Russe par Madame Florence Berthout maire du V° arrondissement et de Dimitre de Kochko , président de France-Oural organisateur de ces journées.© Artcorusse

IMG_1416

Déja des visiteurs le vendredi à 12h 15 à l’ouverture. © Artcorusse

10313348_10205949290271608_4016113760981648729_n

Sur le stand de LarissaNoury (membre d’Artcorusse), artiste peintre et auteur de l’ouvrage “Couleurs dans la ville” et de Linda Bastide poète qui presente ses poëmes traduit en russe par Larissa Noury. Plus de renseignements sur Larissa Noury: ( CLIQUEZ ) Renseignements sur Linda Bastide: ( CLIQUEZ ).

1488866_10205949282431412_4237503860670011864_n

(De gauche à droite) Larisssa Noury et Linda Bastide.

IMG_1387

Sur le stand d’Artcorusse avec (au centre) Victor Klouchkov, écrivain russe.© Artcorusse

10898076_10205949289311584_1242862104585962756_n

Remise du IX° Prix Russophonie 2015

Samedi 31 janvier 2015

“Le retour du Roman”

10917278_903971012956239_3405105497351753198_n

Le jury du Prix Russophonie réuni le 6 novembre 2014 a retenu cinq raductions de romans parmi la quarantaine dœuvres publiées cette année.

IMG_1436

Jury du Prix Russophonie et personnalités. © Artcorusse

Jury composé de : Evgueni Bounimovitch, agnès Desarthe, Gérard Conio, Françoise Genevray et Irène Sokologorsky. La cérémonie s’est déroulée en présence de S. E. l’Ambassadeur de la Fédération de Russie Monsieur Alexandre Orlov, avec en ouverture le discours de monsieur Casanova responsable de la culture à la Mairie du V° arrondissement ( Debout à gauche sur la photo).

Numériser 1

Numériser 2

IMG_1442

Public dans la salle des Fêtes de la Mairie. © Artcorusse

La remise du prix Russophonie s’ est déroulé dans la salle des fête de la Mairie du V° en présence de très nombreuses personnalitées du monde des lettres français et russes venus tout spécialement de Russie et d’un nombreux public.

IMG_1489

Discours de félicitation du S.E. Monsieur Alexandre Orlov.
Ambassadeur de la Fédération de Russie.© Artcorusse

Le Prix Russophonie 2015 a été décerné à Hélène Sinany, agrégée de russe.

10885181_888242194529121_7915705479682474092_n

Normalienne, agrégée de russe Hélène Sinany a enseigné à la Sorbonne
avant de travailler pendant de nombreuses années comme traductrice à l’ONU. En 2014, elle traduit le livre Le Persan d’Aleksandre Ilichevski (Ed. Gallimard).

Numériser 1

“Ilia Doubnov rentre dans sa ville natale, en Azerbaïdjan, après de nombreuses années passées à l’étranger. Devenu un géophysicien reconnu, il retrouve son grand ami d’enfance nommé Hachem, d’origine iranienne, qui avait dû fuir son pays pour rejoindre cette zone frontalière après la révolution de 1979. Les deux protagonistes sont passionnés depuis toujours par la science et y consacrent leur vie, chacun à sa manière : Ilia travaille pour un grand groupe pétrolier alors que Hachem essaie de fonder une société utopique où règnerait une harmonie parfaite entre l’homme et la nature.
Dans cette région extrêmement polluée, Ilia décide de rejoindre le combat de Hachem et de tout faire pour sauver de l’extinction l’outarde houbara, un oiseau chassé par les fauconniers arabes jusque dans les contrées les plus éloignées de l’Asie centrale. Lorsque des émirs arrivent et essaient d’attraper les dernières outardes pour satisfaire «le Prince», l’utopie se transforme peu à peu en combat…

220px-Ilichevski

Alexandre Viktorovitch Ilitchevski (Александр Иличевский) (né le 25 novembre 1970, à Soumgaït, en République socialiste soviétique d’Azerbaïdjan) est un écrivain et poète de langue russe, lauréat du Prix Booker russe en 2007 pour son livre Matisse et du prix Bolshaïa Kniga en 2010 pour Le Persan. Entre 1985 et 1987, Ilitchevski étudie à l’École de physique et mathématiques Andreï Kolmogorov, rattachée à l’Université d’État de Moscou. En 1993, il reçut son diplôme de théorie physique de la Faculté de physique générale et appliquée de l’Institut de physique et de technologie de Moscou1. Entre 1991 et 1998, il mène des recherches scientifiques en Israël et en Californie. En 1998, il retourne à Moscou pour se consacrer exclusivement à la littérature, et réside actuellement en Israël.

“Le Persan” est un récit poétique et rythmé dans lequel Alexander Ilichevsky nous conduit en Azerbaïdjan où se cristallisent la plupart des enjeux de notre monde contemporain : le rôle de la science, la place de l’écologie, les confrontations sociales et le fondamentalisme religieux. Le Persan est un roman aussi ambitieux qu’envoûtant, une très belle découverte.

IMG_1484

© Artcorusse
Remise du Prix Russophonie 2015 par Alexandre Drozdov représentant la Fondation Eltsine.

IMG_1493

© Artcorusse
 IMG_1392
Mairie du Vème arrondissement de Paris © Artcorusse

A l’Année prochaine .

Plus de renseignements: ( CLIQUEZ )

21
Jan

“Le Thème” de Gleb Panfilov Cinéma Grand Action

   Publié par: artcorusse   dans Brèves

 

10407403_639917506134011_4387777349305602259_n

 

220px-G_panfilov

Gleb Anatolievitch Panfilov (en russe : Глеб Анатольевич Панфилов), né le 21 mai 1934 à Magnitogorsk, est un réalisateur et scénariste soviétique et russe.

 “Le Thème” a obtenu en 1979 , l’Ours d’Or à Berlin

kinopoisk.ru

10629726_639917662800662_8827664409519588638_n

Grand-Action

Cinéma Le Grand Action
5 rue des Écoles  75005 Paris
Tél: 01 43 54 47 62
Métro : Cardinal Lemoine ou Jussieu

21
Jan

Printemps Slave aux Près aux Bois, 3-28 février

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

 

ARC-2015

 Tout le monde connait la Maison de quartier Près aux Bois !!!!

Téléphonez pour savoir ou cela se trouve.

EH! bien c’est à Versailles près de Viroflay.

Capture d’écran 2015-01-21 à 12.18.46

20
Jan

Orchestre de St Georges à Ormesson sur Marne.

   Publié par: artcorusse   dans Brèves

10927190_823390734388431_2175084152668425538_o

orchestr St Georges meudon

Après une répétition  au “Potager du Dauphin” à Meudon, anciennement Internat St Georges. On peut voir: Sacha Vikouloff, Micha Iaremenko, Nicolas Komaroff-Kourloff, Mariamna Lodygensky Selezneff, Aliona Jacquet Apreleff, Micha Tcherkassky, Marie Kalinine, Nastassia Zvouk, Alexis Moussine-Pouchkine, André Chestopaloff, Marie Pri, Natalia Trocina, Nat Mp et Ivan Cherkassof, sous la direction de Pétia Jacquet-Pritkoff

Concert © André Sérikoff

© André Sérikoff

Ancien élève de ce collège, Pétia Jacquet-Pritkoff dirige et compose les arrangements et orchestrations en s’inspirant de mélodies traditionnelles. Ces arrangements mettent en valeur les différents timbres des instruments de l’orchestre.

 L’Orchestre de balalaïkas Saint-Georges réunit aujourd’hui vingt-trois musiciens qui se partagent six registres pour six tailles d’instruments (piccolo, prima, secunda, alto, basse chantante, contrebasse). L’originalité de l’orchestre est d’être uniquement constitué par la famille des balalaïkas ce qui est un phénomène rare, même dans le pays de la balalaïka, la Russie. La balalaïka prima est la soliste de l’orchestre, elle se joue au doigt et non au plectre ce qui permet d’obtenir une riche palette de sonorités. Sa technique est d’autant plus surprenante que deux de ses trois cordes sont accordées à l’unisson (mi, mi, la).

Plus de renseignements sur l’orchestre de St Georges: ( CLIQUEZ )

img1

Centre Culturel Wladimir d’Ormesson
14-22 Avenue Wladimir d’Ormesson 94490 Ormesson-sur-Marne
Réservation: 01 45 76 07 08

Tarifs normal: 24€, tarif réduit: 20€ moins de 15 ans 10€

20
Jan

BLINIS de l’ACER-MJO le 6 février 2015

   Publié par: artcorusse   dans Brèves

blinis acer

Dans le folklore russe, en cuisinant et en mangeant des blinis, les Slaves marquaient l’éveil de la nature et le retour de la chaleur. La forme et la couleur des blinis rappellent le disque du soleil qui irradie. Fête héliocentrique donc, païenne et chrétienne comme la chandeleur. Elle équivaut aussi à notre mardi gras ou carnaval.

Blinis_1200x680

Maslenitsa est toujours célébrée au cours de la semaine qui précède le Grand jeûne, c’est-à-dire le Grand Carême orthodoxe (les sept semaines avant Pâques, les 40 jours que Jésus passa dans le désert). L’année liturgique orthodoxe comprend de nombreux jeûnes associés aux différents interdits alimentaires.

Réservation obligatoire avant le 31 janvier:

blinis@acer-mjo.org

Concert exceptionnel

Lundi 26 janvier à 20h30

vesta-cd-2

Veronika Bulycheva, voix et guitare

Stéphanie Acquette, voix, basse, guitare et flûte

« Un duo qui fonctionnait au quart de mesure avec des chants traditionnels russes et des compositions plus contemporaines. Au fil du concert, Véronika traduit et explique ses chansons avec humour, gentillesse et un grand professionnalisme. » / Ouest France, 2014

concert Vesna

Leur rencontre consacre l’amitié séculaire qui unit la France et la Russie

www.veronikabulycheva.com

 

la Maison d’Europe et d’Orient

3 passage Hennel – 75012 Paris

Métro:  Gare de Lyon ou Reuilly-Diderot

Tarifs : 15€ (plein) – 10€  (réduit) – 5€  (syldave)

Réservation :  01 40 24 00 55  (du lundi au vendredi, de 10h à 18h)

Sites : www.sildav.org

http://vestalive.free.fr