23
Fév

Clamecy reçoit le Trio Makarenko et Fé Avouglan

   Publié par: artcorusse   dans Brèves

Concert exceptionnel

du TRIO MAKARENKO

Balalaïka-Piano-Hautbois

et la soprano

Fé Avouglan

12717536_10153934407649841_195863731682011439_n

Anne et Micha se rencontrent en 1981 lors d’une répétition pour une tournée au Maroc. Ils jouent la romance russe « Je vous ai rencontrée » et ne se quittent plus!

imgres

            Le Duo Piano-Balalaïka engage une formidable croisade pour mieux faire connaître et aimer la balalaïka et la musique russe. Le duo est invité à donner de nombreux concerts  partout en France, à Paris (Gaveau, Châtelet, Pleyel, Cortot, Musée Jacquemart-André…), et à des festivals renommés (Besançon, Sceaux, Le Suquet, Vannes, la Puisaye,Tahiti, Île Maurice, La Réunion, Caraïbes, et Maroc, Suisse, Italie, Belgique, Espagne…). Anne et Micha Makarenko interviennent également dans des émissions à la radio et à la télévision, et lors de conférences sur l’histoire de la balalaïka. Très présents en Russie où ils ont joué à la salle Glinka de Moscou, à la Grande Philharmonie de Saint-Pétersbourg, à la télévision, la critique et le public les plébiscitent. Le Duo devient un Trio lorsque Pierre, leur fils, les rejoint en l’an 2000 à l’occasion du festival  du millenium à Louxor, organisé par France Clidat .

imgres-1

            Micha Makarenko est né à Paris de parents russes. Sa jeunesse est marquée par l’histoire familiale : son grand frère l’initie à la balalaïka, instrument qui est présent dans toutes les fêtes familiales et dans l’orchestre de son école, l’internat St Georges à Meudon. Il ouvre des classes de balalaïka aux conservatoires S. Rachmaninov et A. Scriabine, puis à l’Ecole Normale de Paris afin de développer la connaissance de cet instrument et de toute la famille des balalaïkas. Pédagogue il écrit la première Méthode de Balalaïka Classique française, préfacée par les éminents balalaïkistes virtuoses russes Alexandre Chalov et Andréï Gorbatchev. Micha Makarenko est dédicataire d’oeuvres de compositeurs contemporains français (Michel Merlet, Rémi Gousseau, Aurélien Dumont) qu’il a jouées en créations mondiales. Par ailleurs, il a fondé plusieurs ensembles d’instruments traditionnels russes qu’il dirige, « Kroujok » et « Skazki » et est l’auteur d’articles musicologiques et d’anthologies de chansons et romances russes.

images-1

            Anne Makarenko, née à Vienne (Autriche) de parents français, étudie à Berlin le piano avec Hans Rhode et la danse avec Tatiana Gsovsky qui l’initient à la musique et à la danse russes.  A douze ans, sous l’égide de Jean Martin, elle intègre le Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris. Elle y obtient ses premiers prix de piano et de musique de chambre, auprès de Lélia Gousseau et de Jean Hubeau, puis entre au cycle de perfectionnement du CNSMDP où elle est admise 1ère nommée à l’unanimité. Elle remporte le Grand prix au concours international Viotti à Vercelli en Italie, est lauréate du concours de Sénigallia en Italie, et finaliste au concours International de Münich. Parallèlement, elle fait une Maîtrise de musicologie à la Sorbonne. Anne Makarenko joue en soliste de nombreuses années, mais passionnée de musique de chambre, elle préfère s’épanouir dans des formations des plus diverses.

images

            Pierre Makarenko, formé au Conservatoire National Supérieur de Musique de Paris, obtient son diplôme de formation supérieure en hautbois en 2008 dans la classe de David Walter ainsi que celui de musique de chambre en quintette à vent avec mention très bien à l’unanimité, dans la classe de Jens Mc Manama. En mars 2007, il gagne un 3ème Prix au Concours International de Quintette à vent Henri Tomasi à Marseille et obtient le Prix de la SACEM au Concours International de hautbois de Ville-d’Avray. Pierre Makarenko est invité comme Hautbois solo dans de prestigieux orchestres : Orchestre Colonne, Orchestre de Chambre de Paris, Orchestre des Lauréats du Conservatoire, Ensemble Multilatéral, Orchestre National de Montpellier, Orchestre Pasdeloup, Orchestre des Régions Européennes… sous la direction de chefs tels que : E. Krivine, S. Billard, Sir J.L. Gardiner, C. Levacher, G. Bourgogne, D. My, P. Bernold, T. Ceccherini, S. Kuijken, K. Mazur, P. Boulez, S. Mälkki, J. Deroyer… Il a gravé plusieurs CDs dont « Cassandre » de Michael Jarrell avec l’ Ensemble InterContemporain

artfichier_89054_2842252_201310095030487

Trio Makarenko.

Fe_Avouglan_1

Fé Avouglan Américaine, elle débute ses études de musique en 1999 en Californie à la State University de Fullerton. Elle obtient ses diplômes en Musique et en Chant Lyrique en 2005. En 2006, elle va étudier avec le Maestro Carlo Bergonzi à l’Académie Verdienne de Busseto en Italie. En 2008, elle rencontre Jean Pierre Blivet à l’Académie de la voix de Torino. Dzidzofé débute sur scène en 2002 en tant que choriste et participe à de nombreux concerts sous la direction de Maestro Keith Lockhart avec l’Orchestre de Boston Pops, ou encore au Hollywood Bowl avec Maestro John Mauceri, ainsi que dans le Choeur d’Andrea Bocelli et Ana Maria Martinez. Parallèlement, elle suit une carrière de soliste, nous avons pu entendre dans le Consul de Gian Carlo Menotti (Vera Baronel), Merry Wives of Windsor de Otto Nicolai (Mrs. Page), The Tenderland de Aaron Copland (Mrs. Splinters), Street Scenes de Kurt Weill (Jenny Hildebrand), Roman Fever de Robert Ward (Grace Ansley), Lost in the Stars de Kurt Weill (Irina) avec Pittsburgh Opera Theatre sous direction de Julius Rudel, Le Dialogue des Carmélites de Francis Poulenc (Mère Marie). En 2008, 2009, 2010 elle participe à Musivallon dans les plus beaux Ave Maria, les Airs et duos d’Opéra à coté de Sarah Chamalau, aussi la pièce lyrique’ l’impossible concours’ d’André Stocchetti ou elle tient le rôle de la candidate au bébé (Maryse Oublioudoudou) à Dijon et Avallon. Elle se produit également dans le Narthex de la basilique dans un concert pour la paix lors du 10ème anniversaire de Vézelay au patrimoine mondial de l’Unesco. Au côté de Perrine Madoeuf elle donne une récital “10 minutes avant d’entrer en scène” à l’Automobile club de France à Paris. L’année passée nous avons pu l’entendre dans une Carte Blanche réservée à Verdi, aussi« les plus beaux Ave Maria » dans la Basilique Marie Madeleine à Vézelay et dans la Collégiale Saint Lazare, et en récital pour les Soléïades à Montrouge. En été 2011, elle était la Comtesse des Noces de Figaro de Mozart pour l’opéra d’été bourgogne à Dijon. En 2012 ‘Opéra et Gospel’ Festival saveurs et musique à Saint-Père, France et Festival ‘Les Nuits du Dôme’ Port Vendres, France avec Maestro Daniel Tosi.

Salle Polyvalente – Clamecy
Bd Misset
58500 Clamecy

 Renseignements et  billets: 03 86 29 92 41

Tarifs : 15€   Réduits: 12€   Enfants moins de 16 ans: gratuit

Capture d’écran 2016-02-22 à 10.38.22

23
Fév

Journées d’Art Slave à Strasbourg

   Publié par: artcorusse   dans Brèves

unnamed

unnamed

Présente

Samedi 12 et 13 mars 2016

ART SLAVE

Capture d’écran 2016-02-23 à 11.05.35

ART SLAVE konference

ART SLAVE metel

ART SLAVE balet

ART SLAVE defile

ART SLAVE Benichou

Capture d’écran 2016-02-23 à 11.08.49

ART SLAVE master klassi

ART SLAVE re

Capture d’écran 2016-02-23 à 11.10.15

20
Fév

Festival Russe – Marseille 11-26 mars 2016 Théâtre Toursky

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

12745601_906383082816792_3897745973152600667_n

Capture d’écran 2016-02-20 à 19.00.15

Capture d’écran 2016-02-20 à 19.01.27

Capture d’écran 2016-02-20 à 19.02.24

Capture d’écran 2016-02-20 à 19.03.33

IMG_0207

Théâtre Toursky

16, passage Léo Ferré – 13003  Marseille

Métro: Station National.

Bus: N° 89 arrêt Auphan-Vaillant

Réservation obligatoire: 0820 300 033

Informations: www.toursky.fr

Capture d’écran 2016-02-20 à 19.12.13

Concours Eurovision de la chanson 2016 se tiendra à Stockholm les

10, 12 et 14 mai 2016.

Eurovision_2016_Official_Logo

Eurovision 2016 à Stockholm.

La finale de l’Eurovision 2016 aura lieu au mois de mai à Stockholm, en Suède. Stockholm a déjà accueilli l’Eurovision en 1975, 2000 et maintenant à nouveau en 2016 . La France après
Anggun en 2012, Amandine Bourgeois en 2013, le groupe Twin Twin en 2014 et la chanteuse Lisa Angell en 2015, qui y représentera la France ?  Fin février nous n’avons pas encore de réponse!

  • Demi-finale 1: 10 mai 2016
  • Demi-finale 2: 12 mai 2016
  • Grande Finale: 14 mai 2016

Capture d’écran 2016-02-20 à 12.08.25

Arena: Globen Arena
Les trois spectacles seront diffusés en direct de Stockholm à partir de 21h00 CET. Les dates ont été annoncées à la tête de délégations réunis en Mars 2015, et confirmés par le SVT de diffuseur, le 8 Juillet à 2015.

Pour le Russie:

sergey-lazarev

Le chanteur russe Sergeï Lazarev l’a annoncé sur son compte officiel Instragram : c’est lui qui a été choisi pour représenter la Russie au prochain Concours Eurovision de la Chanson 2016.

Sergeï, c’est tout simplement l’un des chanteurs les plus populaires de Russie. Né en 1983, c’est également un sportif émérite. Il a débuté dès l’âge de six ans la gymnastique, avant de s’apercevoir qu’il était fait pour chanter. A 8 ans, il participe à Neposedi, une émission conçue pour les enfants artistes. Pour la petite anecdote, c’est dans cette émission que les deux filles qui ont formé le duo t.A.T.u se sont rencontrées.

En 2001, il fonde avec son cousin et ex-partenaire de Neposedi le groupe Smash!! Ils signent rapidement un contrat avec Universal Music en Russie et deviennent un véritable phénomène pop en vendant des millions de disques.

Sergeï sort son premier album solo (Don’t Be Fake) en 2005. L’année suivante, il remporte le prix de la chaîne de télévision MTV Russia Music Awards et la nomination de Meilleur interprète.

Aujourd’hui, le chanteur est à la tête de cinq albums. Le dernier est intitulé Lazarev. est sorti en 2012.

On ignore encore quelle chanson il ira interpréter en Suède.

Un aperçu de son répertoire (CLIQUEZ)

INFORMATIONS:

Le premier lot de billets mis en vente . Divers lots seront vendus jusqu’au week-end de l’ Eurovision. Les prix varient à partir de € 11 à € 280, et il y a une limite à la quantité de billets que vous pouvez acheter pour chaque spectacle, faire en sorte que plus de gens peuvent obtenir un billet.

Achat des billets: (CLIQUEZ)

Capture d’écran 2016-02-20 à 12.41.09

Exposition du 25 février 2016 au 26 mars 2016

pour le 140ème anniversaire

de l’Académie Stieglitz de Saint Petersbourg

Mukhinskoe-300x336

Le 25 février 2016 à 15h00 cérémonie célébrant les 140 ans de l’Académie Stieglitz. Cinq expositions consacrées à différentes périodes de la vie de l’académie.  Une des salles d’apparats porterat le nom de Vera Moukhina.

0003

L’école est fondée par décret du tsar Alexandre II en 1876, grâce aux moyens financiers de son fondateur, le  baron von Stieglitz  (1814-1884), banquier et industriel. Il a laissé à sa mort un capital de sept millions de roubles pour assurer le fonctionnement de l’école qui prépare des dessinateurs industriels et techniques et de futurs professeurs de dessin des écoles secondaires techniques.  Son premier directeur, de 1879 à 1896, est l’architecte M.E. Messmacher.

Alexander_Baron_Stieglitz

Baron Alexander von Stieglitz ((1814-1884) 

L’école reçoit sa dénomination actuelle en 2006. Elle enseigne aujourd’hui à environ 1 500 étudiants répartis en trois facultés, art monumental, design et arts décoratifs. Son corps professoral compte quelque deux cent-vingt enseignants.

Общая-B-Def_79081

Dans la grande salle d’exposition se tiendra une exposition des meilleurs projets de fin d’études  au cours des 10 dernières années.

ecole dess techniq

La plupart des œuvres de l’exposition sera présentée dans les disciplines enseignées: la céramique, le verre, le métal, les meubles, les textiles, les peintures, les dessins d’architecture, l’aménagement des différents objets de design industriel.

museum-saint-petersburg-art-industry-academy-russia-october-baron-stieglitz-s-state-monumental-industrial-arts-design-st-61348693

La Bibliothèque de l’académie, qui stocke un fonds unique sur la littérature sur l’art et l’industrie de l’art, montrera des publications qui ont été éditées par les enseignants et les professeurs de l’Académie depuis 140 ans.

3b9bd2f9291a75a5ddac1ba0e5b9a8d0

Parmi eux seront présentés des catalogues uniques émis au cours de ses 140 ans de l’École centrale de dessin technique du baron Stieglitz.

Gd hall Acad Stieglitz

Deux salles d’exposition seront ouvertes au deuxième étage, avec une exposition de photographies d’archives présentant la chronologie inédite de la vie de l’académie depuis son origine. La Galerie des Papes accueillera une exposition de photographies contemporaines des intérieurs conçus par le premier directeur en 1879 de l’académie du baron Stieglitz, l’architecte Maximilian Messmacher – il y aura également des images prises dans diverses demeures et palais de Saint-Pétersbourg.

Messmacher

Maximilian von Messmacher (1842-1906)

Musée des Arts appliqués présentera dans les halls d’expositions ses collections, les grandes œuvres de dessin des cours techniques, des projets de Maximilian von Messmacher, ainsi que les travaux

0_6f187_b9efbd13_xl

sur le verre, sur des objets en céramique et textiles créés par les étudiants durant ces 140 ans.

12745908_1012114948834042_6181138866925274556_n

Exposition sous la grande verrière (25/02/2016)

Académie Stieglitz
Solyanoy per., 13, St Petersburg, Russie, 191028
Téléphone :+7 812 273-38-04

Capture d’écran 2016-02-18 à 12.40.15

17
Fév

Exposition Léon Bakst au Musée Russe

   Publié par: artcorusse   dans Informations

Léon Bakst. 1866-1924

au Musée Russe du 24 février 2016 à mai 2016

Capture d’écran 2016-02-17 à 12.28.35

Pour le 150e anniversaire de la naissance de Léon Bakst à Saint-Pétersbourg, le Musée Russe  propose une grande exposition issue  de ses réserves  et d’autres collections. Sont présentés   peintures,  dessins de costumes, affiches et peinture de chevalet.

121_1

Leon Samoylovich Bakst (de son vrai nom – Leib Haim Izrailevich ou Leo Samoylovich Rosenberg , le 27 Janvier (8 février) 1866 à Grodno, décédé le 27 décembre 1924 à Paris, peintre russe, scénographe, illustrateur de livres, maître de la peinture de chevalet et des tableaux de théâtre, l’un des dirigeants syndicaux les plus en vue du “Monde de l’Art ” et des projets théâtraux et artistiques de Serge Diaghilev.

Capture d’écran 2016-02-17 à 12.33.05

La figure lumineuse dans l’art de moderne, Bakst a assisté après avoir accompli des études au lycée de la capitale impériale,de 1883 à 1886, à l’Académie des Beaux-Arts de Saint Ptersbourg. En 1891, il voyage en Italie, en Allemagne et en France où il se lie avec Alexandre Benois et ses amis. Il fréquente l’atelier de Jean-Léon Gérôme, suit des cours de l’Académie Julian et travaille à Paris avec Albert Edelfert entre 1893 et 1896.

Capture d’écran 2016-02-17 à 12.32.14

Après avoir maîtrisé une variété de techniques, il a développé son propre style, qui se caractérise par des frottis,  des lignes simples, accentué de contraste et de couleurs.

Capture d’écran 2016-02-17 à 12.32.49

Autoportrait du peintre.

En tant que peintre Bakst se distingue dans le genre du portrait citons: Comtesse Keller, Walter Nouvel, Alexandre Benois, Andrew White, Zinaida Gippius, Jean Cocteau, Isaac Levitan, Isadora Duncan – les portraits de ces gens non seulement démontrent l’exceptionnel talent de Bakst, mais aussi sa capacité à comprendre la nature de l’homme et sa psychologie.

Capture d’écran 2016-02-17 à 12.32.34

Depuis 1902, Bakst a travaillé comme directeur artistique du Théâtre de l’Ermitage et Alexandrinsky, et en 1911 il devient directeur artistique des “Saisons russes” de Diaghilev. Sa scénographie pour ‘Cleopatra’, “Firebird” et “Sleeping Beauty”, avec une synthèse de la tradition théâtrale romantique .

L’exposition ouvre le 24 Février à 16h00 dans l’aile Benois du Musée russe.

imgres

Le Musée russe est le premier musée d’Etat des Beaux-Arts russes dans le pays. Il a été établi en 1895 à Saint-Pétersbourg par un décret de l’empereur Nicolas II. Son inauguration et ouverture au public a eu lie  le 19 Mars (Mars 7, le vieux style) 1898.

Musée Russe
4, Injéniernaïa oulitsa
Métro “Nevski prospekt” ou “Gostiny dvor”
Ouvert de 10.00 à 18.00 (10.00 à 17.00 le lundi)
Fermé le mardi
Plus de renseignements: (CLIQUEZ)
Capture d’écran 2016-02-17 à 14.19.51

 

Attention changement de date du

Concert exceptionnel

prévu le Mercredi 9 mars 2016 à 20h30

remis au jeudi 24 mars  à 20h 30

à la Cité des Arts

opéra

d0224a_8ea823eaf8f845b3b4c3599e0984b3ee

Après un cursus universitaire en Droit, Nika Guliashvili étudie six ans au Conservatoire de Tbilissi, dont il sort diplômé en 2003. Il intègre dès la troupe du Théâtre Académique Zakharia Paliachvili de Tbilissi. En tant que soliste, il y interprète Monterone (Rigoletto de G. Verdi) , un Moine (Don Carlo de G. Verdi),  Masetto (Don Giovanni de W.A. Mozart),  le Vieux Bohémien (Aleko de S. Rachmaninoff),  Sarastro (Die Zauberflöte de W.A Mozart), Il Re (Aïda de G. Verdi) , Basilio (Le Barbier de Séville de G. Rossini) et Abio (Abesalom da Eteri de Z. Paliashvili).

De 2007 à 2009, il suit la formation professionnelle du CNIPAL de Marseille: sa carrière prend dès lors une ampleur internationale. Il chante en 2008 le rôle de Méphisto  (Faust de C. Gounod, au Hibiya Kokaido à Tokyo), en 2009 Gualtiero Walton (I Puritani de V. Bellini, l’Opéra de Toulon) L’Ours (L’Hirondelle Inattendue de Simon Laks, Théâtre Toursky à Marseille) aux côtés de Jean-Philippe Laffont et Marie Laforêt, Banco (Macbeth de G. Verdi à Bergen) et en 2010 Sparafucile (Rigoletto de G. Verdi à Tbilissi), Angelotti (Tosca de  G. Puccini à Bombay) et Raimondo (Lucia di Lammermoor de G. Donizetti à Metz).

A partir de 2011, on le retrouve dans le rôle de Kuno (Freischütz de CM Von Weber) à l’Opéra de Toulon et de Saint-Etienne, dans les rôles de Constable, Caretaker, 3 Policeman, 2 Dandy (Le Nez, de D. Chostakovitch) au Festival d’Aix-en-Provence et à l’Opéra de Lyon, du Commendatore (Don Giovanni de W.A Mozart) à Tbilissi et de Timur (Turandot de G. Puccini) à l’Opéra de Bergen.

En 2013, il chante les rôles d’Hérode et du Père de Famille dans l’Enfance du Christ d’H. Berlioz à Avignon et fait ses débuts à l’Opéra-Comique et au Corum de Montpellier dans Saint-Corentin dans la production du Roi d’Ys d’E Lalo aux côtés de Sophie Koch. Il est également Omar dans Abu Hassan d’A. Weber au Théâtre d’Herblay et le Commandeur dans Don Giovanni de W. A. Mozart à l’Opéra de Tours et à l’Opéra de Reims.

Nika Guliashvili mène par ailleurs une carrière active de récitaliste aux côtés de pianistes émérites comme Gilles Nicolas et Nino Pavlenishvili (Hôtel National des Invalides, Mairie de Paris, Théâtre du Ranelagh , Cité des Arts, Château de Yerres, Les Musicales de Montreuil) et aborde le répertoire de musique sacrée avec le Requiem de G. Verdi au Palais des Congrès du Mans et à Alençon, le Requiem de W. A. Mozart à l’Eglise Saint-Germain (Paris) et le Stabat Mater de G. Rossini aux Invalides.

En 2014 il chante le Requiem de W. A. Mozart à l’Opéra de Massy sous la direction de Dominique Rouits et à l’Eglise Saint-Eustache à Paris sous la direction de Michel Piquemal ainsi que le Stabat Mater de A.Dvorak aux Invalides. De juin à septembre 2014, il est le Commandeur dans la production de Don Giovanni d’Opéra en Plein Air en tournée partout en France.

Il incarne le rôle du Grand Prêtre de Bélos dans Nabucco de Verdi en août 2014 dans le cadre des Soirées Lyriques du Sanxay.

On l’entendra en novembre 2014 dans le rôle de Sarastro dans la Flûte Enchantée de W.A. Mozart en tournée en France avec Ramfis Production

En 2015, il sera Don Basilio dans le Barbier de Séville  de Rossini et Monterone dans Rigoletto de Verdi au Théâtre de San Sébastian en Espagne, Sparafucile dans Rigoletto de Verdi à l’Opéra des Landes et le Mandarin dans Turandot de Puccini à Sanxay.

Cité Internationale des Arts

18 Rue De L’hôtel De Ville, Paris 75004

Billetterie en ligne: https://www.billetweb.fr/opera-etmelodies-russes

Tarifs: 15 et 10€ Gratuit moins de 12 ans.

Capture d’écran 2016-01-28 à 11.56.20

Parution du livre  en russe :

“Histoire d’une paroisse d’émigrés”

relatant son histoire depuis sa fondation en 1928 de :

“L’Église Orthodoxe de La Présentation de La Très Saint Mère de Dieu au Temple.”

Capture d’écran 2016-02-16 à 11.06.44

HISTOIRE D’UNE PAROISSE D’ÉMIGRÉS

Paroisse de l’Église de la Présentation au Temple de la très Sainte Mère de Dieu près l’Action Chrétienne des Etudiants Russes à Paris.

Ce livre relate l’histoire de l’église de la Présentation au Temple de la très Sainte Mère de Dieu. Elle fut instituée, il y a près de 90 ans, en tant qu’église de l’Action Chrétienne des Etudiants Russes, ACER, (PCXД).  Ses fondateurs et prêtres étaient, parmi beaucoup d’autres, le père Serge Tchetverikoff, le père Vassilii Zenkovski, le père Alexandre Kniazeff, le père Victor Yurieff, le père Igor Vernik. La pratique de la prière de plusieurs générations d’émigrés se reflète dans la vie de l’Eglise de la Présentation, son histoire est remplie d’évènements marquants et parfois tragiques, chargée d’esprit d’amour et de sacrifice envers l’Eglise et son prochain.

vvdnsk(2)

Cette paroisse se situe au 91 rue Olivier de Serres, 75015 à Paris, prés de la Porte de Versailles

Capture d’écran 2016-02-16 à 11.07.24

Cet ouvrage est en vente à la paroisse:  91 rue Olivier de Serres 75015 Paris

et à la Librairie des Éditeurs Réunis: 11 rue de la Montagne Sainte Geneviève 75006 Paris

Il comprend de nombreuses illustrations en couleur et noir et blanc..

Prix: 25€

Courriel: DiffusionEdLP@numericable.fr

13
Fév

Saint-Pétersbourg Ballet au Théâtre des Champs Elysées

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

 

Irina Kolesnikova
Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre

24 et 25 février: Le lac des cygnes

Capture d’écran 2016-02-13 à 10.37.22

Irina Kolesnikova reprend son plus beau rôle d’Odette et d’Odile dans cette version classique du chef-d’œuvre de Tchaïkovsky et Petipa


Direction artistique Konstantin Tachkin

Le Lac des cygnes  Ballet en trois actes

Piotr Illitch Tchaïkovski  musique
Vladimir Begichev  livret
Marius Petipa  chorégraphie
Irina Kolesnikova  étoile

Solistes et corps de ballet du Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre
Orchestre du Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre
Timur Gorkoventko  direction

La célèbre troupe du Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre, en compagnie de sa star, la danseuse étoile Irina Kolesnikova, fait une nouvelle fois halte avenue Montaigne avec au programme trois grands classiques du répertoire romantique, trois joyaux illustrant avec faste et brio la grande tradition de l’Ecole russe du ballet.

26 février : Don Quichotte.

Capture d’écran 2016-02-13 à 11.06.46
Direction artistique : Konstantin Tachkin.
Ballet en trois actes de Léon Minkus.

Léon Minkus  musique
Marius Petipa  chorégraphie et livret
Irina Kolesnikova  étoile

Solistes et corps de ballet du Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre
Orchestre du Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre
Timur Gorkoventko  direction

La célèbre troupe du Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre, en compagnie de sa star, la danseuse étoile Irina Kolesnikova, fait une nouvelle fois halte avenue Montaigne avec au programme trois grands classiques du répertoire romantique, trois joyaux illustrant avec faste et brio la grande tradition de l’Ecole russe du ballet.

27 et 28 février : Le Casse-Noisette.

Capture d’écran 2016-02-13 à 11.17.41
Direction artistique : Konstantin Tachkin.
Ballet en trois actes de Piotr Illitch Tchaïkovski.

Le Casse-Noisette de Saint-Pétersbourg  Ballet en trois actes

Piotr Illitch Tchaïkovski  musique
Konstantin Tachkin  livret
Elena Kuzmina  chorégraphie
Irina Kolesnikova, Anna Samostrelova étoiles

Solistes et corps de ballet du Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre
Orchestre du Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre
Timur Gorkoventko  direction

La célèbre troupe du Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre, en compagnie de sa star, la danseuse étoile Irina Kolesnikova, fait une nouvelle fois halte avenue Montaigne avec au programme trois grands classiques du répertoire romantique, trois joyaux illustrant avec faste et brio la grande tradition de l’Ecole russe du ballet.

Créé par Konstantin Tachkin en 1994, le Saint Petersbourg Ballet Théâtre (SPBT) est une des grandes compagnies de ballet classique, connue dans le monde entier. Elle compte dans son répertoire les chefs-d’œuvre de la chorégraphie mondiale tels que «Giselle» de A.Adam, «Don Quichotte», «La Bayadère» et «Paquita» de L.Minkus, «Le Lac des cygnes», «Le Casse-noisette» et «La Belle au bois dormant» de Piotr Tchaïkovsky, «Chopiniane»…

dsc0546

Le lac des cygnes
Chaque année, le SPBT donne en moyenne entre 200 et 250 représentations et reste la seule compagnie de ballet classique absolument indépendante de l’aide de l’Etat et du soutien des mécènes. Le ballet ne doit son existence qu’à la vente de ses tickets et de ses produits dérivés, ce qui en fait un exemple unique dans le monde de la danse.

20120903-dsc_5294

 Casse-Noisette de Saint Petersbourg.

La troupe réunit 60 artistes professionnels de ballet, diplômés de l’Académie du ballet russe Vaganova et des plus grandes écoles de danse russes. Ils sont dirigés par de grands maitres de ballet, anciens danseurs émérites, tels que Lioubov Kounakova, artiste du peuple de Russie, Anatoli Sidorov, Tatiana Linnik et Anna Podlesnaïa.

Irina-Kolesnikova-as-Odile-photo-kt-31

Irina Kolesnikova

Irina Kolesnikova s’implique dès son plus jeune âge dans la danse. C’est, en effet, à l’âge de dix ans que la jeune fille intègre l’Académie du ballet russe Vaganova où elle suit des cours sous la houlette des professeurs les plus prestigieux de Russie tels que Elvira Kokorina, Svetlana Efremova et Lubov Kunakova.

Huit années plus tard, diplômée de l’académie, elle intègre le Théâtre de Ballet de Saint –Pétersbourg de Konstantin Tatchkin en tant que soliste.

Ayant pour professeur Svetlana Efremova, artiste émérite de Russie, Irina connaît au sein de la compagnie une ascension aussi impressionnante que fulgurante.

Il lui faudra seulement deux années pour accéder, grâce à son prodigieux talent, au titre de danseuse principale (2000) puis d’être promue en 2001, danseuse étoile.

Le Saint-Pétersbourg Ballet Théâtre est fier de ses artistes qui, grâce à leur talent et à leur créativité, garantissent le succès et la pérennité de la compagnie. Pour combler le spectateur, il allie un très bon niveau artistique, une scénographie magnifique et l’accompagnement avec son orchestre symphonique.

Théâtre des Champs-Élysées

15 avenue Montaigne
75008 Paris
01 49 52 50 50

contact@theatrechampselysees.fr

Tarifs des représentations.

  • CAT 1: 89€      CAT 2: 75€        CAT 3: 58€
  • CAT 4:  37€     CAT 5: 15€

plan-danse

2
10
Fév

Général Koutiepov par N. Ross, Éditions des Syrtes

   Publié par: artcorusse   dans Livres

 

livr Koutiepov

L’un des agents soviétiques qui avaient participé à l’enlèvement du général Koutiepov en janvier 1930 lui a rendu un bel hommage en affirmant qu’il était “le principal générateur d’idées et le chef incontesté des officiers de l’émigration, surtout des plus jeunes. C’était une idole pour la jeune génération des officiers blancs“.
Et, de fait, dans la mémoire de l’émigration russe blanche, le général Koutiepov (1182-1930) occupe une place bien à lui, à la fois unique et presque banale. Simplicité, rigueur morale, courage, intelligence immédiate des situations et des faits concrets, autorité naturelle, constance, honnêteté scrupuleuse, amour viscéral du peuple russe, fidélité aux valeurs éternelles de la Russie – ce sont là les principales qalités que reconnaissent à Koutiepov ses partisans et ses admirateurs. Sa personnalité semble largement se retrouver dans le type caractéristique de l’officier russe : amoureus d’une patrie idéale, proche de son peuple et de ses hommes et prêt à servir son pays avec simplicité et abnégation. La grande littérature russe, depuis Pouchkine, fourmille de personnages qui rappellent Koutiepov.
Plus qu’un père ou un guide, comme le général Wrangel, il fut pour beaucoup de combattants blancs un frère aîné, auquel l’expérience avait apporté le discernement des choix de vie et qui entraînait tout naturellement à sa suite une jeunesse appelée par son sentiment du devoir à la lutte contre les bolcheviques. Pendant la guerre civile, il y en eut d’autres comme lui. Mais de l’ émigration il fut le seul.

6357719-9588733

Spécialiste de l’histoire russe, Nicolas Ross est l’auteur de nombreux ouvrages :«  Aux sources de l’émigration russe blanche”  (2011),« Le Crimée blanche du Général Wrangel (1920)” (2014), «Saint Alexandre-Nevski: centre spirituel de l’émigration russe ( 1918-1939)” (2011) ….
Lien Éditions des Syrtes

Éditions Des Syrtes

Nombre de pages 334, Broché, 15X19

Prix 23€

ISBN : code_barre

9
Fév

Vladimir Hofmann expose à Saint Pétersbourg

   Publié par: artcorusse   dans Informations

Exposition du sculpteur Vladimir Hofmann

à la Molbert Art Gallery, Saint Petersbourg

25 février au 30 mars 2016

12670581_945490715486503_2034483909952229733_n

Vladimir Hofmann, d’origine russe né et vivant à Paris comme il aime à le dire “Je suis Russe parisien“, français de papiers mais russe de cœur. Le russe que toute la famille parlait à la maison fut sa première langue, il n’a appris le français qu’à l’école. Dès son enfance il s’intéressait à la sculpture, qu’il pratiquait avec de la pâte à modeler.

VH

Plus tard il étudia dans les ateliers d’ Annenkov peintre avantgardiste et du sculpteur Zadkine. Il termina les Beaux-Arts dans la classe d’Etienne Martin. Vladimir exposa pour la première fois avec son frère André dit “Sadko” dans un petit restaurant du Quartier Latin  (près de St Germain des Prés à Paris) le coin des étudiants. Dès lors, il fit de très nombreuses expositions ainsi que son frère. Il exposa également dans sa ville préférée en Russie : Saint Petersbourg, ville où se trouvaient ses racines familiales. Ses œuvres se trouvent dans les musées de la ville de Paris, à la Bibliothèque Nationale de France, en Russie et dans des collections privées à travers le monde. Il reçut de nombreuses distinctions comme: la médaille d’Or de la Ville de Paris.

vla1

A partir de 2002 Vladimir avec son frère André ont organisé de nombreuses  expositions en Russie. En 2007 le public russe a pu admirer les œuvres des frères Hofmann au musée Akhmatova, sur la Fontanka. En 2010 ont eu lieu des expositions au Palais Constantin à St Ptersbourg et au musée Bourganov à Moscou.

vladi

Vladimir Hofmann présente des sculptures de la série “Le train de la vie” et “Promenade à l’intérieur de soi” ainsi que des collages.Vladimir Hofmann est Expert de l’art Russe de l’Alliance Européenne des Experts.
Auteur des ouvrages “le Ballet” et “Les artistes russes hors frontière”.

Molbert Gallery

Большая Конюшенная 11 (дворы Капеллы),  11 grandes Ecuries
Saint-Pétersbourg
+7 812 438-01-14

Capture d’écran 2016-02-09 à 11.14.51

8
Fév

Les Arabesques d’Hiver, festival international en France

   Publié par: artcorusse   dans Brèves

Capture d’écran 2016-02-08 à 15.57.39

Les Arabesques d’Hiver, festival international chorégraphique :

« Les Arabesques » sont un ensemble de festivals chorégraphiques initiés à Lougansk par Vladimir Dolchuk, directeur du festival, dans différentes régions d’Ukraine et pays d’Europe. Pour les jeunes artistes qui y participent, ces évènements sont l’occasion de se  rencontrer, de se produire ensemble, d’échanger et de faire plus ample connaissance avec les traditions de chacun. Différentes styles de danses s’y retrouvent et permettent ainsi de valoriser les caractéristiques de chacun. C’est aussi un temps fort d’échanges et de formations pour les directeurs  et directrices artistiques.

Chaque année, de nombreux jeunes vivent ainsi une expérience unique à la grande joie d’un public toujours enthousiaste et reconnaissant !

3ème festival international des arts chorégraphiques

« Les Arabesques d’hiver »

Samedi 13 février 2016   Essonne                 Espace Culturel Georges Brassens  de  Itteville à 20h30

Mercredi 17 février 2016  Essonne              Salle Salvi  de Ballancourt à 20h30

Mardi 1er mars 2016 Charente-Maritime     Salle polyvalente de St Germain de Lusignan  20h30

Jeudi 3 mars 2016   Normandie                      Salle des fêtes de Saint-Martindes-Entrées  20h30 (à la porte de Bayeux)

Vendredi 4 mars     Normandie                        Salle des fêtes de Trévières  20h30

Samedi 5 mars         Normandie                        Salle des fêtes d’Isigny  20h30

Réservation et renseignements: 06 16 67 49 07

15éme Salon International de l’Œuf Décoré

« UN CHIEN GUIDE D’AVEUGLE POUR UN ENFANT »

salon-oeuf-decore-2016_3061

Depuis 2002, deux Clubs Lions de Touraine, TOURS CITE DES ARTS et AMBOISE VAL DE LOIRE organisent le plus beau des salons artistiques de Touraine sur le thème de “l’Œuf Décoré”.

Cet événement se tient à l’Hôtel de Ville de Tours dans la magnifique salle des fêtes mise à notre disposition par Monsieur le Maire de TOURS.

Cette exposition vente d’œuvres originales permettra au public de découvrir différentes techniques et thèmes de création réalisés sur les œufs.

Ines Keltchewsky présentera ses œuves , plus de renseignements (CLIQUEZ)

Ines-devt-œufs

Le support peut aller de l’œuf de caille à l’œuf d’autruche. La décoration peut être obtenue par la peinture le batik le  grattage la broderie la décalcomanie les perles collées les pierres fines ou précieuses incrustées. D’autres artistes, attachés à la plastique de l’ovale travaillent plus volontiers le bois,  la porcelaine. Cet univers de couleurs et de volumes mènera aussi le visiteur sur le chemin de la recherche esthétique, symbolique et religieuse de cet objet de culte. Il y a également une exposition de coquetiers anciens.

Les bénéfices de ce salon seront utilisés pour une cause spécifique : “CHARMER L’ŒIL AU PROFIT DE CEUX QUI NE VOIENT PAS”.  

L’œuf est le symbole de l’amour de la tendresse et de la fidélité, le SALON se tenant les 13 – 14 FEVRIER 2016 Jour de la SAINT-VALENTIN, rien de plus beau que d’offrir un bel œuf et, en participant à ce SALON, vous serez un acteur actif de notre cause :

« UN CHIEN GUIDE D’AVEUGLE POUR UN ENFANT »

tours_hdv1

Hotel de ville de Tours

6 Rue des Jacobins, 37000 Tours

TEL :02.47.24.18.29 – 06.70.79.65.24

Courriel : chantal.morvan@palluau-frontenac.com

Tarif : 6,5€

www.oeufdecore.com

8
Fév

Week-end russe à l’hippodrome de Vincennes

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

Capture d’écran 2016-02-04 à 14.19.49

FlyerRussie6.indd

 

Le programme des festivités sera riche et surtout bleu-blanc-rouge, aux couleurs de la France et de la Russie blanc-bleu-rouge!

wpid-Vincennes1

L’hippodrome de Paris-Vincennes vous ouvrira ses portes de 12h à 18h pour ce week-end spécial du Meeting d’Hiver 2015-2016 :

– 9 courses spectacles
– Démonstration de Troïkas
– Village gastronomique et culturel
– Course de chevaux Orlov
– Spectacle Cosaques

et comme chaque dimanche sur Paris-Vincennes, pour les petits et les grands retrouvez nos animations gratuites : baptêmes de poney, voiture officielle, visites des écuries.

Toutes les informations sur votre invitation à télécharger.

VINCENNES
2 route de la Ferme – 75012 Paris
T. 01.49.77.17.17
F. 01.49.77.17.17http://www.letrot.com/courses-spectacle

ACCÉDER À L’HIPPODROME
    • RER A – Joinville-le-Pont, Navettes gratuites
    • Bus 111, Arrêt Roseraie
    • Porte de Bercy – Autoroute A4, Sortie Joiville-le-Pont
      3 Parkings (à partir de 2€)
    • Vélib, Station Arboretum

 

 

Numériser 2

Grand passionné de la cité pétroviene qu’il connait bien, y allant depuis 1993  Jean-Bernard Cahours d’Aspry nous emmène dans un voyage d’exception à la découverte de la Venise du Nord.

C’est à Saint-Petersbourg que sont nés les Ballets Russes de Diaguilev, révolutionnant les arts de scène. Pierre Le Grand créa cette cité sur des marécages ou ont éclos la musique, la littérature l’architecture, la peinture russe dans les académies, les universités les conservatoires, les théâtres ,les musées…….

Ouvrage préfacé par le prince Constantin Mourouzy.

Capture d’écran 2016-02-07 à 19.26.47

ISBN 978-2-35979-099-3

Editions Apopsix

257 pages et 200 illustrations couleur et noir et blanc

Prix 45€

7èmes Journées du livre russe

Festival incontournable les 5 et 6 février 2016

Mairie du Vème arrondissement

Dernier 4PR°V° 1

IMG_2061

Mairie du Vème, Place du Panthéon

Mise en page 1 2

IMG_2046

Linda Bastide (écrivain)et Larissa Noury (peintre) sur leur stand.

Maquette int 1 1

Maquette V° 2 1

IMG_2049

Dimitri de Kochko Pdt de France-Oural présente le salon du livre russe à Elena Mironenko, ministre de la Culture de la région de Krasnoïarsk.

IMG_2054

Mme Florence Bertout maire du Vème Arrondissement, fait le tour des stands guidée par Dimitri de Kochko et A. Keltchewsky.

André Donzeau+ NT Fev 2016

André Donzeau sur le stand d’Artcorusse avec son ouvrage qu’il a traduit:

Georges Chavelsky “J’ai vécu la fin de la Russie Impériale dans l’entourage du tsar “

IMG_2073

N. Lebedeff présente l’ouvrage consacré à “l’histoire d’une paroisse en émigration” sur le stand d’Artcorusse. L’histoire de l’église orthodoxe russe de la Présentation, située rue Olivier de Serres dans le XV° arrondissement de Paris .

IMG_2062

Prêts à recevoir le public.

IMG_2063

Photos sur Tolstoï avant et maintenant de Dimtri Tolstoï .

IMG_2064

Autres Stands.

Calendrier et lieux :

Capture d’écran 2016-01-03 à 11.22.32

IMG_2072

Conférence dans la salle des fêtes de la mairie.

Capture d’écran 2016-01-03 à 11.21.26

IMG_1528

Nicolas Tikhobrazoff président d’Artcorusse présente à Mme Florence Bertout  le stand d’Artcorusse et l’association.

IMG_2058

Rencontre entre la Chamane Lioudmila Oyoun et Mm F. Bertout avec Dimitri de Kochko et A. Keltchwesky

Maquette V° 1

PROGRAMME COMPLET: (CLIQUEZ)

Liste des ouvrages choisis pour le 10ème Prix Russophonie,  décerné samedi 6 février 2016.

12670873_1090836450936360_3629062991621217213_n

IMG_2075

Madame Florence Berthout maire du Vème arrondissement de Paris accueillant l’Ambassadeur de Russie en France Alexandre Orlov .

Réuni le 17 novembre 2015 à Paris, le jury du Prix Russophonie: Evgueni Bounimovitch, François Dewere, Gérard Conio, Françoise Genevray et Irène Sokologorsky avaient à choisir parmi une cinquantaine d’œuvres publiées cette année par les éditeurs francophones.

prixrusso

Prix Russophonie.

Ce prix littéraire récompense la meilleure traduction en français d’un livre écrit en russe, a retenu cinq candidats. Le nom du lauréat de la dixième édition du prix sera dévoilé à l’occasion de ces journées Européenne du livre russe à La mairie du Vème.

IMG_2077

Le prix a été décerné en présence de S.E. l’ambassadeur de Russie en France , la ministre de la culture de la région de la région de Krasnoïarsk, la maire du Vème arrondisement Madame F. Bertout et bien d’autres personalités des instances  littéraires et culturelles russes ainsi que des personnalités du monde littéraire français.

Le président de France Oural Dimitri de Kochko présidait la remise du prix en l’absence de Madame Christine Maistre, présidente du Prix Russophonie en présence du jury.

IMG_2094

IMG_2095

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

dernieres-feuilles_150

Dernières feuilles

Auteur : Vassili Rozanov,  Traduction : Jacques Michaut Paterno,  Éditions des Syrtes

coignot

Gérard Conio présentant l’ouvrage et le traducteur .

Rozanov, c’est le langage parlé, l’écriture de l’instant. Collage de pensées, demi-soupirs ou rêveries d’une intimité qui scandalisa souvent à l’époque, ces bribes d’un murmure ininterrompu et souvent localisées au moment de leur surgissement constituent la part la plus originale de son écriture.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

12239937_1052150578138281_452646346144323910_n

Minsk cité de rêve

Auteur : Artur Klinau,  Traduction : Jacques Duvernet,   Éditions Signes et balises

présenté par Iréne Sokologorsky.

Jacq Duvervet

Jacques Duvernet

Le pays que raconte Klinau, artiste plasticien et écrivain biélorusse, c’est la « Cité du Bonheur » : Minsk. Au milieu des édifices en béton où courent les chats et pousse l’herbe, le narrateur se souvient avec humour et tendresse de sa vie et de l’histoire de son pays.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

la-joie-du-soldat_150

La joie du soldat

Auteur : Viktor Astafiev,  Traduction : Anne Coldefy-Faucard,  Éditions du Rocher

présenté par François Dewer

Engagé volontaire, Victor Astafiev fait la guerre comme simple soldat. Blessé, plusieurs fois décoré, il revient la rage au ventre, pour plonger dans la dégradante réalité soviétique de l’après-guerre.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

12243301_1052150708138268_4055852878844973042_n

Les quatre vies d’Arséni : roman non historique

Auteur : Evgueni Vodolazkine,  Traduction : Anne-Marie Tatsis-Botton,  Éditions Fayard

présenté par Evgueni Bounimovitch

IMG_2101

Anne-Marie Tatsis-Botton

Chronique imaginaire d’un être tourmenté par la sainteté, ce roman-fable nous entraîne dans une Russie du Moyen Âge ravagée par la peste, dans le quotidien d’un petit peuple humble et brutal, de moines visionnaires, de pèlerins exposés aux dangers de longs voyages.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

PRIX RUSSOPHONIE 2016

12227630_1052150321471640_7292255306284457177_n

L’insigne d’argent

Auteur : Korneï Tchoukovski,  Traduction : Odile Belkeddar,  Éditions École des Loisirs

présenté par Françoise Genevray.

IMG_2103

IMG_2106

Odile Belkeddar récipiendaire du Prix Russophonie 2016,écoutant la version en russe par

IMG_2089

la liseuse Aliya Kinzhibayeva.

IMG_2108

Odile Belkeddar recevant la récompence des mains de Dimitri de Kochko représentant Christine Maistre.

IMG_2109

« À Odessa, en 1895, être exclu du collège, cela veut dire être mis à l’écart de la société. C’est presque être condamné à mort. Alors, moi qui aime apprendre, moi qui veux apprendre, comment pourrais-je échapper à une telle sentence ? ».

e695f37e-679c-44c6-b874-2c6cc019d4a6

Rendez-vous lors de ce festival culturel organisé par France Oural. (CLIQUEZ)

140 rue de Sausure, 14 rue des Tapisseries 75017 Tél: 01 46 22 55 18

france.oural@gmail.com

jlr-mairie2014
 
 Lieu des Journées: Mairie du V° arrondissement de Paris
Métro: RER Luxembourg

 

Canonisation du Docteur Eugène Sergueïevitch Botkine

Médecin de la famille impériale russe

12592289_1005550879516486_8331610908590542616_n

Evgueni Sergueïevitch Botkine, né le 27 mars 1865 à Tsarskoïe Selo, mort fusillé le 17 juillet 1918 à Iekaterinbourg. Il fut le médecin de la famille impériale de Russie.

Moscou. 3 février. 2016  INTERFAX.RU – Le Conseil des évêques de l’Église orthodoxe russe lors d’une réunion ce mercredi adopte une décision sur la canonisation du Dr Eugène Sergeïevitch Botkine.

Dr Eugène Sergueïevitch Botkine

(1865-1918)

Jeunesse

Il est difficile d’imaginer un médecin ayant prêté le serment d’Hippocrate plus sérieux que le Dr Eugène (Evgeny Serguéïevitch) Botkine, médecin du dernier tsar. Son dévouement à Nicolas II, Alexandra et leurs enfants lui a coûté son mariage et finalement sa vie. Malgré son énorme sacrifice, peu a été écrit sur ​​lui. Toute personne au courant des faits de sa vie et des détails de son service auprès de la famille impériale doit tenir compte de ses efforts héroïques. Eugène Botkine est né à Saint-Pétersbourg en 1865. Son père, le Dr Sergueï Petrovich Botkine (1832-1889), a servi, comme médecin, à la fois Alexandre II et Alexandre III. Il est considéré comme le père de la médecine russe. Le Botkine aîné introduit les pratiques de triage et post-mortem à la médecine russe et a créé le premier laboratoire médical expérimental du pays. En 1872, il a aidé à organiser les premiers cours de médecine en Russie, pour les femmes. Il a établi le système de Saint-Pétersbourg de médecins à la Douma, un groupe de médecins payés par le gouvernement pour fournir des soins médicaux pour les pauvres de la ville, et également mis en place un système de contrôle sanitaire de l’école. En tant que professeur à l’Académie de médecine chirurgicale, parmi ses étudiants beaucoup sont devenus des scientifiques de premier plan, y compris le Prix Nobel Ivan Pavlov. Il a contribué à la fondation de l’Hôpital Alexandrovskaya, caserne des maladies infectieuses, plus tard rebaptisé l’Hôpital Botkine des maladies infectieuses en son honneur. Son père SP Botkine est l’auteur de plus de soixante-quinze communications traitant divers aspects de la médecine. Ses conférences publiées apparaissent dans son évolution clinique de médecine interne. Saint-Pétersbourg : Académie impériale des sciences, 1976.  Le frère d’Eugène Botkine, Peter Serguéïevitch, qui a servi comme ministre russe plénipotentiaire à Lisbonne, l’a décrit comme un enfant “studieux et consciencieux» qui avait «horreur de toute forme de lutte ou de combat». Jeune homme, Botkine était libéral et libre-penseur. Ses croyances découlaient de son idéalisme inné plutôt que de toutes convictions politiques radicales. Pendant ses études à l’Académie de médecine, il est victime d’exclusion temporaire pour sa défense fougueuse de camarades qui avaient maille à partir avec l’administration du collège. Comme l’un des cinq anciens élus par sa classe, il a envoyé une pétition à Alexandre III pour défendre les étudiants. Bien que le tsar ai été touché par les sentiments exprimés, il ne pouvait pas recevoir une pétition signée par les étudiants et les anciens ont été expulsés. Il n’était pas rare que les fauteurs de troubles de bonne famille, qui ne pouvaient pas être ouvertement arrêtés, disparaissaient  simplement entre les mains de la police secrète. SP Botkine savait que même son statut de premier plan en tant que médecin d’ Alexandre III ne pouvait pas garantir la sécurité de son fils Eugène. Il a exhorté son fils Eugène de faire profil bas et d’éviter de sortir seul la nuit. Les cinq jeunes hommes se sont rencontrés pour le dîner le jour de leur expulsion et se sont engagés à se réunir chaque année à cette date anniversaire. Tous les cinq ont été bientôt réadmis à l’Académie. Fidèles à leur parole, les anciens se sont réunis chaque année pour dîner ensemble et faisaient un portrait de groupe . Si un membre était décédé, les autres devaient inclure une photo de lui dans le portrait de groupe. Eugène Botkine a assisté à toutes les réunions de 1889 jusqu’à 1916. Ses démêlés avec l’autorité au cours de ses années d’étudiant lui ont probablement donné une position à la cour peu attrayante. Après son retour en Russie, Botkine a vécu dans  la pauvreté. À cette époque, il était difficile pour les médecins de vivre une vie décente en Russie, car ils n’étaient pas autorisés à facturer les patients pour les consultations, mais devaient prendre soin de toute personne nécessitant des soins médicaux indépendamment de ses moyens. Plus tard, il est devenu professeur à l’Académie de médecine et a été nommé médecin-chef à l’hôpital St. Georges, poste qui lui a fourni un revenu modeste pour sa femme Olga et pour leurs enfants Dmitri, Georges, Tatiana et Gleb. Au cours de la guerre russo-japonaise de 1904-1905, le Dr Botkine a servi en tant que bénévole à l’avant du train à l’Hôpital de Saint-Georges. Il a ensuite reçu le Grand Cordon de l’Ordre de Sainte-Anne pour son service en temps de guerre, distingué et nommé commissaire en chef de la Croix-Rouge russe.

Sa vie à la cour

Dr Botkine

En 1907, le Dr Hirsch, médecin personnel de la tsarine Alexandra, meurt. En 1908, le Dr Botkine a été nommé pour le remplacer. Anna Vyroubova, l’ami et le confident d’Alexandra, a été envoyé pour transmettre à Botkine les nouvelles de sa nomination, et a indiqué qu’il a reçu la nouvelle avec étonnement. Ayant grandi comme le fils d’un médecin de la cour, il a réalisé combien le travail serait exigeant . Alors qu’il doit avoir été flatté par la confiance du tsar en lui, il se sentait «un lourd fardeau, une responsabilité envers non seulement la famille, mais l’ensemble du pays”. Jusqu’en 1917, les grandes-duchesses étaient généralement prises en charge par le pédiatre Dr Ostrogorsky ; Tsarévitch Alexis était suivi par le Dr Vladimir Dérévenko, qui a été embauché par Botkine en tant qu’assistant. Sa manière calme et agréable fait du Dr Botkine le médecin parfait pour la tsarine, qui avait des idées précises sur ses affections et n’aimait pas être contredite.  Alexandra pensait avoir une maladie cardiaque, alors que Botkine croyait que ses symptômes étaient dus à un «état nerveux» provoqué par le stress et l’anxiété. Il a immédiatement freiné plusieurs des activités de la tsarine, indiquant que de longues périodes de repos devaient rythmer sa journée et qu’elle utilise un fauteuil roulant lorsqu’elle accompagne ses enfants lors des longues promenades. Il lui a rendu visite en général deux fois par jour à 9 h et à 17 heures. Botkine  conversait avec Alexandra dans sa langue maternelle, l’allemand, et en raison de sa maîtrise des langues étrangères, a parfois servi d’interprète quand elle recevait des dignitaires étrangers. Les membres de la famille impériale aimaient et respectaient le Dr Botkine.

Nicolas-II-et-sa-famille

Les enfants impériaux étaient particulièrement friands de lui et faisaient de lui un partenaire involontaire de leurs jeux.

Son exécution
ipatiev-house444
Maison Ipatiev, dernière demeure du Tsar et de sa famille. Elle doit son nom à son ancien propriétaire, l’ingénieur Nicolas Ipatiev , détruite sur ordre d’Eltsine (juillet 1977).

Dans les premières heures du matin du 17 Juillet 1918, Botkine a été réveillé par le commandant Yurovsky et lui demande d’informer les prisonniers ( la famille impériale) que l’armée blanche approchait et qu’ils doivent être déplacés vers le sous-sol pour leur propre protection.

Quarante minutes plus tard, le Dr Botkine a été assassiné par un peloton d’exécution avec la famille impériale et les autres membres à son service.

DemidovaBotkineTruppKharitonov

Anna Demidova (1878-1918), Evgueni Botkine (1865-1918), Alexei Trupp (1858-1918) et Ivan Kharitonov (1872-1918) sont les derniers servants des Romanov.

Botkine a été abattu de deux balles dans l’abdomen. Une balle a touché ses vertèbres lombaires et l’autre son bassin. Une troisième balle a frappé ses jambes brisant ses rotules et ses jambes, une autre en pleine tête. Plus tard, les enquêteurs de l’Armée Blanche ont trouvé une  lettre inachevée que le Dr Botkine avait commencé à écrire à son frère Alexandre :

Je fais une dernière tentative pour écrire une vraie lettre – au moins d’ici – même si cette qualification, je crois, est tout à fait superflue. Je ne pense pas que j’étais destiné à tout moment à écrire à chacun, de partout. Mon confinement volontaire ici est limité à moins de temps que mon existence terrestre. En substance, je suis mort – mort pour mes enfants – morts pour mon travail … Je suis mort mais pas encore enterré ou enterré vivant – selon, les conséquences sont presque identiques … La journée d’avant-hier, comme je l’ai dit a été tranquillement à lire … je vis une vision réduite de mon fils le visage de Yuri, mais il est mort, en position horizontale, les yeux fermés. Hier, à la même lecture, j’ai soudain entendu un mot qui ressemblait Papulya. Je faillis éclater en sanglots. Encore une fois – ce qui n’est pas une hallucination parce que le mot a été prononcé, la voix était semblable, et je ne doute pas un instant que ma fille, qui était censé être à Tobolsk, me parlait … Je ne vais probablement plus jamais entendre cette voix si chère… Si la foi sans les œuvres est morte, puis actes peuvent vivre sans la foi … Cela justifie ma dernière décision … quand je me sens hésiter, je suis  orphelin mes propres enfants, afin de mener à bien mon devoir de médecin à la fin, comme Abraham qui n’a pas hésité, à la demande de Dieu, à sacrifier son fils unique.”

MurIpatiev

Pièce où furent assassinés la famille impériale et leurs servants.

8967424-14226976


Dernière photographie du docteur Botkine avec sa fille Tatiana et son fils Gleb à Tobolsk où il ouvrit un cabinet médical gratuit pour les habitants en 1918 avant d’être transféré en avril de la même année avec le couple impérial de Tobolsk à Ekaterinbourg. A ce moment-là, il avait encore la possibilité de quitter la famille impériale, mais le médecin n’abandonna pas la famille impériale..

4
Fév

Réédition par Nikita Struve d’Ossip Mandelstam

   Publié par: artcorusse   dans Brèves

banniere-ok

 

Capture d’écran 2016-02-04 à 10.01.16

Ossip Mandelstam  (О́сип Эми́льевич Мандельшта́м Ossip Emilievitch Mandelchtam) est un poète et essayiste russe du XX° (Varsovie 15 janvier 1891 –  Vladivostok 27 décembre 1938)   .

Il est l’un des principaux représentants de l’acméisme, dans cette période dite de l’ âge d’argent   que la poésie russe connaît peu avant la révolution d’Octbre.

Il est naît dans une famille juive peu pratiquante. Son père est un commerçant en maroquinerie et sa mère enseigne le piano. Il est élevé par des tuteurs et des gouvernantes. À Saint Petersbourg, il suit les cours de la prestigieuse école Tenichev (1900-1907). D’octobre 1907 à mai 1908, il est étudiant à la Sorbonne à Paris où il suit les cours de Joseph Bédier et d’Henri Bergson  qui auront une influence sur son œuvre future. Il y découvre la poésie de Verlaine. Ne pouvant rentrer à l’Université de Saint Petersbourg en raison des quotas limitant les inscriptions des étudiants juifs, il part en septembre 1909 pour l’Allemagne, où il étudie la littérature française ancienne et l’histoire de l’art à l’université de Heildelberg (jusqu’en 1910). De 1911 à 1917 il étudie la philosophie à l’université de Saint-Pétersbourg où il a pu s’inscrire après s’être fait baptiser selon le rite métodiste-épiscopal, marginal en Russie tsariste. Mandelstam est membre de la Guilde des poètes à partir de 1911. Ses premiers poèmes paraissent en 1910 dans la revue Apollon. Il a une courte liaison avec  Marina Tsvetaïeva de janvier à juin 1916. Il se lie avec Boris Pasternak (lors des funérailles de Lénine )……

L’auteur:

Nikita Struve

Nikita Alekseïevitch Struve (né en 1931), petit-fils de P. B. Struve, professeur à la Faculté des Lettres de Paris-Nanterre, éditeur d’YMCA-press à Paris, traducteur de la poésie russe.
Nikita Struve, ami de Soljennytsine a été le premier à publier l’ouvrage prophétique de Boulgakov «cœur de chien»: le manuscrit s’était répandu et avait été envoyé à l’étranger. Il a également participé à la publication des œuvres de Pasternak.

Capture d’écran 2016-02-04 à 10.22.36

Les éditeurs réunis, librairie russe. Русский Книжный Магазин.
Spécialisé dans la littérature et philosophie russe.

11 rue de la Montagne Sainte Geneviève, 75005  Paris
(Métro : Maubert-Mutualité).

Courriel: ed.reunis@wanadoo.fr

Téléphone : 01 43 54 74 46

LIBRAIRIE OUVERTE : du mardi au samedi – de 10 h à 18 h 30

 

Concert exceptionnel

Vendredi 12 février 2016 à 20h

85ème anniversaire de l’Eglise orthodoxe russe des Trois Saints Docteurs

Salle des Fêtes de la Mairie du XVème

Capture d’écran 2016-02-02 à 19.05.49

L’église fut édifiée par Mgr Benjamin Fedtchenkov . Lors de la redécouverte à Paris de l’icône miraculeuse chez un antiquaire parisien, l’icône fut rachetée. A.N. Pavlov, un émigré natif de Moscou, remarqua en 1930 une grande icône dans la vitrine d’un « bric à brac ». Il entra dans l’échoppe et reconnut immédiatement la Vierge Iverskaya.
Pavlov questionna le commerçant afin de connaître la provenance de l’icône. Il apprit que l’objet avait été emporté de Moscou en 1812 par un officier français et que les descendants de ce militaire souhaitaient maintenant le vendre.

1664548-2244578

La Vierge d’Iverie ( Iverskaya )

Comme la Russie était sous le totalitarisme communiste une église dédiée à cette icône fut construite pour la conserver. L’ église est de conception récente et date de 1931.

Petel_1930_0120

Elle a était construite à l’emplacement d’un ancien garage au n° 5 de la rue Petel.  Le sous-sol en avait été aménagé en une grande salle, un réfectoire et quelques cellules avaient été installés au premier étage.

Трёхсвятительское_подворье_в_Париже

En 1958, la construction résidentielle, dont certaines parties fonctionné dans l’église, a été démoli. Les propriétaires de terrains sont convenus de mettre dans une nouvelle construction sur la même installation du site, mais à la condition qu’aucun élément dans l’architecture extérieure ne présente un élément  sacré du local. L’architecte Marc Hall a placé l’église dans le plan de la maison comme un «espace commercial».

gal-3316290

Elle renferme l’icône miraculeuse de la Vierge d’Iverie, protectrice des Moscovites, datant de 1758. La femme du président russe, Svetlana Medvedeva, s’est déplacée personnellement lors de la visite officielle de son mari en France pour admirer cette icône .

Son 80e anniversaire a été fêté en 2011. L’église est également nommée cathédrale, elle est la deuxième cathédrale russe de Paris après la Cathédrale Saint Alexandre Nevsky de la rue Daru.

Capture d’écran 2016-02-02 à 21.17.07

Mairie du XVème

31 rue Peclet 75015 Paris

Métro: Vaugirard.

Capture d’écran 2016-02-02 à 19.35.44

2
Fév

50m2 à louer à St Petersbourg

   Publié par: artcorusse   dans Petites annonces

Capture d’écran 2016-02-02 à 12.18.49

Un appartement situé à Saint-Pétersbourg, en plein centre ville.

Cpassky Pereylok exactement, à côté de Sadovaya Plochad (métro) 
et du célèbre canal Gribodoeva.
Capture d’écran 2016-02-02 à 12.15.01
Capture d’écran 2016-02-02 à 12.17.26

C'est un appartement entièrement refait à neuf de 50 m2.

15 mn à pieds de l'Ermitage, 5 mn de Nevsky Prospekt.
Capture d’écran 2016-02-02 à 12.16.37

Appartement loué soit au mois pour 500 euros, soit à la 
semaine 70 euros la nuit.

CACCIAGUERRA Alexandre <sacha.1969@yahoo.fr>
Mobile: 06 11 44 27 14