21
août

Domont reçoit le 13ème festival du cirque

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

Du 28 au 30 septembre 2012, le Festival International du Cirque du Val d’Oise à Domont présente au parc des coquelicots pour sa treizième édition un panorama international du cirque actuel, en dévoilant des numéros primés par les plus grands festivals de cirque du monde. Ce rendez-vous est ponctué par une compétition internationale en vue de décerner des prix honorifiques.

Nathalie Simon.

Seront  présents sur la piste des artistes internationaux et plus particulièrement russes, qui proposent une sélection de compagnies issues du célèbre cirque Bolchoï de Saint-Pétersbourg.

Nina Astafeva (Trapèze et boucles aériennes).

Les spectateurs auront donc l’occasion de découvrir des artistes tels que le trio d’acrobates les Markin’s, la trapéziste Nina Astafeva ou encore les élèves du Studio Rovesnik.

Les Markin's.

Ils pourront également admirer le comique américain David Shiner, pionnier du renouveau clownesque.

David Shiner

Les majestueuses acrobaties du couple Duo Paradise, la roue Cyr d’Alexandre Lane,

La roue Cyr d’Alexandre Lane.

Les jongleries de Johan Wellton ainsi que les numéros animaliers de la Famille Cassely, d’Eric Bormann et Alexandra Pauwels.

Les  numéros animaliers d'Eric Bormann et Alexandra Pauwels.

Pour la bonne tenue du festival, Cap Domont a choisi le chapiteau Cirque d’Hiver Bouglione. Celui-çi s’installe dans le Parc des Coquelicots, cadre verdoyant de 15 hectares. Entrée principale rue Maxime Menard.

Dans le sillage des plus grandes manifestations du monde, le Festival International du Cirque du Val d’Oise à Domont organise pour la treizième édition consécutive une compétition internationale qui met en valeur les différentes sensibilités du cirque mondial actuel.

Chilly et Fly .Dernier Pierrot d'or au festival du cirque à Budapest

Durant le festival, une sélection de quatorze numéros sera jugée sur leurs qualités artistiques, leurs technicités, ainsi que sur la présentation générale du numéro, le costume et la musique. Le jury sera composé de dix personnalités qui décerneront chacune un prix dans différentes catégories.

Informations et réservations :

Cap Domont

1 rue maréchal Joffre

95330 Domont

Tél: 01 39 91 86 85

Tarifs: De 10 à 45 € selon la catégorie des places.
Réservation :
En ligne par carte bancaire www.cirqueduvaldoise.fr

Dans les points de ventes habituels Carrefour, Leclerc…

Par Internet :
Auprès de Cap Domont :
-par téléphone au 01 39 91 58 02 -

ou directement à la Maison des Cèdres – 1, rue du Maréchal Joffre – 95530 Domont

Dates des représentations

Vendredi 28 septembre : 14h et 20h30

Samedi 29 septembre : 15h et 20h

Dimanche 30 septembre 13h et 16h30 Soirée de Gala

Accés:

21
juil

Magie de la Balalaïka à Poissy

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

20
juil

Première mondiale: ST Isaac accéssible aux handicapés

   Publié par: artcorusse   dans Informations

Cathédrale St Isaac  de Saint Petersbourg.

Le comité architectural de la cathédrale Saint-Isaac  a décidé de construire à ses frais un ascenseur

pour les personnes handicapées, évitant les escaliers. Ceci est une première mondiale. Sur le site des colonnades va être construit un système se composant de chariots sur rails,   afin que les utilisateur  de fauteuil roulant puissent se déplacer autour du dôme de la plate-forme panoramique de la cathedrale.

Fin  Août début Septembre, selon les plans préliminaires, va commencer l’assemblage de structures qui permettront à un fauteuil roulant sur une plate-forme de tourner aude l’édifice.

. L’ouverture de la colonnade pour les personnes handicapées est prévue pour fin de l’automne 2012.

20
juil

« La cuisine totalitaire »

   Publié par: artcorusse   dans Livres

Les auteurs: Vladimir Kaminer né en 1967 à Moscopu il vit depûis 1990 à Berlin. Kaminet est à la fois écrivain, icône de la scène, organisateur de soirée.

Olga Kaminer, née sur l’île des Sakhaline elle arriva à Saint Petersbourg à 16 ans pour étudier la chimie. Elle quitte la Russie pour l’Allemagne. Actuellement elle vit avec son mari et ses enfants à Berlin.

Exemple de recette:

Sortie le 5 septembre

Gaïa Editions

82, rue de la Paix – 40380 Montfort-en-Chalosse

tél. 05 58 97 73 26 - www.gaia-editions.com

Fiche technique: Traduction Max Stadler et Lucile Clauss. Langue originale allemande,

192 pages format: 13 x 22

Prix 19 €

20
juil

DMITRY BAEVSKY QUARTET

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

Dimanche 22 juillet

au

Sunside Jazz Club à Paris

Incontournable  saxophoniste alto de la scène jazz new-yorkaise, Dmitry Baevsky est originaire de Saint-Petersbourg en Russie. Il s’installe au Etats Unis à l’âge de 19 ans en intégrant la New School University. Sa virtuosité lui vaut rapidement le respect des musiciens déjà établis et il enregistre un premier album qui le présente en compagnie des légendaires Cedar Walton et Jimmy Cobb (“Introducing Dmitry Baevsky”, Lineage Records). Aujourd’hui signé par le label new-yorkais Sharp Nine, Dmitry a joué et/ou enregistré avec des musiciens tels que Peter Bernstein, Peter Washington, Cedar Walton, David Hazeltine, Jimmy Cobb, Joe Cohn, Willie Jones III, Dennis Irwin, Jeremy Pelt, Roger Kellaway…

Son dernier disque (“Down With It”) est resté plus de quatre mois dans le jazzweek Chart, classement des 30 albums jazz les plus joués sur les radios nationales aux USA. Pour cette tournée, entouré du pianiste Alain Jean-Marie, du contrebassiste David Wong (membre du Roy Haynes « Fountain of Youth » et du groupe des Heath Brothers) et du batteur Joe Strasser (George Coleman, Eric Alexander, Harold Mabern…), il présente son nouvel album « The Composers ».

Plus d’informations sur Dmitry Baevsky: (CLIQUEZ)

Exceptionnellement à Paris pour la 21 ème édition de l’ American Jazz Festiv’halles.

Sunside Jazz Club

60 rue des Lombards ,  Paris 1°
Début du concert à 21h

Tarifs 25 €.

Renseignements: infoline 33 (0)1 40 26 46 60

PARMI LES PROCHAINS CONCERTS
21 juillet – Festival Radio France de Montpellier (avec Fabien Mary Octet)
22 juillet – Sunside jazz club à Paris
27 et 28 juillet – Marciac Jazz Festival avec Alain Jean-Marie Trio
3 août – Festival Jazz Sous les Chataigniers, Roquefère
7 et 14 août – Jazz Philharmonic Hall, Saint Petersbourg, Russie
24 août – Festival Jazz de Clermont en Genevois, Fabien Mary Octet (74)
12 septembre – Sevilla Jazz Festival, Espagne
13 septembre – Festival Jazz en Touraine (37)
18 janvier – Scène nationale de La Rochelle, La Coursive
24 janvier – Le Cri du Port à Marseille
25 janvier – Saint Fons Jazz Festival

3
juil

Un Ami du conseil nous a quittés

   Publié par: artcorusse   dans Brèves

Louis Lorcy lors d'une exposition personnelle.(Photo Artcorusse)©

Un grand ami d’ARTCORUSSE, russophile, membre du conseil  d’administration de notre association vient de disparaître :

Louis Lorcy nous a quittés à l’âge de 91 ans.

Artiste photographe, membre de nombreux salons comme le Salon d’Automne, dont il  était sociétaire, Membre de l’A.I.A.P. UNESCO, du Conseil National Français des Arts Plastiques, champion de tennis et juge arbitre.

Ami personnel depuis de très nombreuses années avec qui nous avions exposé dans des discipline différentes, Louis en qualité de photographe et moi en qualité de peintre.

Photographe oui, mais pas n’importe quel photographe !

Tornade.(Photo L.Lorcy,tirage lab. Dufau)©

Il avait un œil exercé et affûté qui capturait un monde, petit ou grand,  sachant le séparer de son contexte.

Tactile.(Photo L.Lorcy tirage lab. Dufau)©

Il savait trouver, découvrir au cours de ses nombreuses balades à Paris ou dans sa chère Bretagne de Carnac,  le détail qui lui permettrait de créer un univers mystérieux non seulement pour lui mais pour le spectateur.

Envol.(Photo L.Lorcy tirage lab. Dufau)©

Son ami André Belzon disait de lui :

« Abstrait, Louis Lorcy ? » aurait dit Joseph Delteil.

« Voyons ! Qu’y a-t-il de plus réel que ces lignes, ces taches de couleur, ces signes d’un alphabet à déchiffrer, ces rouillures etc… ?

Là où le commun passe sans voir, Louis Lorcy fait moisson, grâce à son œil incisif, de compositions rythmées, rigoureusement charpentées, ou d’orientalisme évanescent.

Et les épreuves sur papier nous livrent la surprise de mille et une métamorphoses ».

Graphisme.((Photo L.Lorcy tirage lab. Dufau)©

Louis se consacrait à sa passion avec un regard qui émerveille, avec des clins d’œil qui  nous révélaient  les recoins du monde, les surfaces où la lumière vient jouer, soleil «qui vient dans la cuvette où trempe un savon bleu » disait Rostand.

Stele. (Photo L.Lorcytirage lab. Dufau)©

Souvent nous trouvons dans ses œuvres photographiques des tableaux de Zao Wou-ki , Nicolas de Staël ou Serge Poliakoff peintres qu’il affectionnait tout particulièrement.

Louis et son épouse Brigitte. (Photo artcorusse)©

Mais notre ami Louis Lorcy était également un grand mélomane, féru de musique que cela soit du Jazz ou du classique, de beaux livres, sans oublier le joyeux vivant qu’il était. Grand amateur de bons whiskies, de bonne chère et de fête. Il était pour Artcorusse d’un grand soutien.

Artcorusse  et moi-même, nous nous associons à la tristesse de Brigitte son épouse, de ses enfants, petits-enfants et arrière petits-enfants.

Вечная память

Le Président .

3
juil

1812-2012 Borodino-Moskowa

   Publié par: artcorusse   dans Articles de fond

La Grande bataille de Borodino ou de la Moskova.

7 septembre 1812

Va se derouler la plus grande reconstitution sur le champ de Borodino nommer également Moskowa, théâtre de la fameuse bataille franco-russe de 1812 que les Français appellent la bataille de la Moskova, avec la participation de clubs de l’histoire militaire de France, de Pologne, de Belgique et d’Ecosse. Fêtes lancées en juin, qui se prolongeront jusqu’à la fin de l’année, soit une durée équivalente à celle des combats qui ont fait rage en Russie en 1812.

Le 26 août 1812, les deux armées immenses – russe, dirigée par Koutouzov et la Grande Armée de l’Empereur français Napoléon se sont rencontrées face à face. Les français fonçaient vers Moscou, l’ancienne capitale russe pour frapper la Russie eau cœur. Koutouzov a décidé de donner la bataille générale dans le champ de Borodino, ayant  appliqué avant la politique de la terre brûlée sur près de 2 000 km entre la frontière russe et Moscou.

La bataille prit fin avec la retraite de l’armée russe, qui se retira en bon ordre. La bataille de la Moskova marque la dernière action offensive française sur le sol russe. En se retirant, les Russes sont encore en état de combattre, ce qui leur permettra de bouter les troupes françaises hors de la Russie. Ils ouvrent aussi la route de Moscou que la Grande Armée atteindra une semaine plus tard, le 14 septembre. Elle y restera jusqu’au 19 octobre, jour où commence le retour, bientôt désastreux, de la Grande Armée.

Des cosaques russes viendront de Moscou à Fontainebleau  dans le cadre des festivités
« Nous partirons de la place Rouge le 8 septembre,  juste après un spectacle grandiose. Nous traverserons la Biélorussie, la Lituanie, la Pologne et l’Allemagne pour arriver dans la ville française de Fontainebleau   fin d’octobre« , a déclaré aux journalistes Igor Morozov, directeur adjoint de Rossotroudnitchestvo (Agence fédérale russe chargée des affaires de la Communauté des Etats indépendants, des Russes à l’étranger et de la coopération humanitaire internationale).

voir article « Cosaques de Moscou à Paris  » (CLIQUEZ)

Les préparatifs de cet événement sont en cours depuis dix-huit mois. Les organisateurs envisagent de reconstituer la traversée effectuée par le corps cosaque de l’ataman Matveï Platov en 1812-1814, attirant ainsi l’attention sur l’histoire de la Russie et encourageant l’union des peuples européens.

Le chemin sera long de 2.500 km et comprendra des tronçons où les chevaux devront être transportés. 22 chevaux capables d’effectuer plus de 300 km par jour ont été sélectionnés pour participer à l’événement. Il s’agit des chevaux du Don, monture des cosaques ayant pris part à la poursuite des troupes de Napoléon. Il ne reste que 243 spécimens de cette race en Russie et les organisateurs ont l’intention de favoriser son rétablissement.

34ème Festival du film à Moscou

Le Festival international du film de Moscou s’est déroulé du 21 au 30 juin.

250 films des cinq continents, choisis par les sélectionneurs du festival de Moscou.

Le Festival du film de Moscou propose cette année quelques innovations.

Premièrement, une nouvelle section est ajoutée. Maintenant il y en a quatre : compétition principale, « Perspectives » (pour les débutants), les films documentaires et depuis cette année, le court métrage.

Deuxièmement, le programme hors concours est élargi, il y a maintenant un espace pour des films expérimentaux qui s’appelle « 49 places ». Les organisateurs caractérisent cette section comme « un n’importe quoi étrange pour des funs du cinéma »

La vedette du cinéma français Catherine Deneuve présente au  festival. Elle a reçu le prix spécial « Pour la conquête des sommets de la maîtrise du jeu d’acteur » et le film dans lequel elle a tourné achèvera le Festival de Moscou.

Le prix a été remis à Mme Deneuve par le nouveau ministre russe de la Culture Vladimir Medinski.

« J’ai eu l’honneur et le plaisir de faire la connaissance de l’une des meilleures actrices et l’une des plus belles femmes du monde« , a déclaré le ministre. Et d’ajouter que Mme Deneuve « a mérité ce prix comme personne« .

1
juil

Musiciens d’Helios au Festival de Briançon

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

14e Festival de Musique de Briançon
1 – 10 août 2012

Pour la quatorzième année consécutive, l’église des Cordeliers accueille le Festival de Musique de Briançon.


Fidèles à l’orientation du festival, une quinzaine artistes se produiront entre le 1er et le 10 août 2012. Au cours de huit concerts, ces interprètes qui comptent parmi les meilleurs chambristes du moment, offriront en partage des œuvres bien connues du répertoire de la musique de chambre, mais également des ouvrages plus rares. Ainsi Mozart, Chopin, Brahms, Debussy, Haydn, Verdi, Bizet, Dvorak, Tchaïkovski, Stravinski, ou Bartók, côtoieront-ils leurs voisins plus discrets, Schedrin, Gavrilin, Popper, Dohnanyi ou Kodaly. Comment ne pas être sensible à l’intimité de ces grands créateurs ?

Noël Cabrita dos Santos, violoniste et directeur artistique du festival, développe une belle cohérence en associant ces compositeurs lors de soirées à thème : « De l’Espagne à la Russie », « Soirée hongroise », « Claude Debussy, maîtres et influences », « Mozart : crépuscule d’un génie »… Chaque œuvre éclaire l’autre par l’alchimie de la proximité et de la rencontre.


La présence renouvelée des « musiciens d’Hêlios » et la venue d’interprètes tels que Philippe Cassard, Yves Robbe, Macha Makarevitch, Michela de Amicis, Rosella Masciarelli, Angela Petaccia et quelques autres, contribuent à la qualité de la manifestation.


Chaleureusement encouragé par un public plus nombreux et fidèle chaque année (plus de 2000 personnes ont suivi la dernière édition), le Festival de Musique de Briançon entend bien continuer longtemps à célébrer avec enthousiasme la musique de chambre. L’église des Cordeliers demeure l’écrin idéal pour la rencontre des sensibilités : celle du compositeur, celle de l’interprète et celle du spectateur.


À Briançon, on peut profiter de l’air pur, des paysages majestueux, du patrimoine historique, mais aussi faire le plein d’émotions musicales dans un festival où artistes, organisateurs et public se sentent chez eux. Chacun se dépasse jusqu’à atteindre les sommets de l’art musical dans l’intimité des compositeurs.

R2SERVATION:

04 92 21 08 50

www.festival-musique-briancon.com

Du 24 juin 2012 – 6 juillet 2012 (journée-entière).

La session, que préside pour la première fois la Russie, se prolongera jusqu’au 6 juillet, le Directeur Général de l’UNESCO Irina Bokova a communiqué, en inaugurant la rencontre, que pour la première fois parmi les sites nominés se trouvaient ceux du Tchad et du Congo.

Comme chaque année, le Comité du patrimoine mondial, composé de représentants de 21 États parties, se réunit entre autres pour examiner les propositions d’inscription et évoquer l’état de conservation des sites inscrits. Cette année, lors de la 36ème session, le Comité va étudier 38 propositions et décider ou non de leur inscription sur la Liste du patrimoine mondial. De même, 46 propositions soumises au 1er février 2012 seront examinées dans l’attente d’être déclarées recevables pour un examen en 2013.

L’Unesco est satisfait des mesures prises par l’État français à l’égard des éoliennes à proximité du Mont Saint Michel, l’organisme attend encore des améliorations.

Les membres de la session examineront également la question sur l’intégrité de certains sites se trouvant dans la zone des opérations militaires et des conflits, et les menaces de leur destruction totale. Aujourd’hui, parmi eux se sont trouvés les monuments uniques architecturaux du moyen âge dans les villes de Tombouctou (où on a déjà pillé le mausolée musulman du saint Sidi Mahmoud Ben Amara) et Gao dans le nord du Mali, où sévissent les salafistes du groupement islamiste « Ansar Dine ». Plus de 100 mille manuscrits sont menacés de destruction aussi, dont certains datent du 12e siècle.

Renseignements: ( CLIQUEZ )

17
juin

Conte russe au théâtre Darius Millaud

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

16
juin

Fête Russe de l’ACER-Russie

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

Fête Russe en plein XV° arrondissement de Paris.

Venez nombreux !  Pour une journée exceptionnelle !

Dans la joie et l’ambiance russe.

15
juin

Ouverture de l’île de la Nouvelle Hollande 16-17 juin 2012

   Publié par: artcorusse   dans Informations

Le quartier de la Nouvelle Hollande rouvre .

Dans ce quartier de Saint Petersbourg cet ensemble qui appartenait à la Marine russe, est en cours de restauration et va ouvrir à partir du 16 juin. Le  projet de développement « New Holland » implique la création d’un nouveau centre culturel sur l’île, incluant la danse, le palais en une salle de concert, une galerie d’art, un musée, et la construction d’équipements sociaux et d’affaires: les immeubles de bureaux, centres commerciaux, hôtels, parking souterrain.

Voir notre article (CLIQUEZ)

Lors de cette restauration tous les principaux sites historiques ont été préservés.. En Juillet 2011 l’île de New Holland a été ouverte à l’accès du public pour la première fois en 300 ans d’existence, seulement quelques jours .

Mais en 2012:

Un des bâtiments avant restauration.

Les visiteurs pourront découvrir et bénéficier de 11 h à 23 h des jardins, des pelouse avec des lieux de repos, des aires de jeu , un  parcours pour les VTT, une boulangerie-café « Volkonsky » avec le projet « Open Library», un bazar gastronomique et marché aux puces.

En outre, dans ces jours du 16 et 17 juin, ouverture d’une galerie d’art   avec une exposition d’Alexey Kiselev

« Rien de Spécial« .

Les visiteurs pourront  égalemenrt voir un projet pour  Saint-Pétersbourg de l’artiste Nasty, qui a publié un construction de la clôture avec le texte et des illustrations pour un conte de fées « Le Coq au vin ».

Projet de restauration de la nouvelle Hollande.

11
juin

Dentelles de Vologda au Puy en Velay

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

Le Centre d’Enseignement de la Dentelle au fuseau du Puy-en-Velay,

présente d’une cinquantaine de dentelles monumentales et patrimoniales

« DENTELLE DE VOLOGDA – DENTELLE DES TSARS »

Cette exposition est une grande première car ces dentelles n’ont jamais été présentées en France. Ce sont des artistes/dentellières qui les ont réalisées au cours du XXè siècle comme Angelina Rakteeva, Nadejda Vesselova, Maria Malnikova…

Certaines pièces peuvent mesurer 234cm X152cm et portent des noms poétiques comme « Oiseaux du bonheur »            « Fleurs enchantées »…Véritables tableaux reflétant la sensibilité de l’âme russe.

IRIDAT- Centre d’Enseignement de la dentelle au fuseau
38, 40, rue Raphaël

43.000 Le Puy-en-Velay

Tel : 04 71 02 01 68

Horaires: du Lundi au vendredi : 8h30 à 11h30 et 13h30 à 17h

Samedi journée continue de 9h30 à 16h30

Entrée payante.

Renseignements: http://www.ladentelledupuy.com

Courriel: enseignement@ladentelledupuy.com

11
juin

Premier « Centre de visas » russe à Paris.

   Publié par: artcorusse   dans Brèves

CENTRE DE VISAS

19 rue de Ponthieu, au 1er étage du Centre d’affaires «Élysées 26»

75008 Paris

Inauguré mardi 5 juin 2012, ce centre deviendra l’unique accueil parisien des demandeurs de visas pour la Russie, qu’il s’agisse de sociétés commerciales (agences de voyages…) ou de personnes privées. Le consulat de Russie, situé dans les locaux de l’ambassade boulevard Lannes n’assure plus l’accueil des demandeurs de visas.

L’octroi ou non du visa continuent de relever de la seule compétence du consulat, auquel le centre des visas transmet les demandes.

La durée de traitement sera désormais légèrement allongée et le coût du visa augmenté d’un montant de 25 euro correspondant au service assuré par le centre, soit un total de 60 euro pour un visa en 10 jours et de 95 euro pour un visa en 3 jours.

l’Accueil au consulat boulevard Lannes, continuera  sans rendez-vous  pour:
- les demandes de visas diplomatiques et les demandes de visas privés sur invitations du personnel diplomatique français en Russie

- les demandes de visas privés pour des membres de la famille proche d’un citoyen russe pour un voyage devant être effectué ensemble en Russie.

Actuellement près de 84000 visas ont été délivrés à Paris, et près de 130000 sur l’ensemble de la France, en 2011.  On estime que ce nombre sera dépassé d’au moins 5000 visas supplémentaires cette année.

Dans un avenir proche ouverture de succursales à Marseille, Strasbourg et à Lyon.

Centre de visas russe:

Centre des Affaires (1er étage)

19 rue de Ponthieu

75008 Paris

Ouvert : de 9h à 17h, du lundi au vendredi, uniquement sur rendez-vous.

Rendez-vous: sur le site www.vhs-France.com ou Tél: 01 71 93 96 96
fax 01 71 93 96 99 ou par courriel : info@vhs-France.com

Accés: Centre des Affaires 19 rue de Ponthieu (1er étage)

et par la Galerie Commerciale, située 26 avenue des Champs-Élysées.

Métro: Franklin D. Roosevelt

10
juin

Le sort du Mausolée de la Place Rouge

   Publié par: artcorusse   dans Informations

Le Mausolée peut-être un musée.

Le Mausolée de Lénine, situé sur la place Rouge de Moscou, ferait un excellent musée en cas d’inhumation du chef de la révolution russe qui y repose, a estimé samedi 9 juin 2012, le nouveau ministre russe de la Culture Vladimir Medinski.
« Le Mausolée est un monument d’architecture, il fait partie intégrante de l’ensemble de la place Rouge. Il faut le préserver et y créer un musée. A propos, le Musée historique (situé lui  aussi sur la place Rouge-ndlr.) manque de place: le Mausolée serait donc un musée très populaire avec un billet d’entrée cher« , a indiqué le ministre sur les ondes de la radio Echo de Moscou.

« Le sort indécis de la dépouille de Lénine est absurde (…). C’est mon avis personnel, je ne vais pas faire de déclarations officielles. Mais j’ai toujours estimé que le corps de chaque humain doit être enterré selon la tradition. En cas d’inhumation, il faudrait respecter tous les rituels nécessaires, pour éviter un procès à titre posthume« , a ajouté M.Medinski.

« Si on décide de l’enterrer, la cérémonie doit se dérouler selon les normes prévues à cette fin par l’Etat russe – pompes funèbres, feux d’artifice, lieu d’inhumation décent, etc. », a conclu le ministre.

9
juin

Trésor Narichkine présenté au Palais Constantin

   Publié par: artcorusse   dans Informations

 » Mystère de Saint Petersbourg: Trésor Narichkine« 

Palais Constantin.

Présentation d’une partie du trésor Narichkine (voir l’article CLIQUEZ). L’ouverture de l’exposition s’est déroulée le 4 juin, en présence du Président de la Fédération de Russie, Vladimir Poutine, ainsi que des représentants de l’Union européenne.

José Manuel Barroso Président de l'Union Européenne et
Vladimir Poutine Président de la Fédération de Russie
devant une vitrine présentant des décorations militaires.

L’exposition présente  340 objets rares,  sur les deux milles découverts lors de la restauration

de la maison rue Tchaïkovski, le 29 mars 2012.

Les objets sont exposées en l’état dans lequel ils ont été trouvés.

Service en vermeil avec son plateau.

Sur les 55 trésors découverts à Saint-Pétersbourg au cours des 200 dernières années,

le trésor Narychkine,  est peut- être le plus important.

Objets d'un des services de table (salières, pots, sucriers ...)

Au total l’on a retrouvé dans une cache, 6 services complets de  table d’apparat, en métaux précieux (argent, vermeil et en or). Ainsi que des objets de décoration, bougeoirs, coupes sur pieds, service à thé, des lustres, des samovars, des produits décoratifs et de l’artisanat, des bijoux en or, en argent,  des pierres précieuses, ainsi que des médailles et des décorations – retrouvés en parfait état,   » Comme s’ ils venaient d’être utilisés hier « .

Les plus grands orfévres et bijoutiers du XIX et  début du XXe siècle ont crée ces merveilles.

Les plus connus de Russie:
I.Sazikova, P.Ovchinnikova, I. Khlebnikov, les frères Gratchev, Fabergé
et européens comme Falize, Aucocaine , Touron.

Couteaux d'un des services.

Déja près de 300 personnes ont eu l’honneur de visiter cette exposition exceptionnelle.

Exposition sécurisée au moyen de vitrines  blindées, vidéo surveillance  et sous la protection

permanente de gardiens. Il est à préciser que sur cartels  pour les vitrines présentent seulement des informations générales, telles que le créateur  d’un ensemble de plats et de l’année approximative de la création. Nomination d’éléments individuels, longtemps hors d’usage, même dans «la haute société ». Par conséquent, les guides sont présents pour répondre aux questions tels que : »Qu’est-ce que c’est? » où « A quoi cela servait il? »

C’est l’espoir que cela permettra de relier le passé et le présent. »Beaucoup d’entre nous aiment à étudier l’histoire, mais dans l’abstrait. Lorsque vous étudiez les choses, les objets de l’époque, il y a  un sentiment tout à fait différent, « a déclaré monsieur Vladimir Kojine lors de la  conférence de presse le 4 juin, « et la preuve de la renaissance de la Russie en restaurant ses palais, édifices et maisons anciennes« .

Renseignements pour les visites :

 au bureau d'excursion de l'Etat Complex "Palais des Congrès" par téléphone:
(812) 438-53-60.
Les visites guidées par petits groupes ont débuté à partir du 5 juin.


 Se déplacer dans le parc, à côté du palais des Congrès, n'est autorisée que dans des
véhicules spéciaux - Rapellons que le Palais Constantin  est la propriétée du
Bureau des affaires présidentielles de la Fédération de Russie et
sert de lieu pour les sommets internationaux.
9
juin

Nouvelle découverte à Saint Petersbourg

   Publié par: artcorusse   dans Informations

Lors d’une restauration dans les offices d’un café sur la Newski Prospect, en deplaçant une cuisinière l’on a trouver une petite fenêtre. Qu’elle n’a pas été la surprise de trouver accrochée à la grille une mosaïque representant la Vierge Marie.

Les dimensions sont: 1m de large, sur une hauteur de 1,50m et pesant une demie tonne.

Il semblerai qu’à une certaine époque il y avait un antiquaire et que cette mosaïque ai été oubliée.

Le mystère de son histoire et de sa provenance, demeure entier!

9
juin

Soirée Balalaïka

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

Lundi 18 juin 2012

Concert – Pique-nique

4
juin

Trésor livresque au Musée Polytechnique

   Publié par: artcorusse   dans Informations

Découverte de plus de 30 000 ouvrages

et des périodiques étrangers du XIX°

au Musée Polytechnique de Saint Pétersbourg

Ce trésor a été découvert dans une cache  secrète contenant des livres et magazines anciens. On ignore quand, qui et, de surcroît, pourquoi cette cachette a été constituée, aprés la révolution, mais tous les livres sont uniques et revêtent une valeur inestimable, non seulement en raison de leur ancienneté, mais aussi du point de vue des connaissances scientifiques qu’ils recèlent.

Une carte ancienne de la Russie .

Selon certains, la niche de deux mètres de longueur comprenait environ 30 000 livres considérés comme perdus. La cache contient principalement des livres prérévolutionnaires en langues étrangères : français, allemand, latin et grec. « Tous les scientifiques et les gens instruits du XIXe siècle connaissaient plusieurs langues, de sorte qu’il n’y avait pas de livres en russe » .

Dans une autre cache l’on a découvert des magazines techniques étrangers et des ouvrages en  russe.

Parmi les livres en russe, une attention particulière a été accordée à celui intitulé « Les forces productives de Russie », qui recense toutes les usines de tous les secteurs industriels. « Quand vous lisez un tel livre, vous prenez conscience que notre pays était prospère et avait atteint un niveau de progrès qui n’a peut-être pas été atteint par certains pays occidentaux », déclare Olga Pleshkova, bibliothécaire en chef de l’entrepôt.

Un livre d’histoire datant de 1906 et appartenant au lycéen Sergueï Chelnokov constitue une véritable tranche de vie de l’époque. Entre les pages, on trouve des feuilles avec des notes au crayon prises par ce garçon.

Le mystère demeure concernant la raison pour laquelle ont été cachés tous ces livres et revues idéologiquement inoffensives concernant la chimie, la physique, la biologie, l’agriculture, les mathématiques, l’histoire, l’astronomie et d’autres sciences.

L’on pense découvrir encore d’autres caches avec d’autres trésors concernant l’histoire et la culture russe non seulement dans ce bâtiment mais également dans d’autres lieux de la ville (conf: le trésor Narichkine)