9
Sep

Peintres Russes au Château de Villandry

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

Peintres russes au château de Villandry

26 septembre au 15 novembre 2015

St-Petersbourg-Villandry page 1 invitation (1)

 

En 2014, les Jardins de Villandry ont accueilli un groupe d’artistes russes réunis par la galerie de peinture « Artiste-peintre de Saint-Pétersbourg » de Galina Stepanova. Cet événement a pu voir le jour grâce à Anna Filimonova, une artiste russe installée en France. Poursuivant ce partenariat, Villandry accueille du 26 septembre au 15 novembre 2015 une nouvelle exposition de peintres russes accessible dans le cadre de la visite du château.

Le projet de coopération entre Villandry et Maryino

1795471_681462781896056_1915895142_n

Depuis 2008, Galina Stepanova est la propriétaire du domaine Maryino situé dans les environs de Saint-Pétersbourg. Elle souhaite faire de son domaine un lieu culturel ouvert à la création artistique : elle a fondé la galerie « Artiste-peintre de Saint-Pétersbourg », rassemblé une importante collection de peintures contemporaines et invite régulièrement des artistes à peindre à Maryino. Désireuse de contribuer à la mobilité des artistes russes en Europe, Galina Stepanova a organisé en 2015 un concours de peinture à l’huile sur le domaine : les lauréats, récompensés par un séjour d’une semaine en France, exposeront leurs toiles à Villandry pendant l’automne 2015.

L’exposition « De Saint-Pétersbourg aux jardins de Villandry »

La galerie d’exposition de Villandry vous présentera les toiles des lauréats du 26 septembre au 15 novembre 2015. Cette exposition vous permettra de découvrir les jardins russes et français vus par ces peintres ; ces derniers vous feront partager leur regard sur deux cultures et deux façons de concevoir les jardins.

Les peintres russes (Anna Filimonova (CLIQUEZ), Aleksandra Iagodkina, Julia  Kostocova, Tamara Kamaieva et Azat Galimov ) seront également présents lors des Journées du Potager (26 et 27 septembre). Durant cette manifestation, vous aurez l’occasion de rencontrer les jardiniers de Villandry tout en participant à de nombreuses animations. Les Russes peindront sous vos yeux le jardin de potager de Villandry, à son apothéose à cette période de l’année.

маршрут страница 2 фр

chateau_jardins_villandry_REM8552_hdv

Le Château de Villandry est le dernier des grands châteaux de la Loire érigés pendant la Renaissance dans le Val de Loire. L’élégance sobre de son architecture alliée au charme de ses jardins remarquables font de ce monument l’un des fleurons du patrimoine mondial.

1515-2015 : Villandry, château et jardins élégants par leur architecture Renaissance, fêtera le 500e anniversaire de l’accession au trône de François Ier à travers différentes manifestations dont nous vous invitons à découvrir le programme au fil des saisons.
C’est également au fil des quatre saisons et au gré de vos envies que vous pourrez découvrir tous les charmes de Villandry… Ses longues allées de tilleuls qui structurent les quatre niveaux de jardin, élégantes silhouettes d’ifs en topiaire, parterres délicatement bordés de buis, légumes et fleurs, senteurs et couleurs, calme et dynamisme, quiétude et effervescence…

chateau_jardins_villandry_RBF8370_hdv

Villandry, site chargé d’esthétisme et de convivialité, de savoir-faire et d’innovation, de professionnalisme et d’esprit de famille vous ravira le cœur ! A découvrir aussi en 2015 : trois expositions et quatre manifestations. Pour les 7/12 ans et leurs familles, notre livret jeu « Le sortilège de Jean le Breton » et les huit stations d’interprétation vous offriront une promenade ludique dans les jardins.

Château de Villandry
3 rue Principale
37510 Villandry
Tél. : + 33(0)2 47 50 02 09   Mobile: 06 91 61 23 93

Tarifs :

  Château et          jardins   Jardins
Adultes        10 €     6,50 €
Jeunes (8-18 ans et étudiants)      6,50 €    4,50 €
Groupes (15 pers. minimum)         8 €       5 €

 Exposition accessible dans le cadre de la visite du château, sans supplément au droit d’entrée

Plus de renseignements: www.chateauvallandry.fr

 

milanconfc

Plus de renseignements sur Larissa Noury sur Artcorusse : (CLIQUEZ)

5
Sep

“Ekaterina Posetselskaya” Galerie I- Gallery

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

Capture d’écran 2015-09-05 à 16.02.12

présente

Ekaterina Posetselskaya

« L’automne dans les villes »

15-26 septembre 2015

unnamed

Ekaterina Posetselskaya

Ekaterina Posetselskaya est une peintre russe, née à Leningrad (Saint-Pétersbourg) en 1965. En 1988, elle est diplômée de l’École supérieure des arts appliqués Moukhina (aujourd’hui Académie des arts du Baron Stiglitz). Ekaterina réalise des illustrations de livres pour différentes maisons d’édition de Saint-Pétersbourg et de Moscou (Vita Nova, Azbuka, Lenizdat, Detgiz). La plupart de ses dessins sont destinés à la littérature pour enfants, mais elle illustre également les œuvres des grands écrivains du XXe siècle, comme Varlam Shalamov, Konstantin Vaguinov, Marina Tsvetaïeva ou Joseph Brodskij. Ekaterina Posetselskaya peint beaucoup, sur toile ou sur papier, avec une prédilection pour les pastels sur carton, qu’elle expose régulièrement en Russie et en France.  

IMG_0928

Elle est membre de L’Association des artistes russes depuis 1991, de L’Association internationale des critiques d’art (AICA) depuis 1996, et membre de la Fédération internationale des artistes (IFA) depuis 2011. L’artiste participe aux nombreuses expositions en Russie et en France, dont « Salon du dessin et de la peinture à l’eau » au Grand Palais, Paris, ou, en 2013, elle reçoit le Prix Maxim Juan.  

IMG_0934

Les tableaux d’Ekaterina Posetselskaya se trouvent aussi dans les collections de différents musées.

I-Galerie est avant tout une histoire des gens ayant une profonde passion pour l’art et envie de partager cette passion avec d’autres passionnés d’art du monde entier’

Responsables : Olga KHLOPOVA, Critique d’art et Théoricienne des Arts, et Olga KARASSEVA, diplômée de l’ENS, l’ESSEC et l’EHESS de Paris

Informations sur la galerie: (CLIQUEZ)

I-Gallery

12, rue Durantin

75018 Paris France

Métro: Abbesses (ligne 12)

Téléphone :06 76 13 37 59
Horaires d’ouverture : 16h – 20h tous les jours

 

Capture d’écran 2015-09-05 à 16.22.33

4
Sep

Festival de la Russie à Lyon 2-11octobre

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

 

11890943_736385663156967_212678823215106649_n

Organisées pour la première fois dans la capitale Rhône-Alpine, les Saisons Russes de Lyon auront lieu du 2 au 11 octobre.

Cette toute première édition aura comme thème le dialogue culturel franco-russe et renouvellera la tradition perpétuée par la noblesse russe immigrée en France au début du XX siècle.

De nombreux artistes russes viendront partager leur univers artistique avec le public lyonnais et feront découvrir leur histoire.

  • Vendredi 2 octobre, Mairie 6e          
  • (Uniquement sur invitation)

Inauguration marquée par le vernissage de l’exposition de Stanislav BORODINE en présence en présence des personnalités officielles de la ville de Lyon et Dimitri Mezhaurov, Consul Général de Russie à Paris.

borodin

Stanislas Borodine

Ouverture officielle de l’exposition exceptionnelle du peintre russe Stanislas Borodine , qui perpétue la tradition des “Ambulants”, tradition qui avait cours au XIXe entre la Russie et la France. Le peintre imprésiuonniste Stanislas Borodine viendra exposer pour la première fois à Lyon.

“PAYSAGES RUSSES DANS LA TRADITION DU PLEIN AIR”

Capture d’écran 2015-09-04 à 16.40.42

  • vendredi 2 au vendredi 9 octobre de 10h00 à 16h30, Mairie 6e
  • Entrée libre
    • Samedi 3 octobre à 10h
    • Visite guidée animée par Tatiana Borodina
    • Entrée libre

     

459

  • Dans le cadre des Saisons Russes, Tatiana Borodina, spécialiste en art, directrice du musée de Ilya Repine «Penates » de Saint-Petersburg fera une visite guidée de l’exposition de Stanislas Borodine, un passionné de voyages et de la nature qui rend hommage à la tradition du plein air. La visite guidée sera une belle occasion de découvrir le talent du paysagiste russe ainsi que d’observer l’influence des écoles d’art russe et française dans ses œuvres.
  • Samedi 3 octobre
  • Événement en hommage à Vladimir Vissotski. Rencontre Avec l’écrivain et traducteur Yves GauthierÉcrivain, traducteur, spécialiste de la Russie, Yves Gauthier mettra en lumière la vie de l’artiste Vladimir Vyssotski, idole du peuple russe.

79cd5f_c4f4ec86ebf04529a205c896990f071c.jpg_srz_p_282_316_75_22_0.50_1.20_0

Lundi 5 octobre

L’ouverture de la saison du cinéma russe à Lyon sera marquée par la première du film « Bataillon » (création 2015) réalisé par Dmitri Meskhiev qui met en lumière un « bataillon féminin » ayant combattu pendant la 1ère guerre mondiale. Version originale sous titrée en français.

postersitewebbataillon2

Scéance à 19h30

Cette année, l’ouverture du Ciné Club se déroulera dans le cadre des Saisons Russes, le premier festival de la Russie à Lyon organisées par notre association Projet Russe.

Suite à la projection, le public pourra découvrir une sélection de photographies historiques de ce bataillon héroïque dans une ambiance solennelle accompagnée des chansons de guerre.

Ne manquez pas une occasion rare de découvrir ces documents historiques de l’époque, une époque bouleversée par des changements profonds en Russie et dans le monde entier.

Comme l’année dernière, le cinéma Bellecombe nous accueillera le premier lundi de chaque mois.

 Cinéma Bellecombe (61, rue Inkermann, 69006 Lyon) Tarif 5 €

Mardi 6 octobre de 9h à 12h, CCI de Lyon

Conférence économique

  • « VENEZ SAISIR LES CLÉS DU MARCHE RUSSE »
  • Uniquement sur invitation

SONY DSC

La CCI de Lyon participe aux Saisons Russes avec une conférence économique sur les opportunités en Russie.

Une conférence animée par Emmanuelle Vigne – Conseil en développement International sur les marchés d’Europe Centrale, Orientale et les pays de la C.E.I., suivie par le témoignage d’entreprises ayant réussi en Russie.

Mardi 6 octobre à 18h30, mairie 6e

Dans le cadre des Saisons Russes deux documentaires seront projetés à la mairie du 6e en original avec des sous-titres en français,

Les films dressent les portraits de deux peintres, Stanislas Borodine et Alexandre Borissov, le destin desquelles est étroitement lié au nord de la Russie ainsi qu’à la France. Borissov originaire du nord de la Russie qui a vécu en France décoré par la Légion d’honneur et Borodine le film duquel a partiellement été tourné à Lyon en février 2015.

Suite à la projection, une conférence sera tenue en présence de Stas Borodine et le réalisateur de film « Borissov » Grigorij Ozhegov.Une ambiance artistique marquée par l’esprit voyageur et le romantisme nordique à ne pas manquer !!!

Mercredi 7 octobre  

Documentaire « Valaam, l’archipel des moines ou comment un français a fait une révolution spirituelle »

79cd5f_f88b123a960e4a39b1cd33bfbafa0825.jpg_srz_p_329_288_75_22_0.50_1.20_0

Le réalisateur François Lespès à travers ce documentaire dresse le portrait d’une foi en pleine renaissance, qui fait de Valaam, ce lieu hors du commun, le symbole de l’impressionnant réveil spirituel de toute la Russie.Le réalisateur dans son film raconte aussi l’histoire d’un français, guidé par un moine orthodoxe, qui fera de la Russie son nouveau foyer spirituel.

Jeudi 8 octobre de 14h à 17h, Mairie 6e

Dans le cadre des Saisons Russes de Lyon, Stas Borodine, peintre adepte de la tradition de l’école de Cézanne et Corot, vous invite à un atelier de peinture en expression libre. Matériel non fournie.

79cd5f_50eaa6c1b68e4caa8cb6ce777442be39.jpg_srz_p_325_268_75_22_0.50_1.20_0

Il réalisera un portrait à huile et fera découvrir ses techniques aux invités.

1untitled(5)

L’atelier est ouvert aux peintres, aux étudiants en art, aux amateurs ainsi qu’aux néophytes souhaitant s’initier à la peinture. Vous pouvez vous inscrire à notre atelier à l’adresse suivante : event.projetrusse@gmail.com *Dans la limite des places disponibles

Si vous souhaitez commander votre portrait nous invitons à écrire à l’adresse suivante : event.projetrusse@gmail.com

Jeudi 8 octobre à 19h30

Salle Bellecombe – 61 rue d’Inkermann – Lyon 6e

Voyage au pays des chamanes avec Duo Shono de Bouriatie.

79cd5f_7a57562f42534dd1b209897655dd27d1.jpg_srz_p_401_260_75_22_0.50_1.20_0

Voyage en Bouriatie, pays des chamanes
Alexandre et Munko sont deux artistes de talents passionnées de musique et ils forment un remarquable Duo Shono (« loup » en langue bouriate). Leur musique est un mélange de sons instrumentaux traditionnels, de rock moderne, de blues, de funk ainsi que de poésie épique bouriate et de chants diphoniques.

Les artistes:
Alexandre ARKHINTCHEEV compte parmi les meilleurs chanteurs diphoniques de Bouriatie actuels. Il compose et arrange des anciennes chansons bouriates.
Il est lauréat de plusieurs concours de musique internationaux en 1989, 2002, 2006, 2008 en Russie, Mongolie, et Corée. Actuellement il joue dans l’orchestre national de République de Bouriatie.

Monko DONDOKOV après avoir étudié au conservatoire de musique d’Oulan-Oudé, travaille au théâtre de danse et de musique « Baïkal » à Oulan-Oudé en Bouriatie.

Un succès européen
Depuis quelques années ils donnent régulièrement des concerts dans toute l’Europe et sont vivement accueillis par le public. A travers leur musique les artistes veulent faire découvrir leur passion pour la musique traditionnelle bouriate ainsi que les légendes et les pratiques mystiques des peuples de Sibérie.

Vendredi 9 octobre – 20h30

Paroisse Saint Pothin (6e) 

Entrée: Tarif libre

ens daros
L’ensemble musical Doros, porteur de la tradition musicale russe en France avec son répertoire de chants a capella donnera un grand concert en deux parties à la paroisse St Pothin où on pourra entendre toute la beauté des chants spirituels et folkloriques russes.

Samedi 10 octobre à 

14h30 et à 19h30

Fourvière (crypte) 

Entrée//libre

aff daros

Pour ceux qui auraient manqué ce concert, ils pourront se rattraper le lendemain à Fourvière où l’ensemble Doros sera présent et chantera quelques morceaux choisis tout au long de l’après-midi.

Plus de renseignements: (CLIQUEZ)

  • Mairie du 6e Lyon
    58 Rue de Sèze, 69006 Lyon

 

 

3
Sep

“Territoire de la Liberté” Cinéma MK2

   Publié par: artcorusse   dans Brèves

Cinéma MK2 Quai de la Loire

présente

“TERRITOIRE DE LA LIBERTÉ”

Lundi 28 septembre 2015 à 20h.

territoire de liberté film

Film d’Alexandre Kuznetsov 2014

 Titre original: “Территория свободы

Genre: documentaire

Pays de production: France / Russie

Durée : 67 minutes

Format d’image : 1,85:1

Visa : en cours

Supports disponibles : DCP, blu-ray

Version disponible : VOSTF

Scénario et réalisation : Alexander Kouznetsov

Image : Alexander Kouznetsov

Son : Nicolaï Bem

Montage : Agnès Bruckert

Montage son : Alexander Abaturov

Mixage : Dominique Ciekala et Frédéric Théry

Étalonnage : Paul Champard

Prix Documentaire sur grand écran au 34ème Festival International du Film d’Amiens 2014.

territoireliberte_ak

Loin de la grisaille et de l’agitation de la ville existe un autre territoire.

Un territoire où se mêlent fête, escalade et nature sauvage.

Un territoire où se réfugier, s’aventurer, vivre ensemble.

Un territoire où l’on vit, où l’on respire ce qui en Russie n’a jamais existé : la liberté.

Capture d’écran 2015-09-03 à 12.48.40

Quelque part au centre de la Sibérie, à quelques kilomètres de la ville de Krasnoïarsk, dans la réserve naturelle de Stolby, des citadins se retrouvent lors de vacances ou de week-ends dans des isbas collectives, alternant festivités et escalade.
Un documentaire russe qui fait plaisir à voir, loin des pesants constats plombés sur la déliquescence morale de l’ex-pays des Soviets. Il frappe par son immédiateté, sa vision un peu désordonnée de familles amies festoyant dans un esprit communautaire plus bachique que destroy, échangeant des idées, et se lançant des défis sportifs.
Un espace baptisé “Svoboda” (liberté), mot peint et repeint sur une falaise depuis des lustres, qui fut jadis synonyme de dissidence, mais reprend tout son sens à l’heure de la croissante dérive autoritaire et militariste du régime de Poutine. Une fresque ludique et colorée qui décrit un de ces havres de résistance permanente où la partie humaniste de la société s’exprime sans oeillères, sans ambages, et dans la joie. (Vincent Ostria-Les Inrocks).

Rencontre avec Alexandre Kouznetsov après la scéance et Rebecca Houzel.

alex kouznetsov

Alexander Kouznetsov

Né en 1957 dans la région de Krasnoïarsk, Alexander Kouznetsov s’investit très tôt dans le club de photographie de la ville. Ses créations photographiques ont fait l’objet de publications dans de nombreux magazines et ont été exposées en Russie, en Norvège, en France, aux États-Unis, en Australie, au Royaume-Uni et en Allemagne. En 2010, il réalise son premier documentaire, Territoire de l’amour (Территориялюбви), présenté en France aux États généraux du film documentaire de Lussas, au Festival du cinéma russe à Honfleur et au Festival Artdocfest de Moscou (Russie). Poursuivant son exploration du territoire sibérien, il réalise en 2014 Territoire de la liberté (Территория свободы). Au travers de ce deuxième documentaire il nous propose de partager une autre de ses passions : la montagne. De fait, alpiniste confirmé et récompensé, il a participé à trois montées de l’Everest.

“Je vis à Krasnoïarsk, une ville longtemps fermée, c’est-à-dire inaccessible pour les étrangers en raison de son industrie militaire. Elle fut aussi à l’époque tsariste puis soviétique un lieu de déportation et d’exil. Il faut imaginer un lieu coupé du reste du monde, de longs hivers froids et rudes. Il faut imaginer une extrémité d’où l’on s’échappe difficilement. À quelques kilomètres de la ville, se trouve une réserve naturelle, les Stolbys, où se dressent des rochers d’escalade de formes semblables à des colonnes (stolbys en russe). Ces rochers m’ont toujours attiré. À l’université, avec des amis, nous avions construit une petite isba dans un endroit interdit de la réserve. Quelques années plus tard, j’ai intégré une autre isba, la Goloubka et voilà maintenant trente ans que j’en fait partie. Aux Stolbys, chaque isba est ainsi gérée par un groupe d’amis, avec ses règles, son identité. Pour moi, cette réserve est avant tout un espace de liberté mais aussi une culture singulière. Dès la fin du XIXe siècle, les compagnies de grimpeurs apparaissent et donnent naissance à un style populaire d’escalade, le stolbysme.

Capture d’écran 2015-09-03 à 12.46.30

Ce mouvement porte en lui l’idée de la liberté. L’État russe a vite réagi : la première isba fut ainsi brûlée par les gendarmes en 1904. Sous le pouvoir soviétique, dans les années de répression, toutes les isbas — il y en avait plus de 40 — ont été détruites et beaucoup de stolbystes furent mis en prisons ou fusillés. Le stolbysme s’est développé pendant les périodes de démocratisation du pays. Il a été réprimé pendant les périodes réactionnaires. Aux Stolbys, on rencontre des personnes qui viennent se ressourcer dans la nature, chanter des chansons, jouer de la guitare, grimper aux rochers. Qu’est-ce qui peut inquiéter l’État chez ces gens ?”     (Alexandre Kouznetsov )

MK2 Quai de Loire

7 quai de la loire 75019 Paris

Métro: Jaurès

Tarifs: 7,90€, adhérents DSGE: 6,50€

Capture d’écran 2015-09-03 à 13.13.30

2
Sep

“SADKO” à la Galerie INSULA

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

SADKO à la Galerie INSULA

24 septembre au 31 octobre 2015

SADKO Les exercices d'Icare

SADKO est avant tout poète.
Poète de l’espace dessiné à l’aide du trait. Ses oeuvres sont autant
graphiques que sculptées. Pétries dans la cire, elles trouvent dans le bronze la
finesse nécessaire à leur narration. Elles projettent leurs ombres sur le mur,
comme un double ou plutôt un dédoublement – une vision
complémentaire, musicale.

sadko 1

Les Justes Bronze, Ed.n°8 200 cm 2012.

Il en résulte une perception aérienne dans laquelle l’Homme – réduit à sa
véritable dimension, c’est-à-dire nécessairement petit – se trouve
confronté à l’immensité de l’Univers. Un jeu d’équilibre-déséquilibre
s’instaure entre l’homme et son environnement, mais sans danger, car
les sentiments de paix et de sérénité dominent, prometteurs d’éternité.

Sadko
Fragile et solide à la fois, ce petit personnage suit les trajectoires du
destin qui se présente à lui, figuré par les ramures ou les racines des arbres.
Elles dessinent des courbes qui n’ont ni début ni fin, des cercles, des échelles
dressées à la verticale, à la recherche d’une élévation libératrice.

y

Le chapeau du poète .

La patine du bronze évoquant la moisissure des arbres et l’argile humide
renforce son appartenance à la Terre tandis que son ascension le projette
vers le ciel. A travers cette forme inhabituelle de
sculpture où le vide l’emporte sur le plein, où la transparence domine,
SADKO explore un domaine poétique peu visité, qui lui appartient en propre
et qui s’impose avec évidence…

« Les oeuvres de Sadko nous suggèrent l’approche poétique d’un
jeu où l’homme dialogue avec lui-même et la nature pour une
tentative d’éternité ». Lydia Harambourg

soleil noir sadko

Soleil Noir. Sculpture aluminium peint 66 x 180 x 3 cm 2015.

Né à Paris de parents russes, SADKO se définit comme un “Russe de Paris”. C’est
auprès d’autres “Russes de Paris” comme le sculpteur Zadkine et le peintre G.
Annenkov qu’il s’est formé. Depuis plus de trente ans, il développe un univers
artistique qui lui est propre, inspiré de l’Ecologie au moment où ce mot ne possédait
pas la résonance acquise aujourd’hui. Un personnage l’habite. Ce personnage
évolue dans des environnements qui dépassent largement sa mesure, mais auxquels
il donne un sens et une âme.

15
SADKO expose régulièrement depuis 1986 en France et à l’étranger, notamment en
Russie. Dernièrement le Musée russe de Saint Pétersbourg a acquis quatre de ses
sculptures et le Musée de l’Ermitage a intégré dans ses collections deux de ses
broches-sculptures. Il a également réalisé plusieurs oeuvres monumentales, dont Le
Marcheur des Arches à Paris, au Viaduc des Arts dans le 12éme arrondissement.
Les oeuvres de Sadko sont présentes dans de nombreuses collections privées, tant en
France, qu’en Angleterre, Allemagne, Belgique, Danemark, Italie, Maroc, Suisse et
USA.

GALERIE INSULA

24 rue des Grands Augustins

75006 PARIS +33 (0)1 71 97 69 57
contact@galerie-insula.com / www.galerie-insula.com

r Gd Augustins

2
Sep

Gala de danse “Marius Petipa” Opéra de Bordeaux

   Publié par: artcorusse   dans Brèves

Gala de Danse Marius Petipa

Ballet de l’Opéra de Bordeaux

22 octobre 2015

Dans le cadre du colloque international ( CLIQUEZ)

Capture d’écran 2015-09-02 à 10.15.25

Hommage au grand maître du Ballet classique

A l’occasion du Colloque international dédié à Marius Petipa, le Ballet de l’Opéra National de Bordeaux, dirigé par Charles Jude, vous propose une soirée de gala exceptionnelle et tout en virtuosité, célébrant l’apport magistral de Petipa à la danse. Outre les pas de deux des plus emblématiques du répertoire créés par le célèbre chorégraphe issus du ‘Lac des cygnes’, et de ‘Casse-Noisette’, la Compagnie vous présentera le III ème Acte de ‘Raymonda’ et le célèbre pas de deux de ‘Don Quichotte’, pièce dont Charles Jude a proposé ses propres lectures.

Grand-Théâtre

Place de la Comédie , 33000 Bordeaux

Tarifs : 10 € (Tarif unique)
Offert aux ballet Passion B1,B2,B3. Placement libre
1 € pour les moins de 26 ans
Durée : 1h environ

Pour réserver vos places : (les places sont réservées pour les participants au colloque)
• Réservez dès maintenant votre « Pack colloque » ou « Pack étudiant » qui comprend une place pour la soirée Gala Petipa au Grand-Théâtre de Bordeaux le 22 octobre à 20h00 Réserver
• Réservez directement sur le site de l’Opéra National de Bordeaux à partir du 9 septembre 2015 Réserver

Capture d’écran 2015-09-02 à 10.36.47

2
Sep

Colloque intern.”Marius Petipa” 21- 23 oct 2015 Bordeaux

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

Colloque international

“De Bordeaux à Saint-Pétersbourg: Marius Petipa et
le ballet russe”

Colloq petipa bordeaux

Organisé par

Réseau international MLADA-MSHA
EA 4593 CLARE-ARTES université Bordeaux Montaigne

Avec le soutien de l’Opéra national de Bordeaux

Sous le patronage de la commission nationale française UNESCO

Mercredi 21 octobre  (APRÈS-MIDI)

13h – Accueil des participants

13h30 – Ouverture du colloque

“MARIUS PETIPA EN FRANCE ET EN BELGIQUE”

Sous la présidence de Pascale Melani, professeur à l’université Bordeaux Montaigne

Hélène Laplace-Claverie, professeur à l’université de Pau et des pays de l’Adour

Intervenants :

14h-14h30-  Sylvie Jacq-Mioche (France) ‒ Ombres et flamboiements du ballet romantique parisien.

14h30-15h-  Jean-Philippe Van Aelbrouck (Belgique) ‒ Marius Petipa, une enfance bruxelloise.

15h-15h30Natalie Morel-Borotra (France) ‒ Marius Petipa, second danseur au Grand Théâtre de    Bordeaux.

15h30-16hRomain Feist (France) ‒ Lucien, l’autre Petipa.

16h-16h30 – DISCUSSION

16h30-17h30 – Table-ronde avec la participation de Charles Jude, directeur du Ballet de l’Opéra National de Bordeaux, des danseurs du Ballet de l’Opéra national de Bordeaux et de Laurent Croizier, directeur-adjoint du développement et de la communication.

18h – COCKTAIL (sur inscription)

20h – Au cinéma UGC Ciné Cité (13-15 Rue Georges Bonnac, Bordeaux)

nuit_des_adieux

Réalisé par : Jean DREVILLE
Avec : Gilles SEGAL, Nicolas TCHERKASSOV, Jacques FERRIERE
Durée : 1h36min
Pays de production : franco-soviétique
Année de production : 1965

Nous sommes en 1847. Marius Petipa, jeune danseur français, a été engagé par le directeur de l’Opéra impérial de Saint Pétersbourg. Muni des meilleures recommandations de son père, le danseur Jean Petipa, Marius s’adapte avec joie à sa nouvelle vie et se lance à corps perdu dans son travail. Il se lie d’amitié avec un jeune pianiste et compositeur français, et s’éprend d’une ravissante danseuse étoile, Macha, et l’épouse. La carrière des deux jeunes artistes s’annonce brillante. Mais Marius finit par négliger sa femme et la petite fille qui vient de naître. Une crise éclate, et Marius tente de sauver leur amour. Mais Paris voit Macha finalement triompher elle aussi, tandis que Marius, lui, voit son avenir à Saint-Pétersbourg. Lucides, ils décident de se séparer pour un temps. Ils ne se reverront jamais : Macha décède quelque temps après. Marius, lui, continue sa carrière, brillante. Il rencontre une autre femme, a un autre enfant.”

Réservez dès maintenant votre « Pack colloque » ou « Pack étudiant » qui comprend une place pour la projection du Film La Nuit des Adieux le 21 octobre à 20h00 Réserver

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Jeudi 22 octobre  (MATIN)

MARIUS PETIPA À SAINT-PÉTERSBOURG

Sous la présidence de

Natalia Braginskaya, maître de conférences
au Conservatoire d’État Rimski-Korsakov, Saint-Pétersbourg Jean-Marie Jacono, maître de conférences à Aix-Marseille université

Intervenants :

9h-9h30Olga Fedorchenko (Russie) ‒ Мариус Петипа в балетах Жюля Перро [Petipa interprète des ballets de Jules Perrot (interv en russe)

9h30-10h – Nathalie Lecomte (France) ‒ Dans le sillage du ‘Corsaire’ : De Paris (1856) à Saint-Pétersbourg (1863)

10h-10h30Nadine Meisner (Grande-Bretagne) ‒ Le ballet de Marius Petipa ‘La Vestale’

10h30-11h PAUSE-CAFÉ

11h-11h30Michaela Böhmig (Italie) ‒ The Ballets staged by Marius Petipa in Russia (1847-1898). Themes, Genres and Styles.Les ballets mis en scène par Marius Petipa en Russie (1847-1898): thèmes, genres et styles (interv en anglais)

11h30-12hWalter Zidaric (France) ‒ Riccardo Drigo, compositeur et chef d’orchestre de Marius Petipa

12h-12h30Iulia Polubneva (Russie) ‒ Фотоархив Петипа в собрании комплексного отдела иконографических материалов Российской государственной библиотеки искусств [La collection photographique Petipa à la Bibliothèque nationale des arts, Moscou] (interv en russe)

12h30-13h – DISCUSSION

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Jeudi 22 octobre  (APRÈSMIDI)

MARIUS PETIPA, UN CRÉATEUR DANS SON TEMPS

Sous la présidence de:
Marie-Lise Paoli, maître de conférences à l’université Bordeaux Montaigne Claudia Jeschke, chercheur indépendant, anciennement professeur à l’université de Salzbourg.

Intervenants :
14h30-15hJean-Marie Jacono (France) ‒ De la narrativité musicale à la danse. Petipa et les ballets de Tchaïkovski dans la société russe;

15h-15h30Anne Swartz (États-Unis) ‒ Ennobling Music. Petipa, Patronage, and Tchaikovsky’s ‘The Sleeping Beauty’ [La musique ennoblie. Petipa, le patronage et “La Belle au bois dormant”] (interv en anglais)

15h30-16h Tim Scholl (États-Unis) ‒ Among Empires: Petipa’s response to late 19th century Nationalism [Au milieu des empires : la réponse de Petipa au nationalisme russe de la fin du XIXe siècle] (interv en anglais)

16h-16h30 – PAUSE-CAFÉ
16h30-17hBénédicte Jarrasse (France) ‒ Le statut du danseur dans le ballet impérial

17h-17h30Pascale Melani (France) ‒ Les coulisses du ballet : Petipa et le directeur

des Théâtres impériaux Teliakovski

17h30-18h DISCUSSION

20h – GALA de Danse (CLIQUEZ)

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Vendredi 23 octobre  (MATIN)

LE TEXTE PETIPIEN, SON ÉTABLISSEMENT ET SES RELECTURES

Sous la présidence de:
Anne Swartz, professeur à Baruch College, New York Florence Poudru, professeur
au Conservatoire national supérieur de musique et de danse de Lyon

Intervenants :
9h-9h30Sergey Konaev (Russie) ‒ Marius Petipa et le droit d’auteur.

9h30-10h30Doug Fullington et Marian Smith (États-Unis) ‒ Reconstructing Petipa : ‘Giselle’ and ‘Paquita’ [Recréer Petipa : ‘Giselle’ et ‘Paquita’] (interv en anglais)

10h30-11h – PAUSE CAFÉ

11h-11h30Claudia Jeschke (Allemagne) ‒ Choreo-Graphing Spectacularity [Chorégraphier la spectacularité] (interv en anglais)

11h30-12hTetiana Zolozova (Ukraine) ‒ Marius Petipa dans l’œuvre artistique de Serge Lifar

12h-12h30Kara Yoo Leaman (États-Unis) ‒ Petipa’s Musical Legacy in Balanchine

[L’héritage musical de Petipa chez Balanchine] (interv en anglais)

12h30-13h – DISCUSSION

Vendredi 23 octobre   (APRÈS-MIDI)

MARIUS PETIPA : HÉRITAGE ET POSTÉRITÉ

Sous la présidence de:
Walter Zidaric, professeur à l’université de Nantes Sergey Konaev, chercheur à l’Institut national des arts, Moscou

Intervenants :

14h30-15hIrina Vaganova et Marina Vaganova (Russie) ‒ Хореографическое наследие М. Петипа в творчестве Н.М. Дудинской и К.М. Сергеева [L’héritage chorégraphique de Petipa chez Konstantin Sergueïev et Natalia Doudinskaïa] (interv en russe)

15h-15h30Natalia Braginskaya (Russie) ‒ «Традиции и заветы Петипа не забываются…» Творчество великого хореографа в рецепции Игоря Стравинского [« Les traditions et les préceptes de Petipa ne sont pas oubliés… » La réception par Igor Stravinsky de l’œuvre de M. Petipa] (interv en russe)

15h30-16hFlorence Poudru (France) ‒ Quelques œuvres de Marius Petipa en France

16h-16h30 – PAUSE-CAFÉ

16h30-17hEmmanuelle Delattre (France) ‒ S’emparer de la mémoire de Marius Petipa : revendication politique et identité des écoles de danse française et russe.

17h-17h30Marie-Lise Paoli (France) ‒ Ces chorégraphies qui font encore cygnes.

17h30-18h – TABLE-RONDE CONCLUSIVE

Remerciements aux partenaires :

EA 3003 CRPHLL (UPPA Pau, France)
EA 4276 L’AMo (Nantes, France)
EA 3274 LESA (Aix-Marseille, France)
Institut national des arts (Moscou, Russie)
Baruch College (New York, États-Unis) Conservatoire d’État Rimski-Korsakov (Saint-Petersbourg, Russie)

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Grand-Théâtre de Bordeaux, place de la Comédie, 33000 Bordeaux

Salon Gérard Boireau

Réservation obligatoire pour le colloque : (CLIQUEZ)

 

Capture d’écran 2015-09-02 à 10.36.47

1
Sep

Gala Russe “Étoiles du Ballet Russe”

   Publié par: artcorusse   dans Informations Internationales

Sigle année russ Monaco

gala ruse monaco

Une pluie d’étoiles pour renouer avec la grande tradition des

« Ballets Russes »

 Sergei_Diaghilev_01

Serge Diaguilev.

L’héritage de la grande tradition monégasque des « Saisons russes » initiées par Serge de Diaghilev au début du siècle dernier va se perpétuer au Grimaldi Forum, les 12 et 13 septembre 2015, avec le GALA RUSSE qui présentera deux grands spectacles de gala avec en vedette des étoiles du ballet russe.

decor petrouchka

Décor pour Petrouchka d’Alexandre Benoit.

Diaghilev, cet entrepreneur de talent qui a surpris l’Europe par son art révolutionnaire et a lancé la mode russe en Occident, s’était installé dans la petite Principauté de Monaco en 1910. Ses amis artistes s’acharnaient alors au travail : c’est ici que Mikhail Fokine a créé la chorégraphie pour Karsavina et Nijinski. Le public de Monte-Carlo fut le premier à s’enthousiasmer pour le célèbre ballet dramatique Petrouchka de Stravinsky. Sur la Riviera française brilla une pléiade de légendaires chorégraphes, danseurs, artistes et compositeurs russes, œuvrant à la création des chefs-d’œuvre qui font partie du trésor de la culture mondiale.

diaguilev TRAIN monaco

Diaguilev arrive à Monaco 1911.

Près de cent ans après, en 2012, les organisateurs du GALA RUSSE ont décidé de faire renaître cette magie artistique avec la venue des grandes étoiles du ballet russe d’aujourd’hui. La scène du Grimaldi Forum a successivement accueilli les danseurs solistes du Théâtre Bolchoï et des Théâtres Mariinsky et Mikhaïlovsky qui présentaient des chorégraphies classiques et contemporaines. Cette soirée reste un événement mémorable pour tous les invités non seulement grâce à la riche palette des chorégraphies, mais aussi grâce à l’enthousiasme et l’ardeur qui régnaient dans la salle.

ballet russe

Cette année, le nouveau GALA RUSSE présentera un magnifique cadeau à tous les amoureux des traditions et aux amateurs de beaux-arts. La scène de la Salle des Princes accueillera les grandes étoiles de danse de renommée mondiale : les artistes du Théâtre Mikhaïlovsky – l’exquise Irina Perren connue comme « l’incarnation poétique pure de la danse », l’envoûtante Sabina Yapparova, le virtuose Leonid Sarafanov et « le roi de l’accompagnement classique » Marat Shemiunov.

Iina Perren Marat Shemiounov

Irina Perren & Marat Shemiounov.

Les danseurs et danseuses étoiles du Théâtre Bolchoï – Kristina Kretova nommée « Révélation 2013 »  par toute la critique européenne, la fragile Anastasia Stashkevich, la pétillante Anna Tikhomirova, le viril Mikhail Lobukhin et l’élégant Artem Ovcharenko.

Anastasia Stashkevich Michael Lobukhin

Anastasia Stashkevich & Michael Lobukhin.

Le Théâtre Mariinsky présentera une attachante « Danse légère » d’Olesya Novikova avec l’ensorcelant Philipp Stepin.

410-Anastasia Stashkevich

Anastasia Stashkevich.
Le programme de ces deux soirées de ballet se partage entre la danse classique intemporelle et la danse contemporaine expressive. Elles seront un exemple évocateur des traditions réelles, non pas figées comme des pièces de musée, mais constituent la base vivante d’une nouvelle inspiration et d’un art novateur et moderne.

Grimaldi Forum, Salle des Princes

salle-des-princes-s01

Réservation en ligne: (CLIQUEZ)

Plan de la salle et tarifs en fonction des catégories:

Capture d’écran 2015-09-01 à 14.40.49

31
Août

Trio Tricord’ invite Victor Korsakoff à l’Abaracadabar

   Publié par: artcorusse   dans Brèves

Concert exceptionnel

affiche-concert-trio tricord

Le trio Tricord’ parcourt l’histoire, la tradition et l’évolution de cet instrument très riche malgré ses trois cordes qui est passé du milieu paysan aux oreilles aristocratiques pour gagner sa place dans la musique actuelle, tant populaire que savante. Le trio Tricord’ arrange pour leur formation légère des airs traditionnels et des compositions russes, mais aussi des mélodies des Balkans et même quelques emprunts à d’autres genres musicaux.

tricord-2

Serge Vlassenko et Alexandre Vallaeys, tous deux d’origine russe, ont été bercés par les sonorités de la balalaïka dont ils jouent depuis leur enfance. La passion pour cet instrument a poussé Serge Vlassenko à se rendre à Moscou en pleine ère soviétique pour l’étudier dans l’école « Révolution d’Octobre », fleuron de l’académie Gnessine.

Alexandre Vallaeys est musicien pluri-instrumentiste (guitare, contrebasse…). Il a étudié la balalaïka contrebasse au conservatoire russe Rachmaninov. Ses compétences en lutherie en font un des rares à pouvoir remettre en état et entretenir cette famille d’instruments.

Marianne Entat a étudié le violon classique puis s’est tournée vers les musiques traditionnelles. C’est d’abord en Roumanie, grâce à un apprentissage par transmission directe, à l’oreille, qu’elle s’est familiarisée avec un répertoire très riche. Elle y a découvert un usage du violon tourné vers les fêtes, l’expression des émotions quotidiennes et l’accompagnement de danse, et appris des techniques particulières qui ont suscité l’intérêt de musicologues et compositeurs comme Bela Bartok. Ensuite, elle a élargi son répertoire vers le Nord et l’Ouest (Russie et Hongrie) et vers le Sud (Grèce et Balkans).

SONY DSC

Le Trio sera accompagné de l’accordéoniste Victor Korsakov avec qui, ils partagent leur passion pour la musique russe.

ENTRÉE LIBRE.

Abracadabar

ABRACADABAR

123, avenue Jean Jaurès Paris 75019
Métro:  Laumièr ou Ourcq

 

 

30
Août

Ouverture d’une épicerie russe “Berëzka” à Biarritz

   Publié par: artcorusse   dans Brèves

Mag Russ Biarritz

À partir de la fin du XIXe siècle, les Russes de la jet-set sont si nombreux à Biarritz qu’un quart de la population de la ville parle la langue du tsar. Chaque mois de septembre s’ouvre la “Saison Russe”. Des cortèges d’aristocrates et leurs familles arrivent en trains wagons-lits de Saint-Pétersbourg pour respirer le bon air marin atlantique avant de retourner affronter les rigueurs de l’hiver dans la Russie Impériale. Constantin, Wladimir, Alexis, Boris, Cyrille, aucun Grand-Duc ne manque à l’appel. Cette “Saison Russe” offre à la ville des fêtes somptueuses dont le faste reste encore dans les mémoires et Biarritz est alors le théâtre d’une vie insouciante et raffinée.

Il était temps qu’une boutique russe rouvre ses étales !

Vous pouvez trouver les produits traditionnels russes: des produits alimentaires comme le caviar , vodka, selëdka, semechki, pelmeni, vareniki, sarrasin, le halva, le zéfir, kefir, souchki et beaucoup d’autres produits de Russie, Biélorussie, Bulgarie, Ouzbékistan, Kazakhstan, Pologne….. BIENVENUE.

Capture d’écran 2015-08-30 à 11.25.01

afiche-mairie-du-5

Qu’est ce que la Bibliothèque Tourgueniev.

La “Bibliothèque Tourguéniev” fut et reste «la» bibliothèque de l’émigration russe. L’idée avait été suggérée à Tourgueniev par un jeune nihiliste contraint à l’exil, Herman Lopatine.

En 1900 la bibliothèque compte 3 500 volumes, en 1925 il y en a dix fois plus. De Berberova à Tsvetaeva, bien des Russes émigrés viendront emprunter des livres dans cette précieuse officine qui change plusieurs fois d’adresse sans jamais trop s’éloigner du Quartier latin. En 1939, sise 13 rue de la Bûcherie (un local attribué par la préfecture de la Seine deux ans plus tôt), la bibliothèque Tourgueniev compte près de 100 000 volumes, tous fruit de dons. En septembre 1940, dans Paris occupé, l’Allemand Rosenberg met la main sur ce trésor. Dans 900 caisses, la bibliothèque part pour l’Allemagne. Et disparaît.

Une partie semble avoir brûlé à Berlin. Un soldat russe de l’armée Rouge ramassa même un livre encore intact (un catalogue de l’Ermitage) portant l’estampille de la bibliothèque ­ il en fera don ultérieurement au musée Tourgueniev de Bougival où on peut le voir près d’un autre, une traduction russe de Baudelaire, les deux portant le même cachet: «bibliothèque Tourgueniev du Val-de-Grâce» (le 9, rue du Val-de-Grâce fut l’une de ses adresses).

59267811_sUMn-kK_9x48ZZDB_51wYz3IIZ4r1bQqSLVMEVBv1Dw

Grâce aux dommages de guerre, la bibliothèque emménage dans de nouveaux locaux au 11 rue de Valence (en bas de Mouffetard dans 5e arrondissement), où elle est toujours. De nouveaux dons constituent le début d’un nouveau fonds, l’Etat français aide à l’achat de quelques collections et la bibliothèque ouvre de nouveau au public vers 1960.

Conférence le jeudi 10 septembre de 14h à 17h

Salle Pedrot à la Mairie du V° arrondissement.

Mairie du V°,  Salle Pedrot

Place du Panthéon 75005 Paris

Rer: Luxembourg.

25
Août

DA ! Semaine de la Russie à la Mairie du XVIème

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

Semaine russe

” DA ! “

Mairie du XVIème

du 17 au 20 septembre 2015

Affiche_Da_Semaine_RussieS

Expositions
Mairie du 16ème du jeudi 17 au dimanche 20 septembre, de 10h00 à 18h00

expo toiutounov sep 2015

Exposition Toutounov.

La Russie vue de la fenêtre du train.

Expo_RussieVuDuTrainS

Grilles de la mairie et hall d’entrée, RDC / Entrée libre

Moscou, de 1900 à 2000.

Salle de la rotonde, 2e étage / Entrée libre

– « La guerre et la paix » au travers du regard des artistes russes.

Expo_Guerre_et_paixS

 Hall 2e étage / Entrée libre

Peinture de Serguei Toutounov.

ExpoToutounovS

Salle des commissions, 2e étage / Entrée libre

Musique
Vendredi 18 septembre
Nikita Mndoyants (piano)
Concert Nikita MndoiantsS
Salle des fêtes, 2e étage  à 20h    / Entrée libre

Conférences:

Vendredi 18 septembre
–  “Le siècle Russie”
Salle des fêtes, 2e étage  à 15h   / Entrée libre

Samedi 19 septembre

– “Les saintes demeures de l’âme russe”

quotles_saintes_demeures_de_lame_russequot_photographiees

Salle des mariages, 2e étage  à 16h   / Entrée libre

– “Poutine”

Conference_PoutineS

Salle des fêtes, 2e étage  à 17h   / Entrée libre

Dimanche 20 septembre à 14h00
–  De la guerre à la paix : la vie et l’œuvre de Léon Tolstoï 

Conference_Leon_TolstoiS

Salle des mariages, 2e étage / Entrée libre

Table ronde
Jeudi 17 septembre de 9h00 à 12h00
Partenariat France-Russie : hier, aujourd’hui, demain
Assemblée Nationale, 101 rue de l’Université Paris 7e / Entrée sur inscription obligatoire à partir du 1er septembre en précisant nom, prénom, date et lieu de naissance, organisme et fonction / Inscription après confirmation sous réserve des places disponibles / Pièce d’identité exigée à l’entrée.

Samedi 19 septembre
Comment le dit-on en russe ?
 Salle de la rotonde, 2e étage à 14h00 et à 15h00   / Entrée libre

Inscription conseillée auprès de la Mairie au 01 40 72 16 35

Master-class
Vendredi 18 septembre à 16h00 et dimanche 20 septembre

Masterclass_Peinture_diconesS
Peinture d’icônes, par Alla et Serguei Smirnov, membres de l’Union des peintres de Russie.
Cours de la mairie, RDC  à 17h   / Entrée libre,

Inscription conseillée auprès de la Mairie au 01 40 72 16 35

Chant/Danse
Samedi 19 septembre à 20h00 et dimanche 20 septembre à 16h00
Nuits moscovites
Nuits moscovitesS
 Salle des fêtes, 2e étage / Entrée libre

Spectacle pour enfants
Dimanche 20 septembre
Voyage dans le monde des contes russes
Voyage dans-le monde des contes russesS
Salle des fêtes, 2e étage à 15h00    Entrée libre

Cinéma
Vendredi 18 septembre à 11h00
Sélection « Quand les Russes rient »


Cinema La nuit du carnavalS
« La nuit du carnaval » (Карнавальная ночь)
Majestic Passy, 18 rue de Passy, Paris 16e /

Entrée gratuite sur présentation du dépliant.

Samedi 19 septembre à 11h00
Sélection « Quand les Russes rient »
« Romance de bureau » (Служебный роман)


Cinema Romance de bureauS
Majestic Passy, 18 rue de Passy, Paris 16e

Entrée gratuite sur présentation du dépliant

Dimanche 20 septembre à 11h00
Sélection « Quand les Russes rient »
« Moscou ne croit pas aux larmes » (Москва слезам не верит)
Cinema Moscou ne croit pas aux larmesS
Majestic Passy, 18 rue de Passy, Paris 16e

Entrée gratuite sur présentation du dépliant.

Marché russe
Du jeudi 17 au dimanche 20 septembre, de 10h00 à 18h00
Rousskaïa iarmarka (Русская ярмарка):

– ÉPICERIE ET TRAITEUR

– LIBRAIRIE

– ARTISANAT ET SOUVENIRS

– ICONES

– VOYAGES

 Cours de la mairie, RDC / Entrée libre

Organisé par

Capture d’écran 2015-07-31 à 18.56.20

Association Dialogue Franco-Russe
120, avenue des Champs Elysées 75008 Paris
Tel. 01 53 89 60 16 / Fax 01 53 89 60 17

PROGRAMME COMPLET: (CLIQUEZ)

Marie du 16e arrondissement : 71 avenue Henri Martin, Paris 16e.

MÉTRO: Pompe.

Assemblée Nationale : 101 rue de l’Université, Paris 7e   
Cinéma Majestic Passy : 18 rue de Passy, Paris 16e.

23
Août

3ème Festival du Cinéma Russe de Nice

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

 

3e Fest cinéma russ Nice

Au programme : 10 films de fiction et 2 documentaires, dont 6 avant-premières.

L’avant-première, à l’ouverture du festival, du nouveau film d’Alexandre Sokourov « Francofonia » sera sans doute un événement marquant. Le réalisateur et scénariste russe, Maître émérite des arts de Russie, Artiste du peuple de Russie sera présent à la cérémonie d’ouverture et à la soirée « Leçon de cinéma » que propose la cinémathèque de Nice.

Programme du Festival

Lundi 21 septembre

19:00 – Cinémathèque de Nice

« Leçon de cinéma » d’Alexandre Sokourov

Mardi, 22 septembre

16:00 – Cinémathèque de Nice
Avant-première en présence de l’équipe du film
Souschinski : la vérité sur la guerre
Réalisation : Anna Dorob
2015, studio Vozrojdenie, 41 min, documentaire
Le film parle du travail difficile de Vladimir Souschinski, caméraman de guerre. Il réunit des chroniques de la Seconde guerre mondiale filmées par Souschinski et ses collègues ainsi que des témoignages de cette terrible période de guerre. Dans ce documentaire sont également inclus des interviews avec le caméraman de guerre, Boris Sokolov, des vétérans de la Seconde guerre mondiale et des caméramans d’aujourd’hui.

20:00 – Cinéma Variétés
Cérémonie d’ouverture
Avant-première en présence d’Alexandre Sokourov
Francofonia, le Louvre sous l’occupation
Réalisation : Alexandre Sokourov
Scénario : Alexandre Sokourov
Avec Louis-Do de Lencquesaing, Vincent Nemeth, Benjamin Utzerath, Johanna Korthals Altes
2014, France/Allemagne/Russie, 88 min, couleur, docu-fiction
Voilà qu’un siècle encore a passé dans le Vieux Continent… De lourdes armées foulent le cœur de la civilisation et de nouveaux canons frappent les villes. Dans le massacre et les ruines, le beau, le magnifique, le sacré, créé au cours de millions de minutes et d’heures de labeur obstiné, est anéanti… A travers l’histoire de la collaboration de Jacques Jaujard et du Comte Franziskus Wolff Metternich pour la préservation des trésors du Musée du Louvre, Sokourov explore les rapports entre l’art et le pouvoir, et questionne ce que l’art nous dit de nous-mêmes au cœur même de l’un des conflits les plus meurtriers qu’ait connu le monde.

Mercredi 23 septembre


16:00 – Cinémathèque de Nice
L’Arc-en-ciel
Réalisation : Mark Donskoï
Scenario : Vanda Vassilevska
Avec Natalia Oujvi, Nina Alissova, Valentina Ivacheva, Gans Klering
1943, studio de Kiev, 86 min, noir et blanc, fiction
Ce film, réalisé dans des conditions très difficiles pendant la guerre, raconte la lutte héroïque des habitants du village ukrainien de Nova Lebedivka contre les nazis à travers le destin d’Olena Kostiouk, une femme ukrainienne qui, malgré les tortures inhumaines subies, n’a pas dénoncé ses camarades partisans. Le destin de ce personnage, symbole du courage et de la force du peuple, ne laisse personne indifférent. Le film a pour origine une vieille croyance russe qui assure que les arcs-en-ciel sont un heureux présage.

18:00 – Cinémathèque de Nice
Film inédit
Le Printemps dans la rue Zaretchnaïa
Réalisation : Félix Mironer et Marlen Khoutsiev
Scénario : Félix Mironer
Avec Nina Ivanova, Nikolaï Rybnikov
1956, studio d’Odessa, 90 min, noir et blanc, fiction
Tatiana est une jeune diplômée de l’institut pédagogique. Fraîchement nommée, elle doit enseigner la langue russe et la littérature à des adultes, dans un cours du soir. L’un de ses élèves, Sacha Savtchenko, est le meilleur fondeur de l’usine mais, trop sûr de lui-même, il n’est pas habitué à ce que les filles lui résistent… Or Tatiana refuse ses avances. Dépité, Sacha abandonne les cours, il joue l’indifférent mais il comprend peu à peu qu’il est vraiment amoureux… Le film, qui connut un grand succès populaire à sa sortie, est aujourd’hui encore considéré par les historiens et les critiques du cinéma, non seulement comme l’un des films majeurs de la période du dégel, mais comme l’un des chefs-d’œuvre du cinéma soviétique.

20:00 – Cinéma Pathé Masséna
Soirée commémorative dédiée à l’escadrille Normandie-Niémen
Avant-première en présence de l’équipe du film
Normandie-Niémen. Monologue
Réalisation : Iegor Klimovitch
Scénario : Kristina Abramian
2015, studio Kedr, 52 min, couleur, documentaire
Le film consacré à l’histoire de l’escadrille légendaire franco-soviétique Normandie-Niemen est construit sur des monologues. Toutes les histoires évoquées sont racontées par les acteurs de ces événements ou par leurs proches. Qui sont ces gens, devenus des légendes de l’aviation franco-russe ? Quelles histoires humaines, parfois les plus extraordinaires, composaient l’histoire générale du célèbre régiment ?

Jeudi 24 septembre


10:00 – Cinémathèque de Nice
Gosfilmofond de Russie, pour le jeune public
Réservé aux scolaires sur réservation
Projection de dessins animés.
En présence de Garri Bardine

16:00 – Cinémathèque de Nice
Hommage à Alexandre Alexeïeff, graveur, illustrateur et réalisateur de films d’animation, inventeur de l’écran d’épingles
Films d’animation d’Alexandre Alexeïeff
Une Nuit sur le Mont Chauve, 1933, 9 min
En Passant, 1944, 1 min 32
Le Nez, 1963, 12 min
Tableaux d’une exposition, 1972, 10 min
Trois Thèmes, 1980, 8 min
Pure Beauté, 1954, 1 min

18:00 – Cinémathèque de Nice
Quand passent les cigognes
Réalisation : Mikhaïl Kalatozov
Scénario : Victor Rozov
Avec : Tatiana Samoïlova, Alexeï Batalov
1957, studio Mosfilm, noir et blanc, fiction
La guerre sépare Boris et Veronika, deux jeunes Moscovites amoureux. Toujours amoureuse de Boris, mais sans nouvelles de lui, Veronika épouse Mark, cousin de Boris.
Le film connut un triomphe à Cannes en 1958 et remporta, par ailleurs, des prix prestigieux dans de multiples festivals internationaux. Tatiana Samoïlova dans le rôle de Veronika eut une grande part dans son succès. Avec un naturel bouleversant, elle exprime la complexité des sentiments qui la torturent : un amour sans faille pour Boris, amour insouciant et confiant au début, obscurci soudain par la séparation qu’impose la guerre, et devenu tragique par la trahison que constitue son mariage.

20:00 – Cinéma Pathé Masséna
Avant-première
Le lichen des caribous
Réalisation : Vladimir Toumaev
Scénario : Valeri Bakirov, Savva Minaev
Avec Evgueni Sangadjiev, Galina Tikhonova, Irina Mikhaïlova, Piotr Basnaïev
2014, studio DC-Film, 98 min, couleur, fiction
L’histoire se déroule dans la toundra du Grand Nord, au-delà du Cercle Polaire, et montre de manière authentique le quotidien et les traditions du peuple Nenets. Le jeune Aliocha se marie pour céder à l’insistance de sa mère : le foyer familial ne doit pas être vide, la lignée ne doit pas s’éteindre. Mais son cœur bat depuis dix ans pour une jeune fille qui est allée vivre sur le continent. Pourtant, chaque jour, Aliochka scrute la route. Chaque jour, il attend son amour impossible.

Vendredi 25 septembre


10:00 – Cinémathèque de Nice
Gosfilmofond de Russie, pour le jeune public
Réservé aux scolaires sur réservation
Projection de dessins animés.
En présence de Garri Bardine.

14:00 – Cinémathèque de Nice
70e anniversaire de la fin de la Seconde guerre mondiale
Film inédit
Les meurtriers sont en chemin
Réalisation : Vsevolod Poudovkine, Iouri Taritch
Scénario : Manuel Bolchintsov, Vsevolod Poudovkine
Avec Mikhaïl Astangov, Boris Blinov, Alexandre Violinov
1942, studio TsOKS, 64 min, noir et blanc, fiction
Le film, réalisé d’après la pièce de Bertolt Brecht « Grand-peur et misère du IIIe Reich », essaie d’expliquer le mécanisme d’oppression de la personnalité dans un Etat totalitaire despotique et de recréer l’atmosphère d’hypocrisie et de peur dans laquelle était plongé le peuple allemand. Le propos du film ne rentrait pas dans la ligne officielle de l’URSS, c’est pourquoi il a été relégué aux oubliettes pendant de longues années. Il est toutefois un des films inscrits à jamais dans l’histoire du cinéma soviétique.

16:00 – Cinémathèque de Nice
Film inédit
Le traînard du ciel
Réalisation : Semion Timochenko
Scénario : Semion Timochenko
Avec Nikolaï Krutchkov, Vassili Merkouriev, Vassili Neschiplenko
1945, studio Lenfilm, 82 min, noir et blanc, fiction
Ce film est l’histoire de trois pilotes, amis de combat, qui ont juré de ne pas tomber amoureux « même des filles les plus belles » avant la fin de la guerre. Mais, après avoir fait connaissance avec les pilotes de l’ « escadrille des femmes », les trois pilotes oublient, l’un après l’autre, leur promesse. Les chansons de cette comédie musicale ont été enregistrées en URSS sur des disques vinyle en des millions d’exemplaires.

18:00 – Cinémathèque de Nice
Film inédit
Une fois la nuit
Réalisation : Boris Barnet
Scénario : Fiodor Knorre
Avec Boris Andreïev, Ivan Kouznetsov, Nikolaï Doupak, Irina Radtchenko
1944, studio d’Erevan, 77 min, noir et blanc, fiction
C’est la guerre. Sur une petite ville soviétique occupée par les Allemands tombe un avion en flammes. Une jeune fille d’un milieu modeste décide, au risque de sa vie, de cacher et d’aider des pilotes soviétiques sérieusement blessés. Barnet est considéré, à l’instar de Tarkovsky, comme un cinéaste ayant l’expression la plus complexe et singulière du cinéma soviétique

20:00 – Cinéma Pathé Masséna
Avant-première en présence de l’équipe du film
La Bataille pour Sébastopol
Réalisation : Sergueï Mokritski
Scénario : Iegor Olessov, Maxime Dankevitch, Maxime Boudarine, Léonid Korine
Avec Julia Peresild, Ievguéni Tsyganov, Nikita Tarassov, Joan Blackham, Vitali Linetski, Vladimir Lilitski
2015, Russie-Ukraine, 118 min, couleur, fiction
Le film retrace la véritable histoire de Ludmila Pavlitchenko, femme tireur d’élite devenue une légende. Sur les champs de bataille elle a vu la mort et les souffrances, mais c’est l’amour qui est devenu pour elle l’épreuve la plus sérieuse, l’amour que la guerre pouvait lui prendre. Le slogan du film Une femme qui a changé le cours de l’Histoire rappelle son rôle dans l’ouverture d’un second front en Europe. Pendant sa tournée dans les villes américaines, organisée par Eleanor Roosevelt, Ludmila a prononcé à Chicago ces mots devenus célèbres : « J’ai vingt-cinq ans et j’ai déjà tué trois cent neuf nazis. Ne croyez-vous pas, gentlemen, que vous vous cachez depuis trop longtemps derrière mon dos ? »

Samedi 26 septembre

14:00 – Cinémathèque de Nice
Gosfilmofond de Russie, pour le jeune public
Projection de dessins animés
En présence de Garri Bardine
La Nounou
Réalisation : Garri Bardine
Scénario : Garri Bardine
1997, studio Stayer, 25 min, animation poupées
Une nuit de Nouvel An, dans une maison huppée, un petit garçon dont personne ne s’occupe invente avec des bouts de chiffons, un gant de boxe et une paire de patins à roulettes, une nounou idéale pour meubler sa solitude. Et comme dans les contes de fées, la poupée prend vie et prépare une fête à la hauteur de l’émerveillement de l’enfant.

La Nounou et les pirates
Réalisation : Garri Bardine
Scénario : Garri Bardine
2001, studio Stayer, 26 min, animation poupées
De joyeuses aventures sur la mer, parfois dangereuses, du Garçon et de Nounou.

16:00 – Cinémathèque de Nice
Il était une petite fille
Réalisation : Viktor Eisymont
Scénario : Vladimir Nedobrovo
Avec : Nina Ivanova, Natalia Zaschipina
1944, Soyouzdetfilm, 69 min, noir et blanc, fiction
La vie de deux petites filles, Nastia et Katia, dans le blocus de Leningrad. Le froid, la famine, les traversées de la ville pour aller chercher l’eau dans la Neva, la mort de la mère, une blessure : les enfants ont supporté tous les tourments de la guerre, à côté des adultes. Malgré la guerre et le blocus, Nastia et Katia reviennent toujours dans leur monde des enfants avec des poupées et des chansons enfantines. Le film a été en partie tourné dans Leningrad soumis au blocus.

18:00 – Cinémathèque de Nice
En présence de Garri Bardine
Fioritures
Réalisation : Garri Bardine
Scénario : Garri Bardine
1987, Soyouzmoultfilm, 10 min, film d’animation
D’un petit fil de fer naissent tous les ingrédients ou ornements du récit – un homme, des arbres et des fleurs, une maison, un chien, une femme, une palissade… et des barbelés !

Le Vilain petit canard
Réalisation : Garri Bardine
Scénario : Garri Bardine
2010, studio Stayer, 75 min, film d’animation
Adapté du conte éponyme d’Andersen et décliné sur le mode de la comédie musicale, l’histoire se déroule dans une basse-cour où un oisillon bien différent des autres voit le jour. Coqs, poules, canards et oies se moquent de lui et le mettent rapidement à l’écart. Le vilain petit canard est chassé des lieux. Il découvre plus tard qu’il est en réalité un beau cygne. La musique de Tchaïkovski, des ballets « Le lac des cygnes » et « Casse-Noisette », est arrangée par le compositeur Sergueï Anachkine.

20:00 – Cinéma Pathé Masséna
Cérémonie de clôture
Avant-première en présence de Renat Davletiarov
Ici les aubes sont calmes
Réalisation : Renat Davletiarov
Scénario : Iouri Korotkov, Artem Vitkine, Renat Davletiarov
Avec Piotr Fiodorov, Anastassia Mikoultchina, Genia Malakhova, Agnia Kouznetsova, Sofia Lebedeva, Kristina Asmous, Iekaterina Vilkova, Anatoli Bely, Daria Moroz, Viktor Proskourine
2015, studio « Real-Dakota », « Interfest » et « Nache kino », 115 min, couleur, fiction
D’après le récit éponyme de Boris Vassiliev. Mai 1942, la guerre fait rage. Quelque part en Carélie, les cinq servantes d’une batterie de D.C.A., qui pour la plupart n’ont pas encore vingt ans, et leur supérieur, l’adjudant-chef Vaskov, doivent faire face à une situation imprévue : un commando allemand a débarqué en ce lieu éloigné de la ligne de front. Il importe d’en informer d’urgence l’État-Major. Mais la liaison est coupée, le petit groupe se retrouve dans l’isolation complète et ne peut plus compter que sur lui-même pour agir. L’ennemi a pour mission de s’enfoncer aussi loin que possible dans les arrières soviétiques, et de détruire tous les objectifs vitaux qu’il trouvera sur son trajet. Vaskov et ses cinq filles livrent un combat inégal contre les commandos allemands armés jusqu’aux dents…

ENTREE GRATUITE

Les projections des films auront lieu avec la participation d’artistes, de régisseurs, producteurs, historiens et critiques du cinéma.

• Cinéma Pathé Masséna
31 Avenue Jean Médecin, 06200 Nice

• Cinéma Variétés
5 Boulevard Victor Hugo, 06000 Nice

• Cinémathèque de Nice
3, Esplanade Kennedy, 06364 Nice
Tél : 04 92 04 06 66 / Fax : 04 92 04 07 47
cinematheque@ville-nice.fr
www.cinematheque-nice.com

Renseignements :
http://perspectiva.free.fr/

21
Août

Exposition d’estampes au musée Mikhailovski

   Publié par: artcorusse   dans Informations

Exposition “Estampes populaires laïques

du 20 août au 30 octobre 2015

Château Mikhaïlovski ( Maison des Ingénieurs)

chat Mikhaîlovski

A partir du 20 août (jeudi) à 15h00 dans le château Saint-Michel  débute l’exposition  “Estampes populaires laïques”   “Светский лубок” de la fin du XVIII  au début du XX siècles de la collection du Musée russe.
Capture d’écran 2015-08-21 à 11.57.02

Cette exposition du Musée russe de sa collection d’estampes populaires, la première exposition a été consacrée à l’image spirituelle du peuple en 2012. Ces estampes  (Loubok) décoraient aussi bien les appartements bourgeois que ceux des marchands les plus pauvres, les maison d’artisans, les stations urbaines ainsi que  les chambres d’officiers dans les salles du château Mikhaïlovski.

3_88

Cette exposition  présente environ 100 œuvres retraçant l’histoire de l’estampe laïque qui était commune  dans  la moitié du XIX iècles. Malgré le fait que le nombre des estampes soit faible, ces œuvres se distinguent par une surprenante variété de genres et de sujets (y compris le fabuleux, épique, combat et ménages), qui à notre époque attire l’attention des experts et le public. Sont présentés aussi des estampes et lithographies originales uniques, qui ne se trouvent pas dans d’autres collections. Beaucoup d’entre elles n’ ont jamais été affichées auparavant.

Capture d’écran 2015-08-21 à 11.57.15

L’exposition présente les différents types d’impression populaire à partir des chiffres nationaux avec des histoires et des poèmes sur les vacances, pour les thèmes de campagne, les blagues sur le thème de la vie quotidienne, y compris obscènes le plus populaire.

Capture d’écran 2015-08-21 à 12.15.16

En fait, l’estampe est une étape intermédiaire entre l’art populaire et des impressions professionnelles. Des histoires basées sur les motivations des festivités et des personnages connus dans de nombreuses parties du pays, caricaturés avec des textes caustiques et parfois inconvenantes, à condition de l’unité du genre de “domaine culturel” entre les paysans et la population  dans différentes régions de l’Empire russe.

1_139

Mais peu à peu l’estampe laïque devient un moyen de propagande de l’idée nationale. Blagues populaires, lignes modifiées de Pouchkine, Koltsov et de la fable, et des images colorées qui deviennent de plus en plus attrayantes au fur et à mesure de l’amélioration de la technologie de fabrication.

Capture d’écran 2015-08-21 à 12.00.29

Le visiteur de cette exposition au Château Mikhaïlovski,  verra des sujets traditionnels (tels que les souris et chat funéraires) et les estampes patriotique, consacré à la guerre russo-japonaise de 1904.

Capture d’écran 2015-08-21 à 12.19.21

L’exposition durera jusqu’en octobre 2015

Château des ingénieurs, (Mikhaïlovski)

Rue  Sadovaya  Saint Pétersbourg

Ouverture :
Lun, mer, ven, sam, dim – 10h00-18:00 nocturne les Jeu – 13h00-21 heures 00

Entrée 150 Roubles

Sigle année russ Monaco

16 août – 30 septembre 2015

Chichk cathed Monaco

chichkine triptiq

Guéorgui Chichkine est un artiste-peintre russe, résidant à Monaco depuis de 1998. Il est connu notamment comme l’auteur du cycle des tableaux “Rêves Russes”,  comme maître du portrait et comme dessinateur de timbres-poste pour la Principauté de Monaco. Il vit entre Monaco, Moscou et Paris. Guéorgui vient d’exposer à l’Atrium Raignier III, ami du Prince Albert II et de la Princesse Charlène et de très nombreuses personnalités du monde artitiques, il a le privilège d’exposer ses œuvres dans la cathédrale Notre-Dame-Immaculée de Monaco jusqu’à la fin septembre.

monaco expo chich

Guéorgui Chichkine faisant visiter son exposition.

≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈≈

Monaco Cathedral

La cathédrale  Notre-Dame-Immaculée a succédé à l’église Saint-Nicolas qui fut détruite en 1874. La première pierre de la cathédrale a été posée le 6 janvier 1875. Les travaux ont été achevés le 12 novembre 1903, mais elle n’a été consacrée qu’en 1911. Elle est visitée toute l’année par de très nombreux touristes venant du monde entier, elle abrite quelques trésors artistiques remarquables comme le retable de saint Nicolas réalisé par l’artiste niçois Louis Bréa en août 1500. Elle renferme également les tombes de la plupart des Princes, dont celles de Rainier III et son épouse la Princesse Grace.

Elle se trouve sur le  rocher de Monaco.

20
Août

Les voix de la Neva , Eglise Saint-Louis-en-l’Ile et …….

   Publié par: artcorusse   dans Brèves

 

 voix Neva

group Neva-

Les Voix de la Néva.
Chœur mixte de la Ville de Saint-Pétersbourg
Direction : Serguey Svoysky
“Nuit Blanche à Saint-Pétersbourg”. Liturgie et chœurs orthodoxes. Chants poétiques et populaires de Russie.

Autres concerts en France:

Lundi 24 août à 20h30.

Vierzon (18) Eglise Notre-Dame

Place de l’Eglise Notre-Dame 18100 (Tarif 0 : 16-12-9 €)

Espace Culturel Leclerc 48, Ave de la République 18100 Vierzon Tél. : 02 48 83 00 43

Mardi 25 août à 20h30.

Vannes (56) Eglise St-Patern

Place Ste Catherine (Tarif : 16 € – 9 €)

:OT Vannes Tél : 02 97 47 24 34 et Fnac : 08 92 68 36 22 (0,34 € TTC/mn) www.fnac.com

 

Jeudi 27 aout à 20h30.

Lons-Le-Saunier (39) Eglise. des Cordeliers

Rue des Cordeliers 39000 Lons le Saunier (Tarif 0 : 16-12-9 €)

OT Côteaux du Jura Tél. : 03 84 24 65 01

Vendredi 28 août à 20h45.

Tournus (71) Abbaye OT Tournus : 03 85 27 00 20

(Tarif : 20-16-12 € TR)

Dimanche 30 août à 16h.

Paris (75) Eglise St-Louis-en-l’Ile

20
Août

Concerts russes à Villeneuve l’Archevêque

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

11923216_10153541124159841_8534737064070740053_n

Trio Makarenko 22 août

du-jardin

L’église Notre-Dame de Villeneuve l’Archevêque a été commencée au XIII° siècle ; la première travée, dont le somptueux portail nord et son abondant décor sculpté, ainsi que le clocher et  les murs des bras de transept datent de cette époque. Les travaux se sont poursuivis vers 1530-1540 avec l’achèvement du transept et la construction du choeur.

19
Août

22 août Journée du Drapeau de la Russie

   Publié par: artcorusse   dans Informations

TASS_flag_468

Le 22 août est la Journée du Drapeau de la Russie conformément au décret présidentiel de 1994. Le drapeau tricolore a officiellement remplacé le drapeau rouge de l’URSS en août 1991, suite au putsch de Moscou. Le 22 août 1991, le président de la République socialiste fédérative soviétique de Russie (RSFSR) Boris Eltsine a proclamé le drapeau bleu-blanc-rouge nouveau drapeau de la Russie.

L’histoire commence avec le drapeau russe en 1698, quand le drapeau tricolore a flotté sur le  premier navire de guerre russe “Eagle”.Plus tard, en 1705, Pierre Ier  légalisat le drapeau tricolore russe comme le drapeau des navires marchands de l’Empire russe. Le 7 mai 1883, son utilisation fut autorisée à terre et il devint le drapeau national lors du couronnement de Nicolas II en 1896. Symboliquement les trois bandes sont interprétées comme le tsar (blanc), le ciel (bleu) et le peuple (rouge). La couleur rouge signifierait « la souveraineté, la puissance », le bleu – la couleur de la Vierge Mère, protégeant la Russie, le blanc – la couleur de la liberté et de l’indépendance. Ces couleurs signifieraient aussi la communauté des trois Russies : blanche, petite et grande.

Le 22 août est un jour férié en Russie.

RIA-

Drapeau avec les armoiries russes flottant sur le Kremlin.

15
Août

Festival de l’Art Russe à Cannes

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

Dimanche 23 Août 2015 – Jeudi 27 Août 2015

Palais des Festivals et des Congrès de Cannes

017-festival-cannes-kel

La Croisette en Folie.

Pour cette édition 2015, le Festival de l’Art Russe nous revient pour la 18e année avec une programmation toujours aussi éclectique, véritable panorama des arts et expressions artistiques de la Russie. En nous dévoilant les talents de ses artistes et ses séduisants folklores et traditions, le Festival nous mène aux origines de cette fameuse “âme russe”, si complexe à appréhender et si attachante.

Une coproduction Ville de Cannes, Palais des Festivals et des Congrès, Direction des Programmes Internationaux – Avec le concours des Ministères de la Culture et des Affaires Etrangères de la Fédération de Russie – Producteur général : Tatiana Shumova.

DURÉE ET TARIFS:

23 et 27 août : 1re série : Public 36 € – Réduit 33 € – Abonné 30 €
2e série : Public 30 € – Réduit 27 € – Abonné 24 € – Jeunes -25 ans 12 €
26 août : Public 25 € – Réduit 22 € – Abonné 19 € – Jeunes -25 ans 12 €

BILLETTERIE

Du lundi au samedi de 10h à 18h     Tél: +33 (0)4 92 98 62 77

et 1 heure avant chaque représentation sur le lieu du spectacle

Forfait parking à 5,5 € la soirée (18h à 2h) : Parking Palais des Festivals et des Congrès.