20
nov

Margarita Tchkhéidze à Paris

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

Margarita Tchkhéidze
samedi 24 novembre à 20h

Concert de piano

Eglise Ecossaise

17 rue Bayard  75008  Paris


Géorgienne, moscovite d’adoption, elle étudie au Conservatoire de Tbilissi,
puis termine ses études au Conservatoire Tchaïkovsky de Moscou.  Après une carrière de multiples tournées, elle partage actuellement sa vie entre Moscou, Tbilissi et les Etats-Unis. Née à Tbilissi dans une famille de musiciens de la noblesse géorgienne,

Margarita Tchkhéïdzé se met au piano dès l’âge de 3ans.  A 9 ans, elle se produit dans

le 1er concerto de Beethoven avec l’orchestre symphonique de Tbilissi,

dirigé par Odyssée Dmitriadi et à 17 ans, reçue 1ère, elle entre au

Conservatoire Tchaïkovsky à Moscou.

Elle suivra les cours du professeur Alexandre Goldenweiser et au

concours Chopin, Heinrich Neuhaus dira d’elle :

« En écoutant tous ceux qui ont joué, je me suis dit que Chopin était mort ;

j’écoute cette jeune fille etje comprends qu’il vit encore » .

Moscou la retient en lui offrant comme premier poste, celui de konzertmeister à

l’opéra du Bolchoï où elle joue comme soliste et accompagne au piano les ballets

pour des ballerines comme Maya Plissetskaïa ou Galina Oulanova.

En 1956, elle est élue à Salzbourg meilleure interprète de Mozart.

Margarita Tchkhéidze

Elle assure des tournées dans toute l’Union Soviétique devant les publics les plus divers.

A Berlin, elle se produit avec des chefs d’orchestre allemands et américains,

comme Kurt Sanderling, Hans-Peter Franck, Thomas Meyer et dirige à Tbilissi

le département de piano de l’Académie Nationale de Géorgie.

Le XXIe siècle l’a vu exécuter ses propres compositions de jazz, principalement

en Californie où elle se produit chaque année. Elle revient en France pour la 3ème fois.

15
nov

ENCHERES IMPERIALES ET ROYALES HÔTEL DES VENTES DE GENEVE

   Publié par: artcorusse   dans Brèves

Mise à l’encan: lundi 10, 11, 12 et jeudi 13 décembre 2012
Exposition publique: vendredi 7, samedi 8 et dimanche 9 décembre 2012

La découverte de documents historiques majeurs parmi
les lettres et photographies inédites de la famille impériale russe
provenant des collections de:
S.A.I. le Prince Nicolas Romanov
Prince Felix Youssoupov
Ferdinand Thormeyer

Souvenirs issus de la collection personnelle de Sa Majesté la Reine Victoire Eugénie d’Espagne

Et d’autres provenances prestigieuses
parmi les spécialités de l’Hôtel des Ventes:
Le Roi Boris III de Bulgarie
Le Roi Farouk d’Egypte
Serge de Diaghilev
Serge Lifar,…

Empereurs, Rois, Reines et Princes règneront en maîtres sur les vacations hivernales de l’Hôtel des Ventes de Genève. Du lundi 10 au jeudi 13 décembre, plus de 3000 lots seront proposés aux enchères avec une estimation globale de CHF 3 millions (EUR 2.5 millions, USD 3.2 millions). La ronde des têtes couronnées débutera dès la vacation spéciale Russie du lundi 10 décembre avec la mise à l’encan de lettres et photographies inédites de la famille impériale, provenant de la collection personnelle de S.A.I. le Prince Nicolas Romanov. Parmi ces documents figurent des lettres autographes inédites du Tsar Nicolas II écrites pendant la Première Guerre Mondiale au Grand Duc Nicolas Nicolaïevich, commandant suprême des armées impériales jusqu’en 1915. Ces lettres politiques et militaires constituent des documents historiques majeurs révélant non seulement l’implication de la Russie dans le conflit mondial, mais aussi l’engagement personnel du Tsar, soucieux de son armée.

Ainsi, parmi les objets phares mis en vente, on trouve quatre lettres que Nicolas II a écrites pendant la Première guerre mondiale à son oncle le Grand Duc Nicolas Nicolaïevitch. Ces lettres montrent combien ces deux hommes étaient proches: elles sont toutes signées du diminutif familial de Nicolas II, «Nicki».

La vente du lundi comprendra également une centaine de photographies inédites, et pour beaucoup signées, de la famille impériale, notamment du petit Tsarévitch Alexeï, ainsi que des lettres d’amour passionnées du Tsar Alexandre II adressées à sa maîtresse Katia Dolgorouky.

Cet ensemble provient de prestigieuses collections : Ferdinand Thormeyer (précepteur des enfants du Tsar Alexandre III), Prince Felix Youssoupov et Serge Lifar.

Une partie de la collection de Ferdinand Thormeye.

Il sera complété par une sélection de livres de la Russie impériale, de rares objets d’art russe, d’argenterie Fabergé et de mobilier en malachite.

Nicolas II en exil

Porte cigarettes dedicacé (à l'intérieur).

L’autre moment fort de ces ventes hivernales sera la présentation pour la première fois au public d’objets de la collection personnelle de Sa Majesté la Reine Victoire Eugénie du Royaume-Uni, petite fille de la Reine Victoria du Royaume-Uni et grand-mère de l’actuel Roi Juan Carlos.

Sa Majesté la Reine Victoire Eugénie du Royaume-Uni

Cette collection comprend des photographies et souvenirs de la Reine comme son éventail, orné de son monogramme royal en diamants, rubis et émeraudes (CHF 3’000-5’000, EUR 2’500-4’200, USD 3’200-5’200) ou encore de nombreuses décorations honorifiques comme une Croix de l’ordre impérial de Saint-Alexandre Nevsky en or et émail (CHF 10’000-15’000, EUR 8’000-12’000, USD 10’500-15’800) ou une Étoile de l’ordre de la Couronne Précieuse, rarissime décoration de l’Empire du Japon, décernée à des femmes de sang royal (CHF 8’000-12’000, EUR 7’000-10’000, UDS 8’500-12’700).

Ordre impérial de Saint-Alexandre Nevsky en or et émail 

Bernard Piguet, directeur et commissaire-priseur de l’Hôtel  des Ventes déclare : « Nous sommes fiers d’avoir découvert ces collections de provenance impériales et royales directe. Nous nous réjouissons d’offrir au grand public la possibilité de rentrer dans l’intimité des Tsars et de découvrir de nouveaux secrets au sujet de cette fascinante famille qui fêtera les 400 ans de son accession sur le trône de Russie l’année prochaine ».

Hôtel des Ventes,

51 rue Prévost-Martin, 1205 Genève

Informations complémentaires:
+41 22 320 11 77
Bernard Piguet, directeur et commissaire-priseur

bpiguet@hoteldesventes.ch
Fanny Moncorgé,
fmoncorge@hoteldesventes.ch

Concerts exceptionnels au  Théâtre des Champs Elysées

avec l’Orchestre Philharmonique de Saint Pétersbourg

samedi 17 et dimanche 18 Novembre 2012

Façade du Théâtre des Champs Elysées 

Le plus ancien orchestre symphonique russe, fondé en 1882 par le tsar Alexandre III, l’Orchestre philharmonique de Saint- Pétersbourg brille au sein de l’élite orchestrale mondiale d’un éclat tout particulier. Mené d’une main de fer par le légendaire Evgueni Mravinski pendant un demi-siècle.

Evgueni Mravinski (1903-1988)

Il s’est hissé à un niveau d’excellence que son successeur, Iouri Temirkanov, a maintenu avec brio – émulé par la montée en puissance de l’éternel rival, l’Orchestre du Théâtre Mariinski, que dirige aujourd’hui Valeri Guerguiev.

Valeri Guerguiev ( né en 1953 Moscou)

Créatrice de sept symphonies de Chostakovitch et de bien d’autres pages illustres, la phalange pétersbourgeoise est idéalement à son affaire dans la musique russe. Des trois «symphonies du destin» de Tchaïkovski, elle assura la première audition des deux dernières, les Cinquième et Sixième ; la Quatrième fut présentée à Moscou ; mais cette partition essentielle du répertoire symphonique, marquée comme ses deux sœurs par un romantisme submergeant et par les coups obsédants du Fatum, est évidemment l’un de leurs chevaux de bataille. L’exubérance gracieuse de la Symphonie «Classique», les rythmes et couleurs grisants de Roméo et Juliette, formidables éloges de l’écriture orchestrale, parachèvent ce somptueux panorama de la tradition russe.

Orchestre Philharmonique de Saint Pétersbourg.

Concerts exceptionnels sous la direction de Youri Temirkanov

samedi 17 novembre 2012 à 20 heures

Youri Temirkanov (né en 1938).

Youri Temirkanov direction

Julia Fischer violon

Prokofiev Concerto pour violon n° 2

Roméo et Juliette, suite

dimanche 18 novembre 2012 à 20 heures

 Nikolaï Demidenko

Youri Temirkanov direction

Nikolaï Demidenko piano

Prokofiev Concerto pour piano n° 3

Tchaïkovski Symphonie n° 4

Youri Temirkanov 

Réservation:

Tél: 01 49 52 50 50

Tarifs: 72€ - 55€ - 38€ - 25€. ( Pour les membres d'Artcorusse tarif préférentiel - 15% )

Site du Théâtre des Champs Elysées: CLIQUEZ

13
nov

Recherche pour un casting

   Publié par: artcorusse   dans Brèves

-COMEDIENS d’origine SLAVE entre 30 et 70 ANS parlant
couramment LE RUSSE ET LE FRANÇAIS !
-1 COMEDIENNE d’origine SLAVE de 25 – 30 ANS JOLIE parlant
couramment LE RUSSE ET LE FRANCAIS

REALISATION : PHILIPPE HAÏM ET FREDERIC JARDIN
PRODUCTION : CAPA DRAMA
DIFFUSEUR : CANAL +
TOURNAGE : FEVRIER 2013  PARIS ET SA BANLIEUE

MERCI D’ENVOYER PHOTOS + CV à :

sbcasting@wanadoo.fr

13
nov

VENTE RUSSE pour la « Voix de l’Orthodoxie »

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

La Voix de l’Orthodoxie association crée en 1979 afin de préparer et diffuser en Russie des émissions radiophoniques en langue russe. Elle a pour objectif d’apporter un soutien spirituel à ceux qui cherchent à dépasser leur quotidien.

Lors de la création de l’association l’éducation religieuse était interdite par le pouvoir soviétique, un groupe d’orthodoxes s’est constitué pour porter le Message de Dieu par les voies des ondes. Maintenant avec la liberté confessionnelle est officiellement rétablie. La Voix de l’Orthodoxie est l’une des rares radios religieuses en Russie Les émissions, diffusées par la « Radio Petrov » de Saint Petersbourg, cherchent à apporter aux auditeurs force,soutien et consolation.

12
nov

Exposition et signature de Larissa Noury

   Publié par: artcorusse   dans Brèves

Exposition & Signature

Larissa NOURY

Peinture: » Couleur  sensible »
Présentation d’ouvrage  « Symbolique. Ville en Couleurs »
Les 14,15 et dimanche 16 décembre
« ARTESIENNE »
20 rue Tholozé, 75018 Paris
m°Abbesses, tel.01.42.64.55.95.
L’exposition est ouverte:
Vendredi 14 décembre de 18h 30 à 21h 30
samedi 15 décembre 2012 de 10h à 20h
dimanche 16 décembre 2012 de 10h à 20h

Renseignements sur l’artiste:
12
nov

Natacha & Nuits des Princes

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

Natacha & Nuits des Princes

Samedi 17 novembre 2012

Salle Duby , Eguilles


Natacha et Nuits de Princes Chants et musiques russes, jazz manouche et jazz tzigane

L’air, la terre et la poussière de l’Est vibrent dans les chansons de

Natacha & Nuits de Princes.

Les musiques tziganes ont toujours été nomades, sensibles aux influences qu’elles croisent:

jazz manouche, romances russes et flamenco

www.nuitsdeprinces.com

Salle Duby
avenue Paul Magallon
13515 Eguilles

Tarif : 16 €
Adhérents Datcha et Kibitka 13 €

Renseignements et réservations :

DATCHA KALINA
Maison de la vie associative Le Ligoures
Place Romée de Villeneuve 13090 Aix-en-Provence
Tel: 04 42 92 68 78 / 06 20 97 35 68

E-mail: contact@datcha-kalina.com

site de Datcha Kalina : www.datcha-kalina.com

Billets en vente dans les Magasins :
Fnac-Carrefour-Géant
0892 68 36 22 (0,34€/min)
www.fnac.com

11
nov

Festival du cinéma russe à Honfleur 20e édition

   Publié par: artcorusse   dans archives

Le Festival du cinéma russe à Honfleur est le plus ancien et le plus connu. Sa particularité est de présenter une sélection des films russes de l’année à un jury français, dont les présidents furent Robert Hossein (2002), Francis Huster (2003), Régis Wargnier (2004), Jean Becker (2005), Claude Pinoteau (2006), Giacomo Battiato (2007), Nina Companeez (2008), Serge Rezvani (2009), Patrick de Carolis (2010) et Josée Dayan (2011)

Honfleur accueille depuis 1995 ce Festival qui a pour objet de faire connaître  le cinéma russe et de contribuer ainsi au développement des liens culturels entre la France et la Russie.

Le Festival présente en compétition une sélection de films de fiction russes de l’année, ainsi qu’une rétrospective thématique, un programme « Panorama », des documentaires, des dessins animés, et un programme « Jeune Public ».

Pour ce 20e anniversaire, le programme de films, les invités, le jury, les animations marqueront cette date importante dans l’histoire du Festival.

Programme :

Compétition :

- « Récits », de Mikhail Segal

11
nov

Concert Ballet Igor Stravinski à Bordeaux

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

Concert présenté par le Cercle Stravonski

Igor Stravinski naît à Oranienbaum le 17 juin 1882. Autodidacte, disciple de Rimski-Korsakov, ses premières œuvres portent l’empreinte de la tradition russe (Symphonie en mi bémol dans la lignée de Glazounov, Sonate pour piano et violon en fa dièse qui fait penser un peu à Rachmaninov) mais rapidement il s’émancipe, s’inspirant de l’héritage français, (Scherzo fantastique, très prédebussyste et surtout les feux d’artifices sous l’influence de Dukas de L’Apprenti sorcier). Contacté par Diaghilev, à la tête de la troupe des ballets russes installés à Paris, il connaît la gloire, qui ne le quittera plus, avec trois ballets créé par celui-ci avec sa troupe de ballet : L’Oiseau de feu (1910), Petrouchka (1911) et Le Sacre du printemps (1913) à la création scandaleuse – surtout suite à la chorégraphie de Nijinski (entre 1910 et 1913), dont le côté révolutionnaire et « barbare » provient notamment d’une prédominance du rythme sur les autres paramètres musicaux. De la même époque date l’opéra Le Rossignol (1908-1914) dont le premier acte se rapproche de Nikolaï Rimski-Korsakov, alors que les deuxième et troisième actes sont dans la mouvance de Petrouchka et du Sacre. Citons aussi la hiératique et brève cantate le Roi des étoiles , (sur un texte du poète symboliste russe Balmont) où l’enchaînement d’accords sans résolutions le rapproche des recherches d’un Scriabine de la même époque.

LE GENIAL PROVOCATEUR
A 30 ans, dans l’euphorie créatrice du début du 20ème siècle, Igor Stravinski est au sommet de la gloire; il a composé la musique des ballets L’Oiseau de Feu, Pétrouchka et le « scandaleux » Sacre du Printemps, il travaille avec les éblouissants Ballets Russes de Diaghilev, avec Nijinski, Balanchine… c’est alors que Stravinski rompt avec cette orchestration à-la-russe et invente un langage révolutionnaire en musique : comme Picasso ou Kandinski le font en peinture, Stravinski invente un langage musical à partir de styles anciens de Bach, Pergolèse et autres; c’est le néoclassicisme : le renouveau sonore, l’éclat décuplé des instruments. C’est la voie ouverte vers le dodécaphonisme, le sérialisme.
Violemment critiqué ou adulé, Stravinski persiste et signe :  » Je suis pour l’audace, je ne lui fixe aucune limite « .

Le Cercle Stravinski présente là son quatrième concert-ballet en Bordelais. Quatre oeuvres néoclassiques seront interprétées le 22 novembre au théâtre Fémina de Bordeaux par Olivier Charlier violon, Josef Feigelson violoncelle, Marie-Josèphe Jude et Michel Béroff piano et Le Ballet de l’Opéra National de Bordeaux dirigé par Charles Jude qui fut danseur-étoile du Ballet de l’Opéra de Paris, sous la direction de Rudolf Nouréev; avec trois moments forts :

1 – Pétrouchka pour piano, une des pièces les plus recherchées du répertoire, est interprété par Roustem Saitkoulov
2 – Le Sacre du Printemps pour piano sera joué à 4 mains par Marie- Josèphe Jude et Michel Béroff
3- C.Jude, Igor Yebra et Oksana créeront, à trois, une Première chorégraphique : Pulcinella, composée pour les Ballets Russes sur la Suite Italienne de Stravinski, d’après Pergolèse.

PREMIERE PARTIE

Pastorale pour violoncelle et piano
Josef Feigelson et Marie-Josèphe Jude

Le Sacre du Printemps, pour piano à 4 mains, 1-adoration de la terre, 2- le sacrifice
Michel Béroff et Marie-Josèphe Jude

Le baiser de la fée pour violon et piano, pas-de-deux : variations et coda
Olivier Charlier et Michel Béroff

Concerto pour violon et orchestre, version piano, 3e mouvement, aria 2
Olivier Charlier et Michel Béroff, avec  Igor Yebra et Oksana Kucheruk,

Ballet de l’ONB Chorégraphie de Georges Balanchine

Igor Yebra et Oksana Kucheruk

DEUXIEME PARTIE
Pétrouchka pour piano 1- danse russe 2- chez Petrouchka 3- la semaine grasse 4 études pour piano

Roustem Saitkoulov

Suite italienne, Pulcinella d’apès Pergolesi 1-introduzione 2- serenata,

Olivier Charlier et M-J Jude

3 -aria 4- tarantella
Josef Feigelson et Michel Béroff

5- gavotte con due variazioni 6- scherzino
Olivier Charlier et M-J Jude

7- menuetto et finale
Olivier Charlier, Josef Feigelson, M-J Jude, Michel Béroff

Igor Yebra et Oksana Kucheruk danseurs étoiles de l’ONB Chorégraphie de Charles Jude

 Oksana Kucheruk  et  Igor Yebra 

Cercle Stravinski

Renseignements: (CLIQUEZ)

8
nov

L’ambre de Kaliningrad au Louvre

   Publié par: artcorusse   dans Evenements

Salon International du Patrimoine Culturel du 7 au 11 novembre


Le Salon International du Patrimoine Culturel est un événement unique en France où tous les professionnels du patrimoine sont réunis : Maîtres et artisans d’art, architectes, conservateurs, ministères, associations, médias, écoles, etc. Rendez-vous au Carrousel du Louvre du 8 au 11 novembre 2012.

La Russie présente les objets en ambre créés par les artisans russes de la ville de Kaliningrad, dans le musée du Louvre. Les La Russie montre pour la seconde fois des objets en ambre au Louvre grâce au partenariat entre le musée de l’ambre de Kaliningrad et le principal musée parisien.

Cette fois, on y expose des bijoux, des objets en fourrure ornés d’ambre et de dentelles. La vraie perle de l’exposition russe ce sont trois tableaux faits dans la technique de « Mosaïque de Kovrovo».