Archive pour mars 2021

Le Conservatoire Russe de Paris Rachmaninoff, est issu de la Société Musicale Impériale Russe crée en 1849 à Saint-Pétersbourg.La création du Conservatoire Serge Rachmaninoff de Paris a lieu en 1923, par d’anciens professeurs des Conservatoires impériaux de Russie, émigrés à Paris suite à la Révolution de 1917. Parmi eux le pianiste et compositeur Serge Rachmaninoff, qui en devient le premier Président d’honneur, le chanteur Fédor Chialipine, le compositeur et chef d’orchestre Alexandre Glazounov, le compositeur et professeur d’écriture Alexandre Gretchaninov.

Le prince Serge Wolkonsky devient en 1932, le premier directeur du Conservatoire. Puis en alternance : Nicolas Tcherepnine, le compositeur Pavel Kovalev, le compositeur Arkadj Ougritchitch-Trebinsky, Vladimir Pol, etc.

L’on peut citer parmi les premiers professeurs et  musiciens russes :  Fédor Chaliapine, Nicolas Tcherepnine, Eugène Gounst, Nicolas Kedroff (senior), sa femme Sofia Gladkaya (les parents de Lila Kedrova), Nikolaï Medtner, Alexandra Iacovleva (la sœur d’Alexandre Iacovleff), Yelena Terian-Korganova, Varvara Strakhova, Nicolas Zverev, Serge Lifar, Yuliy Konus, Marya Slavina etc.

 En plus de la prestation de ses professeurs, ce lieu magique reçoit dans ses salons, pour n’en citer que quelques uns : Vladimir Horowitz, Nathan Milstein, Gregor Piatigorsky, ou encore Alexander Borovsky et dernièrement Renaud Capuçon.

Depuis 1986, la Société Musicale Russe en France est présidée par le Comte Pierre Cheremetieff.

En 2020, l’équipe de la Société Musicale Russe en France s’étoffe , pour enrichir l’offre musicale et développer les relations internationales avec d’autres conservatoires prestigieux.

 

 

Arnaud Frilley devient Président, succèdant au Comte  Pierre Cheremetieff qui devient Président d’honneur. Arnaud Frilley s’entoure d’une nouvelle équipe dont Stephan Gaubert pour diriger les études musicales et de Yulia Mosman pour la communication et les relations institutionnelles.

Voir sur le site les enseignants: CIQUEZ

 

Conservatoire Russe de Paris Rachmaninoff

26 Avenue de New-York, 75116  Paris.

Tel : (33) 1 47 235 144

Courriel :  contact@conservatoire-rachmaninoff.com

Plus de renseignementsCLIQUEZ

Métro : Alma-Marceau

Bus : 72,  arret Musée d’art moderne .

 

Documentaire exceptionnel

” La Dynastie des Morozov ou l’art de la folie “

Diffusion inédite sur France 5

Vendredi 23 avril à 22h25

A l’aube du XXème siècle, Mikhaïl et Ivan Morozov, deux frères d’une famille de paysans devenus industriels du textile, réunissent en quelques années une des plus belles collections d’art moderne, composée de tableaux de : Cézanne, Monet, Van Gogh, Matisse ou encore Picasso, avant de tout perdre, emportés par leurs excès et les remous de l’histoire.

A travers les récits des témoins de l’époque La Dynastie Morozov ou l’art à la folie raconte la destinée extraordinaire de la famille Morozov et de son incroyable collection et plonge dans l’histoire russe et européenne de la fin du XVIIIème siècle à nos jours

Documentaire exceptionnel réalisé par Natalia Semenova et Tania Rakhmanova.
Show Production 2021,   avec la participation de France Télévision, et le soutien du CNC de la Procirep et de l’Angoa.

BONNE NOUVELLE POUR LES AMATEURS

DE L’HISTOIRE

.

Palis néoclassique situé prés e Saint Péterbourg à Tsarkoe Selo ( ou Pouchkine). Ce fut la dernière résidence officielle de Nicolas II et de sa famille avant leuréxil en Oural et leur assassinat.

Le palais Alexandre a été offert par Catherine II à son petit-fils préféré, le futur empereur Alexandre Ier, à l’occasion de son mariage avec la princesse Louise de Bde en 1793.  Le palais se trouve à proximité immédiate du palais Catherine qui servait aux cérémonies et réceptions officielles. Il a été construit entre 1792 et 1796 par Giacomo Quarenghi.

 Le couple impérial, et surtout l’impératrice Alexandra Féodorovna, appréciait peu la société de Saint-Pétersbourg, et vivait dans la crainte de l’hémophilie de leur fils le tsarevitch Alexis. Des aménagements intérieurs sont faits à cette époque, décors Art Déco.

La famille impériale vit aux arrêts et recluse au palais, après son arrestation par le gouvernement provisoire le 2 mars 1917.  

Après 10 ans de restauration il est prévu l’ouverture des appartements de Nicolas II et de sa famille du Palais Alexandre à Tsarkoe Selo.

15 pièces du palais Alexandre seront visibles. Appartements ou Nicolas II à vécu dès 1905.

Notre principal objet est le palais Alexander. Nous le restaurons depuis 10 ans. Nous espérons pouvoir inviter tout le monde au palais Alexander cet été,” a déclaré Olga Taratynova, directrice du musée d’État de Tsarskoye Selo
Selon elle, 15 intérieurs restaurés devraient être ouverts aux visiteurs.

Nicolas II disposait d’un cabinet de travail dont le bureau et les murs étaient encombrés d’une multitude de petits portraits de famille, d’un salon de réception où il recevait ses ministres et d’une salle de bain personnelle.


′′ La première tranche, comprend 15 pièces de la moitié des appartements personnels de Nicolas II et d’Alexandra Fedorovna…  Nous y organiserons des visites avec des petits groupes, puisque les intérieurs eux-mêmes sont petits. La vie, la famille de notre dernier empereur sera montrée “.
Selon elle, plus de 2 milliards de roubles ont été alloués pour la première étape de la restauration du palais Alexander.


Elle a également déclaré que la deuxième phase de la restauration du palais prendra environ trois ans. ′′ Nous supposons que la deuxième étape durera environ 2.5-3 ans. Les travaux sur la deuxième étape sont déjà en cours. Ils se poursuivent parallèlement à la mise en service de la première étape,” a déclaré le directeur de la réserve du musée.

Marché de Pâques Russe

Expo-Vente, Buffet russe, vente à emporter

du vendredi 2  au lundi 5 avril 2021

A la blanchisserie, Divonne-les-Bains

ENTRÉ LIBRE
dans les normes sanitaires

L’association «Autour de la Russie» après un an de quarantaine espère tenir sa traditionnelle foire de printemps du 2 au 5 avril prochain dans le hall de l’Office de Tourisme de Divonne-les-Bains «Blanchisserie».


Exposition-vente : œufs décorés en Russie, artisanat russe (jouets, broderies, boîtes laquées, etc.), livres, objets fabriqués par les enfants russes qu’ Autour de la Russie soutient.
Pendant les 4 jours, buffet russe, à consommer sur place ou à l’emporter, (soupes, pirojkis, thé russe).

Malheureusement, les concerts, conférences et projections de films sont interdits, mais la vente de souvenirs russes, de livres, de peintures d’artistes russes et d’un buffet (à emporter uniquement) sera présentée. Le reste des mesures restrictives liées aux covid sera annoncé à une date ultérieure. Nous sommes impatients de vous rencontrer tous. Comme toujours, tous les fonds collectés iront à des projets d’aide aux enfants dans le besoin en Russie.

 7

“Blanchisserie” (salle de l’Office de Tourisme)

Office de Tourisme
4, rue des Bains   01220 Divonne-les-Bains
Tél.: +33 (0)450 20 01 22

Heures d’ouverture: 
Vendredi, samedi et lundi de 10h à 12h et de 14h à 18h
Dimanche: 10 h-18 h.

Plus d’informations sur l’association: (CLIQUEZ)

Conférence en ligne

“Les merveilles du

Palais Catherine et

de la Chambre d’Ambre”


par Tatiana Prosycheva

guide conférencière russe

Mardi 6 Avril à 18h30

Inscription obligatoire : CLIQUEZ

Durée de la conférence : 1h15 / 1h30

C’est une invitation à découvrir le fabuleux Palais Catherine que vous propose Tatiana Prosycheva, guide conférencière russe. Elle va faire plonger à l’époque de l’Empire russe des XVIIIe et XIXe siècles et partir à la découverte du palais favori des tsarines Elisabeth et Catherine II, qui encore aujourd’hui fait rêver ses visiteurs par son faste et sa splendeur !

Vous visiterez les salles du palais et admirerez la façade bleu ciel, l’enfilade d’or, les salles de bal, le salon des Lyonnais et la célèbre Chambre d’ambre. Vous pourrez découvrir des pièces aujourd’hui fermées au public : une chambre à coucher, un salon chinois mais aussi la chapelle. Cette conférence vous propose un voyage dans l’histoire de l’Empire russe à travers les siècles.

Tatiana Prosycheva vous ouvrira les portes des salles de bal, du salon des Lyonnais mais également de la célèbre Chambre d’ambre, pièce la plus connue de Russie. Enfin, vous aurez la possibilité rare et unique d’accéder à des pièces aujourd’hui fermées au public : une chambre à coucher, un salon chinois mais aussi la chapelle !

En compagnie de Tatiana Prosycheva, la voie royale du Palais Catherine et de son histoire vous accueille avec somptuosité !

Replay disponible pendant une semaine (dès lors que vous avez réservé votre place en amont de la conférence).

6

Conférence en ligne – Mardi 6 avril à 18h30 ( heure de Paris )

Conférence en français

Accès à la rediffusion pendant 1 semaine 

Tarif: 10€

Inscription : CLIQUEZ

Rencontres dédicaces avec

Natalia Griffon de Pleineville


Vendredi 7 mai à partir de 16h

Espace Triartis, 19 rue Pascal 75005 Paris

R 

Pour la première fois traduit en français, le témoignage inédit de la rencontre sur le Niémen entre le Tsar Alexandre 1er et Napoléon et des fêtes de fraternisation entre les soldats russes et français par un officier russe présent sur les lieux. Un texte à la frontière entre l’étude anthropologique et le récit militaire.
En deuxième partie, un essai de ce même témoin, Denis Davydov, qui tente, quelques années après la défaite de Napoléon en Russie, d’expliquer les raisons de cette catastrophique campagne…
la neige et le froid sont-ils responsables de la défaite de l’armée française ?
Un cahier couleurs d’images d’époque est inclu.

L ‘ auteur

Denis Vassilievitch Davydov est un poète et général russe des guerres napoléoniennes. Véritable héros du champ de bataille, il invente un nouveau genre de poésie : la poésie du hussard qui promeut l’hédonisme et la bravoure. Sa poésie se lit comme le journal intime du soldat hors norme qu’il était. Toutes ses oeuvres sont imprégnées de l’esprit de la Russie. Ses thèmes parlent de courage, de putains, de vodka et de l’amitié véritable. Vassili Denissov, dans le roman Guerre et Paix de Léon Tolstoï, est très certainement inspiré par Davydov.

La traductrice et presentatrice

Natalia Grifon de Pleineville (Goutina), ancienne rédactrice en chef de la revue Gloire & Empire est une historienne et conférencière renommée en France et en Russie. Elle a été lauréate du Prix Georges Mauguin de l’Académie des sciences morales et politiques pour sa biographie du général Gazan en 2015. Elle est aussi l’auteur d’une dizaine d’ouvrages sur les campagnes napoléoniennes.

Dernière recrue de L’Esprit du Temps, elle prépare plusieurs ouvrages d’histoire dont un très attendu livre consacré à aux textes militaires et sur la guerre de Friedrich Engels, inédits en France. Elle a traduit et présente ces deux textes de Davydov.

Éditions : L’Esprit du Temps
ISBN : 978-2-84795-483-8
Format: 14 X 19 cm
110 pages, broché
Prix :15 € TTC

7

Le comte Fedor Rostoptchine – le père de la future comtesse de Ségur – ministre des Affaires étrangères du tsar Paul 1er, puis gouverneur général de Moscou au moment où la Grande Armée prend possession de la ville en 1812, est un témoin privilégié de l’arrivée des troupes de napoléon, de l’incendie de la ville russe et de la retraite française.En 1823, il publie en France « sa » relation de cet épisode dramatique.
L’Esprit du Temps publie l’intégralité de ce texte qui n’avait pas été réédité depuis longtemps, accompagné des réfutations de plusieurs auteurs français contemporains. Natalia Griffon de Pleineville, spécialiste incontestée de cette époque, replace ce texte essentiel dans le contexte du début du XIXe siècle, apportant un éclairage moderne sur la polémique ayant suivi la publication de cet essai déjà célèbre à son époque.

Un cahier couleurs d’images d’époque est inclus :



Introduction par Natalia Griffon de Pleineville :

– Le singulier destin du comte Rostoptchine, Natalia Griffon de Pleineville
– La vérité sur l’incendie de Moscou, le comte Rostoptchine
– Réponse de l’auteur de “L’histoire de l’expédition de Russie” à Rostoptchine, marquis de Chambray
– Opinion du colonel Boutourline sur l’incendie de Moscou
– Opinion de M. le général du génie Nemade sur l’incendie de Moscou, Pierre-Michel Nemade-Dupoyet
– Opinion de Léon Tolstoï et l’incendie de Moscou
– La Grande Armée à Moscou : les espoirs ruinés, Natalia Griffon de Pleineville
– Bulletins de la grande armée
– Les conséquences de l’incendie de Moscou selon le marquis de Chambray
– Mémoires écrits en dix minutes, compte Rostotchine
– Tableau de la France en 1823, comte Rostoptchine
– Bibliographie


L  ‘  auteur

Fedor Rostoptchine est un diplomate et un homme politique russe contemporain des révolutionnaires français et de Napoléon 1er. Il sera successivement ministre des Affaires étrangères du tsar Paul 1er, puis gouverneur général de Moscou de 1810 à 1814. Il est aussi le père de la future comtesse de Ségur.

Dossier historique par : 

Natalia Griffon de Pleineville (Goutina), ancienne rédactrice en chef de la revue Gloire & Empire est une historienne et conférencière renommée en France et en Russie. Elle a été lauréate du prix Georges Mauguin de l’Académie des sciences morales et politiques pour sa biographie du général Gazan en 2015. Elle est aussi l’auteur d’une dizaine d’ouvrages sur les campagnes napoléoniennes. Dernière recrue de L’Esprit du Temps, elle prépare plusieurs ouvrages d’histoire.

Elle présente ces textes de Rostoptchine et de ses contradicteurs en les complétant d‘une étude inédite sur l’incendie de Moscou qui débute le 14 septembre 1812.


Éditions : L’Esprit du Temps
ISBN :  978-2-84795-514-9
Format: 14 X 19 cm
295 pages, Broché
Prix : 20 € TTC

Rendez-vous vendredi 7 mai à partir de 16h

Espace Triartis, 19 rue Pascal 75005 Paris

Métro : Gobelins

Fondation louis Vuitton.

COLLECTION MOROZOV

PRÉVUE

De février à juillet 2021 est 

REPOUSSÉE  À  SEPTEMBRE

Dès le 21 septembre 2021,

jusqu’à fin février 2022.

Fondation Louis Vuitton, Paris

La Fondation Louis Vuitton a annoncé qu’en raison d’une amélioration sanitaire

pas avant plusieurs mois:

“L’exposition consacrée à la Collection Morozov, qui devait ouvrir le 14 octobre puis du mercredi 24 février 2021 en raison de la pandémie sera, espérons – le, ouverte au public au mois de mai.”

Après l’exposition “Icônes de l’art moderne, la collection Chtchoutkine voici une extraordinaire exposition.

Conçue par Anne Baldassari, commissaire général, l’exposition déploiera cet ensemble dans une muséographie originale occupant la totalité des espaces de la Fondation Louis Vuitton. Cette exposition  présentera les chefs d’œuvres de l’une des collections les plus célèbres d’art moderne français : Matisse, Bonnard, Picasso, Guguin, Van Gogh, Dega, Monet, Renoir, Maurice Denis, Cézanne …..

des peintres ruses : Vroubel, Chagall, Malevitch, Répine, Larionov, Serov ….

Valentin Sérov, Portrait du collectionneur de la peinture moderne russe et française Ivan Abramovitch Morozov , 1910, Gal Trtiakov, Moscou.

Toutes ces œuvres ont été réunis par les grands mécènes et collectionneurs moscovites du début du 20ième siècle, les frères Mikhaïl Abramovitch Morozov (1870-1903) et Ivan Abramovitch Morozov (1871-1921). Plus de 200 chefs-d’œuvres.

Exposition avec la collaboration remarquable des musées russes: Musée de l’Ermitage, Musée d’État ds Beaux-Art Pouchkine, et la Galerie Trétiakov. C’est pour Parisu  évènement exceptionnel, jamais présentée hors de Russie

Ivan Morozov (1871 – 1921), Héritier d’une illustre dynastie marchande, dès l’âge de neuf ans, Ivan avec son frère aîné Mischa ont fréquenté l’atelier d’art d’Ivan Martynov, pris des leçons de dessin et de peinture du peintre paysagiste itinérant Yegor Moiseevich Khruslov (1861-1913) et Konstantin Korovin. À l’issue de ses études universitaires en Suisse, il abandonna la peinture et se lança dans la gestion des usines familiales de tissage. Toutefois, son amitié avec les peintres moscovites réveilla rapidement son intérêt pour l’art. La valeur estimée de la collection d’Ivan Morozov est un peu plus modeste que celle de Chtchoukine (3,9 milliards d’euros) mais elle serait tout de même l’une des collections privées les plus précieuses de l’histoire. Parmi les hits réunis par Morozov : Filletteauballon de Picasso, Le Café de nuit de van Gogh et Portrait de Jeanne Samary de Renoir. Couplée au legs de Chtchoukine, la collection de Morozov servit, dans les années 20-40 du XXe siècle, de base pour le Musée d’État du nouvel art occidental. Puis, les toiles furent réparties entre l’Ermitage et le musée Pouchkine de Moscou, où vous pouvez les admirer jusqu’à présent.

Au début du XXe siècle, les familles Morozov et Chtchoukine ont eu un impact énorme sur la vie culturelle de Moscou. Grâce à leurs activités, le concept de «mécène de l’art» est apparu. Ils ont directement contribué à la reconnaissance internationale des artistes français contemporains.

Aujourd’hui, l’Ermitage et le Musée des Beaux-Arts de l’Etat à eux . COMME. Pouchkine unissent leurs efforts pour organiser des expositions qui deviendront une couronne de mémoire pour des collectionneurs remarquables. En 2020, à Paris, à la Fondation Louis Vuitton, se tiendra une exposition commune consacrée aux collections MorozovБ

Ce sont les frères Morozov, qui ont attiré l’attention de la société russe sur un phénomène aussi nouveau de la culture mondiale que l’impressionnisme français, et ce n’est pas un hasard si le tableau de Claude Monet, Boulevard des Capucines, qui a déclenché le plus grand scandale lors de la première exposition d’impressionnisme en 1874, a été porté à Moscou par Ivan Morozov.

Mikhail Morozov est celui qui a découvert Paul Gauguin et Pierre Bonnard pour la Russie; son jeune frère est allé encore plus loin et a commandé à Bonnard le triptyque «Au bord de la Méditerranée», et Maurice Denis – la décoration pittoresque du salon de musique de son hôtel particulier.

Mikhaïl Abramovitch Morozov, en 1894, la deuxième exposition du MTX s’ouvre à Moscou, sont exposées des toiles de  Konstantin Korovine  : “Paris Boulevard” et “Northern Idyll”. Mikhail Morozov achète ces œuvres, jetant les bases de sa collection. Par la suite, son frère Ivan commence à collecter une collection de peintures .

En 1900, au Musée l’École d’Art du Baron Stieglitz , lors de la deuxième exposition du magazine le Monde, Mikhail Morozov acheta le tableau «La Princesse du cygne» à Mikhaïl Vroubel pour 300 roubles. Lors de la prochaine exposition “Le Monde l’Art ” en 1901, Morozov 18 mille francs acheta “Extravagance intime ” de Paul Benard et ” Homme cueillant des fruits dans un arbre  ” de Paul Gauguin.

Maison Morozov rue Smolensk, Moscou

À partir de 1893-1894, un grand cercle d’artistes se réunit dans la maison de Mikhail, dont les membres permanents étaient Mikhaïl Vrubel, Valentin Serov, Konstantin Korovin.

Bureau avec des tableaux .

Acte-Sud a publier l’ouvrage “Les frères Marozov collectionneurs et mécènes”

de Natalia Semenova,traduction Michèle Kahn.

Voir dans la rubrique  livres : CLIQUEZ

i

Métro : Sablons (ligne 1)

Bus : Ligne 63, 244 et 73 La Garenne-Colombes – Charlebourg
BILLETERIE : CLIQUEZ
Tarifs : de 5€ à 16€

Horaires

Lundi : de 11h à 20h, Mercredi, jeudi : de 11h à 20h, Vendredi : de 11h à 21h

Samedi, dimanche : de 9h à 21h

Maison Russe des Sciences et de la Culture

(Anciennement Centre Russe des Sciences et de la Culture)

Programme en avril 2021

H 7 H

Mardi 27 avril 2021 de 9h30 à 13h ( Paris )

Grand séminaire méthodologique en ligne

« RLE à l’ère d’une pandémie »

▪ Maison russe des sciences et la culture à Paris
▪ Centre de formation « Zlatoust » (Saint-Pétersbourg, Moscou)

INSCRIPTION : CLIQUEZ

 

Lire l’article plus bas .

T

.

Cercle philatèlique France-Russie

EXPOSITION

” CONQUÊTE de L’ESPACE “

“Bandes spatiales, timbres et autres,

pour l’anniversaire du vol de Youri Gagarine “

du jeudi 1er au vendredi 30 avril 2021

Sur les panneaux et dans les locaux de

la Maison Russe de la Science et de la culture

et le site du MRSC Paris

Depuis début avril, une exposition unique s’est ouverte dans les salles d’exposition de la Maison russe de la science et de la culture à Paris, programmée pour coïncider avec le 60e anniversaire du premier vol habité dans l’espace, devenu notre remarquable compatriote Youri Gagarine.

L’exposition présente une collection originale de timbres russes et français consacrés aux principales étapes et réalisations spatiales de la période 1957 à 2017. Les raretés ont été données à l’exposition par le club franco-russe des philatélistes, fondé en 1952.

En outre, l’exposition comprend une exposition d’affiches thématiques informatives et colorées, une édition réimprimée du journal Izvestia qui annonçait le vol historique de Youri Gagarine le 12 avril 1961, un authentique costume de cosmonaute à bord et même une lettre originale d’un célèbre musicien français. , créateur et leader du groupe français “Space” Didier Marouani avec une demande d’envoyer son CD légendaire avec de la musique spatiale à la station russe “Mir”.

La place centrale est occupée par une collection de 101 bandes authentiques sur les combinaisons de cosmonautes avec l’image des emblèmes de tous les équipages spatiaux russes et internationaux de 2009 jusqu’aux participants du vol qui a eu lieu le 9 avril de cette année. sur le vaisseau spatial personnel “Gagarine”.

Exposition d’emblèmes, aimablement fournie par le collectionneur d’attirail spatial, directeur général de la société “Starsem” V.E. Nikolaev.

Le développement de l’emblème n’est pas un processus facile, dans lequel les cosmonautes eux-mêmes sont directement impliqués. Ils proposent des idées, partagent leurs pensées et leurs émotions avec des artistes, demandent parfois de mettre quelque chose de spécial, d’important pour eux, sur l’emblème. Les experts évaluent les possibilités d’exécution technique des éléments de broderie, après quoi des artistes professionnels créent plusieurs versions de l’emblème, dont l’une est approuvée par le corps des cosmonautes.

Chaque détail du patch compte. Par exemple, l’équipage du vaisseau spatial Soyouz MS-17, qui s’est rendu dans l’espace en octobre 2020, a un chevron rond, qui symbolise notre planète Terre et sa perfection. La bordure bleue le long du bord de l’emblème et la bande droite qui le traverse ressemble clairement à la lettre «F», qui signifie l’indicatif d’appel de l’équipage – «Favor». Une image de la surface de la terre est placée dans la partie intérieure du patch, rappelant l’attitude bienveillante envers notre planète et la gratitude envers la terre natale – nourrissante, inspirante, soutenant et donnant de la force.

À la base de l’emblème se trouve l’inscription «Baïkonour», symbolisant la connexion de l’équipage du vaisseau spatial habité «Soyouz MS-17» avec le cosmodrome historique.

Dans la partie supérieure de l’emblème, il y a une image de la Station spatiale internationale et des panneaux solaires, qui sont fabriqués sous la forme du chiffre romain XX, qui symbolise le 20e anniversaire du vol de l’ISS en mode habité.

Au centre de la composition se trouve le lanceur Soyouz-2.1a, et au-dessus se trouve une source lumineuse qui illumine la planète et les membres de l’équipage international, dont les noms sont situés le long du trottoir, avec ses rayons.

L’exploration spatiale est une entreprise risquée et extrêmement difficile qui nécessite l’effort de toutes les forces et émotions intérieures des astronautes. C’est pourquoi les symboles et les traditions sont si proches de leur cœur, c’est pourquoi tant d’attention est accordée à des détails apparemment insignifiants. | Et c’est pourquoi chaque emblème, qui est aujourd’hui présenté à l’attention des visiteurs, incarne une partie de l’histoire de l’astronautique – la grande réalisation de la civilisation humaine.

Pendant la période de restrictions sanitaires et épidémiologiques, l’exposition sera ouverte à la visite individuelle (à partir du 14 avril).

Après l’ouverture des institutions culturelles en France, la Maison russe acceptera les demandes de visites individuelles et de groupe, y compris pour les établissements d’enseignement et de formation à Paris et dans d’autres régions de France.

Visites individuelles et de groupe  :  O1 44 34 79 79

Lire article dans la rubique évènements : CLIQUEZ

T

Mardi 6 avril à 18h (heure de Paris)

Dans le cadre du cycle de la littérature
Russe et la France

Entretien en ligne avec

Victor EROFEEV

Inscription obligatoire : CLIQUEZ


Victor Vladimirovitch Erofeev né en sept 1947 à Moscou,
Fils d’un diplomate, il a vécu à Paris de 1955 à 1959, en 1970 il est diplômé de la faculté de Philologie de l’Université d’État de Moscou.
En 1973, il fait ses débuts comme spécialiste de la littérature dans le magazine “Voprosi Litteraturi »” et rédige plusieurs études philologiques; il signa un texte sulfureux sur Sade. En 1979 Erofeev est exclu de l’Union des Ecrivains, en publiant une revue clandestine « Metropol »

Mais il tint bon et profita du dégel pour écrire le roman le plus scabreux de l’ère Gorbatchev : La belle de Moscou (traduit chez Albin Michel en 1990), confession d’une Justine soviétique qui offre ses fesses au premier moujik venu, en choisissant le camp du péché pour mieux dénoncer les fausses vertus d’une société fondée sur le mensonge.
Avec Ce bon Staline, Erofeev change totalement de registre. Et met en scène son père, Vladimir, brillant diplomate qui sut apprendre à louvoyer, sans sacrifier sa dignité sur les gibets du communisme. sincèrement cru à Staline et à ses sbires, dont il fut l’interprète au Kremlin avant de débarquer à Paris au début des années 1950: il travailla alors à l’ambassade soviétique comme conseiller culturel. De cette époque Erofeev brosse un tableau nostalgique, ironique, souvent caustique, mais plein de tendresse.
Victor Erofeev est également un excellent analyste de la littérature russe concourant à la publication et à la diffusion de nouveaux auteurs.

De janvier 2003 à mai 2011, il a animé l’émission “Encyclopédie de l’âme russe” sur Radio Liberty.


Aujourd’hui, Erofeev est animateur des émissions télévisées “Apocryphe” et “A la recherche de la littérature”. Il a réalisé des anthologies de nouvelle littérature russe.
Ses oeuvres ont été traduites entre autres en anglais, français, allemand. Il est membre du Pen-Club russe et vice-président du Club européen de la culture.
Il a reçu en 1992 le prix Vladimir Nabokov.

.

T

.

Mercredi 14 avril de 18h à 19h15

Séminaire méthodique en ligne « Russe langue étrangère. Faire parler les bruits aux cours de RLE. Partie 2. Études pratiques»

▪ développement des capacités de compréhension efficace des documents sonores
▪ apprentissage de la grammaire, du vocabulaire, de la civilisation sur la base des documents audios

Natalia Soldatkina, professeur de RLE, expérience professionnelle de plus de 20 ans.

Avec la participation des étudiants des cours de russe des Maisons russes des sciences et de la culture de Paris et de Rome.

En russe sans traduction.

INSCRIPTION : CLIQUEZ

T

Cours de russe sur Zoom et Skype

” COURS  de RUSSE  pour  GRANDS  DÉBUTANTS”

du lundi 19 au 30 avril 2021

Pendant les vacances de Printemps 2021 Maison russe des sciences et de la culture à Paris vous propose les Cours intensifs de russe en ligne via « ZOOM » et « SKYPE »

Les Grands Débutants

Cours de 20 heures, 2 semaines, 2 heures par jour.

Période : du 19 avril au 30 avril 2021.

Horaires : tous les jours du lundi au vendredi, de 10h00 à 12h00 ou de 18h30 à 20h30

Tarifs : 220 euros.

Le règlement se fait par chèque à l’ordre : « CRSC à Paris » ou par virement après la confirmation de formation du groupe.

Les inscriptions s’effectuent :

– par la Poste du 25 mars au 15 avril 2021 (Maison russe des sciences et de la culture,  61 rue Boissière, 75116 Paris) ;

– sur rendez-vous à l’adresse : coursderusse@fra.rs.gov.ru

Dès la réception par l’administration des Cours de russe de la fiche d’inscription, du  document « Conditions de participation » et du chèque de règlement votre inscription devient alors effective. Les documents doivent être dûment remplis et signés.

Merci de bien vouloir mentionner sur l’enveloppe : « Cours de russe ».
Merci de communiquer vos coordonnées dans votre demande.

Le nombre minimum de personnes par groupe est de 6 personnes.

La date limite des inscriptions est le 15 avril 2021.

T

Mercredi 21 avril à 18 h

Entretien en ligne avec

” OLEG POGOUDINE “

« Dure, dure, que dure encore ton charme »

En russe et en français.

INSCRIPTION OBLIGATOIRE : CLIQUEZ

La MRSC à Paris invite à la rencontre avec l’artiste du peuple de Russie Oleg Pogoudine

Le chanteur éminent, professeur, présentateur de télévision, artiste du peuple de Russie Oleg Pogoudine sera l’invité de la Maison. Au cours de la rencontre avec l’artiste, sa vie et son œuvre seront mises en lumière.

Oleg Pogoudine est apprécié dans le monde entier pour son style d’interprétation pénétrante. Il possède une telle sensibilité à l’égard du son et du public, qui reste pour toujours dans le cœur des auditeurs. Depuis trois décennies, il est considéré à juste titre comme l’artiste-interprète de premier plan dans le genre de la romance et de la chanson lyrique.

La géographie de ses représentations s’étend sur trois continents et les chansons elles-mêmes sont interprétées dans plus de dix langues européennes. Au cours de sa carrière musicale, Oleg Pogoudine s’est produit avec brio au sein des orchestres de renom, tels que l’Orchestre symphonique Piotr Tchaïkovski, l’Orchestre symphonique de Moscou « Philharmonie russe » et l’Orchestre d’instruments folkloriques russes Nikolaï Ossipov. Mais la plupart des représentations du musicien sont accompagnées d’un ensemble de musique de chambre.

Oleg Pogoudine, lauréat de nombreux prix professionnels, est membre du Conseil présidentiel de la culture, membre du jury du concours « L’Oiseau bleu ». Il porte le titre honorifique d’artiste du peuple de la Fédération de Russie. Le répertoire du chanteur comprend plus de 500 titres de divers genres : romance urbaine et classique russe, chanson pop européenne, airs de comédies musicales et d’opérettes, chansons folkloriques, romances de Piotr Tchaïkovski.

Pour revoir l’entretien sur YouTube : CLIQUEZ

Auteure et animatrice de la rencontre sera la critique d’art Ludmila Loguinova.
La téléconférence se tiendra en russe, avec traduction simultanée en français. La diffusion en direct sera également disponible sur la chaîne YouTube. (Sans traduction)

L’enregistrement de la rencontre sera publié sur le site-web et sur les pages de la MRSC dans les réseaux sociaux.

T

Mardi 27 avril 2021 de 9h30 à 13h ( Paris )

Grand séminaire méthodologique en ligne

« RLE à l’ère d’une pandémie »

▪ Maison russe des sciences et la culture à Paris
▪ Centre de formation « Zlatoust » (Saint-Pétersbourg, Moscou)

Grand séminaire méthodologique en ligne « RLE à l’ère d’une pandémie »

Pour les enseignants de russe langue étrangère.

Pavel Chevtsov : chef-adjoint de Rossotroudnitchestvo.
Thème : Les approches de Rossotroudnitchestvo en matière de promotion de la langue russe dans le monde.
Stanislav Goloubev : directeur général du Centre « Zlatoust ».
Thème : RLE à l’ère d’une pandémie : redémarrage efficace.
Natalia Kozina : directeur général adjoint du Centre « Zlatoust » maître de conférence.
Thème : Un aperçu de nouvelles parutions de la maison d’édition « Zlatoust ».
Alexandra Pouliaevskaïa : développeur principal de téchnologies numériques du Centre « Zlatoust ».
Thème : La plateforme « RLE pour tous » comme ressource pédagogique numérique pour de différentes formes d’éducation.
Alina Aliochina : manager principal pour le développement de l’école de langue « Zlatoust ».
Thème : Les modalités de travail avec les élèves à travers les réseaux sociaux et les messengers.
Inga Mangous, directeur de l’Institut Pouchkine (Tallinn) professeur, docteur en sciences pédagogiques.
Thème : « Le module de formation pour les adolescents “ Davaï! ” » (4 ans, niveau débutant — niveau B1).
Anna Lioubivaïa : directeur des Cours de russe du Centre « Zlatoust ».
Thème : Jeux, quizz, olympiades pour les adultes et les enfants dans un environnement virtuel.
Anastassia Akoulitch : chef de projet du Centre « Zlatoust » en 2021.

En russe sans traduction.

PROGRAMME

10h 10 : Connectez-vous à la plateforme en ligne (Zoom)
10.20 – Instructions techniques pour travailler sur la plateforme en ligne (Zoom)

T

Jeudi 30 avril 2021

Finale de la VIIe Olympiade internationale du RLE

pour les étrangers sur le portail

« L’éducation en russe »

En russe sans traduction.

T

8

Centre de Russie pour la Science et la Culture
61 rue Boissière, 75116 Paris
Tél : 01 44 34 79 79

Contacts : info@crsc.fr

Métro : Boissière (6), Victor Hugo (2)
Bus : 22, 30, 52, 82
Parking : Victor Hugo, Kléber, Longchamp

7 ème Festival du Cinéma Russe de Niort

” Beaux Baisers de Russie “

du mercredi 18 au samedi 21 août 2021

Cinéma CGR, Niort

Sacha Tarantovitch

Invitée du 7ème Festival de Cinéma Russe de Niort: SACHA TARANTOVITCH, jeune actrice russe qui réside en France, élève du Cours Florent de 2008 à 2011, elle est connue des téléspectateurs pour sa participation dans la série populaire PLUS BELLE LA VIE, elle a joué dans plusieurs films et pièces de théâtre.

I.

CYCLE de l’acteur DANILA  KOZLOVSKI

VIKING – LA NAISSANCE D’UNE NATION, Histoire, 2016 – 2H13

(Викинг)

Réalisation : Andrei KRAVTCHOUK

Le film est inspiré de la Chronique des temps passés, annales du XIIe siècle. C’est l’histoire du Prince Vladimir de Novgorod qui s’empare du pouvoir en Russie et qui convertit le pays à l’Orthodoxie.

Andreï Iourievitch Kravtchouk (Андрей Юрьевич Кравчук) est un réalisateur et scénariste russe, né le 13 avril 1962 à Léningrad en URSS. Diplômé avec mention de la Faculté de mathématiques et de mécanique de l’Université d’Etat de Léningrad. Mais ayant rencontré Alexeï German qui lui a proposé de travailler comme assistant réalisateur dans le film d’Efim Gribov “Nous allons en Amérique“. Après le tournage, Andreï Kravtchouk est entré à l’Université de cinéma et de télévision de Saint Pétersbourg dans le cours de Semiyon Aranovitch, après quoi il rentre  dans le studio Lenfilm.

Il a commencé comme auteur et scénaristes de courts métrage et de documentaire , il a l’opportunité de créer une image artistique de la vie autour de lui. Lorsque, au début des années 2000, en l’honneur du 85e anniversaire de Lenfilm, a commencé la création du cycle Réalisateur: Profession et Destin, l’étudiant a filmé le film de 38 minutes «Semyon Aranovich. La dernière image.

 La biographie de Kravtchouk a commencé en 2005, lorsqu’il a présenté  le long métrage “L’Italien“, qui a fait vibrer ses collègues et a été nominé pour un Oscar dans la nomination “Meilleur film étranger”.  Ensuite, il réalisa “Admiral”, qui a été dans les cinq films les plus rentables du cinéma russe moderne. Ce film a remporté la deuxième place au box-office en 2008 et  a reçu de nombreux de prix, dont le prestigieux Golden Eagle Award.

m

AMELESS, Fiction, 2011 – 2H45

(ДухLess)

Réalisation : Roman PRYGOUNOV

Inspiré par le roman de Serguei Minaev, l’action se déroule dans le Moscou branché des années 2000 . Le héros un jeune cadre d’une banque franco-russe, avide de sensations, achète un night-club avec un ami…les ennuis commencent…

m

L’ESPION, Fiction, 2012 – 1H44

(Шпион)

Réalisation : Alekseï ANDRIANOV

En 1941 avant le début de la guerre entre l’Allemagne et l’URSS , les services allemands veulent tromper Staline au sujet de l’invasion de l’URSS . Le major Oktiabrski et le lieutenant Dorine se battent pour contrer les agents d’Hitler.

II.

CYCLE  ANDREÏ  KONTCHALOVSKI

d’hier et d’aujourd’hui

Metteur en scène complet, Andreï Kontchalovski est attentif à tous les aspects de ses films. Avant d’entreprendre des études de cinéma, il est dans sa prime jeunesse un pianiste émérite au Conservatoire de Moscou. Plus tard, il attache toujours une profonde importance à la musique dans ses films. Kontchalovski  appartient à la génération des années 1960, la plus brillante du cinéma soviétique depuis celle des années 1920, celle qui, grâce au dégel khrouchtchévien, redonne tout son éclat au cinéma de son pays. Contrairement à d’autres cinéastes attachés à un style unique, son œuvre frappe par sa diversité…

Andreï Sergueievitch Mikhalkov, (en russe : Андрей Кончаловский), transcrit Andrei Konchalovsky à l’anglo-saxonne, du fait de sa carrière hollywoodienne), né le 20 août 1937 à Moscou, est un scénariste, réalisateur, producteur, acteur et compositeur soviétique, puis russe. Il est le fils de l’écrivain Sergueï Mikhalkov, et le frère du cinéaste Nikita Mikhalkov. Il se consacre à la musique en qualité de pianiste, sa rencontre en 1960 avec Andreï Tarkovski, avec qui il coécrit plusieurs scénarios (Le Rouleau compresseur et le violon, L’Enfance d’Ivan, Andreï Roublev), l’oriente vers le cinéma.  Académicien de l’Académie nationale des arts et des sciences cinématographiques (2002), Officier de l’Ordre des arts et des lettres de France (2005), Ordre de la Légion d’honneur de France (2010). Président de la Nika Film Academy (2013).

Il fait son premier long-métrage en 1964: Le Premier Maître. Cinéaste prolifique, Kontchalovski se tourne alors vers l’adaptation de classiques russes, Tourgueniev et Tchekhov, avant de réaliser la fresque épique Sibériade qui remporte un succès d’estime ainsi que le Prix spécial du jury au Festival de Cannes 1979, rendant possible son exil aux États-Unis en 1980. Son long-métrage La Maison de fous (2002), décrivant la vie d’un asile psychiatrique en Tchétchénie, lui vaut le Grand prix du jury à la Mostra de Venise. Il obtient ensuite le Lion d’argent du meilleur réalisateur pour “Les nuits blanches du facteur” (2014), narrant la vie d’un facteur qui est le seul lien entre les habitants d’un village reculé de Russie et le monde extérieur.

Concernant sa biographie créative, Andrei Sergeievich Konchalovsky a écrit 34 scénarios, tourné 27 films, réalisé 8 représentations théâtrales sensationnelles, dont 5 productions d’opéra, publié 6 livres et plus de 100 articles journalistiques, reçu de nombreux prix, récompenses, titres.

Pendant plus de cinquante ans, Andrei Konchalovsky a travaillé avec dignité et professionnalisme dans le grand cinéma et le théâtre, restant toujours un artiste moderne qui a de grands projets créatifs.

« Aujourd’hui »

CHERS CAMARADES, Drame, 2020 – 2H01

(Дорогие товарищи !)

Réalisation : Andreï KONTCHALOVSKI

Le film se déroule dans la ville de Novotcherkassk en 1962, à la suite d’une grève les autorités font appel à l’armée pour rétablir l’ordre, plusieurs grévistes sont tués. L’héroïne du film interprétée par Youlia Vyssotskaia est adhérente au parti communiste et membre du comité local, au cours de la manifestation sa fille adolescente disparaît…Le film a reçu le prix spécial du jury de la Mostra de Venise.

m

« Hier »

UN NID DE GENTILHOMMES,  Drame, 1969 – 1H51

(Дворянское гнездо)

Réalisation : Andreï KONTCHALOVSKI

D’après un roman de Tourgueniev ce film évoque la vie de la noblesse russe dans les années 1840, Lavretski qui vient de séjourner en Europe, rentre en Russie où il retrouve son domaine, au cours d’une visite chez ses voisins les Kalitine il rencontre Lisa le coup de foudre est immédiat…

III. 

SAINT  PETERSBOURG  AU  CINÉMA

PITER FM, Comédie romantique, 2006 – 1H30

(Питер FM)

Réalisation : Oksana BYTCHKOVA

L’action se déroule à Saint Pétersbourg, Macha est une animatrice de radio, elle doit épouser un ancien camarade de classe. Macha perd son portable et Maxime le trouve.

m

SAINT PETERSBOURG SEULEMENT PAR AMOUR,  Drame, 2016 – 1H51

( Петербург только по любви !)

Réalisation : Oksana BYTCHKOVA, Aksinia GOG, Natalia KOUDRIACHOVA, Renata LITVINOVA, Natalia NAZAROVA, Anna PARMAS, Avdotia SMIRNOVA

Le film est composé de 7 histoires tourné par des réalisatrices à Saint Pétersbourg une des plus belles villes de Russie. Chacune raconte l’amour, la solitude, le hasard et l’espoir, un cinéma sur les gens et pour les gens.

IV.

CYCLE  DANSE

POLINA DANSER SA VIE,  Drame, 2016 – 1H48

(Мечта Полины)

Réalisation : Valérie MULLER et Angelin PRELJOCAJ.

Polina est une danseuse classique dirigée par Bojinski un professeur exigeant. Après avoir assisté à un spectacle de danse contemporaine, elle renonce au Bolchoï pour se rendre en France à Aix en Provence pour travailler avec la Chorégraphe Liria Elsaj interprétée par Juliette Binoche.

Le film est une adaptation de la BD Polina de Bastien Vivès.

m

SUR LA POINTE DES PIEDS,  Documentaire, 2007- 56 min

Réalisation : Liliane de Kermadec

Le Théâtre Mariinsky ouvre ses portes pour un gala de danse et un concert pour le Nouvel An 2007, donné dans la salle de concert Mariinsky 3. Valery Gergiev dirige l’orchestre du Théâtre Mariinsky pour accompagner les danseurs dans des extraits de ballets de Tchaïkosvki et du Carnaval des Animaux de SaintSaëns. Le soliste star de ce gala est le pianiste Yefim Bronfman qui interprète le Concerto pour piano n°2 de Franz Liszt. Ce documentaire juxtapose des images de représentations et de répétitions, ainsi qu’une visite des coulisses du théâtre historique de Saint-Pétersbourg, où l’étoile du ballet du théâtre Mariinsky, Uliana Lopatkina, nous offre une interview.

V. 

HORS  CYCLE  COUP  DE  CŒUR

IL ÉTAIT UNE FOIS DANS L’EST (Chronique du village de Troubtchëvsk),  Mélodrame, 2019 – 1h30

(Однажды на Востоке)

Réalisation : Larissa SADILOVA

Anna une femme ordinaire vit à Troubtchëvsk une petite ville de Russie. Chaque semaine elle se rend à Moscou pour vendre des vêtements, son voisin un chauffeur routier est son amant, ils se retrouvent à quelques kilomètres de la ville pour vivre leur amour caché. Dans une petite ville, tout est en vue. Peu importe la façon dont vous cachez les randonnées sur la gauche, les signaux d’alarme parviendront à la famille. Et ensuite, vous devez faire un choix: construire sur un pied d’égalité une alliance avec le nouveau “demi” ou obéir à l’ancien et revenir au cours de la vie habituelle. Avant un tel choix, Anna et Yegor doivent faire face.

Cinéma CGR

Place de la brèche, 79000 Niort

Tarifs unique :    . Sauf mercredi 14 h =

Abonnement 10 films :   €

Abonnement Tarif membre FCRN :   €

Réservation billeterie : 08 92 68 85 88

Association “Festival du Cinéma Russe de Niort”

Renseignements et adhésion :

Jean-Marc Batsch Chargé de la promotion du festival: 06 30 58 50 93

FACEBOOK: https://www.facebook.com/cinerusseniort

3ème Édition

“Les Éditions Franco-Russe”

Concerts de l’orchestre National du Capitole

de Toulouse, sous la direction de Tugan Sokhiev

du Samedi 13 mars au jeudi 1 avril 2021

L’édition 2021 a été imaginée sous une forme digitale, qui permet à toutes celles et ceux qui le souhaitent de suivre ces événements exceptionnels. Répertoire symphonique sous la baguette de Tugan Sokhiev, Kirill Karabits et Maxim Emelyanychev, musique de chambre, conférences, rencontres… Autant de rendez-vous qui rythmeront la vie toulousaine au mois de mars et qui seront intégralement retransmis dans des formats digitaux. Le compositeur Serge Prokofiev est le fil rouge de cette nouvelle édition. Son œuvre symphonique relate sa trajectoire, de la Russie, sa terre natale, à la France qui lui servit d’asile et jusqu’à son retour tragique en URSS.

Concerts accessibles via les réseaux sociaux et les chaînes YouTube, Medici.tv, France Musique,

Raconter par la musique, le cinéma, la littérature, les liens passionnels et passionnés qu’entretiennent culture russe et culture française. Depuis leur création en 2019, les Franco-russes de Toulouse, vaste festival interdisciplinaire porté par Tugan Sokhiev et en coopération étroite avec l’Orchestre national du Capitole, jettent des ponts entre les peuples français et russe.

Placés sous l’égide du Dialogue de Trianon, rencontres, concerts et échanges développent les relations culturelles et diplomatiques entre la France et la Russie. La coopération engagée entre diverses institutions culturelles rappelle combien Toulouse et sa région ont été et sont encore marquées par la présence d’artistes et d’œuvres russes.

PROGRAMME

Samedi 13 mars 2021 à 18h

Concert en live diffusé de la Halle aux grains

Au rythme de Prokofiev

Il est né en Ukraine, habite à Paris et se voue depuis quelques années à la redécouverte du patrimoine musical russe.  Le chef Kirill Karabits est l’une des figures les plus excitantes de la direction d’orchestre.

Kirill Karabits, direction
Orchestre national du Capitole de Toulouse

PROKOFIEV
Le lieutenant Kijé
Symphonie n°5 en si bémol majeur, op. 100

h

Vendredi 19 mars 2021 à 20h

Concert en live diffusé de la Halle aux grains

 

Plongée au coeur de l’âme slave : frères jumeaux de la création russe, Tchaïkovski et Prokofiev vécurent en marge de leurs époques. Singuliers, originaux, amoureux l’un et l’autre du classicisme, ils nouent à cinquante ans d’écart un singulier dialogue auquel Maxim Emelyanychev insuffle son enthousiasme et sa jeunesse. Passionné par la musique de notre temps, le jeune chef crée en outre la nouvelle pièce de Benjamin Attahir, qui éclaire d’un faisceau contemporain ce voyage russe.

Maxim Emelyanychev, direction
Aylen Pritchin, violon
Orchestre national du Capitole de Toulouse

ATTAHIR
117:2C, Création mondiale

PROKOFIEV
Concerto pour violon n°2 en sol mineur, op. 63
Symphonie n°1 « classique » en ré majeur, op.25

TCHAÏKOVSKI
Roméo et Juliette, Ouverture fantaisie

h

Samedi 27 mars 2021 à 20h

Concert en live diffusé de la Halle aux grains

 

On sait l’amour que Tugan Sokhiev porte à l’œuvre de Dimitri Chostakovitch. Le directeur artistique des Franco-russes interprète une œuvre emblématique du siècle soviétique.

Tugan Sokhiev, direction
Vadim Gluzman, violon
Orchestre national du Capitole de Toulouse

CHOSTAKOVITCH
Concerto pour violon n°2
Symphonie n°5

h

Jeudi 1 avril 2021 à 20h

Concert en live diffusés de la Halle aux grains

Signe du destin

Deux complices se retrouvent autour de leurs musiciens d’élection. Tugan Sokhiev et Bertrand Chamayou ont réuni Liszt et Tchaïkovski, le romantisme éperdu de la Symphonie n°5 à la modernité fulgurante des Offrandes oubliées de Messiaen. Chefs-d’œuvre en perspective.

Tugan Sokhiev, direction
Bertrand Chamayou, piano
Orchestre national du Capitole de Toulouse

MESSIAEN
Les Offrandes oubliées

LISZT
Concerto pour piano n°1

TCHAÏKOVSKI
Symphonie n°5

g

Plus de renseignements : CLIQUEZ

Orchestre National du Capitole: onct.toulouse.fr

Tél : 05 61 63 13 13

Association franco-russe Perspectives

К 76-й годовщине Великой Победы
A l’occasion du 76e anniversaire de la Victoire 1945

projections
en ligne gratuites des films

Jusqu’au lundi 17 mai 2021

Films en russe, sous titrés en français

Association franco-russe « Perspectives » en partenariat avec
la Cinémathèque In Cinéma, les Studios « Mosfilm »,
studio 28 homme de Panfilov, la société de production
de cinéma « DocFilmDoc », la Maison russe
des sciences et de la culture (MRSC) à Paris,
avec le soutien du Consulat général de Russie
à Marseille, de la revue franco-russe « Perspective » .

Le programme présente une large palette de films du cinéma soviétique et russe : des très rares, tournés pendant la guerre, jusqu’aux longs métrages et documentaires contemporains.

d

РАДУГА
L’Arc en ciel


Studio Dovjenko, 93 min, noir et blanc
Réalisation : Marc Donskoi
Scénario : Wanda Wasilewska
Avec : Natalia Oujvy, Nina Alisova, Elena Tiapkina, Gans Klering

REGARDER LE FILM : CLIQUEZ 

T

НЕБЕСНИЙ ТИХОХОД
Le trainard du ciel

Studio Lenfilm, 78 min, noir et blanc
Réalisation : Semion Timochenko
Scénario : Semion Timochenko
Avec : Nikolaï Kru.

REGARDER LE FILM : CLIQUEZ

T

СУДБА ЧЕЛОВЕКА
Le destin d’un homme

Studios Mosfilm, 103 min, couleur
Réalisation : Sergueï Bondartchouk
Scénario : Iouri Loukine, Feodor Chakhmagonov
Avec : Sergueï Bondartchouk, Pavel Boriskine, Zinaida Kiriyenko.

REGARDER LE FILM : CLIQUEZ

T

БРЕСТКАЯ КРЕПОСТЬ
La Bataille de Brest-Litovsk

Belarusfilm, Central Partnership, 131 min, couleur
Réalisation : Alexandre Kott
Scénario : Vladimir Eremine, Alexandre Kott, Alexeï Doudarev
Avec : Andreï Merzlikine, Pavel Derevianko, Aliocha Kopachov.

REGARDER LE FILM : CLIQUEZ

T

ВАСЕРИР  документалый филм
Vassenine documentaire

 

DocFilmDoc, 57 min
Réalisation : Andreï Grigoriev
Scénario : Andreï Grigoriev.

REGARDER LE FILM : CLIQUEZ

T

ДОРОГА НА БЕРЛИН
Sur la route de Berlin

Studios Mosfilm, 82 min, couleur
Réalisation : Sergueï Popov
Scénario : Emmanuil Kazakevitch, Evgueni Nikichov
Avec : Yuriy Borisov, Amir Abdykalykov, Maksim Demtchenko, Mariya Karpova, Catherine Ageeva

REGARDER LE FILM : CLIQUEZ

T

ДВАДЦАТЬ ВОСЕМ ПАНФИЛОВЦЕВ
28 hommes de Panfilov

 

Studio «28 hommes de Panfilov» , 122 min, couleur
Réalisation : Andrey Shalopa, Kim Druzhinin
Scénario : Andrey Shalopa
Avec : Aleksandrr Oustiougov, Yakov Koutcherevski, Azamat Nigmanov, Oleg Fedorov, Alekseï Morozov.

REGARDER LE FILM : CLIQUEZ 

T

PLUS DE DÉTAILS sur les FILMS : CLIQUEZ

g h g

Association franco-russe Perspectives
La Sauvagère bât 26, 
253 bd Romain Rolland,  13010 Marseille
Courriel : perspectiva.as@gmail.com

Pour le 60ème anniversaire du premier vol habité dans l’espace.

” Industrie spatiale.” 

Le passé, le présent et les perspectives du

développement dans l’avenir.

Lundi 12 avril de 14:00 à 17:00  heures  européenne 
(15:00–18:00 Moscou)

Conférence en russe, en français et en anglais

Connexion : CLIQUEZ

Le bureau de représentation de Rossotroudnichestvo au Danemark, la société d’État « Roscosmos », SA « Glavkosmos », avec le soutien des bureaux de représentation de Rossotrudnichestvo en Belgique, en Italie, au Luxembourg et en France, vous invitent à participer à un événement de grande envergure où les cosmonautes russes, européens et americains, des professeurs, des spécialistes, des experts de l’industrie spatiale, ainsi que des dirigeants d’organisations étatiques et à but non lucratif raconteront l’histoire, le présent et l’avenir de la cosmonautique mondiale, fourniront de nombreux nouveaux faits et résultats de la recherche scientifique, qui permettront à nous tous découvrir de nouvelles facettes de l’espace extraterrestre.

Andreas Morgensen (Danemark), cosmonaute

Sergueï Zaliotine (Russie), cosmonaute

Sergueï Avdeïev (Russie), cosmonaute

Vitali Safonov (Russie), SA « Glavkosmos »

John Leif Jorgensen (Danemark), Institut National de l’espace

Alla Razouvaeva (Russie), Sarl « Prosto Kosmos »

Emil Arenholt Mosekjaer (Danemark), « Politiken »

Morten Bo Madsen (Danemark), Institut Niels Bohr

Ole Hartnack (Danemark), Laboratoire « Terma A.S. »

Andreï Vedernikov (Belgique), Centre de recherche sur la microgravité

Angelique Van Ombergen (Belgique), Agence Spatiale Européenne

Lari Cujko (Luxembourg), Centre d’Innovation Européen pour les ressources spatiales

Jah Thoemel (Luxembourg), Laboratoire « Cubesat »

Frédéric Marin (France), Centre National de la recherche scientifique

En russe, en anglais et en français. 

Programme de la conférence

Cercle philatèlique France-Russie

EXPOSITION

” CONQUÊTE de L’ESPACE “

du jeudi 1er au vendredi 30 avril 2021

Sur les panneaux et le site du CRSC Paris

Une exposition de timbres rares sur l’histoire de l’exploration spatiale sera présentée par la Maison russe à Paris à l’occasion du 60e anniversaire du premier vol spatial habité

Du 1er au 30 avril, la Maison russe des sciences et de la culture à Paris organise une exposition de timbres rares soviétiques et étrangers intitulée « La conquête de l’espace (1961–2021) ».

Le 12 avril 1961, l’homme est allé dans l’espace. Le premier humain à entrer en orbite était Youri Gagarine, 27 ans. Il y a 60 ans, Youri Alekseevitch ouvrait triomphalement une nouvelle ère, celle de la navigation spatiale.

Puis en 1961, Guerman Titov a réalisé le premier vol dans l’espace de plus de 24 heures, l’exploit que les États-Unis ne répétèrent qu’en 1963.

En 1962, les vaisseaux spatiaux soviétiques « Vostok–3 » et « Vostok–4 » ont effectué leur premier vol de groupe.

En 1963, la première femme-cosmonaute Valentina Terechkova est partie dans l’espace et le cosmonaute Valeri Bykovski a établi le record actuel du plus long vol spatial en solitaire d’une durée de près de 5 jours.

En 1964, le vaisseau « Voskhod » a permis de lancer le premier équipage multiple en orbite. Les vaisseaux multi-équipages américains sont apparus qu’en 1965.

En 1965, le cosmonaute Alexeï Leonov a réalisé la première sortie extravéhiculaire dans l’espace.

Le premier vol interplanétaire a été effectué en 1966 par l’engin soviétique « Venera–3 », qui a fait un atterrissage brutal sur la planète, y livrant le globe métallique de la planète Terre et le fanion avec les symboles de l’URSS.

Le plus long vol spatial a été réalisé par Valéri Poliakov. En 1994–1995, il a passé 437 jours et 18 heures à bord de la station orbitale Mir, établissant un record absolu du temps total passé dans l’espace en un vol.

Aujourd’hui, l’homme a exploré l’orbite terrestre, a créé la plus grande station spatiale et se prépare à conquérir les planètes.

La cosmonautique nationale s’est développée sur les vaisseaux « Vostok », s’est renforcée sur les « Soyouz », et les véhicules spatiaux « Oriol » l’aideront à trouver le chemin vers les espaces lointains de l’univers.

La coopération internationale dans le domaine des vols spatiaux habités a commencé en juillet 1975, avec la mise en œuvre du programme soviéto-américain « Soyouz–Apollo ».

De 1996 à 2020, 63 équipages de principales expéditions internationales vers l’ISS et 19 équipages de visiteurs ont été formés au Centre de formation des cosmonautes en Russie.

Le 20 juin 2021, la Russie et la France fêteront 55 ans de coopération dans le domaine spatial : la France est devenue le premier pays au monde avec lequel l’Union soviétique a signé un accord intergouvernemental de coopération dans l’exploration et l’utilisation de l’espace extra-atmosphérique à des fins pacifiques.

La France est une grande puissance spatiale, qui se place au troisième rang mondial en termes de développement de l’industrie spatiale (après la Russie et les États-Unis). La France possède sa propre base de lancement proche de l’équateur à Kourou (Guyane), les lanceurs « Ariane » et les professionnels réputés dans ce domaine. Le Centre national d’études spatiales mène des projets fructueux et coopère activement avec les autres puissances. La Fédération internationale d’astronautique et l’Agence spatiale européenne sont basées à Paris.

La France a commencé l’exploration spatiale en 1963 en envoyant un chat femelle qui se prénommait Félicette dans l’espace.

En 1983, la capsule soviétique « Soyouz–T–6 » est entrée dans l’espace avec le premier cosmonaute français à bord. Au total, Jean-Loup Chrétien a effectué trois vols spatiaux sur des vaisseaux russes, dont un avec une sortie extravéhiculaire.

Au cours des années suivantes, les astronautes français ont collaboré avec des équipages américains et soviétiques, et en 1999, le Français Jean-Pierre Haigneré a effectué une mission qui lui a permis de battre le record de durée de vol pour un astronaute non américain et non russe avec 188 jours et 20 heures dans l’espace. Son épouse Claudie Haigneré, née André-Deshays, est la seule femme dans le corps d’astronautes français. Médecin de sa profession principale, elle a effectué deux vols sur le vaisseau spatial soviétique « Soyouz ».

La Station spatiale internationale (ISS) est le plus grand projet international de coopération technologique jamais entrepris. Cette installation orbitale habitée est utilisée comme station de recherche spatiale polyvalente.

Les cosmonautes russes et français Andreï Borissenko, Oleg Novitski, Thomas Pesquet et d’autres ont également collaboré à bord de l’ISS dans le cadre d’une mission internationale.

Aujourd’hui, l’ISS est un projet conjoint impliquant les agences spatiales Roscosmos (Russie), NASA (États-Unis), JAXA (Japon), CSA (Canada), ESA (pays européens).

L’exposition philatélique parisienne racontera en détail ces étapes et d’autres jalons importants de l’histoire de la cosmonautique russe et étrangère.

La MRSC à Paris exprime sa gratitude aux représentants du club russo-français des philatélistes, présent en France depuis 1952, pour leur coopération à la préparation de ce grand projet.

T

Centre de Russie pour la Science et la Culture
61 rue Boissière, 75116 Paris

Tél : 01 44 34 79 79

Contacts : info@crsc.fr

Métro : Boissière (6), Victor Hugo (2)

Bus : 22, 30, 52, 82

Parking : Victor Hugo, Kléber, Longchamp

Concert de musique russe

avec l’ensemble

ZIMA

Dimanche 23 mai à 17h

Église de St Martin de Corconac, 30124, L’Estruche

RÉSERVEZ DÉS MAINTENANT ( Places limitées)

Zima, une rencontre orchestrée par quatre musiciens passionnés d’origine russe.

Nastassia, Youra,Tatiana et Etienne  se connaissent bien. Ils sont très amis, leurs frères et sœurs sont amis, et leurs parents le sont également, les grands-parents… Il y a 100 ans, leurs familles quittaient la Russie en pleine révolution et ont emporté dans leurs maigres valises un riche folklore, des châles à grosses fleurs rouges, du thé noir et surtout une balalaïka. Avec elle, des airs de voyages, tziganes, enflammés, un violon qui pleure et des romances russes à la fois nostalgiques et fougueuses.

Créé en 2012 par Tatiana à la balalaïka et à la guitare et Nastassia au violon et à la guitare, toutes deux chantent principalement.

Nastassia Jacquet-Apreleff est issue d’une famille de musiciens : ses parents sont tous deux balalaïkistes, sa soeur violoniste. Elle a grandi à Paris entourée de tous les musiciens russes de cabaret. A 6 ans elle commence le violon, son instrument de prédilection au conservatoire et a un parcours musical varié, du classique au jazz, de la musique du monde à la musique de film. Nastassia a aussi un autre métier qui la comble: ingénieur du son. Avec Zima où elle chante, joue de la guitare et bien sûr du violon elle retrouve le plaisir intact de jouer les mélodies de son enfance.

r

Tatiana Derevitsky, également issue d’une famille de musiciens, joue de la guitare depuis l’âge de 10 ans et s’est passionnée pour la balalaïka à ses 15 ans. Elle a d’abord étudié avec  Nicolas Kedroff puis a poursuivi son enseignement à l’école nationale de musique de Moscou, le prestigieux conservatoire Gnessine avec Valéry Zajigin. A son arrivée dans le sud de la France, Tatiana est heureuse de retrouver son amie d’enfance et les airs russes qu’elles partagent depuis toujours, le désir complice de jouer ensemble les a alors poussées à fonder Zima.

r

Etienne Plus-Falduzzi est un chanteur et bassiste qui a depuis son plus jeune âge l’amour des arts: du théâtre à la musique en passant par le cirque. Depuis 7 ans il est le chanteur leader d’un groupe de «crazy swing» renommé: « The Mitchi Bitchi Bar » et mène d’autres projets artistiques: quatuor vocal et musique latine. En intégrant Zima il a alors adopté avec enthousiasme la basse balalaïka et son plectre de cuir. Sa rencontre fortuite avec Nastassia et Tatiana l’a poussé à renouer avec ses origines russes, à en réapprendre la langue et à jouer ces mélodies lointainement connues.

Le duo « Zima » est vite devenu un trio avec l’arrivée fin 2013 d’Etienne à la basse balalaïka et au chant. En 2016, la famille s’agrandit encore avec l’arrivée de Youra à la guitare, à la balalaïka alto et au chant.

r

Youra Cabaret, de père français et de mère russe reçoit une formation de pianiste classique dès l’âge de 8 ans. Plus tard il apprendra seul à jouer de la guitare pour accompagner les chansons que sa mère chante lors des fêtes familiales. C’est tout naturellement qu’il mènera deux carrières parallèles, l’une au conservatoire et l’autre dans les cabarets russes de Paris. Il y a 15 ans Youra est descendu s’installer à Sète où il a continué sa carrière de musicien. Dans le sud il rencontre la fille de Pétia, son ancien collègue de cabaret… et le voilà embarqué à son tour dans Zima au complet  !

S

L’église romane de Saint-Martin-de-Corconac est située sur la commune de l’Éstruche. Elle fait partie du « circuit des églises romanes en Cévennes » et plus largement des églises romanes du Bas-Languedoc.

Église de St-Martin de Corconac
Saint-Martin de Corconac, 30124  L’Estréchure

Pour ce concert, vous pouvez venir sur place en réservant ou voir le direct sur YouTube, et dans les deux cas acheter votre billet dès à présent.
Tarifs : normal 10€, sreaming 7€, soutien aux artistes 15€ ou plus.

Billeterie en LIGNE : CLIQUEZ

En raison des nouvelles mesures gouvernementales,

Report à une date ultérieure

du

Petit Salon Russe

Exposition de La palette Russe

Vendredi 19 mars de 14h à 17 h 30

Samedi 20 et dimanche 21 mars 2021 de 10 h à 17 h 30

 

L’association “Les Amis de Tsar Voyages” prépare un nouvel évènement
dans ses locaux.
Tsar Voyages, agence spécialisée dans les voyages en Russie.

Vous y trouverez une quinzaine d’éditeurs ( présents ou représentés) qui ont choisi de mettre la Russie à l’honneur.

Citons : MACHA PublischingBoréalia ÉditionsTriartisÉditions des SyrtesÉditions Intervalles et la bande de la Librairie du Voyage

Isabelle Salmon est née avec un crayon dans les mains ! Sourde de naissance, le dessin fut son refuge. Diplômée de l’Institut Supérieur de l’Enluminure, cette illustratrice douée est l’auteure de l’Abécédaire polaire en LSF et la dessinatrice de la collection Les Nordiques jeuness.

Seront présents samedi à partir de 11 h sur le stand de Macha Publisching : Nicolas de la Bretèche pour son ouvrage  “A la Table des tsars“, Dimitri de Kochko pour ” Détective du tsar“. 

Livres, sculptures, peintures, artisanats, épicerie russe, brocante de livres .

TSAR VOYAGES
58 rue de Paradis, 75010  Paris

Tél: 01 75 43 96 77
Renseignements Tsar Voyages : CLIQUEZ

Métro : Poisonnière (ligne 7) : 3 min
Notre Dame de Lorette (ligne 12) : 11 min
Bus : 26, 43, 45 (Square Montholon), 32 (Hauteville), 39 (Paradis)

Exposition unique

” Le chemin de fer le plus long au monde le Transiberien

26 mars au 5 septembre 2021

National Railway Museum, York

Œuf Faberge ” Le Transibérien” offert par le tsar Nicolas II à sa femme, l’impératrice Alexandra Fedorovna.

Fabergé aussi commençait à introduire des innovations techniques dans ses créations. Il a dédié cet œuf à la plus grande réalisation russe de l’année : le transsibérien. Il a été mis en service en 1900. 9 ans auparavant Nicolas II avait posé à Vladivostok la première pierre du terminus est de la ligne.
Sur l’œuf d’argent est gravé le tracé de la ligne de chemin de fer de Moscou jusqu’à Vladivostok. Une fois remonté avec sa clé d’or, le train miniature qu’il renferme parcours quelques mètres. Fabergé était très fier de ce travail qui a fait sensation à Paris, même si tous les éloges devaient en revenir à la Russie d’avoir construit la plus longue voie ferrée du monde. Elle avait montré ainsi de quoi elle était capable. La miniature contenue dans l’œuf est rigoureusement fidèle à l’original. Cinq wagons portent  les inscriptions  1ère classe, 2ème classe, compartiment pour dames, fumeurs et non fumeurs. Dans l’un des wagons il y a même une chapelle. L’œuf est porté par les trois chimères des armoiries des Romanov et est surmonté de l’aigle impérial Russe.
L’œuf de chemin de fer transsibérien de Fabergé sera présenté en Angleterre l’année prochaine, pour cette exposition ′′ Transibérien : le chemin de fer le plus long du monde ′′ au National Railway Museum en mars 2021.
L’ exposition présentera des objets inestimables de la Russie, dont l’œuf de chemin de fer transsibérien de Fabergé, prêté par le musée du manège militaire du Kremlin à Moscou, ainsi que des modèles de transports d’un train express transsibérien et des documents et dessins intrigants des archives.
Avec un fragment d’une peinture panoramique de près de 1000 mètres de une section d’une peinture panoramique de près de 1000 mètres de Pavel Piassetski qui est apparue à l’Exposition de Paris de 1900 qui est apparue à l’Exposition de Paris de 1900.
Un ensemble de prêts consentis par des musées, des galeries, des archives et des bibliothèques en Russie et au Royaume-Uni sont également disponibles.
.
Entrée du pavillon russe présentant le Transsibérien.
.
C’est en 1890 que le tsar Alexandre III décide la construction d’une voie de chemin de fer allant de Moscou à Vladivostok, le train “Rossiya” va couvrir 9 288 km  (5 772 miles)  à travers sept fuseaux horaires, traversant 990 gares, le chemin de fer transsibérien a été achevé le 5 octobre 1916 après 25 ans d’ingéniosité, d’innovation et de travail éreintant.
.
Maquette du pavillon russe Exposition Universelle 1900 Paris

.

Cette exposition explorera l’extraordinaire défi technique derrière la construction du chemin de fer, son impact social et économique sur la Russie et l’expérience unique de voyager à bord.

.

.

Il donnera vie à l’histoire de l’un des voyages en train les plus célèbres au monde, avec des objets des voitures miniatures d’un train Transsibérien Express et des documents et des dessins intrigants des archives.

′′ Transsibérie : le plus long chemin de fer du monde ′′ ouvre au public le 26 mars 2021, avec l’exposition au National Railway Museum et un petit spectacle au Science Museum de Londres jusqu’au 5 septembre 2021.
National Railway Museum,
Leeman Road, York YO26 4XJ
Tél : +44 800 047 81 24

Projection du film

” Les Cloches d’Automne “
Осение Колакола

Dimanche 6 juin 2021 à 16h

Théâtre Alexandre III, 06400 Cannes

Film musical, inspiré du poème d’ Alexandre Pouchkine “Conte de la Princesse morte et des sept chevaliers.

Histoire très proche de celle de Blanche-Neige,  tout en incorporant des traits typiques des contes russes traditionnels. Le Conte de la Princesse morte et des sept chevaliers est un conte merveilleux, d’Alexandre Pouchkine, écrit en 1833 en vers. Le film-conte du poème écrit par le célèbre poète et écrivain Alexandre Pouchkine. 
Le 6 juin (dans le calendrier grégorien) 1799, est l’anniversaire de la naissance du grand poète, dramaturge et romancier russe.

Film de Vladimir Gorikkier, 1978, durée 1 h 40.

Avec : Irina Alferova (Tsarina), Alexandre Kirillov (Tsar), Lioudmila Drebniova (Machekha), Liouba Chirkova-Cherniaeva.

Grand Prix du XVIIe Festival international des Films pour enfants à Gijon (Espagne) en 1979.
Prix « Luchino Visconti » au Concours international « David Donatello » en Italie en 1979.
Prix special du ministère de l’Interieur de l’Italie au Festival international des Films pour enfants et adolescents à Salerno en 1979.

Vladimir Mikhaïlovitch Gorikker (né le 2 novembre 1925 à Moscou. Il a organisé une groupe de musiciens avec des lycéens et des artistes profesionnels Il a étudié dan les petites classes à Kungur. En 1943, il a été enrôlé dans l’armée. Il a servi dans les forces blindées. En 1947, il est diplômé avec distinction du département de théâtre de l’École supérieur au théâtre Mali.
En 1953, il est diplômé avec distinction du département de mise en scène du GITIS , le département de théâtre musical. 

Pendant ses études au département de mise en scène en 1951-1952, il a travaillé comme professeur à l’école de théâtre. Shchepkin.

De 1953 à 1956 – directeur des théâtres d’opéra et de ballet d’Odessa et de Kiev. Sur les scènes de ces théâtres, il met en scène des opéras en passant par Rigoletto de Verdi, Sadko de Rimsky-Korsakov …

1956-1959 – il est étudiant au cours de réalisation au Mosfilm. Son premier film a été ” Sonate de Bethoven” puis nous pouvons citer: “Musique de Verdi”, en 1965 ” l’épouse du tsar”, …. en 1979 “Cloches d’automne”, ses derniers films en 1991 ” Boris Godounov et en 1993 “Roméo et Juliette” .

r

Théâtre Alexandre III
19 boulevard Alexandre III
06400 Cannes

Renseignements :  07 81 99 91 81

Festival du Cinéma Russe d’Honfleur

” SPÉCIALE  DOCUMENTAIRES “

EN  LIGNE 

du vendredi 23 au jeudi 29 avril 2021

avant le 29ème Festival prévu du  23 au 28 novembre 2021, voici avec Cinedoc et la plateforme Festhome une série de Documentaires.
Ce programme spécial en ligne que nous avons le plaisir de vous présenter ici est pour nous une expérience tout à fait nouvelle. Le programme inclut trois films que nous avions prévu de montrer au Festival 2020, et six films des années précédentes. On y découvre les relations qui existaient entre l’Afrique et l’URSS, un portrait de la danseuse étoile du Théâtre Mariinsky, une histoire de la nourriture à l’ère soviétique, un reportage ethnographique sur un éleveur de chevaux du Grand Nord de la Russie, des cours à l’intention de jeunes femmes qui rêvent d’épouser un millionnaire, et encore d’autres sujets.

CALENDRIER

Vendredi 23

La Double Vie  – Petite
histoire de la sexualité en
URSS / Секс в СССР
Inara KOLMANE
2018, 60 mn

Peut-on contrôler la libido d’un peuple au profit de l’aliénation au travail ? Inara Kolmane, réalisatrice lettone née en URSS, dresse avec un regard impertinent une histoire inédite de l’URSS abordée par le prisme de la sexualité. Plongée dans l’intimité d’un peuple qui a vécu une double vie secrète pendant les 70 ans du régime communiste.

r


SAMEDI  24



Manger à la Soviétique /
Еда по-советски
Boris KARADZHEV
2017, 52 mn

Ce film raconte l’histoire vivante de la cuisine soviétique, un phénomène socio-culturel sans pareil dans l’histoire de l’URSS. Comme l’a noté le philosophe allemand Ludwig Feuerbach au 19ème siècle : «Un homme est ce qu’il mange». A travers ce voyage culinaire, Boris Karadzhev tente d’illustrer la mentalité et les motivations des peuples de la Russie soviétique et post-soviétique.

r


DIMANCHE 25


24 Neiges / 24 снега
Mikhaïl BARYNIN
2016, 91 min.

L’insoutenable climat de la partie arctique de la Yakoutie. Le gel permanent. La majeure partie de l’année les températures sont négatives et la terre est toujours froide. En hiver on atteint les soixante-cinq degrés en dessous de zéro. Ici il n’y a ni réseau ni électricité. Et l’absence de route complique les déplacements. La vie dans de telles conditions est une lutte permanente avec les éléments et avec soi-même, à plusieurs centaines de kilomètres de la ville la plus proche. Ces dures contrées attirent les gens à la recherche de liberté et d’indépendance. Serge y est éleveur de chevaux, la majeure partie de l’année il vit dans la toundra en s’occupant du troupeau. Année après année il passe toujours plus de temps loin du village, ne voyant sa famille que quelques fois par an lors de la fête des éleveurs et pour apporter de la viande à la maison. Il se sent étranger chez lui et perd pratiquement le lien avec ses proches. La vie éreintante dans le Grand Nord met la personne face à la question la plus dure qui soit, celle de savoir qui l’on est vraiment. Le film a reçu plus de dix prix lors de festivals internationaux.

r


LUNDI 26



Les Murs  / Стены
Mikhail ELKIN
2020, 44 mn

Au début des années 2000, un Français, Marc Ahr, arrive à Saint-Pétersbourg avec deux sacs : l’un contient de l’argent, l’autre des fragments du mur de Berlin. Il achète un appartement communautaire sur la place Nikolskay, à Elena Verkhovskaya, dont la famille vit là depuis l’époque antérieure à la révolution, et le transforme non seulement en son lieu de résidence, mais aussi en lieu d’attraction pour les musiciens et artistes de Saint-Pétersbourg. Marc Ahr décide de donner à chacun d’eux un mètre carré de son grand appartement. Le film «Les Murs» raconte l’histoire incroyable d’une personne extraordinaire, d’un appartement communautaire ordinaire et d’une époque révolue.

r


MARDI 27



Oulyana Lopatkina , ou la
danse semaine et jours fériés
/ Ульяна Лопаткина
Sergey LANDO
2006, 31 mn

Un document unique sur la célèbre danseuse étoile Oulyana Lopatkina pendant ses répétitions et ses spectacles au Théâtre Mariinski, dans l’exécution de son art et dans son quotidien. Vivre dans le monde de la danse classique demande une concentration particulière. L’art peut vous absorber complètement et vous isoler des autres — il en est beaucoup d’exemples. Oulyana s’est arrêtée au plus haut de sa carrière pour s’occuper de sa fille Macha. Celle-ci a grandi, et sa mère fait son retour sur scène. Mais l’art est un maître exigeant, et la danseuse doit refaire le chemin qui mène au sommet.

L’eau, Temps de Soif / Вода
Evgeny BEZBORODOV
2020, 39 mn

Le cycle éternel de l’eau dans la nature. Depuis mille ans, l’humanité vit en harmonie avec ce cycle. Et au 21e siècle, il est au seuil d’une crise mondiale. Le Kirghizistan est un pays de glaciers, de rivières et de lacs limpides. C’est l’un des premiers au monde à faire face à une crise de l’eau. Les problèmes de toute l’humanité se reflètent dans les troubles du pays.

r


MERCREDI 28

Plakaskart, Voyage
en 3e classe /
Плацкарт
Rodion ISMAILOV
2016, 82 mn

Un documentaire qui retrace la vie de passagers empruntant le plus long chemin de fer du monde. Le réalisateur raconte les histoires et les fortunes des Russes ordinaires rencontrés par hasard dans le train Moscou-Vladivostok. Ce voyage sans fin est une métaphore d’un pays en perpétuel mouvement, tandis que les histoires des passagers forment un portrait social de la société russe contemporaine.

r


Jeudi 29


Comment Devenir une Garce / Как стать стервой
Alina RUDNITSKAYA
2007, 31 mn

Des femmes russes participent à des séminaires où un professeur leur enseigne comment séduire les hommes, comment être sexy, comment avoir du succès. Chacune rêve de harponner un millionnaire. Le tournage a été une méthode d’observation. Par moments la caméra se fait oublier et les comportements deviennent tout à fait naturels. Ce film pourrait s’appeler «La meilleure comédie documentaire» sur les femmes. Nombreux prix en festivals (Allemagne, Autriche, Kazakhstan, Russie, Espagne, Portugal, Grèce, Italie, Danemark, Pays-Bas, Arménie, Norvège …dont le grand prix à Oberhausen «pour le reflet poignant de la reconstruction de la féminité dans la Russie post-communiste»).

Notre Afrique  / Африка
Aleksandre MARKOV
2018, 45 mn

1960. L’URSS lance des programmes d’aide humanitaire fondés sur l’idéologie marxiste dans plusieurs pays africains nouvellement indépendants. Pendant plus de 35 ans, les Soviétiques ont étendu leur influence en Afrique. Des cinéastes soviétiques sont envoyés sur tout le continent pour documenter l’avancée glorieuse du socialisme. Après la chute de l’empire soviétique, la Russie a perdu tout intérêt politique pour l’Afrique, mais des milliers de kilomètres de séquences tournées sur le sol africain ont subsisté. Avec l’aide des films d’actualités de cette période, «Notre Afrique» va recréer l’époque de la «grande utopie» et révéler les mécanismes derrière la création de films de propagande.

CONTACTS FESTIVAL du Cinéma Russe d’Honfleur
Renseignements +33 2 31 89 25 59
Mail : info@festival-honfleur.fr
Site Internet : festival-honfleur.fr

MASLENITSA

lundi 8 à dimanche 14 mars 2021

Maslenitsa ou la semaine des crêpes, est une fête folklorique russe qui date de l’ère païenne. Elle est célébrée la semaine précédant le Grand Carême orthodoxe. Elle est donc le Carnaval orthodoxe. La Pâque orthodoxe  sera célébré le 2 mai, en cette année 2021. Le début de Maslenitsa 2021 coïncide avec la Journée internationale de la femme.

Maslenitsa est une fête slave orientale qui marque la fin de l’hiver et l’arrivée imminente du printemps. Les célébrations du mardi gras en Russie ont honoré le dieu soleil Yarila. 
Ces sept jours sont appelés la semaine du fromage (ou semaine du fromage), et il est de coutume de consacrer les sept jours à la préparation du grand carême. Selon les canons orthodoxes, il n’est plus possible de manger de la viande pour le moment, mais les produits laitiers sont toujours autorisés. Ainsi, les chrétiens orthodoxes peuvent également célébrer Maslenitsa sans violer les fondations religieuses.

Maslenitsa n’est pas qu’une semaine de festivités mouvementées. Par tradition, chaque jour a ses propres coutumes et est même appelé à sa manière.

Lundi – Réunion 8 mars 2021
ВСТРЕЧА

Maslenitsa par B. B. Koustodiev

Le premier jour de Maslenitsa semaine. Le lundi, il est de coutume de rencontrer Maslenitsa et de se préparer pour la semaine à venir: fabriquer un animal en peluche avec de la paille, construire des toboggans, installer des piquets et faire le plein de nourriture pour un festin.

Mais les crêpes commencent à cuire ce jour-là.

g  k  g

Mardi – Flirt  – 9 mars 2021
ЗАИГРЫШ (заигрывания молодых)

Le nom parle de lui-même: les festivités ont commencé mardi. Par exemple, les gens descendaient des toboggans, des promenades en traîneau et des carrousels. À propos, la journée était spéciale pour les célibataires. Les hommes ont choisi des épouses potentielles pour eux-mêmes, ont flirté avec elles (flirtant!) Et sont allés voir la mariée. Alors que déjà sur Krasnaya Gorka (après le Grand Carême – il se termine le 1er mai), il serait possible de jouer un mariage. Apparemment, cette coutume pourrait maintenant être remplacée par des applications de rencontres. Eh bien, quoi – il est nécessaire d’honorer les traditions d’une manière ou d’une autre.

Et des crêpes, bien sûr, étaient également cuites ce jour-là.

g k  g

Mercredi – Gourmet – 10 mars 2021
ЛАКОМКА (у тещи на блинах)

Le mercredi, il était d’usage d’aller chez la belle-mère pour des crêpes. Eh bien, au moins ceux qui l’ont. Et tout le monde à Lakomka est simplement allé rendre visite à des amis ou à des parents. Nous avons eu droit à des crêpes, bien sûr.

g k g

Jeudi – Combats – 11 mars 2021
РАЗГУЛ (широкий четверг)


Toile de C. Korovine

Ce jour-là, les fêtes de Maslenitsa commence: il était de coutume de tout reporter et de commencer à s’amuser pleinement. Les gens ont organisé des combats de poing, dansé en rond, chanté des chansons, sauté par-dessus le feu et organisé diverses compétitions. Et ils ont mangé des crêpes.

g k g

Vendredi – Soirée de la belle-mère – 12 mars 2021
ТЕЩИНЫ ВЕЧОРКИ

Et ici, la belle-mère a dû aller rendre visite à son gendre pour des crêpes. À propos, en Russie, il était de coutume d’emmener des amis avec vous pour montrer votre gendre. Certes, on ne sait pas pourquoi: sa femme, la fille de sa belle-mère, cuit quand même des crêpes.

g k g

Samedi – Rassemblements des jeunes filles – 13 mars 2021
ЗОЛОВКИНЫ ПОСИДЕЛКИ

Le samedi, les invités ont été reçus par de jeunes belles-filles. Le plus souvent, les proches de son mari venaient chez eux pour des crêpes. Tout d’abord – ses sœurs (pour ceux qui n’ont pas compris: on les appelle belle-soeur). Lors des rassemblements de Zolovka, les jeunes belles-filles ont reçu des invités. Il était d’usage pour les belles-sœurs de faire des cadeaux. Et faites-leur cuire des crêpes, bien sûr.

g k g

Dimanche – Pardon – 14 mars 2021
ПРОВОДЫ (сожжение Масленицы — ритуал проводов зимы)

Dernier jour de la semaine du mardi gras. Dimanche en Russie, il a finalement été décidé de passer l’hiver déjà ennuyeux. C’est pourquoi, ce jour-là, ils ont brûlé son symbole – une effigie de paille. Le dimanche était surnommé pardonné, car ce jour-là, il était d’usage de se demander pardon. Et le soir en Russie, ils sont allés au cimetière et ont commémoré leurs parents décédés.

5 g 5

Conférence sur Zoom

” Kazan, joyau multiculturel de la Russie”

Samedi 13 mars 2021 de 17h30 à 19h

Avec Catherine de Vaucorbeil, conférencière et historienne

Inscription obligatoire : CLIQUEZ

Cette visite virtuelle ce déroule dans le cadre de l’Année de coopération décentralisée franco-russe. Elle est est organisée en partenariat avec l’Université populaire de Poissy avec le soutien des villes de Poissy, du Département des Yvelines, du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères de France et de la banque Crédit Mutuel, agence de Poissy dans le cadre de l’Année franco-russe de la coopération décentralisée.

« Kazan, joyau multiculturel de la Russie »

Découvrez la ville de Kazan, située à 700 kilomètres à l’est de Moscou, au confluent de la Volga et de la Kazanka,(étape du transsbérien, exemple parfait de la mixité ethnique, culturelle et religieuse.
« A Kazan, à Kazan ! » C’était le cri poussé par les armées d’Ivan le terrible lors de la conquête de ville en 1552 qui marque le début de l’expansion russe vers l’est . Depuis 450 ans , chrétiens et musulmans y font bon ménage à l’image du kremlin de Kazan où le minaret de la mosquée Koul-Charif côtoie les bulbes de la cathédrale orthodoxe !

Le “Chaudron” comme la signifie son nom tatar, ancienne capital de la Horde d’Or, a connue une histoire riche et tumultueuse, construite par les les bulgares de la Volga en 1005.
Contrairement à la Tchétchénie qui s’engage vers l’indépendance dès 1994 , le Tatarstan a opté pragmatiquement pour une voie moyenne et négocié un traité bilatéral extrêmement favorable avec Moscou, la ville affiche aujourd’hui un visage prospère et moderne tout en conservant des vieux quartiers tatars où l’on vit à un rythme moins trépidant .
Avec Catherine de Vaucorbeil, conférencière, historienne formée à l’Ecole des Chartes et spécialiste du monde slave



Cette visite virtuelle est organisée en partenariat avec l’Université populaire de Poissy avec le soutien des villes de Poissy, du Département des Yvelines, du Ministère de l’Europe et des Affaires étrangères de France et de la banque Crédit Mutuel, agence de Poissy dans le cadre de l’Année franco-russe de la coopération décentralisée. 

Inscription obligatoire: https://www.weezevent.com/kazan
Le lien de connexion et le code vous seront envoyés après l’inscription.

L’association Linguarik 

 

Pour la sortie du nouvel album

Mardi 13 AVRIL 2021

” LETI  Envole toi ! “

de Véronica Bulycheva

Concert en live-tream Vendredi 2 avril 2021 à 19h

Vu la situation d’incertitude quant à la vie culturel en France, pour la sortie de l’album de Véronika Bulycheva,  elle vous offre le concert live en direct sur sa chaine YouTube le vendredi 2 avril à 19h.

Véronika sera seule à interpréter six nouvelles chansons avec le playback instrumental de l’enregistrement issus du studio. Ce serai aussi l’occasion de répondre à vos questions via le chat en direct et traduire les chansons en français.

S’enregistrer : CLIQUEZ

Veronika Bulycheva,

est proche de nous, comme si sa langue maternelle et la nôtre ne faisait qu’une. Dans un registre contemporain, la suavité et le ton léger de ses mots nous transportent au coeur de sa culture slave jadis si étroitement liée à la France.
En traversant les frontières qui nous séparent de son Oural natal, Véronika avait l’obsession d’atteindre l’espace de libre expression tant évoqué et souvent fantasmé par celles et ceux qu’elle a quitté.
Veronika est ce trait d’union artistique qui permet après murs et rideaux effondrés, de retrouver l’intimité et l’émoi d’un univers poétique commun.
Chanteuse guitariste et compositrice, elle nous emmène dans son univers poétique au fil de son histoire avec ses chansons, « où l’on sait rire d’un drame autant qu’en pleurer ».

Veronika Bulycheva est née d’un père russe et d’une mère oudmourte dans un petit village de l’Oural en Russie. À 15 ans, elle commence des études musicales au lycée de Votkinsk (la ville natale du compositeur P.I.Tchaikovski) : elle étudie l’accordéon, le chant lyrique et la direction de chœur. En 1989 elle entre à l’Académie des Arts de Saint-Pétersbourg où elle suit un cursus de guitare jazz et apprend la composition. Ses études achevées, forte de plusieurs années d’expériences de la scène et confiante dans son talent, elle quitte Saint-Pétersbourg en 1992 pour Paris.

À Paris, avec sa compatriote, chanteuse et violoniste, Natalia Ermilova elles forment le duo Mamouchka. Ensemble elles enregistrent plusieurs albums de chansons traditionnelles russes (label ARB music). En 2004 Veronika commence sa carrière solo et produit 4 albums de compositions (Sketis Music). Son dernier EP « Of the Ural » est accessible sur toutes les plateformes numériques.

Il vous faudra toutefois prendre votre mal en patience pour découvrir le nouvel opus de Veronika Bulycheva, dont la sortie sur les plateformes digitales est prévue pour le 13 avril 2021. Le projet paraîtra sous le label iMusician, un service indépendant de distribution de musique en ligne. Ce nouvel album de l’artiste verra le jour près de 3 ans après son dernier EP baptisé Of the Ural, disponible sur toutes les plateformes numériques. Cet opus revenait notamment sur les liens très forts qu’elle partage avec son Oural natal. Loin d’être novice dans cette industrie musicale, Veronika Bulycheva a d’ores et déjà 25 ans de carrière derrière elle, avec une belle discographie en prime. Membre fondatrice du groupe Mamouchka avec sa compatriote, la chanteuse et violoniste Natalia Ermilova, elles ont toutes 2 enregistré 4 albums de chansons traditionnelles russes et un album pour enfant. Elle s’est ensuite lancée dans une carrière solo en 2004, qui a débouché sur la réalisation et la production de 4 albums, 1 EP et 1 album de collaboration avec le groupe russe Izumrud. En outre, elle a également été sollicitée en 2019 par le label ARB music pour interpréter un album de berceuses russes, baptisé Berceuses de Lilouchka, dont le titre est un hommage à sa défunte mère. Un opus au succès d’estime conséquent puisqu’il fut auréolé du titre de “meilleur album pour enfants de l’année 2020” par les médiathèques de Paris…

Remise pour les adhérents d’Artcorusse de 15% sur la vente de mon nouvel album « Leti » format digipack avec un livret, textes de chansons en russe traduites en français .

INFO :
Concert en Direct 2/04/2021 à 19h : Youtube
Ecouter l’album « Leti » : SoundCloud
Acheter l’album « Leti » : Bandcamp
Page Facebook : Veronika Bulycheva
Courriel : contact@veronikabulycheva.com